Vous êtes sur la page 1sur 3

Organisme de recherche et d’information sur la logistique et le transport

LEXIQUE DU TRANSPORT MARITIME

Affrètement (remise de navire) : se distingue du contrat de transport (remise de marchandises).


L'affrètement porte sur l'usage et la jouissance du navire par l'affréteur (le « fréteur » met le navire
à disposition de l'affréteur) ; le contrat de transport porte sur la marchandise que le chargeur confie
au transporteur contre paiement du fret.

Armateur : celui qui exploite le navire en son nom, qu'il soit ou non propriétaire.

Cabotage : transport maritime à courte distance, national ou international, qui s'exerce le long des
côtes ou entre des îles (par exemple dans la côte du golfe de guinée : Nigeria – Cameroun –
Gabon – Sao tomé).

Chaîne de transport multimodale : organisation d'un transport de marchandises utilisant


plusieurs modes de transports différents : par exemple, le transport routier, puis le transport
maritime, de nouveau le transport routier.

Chargeur : personne physique ou morale (propriétaire ou non de la marchandise) qui conclut le


contrat de transport et remet, dans la plupart des cas, la marchandise au transporteur.

Conférence maritime : association d'armateurs constituée pour fixer les conditions d'exploitation
de lignes régulières de navigation.

Consignataires de navires : représentants du propriétaire ou de l'affréteur du navire dans un


pays étranger; ils organisent l'escale au port et, dans leurs fonctions d'agents maritimes, procurent
le fret que le navire aura à transporter. Ils peuvent donc être en même temps entrepreneurs de
manutention.

Dépotage : action de vider un conteneur.

Empotage : remplissage d'un conteneur.

EVP (conteneur) Équivalent Vingt Pieds : en anglais TEU ou Twenty Equivalent Unit. Unité de
mesure uniformisée permettant de répertorier les conteneurs selon leur taille et de décrire les
capacités des navires porte-conteneurs ou des terminaux. Un conteneur IS0 de 20 pieds
correspond à 1 EVP.

Feeder : navire d'apport.

Feedering : transbordement entre grands navires de ligne (navires-mères) qui font escale dans un
nombre limité de ports, et les plus petits navires (navires nourriciers) qui acheminent les
marchandises vers des ports de plus petite taille que les armateurs ne desservent pas en ligne
directe.

Flotte marchande (unités de mesure) : on utilise le nombre de navires en unités (par type de
navires le plus souvent), et de façon plus significative, la capacité des navires exprimée en millions
de tonnes ou bien en EVP pour les porte-conteneurs.

Source : Glossaire du site du Groupe Logistique Conseil - Cameroun.


Contact du groupe : Web : http://www.logistiqueconseil.org – Email : groupe@logistiqueconseil.org
Lexique des termes maritimes – Tous droits réservés – Page 1 sur 3
Organisme de recherche et d’information sur la logistique et le transport

Fret : la marchandise proprement dite, mais aussi le prix du transport proprement dit (taux de fret).

Gateway : port utilisé comme port principal d'un pays ou d'un continent (EX : le port autonome de
Douala).

Hinterland : arrière-pays commercial d'un port. Cet arrière-pays peut correspondre à plusieurs
pays sans littoral (Ex : la RCA et le Tchad pour le port autonome de Douala).

Hub portuaire : plate-forme portuaire de groupage / dégroupage des marchandises, en général


conteneurisées.

Interlining : pratique consistant à transborder les conteneurs d'un gros navire vers un autre gros
navire. L'objectif est de démultiplier le nombre de destinations accessibles par les marchandises
sur une compagnie. Cela permet des interconnexions entre lignes conteneurisées est-ouest et
nord-sud.

Intermodalité : mise en oeuvre successive de plusieurs modes de transport à l'aide de moyens


permettant d'éviter les ruptures de charge.

Ligne régulière (par opposition aux navires affrétés ou « tramping ») : service assuré par une
compagnie maritime, ses navires naviguant à intervalles réguliers entre des ports déterminés. La
desserte maritime est organisée selon un itinéraire fixe, les ports identifiés à desservir l'étant à une
fréquence déterminée. Le chargeur (industriel ou commerçant) désirant utiliser ces lignes
s'accorde avec l'armateur sur les conditions de transport.

Pays de libre immatriculation : pays dans lesquels sont immatriculés des navires battant pavillon
de ces pays mais appartenant à des pays étrangers. Par ordre d'importance décroissante :
Panama, Liberia, Bahamas, Malte, Chypre, Bermudes, Vanuatu.

Services conteneurisés : ils sont assurés sur deux types de lignes : les grandes lignes
transocéaniques est-ouest entre pays industrialisés. Les armateurs d'Extrême-Orient sont
dominants sur ces lignes ; les lignes « nord-sud », desservies par des porte-conteneurs de taille
moyenne (1500 à 2000 boîtes), assurent des liaisons entre l'Europe et les pays en développement
d'Afrique occidentale, d'Amérique du Sud, de l'Océan indien... Les lignes maritimes
conteneurisées se caractérisent par l'importance des flux de conteneurs vides en raison des
déséquilibres du commerce extérieur dans les sens aller et retour.

Slot : compartiment destiné à recevoir un conteneur sur un navire porte-conteneurs, et pouvant


faire l'objet d'une location forfaitaire.

Trafic maritime (mesure) : il s'exprime en tonnes de marchandises chargées pour les exportations
d'un pays ou d'un ensemble de pays, et en tonnes de marchandises déchargées pour les
importations.

Trafic « ro-ro » : roll on - roll off, trafic transporté par la technique du trans-roulage, qui concerne
des navires dont la cargaison est manutentionnée par roulage grâce à une porte passerelle avant
ou arrière.

Trafic au tramping (tramp = vagabond en anglais) ou à la demande : trafic transporté par un


navire loué sous contrat, par opposition au navire de ligne régulière.

Source : Glossaire du site du Groupe Logistique Conseil - Cameroun.


Contact du groupe : Web : http://www.logistiqueconseil.org – Email : groupe@logistiqueconseil.org
Lexique des termes maritimes – Tous droits réservés – Page 2 sur 3
Organisme de recherche et d’information sur la logistique et le transport

Trafic de transbordement : marchandises en provenance d'un pays étranger, débarquées dans


un port camerounais et rembarquées vers leur pays de destination, après la réexpédition de la
cargaison à laquelle elles appartenaient.

TPL : Tonne de Port en lourd (unité de mesure du tonnage d'un navire).

Tramping : service de transport maritime à la demande, c'est-à-dire que le navire est affrété au
voyage ou à temps. Ce type de service concerne le transport du pétrole, des minerais de fer, du
charbon et des céréales. II s'oppose à la ligne régulière.

Transitaire maritime : représentant portuaire du propriétaire de la marchandise et responsable


des opérations liées au transit.

VLCC (Very Large Crude oil Carrier) : pétrolier de 200 000 à 300 000 tonnes (ou plus).

Vracs : il s'agit, soit des liquides : surtout produits pétroliers, soit des solides : minerais et
combustibles minéraux solides, engrais et nourriture pour le bétail, céréales.

Source : Glossaire du site du Groupe Logistique Conseil - Cameroun.


Contact du groupe : Web : http://www.logistiqueconseil.org – Email : groupe@logistiqueconseil.org
Lexique des termes maritimes – Tous droits réservés – Page 3 sur 3