Vous êtes sur la page 1sur 35

Extraits de

l’Enseignement
du Père
La foi […] est le fruit de
l'expérience acquise par la
pratique de la loi d'amour et
de charité.

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
La croyance & la foi,
p.XXXXIV
Nous ne devons jamais
chercher à nous faire aimer,
[…] c'est un des plus grands
fléaux de l'humanité,
[…] nous devons plutôt nous
efforcer d'aimer nous-mêmes.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
La vue du mal sensibilité
de l'intelligence,
p.376
Ne croyons pas en Dieu,
n'espérons jamais rien de
Lui, mais croyons en nous
et agissons naturellement.
Sachons que nous sommes
Dieu nous-mêmes, que si
nous voulons, nous
pouvons.

Le Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
La Croyance et la Foi,
p.XXXXII
C'est le malheur qui fait le
bonheur, car il est
impossible de se considérer
heureux si ce n'est d'avoir
été malheureux.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
Arbre de la science de la vue
du mal, le bien, interprété
l'opposé de la réalité,
p.296
Si quelqu'un peut nous
atteindre, c'est que
nous sommes hors de
la vérité.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
La vue du mal sensibilité
de l'intelligence,
p.368
Tout repose sur des lois,
il n'y a rien de surnaturel.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
Arbre de la science
de la vue du mal, le bien,
interprété l'opposé
de la réalité, p.263
Si Dieu nous donne tout ce
que nous désirons, pour faire
le mal comme pour faire le
bien, nous qui sommes
encore si loin de comprendre
le chemin du bonheur, qui
pourra nous l'indiquer ? -
"LA CONSCIENCE."

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
Cause, développement &
perfectionnement de l'être,
p.LXXIII
J'ai révélé que l'intelligence n'éprouve
de jouissance que dans l'envie,
qu'elle est insatiable, car plus elle possède
plus grande devient sa passion et plus
voudrait-elle posséder.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
L'incompatibilité de
l'amour du monde et
de l'amour de dieu,
p.78
Le connais-toi est
indispensable à celui qui
veut se rendre compte de la
réalité des choses.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
De quelle façon pouvons-
nous interpréter l'esprit,
p.109
Nous sommes la loi,
l'accusateur, le témoin et
le juge de notre être.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
Arbre de la science de la
vue du mal, le bien,
interprété l'opposé de la
réalité,
p.266
Dieu, avons-nous dit, ne
réside ni dans le ciel ni sur
la terre, mais au sein des
êtres ; son amour se
retrouve partout dans une
puissance qui maintient
l'équilibre et l'harmonie de
l'ensemble.

Le Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
Le Mystère : amour,
intelligence & conscience,
p.XXXIII
Car autant percevons-nous de bonheur
en dehors de nous, moins éprouvons-
nous le véritable qui est en nous et qui
est Dieu.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
L'incompatibilité de
l'amour du monde et
de l'amour de dieu,
p.80
Qui se justifie, prétend
avoir raison et sort de
l'humilité.

La Révélation,
L'importance de la pensée,
p.23
Le "connais-toi"
peut seul nous permettre
de raisonner avec Dieu.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
Arbre de la science de la vue du mal,
le bien, interprété l'opposé de la réalité,
p.282
Si nous avons le droit de
prêcher quelque chose,
c'est la liberté : c'est elle
qui préparera
l'avènement de la
fraternité.

La Révélation,
Le désintéresement
& la foi,
p.55
Si nous nous exprimons en
toute sincérité, avec la bonne
intention d'être utiles à nos
semblables, ce n'est plus
nous qui enseignons, c'est
Dieu même, mais nous ne
pouvons atteindre à Lui que
par la foi qui est la clef de
toutes les autres vertus.

La Révélation,
Comment nous progressons,
p.87
Mais la justice divine est
partout présente et ne
confondons pas :
connaître ce n'est pas
savoir. C'est notre propre
effort qui doit tout nous
révéler et nous ne
pouvons rien devoir qu'à
nous mêmes.

La Révélation,
La science et la foi,
p.17-18
C'est nous qui faisons Dieu
à notre gré, tel que nous
prétendons Le servir.

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
Le vrai bonheur
ne résulte
que du malheur,
p.LIV
Puisqu'en vertu de notre
libre arbitre, nous
pouvons établir des lois
nécessaires à notre
avancement, à qui nous
en prendre en cas
d'échec, si ce n'est à
nous-mêmes ?

La Révélation,
La sanction morale,
p. 11
C'est donc la méchanceté
seule qu'il nous faut
purger pour nous libérer.

Le Développement de
l'Œuvre Révélée,
Arbre de la science
de la vue du mal,
le bien, interprété
l'opposé de la réalité,
p.327
Rien n'est bien, s'il n'est solidaire,
c'est-à-dire que nous ne pouvons
être heureux que par le bonheur
qu'éprouve notre semblable à notre contact,
par notre amour.

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
Cause, développement &
perfectionnement de l'être,
p.LXXIII
Dieu est tout amour, Il
ne peut avoir créé le
mal. Si le mal existait, il
serait l'oeuvre de Dieu,
puisque tout est créé par
Lui ; or dès l'instant qu'Il
crée le mal, Il cesse
d'être Dieu parce qu'Il
cesse d'être bon.

La Révélation,
La sanction morale,
p.11
Cette évolution se continue
jusqu'à la pureté absolue de
l'être ; nous sommes arrivés
là à la divinté, nous ne
formons plus qu'une unité de
l'ensemble, nous jouissons
complètement de la toute
puissance divine : restreints
les uns dans les autres, nous
sommes tous réunis dans un
même amour, nous sommes
Dieu !

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
Unité individuelle de
l'ensemble, p.XIII
Si Dieu avait établi des lois
pour aller à Lui, elles
seraient une entrave à notre
libre arbitre ; fussent-elles
relatives ou absolues, elles
seraient obligatoires puisque
nous ne pourrions nous en
dispenser pour atteindre au
but. Mais Dieu laisse à
chacun, suivant sa nécessité,
la faculté d'établir ses lois,
c'est encore une preuve de
son amour.

La Révélation,
Loi de la conscience,
p.2
En effet, nous agissons
toujours loyalement, suivant
notre nature ; nos actes,
quelques grossiers qu'ils
soient, ne pourraient
atteindre que ceux qui
possèdent cette imagination
qui est la vue du mal ; par le
progrès nous les voyons plus
réels et nous agissons de
plus en plus délicatement.

La Révélation,
La non-existence du mal,
p. 8
Telle est la pensée,
tel est le fluide
qui nous entoure.

La Révélation,
La non-existence du mal,
p.5
Si des personnes ont une autre croyance que
la nôtre et si d'autres n'en ont pas, c'est que
Dieu le veut ainsi ; car s'il n'y avait qu'une
seule religion dans la vérité, toutes les autres
seraient nécessairement dans l'erreur, leurs
adeptes travailleraient contrairement à la vraie
religion et Dieu en serait le seul coupable,
puisque c'est Lui qui nous fait naître dans telle
ou telle religion. Dieu serait loin d'être juste,
faisant des privilèges, il serait partial.

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
La croyance & la foi,
p.XXXXV
Adam est le moi conscient, Ève le moi
apparent ressortant de l'imagination
d'Adam […]. Ces deux termes ne sont
qu'apparents, ils sont le reflet des deux
individualités qui sont en nous, opposés
l'un à l'autre, l'erreur à la vérité.

Couronnement de
l'Œuvre Révélée,
Nous n'acquérons
la vérité que par
notre erreur,
p.LV-LVI
Disons-nous bien, mes enfants que nous ne
pouvons aller à Dieu que par l'intermédiaire de
notre semblable, en nous efforçant d'aimer.
Dieu n'est pas là où nous Le croyons, Il est en
nous-mêmes. Il nous dispense l'amour, Il est
l'amour Lui-même. Aimons alors notre
prochain par Lui. Par notre foi nous
comprendrons le but de la vie, nous saurons
tout, nous pourrons résoudre le grand problème
de l'existence.

La Révélation,
Dieu pourrait-il avoir
créé la souffrance ?,
p.163-164
L'épreuve ? C'est Dieu qui
veut s'établir en nous et qui
doit y démolir une dose de
matière équivalente à la dose
de vertu que nous devons
acquérir, rien de plus exact
que cette balance.

La Révélation,
L'Arbre de la science
de la vue du bien,
p.184
La vérité est dans l'humilité, la
modestie, la sagesse ; elle nous apparaît
bien claire, mais nous ne la possédons
que lorsque nous ne prétendons pas
l'avoir. Disons que la vérité c'est Dieu
et que Dieu c'est la vérité.

La Révélation,
L'Importance
de la pensée,
p.23-24
En réalité, il n'existe
qu'une loi, celle de la
conscience et toute vérité y
est contrôlée.

La Révélation,
Lois dites de Dieu,
p.46
Car la sincérité est le
contrôle de la raison, la
photographie du coeur et
l'image de l'amour.

La Révélation,
Comment
nous progressons ?,
p.87
Un seul remède
peut guérir l'humanité :
LA FOI.

L'Auréole
de la
Conscience