Vous êtes sur la page 1sur 2

Comment devenir Économiste  ?

Grâce à l’élargissement du champ d’intervention de l’Économiste, la capacité d’accueil des jeunes diplômés s’est étendue. Ces jeunes voient s’ouvrir de multiples possibilités d’emploi.

Des

compétences variées
— connaissance des technologies traditionnelles et innovantes de la construction ; — expertise sur les performances des matériaux et le coût de réalisation des ouvrages ; — maîtrise de la réglementation et des normes applicables aux ouvrages de bâtiment ; — connaissance des outils de dessin informatique et de chiffrage ; — connaissance du droit de maîtrise d’œuvre et des marchés de travaux.

Exigeante, la pratique de l’économie de la construction recouvre un large champ de compétences

— capacité à traiter des chiffres, à visualiser un objet dans l’espace, à analyser une documentation ; — aptitude à comprendre le contexte d’un projet, à en prévoir les ressources et à les planifier ;

Le point de vue d’un président de région

« Peu de métiers permettent à ceux qui le pratiquent d’intervenir d’un bout à l’autre de la réalisation d’un projet et, quelle que soit la taille du projet auquel ils participent, de le regarder avec fierté une fois le travail achevé, pendant des années, en se disant : “ j’en étais ”. »

Le déploiement de la formation professionnelle
L’Untec, soucieuse de faire correspondre la formation initiale aux évolutions du métier, coopère avec les Ministères concernés. Des filières complètes de formation professionnelle initiale et continue ont ainsi été créées et couvrent, par les voies académiques ou par l’apprentissage, le Baccalauréat, le Brevet de technicien supérieur ( BTS ), la Licence professionnelle et le Master. Pour lier la formation à la réalité du métier, des professionnels interviennent dans les cursus afin de transmettre leur savoir-faire. Les cabinets d’Économistes accueillent des étudiants en alternance ou en stage.

certaines personnes peuvent désirer changer d’horizons professionnels. Le BTS Études et Économie de la Construction ( EEC ) rend à prendre des responsabilités dans l’exercice de leur métier. DUT ou DEUG Niveau IV Bac Bac général et technique Bac pro Le Bac professionnel permet d’intégrer directement la vie active en tant que contrôleur de travaux. Il pourra évoluer.com ( Pro BTP ) dans l’Oise. le nouveau le jeune professionnel capable d’estimer des projets simples et de gérer le suivi économique de leur exécution. diplômées ou non. • les Greta ( Groupements d’établissements publics locaux ) . les préparent à ce métier : • l’AFPA ( Association nationale pour la formation professionnelle des adultes ) . adjoint de chef de chantier ou. Les diplômés acquièrent rapidement une autonomie qui les rend aptes Une reconversion professionnelle possible En poste ou pas. éventuellement diplomantes ( niveaux Bac à Bac + 3).untec. en bureau d’études. en tant qu’adjoint du chef de projet ou aide coordinateur de travaux.Un cycle Niveau II et I Bac+5 à Bac+ 8 de formation complet École d’ingénieur Master / recherche Master Pro EEC Vie active Bac + 3 Licence L3 Licence Pro EEC Niveau III Bac+2 BTS EEC. Le Master en poche. . La Licence professionnelle professionnel se destine à assumer la responsabilité de missions élargies. prépare à la gestion d’opérations complexes. • le Centre Le Belloy Union nationale des Économistes de la construction 8 avenue Percier 75008 Paris www.com tél. 01 45 63 30 41 fax 01 42 56 14 52 untec@untec. Le métier d’Économiste de la construction leur est ouvert. Des formations adaptées.