Vous êtes sur la page 1sur 26
 
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2424 PRIX 20 DAJEUDI 3 OCTOBRE 2013
Burkina Faso-Algérie
Belfodilsacrifié?
«Dans l’histoire du footballde l’Algérie, aucun entraîneurn’a bénéficié d’autantde moyens que lui»
«En déclarant que les joueurs qui n’ont pasd’assez de temps de jeu neseront pas convoqués,il s’est mis en difficulté»
«Algérie-Burkina ? C’estdans des matchs pareilsqu’on distingue le petitdu grand entraîneur»
LeMouloudiapourraitterminerlasaisonàKouba
 AïtDjoudidéfieIghil
JSK MCA
«On a bien gagné deuxmatchs à l’extérieur,on veut rééditerl’exploit à Chlef»
Ighil
 «J’appréhendeun relâchementphysique»
Kaci-Saïd
 «Noussouhaitons retournerau 5-Juillet»
Hachoud
«ContreSétif, ce sera un matchà six points !»
USMH
Laïbpartant
CRB
Gamondi
«Maintenant,enplusdesbonssultats, jeveuxdubeaujeu
USMA
SegueroutfaceauCSC
tacle
Saâdane
HalilhodzicHalilhodzicHalilhodzicHalilhodzicHalilhodzicHalilhodzic
 
«Le sélectionneur intelligent est celui quisait tirer le maximum de ses éléments»
«En déclarant queles joueurs quine disposent pasd’assez detemps de jeu neseront pasconvoqués,Halilhodzic s’estmis en difficulté»
«Ce critèrede joueursnon compétitifsen cette périodede la saison n’a aucunsens, selon moi»
« d ’ un amaa j uunumnué uau x  B unaé »
«La qualificationne se jouera pasuniquementà Ouagadougou,on peut gagner là-baset perdre ici»
02
 Équipenationale
Coupdegueule
N° 2424
 www.lebuteur.com
Jeudi 3 octobre 2013
On a appris que votre mission avec leCSC a pris 󿬁n, une con󿬁rmation ?
C’est sûr qu’après le départ du wali deConstantine, ma mission a pris 󿬁n. C’estavec lui que j’ai tout conclu. En Algérie, onne négocie pas avec les directions maisavec les personnes. L’ex-wali est une per-sonne qui aime beaucoup le football. Là oùil est passé, il a laissé ses empreintes. Celafait 3 ans qu’il m’a contacté et si j’ai acceptécette année, c’est parce qu’on avait tracé unprojet énorme qui était destiné à faireavancer le football algérien mais…
Mais quoi ?
Je crois que j’ai été clair, ce projet estmaintenant mort-né pour moi.
Après l’échec de ce projet, que devientSaâdane alors ?
J’ai une grande expérience dans ce mé-tier. Je me considère commeun expert dans le football.Mon rôle à présent estd’orienter, former et donnermon point de vue, je suis unexpert de haut niveau. Ma vi-sion des choses s’est avérée,avec le temps, juste.
Oui, comme celle des matchs program-més au mois d’août qui nuisent aux  joueurs et aux sélections plus qu’autrechose. On sait que vous avez présentéun rapport à la Fifa dans ce sens…
Vous savez, j’ai commencé dans le foot-ball très jeune. Certains oublient que jesuis dans le métier depuis plusieurs an-nées. J’ai étudié le football et j’ai formé desentraîneurs de niveau qui sont à la tête declubs algériens et qui exercent aussi àl’étranger. J’ai réussi dans la pratique et surle terrain. J’ai travaillé comme DTN,comme sélectionneur national et aussicomme entraîneur au sein de plusieurs for-mations et j’ai quali󿬁é l’Algérie 3 fois auMondial.
On peut alors dire que Saâdane est uneexception en Algérie difficile à égaler ?
Je ne vais pas aller jusqu’à dire une chosepareille. Sinon, ce serait un manque de so-briété de ma part. Il y a des jeunes en Algé-rie qui sont compétents et capables deporter le 󿬂ambeau. Personnellement, j’aipratiqué ce sport, je l’ai étudié et j’ai parti-cipé à plusieurs Coupes du monde etd’Afrique, mais cela ne m’empêche pas decontinuer d’apprendre et de suivre l’évolu-tion du football.
Pour l’expert que vous êtes, quel est votre avis sur les rencontres du derniertour des barrages quali󿬁catif au Mon-dial-2014 ?
Ce sont des matchs barrages qui se joue-ront en aller-retour, pas sur une seule ren-contre d’appui. Le tirage au sorta donné de grandes affiches,comme Ghana-Egypte ou Séné-gal-Côte d’Ivoire. On devraitassister à de grands matchs auxmois d’octobre et de novembre.
Si on comprend bien, lematch Algérie-Burkina Faso vient au second plan en matière d’inté-rêt, cela veut dire qu’il sera moins diffi-cile que ceux que vous venez de citer ?
C’est exactement ce que je voulaisdire. Les quatre équipes concernéespar ces deux confrontations sontd’un très grand niveau. Maintenant,c’est sûr que les autres matchs ne se-ront pas faciles.
Cette double confrontation faceau Burkina ne sera pas comme celle que vous avez gagnée contre l’Egypte àOmdourman ?
C’est sûr, tout simplement parce quecette fois, ça va se jouer en aller-retour. Ilne faut pas oublier aussi que la quali󿬁ca-tion contre l’Egypte a été obtenue sur ter-rain neutre. Le scénario de cette année mefait rappeler celui qu’on avait vécu en 1981contre le Nigeria où noussommes allés chercher une victoire là-bas (0-2) et avonsgagné chez nous à Constan-tine (2-1). Je faisais partie, àl’époque, d’un staff composéde Rogove et Maouche.Par la suite, j’ai aussiréussi le même exploit face à la Tu-nisie en 1985 où nous sommes allésbattre les Tunisiens chez eux (1-4),avant d’assurer au match retour cheznous au 5-Juillet sur le score de 3 à 0. Onleur a administré une mémorable leçonqui restera gravée dans l’histoire du foot-ball et malgré tout ce que je viens d’avan-cer, on continue à dire que Saâdane ne joue pas l’attaque (rires…). Je dois direqu’à cette époque, j’avais sous ma coupedes joueurs talentueux, à l’image de Mad- jer, Belloumi, Assad et bien d’autres.
Vous êtes un spécialiste des matchs bar-rages, vous avez réussi à quali󿬁er l’Algé-rie à 3 reprises mais...
(Il nous coupe). La nouvelle générationne connaît que ce match d’Oum Dourman,ils ne savent pas qu’on a réussi à quali󿬁erl’Algérie à deux reprises en aller-retour.
Comment voyez-vous ce match barrageface au Burkina Faso ?
Ça va être difficile pour les deux équipes.Le Burkina Faso, qui est le dernier 󿬁nalistede la CAN, possède une belle équipe et detrès bonnes individualités, avec un bon en-traîneur. Même si on possède des joueursde très bon niveau, la quali󿬁cation seradure à arracher. Ce match se jouera sur depetits détails et le rôle des entraîneurs lorsde ces deux confrontations sera très impor-tant et décisif. Dans des matchs comme ça,on aura besoin de joueurs de talents capa-bles de faire la différence et je pense quesur cet aspect, on a des éléments indivi-duellement bien meil-leurs que ceux duBurkina Faso.
Après le tirage, vousavez déclaré que leBurkina était à notreportée, maintenez- vous votre avis ?
Bien sûr. Il fautcroire à la quali󿬁ca-tion. C’est l’une desclés de la réussite avec ladétermination, bien en-tendu. En plus, l’Algériepossède les moyens hu-mains pour passer cecap. Sadi et Zefzef sontdéjà sur place à Ouaga-dougou pour préparerce match aller. La FAF aaussi mis tous lesmoyens nécessaires à ladisposition de cet en-traîneur (Halilhodzic),notamment sur le planorganisationnel. Il nereste qu’à bien terminer letravail sur le plan tech-nique. Sincèrement, je penseque ce sélectionneur (Halil-hodzic), a béné󿬁ié de tous lesmoyens pour réussir dans samission. Je dirai que depuisl’Indépendance, aucun entraî-neur n’a béné󿬁cié d’autant demoyens. Je parle du côté organi-sationnel bien sûr. Même sur leplan des effectifs, il y a
 AllahIbarek
 une armadade bons joueurs.
Saâdane
«Dansl’histoiredufootalgérien,aucunentraîneurn’aficiéd’autantdemoyensqueHalilhodzi
« A lheure dela technologie, lesen tra îneurs sa ven t tou t de leursad versaires»« Jai ba t tu leNigeria (4-1) surlensemble des deu xma tchs e t la Tunisie(7-1) e t on con tinue àdire que Saâdane ne joue pas la t taque»«Ces t dansdes ma tchs pareilsquon dis tingue lepe ti t du granden tra îneur»«On es t f a voris e t 5 jours de s tageson t su f  f isan tspour préparer cerendez- vous»
«J’ai unegrandeexpériencedans cemétier, je meconsidèrecommeun expertdans lefootball»
 
03
Équipenationale
Cou pàblanc
N° 2424
www.lebuteur.com
Jeudi 3 octobre 2013
Lentraîneur du BurkinaFaso, qui se faisait des soucissuiteauforfaitd’AlainTraoetà la méforme de l’attaquant deRennes, Jonathan Pitroipa,peutseréjouirdel’excellentre-touraupremierplandel’avant-centre des Etalons, PréjuceNakoulma. Blessé à la cuisse, ilyadeuxsemaines,lesociétairedu club polonais, Górnik Za-brze, a repris la compétitionnormalement, samedi contreKielce,avecaubout90minutes jouéesetunbutdécisifmarqué.
Il a inscrit 5 butsen 9 matchs
Cette année, le meilleur bu-teur de la formation polonaisede Górnik Zabrze, Préjuce Na-koulma,estsurlepointdebat-tresonrecorddebutsmarquésenunesaison.Nakoulma,quiainscrit 9 buts lors de la saison2011/2012,adéjàmarquécetteannée 5 réalisations en 9 ren-contres disputées. Le moinsque l’on puisse dire est que ceredoutable buteur est efficaceen cette période de la saison.Soit à quelques jours du matchallerBurkinaFaso-Algérie,dé-cisif pour une quali󿬁cation auMondial-2014.
Bougherraet ses camaradessont avertis
Meilleur buteur internatio-nal de cette équipe Burkinabéeàl’heureactuelle,aveccinqréa-lisations,PréjuceNakoulmaesten pleine ascension, cette sai-son.Ilest,selonlapresselocale,bien parti pour devenir unatout majeur dans le onze debaseducoachduBurkinaFaso,Paul Put, en prévision dumatch face à l’Algérie, le 12 oc-tobre prochain. Ainsi, Bou-gherra et ses coéquipiers sontavertis : ce robuste attaquant, vif et en con󿬁ance en ce mo-ment, doit être surveilcomme le lait sur le feu.
 M.A.
PaulPutdévoilesalistepourlAlrie
Après avoir sillonné l’Europe pendant quelquessemaines, le sélectionneur belge du Burkina Faso,Paul Put, a rendu publique, hier, la liste des joueurs concernés par le prochain match aller dudernier tour des éliminatoires CM-2014 prévu le12 octobre, à Ouagadougou, face à l’Algérie.Cette liste compte 24 éléments évoluant principa-lement à l’étranger.
Plange, la nouveauté
Comme révélé, le coach des Etalons, Paul Put,compte renforcer son équipe, en prévision d’unepotentielle quali󿬁cation au prochain Mondial.C’est ainsi que dans une première opération derenfort, il a fait appel au jeune attaquant de Vito-ria Guimarães, nouvellement quali󿬁é avec le Bur-kina, Adamah Nii Plange. Ce joueur, qui a déjàpris part à 4 matchs avec son équipe, a inscritun but en Europa League, face aux Croates deHNK Rijeka.
Bancé de retour
Absent pour cause de blessure, lors des der-niers regroupements du Burkina Faso, l’atta-quant de Fortuna Düsseldorf, qui peut aussi jouer devant, est de retour parmi les Etalons.Le coach Paul But, qui a noté avec satisfactionle retour de Bancé (29 ans) avec son club enBundelsiga 2 en Allemagne, a donc fait appel àce joueur au capital d’expérience non négligea-ble.
 M. A.
 Verslanon-convocation
deBelfodil
O
n le disait hier, Ishak Belfodiln’avait pas reçu sa convoca-tion. L’attaquant algérien del’Inter de Milan ne serait pasconcerné par la prochainerencontre qui attend lesVerts face au Burkina Faso, à Ouagadougou, le 12octobre. Belfodil, qui avait émis le vœu de se battreà l’Inter pour gagner sa place et espérer, du coup,être retenu par Halilhodzic pour ce match aller deséliminatoiresdu Mondial-2014, n’a, à l’heure oùnous mettons sous presse, pas encore été convoqué.Son club n’a rien reçu, indique notre source.
Il n’entrerait pas dans les plansdu coach pour ce match
La non-convocation de Ishak Belfodil se précise,mais rien ne dit que le joueur est sorti des plans ducoach Vahid Halilhodzic. Bien au contraire, lesélectionneur des Verts compte le récupérerlors des matches qui viendront après ce dé-placement à Ouagadougou. Sa sélection pourle match retour qui aura lieu le 19 novembredemeure d’actualité.
Ghilas aurait reçu sa convocation
L’attaquant algérien du FC Porto, NabilGhilas, aurait reçu sa convocation pour lematch aller qui aura lieu le 12 octobre pro-chain à Ouagadougou face au BurkinaFaso, a indiqué une source de la FAF, re-prise par l’APS, hier mercredi. Peu utilisécette année, Ghilas jouit toujours de lacon󿬁ance du coach Vahid Halilhodzicqui a décidé de le rappeler.
 Moumen A.
Le problème, c’est que plusieurs d’en-tre eux ne jouent pas en club ?
C’est l’entraîneur (Halilhodzic) qui s’est mis toutseul en difficulté. Il a déclaré que celui qui n’est pascompétitif ne sera pas convoqué, il est maintenantconfronté à un problème. Je crois que le problèmedes joueurs qui ne jouent pas avec leur club ne sepose pas. En deux matchs, il n’y a pas de place auxcalculs. Celui qui aura la con󿬁ance du coach sedonnera à fond, quel que soit son temps de jeu. Encette période de l’année, je veux dire au mois d’octo-bre, tous les joueurs sont prêts physiquement. Cecritère, que je quali󿬁e d’interne, n’a aucun sens àmon avis. Je crois que maintenant, personne nepourra remettre en cause le choix du coach, s’il dé-cide de faire jouer des joueurs qui ne sont pas titu-laires avec leur club.
Vous avez parlé de l’apport de l’entraîneur dansdes rendez-vous pareils, quel sera le rôle des joueurs ?
C’est le rôle de tout le monde, pas uniquement del’entraîneur et des joueurs. Qui ne veut pas partici-per à un match pareil ? L’entraîneur qui quali󿬁e uneéquipe pour un Mondial verra sa cote grimper. C’estaussi le cas des joueurs. On a attendu 24 ans pour jouer une autre Coupe du monde et là, une autreoccasion se présente pour nous, on doit la saisir àfond.
Notre effectif manque d’expérience, il ne resteque Bougherra et probablement Yebda danscette équipe, c’est un handicap, non ?
L’expérience est importante, comme tous les au-tres facteurs qui peuvent in󿬂uer sur le résultat dansdes matchs comme ça. Après, c’est à l’entraîneur in-telligent de tirer le maximum de ses joueurs dansdes rencontres aussi difficiles. C’est dans ce genre dematch qu’on peut faire la différence entre un petit etun grand entraîneur. C’est aussi dans ce genre derendez-vous décisif qu’on peut distinguer un entraî-neur de métier et compétent.
Cinq jours pour préparer le match aller, celasera-t-il suffisant ?
Je pense que cela importe peu. Avoir 2, 3 ou 5 jours de préparation ne sera pas si important queça. Les programmes des matchs sont dé󿬁nis depuislongtemps, selon les dates Fifa. Il faut se demanderpourquoi un sélectionneur travaille seulement du-rant une semaine ou quelques jours, avant de ren-trer chez lui. Ce n’est pas comme dans un club.J’espère que vous m’avez compris. Un sélectionneurdoit savoir qu’il a été choisi pour faire face à tous lesobstacles. On ne peut pas faire con󿬁ance à un en-traîneur incapable de faire face aux situations diffi-ciles. J’ai entendu dire que le coach ne disposait pasd’assez de temps pour préparer son équipe, mais ilfaudrait cesser d’en parler. Un sélectionneur doitprogrammer son équipe pour être prête selon unprogramme bien dé󿬁ni qui se base sur les datesFifa.
Certains avancent que tout se jouera à Ouaga ?
Non, c’est faux. Moi en tout cas, je ne crois pas àcette thèse. Ce match barrage se jouera en aller-re-tour et tout se décidera au bout des deux rencon-tres. En 1981, malgré notre victoire au Nigeria(2-0), le match retour à Constantine était compli-qué pour nous. Ils auraient pu nous battre cheznous. Celui qui avance que tout se jouera à Ouaga-dougou n’a rien compris au football. On peut ga-gner au Burkina et perdre à Tchaker. Il faut doncsavoir gérer le match aller et bien négocier le matchretour.
Croyez-vous que le mois d’octobre et le mois denovembre sont appropriés pour jouer cesmatchs barrages ?
Oui, pourquoi vous me posez cette question ?
Parce que dans une de ses déclarations, Halil-hodzic a dit qu’au mois de novembre, les joueursse blessent beaucoup ?
Quand tu prépares bien tes joueurs, ils ne ris-quent pas de se blesser. Bien sûr que cela peut arri- ver à l’entraînement, en raison de l’engagement desuns et des autres. Sincèrement, je ne veux pas tropm’étaler sur ce sujet. L’entraîneur est le seul respon-sable de tout ça, c’est à lui de trouver des solutions.
Vous connaissez cette équipe du Burkina, quelconseil donneriez-vous aux Verts, avant cematch aller ?
A l’heure de la technologie, aucun adversaire n’estinconnu. Donc, même si j’ai vu cette équipe jouer, jene peux donner aucun conseil Je sais que chaqueentraîneur va essayer de visionner le maximum dematchs de son adversaire pour se faire une idée 󿬁xesur le jeu collectif et individuel de chaque équipe.
 Entretien réalisé par Nedjmou S.
Taïder de retour face à la Roma
Relégué au poste de remplaçant face à Cagliari, ou plu-tôtménagéparsoncoach,enprévisionduprochainchocqui attend son équipe face à l’AS Roma, l’international al-gérien de l’Inter de Milan, Saphir Taïder, est annoncé de re-tour dans le onze de base du coach Walter Mazzarri qui a décidéde procéder au turn-over pour maintenir tous ses joueurs fraispendant toute la saison. Le technicien de l’Inter veut introduire leduo Kovacic-Taïder, très actif et nettement plus technique pourcontrecarrer cette équipe en forme de Serie, la Roma. Cest ce queSky Sport et plusieurs autres sites proches du club lombard ontaffirmé dans leur édition électronique d’hier.
Burkina Faso
De retour de blessure et buteur en Pologne
Djebbourbuteur enCoupe de Turquie
Le Sivasspor a largement dominé laformation de Bucak Bld sur le score de5 buts à 0. L’attaquant algérien Ra󿬁k Djebbour, de retour à la compétition, aété titularisé d’entrée dans ce match.Djebbour, pour sa première titula-risation, a inscrit son premierbut avec sa nouvelleéquipe.
Gardiens : AbdoulayeSoulama (Ashante Ko-toko/Ghana), Daouda Dia-kité (FC Mounano/Gabon),Laré Mohamed Diarra(RCK/BF).Défenseurs : Steeve Yago(Toulouse FC/France), HenriTraoré (AshanteGold/Ghana), Bakary Koné(Lyon/France), MohamedKoffi (FC Zurich), Keba PaulKoulibaly (El Shorta/Irak),Madi Mandetiguiri (ChippaHolding/RSA), Jean NoëlLingani (Horoya FC/Gui-née).Milieux : Djakaridja Koné(Evian TG/France), FlorentRouamba (FC Lens/France),Charles Kabore (FCKuban/Russie), Traoré Ber-trand Isidore (Chelsea/An-gleterre), Adama Guira(Sonderjyske (Danemark),Benjamin Balima (Scheriff Tiraspol Moldavie), Jona-than Zongo (Alméria Es-pagne). Attaquants : MoumouniDagano (Al Saliya/Qatar),Préjuce Nalcoulma (GornicZabreze/Pologne), AbdoulRazack Traoré ( Gaziantes-por/Turquie), Jonathan Pi-troipa (Rennes/France),Issiaka Ouédraogo (AdmiraWacker/Autriche), AristideBancé (Fortuna Dusserl-dorf/Allemagne), Nii Ada-mah Plange(Guimares/Portugal).
Nakoulma,lanouvelleforcedefrappeduBurkina

Satisfaites votre curiosité

Tout ce que vous voulez lire.
À tout moment. Partout. Sur n'importe quel appareil.
Résiliez à tout moment
576648e32a3d8b82ca71961b7a986505