Castanea dentata

• Chataignier d’Amérique • Famille de fagaceae • Distribution typique appalachienne

• Vitesse de croissance exceptionnelle
• Chatâignes contenues dans bogue • Arbre de très grande dimension + 30 m

Distribution passée du châtaignier d’Amérique s’étant au Nord de la floride. bogues et châtaignes Feuilles fortement dentelées et pubescentes . passant par l’Ontario jusqu’au maine Feuilles.

fortement utilisé dans les industries du meuble • Collecte de châtaignes. produits de luxes. espèces dominantes des Appalaches jusqu’à 66% des tiges Bois de très bonne qualité.Utilisation passée • • Autrefois. pouvaient constituer revenus pour une famille pour une année Utilisation par les animaux pour faire leur réserve de graisses pour l’année surtout les ours. les chevreuils et les dindons Principale ressources forestières appalachiennes • • .

.

soit 99. les caryers et l’érable rouge • • • • .5 milliards de châtaignier meurent de la maladie. coupe anarchique en forêt pour éviter que le bois ne soit perdu 3.9% de l’effectif total Modification du complexe de châtaigneraies quasiment pures avec chênes rouges. soit la brûlure du châtaignier Propagation rapide de la maladie à l’ensemble de sa distribution Mouvement de panique.Suite dramatique • Introduction par mégarde en 1904 dans l’état de New York de Cryphonectria parasitica. à des forêts dominées par le chêne rouge.

il est impossible de trouver des châtaigniers vivants en forêt.(suite) • Perte énorme de la productivité à l’ensemble suite à l’introduction de cette maladie Dès 1940. alors qu’il composait jusqu’à 66% des tiges par le passée Uniquement des rejets de souches qui réussisent à produire des semences quelques années et la tige aérienne meurent par la suite de la brûlure du châtaignier Impact majeur pour la faune avec la disparition de l’espèce. modification du cycle édaphique • • • .

infectés par un souche hypovirulente • • • . en haute altitude (mauvaise progression du champignon).Situation actuelle • Au Canada. il n’y aurait qu’une centaine d’individus encore vivants matures. dont 1 à 2 millions rejets de souches qui meurent continuellement suite à l’infection Les individus matures vivants sont généralement à l’extérieur de l’aire de distribution. isolés en forêt. Trop loins entre eux pour assurer la pérennité de l’espèce Aucun arbre entièrement résistant à la maladie n’a été trouvé Il ne resterait que quelques milliers d’individus matures en Amérique du Nord.

Situation future • • Disparition de l’espèce en forêt pour cause d’incapacité de se reproduire Apparition d’individus résistants à la maladie par croisement soit par hybridation ou par croisement d’arbres partiellement résistants. arbres génétiquement modifiés Deux programmes existent actuellement afin de le rendre résistant à Cryphonectria parasitica Le programme de l’ACCF (American chestnut cooperator’s foundation) qui vise à sélectionner des individus 100% américains présentants des caractéristiques supérieurs de résistances qui lors de la recombinaison de l’ADN de la méiose risque d’améliorer la résistance face au champignon • • .

(suite) • Programme de l’ACF (American chestnut foundation) qui préconise l’utilisation d’hybride avec le châtaignier chinois (Castanea mollissima) qui lors de rétrocroissement le bagage génétique chinois se perd pour garder uniquement la résistance à la maladie Hybrides sont généralement de formes indésirables. peu résistants à la maladie Bagage génétique pollué par les hybrides Arbres transgéniques ne sont pas encore apparus en raison de la difficulté de cultiver les tissus • • • .