Vous êtes sur la page 1sur 24

C orrigé Séquence 1

Activité 1

Corrigé des activités du chapitre 2

Le jeu télévisé

1  Le premier mois Vincent touche 1 000 €. Le versement augmente, sur le modèle des intérêts composés, de 3 % chaque

mois. Ainsi le 2 e mois Vincent touchera 1 030 € (on obtient ce résultat en

calculant 1 000 × 1, 03 = 1 030 ).

Pour le 3 e mois on calcule 1 030 × 1, 03 = 1 060 , 90.

Le 3 e mois Vincent touchera

1 060,90 €.

2  Chaque mois on multiplie la somme versée le mois précédent par 1,03. La suite v est une suite géométrique de raison q = 1,03 et de premier terme

v 1 = 1 000. n On a donc v = v q − 1
v 1 = 1 000.
n
On a donc v
=
v
q
− 1 d’où
n
1 ×

v n =

1 000 1,03

×

n

1

.

3  La somme versée à Vincent le dernier mois est égale, en euros, à v 12 .

La calculatrice nous donne v 12 = 1 000 × 1, 03

Le 12 e mois Vincent touchera

1 384,23 €.

11 = 1 384 , 233

4  La somme totale gagnée par Vincent durant les 12 mois est

La somme totale gagnée par Vincent durant les 12 mois est S = v + v

S

= v + v +

1

2

+ v

12

.

Méthode 1 Calculatrice

À l’aide de la touche

ment les 12 premières valeurs.

rép sur TI 82 ou

Ans

sur Casio 25+ on obtient rapide-

rép sur TI 82 ou Ans sur Casio 25+ on obtient rapide- La somme des 12

La somme des 12 valeurs correspond à un gain total de 14 192,02 €.

Durant ces 12 mois Vincent aura gagné la

somme de

14 192 €.

On a choisi de ne garder que deux décimales.

▶ Sur TI 82 à l’aide de la touche

mode

on fait

entrer

quitter

▶ Sur Casio 25+ on fait

MENU

(RUN)

EXE

SHIFT

SET UP

 

Corrigé Séquence 1 – MA01

on fait MENU (RUN) EXE SHIFT SET UP   Corrigé Séquence 1 – MA01 1 ©

1

© Cned - Académie en ligne

À l’aide de la touche descend jusqu’à obtenir :

on

À l’aide de la touche descend jusqu’à obtenir : ▾ on On fait alors F1 (Fix)

On fait alors F1 (Fix) 2

pour avoir comme écran :

EXE

on On fait alors F1 (Fix) 2 pour avoir comme écran : EXE Méthode 2 –

Méthode 2 Tableur « OpenOffice.org Calc »

 

A

B

 
C
C

1

Rang

Gain du n-ième mois

Gain au bout de n mois

2
2

n

v n

Somme

3
3

1

1 000

 

1 000

4
4

2

1 030

 

2 030

5
5

3

1 060,90

3

090,90

6
6

4

1 092,73

4

183,63

7
7

5

1 125,51

5

309,14

8
8

6

1 159,27

6

468,41

9
9

7

1 194,05

7

662,46

 

10 8

1 229,87

8

892,33

 

11 9

1 266,77

10

159,10

 

12 10

1 304,77

11

463,87

 

13 11

1 343,92

12

807,79

 

14 12

1 384,23

14

192,02

B3 → 1 000 B4 → = B3*1,03 C3 → = B3 C4 → =
B3 →
1 000
B4 →
= B3*1,03
C3 →
= B3
C4 →
= arrondi(C3+B4 ;2)
On
retrouve
les
mêmes

résultats.

Activité 2

Filon de minerai

1  Comme les quantités extraites diminuent chaque année de 1 % le coefficient multiplicateur est égal à 0,99.

× 0 , 99 = 20 000 × 0 , 99 = 19 800. On retrouve bien le résultat

Ainsi T

1

=

T

0

donné dans l’énoncé.

De même T

2

T

3

=

=

T

1

T

2

× 0 , 99 = 19

800 × 0 , 99 = 19

602.

× 0 , 99 = 19

602 × 0 , 99 = 19

405, 98

(soit 19 406 arrondi à la tonne).

D’où

T 1 = 19 800 ; T 2 = 19 602 ; T 3

= 19 406.

T 1 = 19 800 ; T 2 = 19 602 ; T 3 = 19

2 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

2  Le coefficient multiplicateur étant 0,99 on a

T

n +1

=

T

n

× 0,99.

3  La suite (T )

n

est une suite géométrique de raison q = 0,99 et de premier

terme T 0 = 20 000.

On a donc T

n

=

T

0

×

q

n soit

T n

n

= 20 000 × 0 , 99 .

4  L’année 2012 correspond au rang n = 62. On calcule

T 62

= 20 000 × 0 , 99

62

= 10 725, 36

La quantité de minerai extraite en 2012 est environ égale à

5  Posons S

n

T

= +

1

T

2

+

+

T .

n

10 725 tonnes.

D’après le Tableur « OpenOffice.org Calc » on trouve : S 67 = 990 218

et S 68 = 1 000 316.

   

A

B

C
C
 

D

1

 

Année

Rang

Quantité en tonnes

Somme en tonnes

2
2
 
n
n

T

n

S

n

3
3
 

1950

 

0 000

20

20

000

4
4
 

1951

 

1 800

19

39

800

5
5
 

1952

 

2 602

19

59

402

 

 

 

 

 

69 2016

66 10

303

980

018

 

70 2017

67 10

200

990

218

 

71 2018

68 10

098

1 000 316

C3

20 000
20 000

C4

D3

D4

= arrondi( C3*0,99)

= C3 = D 3+C4
= C3
= D 3+C4

En 2017 le filon n’est pas totalement épuisé. C’est, en théorie, dans le courant de l’année 2018 que le filon devrait être épuisé.

Remarque

Dans le tableur les valeurs sont toutes arrondies à l’unité. En arrondissant à 2 ou 3 décimales les résultats seraient légèrement différents. Le filon serait tout de même épuisé en 2018.

Corrigé Séquence 1 – MA01

différents. Le filon serait tout de même épuisé en 2018. Corrigé Séquence 1 – MA01 3

3

© Cned - Académie en ligne

Corrigé des exercices d’apprentissage du chapitre 2

Exercice 1

1  À chaque rebond, la balle remonte aux ment.

9 de la hauteur atteinte précédem-
10

P 0 P 1 P 2 h 0 h 1 h 2 P 9 h
P
0
P
1
P
2
h
0
h 1
h 2
P
9
h
9
S
1 er
2 e
3 e
9 e
10 e
2 h 0 h 1 h 2 P 9 h 9 S 1 er 2 e

REBONDS

Les trajets en pointillé sont virtuels

Ainsi h

1

h

2

=

=

h

0

h

1

× 0 , 9 = 100 × 0 , 9 d’où

× 0 , 9 = 90 × 0 , 9

h 1 = 90. h 2 = 81.
h 1 = 90.
h 2 = 81.

d’où

À l’issue du 1 er rebond la balle remonte à 90 cm du sol et à

l’issue du 2 e rebond elle remonte à 81 cm du sol.

2  À chaque rebond la hauteur précédente est multipliée par

0,9.

Ainsi

La suite h est une suite géométrique de raison q = 0,9 et de premier terme h 0 = 100.

On sait que h

h

n +

1 =

0 , 9

×

h

n

.

n

=

h

0

×

q

n d’où

h n

n

= 100 × 0 , 9 .

h

n

h

n

3 On a h

n

+ 1

h

n

=

n

+ 100 0 , 9 ( 0 , 9 1)

1

h

n

=

×

+ 10 0 , 9 .

1

n

= −

×

h

n

100 0 , 9

×

n

+ 1

100 0 , 9

×

n

On en déduit h

n +

1

h

n

< 0

et

la suite h est décroissante.

La balle demeure à moins de 20 cm du sol dès que h n < 20. On cherche donc le plus petit entier n tel que h n < 20.

La suite h étant décroissante il suffit de faire des essais à la calculatrice.

On trouve h 15 = 20 , 58

Pour tout n 16 on a donc h n < 20.

À partir du 16 e rebond

et h 16 = 18 , 53

la balle restera à moins de 20 cm du sol.

4  La balle rebondit 10 fois sur le sol.

Appelons P 0 le point d’où la balle est lâchée et S le point où elle touche le sol avant de rebondir (voir figure).

Appelons P i le sommet atteint après le i-ème rebond (pour 1 i 9).

La distance d parcourue par la balle depuis le lâcher jusqu’au moment où elle touche le sol pour la dixième fois est donnée par

d = P 0 S + S P 1 + P 1 S + S P 2 + P 2 S + S P 3 + P 3 S + ……+ S P 9 + P 9 S.

P 3 + P 3 S + ……+ S P 9 + P 9 S .

4 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

On a donc d = h

0

+ h + h + h +

2

1

2

2

2

3

d

2(

= h + h + h + h +

0

1

2

3

+ h

2

9

+ h

9

).

.

La somme h

1

h

+ +

2

h

3

+

suite géométrique.

h

1

h

+ +

2

h

3

+

+

h = h

9

1

+

×

h

9

est la somme de 9 termes consécutifs d’une

1

q

9

=

1 0 , 9

×

9

90

1

q

1 0 , 9

=

(

900 1 0 9

,

9 ).

Remarque

Pour comprendre les trajets de la balle, des trajets virtuels ont été tra- cés « en décalé » sur la figure. Les deux premiers rebonds ainsi que le dernier sont représentés.

D’où d = 100 + 1 800 1 0 9 = 1 202 6 1 203).

La balle aura parcouru une distance égale à avant de rebondir pour la dixième fois.

(

,

9

)

,

(arrondi en cm à

12,02 m environ

Exercice 2

1  Le premier mètre coûte 50 €. Chaque mètre supplémentaire creusé coûte 5 % de plus que le précédent.

En appelant u n le prix du n-ième mètre équipé on a la relation u

ce qui prouve que la suite u est une suite géométrique de raison q = 1,05 et de premier terme u 1 = 50.

D’où u

On pose S

. La somme S n est donc la somme de n termes

1

=

1, 05

×

u

n

n +

n

=

u q

1

n

n

=

u

1

1 ce qui donne

+

u

2

+

+

u

n

u

n

=

50

1 05

× ,

n

1

.

consécutifs d’une suite géométrique.

On a S

1

q

n

×

1

1 05

,

n

n

=

1

u

×

1

q

1

1 05

,

=

50

. D’où

S n

n

= 1 000 (1, 05 1).

2  Le prix à payer pour équiper une falaise de 50 mètres de hauteur est égal

à S 50 .

Calculons S 50 = 1 000 (1, 05 1) = 10 467, 399 L’équipement d’une falaise de 50 m de hauteur coûte

50

10 467 €.
10 467 €.

3  On cherche la hauteur maximale de la falaise qui peut être équipée, sachant que le budget est de 120 000 €.

Comme chaque mètre supplémentaire a un coût, la suite S est obligatoire- ment croissante.

On cherche donc le plus grand entier n tel que S n 120 000.

La suite S étant croissante il suffit de faire des essais à la calculatrice.

On obtient S 98 = 118 275, 51

Pour n 99 on a S n > 120 000.

Pour un budget de 120 000 € on pourra équiper une falaise de hauteur.

et S 99 = 124 239 , 29

98 m
98 m

Corrigé Séquence 1 – MA01

de

falaise de hauteur. et S 9 9 = 124 239 , 29 98 m Corrigé Séquence

5

© Cned - Académie en ligne

Exercice 3

1  Désignons par a n la somme, exprimée en centimes d’euro, versée le n-ième jour du mois de février (1 n 28).

L’énoncé nous dit que a

= 4 , etc. La somme versée étant dou-

blée d’un jour au jour suivant, la suite a est une suite géométrique de premier terme a 1 = 1 et de raison q = 2.

On a donc, pour 1

Calculons a 10 = 2 = 512.

Le 10 février le grand-père versera 512 centimes d’euro, soit

La somme totale versée à la

par

date

1

= 1,

a

2

= 2,

a

3

28 ,

a

n

=

a q

1

n

1

n − a = 2 1 . n
n
a
= 2
1 .
n

10

février

≤ ≤

n

9

d’où

5,12 €.
5,12 €.

est

donnée

du

S

10

=

1 2

10

1 2

=

1 023

.

Le 10 février Énora disposera d’une somme de 1 023 centimes d’euro, soit

10,23 €.
10,23 €.

Le séjour au ski coûtant 1 000 €, Énora ne peut pas partir au ski avec cette somme.

2  En désignant par S n la somme totale versée le n-ième jour du mois de février 1 2

on a S n =

1 2 La somme totale augmente chaque jour, la suite S est donc une suite crois- sante. La calculatrice nous donne S 16 = 65 535 et S 17 = 131 071.

Comme 1 310 , 71 > 1 000 , Énora pourrait partir au ski dès le 17 février.

n

=

2

n

1.

3  Le grand-père avait promis de verser une somme d’argent jusqu’au 28 février.

28

Calculons donc S 28 = 2 1 = 268 435 455.

Remarque Voir sur Internet la légende de l’échiquier.
Remarque
Voir sur Internet la
légende de l’échiquier.

Cette somme, convertie en €, s’élève à la coquette somme de 2 684 354,55 €.

Le 28 février Énora serait donc millionnaire! Pas sûr que le grand-père ait prévu cela…

Exercice 4

1  Chaque année les remboursements augmentent de 2 %. Le premier rembour- sement est b 1 = 20 000.

On a b

2

b

3

=

=

b

1

b

2

× 1, 02 = 20 000 × 1, 02 = 20 400.

× 1, 02 = 20 400 × 1, 02 = 20 808.

Ainsi

b 2 = 20 400 et b 3 = 20 808.

Le coefficient multiplicateur est égal à 1,02.

La suite ( b )

est donc une suite géométrique de premier terme b 1 = 20 000

n

et de raison q = 1,02.

premier terme b 1 = 20 000 n et de raison q = 1,02. 6 Corrigé

6 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

2  On sait que b

n

=

b q

1

n

1 d’où

b n

= 20

000 1 02

× ,

n

1

.

S

n

=

b

1

×

1

q

n

1

1 02

,

n

=

20 000

×

1

q

1

1 02

,

d’où

S n

n

= 1 000 000 (1, 02 1).

3  L’acquéreur rembourse le prêt en 7 versements. On calcule donc S 7 .

On a S 7 = 1 000 000 (1, 02 1) soit S 7 = 148 685, 66

L’acquéreur remboursera au total la somme de

7

(arrondi à 148 686).

148 686 €.
148 686 €.

Corrigé Séquence 1 – MA01

au total la somme de 7 (arrondi à 148 686). 148 686 €. Corrigé Séquence 1

7

© Cned - Académie en ligne

Corrigé de l’activité du chapitre 3

Activité 3

Marché des télécommunications

On estime que, chaque année, 20 % de la clientèle de A change pour B alors que 30 % de la clientèle de B change pour A. En 2010 la société A comptait 900 clients et la société B en comptait 100. On note a n le nombre de clients de la société A en (2010 + n).

1  Pour n = 1 on obtient a 1 = 900 × 0 , 8 + 100 × 0 , 3 = 750. On a bien

Calculons a 2 = 750 × 0 , 8 + (1 000 750 ) × 0 , 3 = 675. On trouve

a 1 = 750. a 2 = 675.
a 1 = 750.
a 2 = 675.

On a a

1

a

0

=

750

=

5

, 6 a 1 10 a 1

et a

2

=

675

=

9

D’où a

a

2

1

a

0

900

750

.

ce qui prouve que la

suite ( a )

n

n’est pas géométrique.

La suite ( a

n

)

n’est pas géométrique.

2  La société A récupère

• 80 % de sa clientèle, soit a n × 0 , 8 ;

• 30 % de la clientèle de la société B, soit (1 000 a ) × 0 , 3.

D’où a

n

1

=

a

n

×

0 , 8 (1 000

+

a

n

) 0 , 3.

×

n +

En développant on trouve

a

n +

1 =

0 , 5

a

n

+

300.

3  Voici des captures d’écran de calculatrice.

Sur Casio 25+ on fait Ans au lieu de rép .
Sur Casio 25+
on fait
Ans
au
lieu de
rép
.
Sur Casio 25+ on fait Ans au lieu de rép . On observe que la suite
Sur Casio 25+ on fait Ans au lieu de rép . On observe que la suite
Sur Casio 25+ on fait Ans au lieu de rép . On observe que la suite

On observe que la suite ( a ) se rapprocher du nombre 600.

Conjecture

n

n

)

semble décroissante et que le terme a n semble

semble décroissante ;

la suite ( a

le terme a n semble se rapprocher du nombre = 600.

On peut penser qu’à moyen terme le nombre de clients va se stabiliser : 600 pour la société A et 400 pour la société B.

: 600 pour la société A et 400 pour la société B. 8 Corrigé Séquence 1

8 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

Corrigé des exercices d’apprentissage du chapitre 3

Exercice 5

Exercice 6

▶ On donne u n =

2

n

+

1

3

n

.

On peut écrire u n =

D’où

u n = 2 n + 1 3 n . On peut écrire u n =

n

lim

u

n

→+∞

= 0

.

2

n

×

2

=

2

×

2

3

3

n

n

. Comme 0 <

2

2

3

3

<

1 , lim

n

→ + ∞

n

=

0

▶ On

donne v n =

2

2

n

3

n

+

1

.

On peut écrire v n

= (

3

2

2

)

n

=

1

×

4

3

n

×

3

3

n

De plus

1

3

> 0. D’où

lim

v

n

= +∞

.

n →+∞

.

Comme 1 <

4

4

3

3

, lim

n

→ + ∞

▶  On

donne w n =

2

3

n

3

2

n

.

On sait que 0 <

et

 

lim

n → + ∞

3

2

2 3

< 1 et 1

= −∞

.

3

n

<

2

D’où

. D’où

lim

n → + ∞

2

3

n

3

2

=

0

; lim

n → + ∞

lim

w

= −∞

n .

n → + ∞

n

n

= +∞

= +∞

.

.

Soit (u

et

n )

lim

une suite géométrique de raison q (avec q > 0) telle que : u 1 = 8

u

1

+

u

2

+

+

u

n

= 10 .

n → + ∞

On sait que si la limite de la somme de n termes consécutifs, d’une suite géo- métrique est finie alors la raison q vérifie 0 < q < 1.

D’après le cours on peut écrire

u

1

lim

u

1

n

→ + ∞

+

u

2

+

+

u

n

=

1

q

.

Comme u 1 = 8 on obtient

8

1

q

= 10

ce qui donne 8 = 10 (1 – q).

La raison q est solution de l’équation 8 = 10 (1 – q) d’où q = 0,2.

La raison de la suite géométrique (u )

n

est

q = 0,2.
q = 0,2.

Corrigé Séquence 1 – MA01

La raison de la suite géométrique ( u ) n est q = 0,2. Corrigé Séquence

9

© Cned - Académie en ligne

Exercice 7

Exercice 8

On donne, pour n 0, u n =

2 n

+

1

3

n

et S

n

=

u

0

+

u

1

+

+

Montrons que la suite (u )

n

est une suite géométrique.

Calculons u 0 =

2

1

3

0

= 2.

On a aussi u n =

2

n

3

×

n

2

=

2 ×

2

3

u

n

n

.

.

La suite (u ) est géométrique de raison q = 3 2 et de premier
La suite (u )
est géométrique de raison q = 3 2 et de premier terme u 0 = 2.
n
4 8
Calculons u 1 et u 2 . D’après la définition de la suite u 1 =
et u 2 = .
3
9
4 10
4 8
38
Calculons S
= u
+
u
= +
2
=
et S
=
u
+
u
+
u
= +
2
+
=
.
1
0
1
2
0
1
2
3 3
3
9 9
10
38
Ainsi
=
et S 2 =
.
S 1
3
9
u
0 2
Comme 0 < q < 1, la limite de la suite ( S ) est finie et
lim
S
=
=
= 6
.
n
n
n → + ∞
1 −
q
2
1 −
D’où
lim
S
= 6
.
3
n
n →+∞
3
3
1  Soit (u )
la suite définie, pour n ≥ 0, par u n =
. Calculons u 0 =
.
n
n
+ 1
2
2
n
3 3
3
1 
On peut écrire u n
=
=
d’où
=
× 
.
u n
+ 1
n
2
 
2 
2 n
2
× 2
1
La suite (u
est une suite géométrique de raison q =
et de premier
n )
2
3
terme u 0 =
.
2
2  Comme 0 < q < 1,
lim
u
= 0
.
n
n → + ∞
Calculons
la somme R = u
+ u
+
+ u
.
5
6
36
32
1
1 − 
32
32 
1
q
3
  2 
1
On a R
=
u
=
×
= 3 × − 
1
.
5 ×
1 −
q
6
5
 2 
2
1 2
1 −
2
32 
3
1 
On peut écrire R =
×
32
1
− 
.
 2 
3  On
pose S
=
u
+
u
+
+
u
. Ainsi S n est la somme de termes consécutifs
n
5
6
n

1

d’une suite géométrique de raison q = 2 et de premier terme u 5 =

3

3

=

2

6 64

D’après le cours

lim

S

n

=

n → + ∞

3 × 3 u 5 64 2 = = 1 − q 1 64 1
3
× 3
u 5 64 2
= =
1 −
q
1
64
1 −

d’où

lim S = 3 . n n → + ∞ 32
lim
S
= 3
.
n
n → + ∞
32

2

.

10 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

Activité 4

Corrigé des activités du chapitre 4

Abonnement à un magazine

1 

a. On trace la droite (D) d’équation y = 0,85x + 1,8 et la droite
a. On trace la droite (D) d’équation y = 0,85x + 1,8 et la droite (d) d’équation
y = x dans un repère orthonormé.
y
12
(D)
y
=
0,85
x
+
1,8
(d)
y
=
x
(D)
(d)
1,8
1
O
1
x
u
8
u 1
u 3
12
0 =
u 2
x (D) (d) 1,8 1 O 1 x u 8 u 1 u 3 12 0

b. On place u 0 = 8 sur l’axe des abscisses. On obtient u 1 comme ordonnée du point de (D) d’abscisse u 0 = 8. La droite (d) permet de ramener u 1 sur l’axe des abscisses ; il suffit ensuite de réitérer la construction précédente avec

u u

1

,

2

, etc. On peut aussi faire la construction sur une calculatrice.

c. Conjecture : la suite semble avoir pour limite le réel 12, abscisse du point d’in- tersection des deux droites.

Corrigé Séquence 1 – MA01

11

© Cned - Académie en ligne

2  On pose, pour tout entier naturel n, v

Ainsi v

0

=

u

0

12 = 8 12 = −4.

n

=

u

n

12.

a. Exprimons v n + 1 en fonction de v n .

v

v

n +

n

+

1

1

=

=

u

n +

1

12 (par définition de la suite v)

0 , 85

,

u

n

+

1 8 12

u

n

+

1

=

0 85

,

u

n

10 2

,

v

n

+ 0 , 85 (

1

=

v

n

n + 1 = 0 85 , u n − 10 2 , v n +

v

n +

1

= 0 , 85 .

v

n

+

u n

12) 10 , 2

La suite (v

terme v 0 = −4.

n )

est une suite géométrique de raison q = 0,85 et de premier

b. On sait que, pour tout

n

0

n

12

v

0

n

v

=

,

d’où u

n

×

q

= v

n

Par définition v

On a donc, pour tout entier naturel n,

n

= u

n d’où

+ 12.

v n

n

= −4 × 0 , 85 .

u n

n

= 12 4 × 0 , 85 .

c. Comme 0 < 0,85 < 1, la suite géométrique de terme général 0 , 85 n décroissante. Comme – 4 < 0, la suite géométrique de terme général v n = −4 × 0 , 85

n

n

)

a le même sens de variation que la suite (v

n

).

est

est

croissante. Le fait d’ajouter 12 au terme v n ne change rien au sens de varia-

tion : la suite (u

Les suites (v

n )

et (u

n )

sont croissantes.

Remarque On peut aussi montrer que

n + 1 n n n u − u = 12 4 0 , 85
n
+ 1
n
n
n
u
u
=
12 4 0 , 85
− ×
12 4 0 , 85
+ ×
= ×
4 0 , 85 (1 0 , 85 ) == 0 , 6 × 0 , 85 .
n
+ 1
n

d. Comme 0 < 0,85 < 1,

n

n

lim 0 , 85 = 0 et lim

n

4 × 0 85 = 0

,

→ + ∞

n

→ + ∞

On a u

n

=

v

n

+ 12 et lim

v

n → + ∞

n

= 0 Ainsi

.

lim

u

n → + ∞

n = 12

.

.

3  Un magazine, vendu uniquement par abonnement, avait 8 milliers d’abonnés en 2010. D’une année sur l’autre 15 % des abonnés ne se réabonnent pas, donc 85 % se réabonnent. On sait d’autre part que chaque année il y a 1 800 nou- veaux abonnés ce qui fait 1,8 millier de nouveaux abonnés par an.

12 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

a. On désigne par u n le nombre de milliers d’abonnés en (2010 + n) .

Activité 5

Ainsi

u 0 = 8 et u u + 1, 8 . n + 1 n
u
0 = 8
et
u
u
+
1, 8
.
n
+ 1
n
= 0 , 85 ×
nouveaux
abonnements
abonnés
renouvelés

Le nombre d’abonnements à ce magazine peut donc être modélisé par la suite (u ).

n

b. L’année 2016 correspond au rang n = 6.

Calculons u 6

On peut estimer à

= 12 4 × 0 , 85 = 10 , 491 4

10 491
10 491

6

le nombre d’abonnés à ce magazine en 2016.

Évolution de population

Au 1 er janvier 2005, une ville avait une population de 100 000 habitants. Pour tout entier naturel n, on note u n le nombre d’habitants de cette ville au 1 er janvier de l’année 2005 + n.

Ainsi u 0 = 100 000.

On sait que

▶ le nombre d’habitants de la ville augmente chaque année de 5 % du fait des naissances et des décès ; ▶ du fait des mouvements migratoires, 4 000 personnes supplé- mentaires viennent s’installer chaque année dans cette ville.

1  Calculons le nombre d’habitants en 2006 et en 2007.

On a u

1

= 1, 05 ×

u

0

+ 4 000 = 1, 05 × 100 000 + 4 000 = 109 000.

De même u

Ainsi

On a u

2

= 1, 05 ×

u

1

+ 4 000 = 1, 05 × 109 000 + 4 000 = 118 450.

u

1

= 109 000 et

u

2

= 118 450.

1

u

0

= 9 000 et u

2

u

1

= 9 450.

Ainsi u

1

− ≠

u

0

u

2

u

1

, ce qui prouve que la suite u n’est pas arithmétique.

On a

u

1

109

000

1 09

et

u

2

118

450

u

0

= = ,

100

000

 

=

u 1 109

000

= 1, 0886

Ainsi u

1

u

2

, ce qui prouve que la suite u n’est pas géométrique.

u

0

u

1

2  La population d’une année s’obtient en multipliant le nombre d’habitants de l’année précédente par 1,05 et en ajoutant 4 000.

D’où

u 1, 05 u + 4 000 . n + 1 == n nouvea uux
u
1, 05
u
+ 4 000 .
n
+ 1 ==
n
nouvea uux
augmentation
habitants
naturelle

Corrigé Séquence 1 – MA01

13

© Cned - Académie en ligne

3 

a.

On pose v

Calculons v

n

=

0

u

=

n

u

+ 80 000. D’où u

n

=

v

n

80 000.

0

+ 80 000 = 100 000 + 80 000 soit

b.

On peut écrire v

n +

1

v

n

+ 1

=

=

u

n +

1

+ 80 000

1 , 05

u

n

+

4 000

+

80 000

u

n

+

1

D’où

v

v

n +

n

+

1 =

1,

05

u

n

+

84 000

1

= 1, 05 (

v

n

80 000 ) 84 000

+

v

n +

1

= 1, 05 .

v

n

u n

v 0 = 180 000.

La suite v est géométrique de raison q =1,05 et de premier terme v 0 = 180 000.

c.

4 

On sait que v

n

On sait que u n

D’où

v q = v n

= 0

n

n

d’où v n = 180 000 × 1, 05 .

– 80 000 .

u n

n

= 180 000 × 1, 05 80 000.

a. L’année 2020 correspond au rang n = 15 .

Calculons u 15

On peut estimer la population de la ville à

15

= 180 000 × 1, 05 80 000 = 294 207, 07

294 207 habitants en 2020.

b. On a

u

u

u

u

n

n

n

n

+ 1

+

+

1

1

u

n

u

u

n

n

=

=

=

180

180 000 × 1 05

000 1, 05

×

,

n

n

+ 1

×

80 000 (180 000 1, 05

×

n

800 000 )

1 05 180 000 × 1 05

,

,

n

−−

+

80 000 80 000

180 000 1 05 1 05 1

×

,

,

n

(

)

+

11 u = 9 000 × 1 05

n

,

n

.

D’où u

n +

1

u

n

> 0

et

la suite u est croissante.

c. On cherche le plus petit entier n tel que u n > 200 000.

Comme la suite u est croissante il suffit de faire des essais à la calculatrice .

On obtient u 9 = 199 239 , 07

Pour tout n > 9 on a donc u n > 200 000.

et u 10 = 213 201, 03

Dès l’année

2015
2015

la population de cette ville devrait dépasser 200 000

habitants.

14 Corrigé Séquence 1 – MA01

© Cned - Académie en ligne

Exercice 9

Corrigé des exercices d’apprentissage du chapitre 4

On considère la suite (u )

n

définie par

u

0

= 4

1 , 5

u

n

+

1

=

u

n

.

1

1  Calculons les termes u

1

et

u

2

.

Pour

Pour n = 1 on obtient u

Ainsi

n = 0

on obtient u

1

2

u

1

= 5 et

u

2

= 6 , 5.

= 1, 5

1, 5

u

u

1

=

0

1 = 1, 5 × 4 1 d’où u 1 = 5.

1 = 1, 5 × 5 1 d’où u 2 = 6 , 5.

Calculons u

1

Calculons u

1

Comme u

Comme u

1

= 5 4 = 1 et u

u

0

5

2

= 1 , 3 .

u

2

=

6

, 5

u

4

2

u

1

u

1

5

1

u

0

=

u

0

u

et

u

2

la suite (u

la suite (u

par v

u

1

= 6 , 5 5 = 1, 5.

n

)

n’est pas arithmétique.

0

u

1

n

n

)

n’est pas géométrique.

 

=

u

n

2. D’où