Vous êtes sur la page 1sur 5

15ème étape PONTARLIER-VERBIER

Pour la première fois, le Tour de France arrive à Verbier dans le canton du Valais en
Suisse. Il s'agit plutôt d'une étape de moyenne montagne. L'altitude ne dépasse pas les
1500m et les coureurs doivent gravir avant l'ascension finale quelques côtes dans le
massif du Jura et la Romandie puis le Col des Mosses. Il y avait de quoi proposer dans
cette région un final plus ardu en ajoutant par exemple le col des Planches ou la montée
de Champex dans l'étape.

Une échappée de 10 coureurs se développe en début d'étape avec Moncoutié, Moinard,


Fedrigo, Astarloza, Spilak, Guttierez, Van Den Broeck, Hesjeadl, Flecha et Cancellara.
L'avance maximale est de 4min50s dans l'ascension du col des Mosses. Mais, le peloton
réagit dans la vallée du Rhône. Le Slovène Spilak aborde seul détaché la montée finale
avec seulement 1min10s d'avance sur le peloton.

En tête du peloton, Jens Voigt entame l'ascension finale à 30 km/h sur une pente de 6%. Il
passe le relais à Sorensen puis à Cancellara qui s'est laissé décroché du groupe
d'échappés. Le rythme est toujours aussi soutenu, tous les échappés sont dépassés.
Franck Schlek accélère. Après 2,7 km de montée, ils ne sont plus que 5 en têtes: Franck
Schlek, Andy Schlek, Contador, Armstrong et Wiggins. La puissance moyenne atteint 550
watts pour les 6 premières minutes.
Contador attaque violemment après 3 km de montée. Il part seul. Andy Schlek est aussi
seul en deuxième position. Contador creuse rapidement l'écart en soutenant une
puissance moyenne de 535 watts pendant 4min30s. A 4 km du sommet, Contador
possède 18s d'avance sur Andy Schlek et 46 secondes sur le groupe Armstrong emmené
par Kloden avec la présence de Sastre, Nibali, Wiggins et Evans.
Sur la fin de la montée, Contador continue sur un rythme élevé à 440 watts. Armstrong
faibli. L'Américain se contente de 390 watts sur les deux derniers kilomètres. Il est
distancé par Sastre, Wiggins, Nibali et Evans.

Contador réalise une performance exceptionnelle avec 490 watts de moyenne en


« puissance étalon » pendant 20min55s. Il développe 445 watts en puissance réelle avec
62 kg de poids de corps soit un rapport poids puissance de 7,2 w/kg. Sans aucun doute,
son plus bel exploit en montagne. Pour des ascensions relativement courtes entre 20 et
30 minutes sur le Tour de France, nous n'avons pas relevé plus de 460 watts (Basso et
Armstrong à La Mongie en 2004) mais ce type de final n'est pas si fréquent sur le Tour.
Nous avons plus souvent des escalades comprises entre 30 et 45 minutes. Le « record du
monde » appartient à Bjarne Riis avec 480 watts pendant 34 minutes à Hautacam en
1996. La performance de Contador apparaît inférieure.
Le début de la montée a été exceptionnellement rapide à 550 watts, comme aux grandes
heures de l'US Postal (Alpe d'Huez 2001). Contador a montré des capacités d'accélération
phénoménales identiques à celle de Lance Armstrong (entre 1999 et 2001) et de Marco
Pantani. Rappelons-le: l'accélération de Contador (535 watts pendant 4min30s) est
l'équivalent d'une poursuite sur piste de niveau mondial mais réalisée en pleine ascension
de col après 200 km. Souvent, les poursuiteurs éprouvent le besoin de récupérer
longuement après un tel effort...
Le vent était favorable dans la vallée avant la montée finale. Mais la montée s'est déroulée
en lacets avec des portions successives de vent de dos et de vent de face. Contador a
profité de l'aspiration dans les deux premiers kilomètres de la montée. Mais une fois seul,
l'Espagnol a tout de même développé 470 watts de moyenne.
Lance Armstrong est en net progrès par rapport au Tour d'Italie. Il a réalisé une bonne
ascension à presque 450 watts de moyenne. Cela ne sera probablement pas suffisant
pour remporter le Tour cette année. Il ne semble plus capable d'accélérer aussi fort que
lors de ses grandes années et il a fléchi sur la fin de la montée de Verbier.

Verbier a été le théâtre d'une arrivée d'étape au Tour de Suisse 2008. Cependant, la
comparaison ne peut pas être réalisée directement par les temps d'ascension. L'année
dernière, l'arrivée de l'étape se situait plus haut dans la station à la gare des télécabines
des Ruinettes. Kim Kirchen avait remporté cette étape après une ascension de 25 minutes
pour 9,7 km (445 watts en puissance étalon). La performance de Kirchen de 2008 est
équivalente en puissance développée à celle de Lance Armstrong cette année. 8 coureurs
ont donc fait mieux que le Luxembourgeois.

Les Français n'ont pas démérité dans le contexte très relevé du Tour de France. Ils ont été
présents dans l'échappé matinale. Les plus performants dans la montée de Verbier ont été
Le Mevel et Casar avec 425 watts de moyenne. Grâce à cette belle ascension, Le Mevel
conserve une place dans les dix premiers du classement général.

Les temps enregistrés et les puissances calculées:

15ème étape VERBIER


8.5 km à 7,61%
Départ : Le Châble, carrefour route de Bruson 821 m
Arrivée : Sommet 1468 m

Vitesse Puissance comparée


Coureurs Temps Écart
km/h 78 kg avec vélo(*)
1 CONTADOR 20'55'' 24,38 490 watts
2 SCHLEK Andy 21'38'' 43'' 23,57 471 watts
3 NIBALI 21'58'' 1'03'' 23,22 462 watts
4 SCHLEK franck 22'01'' 1'06'' 23,16 460 watts
5 WIGGINS 22'01'' 1'06'' 23,16 460 watts
6 SASTRE 22'01'' 1'06'' 23,16 460 watts
7 EVANS 22'21'' 1'26'' 22,82 452 watts
8 KLODEN 22'24'' 1'29'' 22,77 451 watts
9 ARMSTRONG 22'30'' 1'35'' 22,67 448 watts
10 KIRCHEN 22'50'' 1'55'' 22,34 440 watts
11 KREUZIGER 23'01'' 2'06'' 22,16 436 watts
12 MARTIN Tony 23'08'' 2'13'' 22,05 433 watts
13 KARPETS 23'08'' 2'13'' 22,05 433 watts
14 MONFORT 23'18'' 2'23'' 21,89 429 watts
15 LE MEVEL 23'27'' 2'32'' 21,75 426 watts
19 NOCENTINI 23'31'' 2'36'' 21,69 425 watts
23 CASAR 23'36'' 2'41'' 21,61 423 watts
25 FEILLU Brice 24'09'' 3'14'' 21,12 411 watts
26 KERN 24'09'' 3'14'' 21,12 411 watts
27 GOUBERT 24'09'' 3'14'' 21,12 411 watts
29 ROLLAND 24'19'' 3'24'' 20,97 408 watts
Les relevés de distances et d'altitude ont été effectués sur la carte au 1:25000 de l'office fédéral Suisse de
topographie.
Illustration des points de départ et d'arrivée pour la montée de Verbier: départ à 821m au centre du Châble,
arrivée au centre sportif à 1468m après une rampe à 12% sur 150m. A noter qu'il y avait un panneau
indiquant l'arrivée à 8,7 km au premier virage et qu'au même instant au passage du coureur de tête, le GPS
donnait sur l'écran de la retransmission en direct une distance restant à parcourir de 8,3 km.

Extrait image GOOGLE EARTH

15ème étape, le match CONTADOR-SCHLEK-ARMSTRONG sur la montée de Verbier

Coureurs Km 0-2,7 Km 2,7-4,65 Km 4,65-6,65 Km 6,65-8,5


CONTADOR 5'57'', 550 w 4'35'', 535 w 5'32'', 450 w 4'51'', 430 w
SCHLEK Andy 5'57'', 550 w 4'53'', 490 w 5'52'', 420 w 4'56'', 420 w
ARMSTRONG 5'57'', 550 w 5'21'', 440 w 5'58'', 410 w 5'14'', 390 w

ANALYSE COMPLEMENTAIRE DE L'ASCENSION DE VERBIER

Les courbes d'un capteur de puissance de Chris Anker Sorensen, coéquipier des frères
Schleck chez Saxo Bank, sont en ligne ici: http://www.srm.de/index.php?
option=com_content&view=article&id=420%3Aanalyse-der-15-etappe-tdf-
09&catid=112%3Ale-france-09-blog&Itemid=260&lang=us

Sorensen, qui pèse 64 kg, a développé une puissance moyenne de 357 watts sur la
montée de Verbier (temps de 25min32s, vitesse moyenne de 20,66 km/h, distance de 8,8
km). Le Danois a été un moment en tête du peloton, après Voigt et avant les accélérations
de Franck Schleck puis de Contador. En début d'ascension, il a développé 471 watts
pendant 3min31s. Il termine 37ème de l'étape à 4min06s de Contador. Il a escaladé la
montée de Verbier sur notre tronçon de référence (8,5 km) en 25 minutes.
Estimation de la puissance réelle de Chris Anker Sorensen:

Paramètres de calcul
Poids 64 kg
Poids vélo + équipement 72 kg
Scx 0,35
Coefficient de roulement 0,004
Vitesse moyenne 20,66 km/h
Pourcentage moyen 7,48
Densité de l'air à 1200m 1,09
Rendement du vélo 97.5 %

Détails du calcul watts


Pair 1.09/2 x 0.35x (20.66/3.6)^3 36,05

Proulements 0.004x 9.81x 72x (20.66/3.6) 16,2

Pgravité 72x 9.81x (20.66/3.6)x 7.48/100 303,2

Ptotale (Pair + Proulements + Pgravité) x 100/97.5 365 watts

Sa puissance estimée sur la montée de Verbier, avec l'hypothèse d'un vent nul, est de 365
watts. C'est 2,5% au dessus de la valeur réelle fournie par son capteur de puissance.

Eléments de discussion:
-le poids de Sorensen est annoncé à 64 kg, mais on ne connait pas précisément celui-ci
au moment de la montée.
-Sorensen a, comme Contador, profité de l'aspiration dans la roue de Voigt : gain de watts
en début de montée sur le premier kilomètre.
-Il est possible que la masse à transporter (vélo, chaussures, vêtements) soit un peu
inférieure à 8 kg.
-le rendement de son vélo est peut être meilleur que ce que j'intègre dans les calculs.
-le capteur n'est pas parfaitement étalonné. Peu probable, Sorensen doit être entouré d'un
personnel compétent.
-influence du vent.

Dans le bas de la montée, sa courbe montre des variations de vitesse pour une fréquence
cardiaque stable et une pente assez constante de 8%. On retrouve l'influence du vent
avec la succession des portions vent de dos et vent de face. Une analyse complémentaire
de la direction du vent sur la montée de Verbier montre que celui-ci a dans l'ensemble été
légèrement favorable (voir image ci-dessous).
Extrait carte de randonnées pédestres 1:25000 Val de Bagnes/Verbier

Quoi qu'il en soit, la différence entre la valeur de puissance estimée et celle mesurée par
le capteur est faible, de 2,5%. A travers cette analyse complémentaire, j'en déduit que la
puissance calculée de Contador est légèrement surestimée mais avec une erreur de
calcul acceptable. Contador aurait bien réalisé un exploit sur les pentes de Verbier.

(*)Etalon de 78 kg avec vélo


Nous ne calculons pas la puissance réelle développée par les coureurs. Celle-ci dépend
entre autre de la masse à élever pour vaincre la pente. Le poids des coureurs n'est pas
toujours connu avec précision le jour de la mesure. Ils peuvent se déshydrater en cours
d'étape et perdre quelques kilogrammes. Le nombre de bidons portés est variable. Pour
toutes ces raisons, nous préférons calculer la puissance d'un « coureur étalon » de 70 kg
avec un équipement de 8 kg. Cette valeur est utilisée pour faire nos comparaisons.