Vous êtes sur la page 1sur 0

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

C y a n M a g e n t a J a u n e
Entreadultes… L a vie réserve bien des surprises quoi. Surtout quand on a été enfant
Entreadultes…
L a vie réserve bien des surprises quoi. Surtout
quand on a été enfant et qu'on est rentré pro-
gressivement dans le monde des adultes. Enfant,
on flotte sur un nuage et on est surtout insou-
ciant des choses de la vie. Tout paraît facile et
évident. On ne voit alors que les résultats au lieu du
long processus qui mène souvent au résultat. On s'en
fout par exemple de savoir comment maman fait pour
faire la cuisine, le temps qu'elle prend pour assaison-
ner son plat. Le feu qu'il faut qu'elle maîtrise et gère
afin de réussir la cuisson. On veut manger un point, un
trait. Oubliant qu'il faut aussi derrière que papa ait
donné de l'argent du marché. L'enfant se moque de
tout cela comme de son premier biscuit. Il a donc un re-
gard très naïf sur les choses. Et pourtant, que de secrets
cachés derrière les attitudes des grandes personnes, que
de non-dits ou de subtilités qui m'apparaissent au-
jourd'hui sous leurs vrais jours.
Enfant, j'avais remarqué un de mes cousins, qui prenait
toujours son mal en patience avant d'aller aux toilettes.
C'était même mon voisin de couchette. Il attendait que
tout le monde le devance avant de rentrer au WC et y
passait un temps incalculable. Finalement, tout le
monde l'appelait "long-métrage". En effet, la serviette
autour des reins, il ne s'occupait de personne et remet-
tait le couvert tous les jours. Bien sûr, j'aurais cru
jusqu'à ce jour que nous jugions peut-être à tort ce
charmant monsieur jusqu'à ce que je me souvienne
soudain qu'il y allait toujours avec un…savon dans la
main. Eh, oui! Et patatras, tout me revint d'un seul coup.
Son regard brillant à sa sortie des toilettes, le savon qui
ILLARY SIMPLICE
simpliceillary@yahoo.fr
maigrissait sérieusement et surtout ses empreintes di-
gitales qui étaient inexistantes. C'était clair, mon cousin
pratiquait le "lavage à la main". Enfin, façon plus sub-
tile de parler d'autre chose quoi! Et à bien y réfléchir, je
comprends à présent pourquoi dire bonjour à cette
époque à une fille ne faisait pas partie de ses priorités.
Oooh que j'ai été léger, déjà la taille des muscles de son
bras droit qui lui servait à se les secouer aurait dû
m'alerter, mais bon, quand on est enfant, on n'a pas le
temps de pousser la réflexion si loin.
Un autre fait rapporté par un de mes gars me vient
aussi. Il dit qu'il ne comprenait pas que quand son père
et lui sortaient, ce dernier n'hésitait pas à le présenter
à des "tanties" qui lui achetaient des tas de bonbons et
lui glissaient des jetons dans la poche. Il avait beau ré-
fléchir, il ne se souvenait pas de les avoir vues une seule
fois chez eux mais le "vieux" lui présentait "ses" tan-
ties seulement.
C'est devenu grand, quand il est une fois allé voir sa
maîtresse avec son propre fils et que ce dernier, une fois
rentré à la maison, s'est empressé de dire à sa maman
qu'une "tantie" lui avait donné de l'argent, qu'il se re-
mémora ce qu'il vécut avec son père et comprit qu'il
avait été utilisé par son paternel pour des sorties très in-
téressées.
Mais on ne se refait pas, les choses sont ainsi faites au-
jourd'hui. Sauf que plus rien ne se cache, tout est mis
dehors comme, justement la façon dont s'habillent les
jeunes filles de nos jours. Elles qui se déshabillent, au
lieu de s'habiller correctement. Avec elles, pas besoin
de trop chercher pour comprendre le message.
Une publication de GBICH! EDITIONS Sarl au capital de 5.000.000 F. CFA FONDATEURS : Zohoré
Une publication de GBICH! EDITIONS Sarl au capital de 5.000.000 F. CFA FONDATEURS : Zohoré

Une publication de GBICH! EDITIONS

Sarl au capital de 5.000.000 F. CFA

FONDATEURS : Zohoré Lassane et Illary Simplice. Directeur de Publication : Zohoré Lassane Gérance : MS Inter.

FONDATEURS : Zohoré Lassane et Illary Simplice. Directeur de Publication : Zohoré Lassane Gérance : MS

Rédacteur en chef : Illary Simplice ( 07 71 07 80) Responsable commercial : Apoutri S. (07 76 21 34) Siège social : Koumassi Remblai non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109.

commercial : Apoutri S. (07 76 21 34) Siège social : Koumassi Remblai non loin de

Tél

: 21 56 47 20 / 21 36 03 54 / Fax : 21 56 51 69

Tél : 21 56 47 20 / 21 36 03 54 / Fax : 21 56

Adresse : 10 B.P. 399 Abidjan 10 Dépôt Légal : n° 4657 du 22 avril 1999 Impression : SudActions Medias Distribution : Edipresse : 20 37 18 60 / 20 37 17 67 Recépissé n°69/D du 04 août 1998 du Procureur de la République. Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.

Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire.

TIRAGE : 15.250 EXEMPLAIRES

TIRAGE : 15.250 EXEMPLAIRES

Avant, les tailleurs habillaient les filles; maintenant, ils les déshabillent

habillaient les filles; maintenant, ils les déshabillent
habillaient les filles; maintenant, ils les déshabillent

Lafindel’esclavage,cen’estpaspourdemain.Entoutcas,pasàAbidjan.Caravant,pourvoircaleçond’unefille,il

fallaitallerdansuneboutiqued’habitsfémininsouàlaplage.Maintenant,tuesassisdevantcheztoiouaumaquiset

tuterinceslesyeux,sionnelescassepasaveccequicachetoutsauflanudité.Ilparaîtquelatélé,lecinémaetsurtout

lescouturierssontàlabasedeceprêt-à-portercultureladoptéparlesfillesdecheznous.Victimedelamode?

Aguicheràtoutprix Le vieux Gondo se présente comme le
Aguicheràtoutprix Le vieux Gondo se présente comme le
Aguicheràtoutprix Le vieux Gondo se présente comme le

Aguicheràtoutprix

Le vieux Gondo se présente comme le gardien de nos valeurs et traditions africaines. Il n’y a pas longtemps, passait devant sa maison, une jeune fille coquette qui portait une petite, très petite culotte jeans percée par endroits. Le vieux qui n’a rien compris, eut de la com- passion pour elle croyant qu’elle n’avait pas les moyens de s’acheter un pantalon ou une culotte nor- male. Il la prit par la main sans rien dire et la condui- sit chez le couturier du quartier : « bonjour mon fils,

couds un pantalon et une chemise pour cette fille-là à sa taille ; c’est moi qui paye ! » et la fille de lui ré- pondre : « Vié soyé-là, tu crois que quoi ? Si tu es fan de moi, il faut dire au lieu de me tirer comme ça pour m’envoyer chez un tailleur ; si je n’ai rien dit, c’est parce que je pensais que tu m’envoyais chez toi ou à l’hôtel ! Laisse-moi ouais ! tchrouououorrrr ! »

Voici une fille qui cherche « client » et le vieux veut gâter son « gba ». En fait, sa tenue n’avait rien de « pitian » car c’est fait à dessein pour attirer ceux que ça doit attirer. Quand c’est comme ça, on dit, connais- seur connaît, gaou passe.

Ellessecroientpartoutàlaplage

J’habite un quartier de Koumassi mais souffrez que je ne le précise pas, de peur de ne plus pouvoir avoir de go là-bas. Les filles à la mode et sexy, j’en ai vues, mais le cas de mon quartier est grave ! C’est à croire que les vendeurs de tissus doivent chercher un autre travail ; car les filles de chez nous peuvent utiliser un mètre de tissus pour coudre dix culottes. Elles sont toutes en slips, disons-le tout net, croyant qu’elles sont branchées. Parfois je me demande si mes enfants pourront grandir et avoir une bonne éducation dans ce quartier que je crois mal famé en fin de compte. Non seulement les filles de là-bas sont constamment en tenue de plage mais leurs rondeurs sont volontai-

rement mises en exergue comme si elles étaient à un concours de nudité. Leur poitrine, leurs cuisses, leurs fesses etc. sont à la merci du soleil et du vent. Ce qui fait dire à un ami qu’il n’a plus besoin de regarder de film x car le film se déroule en direct devant lui à lon- gueur de journée. Le cas est tellement vulgaire là-bas que cela a réveillé un certain instinct grégaire chez un groupe de jeunes du même quartier. Une nuit, ils se sont dit qu’ils allaient donner une correction à ces filles qui les « provoquaient » par leur habillement. Ils se sont attaqués à une et l’ont trimballée dans une chambre. Là, ils étaient quatre. Je vous épargne la suite qui est facile à imaginer mais sachez que ces jeunes ont vite déchanté. Eux qui croyaient (abuser de) la go, ont été étonnés : « les gars, je vous remer-

cie beaucoup ; franchement, il y avait très longtemps qu’on ne m’avait pas mise à l’aise comme ça », a dit

la « victime » avant de les inviter au maquis.Authen- tique de chez authenticité.

Onnecache pascequiestbeau!

Un jour, j’ai surpris deux filles en train de discu-

ter : « ma chère, tu te crois vieille quoi ? Tu es tou- jours en pagne ou en maxi comme une grand-mère ; tu crois que c’est comme ça que tu auras un homme pour te marier ? Tu te trompes… », disait l’une d’en-

tre elles. Quand l’autre répondait : « ma chère, cha-

cun a sa chance dans la vie. Même si je me voile le visage, si Dieu dit que je vais me marier, j’aurai pour

moi.» Voici deux jeunes filles qui réfléchissent diffé- remment. La première pense qu’il faut attirer la chance en donnant un avant-goût au prétendant. L’autre s’abandonne à Dieu. Je ne sais pas laquelle d’entre les deux a raison mais je sais que les filles de mon quartier ont réduit ma sensualité. Et cela me crée des problèmes à la maison. Car il arrive que ma femme achète des lingeries sexy juste pour me faire

plaisir et me renouveler son amour. Mais mes yeux étant habitués à voir régulièrement cela dans la rue, j’ai du mal à remarquer qu’elle a porté du nouveau.

Lafindumondeestvraimentproche!

Il est écrit quelque part que lorsque la fin des temps sera proche, les choses les plus cachées seront dévoi- lées. Voir la nudité d’une femme qui n’est pas tienne, ça n’a pas de tout temps été comme ça. Je crois que ça annonce quelque chose…comme la fin du monde. De notre monde de débauche. Parce que dans les films, elles traversent la ville en maillot de bain, nos filles font la même chose ici. Ignorant royalement que les mises en scène des filles sont souvent de la satire, de la critique ou de la révolte que le scénariste ex- prime. Elles copient tout et font pire le plus souvent. Un ami français que j’ai accompagné à la Rue Prin- cesse m’a dit ceci à la fin du show : « djo, tu es sûr

qu’elles sont desAfricaines ? Même à Paris, je n’ai pas vu une pareille liberté sexuelle. Mais elles sont

graaaves ! » Ça me rappelle l’histoire de l’imam et de sa fille. A quatre heures du matin, le vieil imam du quartier bat sa fille de 15 ans. Les cris de la petite ré- veillent tout le monde et on court dans la cour de

l’imam. « Mais le vieux, pourquoi tu frappes ta fille. Pardon, il faut la laisser ! », dit un badaud. « Je vais la tuer aujourd’hui car elle fume, à son âge ! », ré- plique l’imam. « Mais comment tu sais qu’elle fume ? » reprend le mec. « J’ai vu ce message dans son portable : merci pour la pipe ! », termine limam

furieux. Je ne saurais dire si la fille fume réellement mais je sais que si le vieux connaissait le vrai sens du mes- sage, il égorgerait sa fille. Avant la fin du monde.

Sacré Abel

il égorgerait sa fille. Avant la fin du monde. Sacré Abel 2 w ww. g b
2 w ww. g b i c h . co m N°711du20au26juin2013

2

2 w ww. g b i c h . co m N°711du20au26juin2013

w

ww. g b i c h . co m

N°711du20au26juin2013

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e
Sentiment tendance Ce n'est pas leur faute Même si elles suivent si les go s'habillent
Sentiment
tendance
Ce n'est pas leur faute
Même si elles suivent
si les go s'habillent de façon indécente.
bêtement la mode,
mais elles sont vic-
times du sentiment
tendance. En clair, ce sont les hommes qui
les poussent à se déshabiller, parce
que quand ils voient une
nana sexy, ils oublient qu'ils
ont une femme
à la maison. Leur
culotte rétrécit
ment, ils misent
de
manière progressive.
Pour arrêter le mouve-
oh, ils misent pour
attirer celle dont les jolies
jambes et
comme sucre
attire four-
cuisses claires les attirent
mis-là. Alors que quand toi une femme, tu portes ton boubou
où ta marinière
avec maxi
pagne, ils te traitent
de villageoise.
C'est à peine
s'ils te regardent.
Même
"caca mourr"
n'a rien
fait. Par contre,
rouge sur les filles
toujours tirer à boulet
ils sont les premiers à
vêtues en mini, mais au fond, ils sont trop fan
de ça! Satan seul sait l'intensité
de l'envie qui les tenaille.Tout
cela pour signifier
que si maintenant les
tailleurs déshabillent
les femmes, c'est bien à cause des hommes.
d'abord les
belles choses
avant de les toucher.
Ils aiment voir
En réalité, les
de leur sentiment
tendance.
femmes sont victimes
Yolande K.
leur sentiment tendance. femmes sont victimes Yolande K. N°711du20au26juin2013 w w w. g b i c

N°711du20au26juin2013

w

w w. g b i c h .c o m

N°711du20au26juin2013 w w w. g b i c h .c o m 3 3

33

leur sentiment tendance. femmes sont victimes Yolande K. N°711du20au26juin2013 w w w. g b i c

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

GAZOU LADOUBLEUZ © Illary Simplice Par G. Thierry
GAZOU LADOUBLEUZ
© Illary Simplice
Par G. Thierry

PourjoindreleserviceCommercial,

faitesle40006351

Maadou nêguê © Goché - Mozou et Bernard
Maadou nêguê
© Goché - Mozou et Bernard
SaiSoniii KPANDÊHlefétichedelarichesse •Dessin&scénario:AtsainDésiré•Episode10 LE CLOCHARD Résumé Les
SaiSoniii
KPANDÊHlefétichedelarichesse
•Dessin&scénario:AtsainDésiré•Episode10
LE
CLOCHARD
Résumé
Les frères de Fabio confient son sort à
un puissant mystique. La même nuit,
Fabio a le sommeil agité. Kpandêh le
prévient d’un danger…

RRIIOONNSS

Une femme perd son sac à main pendant la cohue du ma- gasinage de Noël. Heureuse- ment, il est retrouvé par un adolescent honnête qui s'em- presse de le lui rapporter. La femme est très contente de re- trouver son sac à main, mais aussi agréablement surprise de voir qu'il y a encore des jeunes honnêtes. Elle regarde dans son sac : tout y est. Cependant, un détail la surprend. Elle demande à l'adolescent :

- C'est bizarre, quand j'ai perdu

mon sac à main, il y avait vingt euros dans mon porte-mon-

naie. Maintenant, il y a 4 billets de cinq euros

- Oui madame. La dernière fois

que j'ai rapporté un sac à main qui ne contenait qu'un billet de vingt euros, la femme ne m'a pas donné de récompense pré- textant qu'elle n'avait pas de monnaie.

4 4

4 4 w w g b i c h . co ww. w w. g b

w w

g b i c h . co

ww.

w w. g b i ch . c o m

m

N°711du20au26juin2013

pas de monnaie. 4 4 w w g b i c h . co ww. w
L e s a i g r i s Gbiché par Jeanne Frustré et Rémy
L e s a i g r i s
Gbiché par Jeanne
Frustré et Rémy Laigri
La fête des Pères,
c'était le dimanche
der- on pensait
que c'est
le paradis
nier.
Comme d'habitude, il n'y a pas
eu
qu'il a survolé
! En plus, on a cal-
© Zohoré
d'engouement. Si au lieu de s'imprè-
culé jusqu'ààà, on n'a pas encore
trouvé notre intérêt dedans !
gner de
la chose,
les intéressés
même jouent aux désintéressés.Par
conséquent, aucune femme n'ira en
prison pour ça !
La
comédienne Djuedjuessi a fait sortir
un nouveau
film intitulé
“Charmes et
chagrins”. On espère que c'est inté-
Le prix du kilogramme
de riz augmente
ressant comme “Vendetta” dêh !
Les films "bana bana" qui n'ensei-
de jour en jour.
C'est parce que les
enfants aiment manger cette den-
gnent
rien-là, franchement, nous
peut alimentaire.
rée
on
on les zappe et puis y a rien !
consommer Sinon,
foutou nous
banane
plantain,
d'igname,
de tarot
et
même de manioc
chaque jour et
Le Pdci et le Rdr se partagent
puis on grossit bien !
Yamoussoukro.
faire quoi ?
Et puis on
la mairie à
n'a qu'à
Quoi qu'ils fassent, on
s'en fout de ça !
À propos du riz, on dit que des hommes
d'affaires chinois sont intéressés par le
projet rizicole du District d'Abidjan. Ce
qui est bien,
c'est que le riz peut
pousser partout en Côte d'Ivoire.
L'Union européenne a fait un don de 46
milliards de francs cfa à la Côte d'Ivoire
pour la gestion du réseau routier. On est
Il
faut donc
étendre
le projet
à
au courant oh. Mais si jamais, ce
tout le territoire.
C'est tout !
fonds ne
"joue pas rôle",
on de-
mandera à
l'UE de reprendre en
“bri” son “piair” !
Le premier pilier du pont Marcory-Riviera
a été planté dans la lagune. Fran-
chement,
pour l'instant,
aucune
voiture ne peut circuler
là-dessus.
Le gouvernement donne 10 ans aux pro-
priétaires terriens pour se mettre à jour,
Pour ça, on n'est
pas prêt à louer
sinon l'État va prendre
ça. Qu'ils se dé-
sono pour fêter ça !
pêchent alors pour le faire. On n'en
a marre
des
litiges
fonciers
!
Tchrouuuu !
Il paraît que Bédié a mis Djédjé Mady de
côté dans l'organisation pratique du 12è
congrès du Pdci. Qu'il fasse tout ce
Mme Dominique Ouattara a fait un don
qu'il
veut
de
lui. C'est leur pro-
de
171 millions de francs Cfa
dans le
blème !
Denguélé. C'est toujours les autres
qui reçoivent les dons. Alors, on ne
sait pas
pourquoi on va mettre
Les Éléphants de Côte d'Ivoire ont battu
bâche pour “guincher” !
lesTaifa Stars de laTanzanie 4
buts à 2 et
se qualifient pour le dernier tour du Mon-
dial 2014. De toutes
les façons, c'est
Le ministre de la Production animale et
ce qui se passe
chaque fois, mais
des Ressources halieutiques,
Kouassi Ko-
ça n'est jamais allé quelque
part !
benan Adjoumani veut accoître la pro-
Okpô !
duction
de
la
pêche
artisanale.
En
même temps
est
mieux. Trop de
discours donnent “dagbê” !
Le président Ouattara en visite au Gabon
et a survolé la capitale
Libreville. Nous

Cauphy Gombo, businessman de son état de- vant l’éternel est avant tout un «chercheur» (il se cherche). Se voulant impitoyable et sans scrupule, sa devise est «NO PITIÉ IN BIZ- NESS». Pour lui, toutes les occasions sont bonnes pour gagner de l’argent. Il veut man- ger dans TOUT !

pour gagner de l’argent. Il veut man- ger dans TOUT ! Scénario : Illary Simplice Dessin
Scénario : Illary Simplice Dessin : Mozou
Scénario : Illary Simplice Dessin : Mozou
man- ger dans TOUT ! Scénario : Illary Simplice Dessin : Mozou N°711du20au26juin2013 w w w.

N°711du20au26juin2013

w w w. g b ic h .c o m

N°711du20au26juin2013 w w w. g b ic h .c o m 5

5

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

Djossycity Par Flétcho, Jihel & Bayou Djossy City est un bidonville situé à la fron-
Djossycity
Par Flétcho, Jihel & Bayou
Djossy City est un bidonville situé à la fron-
tière d’Abobo et du Plateau. Si vous y allez,
vous remarquerez tout de suite…
Tchiffy le chef
du quartier
Ali le boutiquier
Balla le polygame
Tra Lou, gérante
du bistrot
Gbêlêto Gbêlêto l’ivrogne l’ivrogne
Parigaud Par Sérayé, Xavier & Raiz Kof
Parigaud
Par Sérayé, Xavier & Raiz Kof

Résumé :

Parigaud Par Sérayé, Xavier & Raiz Kof Résumé : Touhmélangé Scénario : Karlos / Dessin :
Touhmélangé Scénario : Karlos / Dessin : Konan Xavier
Touhmélangé
Scénario : Karlos / Dessin : Konan Xavier
: Touhmélangé Scénario : Karlos / Dessin : Konan Xavier 6 w w w. g b

6

6 w w w. g b i ch . c o m N°711du20au26juin2013

w

w w. g b i ch . c o m

N°711du20au26juin2013

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e

PourjoindreleserviceCommercial,

faitesle40006351

N o i r PourjoindreleserviceCommercial, faitesle 40006351 SPORT Des géants du football africain seront célébrés

SPORT

Des géants du football africain seront célébrés

SPORT Des géants du football africain seront célébrés Sawadogo Yves Rodrigue (extrême droite) veut honorer des

Sawadogo Yves Rodrigue (extrême droite) veut honorer des talents du foot africain.

G eorges Weah (Ballon d’Or France Football), Samuel Eto’o, Stephen Keshi, Jonathan Pi- troipa, Moise Katumbi, le centre de formation Diambars, Jacques Anouma, Rigobert Song, Hassan Sheata, Pape Diouf et Didier Drogba sont les 11 récipiendaires auxquels

s’ajouteront des invités prestigieux comme Abedi Pelé, Jay-Jay Okocha, Patrick Mboma, Ri-

le 27 juin prochain au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire, lors de la 1ère édi-

tion de la "Nuit du football africain". C’est une initiative signée Football consulting international. Cette cérémonie sera une occasion pour la structure que dirige Sawadogo Yves Rodrigue de mettre en vue les différents acteurs du football africain qui se sont distingués à un moment de leur carrière. Il s’agit entre autres, de joueurs, techniciens, dirigeants, arbitres,

journalistes et supporteurs. C’est un concept qui aura un volet social à chaque édition. Cette année, selon les organisateurs, l’on verra la réhabilitation d’une école dans la commune d’At- técoubé. Cette première édition est placée sous le parrainage du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Ahmed Bakayoko et sous la présidence du ministre de la promo- tion de la jeunesse, des Sports et Loisirs, Alain Lobognon.

J.M. Tonga

gobert Song

C O I N D U B O N H E U R

Solange Gnézélé devient madame Brou

I N D U B O N H E U R Solange Gnézélé devient madame Brou

Le jeudi 6 juin dernier a eu lieu à la mairie de Marcory, le mariage civil du sergent-chef Brou Souleymane Koné en service au 3 ème arrondissement et de sa compagne de longue date, Solange Gnézélé. C'était devant parents, amis, connaissances et collègues ce jour- là à 11h. Le marié avait pour témoin l'adjudant-chef Tano Koni quand celui de madame était Valérie Raissat Andoblé, épouse Amani. Les époux ont convié leurs invités à un repas au foyer des jeunes de Marcory dans une ambiance de fête. Il faut noter que le Commissaire Bakayoko Ibrahima du 3 ème arrondissement était de la partie. Félicitations et longue vie au couple Brou.

de la partie. Félicitations et longue vie au couple Brou. Divine Laura est née de nouveau

Divine Laura est née de nouveau

Dimanche 9 juin dernier, la petite Divine Laura a reçu le baptême à la paroisse Saint François d'Assise à 8 heures 45.Après cette nouvelle alliance avec Dieu, un déjeuner a été offert par la famille à Koumassi quartier Boston. Entre amis et proches venus nom- breux, Divine et sa marraine, Mme Sony Bla ont reçu le soutien de tous. La touche artis- tique a été assurée par le chantre Germain Kiper. La fête fut tout simplement belle.

soutien de tous. La touche artis- tique a été assurée par le chantre Germain Kiper. La
soutien de tous. La touche artis- tique a été assurée par le chantre Germain Kiper. La

N°711du20au26juin2013

w w w. g b ic h .c o m

N°711du20au26juin2013 w w w. g b ic h .c o m 7

7

C y a n M a g e n t a J a u n
C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r
C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e

8

8 w w w. g b i ch . c o m N°711du20au26juin2013

w

w w. g b i ch . c o m

N°711du20au26juin2013

C y a n M a g e n t a J a u n e

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e

N°711du20au26juin2013

w w w. g b ic h .c o m

N°711du20au26juin2013 w w w. g b ic h .c o m 9

9

C y a n M a g e n t a J a u n e

DDeerrnniieerrss ssoonnss

Par Bléhiri Serge-Alex • 40 00 63 52 • 05 63 99 52 • blehirisa@gbich.com

BÉATRICE GNOUPALÉ prêche en Europe Depuis le jeudi 06 juin, Béatrice Gnoupalé séjourne dans le
BÉATRICE GNOUPALÉ
prêche en Europe
Depuis le jeudi 06 juin, Béatrice Gnoupalé séjourne
dans le Bengue pour une série de spectacles. Pendant
deux mois, elle ira louer et adorer le Seigneur en
France, en Italie et en Belgique. En attendant qu’elle
revienne avec des billets glacés, le séjour de l’artiste se
passe bien, nous a-t-elle dit dans un mail.
OULI PAT, son nouveau soleil s’est levé "Yorodéhé" ou nouveau soleil est la nouvelle trouvaille
OULI PAT, son
nouveau
soleil s’est levé
"Yorodéhé" ou nouveau soleil est la nouvelle trouvaille
de la créatrice
de mode. C’est
un ensemble de modèles
confectionnés à
masculin et féminin majestueusement
base
de
Man. Samedi
dernier, lors de
de pagnes tissés
la présentation officielle de son "Yorodéhé" au Plateau,
Ouli
dans lequel se
trouvait le
Pat a ébloui un public
maire du Plateau, Akossi
Benjo dont l’épouse était la
marraine. Des modèles de soirée, de sortie, de ville …
ont été présentés. C’était sublime !

NICAISE KOUHAO est "Sans soucis"

Depuis qu’il a posé ses valises au "Sans soucis", àTreichville derrière le Soukala, Nicaise Kouhao innove dans les nuits du coin. Désormais, c’est à des soirées à thèmes que les noceurs viennent faire le show. Par exemple, les jeu- dis, il y a du zouglou, de la rumba…

Par exemple, les jeu- dis, il y a du zouglou, de la rumba… Tous à Bouaké

Tous à Bouaké for life

Le démarrage officiel de ce concept qui vise à valoriser et à promouvoir notre pays par sa culture et son po- tentiel économique est prévu le 7 septembre prochain à Bouaké, à 15 heures à la salle de mariage. L’idée des organisateurs à travers "Bouaké for life" est de sillonner le pays entier et valoriser nos villes en y associant les acteurs de la vie économique et les jeunes qui doivent se mobiliser à la création de richesse et à la préservation du patrimoine culturel et touristique de leurs régions.

du patrimoine culturel et touristique de leurs régions. DOKSY remet le couvert Après "Génération
du patrimoine culturel et touristique de leurs régions. DOKSY remet le couvert Après "Génération
DOKSY remet le couvert Après "Génération facebook" son premier album de 8 titres sorti l’an

DOKSY remet le couvert

Après "Génération facebook" son premier album de 8 titres sorti l’an dernier, la reine du rap ivoirien a remis le couvert avec D-O-K-S-Y. Un single bien éla- boré dont elle a fait la dédicace dimanche dernier à Yopougon. C’est du rap pur qui vient confirmer son talent déjà reconnu par des puristes du mouvement. Nous y étions, c’est du bon !

DORIANE

était

au

seven"

"Six

Aux commandes de ce temple de la

ne fait pas dans la

joie, Noel Djemen

dentelle.Tous les samedis, il fait mon-

"Six seven"

dans son

ter le mercure

de renom. Samedi

avec des artistes

dernier, Doriane y a mis le feu. Ce sera

pareil après demain.

BOBBY SIX KILLER est sorti du "trou"

Récemment, le manager d’Aboutou Roots a été mis en taule parce qu’accusé de pirater les œu- vres de Billy Billy. Bobby Six Killer, c’est de lui qu’il s’agit, a passé une semaine à la MACA. Il a enfin recouvré la liberté mais est condamné à payer 2.500.000 F de dommages au rappeur et 500.000 F d’amende.

Il y aura une "force de

Il y aura une "force de
Il y aura une "force de frappe" à la Rue

frappe" à la Rue

Demain vendredi, la soirée baptisée "Force de frappe" du "Queen’s bar discothèque" de la Rue Princesse recevra les artistes Julie Chégué, Môgô Krakra, Shakyla, Big Deal et Don Mike.Touray Médéric est le parrain artistique de cette soirée qui sera rehaus- sée par la présence des filles de l’agence Océane et du président Georges Kablan.

VITALE prête à exploser le coin Beyonce d’Afrique en attraction, de- vendredi au F14 la
VITALE
prête
à exploser
le coin
Beyonce
d’Afrique
en
attraction,
de-
vendredi
au
F14
la
Riviera
soirée
"Extasia
dans sera sis vacances" la
à organisée de
A tous ses La main de
vendredis
temple
2 la on . Lors joie.
l’occasion,
elle
fera
ce à démonstrati
de
la dernières les
trouvailles.
En
tout
cas,
la
"coupeuse
décaleuse"
est
prête
exploser
le
coin.
CABINET du Dr ETHIASSE Messager de la Vierge Marie décante les situa- tions difficiles et
CABINET du
Dr ETHIASSE
Messager de la Vierge
Marie décante les situa-
tions difficiles et soigne à
l’aide de la prière et de
plantes révélatrices les
maladies suivantes :
Fibrome, kyste, faiblesse
sexuelle, stérilité mascu-
line et féminine
Diabète, fièvre typhoïde,
hypertension artérielle,
plaie de ventre, ulcère
Asthme, désenvoûtement, dé-
blocage des affaires, grossissement de
l’ovaire
La liste des maladies n’est pas exhaustive,
même celles dites incurables.
Situation géographique : Koumassi Remblai,
à 20 mètres du lycée La Colombe
Réception : tous les jours, de 8 heures à 18
heures, sauf les dimanches
Pour la consultation, apportez une offrande,
en espèce ou en nature, selon vos moyens
au pied de la Vierge Marie.
Contacts : 47 98 11 60 / 55 81 28 74 /
01 60 09 59 / 21 56 35 17
E-mail : docteur.ethiasse@yahoo.com"

N°711du20au26juin2013

w

w w. g b ic h . co m

N°711du20au26juin2013 w w w. g b ic h . co m 11 11

11 11

QUESTION FRAR !!! TueSdanSunemaiSonenfeu eTTunedoiSSauverqu'uneSeuleChoSe: 1-Tonuniqueenfant
QUESTION FRAR !!!
TueSdanSunemaiSonenfeu
eTTunedoiSSauverqu'uneSeuleChoSe:
1-Tonuniqueenfant
2-Tonargent78.785.875fcfa
3-Tonoutaconjoint(e)
4-Tamère
5-Tabibleoutoncoran
6-Tesdiplômes(licence,maîtrise,doctorat…).
quechoisiras-tu?appellele40007859

SérieusemPareMenndozzta

Sérieusem Par e Men n dozz t a

NOUVELLES OFFRES

La BACI lance des produits packagés

La haute direction de la banque était là.
La haute direction de la banque était là.

Après son partenariat signé l’an dernier avec le Groupe Banque Centrale Populaire du Maroc, la Banque Atlantique Côte d’Ivoire a lancé, le vendredi 14 juin dernier, une offre innovante de produits packagés, destinée aux particuliers et aux professionnels relative- ment à leurs qualité et revenu. Ce sont des produits et services bancaires à tarifs réduits qui répondent plus directement aux attentes d’une clientèle à la recherche d’économie sur les frais bancaires et en quête de simplicité. Les "Pack Primo", "Pack Econo" et "Pack Elite pro", intègrent la Carte VISA, des assurances gratuites, des produits de banque à dis- tance. En y souscrivant, les clients bénéficient de crédits immobiliers, prêt à la consom- mation, crédit d’installation à taux préférentiel. Selon MM. Habib Koné et Koné Zodjé, Directeur général et Directeur de la clientèle des particuliers et du réseau, ces offres, les premières du genre, sont une réponse aux préoccupations des clients.

J.M. Tonga

une réponse aux préoccupations des clients. J.M. Tonga 1 2 w w w. g b i
une réponse aux préoccupations des clients. J.M. Tonga 1 2 w w w. g b i
une réponse aux préoccupations des clients. J.M. Tonga 1 2 w w w. g b i

1

2

1 2 w w w. g b i ch . c o m N°711du20au26juin2013

w

w w. g b i ch . c o m

N°711du20au26juin2013

voTre roman-PhoTo
voTre roman-PhoTo
GBICHAAAN ! une chronique tonique de Tony Tailly Tous les guichets étaient nases N os
GBICHAAAN !
une chronique tonique de
Tony Tailly
Tous les guichets
étaient nases
N os banques font peut-être des efforts pour améliorer leurs services, mais leurs clients ne sont tou-
jours pas satisfaits. Gbichaaan! Quand ils vont dans ces établissements pour faire des opérations,
il y a toujours des problèmes. Gbichaaan! Très souvent, ils restent des heures dans le rang à at-
tendre leur tour pour retirer ou déposer du blé, alors qu'ils ont très peu de temps pour régler leurs
affaires et reprendre le service. Gbichaaan! A la fin du mois par exemple, ils sont souvent alignés
comme des élèves devant les guichets automatiques, sous un soleil de plomb, ou souvent même sous la pluie,
pour pouvoir retirer des clopinettes, question de faire face aux besoins de la famille. Gbichaaan!Gbichaaan!
Même avec toutes les innovations liées à la carte magnétique, les choses ne s'arrangent toujours pas.
Gbichaaan! On pensait tous que c'en était terminé avec les tracasseries, mais c'était sans compter avec les
pannes répétées des guichets automatiques. Gbichaaan! La semaine dernière par exemple, nous avions des
soucis d'argent, mais c'était "pitiant" parce que nous avions passé toute la matinée à chercher un guichet opé-
rationnel pour retirer un peu de sous, sans succès. Gbichaaan! Gbichaaan! Toute la matinée durant, nous
avons parcouru les différents quartiers d'Abid-
jan sans trouver satisfaction. Gbi-
chaaan! Tous les guichets étaient
nases. Gbichaaan! Finalement,
c'est vers 13h que nous avons pu
gratter des sous dans un guichet
au Plateau, où nous avons dû at-
tendre des heures que les gus le
chargent, avant de gagner du
temps. Gbichaaan! C’était vrai-
ment infernal. Imaginez un seul ins-
tant que vous ayez un malade couché à
"l'hosto", en train d'attendre que vous lui achetiez
des médicaments pour une intervention chirurgi-
cale, ce n'est pas la "muerte" ça? Alors quand c'est
le week-end, ou en pleine nuit, c'est la ca-tas-tro
phe. Gbichaaan! Gbichaaan! Imaginez un seul
instant la galère! Donc, chers messieurs les ban-
quiers, faites encore un petit effort pour nous éviter ce
genre de désagrément. Gbichaaan!
effort pour nous éviter ce genre de désagrément. Gbichaaan! N° 711 du 20 au 26 juin

N° 711 du 20 au 26 juin 2013

www.gbich.com

N° 711 du 20 au 26 juin 2013 www.gbich.com 13

13

mo t ca ché sAiNt mi ni -scr a b b l e t th
mo t ca ché sAiNt mi ni -scr a b b l e t th
mo t ca ché sAiNt mi ni -scr a b b l e t th
mo t ca ché sAiNt mi ni -scr a b b l e t th

mo t ca ché

sAiNt

mi ni -scr a b b l e

t th a c e c
t
th a c e
c
A r a ic e c
A
r
a ic e
c
b u te r b t
b
u
te r b
t
l e t th a c e c A r a ic e c b u
l e t th a c e c A r a ic e c b u
mo t s cr o i sés c r p l A s t r
mo t s cr o i sés
c
r
p
l
A
s
t
r
o
N
A
r
A
r
r
r
v
A
g
A
b
o
N
D
l
i
b
E
r
r
r
o
r
N
u
E
E
r
r
E
s
t
E
v o
i
r
r
m
E
r
r
E
s
t
A i
r
r
r
o
t
E
r
s
r
E
N
t
r
E
r
E
t
r
E
s
r
r r o t E r s r E N t r E r E t

S o l u t i o n d e S j e u x d e l a S e m a i n e p r é c é d e n t e

A c h E

A

c

h

E

h A t E

h

A

t

E

c i E r

c

i

E

r

A r i E

A

r

i

E

u t E r

u

t

E

r

u b E r

u

b

E

r

Pourjoindre larédactioncomposezle 21360354

Ri on s

Une sélection de Yolande K.

De retour de la chasse, un homme croise un lion. Il ferme les yeux et se met à prier. Il est surpris quand il ouvre les yeux.

Le lion a aussi les yeux fermés et prie. Étonné, le chasseur demande au lion :

- Tu es aussi chrétien ?

Le lion répond :

- Ne pries-tu pas avant de manger ?

Dans le café d'un petit village, il y a une jeune femme très belle. Elle s'ap- proche du bar avec un air enjôleur. Le cafetier se rapproche d'elle tout naturellement. Puis en prenant l'air le plus aguicheur qui soit, elle fait comprendre au cafetier qu'il faut qu'il approche son visage plus près d'elle. Lorsque le gars se penche, elle lui caresse gentiment sa superbe barbe tout en lui disant d'une voix engageante:

- C'est vous le patron de ce café? elle lui caresse tout doucement le bout des deux mains maintenant

- Euh, en fait non

- Vous pourriez aller le chercher, j'ai quelque chose d'important à lui dire? (et maintenant, elle lui passe la main dans les cheveux) L'homme est vrai- ment émoustillé, voire carrément excité. Il dit dans un souffle:

- Je suis désolé, mais il n'est pas là. Je peux faire quelque chose pour vous?

Eh bien oui. Vous allez lui laisser un message. (et alors qu'elle lui met ses doigts dans la

bouche, laissant le gars les sucer goulument) Vous allez lui dire qu'il n'y a plus de papier dans les toilettes.

-

Un petit garçon a eu un vélo pour son anniversaire. Et devant la famille attendrie,
Un petit garçon a eu
un vélo pour son anniversaire.
Et devant la famille attendrie, il l'es-
saie autour de la maison.
A l'issue du deuxième tour, il passe en lan-
çant fièrement :
- Sans les mains !
Et toute la famille applaudit.
Au troisième, il crie joyeusement :
- Sans les pieds !
Et les exclamations admiratives fusent.
Au quatrième, il repasse, les genoux
écorchés, le nez tuméfié :
- Sans les dents.
A l'approche fêtes de Noël, un papa questionne il son enfant pour sa- voir quel
A
l'approche
fêtes
de Noël,
un
papa
questionne
il son
enfant
pour
sa-
voir
quel
cadeau
souhaiterait
avoir.
- Dis-moi
mon des
chéri,
as-tu
écrit
au
- Père
Que Noël papa. ?
Oui
-
lui as-tu
demandé ?
- De
passer plus souvent !

Un petit garçon de- mande à son père :

- Papa, pourquoi mon

frère s'appelle Moisson Des Blés ?

Parce que nous l'avons fait du- rant la période de moisson des blés !

- Ah

frère s'appelle Clair de Lune ?

- Parce que nous l'avons fait

pendant un beau clair de lune ! Le père demande alors à son fils :

- As-tu d'autres questions, Ca- pote Trouée ?

-

et pourquoi mon autre

­Gbich!­SondaGe

Résultat du sondage précédent

ATTENTION!PROMESSEEGALECREDITDEH!

- Ah ! Si tu as promis, tu vas payer pian ! (67.4%)

- Bon, je paye pas voilà. (25.9%)

- Sans avis. (6.7%)

NOMBRE DE VOTANTS : 135

NOUVEAU SONDAGE

AVANTLESCOUTURIERSHABILLAIENT

LESFILLES;MAINTENANT,

ILSLESDESHABILLENT.

- Ah le bon vieux temps!

- Nous, on aime déshabiller-là dèh!

- Sans avis.

- Ah le bon vieux temps! - Nous, on aime déshabiller-là dèh! - Sans avis. Votez
- Ah le bon vieux temps! - Nous, on aime déshabiller-là dèh! - Sans avis. Votez

Votez tous sur www.gbich.com

1

4

1 4 w w w. g b i ch . c o m N°711du20au26juin2013

w

w w. g b i ch . c o m

N°711du20au26juin2013

P a r G . T hie rr y Je u x Par Jihel et

P a r G . T hie rr y

P a r G . T hie rr y Je u x Par Jihel et G.

Je u x

Par Jihel et G. Thierry

mot­caché­à6­lettreS

y Je u x Par Jihel et G. Thierry mot­caché­à6­lettreS E r b r A s
y Je u x Par Jihel et G. Thierry mot­caché­à6­lettreS E r b r A s
y Je u x Par Jihel et G. Thierry mot­caché­à6­lettreS E r b r A s
y Je u x Par Jihel et G. Thierry mot­caché­à6­lettreS E r b r A s
y Je u x Par Jihel et G. Thierry mot­caché­à6­lettreS E r b r A s
y Je u x Par Jihel et G. Thierry mot­caché­à6­lettreS E r b r A s

E

r

b r

A

s

t

E

u g

A

D

E W

F

N h

E

E

E

i

l

r

t s

i

o v

J

m r

r

l

E

E A

i

i

i

E

A

u r

i

i

r

r r

t

t

r E

v E

E

t

r

r N

p

E D

E

s s

E

r

A

A A

E o

i

s t

l g

o

K

b A

c

t

E r

i

E

u

N

u

E

E

E

E

u

t

A o o

E

Y

D

E

D

o u

b

l

E

r

ARBRE - ALLIEE - ARRETER - ARRIVEE - ANTIJEU - BACTERIE - BAPTEME - CARRE - DEBAT - DECODEUR - DECEPTION - DEDOUBLER - DEBARRAS - DEESSE - DIEU - FOIRE - GUET - LAIT - NUEE - ROIS - REJET - ROUGE - RARE - SITE - SABRE - TERRE - TIERDE - TRONE - TRAINS - UTILE - VERT

Scrabble

- TERRE - TIERDE - TRONE - TRAINS - UTILE - VERT Scrabble ALDOSE - ASSISTANCE

ALDOSE - ASSISTANCE - AS - AN ATTRACTION - CASERNER - CHERE - ESSOUFFLER - ENA - NEI - NORME - INDECISE - NAVIGATEUR - REACTION -

SOFA - SOLUTE - SORTIR -

SOT - CA -

HI - TE - TU.

mini-Scrabble

S c a S e
S c a S e
a c e L h h c e ir
a c e L h
h c e ir

SOLUTIONS DES JEUX DANS LE PROCHAIN NUMERO

c e L h h c e ir SOLUTIONS DES JEUX DANS LE PROCHAIN NUMERO VENTEDEMONNAIESELECTRONIQUES

VENTEDEMONNAIESELECTRONIQUES

achetezvotremonnaieélectroniqueici

-PerfeCTmoneY=600f/$

-eGoPaY=600f/$

-moneYBooKerS=600f/

nousenrachetonségalement

Cell : 01 01 23 10 / 08 56 91 90

www. warren-hi l l s.net

CHaLLenGemeDiarecherche:

>3journalistespresseetaudiovisuel

>3commerciaux

>1infographiste

>animateursradio/tv,spectacles >acteursetfigurants:fiction,doublagefilms,pub,illustration d’articles de presse…concernés = enfants, jeunes, adultes, femmes,hommes… >aotessesd’accueil

>Danseurs:clip

Contributionaux

fraisdestests:

15000f

>Danseurs:clip Contributionaux fraisdestests: 15000f LespréséLeCtionnésreCevront uneformation

LespréséLeCtionnésreCevront

uneformation

adresse:117,rueministre,lesjardinsdelaPalmeraie,

facepharmacieS t raphaël.

Tel:22495601/22495345de10hà17h

N°711du20au26juin2013

w

w w. g b ic h . co m

N°711du20au26juin2013 w w w. g b ic h . co m 1 5

1

5

C y a n M a g e n t a J a u n e N o i r

C y a n M a g e n t a J a u n e
C y a n M a g e n t a J a u n e