Vous êtes sur la page 1sur 3

Notice d'autorité - Fédération genevoise des sociétés savantes

- Fédération genevoise des sociétés savantes Fédération genevoise des sociétés savantes

Fédération genevoise des sociétés savantes

Identification

Type d'entité : Collectivité

Forme(s) autorisée(s) du nom : Fédération genevoise des sociétés savantes

Description

Dates d'existence :

1927-1971

Histoire

Le 20 janvier 1927, au cours d'une réunion à laquelle avaient été convoqués, par un comité provisoire, les délégués de nombreuses institutions scientifiques, littéraires, historiques et artistiques, est constituée la Fédération genevoise des Sociétés savantes. A cette date, la Fédération compte vingt-cinq membres et, dès l'année suivante, six adhésions de plus. Les institutions majeures de Genève sont ainsi regroupées au sein de la Fédération que dirige alors le Docteur Raoul Montandon. Celui-ci fait état en 1930 de la modestie des moyens financiers de la Fédération, laquelle vit alors une période très calme. La question qui revient le plus souvent durant ces premières années, est celle d'une fusion entre certaines principales institutions de la Ville (Musée d'histoire naturelle, Bibliothèque publique et universitaire, Musée d'Ethnographie et Conservatoire et Jardin botaniques). La Fédération semble en effet inquiète de la fusion votée par le Conseil administratif qui menacerait l'avenir de certaines institutions et associations se rapportant à celles-ci. En 1934, forte de trente-six institutions, la Fédération s'adresse au Conseil administratif afin d'obtenir la reconstitution des fonds Brunswick et Galland, gérés par la Ville, qui devaient à l'origine servir à enrichir les collections muséographiques.

Parallèlement, l'attention de la Fédération se porte également sur la Bibliothèque publique et universitaire, qui doit faire face à d'importantes coupes budgétaires. La Fédération semble alors pleinement justifier sa création. En effet, elle défend activement ses intérêts et ceux du patrimoine culturel et intellectuel de Genève, notamment face aux autorités, lesquelles, tout au long des années trente, réduisent de manière importante les finances destinées à la culture et aux arts. En 1940, l'Assemblée générale n'a pas lieu, la guerre faisant passer au second plan les activités de la Fédération, qui connaît alors une période difficile sans pour autant rester inactive. La récupération du fonds Brunswick est toujours à l'ordre du jour et,

Notice d'autorité - Fédération genevoise des sociétés savantes

l'année suivante, Raoul Montandon peut enfin rassurer les membres de la Fédération en leur garantissant que "les deniers du Fonds Brunswick sont en de bonnes mains et sagement administrés". Au lendemain de la Guerre, Raoul Montandon exhorte les membres de la Fédération à tout mettre en oeuvre afin de garantir le prestige intellectuel de Genève et d'en faire à nouveau une capitale du monde.

En 1950, Charles Constantin, alors président de la Société des Arts, succède à Raoul Montandon à la tête de la Fédération, laquelle compte alors cinquante-sept membres. L'une des préoccupations principales est, au début des annés cinquante, la construction d'un nouveau Musée d'histoire naturelle (qui ne débutera qu'en 1961). Au delà de l'année 1954, les activités de la Fédération genevoise des sociétés savantes sont quasiment inconnues et, en, 1970, le trésorier affirme qu'elle "n'a plus aucune activité régulière".

Zones géographiques

Genève (Suisse)

Statut juridique

Association au sens des art. 60 et suivants du Code civil suisse

Fonctions et activités

Les objectifs de la Fédération genevoise des Sociétés savantes sont les suivants : créer un lien entre les institutions et sociétés scientifiques, littéraires, historiques et artistiques genevoises et donner plus de solidarité et de cohésion à leurs travaux ; prendre toutes les mesures propres à sauvegarder le patrimoine intellectuel de Genève et intéresser le public au développement des sciences, lettres et arts à Genève. Concrètement, la Fédération n'intervient pas directement dans les affaires des sociétés membres, mais elle défend leurs intérêts auprès des Autorités, quand cela est nécessaire.

Organisation interne

La Fédération est régie par une Assemblée générale qui se réunit annuellement dans les salons de l'Athénée. Un président et un secrétaire assurent principalement le fonctionnement de la Fédération. Les finances proviennent essentiellement de dons et legs, ainsi que, vraisemblablement, à certains moments, de cotisations bénévoles de ses membres.

Notice d'autorité - Fédération genevoise des sociétés savantes

Contrôle de la description

Code d'identification : CH.AVG.FGSSISAAR

Code d'identification du service : CH-001140-3 Archives de la Ville de Genève

Règles ou conventions :

Notice établie conformément à la norme internationale sur les notices d’autorité utilisées pour les archives relatives aux collectivités, aux personnes ou aux familles (2e édition, 2004) (ISAAR(CPF)) Forme autorisée du nom établie par les Archives de la Ville (AVG)

Statut (Niveau d'élaboration) : Notice publiée

Etat de la notice : Notice nouvelle

Niveau de détail : Notice d'autorité complète

Date de création, de révision ou de destruction :

Décembre 2007. Création : Giovanni Gregoletto

Langue et écriture : Français (Suisse)

Ressource(s) documentaire(s)

Ressource documentaire 1

Identification : Fédération genevoise des sociétés savantes

Cote : CH.AVG.FGSS

Type de ressource associée : Fonds d'archives

Nature de la relation : Producteur

Dates des ressources associées : 1926-1971