GRATUIT

Parution épisodique et tragique Tirage 900 exemplaires+ le tien

octobre 2013 n°44

Tirera bien qui tirera le dernier !
A Nice, le 11 septembre un bijoutier a tué un homme qui venait de le cambrioler. ’affaire a fait débat ; d’un côté, ceux qui défendent le bijoutier en le soutenant avec les réseaux sociaux et de l’autre ceux qui pensent que le bijoutier aurait dû attendre que la police arrive. Le bijoutier a tiré avec une arme non déclarée, ce qui remet en cause le port d’arme des civils. Quelqu’un aurait pu voler l’arme du bi-

L

joutier et tirer sur des gens, le bijoutier aurait pu toucher des passants en tirant sur le voleur, autant de possibilité de danger. Etait-il vraiment nécessaire de tuer le cambrioleur ? Mais ce bijoutier n’est pas le seul à avoir fait ça. En 2006, un chef d’entreprise avait tué un de ses trois cambrioleurs. Il fut poursuivi pour meurtre mais ne fut pas jugé. En 1976, un garagiste qui s’était fait cambrioler 12 fois piège ses volets. Un cambrioleur meurt, l’autre est blessé. Le cambrioleur est condamné à 2 mois de prison et le garagiste à 8 mois avec sursis. En 1989, une boulangère tue un homme qui lui avait volé un croissant ; de quoi vous couper l’appétit ! Justine Grolier P. 2, un autre point de vue sur ce fait divers

©Laurie Desouches

ACTU Tu « like » un meurtrier ?

©Jeanne Maisonneuve

J’aime ?
Il a violé mes droits dans mon magasin. Il a pris mes marchandises. La mort du cambrioleur, c’est un accident. J’ai tiré sur le scooter. Je voulais arrêter le scooter, c’est tout. Je ne voulais toucher personne. Si j’avais voulu tirer sur lui, j’en avais l’occasion. Il était devant moi à un mètre» Ces paroles ont été prononcées sur Europe 1. Pour nous collégiens, nous avons des arguments partagés sur ce sujet. Certains disent : « Pourquoi pas ? Les gens en ont marre des voleurs… » ou encore « C’est juste de la défense : il a eu raison » Mais on entend aussi des « Il n’aurait pas du faire ça ! » Comme quoi ! Un professeur aussi a donné son avis « je suis prof… si des élèves m’insultent puis d’autres recommencent, je peux être lassé, comme ce bijoutier. Je tire ? Bah c’est normal ils m’ont énervés ». C’est vrai que vu sous cet angle... Jeanne Maisonneuve
©Séverine Lenhard

U

ne page facebook a été créée pour soutenir le bijoutier cambriolé à plusieurs reprises. Le soutenir ?Il faut souligner que c’est le dernier voleurs qui a été tué par le bijoutier en question…Le dernier a payé pour les autres au final ! Si on résume bien, la page facebook est au final une page soutenant un criminel ! Le bijoutier a donc écopé d’une « surveillance ». Pour sa propre défense, il témoigne : «Pourquoi coupable ? Je me défends. C’est lui qui décide de venir chez moi avec des armes et de m’agresser.

2

Club presse : un club bizarre

Collège

Savez-vous dans quel club, il y a les personnes les plus bizarres ? Au club presse du collège René Descartes, nous l’avons testé… Récit.

L

Le CDI rénové !

Comme vous l’avez surement remarqué, si vous êtes observateur, le CDI a été rénové pendant les vacances… Pour ceux qui ont peur d’entrer dans le CDI (et oui, il y a des tonnes des livres...au secours), lisez cet article.

D

’abord les murs. La couleur : on passe du bleu à une salle rose et gris. Une touche de couleur qui rend mieux que cette ancienne couleur triste. Le sol : Comme on (ne) la regrette (pas) cette moquette bleu clair devenue grise avec la saleté qui contenait des bactéries et des tas de poussières … On passe, du coup, à une super moquette bordeaux/grise avec ses motifs carrés très « classe ». Enfin, bref je

crois que le avant/après a fait effet… au passage la salle avait a peu près 20 ans, histoire de vous situer un peu. C’est vrai qu’en 20 ans notre CDI vieillit plutôt bien… à part la salle secrète de Mme Lenhard (Ahah vous en la connaissiez pas celle-là) derrière son bureau qui vieillit tellement mal que l’armoire s’est effondrée…

©

La u

rin e

e club presse est vraiment bizarre (surtout les personnes qui y sont). Il y a un prof, qui aime porter des pansements avec des petits nounours, une documentaliste qui parait normale et qui tout à coup a des délires étranges, un garçon avec un rire démoniaque, une fille blonde qui parle tout le temps. Il paraît, même, qu’un jour un élève est venu et qu’ils lui ont fait tellement peur, qu’il n’est jamais revenu. Mais, il faut avouer qu’on rigole beaucoup (surtout avec les délires de la documentalistes). En plus, on peut noter les idées de l’équipe pour écrire nos articles et écrire des articles qui vont être lus par tous les lecteurs de « Tache 2 k’encre ». Mais oui, ce

journal que vous êtes actuellement en train de lire. Alors si vous voulez rigoler et écrire des articles, venez vite au club presse. Lison Capelle et Laurine Royer

Ro

yer

Jeanne Maisonneuve
3

Y ‘a

du

rabe

Nos drôles de conducteurs
Vous vous souvenez surement de l’histoire qui s’est passée cet été avec un conducteur en Espagne ? Mais si, l’histoire d’un homme qui adorait la vitesse et qui, avec son train et ses passagers a pris un virage à 180 au lieu de 80 Km/h. Cette histoire s’est mal terminée : il y a eu 79 morts et beaucoup de blessés. drait un grand huit pour avoir des sensations de frissons, et qui aime entendre les passagers faire « Ahhhhh ». Ou un chauffeur de bus qui soupçonne sa femme d’avoir un amant, et qui suit discrètement sa voiture avec son bus… et qui vous dépose par la même occasion dans le mauvais collège. En même temps… la suivre avec son bus ce n’est pas très discret. La prochaine fois que vous prendrez un transport en commun pensez à toutes les passions des conducteurs… vous choisirez peutêtre d’y aller à pied. Léa Viault
©Léa Viault

lors j’ai imaginé avec la rédac ce qui se passerait si c’était avec un conducteur ayant d’autres caprices !!! Imaginez un conducteur fou des manèges qui, à la vue d’un rond point, ferait plus de 10 tours du rond point, parfois même en lançant dans son bus, une queue de mickey pour refaire faire au gagnant un tour de plus… mais tout seul dans le bus. Il pourrait aussi changer son parcours habituel pour prendre des routes avec des bosses assez hautes pour faire des bonds. Puis imaginez, un conducteur de train avec la même lubie qui pren-

A

La Rédaction : Jeanne Maisonneuve ,Clément Bonneau, , Léa Viault, Maxence

Cornuault , Justine Grollier, Lison Chapelle, Laurine Royer , Julie Pouzin, Félicia Aubert., Laurie Desouches Directeurs de publication : Mme Lenhard, M. Arfeuillère, Mme Marolleau

4

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful