Vous êtes sur la page 1sur 14

Royaume du Maroc

Université Ibn Zohr


Ecole Nationale de Commerce et de Gestion
_AGADIR_

La gestion de la
chaîne
d’approvisionnement
face aux effets de la
mondialisation

Réalisé par :
Btissam FADDOULI

Khadija EL OUAHRANI
Encardé par :
Salma FAOUZI Mr.
Hassan BELLIHI

Younes DADACH

Année Universitaire : 2007 / 2008

La gestion de Production consiste à gérer les flux


de matières, les flux financiers et les flux
informationnels qui traduisent les objectifs et la volonté
de l’entreprise . Ce concept a vu le jour au XIVe siècle
dans les chantiers de Venise par la standardisation et
l’assemblage en ligne de Navires, et depuis il n’a cessé
d’évoluer .

La gestion de production recouvre un ensemble de


domaines tels que la conception de produits, la
conception du processus d’information, la gestion des
flux des stocks, la gestion des technologies … . Dans ce
qui suit nous allons nous focaliser sur la « Chaîne
d’approvisionnement », et plus particulièrement, la
« Gestion de la chaîne d’approvisionnement face aux
effets de la mondialisation ».

La gestion de la chaîne d'approvisionnement est un


ensemble de méthodes qui permet une meilleure
intégration et une meilleure gestion de tous les
paramètres (fournisseurs, stocks, clients…). Une bonne
gestion de cette chaîne permet une production
optimisée afin de livrer au client final le bon produit
dans les bonnes conditions,tout en réduisant les coûts
de toute la chaîne tout en prenant en compte les
impératifs du client. Cependant, la gestion de cette
chaîne d’approvisionnement demeure parfois difficile en
raison de la mondialisation .

Cette problématique sera traité au fur et à mesure


de la réalisation du projet, et cela en prenant comme
exemple concret AMADIR, qui est une entreprise
opérant dans le secteur et de pêche sur la ville
d’Agadir .

Plan

I / Gestion de la chaîne
d’approvisionnement :
a-La chaîne d’approvisionnement
b-Les composantes de la chaîne
d’approvisionnement
c- Les objectifs et la mission de la chaîne
d’approvisionnement

II/ La chaîne d’approvisionnement face à la


mondialisation
Gestion de la
chaîne
d’approvisionne
ment

a-La chaîne
d’approvisionnement
b-Les composantes de la
chaîne d’approvisionnement
c-Les objectifs et missions de
la chaîne
d’approvisionnement
a-La chaîne d’approvisionnement :
La chaîne d’approvisionnement s’est taillé une place enviable
dans la vie des entreprises. En effet, ces dernières vivent dans un
paradoxe de fidélisation des clients (coût) et réalisation de profit leur
permettant de pérenniser au sein d’un environnement concurrentiel.

Pour cela, les entreprises doivent se procurer d’outils


organisationnels notamment la gestion de la chaine d’approvisionnement.

Avant de donner une définition à la chaine d’approvisionnement, il


est surprenant peut-être d’apprendre que la majorité des coûts et des
délais de fabrication se trouvent à l’extérieur de l’entreprise. Autrement
dit, la majorité des coûts que l’entreprise veut éliminer se trouvent hors de
son contrôle. Donc, il s’avère urgent de mettre en place un processus qui
gère l’ensemble des participants (Hommes, matériels, informations…etc.)
afin d’atteindre les objectifs escomptés.

La gestion de la chaine d’approvisionnement ou bien supply chain


est la gestion d’un processus composé de différents flux, afin d’optimiser
(faciliter) l’entrée et la sortie des biens, services et/ou informations, dans
l’espace et dans le temps, dans un but de satisfaire le consommateur au
coût le plus bas.

La gestion de la chaîne d’approvisionnement peut être, utilisée dans


différents contextes; pétrolier, alimentaire, humanitaire, etc.
Généralement, elle est gérée par la Logistique qui est Selon l’association
française pour la logistique dans l’entreprise (ASLOG) l’art et la manière
de mettre à disposition un produit donné au bon moment, au bon endroit,
au moindre coût avec la meilleure qualité.

b- Les composantes de la chaîne


d’approvisionnement :
La chaîne d’approvisionnement se caractérise par trois composantes
, soit les partenaires d’affaires, les flux de matières ainsi que les flux
d’informations . On a beaucoup parlé d’optimisation des flux de matières
dans les années 80 , lorsque le concept du juste à temps fut popularisé . Il
est consisté pour une entreprise à produire uniquement ce qui était requis
pour le client, et ce, avec le minimum de stock de gaspillage.

Cependant une saine gestion de la chaîne d’approvisionnement


implique bien plus :

• Les partenaires d’affaires incluent le fournisseur du fournisseur et le


client du client. La gestion de ces relations d’affaires est cruciale au
succès de l’entreprise. L’accent devrait être mis à développer des
relations durables et profitables entre partenaires d’affaires.

• Par flux d’informations nous entendons toutes les informations


échangées à l’intérieur de l’entreprise, avec ses clients et ses
fournisseurs, tels que les bons d’achats, factures… Afin de
maximiser l’efficacité de l’ensemble des partenaires d’affaires d’une
chaîne d’approvisionnement, l’information supportant les flux de
matières devrait être précise, à jour et partagée. Cela permettra aux
maillons de la chaîne de pouvoir réagir à temps aux problèmes qui
surviennent et de prendre les meilleures décisions pour cible.

Une des caractéristiques fondamentales de la chaîne


d’approvisionnement et qu’elle se comporte justement comme une chaîne,
c'est-à-dire que chacun des maillons a un impact sur le reste de la chaîne,
positivement ou négativement. Ainsi, toutes ruptures de marchandises
chez un des fournisseurs se répercutera jusqu’au client final ; tandis que
tout changement de la demande provoquera une réponse chez les autres
joueurs.

c-Les objectifs et missions de la chaîne


d’approvisionnement :
L’intérêt de la chaine d’approvisionnement n’est plus à démontrer,
mais comment l’organiser pour en tirer les avantages, en tant qu’arme de
la compétitivité demeure une question de gestionnaire.

En effet, la gestion de la chaine d’approvisionnement vient pour


modifier la relation clients-fournisseurs. Cette relation doit être d’une sorte
de partenariat ou collaboration c'est-à-dire, il faut tisser une relation de
confiance avec les fournisseurs et d’autre part, l’implantation de nouvelles
méthodes de travail qui peuvent se concrétiser par :

• Une réduction du nombre des fournisseurs afin de favoriser les


ententes à long terme.
• Le partage des prévisions de ventes et du carnet de
commandes afin de synchroniser la production avec celles des
fournisseurs
• L’accès aux inventaires par vos fournisseurs afin de faciliter la
planification de vos fournisseurs.
• Le diagnostic des processus de vos fournisseurs afin de les
amener à s’améliorer
• La présence d’équipements de vos fournisseurs sur votre site
de fabrication afin de réduire les délais et diminuer les
inventaires…etc.

Nous pouvons résumer les objectifs de la chaine


d’approvisionnement par la recherche des 7 « Bons », c'est-à-dire
permettre à l’entreprise de :

• Obtenir les Bons produits (avec la qualité attendue)

• Selon les Bonnes quantités.

• Au Bon endroit.

• Au Bon moment.
• Du Bon fournisseur.

• Avec un Bon niveau de service (tant en amont qu’en aval de la


vente),

• Au Bon prix
La chaîne
d’approvisionne
ment face à la
mondialisation
Dans ce thème nous allons aborder la mondialisation économique et
sa relation avec la chaine d’approvisionnement. Celle-ci, contrairement à
la mondialisation ayant un sens plus large, et qui désigne le
développement des liens d’interdépendances entre hommes et femmes,
activités humaines et systèmes politiques à l’échelle du monde, la
mondialisation économique concerne quant à elle l’ensemble des
échanges économiques devenus mondiaux :

• Des biens et services

• Des facteurs de production (capital, travail, connaissance…)


devenus de nos jours plus mobiles
Parmi les caractéristiques de la phase actuelle de cette
mondialisation, l’activité économique n’est plus organisée sur une échelle
nationale. La disparition progressive des obstacles au commerce et
l’investissement et les progrès des TIC et des systèmes de gestion ont
permis de délocaliser les processus de production dans différents pays afin
de tirer parti de la réduction des coûts, la disponibilité des matières
premières et des réglementations plus favorables. En conséquence, une
proportion croissante de la production est fonctionnellement intégrée dans
les systèmes coordonnés sur une base globale. Ce changement a produit
un niveau qualitativement différent de l’intégration économique mondiale
et des chaînes d’approvisionnement complexes. Et malgré le fait que ce
type de structure rend difficile pour une entreprise de gérer l’ensemble
des réseaux de fournisseurs, ce qui augmente la complexité de l’achat, la
sous-traitance est de plus en plus considérée comme une création de
valeur qui peut apporter aux sociétés multinationales un avantage
concurrentiel.

Une telle évolution a malheureusement d’importantes implications


sociales et environnementales et à une préoccupation croissante existe
actuellement sur les tensions entre les pressions du marché et la durabilité
de la chaîne d’approvisionnement mondiale. Dans de nombreux secteurs
(comme les industries de textiles et de jouets), le marché du travail est
plus souple et les relations de sous-traitance sont très répandues. De
nombreuses pressions (prix, flexibilité, délais irréalistes et attentes en
matière de qualité, associée à l’absence d’éducation et de savoir, et la
faiblesse du pouvoir de négociation des fournisseurs) sont souvent plus
renforcées lorsqu’on passe aux niveaux inférieurs d’une chaîne
d’approvisionnement mondiale. En outre, aucun mécanisme efficace et
crédible n’existe à l’heure actuelle pour d’identifier et corriger sur les
niveaux informels des chaines.

Pour faire face a cet environnement évolutif, plusieurs stratégies ont


été élaboré dont :

• Recherche de sources d’approvisionnement à faible coûts dans des


secteurs géographiquement dispersés

• Réduction des cycles d’approvisionnement

• Amélioration des processus et les systèmes d’informations

• Réduction des cycles de développement des produits

• Passation de la fabrication à la distribution

• Recueil des meilleures données sur la demande en se fondant sur la


demande en se fondant sur des prévisions à plus court terme
• Amélioration les processus et les systèmes d’informations

• Accroissement de l’adaptabilité de la fabrication pour obtenir


d’avantages de produits sur mesure en de plus petites quantités

• ….