Vous êtes sur la page 1sur 24

( lttlllrtlcl'('t' I lrrir r: r' s ilt

iltolc N;rtiolllrle I)t


; irrt )' , t t lt r'
!',1 llc ( lcsliorl -r\lllrlir'-

..:;..._-'::,--,,_,-_
-.
..:
. r. . ---
: \.,_
I : , -: : , : . . ..

. _ ' : -t :j.
-' -. '
--

: 2006|2007
%ruûpuniilsuritûi,tÊ,

I
l-
ii"iUÉa'**i$t*tgl*nm ts*m*"*."

Travail

encadré Par

les étuaiants de Ia lére


E t, réa lise par
année de
J,r ENCG cl' Aqaclir :

#K H.edjiElmaùa-ni
# HattoumSilam
+KRbib Yacine
BouhadiHananç
vlz
rl}i

+lf JlidaMasam
Y,ÉLah@
vlz

"N
SahibSaou$sape
y,ÉTananeNIalikA
{É Khellaf SalahEd-dhç
# Kh@

-2-
P lan de l ' e x p o s é :

tt..............................................................
IntfOdUCtit1
Lq gu.-g-rre
civi IisutioIînelI e
t' ti'-,r',',ig
f ,' û t'r} [ t t i'i û i t t[ c:; !'(,{p !} { !ï l'!; i"l(,0 r f.
À. La crise de cotttttttuticcrtiort
B, Le refus du Nord d'une redisttibutiortéquitabledes
ressourcesnmndiales.
C. L'ëchec desnndèlesde rléveloppemertt-
D. Le pett d'intétêt srtr la participation démoucttique
E. La compiicité côrtscienteou ittcortsciente,d'une grande
partie du Tiersfiiortdo,
f..C tlç f llf . : [ ( lt ' t { t ' { - l Xit { } lî ( { i ( {{, r , , , r . , o - o e o - r o r o i - o r e o i r o - o o r . o - i r i o r o r o - r . . . . . . . . 8

L tISL A M ei I t oc gÛ l eU l oàào ' .................o.............o ....


. .I0
n Pourquoi I'ISLAM?
El. La réslitédeI'ISLAM:
Les enieux de I'irtforntnûoii et Io diversité
CU. lt Uf el l e r....ri i re i ti rri i ô rrrô i rr............di e.o.......i rorrroe I1
rt.:
A. I rtformatiortet contrtunicatio
B. Diversitëculturelle.'
C.SolutiotrsProposées :
D. Les entravescontrele dialogue:
E, Synthése: (l'ISIamet I'occiclent* Iesenieuxde I'irtfurm...)
4[o ltdi E hiirtn(i ru..i... r-.i.
A. BIOGRAPHIE
B. La prentièreguerre civilisationnelle
St t t t t u . e l H u t t t i t t g l t i l l i o i o r reô oeo o ..........o o .o ..........
- .- .....o- -..I6
.
À. Qui estSornuelHurttirtgtort?
B. Les thesesdeHuntingtott KTlreClssh of Civilizutions4
The end of'ltistorvflnd tlte Isst I4{1tt....-......
------,-.-22
A. Biogrophiedel'auteur.'
.'
B. TltèseFukuYailtesque
COnCIUSiOn ia... I rI irr...... ............ ... ........o r io oir......... ,rr r..23

Ré.fé ren Ceï . ôiii. . àeir io. . . . . . oejoor . . . . . . or i o r o o o ô i r o o r r r i i . . . o . . . . . . . . . . 2 4

-3-
ry F

quc lcs
A u p a r a v an t ct p ré ci sé rn cn :tu t 20 èmc sièclc,nous avons constaté
et selon les enjeux
types tle guerres varient selon les circonstances
geqr esde guer r es :
i n t e r n a t io n a u x,a i n si o n p e u t d istingucr entr e 3

/ Dcs gttarresécortottûqttes
/ Des gtterresidéologirlrrcs
,/ Itt ù Iu./irrrlu 20 siùcle,ort t,(tpftt'lcr rlas1yterras civilistrilonnelles'

journal allem4nd
r En févricr l99l,lors tl'un intcrviewaccordéeau
contre
< I)er spiegel> Dr Elmandjraavaitdécritsur I'agression
deux
I'IRAI( commeétant <(unepremièreguerrecivilisationrielle>>,
a nnées pl us tard,| arev u e ( F O RE I G NA F F A I RS > p u b lia it u n
>>auquel
article tle HUNTINGTON ( CLACH OF CIVILISATION
I'auteurconsacratout un livre cn 1996'

-4
L-q*Wefl:_egjliI i suti on n eII e
O n n e p cu t p a s a n rrl yscru nc gucr r c civilisationncllcque tlans le cadr c dc
l ' é v o l u t io n d e s ra p p o rts N o rd - Sud, en tenant compte du poid de I' histoir e et
clesenjeuxinterrtationaux.

f. L'évolation desrapports Nord-Sud.


l. L'ère du colonialisme
2. Ltère du néo-colortislisnrc
3. L'ère du POST-COLONIALISME

Les relationsNord-Sud: il existeunc problématiquedansles relations


Nord-Sudqu'on peut résumeren 5 points:

A. Une crisc tlc contttuttticaliott


ll. Lc rc.fusdu Nonl d'utrc railistributiottéqnituhlcilcs rcssourccr'du
tttonle
C. Ecltcc dasntotlèlcsilc dët,cloppanentdcs1tt4,5Ticrs-montlistes
D. lc pcu tl'intërêt,tt In participutiôrt dénutcrofiqilcpilr lcs pu1'5ctt t'oie
tlc dévcloltpctttcttt
E. Iu cornplicitécorrscicrrtcou irtcortsciuttc,tl'une gruntle pnrtie du Tiers
X'[otrtlc

,,X" (i't.t(:{ilf{ilî![iîir:tii'it]iî
Ë.,ttr:;'r,:;{.:

Ctestune crise qui s'estproduitc dtune part d'une ilttiludctlc tlé.fcrtsc


uux
( ctest-à-direnon iudéo-chréticnncs
non occidcntules
rtcrlatrs ) et d'autre part
d tune cri:'^céthirlttc tttturdiulc.

t) L,ssit stëgi ç*clé-fe


u;iue
Ccttc attitudc défcnsivcs'estprotluite tl'une peur chczlc Nord ( le
monrlcoccidental), unc pcur psychologique qu'on ne pcut passe permettre
dtignorerdansI'analysedesrelationsirtternationales .

- 5-
Les differentsélentehtsqrii alirnentaientcettepeur :

. Une peur d'évolutiondémographique(l'Occidentreprésente


seulernent20ode la populationnrondial").,

. Aussi, il faut signalerqirc I'occidentse débattedansdes problèrnes


liés à I'envirennement,à la démographie( le vieillissement de leurs
populations, la baissedu taux de natalité... etc).

e Une peur d'évolutiond'ordre socio-culturel: d'une part du monde


Islamiqueet d'âutre part I'exernplerlu Japonqui a révèlèune
réalitéeimportante: La modcrnisationne passepas inéluctablement
par l'occidentalisation.
Toute civilisationpeut avecsespropres
valeurs,sa langueet son histoire,embrassercetteMODERNITÉ.

:t.)L-g.c-r ëiltiqUe
i;_e,
La plusgrandecriscquc noustravcrsorts csttl'aborddtordrcéthique.
Elle concernelesvaleurs,lesobjectifset lesfinalitésde la sociétéau niveaux
irtdividuelet surtoutcollectif,ellcestle résultatdc I'abscflcc
d'uncvision
claireet de projetscothnltrfls danslespaysdu sudaussibienquedans"les
paysoccidentaux; mêfle si lescauscsdiffèrent.

E-rctttplc;Etr occirlent: I'excèstlu rnatérialismc,


la sacralisation
rlela
productivitéet du profit en tarttquefirtsen soisontà la basede cette.crise.

t'. On peutciterd'autrefacteursde cettccriscde communication


parniilesqUels:

[,adéprawitioitrtrlruier elleestliéeà plusieurcsfacteurs: les


valeurs,la rnatière,lesrapportshumains,le degrédu respecttlè la
personne hurnairte...ect.

u[,or:x1ueil n'y a plus dc morale, il rrc rcstc plusgranil-chosc>

- 6-
j ùliÉiii,li';$ffiil**i*iiii;*;:"'*,-'" ""' -"e*rii'u-'

,[Ë, .!,,g...{:t[[gti{tt-l-iiifi:f/-fi::llirlt{.j-]rii:ïii:i'r-fii'ifgg
i:
Ji lÛ.lilt{llt jgl-{{ if:llfi-ûfû -{idi rd ijlif
I'absenced'unevéritable
La causeréellede notre tra[édieest
plurtélttireetqui eston effetcontrelesintérèts
dérnocratie, ttrtodërttocrntie
ou d'uneautrecauserle remplacement
du Nortl;.a., .n*î;;til;tioânia;; pnrt estculturellen'ft et
tlesélitesgouvérnantes nctuerement - ct rto,!ru lsrus
qui représente réelement les
Êi int'ttc- pâr despersonnes
écottotttiq,,n,rrn,r,
pïp"ittii,ns du Sudet leursambitions'

Cec lt a n g e n t e n t v â e t l g e n d r e r p a r le t:T *u n e se n sib itisa tio n d eces


airrsi rtue 6 Ëonn"rg*nce des.tff"ilt pour réaliserdesprojets
populations, cequi va nssurerune
sritrr-surr,
communset ,rretrôn viguetrrtri c,opéruriorr
équitnbleîesressources dc ln planaite'
redistribution

ilil{jl{grrli
d': :!i:.i-i.-i.:ll'ir
{.:lil:tlii:{l::i.
I
-,ir-q,:lg:i-{-f!i,ï

L'échccdesmodèlesde déveloPPem

ritementmatérielles'

Cesmodèlessontgénernlement des
avecla réalil
existettrrcirtcortr1otibilité
su
tlespaysdu Sudqui ne doiventpns
dtinnovation car ctestla seulevoiepot
nosproPresasPirations'
ttretenudansle domaine
tléréecommecausetle cetéchec'car il
rnentcontinueet rapidede ce{pmaine

mondiste se Pq$e. l

-7 -
{.i" [':i],tltv--riliiiici gil.::i i.-:{l:i iiij-:li1:f,'
it,i,iir,",l
( i t!{ t i rt r:f'fulf'fir'/f (:'
IF

'r

Lra ble ratie dans les paysTiers-mondistes,


cettcabscncequcl'Occiilcttt u crttra(anuda di/fërarilas ntuniarss' une
ribsencegrâceà laquelle,il estmaintenanten positiond'cn récolterlcs
fruitsd'ùnepériorletléterminéqui étaitgéneralement mnrquéepar une
dirécteori indiréctedesressources
éxploitation du Sud.

ra
I.t
r{i o
-r

t'l
/1 . 'l t,î f I lr
ri 1 1 ;t{ ,-

Ltèredu < Il4ercenrtriut>


Cesmercenaires nousentrouvons et parminos
dansnosgouvernement
intellectuels: les Homrnesautant que les gouvernentent stachètent'
Et la questionprimoitliale qui se poseest : est ce que I'Occidentva choisir
.*" .o.munication transparenteet crédibleavecle Sud,ou bien il va
préferer de parler à lui mônreà travers une élite qu'il a crée et a propulséet
qui est devenuetotalementaliénée?

IL Le nouvelordremondial
On peut facilementremarquerque le nouveausystèmemontlialese
caractérisegénéralementpar I'ttttiltolut'isnliolt, suite à la t
décomposition de I'empire soviétique.

;l: : 1s! tr'!irr_:!t.::gJl' !;f.!!!J!-;-

fréquent,ainsi que le recoursà une guerre de plus en plus n


pryônologique, essentielement à traversles médias.

crédibilité' )

- 8-
Les États-Unisa fait son choix,il a déci4éde profitcr de sa totale
suprématiclnilitairect teclrnologiquc, ainsiquc tlu champlibrc
laissépar I'absence tl'une supcr-puissancc concurrcntcdcpuis
I'effondrcnrcntdc I'URSS.

L'ambition desÉtats-Uniscst d'utilisersa puissance pour


I'un
REII,IODELER le montlcà son avantage.En 2001pendant
des sesdiscours,GBORGE W.BUSI-Iannonçaitque les USA
> sur le
vis:rit tlésorrnaisune < dorttittutiott tolula ct ilé.firti(ive
monde.

BUSI{a aussiProclamé que( ceux qui ltc slilt Pfls uvecles USA
slttt cotttre cux )).ChaquePaYSse trouvant en tlésaccordavecles USA
devientuneciblePotcntielle.

lrlaJt!| qïl\!.s!! rriy"-! t{.!!l'1Itii-,.


;iI {rii{,r-l
divisiondes
La nouvellcdoctrinc militaire américainea provoquéla
:
grandesPuissances

économique.

d'état.

:i' IL:-ttlt ti.LlliJiL'li-ryi F-titltlJ-l:J:':,iii!:!:i:!::l'!diÉ:'-

Aprèslesattentatstlu ll septembre, BUSHa annoncéquela guerre


contrelô terrorismeva tlurer plusieursannées.

D'où on peut repérerlespremiersintlicesd'utt planorganisépour


uneconquétemilitairedes pctltsIslttnûqucs qui ont souventétaient
Itenseignede
c o n s i d é ré sco n 1 meu n e me n a c epour Itoccident...,sous
K c0tttreIe terrorisnrcD !! !

9-
L'[S!'Nr e-t-lss.cideW.
flr:iii-.-ti,li
i-i#gii:qiui
L'Islam est la premiérereligiondu mondcavecplus de 1300
millionsclecroyantsqui cffraicnt I'occidcnt'
I Les jeunessontde plus en plus attachésaux valeursde I'Islam'
I Ltlsiam a remplacéle cornmunisme en tant qu'énnemis
idéologiquede I'occidelit.

<Aprèsl,effortdrenrcrûtlu sJtsténte sot'iétiqucet lu.firt du pactc devarsovie,il est


quepar le
,toi, qro"i'OTAN, privéc d'cttn,emir',tt'u plttsIu nftme ruisrttrtl'étrc
passé.i,a ptussérietise dcstttanccs cstcclle ilcs-palt:t^ islanûqucs,rqti s'enfortcent
' nmsulmnn un ranèile ù dcs
,ltttrsIu puuvretëct tlui cltercltentduns Itintégri|t^ilrc
,rtdttxdont ils rtrtusrcttdurt rcsponsuhlc"'ctc >
.fl tcq trcsl |:tttl trcl,l' cNllltltlc,lcr :tvt' ill993' 11' 2

PFTOJECTION FRELTGIONS (1 9AO-2a 261


J-EI-PICHAT' "Les scle nlifi qrres pa rlenf'

t 13 1gao
0
0
n âooo
L E 2025
l
0 E.2100
0.
-'2125

\"

fli" [=tt t ç'N-{t!-t!sLAii Lti: iit-;-


. L'ISLAM n't jamaisétaitcn réalitéunc mcnilccpour
I'occidcnt.
. Le dialogUeestunevaleurqui occupcunc placeparticulière
dansI'ISLAM.

- l0-
c'estun
Donc,le dialogueestplus qu'un choixintellectuel,
devoirdictéPar I'ISLAM.

' Il estdit dansle Coran :

Dis: 0 14cns du I'ivre,


l/utez-cttti rttt
Dirc qui sttitctttttttttttt attrc nous et l'o'll's
"
. Qrtc ttolts,t'ttlrsriottstluc DiLtt, sunsrictt Itti
rl sso ci e r .,.
(C o rl rl , Sour alll, Ver set64\'

questions
L c d i a l o g u c d o i t étr e examiné dans lc cadr e dcs
qu' on peut
stra té g i q u e stl e l a pr oblém atiqueNor d- Sud
résumercommesuit :

r) Ll
rerlistr-ibutiolréquitlblctltrpouvoirct dcsressourccs
erttrepnyset à I'intôr'ieur dechaqueI)flYS'
ct tlcsdroitscle
2) L. ,.r1,..idc l'étlt 4c rlyoit,tlc la tlérrrocratic
lt ltonrntc.
de glr nnti r
3)l,crcspcctt|cs v n t c u rs c t t I t t lt . c lI c s d c s lt t t l. c s l|in
lt protection t lc l: r t liv e rs it é c t rlt rt rc lle '

I-es en eux de l'itt muliott ct Iu di


cutrttrretrle
i t"rgl-l lilili *:.-.:ll{,jii''iii :iÏi {i,l!rl ir ^-"i
rt I' t '- --^ ^ ..- r ','l t:

d'inéquité'
r crest un scctcuroù pcrsisteun nombrc grandissant
T qualitativeet quantitative'de
Il y a une arnélioration
souffredtune
l,information.Mais, au nin.ou du contenu,elle
pour
déviationcroissantcct tl'lln nltrnqucdc tlisponibilité
l'écouted'autrui.
Ltinformntionestdc vcnuc,à la fois,sourccct instrumcnt
politique,éconontique,social,scientifiqueet d' hégémoniç
culturellccxercéepar Itoccidcnt'
de plus en plrrstributairetltunecommunication
' La paix devient à insta'rer'
culfurcllescineet équilibréc,cc dui est dificilc

ll-
. Les problémeséconomiques et sociauxdes paysen
développement sont cairséspar le peusd'attentionqu'ils
prétentau valeurssocio-culturelles.
. L'identitécuiturelleau niveaunationalaussibien
qu'internationalresteune des nécessités psychologiques les plus
importantes.
. La défencedesvaleurssocio-culturelle peut conduireà des
conflitscotnmeréactionà une agressionculturellc.Mais, les
différenccsenrecltissentle mondeà traversla diversité
culturellcet le rendentcapablede suryivrc.
. La diversitéculturellecst un otrjectifet est un élémentsinequa
non pour Itinstnuration de la paisnu nivcatrinternational.

al

F
li
. Créer des nouveauxmécAnismcsdémocratiqucspour réguler
lesflux de la communication: (liberté+responsabalité).
. Élaborationde projetscommuntsentre les paysen
rléveloppefient: (coopérationSud-Sutl).
ttnemeillcurccomntunication cUlturelleet un plus
' iTavOriser
grand respectdesvaleurstle I'autre-
. <<Décolonosation culturclle>>afin de réduir les ravagesdes'
récentesformesde domination. r
. Il faut contprendfeque le processus de modernisationne passe
pâséssentielemerlt par I'occidentalisation...ect'

't

f.ï. l-{lLtlruj:r"-':ii-,::r'l{i,i'ilir::"i
tlgfj.^fl{tÛ-{ill:'jfr-
r La main mised'urr groupusculede paysdansla gestiondes
affairesmondiales.
. L'ethnocentrismede I'occident et lesdistortionsqui en
résultenten communication culturelle. r
. La relativeignorancepar le Nord dcs culturesdu sud.
r 'Le taux très élcvéd'analphabitisationdansle Sud'
partied'élitesdu Tiers Monde.
' L'aliénationculturelled'une
r Les lacunesdc taille dansles paysdu Sud en matiérede
processus denlocratiqucet du rcspccttlcs droits tlc Ithomnrc
...etc

-12-
Lt Islurrtet ['occirlent

l,n r enlité tlc l' lslam.

Il n'est pas
une mcnace

Laserieux ile I'iitfourtrtliottet Iu


diversiléculturallc

cultrtrcllc
I)ivcl'sitô S o lrrt io lt s llntt':tvcs
I rr[orttiltiorts

-défense des -mecanismes -l'cthnocentrisme


-inequité de I'occident.
-amélioration valeurs crée des démocratiques
conflits (libérté+ -l'analphabetisat'
quantiet quali
responsabilité) dansle sud.
-instrument -la divérsité
enrechisse le -favorisé un -aliénationcult.
d'hégémonie
monde cutturcl.
dialogue -leslacunes:en
-la paix est
-décolinisation droitsd'homme
trébutaire -un élément
culturelle. et democratie
d'un dialogue sinequanon
pour dansle sud.
équilibré.
Ititrstauratioir
de la paix.

- t3 -
TET,MAND.{T+.4
P,MEtr_[D
/t" tr-Ç16{:L-li:i-U$-
. Né en 1933à Rabat, M.ELMANDJRA a fait sesétudes
universitairesaux États-unisà I'Universitéde Cornell '

r Il les a continuésen Angleterreoù il a obtenuson doctoratà Ia


LONDON SCFTOOLOF ECONOMICS.

. I)epuis1958,il enseigneà I'UniversitéMoltamcd 5 à Rabat, il a


aussioccrtpéplusietlrshnutesfonctionsau seindu systèmetles
N ati onsU ni s 1961- 1 9 8 1 '

. Lc professcurà publié plusieursarticlcsdarrsle domaincdes


scienceshumaineset socialeset il est Itauteurde nombreux
dont<Lu prctttièrcguerrc civilisttioturcllu.
ouvrages

. Danscc livre Elmandjradistingueentrc trois périodes


fontlamentalcsdotrtla périodepostecolonialequi a été j
câractérisépar desconflitsculturels' i
. Selonltauteur,la guerrecontreltlrak étaituneguerreoù
stopposedeuxculturesz I'Occitlent ct I'Orient.

causetle conflitla diversitéculturelleet il siteles


. Il voit cornrne
trois peursde I'occidentqui ont déclenché cetteguerre:
\
du tier s m onde.
tténr ogl' aphique
1 ) L l p cri l .d e I' extension
.

2 l l ,n crl i l tte c lel' lslnnrpnr l') occidcnt'

dc I'Asicct surtoutlc Japonau


3) L'lboutisseirrcnt
opllcnrcnt
rlévcl t.
sl ns I'i nritationdc I'occitlctr

-14-
Il a aussiénuméréles cinq mobilesde Iu guerre du Golf(qui est
selonlrri la premièrevraie gueri'emondiale):

commepuissanccunipolairedU mondene
r Les États-Unis
peuventpas tolérer l'émergencede la rçgion du Golf et surtout
de Itlrak.

. Le dévetoppcment techniqucrlc l'Irak rcpréscnteune InGnace


pour I'occident.

t La puissAncc une menacepour


militairede I'Irak représente
Israëlet l'Occident'

i Laptrissanceculturellede I'Irak, symboledu mondearabe


musulmâriâprèsia périodedu colonialisme'
qui se
Ces mobiiesrnènentfinalementà la guerre et aux crimes
du pays'
manifestentpar I'agressioncontre le peuple,la tlestruction
du droit
J. it.n"ironn*rn.niet des biensculturclset la violation
international.

futur de
Tout cornptefait, et cn ce qui concerncle comportement
I'Irah et dàspâysde I'Orient il a soulignéque:

l) Lcspopulntions rlesplys du Suddoiventdévelopper leur


' à leuridcntité
cn s'âttncltant
de nrotiertrité
p.opr. strâtégie
tultutelleet rcligietisc. :
2) Nécessité
-' d,Unecoopérntion sud-Sutl pour rlevenir
inrlépcndrrtt tlc i'Oicidcnt pourdéclcttcher
ct le déDutd'un
noûvclordrctrrondi:tl'
ct la
Avcc les attcntatsdu 11 septcmbrc,la gucrro en Afghnnistan
confirment'
deuxièmeguerre contre I'Irak, les thèsesde Elmandjra se
99 mais
Le conceptdu professeurétait nouveauau début desanné9t
populairequ'aveble
la notion de la gu...ô civilisationnellen'est devenu
en 1993.
Iivre de samuelHrrntingtonn The clrt*h o.{cittilizotiotis,

aît lui-mêtneà la page246de sonlivre


serI'exprcssiortet à énoncerle concept

- 15-
SumtielIIrrytilU{lPn
, l '. . f n / J r r r r 7 ', 'I r i l ''I
4
,'t(r
:i'Il'tr-.1*{*1fu1*':irJ ' "r
 Ul |T_,:.l-lLi,'.j.j:1,1._.:-.

SamuciHuntirrgtonestné en 1927à NewYork; il a fait sesétudss


au* Étrtr-urrisr"oùil a ieçu sonB.A. à runiversitéde Yaleen 1946
et sonM,A. à ltUniversité de Chicagoen 1948.Troisansplustard,
il passeSondoctoratà lrUniversité de Harvardet commence à
ensrign.rdansle mêtneinstitut.À partir de_l959, lfauteuroccupe
de < Instituteof rWar antlPeace
le postedu directeurassocié
Studies>>avanttle devenirChairmanof theHarvardDepartement
of Governernent. Danslesannées suivantes,SamuelHuntington
fondele magazine politique<<ForeignPolicy>>, travaillecomme
directcurdu centrcpour desaffaircsinternationales ct dansla
maisonbianchecommeCoordinator for SecuritiePlnnning; en
plus,il continueà enseigner à Harvard'

Le profcsseUr cstmenibrcde plusicursassociations, commele'


< C'ouncilof theÀmericanPoliticalScience Association )>.Il a fait
desrecherches âpprofondies danslesdomaines de la politique
nrilitaire,.orttpu.ttiveet culturelleet il a pufuliéplusieurslivres,
dorrt< TIte Clnslt of Civilizftliotts D crt1996.Liauteurdispose
alorsdesgrandesconnAissances desrelationsinternationales,
surtoutgù.* à sonadhésiort au conseilnationaltle sécuritéau
seinde iladministratiort Carter.

Lesthèses desonlivresebasent'commecellesdrElmandjra,.sur
un nouyelordreintefnatiotral unipolaire,qui a commencé aprèsla
gûerrefroideet lteffontlrementde I'ussR. Huritittgtonréagitavec
ion *unaeà lfouvragede FrancisF ukuyamaFin de lhistoire,qui
envisage ûn aveniroptimistedu nrbnde;sttrtoutdanslesdomaines
politiqîesët économiques. SamuelHuntingtonrefusecettevision
laquelleje vais
àt to.rn,rtesa thèsedu chocdescivilisâtions,
présenterrnairttena nt,

-16-
, f ,,n .r.rf1 r rr
, ir f/i ;' t!" ;ttl i i
ii,,. .t...,t!:!f { û'iil,lirir,lilrl ,l',l ill:!-.-",:...-_,,:,:._...,.-.,,:..

tirvIf;
tntn,ii,:,iî,
Le départdesthèsesde SamuelHuntingtonestuneâpproche
cultuielle.Selonlui, < le montleestpassésuccessivement par
plusieursphasesrlurantlesquelles il étaitiliviséde différentes
manières. Dèsia fin desannées1980,lesdistinctions majeures
entrelespeuples deviennent culturelles: C'estlc débutde l'ère
lesdeuxblocsde la Guerrefroidedisparaissent
civilis:rtiortn*11",
alorspour iaisserplaceaux civilisations >>'
De rrosjours, notfè planètesetrouvedansunecriseitlentitaireet
lestlistinctiOns.st.nti.llcs cntre lesôtrcshumainsne sefont plus
d'unernâilièreirléologiquel politiqueou économique, mais
culturelle,Cfuaque peuples'iderttifie surtoutpar unedélimitation
dcsautrcs,Irf t'Cligittttcn irtuc tttt rôlc prirlcipttl. Dânsce
ntonde,il y a désoinraisdeuxsortesde politique3la politique,
localerleliethnicité, et la politiqueglobaleoÙinternationale des
différences civiiisAtionnelles.Danstl'autresmots,< Iu politique
>,
et ntill(icirtilistttirtrtnclle
est(i lo.foisttlultiPol(ûre
Les distinctionsenir. lescultUressefont sclonla penséei cfest-à-
dire, la langue,lthistoire,la religion,lescoutumes,lesinstifutions'
et non plUJSeion lfapparertce, commela couleurdc peau...etc'En
conséqledce, Huntiniton fragmentele mondedu XXIèmesièdleen
huit biocscivilisationnels, qui sonthostileslesunsaux autres:

1 ) L n ci vi i i sn ti o nchinoise,r eposlr ttstlr lc confucianism c.

sttr le shintoism e.
2 ) L n ci vi l i sn ti o njlpolr tise, r eposltttt r.

hindouc,r cposatltsur l' lr iltclor lisr ne.


3 ) L t ci vi l i sfl ti o tr

autottl' dcI' lslalu'


lttttsulntanc
4 ) L a ci vi l i s:rti olt

r cllosnntsur lc judéo-
5 ) L a ci vi l i sn ti o roccidentalc
t
ch ri sti n rti sn rc. n

6 ) L a ci vi l i sa ti onor ientalcor thotloxc'

r t' Anr ér iq' eIntir r e,r c;losantsttr le


7 ) i .t ci vi l i sn ti olr
ch i i sti :rn i sti tc.

nfr ictine lttttor r rtlc llt r cligiontr nditionnclle.


S ) l ,:r ci vi l i srtti on

- 1 7-
. selotrltauteur;cfiaquecivilisationestfondéesur unereligionet
sesvâleurs.

SELON IIUNTINGTON
I,ES DiFFE\IIINTES 8 CIVTLTSTTIONS

./l

Le chocentrelesculturesmentionnées provientde leur \


confrontntion, I-Iuntington donneplusieursraisons pour les
conflits.Premièrentent,lraugmentation démographique réduit
liespace *r Ir t..re, en mêmetemps,lA mondialisation renforce
lesinteractionsentrelespaysdifférents,D@ la
moderrtisation proYoque ltéloignement deshommesde leurs
identitéstraditionnelles (commel'État-Nation) et favoriseuqe
iderrtificatioh cofitmtneautourde la religiort.Ainsi,I'Occident, à
lrdpogée tle modernisation, à occidentaliser
ntflrrive,pas le restedu
,noodl, car lesdifférertces culturellesrestentdifficilesà changeret
lesnort-occidentaux cherchentun bheminde retourà leursracines.
Finalemerit, la croissance de lrimportance de la régionalisation
augmente identiqueculturelchezleshommes'
ie sentirttent

- 18-
.TT

La thèserle SantuclFluntingtonestplutôt pessirniste' Pour lui' le


rléciinrleI'Occidentâ tléjà commencé, avecln perte dcs Vuluts
ttnt'flies cl rlc ltétttitlttc (lc norrtbrcdesdivorccs;desfamilles
monoparentâles, etc.),âvec IeSproblènrcs S1ciuttx(liabusde la
drogue,la criminalité,etc.)ainsiqutuvaclu bnissede l'uctivité
intil Iectilclle.Malgrésa puissânce écononiiqueet technologique'
Itocciderttsescntessenticllcment menacépar le mondcmusulman
eriraisonde sacroissance rlémographique importante;et de la
Chine,qui représente unenouvelleforceéconomique'

^': du XXIème
Selonllauteurl la Chinc scrâ la grande puissarrce
de
,ie.r., car elle se développerasâns adopter les valeurs
liOccident,
lui accordeUne plus
Quant au mondemusultnan,Huntingtori
g-rande agressivité en raisonde
qutaUxautfcsblocsciVilisationnels,
son
Jorr histoire thumlliationssubis pendant ]a colonisation)'
explosiolidérnographique et ltabsencedtun Etat phare de I'Islam
pour stabiliserle mondemusulntân'

qui
Mais liauteUrCritiqueâussison pâysd'origine,lesÉtats-Unis,
et qui
suivaientldans les ânnées90, la vision multi-culturaliste
l,ont transposéedans les relations internationales. " selort
/cs Etnts-urtis
Fluntington, tlerteiluientctirtsiune m\Suïquede
utt lieu ilttrnenûion unie occidentule,
conrrrturt{tntés ceq,vi
estnécessaire pour garderla suprématiemondiale'Cettedernière
centraldu livre qlécritla
car lè rnessage
thèseesttrès controversée,
planète coltllllc rnonde composé des ciVilisations variées
global'
coexistânteset constituant un multiculturalisme

- t9 -
cgw.arMt
-nLrutew f, u!-r'
"e
-U$ !&s-e-
$e
HUIYTINÊTtry"

qUedeuxauteursd'uneoriginetout
il estsurprenânt
tPrernièrerfleilt1
thèsesemblable. ce qui
à fait différent.ft;;Ëppent I'un aprèsl-'autreune qu: t*,*
estlescivilisatioris'
estle pluséton.;;i;r;ri quer,oblàto'otutrc *
Pourtant;
contradictoires.
a descivilisations
deuxauteursafparti*rrn.nt
'iivre de Maridi ELMADJRA est resté relativement
tandis que le envéritable
HuNTtNGToN
iiru"rnr'ii *rui uesanruel stesttrarisformé
Soi titre( CHOCpE=fCIYILJSATIONS
Huirington, D
affaire: t,affaire la fevue
dés I'apparitionde 1tarticledans
est en discussio'interiialtionale
que' le professeur Mahdi
< FOREIGN AF,FÀIRS)) en lgg3, Alo.r
et très expérimentédatts le
ÀLMANDJRA liien qutil soit Ûès connu
domaitredes relationsititernationale

Mais,Pcutêtreeuil âutcuroccid
difficultésà lépandresesidéesà l'éch
tx livres inontreque les deuxauteurs
e la guerrefroideau débutdesannées
par des
: d'oidre politiquecnractérisée
enjcux idéologiques, politiquesou
's T
éconoiniques.
sont le conflit de la
f1ei aspectscommunseirtfe les deux livres
d'intérêtsentrelespaysdu
diversitéculturellesurtout,n.c le, opporitions
peurs de I'occident: la peur
Nord et ceux du sud et les trois gianOôs
dérnographique, la peur de I'Isiam et la peur de I'Asie ( ELMANDJRA

-20 -
! /; I i"t"' -' r'i#!sd/ra'
- .".;.,j-ù;-*i,il4lmtui;;#ri'iiliù{i;''

considèreleJnpottcornfilelep'lysleplusmenaçantdel'Asie'
e ln Cltitrcl'
HU*tt*GTON do'r'rtcêrôle

rPlusloindattssonlivre,ELMANDJRAseconcentresurlaguerre
en r.991, corrsitère ce conflitcommeln pretttière
du gorfcontret,traq comT.le exernple pourdévelopper sa
il le' prentl
tftùe gilerrc ,ir,,,,itintcet a réduit
+ c'està dire qur nltvtANDJRA
thèsedeconfro;;;;;rrt,*elre guerre et I'ofient et est
il'occident
en urre
la guerrecivilisationelle Et -Tt.t*
ir srestconccntrédanssathèsesur
par res ntais ûiir.
surtorrtrepréscntée
I'Ira{'
it.*a"pf" d.la guerrecontre

IParcontreHUNTINGÎ0Ndéveloppesorlapprocheautrement: nels'
is huit'blotsciVilisation
il tlivise le rtrond-e^U*
-prernièrement;
raison;t* t;rlu.l, cesculturesse trouventdans
-Ensuite,il arralyse les
ï e oc
r' c
i e
cr n t;' m en onne
ti
dff tffiîî'îïï,ï'i:i.tiii iitl " * 1:'::''cr
et rescorrflitsayecresautres
,;;; oî .. rr* [iviiisationnll
lesprobrèmes sur ,i'flu*n.. asiatiqueet la civilisation
par il ,, p*i"lr.
cultures, aireursl
pâr
oeorfl;; conflits des civilisationsdéfinies
musulmanc.+Lathèseo.uunTlNGToNestalorsbeaucouppltts
générale,pu*uîu,.itr uni"*"ciit' nfft analyse
le choc des
affi*natiorf
ItaUteur et avance une
.iniiùtti"ns dansi'onglemondial'
arabo-
tln point de vue de ELMANTi;M' sousI'angle
ôon constate des .on'"it' afin quc lc monde
Arabe
pârcc
rnusulrnail, quc ItantloJ.onnc
selibèreAt Piînutït" occitlentale'

Ô E n p l u s ' H U N T I N G- T ONe tEL M ANDJRAvo fu tu r .ppr


ie n tleirtristes
p*spcctit'.1': roche
Lc..liou* 0,1 tles l':tt
beaucoup plustrégatif, il dit fit,trc pusséest
Oro,u,r.îitrtion .le ManOî ELMANU'ÉI'
exemple
est etttrc Ies tttrtitts'destutt'es"'etntêrttë
corottisé,ri*rre Irt,ése,tt
D'
it(,tr(.flttrtrtstdéitilty\otltéqilé
I E n t l e r f i i è r e a n a l y s c;o n p e u tclir e .q.ho"
u e | e des u xlivr e sé tumais
st| ecivilisations' di ésse
dahs le point d.il err.rrti*tJl.
ressemblent de cetteconcortlânce' I
iranalyse au iJn.roppernent
différentdairs
tleux auteurs contredisent I'affirmation optimistede
ÔLesthèses des danssonlivre
qui ânnonce
anré1i-cain1
FrrutcisFIlltIll'rIIUIA,pfritosopt'e qinmqR H,OttlME
tn > de1992)
DEL,tllsTqtnoÈ,riibérarisrne
aLrt Frt,{ etrapaixgiobare.
uu vr*o,*
undvenir
#ttffl.îo

-21 -

-r+#.rl"#rnçlltïçrl
w /f,.tsflQit/....I.MÊ
rHE EI1VD TI&-
LAST fr/TAIU
-,
'
-
}

Fruncis FukuJ)anrfl
a
,4. .{ffilgrffdd';*'lt,r{'lgfiul#r;
r Né le 27 octobre1952à Chicago,
écortottliste et chercheureil scietl(
dtoriginesj aponaise'trèsco-ltfius
I' ltistoire,Actucllentc itt pfofesscu
à i,université de Baltimore.
Jhoiis-Hopkins
irrternationale

e cclI cs tl es rtëo-conservflteurs'll

eil 2(
du secrétariatà la défense,
bio thèque'
en tarrtqûe membredrt conseilprésidentielde

ii, .#at:'t:Iry-lliu::{#Tgii{r"t:ii;--'
qui
sorridéeestconcentréeautourdu conceptd'unefin desidéotogies
- idées)'sténtatique
rnetêhdouteia posrififitédevoir naître K tti'le
'rii le,'
renrylncer
quipr'étarile
pitltiqueet socinle
in lr,ttice
n,A la sourcearticlt
lilsét'olisnle
lnterest> ert1989qui fut eilsuite
connûtun grandretentissement i

i Deprris la chUtedu bolcheVisine âprèsunepérioderle((paroxysme


> le ttiortdcseraitlreureusement parvenuà l'ultinte
idéologique
iesârttresminoritésneseraient que
ii,ltii,ràe rla son ilestitt,toutes Rien I
<<ténroins ,r,iou"lruntsoudérisoire, dtillusions envoiées'
rrteritrnve.n iuitio,ttptredéfitlitifdu libéralisme démocfatique
tt' La terre
( Corltntef() rilteJiriAle il u go rtt,cntcnteltt It ttrrtcritl
Proftiseestatteinte"' r
t
,, L,t ttltiiorrttriiic sa icssourlcrtiilriuiissorttriainohailtême'
,io ltltirt/Itirc

-22 -
i,-'* ,t

Rassurez vouscherscollégues' il faut comprendre


puissance danJle monden'estcapable
;;;;;."ne
d'imp osrrron hé gem onis m et s ur t out as 'créé
ilesla
t dena t u r e
culturelle,car, pour ceuxqui cro-itnl'|i:u
a èrééle monde'
diversiéet lesvariationsquandil

. Il estdit dansle Coran :


des
<<Et elle eil de ses signes,la créution
de vos
cieilx et de la tet't'e,et Iu voriété
et de vosteints' VoiIàbienlù des
Iuttgt'tes
qui suvent,)
sittgnes'vrflinrcnfiPour ceux
(Corun,SournXXX' I/erset22),

-23-
##f#Ë'{i,c

.:'. llreiiiiÈt'e ,g!!e!'.aci-v![i'trtîiiltrtre{[a,dc A'fufrdi


E I rtt utt d.irrt

.1. [-u:l éçttlgn i$itiqtI çit[!.{i'ef dËt'iJrtgily*dll-


XN -s.iÈcJCL, de ll'fultr{iIiIrttuntf.irut

.1. TltqÇ!rrs1trt{-{! ttiliu!t$!uir,d':,!irctttttef


l-frrrttitiglott
"{[ F'
{. TIIE \ilVf) tF [[[s't-t]$l ,A l [ li f,,,,4.5
rîîtË
MM,, rle f;rrtttcis Fu [ttt.1'({

fçrtfirttr,,rIci\,frcfrrii
.l [-q-rli!.lggug(e cJJlttirr!!tr
Elnmndiru

24-

Vous aimerez peut-être aussi