Vous êtes sur la page 1sur 24

Cahier des Charges de Pose

Interply P Interply Hydro

Sous couche de désolidarisation et procédé de protection à l’eau sous carrelage

et procédé de protection à l’eau sous carrelage Pour les planchers intermédiaires et pour les balcons,
Pour les planchers intermédiaires et pour les balcons, loggias, coursives

Pour les planchers intermédiaires et pour les balcons, loggias, coursives

Édition août 2007

et pour les balcons, loggias, coursives Édition août 2007 ETN Alpha Contrôle Référence dossier 100-165-07-03

ETN Alpha Contrôle Référence dossier 100-165-07-03 Validité février 2010

loggias, coursives Édition août 2007 ETN Alpha Contrôle Référence dossier 100-165-07-03 Validité février 2010
Sommaire Partie 1 : Interply P, sous couche de désolidarisation sous carrelage collé 3 1.

Sommaire

Partie 1 : Interply P, sous couche de désolidarisation sous carrelage collé

3

1. Définition

3

2. Domaine d’emploi

3

2.1 Locaux visés

3. Matériaux de revêtements associés

3

3

4. Caractéristiques de la sous‑couche de désolidarisation

et de ses produits associés

4

4.1 Primaire

4.1.1

Siplast Primer

Adéprimaire

4.1.2

4.2 Membrane Interply P

5. Mise en œuvre

4

4

4

4

4

5.1 Montage des cloisons

5.2

5.3

5.4

5.5 Travaux de rénovation

5.6 Application du primaire : cas du Siplast Primer

5.7 Mise en place de la membrane Interply P

5.8 Pose du carrelage

5.9 Joint de fractionnement

5.10 Joints entre carreaux

5.11 Finition : la pose des plinthes

Planéité du support État du support Travaux neufs

4

4

4

4

5

5

5

6

6

6

6

Partie 2 : Interply Hydro, procédé de protection à l’eau sous carrelage et sous mortier de scellement pour les planchers intermédiaires et pour les balcons, loggias, coursives.

9

1. Définition

9

2. Domaine d’emploi

9

2.1 Locaux visés

9

2.2 Supports visés

9

2.2.1 Travaux neufs

9

2.2.2 Travaux de rénovation

10

3. Matériaux de revêtements associés

10

3.1 En pose collée

10

3.2 En pose scellée

10

4. Caractéristiques

11

4.1 Siplast Primer

11

4.2 Membrane Interply P

11

4.3 Équerre de renfort Adek, platine Adek

11

4.4 Mastic Ademas

11

5. Conditionnement et stockage

11

6. Mise en œuvre

12

6.1 Préparation

12

6.1.1 Montage des cloisons

12

6.1.2 Planéité du support

12

6.1.3 Travaux neufs

12

6.1.4 Travaux de rénovation

12

6.2 Mise en œuvre du procédé

13

6.2.1 Application du primaire, cas du Siplast Primer

13

6.2.2 Mise en place des relevés et des goussets d’angle

13

6.2.3 Mise en place de la membrane Interply P

14

6.2.4 Mise en place de la protection des relevés et des bandes de rive

17

6.2.5 Le traitement des points singuliers

17

6.2.6 Pose du carrelage

18

6.2.7 Joint de fractionnement

18

6.2.8 Joints entre carreaux

19

6.2.9 Finition : la pose des plinthes

19

6.2.10 Finition : habillage de la partie verticale sous un nez de marche

19

Partie 1 : Interply P, sous couche de désolidarisation sous carrelage collé 1. Définition La

Partie 1 : Interply P, sous couche de désolidarisation sous carrelage collé

1. Définition

La sous-couche Interply P est destinée en neuf, comme en rénovation à la désolidarisation des carrelages collés sur support bois ou à base de bois. Le procédé a notamment été validé avec un plancher bois composite de chez iLevel™.

2. Domaine d’emploi

2.1 Locaux visés

Les locaux avec joint de dilatation ne sont pas visés.

Les locaux visés sont les locaux à usage privatif de classement UPEC au plus U3P3E1.

Pour les locaux de classement E2, il faut s’orienter vers le procédé Interply Hydro

Sa mise en œuvre s’effectue sans apport de chaleur (ni flamme, ni air chaud).

2.2 Supports visés

Sont visés en travaux neufs comme en rénovation, les planchers en bois ou en panneaux dérivés du bois (cf. NF P 63-203, réf DTU 51.3) y compris :

A ancien carrelage adhérant au support (en sol intérieur uniquement) ;

A ancien revêtement de sol non déposé : dalles vinyl-amiante, parquets mosaïques ;

A anciens supports bois ventilés.

3. Matériaux de revêtements associés

Les carreaux céramiques et pierres naturelles associés sont ceux définis dans le Cahier des Prescriptions Techniques d’exécution des revê- tements en carreaux céramiques (et analogues) collés au moyen de mortiers colles (cahier du CSTB n° 3267-V3) complété comme suit :

A dans les locaux de classement P3 , leur épaisseur doit être de 8 mm au moins ;

A le classement UPEC des carreaux (ou analogues et ses dimensions sont précisés au tableau 1 ci- dessous en fonction du classement P du local ;

A en ce qui concerne les pierres naturelles : sont visés celles qui sont dites « polies- finies » et admi- ses en locaux P3 en pose collée directe (annexe 1 du Cahier du CSTB n° 3267-V3). Le ponçage des pierres après pose est exclu.

TABLEAU 1

Carreau

Classement P

Surface

Surface

Épaisseur

ou analogue

du carreau

minimale (cm²)

maximale (cm²)

(mm)

Local P2

P3

100

2 000

Pas d’exigence

Local P3

P4

100

1 100

8 mm en local collectif

4. Caractéristiques de la sous‑couche de désolidarisation et de ses produits associés L’utilisation de la

4. Caractéristiques de la sous‑couche de désolidarisation

et de ses produits associés

L’utilisation de la sous-couche est possible avec ou sans primaire d’accroche et avec deux types de primaires possibles. Cependant, il est à noter que l’adhérence de la sous-couche est améliorée avec le primaire.

4.1 Primaire

4.1.1 Siplast Primer

Enduit d’imprégnation à froid des éléments por- teurs, à base de bitume polymérique à séchage rapide. Bidon de 2 l. Stockage en local tempéré et ventilé : durée 6 mois.

4.1.2 Adéprimaire

Gel de bitume élastomère en émulsion. Bidon de 2,5 l. Stockage en local tempéré et ventilé : durée 1 an.

5. Mise en œuvre

Remarque générale : le produit Interply P n’apporte pas de contraintes supplémentaires en matière de résistance et de déformation des supports. Ces derniers devront par ailleurs être dimensionnés selon les règles de l’art les concernant.

5.1 Montage des cloisons

Toutes les cloisons doivent être réalisées avant la mise en œuvre de l’Interply.

5.2 Planéité du support

Les écarts de planéité du support doivent être inférieurs à :

A 5 mm sous la règle de 2 m

A 1 mm sous la règle de 0,2 m

Si le support ne présente pas la planéité requise, un enduit de lissage ou de ragréage sera réalisé à l’aide d’un produit classé P3 adapté au support bois.

Dans ce cas, la pose de la membrane Interply P aura alors lieu en fonction du temps de séchage recommandé par le fabricant.

5.3 État du support

Dans tous les cas de pose (avec ou sans utilisation de primaire), le support devra être consciencieu- sement nettoyé, par brossage, puis dépoussiéré. La pose de la membrane devra avoir lieu immédia- tement après le nettoyage du support.

Précautions à envisager : on doit s’assurer du maintien de l’aération de la structure bois par la

4.2 Membrane Interply P

Membrane auto-adhésive pour surface courante, en bitume élastomère SBS, autoprotégé par un voile de polyester, avec un recouvrement adhésif. Le voile de polyester de surface permet l’accroche du mortier colle. Dimension du rouleau : 10m x 1 m. Durée de stockage : 2 ans.

La désignation de chacun des composants figure sur les emballages individuels desdits composants.

sous face du plancher, une fois l’ouvrage réalisé (cf. annexe 1 du «Guide pour la rénovation des revê- tements de sol ; cas d’un nouveau revêtement plasti- que collé», Cahier du CSTB n° 2055-2, janvier 1986).

5.4 Travaux neufs

Les planchers neufs doivent être constitués par des panneaux de contreplaqués de qualité CTB-X ou des panneaux de particules de qualité CTB-H ou encore des panneaux à lamelles minces orientés de qua- lité OSB selon la norme NF EN 300. Les planchers de doublage en CTB-X et CTB-H sont visés dans la norme NFP 63-203 ref DTU 51.3. Les dimensions du plancher doivent prendre en compte le poids propre de l’ouvrage en fonction du revêtement carrelé choisi (environ 35 à 50 kg/m²).

Dans le cas de désaffleur entre panneaux, un pon- çage et ou un rabotage seront effectués.

La solution Interply P a été notamment validée avec un plancher bois composite iLevel™, avec et sans primaire. Plancher composé de poutres TJI, de panneaux OSB et de muralière. En ce qui concerne l’utilisation d’un panneau CTB-H ou CTB-X l’utilisation de l’Interply P sans primaire n’a pas été validée.

Attention : les espacements entre poutres ainsi que l’épaisseur des panneaux à base de bois sont du ressort du vendeur de la solution plancher bois composite.

5.5 Travaux de rénovation

Remarque générale : une étude de diagnostic concernant l’état du support ainsi que sur sa conformité aux règles de l’art devra être effec- tuée avant tous travaux sur ledit support.

Sont visés les supports idem au paragraphe 2.2, à ceci près que l’utilisation de primaire sera toujours obligatoire en rénovation.

Pour les planchers anciens, se reporter au CPT Sols P3-Rénovation, cahier du CSTB n° 3529-V2. En particulier, il faut s’assurer que les poutres et solives sont en bon état.

Dans le cas d’un parquet à lames :

A il est nécessaire de refixer toutes les lames ;

A le plancher est poncé et dépoussiéré.

5.6 Application du primaire : cas du Siplast

Primer

L’application du primaire est obligatoire en rénova- tion, elle est facultative en neuf sur panneaux OSB propres et dépoussiérés.

L’application du produit doit commencer dans l’angle le plus reculé de la pièce par rapport au seuil de porte (Figure 1). Le Siplast Primer, produit prêt à l’emploi, est étalé sur le support à l’aide d’une brosse plate ou d’un rouleau.

Sa consommation moyenne est de 250g/m². Son temps de séchage est variable selon les condi- tions de température et d’hygrométrie. Toutefois, ce temps est d’environ 2 h dans des conditions normales ( 20 °C et 50 % d’humidité relative).

Nota : le primaire est sec lorsqu’il ne tache plus le doigt.

5.7 Mise en place de la membrane Interply P

La membrane Interply P est posée au droit du mur, elle possède une bande de recouvrement adhésive protégée par un film siliconé de 3 cm. La pose du 2 e lé se fait donc par recouvrement de 3 cm. Éviter les abouts de lé en partie courante. En cas d’about de lé, on posera en bord à bord ces abouts.

J Positionner la feuille sans enlever le film de

protection de sous-face et le film de protection de la bande de recouvrement (Figure 2).

J Ré-enrouler une moitié de la feuille jusqu’au

milieu, pour bien la positionner. La partie à plat

sert de guide (Figure 3).

J Couper en travers le film de protection.

J L’enlever au fur et à mesure en repositionnant la membrane depuis le milieu (Figures 4 et 5).

la membrane depuis le milieu ( Figures 4 et 5 ). Figure 1 : application du
Figure 1 : application du primaire
Figure 1 : application du primaire
Figure 2 : ajustement 1 e r lé

Figure 2 : ajustement 1 er

10 cm
10 cm

Figure 3 : ré-enroulage et découpe du film pelable sur 10 cm à la moitié du lé

Figure 4 : mise en place de la 1 è r e moitié du 1
Figure 4 : mise en place de la 1 è r e moitié du 1

Figure 4 : mise en place de la 1 ère moitié du 1 er

Figure 5 : application de la 2 e moitié du lé Figure 6 Figure 7
Figure 5 : application de la 2 e moitié du lé
Figure 5 : application de la 2 e moitié du lé
Figure 5 : application de la 2 e moitié du lé Figure 6 Figure 7 J
Figure 6
Figure 6
Figure 7
Figure 7

J Chasser l’air en sous face de la feuille en ma- rouflant de l’intérieur vers l’extérieur.

J Placer un 2 e lé.

J Enlever le papier siliconé qui protège la bande de recouvrement.

J

Bien maroufler le recouvrement.

J

About de lé (Figures 6 et 7).

5.8 Pose du carrelage

Une désolidarisation entre le mur vertical et le carrelage collé doit être effectuée : un espace de l’ordre de 5 mm devra soit être laissé libre soit complété à l’aide d’une bande périphérique résiliente, soit rempli avec un cordon de mastic élastomérique de 1ère catégorie type SNJF.

De même dans le cas de canalisation traversante, une désolidarisation entre cette canalisation est le carrelage devra être effectuée et de préférence comblée à l’aide d’un mastic élastomère SNJF.

Le carrelage est ensuite posé directement sur la sous couche sans attendre. La pose se fait par double encollage, à l’aide d’un mortier C2 ou C2S1 à prise rapide (Figure 8).

Les produits de collage devront répondre aux spécifications du CPT n° 3522-V2 pour une pose conforme au CPT n° 3267-V3.

Pour la pose du carrelage proprement dite, on se référera aux indications du CPT pour la pose collée du carrelage en sol et l’on respectera les indica- tions du fabricant.

5.9 Joint de fractionnement

Les joints de fractionnement du carrelage doivent respecter ceux du support. La norme NF P 14-201- 1/A3, réf DTU 26.2 impose par exemple, des joints de fractionnement tous les 50 m² ou 10 ml pour les dalles béton recevant du carrelage. On appliquera les mêmes consignes pour les supports bois en rajoutant des joints de fractionnement aux seuils de porte et dans le cas de pièces en L, au niveau du coin du L, même si les surfaces sont inférieures à 50 m² (Figure 9).

5.10 Joints entre carreaux

Les joints seront réalisés conformément aux préconisations du Cahier du CSTB n° 3267-V3 avec un joint à prise rapide.

5.11 Finition : la pose des plinthes

Afin de compléter la désolidarisation du système en périphérie, la plinthe sera posée sur un cordon de mastic élastomérique de type SNJF (Figure 10).

Figure 8
Figure 8
Figure 8 Recouvrement Interply P Profil laiton Joint SNJF Support maxi 10 cm Figure 9 Figure

Recouvrement

Interply P Profil laiton Joint SNJF Support maxi 10 cm
Interply P
Profil laiton
Joint SNJF
Support
maxi 10 cm

Figure 9

Figure 10
Figure 10
Partie 2 : Interply Hydro, procédé de protection à l’eau sous carrelage et sous mortier

Partie 2 : Interply Hydro, procédé de protection à l’eau sous carrelage et sous mortier de scellement pour les planchers intermédiaires et pour les balcons, loggias, coursives.

1. Définition

Le procédé Interply Hydro est destiné :

A à la pose collée de carrelage en revêtement de sols intérieur et extérieur ;

A à la pose scellée de carrelage en intérieur.

Il permet de réaliser une protection à l’eau de plancher intermédiaire en sol intérieur ainsi que de sols extérieurs tels que des balcons, des loggias et des coursives extérieures.

2. Domaine d’emploi

2.1 Locaux visés

Les locaux avec joint de dilatation ne sont pas visés.

J Pose collée en locaux intérieurs à usage privatif ou collectif en neuf comme en rénovation. Sur supports maçonnés : classement U3 P3 E3. Sur supports sensibles à l’eau : panneaux dérivés du bois (CTB-H, CTB-X, OSB3 et OSB4) et chapes à base de sulfate de calcium. Classement U3P3E2.

La présence de siphons de sol est autorisée en usage privatif sur supports maçonnés.

J Pose collée en extérieur (pente 2 %). Sur sup- ports maçonnés : classement U4P3E3 y compris coursive ouverte et fermée.

J Pose scellée en locaux intérieurs avec ou sans

siphon de sol (pente 2 %) à usage privatif ou collectif en neuf comme en rénovation. Sur supports maçonnés : sont visés les locaux U4P3E3 , sont aussi admis les locaux classés U4P4 et U4P4S suivants : cuisine centrale et annexe ; cuisine collective et annexe ; local de réchauffage des plats avec zone de lavage ; locaux de service et annexe (local de réception vide ordures, poubelles, local pour vélos, 2 roues, poussettes) ; blanchisse- rie ; magasin central.

Sa mise en œuvre s’effectue sans apport de chaleur (ni flamme, ni air chaud) en surface courante comme en relevé.

Sont exclus les locaux suivants : laiterie ; super- marché et hypermarché ; jardinerie.

Nota : dans un local avec siphon de sol ainsi qu’en sol extérieur, la pente doit être de 2 % et un traitement spécifique des points singuliers et des raccords entre lés est indispensable.

2.2 Supports visés

Remarque générale : le procédé Interply Hydro n’apporte pas de contraintes supplémentaires en matière de résistance et de déformation des supports. Ces derniers devront par ailleurs être dimensionnés selon les règles de l’art les concernant.

2.2.1 Travaux neufs

Plancher en béton

J Plancher traditionnel : plancher conçu et calculé conformément aux règles BAEL 91 et BPEL 91 pour le béton et exécuté conformément au DTU 21.

J Plancher non traditionnel : plancher avec dalle de répartition en béton armé coulé en œuvre armée, bénéficiant d’un Avis Technique favorable.

Chape ciment NFP 14-201-1, réf. DTU 26.2 «chapes et dalles à base de liants hydrauliques».

Chape ciment

NFP 14-201-1, réf. DTU 26.2 «chapes et dalles à base de liants hydrauliques».

Chapes à base de sulfate de calcium et chapes sèches

Sont visés les procédés sous avis techniques.

Plancher bois

Le plancher en bois ou en panneaux dérivés du bois visé par la norme NF P 63‑203 réf. DTU 51.3 : panneaux dérivés du bois CTB‑X, CTB‑H y compris les panneaux à lame mince orienté de qualité OSB.

Ils sont admis en local privatif uniquement.

Solution validée avec un plancher bois composite de la société iLevel™, avec primaire.

Plancher composé de poutres TJI, de panneaux OSB, de muralière.

Nota : les espacements entre poutres ainsi que

sont

du ressort de vendeur de la solution plancher

l’épaisseur des panneaux à base de bois

bois composite.

2.2.2 Travaux de rénovation

J Ancien carrelage adhérant au support (en sol intérieur uniquement).

J Ancien revêtement de sol non déposé : dalles vinyl-amiante, parquets mosaïques.

J Anciens supports bois ventilés.

3. Matériaux de revêtements associés

3.1 En pose collée

Les carreaux céramiques et pierres naturelles associés sont ceux définis dans le « Cahier des Prescriptions Techniques d’exécution des revê- tements en carreaux céramiques (et analogues) collés au moyen de mortiers colles » (cahier du CSTB n° 3267-V3) complété comme suit :

A dans les locaux de classement P3 , leur épaisseur doit être de 8 mm au moins ;

A le classement UPEC des carreaux (ou analogues et ses dimensions sont précisés au tableau 1 ci-dessous en fonction du classement P du local ;

A en ce qui concerne les pierres naturelles, sont visés celles qui sont dites «polies-finies» et admi- ses en locaux P3 en pose collée directe (annexe 1 du Cahier du CSTB n° 3267-V3). Le ponçage des pierres après pose est exclu.

3.2 En pose scellée

Les carreaux admis sont ceux cités dans la norme NF P 61-202, réf DTU 52.1.

Le dosage du mortier de scellement est conforme à la norme NF P 61-20-1, ref DTU 52.1, pour le cas de la pose sur sous couche de désolidarisation.

TABLEAU 1

Carreau

Classement P

Surface

Surface

Épaisseur

ou analogue

du carreau

minimale (cm²)

maximale (cm²)

(mm)

Local P2

P3

100

2000

Pas d’exigence

Local P3

P4

100

1100

8 mm en local collectif

4. Caractéristiques

Le système est composé de matériaux complé- mentaires qui permettent la mise en place d’une membrane étanche en parties courantes et en re- levés avant la mise en œuvre d’un carrelage qui constitue la protection de l’étanchéité.

4.1 Siplast Primer

Enduit d’imprégnation à froid des éléments porteurs, à base de bitume polymérique à séchage rapide. Bidon de 2l. Stockage en local tempéré et ventilé : durée 6 mois.

4.2 Membrane Interply P

Membrane auto-adhésive pour surface courante, en bitume élastomère SBS autoprotégé par un voile de polyester, avec un recouvrement adhésif.

par un voile de polyester, avec un recouvrement adhésif. Le voile de polyester de surface permet

Le voile de polyester de surface permet l’accroche du mortier colle. Dimension du rouleau : 10m x 1m. Durée de stockage : 2 ans.

4.3 Équerre de renfort Adek, platine Adek

Bande de bitume auto-adhésive 2 faces à armature déformable, en bitume élastomère SBS : goussets pour angles de relevés, équerre de renfort pour raccord des abouts de lé, platine Adek.

4.4 Mastic Ademas

Mastic de jointoiement à base de butyl de type SNJF.

5. Conditionnement et stockage

La membrane Interply P, le primaire d’accrochage et les produits associés : bande de relevé, équer-

res de renfort, mastic Ademas, platine Adek sont commercialisés sous forme de kit complet.

TABLEAU 2

Désignation

Quantité

Membrane Interply P

1 rouleau de 10 m x 1 m

Siplast Primer

1 bidon de 2 l

Mastic ADEMAS

1 cartouche de 310 ml

Bande Adek

2 rouleaux de 10 m x 0,10 m

Platine Adek

1 de 0,5 x 0,5 m

La désignation de chacun des composants du procédé figure sur les emballages individuels desdits composants.

6. Mise en œuvre 6.1 Préparation 6.1.1 Montage des cloisons Toutes les cloisons doivent être

6. Mise en œuvre

6.1 Préparation

6.1.1 Montage des cloisons

Toutes les cloisons doivent être réalisées avant la mise en œuvre de l’Interply P.

Le pied de cloison devra être jointif du support, si ce n’est pas le cas, combler l’espace entre le pied de cloison et le sol. Pour ce faire, ne pas utiliser un produit à base de silicone, car cela nuit à l’ad- hérence de la membrane Interply P.

6.1.2 Planéité du support

Les écarts de planéité du support doivent être inférieurs à :

A 5 mm sous la règle de 2m ;

A 1 mm sous la règle de 0,2m.

Si le support ne présente pas la planéité requise, un enduit de lissage ou de ragréage sera réalisé à l’aide d’un produit classé P3 adapté au support, conformé- ment aux préconisations du CPT pour la pose collée de carrelage en sols (cahier du CSTB n° 3267-V3).

Dans ce cas, la pose de la membrane Interply P aura alors lieu, en fonction du temps de séchage recommandé par le fabricant.

Dans le cas ou des formes de pente 2 % sont requises, elles seront mises en œuvre avant la mise en œuvre de la membrane.

6.1.3 Travaux neufs

Plancher en béton, chape sèche

Le support doit être soigneusement dépoussiéré avant la mise en œuvre du primaire.

Support bois ou panneaux dérivés du bois (sols intérieurs)

Les planchers neufs doivent être constitués par des panneaux de contreplaqués de qualité CTB-X ou des panneaux de particules de qualité CTB-H ou encore des panneaux à lamelles minces orientés de qualité OSB3 ou OSB4 selon la norme NF EN 300. Les planchers de doublage en CTB-X et CTB-H sont visés dans la norme NFP 63-203 ref DTU 51.3.

Les dimensions du plancher doivent prendre en compte le poids propre de l’ouvrage en fonction du revêtement carrelé choisi (environ 35 à 50 kg/m²).

Dans le cas de désaffleur entre panneaux, un ponçage et ou un rabotage seront effectués.

Le support devra être ensuite soigneusement dépoussiéré avant la mise en œuvre du primaire.

Attention : les espacements entre poutres ainsi que l’épaisseur des panneaux à base de bois sont

du ressort du vendeur de la solution plancher bois composite.

Précautions à envisager : l’entreprise doit s’assu- rer du maintien de l’aération de la structure bois par la sous face du plancher, une fois l’ouvrage réalisé (cf. annexe 1 du «Guide pour la rénovation des revêtements de sol ; cas d’un nouveau revête- ment plastique collé», Cahier du CSTB n° 2055-2, janvier 1986).

6.1.4 Travaux de rénovation

Remarque générale : une étude de diagnostic concernant l’état du support ainsi que sur sa conformité aux règles de l’art devra être effectuée avant tous travaux sur ledit support.

Supports à base de ciment mis à nu

Procéder à la reconnaissance du support sui- vant le CPT Sols P3-Rénovation, cahier du CSTB n° 3529-V2.

Le support doit être soigneusement dépoussiéré juste avant la mise en œuvre du primaire.

Anciens supports béton ou chape ciment peints

La peinture doit être éliminée par ponçage puis le support doit être soigneusement dépoussiéré.

Anciens supports en bois

Le support bois doit être suffisamment ventilé en sous-face.

Pour les planchers anciens, se reporter au CPT Sols P3-Rénovation, cahier du CSTB n° 3529-V2. En particulier, il faut s’assurer que les poutres et solives sont en bon état. Dans le cas d’un par- quet à lames, il est nécessaire de clouer toutes les planches.

Le plancher est poncé et dépoussiéré puis le pri- maire est appliqué comme sur support neuf.

Ancien carrelage

La reconnaissance du support doit être réalisée conformément aux instructions du CPT Sols P3-Ré- novation, cahier du CSTB n° 3529-V2, en rappe- lant que :

A Le sondage des carreaux est réalisé par chocs à la surface des carreaux à l’aide d’un objet dur (clé, maillet, taloche) et la sonorité des carreaux lors du choc indique leur bonne ou mauvaise adhérence (son «creux»).

A Si plus de 10 % de la surface carrelée sonne «creux» la dépose complète du carrelage doit être réalisée.

Dans ce cas, la cohésion interne du mortier doit être évaluée (par exemple par grattage à l’aide d’un objet dur). En cas de mauvaise cohésion (effrite- ment du mortier), la dépose du mortier est égale- ment nécessaire.

A Si moins de 10 % des carreaux ont été décollés et si le mortier de pose est conservé après vérification de la cohésion interne (cf. ci-dessus), le rattrapage de niveaux peut être réalisé avec un mortier ou un ragréage la veille de la pose de la sous couche.

Le carrelage doit être nettoyé avec une lessive sodée puis rincé (toute trace de gras doit être enlevée). Les carreaux doivent ensuite être poncés pour enlever la pellicule superficielle éventuellement formée par certains produits d’entretien. Enfin, le support doit être soigneusement dépoussiéré.

Dalles vinyl amiante

Reconnaissance et travaux préparatoires confor- mes au CPT Sols P3-Rénovation, cahier du CSTB n° 3529-V2.

6.2 Mise en œuvre du procédé

6.2.1 Application du primaire, cas du Siplast

Primer

L’application du produit doit commencer dans l’angle le plus reculé de la pièce par rapport au seuil de porte (Figure 1).

Le Siplast Primer, produit prêt à l’emploi, est étalé sur le support à l’aide d’une brosse plate ou d’un rouleau. Il est également étalé en relevé sur 10 cm de hauteur, dans le cas d’une pose collée et de 15 cm dans le cas d’une pose scellée.

Sa consommation moyenne est de 250 g/m²

Son temps de séchage est variable selon les conditions de température et d’hygrométrie.

Toutefois, ce temps est d’environ 2 h dans des conditions normales (20 °C et 50 % d’humidité relative).

Nota : le primaire est sec lorsqu’il ne tache plus le doigt.

6.2.2 Mise en place des relevés et des

goussets d’angle

Appliquer au préalable l’equerre de renfort en Adek face armée sur le support. En cas d’about de bande, assurer un recouvrement de 6 cm en ayant au préa- lable déposé un cordon de Mastic Ademas au droit du recouvrement sur toute la largeur de la bande. Dans le cas des angles, on posera à bord jointif et l’on fermera l’angle avec un gousset et un cordon de Mastic Ademas (Figures 2 à 5).

Notez la présence de Mastic Ademas à chaque raccord des bandes de relevé.

Figure 1 : application du primaire
Figure 1 : application du primaire
Figure 2 : pliage de la bande

Figure 2 : pliage de la bande

Figure 3 : application 1 er côté
Figure 3 : application 1 er côté
Figure 3 : application 2 e côté
Figure 3 : application 2 e côté

Figure 4 : découpe du film pelable

Figure 4 : découpe du film pelable

Figure 5 : raccord Mastic Ademas

Figure 5 : raccord Mastic Ademas
Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant Figure 8 : mise en place du gousset

Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant

Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant
Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant
Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant
Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant
Figure 7 : réalisation d’un gousset rentrant

Figure 8 : mise en place du gousset

Figure 8 : mise en place du gousset

Figure 9 : réalisation d’un gousset d’angle sortant

Figure 9 : réalisation d’un gousset d’angle sortant
Figure 9 : réalisation d’un gousset d’angle sortant
Figure 10 : ajustement 1 e r lé

Figure 10 : ajustement 1 er

Complétez les raccords d’angle par des goussets.

Réalisation des goussets :

A Pour les angles rentrants (Figure 7) :

J

phase 1 : découper un carré de 10 cm x 10 cm dans la bande Adek ;

J

phase 2 : plier selon croquis (film de protection gris au dessous) ;

J

phase 3 : enlever le film de protection gris de sous face et mettre en forme le gousset ;

J

phase 4 : rabattre d’un côté ou de l’autre la languette intérieure après avoir enlevé le film de protection blanc dans la zone de collage ;

J

phase 5 : appliquer le gousset préformé dans l’angle du relief (Figure 8).

A Pour les angles sortants (Figure 9) :

J

découper un carré de 10 cm x 10 cm dans la bande Adek ;

J

enlever le film de protection gris de sous-face ;

J

déformer l’Adek sur l’arête de l’angle sortant du relief pour réaliser un relevé de hauteur minimum 5 cm.

6.2.3 Mise en place de la membrane Interply P

La membrane Interply P est posée au droit du mur, elle possède une bande de recouvrement adhésive protégée par un film siliconé de 3 cm.

La pose du 2 e lé se fait donc par recouvrement de 3 cm.

Éviter les abouts de lé en partie courante.

En cas d’about de lé, on posera en bord à bord ces abouts, en ayant au préalable posé en sous-face une bande Adek face armée sur le support pour assurer le recouvrement. Au besoin fermer le raccord avec un cordon de mastic Ademas.

Nota : la mise en place du cordon d’Ademas est necessaire pour assurer la continuité de l’étan- chéité au droit des surépaisseurs provoquées par certains recouvrements qui peuvent créer des canaux de pénétration d’eau.

J Positionner la feuille sans enlever le film de

protection de sous-face et le film de protection de la bande de recouvrement (Figure 10).

J Ré-enrouler une moitié de la feuille jusqu’au

milieu, pour bien la positionner, la partie à plat sert de guide (Figure 11).

J Couper en travers le film de protection.

J L’enlever au fur et à mesure en repositionnant la membrane depuis le milieu (Figures 12 et 13).

10 cm Figure 11 : ré-enroulage et découpe du film pelable sur 10 cm à
10 cm
10 cm

Figure 11 : ré-enroulage et découpe du film pelable sur 10 cm à la moitié du lé

Figure 12 : mise en place de la 1 è r e moitié du 1

Figure 12 : mise en place de la 1 ère moitié du 1 er

Figure 13 : application de la 2 e moitié du lé

Figure 13 : application de la 2 e moitié du lé

Figure 14 : ajustement sur bande Adek et mastic Ademas
Figure 14 : ajustement sur bande Adek et mastic Ademas
Figure 15 : about du 2 e lé
Figure 15 : about du 2 e lé
Figure 16 : about et recouvrement 3 e lé
Figure 16 : about et recouvrement 3 e lé

J Chasser l’air en sous face de la feuille en marouflant de l’intérieur vers l’extérieur.

J Placer le 2 e lé.

J Enlever le papier siliconé qui protège la bande de recouvrement.

J Bien maroufler le recouvrement.

Dans le cas plus particulier de raccords de lé sans bande de recouvrement, on positionnera
Dans le cas plus particulier de raccords de lé sans
bande de recouvrement, on positionnera en sous
face de la feuille une bande Adek pour assurer la
continuité de l’étanchéité (Figure 14,15 et 16).
Figure 17
8 à 13 cm
Marouflage à l’aide
d’une roulette
Interply P
découpé

Figure 18

Carrelage Interply P Nez de marche
Carrelage
Interply P
Nez de marche
Figure 19 Carrelage Colle Joint SNJF Interply P Support Support
Figure 19
Carrelage
Colle
Joint SNJF
Interply P
Support
Support

6.2.4 Mise en place de la protection des

relevés et des bandes de rive

Pour faciliter la pose de la plinthe et pour protéger le relevé, on posera des bandes découpées dans la membrane Interply P sur le relevé (Figure 17).

Largeur des bandes découpées dans la membrane Interply P :

A 8 cm dans le cas d’une pose collée directe sur la membrane ;

A 13 cm minimum dans le cas d’une pose scellée sur la membrane.

En extérieur, pour les bandes de rive, la membrane Interply P sera rabattue sur 10 cm au moins.

Dans le cas des bandes de rive, on utilisera systéma- tiquement en bordure un nez de marche pour fermer le carrelage et pour la goutte d’eau (Figure 18).

6.2.5 Le traitement des points singuliers

Canalisation traversante

Un espace de 5 mm sera laissé entre la canali- sation et le carrelage, puis celui ci sera comblé à l’aide d’un mastic élastomère SNJF 1 ère catégorie (Figure 19).

Nota : si la canalisation est trop prête du mur (moins de 3 cm) un bloc béton de 10 cm de haut sera mis en œuvre autour, puis des relevés stan- dards à l’aide de bande Adek seront réalisés.

Siphons de sol en pose collée, raccordement des eaux pluviales (EEP)

Le siphon doit posséder une platine et être spéci- fiquement conçu pour une pose avec revêtement d’étanchéité sous carrelage.

Ce qui suit peut aussi être mis en œuvre dans le cas des raccordements des évacuations des eaux pluviales.

Avant toute opération un décaissé de 10 mm de pro- fondeur sera réalisé dans le support. La dimension de ce décaissé sera identique à celle de la platine du siphon (figure 20).

Puis le Siplast Primer sera étalé au niveau de ce décaissé.

J Découper la platine Adek aux dimensions de l’EEP.

J Positionner la platine Adek au droit de l’ouvrage par auto-adhésivité. Coller la platine Adek après avoir enlevé le film de protection (Figure 21).

J Positionner l’ouvrage à insérer sur la platine Adek (Figure 22).

J Déposer un cordon de mastic Ademas sur le pour-

tour de la platine et appliquer comme sur une partie courante la membrane Interply P (Figure 23).

Figure 20 Décaissé Siplast Primer Élément porteur
Figure 20
Décaissé
Siplast Primer
Élément porteur
Figure 21 Platine Adek découpée aux dimensions de l’EEP ou de la canalisation Figure 22
Figure 21
Platine Adek découpée
aux dimensions de l’EEP
ou de la canalisation
Figure 22
EEP
Siplast Primer
dessus et dessous
Figure 23
Cordon Ademas
Siplast Primer
EEP
Figure 24
Élément porteur
Interply P
Figure 25 Barbotine ou colle Siphon à double entrée Carreaux céramiques Béton Interply P Adek
Figure 25
Barbotine ou colle
Siphon à double entrée
Carreaux céramiques
Béton
Interply P
Adek
Tuyau d’évacuation
Platine intégrée au siphon
à double entrée
Figure 26
Barbotine ou colle
Siphon à double entrée
Mortier de pose ou chape
Carreaux céramiques
Béton
Interply P
Adek
Tuyau d’évacuation
Platine intégrée au siphon
à double entrée
Figure 27 8 cm
Figure 27
8 cm

Siphons de sol en pose scellée

Dans ce cas, le siphon possédera une double platine et sera conçu spécifiquement pour cet usage. (Siphon type SICA 20 B de chez Nicoll)

On procédera comme dans le paragraphe 5.9.2 en ce qui concerne la pose de la première platine avant la mise en œuvre du mortier de scellement ou de la chape.

Ensuite le mortier de scellement ou la chape est réalisé. Puis la platine finale du siphon mise en place (Figure 26).

6.2.6 Pose du carrelage

Une désolidarisation entre le mur vertical et le carrelage collé doit être effectuée : un espace de l’ordre de 5 mm devra être rempli avec un cordon de mastic élastomérique de 1 ère catégorie type SNJF (Figure 27).

De même dans le cas de canalisation traversante, une désolidarisation entre cette canalisation est le carrelage devra être effectuée et comblée à l’aide d’un mastic élastomère SNJF.

Le carrelage est ensuite posé directement sur la sous-couche sans attendre.

La pose se fait par double encollage, à l’aide d’un mortier C2S1 à prise rapide.

Les produits de collage devront répondre aux spécifications du CPT n° 3522-V2 pour une pose conforme au CPT n° 3267-V3.

Pour la pose du carrelage proprement dite, on se référera aux indications du CPT pour la pose collée du carrelage en sol et l’on respectera les indica- tions du fabricant.

6.2.7 Joint de fractionnement

Les joints de fractionnement du carrelage doivent respecter ceux du support. La norme NF P 14-201- 1/A3, réf DTU 26.2 impose par exemple , des joints de fractionnement tous les 50 m² ou 10 ml pour les dalles béton recevant du carrelage. On appliquera les mêmes consignes pour les supports bois en rajoutant des joints de fractionnement aux seuils de porte et dans le cas de pièces en L, au niveau du coin du L, même si les surfaces sont inférieures à 50 m² (Figure 29).

Nota : les joints de gros œuvre doivent être res- pectés dans la couche d’interposition, le produit de collage et le carrelage comme indiqué dans le Cahier des Prescriptions Techniques .

6.2.8 Joints entre carreaux

Les joints seront réalisés conformément aux préconisations du Cahier du CSTB n° 3267-V3 avec un joint à prise rapide.

6.2.9 Finition : la pose des plinthes

Afin de compléter la désolidarisation du système en périphérie, la plinthe sera posée sur un cordon de mastic élastomérique de type SNJF (Figure 30).

6.2.10 Finition : habillage de la partie verticale sous un nez de marche

Si l’on souhaite poser en verticale un carrelage sous le nez de marche, il sera posé avant la feuille d’Interply P qui passera au dessus du carrelage (Figure 31).

Figure 31

Carrelage Interply P
Carrelage
Interply P

Profil laiton

Carrelage

Colle

Support

Figure 28 Joint périphérique 5 mm Chape armée ou mortier de scellement Armature (treillis soudé)
Figure 28
Joint périphérique 5 mm
Chape armée ou
mortier de scellement
Armature
(treillis soudé)
13 cm
5 cm

Figure 29

Recouvrement

Interply P Profil laiton Joint SNJF Support maxi 10 cm
Interply P
Profil laiton
Joint SNJF
Support
maxi 10 cm

Figure 30

Figure 30
20 Interply P, Interply Hydro | Cahier des Charges de Pose | 08-07
20 Interply P, Interply Hydro | Cahier des Charges de Pose | 08-07
Interply P, Interply Hydro | Cahier des Charges de Pose | 08-07 21
Interply P, Interply Hydro | Cahier des Charges de Pose | 08-07 21
22 Interply P, Interply Hydro | Cahier des Charges de Pose | 08-07
22 Interply P, Interply Hydro | Cahier des Charges de Pose | 08-07

C1-35 - 08/07 - Illustrations: Icopal, Franck Dastot - R.C.S. Nanterre B 552 100 984

Icopal, Franck Dastot - R.C.S. Nanterre B 552 100 984 Interply P, Interply Hydro Cahier des

Interply P, Interply Hydro Cahier des Charges de Pose | 08-07

P, Interply Hydro Cahier des Charges de Pose | 08-07 12, rue de la Renaissance 92184

12, rue de la Renaissance 92184 Antony Cedex Tél. 01 40 96 35 00 Fax. 01 46 66 24 85 www.siplast.fr

de Pose | 08-07 12, rue de la Renaissance 92184 Antony Cedex Tél. 01 40 96