kAÞÞCk1 AU ÞkLMILk MINIS1kL

Cuverture des donnóes pub||ques
Les excepLlons au prlnclpe de graLulLe sonL-elles LouLes leglLlmes ?
Mohammed Adnene 18C!L11L
MaglsLraL a la Cour des compLes
Avec le concours de 8emy LCM8A8u
- !ulLLL1 2013 -

2 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Avert|ssement - Cond|t|ons de pub||cat|on et de d|ffus|on
Les propos tenus dans |e prósent rapport le sonL sous la responsablllLe de son
auLeur. lls n'engagent en r|en |a Cour des comptes nl ne refleLenL les poslLlons qu'elle
pourra prendre, a l'avenlr, sur les su[eLs abordes.
Avec |'autor|sat|on du Þrem|er m|n|stre, ce document est pub||ó sous une ||cence
||bre et ouverte (CC-8?-SA 2.0
1
), qul rend obllgaLolre la ment|on de |a patern|tó eL la
d|ffus|on de produ|ts dór|vós dans |es mômes cond|t|ons, sous une llcence ldenLlque ou
slmllalre.
I|gure nº 1 : Logo de |a ||cence CC-8¥-SA

Les donnóes quant|tat|ves qul onL fonde les concluslons du
rapporL sonL, quanL a elles, pub||óes sous ||cence ouverte
2
. Llaboree par
la mlsslon ítolob dans le cadre de la pollLlque du CouvernemenL en
faveur de l'ouverLure des donnees publlques (« Opeo uoto ») pour ôLre
ouverte, ||bre et gratu|te, ceLLe llcence repond a une ex|gence forte de
transparence de la donnee eL de qua||tó des sources en rendanL
obllgaLolre la ment|on de |a patern|tó. Llle esL compat|b|e avec |es
standards des llcences analogues developpees a l'eLranger, alnsl qu'avec
les sLandards lnLernaLlonaux (CuC-8?
3
, CC-8? 2.0
4
).

1
ulsponlble sur bttp.//cteotlvecommoos.otq/llceoses/by-so/2.0/ft/.
2
ulsponlble sur bttp.//JJoto.ovet-bloq.com/xxxyyy/4/J7/99/26/llceoce/llceoce-Oovette-Opeo-llceoce.pJf.
3
ulsponlble sur bttp.//opeoJotocommoos.otq/llceoses/by/1.0/.
4
ulsponlble sur bttp.//cteotlvecommoos.otq/llceoses/by/2.0/ft/.

AvL81lSSLMLn1 - CCnul1lCnS uL Þu8LlCA1lCn L1 uL ullluSlCn | 3


4 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Synthòse
1. uepuls plus de qulnze ans, l'LLaL a prls consclence de l'lmporLance des donnees
produlLes eL collecLees par ses servlces eL de la necesslLe de les meLLre graLulLemenL a
dlsposlLlon d'uLlllsaLeurs eL de reuLlllsaLeurs, pour renforcer la democraLle eL developper
l'economle, alnsl que pour modernlser l'acLlon publlque. A l'lssue d'un mouvemenL de
balancler, les auLorlLes publlques onL declde d'afflrmer un prlnclpe de graLulLe de la
reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques
5
. La mlse en place du porLall Joto.qoov.ft, geree par
la mlsslon LLalab, lllusLre ceLLe volonLe pollLlque.
ÞourLanL, pour dlvers moLlfs - besoln budgeLalre, slLuaLlon de monopole, vlslon
paLrlmonlale des lnformaLlons eL de la ressource qul en esL Llree, volonLe de llmlLer la
demande ou de proLeger un ecosysLeme exlsLanL -, une vlngLalne de servlces publlcs
admlnlsLraLlfs onL lnsLlLue ou malnLenu des redevances de reuLlllsaLlon. Cela LradulL, dans
cerLalns cas, une reelle lnquleLude de l'admlnlsLraLlon de ne pas ôLre en mesure de saLlsfalre
les reuLlllsaLeurs, en Lermes de quallLe des donnees eL du servlce, mals aussl une cralnLe que
les lnformaLlons alnsl communlquees ne solenL reuLlllsees pour crlLlquer le servlce publlc.
Alors que plusleurs admlnlsLraLlons presenLenL leurs redevances comme un obsLacle
a la capLaLlon de valeur par des grands groupes praLlquanL l'opLlmlsaLlon flscale, ceL efforL
semble lllusolre, sl l'on meL en regard le monLanL demande eL les moyens de ces enLreprlses.
2. Malgre un efforL de recensemenL mene en 2012, la connalssance de ces
redevances eLalL lmparfalLe eL donnalL lleu a des esLlmaLlons allanL du slmple au Lrlple, selon
la source lnLerrogee. Ln reallLe, les receLLes concernees s'elevenL a un monLanL de 33 Mt en
2012. Llles sonL Lres concenLrees sur un nombre Lres resLrelnL d'operaLeurs eL de
mlnlsLeres : l'lnSLL eL l'lCn perçolvenL chacun pres de 10 Mt eL le mlnlsLere de l'lnLerleur
pres de 4 Mt , sur 27 redevances au LoLal, les 14 plus peLlLes rapporLenL, ensemble, molns
de 3 ° du LoLal (molns de 1,73 Mt). Þres de 13 ° du monLanL LoLal perçu sonL acqulLLes par
des acLeurs publlcs - auLres servlces de l'LLaL, collecLlvlLes LerrlLorlales, enLreprlses
publlques, eLc.
Ln forLe balsse depuls 2010 (- 33 ° en deux ans), le produlL des redevances esL le
plus souvenL perçu dans le cadre d'une venLe en gros ou en deLall de donnees, plus
raremenL en conLreparLle de presLaLlons de servlce sur mesure. 8len que, par allleurs, les
enLlLes conslderees conLrlbuenL parfols a la pollLlque d'ouverLure des donnees publlques, les
modeles economlques de ces redevances onL pour effeL d'en llmlLer les reuLlllsaLlons. Alnsl,
les LarlflcaLlons reLenues, souvenL degresslves, LendenL a canLonner l'acces aux acLeurs
eLablls ou ayanL deLermlne o ptlotl les usages prevus. ue ce falL, les acLeurs molns doLes
(clLoyens, eLudlanLs, chercheurs ou [eunes pousses, par exemple) sonL exclus par ces
barrleres a l'enLree.
CeLLe slLuaLlon esL pre[udlclable, au regard des galns aLLendus d'une pollLlque
d'ouverLure des donnees publlques, donL la vocaLlon esL la fournlLure d'un blen publlc,
vecLeur d'exLernallLes poslLlves. Cela esL d'auLanL plus pre[udlclable qu'll s'aglL souvenL de

3
uonnees publlques, lnformaLlons publlques eL lnformaLlons du secLeur publlc recouvrenL la môme noLlon. ll
s'aglL des donnees produlLes ou collecLees par les servlces eL eLabllssemenLs publlcs admlnlsLraLlfs donL la
communlcaLlon peuL ôLre demandee en appllcaLlon de la lol « cAuA » de 1978 LransposanL la dlrecLlve « l5l » de
2003. Les donnees a caracLere personnel ne consLlLuenL des donnees publlques que de manlere excepLlonnelle,
sous cerLalnes condlLlons (volr lofto).

S?n1PLSL | 3
[eux de donnees uLlles a l'exerclce de la democraLle eL de [eux de donnees a forL poLenLlel
soclo-economlque Lels que les donnees geographlques, les donnees meLeorologlques ou les
donnees de sanLe.
3. lauLe de recul sufflsanL, peu de Lravaux sclenLlflques permeLLenL de chlffrer avec
preclslon ce poLenLlel. 1ouLefols, les experlences eLrangeres, qu'elles solenL menees a
l'echelle d'LLaLs ou a un nlveau secLorlel, suggerenL qu'a une phase d'lnvesLlssemenL dans
l'ouverLure des donnees publlques succede une phase ou les beneflces soclaux eL
economlques depassenL Lres largemenL les coûLs pour la collecLlvlLe.
Alnsl, en ce qul concerne les donnees geographlques, une eLude flnlandalse lndlque
que les enLreprlses reuLlllsaLrlces se developpenL davanLage dans les pays ou ces
lnformaLlons publlques sonL ouverLes. Ce resulLaL esL corrobore par les analyses de l'lCn : le
passage a la graLulLe du referenLlel grande echelle de l'eLabllssemenL publlc pour les
organlsmes charges d'une mlsslon de servlce publlc admlnlsLraLlf a enLraine une
mulLlpllcaLlon par 20 des volumes de donnees Lelecharges, solL un beneflce soclal esLlme a
114 Mt par an, pour un manque a gagner de 6 Mt de redevance envlron. ue môme,
l'ouverLure des donnees publlques geographlques eL meLeorologlques aux LLaLs-unls a
donne nalssance a des groupes mulLlnaLlonaux donL la valorlsaLlon s'eleve a plusleurs
mllllards d'euros (1be weotbet cboooel ou Cotmlo, par exemple).
Consldere comme les LLaLs-unls comme un precurseur de l'ouverLure des donnees
publlques, le 8oyaume-unl a esLlme a 6,8 Md£ (7,9 Mdt), pour 2010 eL 2011, les beneflces
de l'ouverLure des donnees publlques pour la socleLe brlLannlque, donL 3 Md£ (3,8 Mdt) de
beneflces soclaux. A LlLre d'exemple, une [eune pousse y a mls en evldence des glsemenLs
d'economles masslves en analysanL les prescrlpLlons de medlcamenLs breveLes eL des
generlques correspondanLs.
Ces perspecLlves ne sonL pas hors de porLee de la lrance, qul esL non seulemenL
classee parml les LLaLs precurseurs mals aussl l'un des pays a progresser le plus vlLe dans ce
domalne. Ce consLaL, dresse par plusleurs observaLeurs, esL valable au nlveau des LLaLs du
C8, de l'unlon europeenne eL d'un ensemble de 23 pays aux caracLerlsLlques Lres dlverses.
4. Þour reallser ce poLenLlel, l'LLaL peuL s'appuyer sur la renconLre enLre des
volumes lmporLanLs donnees publlques de quallLes eL ouverLes, d'une parL, eL des
reuLlllsaLeurs nombreux aux proflls varles - clLoyens, chercheurs, communauLes de
developpeurs, enLreprlses. Afln de faclllLer eL d'encourager ceLLe renconLre, ll esL essenLlel
que l'admlnlsLraLlon adopLe une sLraLegle de plaLeforme performanLe de mlse a dlsposlLlon
de donnees ouverLes eL dans des formaLs permeLLanL le LralLemenL auLomaLlse. ue Lelles
plaLeformes parLlclpenL de la mlse en place des lnfrasLrucLures lnformaLlonnelles
essenLlelles LanL a la democraLle qu'au developpemenL economlque.
une sLraLegle de plaLeforme presenLe plusleurs avanLages. CuLre qu'elle permeL aux
servlces publlcs de garder le conLrôle des donnees de l'LLaL, elle leur donne une occaslon
unlque d'observer eL de comprendre les usages qul sonL falLs de leurs lnformaLlons, afln
d'ldenLlfler les lnnovaLlons promeLLeuses eL d'en reLlrer des galns de producLlvlLe, grâce aux
conLrlbuLlons volonLalres de l'ecosysLeme alnsl cree. ue plus, elle offre un cadre d'echange
auLomaLlse de donnees enLre admlnlsLraLlons.
3. Lorsqu'll paraiL necessalre de flnancer une parLle des coûLs engages en faveur
d'une Lelle lnfrasLrucLure de plaLeforme, l'LLaL dolL ôLre en mesure de deLermlner

6 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
preclsemenL les acLeurs sur lesquels le flnancemenL dolL peser eL les modes de flnancemenL
les plus adapLes. A LlLre d'exemple, les grandes plaLeformes numerlques se flnancenL en
general en prelevanL une fracLlon de la valeur d'un ecosysLeme d'lnnovaLlon qu'elles savenL
aLLlrer, nourrlr de donnees eL sLlmuler, eL non en essayanL de developper elles-mômes les
appllcaLlons ou de prevolr les usages qul seronL falLs de leurs lnformaLlons.
Les coûLs de producLlon eL de collecLe des lnformaLlons publlques devralenL, en
LouLe rlgueur, peser excluslvemenL sur le budgeL de l'LLaL, pulsque ce sonL des depenses
permanenLes du servlce publlc. La prlse en charge d'une parL de ces coûLs par les
reuLlllsaLeurs falL peser un rlsque lmporLanL sur la perennlLe du servlce publlc. Ln effeL, le
monopole d'LLaL de producLlon d'lnformaLlons publlques de reference s'erode a un ryLhme
en acceleraLlon. Les donnees collecLees eL produlLes par les grands groupes eL, surLouL, par
des pro[eLs collaboraLlfs falsanL appel a un grand nombre de conLrlbuLeurs benevoles,
supplanLenL chaque [our davanLage les donnees publlques.
Les coûLs marglnaux lnherenLs a la dlffuslon des lnformaLlons sur les plaLeformes
peuvenL evenLuellemenL ôLre couverLs par une redevance, sous reserve qu'elle ne consLlLue
nl un freln a la reuLlllsaLlon nl une barrlere a l'enLree des reuLlllsaLeurs. Les modeles
comblnanL graLulLe eL LarlflcaLlon progresslve, selon le Lype de reuLlllsaLeurs eL en foncLlon
de crlLeres correcLemenL deflnls au regard de la valeur a[ouLee par la plaLeforme, devralenL
ôLre prlvllegles.
u'auLres modes de couverLure des coûLs marglnaux, fondes sur des conLrlbuLlons
volonLalres ou des flnancemenLs cooperaLlfs, pourralenL uLllemenL ôLre experlmenLes.
6. Sl la dependance envers la redevance de plusleurs servlces publlcs esL lndenlable,
la LranslLlon vers de nouveaux modeles economlques revôL un caracLere d'urgence, pour
malnLenlr eL amellorer la quallLe des lnformaLlons publlques, volre pour garanLlr la
perennlLe du servlce publlc. Þour que ceLLe LranslLlon ne desLablllse pas excesslvemenL les
enLlLes concernees, la mlsslon recommande un accompagnemenL par les sLrucLures
lnLermlnlsLerlelles compeLenLes, noLammenL le secreLarlaL general pour la modernlsaLlon de
l'acLlon publlque.
une Lelle LranslLlon esL non seulemenL lndlspensable mals aussl lnherenLe aux « lols
Jo setvlce pobllc », en verLu du prlnclpe de muLablllLe, donL dolL ôLre dedulLe une exlgence
d'lnnovaLlon Lechnologlques eL d'adapLaLlon des modeles economlques, des modes de
producLlon eL de dlffuslon de la donnee publlque.

SCMMAl8L | 7
Somma|re
AVLk1ISSLMLN1 - CCNDI1ICNS DL ÞU8LICA1ICN L1 DL DIIIUSICN .................................. 2
S¥N1nLSL .......................................................................................................................... 4
SCMMAIkL ........................................................................................................................ 7
ÞkINCIÞAUk ACkCN¥MLS U1ILISLS ................................................................................... 9
IN1kCDUC1ICN ............................................................................................................... 11
1 LA GkA1UI1L LS1 LL ÞkINCIÞL, LA kLDLVANCL L'LkCLÞ1ICN ..................................... 13
1.1 L'Alll8MA1lCn Þ8CC8LSSlvL u'unL C8A1ul1L uL Þ8lnClÞL ...................................................... 13
1.2 uLS lLC1S uL uCnnLLS ÞA?An1LS ......................................................................................... 24
1.3 uLS 8LuLvAnCLS ulvL8SLMLn1 MC1lvLLS ............................................................................. 27
2 LLS ÞkINCIÞALLS CAkAC1LkIS1IÇULS DLS kLDLVANCLS DL kLU1ILISA1ICN ............... 39
2.1 unL CCnnAlSSAnCL lMÞA8lAl1L uLS 8LuLvAnCLS .................................................................. 39
2.2 un MCn1An1 1C1AL uL MClnS uL 33 Mt, ÞCu8 2012 .......................................................... 41
2.3 uLS 8LCL11LS CCnCLn18LLS Su8 MClnS u'un CuA81 uLS SL8vlCLS CCnCL8nLS .......................... 43
2.4 unL L8CSlCn CCn1lnuL uLS 8LCL11LS ................................................................................. 43
2.3 unL ÞA81 nCn nLCLlCLA8LL u'ACPL1Lu8S Þu8LlCS ................................................................ 44
2.6 uLS MCuLLLS Þ8lvlLLClAn1 LA vLn1L uL uCnnLLS « íN CkO5 » ............................................... 43
3 LkÞLkILNCLS IN1LkNA1ICNALLS L1 DCNNLLS ÞU8LIÇULS CUVLk1LS ...................... S1
3.1 un ln1L8L1 C8ClSSAn1 ÞCu8 L'CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS ........................................ 31
3.2 unL ulvL8Sl1L uL MCuLLLS 8L1LnuS ................................................................................... 36
3.3 LA l8AnCL LS1 CCnSluL8LL CCMML 8lLn ÞLACLL ................................................................... 63
4 LLS LIMI1LS DLS MCDLLLS LCCNCMIÇULS kL1LNUS ................................................. 67
4.1 LA lln uu MCnCÞCLL Þu8LlC uAnS L'LLA8C8A1lCn uL CL81AlnLS uCnnLLS uL 8LlL8LnCL ........... 67
4.2 LLS 8lSCuLS LlLS A LA Þ8lSL Ln CCnSluL8A1lCn uL CC01S uL Þ8CuuC1lCn L1 uL CCLLLC1L ........... 72
4.3 LLS LlMl1LS uu CCnCLÞ1 uL CCnSLn1LMLn1 A ÞA?L8 .............................................................. 72
4.4 LLS LllL1S uL LA vLn1L uL uCnnLLS, 1LLLL Cu'LLLL LS1 Þ8A1lCuLL .......................................... 80
4.3 A CuLLLLS CCnul1lCnS lCu8nl8 unL Þ8LS1A1lCn uL SL8vlCLS A lAÇCn ? ................................. 82
S GAkAN1Ik LL ÞkINCIÞL DL GkA1UI1L L1 ÞASSLk À DLS MCDLLLS LCCNCMIÇULS ÞLUS
D¥NAMIÇULS .................................................................................................................. 83
3.1 CA8An1l8 LLS ACCLS C8A1ul1S, Cul SCn1 lnulSÞLnSA8LLS ....................................................... 83
3.2 AuCÞ1L8 unL S18A1LClL u'AuMlnlS18A1lCn « cOMMí llA1ílOkMí » ..................................... 87
3.3 lCnuL8 LLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS Su8 LA vALLu8 A!Cu1LL ÞA8 LA ÞLA1LlC8ML ..................... 90
3.4 LxÞL8lMLn1L8 uLS MCuLS uL llnAnCLMLn1 CCCÞL8A1llS ...................................................... 93
3.3 llxL8 un CAu8L uL 8Lu1lLlSA1lCn SlMÞLL L1 u?nAMlCuL ....................................................... 96
3.6 ACCCMÞACnL8 LA 18AnSl1lCn vL8S uL nCuvLAux MCuLLLS ................................................... 98
CCNCLUSICN ................................................................................................................... 99
ANNLkLS ........................................................................................................................ 101

8 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
A LL118L uL MlSSlCn ............................................................................................................. 102
8 1A8LLAux S?nCÞ1lCuLS ...................................................................................................... 104
C ÞL8SCnnLS Auul1lCnnLLS, CCnSuL1LLS L1 8LnCCn18LLS ........................................................ 110
u 8l8LlCC8AÞPlL SLLLC1lvL .................................................................................................... 117
L LlS1L SLLLC1lvL uL nC8MLS 8LClSSAn1 LA 8Lu1lLlSA1lCn uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS ...................... 118
l llCPLS uL S?n1PLSL uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn ........................................................... 120
C LlS1LS uLS 1A8LLAux L1 uLS llCu8LS ..................................................................................... 121


Þ8lnClÞAux AC8Cn?MLS u1lLlSLS | 9
Þr|nc|paux acronymes ut|||sós
ASÞ Agence de servlces eL de palemenL
A1lP Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon
AÞlL Agence du paLrlmolne lmmaLerlel de l'LLaL
88CM 8ureau de recherches geologlques eL mlnleres
CA (donnees) uonnees Llrees des compLes annuels des enLreprlses (lnÞl)
CAuA Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs
C. cass. Cour de cassaLlon
CClM Chambres de commerce, d'lndusLrle eL des meLlers
CClÞ Chambre de commerce eL d'lndusLrle de Þarls - lle-de-lrance
CL Consell d'LLaL
ClMAÞ ComlLe lnLermlnlsLerlel pour la modernlsaLlon de l'acLlon publlque
CnlL Commlsslon naLlonale de l'lnformaLlque eL des llberLes
Cnnum Consell naLlonal du numerlque
CCLÞlA Consell d'orlenLaLlon de l'edlLlon publlque eL de l'lnformaLlon admlnlsLraLlve
u8 ulrecLlon du budgeL
uecreL « cAuA » uecreL n¨ 2003-1733 du 30 decembre 2003 relaLlf a la llberLe d'acces aux
documenLs admlnlsLraLlfs eL a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques
uCClS ulrecLlon generale de la compeLlLlvlLe, de l'lndusLrle eL des servlces
uCllÞ ulrecLlon generale des flnances publlques
uC 1resor ulrecLlon generale du 1resor
ulLA ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve
ulrecLlve « l5l » ulrecLlve n¨ 2003/98/CL du ÞarlemenL europeen eL du Consell du
17 novembre 2003 concernanL la reuLlllsaLlon des lnformaLlons du secLeur publlc
(lSÞ), modlflee par la dlrecLlve n¨ 2013/37/uL du ÞarlemenL europeen eL du
Consell du 26 [uln 2013
ulSlC ulrecLlon lnLermlnlsLerlelle des sysLemes d'lnformaLlon eL de communlcaLlon
ítolob Servlce du Þremler mlnlsLre, raLLache au SCMAÞ, charge de l'ouverLure des
donnees publlques
LÞA LLabllssemenL publlc admlnlsLraLlf
LÞlC LLabllssemenL publlc lndusLrlel eL commerclal
lAM lranceAgrlMer
Clll CroupemenL françals de l'lndusLrle de l'lnformaLlon
ClL CroupemenL d'lnLerôL economlque
llCL lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon
ll8AÞ lnsLlLuL françals pour la recherche sur les admlnlsLraLlons eL les pollLlques
publlques
lCn lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere
lM8 (donnees) uonnees d'lmmaLrlculaLlon, modlflcaLlon, radlaLlon du 8nCS (lnÞl)
lnAC lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe
lnÞl lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle

10 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
lnSLL
6
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques
lSÞ / ÞSl lnformaLlons du secLeur publlc / lobllc sectot lofotmotloo
Lol « cAuA » Lol n¨ 78-733 du 17 [ullleL 1978 porLanL dlverses mesures d'amelloraLlon des
relaLlons enLre l'admlnlsLraLlon eL le publlc eL dlverses dlsposlLlons d'ordre
admlnlsLraLlf, soclal eL flscal
Lol « cNll » Lol n¨ 78-17 du 6 [anvler 1978 relaLlve a l'lnformaLlque, aux flchlers eL aux llberLes
MAAl MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL
MLn MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale
MlnLll MlnlsLere de l'economle, des flnances eL de l'lndusLrle
C!1l CbservaLolre [urldlque des Lechnologles de l'lnformaLlon
CnlSLÞ Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons
ÞACSl Þrogramme d'acLlon du CouvernemenL pour la socleLe de l'lnformaLlon (1998)
Þl (donnees) uonnees de proprleLe lndusLrlelle (lnÞl)
ÞMSl Þrogramme de medlcallsaLlon des sysLemes d'lnformaLlon
8CL• 8eferenLlel grande echelle• (lCn)
8Ll (donnees) uonnees de recensemenL des elemenLs d'lmposlLlon (uCllÞ)
8nCS (donnees) uonnees lssues du reglsLre naLlonal du commerce eL des socleLes (lnÞl)
SCC SecreLalre (ou secreLarlaL) general du CouvernemenL
SCMAÞ SecreLalre (ou secreLarlaL) general pour la modernlsaLlon de l'acLlon publlque
SPCM Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne
Sl8CCM Servlce de la communlcaLlon des mlnlsLeres economlques eL flnanclers
Sl8L SysLeme d'lnformaLlon relaLlf aux equldes (llCL)
Sl8LnL SysLeme lnformaLlque pour le reperLolre des enLreprlses eL de leurs
eLabllssemenLs
Slv SysLeme d'lmmaLrlculaLlon des vehlcules
SÞA Servlce publlc admlnlsLraLlf
SÞlC Servlce publlc lndusLrlel eL commerclal
SCeS Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques


6
8len qu'eLanL une dlrecLlon generale des mlnlsLeres economlques eL flnanclers, l'lnSLL esL eLudlee dans le
presenL rapporL lndependammenL des auLres servlces composanL ces mlnlsLeres eL beneflclanL de redevances de
reuLlllsaLlon.

ln18CuuC1lCn | 11
Introduct|on
ll y a de cela un peu plus de qulnze ans, le Þremler mlnlsLre Llonel !CSÞln a proclame
que « les !"##$%& ()*+,-)%& %&&%#.,%++%& Jolveot Jésotmols poovolt êtte /00%&&,*+%& 1 .")&
23/.),.%4%#. &)3 5#.%3#%. ». ueux ans plus Lard, un groupe de Lravall anlme par le presldenL
MAnuLL€L8n pressenL que « l´lotetoctlvlté vo poosset ò l´exteosloo Je lo ootloo Je
« donnees essenLlelles ». les osoqets soot eo effet locltés, oo fll Je leots tepoêtes, ò
JemooJet Jes lofotmotloos sopplémeotoltes oo Je plos eo plos ptéclses. 6/ 73"#.,83% !% +/
23/.),.$ 3,&-)% !9:.3% !% (+)& %# (+)& !,77,0,+% 1 .3/0%3 ».
Cr, comme l'lndlque la leLLre de mlsslon qul m'a eLe adressee le 23 mars dernler
(volr annexe), « +% (3,#0,(% !% 23/.),.$ 3$2,.; !/#& #".3% !3",.; +/ 3$).,+,&/.,"# !%&
,#7"34/.,"#& ()*+,-)%&; ."). %# ")<3/#. +/ ("&&,*,+,.$ 1 !%& %=0%(.,"#& ». A plusleurs
reprlses, que ce solL lors des dernlers comlLes lnLermlnlsLerlels pour la modernlsaLlon de
l'acLlon publlque (ClMAÞ) ou lors du fesLlval numerlque lotot eo 5eloe, le Þremler mlnlsLre a
reafflrme ce prlnclpe de graLulLe. 8ecemmenL, se fellclLanL de l'engagemenL prls, lors du C8
du 18 [uln, par le ÞresldenL de la 8epubllque en faveur d'une ouverLure des donnees par
defauL, la mlnlsLre de la reforme de l'LLaL, de la decenLrallsaLlon eL de la foncLlon publlque
rappelalL une « coovlctloo fotte » du CouvernemenL : « l'oovettote Jes Joooées pobllpoes
est oo levlet Je moJetolsotloo Je l'octloo pobllpoe ».
Le Þremler mlnlsLre a demande au secreLarlaL general pour la modernlsaLlon de
l'acLlon publlque (SCMAÞ), en llen avec le mlnlsLere charge du budgeL, « J´$</+)%3 +%&
4"!8+%& $0"#"4,-)%& !% 0>/-)% 3%!%</#0% %=,&./#.% ("3./#. &)3 +9).,+,&/.,"# !%& !"##$%&
()*+,-)%&, ootommeot eo ooJltoot les coôts et les tecettes ossoclé » eL m'a confle la mlsslon
de conLrlbuer a ceLLe evaluaLlon.
Þour LralLer ceLLe quesLlon, la mlsslon
7
s'esL aLLachee a fonder ses reflexlons sur :
- les travaux rógu||òrement engagós par l'admlnlsLraLlon sur les quesLlons de dlffuslon de
donnees publlques, depuls plus d'une vlngLalne d'annees
8
,
- des echanges nourrls avec les producteurs d'|nformat|ons pub||ques, qul onL Lous eLe
audlLlonnes eL qul onL repondu a un quesLlonnalre speclflque ,
- une compara|son |nternat|ona|e de grande quallLe reallsee dans un Lemps record par les
servlces economlques de la lrance dans 36 pays ,
- |'aud|t|on des autor|tós adm|n|strat|ves compótentes, qu'll s'aglsse d'admlnlsLraLlons
françalses naLlonales
9
ou locales, eLrangeres ou de l'unlon europeenne ,
- |'aud|t|on de c|toyens, de par|ementa|res, de reprósentants assoc|at|fs, de
responsables d'entrepr|ses, de groupements profess|onne|s
10
, de comlLes d'experts eL
de personna||tós qua||f|óes, Lous lnLeresses eL lmpllques dans les debaLs sur la
Lransparence, l'ouverLure eL le parLage des donnees publlques.

7
ueslgnee par « mlssloo teJevooces » par commodlLe, dans le presenL rapporL.
8
ues 1992, le professeur Þhlllppe CAuu8A1 synLheLlsalL, dans un rapporL sur la commetclollsotloo Jes Joooées
pobllpoes, la reflexlon condulLe, a la demande du secreLalre general du CouvernemenL, par l'CbservaLolre
[urldlque des Lechnologles de l'lnformaLlon (C!1l).
9
noLammenL la Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs (CAuA), le Consell d'orlenLaLlon de l'edlLlon
publlque eL de l'lnformaLlon admlnlsLraLlve (CCLÞlA), la Commlsslon naLlonale pour l'lnformaLlque eL les llberLes
(CnlL) eL le Consell naLlonal du numerlque (Cnnum).
10
La mlsslon a eLe lnvlLee a asslsLer au forum organlse fln mal par le groupemenL françals de l'lndusLrle de
l'lnformaLlon (Clll). un acces lul a gracleusemenL eLe accorde sur le reseau soclal reserve aux membres du
groupemenL.

12 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Les Lravaux de la mlsslon onL eLe grandemenL faclllLes par l'appu| apportó par |e
SGMAÞ - en part|cu||er |a m|ss|on Lta|ab -, |a d|rect|on du budget et |'Agence du
patr|mo|ne |mmatór|e| de |'Ltat
11
. Leurs responsables, leurs equlpes eL les referenLs
deslgnes en leur seln, onL eLe renconLres Lres regulleremenL, renconLres compleLees par des
lnLeracLlons nombreuses, par vole elecLronlque. lls onL aussl eLe faclllLes par la remarquable
cooperaLlon des servlces producLeurs de donnees beneflclanL de redevances.
*
uans un contexte budgóta|re conLralnL, le debaL sur la graLulLe ou la LarlflcaLlon de
la reuLlllsaLlon de donnees publlques a abouLl a une cr|sta|||sat|on des pos|t|ons au seln de
l'admlnlsLraLlon. Les producLeurs de donnees sonL LenLes de preserver leurs receLLes, pour
se premunlr conLre des negoclaLlons vlsanL a accroiLre leurs doLaLlons budgeLalres, qu'lls
pressenLenL comme vouees a l'echec. Lors de sa creaLlon, l'AÞlL, noLammenL chargee de
d'asslsLer les mlnlsLeres dans l'elaboraLlon eL la condulLe de leur sLraLegle de gesLlon des
acLlfs lmmaLerlels, les a souvenL accompagnes dans ces demarches de LarlflcaLlon. uans le
môme Lemps, la creaLlon de la mlsslon LLalab lnLrodulL une noLe dlscordanLe, en faveur de la
graLulLe des donnees bruLes eL de la llbre reuLlllsaLlon.
Afln de conLrlbuer a apa|ser ce dóbat, a||menter |a róf|ex|on de |'adm|n|strat|on eL
óc|a|rer |a dóc|s|on pub||que sur le su[eL, le presenL rapporL a pour vocaLlon de :
- rappeler les pr|nc|pa|es óvo|ut|ons de |a doctr|ne de |'Ltat, enLre graLulLe eL LarlflcaLlon
de l'acces eL de la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques ,
- fournlr les ó|óments de caractór|sat|on - factue|s, ob[ect|fs et partagós - des
redevances de reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques
12
,
- proposer une ana|yse de |a pert|nence des modò|es óconom|ques retenus par les
servlces percevanL ces redevances de reuLlllsaLlon ,
- formuler des perspect|ves d'óvo|ut|on pour ces modeles, afln de garant|r |e respect du
pr|nc|pe de gratu|tó, LouL en permeLLanL une remuneraLlon ralsonnable des
lnvesLlssemenLs consenLls ou a consenLlr par l'LLaL pour passer a une stratóg|e
d'adm|n|strat|on « 0"44% (+/.%7"34% »
13
.
*
La remlse du rapporL, en [ullleL 2013, a falL sulLe a une presenLaLlon des concluslons
de la mlsslon au cablneL du Þremler mlnlsLre le 17 [uln 2013 eL a la communlcaLlon des
flches de synLhese consLlLuanL le cahler n¨ 2.

11
L'AÞlL esL un servlce a compeLence naLlonale raLLache con[olnLemenL au dlrecLeur general du 1resor eL a celul
des flnances publlques (arrôLe du 23 avrll 2007 porLanL creaLlon d'un servlce a compeLence naLlonale denomme
« Aqeoce Jo pottlmoloe lmmotétlel Je l'ítot »).
12
volr aussl flches de synLhese annexees.
13
Þour reprendre l'expresslon de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque ([anvler 2013).

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 13
1 La gratu|tó est |e pr|nc|pe, |a redevance |'except|on
1.1 L'aff|rmat|on progress|ve d'une gratu|tó de pr|nc|pe
1.1.1 uu drolL d'acces a la reuLlllsaLlon llbre eL graLulLe
La docLrlne de l'LLaL, en maLlere d'ouverLure des donnees publlques, a oscllle enLre
ob[ecLlf de graLulLe LoLale eL recherche de receLLes valorlsanL le paLrlmolne lmmaLerlel de
l'LLaL. Ce mouvemenL de balancler peuL ôLre sommalremenL decrlLe en quaLre Lemps : avanL
1997 , enLre 1997 eL 2007 , enLre 2007 eL 2011 , depuls 2011.
1.1.1.1 Avoot 1997 . ooe Jémotcbe tlmlJe J´oovettote Jes Joooées
Avant |es annóes 1970, les LenLaLlves d'ouverLure des donnees publlques sonL rares.
Le prlnclpe esL davanLage celul du secret adm|n|strat|f, cense proLeger l'efflcaclLe du servlce
publlc, la vle prlvee des admlnlsLres, la sûreLe naLlonale eL l'admlnlsLraLlon elle-môme.
Ce n'esL qu'en 1974 qu'emerge l'ldee d'un drolL general a la communlcaLlon de
producLlons de l'admlnlsLraLlon
14
. La ||bertó d'accòs aux documents adm|n|strat|fs esL
flnalemenL consacree par la lol n¨ 78-733 du 17 [ullleL 1978 porLanL dlverses mesures
d'amelloraLlon des relaLlons enLre l'admlnlsLraLlon eL le publlc eL dlverses dlsposlLlons
d'ordre admlnlsLraLlf, soclal eL flscal. Llle esL aussl appelee |o| « ?@A@ », du nom de la
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs qu'elle cree. ll fauL aLLendre 2002 pour
une formulaLlon [urlsprudenLlelle du drolL d'acces comme ||bertó pub||que
1S
.
Çu'est-ce qu'un document adm|n|strat|f ?
5oot cooslJétés comme Jocomeots oJmlolsttotlfs j.], poels poe soleot leot Jote, leot lleo Je
coosetvotloo, leot fotme et leot soppott, les !"0)4%#.& (3"!),.& ") 3%B)&; !/#& +% 0/!3% !% +%)3
4,&&,"# !% &%3<,0% ()*+,0, pot l'ítot, les collectlvltés tettltotloles olosl poe pot les oottes petsoooes Je
Jtolt pobllc oo les petsoooes Je Jtolt ptlvé cbotqées J'ooe telle mlssloo. coostltoeot Je tels Jocomeots
ootommeot les !"&&,%3&; 3/(("3.&; $.)!%&; 0"4(.%& 3%#!)&; (3"08&C<%3*/)=; &./.,&.,-)%&; !,3%0.,<%&;
,#&.3)0.,"#&; 0,30)+/,3%&; #".%& %. 3$("#&%& 4,#,&.$3,%++%&; 0"33%&("#!/#0%&; /<,&; (3$<,&,"#& %.
!$0,&,"#&.
5ootce . Jeoxlème olloéo Je l´ottlcle ptemlet Je lo lol « CAuA » (coosollJée).
Avec le developpemenL des Lechnologles de l'lnformaLlon eL des capaclLes de
LralLemenL des donnees, la quesLlon s'esL posee des modallLes d'acces aux documenLs
admlnlsLraLlfs, puls aux donnees publlques. Alnsl, des 1992, un groupe de Lravall de
l'CbservaLolre [urldlque des Lechnologles de l'lnformaLlon s'esL lnLerroge, a la demande du
SecreLalre general du CouvernemenL (SCC), sur les condlLlons de la commerclallsaLlon des
donnees publlques. ConfronLe a l'amb|guïtó de cette express|on, ll a declde de conslderer le
Lerme « Joooée » comme synonyme du Lerme « lofotmotloo », c'esL-a-dlre lncluanL « /)&&,
*,%# +%& !"##$%& *3).%&; $+$4%#./,3%&; -)% +%& !"##$%& $+/*"3$%&, eotlcbles Je plos-voloes
soccesslves ». ll a reLenu « poe !",. :.3% .%#)% (")3 Dpub||queE j.] +/ !"##$% (3"!),.%
)&)%++%4%#. (/3 )# &%3<,0% oo seos lotqe, soos llmltet l´exptessloo oox Joooées ´qul sonL
dans le domalne publlc´. íst pobllpoe lo Joooée 03$$% &)3 7"#! ()*+,0 », a|ns| que « +/
!"##$% Dm|se à d|spos|t|on du pub||cE (/3 +9/!4,#,&.3/.,"#, &",. %# <%3.) J´ooe obllqotloo

14
ÞroposlLlons de la Commlsslon de coordlnaLlon de la documenLaLlon admlnlsLraLlve (CCuA).
13
CL, 29 avrll 2002, u., n¨ 228830.

14 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Jécooloot !% &/ 4,&&,"# !% &%3<,0% ()*+,0, &",. %# <%3.) !9)#% !$0,&,"# !$+,*$3$% olots
po´elle o´étolt pos teoo Je le folte »
16
.
A l'epoque, le debaL sur la commerclallsaLlon des donnees publlques esL leglLlme, au
molns en drolL, pulsque, comme le rappelalL le professeur CPAÞuS dans la qulnzleme edlLlon
de son utolt oJmlolsttotlf qéoétol
17
, |e pr|nc|pe de gratu|tó n'est « !9)#% 7/B"# 2$#$3/+% FGH
0%3./,#%4%#. (/& /) #"4*3% F!%&H +",& » du serv|ce pub||c. Le Consell d'LLaL conflrme ce
propos : « oo tel ptloclpe, pol o'ootolt qoète Je seos poot les setvlces loJosttlels et
commetcloox, o'est pos ooo plos oo oombte Jes tèqles esseotlelles pol téqlsseot les setvlces
pobllcs oJmlolsttotlfs. lo Jocttloe o po olosl potlet J'oo ptloclpe ´lnLrouvable´ »
18
.
« l'obseoce J'oo tel ptloclpe, poursulL-ll, expllpoe poe lo jotlsptoJeoce tecoooolsse
ttoJltloooellemeot lo 0"4($.%#0% !% +I/)."3,.$ /!4,#,&.3/.,<% (")3 ,#&.,.)%3; &/#&
>/*,+,./.,"# +$2,&+/.,<% (/3.,0)+,83%; !%& 3%!%</#0%& (")3 &%3<,0% 3%#!) ».
CeLLe prat|que s'esL Lrouvee renforcóe par |a c|rcu|a|re du Þrem|er m|n|stre du
14 fóvr|er 1994 relaLlve a la dlffuslon des donnees publlques qul, sl elle recommande le
recours a un Llers pour la mlse a dlsposlLlon de donnees publlques, bat en bròche |'|dóe d'un
pr|nc|pe de gratu|tó qul, « %=(3,4$ &/#& #)/#0%, se beotte ò ttols objectloos » (volr
encadre).
C|rcu|a|re du 14 fóvr|er 1994 re|at|ve à |a d|ffus|on des donnóes pub||ques (extra|ts)
loot exetcet ses mlssloos, l'oJmlolsttotloo collecte, eoteqlstte, coosetve et ttolte
J'lmpottootes poootltés Je Joooées. ílle Jlspose olosl J'ooe 3%&&")30%
19
po'elle Jolt qétet Joos le
tespect Je ses mlssloos, eo coofotmlté ovec les ptloclpes Jo Jtolt pobllc et Joos l'lotétêt Jo pobllc.
uoos cette petspectlve, les oJmlolsttotloos oo setvlces pobllcs pol Jlsposeot J'lofotmotloos ooo
cooflJeotlelles ptéseotoot oo lotétêt poot le pobllc et ootommeot poot les eotteptlses Jolveot poovolt
eo eovlsoqet lo Jlffosloo. j.]
lot elle-même, lo Jéteotloo J'lofotmotloo pot l'oJmlolsttotloo oe coofète pos ò cette
Jetolète le Jtolt Je l'exploltet Jltectemeot Je foçoo commetclole. 6/ 0"44%30,/+,&/.,"# !%& !"##$%&
()*+,-)%& #% &I,#&03,. (/& eo effet !/#& +/ <"0/.,"# (3%4,83% !I)#% 0"++%0.,<,.$ ()*+,-)%. j.]
ue foçoo qéoétole, +I,#.%3<%#.,"# !I)# .,%3&, ootommeot Joos le coJte J'ooe Jéléqotloo Je
setvlce pobllc, %&. +/ !$4/30>% +/ (+)& #/.)3%++% poot Jes oJmlolsttotloos poe ol leots moyeos ol leot
coltote oe ptéJlsposeot ò pteoJte eo cbotqe ooe octlvlté commetclole. j.]
lo tbèse seloo lopoelle lo Jlffosloo Je Joooées élobotées telèvetolt J'ooe exploltotloo
potemeot ptlvée, l'oJmlolsttotloo oe poovoot Jlffoset poe Jes Joooées btotes, tevleoJtolt ò lotetJlte,
pot ptloclpe, ò oo otqoolsme pobllc Je Jlffoset oo Je folte Jlffoset Jes Joooées eotlcbles pot ses solos.
Aocooe tèqle léqole, ol oocoo ptloclpe oe jostlfleot ooe telle lotetJlctloo. cette tbèse mécooooit, eo
ootte, le folt poe l'oJmlolsttotloo o po eotlcblt Jes Joooées btotes poot les besolos mêmes Jo setvlce
et loJépeoJommeot Je toot ptojet Je Jlffosloo. íoflo, même sl l'eotlcblssemeot Jes lofotmotloos o été
téollsé pot oo otqoolsme pobllc eo voe Je leot Jlffosloo, cette Jlffosloo peot coostltoet le
ptolooqemeot Jltect Jo setvlce pobllc Joot ll est lovestl. ílle oe se beotte Jooc pos ò lo tèqle Je
spéclollté Jes setvlces pobllcs.
1ootefols, coofotmémeot ò lo jotlsptoJeoce oJmlolsttotlve, +/ 4,&% %# J)<3% !I)# &%3<,0%
!I,#7"34/.,"# 1 </+%)3 /K").$% pot oo otqoolsme pobllc #% &% K)&.,7,% K)3,!,-)%4%#. -)% &, +%&
0"#!,.,"#& &),</#.%& &"#. &,4)+./#$4%#. 3%4(+,%& .
- lo qestloo Je ce setvlce est eo 3/(("3. /<%0 &/ 4,&&,"# +$2/+% ,
- lo footoltote Je ce setvlce sotlsfolt oo *%&",# 0"++%0.,7 ,

16
commetclollsotloo Jes Joooées pobllpoes, Þ. CAuu8A1, CbservaLolre [urldlque des Lechnologles de
l'lnformaLlon, 1992.
17
LdlLlons MonLchresLlen, Lome l, 13
e
edlLlon, n¨ 793.
18
8edevances pour servlce rendu eL redevances pour occupaLlon du domalne publlc, collecLlon « Les eLudes du
Consell d'LLaL », 2002, p. 13.
19
Mlse en forme modlflee par la mlsslon.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 13
- +I,#,.,/.,<% (3,<$% #I%&. (/& %# 4%&)3% !I/&&)3%3 +/ 0")<%3.)3% !% 0% *%&",# oo o'est pos eo
mesote Je l'ossotet Joos Jes cooJltloos sotlsfolsootes Jo polot Je voe Je l'lotétêt qéoétol. j.]
ll o po êtte sooteoo poe les tèqles Jo setvlce pobllc lmposoleot lo qtotolté Je lo Jlffosloo Jes
Joooées.
Mols 0% (3,#0,(% !% 23/.),.$; %=(3,4$ &/#& #)/#0%; &% >%)3.% 1 .3",& "*K%0.,"#& .
- ll lotetJlt toote posslblllté Je coocotteoce polspo'oocoo setvlce vloble cottespooJoot oe poottolt
êtte ossoté pot ooe eotteptlse ptlvée ,
- ll tevleot ò 7/,3% (/L%3 1 +/ 0"++%0.,<,.$ ."). %#.,83% +% 0"M. Je l'élobototloo, pols Je lo Jlffosloo,
!% !"##$%& 3$&%3<$%& 1 -)%+-)%&C)#&, eo pottlcollet ò Jes tlets Jlffoseots pol eo tltetoot eosolte
béoéflce,
- 0"4(.% .%#) !%& 0"#.3/,#.%& *)!2$./,3%&, le flooocemeot pot Jes tessootces ptoveooot
oolpoemeot Jo boJqet Je l'ítot btlJetolt Jes loltlotlves pol ptéseoteot ooe otlllté soclole et ce,
olots même po'elles peoveot ttoovet oo flooocemeot complémeotolte Joos le polemeot pot
l'osoqet.
6/ ./3,7,0/.,"# %&. +$2,.,4% Joos lo mesote oò .
- elle o poot objet Je 0"4(%#&%3 ."). ") (/3.,% !%& !$(%#&%& %#2/2$%& et oe vlse pos ò ollet, poot
l'eosemble Jes ptoJolts lofotmotloooels Jlffosés, oo-Jelò Je lo coovettote qlobole Je ces coôts ,
- elle peot setvlt Je « .,0N%. 4"!$3/.%)3 » ò l'éqotJ Jes /!4,#,&.3$& pol setoleot .%#.$& !I/*)&%3 !%
+/ 23/.),.$ Je lo Jlffosloo Jes lofotmotloos.
6/ ./3,7,0/.,"# #% !",. (/& (3"0)3%3 )# *$#$7,0% 1 +I/!4,#,&.3/.,"#O ?%..% 382+% #% (%). :.3%
,#7+$0>,% -)% (/3 +%& %=,2%#0%& !) !3",. !% +/ 0"#0)33%#0% ") !) !3",. !I/).%)3O
1.1.1.2 1997-2007 . Jes ilots Je qtotolté cootoooés oox « donnees publlques essenLlelles »
A la fln des annees 1990, le developpemenL des usages d'lnLerneL, les debaLs
porLanL sur les modeles d'acces aux conLenus eL a la culLure, les succes de modeles ouverLs
(premleres lnlLlaLlves collaboraLlves Lelles que les loglclels llbres) fonL emerger des
asplraLlons en faveur d'une socleLe de la connalssance ouverLe, llbre eL parLagee.
8essources pour la socleLe, les donnees publlques sonL de plus en plus regardees
comme vecLrlces d'exLernallLes poslLlves pour l'economle
20
.
Le 23 aoûL 1997, dans son dlscours d'PourLln, le Þremler mlnlsLre Llonel !CSÞln,
consLaLanL « lo qéoétollsotloo Je l'osoqe Jes tecbooloqles et Jes téseoox J'lofotmotloo » eL
que « l'évolotloo tecbooloqlpoe est Je plos eo plos toplJe et s'occompoqoe J'oo
Jéveloppemeot expooeotlel Jo motcbé », afflrme que « les !"##$%& ()*+,-)%& %&&%#.,%++%&
Jolveot Jésotmols poovolt êtte /00%&&,*+%& 1 .")& 23/.),.%4%#. &)3 5#.%3#%. ». ll falL en
parLlculler reference au conLenu du !ournal offlclel de la 8epubllque françalse. Þour se
conformer a ceLLe « cooceptloo ombltleose Jo Jtolt ò l´lofotmotloo Jo cltoyeo », selon le
Þremler mlnlsLre, « lo Jlffosloo lotetootlooole Je oos Jocomeots pobllcs Jolt ò cet effet êtte
fovotlsée ».
CeLLe orlenLaLlon, qul marque une |nf|ex|on par rapport à |a c|rcu|a|re de 1994, esL
conflrmee par le programme d'acLlon du CouvernemenL pour la socleLe de l'lnformaLlon
(ÞAGSI), dans un developpemenL consacre aux « tecbooloqles Je l´lofotmotloo oo setvlce Je
lo 4"!%3#,&/.,"# !%& &%3<,0%& ()*+,0& » : « les lofotmotloos ptoJoltes pot l'oJmlolsttotloo
coostltoeot ooe tlcbesse lmpottoote pol coocoott ò l'lofotmotloo Jes octeots Jo motcbé et ò
lo 0"4($.,.,<,.$ !% #".3% $0"#"4,%. uoe ("+,.,-)% /0.,<% Je oométlsotloo et !% 4,&% %#
+,2#% !%& !"##$%& ()*+,-)%& coostltoe Jooc oo %#K%) !% (3%4,83% ,4("3./#0% »
21
.
CeLLe or|entat|on esL rógu||òrement rappe|óe. La clrculalre du 28 [anvler 1999
relaLlve a la dlffuslon graLulLe des rapporLs offlclels sur lnLerneL soullgne que « lo !,77)&,"#

20
íxploltet les Joooées pobllpoes, Le CommunlcaLeur n¨ 32, sous la dlr. de M. 8CnAl eL !.-Þ. CPAMCux, 1996.
21
Þreparer l'enLree de la lrance dans la socleLe de l'lnformaLlon, programme d'acLlon gouvernemenLal, 1998.

16 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
23/.),.% !%& !"##$%& ()*+,-)%& %&&%#.,%++%& sot l'lotetoet est l')# !%& "*K%0.,7& (3,"3,./,3%&
teteoos pot le ptoqtomme J'octloo Jo Coovetoemeot poot lo soclété Je l'lofotmotloo ». La
clrculalre du 7 ocLobre 1999 relaLlve aux slLes lnLerneL des servlces eL des eLabllssemenLs
publlcs de l'LLaL va plus loln, omeLLanL le quallflcaLlf « esseotlelles » : « le ptoqtomme
J'octloo qoovetoemeotol j.] o ptévo Je focllltet l'occès Jes cltoyeos ò l'oJmlolsttotloo pot
l'lotetoet, Je 2$#$3/+,&%3 +/ 4,&% %# +,2#% !%& !"##$%& ()*+,-)%&, Je Jémotétlollset les
ptocéJotes oJmlolsttotlves et Je teoJte l'oJmlolsttotloo occesslble pot vole électtoolpoe ».
CeLLe omlsslon semble lllusLrer les dóbats |nternes à |'adm|n|strat|on, que reLrace le
rapporL MAnuLL€L8n
22
de novembre 1999 : « le folble coôt Je lo Jlffosloo et Je lo
Jopllcotloo temet eo coose lo sttoctote totlfolte Je lo Jlffosloo Jes Joooées pobllpoes. j.]
lotetoet est le type même J´ooe octlvlté ´a coûL de producLlon consLanL´, et Jooc ò
teoJemeot fottemeot ctolssoot. j.] ?%..% $<"+).,"# (")33/,. 3%#!3% !% (+)& %# (+)& !,77,0,+%
1 K)&.,7,%3 +/ ("+,.,-)% !%& !,77)&%)3& ()*+,0& !% 7/,3% (/L%3 +9,#7"34/.,"#O ?%..% ("+,.,-)% %&.
0%(%#!/#. &, *,%# $./*+,% -)% +/ #".,"# !% Ddonnóes essent|e||esE; 7")3#,%& 23/.),.%4%#.;
#9%&. ,#.3"!),.% (/3 +% P@QR5 -)9/<%0 )# 0>/4( !9/((+,0/.,"# ,#,.,/+%4%#. +,4,.$ ».
A la sulLe eL s'lnsplranL du rapporL MAnuLL€L8n, le CouvernemenL depose un
pro[eL de lol sur la socleLe de l'lnformaLlon
23
, qul « tepteoolt l´eosemble Jes polots espolssés
Joos lo cltcololte Je 1994 et teotolt J´eo offtlt ooe ptemlète tépoose jotlJlpoe »
24
. La
dlscusslon de ce pro[eL a eLe repoussee puls abandonnee avec l'adopLlon de la dlrecLlve
n¨ 2003/98/CL du ÞarlemenL europeen eL du Consell du 17 novembre 2003 concernanL la
reuLlllsaLlon des lnformaLlons du secLeur publlc (dlrecLlve « l5l »).
La LransposlLlon de ceLLe dlrecLlve, par l'ordonnance n¨ 2003-630 du 6 [uln 2003
relaLlve a la llberLe d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs eL a la reuLlllsaLlon des
lnformaLlons publlques eL le decreL n¨ 2003-1733 du 30 decembre 2003 relaLlf a la llberLe
d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs eL a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques (decreL
« cAuA »), a deflnl [urldlquemenL la noLlon d'lnformaLlon publlque eL les modallLes de sa
dlffuslon.
Çue|ques dóf|n|t|ons
Les |nformat|ons pub||ques sonL lmpllclLemenL deflnles a l'arLlcle 10 de la lol « cAuA »
comme « les lofotmotloos flqotoot Joos Jes Jocomeots ptoJolts oo teços pot les oJmlolsttotloos
meotloooées ò l'ottlcle 1
et
, poel poe solt le soppott, peoveot êtte otlllsées pot toote petsoooe pol le
soobolte ò J'oottes flos poe celles Je lo mlssloo Je setvlce pobllc poot les besolos Je lopoelle les
Jocomeots oot été ptoJolts oo teços ». Au regard des normes en vlgueur, les expresslons « Joooée
pobllpoe », « lofotmotloo pobllpoe » eL « lofotmotloo Jo secteot pobllc » semblenL devolr ôLre
conslderees comme synonymes.
ConformemenL a l'arLlcle 4, « +I/008& /)= !"0)4%#.& /!4,#,&.3/.,7& s'exetce, oo cbolx Jo
JemooJeot et Joos lo llmlte Jes posslbllltés tecbolpoes Je l'oJmlolsttotloo . o) lot coosoltotloo
qtotolte sot ploce, soof sl lo ptésetvotloo Jo Jocomeot oe le petmet pos , b) 5oos tésetve poe lo
teptoJoctloo oe oolse pos ò lo coosetvotloo Jo Jocomeot, pot lo Jéllvtooce J'ooe cople sot oo soppott
lJeotlpoe ò celol otlllsé pot l'oJmlolsttotloo oo compotlble ovec celol-cl et oox ftols Jo JemooJeot,
soos poe ces ftols polsseot excéJet le coôt Je cette teptoJoctloo, Joos Jes cooJltloos ptévoes pot
Jéctet , c) lot coottlet électtoolpoe et soos ftols lotspoe le Jocomeot est Jlspoolble soos fotme
électtoolpoe ».
La róut|||sat|on esL l'ut|||sat|on « 1 !9/).3%& 7,#& -)% 0%++%& !% +/ 4,&&,"# !% &%3<,0% ()*+,0 %#
<)% !% +/-)%++% +%& !"0)4%#.& "#. $.$ $+/*"3$& ") &"#. !$.%#)& ». La CAuA s'esL prononcee a

22
ulffosloo Jes Joooées pobllpoes et tévolotloo oométlpoe, rapporL de l'aLeller preslde par u. MAnuLL€L8n,
novembre 1999.
23
Þro[eL de la lol An n¨ 3143 du 14 [uln 2001, sur la socleLe de l'lnformaLlon, dlL « ptojet l5l ».
24
ulffosloo Jes Joooées pobllpoes, M. CAuuLML1, !urlsClasseur CommunlcaLlon, fasc. 2700, 2011.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 17
plusleurs reprlses sur la quallflcaLlon [urldlque de reuLlllsaLlon. Ln sonL noLammenL la publlcaLlon de
resulLaLs d'examens ou d'une carLe consLrulLe a parLlr d'une base de donnees publlques, alnsl que
l'explolLaLlon par un [ournallsLe d'lnformaLlons publlques flguranL dans un documenL admlnlsLraLlf, la
mlse en llgne de documenLs admlnlsLraLlfs ou l'elaboraLlon de documenLs graphlques a parLlr de
carLes elaborees par l'admlnlsLraLlon. n'en sonL pas les echanges d'lnformaLlons publlques enLre
auLorlLes admlnlsLraLlves aux flns de l'exerclce de leur mlsslon de servlce publlc (la CAuA a decllne sa
compeLence pour se prononcer sur des demandes de reuLlllsaLlon formulees par une collecLlvlLe
locale a l'LLaL).
CompLe Lenu des progres Lechnlques, la dlsLlncLlon esL de plus en plus compllquee enLre
l'acces eL la reuLlllsaLlon ou enLre uLlllsaLeur flnal eL reuLlllsaLeur.
La dlrecLlve « l5l » de 2003 asslgne aux LLaLs membres l'ob[ecLlf general de velller a
rendre leurs documenLs admlnlsLraLlfs reuLlllsables, a des flns commerclales ou non. Llle
demande que leur mlse a dlsposlLlon solL, sl posslble, prevue sous forme elecLronlque.
nl la dlrecLlve nl ses LexLes de LransposlLlon ne prevolenL de prlnclpe general de
graLulLe. La posslblllLe, pour les admlnlsLraLlons, de soumeLLre la reuLlllsaLlon au versemenL
d'une redevance, esL expllclLemenL menLlonnee.
1.1.1.J ue 2007 ò 2011 . les Joooées comme pottlmoloe ò volotlset
Le rapporL LLv?-!Cu?L1
23
de decembre 2006, consacre a l'economle de l'lmmaLerlel
comme levler de crolssance, souleve les en[eux assocles aux nouveaux reseaux de
communlcaLlon. ll lndlque que |es donnóes pub||ques fonL parLle du patr|mo|ne |mmatór|e|
de l'LLaL eL que leur mlse en llgne dolL ôLre acceleree (recommandaLlon 11), parce qu'elles
« coostltoeot oo $+$4%#. 0%#.3/+ !% +9/4$+,"3/.,"# !% +/ -)/+,.$ !% &%3<,0% !%&
/!4,#,&.3/.,"#& et s´ovèteot 3,0>%& !9"(("3.)#,.$& (")3 +% &%0.%)3 (3,<$ ». ll deplore, par
allleurs, que « +9"3!"##/#0% F!% STTUH &%4*+% 0%(%#!/#. #% (/& /<",3 (%34,& !9/00$+$3%3
7"3.%4%#. +% 4")<%4%#. !% 4,&% %# +,2#% Jes Joooées ». S'll evoque l'opporLunlLe pour
l'admlnlsLraLlon de developper les modeles economlques des slLes lnLerneL publlc pour
flnancer « ooe pottle jJe leots] coôts et Je lo Jlffosloo Je leots Joooées », ll n'esL falL
reference qu'a des receLLes publlclLalres, qul presenLeralenL « l´ovootoqe Je +,4,.%3 +%
4"#./#. !%& 3%!%</#0%& JemooJées oox osoqets, eo pottlcollet poot oo osoqe commetclol,
et olosl Je #% (/& %#.3/<%3 +% !$<%+"((%4%#. !9)# 4/30>$ ptlvé ò pottlt Jes Joooées
pobllpoes ».
Ce n'esL pour auLanL pas l'orlenLaLlon qul a eLe reLenue par cerLalns servlces
beneflclalres de redevances de reuLlllsaLlon (volr lofto). Alnsl, aucune des reponses
communlquees par les producLeurs de donnees ne falL reference a des modeles
economlques publlclLalres. Ln revanche, plusleurs servlces lndlquenL qu'lls s'lnscrlvenL dans
une dómarche de va|or|sat|on du patr|mo|ne |mmatór|e| de |'Ltat eL preclsenL qu'lls onL
parfols eLe accompagnes par l'AÞlL pour deLermlner le marche perLlnenL eL deflnlr le
modele economlque - assleLLe eL mode de LarlflcaLlon - de la redevance.
8|en qu'|| n'y a|t aucune ob||gat|on |óga|e d'affecter |es redevances aux
adm|n|strat|ons produ|sant |a donnóe
26
, c'est ce cho|x qu| a ótó retenu par |'Ltat,

23
l´écooomle Je l´lmmotétlel, lo ctolssooce Je Jemolo, rapporL remls par M. LLv?, !.-Þ. !Cu?L1 au mlnlsLre de
l'economle, des flnances eL de l'lndusLrle, novembre 2006.
26
« •Les‚ sommes perçues sur l'usager a l'occaslon de la fournlLure d'un servlce - que ce solL sous forme de Laxe
ou de redevances - ne sonL pas necessalremenL affecLees. uans le cas du budgeL general, nombreuses sonL les Laxes
speclflques qul vlennenL l'abonder sans aucun rapprochemenL avec le flnancemenL des servlces donL la fournlLure
declenche le palemenL. CuanL aux redevances, l'arLlcle 19 de l'ordonnance du 2 [anvler 1939 porLanL lol
organlque relaLlve aux lols de flnances eL l'arLlcle 17 de la lol organlque du 1
er
aoûL 2001 qul lul succede
prevolenL la posslblllLe de ƒraLLacher„ en cours d'annee aux doLaLlons de l'admlnlsLraLlon lnLeressee, sous forme
d'ouverLures de credlLs supplemenLalres, les receLLes correspondanL a des redevances pour servlce rendu, par

18 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
notamment pour ótab||r un mócan|sme |nc|tat|f en faveur de la valorlsaLlon du paLrlmolne
lmmaLerlel.
C'esL dans ceL eLaL d'esprlL que les decreLs n
os
2009-131 (en Consell d'LLaL) eL 2009-
137 (slmple) du 10 fevrler 2009 preclsenL les condlLlons de la remuneraLlon de cerLalns
servlces rendus par l'LLaL conslsLanL en une valorlsaLlon de son paLrlmolne lmmaLerlel. Le
premler decreL dlspose que « peoveot Joooet lleo ò témooétotloo poot setvlces teoJos les
ptestotloos solvootes, footoles pot l'ítot oo ptoflt Je petsoooes pobllpoes oo ptlvées . j.]
Jº Mlse ò Jlsposltloo oo cessloo J'lofotmotloos, ò l'exclosloo Jes opétotloos Je cople et Je
ttoosmlssloo meotloooées, tespectlvemeot, oox b et c Je l'ottlcle 4 Je lo lol Jo 17 jolllet 1978
sosvlsée ». Le second prevolL l'attr|but|on des produ|ts aux budgets respect|fs des
m|n|stòres.
CeLLe orlenLaLlon a eu, enLre auLres consequences, la creaLlon de quelques
redevances mals aussl la conso||dat|on d'un sent|ment de patr|mon|a||tó de chaque serv|ce
adm|n|strat|f sur « &%& » donnóes et « &/ » redevance. Ce senLlmenL, encore fortement
ancró au[ourd'hu|, n'esL pas sans effeL sur la pollLlque d'ouverLure des donnees publlques,
pulsqu'll comp||que |e p||otage transversa| des ressources concernees eL les demarches de
mutua||sat|on des |nfrastructures techn|ques qul pourralenL ôLre envlsagees.
1.1.1.4 uepols 2011 . lo téoffltmotloo J´oo ptloclpe Je qtotolté
Au LournanL des annees 2010, en phase avec un mouvement de reflexlon sur les
nouveaux modes de gouvernance publlque eL les nouvelles formes d'acLlon publlque - des
expresslons apparalssenL Lelles que « 2")<%3#%4%#. ")<%3. », « qoovetoemeot 2.0 » ou
« qoovetoemeot comme plotefotme »
27
, la consLrucLlon françalse de l'acces eL de la
reuLlllsaLlon des donnees publlques connaiL une nouvelle lnflexlon.
Ln effeL, des son lnvesLlLure, le 21 [anvler 2009, 8arac… C8AMA, presldenL des LLaLs-
unls, slgne un memorandum sur « lo ttoospoteoce et le qoovetoemeot oovett »
28
. Ln 2010,
l'edlLeur 1lm C'8LlLL? publle un ouvrage sur le « qoovetoemeot oovett »
29
, qul a susclLe des
debaLs nourrls, y comprls en lrance
30
. La môme annee, dans les Jlx tèqles J´ot pour la
communlcaLlon publlque, Þlerre †LMC8 eL l'assoclaLlon « commoolcotloo pobllpoe »
afflrmenL que « +9/008& 1 +9,#7"34/.,"# %. +/ 4,&% 1 !,&("&,.,"# !%& !"##$%& ()*+,-)%& &"#.
+%& (3%4,%3& !%<",3& !9)#% ,#&.,.).,"# ()*+,-)% »
31
.
uans la conLlnulLe de ces reflexlons, le 21 fevrler 2011, un decreL du Þremler
mlnlsLre lrançols llLLCn cree la m|ss|on Lta|ab, chargóe de |a cróat|on d'un porta|| un|que
|nterm|n|stór|e| des donnóes pub||ques
32
. Sl la lol « cAuA » n'a pas eLe modlflee pour
lnLegrer le prlnclpe de graLulLe, la clrculalre du Þremler mlnlsLre du 26 mal 2011 meL en

asslmllaLlon a la procedure du fonds de concours. Cette poss|b|||tó d'affectat|on d'une redevance au f|nancement
de dópenses des serv|ces de |'Ltat, s| e||e est |argement ut|||sóe, notamment pour |es rómunórat|ons t|róes des
prestat|ons annexes ou accesso|res à |'act|v|tó pr|nc|pa|e des serv|ces adm|n|strat|fs (d|ffus|on de documents, prôt
de |ocaux, etc.) n'a r|en d'ob||gato|re » (eLude du Consell d'LLaL de 2002, p. 17).
27
CovernmenL as a plaLform, 1. C'8LlLL?
(bttp.//ofps.otellly.com/tltles/9780596804J50/Jefloloq_qovetomeot_2_0_lessoos_leotoeJ_.btml).
28
1ransparency and Cpen CovernmenL, 21 [anvler 2009
(bttp.//www.wblteboose.qov/tbe_ptess_offlce/1toospoteocyooJOpeoCovetomeot).
29
Cpen CovernmenL, CollaboraLlon, 1ransparency, and ÞarLlclpaLlon ln ÞracLlce, u. LA1P8CÞ, L. 8uMA, C'8LlLL?
Medla, 2010.
30
Þar exemple, uo qoovetoemeot comme plote-fotme‡ ou l'lnverse, LeMonde.fr eL lnLeracLu, 23 [uln 2010
(www.lemooJe.ft/tecbooloqles/ottlcle/2010/06/25/Jo-qoovetoemeot-comme-plote-fotme-oo-l-
lovetse_1J78947_651865.btml)
31
Les dlx regles d'or. ues fondamenLaux pour la communlcaLlon publlque, Þ. †LMC8, avrll 2010.
32
uecreL n¨ 2011-194 du 21 fevrler 2011 porLanL creaLlon d'une mlsslon « ítolob » chargee de la creaLlon d'un
porLall unlque lnLermlnlsLerlel des donnees publlques.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 19
avanL son lmporLance, « lo 3$).,+,&/.,"# +,*3%; 7/0,+% %. 23/.),.% Jes lofotmotloos pobllpoes
jétoot] oo +%<,%3 %&&%#.,%+ (")3 7/<"3,&%3 +/ !L#/4,-)% !9,##"</.,"# pol seto pottée pot lo
0"44)#/).$ !%& !$<%+"((%)3& %. !%& %#.3%(3%#%)3& ò pottlt Jes Joooées mlses eo llqoe sot
´daLa.gouv.fr´ »
33
.
Ce prlnclpe de la pollLlque gouvernemenLale d'ouverLure des donnees publlques esL
non seulemenL conflrme mals reafflrme, lors du premler consell des mlnlsLres de la nouvelle
mandaLure. Alnsl, le 17 mal 2012, le ÞresldenL de la 8epubllque falL slgner a chaque membre
du CouvernemenL une charte de dóonto|og|e qul rappelle leur « !%<",3 !% .3/#&(/3%#0% »,
leur « sctopoleox tespect Jes Jlsposltloos qotootlssoot l´occès Jes cltoyeos oox Jocomeots
oJmlolsttotlfs » eL leur engagemenL a « meoet ooe /0.,"# !$.%34,#$% poot lo 4,&% 1
!,&("&,.,"# 23/.),.% %. 0"44"!% &)3 5#.%3#%. J´oo 23/#! #"4*3% !% !"##$%& pobllpoes ».
Avec la creaLlon du SCMAÞ
34
eL le raLLachemenL de la mlsslon LLalab a ceLLe nouvelle
sLrucLure
33
, le Þremler mlnlsLre lnscrlL les prlnclpes d'ouverLure eL de parLage llbre eL graLulL
des donnees publlques dans le chanLler de modernlsaLlon de l'acLlon publlque
36
lance fln
ocLobre 2012
37
. ues le premler ClMAÞ du 18 decembre 2012, |e Gouvernement róaff|rme
« +% (3,#0,(% !% 23/.),.$ !% +/ 3$).,+,&/.,"# !%& !"##$%& ()*+,-)%& » et souha|te « +9$.%#!3%,
eo coocettotloo, oox collectlvltés, oox Jéléqotoltes Je setvlce pobllc, ò lo spbète soclole et
oox oototltés oJmlolsttotlves loJépeoJootes » (declslon n¨ 32). ll declde de « cooflet oo
5CMAl, eo lleo ovec le mlolstète Jo boJqet, lo mlssloo J´évoloet les moJèles écooomlpoes
Jes teJevooces exlstootes, ootommeot eo ooJltoot les coôts et les tecettes ossoclés ».
Le semlnalre gouvernemenLal sur le numerlque du 28 fevrler 2013, qul abouLlL a la
« V%),++% !% 3").% !) Q")<%3#%4%#. eo motlète J´oovettote et Je pottoqe Jes Joooées
pobllpoes »
38
, eL plusleurs lnLervenLlons du Þremler mlnlsLre
39
offrenL de nouvelles occaslons
de rappeler le « (3,#0,(% !9/008& +,*3% %. 23/.),. !) 0,."L%# 1 !%& !"##$%& ()*+,-)%& », qul
esL au cˆur de la charte slgnee le 18 [uln 2013 par les chefs d'LLaL du G8 reunls a Lough
Lrne, en lrlande du nord (volr encadre).

33
Clrculalre du 26 mal 2011 relaLlve a la creaLlon du porLall unlque des lnformaLlons publlques de l'LLaL
« Joto.qoov.ft » par la mlsslon « ítolob » eL l'appllcaLlon des dlsposlLlons reglssanL le drolL de reuLlllsaLlon des
lnformaLlons publlques.
34
uecreL n¨ 2012-1198 du 30 ocLobre 2012 porLanL creaLlon du secreLarlaL general pour la modernlsaLlon de
l'acLlon publlque.
33
ArrôLe du 30 ocLobre 2012 porLanL organlsaLlon du secreLarlaL general pour la modernlsaLlon de l'acLlon
publlque.
36
La noLlce du decreL n¨ 2012-1198 preclse que « le secreLarlaL general pour la modernlsaLlon de l'acLlon
publlque regroupera l'anclenne dlrecLlon generale de la modernlsaLlon de l'LLaL (devenue dlrecLlon
lnLermlnlsLerlelle pour la modernlsaLlon de l'acLlon publlque) eL la dlrecLlon lnLermlnlsLerlelle des sysLemes
d'lnformaLlon eL de communlcaLlon. ll prendra egalemenL en charge la coordlnaLlon lnLermlnlsLerlelle de la
reforme des servlces deconcenLres de l'LLaL, alnsl que la mlsslon chargee de faclllLer la mlse a dlsposlLlon des
donnees publlques (mlsslon dlLe LLalab). L'ensemble, place sous l'auLorlLe du Þremler mlnlsLre, consLlLue un ouLll
coherenL pour une nouvelle approche de la reforme admlnlsLraLlve ».
37
uecreL n¨ 2012-1199 du 30 ocLobre 2012 porLanL creaLlon du comlLe lnLermlnlsLerlel pour la modernlsaLlon de
l'acLlon publlque.
38
volr bttp.//www.qoovetoemeot.ft/sltes/Jefoolt/flles/flcblets_jolots/Joooees-pobllpoes.pJf.
39
noLammenL le 13 [uln, lors de l'lnauguraLlon du fesLlval numerlque lotot eo 5eloe, eL le 3 [ullleL 2013, en
concluslon des Lravaux du ComlLe sLraLeglque des lndusLrles de sanLe.

20 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Charte du G8 du 18 [u|n 2013 pour |'ouverture des donnóes pub||ques
40
(extra|ts
41
)
j.] 8. ues !"##$%& ()*+,-)%& +,*3%4%#. /00%&&,*+%& %. 23/.),.%4%#. 3$).,+,&/*+%& peoveot êtte ò lo
sootce Je setvlces et Jes ptoJolts looovoots sosceptlbles J´olJet les loJlvlJos ò folte foce plos
focllemeot ò lo vle moJetoe. utlllsées Je lo sotte, ces Joooées omèoeot le secteot ptlvé ò looovet,
coottlbooot ò lo ctéotloo Je oooveoox motcbés, Je ooovelles eotteptlses et Je oooveoox emplols. ces
bleofolts peoveot Jéposset le coJte Je l´octloo pobllpoe sl Jovootoqe J´eotteptlses oJopteot les
ptotlpoes J´oovettote Jes Joooées étoblles pot le qoovetoemeot et pottoqeot leots ptoptes Joooées
ovec le pobllc.
9. Noos, membtes Jo C8, cooveooos poe les Joooées oovettes coostltoeot ooe tessootce loexploltée
pol ptéseote oo poteotlel lmmeose poot fovotlset l´essot Je soclétés plos fottes, mleox
lotetcoooectées, pol tépooJeot mleox oox besolos Je oos cltoyeos et coottlboeot ò l´looovotloo et ò lo
ptospétlté.
10. Noos cooveooos pot coosépoeot Je ooos coofotmet ò oo eosemble Je (3,#0,(%& pol téqltoot
l´occès oox Joooées mlses ò Jlsposltloo pot les qoovetoemeots Jo C8 olosl poe leot Jlffosloo et leot
téotlllsotloo. ces ptloclpes soot les solvoots .
- !"##$%& ")<%3.%& (/3 !$7/). ,
- Je -)/+,.$ et eo -)/#.,.$ ,
- /00%&&,*+%& %. 3$).,+,&/*+%& (/3 .")& ,
- oovtlt les Joooées poot oméllotet lo qoovetoooce ,
- oovtlt les Joooées poot eocootoqet l´looovotloo. j.]
P3,#0,(% #W X Y A"##$%& ")<%3.%& (/3 !$7/).
1J. Noos tecoooolssoos poe l´/008& +,*3% /)= !"##$%& ()*+,-)%& %. +%)3 3$).,+,&/.,"# 23/.),.% soot
J´ooe ,4("3./#0% 4/K%)3% (")3 +/ &"0,$.$ %. (")3 +9$0"#"4,%.
14. Noos cooveooos Je folte ptoqtesset oos qoovetoemeots vets l´")<%3.)3% (/3 !$7/). !% #"&
!"##$%& ()*+,-)%&. j.]
P3,#0,(% #W Z Y @00%&&,*+%& %. 3$).,+,&/*+%& (/3 .")&
21. Noos cooveooos J´oovtlt oos Joooées pobllpoes J´ooe moolète pol olJe cbocoo ò y occéJet et ò les
téotlllset.
22. Noos tecoooolssoos poe +%& !"##$%& ()*+,-)%& ")<%3.%& !%<3/,%#. :.3% /00%&&,*+%& %.
3$).,+,&/*+%& 23/.),.%4%#. (")3 %# 7/<"3,&%3 +9)&/2% +% (+)& 3$(/#!). j.]
@##%=% .%0>#,-)% !% +/ 0>/3.% [ P3%4,83% (/3.,% Y \%,++%)3%& (3/.,-)%&
P3,#0,(% #W U Y ])<3,3 +%& !"##$%& (")3 %#0")3/2%3 +9,##"</.,"#
12. Noos cooveooos poe l´osoqe Jes Joooées oovettes pot oos cltoyeos peot coottlboet ò stlmolet
l'looovotloo Joos oos poys et ò ttovets le mooJe. Noos tecoooolssoos poe l'/008& +,*3% %. +/
3$).,+,&/.,"# 23/.),.% !%& !"##$%& ()*+,-)%& soot %&&%#.,%+& ò cet effet.
1.1.2 Les excepLlons generales prevues expllclLemenL par la lol
La lol « cAuA » prevolL expllclLemenL un nombre restre|nt de caLegorles de donnees
donL la reuLlllsaLlon :
- n'esL pas auLomaLlque ,
- n'esL pas soumlse a une graLulLe de prlnclpe , ou
- esL subordonnee a des precauLlons ou au respecL d'auLres dlsposlLlons.

40
verslon anglalse sur bttps.//www.qov.ok/qovetomeot/pobllcotloos/opeo-Joto-cbottet/q8-opeo-Joto-cbottet-
ooJ-tecbolcol-oooex. 1raducLlon non offlclelle reallsee par la mlsslon LLalab eL le CouvernemenL du Canada sur
hLLp://‰‰‰.modernlsaLlon.gouv.fr/flleadmln/MesŠflchlers/pdf/CharLe-C8-CuverLure-uonnees-Þubllques-
l8.pdf.
41
Mlse en forme par la mlsslon.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 21
1.1.2.1 les Joooées pol oe soot pos Jes lofotmotloos pobllpoes
Selon les dlsposlLlons de l'arLlcle 10, « #% &"#. (/& 0"#&,!$3$%& 0"44% !%&
,#7"34/.,"#& ()*+,-)%&, poot l'oppllcotloo Jo ptéseot cbopltte, les lofotmotloos cooteooes
Joos Jes Jocomeots .
o) uoot lo commoolcotloo oe coostltoe pos oo Jtolt eo oppllcotloo Jo cbopltte l
et
oo
J'oottes Jlsposltloos léqlslotlves
42
, &/)7 &, 0%& ,#7"34/.,"#& 7"#. +I"*K%. !I)#% !,77)&,"#
()*+,-)% ,
b) Oo ptoJolts oo teços pot les oJmlolsttotloos meotloooées ò l'ottlcle 1
et
Joos l'exetclce
J'ooe mlssloo Je &%3<,0% ()*+,0 1 0/3/0.83% ,#!)&.3,%+ ") 0"44%30,/+ ,
c) Oo sot lespoels !%& .,%3& !$.,%##%#. !%& !3",.& !% (3"(3,$.$ ,#.%++%0.)%++% » (volr
encadre).
Sans qu'll solL necessalre de s'appesanLlr sur ceLLe caLegorle, cela veuL dlre que les
donnees donL la communlcaLlon n'esL pas prevue, noLammenL dans le cadre du drolL d'acces
aux documenLs admlnlsLraLlfs, ne peuvenL, o fottlotl, pas ôLre dlffusees en vue d'une
reuLlllsaLlon.
Cela slgnlfle aussl que des eLabllssemenLs publlcs lndusLrlels eL commerclaux (LÞlC),
comme l'Agence de l'envlronnemenL eL de la maiLrlse de l'energle
43
(AuLML), le 8ureau de
recherches geologlques eL mlnleres
44
(88CM), l'lnsLlLuL naLlonal de l'audlovlsuel
43
(lnA),
l'Cfflce naLlonal des forôLs
46
(Cnl), la 8A1Þ
47
, la 8eunlon des musees naLlonaux
48
(8Mn) ou
la SnCl
49
, ne sonL pas soumls au chaplLre ll de la lol « cAuA ». Þour auLanL, non seulemenL
ce|a n'|nterd|t pas |es dómarches d'ouverture de donnóes pub||ques mals, par allleurs, cela
ne les empôche pas, comme le monLrenL les porLalls Opeo uoto lances par la SnCl
30
, la
8A1Þ
31
eL l'acLuallLe de ces porLalls
32,33
.
Cela lmpllque enfln, par conLraposee, que les lnformaLlons publlques sonL, solL la
proprleLe de l'LLaL, solL la « ptoptlété Je petsoooe », pour reprendre l'expresslon de la
clrculalre du 14 fevrler 1994.

42
ll s'aglL noLammenL des documenLs preparaLolres a une declslon admlnlsLraLlve LanL qu'elle esL en cours
d'elaboraLlon (arLlcle 2) ou encore des avls du Consell d'LLaL eL des [urldlcLlons admlnlsLraLlves, des mesures
d'lnsLrucLlon, des rapporLs eL dlverses communlcaLlons de la Cour des compLes eL des [urldlcLlons flnancleres, des
documenLs elabores ou deLenus par l'AuLorlLe de la concurrence dans le cadre de ses pouvolrs, des documenLs
admlnlsLraLlfs donL la consulLaLlon ou la communlcaLlon porLeralL aLLelnLe a un secreL proLege par la lol, a la
condulLe de la pollLlque exLerleure, a la sûreLe de l'LLaL, a la securlLe publlque ou a la securlLe des personnes, a la
monnale (llsLe exhausLlve a l'arLlcle 6).
43
Lol n¨ 90-1130 du 19 decembre 1990 porLanL creaLlon de l'Agence de l'envlronnemenL eL de la maiLrlse de
l'energle.
44
uecreL n¨ 39-1203 du 23 ocLobre 1939 relaLlf a l'organlsaLlon admlnlsLraLlve eL flnanclere du 88CM.
43
Lol n¨ 86-1067 du 30 sepLembre 1986 relaLlve a la llberLe de communlcaLlon.
46
ArLlcle L. 221-1 du code foresLler.
47
Lol n¨ 48-306 du 21 mars 1948 de reorganlsaLlon eL coordlnaLlon des LransporLs de voyageurs dans la reglon
parlslenne.
48
uecreL n¨ 2011-32 du 13 [anvler 2011 relaLlf a l'eLabllssemenL publlc de la 8eunlon des musees naLlonaux eL du
Crand Þalals des Champs-Llysees.
49
Lol n¨ 82-1133 du 30 decembre 1982 d'orlenLaLlon des LransporLs lnLerleurs.
30
uoto.socf.com, LesL.daLa-sncf.com eL opeoJoto.ttoosllleo.com, noLammenL.
31
uaLa.raLp.fr.
32
1ranqulllen : la SnCl se meL a l'open daLa, pour amellorer le conforL des voyageurs, 23 [uln 2013
(bttp.//www.pcwotlJ.ft/telepboole/octoolltes,loocemeot-oppllcotloo-los-ooJtolJ-ttoopollleo-socf,5J9J8J,1.btm).
33
SnCl eL CpenSLreeLMap s'assoclenL pour carLographler les gares d'lle-de-lrance, 28 [uln 2013
(bttp.//Joto.socf.com/feeJbocks/122517-socf-opeostteetmop-ossocleot-cottoqtopblet-qotes-lle-ftooce).

22 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Le dro|t d'auteur des agents pub||cs de |'Ltat
La lol n¨ 2006-961 du 1
er
aoûL 2006 relaLlve au drolL d'auLeur eL aux drolLs volslns dans la
socleLe de l'lnformaLlon lnLrodulL, aux arLlcles L. 131-3-1 eL sulvanLs du code de la proprleLe
lnLellecLuelle, la noLlon de dro|t d'exp|o|tat|on d'une muvre cróóe par |'agent d'un serv|ce pub||c
adm|n|strat|f de |'Ltat, dans |'exerc|ce de ses fonct|ons ou d'apròs |es |nstruct|ons reçues. Celul-cl esL
cede de pleln drolL a l'LLaL. un decreL en Consell d'LLaL dolL flxer les modallLes d'appllcaLlon de ces
dlsposlLlons eL deflnlr, en parLlculler, « les cooJltloos Joos lespoelles oo oqeot, ooteot J'ooe oovte,
peot êtte lotétessé oox ptoJolts tltés Je soo exploltotloo poooJ lo petsoooe pobllpoe pol l'emplole,
cessloooolte Jo Jtolt J'exploltotloo, o tetlté oo ovootoqe J'ooe exploltotloo ».
Les echanges condulLs par la mlsslon onL falL apparaiLre une preoccupaLlon forLe, au regard
des r|sques que fa|t peser une accept|on |arge du dro|t d'auteur des agents pub||cs sur |a
qua||f|cat|on [ur|d|que d'|nformat|on pub||que de l'arLlcle 10 de la lol « cAuA ». une aLLenLlon
parLlcullere devra vralsemblablemenL ôLre porLee sur ce polnL, qu'll s'aglsse de preclser les
quallflcaLlons [urldlques prescrlLes par la lol ou, en l'absence de Lelles preclslons, de la redacLlon d'un
evenLuel decreL d'appllcaLlon.
1.1.2.2 les Joooées Jes étobllssemeots, otqoolsmes oo setvlces coltotels et celles Jes
étobllssemeots J´eoselqoemeot et Je tecbetcbe
Selon les dlsposlLlons de l'arLlcle 11, blen qu'elles consLlLuenL des lnformaLlons
publlques, les donnees des eLabllssemenLs, organlsmes ou servlces culLurels eL celles des
eLabllssemenLs d'enselgnemenL eL de recherche sonL reuLlllsees dans des condlLlons
deLermlnees par ces admlnlsLraLlons. ue môme que pour les LÞlC, ces d|spos|t|ons ne sont
en r|en pró[ud|c|ab|es à des |n|t|at|ves convergeant avec |a po||t|que gónóra|e d'ouverture
des donnóes pub||ques.
A ceL egard, les reflexlons du mlnlsLere de la culLure eL de la communlcaLlon sonL
avancees. ues 2009, un groupe de Lravall sur le paLrlmolne culLurel numerlse, preslde par
8runo C8?-LAvCLLLL, conselller maiLre a la Cour des compLes, formulalL des proposlLlons
pour une charLe de la dlffuslon eL de la reuLlllsaLlon des donnees publlques culLurelles
numerlques. ll proposalL noLammenL « -)% +%& ./3,7& !%& +,0%#0%& !% 3$).,+,&/.,"# &",%#.
/)&&, 4"!$3$& -)% +/ &,.)/.,"# 7,#/#0,83% Jo setvlce qestloooolte +% (%34%., et poe solt
oppllpoé oo (3,#0,(% !% 23/.),.$ (")3 +%& ).,+,&/.,"#& #"# 0"44%30,/+%& »
34
.
Þlus recemmenL, le mlnlsLere de la culLure eL de la communlcaLlon a adopLe une
« V%),++% !% 3").% Cpen Data » vlsanL a consollder les « fooJemeots J´oo setvlce pobllc
coltotel oométlpoe ». CeLLe feullle de rouLe prevolL « !,= /0.,"#& poot ooe sttotéqle
oométlpoe Je Jlffosloo et Je téotlllsotloo Jes Joooées pobllpoes oométlpoes Jo secteot
coltotel », noLammenL :
- l'lnscrlpLlon de l'acLlon du mlnlsLere dans une po||t|que de m|se à d|spos|t|on de ses
donnóes pub||ques sur !/./O2")<O73 (acLlon 1) eL la creaLlon d'ouLlls de gesLlon
auLomaLlses faclllLanL le versemenL de donnees publlques sur ce porLall (acLlon 3) ,
- la condulLe d'une óva|uat|on des modò|es óconom|ques des redevances de róut|||sat|on
des donnees publlques dans le secLeur culLurel eL la deLermlnaLlon de sLraLegles
d'ouverLure a meLLre en place (acLlon 6) ,
- la sens|b|||sat|on des producteurs de donnees publlques aux en[eux du numerlque eL de
l'ouverLure des donnees publlques en s'appuyanL sur le reseau des eLabllssemenLs
publlcs du mlnlsLere eL de ses dlrecLlons reglonales (acLlon 9).
L'acLlon 6, qul Lranspose les ob[ecLlfs de la presenLe mlsslon aux donnees culLurelles,
dolL abouLlr a un rendu d'aud|t próvu pour novembre 2013.

34
lottoqet ootte pottlmoloe coltotel, concluslons du groupe de Lravall sur le paLrlmolne culLurel numerlse, 2009.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 23
1.1.2.J les lofotmotloos compottoot Jes Joooées petsoooelles
Selon les dlsposlLlons de l'arLlcle 13 de la lol « cAuA », « les lofotmotloos pobllpoes
compottoot Jes Joooées ò cotoctète petsoooel (%)<%#. 7/,3% +I"*K%. !I)#% 3$).,+,&/.,"# &",.
lotspoe +/ (%3&"##% lotétessée y / 0"#&%#.,, &",. sl l'oototlté Jéteottlce est eo mesote Je les
teoJte /#"#L4%& "); 1 !$7/). !I/#"#L4,&/.,"#, sl )#% !,&("&,.,"# +$2,&+/.,<% ")
3$2+%4%#./,3% +% (%34%. ». Leur reuLlllsaLlon « est sobotJoooée oo tespect Jes Jlsposltloos
Je lo lol oº 78-17 Jo 6 joovlet 1978 telotlve ò l'lofotmotlpoe, oox flcblets et oox llbettés » (lol
« cNll »).
Ln d'auLres Lermes, la lol « cAuA » ne comporLe pas d'|nterd|ct|on gónóra|e de la
reuLlllsaLlon de Lelles donnees mals prevolL des prócaut|ons próa|ab|es.
Þlusleurs [eux de donnees donL la reuLlllsaLlon esL soumlse au palemenL d'une
redevance comporLenL des donnees a caracLere personnel qul ne sonL pas rendues
anonymes, noLammenL :
- les donnees d'ldenLlLe des enLlLes reperLorlees par l'lnÞl ou l'lnSLL ,
- les donnees collecLees dans le cadre d'operaLlons llees a l'lmmaLrlculaLlon des vehlcules
(mlnlsLere de l'lnLerleur) ,
- les donnees de proprleLe lndusLrlelle (lnÞl) ,
- les llsLes de permls de consLrulre (SCeS).
u'auLres [eux de donnees sonL lssus de bases de donnees qul onL eLe rendues
anonymes, par exemple le recensemenL des elemenLs d'lmposlLlon ou les donnees
cadasLrales (uCllÞ), les declslons [urldlcLlonnelles (Cour de cassaLlon, Consell d'LLaL, ulLA)
ou avls d'auLorlLes admlnlsLraLlves (CAuA), les donnees recuelllles pour consLlLuer les bases
du programme de medlcallsaLlon des sysLemes d'lnformaLlon ou ÞMSl (A1lP), ou encore le
reglsLre parcellalre graphlque (ASÞ).
1.1.3 La revlslon de la dlrecLlve de 2003
Adoptóe |e 26 [u|n 2013, |a d|rect|ve 2013/37/uL du ÞarlemenL europeen eL du
Consell v|se à ótendre |e pór|mòtre des donnóes róut|||sab|es, noLammenL aux lnformaLlons
des b|b||othòques, y compr|s les blblloLheques un|vers|ta|res, des musóes eL des arch|ves,
lorsque les drolLs des Llers sur les documenLs, les ˆuvres eL les archlves qul y sonL
enLreposes onL explre.
Ln ce qul concerne les redevances, le drolL de l'unlon flxe desormals un pr|nc|pe de
m|se à d|spos|t|on a des Larlfs llmlLes aux coûts marg|naux, sauf :
- pour les « otqoolsmes Jo secteot pobllc pol soot teoos Je qéoétet Jes 3%0%..%& !%&.,#$%&
1 0")<3,3 )#% (/3. &)*&./#.,%++% !%& 0"M.& llés ò l´occompllssemeot !% +%)3& 4,&&,"#& !%
&%3<,0% ()*+,0 » (2.a) de l'arLlcle 6) ,
- « pot exceptloo, jpoot les] Jocomeots poot lespoels l´otqoolsme Jo secteot pobllc
coocetoé est teoo Je qéoétet Jes tecettes sofflsootes poot coovtlt ooe (/3. &)*&./#.,%++%
!%& 0"M.& /77$3%#.& 1 +%)3 0"++%0.%; 1 +%)3 (3"!)0.,"#; 1 +%)3 3%(3"!)0.,"# %. 1 +%)3
!,77)&,"# », du falL d'une exlgence leglslaLlve ou d'une auLre regle conLralgnanLe (2.b) du
môme arLlcle).
La LransposlLlon de ceLLe dlrecLlve, qul dolL ôLre reallsee au plus Lard le
18 [ullleL 2013, souleve p|us|eurs en[eux : celul de la dóterm|nat|on des ròg|es |mposant a
un servlce publlc de couvr|r une part substant|e||e de cerLalns coûLs, alnsl que celul de la
dóf|n|t|on du n|veau à part|r duque| cette part peuL ôLre conslderee comme substant|e||e.

24 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Ln ouLre, la dlrecLlve encourage la mlse a dlsposlLlon de donnees publlques sous des
formats qu| permettent un tra|tement automat|só
33
.
1.2 Des ||ots de donnóes payantes
1.2.1 Le cadre legal
La lol « cAuA » preclse les condlLlons dans lesquelles l'admlnlsLraLlon peuL
condlLlonner la reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques au versemenL d'une redevance.
L'art|c|e 1S f|xe |'ass|ette de |a tar|f|cat|on, prlnclpalemenL mals pas excluslvemenL,
fondee sur une ana|yse des coûts assumes par le servlce publlc :
- l'admlnlsLraLlon « tleot compte Jes coôts Je 4,&% 1 !,&("&,.,"# Jes lofotmotloos » ,
- ces coûLs lncluenL, le cas echeanL, celul d'un « .3/,.%4%#. (%34%../#. !% +%& 3%#!3%
/#"#L4%& » ,
- « l´oJmlolsttotloo peot oossl teolt compte Jes 0"M.& !% 0"++%0.% %. !% (3"!)0.,"# Jes
lofotmotloos » ,
- la redevance peuL aussl conLrlbuer a une rómunórat|on ra|sonnab|e des
|nvest|ssements de l'admlnlsLraLlon, ceLLe « témooétotloo compteooot, le cos écbéoot,
ooe pott oo tltte Jes !3",.& !% (3"(3,$.$ ,#.%++%0.)%++% ».
L'adm|n|strat|on dolL velller a ce que la LarlflcaLlon deLermlnee sur ces fondemenLs
n'abouLlsse pas a un produlL LoLal superleur a la somme des coûLs eL remuneraLlons
enumeres cl-dessous. Llle ne peut non plus se mónager un accòs pr|v||óg|ó aux |nformat|ons
pub||ques dont e||e pourra|t fa|re un usage commerc|a|. Aussl les lnformaLlons publlques de
MeLeo-lrance sonL-elles facLurees d'un polnL de vue compLable a sa branche commerclale.
Ln appllcaLlon de l'arLlcle 16, le palemenL d'une redevance s'lnscrlL dans un cadre
conLracLuel maLerlallse par la dó||vrance systómat|que d'une ||cence de reuLlllsaLlon qul ne
peuL, hors moLlfs d'lnLerôL general, apporLer de resLrlcLlons a la reuLlllsaLlon ou avolr pour
ob[eL ou effeL de porLer aLLelnLe a la concurrence. Les servlces beneflclanL d'une redevance
dolvenL publler au prealable des llcences Lypes.
L'arLlcle 17 prevolL la mlse a dlsposlLlon d'un reperLolre des lnformaLlons publlques
proposees par le servlce eL la communlcaLlon des bases de calcul reLenues pour la flxaLlon
du monLanL des redevances.
1.2.2 Le cadre reglemenLalre
Le decreL « cAuA » preclse davanLage encore les regles que les servlces beneflclanL
de redevances de reuLlllsaLlon dolvenL respecLer.
Alnsl, l'arLlcle 38, lmpose une pub||cat|on, le cas echeanL sous forme elecLronlque,
du montant des redevances.
Depu|s |e 1
er
[u|||et 2011, ll condlLlonne le recours a la redevance a l'adopLlon d'un
dócret flxanL, apres av|s du Conse|| d'or|entat|on de |'ód|t|on pub||que et de |'|nformat|on
adm|n|strat|ve (CCLÞIA, volr encadre), la ||ste des |nformat|ons pub||ques ou caLegorles
d'lnformaLlons publlques soumlses a redevance. CeLLe llsLe esL rendue pub||que sur un s|te
Internet
36
, cree sous l'auLorlLe du Þremler mlnlsLre, avec la menLlon de l'ldenLlLe du
responsable des quesLlons relaLlves a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques (prevu par

33
La dlrecLlve parle de donnees « llslbles pot mocbloe », pour Lradulre le Lerme anglals « mocbloe teoJoble ».
36
bttp.//Joto.qoov.ft/keJevooces.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 23
l'arLlcle 42 du môme decreL) ou, dans les eLabllssemenLs publlcs admlnlsLraLlfs (LÞA), du
servlce compeLenL en maLlere de llcences.
La compos|t|on du CCLÞIA et de sa format|on chargóe de rendre |'av|s de |'art|c|e 38
Þlace aupres du Þremler mlnlsLre, le CCLÞlA exerce, enLre auLres, une foncLlon d'evaluaLlon,
d'experLlse eL de consell dans le domalne de la mlse a dlsposlLlon des donnees publlques. ll comprend
LrenLe membres, donL un membre du Consell d'LLaL eL un maglsLraL de la Cour des compLes, le
secreLalre general du CouvernemenL, les secreLalres generaux de plusleurs mlnlsLeres, les
represenLanLs des prlnclpales admlnlsLraLlons concernees, le medlaLeur de l'edlLlon publlque, un
represenLanL de l'AssoclaLlon des malres de lrance, des represenLanLs de groupemenLs
professlonnels lnLervenanL dans ces domalnes, alnsl que Lrols personnallLes quallflees deslgnees en
ralson de leurs compeLences dans les domalnes de la dlffuslon legale, de l'edlLlon publlque eL de
l'lnformaLlon admlnlsLraLlve.
La format|on spóc|a||sóe chargee de rendre un avls sur la llsLe des lnformaLlons publlques
donL la reuLlllsaLlon esL soumlse au palemenL d'une redevance esL presldee par le presldenL du
CCLÞlA, asslsLe du vlce-presldenL du CCLÞlA. Ses membres t|tu|a|res sonL le d|recteur du budget ou
son represenLanL, le dlrecLeur de la DILA ou son represenLanL, la dlrecLlon generale du syndlcaL
naLlonal de l'edlLlon (SNL) eL le presldenL du groupemenL françals de l'lndusLrle de l'lnformaLlon
37

(GIII). Ses membres suppleanLs sonL le SGMAÞ ou son represenLanL, le dlrecLeur du servlce
d'lnformaLlon du CouvernemenL (SIG) ou son represenLanL, le vlce-presldenL de la federaLlon
naLlonale de l'lnformaLlon d'enLreprlse eL de la gesLlon des creances (IIGLC) eL un second membre du
GIII.
Source : qoovetoemeot.ft eL organlgramme du CCLÞlA au 20 mars 2013
L'arLlcle 48-1 dlspose que les redevances lnsLlLuees avanL le 1
er
[ullleL 2011
demeurenL soumlses au cadre reglemenLalre anLerleur, sous reserve de l'lnscrlpLlon, avanL
le 1
er
[ullleL 2012, sur le slLe lnLerneL cree en appllcaLlon des dlsposlLlons de l'arLlcle 38. À
dófaut d'une te||e |nscr|pt|on, |es redevances dev|ennent caduques et |es t|tu|a|res de
||cences peuvent róut|||ser |es |nformat|ons en cause gratu|tement.
Les ócarts entre |a ||ste de [u|||et 2012 et |es redevances recensóes par |a m|ss|on
8len qu'ayanL lnlLlalemenL solllclLe l'lnscrlpLlon de redevances sur la llsLe de [ullleL 2012 eL
blen que celles-cl solL Lou[ours recensees sur le slLe du Þremler mlnlsLre, le CenLre naLlonal de la
documenLaLlon pedagoglque
38
(CnuÞ), le CenLre naLlonal d'enselgnemenL a dlsLance
39
(CnLu), le
CenLre lnLernaLlonal d'eLudes pedagoglques
60
(ClLÞ) eL le CenLre d'eLudes eL de recherches sur les
quallflcaLlons (CL8LC) onL repondu que leurs donnees n'eLalenL flnalemenL pas soumlses a ce cadre
[urldlque, compLe Lenu du caracLere edlLorlal des produlLs commerclallses. Le CnuÞ a neanmolns mls
a dlsposlLlon de la mlsslon une reponse au quesLlonnalre adresse aux producLeurs de donnees.
ue môme, la dlrecLlon generale de la compeLlLlvlLe, de l'lndusLrle eL des servlces (uCClS) a
lndlque que l'arLlcle 48-1 du decreL « cAuA » ne s'appllqualL par aux chambres consulalres - la
chambre de commerce eL d'lndusLrle Þarls, les chambres de commerce eL d'lndusLrle eL les chambres
de meLlers perçolvenL des redevances de reuLlllsaLlon de leurs donnees. Llle a exclpe d'un avls de la
CAuA du 4 novembre 2010
61
, qul se declaralL lncompeLenLe pour sLaLuL sur une demande de
reuLlllsaLlon, les lnformaLlons concernees n'eLanL pas publlques au sens de l'arLlcle 10 de la lol

37
« Le Clll esL une assoclaLlon professlonnelle qul regroupe les prlnclpaux acLeurs publlcs eL prlves de l'lndusLrle
de l'lnformaLlon numerlque : producLeurs, redlffuseurs d'lnformaLlon, edlLeurs de loglclels, grands compLes
acheLeurs d'lnformaLlon » (source : gfll.fr).
38
Courrler du dlrecLeur general du 28 mal 2013.
39
Courrler du dlrecLeur general du 22 avrll 2013.
60
Courrler elecLronlque du secreLalre general du 14 mal 2013.
61
Avls 20103106, seance du 4 novembre 2010.

26 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
« cAuA ». La CAuA noLalL que rlen n'lnLerdlsalL la dlffuslon de ces donnees mals que rlen ne l'lmposalL
non plus. nl ces redevances nl l'avls de la CAuA n'onL encore eLe conLesLes devanL le [uge.
1.2.3 La redevance de reuLlllsaLlon, en drolL budgeLalre
Selon le Consell d'LLaL, « les tetmes Je teJevooce poot setvlce teoJo oo Je
témooétotloo poot setvlce teoJo peoveot êtte cooslJétés comme tecoovtoot lo même
ootloo, le secooJ televoot plotôt Je lo tetmlooloqle pol ptévoot eo Jtolt boJqétolte »
62
.
Aussl, le decreL n¨ 2009-137 du 10 fevrler 2009 porLanL aLLrlbuLlon de produlLs aux
budgeLs des mlnlsLeres concernes preclse-L-ll en son arLlcle 1
er
que « les ptoJolts tésoltoot
Je lo témooétotloo Jes ptestotloos éoométées ò l'ottlcle 2 Jo jJéctet oº 2009-151 Jo
10 févtlet 2009 telotlf ò lo témooétotloo Je cettolos setvlces teoJos pot l'ítot cooslstoot eo
ooe volotlsotloo Je soo pottlmoloe lmmotétlel] soot otttlboés oo boJqet Je cbopoe mlolstète
coocetoé », les credlLs correspondanLs eLanL ouverLs selon la procedure des fonds de
concours, apres avls de l'AÞlL.
La declslon 5yoJlcot ootloool Jes ttoospotteots oétleos du Consell d'LLaL preclse que
ceLLe rómunórat|on, donL le monLanL esL flxe unllaLeralemenL par l'admlnlsLraLlon, esL
« !%4/#!$% 1 !%& )&/2%3& %# <)% !% 0")<3,3 +%& 0>/32%& !I)# &%3<,0% ()*+,0 !$.%34,#$ j.] »
eL « ttoove so 0"#.3%(/3.,% !,3%0.% !/#& +%& (3%&./.,"#& 7")3#,%& (/3 +% &%3<,0% »
63
. CeLLe
[urlsprudence a eLe lnflechle en 2007 : « ooe teJevooce poot setvlce teoJo Jolt
esseotlellemeot ttoovet ooe coottepottle Jltecte Joos lo ptestotloo footole pot le setvlce »
64
.
kecours à |a redevance et |og|que de coûts
CompLe Lenu du llen dlrecL enLre le servlce rendu eL la redevance, la [urlsprudence comme la
docLrlne admlnlsLraLlve en dedulsenL un rapporL clalr enLre la LarlflcaLlon reLenue eL les coûLs a couvrlr.
Þour le Consell d'LLaL, le « tecoots ò oo flooocemeot pot l'osoqet o sooveot, et loqlpoemeot, poot
cotollolte ooe llolsoo eotte tecettes et Jépeoses, solt poe le setvlce coocetoé béoéflcle Je l'ootooomle
floooclète, solt po'll y olt, oo selo Jo boJqet Je l'ítot, offectotloo Jes tecettes cottespooJoot oox
sommes vetsées pot les osoqets ò lo coovettote Jes Jépeoses Jo setvlce pol téollse les ptestotloos. uoos ce
cos, !$(%#&%& %. 3%0%..%& #% (%)<%#. :.3% !$.%34,#$%& ,#!$(%#!/44%#. +%& )#%& !%& /).3%&. Ao
Jemeotoot, oo ttoove lcl les lJées Je coottepottle et J'épolvoleoce pol fooJeot lo ootloo Je teJevooce
téclomée ò Jes osoqets . !8& +"3& -)% 0%++%C0, %&. +/ 0"#.3%(/3.,% !% &%3<,0%& -), +%)3 &"#. 3%#!)& %. !",. %#
3%7+$.%3 +/ </+%)3; ,+ (/3/^. #/.)3%+ !% 3/((3"0>%3 +% (3"!),. !% 0%& 3%!%</#0%& !) 0"M. !%& &%3<,0%&
-)I%++%& 7,#/#0%#. »
65
.
Le SCC rappelle, dans son gulde de leglsLlque, que « !/#& +I>L(".>8&% "_ +% 4"#./#. !% +/
3%!%</#0% %#<,&/2$% #% &%3/,. (/& +% 4:4% (")3 .")& +%& )&/2%3& (cf. lofto, moJolotloo Jes totlfs), ,+
7/)!3/ &I/(()L%3 !/#& +/ 4%&)3% !) ("&&,*+%; &)3 +%& $+$4%#.& .,3$& !% +/ 0"4(./*,+,.$ /#/+L.,-)% Jo
setvlce . ce o'est eo effet po'ò tltte sobslJlolte, optès ovolt coostoté l'lmposslblllté J'lJeotlflet le coôt
lmpotoble ò cbopoe cotéqotle J'osoqets, poe le joqe oJmettto ooe évolootloo fotfoltolte »
66
.
La concepLlon LradlLlonnelle de l'equlvalence sLrlcLe enLre le monLanL de la redevance eL le
coûL du servlce a neanmolns eLe assouplle, l'admlnlsLraLlon pouvanL lnLegrer une [usLe remuneraLlon
des drolLs de proprleLe lnLellecLuelle, ne seralL-ce que lorsque les reuLlllsaLlons sonL commerclales
67
.
Ln LouL eLaL de cause, |a rómunórat|on pour serv|ces rendus est à d|st|nguer de |a
taxe, qu| n'est |a contrepart|e d'aucun serv|ce. Þour le Consell consLlLuLlonnel, une

62
LLude du CL de 2002, p. 10.
63
CL, Ass., 21 novembre 1938, SyndlcaL naLlonal des LransporLeurs aerlens, 8ec. p. 378.
64
CL, Ass., 16 [ullleL 2007, SyndlcaL naLlonal de defense de l'exerclce llberal de la medeclne a l'hôplLal, n¨ 293229.
63
LLude CL, p. 16.
66
Culde de leglsLlque, 3.2.8. Creer, modlfler ou supprlmer une redevance, SCC, verslon du 20 [uln 2012.
67
CL, Ass., 10 [ullleL 1996, ulrecL Mall ÞromoLlon eL auLres, n¨ 168702

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 27
redevance desLlnee a couvrlr noLammenL les depenses d'un conLrôle relevanL de la mlsslon
de servlce publlc, « o´est pos oolpoemeot lo coottepottle J´oo setvlce teoJo » , « elle o, Jès
lots, le cotoctète J´ooe toxe poe l´ottlcle J4 Je lo coostltotloo tésetve ò lo lol »
68
. Þar allleurs,
|es redevances perçues par des ótab||ssements pub||cs à caractòre adm|n|strat|f « !%&.,#$%
1 /&&)3%3 +% 7,#/#0%4%#. !%& !$(%#&%& !% .").% #/.)3% -), ,#0"4*%#. F1 0%&
$./*+,&&%4%#.&H #% 0"#&.,.)%#. (/& FGH !%& 3$4)#$3/.,"#& (")3 &%3<,0%& 3%#!)& FGH 0%&
3%!%</#0%& !",<%#. :.3% 3/#2$%& (/34, +%& ,4("&,.,"#& !% .").% #/.)3% Joot l´ottlcle J4 Je
lo coostltotloo tésetve oo léqlsloteot le solo Je flxet les tèqles coocetooot l'osslette, le toox et
les moJolltés Je tecoovtemeot »
69
.
ue plus, |a [ur|sprudence const|tut|onne||e encadre fortement |a procódure des
fonds de concours. La declslon n¨ 94-331 uC rappelle que les pr|nc|pes d'un|tó et
d'un|versa||tó budgóta|res « 7"#. "*&./0+% 1 0% -)% !%& !$(%#&%& -), FGH (3$&%#.%#. FGH (/3
#/.)3% )# 0/3/0.83% (%34/#%#. oe soleot pos ptlses eo cbotqe pot le boJqet oo &",%#.
7,#/#0$%& (/3 !%& 3%&&")30%& -)% 0%+),C0, #% !$.%34,#% (/& ». Cela s'appllque aussl « oox
boJqets oooexes, Joot les Jépeoses J´exploltotloo solveot les mêmes tèqles poe les Jépeoses
otJlooltes Jo boJqet »
70
.
Les dlsposlLlons de l'arLlcle 13 de la lol « cAuA » evoquenL la posslblllLe pour
l'admlnlsLraLlon de Lenlr compLe des coûLs de producLlon eL de collecLe des lnformaLlons.
Llles n'auLorlsenL cependanL pas expllclLemenL la redevance a flnancer ces coûLs. Þar vole de
consequence, ll convlenL de t|rer |es consóquences de |a [ur|sprudence const|tut|onne||e
sur |es redevances dont |a tar|f|cat|on a vocat|on à couvr|r une part|e des coûts de
product|on ou de co||ecte d'|nformat|ons pub||ques, fonct|ons qu| |ncombent au serv|ce
pub||c et revôtent un caractòre permanent.
1.2.4 Les beneflclalres de redevances, souvenL de[a dlffuseurs de donnees graLulLes
La pluparL des servlces LlranL des receLLes de redevances de reuLlllsaLlon
d'lnformaLlons publlques sonL, par allleurs, d|ffuseurs de donnóes pub||ques gratu|tes,
notamment dans |e cadre de |eurs m|ss|ons de serv|ce pub||c. Ln d'auLres Lermes,
l'exlsLence d'une redevance n'esL pas Lou[ours
71
un obsLacle a une pollLlque, par allleurs
acLlve, d'ouverLure des donnees publlques.
Alnsl, l'lnSLL eL l'ensemble des servlces sLaLlsLlques mlnlsLerlels sonL charges d'une
mlsslon de dlffuslon d'lnformaLlons publlques. un volume lmporLanL de donnees produlLes
par ceLLe dlrecLlon generale des mlnlsLeres economlques eL flnanclers esL dlsponlble sur
leurs slLes lnLerneL comme sur Joto.qoov.ft. ue môme, plusleurs eLabllssemenLs publlcs (lCn
eL SPCM, par exemple) proposenL leur porLall d'ouverLure de donnees au grand publlc
(Céopottoll, Joto.sbom.ft). Le Sl8CCM, les [urldlcLlons eL la CAuA, s'lls ne proposenL pas le
LelechargemenL lnLegral ou d'exLracLlons de bases de donnees, onL mls en place des porLalls
d'acces comporLanL un moLeur de recherche.
1.3 Des redevances d|versement mot|vóes
L'arLlcle 13 de la lol « cAuA » ne preclse pas les moLlfs, auLres que ceux fondes sur
une analyse des coûLs
72
, qul [usLlflenL l'lnsLlLuLlon d'une redevance de reuLlllsaLlon
d'lnformaLlons publlques. Les arLlcles 38 eL 48-1 du decreL du 30 decembre 2003 ne les
preclsenL pas davanLage.

68
Cons. consL, 16 novembre 1977, declslon n¨ 77-100 L.
69
Cons. consL, 23 [uln 1982, declslon n¨ 82-124 L.
70
Cons. consL, 29 decembre 1994, declslon n¨ 94-331 uC.
71
volr lofto.
72
volr sopto.

28 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Þour auLanL, les servlces publlcs admlnlsLraLlfs qul perçolvenL acLuellemenL des
redevances meLLenL en avanL des moLlvaLlons nombreuses. CerLalnes de ces moLlvaLlons
sonL comprehenslbles. u'auLres, peuL-ôLre [usLlflables lnlLlalemenL, sonL plus conLesLables.
Le recensemenL de ces moLlvaLlons, auquel la mlsslon a procede lncldemmenL, n'a
pas vocaLlon a eLabllr une llsLe de [usLlflcaLlons leglLlmanL l'lnsLlLuLlon ou le malnLlen de ces
redevances. ll n'a pas non plus vocaLlon a monLrer du dolgL Lel ou Lel producLeur de
donnees : les admlnlsLraLlons concernees ne se sonL pas Lou[ours lnLerrogees sur ces
moLlvaLlons avanL le lancemenL de ceLLe mlsslon , les moLlfs avances sonL parfols l'herlLage
de praLlques anclennes.
Ce recensemenL esL, en LouL eLaL de cause, Lres lnsLrucLlf, en ce qul concerne les
ob[ecLlfs lnlLlalemenL ou acLuellemenL poursulvls par les redevances.
1.3.1 L'expresslon d'un besoln budgeLalre
Le moLlf mls en avanL pour l'lnsLlLuLlon, le malnLlen ou l'augmenLaLlon d'une
redevance de reuLlllsaLlon esL le plus souvenL budgeLalre. ll recouvre des ob[ecLlfs Lres
varles.
1.J.1.1 lo coovettote Jo coôt motqlool Je Jlffosloo
Le prlnclpal besoln budgeLalre mls en avanL esL lle a la couverture du coût de |a m|se
à d|spos|t|on des donnees, c'esL-a-dlre le coûL lle a la dlffuslon d'une donnee
supplemenLalre. Þres des Lrols quarLs des redevances sonL alnsl [usLlfles, môme sl ceLLe
[usLlflcaLlon n'esL pas excluslve d'auLres besolns budgeLalres.
CeLLe moLlvaLlon esL evoquee LanL pour les lnvesLlssemenLs en cours
d'amorLlssemenL que pour ceux prevus dans le fuLur.
1.J.1.2 lo Jlvetslflcotloo Jes sootces Je teveoos
Þour la molLle des servlces au molns, les receLLes Llrees de la reuLlllsaLlon
d'lnformaLlons publlques sonL regardees comme des « mootoots loJlspeosobles ò l'$-),+,*3%
!) *)!2%. », qul « dolveot petmettte J'offtootet les Jlfflcoltés ò veolt (cbotqes Je petsoooel
ctolssootes, sobveotloo boJqétolte eo bolsse) ». Þour Lel eLabllssemenL publlc,
« l´ooqmeototloo slqolflcotlve Jes teJevooces jsetolt] loJlspeosoble oo molotleo Je
l´épolllbte floooclet j.] ! #$%&' ()* +* #,&()* ! -,-&*. &* '$%/ 0$#1*&'2 1,. ,%++*).' ».
CeLLe preoccupaLlon s'lnscrlL dans la conLlnulLe des lnsLrucLlons adressees aux
operaLeurs, dans le cadre de la revlslon gónóra|e des po||t|ques pub||ques (kGÞÞ), dans le
sens d'une dlverslflcaLlon de leurs modes de flnancemenL eL d'un developpemenL de leurs
ressources propres : « !"#$ &' !( )#(*$+"#,()-"* &. /01234 '* 5)(6!-$$','*) 7.6!-8 9
cotoctète oJmlolsttotlf, Jes "*K%0.,7& !% !$<%+"((%4%#. !%& 3%&&")30%& (3"(3%& !"# %#%
!"##$%& ( )*$+,-).&&%/%#+0 #"+,//%#+ !,#& )% cOl jcoottot J´objectlfs et Je petfotmooce]
2010-2012. cette sttotéqle est eocote plos offltmée Joos le cOl 201J-2016. Alosl, le
Jéveloppemeot Jes teJevooces est Jeveoo oo oxe sttotéqlpoe Jo Jéveloppemeot Jo
5nOM ».
uans le conLexLe budgeLalre acLuel, quand b|en môme |'óqu|||bre budgóta|re de
cerLalns servlces sera|t assuró, le produlL de la redevance peuL consLlLuer une « 3%0%..%
/00%&&",3% », parfols quallflee oralemenL de « 3%0%..% !% ("0>% », alors que les marges de
manˆuvre sonL de plus en plus llmlLees.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 29
1.J.1.J lo coovettote J´ooe pottle Jes coôts llées ò lo mlssloo Je setvlce pobllc
La lol « cAuA » auLorlse expllclLemenL l'admlnlsLraLlon a « teolt compte Jes coôts Je
collecte et Je ptoJoctloo Jes lofotmotloos » pour l'elaboraLlon de la LarlflcaLlon
73
(arLlcle 13).
Aussl, la pluparL des servlces pour lesquels lls sonL Lres eleves [usLlflenL-lls leurs redevances
par la couverLure de ces coûLs :
- pour Lel eLabllssemenL, « +9`./. #I/L/#. (/& +%& 4"L%#& !% 7,#/#0%3 ,#.$23/+%4%#. +%
0"M. !% 0"#&.,.).,"#; !I%#.3%.,%# %. !% !,77)&,"# F!%&H ,#7"34/.,"#&, ooe ./3,7,0/.,"# o
été $./*+,% !/#& +% *).; !8& +I"3,2,#%, Je tépottlt lo coovettote Jes coôts eotte cette
fotme Je teJevooce et lo sobveotloo vetsée pot l'ítot ò l'lostltot, oottemeot Jlt !%
3$(/3.,3 +% 7,#/#0%4%#. !% +/ 0"++%0.% %. !% +/ !,77)&,"# !%& !"##$%& %#.3% +I,4(a. %.
+I).,+,&/.%)3 7,#/+ » ,
- pour Lel auLre, « +9"*K%0.,7 %&. !% 7/,3% (/3.,0,(%3 (+).a. +%& ).,+,&/.%)3& b%. 3$).,+,&/.%)3&c
!,3%0.& -)% +%& 0"#.3,*)/*+%& oox coôts Je ptoJoctloo et Je Jlffosloo, Joos oo cootexte
boJqétolte Je bolsse Je lo jsobveotloo poot cbotqe Je setvlce pobllc] et Je boosse Jes
cbotqes ».
CompLe Lenu des preoccupaLlons de ces servlces, la formulaLlon de ceLLe
[usLlflcaLlon budgeLalre semble parfols prendre la forme des elemenLs de langage qul
seralenL presenLes lors d'une negoclaLlon budgeLalre : « &/)7 1 0% -)% +/ &)*<%#.,"# !9`./.
<%3&$% FGH &",. 0"#0"4,./44%#. /)24%#.$% !9/)./#.; /+"3& -)% +% 0"#.%=.% *)!2$./,3%
/0.)%+ #% &9L (3:.% (/&; F+9$./*+,&&%4%#.H &%3/ 0"#.3/,#. !% 3$!),3% +% 3L.>4% !%&
,#<%&.,&&%4%#.& Je bose pol setveot ò ptoJolte les Joooées pobllpoes j.] ce pol oo flool
pèseto sot lo poollté Je ces Joooées. A ootet poe le mootoot Jes tessootces est J´oo otJte Je
qtooJeot slqolflcotlf pot toppott oox poelpoes mlllloos J´eotos JéJlés oox lovestlssemeots
j...] jl´étobllssemeot] estlme po'll est tolsooooble Je JemooJet oox osoqets oo toox Je
pottlclpotloo comptls eotte 1 et 5 X Jes coôts Je ptoJoctloo ».
1.3.2 La volonLe de proposer une offre de quallLe
1.J.2.1 lo volotlsotloo Jo pottlmoloe lmmotétlel Je l´ítot
Le rapporL LLv?-!Cu?L1
74
lnclualL les donnees publlques parml les acLlfs lmmaLerlels
de l'LLaL lnsufflsammenL mls en valeur. ue falL, sponLanemenL ou avec l'accompagnemenL
speclflque de l'AÞlL, plusleurs servlces admlnlsLraLlfs onL commence ou conLlnue a dlffuser
leurs donnees publlques dans un ob[ect|f de va|or|sat|on : alnsl, pour Lelle dlrecLlon
d'admlnlsLraLlon cenLrale, « lo mlse eo ploce J'ooe ./3,7,0/.,"# !$23%&&,<%
75
et (+)&
/00%&&,*+% /)= )&/2%3& olosl poe J'ooe llceoce Je téotlllsotloo commetclole o petmls Je
volotlset jl´lofotmotloo pobllpoe] eo focllltoot soo exploltoblllté et lo teJlffosloo Je ptoJolts
composltes ootommeot ò osoqe commetclol ».
ue môme, l'eLaL recaplLulaLlf des credlLs de fonds de concours eL aLLrlbuLlons de
produlLs pour 2011 eL 2012, annexe au pro[eL de lol de flnances pour 2013, falL reference a
la valorlsaLlon du paLrlmolne lmmaLerlel du Consell d'LLaL eL des auLres [urldlcLlons
admlnlsLraLlves (programme 163). Le produlL de la redevance de reuLlllsaLlon des
lnformaLlons lssues du sysLeme d'lmmaLrlculaLlon des vehlcules esL raLLache a deux
programmes de la mlsslon AJmlolsttotloo qéoétole et tettltotlole Je l´ítot par une
aLLrlbuLlon de produlLs lnLlLulee « volotlsotloo Jo pottlmoloe lmmotétlel Je l´ítot ».

73
La perLlnence [urldlque de ceLLe prlse en compLe esL dlscuLee sopto. Ses effeLs poLenLlels sur le flnancemenL du
servlce publlc sonL evoques lofto.
74
L'economle de l'lmmaLerlel, La crolssance de demaln, M. LLv?, !.-Þ. !Cu?L1, novembre 2006.
73
La quesLlon de la perLlnence des modeles de LarlflcaLlon esL dlscuLee lofto.

30 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
1.J.2.2 le Jéveloppemeot J´ooe offte
1res souvenL, la mlse en place d'une redevance esL concomlLanLe avec la mlse en
place d'une offre de donnees publlques, en l'absence de dlsposlLlf de dlffuslon. Comme
l'ecrlL le SCeS, « ll o´y o Jooc #, ("+,.,-)% 0"44%30,/+%; ") 4/3N%.,#2; 4/,& 3$("#&% 1 )#
*%&",#, eo folsoot ptofltet les octeots ptlvés ocbetoot les llstes Je leot exlsteoce, soos po´lls
oleot ò soppottet les coôts J´lovestlssemeot ttès lmpottoots lobéteots oo tossemblemeot Jes
lofotmotloos émoooot Je tootes les commooes Je ltooce ».
Selon les moyens engages pour produlre ou collecLer le [eu de donnees, le
poslLlonnemenL des servlces publlcs concernes dlverge senslblemenL :
- d'une parL, le falL de proposer une offre payanLe pour les reuLlllsaLeurs peuL ôLre avance
comme l'unlque moyen de formu|er, par a|||eurs, une offre gratu|te pour |e grand
pub||c - pour le Sl8CCM, « lo téotlllsotloo Jes Joooées o´est Jooc po´ooe fooctloo
oooexe qéoétoot oojootJ´bol Jes tessootces pol petmetteot le flooocemeot Jo slte
J´lotétêt qéoétol Joos oo cootexte boJqétolte coottolot. lo Jlspotltloo oo lo fotte
Jlmlootloo Je ces tessootces vleoJtolt temettte eo coose l´exlsteoce Jo slte et pottoot lo
footoltote Je Joooées » ,
- o coottotlo, au molns un servlce, qul dlffuse graLulLemenL ses donnees publlques bruLes,
a deflnl son offre payanLe en lul asslgnanL des caracLerlsLlques analogues a celles des
Laxes plgouvlennes
76
: « les totlfs Je tobleoox sot mesote oot été étoblls Joos l'objectlf Je
coovtlt les coôts motqlooox Je mlse ò Jlsposltloo Jes Joooées, et Je téJolte lo JemooJe
petsoooollsée poot "3,%#.%3 +%& 4"L%#& &)3 )#% "773% &./#!/3!,&$% » gratu|te (servlce
sLaLlsLlque mlnlsLerlel du mlnlsLere de l'agrlculLure).
1.J.2.J l´oméllototloo Je lo poollté Je cette offte
CrlsLalllsanL les debaLs lors d'une Lable ronde sur le drolL de l'ouverLure des donnees
publlques organlsee fln mal 2013 pendanL le forum du Clll, la quesLlon de la quallLe de
l'offre - c'esL-a-dlre la quallLe des donnees eL des sysLemes de mlse a dlsposlLlon de ces
donnees mals aussl la dlsponlblllLe eL la conLlnulLe de ces sysLemes - consLlLue
naLurellemenL une preoccupaLlon lmporLanLe pour les dlffuseurs comme pour les
uLlllsaLeurs eL reuLlllsaLeurs d'lnformaLlons publlques. Alnsl, blen qu'll encourage l'ouverLure
de donnees publlques a LlLre graLulL, le Clll demande aussl a l'LLaL de « velllet ò ce poe
l'otqoolsme pobllc jJlffoseot Je Joooées] coosetve oo volome a mlnlma Je tecettes
qlobolemeot lJeotlpoe ò celol qéoété vla le fooctloooemeot octoel Jes llceoces eo l'obseoce
Je ooovelles sootces Je flooocemeot Je l'otqoolsme, oflo Je qotootlt lo poollté et lo
péteoolté Jes Joooées ».
Aussl, la redevance esL, semble-L-ll, perçue comme le me|||eur moyen de róa||ser
des vór|f|cat|ons ou des contrð|es de cohórence sur |es donnóes, avanL leur dlffuslon a un
secLeur prlve. Celul-cl esL regarde, a [usLe LlLre, comme exlgeanL, ceLLe exlgence pouvanL se
manlfesLer dans le cadre de negoclaLlons commerclales comme dans le cadre de procedures
conLenLleuses. Selon l'admlnlsLraLlon, le cadre contractue| offrlralL une securlLe [urldlque
mlnlmale aux coconLracLanLs. Son caracLere commerc|a| donc nógoc|ó permeLLralL de mleux
anLlclper les besolns de la cllenLele. Llle accorde de la souplesse dans le reglemenL
d'evenLuels dlfferends, grâce a des presLaLlons supplemenLalres non facLurees
(reLralLemenLs supplemenLalres ou correcLlons de bases de donnees, par exemple) ou des
gesLes commerclaux a echeance de la llcence. Ce que recherche |'adm|n|strat|on, |orsque |a

76
une Laxe plgouvlenne vlse a lnLernallser les exLernallLes negaLlves des acLlons d'agenLs economlques. Ln
d'auLres Lermes, elle a pour ob[ecLlf d'lnclLer ses assu[eLLls a abandonner un comporLemenL en le soumeLLanL a la
conLrlbuLlon publlque. La Laxe a vocaLlon a s'eLelndre lorsque le comporLemenL Laxe dlsparaiL. Þar exemple, un
lmpôL reposanL sur le prlnclpe du « polloeot-poyeot » esL une Laxe plgouvlenne.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 31
qua||tó de ses donnóes est m|se en cause, c'est probab|ement auss| |a d|scrót|on de ce
cadre conLracLuel eL commerclal : ll esL aussl de l'lnLerôL blen comprls du coconLracLanL
prlve de ne pas remeLLre en cause publlquemenL la quallLe de donnees qul compose son
offre de blens ou de servlces.
Þour auLanL, ll semble necessalre de dlsLlnguer Lres clalremenL ce qul releve du
cadre conLracLuel, lle a la cesslon d'une llcence avec des condlLlons generales d'uLlllsaLlon ou
de reuLlllsaLlon, de ce qul releve du cadre commerclal, lle au versemenL d'une remuneraLlon
pour servlces rendus. L'engagemenL de quallLe, s'll exlsLe, esL prls vls-a-vls du LlLulalre de la
llcence. ue môme, le nombre souvenL llmlLe de reuLlllsaLeurs de donnees publlques
soumlses a redevance, conLlngenLe les reLours d'experlence quanL a la quallLe de donnees
publlques uLlllsees par les servlces publlcs eux-mômes, que ce solL pour eclalrer la declslon
publlque ou pour lnformer les clLoyens eL leur represenLaLlon naLlonale.
Ln somme, l'en[eu souleve par la quesLlon de la quallLe de l'lnformaLlon publlque eL
des offres de dlffuslon paraiL davanLage llee a la cra|nte d'une rem|se en cause de
|'omn|sc|ence ou de |'|nfa||||b|||tó des serv|ces de |'Ltat, que les nouvelles Lechnologles
faclllLenL - les procedes de verlflcaLlon de coherence eLanL alsemenL auLomaLlsables, le
rlsque (ou pluLôL la chance) de deceler une erreur esL plus grand, ne seralL-ce que
sLaLlsLlquemenL. Cr |a po||t|que d'ouverture des donnóes pub||ques v|se [ustement à
accro|tre |a transparence du fonct|onnement de |'adm|n|strat|on et, partant, à apa|ser |es
re|at|ons entre |es autor|tós pub||ques et |es c|toyens.
1.3.3 u'auLres moLlvaLlons souvenL defenslves
1.J.J.1 lo téqolotloo Je lo JemooJe
Le rapporL LLv?-!Cu?L1 recommandalL, des 2006, « jJ´] occélétet lo mlse eo llqoe
Jes Joooées pobllpoes »
77
. Þlus recemmenL encore, le polnL 7 de la charLe du C8 pour
l'ouverLure des donnees publlques falsalL reference a « oo lotqe occès oox Joooées
pobllpoes ».
ÞourLanL, plus d'un Llers des servlces publlcs admlnlsLraLlfs percevanL des
redevances dans le cadre de la reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques evoquenL la rógu|at|on
de |a demande, en vo|ume, comme moLlvaLlon de l'lnsLlLuLlon ou du malnLlen de ceLLe
ressource. Þour Lelle dlrecLlon d'admlnlsLraLlon cenLrale, « +/ 3%!%</#0% / )# %77%.
3$2)+/.%)3 -), $<,.% +%& !%4/#!%& &("#./#$%& %. "*+,2% /,#&, +% 0"44/#!,./,3% 1
&9,#.%33"2%3 &)3 &/ (3"(3% 0/(/0,.$ 1 3$).,+,&%3 %. %=(%3.,&%3 +%& !"##$%& %. &)3 +/ (%3.,#%#0%
!% &"# 4"!8+% $0"#"4,-)% ». 1el eLabllssemenL publlc abonde dans le môme sens, en ce
que la redevance « évlte Je tecevolt Jes JemooJes ttop oombteoses poot poovolt les
sotlsfolte oo exotbltootes ». Cela re[olnL l'ldee d'un « tlcket moJétoteot », qul n'apparaiL plus
dans les clrculalres du Þremler mlnlsLre depuls la clrculalre de 1994.
Ce ralsonnemenL semble fraglle, pulsqu'll s'lnscrlL dans une perspect|ve de nombre
de róut|||sateurs constant et tròs restre|nt, a|ors que |'ob[ect|f de |a po||t|que d'ouverture
des donnóes pub||ques est b|en une cro|ssance de ce nombre et une |og|que de d|ffus|on
mass|ve au coût marg|na|. Þour Lelle dlrecLlon d'admlnlsLraLlon cenLrale, « lo sopptessloo Je
lo teJevooce et ooe qtotolté Jes lofotmotloos cooJoltoleot ò folte soppottet pot lo
collectlvlté Jes coôts Je moloteoooce J'ooe cboioe otlllsée pot joo oombte ttès téJolt Je]
llceoclés ».
Ce ralsonnemenL aLLelnL une auLre llmlLe lorsque la cralnLe d'une reuLlllsaLlon
masslve esL llee a une cra|nte v|s-à-v|s d'usages que certa|ns souha|tera|ent vo|r davantage

77
L'economle de l'lmmaLerlel, La crolssance de demaln, rapporL remls par M. LLv?, !.-Þ. !Cu?L1 au mlnlsLre de
l'economle, des flnances eL de l'lndusLrle, novembre 2006.

32 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
contrð|ós. Þar allleurs, |'adm|n|strat|on s'|nqu|òte parfo|s du r|sque de content|eux, vecLeur
de Lravall supplemenLalre. 1elle dlrecLlon d'admlnlsLraLlon cenLrale cralnL alnsl, ouLre une
« pette Je teveoos », un « 3,&-)% /003) !% !%4/#!%& !% (3$0,&,"#& %. +% 0/& $0>$/#. !%
0"#.%#.,%)= », « eottoiooot ooe sotcbotqe Je ttovoll poot les petsoooels ». u'une parL, sans
qu'll solL besoln de porLer une appreclaLlon sur la quallLe des donnees concernees, le rlsque
de conLenLleux esL probab|ement ||ó au degró de conf|ance de |a re|at|on entre |'Ltat et |es
potent|e|s róut|||sateurs, noLammenL en Lermes de Lransparence de l'lnformaLlon les
concernanL , d'auLre parL, d'auLres moyens exlsLenL pour llmlLer les recours conLenLleux
abuslfs (frals lrrepeLlbles
78
ou amende
79
, par exemple).
Ln LouL eLaL de cause, dans l'une de ses branches, ceLLe moLlvaLlon esL
comprehenslble : selon une dlrecLlon d'admlnlsLraLlon cenLrale, la suppresslon de la
redevance « poottolt cooJolte ò ooe moltlpllcotloo Je JemooJes poe jle setvlce] ootolt le
plos qtooJ mol ò cooteotet et Joot lo plopott oe coottlboetoleot ln flne ò oocoo
Jéveloppemeot Je ptojets et Je ptoJolts ò voleot ojootée ». ll semble cerLes contestab|e de
penser que |'adm|n|strat|on sera|t |a m|eux à môme d'|dent|f|er, quant|tat|vement et
qua||tat|vement, |es pro[ets et produ|ts à va|eur a[outóe. Þour auLanL, l'admlnlsLraLlon a
connu des expór|ences ponctue||es de |ancements de porta|| « 23/#! ()*+,0 » entachós de
prob|òmes techn|ques
80,81
.
La cra|nte eprouvee par un servlce d'ôtre submergó par |es demandes de
reuLlllsaLlon eL de ne pas ôtre capab|e d'y rópondre de man|òre sat|sfa|sante, en Lermes de
capaclLes Lechnlques comme en Lermes de moyens humalns, peuL paraiLre [usLlflee. ues lors,
|a róf|ex|on do|t porter, au n|veau |nterm|n|stór|e|, sur |es perspect|ves de mutua||sat|on
des lnfrasLrucLures Lechnlques et de móthodo|og|e d'ouverLure de plus en plus large des
donnees publlques. A ceL egard, l'organlsaLlon par la mlsslon LLalab de la formaLlon des
admlnlsLraLlons, evoquee dans la feullle de rouLe du CouvernemenL
82
, semble aller dans le
bon sens.
Accro|ssement de |a demande et protect|on de |a v|e pr|vóe
Lorsque les lnformaLlons publlques commerclallsees comporLenL des donnees a
caracLere personnel, |'adm|n|strat|on est tenue de protóger |a v|e pr|vóe des propr|óta|res
de ces donnóes. Alnsl que le dlspose l'arLlcle 13 de la lol « cAuA », « les lofotmotloos
pobllpoes compottoot Jes Joooées ò cotoctète petsoooel peoveot folte l'objet J'ooe

78
« uans LouLes les lnsLances, le [uge condamne la parLle Lenue aux depens ou, a defauL, la parLle perdanLe, a
payer a l'auLre parLle la somme qu'll deLermlne, au LlLre des frals exposes eL non comprls dans les depens. Le [uge
LlenL compLe de l'equlLe ou de la slLuaLlon economlque de la parLle condamnee. ll peuL, môme d'offlce, pour des
ralsons Llrees des mômes conslderaLlons, dlre qu'll n'y a pas lleu a ceLLe condamnaLlon » (arLlcle L. 761-1 du code
de [usLlce admlnlsLraLlve).
79
« Le [uge peuL lnfllger a l'auLeur d'une requôLe qu'll esLlme abuslve une amende donL le monLanL ne peuL
exceder 3 000 euros » (arLlcle 8. 741-12 du code de [usLlce admlnlsLraLlve).
80
« ues la mlse en llgne du •CeoporLall‚, les demandes de connexlon onL depasse de clnq fols les esLlmaLlons,
engendranL un blocage des serveurs •‡‚. SulLe a ces problemes, une page d'excuses a eLe mlse en place le Lemps
de mulLlpller les serveurs eL les acces, LouL en permeLLanL a envlron 3 000 lnLernauLes par heure d'acceder a la
vlsuallsaLlon des phoLos. une semalne plus Lard, le slLe n'eLalL Lou[ours pas correcLemenL accesslble (Lemps de
reponse Lres long eL acces llmlLe, eL souvenL ln[olgnable môme en plelne nulL) », dans ‹l…lpedla
(bttp.//ft.wlklpeJlo.otq/wlkl/Céopottoll_(ltooce)#Nolssooce_Jo_ptojet_et_Jlfflcoltés_Je_loocemeot).
81
« Le slLe lrance.fr •‡‚ souffre de plusleurs bugs pour sa LouLe [eune vle. 1ou[ours en verslon bôLa, ll esL souvenL
lncapable d'afflcher le conLenu d'une page. Le vlslLeur se reLrouve au conLralre avec une page blanche dans une
mulLlLude de cas, noLammenL lors de l'uLlllsaLlon du moLeur sans douLe surcharge », dans Couacs en serle pour le
slLe lrance.fr, ÞClnpacL, 14 [ullleL 2010 (bttp.//www.pclopoct.com/oews/58277-ftooceft-boq-poqes-bloocbes-
ftooce.btm).
82
« 4. La mlsslon LLalab organlsera la formaLlon des admlnlsLraLlons pour une reuLlllsaLlon efflcace des donnees
publlques », feullle de rouLe du CouvernemenL (p. 29).

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 33
téotlllsotloo solt lotspoe lo petsoooe lotétessée y o cooseotl, solt sl l'oototlté Jéteottlce est
eo mesote Je les teoJte ooooymes oo, ò Jéfoot J'ooooymlsotloo, sl ooe Jlsposltloo
léqlslotlve oo téqlemeotolte le petmet. lo téotlllsotloo J'lofotmotloos pobllpoes compottoot
Jes Joooées ò cotoctète petsoooel est sobotJoooée oo tespect Jes Jlsposltloos Je lo lol
oº 78-17 Jo 6 joovlet 1978 telotlve ò l'lofotmotlpoe, oox flcblets et oox llbettés ».
Þlusleurs servlces cralgnenL l'effet de |'accro|ssement de |a demande sur |e
consentement des personnes |ntóressóes, |orsque |es donnóes personne||es ne sont pas
rendues anonymes. C'esL noLammenL le cas de la uMA1, qul dlffuse des donnees
concernanL les LlLulalres de carLes grlses dellvrees en prefecLure, eL du SCeS, qul dlffuse des
llsLes de permls de consLrulre.
Ce dernler s'lnquleLe d'un « effet ò coott tetme, s´ompllfloot ò moyeo tetme », d'une
« 2:#% /003)% (")3 +9)&/2%3 » : « les llstes commetcloles étoot ocbetées qéoétolemeot ò Jes
flos commetcloles et Je motketloq Jltect (botmls les opétoteots J´loftosttoctote ptécltés), lo
mlse ò Jlsposltloo qtotolte moltlplletolt les solllcltotloos ooptès Jes clleots poteotlels. j...]
1oos ces effets setoleot occélétés pot lo mlse eo llqoe Jltecte sot lotetoet Jes llstes
commetcloles Jooc Jes lofotmotloos oomlootlves sot les pétltlooooltes et leots cbootlets.
u´ooe pott, lo cNll setolt omeoée ò tevolt so posltloo cot le moJe Je Jlffosloo Jes
lofotmotloos oomlootlves oe setolt plos le même, possoot J´ooe Jlvolqotloo oo cos pot cos,
Je qté ò qté, ò ooe Jlvolqotloo oovette ò toot lotetooote. j.] u´ootte pott, oo cos oò l´ovls
cNll setolt fovotoble, ll o´eo testetolt pos molos poe l´occès Je toos y comptls Jes petsoooes
molloteotloooées oo peo sctopoleoses oox lofotmotloos loJlvlJoelles occélètetolt lo >/)&&%
!%& &,.)/.,"#& !% >/308+%4%#. <",3% !9/0.%& !% 4/+<%,++/#0%, occélétoot l´effet eo coscoJe
ptéclté sot lo pette J´lmoqe ooptès Jo qtooJ pobllc, lo boosse Jes tefos Je Jlvolqotloo, Jooc
lo Jlmlootloo Je lo coovettote Jes llstes, et Jooc lo bolsse Je leot otlllté, eo pottlcollet poot
les opétoteots J´loftosttoctotes Je téseoox, poot lespoels le Jeqté Je coovettote Je lo llste
est ooe Jlmeosloo lmpottoote Je so poollté ».
8|en que ce scónar|o tròs pess|m|ste fasse abstract|on de |a poss|b|||tó de ne
d|ffuser |argement que des donnóes ayant ótó rendues anonymes eL des nombreuses
demarches non solllclLees donL chacun falL de[a l'ob[eL (spom
8J
ou scom
84
), y comprls de la
parL de LlLulalres legaux de bases de donnees publlques personnelles, ll denoLe une
próoccupat|on |ouab|e de |'adm|n|strat|on protectr|ce des dro|ts et des ||bertós. Ln cela, ll
esL comprehenslble que la dlffuslon de Lelles bases de donnees solL condlLlonnee a
l'agremenL des servlces de l'LLaL, ce qul toutefo|s, en toute r|gueur, est dócoup|ó de |a
quest|on de |'opportun|tó d'une redevance de reuLlllsaLlon.
1.J.J.2 l´occeptoblllté Je lo teJevooce et le cooseotemeot ò poyet
Þlusleurs servlces [usLlflenL leurs redevances par leur accepLablllLe eL la LarlflcaLlon
de ces redevances par le consenLemenL a payer des uLlllsaLeurs eL reuLlllsaLeurs. Alnsl, Lel
eLabllssemenL publlc noLe « poe le cotoctète poyoot jJe ses] Joooées pobllpoes j.] o´o pos
empêcbé l´essot J´oo motcbé commetclol ptlvé j.], pol s'est téqollètemeot Jéveloppé oo
coots Je ces Jetolètes oooées ovec ooe ctolssooce ooooelle ò oo cblffte » eL que « +I"773%
(/L/#.% 3%#0"#.3% )#% !%4/#!% 3$%++% ». 1el auLre lndlque que « +%& ).,+,&/.%)3& &"#.
(+).a! #$%!& ' ()*+*,-$ .-& #$/01)!& !"#$%& "($%$&)*(+ ,-,)& .) !"-%$(/
0
+ .) ()*") 1 23"4+ .)
Jlspoolblllté

et Je teooovellemeot. Même les ooqmeototloos téceotes o´oot pos sosclté Je
cootestotloo slqolflcotlve ».
CeLLe analyse s'lnscrlL dans la conLlnulLe de la docLrlne de l'AÞlL, reprlse dans les
||gnes d|rectr|ces du CCLÞIA : « lo flxotloo J´ooe teJevooce Je téotlllsotloo Jes Joooées

83
Þourrlels.
84
Lscroquerles elecLronlques.

34 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
pobllpoes bosée oolpoemeot sot ooe opptocbe pot les coôts peot obootlt ò ooe sltootloo oò
le olveoo Je lo teJevooce se tévèleto Jlssooslf poot le Jéveloppemeot Jo motcbé Je lo
téotlllsotloo. loot cette tolsoo, ll est 3%0"44/#!$ oox oJmlolsttotloos sooboltoot mettte eo
ploce Jes teJevooces !9,#.$23%3 Joos leot Jémotcbe Je totlflcotloo ooe /#/+L&% (3$/+/*+%
<,&/#. 1 %&.,4%3 l´lotétêt poe ces Joooées sosclteot ooptès Jes téotlllsoteots poteotlels olosl
poe +9/00%(./*,+,.$ !) 4"#./#. Je lo teJevooce eovlsoqée. ll coovleot, o mlolmo, Je tecoellllt
les lofotmotloos Jéjò Jlspoolbles et Je complétet cette ooolyse %# 3%#0"#.3/#. )#
$0>/#.,++"# &,2#,7,0/.,7 !% 3$).,+,&/.%)3& poteotlellemeot lotétessés et ptéseotoot Jes ptoflls
votlés (1lí-lMí/qtooJes eotteptlses, octeots eo ploce/oooveoox eottoots éveotoels,
Jlfféteots secteots J´octlvlté) ». CeLLe llsLe pourralL uLllemenL clLer, de manlere expllclLe, les
reuLlllsaLeurs donL le consenLemenL a payer esL Lres falble, volre nul.
CeLLe docLrlne s'appule sur l'eLude menee par une equlpe d'economlsLes du bureau
d'economle Lheorlque eL appllquee (8L1A) de l'unlverslLe de SLrasbourg
83
. Þour l'AÞlL,
l'orlglnallLe de ceLLe eLude « cooslste Joos lo moltlpllclté Jes potomèttes pol oot été ptls eo
compte. ue oombteoses étoJes
86
cooslJèteot les lofotmotloos pobllpoes comme Jes Joooées
ooo ttoltées et foclles ò volotlset, et poot lespoelles le cooseotemeot ò poyet pot l´eosemble
Jes téotlllsoteots est ptocbe Je zéto. ces étoJes s´offtoocblsseot éqolemeot Jo cootexte
boJqétolte. Ot, ces bypotbèses soot sooveot téJocttlces pot toppott oo cootexte octoel, Je
JéqtoJotloo Jes floooces pobllpoes ootommeot ».
La quest|on de |'acceptab|||tó de |a redevance et du consentement à payer est
ótud|óe ,#73/, notamment du fa|t de son ||en avec ce||e des barr|òres à |'entróe.
1.J.J.J lo ptotectloo J´oo écosystème exlstoot oo Je cettolos types J´octeots
Les llgnes dlrecLrlces du CCLÞlA demandenL aux servlces qul souhalLenL lnsLlLuer une
nouvelle redevance de « velllet ò oe pos ctéet Je bottlètes ò l´eottée eo flxoot Jes olveoox Je
totlfs ttop élevés ». CuLre le falL que cerLalns acLeurs accepLenL la redevance eL consenLenL a
en payer le Larlf pour la slmple ralson qu'lls consLlLuenL des barrleres a l'enLree pour les
nouveaux acLeurs, || n'est pas rare qu'un serv|ce bónóf|c|ant d'une redevance de
róut|||sat|on s'oppose à |a gratu|tó pour próserver un ócosystòme, se fa|sant |e porte-
paro|e, vo|onta|re ou |nconsc|ent, des acteurs ótab||s.
Alnsl, selon Lelle dlrecLlon d'admlnlsLraLlon cenLrale, « le ptlx Je lo teJevooce est oo
ptlx sooteooble poot Jes clleots eo fooctloo Je leot motcbé (mols 7/<"3,&/#. +%& 23"& 0+,%#.&
ce pol étolt coofotme ò lo polltlpoe Je lo Mlul51
87
) » , « lo qtotolté metttolt j.] ò mol le
moJèle écooomlpoe J´oo octeot tel poe jeotteptlse offtoot oo setvlce slmllolte ò celol Je
l´oJmlolsttotloo] ».
Þour Lel eLabllssemenL publlc, « coottoltemeot ò ce po´ovooceot potfols les teooots
Je lo qtotolté, ll est peo ptoboble poe lo qtotolté Je ces Joooées petmette oo Jéveloppemeot
Jo secteot ptlvé oo-Jelò Je ce po´ll est Jéjò. ío effet, J´ooe pott, le motcbé est Jéjò
fottemeot coocotteotlel, J´ootte pott, +%& (3"!),.& (/L/#.& !%& &"0,$.$& (3,<$%& &%3"#.
0"#73"#.$& 1 +9%=,&.%#0% !% !"##$%& ()*+,-)%& 23/.),.%& ». Ce servlce presenLe les
lnconvenlenLs de la suppresslon de la redevance « poot les soclétés ptlvées Je setvlces j.] .
Jes pettes floooclètes et Jes pettes J´oppottooltés Jo folt Je lo cooftoototloo ò ooe offte

83
La valorlsaLlon des lnformaLlons du secLeur publlc (lSÞ) : un modele economlque de LarlflcaLlon opLlmale,
!. ÞLnln eL alLer, unlverslLe de SLrasbourg eL Cn8S (uM8 7322), decembre 2010.
86
L'AÞlL falL reference a MoJels of pobllc sectot lofotmotloo ptovlsloo vlo ttoJloq fooJs, de 8. ÞCLLCC€,
u. nL‹8L8? eL L. 8Ln1L?, combtlJqe uolvetslty, fevrler 2008.
87
La mlsslon lnLermlnlsLerlelle pour le developpemenL de l'lnformaLlon sclenLlflque eL Lechnlque esL creee en
1979 (decreL n¨ 79-803 du 19 sepLembre 1979), noLammenL pour meLLre en place une pollLlque de dlffuslon des
donnees françalses alnsl que les lnfrasLrucLures reseaux permeLLanL le developpemenL d'une economle de
l'lnformaLlon.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 33
qtotolte Je boote poollté, pol les empêcbe J´offtlt leots ptoptes ptoJolts poyoots . c´est
ootommeot le cos eo Notvèqe, oò +% &%3<,0% jootloool oooloqoe], -), (3/.,-)% +/ 23/.),.$;
%&. +9"*K%. !% 03,.,-)%& !% +/ (/3. !) &%0.%)3 (3,<$ , ooe ooqmeototloo Je l´offte Jes soclétés
ptlvées foce ò ooe JemooJe stoble, tésoltoot eo oo émlettemeot Jo cblffte J´offoltes ».
CeLLe vlslon esL conflrmee par un auLre eLabllssemenL publlc, qul expllque que « le
secteot est Jéjò pottlcollète!"#$ &'#&())"#$*"+, "$ *+ "-$ ."( .)'/0/+" 1(" 2" )"#2)" 3)0$(*$"-
!"# %&''("# )*+ ,&'-./01" 2 %(3"!&44". 4!1# !" #",-"1. %56,-/3/-(7 41/#81" !"# %&'()'%*!"#
!"#$!%$&'!' )*")!$"+!' '*"# ,+-. '!$/&!' !" ,*""+!' $+%*",0"# . 1!2$ 3!'*&"4 . ,!' )*2#'
/00%(./*+%& (")3 %++%&. ío tevoocbe, 3%#!3% 23/.),.%& +%& !"##$%& y comptls poot
l´otlllsoteot flool !"#$%&'( * $+,-(.&/&,0' !"12/3-010#- /0 1('!4+ $0 !0, 567 0- 8'(#$0,
%#.3%(3,&%& !" $ %&"'()'! %! *+ ,+*!('- ./ !00!"1 ,+ %&. (3"*/*+% -)% +%& ).,+,&/.%)3& 7,!"#$
!"#$!"#$%&' ) *+,-./#&'#$ 0.$#!'#/#&' ,12$3* 01 4*#$5.!#6 !"# %&' "()#(* +,*'--#&(. &/#
!"#$%& ()**+,-&./#0$& *1)$ +2,/#3+0((&-&./45 6& !"077$& 82#77#0$&( 8& !&( &./$&*$0(&( (&$#
!"#$ &"'()*)#( !+*+#,-. /)0 !+0$,00+"#0 +#&"'*)11)0 2,) #",0 34"#0 ),)s lots Jo Jetolet
jsoloo ptofessloooel ò lotls] mootteot poe +%& %#.3%(3,&%& 0"#0%3#$%& #% &"#. (/&
!%4/#!%)&%& !9)#% &)((3%&&,"# !%& 3%!%</#0%& ».
ue manlere plus lndlrecLe, la suppresslon de la redevance esL parfols assoclee a la
suppresslon du dlsposlLlf de dlffuslon des donnees, pre[udlclable a un secLeur de
l'economle : « lo sopptessloo Je lo teJevooce oe peot êtte eovlsoqée pot le mlolstète j.]
soos lo sopptessloo Jo Jlsposltlf (coôt pol oe poottolt êtte soppotté soos l'oppott Je
teJevooces). j.] l'ottêt Jo Jlsposltlf Je téotlllsotloo Jes Joooées tlspoetolt Jooc Je mettte
eo pétll toot le secteot écooomlpoe jcoocetoé] poot pol les Joooées soot esseotlelles ò leot
octlvlté écooomlpoe ».
uans l'ensemble de ces cas, ouLre des comportements suscept|b|es de porter
atte|nte à |a ||bre concurrence, p|us|eurs serv|ces adm|n|strat|fs semb|ent conva|ncus
qu'un [eu d'|nformat|ons pub||ques ne s'adresse qu'à un secteur d'act|v|tós et qu'|| ne
pourra ôtre va|or|só que par des entrepr|ses, d'une Lallle sufflsanLe, de ce secLeur. Ce|a
n'|ntògre pas p|e|nement |es cas d'ut|||sat|ons ou de róut|||sat|ons non marchandes, y
compr|s c|toyennes. Cela ne LradulL pas LouLes les caractór|st|ques de |'óconom|e
numór|que, rappelees par le rapporL sur la flscallLe du numerlque, noLammenL le falL que
l'economle numerlque « met eo coocotteoce, ooo Jes eotteptlses sot Jes motcbés bleo
lJeotlflés, mols Jes écosystèmes eotlets eoqloboot sot Jlfféteots motcbés coooexes »
88
.
La protect|on des |ntórôts óconom|ques de |'adm|n|strat|on est-e||e tou[ours |óg|t|me ?
CuLre leur acLlvlLe de dlffuslon des lnformaLlons publlques collecLees ou produlLes
dans le cadre de leurs mlsslons de servlce publlc, plusleurs servlces proposenL, a LlLre
commerclal, un caLalogue de produlLs ou de servlces. A ceL egard, la lol « cAuA » dlspose
que « lotspoe l'oJmlolsttotloo pol o ptoJolt oo teço Jes Jocomeots cooteooot Jes
lofotmotloos pobllpoes otlllse ces lofotmotloos Joos le coJte J'octlvltés commetcloles, elle oe
peot eo foctotet lo téotlllsotloo oox oottes opétoteots ò oo coôt sopétleot ò celol po'elle
s'lmpote, ol leot lmposet Jes cooJltloos molos fovotobles poe celles po'elle s'oppllpoe ò elle-
même ». La mlsslon n'a pas speclflquemenL approfondl ce polnL mals plusleurs
eLabllssemenLs, par exemple MeLeo-lrance, onL apporLe la preclslon que leurs « btoocbes »
commerclales acqulerenL des llcences de reuLlllsaLlon dans les mômes condlLlons que les
auLres reuLlllsaLeurs.

88
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe de l'economle numerlque, pp. 1-2.

36 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Ces serv|ces s'|nqu|òtent de ce que |a suppress|on de |a redevance ne portent
atte|nte à |eur act|v|tó commerc|a|e, source de flnancemenL propre parfols Lres lmporLanL.
Alnsl :
- Lel eLabllssemenL cralnL que « lo qtotolté Je boses Je Joooées cooJoltolt fotcémeot ò
Jes %77%.& ,#!),.& &,2#,7,0/.,7& &)3 +%& 3%0%..%& !%& (3"!),.& 0"44%30,/)= j.]. ues
eotteptlses ptlvées poottoleot JéclJet Je ctéet » des produlLs concurrenLs ,
- de môme, pour Lel auLre, « l´obooJoo Jes teJevooces ptovopoetolt j.] ooe (%3.% !%
3%<%#)& !,3%0.& %. ,#!,3%0.& (vlo les bolsses Je totlflcotloo Je lo ptoJoctloo commetclole
j.]) sopétleote ò J mlllloos J´eotos (pette Je tecettes Je veotes Je Joooées pobllpoes
mols oossl pette Je tecettes commetcloles loJltectes) ».
La quesLlon de la perLlnence de l'lnLervenLlon de l'admlnlsLraLlon dans le champ
concurrenLlel esL anclenne. ues 1992, le rapporL CAuu8A1
89
rappelalL que, « eo ptloclpe, F+%H
0>/4( !9,#.%3<%#.,"# F!% +9/!4,#,&.3/.,"#H &)3 +/ &08#% $0"#"4,-)% &% +,4,.% /)= &%0.%)3&
!/#& +%&-)%+& ,+ L / )#% 0/3%#0% !%& /0.%)3& (3,<$& ». Le groupe de Lravall s'lnLerrogealL
neanmolns : « eotte-t-ll Joos lo vocotloo Je l´oJmlolsttotloo Je ctéet elle-même Jes ptoJolts
ò plos-voloe lofotmotloooelle - oo molos lotspoe cette octlvlté Je ptoJoctloo o´est pos
lmpllpoée pot so mlssloo Je setvlce pobllc - oo Jolt-elle obooJoooet toote ctéotloo Je
ptoJolts lofotmotloooels oo secteot ptlvé ? lo teoJooce commooootolte est Je tépooJte eo
occotJ ovec lo secooJe btoocbe Je l´oltetootlve. lo teoJooce ttès oette Jo qtoope, en accord
avec la praLlque de[a lnsLauree dans l'admlnlsLraLlon françalse, o été eo seos coottolte
(ptemlète btoocbe Je l´oltetootlve) ».
Ln LouL eLaL de cause, sans qu'll solL necessalre de prendre poslLlon dans ce debaL
complexe, || semb|e d|ff|c||ement dófendab|e que |e serv|ce pub||c adm|n|strat|f oppose, à
|'ouverture des donnóes pub||ques, |es |ntórôts commerc|aux qu'|| t|re de sa propre
pos|t|on d'acteur ótab|| dans |'accòs à ces donnóes (môme s'll convlenL de Lenlr compLe des
consequences d'une ouverLure graLulLe sur ces lnLerôLs).
1.J.J.4 le soobolt Je oe pos sobveotloooet le secteot ptlvé
Ce souhalL esL parfols exprlme Lres dlrecLemenL : « eo 1995, Joos lo tevoe lo
Météotoloqle, AoJté lebeoo, Jltecteot qéoétol Je Météo-ltooce éctlvolt ces llqoes pol
testeot J´ooe qtooJe octoollté . ´ueux docLrlnes gouvernemenLales s'affronLenL. (‡) Les
tenants de |a doctr|ne « %)3"($%##% » cons|dòrent qu'|| n'est pas norma| de subvent|onner
des entrepr|ses pr|vóes avec |'argent des contr|buab|es , or, c'esL ce que l'on falL en
donnanL graLulLemenL les produlLs eL donnees. lls conslderenL donc que |es entrepr|ses
pr|vóes do|vent contr|buer, a un nlveau ralsonnable, au coût des systòmes de base qul
permeLLenL la producLlon de ces lnformaLlons´
90
».
CeLLe formulaLlon semble reprlse par les ||gnes d|rectr|ces du CCLÞIA, selon
lesquelles, sl |%& « ,#<%&.,&&%4%#.& /)C!%+1 !%& &%)+& 0"M.& #$0%&&/,3%& 1 +9%=$0).,"# !9)#%
4,&&,"# !% &%3<,0% ()*+,0 poot petmettte lo téotlllsotloo Jes Joooées pobllpoes » sont
« &)*&./#.,%+&; ,+ %&. +$2,.,4% !% #% (/& +%& +/,&&%3 1 +/ &%)+% 0>/32% !) 0"#.3,*)/*+% %. !%
+%& 3$(%30).%3 &)3 +%& 3$).,+,&/.%)3& ».
CeLLe cralnLe se double de próoccupat|ons ||óes à |a capac|tó prósumóe de grands
groupes de |'óconom|e numór|que à capter |a va|eur de |'ensemb|e d'un secteur. CeLLe
lnquleLude n'esL pas sans fondemenL, pulsque, « pot Je spectocololtes effets Je ´LracLlon´,

89
commetclollsotloo Jes Joooées pobllpoes, Þ. CAuu8A1, CbservaLolre [urldlque des Lechnologles de
l'lnformaLlon, 1992.
90
A. LL8LAu, « l´ícbooqe qtotolt oo pétll Je lo commetclollsotloo », ln La MeLeorologle, 8
e
serle, n¨ 9, mars 1993,
SocleLe meLeorologlque de lrance, Þarls, p. 73.

LA C8A1ul1L LS1 LL Þ8lnClÞL, LA 8LuLvAnCL L'LxCLÞ1lCn | 37
l´écooomle oométlpoe cooJolt ftépoemmeot ò l´ocpolsltloo Je posltloos Jomloootes »
91
.
LnsulLe, l'LLaL s'lnquleLe, a [usLe LlLre, de la fu|te de recettes qu| rósu|te de procódós
d'óvas|on ou d'opt|m|sat|on f|sca|es, d'auLanL que « l´écooomle oométlpoe se ptête
pottlcollètemeot ò l´évosloo flscole »
92
.
ÞourLanL, la pollLlque d'ouverLure des donnees publlques LradulL le falL que la lrance
reconnaiL que « l´occès llbte oox Joooées pobllpoes et leot téotlllsotloo qtotolte soot J´ooe
lmpottooce mojeote poot lo soclété et poot l´écooomle »
93
.
Ln LouL eLaL de cause, |es grands groupes pr|vós concernós sont ou ont dó[à ótó
t|tu|a|res de ||cences de reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques, pour des montants qul
paralssenL dór|so|res au regard de |eurs performances economlques. Alnsl, blen que l'lCn
alL connu un cycle dlL « Je qtooJs coottots loltlé ò pottlt Je 2008 », le prlnclpal conLraL
poncLuel eL excepLlonnel, vralsemblablemenL conclu avec Cooqle
94
, a rapporLe 14 Mt a
l'eLabllssemenL publlc , Mlctosoft a aussl acquls des donnees de ceL lnsLlLuL. ue môme, les
reponses Lransmlses par la uCllÞ permeLLenL de meLLre en evldence, parml les LlLulalres de
llcences de reuLlllsaLlon du cadasLre, l'enLreprlse Novtep (306 000 t), flllale de Noklo
95
,
Cooqle (233 000 t) eL 1om1om
96
(163 000 t), pour un monLanL LoLal 704 000 t, c'esL-a-dlre
37 ° des receLLes Llrees par ceLLe admlnlsLraLlon de la redevance.
1.J.J.5 5yotbèse
Les reponses des servlces permeLLenL de carLographler, de manlere lndlcaLlve, les
prlnclpales moLlvaLlons avancees pour l'lnsLlLuLlon ou le malnLlen d'une redevance pour
reuLlllsaLlon de donnees publlques.

91
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, p. 1.
92
lblJem, p. 27.
93
CharLe du C8 pour l'ouverLure des donnees publlques (polnL 13).
94
Le groupe Cooqle a annonce un chlffre d'affalres de 10,7 Mdt pour le premler LrlmesLre 2013.
93
Le groupe Noklo a annonce un chlffre d'affalres de 3,9 Mdt pour le premler LrlmesLre 2013.
96
Le groupe 1om1om a annonce un chlffre d'affalres de 202 Mt pour le premler LrlmesLre 2013.

38 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
1ab|eau nº 1 : Cartograph|e |nd|cat|ve des pr|nc|pa|es mot|vat|ons avancóes pour
|'|nst|tut|on ou |e ma|nt|en d'une redevance
Mot|vat|on Cccurrences
Lxpress|on d'un beso|n budgóta|re
Couvrlr les coûLs de dlffuslon 18
ulverslfler les sources de revenus 11
Couvrlr une parLle des coûLs de la mlsslon de servlce publlc 7
8epondre a un besoln budgeLalre (sans preclslon) 6
8emunerer l'lnvesLlssemenL 2
Sous-LoLal 44
Vo|ontó de proposer une offre
8epondre a une demande de donnees 13
valorlser le paLrlmolne lmmaLerlel 8
CaranLlr ou amellorer la quallLe des lnformaLlons ou du servlce 8
lnnover eL lnvesLlr 7
llnancer une offre graLulLe grand publlc 7
lnclLer a l'usage des donnees bruLes graLulLes 1
Sous-LoLal 44
Mot|vat|ons dófens|ves
8eguler le volume des demandes 8
ÞroLeger ou favorlser un ecosysLeme ou des acLeurs eLablls (y comprls l'LLaL lul-môme) 7
S'appuyer sur le consenLemenL a payer 7
1lrer le proflL d'un monopole de producLlon 6
ÞroLeger la vle prlvee 3
LlmlLer le rlsque de conLenLleux 2
CaranLlr la bonne lnLerpreLaLlon des lnformaLlons publlques 2
ne pas subvenLlonner des enLreprlses qul praLlquenL l'opLlmlsaLlon flscale 2
Sous-LoLal 37
5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . képooses Jes setvlces.

LLS Þ8lnClÞALLS CA8AC1L8lS1lCuLS uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn | 39
2 Les pr|nc|pa|es caractór|st|ques des redevances de róut|||sat|on
2.1 Une conna|ssance |mparfa|te des redevances
2.1.1 ues esLlmaLlons Lres varlables, selon la source conslderee
Selon l'admlnlsLraLlon lnLerrogee - SCMAÞ
97
ou AÞlL
98
, par exemple -, le monLanL
LoLal des redevances perçues a l'occaslon de la reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques n'esL
pas dlsponlble pour les annees 2010 a 2012. Þour une môme annee, le nombre de
redevances eL le monLanL LoLal sonL varlables. L'exerclce de recensemenL recemmenL
demande par la mlsslon a la dlrecLlon du budgeL
99
eL celul reallse par la fondaLlon ll8AÞ
100

(lnsLlLuL françals pour la recherche sur les admlnlsLraLlons eL les pollLlques publlques) onL
abouLl chacun a un chlffrage encore dlfferenL. Le produ|t tota| est|mó pour 2011 va du
s|mp|e (env|ron 3S Mê) au tr|p|e (100 Mê), se|on |a source cons|dóróe, pour 20 à
30 redevances en moyenne (volr Lableaux synopLlques en annexe).
2.1.2 Les ralsons de ces varlaLlons
Þlusleurs moLlfs permeLLenL de comprendre les dlfferences observees, qul rendenL
l'exerclce de comparalson plus complexe, ouLre le falL qu'elles compllquenL les reunlons
lnLermlnlsLerlelles, fauLe de bllan quanLlLaLlf parLage.
2.1.2.1 les locettltoJes llées oo cotoctète Jéclototlf, ptévlsloooel oo exttopolé Jes Joooées
Les exerclces de recensemenL auxquels onL procede ces enLlLes se fondenL le plus
souvenL sur des ó|óments dóc|arat|fs Lransmls par les admlnlsLraLlons concernees.
Cr, comme l'a releve la fondaLlon ll8AÞ, « molqté oo Jélol J´oo oo occotJé poot
folte vololt leots Jtolts ò teJevooce, +%& 4,#,&.83%& #9"#. (/& .")& "77%3. )#% !%&03,(.,"#
"*K%0.,<% Jes teJevooces et Jes Joooées coocetoées », |ors du recensement de [u|||et 2012.
ues lors, cerLalns monLanLs sonL exLrapoles par les enLlLes, fauLe de dlsposer d'lnformaLlons
quanLlLaLlves auLres que celles communlquees dans les rapporLs d'acLlvlLes.
Alnsl, alors que l'lCn declare, pour 2010 eL 2011, des receLLes respecLlves de 32,3 eL
11,6 Mt, l'AÞlL lndlque que c'esL un monLanL de 24 Mt qul lul a eLe communlque. La
fondaLlon ll8AÞ a evalue le produlL des redevances perçues par MeLeo-lrance a 20,3 Mt,
quand l'eLabllssemenL publlc en declare molns de 2 Mt.
ue plus, les ó|óments declaraLlfs onL parfols eLe Lransmls dans le cadre de
recensemenL dópassant |e s|mp|e pór|mòtre des redevances de róut|||sat|on d'|nformat|ons
pub||ques. La dlsLlncLlon de ceLLe parL speclflque n'a pas Lou[ours eLe alsee, pour l'AÞlL
comme pour la u8.
Lnfln, lorsque les receLLes sonL prevlslonnelles, s'a[ouLe l'|ncert|tude ||óe à |a
próv|s|on.

97
8ecensemenL reallse au 1
er
[ullleL 2012 par la mlsslon LLalab, en appllcaLlon de l'arLlcle 48-1 du decreL du
30 decembre 2003, cree par le decreL du 26 mal 2011.
98
8ecensemenL reallse dans le cadre d'une eLude de l'AÞlL daLanL de 2011, sur la base des donnees dlsponlbles
pour 2010 eL de monLanLs prevlslonnels pour 2011.
99
8ecensemenL reallse en [uln 2013, par la dlrecLlon du budgeL a la demande de la mlsslon.
100
8ecensemenL reallse par la fondaLlon ll8AÞ en [uln 2013 (bttp.//www.lftop.otq/Opeo-uoto-poot-ooe-
oovettote-tolsoooee-vets-lo-qtotolte-Jes-Joooees-pobllpoes,1JJ92.btml).

40 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
2.1.2.2 l´bététoqéoélté Jes pétlmèttes oJmlolsttotlfs cooslJétés
LLalab a publle un recensemenL des redevances qul onL eLe declarees au Þremler
mlnlsLre
101
a la sulLe de la publlcaLlon du decreL eL de la clrculalre du 26 mal 2011, eLanL
enLendu que le defauL d'lnscrlpLlon sur ceLLe llsLe emporLe caduclLe lmmedlaLe de la
redevance (volr sopto). La presenLe mlsslon esL reparLle de ceLLe llsLe eL l'a soumlse a la
dlrecLlon du budgeL. La fondaLlon ll8AÞ s'esL aussl fondee sur ceLLe llsLe.
L'AÞlL s'esL appuyee « sot oo eosemble Je sootces ooxpoelles jelle] o po ovolt occès,
celles-cl offtoot oo Jeqté Je ptéclsloo votloble. ílle coovte les oJmlolsttotloos ceottoles et les
ptloclpoox étobllssemeots pobllcs oJmlolsttotlfs », sans Lenlr compLe, « ootommeot, Jes
tecettes Jes cbombtes Je commetce et J´loJosttle et Jes cbombtes Je métlets
102
». Le
perlmeLre couverL lncluL le mlnlsLere de la culLure eL ses eLabllssemenLs publlcs sous LuLelle
(30,8 Mt), alnsl que le bureau de recherches geologlques eL mlnleres - 88CM (0,4 Mt). Ces
deux sous-ensembles dolvenL ôLre exclus de l'exerclce de recensemenL :
- l'arLlcle 11 de la lol « cAuA » prevolL une excepLlon pour les eLabllssemenLs, organlsmes
ou servlces culLurels (volr sopto) ,
- « le 8kCM est oo étobllssemeot pobllc ò cotoctète loJosttlel et commetclol, plocé soos lo
totelle Jo mlolstte cbotqé Je lo tecbetcbe, Jo mlolstte cbotqé Jes mloes et Jo mlolstte
cbotqé Je l'eovltoooemeot »
103
(volr sopto).
ÞourLanL, ces d|ffórences de pór|mòtre ne suff|sent pas à exp||quer |es d|ffórences
observóes dans le recensemenL des receLLes (volr Lableau cl-dessous).
1ab|eau nº 2 : nótórogónó|tó des produ|ts de redevances recensós (hors cu|ture et 8kGM)
Source du kecensement (monLanLs en Mt) 2010 2011 2012
MonLanLs declares au Þremler mlnlsLre - 33,6 -
Agence du paLrlmolne lmmaLerlel de l'LLaL 69,0
104
-
ulrecLlon du budgeL 67,3 49,9 48,6
londaLlon ll8AÞ - 38,4 -
5ootce . Mlssloo teJevooces , uoooées . 5CMAl , Allí , u8 , llkAl.
2.1.2.J les Jlfféteoces Je pétlmètte boJqétolte
Les pr|nc|paux ócarts observós sont ||ós à |'|nc|us|on de recettes commerc|a|es qul
ne sonL pas Llrees de la reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques produlLes dans le cadre de la
mlsslon de servlce publlc mals de la venLe de produlLs commerclaux, evenLuellemenL conçus
a parLlr d'lnformaLlons publlques :
- les receLLes commerclales Llrees par le ClL (groupemenL d'lnLerôL economlque)
lofoqteffe de la venLe de donnees du reglsLre naLlonal du commerce eL des socleLes
(ecarL de plus de 10 Mt, en 2010) ,
- les receLLes commerclales Llrees par l'llCL de la gesLlon du sysLeme d'lnformaLlon relaLlf
aux equldes (pres de 8 Mt en 2010, selon le rapporL d'acLlvlLe) ,
- les receLLes Llrees par le SPCM de son acLlvlLe commerclale (plus de 2,3 Mt, en 2010) ,

101
bttp.//www.Joto.qoov.ft/keJevooces.
102
Ln ce qul concerne les receLLes de ces chambres consulalres, volr sopto.
103
ArLlcle premler du decreL n¨ 39-1203 du 23 ocLobre 1939 relaLlf a l'organlsaLlon admlnlsLraLlve eL flnanclere
du 88CM.
104
L'AÞlL agrege des monLanLs afferenLs a 2010 eL a 2011.

LLS Þ8lnClÞALLS CA8AC1L8lS1lCuLS uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn | 41
- les receLLes commerclales Llrees par le ClL de drolL belge íukOMí1 de la venLe de
donnees de MeLeo-lrance (133 000 t en 2012) eL reversees a l'eLabllssemenL publlc.
Lnfln, l'AÞlL agrege dans son recensemenL des monLanLs concernanL 2010 eL des
monLanLs concernanL 2011, noLammenL les receLLes Llrees de la reuLlllsaLlon des donnees du
sysLeme d'lmmaLrlculaLlon des vehlcules, a hauLeur de 3,2 Mt (receLLe nouvelle a parLlr de
2011).
2.2 Un montant tota| de mo|ns de 3S Mê, pour 2012
Ln reallLe, les reponses des producLeurs d'lnformaLlons publlques donL la
reuLlllsaLlon esL soumlse au versemenL d'une redevance permeLLenL d'eLabllr que les
receLLes s'elevalenL, en 2012, a 34,7 Mt, pour 32,1 Mt en 2010 eL 36,8 Mt en 2011.
Alnsl, hors secLeur culLurel eL 88CM, ces montants onL eLe surest|mós de 13,1 à
16,9 (vo|re 32,2 Mê), c'est-à-d|re de 30 à S9 ¼ (vo|re 88 ¼), selon l'annee eL la source
conslderees, quand blen môme Lous les monLanLs de redevances n'eLalenL pas connus par
ces sources.
La mlsslon LLalab du SCMAÞ esL le seul servlce a sous-esLlmer ce monLanL (de
1,2 Mt, solL 3 °). CeLLe proxlmlLe des monLanLs s'expllque par une con[oncLlon de
suresLlmaLlons, de sous-esLlmaLlons eL l'lgnorance de cerLalns monLanLs, qul se sonL
compensees.
1ab|eau nº 3 : Þrodu|t des redevances
10S
- Montants est|mós par |a prósente m|ss|on
en Mt 2010 2011 2012
Montants dóc|arós au Þrem|er m|n|stre - 33,6 -
Agence du patr|mo|ne |mmatór|e| de |'Ltat 69,0 -
D|rect|on du budget 67,3 49,9 48,6
Iondat|on |IkAÞ - 38,4 -
M|ss|on redevances S2,1 36,8 34,7
5ootce . Mlssloo teJevooces , uoooées . 5CMAl , Allí , u8 , llkAl.
Ces receLLes sonL perçues par clnq deparLemenLs mlnlsLerlels
106
eL 12 agences, donL
une auLorlLe admlnlsLraLlve lndependanLe, eL deux [urldlcLlons, solL 19 servlces publlcs
admlnlsLraLlfs au LoLal.

103
volr Lableaux synopLlques en annexe, pour plus de deLalls.
106
L'lnSLL esL une dlrecLlon generale des mlnlsLeres economlques eL flnanclers.

42 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
1ab|eau nº 4 : kecettes t|róes des redevances de róut|||sat|on, par serv|ce bónóf|c|a|re
Serv|ce bónóf|c|a|re 2012
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques 9 981 000 t
lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere 9 940 748 t
MlnlsLere de l'lnLerleur 3 863 282 t
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle 2 744 034 t
MlnlsLeres economlques eL flnanclers 1 933 234 t
MeLeo-lrance (hors receLLes refacLurees a sa branche commerclale
107
) 1 383 000 t
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 300 000 t
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 892 326 t
Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques 380 000 t
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 343 719 t
lranceAgrlMer 300 000 t
Cour de cassaLlon 264 120 t
Consell d'LLaL 231 308 t
Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons 133 143 t
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 131 091 t
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 81 671 t
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 79 263 t
Agence de servlces eL de palemenL 33 480 t
MlnlsLere de l'agrlculLure 16 700 t
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs 3 000 t
1C1AL 34 70S 341 ê
5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . képooses Jes setvlces.
Le monLanL moyen des receLLes s'eLabllL alnsl a 1,7 Mt, pour un mlnlmum de
3 000 t eL un maxlmum de 10,0 Mt
108
. La molLle des redevances rapporLe molns de
300 000 t chacune.
Les receLLes Llrees des redevances de reuLlllsaLlon n'occupenL pas une place
homogene dans les ressources des servlces publlcs qul les perçolvenL (volr Lableau
synopLlque eL flches de synLhese, en annexe).
Sl l'on consldere le budgeL de chacun de ces servlces, le produ|t de |a redevance
dópasse rarement 1 ¼ et [ama|s 6 ¼ (3,8 ° de ses ressources LoLales, pour l'lCn , 3,3 ° du
budgeL du commlssarlaL general au developpemenL durable, pour le SCeS , 4,1 ° des
receLLes LoLales, pour l'A1lP). ll peuL nóanmo|ns represenLer une marge de manmuvre
appróc|ab|e pour le servlce d'admlnlsLraLlon cenLrale ou l'operaLeur concerne, que ce solL
au regard des cród|ts de fonct|onnement (14,0 ° des ressources propres de l'lCn , 12,0 °
des credlLs hors LlLre 2 de l'lnSLL , 4,2 ° des credlLs de foncLlonnemenL de la CAuA) ou de |a
capac|tó d'autof|nancement (pres de 83 ° pour le SPCM ou l'A1lP , plus de 30 ° pour
l'lnAC).

107
1,3 Mt en 2012.
108
Ln compLanL l'lnSLL hors des mlnlsLeres economlques eL flnanclers.

LLS Þ8lnClÞALLS CA8AC1L8lS1lCuLS uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn | 43
2.3 Des recettes concentróes sur mo|ns d'un quart des serv|ces concernós
La ma[eure parLle des receLLes Llrees des redevances de reuLlllsaLlon sonL
concenLrees sur un nombre ródu|t de serv|ces bónóf|c|a|res, en parLlculler l'lnSLL eL l'lCn
(volr flgure cl-dessous).
I|gure nº 2 : kópart|t|on des redevances entre bónóf|c|a|res (2012)

(1) A5l , (2) Mlolstète Je l´oqtlcoltote, Je l´oqtoollmeotolte et Je lo fotêt.
5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . képooses Jes setvlces.
La mo|t|ó des eLabllssemenLs publlcs ou des deparLemenLs mlnlsLerlels perçolL
mo|ns de S ¼ des recettes Llrees des redevances (volr Lableau en annexe).
un quart des eLabllssemenLs publlcs ou des deparLemenLs mlnlsLerlels perçolL plus
de 80 ¼ des recettes Llrees des redevances (volr Lableau en annexe).
2.4 Une óros|on cont|nue des recettes
Les reponses communlquees par les servlces producLeurs de donnees porLenL sur les
annees 2010 a 2012. Llles monLrenL une óros|on |mportante des recettes, en « ($3,48.3%
0")3/#. ». Le produlL LoLal des redevances a balsse de 33 ¼ entre 2010 et 2012, solL une
balsse moyenne de 18 ° chaque annee, pour une perLe de ressources LoLale de 17,4 Mê sur
S2,1 Mê.
CeLLe Lendance s'expllque en grande parLle par la róduct|on bruta|e des recettes
perçues par |'IGN : - 69 ¼ en deux ans, so|t 22,S Mê. Ln effeL, l'lnsLlLuL lndlque que le « cycle
Je qtooJs coottots loltlé ò pottlt Je 2008 peloe tootefols ò se teooovelet », une fols que les
prlnclpaux acLeurs de l'economle numerlque (Cooqle eL Mlctosoft, par exemple) onL acquls
des donnees.
Þour auLanL, la balsse globale se poursulL enLre 2011 eL 2012, a - 6 ° envlron, solL un
recul de 2,1 Mt en un an. CeLLe Lendance esL noLammenL llee a la ba|sse quas| systómat|que

44 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
des redevances « >,&."3,-)%& » |es p|us |mportantes, Lelles que celles perçues par l'lnSLL
(- 6 °), l'lCn (- 14 °), l'lnÞl (- 14 °), le SPCM (- 38 °).
1ab|eau nº S : kecettes des redevances depu|s 2010 (par tendance 2011-2012)
Serv|ce bónóf|c|a|re
kecettes
2010
kecettes
2011
kecettes
2012
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 320 000 t 2 102 000 t 1 300 000 t
Agence de servlces eL de palemenL 69 730 t 70 800 t 33 480 t
Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons 210 310 t 199 367 t 133 143 t
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle 2 933 730 t 3 206 627 t 2 744 034 t
lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere 32 472 901 t 11 363 908 t 9 940 748 t
Cour de cassaLlon 339 347 t 289 713 t 264 120 t
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques 8 823 000 t 10 388 000 t 9 981 000 t
MeLeo-lrance (hors receLLes refacLurees a sa branche commerclale) 2 026 919 t 1 391 363 t 1 383 000 t
Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques 394 000 t 382 000 t 380 000 t
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs - 3 000 t 3 000 t
lranceAgrlMer 300 000 t 300 000 t 300 000 t
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 817 971 t 812 341 t 892 326 t
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 31 610 t 72 193 t 79 263 t
MlnlsLeres economlques eL flnanclers 1 288 472 t 1 604 030 t 1 933 234 t
MlnlsLere de l'lnLerleur 18 294 t 3 087 267 t 3 863 282 t
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 72 384 t 64 903 t 81 671 t
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 432 983 t 420 623 t 343 719 t
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 99 006 t 84 913 t 131 091 t
Consell d'LLaL 226 779 t 149 032 t 231 308 t
MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'allmenLaLlon eL de la forôL 7 010 t 7 100 t 16 700 t
1C1AL S2 106 866 ê 36 803 623 ê 34 70S 341 ê
5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . tépooses Jes setvlces.
CerLalnes redevances de montants p|us fa|b|es (servlces sLaLlsLlques mlnlsLerlels de
l'agrlculLure eL de l'educaLlon naLlonale, Sl8CCM, A1lP, lnAC ou uCllÞ, pour les donnees
8Ll eL les donnees compLables des collecLlvlLes locales, par exemple) connalssenL un
dynam|sme |nverse, enLre 2010 eL 2012 mals, mecanlquemenL, les receLLes
supplemenLalres LoLales ne parvlennenL pas a enrayer l'eroslon globale. C'esL aussl le cas des
donnees cadasLrales de la uCllÞ (crolssance annuelle moyenne de 13 °).
Lnfln, la redevance perçue par le mlnlsLere de l'lnLerleur pour la reuLlllsaLlon des
lnformaLlons du Slv connaiL une evoluLlon dlfferenLe : creee en 2011, elle produlL une
receLLe de 3,1 Mt la premlere annee eL 3,8 Mt en 2012.
2.S Une part non nóg||geab|e d'acheteurs pub||cs
Þròs de S Mê, so|t env|ron 14 ¼ des recettes Llrees de redevances de reuLlllsaLlon
onL eLe versós en 2012 par des acheteurs pub||cs, prls dans une accepLlon large eL lncluanL
noLammenL, ouLre les servlces de l'LLaL eL des collecLlvlLes LerrlLorlales, les chambres
consulalres, les servlces publlcs lndusLrlels eL commerclaux, cerLalns eLabllssemenLs publlcs
sol qeoetls (la 8anque de lrance, par exemple) eL les socleLes donL l'LLaL esL acLlonnalre.
Þour plusleurs servlces, ll s'aglL d'une parL lmporLanLe de la « clleotèle » : pres de
Lrols quarL pour l'CnlSLÞ, plus de la molLle pour l'A1lP, au-dela de 33 ° pour l'lnC (quand

LLS Þ8lnClÞALLS CA8AC1L8lS1lCuLS uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn | 43
blen môme les reuLlllsaLlons du referenLlel grande echelle• (8CL•) sonL graLulLs pour les
organlsmes charges d'un servlce publlc non commerclal) eL le servlce sLaLlsLlque mlnlsLerlel
du mlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL. ll s'aglL aussl de 10 ° des
LlLulalres de reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques de l'lnSLL, pour un monLanL de pres de
1 Mt.
1ab|eau nº 6 : Þart des acheteurs pub||cs en 2012 (c|assement par montant)
Serv|ce bónóf|c|a|re kecettes 2012
Þart des acheteurs
pub||cs
lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere 9 940 748 t 3 483 896 t 33,0 °
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques 9 981 000 t 993 014 t 10,0 °
Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons 133 143 t 113 223 t 74,3 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers 1 933 234 t 90 090 t 4,6 °
MlnlsLere de l'lnLerleur 3 863 282 t 30 660 t 1,3 °
Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques 380 000 t 48 330 t 8,3 °
MeLeo-lrance (hors receLLes refacLurees a sa branche commerclale) 1 383 000 t 42 793 t 2,7 °
Agence de servlces eL de palemenL 33 480 t 31 360 t 38,6 °
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 343 719 t 29 872 t 3,3 °
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 300 000 t 29 000 t 2,2 °
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 131 091 t 7 032 t 3,4 °
Cour de cassaLlon 264 120 t 6 624 t 2,3 °
MlnlsLere de l'agrlculLure 16 700 t 6 360 t 39,3 °
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 892 326 t 4 020 t 0,3 °
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle 2 744 034 t 3 363 t 0,1 °
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 81 671 t 1 643 t 2,0 °
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 79 263 t 920 t 1,2 °
lranceAgrlMer 300 000 t 0 t 0,0 °
Consell d'LLaL 231 308 t 0 t 0,0 °
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs 3 000 t 0 t 0,0 °
1C1AL 34 70S 341 ê 4 946 404 ê 14,3 ¼
5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . képooses Jes setvlces.
2.6 Des modò|es pr|v||óg|ant |a vente de donnóes « %# 23"& »
Les analyses presenLees cl-dessous s'appulenL sur la ma[orlLe des reponses
apporLees par les servlces producLeurs de donnees au quesLlonnalre de la mlsslon. Ces
reponses sonL synLheLlsees dans les flches annexees au rapporL.
2.6.1 Les modeles de commerclallsaLlon
lndependammenL des modallLes Lechnlques de mlse a dlsposlLlon d'lnformaLlons
publlques, les servlces publlcs admlnlsLraLlfs qul beneflclenL de redevances de reuLlllsaLlon
onL opLe pour deux modò|es óconom|ques pr|nc|paux : la vente de donnóes eL la prestat|on
de serv|ces.
La venLe de donnees esL la modallLe la plus frequenLe (volr lofto).
La presLaLlon de servlces esL reallsee sur mesure - l'admlnlsLraLlon parle le plus
souvenL de servlces à façon. Llle peuL conslsLer en la reallsaLlon de [eux de donnees lnedlLs,
que l'admlnlsLraLlon ne collecLe nl ne produlL dans le cadre de ses mlsslons de servlce publlc.

46 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
CerLalnes admlnlsLraLlons proposenL d'auLres Lypes de servlce (envol d'alerLes, en cas
d'evoluLlon de prlx, par exemple).
Þarml ces servlces, une d|st|nct|on |mportante esL a falre, selon que :
- la fournlLure des donnóes brutes esL, par allleurs, payante (modele de venLe de
donnees) ,
- la fourn|ture des donnóes brutes esL ||óe à une prestat|on de serv|ces, c'esL-a-dlre
qu'elles ne sonL pas, par allleurs, dlsponlbles ,
- la fournlLure des donnóes brutes esL, par allleurs, gratu|te.
Ce dern|er cas esL |argement m|nor|ta|re.
1ab|eau nº 7 : Cond|t|ons de fourn|ture des donnóes
109

Modò|e de fourn|ture de donnóes
Nombre de serv|ces retenant au mo|ns une
tar|f|cat|on se|on ce modò|e
venLe de donnees 21
lournlLure llee 7
lournlLure non llee 1
5ootce . Mlssloo teJevooces.
2.6.2 Les crlLeres de LarlflcaLlon
Les servlces producLeurs de donnees recourenL a de nombreux crlLeres
110
pour
eLabllr leurs caLalogues de produlLs eL moduler les Larlfs de leur commerclallsaLlon. Les
crlLeres d'lndexaLlon les plus frequemmenL reprls sonL :
- le coût lndulL par la m|se à d|spos|t|on des donnees, qu'll s'aglsse des coûLs flxes
d'lnfrasLrucLures eL de supporLs de dlffuslon (Cu-8CM ou uvu, par exemple) ou des
coûLs lles a l'acLlvlLe admlnlsLraLlve (Lemps de Lravall, frals de dosslers, eLc.) ,
- le type de c||ent (uLlllsaLeur ou reuLlllsaLeur) ou d'usage (lnLerne ou exLerne,
commerclal ou non, noLammenL) ,
- l'obso|escence du [eu de donnees, l'admlnlsLraLlon falsanL l'hypoLhese qu'une donnee
recenLe a plus de valeur qu'une donnee anclenne ,
- le vo|ume des donnees.
Þlus raremenL, l'act|v|tó ou le revenu du reuLlllsaLeur serL de crlLere de reference :
- la uCllÞ propose une llcence d'lnLermedlalre, asslse sur le chlffre d'affalres hors Laxes
des redlffuseurs des donnees compLables des collecLlvlLes locales ou de celles Llrees du
recensemenL des elemenLs d'lmposlLlon ,
- le SPCM flxe, pour les reuLlllsaLlons commerclales, cerLalns Larlfs a parLlr du volume
d'exemplalres edlLes par le reuLlllsaLeur ou du nombre de cllcs reallses sur un servlce en
llgne de reuLlllsaLlon , d'auLres en foncLlon de la parL des donnees du SPCM dans le
produlL derlve eL du volume d'exemplalres vendus ,

109
uans le cas de lranceAgrlMer, les donnees servanL de sous-[acenL a la presLaLlon d'un servlce (envol d'alerLes)
sonL dlsponlbles sur Joto.qoov.ft avec un decalage Lemporel eL une frequence de mlse a [our molndre que celle
proposee aux cllenLs du servlce.
110
Ces crlLeres de modulaLlon de la LarlflcaLlon sonL a dlsLlnguer des elemenLs fondanL la deLermlnaLlon de
l'assleLLe de la redevance eL le monLanL LoLal de receLLes souhalLe par le servlce beneflclalre. Ces elemenLs,
preclses par l'arLlcle 13 de la lol « cAuA », sonL rappeles sopto.

LLS Þ8lnClÞALLS CA8AC1L8lS1lCuLS uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn | 47
- l'lCn lndexe cerLalns de ses Larlfs sur le prlx de venLe publlc des produlLs ou servlces
derlves commerclallses par le llcencle eL module sur la parL des donnees de l'lCn (en
volume ou en surface afflchee) dans le produlL, volre sur le Llrage eL la surface couverLe,
dans le cadre d'exposlLlons.
La prlnclpale dlfflculLe pour ces servlces reslde dans la d|ff|cu|tó à dóterm|ner
próc|sóment |a part de revenu ||óe à |a róut|||sat|on de ces |nformat|ons pub||ques. uans
l'ensemble des cas menLlonnes cl-dessus, l'admlnlsLraLlon se fonde sur les dóc|arat|ons des
LlLulalres de llcences, qul sonL les plus a môme de connaiLre la [usLe valeur de l'lnformaLlon
publlque mals qul ne sonL pas forcemenL lnclLes a la communlquer en LouLe Lransparence,
lorsque l'admlnlsLraLlon n'esL pas capable de conLrôler.
2.6.3 Les modeles de LarlflcaLlon
2.6.J.1 lo totlflcotloo fotfoltolte
Modele le plus slmple, le Larlf forfalLalre conslsLe en la mlse a dlsposlLlon du llvrable
pour un pr|x constant par rapport à au mo|ns un cr|tòre de LarlflcaLlon (volr flgure cl-
dessous).
C'esL le modele le plus souvenL reLenu, noLammenL lorsque le servlce publlc cherche
a couvrlr exacLemenL le coûL lndulL par la mlse a dlsposlLlon des donnees, par exemple la
preparaLlon d'un Cu-8CM conLenanL l'lnLegrallLe du [eu de donnees ou le produlL de la
presLaLlon a façon
111
. une parL flxe forfalLalre n'esL, par allleurs, pas excluslve d'une parL
modulee
112
.
I|gure nº 3 : Modò|e de tar|f|cat|on forfa|ta|re
!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% %'#%"$("$#)

5ootce . Mlssloo teJevooces.
2.6.J.2 lo totlflcotloo Jéqtesslve
Le modele de LarlflcaLlon degresslve s'esL developpe dans un deuxleme Lemps,
comme un raff|nement du modò|e de tar|f|cat|on forfa|ta|re. Lorsque le modele de
commerclallsaLlon esL celul d'une venLe de donnees, |'ob[ect|f poursu|v| est de mónager un
accòs à des róut|||sateurs d'un vo|ume p|us restre|nt de donnóes, par exemple une
exLracLlon LerrlLorlale d'une base de donnees naLlonales ou une surface llmlLee
113
.
La pluparL des LarlflcaLlons en vlgueur sulvenL un modele de LarlflcaLlon degresslve
par Lranche, ces Lranches eLanL le plus souvenL forfalLalres (foncLlon en escaller a pallers de
molns en molns « boots ») eL raremenL proporLlonnelles (foncLlon crolssanLe afflne par
morceaux). Le modele de LarlflcaLlon sLrlcLemenL degresslve n'a pas eLe observe.

111
ASÞ, uCCL, lnSLL ou SCeS, noLammenL.
112
uCllÞ (cadasLre), uMA1, lCn, SPCM, SCeS, par exemple.
113
A l'lmage de du SCeS ou de l'lCn.

48 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
I|gure nº 4 : Modò|es de tar|f|cat|ons dógress|ves
!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '()#*++$% *, *+-".$*#

!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '()#*++$% ",-* ."# /0#1*"23

!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '()#*++$% +,#$-,

5ootce . Mlssloo teJevooces.
2.6.J.J lo totlflcotloo ptopottloooelle
Þlusleurs servlces recourenL a un modele de LarlflcaLlon proporLlonnelle, souvenL
parce qu'elle esL l'hór|t|òre des modò|es de tar|f|cat|on, à |'un|tó, de |'accòs aux documents
adm|n|strat|fs au format pap|er.
I|gure nº S : Modò|e de tar|f|cat|on proport|onne||e
!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '#('(#)(**+,

5ootce . Mlssloo teJevooces.
uans le cas de la venLe de donnees, la LarlflcaLlon esL le plus souvenL proporLlonnelle
au volume (au molns sepL servlces beneflclalres de redevances) eL plus raremenL lndexee sur
l'acLlvlLe du reuLlllsaLeur (le nombre de cllcs
114
, le chlffre d'affalres hors Laxe
113
, le Larlf du
produlL qul lnLegre des donnees publlques
116
).

114
SPCM.

LLS Þ8lnClÞALLS CA8AC1L8lS1lCuLS uLS 8LuLvAnCLS uL 8Lu1lLlSA1lCn | 49
2.6.J.4 les moJèles « freemlum »
8len qu'a ce [our, peu de servlces alenL falL ce cholx, l'AÞlL recommande de plus en
plus frequemmenL le recours a des modò|es « 73%%4,)4 » favorab|es à |'|nnovat|on. Les
llgnes dlrecLrlces du CCLÞlA onL conflrme ceLLe orlenLaLlon, encourageanL les dlsposlLlfs de :
- « 4,&% 1 !,&("&,.,"# 23/.),.% (")3 %=($3,4%#.%3 %. .%&.%3 j.] le téotlllsoteot est
oototlsé ò exploltet qtotoltemeot oo écbootllloo sobstootlel, volte lo totollté Jes
Joooées, peoJoot ooe pétloJe Je J ò 6 mols, pot exemple, y comptls sl cette exploltotloo
s´losctlt Joos ooe loqlpoe écooomlpoe. cette pétloJe Je test pootto êtte ptolooqée le cos
écbéoot » ,
- « &").,%# /) P\d ,##"</#.%& j.] comme complémeot optloooel oo Jlsposltlf ptécéJeot
j.] Joos le coJte Jo téqlme J´olJe J´ítot ò lo tecbetcbe, oo Jéveloppemeot et ò
l´looovotloo (téqlme oº \60/2008 exempté Je ootlflcotloo) ».
Ces modò|es modu|ent dans |e temps, pour une môme offre, |es accòs gratu|ts et
|es accòs payants, en vu d'aLLlrer eL de fldellser les reuLlllsaLeurs. Þour Þlerre CCLLln eL
nlcolas CCLln
117
, les uLlllsaLeurs « oe commeoceot ò poyet poe bleo optès ovolt commeocé ò
otlllset l´oppllcotloo, lotspo´ll leot est Jeveoo Jlfflclle volte lmposslble Je s´eo Jétocbet
118
j.]
ues fotmes molos obsoloes Je moJèles fteemlom exlstoleot ovoot l´écooomle oométlpoe,
Joos le coJte Je sttotéqles closslpoes Je coopoête Je potts Je motcbé. l´écooomle
oométlpoe toJlcollse ce moJèle et l´oppllpoe ò Jes écbelles soos ptécéJeot ».
Un exemp|e de modò|e « 73%%4,)4 » : |'AÞI Q$"("3./,+ de |'IGN
L'lCn propose une modallLe d'acces lnnovanLe au Céopottoll vlo Lrols lnLerfaces de
programmaLlon d'appllcaLlon (opl.lqo.ft) : l'AÞl pour le web, celle pour les sysLemes d'lnformaLlon
geographlques eL celle pour les moblles. uans Lous les cas, ceL acces s'lnscrlL dans un modele
« fteemlom ». L'lCn lnvlLe le reuLlllsaLeur a LesLer graLulLemenL l'AÞl en dlsLrlbuanL des « clés » pour
les developpeurs ou a s'abonner au servlce.
2.6.J.5 lo totlflcotloo ptoqtesslve
ll ressorL des Lravaux de la mlsslon que ce Lype de modele esL, sl ce n'esL absenL, a
LouL le molns excepLlonnel.
I|gure nº 6 : Lventue|s modò|es de tar|f|cat|ons progress|ves
!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '#()#*++$% *, *+-".$*#

!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '#()#*++$% ",-* '"# .(#/*"01


113
uCllÞ (compLes des collecLlvlLes locales, releve des elemenLs d'lmposlLlon).
116
lCn.
117
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, p. 29.
118
« Le servlce d'hebergemenL eL de synchronlsaLlon de flchlers uropbox esL exemplalre de la bonne concepLlon
d'un modele freemlum », lbldem.

30 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$
&"#'(") *) '+"#,-+./0 12/345)6 ')578 *) 7"97+"+./06 )'-:;
!"#$% '#()#*++$% +,#$-,

5ootce . Mlssloo teJevooces.

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 31
3 Lxpór|ences |nternat|ona|es et donnóes pub||ques ouvertes
Les developpemenLs sulvanLs s'appulenL noLammenL sur les contr|but|ons adressóes
par |es serv|ces óconom|ques de |a Irance |nsta||ós dans 36 pays
119
. Ces conLrlbuLlons
allmenLenL les clLaLlons donL la source n'esL pas expllclLemenL menLlonnee.
3.1 Un |ntórôt cro|ssant pour |'ouverture des donnóes pub||ques
3.1.1 Les LenLaLlves de modellsaLlon sclenLlflque de l'lmpacL soclo-economlque
uepuls le mllleu des annees 2000, les debaLs sur l'ouverLure des donnees publlques
se focallsenL regulleremenL sur la quest|on de son |mpact óconom|que. Les monLanLs d'un
lmpacL comprls enLre 26,1 eL 47,8 Mdt pour l'unlon europeenne eL la norvege, avances par
le rapporL MLÞSl8 commande par la Commlsslon europeenne en 2006
120
, sonL de molns en
molns clLes comme une perspecLlve reallsLe.
8len que l'economlsLe 8ufus ÞCLLCC€, cofondaLeur eL dlrecLeur de l'Opeo
koowleJqe loooJotloo
121
, alL propose des meLhodes d'evaluaLlon des galns de l'ouverLure
des donnees publlques au 8oyaume-unl
122
, aucune eLude ne semble fournlr de meLhode
sclenLlflque Lransposable dans le monde enLler pour esLlmer quanLlLaLlvemenL les avanLages
dlrecLs eL lndlrecLs pour la socleLe. La prlnclpale dlfflculLe reslde probablemenL en parLle
dans la dlfflculLe a |dent|f|er próc|sóment |'ensemb|e des róut|||sateurs potent|e|s eL a
quant|f|er |a part pr|se par les lnformaLlons publlques eL de leur reuLlllsaLlon dans |a va|eur
soc|a|e ou óconom|que a|ns| cróóe.
Les publlcaLlons recenLes vlsanL a esLlmer ceL lmpacL s'appulenL sur une
modó||sat|on emp|r|que, lllusLree dans un rapporL remls fln 2012 a l'Agence spaLlale
europeenne
123
. CeLLe modellsaLlon ldenLlfle tro|s phases pendanL lesquelles l'lmpacL des
efforLs consenLls en faveur l'ouverLure des donnees publlques varle :
- dans un prem|er temps, l'ouverLure des donnees publlques represenLe un coûL pour
l'admlnlsLraLlon ,
- dans un deux|òme temps, le nombre de reuLlllsaLeurs croiL, les servlces publlcs gagnenL
en efflclence eL les reuLlllsaLlons commencenL a generer des proflLs pour la socleLe, qul
peuvenL ne pas sufflre pour couvrlr le coûL de Lous les lnvesLlssemenLs publlcs reallses ,

119
Afrlque du Sud, Algerle, Allemagne, Arable SaoudlLe, AusLralle, AuLrlche, 8elglque, 8resll, Canada, Chlne,
Coree, CroaLle, uanemar…, LmlraLs Arabes unls, Lspagne, LsLonle, LLaLs-unls, llnlande, lnde, lsraŒl, lLalle, !apon,
€enya, Maroc, norvege, Þays-8as, Þologne, 8epubllque 1cheque, 8oyaume-unl, 8ussle, Slngapour, Slovenle,
Suede, Sulsse, 1a•‰an, 1unlsle.
120
Meosotloq íotopeoo lobllc 5ectot lofotmotloo kesootces, M. uL€€L8S, l. ÞCLMAn, 8. 1L vLLuL, M. uL v8lLS,
[uln 2006.
121
L'Opeo koowleJqe loooJotloo (C€l) esL une organlsaLlon sans buL lucraLlf fondee en 2004 pour promouvolr
l'ouverLure des donnees eL des conLenus sous LouLes leurs formes, y comprls les donnees publlques, les
recherches flnancees sur fonds publlcs eL les conLenus du domalne publlc culLurel (source :
bttp.//okfo.otq/oboot/ , LraducLlon par la mlsslon). Le groupe local Opeo koowleJqe loooJotloo lrance esL
sLrucLure auLour d'une assoclaLlon de lol 1901 donL l'ob[ecLlf esL la promoLlon, l'acces, la dlffuslon, le parLage eL
la reuLlllsaLlon du savolr llbre sous LouLes ses formes (source : bttp.//ft.okfo.otq/ootte-qtoope-
locol/qoovetoooce/).
122
welfote Colos ftom Opeoloq op lobllc 5ectot lofotmotloo lo 1be uk, 8. ÞCLLCC€, 2011.
123
AbouL CMLS and daLa : geese and golden eggs. A sLudy on Lhe Lconomlc 8eneflLs of a lree and Cpen uaLa
Þollcy for SenLlnel SaLelllLe uaLa, C. SA‹?L8 eL M. uL v8lLS, rapporL pour l'Agence spaLlale europeenne,
decembre 2012.

32 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
- dans un tro|s|òme temps, les effeLs de l'ouverLure des donnees publlques se fonL senLlr
sur l'emplol eL l'acLlvlLe, alnsl que sur les flnances publlques.
I|gure nº 7: 1empora||tó des effets de |'ouverture des donnóes pub||ques

5ootce . koppott ò l´Aqeoce spotlole eotopéeooe.
une modellsaLlon analogue semble avolr moLlve les reflexlons du Gouvernement
dano|s, qul a declde de meLLre en place un sysLeme de compensaLlon general pour les
producLeurs de donnees publlques LlranL des receLLes de redevances de reuLlllsaLlon. « 5ot
lo pétloJe 201J-2015, le ptojet Jevtolt coôtet eovltoo 15 mlllloos J´eotos Je plos poe ce po´ll
toppotteto. cette Jlfféteoce seto flooocée pot le boJqet Je l´ítot. les moolclpolltés et les
téqloos tltetoot toplJemeot béoéflce Je ce ptoqtomme. uès 2017, ò lo fols les mlolstètes, les
téqloos et les moolclpolltés Jevtoleot poovolt tltet oo ptoflt floooclet Je cette sttotéqle ».
1ab|eau nº 8 : Impact attendu de |'ouverture des donnóes pour |e secteur pub||c dano|s

5ootce. 5ttoteqy ´Cood baslc daLa for everyone - a drlver for gro‰Lh and efflclency´. uoooées eo
cootoooes Jooolses (ukk).
Þour le CouvernemenL danols, « l´lmpoct sot lo soclété Je l´occès et Je lo
téotlllsotloo qtotolte Je ces Joooées pobllpoes Je bose est estlmé ò plos Je 100 mlllloos
J´eotos pot oo ò comptet Je 2018. les secteots pol Jevtoleot le plos béoéflclet Je cette
sttotéqle soot l´lmmoblllet, l´ossotooce, les télécommoolcotloos, olosl poe les fobtlcoots Je
système Cl5, les eotteptlses pobllpoes et les ctéoteots J´eotteptlses ».

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 33
I|gure nº 8 : Impact tota| attendu de |'ouverture des donnóes pub||ques au Danemark

5ootce. 5ttoteqy ´Cood baslc daLa for everyone - a drlver for gro‰Lh and efflclency´.
uoooées eo cootoooes Jooolses (ukk).
8len que les monLanLs aLLendus ne solenL que des esLlmaLlons, une eLude reallsee
sur l'lmpacL de l'ouverLure des donnees d'adresses
124
du reglsLre de la consLrucLlon eL de
l'hablLaL, y comprls les coordonnees geographlques, consecuLlve a un accord de
compensaLlon conclu en 2002 par l'LLaL eL les munlclpallLes (chargees de la mlse a [our des
donnees), semble conflrmer le modele reLenu. Malgre une compensaLlon de 1,3 Mt sur Lrols
ans eL des coûLs marglnaux de mlse a dlsposlLlon d'un monLanL de 1 Mt enLre 2003 eL 2010,
« le béoéflce floooclet Jltect est estlmé ò 76 Mt sot cette pétloJe, Joot J0 X Joos le secteot
pobllc et 70 X Joos le ptlvé jcolcolé] sot lo bose Jo ptlx poyé pot les otlllsoteots poot ces
Joooées oopotovoot, oopoel s´ojoote lo slmpllflcotloo oJmlolsttotlve et le qolo Je temps
poot occéJet oox Joooées poot les eotteptlses », sans compLer « les béoéflces loJltects llés ò
lo téotlllsotloo Jes Joooées poot les footolsseots Je Cl5 pot exemple, oo eocote poot les
setvlces J´otqeoce ».
3.1.2 Les analyses Lransversales
Ln l'absence de modele sclenLlflque lnconLesLable de mesure de l'lmpacL soclo-
economlque des donnees publlques, les LLaLs, comme le secLeur prlve, reallsenL
perlodlquemenL des analyses quanLlLaLlves Lransversales. Alnsl, le cablneL copqemlol
coosoltloq
123
noLe que le secteur de |'|nformat|on pub||que espagno|, compose de
130 enLreprlses commerclallsanL des blens eL des servlces fondes sur des donnees
publlques, genere enLre 330 eL 330 Mt par an eL emplole auLour de 4 000 personnes
126
.

124
1he value of uanlsh address daLa, uanlsh LnLerprlse and ConsLrucLlon AuLhorlLy, [ullleL 2010.
123
1he Cpen uaLa Lconomy, unloc…lng Lconomlc value by Cpenlng CovernmenL and Þubllc uaLa, Capgemlnl
ConsulLlng, 2013.
126
Spanlsh Cpen uaLa ÞorLal Annual 8eporL, ƒCharacLerlzaLlon SLudy of Lhe lnfomedlary SecLor„, !uly 2012

34 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Ln ouLre, le koyaume-Un| s'esL lnLerroge sur l'apporL de l'ouverLure des donnees
publlques sur l'ensemble de la socleLe brlLannlque. Þublle en mal 2013, un rapporL
lndependanL esLlme que les beneflces onL aLLelnL 6,8 Md£ (7,9 Mdt) en 2010-2011.
Þub||cat|on du rapport |ndópendant sur |es opportun|tós d'ouverture des donnóes
pub||ques au koyaume-Un| - e%3& +/ !$7,#,.,"# !9)#% &.3/.$2,% #/.,"#/+% !9](%# A/./
5tepboo 5bokespeote, le ptéslJeot Jo uoto 5ttoteqy 8ootJ, o ptéseoté metcteJl 15 mol soo
toppott sot l´oovettote Jes Joooées pobllpoes, commooJé eo octobte 2012 pot uovlJ cometoo.
5´oppoyoot sot ooe /#/+L&% /((3"7"#!,% !) 4/30>$ (téollsée pot ueloltte
127
), le toppott estlme poe
+%& *$#$7,0%& !% +9")<%3.)3% !%& !"##$%& ()*+,-)%& /) f"L/)4%Cg#, "#. /..%,#. h;i \!j %#
STXTkXX; !"#. X;i \!j !% *$#$7,0%& $0"#"4,-)%& !,3%0.& (")3 +%& %#.3%(3,&%& %. +%& 0"#&"44/.%)3&
%. U \!j !% *$#$7,0%& &"0,/)=. 5oollqooot les ovoocées mojeotes téollsées pot le koyoome-uol eo
motlète J´oovettote Jes Joooées pobllpoes, le toppott soomet oo eosemble Je 3%0"44/#!/.,"#& /)
2")<%3#%4%#. (")3 7/,3% !) f"L/)4%Cg#, +% +%/!%3 4"#!,/+ !% +9](%# A/./. les ptloclpoles
tecommooJotloos soot . 3%0"##/,.3% -)% +%& !"##$%& ()*+,-)%& &"#. +/ (3"(3,$.$ !%& 0,."L%#&, Jéflolt
ooe &.3/.$2,% #/.,"#/+% Jes Joooées 0+/,3%; <,&,*+% %. <$3,7,/*+% et oo (+/# !9%=$0).,"# 0"#03%.,
()*+,%3 l rap|dement môme s| e||es sont |mparfa|tes m )# 23/#! #"4*3% !% !"##$%& ()*+,-)%&,
s´eoqoqet ò pobllet oo #"L/) !% !"##$%& 0+$& !% .38& >/).% -)/+,.$ (« blqb poollty cote »
128
) et
lovestlt Joos les loftosttoctotes et Joos les compéteoces. le qoovetoemeot o occoellll posltlvemeot le
toppott et Jevtolt pobllet ooe tépoose oo coots Je l´été 201J.
5ootce . tépoose Je lo uC 1tésot.
3.1.3 Les eLudes d'lmpacL economlque secLorlel
lauLe d'eLude sclenLlflque lnconLesLable, plusleurs Lravaux onL eLe menes sur
l'lmpacL de l'ouverLure de donnees publlques de secLeurs speclflques. Llles porLenL le plus
souvenL sur les secLeurs ldenLlfles comme les plus populalres eL comme suscepLlbles
d'apporLer le plus de valeur, noLammenL les donnees geographlques, envlronnemenLales (y
comprls meLeorologlques), economlques, de LransporL eL de sanLe. Les prlnclpaux
reuLlllsaLeurs de ce Lype de donnees seralenL, selon une eLude recenLe du cablneL
ueloltte
129
, le secLeur de la consLrucLlon, de l'lmmoblller, de la flnance, de l'assurance mals
aussl le secLeur publlc eL le secLeur culLurel seralenL parml les prlnclpaux uLlllsaLeurs eL
reuLlllsaLeurs de ces donnees.
J.1.J.1 les Joooées qéoqtopblpoes
Le consLaL observe en lrance par l'lCn d'une elasLlclLe Lres grande enLre le prlx eL les
volumes de donnees reuLlllses (volr sopto) l'esL aussl a l'eLranger. Les autor|tós canad|ennes
onL observe que, « eo 2007, le télécbotqemeot Je Joooées qéoqtopblpoes o ottelot oo peo
molos J'oo mlllloo Je tepoêtes et o ooqmeoté ò plos Je 11 mlllloos Je télécbotqemeots » en
2012. Þour l'admlnlsLraLlon canadlenne, « ces cblfftes soot lmptesslooooots », d'auLanL qu'll
s'aglL « Je qtos eosembles Je Joooées complexes occompoqoés Je métoJoooées Jétolllées.
celo slqolfle poe les télécbotqemeots soot effectoés pot poelpo'oo pol o les ootlls poot
moolpolet les Joooées et pol volt l'ovootoqe Je leot téotlllsotloo ».
uans son eLude, le cablneL copqemlol coosoltloq s'lnLeresse a la soc|ótó Q/34,#,
donL les produlLs s'adressenL aux consommaLeurs, a l'avlaLlon eL a la marlne. CeLLe
enLreprlse, dont |a va|or|sat|on a dópassó |es 7 Md5 (3,3 Mdt) en [anvler 2013 s'esL

127
bttps.//www.qov.ok/qovetomeot/pobllcotloos/pobllc-sectot-lofotmotloo-motket-ossessmeot.
128
Notloool cote kefeteoce uoto : les donnees cles deLenues par chaque mlnlsLere eL lnsLlLuLlon publlque. CeL
ensemble de donnees dolL ôLre deflnl par une enLlLe exLerleure. Les mlnlsLeres devronL s'engager a les publler
dans une echeance preclse eL a les malnLenlr a [our.
129
Motket ossessmeot of pobllc sectot lofotmotloo, rapporL de uelolLLe au CouvernemenL brlLannlque, mal 2013.

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 33
developpee, selon vlve… €unu8A
130
, en reuLlllsanL des donnees publlques bruLes
1J1
. L'eLude
de copqemlol evalue aussl l'lmpacL economlque des donnóes góograph|ques en A||emagne
- 1,4 Mdt en 2007, solL 30 ° d'augmenLaLlon depuls 2000 -, aux Þays-8as (13 000 emplols a
pleln Lemps, en 2008
132
) eL en AusLralle (31 400 emplols dlrecLs
133
).
Þlus generalemenL, une eLude a eLe publlee en 2011 par í1lA llolooJ, lnsLlLuL publlc
de recherche sur l'economle
1J4
, pour evaluer l'effeL de l'ouverLure de ces donnees. CenLree
sur qulnze pays (y comprls la lrance), elle analyse l'lmpacL du prlx des donnees publlques
geographlques sur le chlffre d'affalres des enLreprlses. uans l'echanLlllon examlne, |a
cro|ssance de ce ch|ffre d'affa|res est supór|eure de 1S ¼ pour |es entrepr|ses s|tuóes dans
|es pays ouvrant |eurs donnóes pub||ques (gratu|tement ou au coût marg|na|) que dans |es
pays où ces donnóes sont tar|fóes au-de|à du coût marg|na|. CeL effeL esL surLouL lle aux
peLlLes eL moyennes enLreprlses (ÞML), qul beneflclenL de « l´effooJtemeot Jes bottlètes
totlfoltes ò l´eottée sot ce seqmeot Je motcbé », eL qu'll « est slqolflcotlf Jès lo ptemlète
oooée et J´ootoot plos lots Je lo Jeoxlème oooée solvoot le possoqe » a des donnees
publlques ouverLes. Þar allleurs, « les coosommoteots joolsseot J´ooe votlété Je l´offte plos
ptoooocée et Je ptlx plos bos ».
Ln I|n|ande, l'equlvalenL de l'lCn a declde de rendre dlsponlble, en mal 2012, ses
bases de donnees Lopographlques sur le LerrlLolre flnlandals
133
. Les lnLerlocuLeurs flnlandals
de la uC 1resor lndlquenL qu'avanL cela, « le mootoot Jes teJevooces collectées pot
jl´étobllssemeot] s´élevolt ò 5 Mt pot oo. uotéoovoot les ptévlsloos Je teveoo j.] soot
estlmées ò J,8 Mt solt ooe cbote Je 1,2 Mt. les sobveotloos Je l´ítot, ptévoe Joos le coJte
8oJqétolte pooJtleoool, combleot lo bolsse Je ses tecettes ».
J.1.J.2 les Joooées eovltoooemeotoles
uans le Lravall evoque precedemmenL, le cablneL copqemlol coosoltloq eLudle aussl
le cas de donnees envlronnemenLales, en parLlculler les donnóes mótóoro|og|ques. Cr les
equlvalenLs amerlcalns eL [aponals de MeLeo-lrance mals aussl plusleurs unlverslLes
(prlnclpalemenL aux LLaLs-unls) dlffusenL graLulLemenL leurs modeles de prevlslons, volre
leurs donnees d'observaLlon. lcl encore, vlve… €unu8A soullgne que « 1be weotbet
cboooel », un reseau audlovlsuel amerlcaln, s'esL developpe grâce aux donnees publlques
bruLes. Þlus generalemenL, les donnees publlques de l'u5 Notloool weotbet 5etvlce allmenLe
aux Ltats-Un|s une |ndustr|e de |a mótóo pesant env|ron 1,S Md5 (1,1 Mdt) par an
1J6
, sans
compLer les economles llees a la prevenLlon des rlsques meLeorologlques.
Þar allleurs, « seloo ooe étoJe effectoée poot \$.$"R),&&% eo 2011, les ptestotloos
Je l´lostltot toppotteot Jéjò plos ò l´écooomle poe ce po´elles lol coôteot (ovootoqes estlmés
ò eovltoo 10J Mcnl/oo j8J Mt], poot Jes coôts Je 80 M/oo j65 Mt]) ».

130
Anclen cblef lofotmotloo Offlcet des LLaLs-unls.
131
ulglLal luel of Lhe 21sL CenLury: lnnovaLlon Lhrough Cpen uaLa and Lhe neL‰or… LffecL, Parvard unlverslLy,
[anvler 2012.
132
Lur-Lex, Cpen daLa An englne for lnnovaLlon, gro‰Lh and LransparenL governance, 2011.
133
AClL 1asman, 1he value of SpaLlal lnformaLlon, mars 2008.
134
uoes Motqlool cost ltlcloq of lobllc 5ectot lofotmotloo 5pot lltm Ctowtb?, í1lA llolooJ, sepLembre 2011
(bttp.//www.etlo.fl/wp-cooteot/oplooJs/2012/09/Jp1260.pJf).
133
bttp.//www.mooomlttoosloltos.fl/eo/opeoJoto.
136
ulglLal luel of Lhe 21sL CenLury: lnnovaLlon Lhrough Cpen uaLa and Lhe neL‰or… LffecL, Parvard unlverslLy,
[anvler 2012.

36 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
J.1.J.J les Joooées Je sooté
L'Opeo uoto lostltote
1J7
meL en evldence une opporLunlLe de maiLrlse de la depense
medlcallsee dedulLe de l'ouverLure de donnees de prescrlpLlons au 8oyaume-unl : en 2011-
2012, sur 12,7 Md£ (solL 14,7 Mdt) de depenses de medlcamenLs, |e n/.,"#/+ o%/+.>
R%3<,0% a dópensó p|us de 400 M£ (463 Mê) pour |es stat|nes, une classe de medlcamenLs
prescrlLs pour prevenlr des problemes cardlovasculalres.
Les vers|ons gónór|ques de ces mód|caments coûtant 20 fo|s mo|ns cher que les
verslons breveLees, sans qu'une dlfference d'effeL (nl curaLlf nl secondalre) ne solL mlse en
evldence, les medeclns sonL encourages a d'abord prescrlre le generlque. une [eune pousse
brlLannlque (MostoJoo c) lncubee con[olnLemenL par l'Opeo uoto lostltote eL Opeo neoltb
cote uk a analyse, avec des algorlLhmes developpes pour des 8lq Joto, les donnees
publlques de prescrlpLlon dlffusees par le Notloool neoltb 5etvlce (37 mllllons de llgnes de
donnees). La stott op en a conclu que p|us de 200 M£ (232 Mê) aura|ent pu ôtre
óconom|sóes sl le servlce publlc avalL lmpose aux medeclns les sLaLlnes generlques
138
.
I|gure nº 9 : Þrescr|pt|on des stat|nes non gónór|ques

5ootce . ptesctlbloqooolytlcs.com.
3.2 Une d|vers|tó de modò|es retenus
3.2.1 un prlnclpe de graLulLe de plus en plus repandu mals une reallLe plus complexe
J.2.1.1 uoe mojotlté Je poys offlcboot oo ptloclpe Je qtotolté
Sur les 36 pays eLudles, |a grande ma[or|tó (2S) met en avant un pr|nc|pe de
gratu|tó. Þarml ceux-cl, plusleurs meLLenL en avanL leur quallLe de plonnler.

137
CrganlsaLlon sans buL lucraLlf fondee par Slr 1. 8L8nL8S-LLL, lnvenLeur du web eL dlrecLeur du consorLlum
wotlJ wlJe web (wJc) eL le professeur n. SPAu8CL1, l'Opeo uoto lostltote esL subvenLlonnee par le
CouvernemenL brlLannlque.
138
Opeo Joto ooJ beoltb cote. 8eqqot tby oelqbboot. now sctotloy of fteely ovolloble Joto mlqbt sove tbe Nn5
mooey, 1he LconomlsL, 8 decembre 2012 (bttp.//www.ecooomlst.com/oews/btltolo/21567980-bow-sctotloy-
fteely-ovolloble-Joto-mlqbt-sove-obs-mooey-beqqot-tby-oelqbboot).

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 37
Le lteeJom of lofotmotloo Act flnlandals de 1766 esL presenLe comme la plus
anclenne norme au monde en maLlere de Lransparence des documenLs publlcs.
« lo 5oèJe o été blstotlpoemeot (eo 1776 !) le ptemlet poys oo mooJe ò oJoptet ooe
lol sot lo llbetté J´lofotmotloo, pol coosocte oo ptloclpe Je llbte occès oox Jocomeots
offlclels . ´1o encourage Lhe free exchange of oplnlon and avallablllLy of comprehenslve
lnformaLlon, every S‰edlsh clLlzen shall be enLlLled Lo have free access Lo offlclal
documenLs
1J9
´. cette lol, Joot lo Jetolète vetsloo Jote Je 1949, est oo Jes pootte textes
composoot lo coostltotloo soéJolse
140
».
Le Maroc a lnLrodulL, dans sa nouvelle consLlLuLlon de [ullleL 2011, « le Jtolt
J´occéJet ò l´lofotmotloo Jéteooe pot l´oJmlolsttotloo pobllpoe, les lostltotloos éloes et les
otqoolsmes lovestls J´ooe mlssloo Je setvlce pobllc » (arLlcle 27) eL prevolL un prlnclpe de
graLulLe generale ou, a la llmlLe, de dlffuslon au coûL marglnal, dans un pro[eL de lol sur le
drolL d'acceder a l'lnformaLlon (arLlcle 13 d'un avanL-pro[eL publle le 26 mars 2013).
Sl un quart des pays ne semb|ent pas d|sposer d'un pr|nc|pe [ur|d|que de gratu|tó
en tant que te| ou de pollLlque d'ouverLure des donnees publlques, ce|a n'empôche pas
certa|ns d'entre eux, te|s |es Ltats-Un|s, d'app||quer !% 7/0." un pr|nc|pe de gratu|tó.
La pollLlque d'ouverLure des donnees publlques, que celle-cl solL graLulLe ou non, esL
le plus souvenL moLlvee par une vo|ontó d'accro|tre |a transparence de |'act|on pub||que et
de contr|buer au dóve|oppement óconom|que. Llle esL parfols avanL LouL mlse en ˆuvre
comme moyen de |utter contre |a corrupt|on, noLammenL au 8rós|| ou en Inde. CeLLe vlslon
revôL ans dans ce dernler pays une dlmenslon parLlcullere : « le Mlolstte Jo uéveloppemeot
totol, M. •oltom komesb, o slqoolé eo mol 201J so (3$"00)(/.,"# 3%+/.,<% /)= 4%)3.3%& !%
Dm|||tants [de |a transparence]E (12 meotttes Jepols 2005, Joot 8 eo 2010 et 1 eo
mots 201J, Joos l´ítot Jo 8lbot), vtolsembloblemeot vlsés poot leots octlvltés Je lotte cootte
lo cottoptloo. A ttovets l´oppllcotloo Je cette lol, Jes scooJoles mojeots Je cottoptloo oot eo
effet été teoJos pobllcs, comme celol llé ò l´otqoolsotloo Jes commooweoltb Comes eo
2010 ».
J.2.1.2 uoe téollté plos complexe
uans la praLlque, mo|ns d'un t|ers des pays ótud|ós app||quent un pr|nc|pe de
gratu|tó (ou de d|ffus|on au coût marg|na|) abso|u. C'esL noLammenL le cas du 8resll, du
Canada, de la Chlne, des LmlraLs Arabes unls, d'lsraŒl, du !apon, de la 8ussle ou de la
1unlsle. Ln reallLe, ce consLaL esL à mettre en regard avec |es vo|umes de donnóes
effect|vement m|s à d|spos|t|on : hormls le Canada eL le !apon, la pluparL de ces pays ne meL
en llgne qu'un nombre resLrelnL de [eux de donnees. L'afflrmaLlon d'un prlnclpe de graLulLe
semble, dans ce cas, parfols refleLer une po||t|que d'ouverture des donnóes pub||ques
embryonna|re ou relever d'une |og|que d'aff|chage.
Dans |a mo|t|ó des pays, des ||ots de donnóes payantes subs|stent. ue môme, |a
róa||tó est p|us comp|exe, pulsque plusleurs de ces pays meLLenL en llgne graLulLemenL des
volumes lmporLanLs de donnees : le 8oyaume-unl, l'AusLralle, la Coree du Sud ou les LLaLs-
unls, par exemple, comme la lrance.
Le nombre de pays ne d|sposant que d'||ots de donnóes gratu|tes est p|us ródu|t.
J.2.1.J ues Jémotcbes sooteooes pot les otqoolsotloos lotetootloooles et lo soclété clvlle
La p|upart des dómarches d'ouverture des donnóes pub||ques sont non seu|ement
soutenues ma|s |ancóes sous |a press|on de |a soc|ótó c|v||e, en part|cu||er des assoc|at|ons

139
ChaplLre 2, ArLlcle 1
er
, lteeJom of tbe ltess Act.
140
bttp.//www.qovetomeot.se/sb/J/2707/o/15187.

38 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
c|toyennes et des mód|as. C'esL le cas au 8oyaume-unl (volr lofto), c'esL aussl le cas dans les
nombreux pays ou se lancenL des assoc|at|ons spóc|a||sóes dans |es revend|cat|ons portant
sur |e gouvernement ouvert (Opeo Covetomeot), par exemple OpeoCovuoto.to ou
OpeoCov1N.
ues |nst|tut|ons mu|t||atóra|es poussenL les pays en developpemenL a lancer leurs
propres lnlLlaLlves.
La 8anque mond|a|e senslblllse les LLaLs aux en[eux de l'ouverLure des donnees
publlques eL a mls en llgne une boiLe a ouLlls
141
. Llle a flnance, en 2011, un programme
vlsanL a doLer le €enya d'un porLall de dlffuslon des donnees publlques (opeoJoto.qo.ke).
Llle prepare une eLude d'lmpacL pour le cas marocaln.
Les effeLs de l'acLlon de la 8anque mondlale eL du Þrogramme des Nat|ons Un|es
pour |e dóve|oppement (Þnuu) se sonL aussl falL senLlr en 1unlsle, le gouvernemenL
provlsolre ayanL doLe le pays d'un cadre [urldlque speclflque a l'acces aux documenLs
admlnlsLraLlfs des organlsmes publlcs eL d'un porLall d'ouverLure des donnees publlques
(Joto.qov.to).
uans le môme esprlL, dans le cadre du pro[et « @)."3").%& !% +9,#7"34/.,"# », « lo
8oopoe oftlcoloe Je Jéveloppemeot o loocé eo 2011, poot vloqt poys oftlcolos
142
, Joot
l´Aftlpoe Jo 5oJ, ooe plotefotme Je mlse eo llqoe Je Joooées pobllpoes (coocetooot
qéoétolemeot Jes Joooées J´otJte qéoétol telotlves ò l´écooomle, oox popolotloos oo oox
Jomoloes socloox, cf. http:]]opendataforafr|ca.org). ce pottoll Je Joooées o poot bot Je
focllltet lo collecte, l´ooolyse et le pottoqe J´lofotmotloos Je oombteox loJlce Joot
l´évolotloo Je lo téollsotloo Jes objectlfs Jo mllléoolte oflo J´occtoitte lo Jlspoolblllté Je
Joooées (Jooc lo coooolssooce) sot l´Aftlpoe ». Ce pro[eL a eLe eLendu en [ullleL 2013 a
l'ensemble du conLlnenL
143
.
Lnfln, le « potteootlot poot oo qoovetoemeot ttoospoteot »
144
(« ](%# Q"<%3#4%#.
P/3.#%3&>,( »), cree fln 2011, susc|te de |'|ntórôt de p|us|eurs des pays ótud|ós. uans
l'echanLlllon consldere, 20 pays en sont membres : l'Afrlque du Sud, l'AusLralle, le 8resll, le
Canada, la Coree du Sud, la CroaLle, le uanemar…, l'Lspagne, l'LsLonle, les LLaLs-unls, la
llnlande, lsraŒl, l'lLalle, le €enya, la norvege, les Þays-8as, la 8epubllque 1cheque, le
8oyaume-unl, la 8ussle, la Suede en sonL membres. Deux pays, le Maroc eL la 1unlsle, ont
expr|mó |e souha|t de re[o|ndre cette |n|t|at|ve mulLllaLerale.
3.2.2 un modele brlLannlque reconnu eL envle
Þlusleurs pays lndlquenL ouverLemenL voulolr s'orlenLer vers le modele brlLannlque,
ou a LouL le molns l'envler.

141
Cpen CovernmenL uaLa 1ool…lL (bttp.//Joto.wotlJbook.otq/opeo-qovetomeot-Joto-toolklt).
142
Les pays concernes lors du lancemenL du pro[eL, le 13 mars 2013, eLalenL l'Afrlque du Sud, l'Algerle, le
Cameroun, le Cap-verL, l'LLhlople, le Chana, le Mala‰l, le Maroc, le Mozamblque, la namlble, le nlgerla, le
8‰anda, la 8epubllque uemocraLlque du Congo, la 8epubllque du Congo, le Senegal, le Sud-Soudan, la 1anzanle,
la 1unlsle, la †amble eL le †lmbab‰e.
143
1he Afu8's Cpen uaLa ÞlaLform achleves conLlnenL-‰lde coverage, 11 [ullleL 2013
(bttp.//www.ofJb.otq/ft/oews-ooJ-eveots/ottlcle/tbe-ofJbs-opeo-Joto-plotfotm-ocbleves-cootloeot-wlJe-
covetoqe-12108/).
144
« La lrance eLudle par allleurs l'opporLunlLe de re[olndre l'Cpen CovernmenL ÞarLnershlp (« CCÞ »), pour
engager une cooperaLlon frucLueuse avec les auLres gouvernemenLs engages dans ceLLe vole. Llle se rapprochera
du parLenarlaL pour examlner les condlLlons de son adheslon. La lrance s'engagera par allleurs largemenL dans la
cooperaLlon mulLllaLerale auLour des approches de Lransparence eL de gouvernemenL ouverL » (source : feullle
de rouLe du CouvernemenL en maLlere d'ouverLure eL de parLage des donnees publlques).

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 39
J.2.2.1 uoe Jémotcbe pol Jote Jo Jébot Jes oooées 2000
Le 8oyaume-unl s'esL « eoqoqé Joos oo (3"0%&&)& /00$+$3$ !9")<%3.)3% !%& !"##$%&
pobllpoes Jepols 2010. le moovemeot o Jéboté oo Jébot Jes oooées 2000 ovec l´oJoptloo
Je lo lol lreedom Cf lnformaLlon AcL. 6/ &"0,$.$ 0,<,+% / K")$ )# 3a+% 4/K%)3 Joos le
loocemeot Je ce ptocessos, ovec l´/0.,<,&4% !9/&&"0,/.,"#& telles poe l´Cpen €no‰ledge
loundaLlon, Je +/ (3%&&% /<%0 %# (/3.,0)+,%3 +/ 0/4(/2#% Dfree our dataE Jo CootJloo eo
mots 2006 et oo lobbyloq octlf Je petsoooolltés J´lotetoet telles poe le ptofesseot Nlqel
5boJbolt et l´loveoteot Jo web 5lt 1lm 8etoets-lee. ce Jetolet est ootommeot celol pol o
ocbevé Je coovolocte CotJoo 8towo Je loocet le ptojet Je slte lotetoet daLa.gov.u… flo 2009,
Joot le loocemeot effectlf o eo lleo eo joovlet 2010 ». Un pr|nc|pe de gratu|tó ou de
tar|f|cat|on au coût marg|na| est a|ors adoptó : la LarlflcaLlon au-dela du coûL marglnal
devlenL une excepLlon Lres encadree (volr encadre cl-dessous).
La procódure d'examen des demandes d'except|on à |a tar|f|cat|on au coût marg|na|
lln 2009, une procedure preclse esL mlse en place pour examlner les excepLlons a la
LarlflcaLlon au coûL marglnal
143
. une llsLe de crlLeres esL eLablle
146
. un modele de formulalre de
demande
147
esL propose aux servlces souhalLanL beneflcler d'une excepLlon, rappelanL les prlnclpales
quesLlons a se poser, noLammenL :
- esL-ll essenLlel pour le servlce publlc de produlre l'lnformaLlon concernee ?
- l'lnformaLlon esL-elle dlrecLemenL flnancee par l'lmpôL ?
- l'admlnlsLraLlon esL-elle le seul producLeur de ceLLe donnee ou peuL-elle ôLre obLenue par
d'auLres sources (en cas de monopole, l'admlnlsLraLlon dolL expllquer les clrconsLances de ceLLe
slLuaLlon) ?
- quel esL l'lmpacL d'une LarlflcaLlon sur le nlveau de reuLlllsaLlon (des elemenLs eLayanL la reponse
sonL demandes) ?
La procedure d'examen des demandes d'excepLlon esL resumee par un arbre de declslon
(volr flgure cl-dessous).

143
CrlLerla for LxcepLlons Lo Marglnal CosLs Þrlclng, 1he naLlonal Archlves, decembre 2009.
146
now to opply fot exceptloo to motqlool cost ptlcloq ossessmeot, 1be Notloool Atcblves, aoûL 2010.
147
bttp.//www.ootlooolotcblves.qov.ok/Jocomeots/lofotmotloo-moooqemeot/e2mcp-oppllcotloo-templote.Joc.

60 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
I|gure nº 10 : Arbre de dóc|s|on exp||c|tant
How we deal with an application for exception to marginal cost pricing


Department
applies for
Exception
TNA measures
application against
published criteria
Exceptional
charging agreed
Department
informed that
application refused
Department
decides to
resubmit or
withdraw
Application
withdrawn
Criteria
passed
Criteria failed
Department
revises
application
Department decides
not to re-apply
Controller of
HMSO issues
Delegation of
Authority
Department signs up to
join IFTS
If not already
IFTS member

ll15 . lofotmotloo lolt 1toJet 5cbeme. nM5O . net Mojesty´s 5totlooety Offlce.
5ootce . 1be Notloool Atcblves (1NA)
148
.
un experL brlLannlque a dresse, pour l'admlnlsLraLlon, le bllan pour 2010-2012 de ceLLe
docLrlne
149
. Ln Lrols ans, sur les douze servlces ayanL demande a beneflcler d'une excepLlon, quaLre
n'onL falL que demander une regularlsaLlon de leur LarlflcaLlon (qul leur a eLe accordee), deux onL
beneflcle d'une excepLlon, Lrols onL abandonne la demarche eL deux demandes onL eLe re[eLees. La
dernlere demande eLalL Lou[ours en cours d'lnsLrucLlon, en [uln 2013. L'eLude reallsee monLre que la
procedure a aLLelnL ses ob[ecLlfs de llmlLaLlon des excepLlons au prlnclpe de LarlflcaLlon au coûL
marglnal. Llle soullgne cependanL que les admlnlsLraLlons ayanL beneflcle d'une excepLlon ne verlflenL
pas Lou[ours les crlLeres pour lesquels l'excepLlon a eLe accordee.

148
llo‰charL sho‰lng ho‰ ‰e deal ‰lLh appllcaLlons for excepLlons Lo marglnal cosL prlclng
(bttp.//www.ootlooolotcblves.qov.ok/Jocomeots/lofotmotloo-moooqemeot/bow-we-Jeol-wltb-exceptloo-
oppllcotloo.pJf).
149
LxcepLlon Lo marglnal cosL prlclng procedure ln Lhe unlLed €lngdom 2010 Lo 2012. A 8evle‰ of Lhe flrsL 3
years of operaLlon, C. CC88ln, [uln 2013.

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 61
J.2.2.2 l´ombltloo J´êtte le leader Je l´oovettote Jes Joooées pobllpoes
« uès soo ottlvée oo poovolt, le qoovetoemeot Je coolltloo o ptomls J´êtte
+9/!4,#,&.3/.,"# +/ (+)& ")<%3.% K/4/,& 0"##)% oo koyoome-uol, l´Opeo uoto s´losctlvoot oo
coot Je lo polltlpoe Je 8lq 5oclety Je uovlJ cometoo. ll o eoqoqé oo ptoqtomme ombltleox
J´oovettote Jes Joooées pobllpoes lmpllpooot l´eosemble Jes mlolstètes et Jes
oJmlolsttotloos pobllpoes. ?>/-)% 4,#,&.83% / !M ()*+,%3 &/ &.3/.$2,% 4,#,&.$3,%++% %#
4/.,83% !9")<%3.)3% !%& !"##$%& ()*+,-)%&; $./*+,&&/#. )# 0/+%#!3,%3 Jes fototes
pobllcotloos oo coots Jes oooées solvootes ».
Le rapport rem|s en ma| 2013 par Stephan Shakespeare (vo|r encadró &)(3/)
propose d'accó|órer encore |e mouvement d'ouverture des donnóes pub||ques.
J.2.2.J lo téfotme Jes 1radlng lunds, 5llc ptoJocteots Je Joooées poyootes
8len que le 8oyaume-unl s'orlenLe resolumenL vers une ouverLure graLulLe eL
masslve de ses donnees publlques, le modele brlLannlque comporLe une except|on qu|
nourr|t |es dóbats : |es p3/!,#2 V)#!&. Ces sLrucLures ne reçolvenL « poe peo oo pos Je
flooocemeot Jo qoovetoemeot ceottol, leot moJèle écooomlpoe tepose sot lo foctototloo
Jes setvlces et Jes ptoJolts po´lls ctéeot », y comprls au secLeur publlc, eL « petçolveot Jes
teJevooces poot lo qtooJe mojotlté Jes Joooées po´lls ptoJolseot ». « lls Jolveot tecoovtlt le
coôt lotéqtol Je lo footoltote Jo setvlce, plos le coôt Jo copltol ». I|s s'apparentent
davantage à des serv|ces pub||cs |ndustr|e|s et commerc|aux et aura|ent ótó exc|us de
|'app||cat|on de |a |o| « ?@A@ », a|ors qu'||s produ|sent des donnóes qu| re|òvent de
serv|ces pub||cs adm|n|strat|fs, en Irance.
Les quatre pr|nc|paux p3/!,#2 V)#!&, qul devalenL consLlLuer les brlques d'une
lobllc uoto compooy, se sonL flnalemenL assocles lnformellemenL au seln du P)*+,0 A/./
Q3")(, sous la presslon de la socleLe clvlle. Ces servlces sonL |a ?"4(/#,%& o")&% (qul gere
le reglsLre des socleLes), |e \%. ]77,0% (homologue de MeLeo-lrance), |']3!#/#0% R)3<%L
(homologue de l'lCn eL du cadasLre, hors lnformaLlon foresLlere) eL |e 6/#! f%2,&.3L
(equlvalenL des servlces de la uCllÞ charges du foncler). « u´oottes 1radlng lunds petçolveot
éqolemeot Jes teJevooces mols le volome Jes Joooées ptoJoltes est moloJte ». C'esL
noLammenL le cas du g#,.%! q,#2!"4 oL!3"23/(>,0 ]77,0%, homologue du SPCM.

62 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
1ab|eau nº 9 : kósu|tats f|nanc|ers du P)*+,0 A/./ Q3")( et du gqo]
Ch|ffre d'affa|res
Act|v|tós de d|ffus|on de donnóes
(b|ens ou serv|ces)
kecettes 8ónóf|ces
compooles noose
130
66,1 M£ 76,4 Mt 14,2 M£ 3,3 M£ 4,0 Mt
Met Offlce
131
(1) 196,2 M£ 226,9 Mt 193,6 M£ 14,3 M£

16,8 Mt
OtJoooce 5otvey
132
(2) 141,8 M£ 164,0 Mt 138,9 M£ 31,9 M£ 36,9 Mt
looJ keqlstty
133
347,2 M£ 401,4 Mt 4,4 M£ 1,0 M£ 1,2 Mt
uknO
134
(3) 133,4 M£ 136,6 Mt 133,4 M£ 32,8 M£ 37,9 Mt
(1) ptès Je 85 X Jes tecettes et béoéflces Jo MeL Cfflce ptovleooeot Jo secteot pobllc.
(2) ptès Jes Jeox tlets Jes tecettes Je l´Crdnance Survey ptovleooeot Jo secteot pobllc.
(J) plos Je 10 X Jes tecettes Je l'u€PC provlennenL Jo Mlolstty of uefeoce (11,7 M€) et Je l´AJmltolty
ueotscblooJ Cmbn, eotteptlse eo pottle Jéteooe pot ce 1radlng lund (2,J M€). ltès Jes Jeox tlets Jes
tecettes (88,J M€) ptovleooeot Je clleots lostollés bots Jo koyoome-uol.
5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . koppotts J´octlvltés et comptes Jes 1toJloq looJs.
Sous |a press|on des part|sans de |'](%# A/./ et |'|mpu|s|on du Gouvernement, |e
modò|e des p3/!,#2 V)#!& conna|t p|us|eurs óvo|ut|ons. Des dómarches d'ouverture des
donnóes brutes à t|tre gratu|t ou au coût marg|na| ont a|ns| ótó |mposóes :
- le compooles noose a ouverL un [eu de donnees Lres large (nom des enLreprlses, adresse,
sLaLuL, daLe d'enreglsLremenL, daLes de declaraLlons des compLes, charges
d'hypoLheques) ,
- le Met Offlce a ouverL 118 [eux de donnees de prevlslons meLeorologlques ,
- l'OtJoooce 5otvey a publle douze carLes numerlques deLalllees, parml les plus
lmporLanLes, dans une base appelee O5 Opeouoto
155
,
- le looJ keqlstty a ouverL 30 [eux de donnees porLanL noLammenL sur les venLes de
proprleLes eL les LransacLlons lmmobllleres.
Selon le rapporL remls par le cablneL ueloltte au CouvernemenL brlLannlque, « lo
pobllcotloo qtotolte Jes Joooées Jes pootte 1radlng lunds Jo Þubllc uaLa Croup
teptéseotetolt ooe pette ooooelle Je 14J M€ » (163 Mt). « uoe étoJe Je Newbety
156
Je 2008
ovolt cepeoJoot estlmé poe l´oovettote Je lo plopott Jes Joooées btotes Jes 1radlng lunds
ootolt ò tetme Jes béoéflces écooomlpoes sopétleots oox coôts ».
Ln praLlque, une ótude condu|te rócemment par |']3!#/#0% R)3<%L
137
esLlme que |a
dómarche ]R ](%#A/./ apportera une contr|but|on de 13,0 à 28,S M£ au ÞI8 en 2016
(c'esL-a-dlre enLre 14,0 eL 32,9 Mt), noLammenL grâce a des ga|ns de product|v|tó comprls
enLre 8,1 eL 18,2 M£ (solL 9,4 a 21,0 Mt) eL des recettes f|sca|es supplemenLalres de 4,4 a
8,3 M£ (enLre 3,1 eL 9,6 Mt). Ce monLanL LlenL compLe d'une perLe annuelle d'exporLaLlons

130
Companles Pouse, exerclce 2011-2012 :
bttp.//www.compoolesboose.qov.ok/oboot/pJf/compoolesnooselollAoooolkepottAoJAccooots2012.pJf.
131
Met Offlce, exerclce 2011-2012 :
bttp.//www.offlclol-Jocomeots.qov.ok/Jocomeot/bc121J/bc01/0122/0122.pJf.
132
Crdnance Survey, exerclce 2011-2012 : bttp.//www.otJooocesotvey.co.ok/oswebslte/Jocs/oooool-
tepotts/otJoooce-sotvey-oooool-tepott-ooJ-occooots-2011-12.pJf.
133
looJ keqlstty, exerclce 2012-2013 :
bttp.//www.looJteqlstty.qov.ok/__Joto/ossets/pJf_flle/0016/46222/looJ-keqlstty-Aooool-kepott-ooJ-
Accooots-2012-1J.pJf.
134
u€ Pydrographlc Cfflce, exerclce 2011-2012 : bttp.//www.okbo.qov.ok/Abootos/uocomeots/uknO-Ak-2011-
2012.pJf.
133
bttp.//www.otJooocesotvey.co.ok/oswebslte/ptoJocts/os-opeoJoto.btml.
136
Models of Þubllc SecLor lnformaLlon Þrovlslon vla 1radlng lunds, u. nL‹8L8? eL al., 2008.
137
Assessloq tbe •oloe of O5 Opeouoto‚ to tbe ícooomy of Cteot 8tltolo, OtJoooce 5otvey, [uln 2013.

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 63
de 3,7 M£ (4,3 Mt) par an pour le 8oyaume-unl, pulsque les exportat|ons dans les auLres
secLeurs conLrlbueronL pour 6,1 a 10,3 M£ (enLre 7,0 eL 11,9 Mt) supplemenLalres a la
crolssance. Le revenu naLlonal dlsponlble augmenLera aussl de 10,2 a 24,1 M£ (de 11,8 a
27,9 Mt) d'lcl a 2016, ce qul LradulL, selon l'OtJoooce 5otvey, une amó||orat|on du b|en-ôtre
g|oba| de |a soc|ótó brlLannlque.
Ln ouLre, cette dómarche ne semb|e pas avo|r eu, pour |'|nstant, d'effet d'óros|on
sur |es recettes de ce 1toJloq looJ, qul sonL, par allleurs, en forLe hausse.
3.3 La Irance est cons|dóróe comme b|en p|acóe
CuLre le falL que les lnLerlocuLeurs de la mlsslon onL exprlme un v|f |ntórôt pour |es
travaux róa||sós en Irance
138
eL que les represenLanLs du 8oyaume-unl onL exprlme le
souhalL que la lrance re[olgne le « potteootlot poot oo Coovetoemeot ttoospoteot »,
p|us|eurs travaux mettent en avant |es atouts de |a Irance et suggòrent qu'e||e fa|t part|e
des Ltats prócurseurs.
3.3.1 Au seln du C8
Selon l'Opeo koowleJqe loooJotloo
139
, au seln du C8, elle esL placee [usLe apres les
LLaLs-unls eL le 8oyaume-unl, a un nlveau comparable a celul du !apon.
1ab|eau nº 10 : C|assement des pays du G8
160
par |'](%# A/./ ?%#&)&

n
o
r
a
|
r
e
s

d
e

t
r
a
n
s
p
o
r
t
s

8
u
d
g
e
t

d
e

|
'
L
t
a
t

C
o
m
p
t
e
s

d
e

|
'
L
t
a
t

k
ó
s
u
|
t
a
t
s

ó
|
e
c
t
o
r
a
u
x

k
e
g
|
s
t
r
e

d
e
s

e
n
t
r
e
p
r
|
s
e
s

C
a
r
t
o
g
r
a
p
h
|
e

n
a
t
|
o
n
a
|
e

S
t
a
t
|
s
t
|
q
u
e
s

n
a
t
|
o
n
a
|
e
s

D
o
n
n
ó
e
s

[
u
r
|
d
|
q
u
e
s

C
o
d
e
s

p
o
s
t
a
u
x

L
m
|
s
s
|
o
n
s

p
o
|
|
u
a
n
t
e
s

S
c
o
r
e

t
o
t
a
|

Ltats-Un|s 6 / 6 6 / 6 6 / 6 3 / 6 3 / 6 6 / 6 6 / 6 4 / 6 4 / 6 6 / 6 34 / 60
koyaume-Un| 6 / 6 6 / 6 6 / 6 3 / 6 3 / 6 6 / 6 6 / 6 6 / 6 3 / 6 4 / 6 31 / 60
Irance 6 / 6 3 / 6 2 / 6 6 / 6 4 / 6 3 / 6 6 / 6 4 / 6 3 / 6 3 / 6 46 / 60
Iapon 4 / 6 3 / 6 3 / 6 3 / 6 2 / 6 3 / 6 3 / 6 3 / 6 3 / 6 3 / 6 46 / 60
Canada 1 / 6 6 / 6 3 / 6 6 / 6 3 / 6 6 / 6 3 / 6 3 / 6 4 / 6 3 / 6 42 / 60
A||emagne 1 / 6 6 / 6 2 / 6 6 / 6 2 / 6 3 / 6 3 / 6 3 / 6 6 / 6 3 / 6 41 / 60
Ita||e 3 / 6 6 / 6 2 / 6 4 / 6 3 / 6 4 / 6 6 / 6 4 / 6 3 / 6 4 / 6 39 / 60
kuss|e 2 / 6 4 / 6 3 / 6 3 / 6 2 / 6 2 / 6 3 / 6 3 / 6 3 / 6 1 / 6 30 / 60
5ootce . ltojet Opeo uoto ceosos Je l´Opeo koowleJqe loooJotloo. 1toJoctloo et mlse eo
fotme . Mlssloo teJevooces.
Þour l'organlsaLlon, « les tésoltots ptovlsoltes mootteot poe même sl le koyoome-
uol, les ítots-uols et lo ltooce (les ttols ptemlets Jo clossemeot C8) oot téollsé J´lmpottoot
ptoqtès vets l´oovettote Jes jeox Je Joooées clés, toos les ttols oot eocote Jo ttovoll ò
occompllt j.] lo ptemlète vetsloo Jo Census poot lo ltooce loJlpoe poe !%& (3"238& 3%&.%#.
1 7/,3% 0"#0%3#/#. +%& !"##$%& &)3 +%& !$(%#&%& ()*+,-)%& ") +%& $4,&&,"#& !% ("++)/#.&
tooJls poe !%& !"##$%& %&&%#.,%++%& 0"44% 0%++%& !% +/ +", ") +%& 0"!%& ("&./)= 3%&.%#.
%#0"3% >"3& !) 2,3"# !% +9"(%# !/./. uo Jébot est octoellemeot eo coots sot le molotleo Je

138
ues demandes de reLour d'experlence onL eLe formulees, en ce qul concerne les modes de flnancemenL
alLernaLlfs envlsages lofto (noLammenL « ctowJfooJloq »).
139
L'Opeo uoto ceosos esL un pro[eL coordonne par l'Opeo koowleJqe loooJotloo avec l'alde d'un reseau
d'experLs locaux. L'ob[ecLlf esL de mesurer l'ouverLure des donnees dans 10 domalnes cles donL cerLalns
essenLlels pour la Lransparence des LLaLs (depenses publlques ou resulLaLs des elecLlons) eL d'auLres crlLlques
pour fournlr des servlces publlques lndlspensables aux clLoyens (fons de carLes ou horalres des LransporLs).
Source : bttp.//ceosos.okfo.otq/q8/.
160
uans chaque caLegorle, le score esL consLrulL en aLLrlbuanL un polnL pour chacun des slx crlLeres evalues : la
donnee esL dlsponlble sous une llcence ouverLe , elle esL publlee , elle peuL ôLre LralLee de manlere auLomaLlsee ,
elle esL sous forme elecLronlque , elle esL a [our , elle esL dlsponlble sous forme bruLe.

64 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
teJevooces sot les Joooées Je l´lCN oo Jo ptlx Jes cotbotoots oo eocote sot les Joooées Je
sooté »
161
.
Le reLard de la lrance esL en grande parLle lle a des lacunes dans le domalne de la
compLablllLe publlque. L'Opeo koowleJqe loooJotloo lndlque que les lnformaLlons exlsLenL
en formaL elecLronlque. CependanL, elle n'esL pas parvenue a deLermlner sl ces donnees
sonL LouLes dlsponlbles publlquemenL sous formaL bruL, sl elles mlses a [our regulleremenL
eL sl elles permeLLenL un LralLemenL auLomaLlse.
3.3.2 Au seln de l'unlon europeenne
La Commlsslon europeenne a mls en place une plaLeforme collaboraLlve - la
plaLeforme europeenne de l'lnformaLlon du secLeur publlc (íl5l llotfotm
162
) - pour assurer
une vellle de l'acLuallLe, une dlffuslon des bonnes praLlques, de meLLre en avanL des
exemples de nouveaux produlLs eL servlces eL de presenLer des cas [urldlques concernanL la
reuLlllsaLlon d'lnformaLlons publlques. CeLLe plaLeforme comporLe un out|| de compara|son
co||aborat|f, centró sur |'ótat de |'ouverture des donnóes pub||ques et |ntógrant des
|nd|cateurs sur |e dynam|sme de |a communautó ](%# A/./. ll evalue le nlveau de
LransposlLlon de la dlrecLlve de 2003, le developpemenL des praLlques de reuLlllsaLlon, les
formaLs, les LarlflcaLlons, l'exlsLence de llcences excluslves, celle de donnees publlques
locales eL le nombre d'evenemenLs eL acLlvlLes organlses par la communauLe.
I|gure nº 11 : C|assement co||aborat|f de |'ouverture des donnóes pub||ques dans |'UL
!
#!!
$!!
%!!
&!!
'!!
(!!
)!!
!
"
#
$
%
&
%

(
)
*
+
,
$
-
&
.

/
+
0
"
&
%
.
1
2
3
$

4
5
6
"
7
3
.

8
"
0
5
1
9
"
5

:
&
(
,
$
;
)
.

<
,
=
"
3
>
.

?
,
"
3
;
.

@
"
3
.
%
"
,
A

<
(
"
=
$
.

B
,
C
;
.

8
+
,
(
&
7
"
=

D
&
C
>
.

:
=
=
.
%
"
7
3
.

9
.
=
7
$
-
&
.

/
*
6
&
E
=
$
-
&
.

(
;
)
C
-
&
.

F
.
G
+
3
$
.

/
+
&
%
"
3
$
.

F
$
(
&
"
3
$
.

H
)
0
6
,
.

F
&
#
.
%
E
+
&
,
7

D
=
+
I
*
3
$
.

J
+
3
7
,
$
.

D
=
+
I
"
-
&
$
.

9
&
=
7
"
,
$
.

?
$
3
=
"
3
>
.

!
"
=
(
.

8
+
=
+
7
3
.

4
5
(
+
3
$
.

H
,
+
"
K
.


5ootce . Mlssloo teJevooces. uoooées . íotopeoo lobllc 5ectot lofotmotloo llotfotm, l5l
5cotebootJ, jolllet 201J.

161
Cpen uaLa : les pays du C8 dolvenL accenLuer leurs efforLs pour ouvrlr les donnees publlques d'lmporLance,
Cpen €no‰ledge loundaLlon lrance, 14 [uln 2013 (bttp.//ft.okfo.otq/201J/06/14/commoolpoe-opeo-Joto-les-
poys-Jo-q8-Jolveot-occeotoet-leots-effotts-poot-oovtlt-les-Joooees-pobllpoes-Jlmpottooce/).
162
bttp.//epslplotfotm.eo/.

LxÞL8lLnCLS ln1L8nA1lCnALLS L1 uCnnLLS Þu8LlCuLS CuvL81LS | 63
ues reserves meLhodologlques dolvenL, naLurellemenL, ôLre formulees, quanL a la
represenLaLlvlLe d'un Lel ouLll de comparalson, qul ne peuL offrlr qu'un |nd|ce sur |e
dynam|sme róe| ou perçu de |a Irance sur ces su[eLs.
3.3.3 Au nlveau mondlal
uans sa recenLe eLude
163
, le cablneL copqemlol coosoltloq eLudle la slLuaLlon eL le
ryLhme de lancemenL de demarches d'ouverLure des donnees publlques dans 23 pays. ll
propose une classlflcaLlon de ces pays en tro|s groupes, selon qu'lls sonL prócurseurs
(« tteoJ settets »), su|veurs (« followets ») ou dóbutants (« beqlooets »).
Þour copqemlol, les precurseurs procedenL a l'ouverLure de grands volumes de
donnees, mlses a [our a lnLervalle reguller. lls proposenL des porLalls faclllLanL l'acces eL la
reuLlllsaLlon des donnees eL favorlsanL les echanges avec les vlslLeurs. CeLLe caLegorle peuL,
elle-môme, ôLre subdlvlsee en deux : d'une parL, le 8oyaume-unl eL les LLaLs-unls, qul fonL
offlce d'eclalreurs, publlenL des donnees de plus en plus flnes, accompagnees de forums eL
de blogs, pour encourager les lnlLlaLlves collaboraLlves des uLlllsaLeurs eL reuLlllsaLeurs ,
d'auLre parL, des pays comme |a Irance n'ont |ancó |eurs po||t|ques d'ouverture des
donnóes que rócemment ma|s sont parvenus à engranger des succòs dans un |aps de
temps ródu|t, en s'appuyant sur |a vo|ontó po||t|que.
Les sulveurs sonL, selon le cablneL, des pays qul onL ouverL plusleurs [eux de
donnees, amellore leurs porLalls de donnees eL renforce leurs lnLeracLlons avec les
reuLlllsaLeurs, afln de demonLrer leur lnLenLlon de s'engager progresslvemenL sur ceLLe vole.
Les [eux de donnees publles par ces pays - donL le uanemar…, l'lLalle eL l'Lspagne -
manquenL cependanL parfols de preclslon.
Les debuLanLs n'en sonL qu'aux premleres eLapes de la mlse en place de demarches
d'ouverLure des donnees publlques. Les porLalls de donnees, rudlmenLalres, ne comporLenL
pas beaucoup de donnees de quallLe eL mlse a [our. copqemlol ne Lrouve, sur les porLalls de
ces pays, pas de slgne d'acLlvlLe d'une communauLe de reuLlllsaLeurs. Þarml les pays classes
dans ceLLe caLegorle, aucun ne meL a dlsposlLlon des donnees geographlques,
meLeorologlques ou, plus generalemenL, envlronnemenLales.

163
1he Cpen uaLa Lconomy, unloc…lng Lconomlc value by Cpenlng CovernmenL and Þubllc uaLa, Capgemlnl
ConsulLlng, 2013.

66 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
I|gure nº 12 : Compara|son des dómarches d'ouverture des donnóes pub||ques (2012)
5
Only 22% of the
countries in our
analysis turned out to
be Trend Setters.
Figure 2: Benchmarking of Open Data Initiatives, Select Countries, 2012
!"#$%&' )*+,&-./. )"/0#12./, 3/*140.0
!"# !$
"%&'()*+,
-(&(.( 0 #123+(4%(
5*&' $*&'
6,7 8,(4(&. 9,&:(+;
$,&<(
=>(&(
6*+7(<
?23*&%(
"(1.% #+(@%(
A3(4<
B*4.*C( 0 ->%4,
")(%&
D+(&E,
#123+%(
F,4'%1:
A+,4(&.
!#? 0 B*+*EE*
G*7 5%'>
5%'>
9
(
3
(

H
*
+
3
(
4

!
2
(
@
%
4
%
3
<
!"##"$%&'
1rend Seuers
(%)*++%&'
9(3( #C(%4(@%4%3<
CounLrles falllng ln Lhe !"#$%&&#'()
!"#$%&'( "'$ #*&+$ #*"# "'$
sull ln Lhe lnlual sLages of Lhelr
Cpen uaLa [ourney. uaLa porLals
,- +.!* !&.-#',$+ "'$ #(/,!"00(
!*"'"!#$',1$2 3( #*$ 0"!4 &5
good quallLy, updaLed daLa. 1hey
"0+& *"6$ " !&7/0$#$ "3+$-!$
of communlLy paruclpauon on
Lhelr respecuve porLals. 1he
8/$- 9"#" /&'#"0+ &5 #*$+$
!&.-#',$+ "'$ '.2,7$-#"'(: ;,#*
llmlLed funcuonallues, maklng lL
dlmculL Lo search and uullze Lhe
daLa LhaL Lhey have opened up.
All of Lhe ñve counLrles ln Lhls
!"#$%&'( !&7/0$#$0( &6$'0&&4
#*$ ,7/&'#"-!$ &5 '$0$"+,-% *,%*
6"0.$ 2"#"+$#+ ;,#* -&-$ &5 #*$7
sharlng daLaseLs for geospaual,
7$#$&'&0&%,!"0 "-2 $-6,'&-7$-#"0
lnformauon. Around 22° of
!&.-#',$+ ,- &.' '$+$"'!* $-2$2 ./
ln Lhls caLegory.
!+,--,.#'() #(/,!"00( ,-!0.2$
nauons LhaL have shown Lhelr
lnLenuon and progresslve
"//'&"!* #&;"'2+ 8/$- 9"#"
3( '$0$"+,-% " 0"'%$ -.73$' &5
daLaseLs. 1hey also provlde beuer
search funcuonallues on Lhelr
/&'#"0+: ;*,!* 7"4$+ ,# $"+( #&
obLaln daLa. 1hese counLrles also
experlence beuer lnLeracuon wlLh
#*$ .+$' !&77.-,#(: %$-$'"00(
one-way communlcauon, on Lhelr
Cpen uaLa porLals. CounLrles ln
#*,+ !"#$%&'(: +.!* "+ 9$-7"'4:
<#"0( "-2 =/",-: *"6$ #(/,!"00(
'$0$"+$2 " 0"'%$ -.73$' &5
2"#"+$#+> *&;$6$': #*$+$ 2"#"+$#+
lack granularlLy. 1he bulk of
!&.-#',$+: "'&.-2 ?@A: ,- &.'
research fell lnLo Lhls caLegory.
Of all the countries
we analyzed, 87%
are not utilizing
user participation
capabilities on their
Open Data portals.
5"2&' !.6& "7 8#881& $&+$&0&/20 1&9&1 "7 ,"9&$/-&/2 0#++"$2:

N8 . lo tollle Jes « bolles » teptéseote le olveoo Je sootleo qoovetoemeotol.
5ootce. Aoolyse copqemlol coosoltloq.

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 67
4 Les ||m|tes des modò|es óconom|ques retenus
4.1 La f|n du monopo|e pub||c dans |'ó|aborat|on de certa|nes donnóes de rófórence
L'admlnlsLraLlon elabore eL reçolL, produlL eL collecLe un grand volume
d'lnformaLlons. uans de nombreux domalnes, elle esL la seule a dlsposer des moyens de
produlre ces donnees, que ce solL du falL de ses moyens - humalns, flnanclers,
Lechnologlques - ou de sa quallLe de prescrlpLeur, de regulaLeur ou de Llers de conflance.
neanmolns, ce monopo|e de fa|t s'órode progress|vement, compLe Lenu de
l'lnlLlaLlve de collecLlvlLes LerrlLorlales, des moyens de cerLalns grands groupes mals aussl au
regard des effeLs d'enLrainemenL des demarches ouverLes, parLlclpaLlves eL collaboraLlves
(« ctowJsootcloq »).
Les lnformaLlons alnsl creees n'aLLelgnenL pas Lou[ours un nlveau equlvalenL a celul
des lnformaLlons publlques mals elles comporLenL de plus en plus souvenL des elemenLs
complemenLalres eL beneflclenL des lnnovaLlons Lechnlques les plus recenLes. Llles saLlsfonL
lnlLlalemenL les uLlllsaLeurs les molns exlgeanLs mals la largeur de ceLLe base d'uLlllsaLeurs
offre un levler lncomparable pour accroiLre Lres rapldemenL la quallLe des donnees
produlLes. Ln Lermes economlques, |a compót|t|v|tó coûts de p|us|eurs [eux d'|nformat|ons
pub||ques ba|sse par rapporL aux donnees concurrenLes
164
.
Les exemples menLlonnes cl-dessous suggerenL que plusleurs demarches
cooperaLlves sonL Lres souvenL la consequence dlrecLe, non d'un souhalL de concurrencer les
sources d'lnformaLlons publlques, mals pluLôL de la presence de barrleres aux usages non
professlonnels, Lelles les redevances de reuLlllsaLlon.
4.1.1 Les donnees geographlques
Les donnees geographlques consLlLuenL probablemenL l'exemple d'lnformaLlons
publlques donL la producLlon esL la plus concurrencee.
Þlusleurs co||ect|v|tós terr|tor|a|es audlLlonnees, par allleurs acheLeurs lmporLanLs
de donnees publlques eL prlvees, acqu|òrent des prestat|ons d'orthophotograph|e
16S

aór|enne pour leur uLlllsaLlon propre, volre pour leur ouverLure llbre eL graLulLe aux
reuLlllsaLeurs. Cuand blen môme les donnees de l'lCn leur sonL desormals ouverLes
graLulLemenL pour les reuLlllsaLlons dans le cadre d'une mlsslon de servlce publlc, elles
souhalLenL beneflcler d'lnformaLlons donL la dlffuslon, la modlflcaLlon eL la reuLlllsaLlon ne
sonL pas conLralnLes. Llles produlsenL aussl ces donnees pour dlsposer de mlses a [our plus
frequenLes que celles de l'lCn. ConsclenL de ceLLe slLuaLlon, l'lCn a prls l'lnlLlaLlve de
developper des demarches parLenarlales avec les collecLlvlLes LerrlLorlales.
Þlusleurs groupes pr|vós acqulerenL eL produlsenL des donnees geographlques, solL
qu'll s'aglsse de leur cˆur de meLler - edlLeurs de carLes sur supporL papler, fournlsseurs de
sysLemes de geolocallsaLlon par saLelllLe, eLc. -, solL qu'll s'aglsse d'un supporL pour des
servlces supplemenLalres, dans le cadre d'une sLraLegle de dlverslflcaLlon sur des marches
connexes - moLeurs de recherche ou regles publlclLalres, par exemple.
Lnfln, des pro[ets co||aborat|fs gratu|ts, ||bres et ouverts fonL appel a des
uLlllsaLeurs benevoles donL le nombre, la reparLlLlon geographlque eL l'lnvesLlssemenL

164
Cela coûLe de plus en plus cher a l'admlnlsLraLlon de collecLer eL de produlre des [eux d'lnformaLlons
publlques de quallLe equlvalenLe a celle des donnees proposees par la concurrence.
163
L'orLhophoLographle esL une Lechnlque qul permeL de redresser une lmage ou une phoLographle sulvanL le
rellef de l'ob[eL qu'elle represenLe a parLlr d'un modele maLhemaLlque de ceL ob[eL (source : coltote.qoov.ft).

68 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
personnel abouLlssenL a la consLlLuLlon de documenLs carLographlques donL la quallLe,
parfols lnegale, depasse poncLuellemenL celle de LouLes les auLres sources de donnees
166
.
L'lnlLlaLlve la plus connue esL le pro[et ](%#R.3%%.\/(, dont |e chap|tre frança|s est prós|dó
par un fonct|onna|re du m|n|stòre de |'óco|og|e, actue||ement m|s en d|spon|b|||tó.
Ces sources de donnóes concurrentes se dóve|oppent d'autant p|us v|te qu'e||es
apportent constamment des |nformat|ons supp|ómenta|res, vo|re comp|ómenta|res. Alnsl,
Opeo5tteetMop propose des donnees de plus en plus preclses en maLlere de plsLes cyclables
eL de m|cro-cartograph|e. ll lnLegre eL meL a [our les dóta||s de |'|ntór|eur de bât|ments
pub||cs. Cooqle a, pour sa parL, lance un programme de carLographle collaboraLlve pour les
zones lnaccesslbles a ses salarles eL auLomoblles (y comprls celles sans conducLeurs) -
chem|ns de randonnóes et de .3%N
167
.
Au LoLal, les donnóes concurrentes de celles de l'lCn sonL de p|us en p|us
fróquemment ut|||sóes par |e grand pub||c, |es co||ect|v|tós terr|tor|a|es, |es entrepr|ses
ma|s auss| par p|us|eurs serv|ces de |'Ltat, Lous cllenLs LradlLlonnels de l'eLabllssemenL
publlc. Þarml |es serv|ces de |'Ltat, ceux chargós de |a sócur|tó et de |a dófense nat|ona|e
expr|ment rógu||òrement |eur |ntórôt par les opporLunlLes offerLes par les pro[eLs llbres Lels
qu'Opeo5tteetMop
168,169
, noLammenL lorsqu'lls offrenL une forme d'|ndópendance
170
vls-a-
vls de groupes prlves, souvenL locallses a l'eLranger eL donL les llens avec les servlces de
renselgnemenL eLrangers sonL parfols averes
171
.

166
volr Mop compote, ouLll de comparalson enLre carLes (exemple :
bttp.//tools.qeofobtlk.Je/mc/?looƒ2.J2467„lotƒ48.867„zoomƒ17„oomƒ4„mt0ƒmopolk„mt1ƒbloq-
mop„mt2ƒpobllc_ttoospott„mtJƒqooqle-mop).
167
Coogle Maps cherche randonneurs pour carLographler le monde, LeMonde.fr, 1
er
[ullleL 2013 (volr
bttp.//blqbtowset.bloq.lemooJe.ft/201J/07/01/eottb-ttek-qooqle-mops-cbetcbe-tooJoooeots-poot-
cottoqtopblet-le-mooJe/ eL bttp.//www.qooqle.com/belp/mops/stteetvlew/leoto/cots-ttlkes-ooJ-mote.btml).
168
Þro[eLs des pomplers de l'Lssonne de conLrlbuLlon a la prevlslon carLographle, noLammenL pour les
commlsslons de securlLe conLre les rlsques d'lncendle eL de panlque.
169
Le servlce des Lechnologles eL des sysLemes d'lnformaLlon de la securlLe lnLerleure •S1(Sl)Ž‚ de la uCCn, place
sous l'auLorlLe con[olnLe du dlrecLeur general de la gendarmerle naLlonale eL du dlrecLeur general de la pollce
naLlonale, a presenLe le pro[eL Opeo5tteetMop lors des sepLlemes [ournees 1ecboopollce de fevrler 2013. Le pôle
carLographlque du S1(Sl)Ž a presenLe le pro[eL « J'osloe O5M » qul a pour buL d'lndusLrlallser la generaLlon de
Lulles (qul consLlLuenL le fond de carLe) pour leur uLlllsaLlon dans les appllcaLlons acLuelles eL fuLures de la pollce
eL de la gendarmerle (bttp.//opeostteetmop.ft/tecboopollce201J).
170
Selon une flche de sLage publlee sur son slLe, « l'AnSSl souhalLe eLudler un sysLeme de geolocallsaLlon eL de
navlgaLlon a l'eLaL de l'arL sans avolr recours a un Llers , des Lechnologles opensource exlsLenL en effeL eL sonL
de[a uLlllsees par de nombreux fournlsseurs (opensLreemap, ....) ». Ln effeL, « les fournlsseurs des soluLlons de
geolocallsaLlon onL acces a LouL •les‚ deplacemenLs » des agenLs
(bttp.//www.ssl.qoov.ft/lMC/pJf/sls27_ueveloppemeot_J_oo_systeme_Je_cottoqtopble_et_Je_oovlqotloo_Je_
cooflooce_poot_AoJtolJ.pJf).
171
Comprendre le programme Þ8lSM, LeMonde.fr, 11 [uln 2013
(bttp.//www.lemooJe.ft/lotetootloool/lofoqtopble/201J/06/11/le-ptoqtomme-ptlsm-eo-ooe-
lofoqtopble_J427774_J210.btml).

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 69
1ab|eau nº 11 : Lxemp|es de recours à des donnóes concurrentes de ce||es de |'Ltat
kóut|||sateur
Donnóes
góograph|ques
concurrentes
1ype de róut|||sat|on
MlnLll (Sl8CCM) Novtep lLlneralres comporLanL des sLaLlons servlces
172

AnSSl Opeo5tteetMop Þlan d'acces a ses locaux
173

Consell general des
PauLs-de-Selne
Opeo5tteetMop
londs de carLes pour les donnees ouverLes du
deparLemenL
174

vllle de Þarls Cooqle Mops
AppllcaLlon « uoos mo toe » de gesLlon des
anomalles consLaLees sur l'espace publlc
vllle d'Crange Opeo5tteetMop LlsLe des polnLs d'lnLerôLs
173
eL plans de la vllle
176

vllle d'Arles Opeo5tteetMop CarLe d'lnfo-clrculaLlon (arrôLes munlclpaux)
177

vllle de 8ouen Opeo5tteetMop CarLe d'lnfo-clrculaLlon (Lraflc)
178

Commune de 8emlre-
MonL[oly (Cuyane)
Opeo5tteetMop CarLographle de la commune
179,180

SnCl Opeo5tteetMop Mlcro-carLographle des gares du 1toosllleo
181

Mop…oest Opeo5tteetMop
LdlLlon de fonds de carLes eL de carLes de
navlgaLlon
182

LeMonde.fr Opeo5tteetMop CarLe du monde de l'espace abonnes
183

Mlo Cl5 Opeo5tteetMop Modeles de CÞS pour cycllsLes
Mlctosoft Opeo5tteetMop
AppllcaLlon pour 8loq Mops apporLanL un calque
supplemenLalre Opeo5tteetMop
184

Opeo5tteetMop 8loq Mops
Calque d'orLhophoLographle pour l'appul a la
concepLlon d'elemenLs de carLographle
183

5ootce . Mlssloo teJevooces.
ConsclenL de ceLLe monLee en pulssance des usages d'lnformaLlons concurrenLes,
noLammenL celles lssues d'Opeo5tteetMop, l'lCn a declde d'ouvrlr ses donnees
graLulLemenL aux organlsmes charges d'une mlsslon de servlce publlc, de developper des
pro[eLs collaboraLlfs de « commoolty sootcloq » - conLrlbuLlon de communauLes
d'uLlllsaLeurs - lmpllquanL par exemple les servlces de l'LLaL, les collecLlvlLes LerrlLorlales eL
des agenLs publlcs formes, conslderes comme des conLrlbuLeurs dlgnes de conflance. Ces
demarches, Lres poslLlves, sonL a encourager. Consc|ent de cette « 3$<"+).,"# Cpen

172
le ptlx Jes cotbotoots (hLLp://‰‰‰.prlx-carburanLs.gouv.fr/lLlneralre/).
173
cootoctet l´AN55l (bttp.//www.ssl.qoov.ft/ft/oossl/cootocts/#box-cootoct-oossl).
174
Lxemple : cadasLre verL - les arbres (bttp.//opeoJoto.boots-Je-seloe.oet/jeo-Je-Joooees/coJostte-vett-les-
otbtes).
173
5ottlt ò Otooqe (bttp.//www.vllle-otooqe.ft/sottlt01.btm).
176
3 000 plans de la vllle d'Crange fondees excluslvemenL sur les carLes CpenSLreeLMap onL eLe lmprlmes
(bttp.//www.fllckt.com/pbotos/jeoolools_zlmmetmooo/7266888544/lo/pbotostteom/llqbtbox/).
177
cltcolotloo.otles.ft.
178
1toflc.tooeo.ft.
179
8emlre-MonL[oly s'afflche sur le sysLeme de carLographle CpenSLreeLMap (hLLp://remlre-monL[oly.malrles-
guyane.org/?chap•89•carLographle).
180
Comparalson avec d'auLres carLes (bttp.//tools.qeofobtlk.Je/mc/?mt0ƒmopolk„mt1ƒqooqlemop„looƒ-
52.2720J„lotƒ4.91JJ4„zoomƒ16).
181
lo 5Ncl et Opeo5tteetMop s'ossocleot poot cottoqtopblet les qotes J'lle-Je-ltooce, 27 [uln 2013
(bttp.//Joto.socf.com/feeJbocks/122517-socf-opeostteetmop-ossocleot-cottoqtopblet-qotes-lle-ftooce).
182
Mop…oest Opeos op, 9 [ullleL 2010 (bttp.//bloq.moppoest.com/2010/07/09/moppoest-opeos-op/).
183
Le Monde cholslL CpenSLreeLMap pour son edlLlon en llgne, 9 avrll 2013 (bttp.//opeostteetmop.ft/le-mooJe-
cbolslt-opeostteetmop-poot-soo-eJltloo-eo-llqoe).
184
Aptès Mop…oest, Opeo5tteetMop s'lovlte sot 8loq Mops, Clublc.com, 3 aoûL 2010
(bttp.//www.cloblc.com/telecbotqet/loqlclel-qps-et-cottoqtopble/octoollte-J56J22-opeostteetmop-bloq.btml).
183
Þour la lrance, 8loq Mops meL, en reallLe, a dlsposlLlon les donnees d'orLhophoLographle de l'lCn donL le
groupe Mlctosoft a acquls les drolLs de redlffuslon (bttp.//wloJows.mlctosoft.com/ft-ft/wloJows-llve/oboot-bloq-
Joto-soppllets).

70 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
A/./ »
186
; |% d|recteur de |'IGN env|sage auss| des vo|es de coopórat|on avec |e chap|tre
frança|s d'](%#R.3%%.\/(
187
, ce qul necesslLera probablemenL une evoluLlon de la culLure
de l'eLabllssemenL publlc eL une senslblllsaLlon des plus reLlcenLs de ses agenLs aux apporLs
de Lels pro[eLs collaboraLlfs. Ln effeL, ceux-cl sonL parfols encore regardes comme « les
fllbostlets, les bots-lo-lol et les loJleos » de la carLographle, face a l'lCn qul seralL « lo
motloe, les sbétlfs et lo covoletle »
188
.
Le pro[et ](%#R.3%%.\/(
« Opeo5tteetMop est oo ptojet pol o poot bot Je coostltoet ooe bose Je Joooées
cottoqtopblpoes llbte Jo mooJe (petmettoot pot exemple Je ctéet Jes cottes soos llceoce llbte), eo
otlllsoot le système Cl5 et J'oottes Joooées llbtes. ll o été loltlé eo jolllet 2004 pot 5teve coost oo
uolvetslty colleqe Je looJtes. lot l'otlllsotloo Je moyeos lofotmotlpoes bosés sot lotetoet pol
petmetteot l',#.%3<%#.,"# %. +/ 0"++/*"3/.,"# !% ."). ).,+,&/.%)3 <"+"#./,3%, Opeo5tteetMop telève Je
lo qéomotlpoe 2.0 et est oossl ooe coottlbotloo ò ce pol est oppelé lo oéoqéoqtopble, Joot les ootlls
composeot le Ceoweb. uébot 201J, le mlllloolème coottlboteot pottlclpoot ò lo téollsotloo Je lo cotte
mooJlole llbtemeot occesslble et otlllsoble o été eoteqlstté. j.]
6% 0"#&./. Je 5teve coost o été poe +I/2%#0% 0/3."23/(>,-)% ()*+,-)% Je soo poys,
l'Crdnance Survey, 0"#&%3<% +% !3",. !% 3%(3"!)0.,"# 1 &"# (3"7,.; /+"3& -)I%++% %&. 7,#/#0$% (/3 &%&
(3,#0,(/)= ).,+,&/.%)3&; +%& 0"#.3,*)/*+%& btltooolpoes. lo sltootloo est lJeotlpoe Joos lo poosl-totollté
Jes ítots, excepté les ítots-uols Joot lo coostltotloo lotetJlt ce Jooble flooocemeot. j.] les zooes les
mleox coovettes soot le koyoome-uol, lleo Je ctéotloo Jo slte, et l'Allemoqoe. le teste Je l'íotope, les
ítots-uols, le coooJo et l'Aosttolle soot les zooes solvootes les plos octlves. j.]
Aptès le ttemblemeot Je tette J'no†tl Je 2010, Jes volootoltes J'Opeo5tteetMop oot otlllsé
Jes lmoqes sotellltes et oétleooes poot cottoqtopblet les tootes, les b‡tlmeots et les comps Je téfoqlés
Je lott-oo-ltloce eo poelpoes joots, coosttolsoot ooe cotte ttès complète. cette cotte o petmls oox
secoots sot ploce Je béoéflclet J'lofotmotloos ptécleoses sot leots Cl5 »
189
.
Le budgeL de la fondaLlon Opeo5tteetMop, enLre sepLembre 2011 eL aoûL 2012, esL evalue a
91 607 £ (106 306 t) de depenses eL 126 123 £ (146 360 t) de receLLes.
Le chaplLre françals du pro[eL, auLonome flnancleremenL, presenLe un compLe de resulLaL
pour 2012 qul s'eLabllL a 86 274 t de depenses (donL 77 148 t de flnancemenL de mlsslons
humanlLalres) eL 99 033 t de receLLes (donL 30 000 t eL 63 219 t de subvenLlons, respecLlvemenL de
la fondaLlon de lrance eL de l'assoclaLlon lrance volonLalre). Ses serveurs sonL presque tous
hóbergós à t|tre grac|eux sur des campus d'ótab||ssements d'ense|gnement supór|eur
190
.
La communautó frança|se d'](%#R.3%%.\/( est |a deux|òme p|us act|ve au monde, apres
l'allemande eL avanL l'amerlcalne
191
. Cela s'expllque noLammenL par la dlsponlblllLe de donnees
geographlques graLulLes aux LLaLs-unls.
La quesLlon de la capac|tó de |'Ltat à dóve|opper une stratóg|e d'|nf|uence dans |es
pro[ets co||aborat|fs mond|aux n'esL pas au cˆur de la presenLe mlsslon. Llle se pose
neanmolns avec d'auLanL plus d'aculLe que l'admlnlsLraLlon pourralL mettre à prof|t
|'expór|ence et |e róseau de certa|ns agents pub||cs, c|toyens ou ótrangers rós|dant en
Irance, dó[à fortement |mp||quós dans ces pro[ets, pour contr|buer à |a modern|sat|on de
|'act|on pub||que. A LlLre de comparalson, fln 2010, Mlctosoft recruLalL SLeve CoasL, le

186
1lLre du n¨ 68 d'lCn Magazlne, ocLobre-novembre-decembre 2012, qul y consacre un dossler.
187
uans le n¨ 68 d'lCn Magazlne, un arLlcle du dlrecLeur de l'lCn repond « cblcbe ! » a l'arLlcle « •e looce oo
oppel ò l´lCN. » du presldenL d'Opeo5tteetMop lrance.
188
CpenSLreeLMap, ou les genLlls amaLeurs de la geographle, lCn Magazlne n¨ 68, p. 13.
189
Source : wlklpéJlo.
190
Source : fondaLlon Opeo5tteetMop , chaplLre françals d'Opeo5tteetMop lrance.
191
ConLrlbuLlons quoLldlennes par pays (bttp.//osmstots.oltoqetbetlost.com/loJex.pbp?ltemƒcooottles).

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 71
fondaLeur d'Opeo5tteetMop
192
. Une stratóg|e ana|ogue ne semb|e pas hors de portóe, à
|'|mage de ce qu| ex|ste dans |e doma|ne sport|f, plusleurs servlces de l'LLaL valorlsanL alnsl
ceux de leurs agenLs qul, sporLlfs de hauL nlveau, conLrlbuenL a leurs performances (par la
formaLlon), leur rayonnemenL eL leur aLLracLlvlLe
193,194,193
.
4.1.2 Lxemples d'auLres [eux de donnees de[a soumls ou poLenLlellemenL soumls a la
concurrence
4.1.2.1 les Joooées météotoloqlpoes
Les lnformaLlons publlques meLeorologlques, prevlslons eL modeles, sonL soumlses a
une presslon concurrenLlelle forLe de plusleurs naLures :
- d'une parL, |e coût d'acqu|s|t|on de |a donnóe ba|sse cont|nûment - des sLaLlons
meLeorologlques de base eL connecLables sonL desormals commerclallsees a des Larlfs
abordables pour le grand publlc (molns de 100 t) ,
- d'auLre parL, p|us|eurs ent|tós - equlvalenLs eLrangers de MeLeo-lrance, unlverslLes -
ont ouvert |eurs modò|es de próv|s|ons au publlc (volr sopto) ,
- enfln, plusleurs pro[ets co||aborat|fs (par exemple OpeoweotbetMop ou
OpeoMeteouoto) commencenL a se sLrucLurer, sur le modele d'Opeo5tteetMop, pour
Llrer proflL des donnees collecLees par les sLaLlons des volonLalres benevoles.
Le pro[eL OpeoMeteouoto a eLe cree par son fondaLeur, un lrançals praLlquanL le
parapenLe, pour la prlnclpale ralson que MeLeo-lrance lul proposalL ses donnees pour
100 000 t par an
196
.
4.1.2.2 les Joooées byJtoqtopblpoes et océoooqtopblpoes
Le phenomene observe pour les donnees carLographlques s'eLend progresslvemenL
a d'auLres [eux de donnees porLanL sur l'observaLlon des mllleux naLurels.
Alnsl, le pro[eL collaboraLlf Opeo5eoMop a-L-ll vocaLlon a fournlr des donnees
carLographlques nauLlques llbres. Ln ce qul concerne plus speclflquemenL les donnees
hydrographlques eL oceanographlques, |es donnóes du SnCM sont concurrencóes par |'un
de ses pr|nc|paux c||ents, qu| est auss| son homo|ogue br|tann|que, l'u€PC (uolteJ
kloqJom nyJtoqtopblc Offlce). Crganlse en 1toJloq looJ (volr sopto) eL acqueranL les [eux
de donnees de nombreux pays, ll s'esL lmpose comme le fournlsseur de donnees de
reference a l'echelle mondlale. CompLe Lenu des effeLs de volume donL ll peuL se prevalolr,
l'u€PC pourralL poLenLlellemenL developper une sLraLegle commerclale exLrômemenL
offenslve vls-a-vls de l'ensemble de ses fournlsseurs, donL la base de cllenLs s'eroderalL en
consequence. Ln ouLre, s'll decldalL de lancer une plaLeforme collaboraLlve, || aura|t

192
8loq eoqoqes opeo mops commoolty, 8loq bloqs, 23 novembre 2010
(bttp.//www.bloq.com/bloqs/slte_bloqs/b/mops/otcblve/2010/11/2J/bloq-eoqoqes-opeo-mops-
commoolty.ospx).
193
Le mlnlsLere de la defense recaplLule la llsLe de ses sporLlfs de hauL nlveau
(bttp.//www.Jefeose.qoov.ft/octoolltes/Josslets/looJtes-2012-ooe-otmee-Je-cbomploos/ttomblooscope), eL
rappelle que ses sporLlfs onL rapporL quaLre medallles d'or, une d'argenL eL deux de bronze des !eux olymplques
de Londres (bttp.//www.Jefeose.qoov.ft/octoolltes/Josslets/looJtes-2012-ooe-otmee-Je-cbomploos).
194
Le mlnlsLere de l'lnLerleur meL en avanL ses medallles (hLLp://‰‰‰.lnLerleur.gouv.fr/AcLuallLes/L-acLu-du-
MlnlsLere/!C-de-Londres-les-medallles-du-mlnlsLere-de-l-lnLerleur).
193
La douane a developpe le slLe equlpefrancedouane.fr pour encourager ses sporLlfs de hauL nlveau
(hLLp://‰‰‰.equlpefrancedouane.fr/‰p-conLenL/uploads/2013/03/LCulÞL-l8AnCL-uCuAnL-2012-2013.pdf).
196
« l as…ed our naLlonal ‹eaLher Servlce ƒMeLeo-lrance„, lf Lhey could provlde me ‰lLh Lhe ra‰ daLa l needed
Lo ma…e my o‰n paraglldlng forecasLs. 1hey Lold me ƒllne, lL's t100,000 a year„. A llLLle blL Loo expenslve for my
personal use (or for any moblle app developer)‡ », Cpenlng Lhe ‰eaLher, parL 2, 8log de l'Cpen €no‰ledge
loundaLlon, 20 [uln 2013 (bttp.//bloq.okfo.otq/201J/06/20/opeoloq-tbe-weotbet-pott-2/).

72 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
vra|semb|ab|ement |es moyens de s'accaparer |a ma[eur part|e du « .3/</,+ 23/.),. » des
óventue|s contr|buteurs, au dótr|ment des autres p|ateformes.
4.1.2.J les Joooées coocetooot les eotteptlses
L'lnLerôL, pour une enLreprlse, d'ôLre connue afln d'aLLlrer des cllenLs a enLraine la
creaLlon de la regle publlclLalre des annualres de lrance conflee par le mlnlsLere des Þ.1.1. a
l'Cfflce des annonces (1946). La socleLe loqes joooes esL creee en 2000 dans la conLlnulLe de
l'Cfflce des annonces , elle esL proprleLe de lrance 1elecom [usqu'en 2006. Le
referencemenL des enLreprlses esL propose comme un servlce payanL Landls que la
consulLaLlon de l'annualre esL graLulLe.
Cr le marche occupe par ceLLe socleLe esL au[ourd'hul lnvesLl par des enLreprlses
Lelles que Cooqle
197
, qul propose le referencemenL graLulL des enLreprlses sur sa plaLeforme.
Þar connexlLe, ll ne semble pas exclu que de Lels slLes comporLenL des donnees concernanL
la vle des enLreprlses recensees eL declarees par elles. 8len que les donnees de l'lnSLL eL de
l'lnÞl solenL garanLles par le Llers de conflance qu'esL l'LLaL, |es |nformat|ons co||ectóes par
|es t|ers pourra|ent à |'aven|r const|tuer des donnóes concurrentes de ce||es de
|'adm|n|strat|on.
4.2 Les r|sques ||ós à |a pr|se en cons|dórat|on de coûts de product|on et de co||ecte
L'arLlcle 13 de la lol « cAuA » auLorlse l'admlnlsLraLlon a Lenlr compLe des coûLs de
collecLe eL de producLlon des lnformaLlons. Au-de|à des |nterrogat|ons [ur|d|ques qul
peuvenL peser sur ces dlsposlLlons (volr sopto), le falL de vlser une couverLure d'une parLle
de ces coûLs semble cependanL consLlLuer un r|sque pour |'act|v|tó du serv|ce pub||c,
compte tenu de |a tendance ba|ss|òre des recettes t|róes des redevances (volr sopto).
Alors que l'ldee lnlLlale eLalL d'enclencher un cercle verLueux ou la hausse des
receLLes permeLLralL d'amellorer la quallLe des donnees eL le servlce de dlffuslon,
l'apparlLlon a l'lnverse d'un cercle vlcleux n'esL, en praLlque, non seulemenL pas a exclure,
mals probablemenL a anLlclper : une balsse de receLLes non compensee abouLlralL, selon
plusleurs producLeurs de donnees, a la balsse de la quallLe des donnees.
Cr l'lnLegraLlon des coûLs de producLlon eL de collecLe des lnformaLlons publlques
pousse la compót|t|v|tó pr|x de ces donnóes à |a ba|sse. La balsse de leur quallLe s'y
a[ouLeralL pour abouLlr a une perLe crolssanLe d'aLLracLlvlLe de la donnee publlque. lo floe,
ce cerc|e v|c|eux « */,&&% !% +/ -)/+,.$ [ (%3.% !9/..3/0.,<,.$ [ (%3.% !% 3%&&")30%& », s'll se
conflrme, aura pour consequence que |'adm|n|strat|on ne d|sposera p|us que de donnóes
dógradóes. CeLLe slLuaLlon esL pró[ud|c|ab|e pour ses act|v|tós commerc|a|es ma|s auss| et
surtout pour ses usages souvera|ns et róga||ens, sauf a moblllser des doLaLlons budgeLalres
nouvelles ou a engager des demarches collaboraLlves plus producLlves. Le succes de Lelles
demarches, Lardlves, seralL a LouL le molns lncerLaln.
4.3 Les ||m|tes du concept de consentement à payer
4.3.1 Les conLours Lheorlques du concepL
uans son eLude sur les remuneraLlons pour servlces rendus
198
, le Consell d'LLaL
esLlme que « lo posslblllté Je téclomet oo polemeot ò l'osoqet Jo setvlce pobllc potoit o ptlotl
JépeoJte ossez lotqemeot Je cooJltloos J'otJte écooomlpoe, volte Je cooslJétotloos

197
lo qoette Jes commetcloox folt toqe eotte loqes •oooes et Cooqle, LeMonde.fr, 28 mal 2013 (volr
bttp.//www.lemooJe.ft/tecbooloqles/ottlcle/201J/05/28/lo-qoette-Jes-commetcloox-folt-toqe-eotte-poqes-
joooes-et-qooqle_J419416_651865.btml).
198
LLude du CL de 2002, pp. 14 eL 13.

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 73
ptotlpoes ». Þour la [urldlcLlon, c'esL le caracLere lndlvlduallsable de presLaLlons de servlce
publlc dlvlslbles qul [usLlfle le palemenL du servlce par l'usager. Llle parle de
« 0"#&"44/.,"# (3,</.,<% », qul suppose « ooe !$4/30>% /0.,<% !) DconsommateurE %# <)%
!% *$#$7,0,%3 !% +/ (3%&./.,"#; -), %&. /+"3& 0"#!),. 1 3$<$+%3 &%& (3$7$3%#0%& %# /00%(./#. !%
(/L%3 )# 0%3./,# (3,= ("). *$#$7,0,%3 !I)#% -)/#.,.$ !"##$% » eL « le folt po'ooe petsoooe
coosomme ooe pottle Je lo ptestotloo exclot po'ooe ootte polsse slmoltooémeot eo
béoéflclet ». L'hypoLhese de recours a une Lelle meLhode esL donc le caracLere au molns en
parLle rlval du blen ou du servlce consldere
199
.
Les economlsLes onL developpe p|us|eurs móthodes pour f|xer un pr|x en foncLlon
des comporLemenLs des uLlllsaLeurs. Marlne LL CALL-LL? rappelle dans une eLude de 2009
200

que ces meLhodes peuvenL reposer sur :
- « Jes Joooées téelles pol poottoot êtte ooolysées pot Jes métboJes écooométtlpoes
poot Jétetmloet Jes élostlcltés ptlx oo Jes ptlx béJoolpoes ,
- Jes Joooées J´eopoête poot mesotet le jcooseotemeot ò poyet] oo les élostlcltés ptlx
j.] ,
- Jes Joooées Je tépoose ò ooe offte J´ocbot, Jlte locltotlve ».
4.3.2 Les Lheorles souLenues par l'admlnlsLraLlon
L'admlnlsLraLlon s'appule sur deux analyses dlfferenLes, pour [usLlfler les redevances
a l'alde du concepL de « cooseotemeot ò poyet ».
Selon une premlere analyse Lres sommalre, qul n'esL pas Lou[ours expllclLemenL
formulee alnsl, le servlce publlc propose une offre de donnees publlques qul renconLre une
demande. Cela sufflL a [usLlfler la flxaLlon d'un prlx, qul envole un slgnal aux reuLlllsaLeurs. Le
falL que l'admlnlsLraLlon se Lrouve en poslLlon de monopole de producLlon eL de collecLe de
l'lnformaLlon renforce ceL argumenLalre, valldanL une renLe de slLuaLlon sous la forme de la
redevance de reuLlllsaLlon.
La deuxleme analyse, plus foulllee, esL expllclLee par l'eLude condulLe par l'unlverslLe
de SLrasbourg sur les lnformaLlons du secLeur publlc (lSÞ)
201
. Llle s'appule sur le concepL ul€
(donnees bruLes - lnformaLlons enrlchles - connalssances
202
) pour fonder une maLrlce de
declslon quanL a l'opporLunlLe d'une LarlflcaLlon de la reuLlllsaLlon.

199
« C'esL-a-dlre de blens, Lels la radlo ou la Lelevlslon, ou, selon l'exemple classlque, le servlce rendu par un
phare, donL la consommaLlon par l'un ne redulL en rlen les posslblllLes de consommaLlon par les auLres » (clLaLlon
exLralLe de l'eLude du Consell d'LLaL de 2002).
200
ueflnlLlon, mesure eL deLermlnanLs du consenLemenL a payer du consommaLeur : synLhese crlLlque eL voles
de recherche, M. LL CALL-LL?, unlverslLe de 8ennes 2, 2009, pp.96-103.
201
La valorlsaLlon des lnformaLlons du secLeur publlc (lSÞ) : un modele economlque de LarlflcaLlon opLlmale,
!. ÞLnln eL alLer, unlverslLe de SLrasbourg eL Cn8S (uM8 7322), decembre 2010.
202
« La connalssance (€) correspond a une approprlaLlon cognlLlve de l'lnformaLlon par un lndlvldu qul l'organlse,
la synLheLlse eL/ou la resume pour en amellorer la comprehenslon », lbldem.

74 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
1ab|eau nº 12 : Matr|ce de dóc|s|on proposóe par |'un|vers|tó de Strasbourg
Informat|ons d|ffusóes Ut|||sat|on commerc|a|e Ut|||sat|on non commerc|a|e
Donnóes brutes
Gratu|tó slnon rlsque de barrlere a la
dlffuslon
ou
ulscrlmlnaLlon par les prlx (envlsageable
mals rlsquee)
Gratu|tó ou coûL marglnal,
slnon rlsque d'lmporLanLes
lnefflclences du falL du fa|b|e
consentement à payer de |a
ma[or|tó des ut|||sateurs Informat|ons enr|ch|es
avec mode d'emp|o|
Gratu|tó sl l'LLaL flnance les coûLs de
LransformaLlon
Slnon, pr|x ra|sonnab|e, couvrant par
exemp|e |e coût marg|na| de
tra|tement, de LouLe façon |nfór|eur au
prlx de reserve de l'acLeur au
consentement à payer |e p|us fa|b|e
Conna|ssance Þrlx au molns egal au coût marg|na|
5ootce . Mlssloo teJevooces, ò pottlt Je l´étoJe Je l´oolvetslté Je 5ttosbootq.
Selon ceLLe eLude, « &, +9"*K%0.,7 !%& ("+,.,-)%& ()*+,-)%& %&. !% !,77)&%3 !%&
,#7"34/.,"#& *3).%&, Jlfflclles ò compteoJte et ò otlllset poot le ooo loltlé olots ,+ %&. "(.,4/+
-)% 0%& ,#7"34/.,"#& &",%#. 23/.),.%&. Mols sl l´objectlf est Je focllltet lo téotlllsotloo eo
l´occompoqooot et eo Jlffosoot Jes l5l eotlcbles eo fotmot et/oo cooteoo, olots ooe
totlflcotloo posltlve, tolsooooble, et collbtée floemeot eo fooctloo Jo cooseotemeot ò poyet
Jes otlllsoteots, peot êtte optlmole. 5ottoot, lotspoe le boJqet Jes setvlces pobllcs
ptoJocteots J´l5l est coottolot ».
ll convlenL de relever que |'un|vers|tó fa|t une d|st|nct|on tròs nette entre |'|ntórôt
des róut|||sateurs pour |es donnóes brutes et pour |es |nformat|ons enr|ch|es. CeLLe
dlsLlncLlon esL reprlse expllclLemenL par les llgnes dlrecLrlces adopLees par le CCLÞlA en
mars 2012 : « ces Joooées oe soot qéoétolemeot pos Jltectemeot exploltobles Joos le coJte
J´ooe octlvlté écooomlpoe, lolssoot oo téotlllsoteot ooe lmpottoote cbotqe J´eotlcblssemeot
poot téollset oo ptoJolt commetclollsoble ».
Ln LouL eLaL de cause, pour le CCLÞlA comme pour l'unlverslLe de SLrasbourg, en ce
qul concerne les donnees bruLes, « )#% ./3,7,0/.,"# #% (%). :.3% 7"#!$% #, &)3 +%& 0"M.& !%
0"++%0.%; #, &)3 +%& 0"M.& !% (3"!)0.,"# !% 0%& !"##$%&; 4/,& )#,-)%4%#. +% 0/& $0>$/#. &)3
+%& ,#<%&.,&&%4%#.& !9,#73/&.3)0.)3% (%34%../#. +%)3 !,77)&,"# ».
ÞourLanL, en praLlque, nombreux sonL les servlces qul appllquenL a des [eux de
donnees publlques bruLes le ralsonnemenL valable pour des lnformaLlons enrlchles avec
mode d'emplol, en faveur d'un prlx couvranL au molns le coûL marglnal de LralLemenL.
ue plus, |es aud|t|ons róa||sóes par |a m|ss|on condu|sent à nuancer |'|dóe d'un
|ntórôt fa|b|e pour |es donnóes brutes. Les represenLanLs, LanL de la socleLe clvlle que des
enLreprlses reuLlllsaLrlces, exprlmenL Lres largemenL, au conLralre, une attente d'ouverture
|mmód|ate et mass|ve de donnóes brutes. Ce constat est conf|rmó par |es expór|ences
ótrangòres (volr sopto, noLammenL, les usages de donnees geographlques eL
meLeorologlques bruLes aux LLaLs-unls eL au Canada).

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 73
4.3.3 Les reserves emlses conLre les meLhodes d'esLlmaLlon du consenLemenL a payer
uans la praLlque, |a móthode |a p|us ut|||sóe par les producLeurs de donnees pour
deLermlner le nlveau d'un evenLuel consenLemenL a payer s'apparenLe a l'evaluaLlon
conLlngenLe. Celle-cl cons|ste à cróer un marchó f|ct|f ou cont|ngent eL a lnLerroger dlrecLemenL
des represenLanLs des marches clbles sur leur consenLemenL a payer pour le blen ou a leur
soumeLLre des prlx successlfs pour LesLer ce consenLemenL par dlchoLomle. CeLLe meLhode a eLe
« cooçoe !/#& +% *). !I/4%#%3 +%& ,#!,<,!)& 1 3$<$+%3 +%)3& (3$7$3%#0%& oflo Je Joooet ooe
voleot ò Jes bleos pobllcs pol o'oot pos Je ptlx sot le motcbé »

, comme le rappelle une eLude
du C8LuCC de 2006
203
.
Marlne LL CALL-LL? rappelle que, « 7/0,+% 1 ).,+,&%3; 0%..% 4$.>"!% 7")3#,. (%)
!9,#0,./.,"#& (")3 +%& 3$("#!/#.& 1 3$<$+%3 +%)3 <3/, F0"#&%#.%4%#. 1 (/L%3H (wetteobtocb et
5kleto, 2002 , •ˆlckoet, 2006) », que « soos ocbot téel Jo bleo, elle sooffte Jo *,/,&
>L(".>$.,-)%
204
» eL qu'un « *,/,& !% #/.)3% &.3/.$2,-)%, pol oppotoit +"3&-)% +%& (%3&"##%&
,#.%33"2$%& 7/B"##%#. !$+,*$3$4%#. +%)3 3$("#&% %# <)% !9,#7+)%#0%3 +%& 3$&)+./.& !%
+9%#-):.% !/#& +% &%#& !% +%)3& (3"(3%& ,#.$3:.&, peot Je sotctoit offectet les tésoltots ». Ln
parLlculler, rlen n'empôche les repondanLs a repondre en foncLlon de la barrlere a l'enLree
qu'lls souhalLeralenL volr lmposer aux nouveaux enLranLs. Son eLude concluL aux d|ff|cu|tós de
mesure du consentement à payer et à |'urgence de recherches móthodo|og|ques « oflo
J´oméllotet lo vollJlté et lo floblllté Jes mesotes Je cooseotemeot ò poyet ».
Ln ouLre, selon une eLude du C8LuCC, ces móthodes « #9/*"3!%#. +/ </+%)3 /00"3!$%
/) *,%# 1 $</+)%3 -)I%# 7"#0.,"# !I)# )&/2% -), %# %&. 7/,. ». Ln effeL, en n'lnLerrogeanL que les
represenLanLs d'un marche ldenLlfle, || est fa|t abstract|on de tous |es usages et |es usagers qu|
n'aura|ent pas ótó |dent|f|ós en amont par |e producteur de donnóes ou |'auteur de |'ótude de
marchó. Cecl esL |ncohórent avec |e fonct|onnement de |'óconom|e numór|que, fondóe sur
|'expór|mentat|on et |a « !,&3)(.,"# ». Þour Þlerre CCLLln eL nlcolas CCLln
203
, « les moJèles
J´offoltes Jéjooeot les effotts Je closslflcotloo j.] oo stoJe Je l´omotçoqe, oò le poteotlel
J´looovotloo est Jécoplé pot l´effott Je Jlfféteoclotloo et lo tecbetcbe systémotlpoe J´oo moJèle
bybtlJe (lo fomeose ´dlsrupLlon´
206
) ».

203
•olotlset l´octloo pobllpoe. le « !"#$%#&%'%#& ) *+,%- », oo ootll oo setvlce Je lo lOll. 8. MA8LSCA
M. 8AnvlL8 A. uu!ln, C8LuCC, 2006 (pp. 14-16).
204
« Ce Lype de blals apparaiL lorsque, placee dans une slLuaLlon hypoLheLlque, dans le cadre d'une enquôLe par
quesLlonnalre noLammenL, la personne lnLerrogee ne prend pas en conslderaLlon LouLes les conLralnLes qul
peseralenL sur son cholx en slLuaLlon reelle (budgeL dlsponlble, sancLlons flnancleres en cas de cholx errone,
dlsponlblllLe du produlL ou de produlLs concurrenLs‡). ll exlsLe donc un ecarL enLre ce qul esL enonce par le
repondanL eL ce qu'll accepLeralL de payer dans une slLuaLlon reelle » (lbldem).
203
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, p. 14.
206
« La ƒdlsrupLlon„, qul conslsLe a Lransformer volre creer un marche en bouleversanL les regles du [eu de
secLeurs enLlers de l'economle, esL un ob[ecLlf sLraLeglque de la pluparL des enLreprlses de l'economle
numerlque » (lbldem).

76 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
I|gure nº 13 : Avantages et |nconvón|ents des móthodes d'a|de à |a f|xat|on du pr|x
produit (Becker, DeGroot et Marschak, 1964 ; Prelec
et Simester, 2001 ; Wertenbroch et Skiera, 2002 ;
Nunes et Boatwright, 2004 ; Wang, Venkatesh et
Chatterjee, 2007).
Les enchères Vickrey et la loterie BDM placent
les répondants dans une situation où l’enchère expri-
mée ne pourra pas influencer le prix de vente.
Théoriquement, un participant rationnel a alors tout
intérêt à révéler son CAP réel limitant ainsi l’appari-
tion d’un biais de nature stratégique (McAfee et
McMillan, 1987 ; Kagel, 1995 ; Shogren et alii,
2001). Un autre avantage majeur de ces procédures
est d’être applicable dans un contexte de choix réel,
notamment sur le point de vente (Wertenbroch et
Skiera, 2002). En effet, il a été montré que le
contexte de la transaction joue un rôle très important
dans la détermination du CAP (Thaler, 1985).
Cependant, ces méthodes s’éloignent du processus de
décision mis en œuvre par l’acheteur en magasin
(Hoffman et alii, 1993). Ainsi les participants aux
enchères sont en compétition pour acquérir un pro-
duit en quantité limitée alors qu’en magasin, l’offre
est quasiment illimitée. Les réponses des participants
dépendent également des hypothèses qu’ils font sur
les offres des autres participants (Noussair, Robin et
Ruffieux, 2004). Ces méthodes s’appliquent donc à
des situations de marché très spécifiques. Les ventes
en ligne sous forme d’enchères se développent
cependant fortement et justifient à elles seules l’éva-
luation des avantages et limites de ces méthodes.
Marine Le Gall-Ely 100
Méthodes
d’aide à la
fixation du
prix
Offres d’achat,
sujettes au biais
de
représentativité
Méthodes
d’enquête,
sujettes au biais
de non-réponse
et de
représentativité
Méthodes
fondées
sur des
données de
marché
Analyse de séries chronologiques, sur données
de vente ou de panels
+ : validité externe
- : uniquement produits existants, mesure des
élasticités prix
Méthode des prix hédoniques
+ : validité externe
- : uniquement produits existants, mesure des
élasticités Prix
Évaluation contingente et prix
psychologiques
+ : simple, mesure directe du CAP, pour tout
type de produit, utilisable sur le lieu de vente
- : biais stratégique-surestimation forte,
hypothétique, informationnel
Analyse conjointe
+ : simple, mesure du choix, pour tout type de
produit, sur le lieu de vente
- : biais hypothétique, informationnel, CAP
mesuré indirectement
Enchères
Loteries, par ex. BDM
+ : simple, mesure directe du CAP, sur le
lieu de vente
- : biais stratégique de sur- ou sous-
estimation, non testé avec des prix élevés
ou en situation concurrentielle
Incitatives, par ex. de type Vickrey
+ : simple, mesure directe du CAP, sur
le lieu de vente
- : biais stratégique de sur- ou sous-
estimation, non testé avec des prix
élevés ou en situation concurrentielle
Non incitatives, par ex. premier prix
+ : simple, mesure directe du CAP, sur
le lieu de vente
- : biais stratégique de sous-estimation,
non testé avec des prix élevés ou en
situation concurrentielle
Tests de prix par achat simulé
+ : simple, mesure directe du CAP, pour tout
type de produit, utilisable sur le lieu de vente
Figure 2. – Avantages et inconvénients des méthodes d’aide à la fixation du prix
!"#$%&'(()*(+ -./!"/!0 -!1.- 2'3% -!!

5ootce . M. lí CAll-íl‰, oolvetslté Je keooes 2, 2009.
4.3.4 Les rlsques lnherenLs aux asymeLrles d'lnformaLlon
Ln se fondanL sur le concepL de « cooseotemeot ò poyet », l'admlnlsLraLlon prend le
r|sque d'ôLre confronLee a des prob|òmes de type pr|nc|pa|-agent, Lelles les asymótr|es
d'|nformat|on, y compr|s les asymeLrles d'lnformaLlon |ntertempore||es.
Ln effeL, en concevanL les donnees publlques comme un blen valorlsable a l'lmage
d'une ressource naLurelle, l'admlnlsLraLlon adopLe une vlslon lncompleLe de l'lnformaLlon
publlque, l'asslmllanL a un blen publlc lmpur s'epulsanL, ce qul ne refleLe pas cerLalnes de

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 77
ses caracLerlsLlques (volr encadre cl-dessous). Ce falsanL, elle prend le r|sque de sous-
est|mer |e pr|x de la donnee pour les acLeurs les mleux doLes (pulsqu'lls consenLenL a payer)
eL de |e surest|mer pour les acLeurs les molns blen doLes (pulsqu'lls renoncenL a acceder a la
donnee). Llle s'expose a une est|mat|on erronóe de ce que sera |a va|eur actua||sóe du [eu
de donnóes. CeL exerclce d'esLlmaLlon esL d'auLanL plus compllque que |'on ne d|spose pas,
au[ourd'hu|, de mesure stat|st|que de |a va|eur des donnóes
207
.
La fourn|ture d'|nformat|ons pub||ques : b|en pub||c ou b|en de c|ub ?
Les b|ens pub||cs purs sonL les blens non excluslfs eL non rlvaux, Lels que l'eclalrage publlc.
Lorsque l'acces a ce blen peuL ôLre rlval, noLammenL du falL d'un evenLuel encombremenL, ll esL
quesLlon de b|en pub||c |mpur ou de b|en commun, par exemple pour les rouLes. La parLlcularlLe des
blens publlcs esL l'lmposslblllLe, la dlfflculLe ou le coûL necessalre pour exclure ceux qul ne consenLenL
pas a payer l'acces au blen. Les b|ens de c|ub sonL les blens non rlvaux mals pour lesquels une
barrlere a l'enLree esL mlse en place, comme les auLorouLes concedees, donL l'acces donne lleu a
peage.
Þour €enneLh A88C‹
208
, l'lnformaLlon esL non rlvale, ces lnformaLlons pouvanL ôLre coplees
a l'lnflnl pour des coûLs maiLrlses slnon nuls. Llle n'esL qu'lmparfalLemenL excluslve eL ceLLe excluslon,
par exemple sous la forme d'une LarlflcaLlon monopollsLlque, se falL au prlx d'un usage molns
efflcace. Selon l'economlsLe, « l´lofotmotloo est oo bleo po´ll est Jlfflclle Je s´opptoptlet et Joot
l´opptoptlotloo est loefflcoce soclolemeot »
209
. Lllnor CS18CM, prlx nobel d'economle
210
en 2009,
abonde dans le môme sens : l'lnformaLlon esL consLlLuLlve d'un blen commun
211
. Ce blen n'esL, en
ouLre, pas soumls a la « ttoqéJle Jes bleos commoos »
212
, selon laquelle un blen publlc sera
forcemenL surexplolLe. Ln effeL, la reuLlllsaLlon d'lnformaLlons n'esL pas rlvale dans l'absolu, ces
lnformaLlons pouvanL ôLre dupllquees pour des coûLs maiLrlses.
Au regard des modeles economlques reLenus par l'admlnlsLraLlon, la quesLlon se pose des
caracLerlsLlques economlques des lnformaLlons publlques mals aussl de l'acces a ces lnformaLlons
publlques. Alnsl, lorsque l'acces aux donnees publlques esL graLulL, l'admlnlsLraLlon fournlL un blen
publlc ou, sl les capaclLes d'acces sonL llmlLees, un blen commun. Lorsque ceL acces esL payanL,
l'admlnlsLraLlon falL le cholx de reserver a un club le surplus d'uLlllLe apporLe par les lnformaLlons
publlques.
Cr la graLulLe des lnformaLlons publlques esL le prlnclpe (volr sopto). La volonLe des pouvolrs
publlcs semble donc blen de fournlr un blen publlc. uans ce cas, comme le rappelle le Consell d'LLaL,
« %# (3$&%#0% !% *,%#& ") !% &%3<,0%& 0"++%0.,7& (éqolemeot Jéoommés ´blens publlcs purs´ oo ´non
rlvaux´), +% (/,%4%#. (/3 +I)&/2%3 &I/<83% a pr|or| !,77,0,+%4%#. 0"#0%</*+%, oe setolt-ce poe potce poe Je
oombteox setvlces pobllcs televoot Je cette cotéqotle o'oot pos, ò ptoptemeot potlet, J'otlllsoteots Jltects,
mols plotôt oo eosemble loJétetmloé Je béoéflcloltes po'll o'est pos posslble J'lJeotlflet loJlvlJoellemeot.
uoos cettolos cos eo effet, +I,!%#.,7,0/.,"# !I)# +,%# &)77,&/44%#. !,3%0. /<%0 !%& )&/2%3& !$.%34,#$&
#I/)3/,. 2)83% !% &%#& j.]. @) &)3(+)&; &, )# ,#!,<,!) &)((+$4%#./,3% *$#$7,0,% !% +/ (3%&./.,"#; +% 0"M.
."./+ !% (3"!)0.,"# !% 0%..% (3%&./.,"# 3%&.% ,#0>/#2$; %. +% 0"M. 4/32,#/+ $./#. #)+; +% (3,= !",.; &%+"# +%&
%#&%,2#%4%#.& !% +/ .>$"3,% $0"#"4,-)%; +I:.3% $2/+%4%#. »
213
.

207
« uepuls une daLe recenLe, des chercheurs commencenL a s'lnLerroger sur la mesure des donnees eL de leur
valeur dans les sLaLlsLlques : la consommaLlon de donnees eL l'lnvesLlssemenL dans les donnees ne sonL pas
reLraces par les sLaLlsLlques economlques •‡‚ , nl la consommaLlon de donnees, nl l'lnvesLlssemenL dans les
donnees ne fonL au[ourd'hul l'ob[eL d'une mesure sLaLlsLlque. Mlchael MAnuLL propose des plsLes pour combler
ceLLe lacune », ln rapporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe numerlque, pp. 30-31.
208
Lconomlc ‹elfare and Lhe AllocaLlon of 8essources for lnvenLlon, €. A88C‹, ÞrlnceLon unlverslLy Þress,
1962.
209
1he lnLeracLlon of CorporaLe Mar…eL AllocaLlon Þrocesses and LnLrepreneurlal AcLlvlLy, €. A88C‹, 1993.
210
Þrlx de la 8anque royale de Suede en sclences economlques en memolre d'Alfred nobel.
211
undersLandlng €no‰ledge as a Commons: lrom 1heory Lo ÞracLlce, C. PLSS eL L. CS18CM, Ml1 Þress, 2007.
212
1be 1toqeJy of tbe commoos, C. PA8uln, 5cleoce, 162(1968):1243-1248.
213
LLude du Consell d'LLaL de 2002, pp. 14 eL 13.

78 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Ln asslmllanL l'acces aux donnees publlques a un blen de club, l'admlnlsLraLlon
prend le r|sque d'ór|ger des barr|òres à |a róut|||sat|on, ce qu| ,# 7,#% condu|ra|t à rat|onner
|a demande expr|móe.
I|gure nº 14 : Demande et barr|òres à |a róut|||sat|on
p
r
i
x

/

a
b
o
n
n
e
m
e
n
t

demande
barrière à l'entrée = rationnement de la demande
exprimée
d1 d2
p2
p1
redevance

5ootce . Mlssloo teJevooce.
Ln augmenLanL le prlx de p
1
a p
2
(volr flgure cl-dessus), la demande esL
mecanlquemenL raLlonnee de d
1
a d
2
, pulsque Lous les acLeurs consenLanL a payer p
1
mals ne
consenLanL pas a payer p
2
ne se porLenL plus acquereurs.
8ufus ÞCLLCC€ rafflne encore plus ceLLe analyse en comparanL les surplus Llres des
donnees publlques par les usagers reuLlllsaLeurs eL le producLeur, selon que ce dernler
lmpose une LarlflcaLlon au coûL marglnal de mlse a dlsposlLlon ou une LarlflcaLlon au coûL
moyen (calcule comme le rapporL enLre, d'une parL, le coûL flxe de producLlon eL le coûL
marglnal de mlse a dlsposlLlon eL, d'auLre parL, la quanLlLe de donnees demandee)
214
.

214
1he Lconomlcs of Þubllc SecLor lnformaLlon, 8. ÞCLLCC€, unlverslLy of Cambrldge, decembre 2008.

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 79
I|gure nº 1S : Ionct|ons de coût et de demande
THE ECONOMICS OF PUBLIC SECTOR INFORMATION 23
Figure 1. Illustrative demand and cost functions. Shown is a linear
demand curve for a product with fixed costs and constant marginal
costs (approximately equal to 0). Marginal cost (dot-dashed at very
bottom of figure) and average cost curves (dashed) are shown.
Average Cost Marginal Cost
Consumer Surplus P
1
P
2
C OP
2
Q
2
Producer Surplus 0 −OP
1
CQ
1
Deadweight Loss CQ
1
Q
2
0
Table 3. Outcomes Under Different Charging Regimes With Refer-
ence to Figure 1. Government Revenue has been omitted as it is equal
to producer surplus.
it will often be simpler to compare the differences between the two options rather
than looking at overall welfare. The situation, at least conceptually, is extremely
simple with a move from an average to a marginal cost charging policy involving
two changes:

5ootce . kofos lOllOck.
L'economlsLe emeL l'hypoLhese que la demande esL soumlse a une elasLlclLe llnealre,
que le coûL marglnal esL quasl nul eL propose, par slmpllclLe de la modellsaLlon, une foncLlon
de coûL moyen de producLlon decrolssanLe. L'analyse graphlque meL en evldence une •one
de pure perte (« ueoJwelqbt loss »), tant pour |es usagers róut|||sateurs (consommaLeurs,
ou « coosomet ») que pour |e producteur de donnóes. CeLLe zone, qul esL llee a la demande
non sat|sfa|te des usagers ne consentant pas à payer, esL ródu|te à •óro |orsque |es
donnóes sont tar|fóes au coût marg|na|, c'esL-a-dlre lorsque le producLeur prend a sa charge
la parL du coûL de producLlon eL de collecLe anLerleuremenL couverLe par le reuLlllsaLeur.
1ab|eau nº 13 : Surp|us se|on |e mode de tar|f|cat|on (coût moyen ] coût marg|na|)
THE ECONOMICS OF PUBLIC SECTOR INFORMATION 23
Figure 1. Illustrative demand and cost functions. Shown is a linear
demand curve for a product with fixed costs and constant marginal
costs (approximately equal to 0). Marginal cost (dot-dashed at very
bottom of figure) and average cost curves (dashed) are shown.
Average Cost Marginal Cost
Consumer Surplus P
1
P
2
C OP
2
Q
2
Producer Surplus 0 −OP
1
CQ
1
Deadweight Loss CQ
1
Q
2
0
Table 3. Outcomes Under Different Charging Regimes With Refer-
ence to Figure 1. Government Revenue has been omitted as it is equal
to producer surplus.
it will often be simpler to compare the differences between the two options rather
than looking at overall welfare. The situation, at least conceptually, is extremely
simple with a move from an average to a marginal cost charging policy involving
two changes:

5ootce . kofos lOllOck.
L'arb|trage depend du surplus du consommaLeur qul auralL pu ôLre genere par les
moyens budgeLalres consenLls pour passer a une LarlflcaLlon au coûL marglnal, s'lls avalenL
eLe alloues a d'auLres depenses publlques. Ce cholx d'allocaLlon repose sur la deLermlnaLlon
des effeLs mulLlpllcaLeurs de l'ouverLure des donnees publlques eL sur l'elasLlclLe de la
demande (penLe de la drolLe allanL de Þ
2
a C
2
). L'economlsLe esLlme que ces effeLs
mulLlpllcaLeurs se slLuenL, selon les lnformaLlons publlques concernees, enLre 1 eL 9 , sauf
lorsque l'elasLlclLe eL les effeLs mulLlpllcaLeurs sonL Lres falbles, ll recommande une
LarlflcaLlon au coûL marglnal.
Cr les elasLlclLes eL effeLs mulLlpllcaLeurs observes sur cerLalnes donnees conflrmenL
les effeLs poslLlfs d'un passage a la LarlflcaLlon au coûL marglnal (volre a la graLulLe), non
seulemenL a l'eLranger (volr sopto) mals aussl en lrance : pour l'lCn, « poooJ lo pette Je
teJevooce est compeosée pot oo occtolssemeot Je lo sobveotloo poot cbotqes Je setvlce
pobllc, lo qtotolté Je l´otlllsotloo Jes Joooées o oo lmpoct ttès posltlf. celo o été le cos ovec
l´otlllsotloo qtotolte poot l´exetclce Je mlssloos Je setvlce pobllc oe tevêtoot pos Je cotoctète
loJosttlel oo commetclol eottée eo vlqoeot le 1
et
joovlet 2011. lo Jlffosloo Jo kCíŠ o

80 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
´explose´. uoe étoJe o mootté poe lo volotlsotloo Je l´otlllsotloo qtotolte Jo kCíŠ, mesotée
oo ttovets Jes volomes télécbotqés, ootolt été comptoblllsée ò 114 Mt pot oo eo oppllcotloo
Jes totlfs ootétleots, solt ptès Je vloqt fols le olveoo Jes tecettes obsetvées ovoot cette
Jlsposltloo »
213
.
4.4 Les effets de |a vente de donnóes, te||e qu'e||e est prat|quóe
4.4.1 Le poLenLlel d'un [eu de donnees publlques
Lorsque l'admlnlsLraLlon ne perçolL pas le poLenLlel de valeur suscepLlble d'ôLre
generee par la reuLlllsaLlon d'un [eu de donnees publlques, la quesLlon d'un marche de la
reuLlllsaLlon n'a pas de sens. Le monLanL de la redevance n'esL, dans ce cas, qu'un freln a la
reuLlllsaLlon.
Lorsque l'admlnlsLraLlon perçolL ce poLenLlel, la quesLlon de la LarlflcaLlon peuL
evenLuellemenL se poser. uans ce cas, ll semble que l'on pulsse poser l'hypothòse que ce
potent|e| est cro|ssant avec |a róut|||sat|on qul esL falLe de ces lnformaLlons publlques, que
ce solL en foncLlon des volumes ou en foncLlon des acces (noLammenL du falL des effeLs de
reseau, ou effeLs-club). CeLLe hypoLhese paraiL d'allleurs conf|rmóe avec |'ómergence des
r,2 A/./
216
, môme s'll n'y a pas de mesure de la valeur sLaLlsLlque de l'usage des donnees
(cf. sopto). Þour le cablneL Mc€lnsey, elles pourralenL rapporLer 300 Md‘ (230 Mdt) au
sysLeme de sanLe amerlcaln, 230 Mdt aux admlnlsLraLlons europeennes eL 600 Md‘
(460 Mdt) de surplus aux consommaLeurs
217
.
Cela amene a des proflls de valeur progresslfs, ou a LouL le molns proporLlonnels, ne
seralL-ce que pour les premleres reuLlllsaLlons.
I|gure nº 16 : Þrof||s de cróat|on de va|eur à part|r de donnóes róut|||sóes
!"#$%& (&))$
*+,-(".$%& ,$ &)%/#-0"/1+ ,$ ,1++)$0

5ootce . Mlssloo teJevooces.
4.4.2 Les consequences anLl-redlsLrlbuLlves des LarlflcaLlons les plus repandues
La confronLaLlon des modeles de LarlflcaLlon les plus repandus au[ourd'hul eL des
proflls de creaLlon de valeur progresslfs lndlque un b|a|s pour |es acteurs dotós en cap|ta|,

213
L'lCn anLlclpe de cela une slLuaLlon qul lul seralL defavorable, a Lerme, conslderanL que la compensaLlon ne
peuL evoluer qu'a la balsse eL sans lndexaLlon sur les volumes de donnees dlffuses. ue plus, ll anLlclpe la
mulLlpllcaLlon des produlLs reallses par d'auLres acLeurs publlcs a parLlr de ces donnees. Ces polnLs peuvenL ôLre
LralLes par le modele de plaLeforme presenLe lofto.
216
« ce soot bleo les tecbooloqles Jes 8lq uoto pol foot ptoqtesslvemeot Jes Joooées le coot Je lo ctéotloo Je
voleot Joos l´écooomle oométlpoe, le Jéoomlooteot commoo ò toos ses moJèles J´offoltes », 8apporL de la
mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, p. 42).
217
8lg daLa: 1he nexL fronLler for lnnovaLlon, compeLlLlon, and producLlvlLy, Mc€lnsey, mal 2011.

LLS LlMl1LS uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS 8L1LnuS | 81
qul sonL souvent |es acteurs ótab||s. Cr, dans l'economle numerlque, comme les premlers
enLranLs sonL suscepLlbles de beneflcler d'effeLs de LracLlon « spectocololtes », |es modò|es
retenus contr|buent à conso||der |es pos|t|ons dom|nantes, vo|re à |es accro|tre.
Ln somme, plus un acLeur lnvesLlL, plus eleve esL le reLour sur lnvesLlssemenL
correspondanL. SchemaLlquemenL, dans un cas exLrôme ou l'acqulslLlon d'une exLracLlon
parLlelle de la base n'apporLeralL qu'une valeur a[ouLee redulLe au regard du poLenLlel de la
base compleLe, les reLours sur lnvesLlssemenL pourralenL ôLre de slgne oppose (volr flgure cl-
dessous).
I|gure nº 17 : 1ar|f|cat|ons dógress|ves et prof|| de cróat|on de va|eur progress|f

5ootce . Mlssloo teJevooces.
uans le cas ou le poLenLlel de valeur creee par la reuLlllsaLlon ne commence a
s'exprlmer qu'a parLlr des usages masslfs, les mômes concluslons peuvenL ôLre Llrees pour
les LarlflcaLlons proporLlonnelles.
Comme les LarlflcaLlons sonL souvenL fondees sur une loglque de coûLs, leurs effets
sonL, paradoxa|ement, ant|-red|str|but|fs, pulsque les acLeurs les molns blen doLes
conLrlbuenL a couvrlr des charges de l'admlnlsLraLlon donL ne beneflclenL en falL plelnemenL
que les acLeurs les mleux doLes.
4.4.3 ues modeles qul brldenL l'lnnovaLlon
ue Lels modeles peuvenL llmlLer l'lnnovaLlon. Ln effeL, la creaLlon de barrleres a
l'enLree a pour effeL de proLeger les acLeurs eLablls (« loslJets ») eL de les preserver de
nouveaux acLeurs molns doLes, qul auralenL eLe amenes a proposer des blens ou des
servlces lnnovanLs pour s'lmposer. ues lors, les « loslJets » peuvenL se conLenLer de la renLe
de slLuaLlon donL lls beneflclenL, selon une vlslon malLhuslenne du marche de la
reuLlllsaLlon, a molns que l'LLaL ne les conLralgne a offrlr un acces aux « ootslJets ».
Þour Ceoff SA‹?L8 eL Marc uL v8lLS, auLeurs d'un rapporL a l'Agence spaLlale
europeenne, « Jes étoJes téceotes mootteot poe cette polltlpoe F+/ <%#.% !% !"##$%&H; /)
+,%) !% !"##%3 !%& 73),.&; %&. %# 3$/+,.$ %# .3/,# !% +%& !$.3),3%. les otqoolsmes Jo secteot
pobllc pol veoJeot leots Joooées !$0")3/2%#. +9,##"</.,"# %. +/ 03$/.,<,.$; ,#>,*%#. +/

82 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
03$/.,"# !% #")<%++%& %#.3%(3,&%& %.; 2$#$3/+%4%#.; 3/(("3.%#. 4",#& /) Q")<%3#%4%#.
-)% &9,+& +%& !,77)&/,%#. 23/.),.%4%#. »
218
.
CuLre que ceLLe slLuaLlon esL sous-opLlmale pour le blen-ôLre soclal, elle expose les
acLeurs concernes a un reLard d'lnnovaLlon dommageable vls-a-vls d'acLeurs exLerleurs,
noLammenL a l'eLranger, qul lnvesLlssenL dans la recherche eL le developpemenL pour resLer
compeLlLlfs. Þar vole de consequence, une fols les barrleres a l'enLree devenues lnoperanLes
LechnlquemenL ou flnancleremenL, du falL de donnees concurrenLes superleures aux
lnformaLlons publlques exlsLanLes, ou supprlmees, les « loslJets » seronL, poLenLlellemenL,
exLrômemenL defavorlses par rapporL aux « ootslJets ».
4.S À que||es cond|t|ons fourn|r une prestat|on de serv|ces à façon ?
Þour le CCLÞlA, « l´oJmlolsttotloo o´o pos vocotloo ò téollset Jes ptestotloos ò foçoo
ò lo JemooJe Je téotlllsoteots oo-Jelò ce pol est oécessolte ò ooe mlse ò Jlsposltloo efflcoce
Jes Joooées pobllpoes, et ootommeot poot eotlcblt oo ctéet ooe bose Je Joooées ò pottlt Je
Joooées pobllpoes, ooe telle ptestotloo televoot ovoot toot Je l´loltlotlve ptlvée. 1ootefols,
Joos cettoloes cltcoostooces, Jes motlfs J´lotétêt qéoétol peoveot jostlflet po´ooe
oJmlolsttotloo s´ocpoltte Je cette t‡cbe eo sos Je so mlssloo pobllpoe lotspo´elle folt l´objet
J´ooe JemooJe expllclte Jes téotlllsoteots et po´elle est seole ò même Je poovolt lo
téollset »
219
.
ll ónumòre |es cas autor|sant ce type de prestat|ons, remunerees par redevance par
vocaLlon :
- lorsque le LralLemenL esL necessalre au respect du secret stat|st|que ,
- lorsque le LralLemenL des donnees necesslLe une conna|ssance et une expert|se
|mportantes qu'll seralL coûteux de transfórer ,
- lorsqu'un |nvest|ssement tròs substant|e| esL le prealable lndlspensable a la mlse a
dlsposlLlon de donnees presenLanL un lnLerôL pour un ensemble d'uLlllsaLeurs.
Le llen dlrecL avec le versemenL d'une redevance
220
semble a nuancer, ne seralL-ce
que [urldlquemenL (l'admlnlsLraLlon peuL Larlfer eL non dolL). Ln LouL eLaL de cause, horm|s
|es ex|gences ||óes au respect de dro|ts et de secrets protógós par |a |o|, les llgnes
dlrecLrlces n'encouragenL pas le falL de condlLlonner la fournlLure des donnees bruLes a une
presLaLlon a façon. Aussl, |a mat|òre prem|òre brute de ces prestat|ons devra|t-e||e ôtre
d|spon|b|e à tous gratu|tement ou au coût marg|na|, conformemenL au dernler allnea de
l'arLlcle 13 de la lol « cAuA »
221
, |orsqu'e||e |'est pour |'adm|n|strat|on prestata|re de
serv|ce.
Ln ouLre, |es tar|fs prat|quós par |'adm|n|strat|on ne peuvent pas ôtre de nature à
fausser |a concurrence en ótant f|xós, du falL d'une analyse lncompleLe des coûLs compleLs,
en deçà du pr|x qu'une entrepr|se pourra|t ra|sonnab|ement prat|quer (rlsque de
« !)4(,#2 »).

218
AbouL CMLS and daLa : geese and golden eggs. A sLudy on Lhe Lconomlc 8eneflLs of a lree and Cpen uaLa
Þollcy for SenLlnel SaLelllLe uaLa, C. SA‹?L8 eL M. uL v8lLS, rapporL pour l'Agence spaLlale europeenne,
decembre 2012. 1raducLlon par la mlsslon.
219
Llgnes dlrecLrlces du CCLÞlA, mars 2012.
220
« uans de Lels cas, l'admlnlsLraLlon reallse en dehors de ses besolns propres un lnvesLlssemenL proflLanL a
cerLalns acLeurs economlques qul en reLlrenL un avanLage dlrecL. CeL lnvesLlssemenL a donc vocaLlon a ôLre
flnance par la percepLlon de redevances ».
221
« Lorsque l'admlnlsLraLlon qul a produlL ou reçu des documenLs conLenanL des lnformaLlons publlques uLlllse
ces lnformaLlons dans le cadre d'acLlvlLes commerclales, elle ne peuL en facLurer la reuLlllsaLlon aux auLres
operaLeurs a un coûL superleur a celul qu'elle s'lmpuLe, nl leur lmposer des condlLlons molns favorables que
celles qu'elle s'appllque a elle-môme ».

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 83
S Garant|r |e pr|nc|pe de gratu|tó et passer à des modò|es
óconom|ques p|us dynam|ques
uans une eLude de 1988, « le coosell J'ítot oJmet poe cettolos setvlces pobllcs
osplteot à se ptocotet Jes tessootces ptoptes et soleot optes ò eo béoéflclet poot Jes
ptestotloos Jétetmloées pol s'ojooteot oox t‡cbes ootmoles Jes oJmlolsttotloos... Mols il
ottlte l'otteotloo Jo qoovetoemeot sot le 3,&-)% !I/+.$3/.,"# !% +/ #".,"# !% &%3<,0% ()*+,0
/).")3 !% +/-)%++% #".3% /!4,#,&.3/.,"# %&. 0"#&.3),.%; &, &% !$<%+"((/,. +/ .%#!/#0% 1
,#&.,.)%3 !%& 3%&&")30%& /##%=%& -), &%3/,%#. !%4/#!$%& /)= )&/2%3& %# 0"#.3%(/3.,% !% +/
4,&&,"# #/.)3%++% !%& &%3<,0%& »
222
.
8eprlse des l'lnLroducLlon de son eLude de 2002 sur les remuneraLlons pour servlces
rendus, ceLLe remarque eLalL assorLle d'une lnLerrogaLlon meLhodologlque : « Joos poelle
mesote le coôt J'oo setvlce pobllc peot-ll êtte mls ò lo cbotqe Je ses osoqets ? cette
obllqotloo Je poyet Jolt-elle pteoJte lo fotme J'ooe toxe oo J'ooe teJevooce? »
223
.
La [urldlcLlon y repondalL que, « sl lo posslblllté même J'ooe témooétotloo pot
l'osoqet est oécessoltemeot excloe lotspoe le setvlce o'o pos Je béoéflclolte Jltect, ll peot eo
ollet Jlffétemmeot Joos les oottes cos, oò cettolos setvlces, même ceox esseotlellemeot ossotés
Joos l'lotétêt qéoétol, s'oJtesseot eo même temps ò Jes otlllsoteots Jétetmloés. 6% (/,%4%#. (/3
+I)&/2%3 (%). /+"3& :.3% %#<,&/2$; 4/,& ,+ #I/ 3,%# !I,#$+)0./*+%O ?I%&. +1 /77/,3% !% 0>",=
("+,.,-)%. ío fooctloo Je lo ootote et Je l'objet Jo setvlce, le tecoots ò lo sollJotlté ootlooole, pol
soppose oo flooocemeot pot l'lmpôt, peot êtte joqé ptéfétoble »
224
.
Ce n'esL pas parce qu'll y a un prlnclpe de graLulLe des lnformaLlons publlques que
l'admlnlsLraLlon n'esL pas en mesure de facLurer des servlces a valeur a[ouLee, dans le cadre
de remuneraLlons pour servlces rendus. Lncore fauL-ll |dent|f|er |es serv|ces à va|eur
a[outóe que |'adm|n|strat|on est en mesure de dóve|opper et de proposer, en comp|óment
de ses act|v|tós de serv|ce pub||c. Lncore fauL-ll aussl qu'une LarlflcaLlon ne se fasse pas au
pró[ud|ce des dómarches de |a soc|ótó c|v||e eL n'alL pas d'effet d|stors|f sur |es marchós.
Lncore fauL-ll, enfln, que la LarlflcaLlon ne devlenne pas un mode de pensóe exc|us|f de
toute róf|ex|on sur des sources de f|nancement extrabudgóta|res a|ternat|ves.
S.1 Garant|r |es accòs gratu|ts, qu| sont |nd|spensab|es
3.1.1 Þour repondre a un besoln de Lransparence eL de democraLle
un falsceau d'lndlces suggere un lnLerôL eL une aLLenLe crolssanLs pour une
ouverLure des donnees publlques :
- |'|mp||cat|on de |a soc|ótó c|v||e dans |es dóbats sur |a transparence et sur |a
modern|sat|on de |a v|e et de |'act|on pub||ques, qul se manlfesLe par les lnLervenLlons
sponLanees de clLoyens
223
, d'assoclaLlons
226
, de fondaLlons
227
ou d'enLreprlses
228
dans le

222
LLudes eL documenLs du CL de 1988, p. 218.
223
LLude du CL de 2002, p. 9.
224
lblJem, p. 13.
223
uoooées pobllpoes poyootes . les polots Je voe Je 5lmoo cblqootJ et Je keqotJs cltoyeos, sepLembre 2012
(bttp.//www.Joto-pobllco.com/cooteot/2012/09/Joooees-pobllpoes-poyootes-les-polots-Je-voe-Je-slmoo-
cblqootJ-et-Je-teqotJs-cltoyeos/).
226
uonnees publlques payanLes : cerLalnes admlnlsLraLlons resLenL encore loln de l'CpenuaLa, 8egards ClLoyens,
3 [ullleL 2012 (bttp.//teqotJscltoyeos.otq/Joooees-pobllpoes-poyootes-cettoloes-oJmlolsttotloos-testeot-eocote-
lolo-Je-lopeoJoto/).

84 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
debaL publlc de l'ouverLure des donnees publlques eL des redevances eL l'lnLerôL des
medlas pour ces su[eLs
229
,
- |'|ntórôt du pub||c pour les donnees clLoyennes eL de la vle quoLldlenne, qul LransparaiL
au Lravers de porLalls dedles a la vlsuallsaLlon de donnees publlques ouverLes eL
orlenLees vers le grand publlc, que ce solL a des flns clLoyennes
230
ou de
promoLlon
231,232
,
- le besoln de donnees pour les chercheurs
233
.
3.1.2 Þour favorlser l'emergence d'ecosysLemes
L'LLaL dolL pr|v||óg|er |a m|se en p|ace des |nfrastructures |nformat|onne||es de base
en faveur d'une róut|||sat|on mass|ve des donnóes pub||ques. La mlsslon se range au
consLaL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe numerlque, selon lequel « l´écooomle
oométlpoe est j.] ooe fotme Je Jépossemeot Je lo tbéotle Je lo fltme . ll y est posslble Je
folte ´Lravalller´ les otlllsoteots J´ooe oppllcotloo, comme pot le possé oo folsolt ttovolllet
Jes footolsseots oo Jes solotlés. l´obseoce Je coottepottle mooétolte ò l´octlvlté Jes
otlllsoteots expllpoe eo pottle les qolos Je ptoJoctlvlté spectocololtes Joos cette
écooomle »
234
.
Ln favor|sant |'ómergence d'ócosystòmes auLour d'lnformaLlons publlques
ouverLes, l'LLaL peuL, alnsl, permeLLre aux acLeurs françals, probablemenL les mleux places
pour apprehender les lnformaLlons de l'admlnlsLraLlon, de beneflcler de Lels galns de
producLlvlLe. Alnsl, ll favorlseralL |e dóve|oppement de modò|es óconom|ques pr|vós
facllemenL exporLables pulsque LechnlquemenL Lransposables eL commerclalemenL amorces
sur une populaLlon françalse, volre francophone ou europeenne, de Lallle slgnlflcaLlve.
Cr la r|chesse de ces ócosystòmes eL le succòs d'un nombre m|n|ma| d'|n|t|at|ves
dópendent sLaLlsLlquemenL du nombre de róut|||sateurs-expór|mentateurs, lesquels
LesLenL, LralLenL eL crolsenL les [eux de donnees, alnsl que les modeles economlques.
3.1.3 Þour meLLre en place l'lnfrasLrucLure lnformaLlonnelle de base
uans une opLlque de fournlLure de donnees publlques comme consLlLuLlves d'un
blen publlc, l'LLaL esL responsable de la mlse en place de l'lnfrasLrucLure lnformaLlonnelle de
base de la socleLe. Les chefs d'Ltat du G8 ont |dent|f|ó p|us|eurs catógor|es de donnóes
« 0"44% /L/#. )#% 7"3.% </+%)3 /K").$% (")3 /4$+,"3%3 +% 7"#0.,"##%4%#. !% #"&

227
Opeo uoto . poot ooe oovettote tolsoooée vets lo qtotolté Jes Joooées pobllpoes. les ptoposltloos Je lo
looJotloo llkAl, 6 [uln 2013 (bttp.//www.lftop.otq/Opeo-uoto-poot-ooe-oovettote-tolsoooee-vets-lo-qtotolte-
Jes-Joooees-pobllpoes,1JJ92.btml).
228
les Joooées pobllpoes poyootes eo ltooce . ce po´ll foot teteolt, uaLa Þubllca, 11 sepLembre 2012
(bttp.//www.Joto-pobllco.com/cooteot/2012/09/les-Joooees-pobllpoes-poyootes-eo-ftooce-ce-poll-foot-
teteolt/).
229
Opeo Joto . l'ítot cbetcbe ò mooétlset les Joooées pobllpoes, Les Lchos.fr, 16 ocLobre 2012
(bttp.//www.lesecbos.ft/16/10/2012/lesecbos.ft/0202J29J11759_opeo-Joto---l-etot-cbetcbe-o-mooetlset-les-
Joooees-pobllpoes.btm).
230
volr le pro[eL Opeo5peoJloq (bttp.//opeospeoJloq.otq/).
231
lotls . les Joooées Je votte poottlet occesslbles eo oo cllc, Le Þarlslen.fr, 29 [uln 2013
(bttp.//www.lepotlsleo.ft/blqb-tecb/potls-les-Joooees-Je-votte-poottlet-occesslbles-eo-oo-cllc-29-06-201J-
29J9089.pbp).
232
we ote Joto, (bttp.//weoteJoto.wotcbJoqs.com/).
233
A LlLre d'exemple, le slLe tevolotloo-flscole.ft comporLe une slmulaLlon en llgne de reforme flscale elaboree
par C. SAln1-!ACCuLS pour demonLrer l'usage qul peuL ôLre falL du crolsemenL des donnees demographlques,
flscales eL de compLablllLe naLlonale moblllsees pour la publlcaLlon de loot ooe tévolotloo flscole, C. LAnuAlS,
1. Þl€L11?, L. SAL†, 2011. Les programmes eL les donnees sonL dlsponlbles sur le môme slLe.
234
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, p. 2 eL pp. 32 a 34.

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 83
!$4"03/.,%& %. %#0")3/2%3 +%& )&/2%& ,##"</#.& Je oos Joooées pobllpoes ». Ces donnees
de reference, lorsqu'elles sonL produlLes ou collecLees dans le cadre des mlsslons de servlce
publlc, semblenL les consLlLuanLs naLurels de ceLLe lnfrasLrucLure de base.
Þlusleurs enLreprlses reuLlllsaLrlces, noLammenL celles represenLees par le Clll,
exprlmenL une attente forte quant à |'ouverture gratu|te de te||es donnóes publlques, qul
sonL aLLrlbuees par l'admlnlsLraLlon pour ldenLlfler des personnes morales - noLammenL les
enLlLes economlques (codes Sl8Ln, Sl8L1, nAl, eLc.) -, des blens (en parLlculler en ce qul
concerne les medlcamenLs, les produlLs chlmlques, eLc.) ou des LerrlLolres (polnLs
geodeslques, llmlLes LerrlLorlales, adresses, eLc.). Ces « !"##$%& ,!%#.,7,/#.%& » sonL
conslderees comme consLlLuLlves de referenLlels.
La reuLlllsaLlon de plusleurs caLegorles de « Joooées lJeotlflootes » de
l'admlnlsLraLlon donne au[ourd'hul lleu a une redevance (volr Lableau cl-dessous). Aussl,
l'engagement de |a Irance, v|s-à-v|s de ses partena|res du G8, esL-ll cense progresslvemenL
abouLlr a ce que ces donnóes so|ent ouvertes « (/3 !$7/). » dans un format qu| permet un
tra|tement automat|só et ||brement róut|||sab|e par les clLoyens eL le secLeur prlve.


86 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$%"& () *+ , -%&. /% /0((1%2 3 4056% 7"$%&5 "80&61% 2%$0( $% 9: ; !<6&$"<5%2 /%2 8%&. /% /0((1%2 =055%2>0(/"(62 20&?<2 3 5%/%7"(=%
@"61A05<%2 /% /0((1%2 B%( 05/5% "$>C"#16<D&%E F.%?>$%2 /G%(2%?#$%2 /% /0((1%2
F.%?>$%2 /% 6<6&$"<5%2 /% 8%&. /% /0((1%2 =055%2>0(/"(62 %6
17%(6&%$$%?%(6 20&?<2%2 3 5%/%7"(=% /% 51&6<$<2"6<0(
CrlmlnallLe eL [usLlce SLaLlsLlques sur la crlmlnallLe, securlLe
Cour de cassaLlon
Consell d'LLaL
ueveloppemenL mondlal
Alde au developpemenL, securlLe allmenLalre, lndusLrles
exLracLlves, Lerres
lranceAgrlMer
uonnees geospaLlales 1opographle, codes posLaux, carLes naLlonales ou locales
lCn
uCllÞ (cadasLre)
LducaLlon LlsLe des ecoles, valeur a[ouLee, compeLences numerlques MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale
LnLreprlses 8eglsLre des enLreprlses
lnSLL
lnÞl
LnvlronnemenL nlveaux de polluLlon, consommaLlon energeLlque Sl8CCM (prlx des carburanLs)
llnances eL marches
valeur des Lra!"#$%&'!"( *#+$,-" ./01&$" #%%+&0/-" '/ 2 34!&+(
budgeL local ou naLlonal (prevu eL execuLe)
uCllÞ (donnees compLables des collecLlvlLes)
uCCL (doLaLlons des collecLlvlLes locales)
ulLA
lranceAgrlMer (marches agrlcoles naLlonaux)
MoblllLe eL proLecLlon soclales
LogemenL, presLaLlons soclales, assurance-maladle eL
assurance-chômage
SCeS
CbservaLlon de la 1erre
CondlLlons meLeorologlques, agrlculLure, foresLerle, pôche eL
chasse
MeLeo-lrance
SPCM
llCL
lnAC
ASÞ
MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL
8esponsablllsaLlon des gouvernemenLs eL democraLle
CulcheLs eL polnLs de conLacL des admlnlsLraLlons, resulLaLs des
elecLlons, lols eL reglemenLs, salalres (echelles salarlales), dons.
ulLA
CAuA
!"#$% uonnees lssues de prescrlpLlons, donnees de performance A1lP
Sclence eL recherche
uonnees relaLlves au genome humaln, recherche eL acLlvlLes
pedagoglques, resulLaLs d'experlence
CnlSLÞ
SLaLlsLlques
SLaLlsLlques naLlonales, recensemenLs, lnfrasLrucLure,
sLaLlsLlques economlques eL educaLlves
lnSLL
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale
1ransporL eL lnfrasLrucLure !"#$%#&' )&' *#$+',"#*' ,-./%0'1 '&#2%0&' 3 /$#4& .$+)&
!"#$%& ( )*++*", $&-&./,%&+ 0 %1/$2& -# 34 5"#$ 67"#.&$2#$& -&+ -",,8&+ 5#96*:#&+ -# ;4 <#*, =>;?@

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 87
3.1.4 Þour respecLer le drolL de la concurrence en maLlere de presLaLlons a façon
Comme cela a eLe developpe precedemmenL, !" $%&'("()*+ ,& '&%-).&' ,*)(
%&'$&.(&% !&' %/0!&' ,& !" .*+.1%%&+.&.
Llle ne peuL se falre au pre[udlce de la mlse a dlsposlLlon graLulLe des donnees
bruLes, laquelle ne peuL se falre qu'au coûL marglnal. Ln effeL, en appllcaLlon de la lol
« !"#" », qul ne falL que reprendre des prlnclpes de drolL de la concurrence,
!2",3)+)'(%"()*+ +& $&1( '& $%4-"!*)% ,21+ "../' $%)-)!40)4 a la donnee publlque $*1%
4-)+.&% !2)+)()"()-& $%)-4& *1 $%4&3$(&% !2&+'&35!& ,&' +)-&"16 ,& !" .7"8+& ,& -"!&1%, en
falsanL du $%&'()* (venLe llee ou venLe a perLe).
3.1.3 Þour conLrlbuer a la maiLrlse des flnances publlques
L'acLlon publlque peuL Llrer proflL de la graLulLe de l'lnformaLlon publlque de
plusleurs manleres dlfferenLes.
Ln ce qul concerne les depenses, la graLulLe enLraineralL mecanlquemenL la
suppresslon des coûLs de gesLlon des redevances de reuLlllsaLlon eL pousseralL
l'admlnlsLraLlon a explorer les economles d'echelle llees a la muLuallsaLlon d'lnfrasLrucLures
Lechnlques.
L'admlnlsLraLlon pourralL aussl proflLer de galns de producLlvlLe, noLammenL grâce
aux echanges faclllLes d'lnformaLlons enLre admlnlsLraLlons eL enLre collecLlvlLes publlques,
grâce aux reLours d'experlence des reuLlllsaLeurs eL, plus generalemenL, grâce au Lravall
graLulL reallse par les ecosysLemes apparus (volr +%',-).
S'aglssanL des receLLes, blen qu'll solL dlfflclle d'esLlmer preclsemenL leur ampleur a
Lerme, des ressources flscales peuvenL ôLre aLLendues du developpemenL economlque
favorlse par l'ouverLure des donnees publlques.
9:; <,*$(&% 1+& '(%"(40)& ,2",3)+)'(%"()*+ = !"##$ &'()$*"+#$ >
Þour la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, les grands groupes prlves
de l'economle numerlque onL fonde des modeles economlques a plusleurs faces sur des
ecosysLemes, solL par l'offre d'un « ./%0%12 $1 +1,4(51+ 65/&'78&1)2-(,1+9 », censes
repondre a l'ensemble des besolns envlsages (modele horlzonLal), solL par « 7- &(+1 :
$(+'/+(2(/) $1 ,1++/%,51+ '/%, $1+ $8417/''1%,+ +%,;2,-(2-)2+< $/)2 7- '7-21=/,&1 &()(&(+1
7>()41+2(++1&1)2 ()(2(-7 12 =-5(7(21 7>-55?+ -% &-,5@8 ». Ce 3*,/!& -&%()."! ,& $!"(&?*%3&
$&%3&( "16 $%*$%)4(")%&' ,&' ,*++4&' ,& !&' $%*$*'&% @ (*1' !&' 1'"0&'A "+().)$4' *1 +*+A
LouL en « !",-$+.(,) -/+ '$/+- -$+.$/+- '$- +$--"/+!$- &(+1+ : $(+'/+(2(/) $1+
$8417/''1%,+ »
233
.
CeLLe sLraLegle, qul s'esL appuyee sur le !"+.&3&+( ,2)+(&%?".&' ,& $%*0%"33"()*+
,2"$$!)."()*+' B012C, a permls a des enLreprlses comme "''71, A//*71, B-51.//C ou "&-D/)
d'"(()%&% a elles des ,4-&!*$$&1%' 54+4-*!&' +*35%&16, de l'amaLeur au plus chevronne,
'1'.&$()5!&' ,2)+-&+(&% 1+& 31!()(1,& "$$!)."()*+' a parLlr des donnees mlses a dlsposlLlon
mals aussl de donnees collecLees aupres de leurs uLlllsaLeurs eL hebergees sur les mômes
serveurs. La popularlLe de plusleurs de ces appllcaLlons a consollde la popularlLe de l'offre
grand publlc des groupes concernes.

233
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, pp. 27-28.

88 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$%&'($ *"#"+$ ,-. /
ío lofotmotlpoe ooe lotetfoce Je ptoqtommotloo (obt. AÞl poot AppllcaLlon Þrogrammlng
lnLerface) est oo eosemble ootmollsé Je closses, Jes métboJes oo Jes fooctloos pol sett Je !"#"$% '"(
)"*+%))% +, )-./0/%) -!!(% $%1 1%(2/0%1 3 $4"+5(%1 )-./0/%)1. ílle est offette pot ooe blbllotbèpoe
loqlclelle oo oo setvlce web, le plos sooveot occompoqoée J'ooe Jesctlptloo pol spéclfle commeot Jes
ptoqtommes coosommoteots peoveot se setvlt Jes fooctloooolltés Jo ptoqtomme footolsseot.
uoos l'loJosttle Jo loqlclel cootempotoloe, )%1 "'')/0"5/-,1 /,!-(6"5/*+%1 1% 1%(2%,5 $%
,-67(%+1%1 /,5%(!"0%1 $% '(-.("66"5/-,, lo ptoqtommotloo se folt eo téotlllsoot Jes 7(/*+%1 $%
!-,05/-,,")/581 !-+(,/%1 '"( $%1 )-./0/%)1 5/%(1. cette coosttoctloo pot ossembloqe oécesslte poot le
ptoqtommeot Je 0-,,"95(% )" 6",/:(% $;/,5%("./( "2%0 )%1 "+5(%1 )-./0/%)1, pol JépeoJ Je leot
lotetfoce Je ptoqtommotloo. le ptoqtommeot o'o '"1 7%1-/, $% 0-,,"95(% )%1 $85"/)1 $% )" )-./*+%
/,5%(,% $+ )-./0/%) 5/%(1, et celle cl o'est .8,8(")%6%,5 '"1 $-0+6%,58% '"( )% !-+(,/11%+(.
ues loqlclels tels poe les systèmes J'exploltotloo, les 1<15:6%1 $% .%15/-, $% 7"1% $%
$-,,8%1, les looqoqes Je ptoqtommotloo, oo les 1%(2%+(1 $4"'')/0"5/-,1 compotteot ooe lotetfoce Je
ptoqtommotloo.
5ootce . wlklpéJlo.
Selon les auLeurs de l'Àqe Je lo moltltoJe, ouvrlr eL parLager ses ressources pour
aLLlrer a sol l'lnnovaLlon de l'exLerleur seralL « lo mellleote sttotéqle Joos ooe écooomle oò lo
voleot est Jésotmols mojotltoltemeot ctéée ò l´extétleot Jes otqoolsotloos, et oò elle peot
êtte tévélée, coptotée, stockée et exploltée qtôce oo oométlpoe. uoe plotefotme o´est tleo
J´ootte poe l´losttomeot petmettoot J´loJosttlollset cette Jémotcbe et J´occélétet les
teoJemeots J´écbelle oécessoltes ò l´étobllssemeot J´ooe posltloo Jomlooote »
236
.
0$1&23+% 4&2&% %#$+525$+& 61751$%%38$9$+& %"1 :2 9;9$ 873$. Alnsl, le 9 mal 2013,
le ÞresldenL 8arack C8AMA a decreLe
237
que l'lnformaLlon publlque de l'admlnlsLraLlon
federale des LLaLs-unls sera conçue, a l'avenlr, pour ôLre ouverLe eL permeLLre le LralLemenL
auLomaLlse par defauL, sans pre[udlce de la securlLe naLlonale eL du respecL de la vle prlvee
des clLoyens amerlcalns.
<=(1$& >" -1=%3>$+& >$% 4&2&%'?+3% >" @ 923 ABCD E$F&123&%
ADG
H
uepols Jes Jéceooles, le Coovetoemeot féJétol o teoJo llbtemeot occesslbles ò toos les
Joooées météotoloqlpoes et le système Je posltloooemeot Cl5. uepols lots, Jes eottepteoeots et
looovoteots ométlcolos oot otlllsé ces tessootces poot ctéet, eotte oottes, Jes systèmes Je oovlqotloo,
Jes bolletlos J´lofotmotloos météotoloqlpoes et Jes systèmes J´olettes, Jes oppllcotloos fooJées sot
les lofotmotloos qéoqtopblpoes, Jes ootlls Je ptéclsloo poot les oqtlcolteots.
=%1 /,2%,5/-,1 -,5 "68)/-(8 )" 2/% $%1 >68(/0"/,1 3 $% ,-67(%+? 8."($1 %5 -,5 '%(6/1
15/6+)%( )" 0(-/11",0% %5 $% 0(8%( $% );%6')-/. j.]
loot fovotlset lo ctéotloo Je oooveoox emplols, l´efflcleoce Je lo qestloo pobllpoe et l´otlllté
soclole pol peot êtte tltée Je l´oovettote oo pobllc Jes lofotmotloos qoovetoemeotoles et
oJmlolsttotlves, 5-+5% ,-+2%))% 1-+(0% $;/,!-(6"5/-, .-+2%(,%6%,5")% %5 "$6/,/15("5/2% -+ 5-+5%
6-$%(,/1"5/-, $;+, 1<15:6% $-/5 @5(% -+2%(5% %5 '%(6%55(% +, 5("/5%6%,5 "+5-6"5/18. l´lofotmotloo
qoovetoemeotole et oJmlolsttotlve Jolt êtte qétée comme oo octlf toot oo looq Je soo cycle Je vle
poot !"2-(/1%( );/,5%(-'8("7/)/58 %5 );-+2%(5+(% %5A 3 0B"*+% !-/1 0%)" %15 '-11/7)% %5 "+5-(/18 '"( )"
)-/A '-+( ."(",5/( *+% )%1 $-,,8%1 '+7)/*+%1 1-,5 $/!!+18%1 $% 1-(5% *+;%))%1 1-/%,5 !"0/)%1 3 5(-+2%(A
"00%11/7)%1 %5 +5/)/1"7)%1.

236
L'Âge de la mulLlLude : LnLreprendre eL gouverner apres la revoluLlon numerlque, P. vL8ulL8 eL n. CCLln,
Armand Colln, mal 2012, p. 233.
237
LxecuLlve Crder - Maklng Cpen and Machlne 8eadable Lhe new uefaulL for CovernmenL lnformaLlon,
9 mal 2013.
238
1raducLlon eL mlse en forme par la mlsslon.

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 89
La clrculalre d'appllcaLlon du môme [our, concernanL la pollLlque d'ouverLure des
donnees publlques
239
, semble reprendre l'orlenLaLlon qu'auralL flxee !eff 8LZCS, ÞuC
fondaLeur d'Amozoo, a son groupe en 2002 ou 2003, selon un anclen developpeur de ceLLe
enLreprlse ayanL re[olnL Cooqle : « oo joot, Ieff 8ezos o éJlcté oo otJte. j.] !"#$%& (%& )*+,
&-.& -#/#.% %0/%1$2"., 3"24%.$ 5$6% /".7#%& 38& (% 391-6$ 1"#6 5$6% 6%.3#%& -//%&&2:(%& 3%
(;%0$962%#6. celo slqolfle poe cbopoe épolpe Jolt ploolflet et coocevolt Je foçoo ò poovolt
exposet soo All ò Jes Jéveloppeots Jo mooJe extétleot. Aocooe exceptloo oe seto
tolétée »
240
.
ue falL, l'admlnlsLraLlon amerlcalne a mls en place un <2$ "# $%&'()*%+&$,*' "#
-.&"+,',($%&$,*' #' /-&$#)*%+#, donL le porLall preclse que « lo tecbooloqle évoloe beoocoop
ttop vlte poot les polltlpoes pobllpoes. 5ooveot, lotspoe les oqeoces soot omeoées ò spéclflet
les moJolltés J´ooe polltlpoe pobllpoe Joos oo secteot tecbooloqlpoe, celles-cl soot
Jépossées Jès leot pobllcotloo ». Þour resoudre ceLLe dlfflculLe, -# 0*12#%'#+#'$ "#( 3$&$(4
5',( ,'2,$# 67&61' 8 91.,- (*,$ *1 '*' 6,$*:#' &+;%,6&,' 8 < -.&,"#% a « oméllotet so polltlpoe
J´oovettote Jes Joooées pot lo collobototloo ». ll = %./"#6-=% > -#( &?#'$( 6*++# -#(
1(&?#%( "1 (#%2,6# /1@-,6 < 6*'$%,@1#% a ce pro[eL
241
.
A,%61-&,%# ".&//-,6&$,*' "1 ";6%#$ BCDED "1 F +&, GHIJ K#L$%&,$
GMG
N
ío oppllcotloo Jo Jéctet Jo 9 mol 201J vlsoot ò teoJte les lofotmotloos pobllpoes
systémotlpoemeot oovettes et petmettoot oo ttoltemeot ootomotlsé, ce mémotooJom flxe le coJte
petmettoot J´lostltotloooollset les ptloclpes J´ooe qestloo efflcoce Je l´lofotmotloo ò cbopoe étope Je
soo cycle Je vle. ce coJte s´oppole sot les objectlfs Je fovotlset Je l´lotetopétoblllté et Je l´oovettote.
>#% (%& 3"..9%& -2%.$ "# .". 4"/-$2". ? 5$6% 6%.3#%& 1#:(2@#%&, (%& -=%./%& 1%#4%.$ -11(2@#%6 /%
/-36% ? $"#$%& (%#6& 2.A"6B-$2".&, 3% A-7". ? A-4"62&%6 (;%AA2/2%./% %$ (- /69-$2". 3% 4-(%#6.
llos ptéclsémeot, ce mémotooJom lmpose oox oqeoces Je collectet oo ctéet Jes
lofotmotloos seloo Jes métboJes oototlsoot tecbolpoemeot toot tettoltemeot oo teJlffosloo Je
Joooées. celo soppose l´oJoptloo Je fotmots oovetts et petmettoot oo ttoltemeot ootomotlsé, le
tespect Jes stooJotJs, olosl po´oo cotpos commoo et moJoloble Je métoJoooées poot tootes les
ooovelles loltlotlves Je ctéotloo oo Je collecte Je Joooées. celo loclot oossl poe les oqeoces ossoteot
lo qoovetoooce Je l´lofotmotloo pot le tecoots oox llceoces oovettes et oo teqotJ Jes tèqles Je tespect
Je lo vle ptlvée, Je lo cooflJeotlollté, Je lo sécotlté et Je toot ootte sectet ptotéqé pot lo lol. celo
lmpllpoe, pot ollleots, lo mlse eo ploce oo lo moJetolsotloo Je systèmes J´lofotmotloo moxlmlsoot
l´lotetopétoblllté et l´occesslblllté Jes Joooées toot eo compottoot Jes tépettoltes Jlstloqooot
lofotmotloos lotetoes et extetoes, eo oméllotoot lo sécotlté Joos l´occès oox Joooées et eo clotlfloot
les tespoosobllltés Jes qestlooooltes Je Joooées.
un Lel modele esL vralsemblablemenL $%&'(/*(&@-# #' O%&'6#P &1 %#?&%" "1
":'&+,(+# "#( /%*Q#$( 6*--&@*%&$,)(, noLammenL de loglclel llbre, sur le LerrlLolre naLlonal.
A#%$&,'( /%*"16$#1%( "# "*'';#( ,+/*%$&'$( $#- 91# -.R0S *'$ 6*++#'6; < ;2*-1#% "&'(
6# (#'(. Alnsl, l'eLabllssemenL conçolL d'ores eL de[a son Céopottoll comme une plaLeforme
eL commerclallse l'acces a son AÞl selon un modele « fteemlom » (volr sopto).
ll esL permls d'esperer que ceLLe sLraLegle sera generallsee a d'auLres servlces,
eLabllssemenLs ou enLreprlses publlcs. Alors que, le 9 [ullleL 2013, le Þremler mlnlsLre a
apporLe le souLlen du programme d'lnvesLlssemenLs d'avenlr au deplolemenL de 3 mllllons
de compLeurs elecLrlques lnLelllgenLs « lloky », ceL efforL pourralL uLllemenL permeLLre la

239
Memorandum for Lhe heads of execuLlve deparLmenLs and agencles: Cpen uaLa Þollcy - Managlng
lnformaLlon as an AsseL, 9 mal 2013.
240
SLevey's Coogle ÞlaLforms 8anL, S. ?LCCL, 2011. 1raducLlon par nlcolas CCLln (bttp.//collo-
vetJlet.com/omozoo-qooqle-focebook-lott-Je-lo-qoette-o-loqe-Je-lo-moltltoJe/).
241
Þro[eL Cpen uaLa. hLLp://pro[ecL-open-daLa.glLhub.lo/.
242
1raducLlon eL mlse en forme par la mlsslon.

90 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
mlse en place d'une plaLeforme de donnees de consommaLlon elecLrlque. Ln effeL, ll n'esL
pas a exclure que ce Lype de [eux de donnees pulsse allmenLer un ecosysLeme prospere,
selon un processus analogue a celul enclenche par l'ouverLure des donnees du sysLeme !"#
par les LLaLs-unls.
Þlerre CCLLln eL nlcolas CCLln
243
, qul s'appulenL sur les reflexlons de 1lm
C'8LlLL?
244
, ecrlvenL que, « $%&'() +) ,$ -.,.%/( +0$'(,&.1)1 ,$ 23$,&/( +3 4)1-&5) 1)%+3 $36
$+'&%&4/1(47 5.%-$&%53) +3 18,) 230),,) 9)3/ :.3)1 +$%4 ,0$'.1;$<) +03% (5.4=4/>')
+0&%%.-$/&.% .3 )%5.1) 5.%/1$&%/) 9$1 ,0&'9(1$/&? +) ,$ 1(+35/&.% +)4 5.@/47
!"#$%&'(')*+$*',(- /,0++$'* 12('+ /+,3+2))'12&2(* 4 "$ )*+$*53'2 %2 "#$%&'(')*+$*',( 6,&&2
/"$*27,+&2 8 2* '(1'*2+$ $'()' %2) %512",//20+) %#$//"'6$*',( 4 ,/5+2+ $126 2""2 %2)
)2+1'62) /09"'6) ),0) 0(2 7,+&2 /"0) '((,1$(*2 2* &'20: $%$/*52 $0: 92),'() /$+*'60"'2+)
%2) $%&'(')*+5) ».
Ln LouL eLaL de cause, !" $%"&'( )*()+ ,*-%() (+ ,./0 (&1"1.( )2% '(++( 3-4(5 "2 6!2)
7"2+ &43("2 ,( !*8+"+. L'annexe Lechnlque de la charLe du C8 pour l'ouverLure des donnees
publlques menLlonne en effeL la 3-!-&+. ,2 '7(9 ,( !*8+"+ « ;02 "2) %,((52) /0'))2(* <*+2
"02) 2( 9",6) /$+ &$6='(2 2( 7,0+('))$(* %2) %,((52) )*+06*0+52) /2+&2**$(* 3% $55>4
$3/.'$/&23) $3 '.=)% +03% %.'A1) '&%&'$, +) /(,(5B$1<)')%/4 +) ?&5B&)14 » eL :2*(!!()
)-4(&+ ,4992).() ; /$+ "2 9'$') %#'(*2+7$62) %2 /+,3+$&&$*',( %#$//"'6$*',() ><=>? %$() "2)
6$) /2+*'(2(*)7 9.31 <$1$%/&1 3% $55>4 ?$5&,) $36 +.%%()4 23& 4.%/ 5.%43,/()4 )/ '&4)4 C :.31
,) 9,34 ?1(23)'')%/ »
243
(annexe Lechnlque sur les mellleures praLlques).
?@A $-&,(% !() B-,C!() .'-&-B4:2() )2% !" 3"!(2% "/-2+.( 6"% !" 6!"+(9-%B(
3.3.1 Þrlvllegler les modeles comblnanL graLulLe eL progresslvlLe
DEFEGEG H)4 B=9./B>4)4
Sl l'LLaL falL le cholx d'lnvesLlr pour meLLre en place une lnfrasLrucLure
lnformaLlonnelle, 4! &( )(BD!( 6") 4!!.14+4B(5 '-B6+( +(&2 ,( !" ,.6(&,"&'( ,( '(%+"4&)
)(%34'() 62D!4') "2E %('(++() +4%.() ,() %(,(3"&'()5 :2( !*",B4&4)+%"+4-& )( %.B2&C%( 6-2%
!( )(%34'( %(&,2 6"% !" 6!"+(9-%B( "4&)4 '%..(5 "2 +4+%( ,*2& %(+-2% %"4)-&&"D!( F(+ &-&
)2D)+"&+4(!G sur l'lnvesLlssemenL.
ll s'aglralL cependanL de s'assurer que :
- ceLLe remuneraLlon ne consLlLue 6") 2&( &-23(!!( D"%%4C%( -2 2& 9%(4& 0 !" 6-!4+4:2(
,*-23(%+2%( de donnees publlques graLulLes ,
- ceLLe remuneraLlon ne porLe 6") "++(4&+( 0 !" 1"%"&+4( ,*"''C) 1%"+24+) pour cerLalns
usagers - clLoyens, chercheurs, agenLs economlques les molns doLes - eL pour cerLalns
usages ,
- la +"%494'"+4-& reLenue solL ,H&"B4:2(, en eLanL lndexee sur des lndlcaLeurs de la valeur
a[ouLee par la plaLeforme, selon un profll progresslf ,
- le produlL de ceLLe remuneraLlon ne couvre que les coûLs marglnaux de mlse a
dlsposlLlon, afln d'.34+(% !() %4):2() ,( '(%'!( 34'4(2E !4.) 0 !" ,.6(&,"&'( ,( ,.6(&)()
6(%B"&(&+() ,( !*",B4&4)+%"+4-& (&3(%) 2&( )-2%'( ,( 94&"&'(B(&+ :24 &( )(%"4+ 6")
D2,1.+"4%(.

243
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, p. 107.
244
1lm C'8LlLL?, « !.-EIEJK L/04 M,, MA.3/ /B) ",$/?.1' », 1echcrunch, 4 sepLembre 2009. hLLp://Lechcrunch.com/.
1lm C'8LlLL?, CovernmenL as a ÞlaLform, C'8ellly Medla, 2010. hLLp://ofps.orellly.com/
243
CharLe du C8 pour l'ouverLure des donnees publlques du 18 [uln 2013. volr 4391$.

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 91
S'll eLalL declde qu'une Lelle redevance solL affecLee, !"# %&"'()* %"(&&+)* !,&-)& .
%"(&!()-&, /+ 0"',&#)!+*)"# ',! )#1&+!*&(2*(&,! )#1"&0+*)"##,//,! ', /34*+* ,* /,!
'50+&26,! ', 0"',&#)!+*)"# ', /3+2*)"# %(7/)8(, 1"#'5,! !(& /,! &5(*)/)!+*)"#!.
L'admlnlsLraLlon devralL des lors !, %&50(#)& '3(#, 9"(-,&#+#2, 52/+*5, de ces ressources,
qulLLe a ce qu'une sLrucLure placee aupres du Þremler mlnlsLre %)/"*, /,(& &5%+&*)*)"# ',
0+#):&, . &52"0%,#!,& /,! 0,)//,(&,! %&+*)8(,! admlnlsLraLlves.
!"#"$"% &'( *+,*-./'01( ,' 2.3'01 .450/6' 7.1 3. 73./'8519'
Þlusleurs crlLeres peuvenL [ouer le rôle d'lndlcaLeur de la valeur a[ouLee par la
plaLeforme, qul esL a deLermlner au cas par cas. ll peuL noLammenL s'aglr :
- du -"/(0, ',! *&+#!+2*)"#! reallsees sur la plaLeforme (nombre de connexlons par
perlode de Lemps, par exemple par heure, [our, semalne ou mols) ,
- du -"/(0, ',! +22:! 2"#2(&&,#*! souhalLes (nombre de connexlons slmulLanees) ,
- d'un +22:! %&)-)/59)5 aux donnees dans le Lemps
246
, comparable aux sysLemes
d'embargo appllques pour l'acces a des resulLaLs de sondages ou des publlcaLlons
pouvanL avolr un effeL sur les marches flnanclers (l'acces aux donnees seralL payanL,
avanL le Lerme de l'embargo, graLulL slnon) ,
- de la « 81.:-;'01 » des donnees, au sens de leur 1&58(,#2,, volre de leur -)*,!!,; ',
0)!, . <"(& ,
- du '57)* maxlmal accorde a la connexlon du reuLlllsaLeur ,
- du *=%, ', /)2,#2, de reuLlllsaLlon (commerclale ou non , collaboraLlve ou non).
ll n'esL %+! &,2"00+#'5 ', 1"#',& /+ *+&)1)2+*)"# !(& /, &,-,#( "( /, 26)11&,
'3+11+)&,! genere par la reuLlllsaLlon. un Lel sysLeme, dependanL des declaraLlons des
reuLlllsaLeurs eL de la bonne volonLe d'enLlLes suscepLlbles d'organlser une opLlmlsaLlon
flscale, seralL probablemenL ')11)2)/, . 0,**&, >(-&, de manlere efflcace eL &)!8(5 pour le
developpemenL de l'acLlvlLe des peLlLes enLreprlses françalse eL europeennes.
!"#"$"# &'( -.1.-/61*(/*<0'( ,0 95,=3' 71575(6
Le modele propose pourralL reposer sur *&")! 5*+9,!; 26+8(, 5*+9, !(%%/50,#*+)&,
5*+#* "%*)"##,/ :
- un espace de 9&+*()*5 garanLle ,
- un espace de %&"9&,!!)-)*5 ,
- un espace de %&"9&,!!)-)*5 !(%%/50,#*+)&,, evenLuellemenL llee a une parL de flscallLe
afln de Laxer les comporLemenLs suscepLlbles d'engorger la plaLeforme ou, a LouL le
molns, d'en Llrer des ressources supplemenLalres non correlees a un servlce rendu eL
suscepLlbles d'ôLre ou non affecLees
247
.

246
Þour les donnees [urldlques, cerLalns edlLeurs pourralenL ôLre lnLeresses par une avance sufflsanLe pour
permeLLre leur lnLegraLlon dans leurs bases eL l'elaboraLlon de producLlons a valeur a[ouLee (analyses, noLes,
commenLalres). uans ce cas, un embargo pourralL ôLre envlsage, sous reserve de ne pas porLer aLLelnLe aux
drolLs des parLles a une lnsLance.
247
? comprls a la producLlon eL a la collecLe des lnformaLlons.

92 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$%& () *+ , -./01& /& 23%"4"532".( /6$(& 7132&4.%8&
!"#$%&"'()
+),$&"-./# ,. #0/'1$2"'() ,. ,())0.2
espace de
gratuité
espace de
progressivité
espace de
progressivité
éventuellement
complété par de la
fiscalité
taxation éventuelle des
transactions pour les
utilisateurs les plus
massifs

!"#$%& ( )*++*", $&-&./,%&+0
1020304 5&+ /./,6/7&+ /66&,-#+
Au-dela des ob[ecLlfs pour lesquels ll esL propose, ce modele presenLe des 393(23#&:
(.8;%&$<= 23(2 7.$% 1&: %>$2"1":32&$%: ?$& 7.$% 163/8"(":2%32".(.

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 93
!"#$%"& () *+ , -.%/0$%1 23"4"(5"6%1 7&8 0%&4%(5 95:% "55%(2&1
;<5%&:1 ;4"(5"6%1 "55%(2&1
ClLoyens acces graLulLs garanLls
nouveaux enLranLs
acces graLulLs garanLls en phase d'amorçage
profll de LarlflcaLlon conforme a la valeur a[ouLee par la plaLeforme, en phase
de consolldaLlon
llmlLaLlon des effeLs de seull observes dans les modeles economlques exlsLanLs
AcLeurs eLablls
caLalogue de servlces a forLe valeur a[ouLee
conLreparLle Langlble de la remuneraLlon pour servlces rendus
AdmlnlsLraLlon
vecLeur de modernlsaLlon de l'acLlon publlque :
- faclllLaLlon des echanges de donnees lnLernes a l'admlnlsLraLlon
- muLuallsaLlons Lechnlques posslbles (economles d'echelles)
- lnclLaLlon a l'amelloraLlon de la quallLe du servlce, a la sulLe des demandes
des reuLlllsaLeurs ou du falL d'evenLuels mecanlsmes de reLour flnancler
developpemenL d'un ecosysLeme :
- mellleure connalssance des usagers eL des usages
- maiLrlse de la donnee
- regulaLlon des usages par les llcences
- plaLeforme moblllsable par l'ensemble des servlces publlcs
- poLenLlels effeLs de LracLlon du falL d'un modele « fteemlom »
- glsemenL de « ttovoll qtotolt »
source de flnancemenL complemenLalre (redevance, volre Laxe)
conLreparLle flnanclere aux comporLemenLs suscepLlbles d'engorger
l'lnfrasLrucLure Lechnlque
freln a l'eLabllssemenL de poslLlons domlnanLes
remuneraLlon pour servlces rendus conforme a l'esprlL eL a la leLLre de la lol
organlque relaLlve aux lols de flnances
5ootce . Mlssloo teJevooces.
=(% 5%$$% />2&$"58>( 2%1 5":8?1 %15 0>118#$% %( 2:>85 (volr encadre).
@>2&$"58>( 2%1 5":8?1 %5 0:8(<80% 2AB6"$85B 2%4"(5 $%1 <C":6%1 0&#$87&%1
le mootoot Je lo teJevooce peot êtte lofétleot oo coôt Jo setvlce (cí, J Jécembte 1986,
OlnlM Je lo vllle Je lotls, oº 60J01). cette telotlve « souplesse a la balsse » Joos lo flxotloo Je lo
teJevooce petmet ootommeot Je pootsolvte J'oottes objectlfs poe lo slmple coovettote Jo coôt Jo
setvlce et Je s'losctlte Joos ooe polltlpoe Jéllbétée mlse eo oovte pot l'oototlté qestloooolte, pot
exemple eo foctotoot Jes ptlx Jlstlocts oox Jlfféteotes cotéqotles J'osoqets J'oo même setvlce oo
oovtoqe - oo potle olots Je moJolotloos Je totlfs.
lo jotlsptoJeoce o olosl oJmls Je oombteoses moJolotloos, fooJées sot Jes ctltètes
qéoqtopblpoes oo socloox, oo, plos técemmeot, teooot compte Je lo cooqestloo Jes oovtoqes ò
cettoloes Jotes oo beotes (Avls oº J5J605, íucí oº 45, p. JJ8, s'oqlssoot Jes totlfs Je lo 5Ncl , cí,
28 févtlet 1996, Assoclotloo lO coosommoteots, oº 150520, soollqooot l'lotétêt qéoétol pol s'ottocbe ò
ce poe le totlf ptotlpoé pot les soclétés coocesslooooltes J'oototootes fovotlse lo flolJlté Jo ttoflc) oo
Je cooslJétotloos commetcloles (cí, 1J octobte 1999, compoqole Alt ltooce, oº 19J195, s'oqlssoot Je
lo flxotloo pot Aétopotts Je lotls Jo mootoot Jes teJevooces J'ottettlssoqe Jes ovloos cotqos, Joos
Jes cooJltloos molos fovotobles ò lo compoqole ootlooole po'oox exploltoots J'oétooefs éttooqets. !"

94 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$%&' )*+,-, -).%, '- /0$,&1&2-,&"# )*0# ,-3&1 43"53%$$&1 eo fooctloo Jo tooooqe Je jooqe ottettle
ooooelle pot compoqole « %0 65-3) 7 '*&#,638, 56#63-' 90& $*-,,-2:% -0 )6;%'"44%.%#, )%$
-63")3".%$ 4-3&$&%#$ 2"..% 4'-,%<1"3.% Je ftet lotetootloool et ò oo élotqlssemeot Je l'offte Je ftet
oétleo oo Jépott Je ces oétoJtomes »).
ces moJolotloos oot tootefols eo commoo J'êtte soomlses oo 43&#2&4% )*65-'&,6 )%;-#, '%
$%3;&2% 40='&2, éooocé eo pottlcollet pot lo Jéclsloo cí, 5ect., 10 mol 1974, ueooyez et cbotpoes,
oº 880J2, et seloo lepoel « !" $%&"'%() *+ '",%$- *%$$.,+)'- "//!%0"1!+-2 /(3, 3) 454+ -+,6%0+ ,+)*32 7
*%6+,-+- 0"'.8(,%+- *93-"8+,- *93) -+,6%0+ ou d'un ouvrage publlc lmpllque, 7 4(%)- :39+!!+ )+ -(%' !"
0()-.:3+)0+ ).0+--"%,+ *93)+ !(%2 -(%' :39%! +&%-'+ +)',+ !+- 3-"8+,- *+- *%$$.,+)0+- *+ -%'3"'%()
"//,.0%"1!+-2 -(%' :393)+ ).0+--%'. *9%)'.,5' 8.).,"! +) ,"//(,' "6+0 !+- 0()*%'%()- *9+&/!(%'"'%()
*3 -+,6%0+ ou de l'ouvrage commande ceLLe mesure » (cí, 1J octobte 1999, compoqole ootlooole Alt
ltooce, ptécltée).
ce ptloclpe J'éqollté est éqolemeot toppelé ò l'ottlcle 147 Je lo lol Jo 29 jolllet 1998
J'otleototloo telotlve ò lo lotte cootte les exclosloos, oox tetmes Jopoel . « les totlfs Jes setvlces
pobllcs oJmlolsttotlfs ò cotoctète focoltotlf peoveot êtte flxés eo fooctloo Jo olveoo Jo teveoo Jes
osoqets et Jo oombte Je petsoooes vlvoot oo foyet. >%$ )3"&,$ '%$ 4'0$ 6'%;6$ -&#$& 1&?6$ #% 4%0;%#,
8,3% $0463&%03$ -0 2"@, 4-3 0$-5%3 )% '- 43%$,-,&"# 2"#2%3#6%. >%$ ,-0? -&#$& 1&?6$ #% 1"#, 4-$
"=$,-2'% 7 '*65-' -22A$ )% ,"0$ '%$ 0$-5%3$ -0 $%3;&2% ».
le joqe ceosote olosl toote moJolotloo totlfolte pol solt oe peot êtte jostlflée pot ooe
)&1163%#2% "=/%2,&;% )% $&,0-,&"# "0 4-3 0# &#,638, 56#63-' (cí, 28 févtlet 1996, ítobllssemeot pobllc
Jo mosée Jo loovte, oº 16J528), solt s'ovète ttop lmpottoote, pot soo ompleot, oo teqotJ Je cette
Jlfféteoce oo Je cet lotétêt (cí, 1J octobte 1999, compoqole ootlooole Alt ltooce, ptécltée).
ío ootte '*%?"#63-,&"# ,",-'% J'ooe teJevooce #*%$, /056% '65-'% 90% '"3$90*%''% %$, /0$,&1&6%
4-3 '- 1-&='%$$% 3%'-,&;% B"0 '*-=$%#2%C )0 $%3;&2% 3%#)0 7 0#% 2-,65"3&% 4-3,&20'&A3% )*0$-5%3$ (cí,
27 févtlet 1998, commooe Je 5osseooy c/ loop, oº 1609J2 , cí, 25 jolo 200J, commooooté Je
commooes cbottteose Colets, oº 240411).
5ootce . qolJe Je léqlstlpoe Jo 5CC.
3.3.2 Les condlLlons de succes d'une sLraLegle de plaLeforme
Le succes d'une plaLeforme, qul se manlfesLe par l'emergence d'un ecosysLeme
dynamlque auLour des ressources proposees, depend de sa capaclLe a aLLlrer des
developpeurs avec une %)'+,$"0+ '+0;)%:3+ -'")*",* (ou donL les caracLerlsLlques
s'lmposenL comme sLandard de falL), "*"/'.+ +' -'"1!+ mals aussl avec des 0()'+)3-
-3-0+/'%1!+- *<5',+ 6"!(,%-.-. La vle de ceL ecosysLeme suppose un efforL d'.0(3'+ +' *+
-"'%-$"0'%() *+- 1+-(%)-, par exemple par une *.4",0;+ *<")%4"'%() (forums d'echange,
espaces d'expresslon).
La mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque preclse que « les sttotéqles Je
ttoosfotmotloo eo plotefotme oe soot pos toojoots cootoooées Je soccès. uoos cettolos cos,
lo plotefotme écbooe ò -,,&3%3 )%$ )6;%'"44%03$, comme eo témolqoeot les Jlfflcoltés lo
plotefotme oppllcotlve Je Noklo oo lo fetmetote Je lo plotefotme webO5 oo temps ptoposée
pot nl - Joot le coJe lofotmotlpoe o eosolte été mls ò Jlsposltloo eo opeo sootce. uoos
J´oottes cos, l´oovettote J´ooe plotefotme peot ottltet Je oombteox Jéveloppeots mols
-11-&='&3 'D%#,3%43&$% -0 2E03 )% 'D62"$F$,A.% $& $"# .")A'% )D-11-&3%$ %$, %#2"3% &..-,03%
"0 $- 4"$&,&"# )% .-32:6 ,3"4 13-5&'%. c´est olosl poe soot lotetptétées les 2"#)&,&"#$ 4'0$
3%$,3&2,&;%$ técemmeot lmposées oox Jéveloppeots J´oppllcotloos 1wlttet
248
, Joot l´effet est
Je tomeoet les otlllsoteots vets l´oppllcotloo 1wlttet plotôt poe Je les lolsset s´épotplllet Joos
J´oottes oppllcotloos qéoétoot molos Je cblffte J´offoltes pobllcltolte poot l´eotteptlse »
249
.

248
1wlttet's All upJote cots Off Oxyqeo to 1bltJ-lotty clleots, C. WA88Ln, Mashable, 16 aoûL 2012.
(bttp.//mosboble.com/).
249
8apporL de la mlsslon d'experLlse sur la flscallLe du numerlque, pp. 27 eL 28.

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 93
!"# $%&'()*+,-+( /+0 *1/+0 /+ 2),3,4+*+,- 411&'(3-)20
56),7+0-)00+*+,- vlsanL a la creaLlon de plaLeformes de mlse a dlsposlLlon
d'lnformaLlons publlques &('0+,-+ 8, 419- &18( :6;-3-. Lorsque la dlffuslon des donnees
consLlLue une mlsslon du servlce publlc, la pluparL des eLudes suggerenL une LarlflcaLlon au
coûL marglnal, qul revlenL le plus souvenL a un flnancemenL par doLaLlon budgeLalre, compLe
Lenu des coûLs flxes. Lorsque ceL lnvesLlssemenL procede d'une demarche d'ouverLure des
donnees publlques qul depasse le cadre sLrlcL de la mlsslon de servlce publlc de l'enLlLe
conslderee, la posslblllLe a eLe eLudlee precedemmenL de meLLre en place une redevance
lndexee de manlere progresslve sur les lndlcaLeurs d'acLlvlLe des reuLlllsaLeurs.
La mlsslon esLlme cependanL qu'8,+ -(1)0)<*+ 71)+ &18((3)- =-(+ +%&'()*+,-'+, qul
ne seralL 21,/'+ ,) 08( :3 /1-3-)1, >8/?'-3)(+ ,) 08( 8,+ (+/+73,4+ eL permeLLralL de
depasser cerLalns obsLacles a l'ouverLure de donnees publlques : le 2),3,4+*+,- 411&'(3-)2
/+ :6),7+0-)00+*+,- ),)-)3:.
Ceux-cl peuvenL essenLlellemenL prendre deux formes :
- la &(+*)<(+ 21(*+ conslsLeralL en la 41,-()>8-)1, 71:1,-3)(+ /68, 18 &:80)+8(0 34-+8(0
exLra-eLaLlques - enLreprlses, collecLlvlLes publlques, eLc. - au flnancemenL de la mlse
en place de la plaLeforme ou de la llberaLlon d'un sLock de donnees flgees
230
, dans le
cadre du mecenaL ou de la parLlclpaLlon a un fonds dedles aux lnfrasLrucLures
lnformaLlonnelles , d'un polnL de vue budgeLalre, ces dons pourralenL ôLre raLLaches aux
budgeLs des admlnlsLraLlons cenLrales au LlLre de fonds de concours eL a ceux des
operaLeurs dans le cadre de subvenLlon supplemenLalres ,
- la /+8%)<*+ 21(*+, qul seralL probablemenL a prlvllegler pour les operaLlons flnancleres
de molndre envergure ou celles susclLanL un lnLerôL masslf du grand publlc, feralL appel
a des acLeurs plus nombreux, y comprls les clLoyens, dans le cadre du « !"#$%&'(%)(* ».
Ln effeL, comme le rappellenL Penrl vL8ulL8 eL nlcolas CCLln, « !" crowdfundlng "$%
&"'()$ !*+,%"-'$ $*.%) &( $"(! /)+0+1"-"+% 0.%)$%)2(" "% 1*++03% (+ &45"!*''"-"+% .0')&"
&*+% !0 6.0+1" +7"$% '0$ 08$"+%"9 :0 '0!"%%" &"$ /*.-0%$ '.*'*$4$ '0. 1" -*(5"-"+% "$%
50$%"9 ;!!" 50 &" !7*.,0+)$0%)*+ &( /)+0+1"-"+% "+%." 0-)$ < !7)+5"$%)$$"-"+% 2(0$)-"+%
'.*/"$$)*++"! "+ '0$$0+% '0. &"$ '.*="%$ 1*--" MyMa[orCompany> 2() 5*($ '.*'*$" &"
1*'.*&()." (+ 0!8(-> *( 1*--" ?!(!"> 2() '.*'*$" &70)&". 0( /)+0+1"-"+% &" '.*="%$ 1*+%."
&"$ 1*+%."'0.%)"$ +*+ -0.1@0+&"$ »
231
.
uans les deux cas, la demarche presenLe un ),-'(=- &18( :+0 41,-()>8-+8(0
71:1,-3)(+0, qul encouragenL l'admlnlsLraLlon a se doLer de ces lnfrasLrucLures eL 344':<(+,-
:+ (@-A*+ /+ :3 *)0+ B /)0&10)-)1, /+ /1,,'+0 B 21(- &1-+,-)+:. Ln cela, ll s'aglL de la
('7':3-)1, /+0 &('2'(+,4+0 /+0 ('8-):)03-+8(0 03,0 C86): 01)- ,'4+003)(+ /+ 063&&8@+( 08( :+
41,4+&- /+ 41,0+,-+*+,- B &3@+(. uans le môme Lemps, les conLrlbuLeurs muLuallsenL un
efforL au[ourd'hul reparLl enLre acLeurs flnançanL la collecLe eL la producLlon de donnees
concurrenLes molns coûLeuses mals aussl parfols de molndre quallLe.
1ouLefols, le recours a ces modes de flnancemenL supplemenLalres ou
complemenLalres ne dolL pas, par allleurs, condlLlonner la pollLlque d'ouverLures des
donnees publlques. 56'4A+4 /68, &(1D+- /+ E !"#$%&'(%)(* F ,+ &+8- &30 41,0-)-8+( 8,
2(+), 0822)03,- B :6187+(-8(+ /+ D+8% /+ /1,,'+0 /1,- :+ &1-+,-)+: &18( :3 014)'-' +0-
)/+,-)2)'.

230
Avec le flnancemenL, par exemple, des operaLlons rendanL anonymes cerLalns [eux de donnees, comme les
bases de declslons [urldlcLlonnelles.
231
L'Âge de la mulLlLude : LnLreprendre eL gouverner apres la revoluLlon numerlque, P. vL8ulL8 eL n. CCLln,
Armand Colln, mal 2012, p. 304.

96 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"! #$%&' )* +,-'& -& '.)/$0$1,/$2* 1$340& &/ -5*,3$6)&
3.3.1 Le recours a des llcences de reuLlllsaLlon slmples eL sLandardlsees
La lol « cAuA » semble avolr pour ob[ecLlf des reuLlllsaLlons de plus en plus
nombreuses, quelles que solenL leurs vlsees. 7*& '&-&8,*+& *& 1&'/ 4,1 9 '.:)0&' 2) 9
+2*/';0&' 0&1 )1,:&1< 1$ /,*/ &1/ 6)=&00& 5 4,'8$&**&. >=&1/ 0& ';0& -& 0, 0$+&*+&, qul fonde la
relaLlon conLracLuelle, lol des parLles, enLre l'admlnlsLraLlon eL le reuLlllsaLeur.
ll esL lndlspensable de preclser les regles que le reuLlllsaLeur dolL respecLer, selon
l'usage qu'll souhalLe falre des lnformaLlons publlques. 1ouLes les reuLlllsaLlons, môme
graLulLes, dolvenL ôLre condlLlonnees a l'accepLaLlon, evenLuellemenL lmpllclLe eL
evenLuellemenL (mals pas necessalremenL) maLerlallsee par une case a cocher, d'une llcence
de reuLlllsaLlon. une Lelle llcence permeL noLammenL de proLeger l'admlnlsLraLlon de
comporLemenLs malvelllanLs, Lels que l'aLLrlbuLlon a l'auLorlLe publlque de donnees
erronees ou alLerees. uLlllsee a bon esclenL, elle peuL favorlser cerLalns modes de
reuLlllsaLlon, noLammenL les reuLlllsaLlons collaboraLlves.
?&1 0$+&*+&1 +200,@2',/$8&1 2) A !"#$% #'()% B
C!C

ue Lelles llcences reposenL sur l',)/2'$1,/$2* ,++2'-.& 4,' )* ,)/&)' 9 )* /$&'1 -=,++.-&' 9
12* /',8,$0 (LexLe, documenL, ouvre de l'esprlL en general), -& 0=./)-$&'< -& 0& 32-$D$&'< -& 0& +24$&'<
12)1 '.1&'8& 6)& 0&1 32-$D$+,/$2*1 ,442'/.&1 12$&*/ -$1/'$@).&1 -,*1 -&1 +2*-$/$2*1 ,*,02:)&1.
CeLLe resLrlcLlon vlse a promouvolr la publlcaLlon des conLrlbuLlons apporLees a un Lravall collaboraLlf
eL a evlLer qu'un acLeur s'accapare ou s'approprle le Lravall des auLres pour en Llrer Lous les frulLs.
Ce sysLeme dlL de « copyleft » a eLe popularlse au mllleu des annees 1980 par 8lchard
S1ALLMAn, consldere comme l'un des precurseurs du mouvemenL des loglclels llbres : « l´lJée
ceottole Jo copylefL est Je Joooet ò polcoopoe lo petmlssloo J´exécotet le ptoqtomme, Je le coplet,
Je le moJlflet, et J'eo Jlsttlboet Jes vetsloos moJlflées - mols pos lo petmlssloo J'ojootet Jes
testtlctloos Je soo cto. c'est olosl poe les llbettés ctocloles pol Jéflolsseot le loqlclel llbte soot
qotootles poot polcoopoe eo possèJe ooe cople , elles Jevleooeot Jes Jtolts loolléoobles »
233
.
L'arLlcle 16 de la lol « cAuA » dlspose qu'une llcence ne peuL apporLer de resLrlcLlons a la
reuLlllsaLlon que pour des moLlfs d'lnLerôL general eL de façon proporLlonnee. Aussl, compLe Lenu des
condlLlons de reuLlllsaLlons qu'll emporLe, le recours aux llcences collaboraLlves dolL-ll, hors moLlfs
d'lnLerôL general, ôLre au molns couple a d'auLres llcences molns resLrlcLlves, evenLuellemenL
payanLes.
Ln maLlere d'ouverLure des donnees publlques, la llcence cc-8¥-5A (aLLrlbuLlon de la
paLernlLe eL « sbote ollke ») cteotlve commoos
254
eL la llcence Opeo uotobose ou Oubl
255
(qul a
succede a la llcence CuC-8?) de l'Opeo koowleJqe loooJotloo sonL parml les llcences collaboraLlves
les plus connues, respecLlvemenL pour les conLenus eL les bases de donnees.
E& *23@'&)% F&)% -& -2**.&1 12*/ -$DD)1.1 12)1 0$+&*+&1 +200,@2',/$8&1 4,' -&1
+200&+/$8$/.1 /&''$/2'$,0&1, qu'll s'aglsse de '.:$2*1 (AqulLalne, lle-de-lrance, ÞACA), de -.4,'/&3&*/1
(8ouches-du-8hône, Clronde, Lolre-ALlanLlque, Malne-eL-Lolre), de 8$00&1 (Þarls, nanLes, Lyon,
1oulouse, Angers, Le Mans, La 8ochelle) ou d'$*/&'+233)*,0$/.1 (8ordeaux, MonLpelller, Þau)
236
.

232
Cul peuL ôLre LradulL par « parLager dans des condlLlons comparables ».
233
le ptojet CNu, 8. S1ALLMAn (bttp.//www.qoo.otq/qoo/tbeqooptoject.ft.btml).
234
cteotlve commoos esL une organlsaLlon a buL non lucraLlf qul a pour desseln de faclllLer la dlffuslon eL le
parLage des ouvres LouL en accompagnanL les nouvelles praLlques de creaLlon a l'ere numerlque (source :
bttp.//cteotlvecommoos.ft).
233
8esume de la llcence CubL 1.0 fr sur bttp.//vvllbtl.otq/ft/llceoce/oJbl/10/ft.
236
Source : llbet1lc, assoclaLlon nanLalse se flxanL pour ob[ecLlf de promouvolr l'e-democraLle eL l'ouverLure des
donnees publlques (bttp.//www.opeoJoto-mop.otq/mop).

CA8An1l8 LL Þ8lnClÞL uL C8A1ul1L L1 ÞASSL8 A uLS MCuLLLS LCCnCMlCuLS ÞLuS u?nAMlCuLS | 97
Les pro[eLs collaboraLlfs s'appulenL, par consLrucLlon, sur ce Lype de llcences. C'esL
noLammenL le cas d'Opeo5tteetMop.
uans le môme Lemps, dans un conLexLe de concurrence avec des donnees produlLes
hors du servlce publlc, !"# %&'()*+'("# *+'#+ +,-&#."# */0 )./(+!+#*("/)# 1&+2"'( 3()" */##+
#+,-!"# 4 *--).5"'1") "( 4 *%%"-(") 6/" -&##+7!" : une [eune pousse du secLeur des 8lq
Joto, deslreuse de reuLlllser masslvemenL les donnees publlques de vlngL admlnlsLraLlons
dlfferenLes dans qulnze pays dlfferenLs eL de les crolser avec des donnees prlvees ne
consenLlra vralsemblablemenL pas a falre appel aux servlces d'un avocaL pour eLudler LouLes
les llcences Lypes non sLandards de l'admlnlsLraLlon.
ues lors, !8*1,+'+#()*(+&' 1"2)*+( -)+2+!.9+") !" )"%&/)# 4 1"# !+%"'%"# (:-"#
*/06/"!!"# 18.2"'(/"!!"# !+%"'%"# #-.%+;+6/"# #")*+"'( */(&,*(+6/","'( %&,-*(+7!"#. Ces
llcences Lypes pourralenL avolr l'avanLage d'une formulaLlon compaLlble *2"% !"# #(*'1*)1#
+'(")'*(+&'*/0 - a la deflnlLlon desquels la lrance a un rôle a [ouer - eL ;*+)" !8&7<"( 18/'"
()*1/%(+&' pour accroiLre l'aLLracLlvlLe des plaLeformes hors de lrance.
=0",-!"# 1" !+%"'%"# #(*'1*)1#
Les llcences cteotlve commoos (CC)
Le sysLeme de llcences le plus connu esL celul propose depuls 2002 par l'organlsaLlon
cteotlve commoos pour reglr les condlLlons de reuLlllsaLlon eL de dlffuslon des ouvres de l'esprlL. Son
champ d'appllcaLlon, Lres large, n'a des le deparL pas eLe canLonne a cerLalns Lypes d'ouvres.
Ce sysLeme repose sur un #&%!" %&,,/' - */(&)+#*(+&' '&' "0%!/#+2" 1" )"-)&1/+)">
1+#()+7/") "( %&,,/'+6/") !8?/2)" 4 (+()" 9)*(/+(, afflchage des condlLlons generales de la llcence -
eL ll eLabllL une llsLe Lres slmple d'auLorlsaLlons ou de resLrlcLlons opLlonnelles qu'un auLeur esL
suscepLlble de voulolr lmposer a la reuLlllsaLlon eL la dlffuslon de ses ouvres.
une llcence CC module ces %!*/#"# &-(+&''"!!"# que sonL :
- l'aLLrlbuLlon ou non de la -*(")'+(. de l'ouvre (8?, c'esL-a-dlre « pot ») ,
- l'lnLerdlcLlon ou non des )./(+!+#*(+&'# %&,,")%+*!"# (nC, pour « ooo commetclol ») ,
- l'lnLerdlcLlon ou non de reallser des ()*2*/0 1.)+2.# (nu, pour « oo Jetlvotlve wotks ») ,
- la %&'()*+'(" 1" -*)(*9" dans les mômes condlLlons (SA pour « sbote-ollke », volr sopto).
Ce sysLeme de llcences esL dlrecLemenL uLlllse par de nombreux LLaLs. C'esL par exemple le
cas des LLaLs-unls, du !apon, de l'Allemagne, du !apon, de l'AusLralle, des Þays-8as ou de l'AuLrlche,
qul ouvrenL leurs donnees publlques, le plus souvenL sous llcence CC-8? (source : uC 1resor).
Les llcences ouverLes gouvernemenLales
uans le cadre de leurs pollLlques respecLlves d'ouverLure des donnees publlques, lorsqu'lls
n'onL pas declde d'appllquer dlrecLemenL les sLandards exlsLanLs, -!/#+"/)# @&/2")'","'(# &'(
).1+9. !"/)# -)&-)"# !+%"'%"# &/2")("#, en s'efforçanL de les rendre compaLlbles enLre elles eL, a LouL
le molns, compaLlbles avec au molns l'une des llcences CC.
Le 8oyaume-unl a elabore la llcence « !"#$ &'()#*$+#$, -./#$/# », qul esL compaLlble avec
la llcence « cteotlve commoos Atttlbotloo 4.0 » (CC-8? 4.0) de cteotlve commoos eL la llcence « Opeo
uoto commoos Atttlbotloo » (CuC-8?) de l'Opeo koowleJqe loooJotloo.
ue môme, la lrance a conçu sa !+%"'%" &/2")(", aussl appelee llcence =(*!*7, « poot êtte
compotlble ovec toote llceoce llbte pol exlqe a mlnlma lo meotloo Je potetolté. ílle est ootommeot
/'+"0,.12# 0)#/ 2#3 2./#$/#3 4A-"' @&/2")',"'( B+%"'%"5 (OCl) Jo koyoome-uol, ´CreaLlve
Commons ALLrlbuLlon 2.0´ (66789 :;<) Je cteotlve commoos et ´Cpen uaLa Commons ALLrlbuLlon´
(Ouc-8¥) Je l´Opeo koowleJqe loooJotloo ».

98 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
Ln LouL eLaL de cause, |e chef de |'Ltat s'est d'ores et dó[à engagó, lors du sommeL
du C8 du 18 [uln 2013, à encourager « !" $%&&'(%)* $+ $)**,+( ()'( $+( !%-+*-+( )'.+/0+( )'
$1"'0/+( %*(0/'2+*0( 3+/0%*+*0(, toot eo tespectoot les Jtolts Je ptoptlété lotellectoelle
éveotoels, oflo poe lo téotlllsotloo Jes lofotmotloos, po´elle solt ò Jes flos commetcloles oo
ooo, oe fosse l'objet J'oocooe testtlctloo oo J'oocooe teJevooce soof Joos Jes cltcoostooces
exceptloooelles » (annexe Lechnlque sur les mellleures praLlques)
237
.
3.3.2 valorlser les reuLlllsaLeurs « vettoeox »
Le souc| exprlme par plusleurs servlces publlcs admlnlsLraLlfs de vo|r |eurs donnóes
ma| |nterprótóes ou |nterprótóes de man|òre ma|ve|||ante, suscepLlble de Lromper l'usager
ou le consommaLeur, est |óg|t|me. Þour autant, dans un conLexLe budgeLalre conLralnL, le
contrð|e abso|u des usages ne paraiL pas róa||ste, s| tant est qu'|| so|t conforme à |a |o|.
une |og|que de promot|on et de va|or|sat|on des róut|||sateurs « .+/0'+'4 » des
donnees les plus complexes pourralL ôLre envlsagee. Ln proposanL un agróment, une
|abe|||sat|on, volre une cert|f|cat|on, de Lels usages ou reuLlllsaLlons, l'admlnlsLraLlon
conLrlbueralL a la notor|ótó de ses p|ateformes et de ses [eux de donnóes, en lnclLanL ce
Lype de reuLlllsaLlons eL sans lnLerdlre les auLres. Ce seralL l'occaslon de sens|b|||ser,
rassurer et encourager |es serv|ces adm|n|strat|fs par rapport aux dómarches
co||aborat|ves. Þour evlLer de s'exposer a des soupçons de propagande en faveur de l'LLaL eL
de ses servlces, l'agremenL, la labelllsaLlon ou la cerLlflcaLlon seralenL accordes sur un
fondemenL puremenL Lechnlque, evenLuellemenL par un Llers a l'admlnlsLraLlon.
S.6 Accompagner |a trans|t|on vers de nouveaux modò|es
CompLe Lenu des conLralnLes budgeLalres acLuelles, p|us|eurs serv|ces dópendent
fortement des recettes qu'||s t|rent de redevances de reuLlllsaLlon. Þour ces servlces plus
encore que pour d'auLres, |a trans|t|on vers de nouveaux modò|es óconom|ques est
essent|e||e et do|t |nterven|r rap|dement. CeLLe LranslLlon necesslLe parfols une
modernlsaLlon des sysLemes d'lnformaLlon, pour adapLer les modes de producLlon eL de
collecLe de ou meLLre en place un sysLeme de mlse a dlsposlLlon de donnees auLomaLlse eL
performanL. L||e suppose une capac|tó à fa|re ómerger des ócosystòmes de developpeurs eL
a |nterag|r avec eux selon leurs modes de pensee.
Ces prórequ|s ne sont pas tou[ours prósents dans |'adm|n|strat|on. un
accompagnement esL donc nócessa|re. ll peuL se fonder sur la cap|ta||sat|on des savo|rs -
Lechnlques, [urldlques, soclologlques - acquls au nlveau lnLermlnlsLerlel eL leur Lransmlsslon.
ll peuL aussl se fonder sur une demarche de mutua||sat|ons techn|ques des lnlLlaLlves des
servlces les plus peLlLs. Le rð|e du SGMAÞ, qul dlspose a la fols de mlsslons de prospecLlve,
de plloLage eL d'accompagnenL du changemenL - « oppol ò lo ttoosfotmotloo »
238
-, paraiL
centra|. 1ouLefols, |es serv|ces concernós, y compr|s |es opórateurs, do|vent, eux-mômes,
s'engager dans ceLLe vole, sous pelne de volr fondre les receLLes qu'lls LlrenL de ces
redevances, ou y ôtre |nc|tós par |eurs tute||es.

237
CharLe du C8 pour l'ouverLure des donnees publlques du 18 [uln 2013. volr sopto.
238
bttp.//www.moJetolsotloo.qoov.ft/sqmop/mlssloos/5-mlssloos-oo-setvlce-Jooe-ooovelle-ombltloo-poot-
loctloo-pobllpoe/loJex.btml.

"#$"%&'(#$ ) **
!"#$%&'("#
%+, -./0/12 3+ 4/ 56,,678 78- 9+.56, 3+ 3.+,,+. *%&'(+&,' $"#'-.-' :
- .*,/' 0+' 12'(-.-("#' 0"$-,(#.%+'; 4/ <./8=+ ,+5>4+ /076. 3?@686-60+5+8- 79-? 971. &#+
3,.-&(-2 0+ *,(#$(*+ 3+ ,+, 68@7.5/-678, 91>46A1+, B
- 971. /1-/8-; 4C/35686,-./-678 68,-6-1+ 71 5/68-6+8- 3+, ,+0+4.#$+' 3+ .?1-646,/-678;
0(4+,'+5+#- 5"-(42+'; +- *.,6"(' 6.(7%+5+#- %23(-(5+' B
- 18+ 068D-/68+ 3+ ,+.06=+, 91>46=, /35686,-./-6@, >?8?@6=6+8- /=-1+44+5+8- 3+
4C/1-7.6,/-678 3C68,-6-1+. 71 3+ 5/68-+86. 3+, .+3+0/8=+, 3+ .?1-646,/-678 3C68@7.5/-678,
91>46A1+,; 5/6, &# #"57,+ >+/1=719 941, ,+'-,+(#- 3C+8-.+ +12 $"#$+#-,+ %8+''+#-(+%
0+' ,+$+--+' B
- =+, .+=+--+,; 9.70+8/8- 971. 18+ *.,- #"# #23%(3+.7%+ 08.$1+-+&,' *&7%($'; ,78- +8
$"#'-.#-+ 2,"'("# B
- 4+, 573E4+, ?=78756A1+, .+-+81,; 4+ 941, ,710+8- @783?, ,1. 4/ 4+#-+ 0+ 0"##2+' /1
07415+ FG !" $%&'(')*+*, HI; =7597.-+8- 3+, %(5(-+' -12",(9&+' +- *,.-(9&+'
*,2:&0($(.7%+' J 4/ .?1-646,/-678 3+, 3788?+, 91>46A1+,; 076.+ 9.7>4?5/-6A1+, /1 .+D/.3
3+, .ED4+, 3+ =78=1..+8=+ B
- 4+, +;*2,(+#$+' 2-,.#3/,+' /8-6=69+8- -.E, ,710+8- 3+, 72#26($+' (5*",-.#-' 3+
4C710+.-1.+ 3+, 3788?+, 91>46A1+, *"&, %+ $(-"<+#= %8.05(#('-,.-("# +- %+' +#-,+*,('+'K
L8 <./8=+; 4+, 3?5/.=M+, +8D/D?+, 9/. 4C(N$ +8 @/0+1. 3+ 4/ D./-16-? 971. 4+,
7.D/86,5+, =M/.D?, 3+ 56,,678 3+ ,+.06=+ 91>46= ,C68,=.60+8- 3/8, =+, /8-6=69/-678,K
"+, =78,-/-, 9+.5+--+8- 3+ @7.514+. *%&'(+&,' *('-+' 0824"%&-("# 3+, ,O,-E5+, 3+
56,+ J 36,97,6-678 3+, 68@7.5/-678, 91>46A1+,K
>,+5(/,+5+#-; 4+, .+3+0/8=+, 3+ .?1-646,/-678 8+ 3+0./6+8- 9/, =78,-6-1+. 3+
>/..6E.+ /12 .?1-646,/-678,K $78 ,+14+5+8- 3+ -+44+, >/..6E.+, ,78- =78-./6.+, J 4C7.6+8-/-678
@62?+ 9/. 4+, /1-7.6-?, 3+ 4CP-/-; 5/6, +8 71-.+; +44+, .6,A1+8- 3+ 4656-+. 4+, 3?5/.=M+, +8
@/0+1. 3+ 4/ -./8,9/.+8=+ +- 4/ 573+.86,/-678 3+ 4C/=-678 91>46A1+ +- 3+ 97.-+. /--+68-+ /1
3?0+4799+5+8- ?=78756A1+K
"+ =78,-/- 8C+,- 9/, 8710+/1K '+478 4+ QRN'(; G !"-.+&/ .+0 .'112+0 3"4&%5"+0
+00+1*%+&&+06 .'1* 71*+81+* 8+1. .20'89!%0 3'00%4&+ "1+ .%::"0%'1 ;8!*"%*+6 %& +<%0*+ "1 )=!93
)'10%.28!4&+ .+ .'112+0 .'1* &>!))?0 )'10*%*"+ &>"1+ .+0 )'1.%*%'10 38%9'8.%!&+0 !"
.2@+&'33+9+1* .+ &>%1."0*8%+ +* ." 9!8)=2 :8!1A!%0 .+ &>%1:'89!*%'1 H
ST*
B G C1+ 3+80'11!&%*2
%1.23+1.!1*+ D.+@!%*6 / &E23'5"+6 F*8+G .20%;12+ !:%1 .+ 38'3'0+8 !"< !.9%1%0*8!*%'10 &+0
2&29+1*0 .>"1+ .')*8%1+ )&!%8+ 0"8 &+ )=!93 +* &+0 )'1.%*%'10 .+ &! *!8%:%)!*%'1 .+0 .'112+0
3"4&%5"+0 HK
?+&;(/5+5+#-; 4/ 573+.86,/-678; 4/ 916,,/8=+ +- 4+ ./O788+5+8- 3+, ,+.06=+,
91>46=,; 4+ 3O8/56,5+ 3+ 4/ .?1-646,/-678 3+, 68@7.5/-678, 91>46A1+, +- 4+, >?8?@6=+, ,7=6/12
+- ?=78756A1+, A16 9+10+8- +8 U-.+ /--+831, 3?9+83+8- 3+ 4/ =/9/=6-? 3+ 4C/35686,-./-678 J
/379-+. 3+, ,-./-?D6+, 3+ 94/-+@7.5+ +- 3C68870/-678 710+.-+,K %+, (#6,.'-,&$-&,+'
(#6",5.-("##+%%+' 3+ 56,+ J 36,97,6-678 3+ 4C68@7.5/-678 91>46A1+ .+9.?,+8-+8- 3+ 87, V71.,
3+, >6+8, 91>46=, /1,,6 6597.-/8-, A1+ 4+, 68@./,-.1=-1.+, 9MO,6A1+, +- 378- 78 9+1-
/--+83.+ 3+, +2-+.8/46-?, 97,6-60+, /1,,6 6597.-/8-+,K

ST*
QRN'(; W**X; 9K STK

100 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$%$&'('()*, lorsqu'll paraiL necessalre de flnancer une parLle des coûLs engages
par l'admlnlsLraLlon par des receLLes speclflques, l'LLaL dolL deslgner ,(% -.*(/"% %/" ,(%0/(,%
1#$2()* 3(%(" .(% .#4*%. Alnsl, les depenses permanenLes devralenL ôLre couverLes par
doLaLlon budgeLalre. Les coûLs marglnaux peuvenL evenLuellemenL mals pas necessalremenL
- ll s'aglL un cholx pollLlque, comme le rappelalL le Consell d'LLaL en 2002 - ôLre porLes par
cerLalns reuLlllsaLeurs, selon des '#1&,(% 5.#)#'$0/(% 16)-'$0/(% (* -1-3*5% 7 ,- 2-,(/"
-8#/*5( 3-" ,- 3,-*(9#"'(. ues '#1(% 1( 9$)-).('()* -,*(")-*$9%, noLammenL .##35"-*$9%
sonL a experlmenLer.
Sl la dependance envers la redevance de plusleurs servlces publlcs esL lndenlable, ,-
*"-)%$*$#) vers de nouveaux modeles economlques "(2:* /) .-"-.*&"( 1;/"<().(, 3#/"
'-$)*()$" (* -'5,$#"(" ,- 0/-,$*5 1(% $)9#"'-*$#)% 3/=,$0/(%, volre 3#/" <-"-)*$" ,-
35"())$*5 1/ %("2$.( 3/=,$.. Þour que ceLLe LranslLlon ne desLablllse pas excesslvemenL les
enLlLes concernees, la mlsslon recommande un -..#'3-<)('()* 3-" ,(% %*"/.*/"(%
$)*("'$)$%*5"$(,,(% .#'35*()*(%> )#*-''()* ,( ?@ABC.
une Lelle LranslLlon esL non seulemenL posslble mals elle esL surLouL necessalre eL
lnherenLe aux foncLlons du servlce publlc. Alnsl le rapporL MAnuLLkL8n
260
soullgnalL, des
1999, que la lol de Moore eL ses corollalres lmposenL « oox ptoJocteots ooe !"#$%&'$!( *+
,-'&"$#$'. '+/0(!#!%$1-+ s´lls veoleot moloteolt leot poollté Je setvlce, et Jooc leot
ooJleoce. cecl cooJolt ò ce 1-+ #& 2!(/'$!( *+ 34!*-/'$!( 5!$' +##+6,7,+ /!(5'&,,+('
.8!#-'$8+. lo Jlffosloo oométlpoe peot eo ootte eottoioet Jes coôts Je sttoctototloo Je
l´lofotmotloo. cepeoJoot, #& '0.!4$+ '4&*$'$!((+##+ *- 5+48$/+ 3-"#$/ +9$%+ /+''+ &*&3'&'$!(
+( 8+4'- *- 34$(/$3+ *+ ,-'&"$#$'.. celol-cl tepolett poe les setvlces pobllcs otlllseot les
Jetolètes tecbolpoes Jlspoolbles poot templlt leots mlssloos et 2&$4+ ".(.2$/$+4 #+5 -5&%+45
*- 34!%4:5 '+/0($1-+ ». Au[ourd'hul, ceLLe exlgence d'lnnovaLlon Lechnlque se double d'une
(D$<().( 1;$))#2-*$#) 1-)% ,(% '#1&,(% 5.#)#'$0/(%> 1-)% ,(% '#1(% 1( 3"#1/.*$#) (* 1(
1$99/%$#) 1( ,- 1#))5( 3/=,$0/(.
Lnfln, eL c'esL un auLre chanLler, la quesLlon se posera probablemenL, a Lerme, de
l'#33#"*/)$*5 1;/)( .,-/%( <5)5"-,( 1( 1$99/%$#) de la donnee publlque. une Lelle clause
(« oovettote pot Jéfoot et fetmetote motlvée »), qul exlsLe au nlveau consLlLuLlonnel dans
plusleurs pays, sl ses consequences sur le foncLlonnemenL du servlce publlc sonL
correcLemenL anLlclpees, slmpllfleralL noLablemenL la quesLlon du flnancemenL de la
dlffuslon des lnformaLlons publlques.
Les lnformaLlons publlques onL parfols eLe comparees a des ressources naLurelles
aLLendanL d'ôLre explolLees. E- '5*-3F#"( 1( ,- G ,$(+ *;!4 H
261,262
.#))-I* cependanL 1(%
,$'$*(%. Ln effeL, les donnees publlques sonL des blens lmmaLerlels non rlvaux. Llles ne
s'epulsenL pas quand elles sonL reuLlllsees. Llles gagnenL môme peuL-ôLre en valeur. Llles ne
pourralenL s'epulser que sl les collecLlvlLes publlques cessalenL de les produlre. E-
'5*-3F#"( 1/ G %4&$( *+ "#. H, blen qu'elle porLe sur un blen maLerlel donL l'usage esL rlval
eL qu'elle omeLLe, elle aussl, les effeLs de reseau lles a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons
publlques
263
, %('=,( 3,/% -150/-*( : elle refleLe le .F#$D 7 9-$"( ()*"( '#)5*$%-*$#)
$''51$-*( (* $)2(%*$%%('()* 9"/.*/(/D. Le graln peuL donner LouL de sulLe un peu d'herbe,
ll peuL ôLre Lransforme en farlne mals $, 3(/* -/%%$> %;$, (%* '$% () ./,*/"(> "5-,$%(" %#)
3#*()*$(, (* %( 15'/,*$3,$(".

260
ulffosloo Jes Joooées pobllpoes et tévolotloo oométlpoe, rapporL de l'aLeller preslde par u. MAnuLLkL8n,
novembre 1999 (p. 29).
261
les Joooées pobllpoes, Jes mloes J'ot ò exploltet (bttp.//ec.eotopo.eo/belqlom/oews/111212_Jlqltol_ft.btm).
262
CommenL explolLer la mlne d'or des donnees publlques ?, 018uSlnLSS, 18 mars 2012.
263
La meLaphore de la bougle, proposee par 1homas !efferson, lllusLre les effeLs de reseau d'un blen lmmaLerlel
non rlval : « celol pol ollome so booqle ò pottlt Je lo mleooe o teço Je lo lomlète soos me plooqet Joos
l´obscotlté » (1813).

"#$%&'#&% (%) ("**+%) ,#-./0#%) 121
!""#$#%

"#$ % &'()*+'*) ,)- ,&../)- 0'1234')-
! "#$$%# '# ()**)+,


"#$$%# &# '())(*+ , -./


104 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
! "#$%&#'( *+,-./01'&*
!"# $%&%''%( '*+,%( -%( +%-%./0&%( %' 1/+' -%( /&2%'%3+( 1345*&(
2&3405& $6,67050#03& 8 9&'( :& :-,,6&* ;<=< >?@ ;<== >?@ ;<=; >?@
A#3/ ;<=;
5'B'%6&
C5D&/&'3* .'$%05* >;<=;@ ;<=E >.@ >?@
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs - 3 000 3 000 0,01 ° - 0 ° 3 000
MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL 7 010 7 100 16 700 0,06 ° 6 360 39 ° 3 423
MlnlsLere de l'lnLerleur - doLaLlons globales de foncLlonnemenL (uCCL) 18 294 18 294 24 396 0,13 ° 6 098 23 ° nc
Agence de servlces eL de palemenL 69 730 70 800 33 480 0,29 ° 31 360 39 ° nc
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - donnees 8Ll (uCllÞ) 22 830 69 330 78 939 0,31 ° 6 640 8 ° 93 000
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 31 610 72 193 79 263 0,74 ° 920 1 ° 38 113
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 72 384 64 903 81 671 0,98 ° 1 643 2 ° 28 967
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - base des lmmeubles (uCllÞ) - 90 000 90 000 1,24 ° - 0 ° 90 000
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 99 006 84 913 131 091 1,62 ° 7 032 3 ° 97 393
Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons 210 310 199 367 133 143 2,06 ° 113 223 74 ° 96 147
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - base carburanLs (Sl8CCM) 174 000 102 000 200 230 2,64 ° - 0 ° 199 000
Consell d'LLaL 226 779 149 032 231 308 3,31 ° nc nc nc
Cour de cassaLlon 339 347 289 713 264 120 4,07 ° 6 624 3 ° nc
lranceAgrlMer 300 000 300 000 300 000 4,93 ° nc nc nc
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle - donnees Þl 333 862 336 621 341 821 3,92 ° - 0 ° 341 821
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - donnees compLables (uCllÞ) 133 700 232 300 336 023 6,94 ° 83 430 23 ° nc
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 432 983 420 623 343 719 8,31 ° 29 872 3 ° nc
Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques 394 000 382 000 380 000 10,18 ° 48 330 8 ° nc
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques - hors Sl8LnL 703 000 788 000 701 000 12,20 ° 198 432 28 ° nc
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 817 971 812 341 892 326 14,77 ° 4 020 0 ° 838 104
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - cadasLre (uCllÞ) 933 922 1 110 000 1 230 000 18,32 ° nc nc nc
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 320 000 2 102 000 1 300 000 22,06 ° 29 000 2 ° 1 770 000
MeLeo-lrance (hors receLLes refacLurees a sa branche commerclale) 2 026 919 1 391 363 1 383 000 26,63 ° 42 793 3 ° nc
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle 2 621 868 2 870 006 2 402 233 33,33 ° 3 363 0 ° 2 402 233
MlnlsLere de l'lnLerleur - donnees Slv (uMA1) - 3 068 973 3 840 886 44,62 ° 44 362 1 ° nc
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques - Sl8LnL 8 120 000 9 800 000 9 280 000 71,36 ° 796 362 9 ° nc
lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere 32 472 901 11 363 908 9 940 748 100,00 ° 3 483 896 33 ° nc
"-/#% F; =<G HGG EG H<E G;E EI J<F EI= K I LIG I<I =I M K
673+&% 8 9*((*70 +%-%./0&%(" :700,%( 8 +,170(%( -%( (%+.*&%( ; <70'/0'( =1> 1+,.*(*700%5( 73 1+7.*(7*+%(? (%570 5% (%+.*&%"

1A8LLAux S?nCÞ1lCuLS | 103
!"# $%&'()*&+ -./ 0.1.))./ -./ 0.-.%2+1./3 420 5)26'*//.7.+) &( 7*+*/)80. 65+59*1*2*0.
!"#$%&" ()*)+%&%,%#" -"* ./ 0#123%4 5676 0#123%4 5677 0#123%4 5675
8$1934%1* 414,9"
5676:5675
8$1934%1* ,**3"99"
;1<"**" 5676:5675
8$1934%1*
5677:5675
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 320 000 2 102 000 1 300 000 - 2 ° - 1 ° - 38 °
Agence de servlces eL de palemenL 69 730 70 800 33 480 - 23 ° - 12 ° - 24 °
Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons 210 310 199 367 133 143 - 26 ° - 14 ° - 22 °
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle 2 933 730 3 206 627 2 744 034 - 7 ° - 4 ° - 14 °
lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere 32 472 901 11 363 908 9 940 748 - 69 ° - 43 ° - 14 °
Cour de cassaLlon 339 347 289 713 264 120 - 22 ° - 12 ° - 9 °
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques 8 823 000 10 388 000 9 981 000 13 ° 6 ° - 6 °
MeLeo-lrance
264
2 026 919 1 391 363 1 383 000 - 22 ° - 12 ° 0 °
Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques 394 000 382 000 380 000 - 2 ° - 1 ° 0 °
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs - 3 000 3 000 - - 0 °
lranceAgrlMer 300 000 300 000 300 000 0 ° 0 ° 0 °
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 817 971 812 341 892 326 9 ° 4 ° 10 °
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 31 610 72 193 79 263 131 ° 38 ° 10 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers 1 288 472 1 604 030 1 933 234 32 ° 23 ° 22 °
MlnlsLere de l'lnLerleur 18 294 3 087 267 3 863 282 21 029 ° 1 334 ° 23 °
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 72 384 64 903 81 671 13 ° 6 ° 26 °
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 432 983 420 623 343 719 26 ° 12 ° 29 °
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 99 006 84 913 131 091 32 ° 13 ° 34 °
Consell d'LLaL 226 779 149 032 231 308 2 ° 1 ° 33 °
MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL 7 010 7 100 16 700 138 ° 34 ° 133 °
=>=?@ A5 76B CBB DB C6D B5D DE F6A DE7 : DD G : 7C G : B G
:&(01. ; <*//*&+ 0.-.%2+1./" =&++5./ ; 054&+/./ -./ /.0%*1./"

264
Pors receLLes refacLurees en lnLerne a la branche commerclale de MeLeo-lrance (1,3 Mt en 2012).

106 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"# $%&'()*&+ -./ 0.1.))./ -./ 0.-.%2+1./3 420 50&(4. -. 0.1.))./
!"#$%&" ()*)+%&%,%#" - ."/0 1" 12**)"3 2/ #"1"$,*&" 4#21/%5 6787 4#21/%5 6788 4#21/%5 6786
9$2:/5%2* 525,:"
6787-6786
9$2:/5%2* ,**/"::"
;2<"**" 6787-6786
9$2:/5%2*
6788-6786
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 320 000 2 102 000 1 300 000 - 2 ° - 1 ° - 38 °
Agence de servlces eL de palemenL 69 730 70 800 33 480 - 23 ° - 12 ° - 24 °
CnlSLÞ 210 310 199 367 133 143 - 26 ° - 14 ° - 22 °
lnÞl - donnees 8nCS 2 621 868 2 870 006 2 402 233 - 8 ° - 4 ° - 16 °
lCn 32 472 901 11 363 908 9 940 748 - 69 ° - 43 ° - 14 °
lnSLL - hors Sl8LnL 703 000 788 000 701 000 0 ° 0 ° - 11 °
Cour de cassaLlon 339 347 289 713 264 120 - 22 ° - 12 ° - 9 °
lnSLL - Sl8LnL 8 120 000 9 800 000 9 280 000 14 ° 7 ° - 3 °
MeLeo-lrance
263
2 026 919 1 391 363 1 383 000 - 22 ° - 12 ° 0 °
SCeS 394 000 382 000 380 000 - 2 ° - 1 ° 0 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - base des lmmeubles (uCllÞ) - 90 000 90 000 - - 0 °
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs - 3 000 3 000 - - 0 °
lranceAgrlMer 300 000 300 000 300 000 0 ° 0 ° 0 °
lnÞl - donnees Þl 333 862 336 621 341 821 2 ° 1 ° 2 °
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 817 971 812 341 892 326 9 ° 4 ° 10 °
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 31 610 72 193 79 263 131 ° 38 ° 10 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - cadasLre (uCllÞ) 933 922 1 110 000 1 230 000 31 ° 13 ° 11 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - donnees 8Ll (uCllÞ) 22 830 69 330 78 939 246 ° 86 ° 14 °
MlnlsLere de l'lnLerleur - Slv (uMA1) - 3 068 973 3 840 886 - - 23 °
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 72 384 64 903 81 671 13 ° 6 ° 26 °
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 432 983 420 623 343 719 26 ° 12 ° 29 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - uCl (uCCL) 18 294 18 294 24 396 33 ° 13 ° 33 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - donnees compLables (uCllÞ) 133 700 232 300 336 023 129 ° 31 ° 33 °
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 99 006 84 913 131 091 32 ° 13 ° 34 °
Consell d'LLaL 226 779 149 032 231 308 2 ° 1 ° 33 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - base carburanLs (Sl8CCM) 174 000 102 000 200 230 13 ° 7 ° 96 °
MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL 7 010 7 100 16 700 138 ° 34 ° 133 °
=>=?@ A6 87B CBB DB C7D B6D DE F7A DE8 - DD G - 8C G - B G
6&(01. 7 8*//*&+ 0.-.%2+1./" 9&++:./ 7 0:4&+/./ -./ /.0%*1./"

263
Pors receLLes refacLurees en lnLerne a la branche commerclale de MeLeo-lrance (1,3 Mt en 2012).

1A8LLAux S?nCÞ1lCuLS | 107
!"# $%&'()(*+%, ./+ /+0*&(0*%,+ ./ )/1/00/+ ./+ )/./2(,1/+3 '() 40(56*++/&/,0 %7 &*,*+08)/ 54,49*1*(*)/
Ln t !"#" !"#"%!"## !"## !"#!
&'()*+', -./.0*+*1*(', 23 4*,,*5/ 6789 9:1;1- *<=67 23 4*,,*5/ 23 4*,,*5/
lnSLL 10 000 000 8 823 000 10 800 000 9 000 000 9 000 000 10 800 000 10 388 000 11 300 000 9 981 000
lCn 32 710 000 32 472 901 24 000 000 14 000 000 16 400 000 11 683 000 11 363 908 9 863 000 9 940 748
MlnlsLere de l'lnLerleur - 18 294 3 200 000 3 018 294 3 000 000 - 3 087 267 - 3 863 282
lnÞl 14 200 000 2 933 730 13 800 000 3 237 000 3 240 000 14 700 000 3 206 627 13 300 000 2 744 034
MlnlsLeres economlques eL flnanclers 1 763 700 1 288 472 1 600 000 1 177 200 993 000 1 492 300 1 604 030 1 786 023 1 933 234
MeLeo-lrance
266
300 000 2 026 919 1 800 000 2 000 000 20 300 000 2 000 000 1 391 363 2 000 000 1 383 000
SPCM 3 396 000 1 320 000 4 100 000 2 000 000 2 000 000 4 390 000 2 102 000 4 031 000 1 300 000
ulLA - 817 971 600 000 847 403 1 200 000 - 812 341 - 892 326
SCeS - 394 000 - - - - 382 000 - 380 000
A1lP 433 983 432 983 400 000 - 1 400 000 420 622 420 623 333 791 343 719
lranceAgrlMer - 300 000 - - - - 300 000 - 300 000
Cour de cassaLlon - 339 347 400 000 - - - 289 713 - 264 120
Consell d'LLaL 226 779 226 779 - - 149 032 149 032 308 026 231 308
CnlSLÞ - 210 310 - 199 367 199 360 - 199 367 - 133 143
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale - 99 006 300 000 84 913 84 900 - 84 913 - 131 091
llCL 4 000 000 72 384 8 000 000 - - 4 030 800 64 903 3 014 800 81 671
lnAC - 31 610 - - - - 72 193 - 79 263
ASÞ - 69 730 - - - - 70 800 - 33 480
MAAl - 7 010 - - 330 000 - 7 100 - 16 700
CAuA - - - - 3 000 - 3 000 - 3 000
88CM hors champ hors champ 400 000 hors champ hors champ hors champ hors champ hors champ hors champ
SecLeur culLurel hors champ hors champ 30 800 000 hors champ hors champ hors champ hors champ hors champ hors champ
>?>6@ AB CDC CA! D! #"A EAA #"" !"" """ FD DAC #BG DE FBC !A" CG EEB GBC FA E"F A!F CE DBE AC! FC B"D FC#
:%7)1/ ; <*++*%, )/./2(,1/+" =%,,4/+ ; )4'%,+/+ ./+ +/)2*1/+ > ?@AB
CDE
FCGHHI > LLalab FCGHHI > =*)/10*%, .7 57.J/0 FCGHKI > L%,.(0*%, *LM?@ FCGHKI"

266
Pors receLLes refacLurees en lnLerne a la branche commerclale de MeLeo-lrance (1,3 Mt en 2012).
267
L'AÞlL eLalL evldemmenL consclenLe que le perlmeLre consldere par son eLude depassalL celul du chaplLre ll de la lol « $?=? ».

108 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"# $%&' )* +% &*)*,%-.* )%-/ +* 01)2*' 31 +*/ &*//31&.*/ )1 /*&,4.* 05-564.4%4&*
!"#$%&"' )*+*,%&%-%#"'
."&"//"' 0"'
#"0"$-+&"' "+ 1231 456
."''78#&"'
/7/-9"'
1:;
4<56
=-#/ 0-+' 9"'
#"''78#&"'
>7??"+/-%#"'
lnsLlLuL naLlonal de la sLaLlsLlque eL des eLudes economlques 9 981 000 432,8 2,2 ° 12,0 ° des CÞ hors LlLre 2
lnsLlLuL naLlonal de l'lnformaLlon geographlque eL foresLlere 9 940 748 171,2 3,8 ° 14,0 ° des ressources propres
MlnlsLere de l'lnLerleur 3 863 282 2 737,4 0,1 °
lnsLlLuL naLlonal de la proprleLe lnLellecLuelle 2 744 034 208,2 1,3 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - uCllÞ 1 734 984 1 300,0 0,0 °
MlnlsLeres economlques eL flnanclers - Sl8CCM 200 230 3,8 3,3 °
MeLeo-lrance
269
1 383 000 387,0 0,4 ° 6,7 ° de la CAl
Servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne 1 300 000 32,8 2,3 ° 84,4 ° de la CAl
ulrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve 892 326 218,6 0,4 °
Servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques 380 000 10,9 3,3 °
Agence Lechnlque de l'lnformaLlon sur l'hosplLallsaLlon 343 719 13,2 4,1 ° 83,6 ° de la CAl
lranceAgrlMer 300 000 464,7 0,1 °
Cour de cassaLlon 264 120 7,6 3,3 °
Consell d'LLaL 231 308 364,4 0,1 ° 0,4 ° des CÞ de LlLre 3
Cfflce naLlonal d'lnformaLlon sur les enselgnemenLs eL les professlons 133 143 41,0 0,4 °
MlnlsLere de l'educaLlon naLlonale 131 091 3,8 3,3 °
lnsLlLuL françals du cheval eL de l'equlLaLlon 81 671 13,4 0,3 ° - 6,3 ° de la CAl
lnsLlLuL naLlonal de l'orlglne eL de la quallLe 79 263 22,9 0,3 ° 33,3 ° de la CAl
Agence de servlces eL de palemenL 33 480 203,2 0,0 °
MlnlsLere de l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL 16 700 213,1 0,0 °
Commlsslon d'acces aux documenLs admlnlsLraLlfs 3 000 1,0 0,3 ° 4,2 ° des CÞ de LlLre 3
@7/-9 AB C2D AB3 - E
731&.* 8 94//43- &*)*,%-.*/" :3--5*/ 8 &5;3-/*/ )*/ /*&,4.*/ < =>$ ?@A@ B ?@A? < C%1-*/ D operaLeurs E ?@A@ B ?@AF"


268
La naLure des ressources conslderees esL preclsee, pour chaque servlce, dans la flche de synLhese le concernanL.
269
Pors receLLes refacLurees en lnLerne a la branche commerclale de MeLeo-lrance (1,3 Mt en 2012).

"#$%&#'( )*+,-"./'&) 0 123
!"# $%&'()*)*+, ./0 0/(1*2/0 3%,%4*2*'*(/0 ./ (/./1',2/ &'( 56'()*7/ 89:;9<
!"#$%&'() +( )($,&-() ./0/1&-&#&$()
230%#0% +()
$(+(,#0-()
4($5"() 4#$ '()
)($,&-() +" 6"#$%&'(
230%#0% %3%#'
-"7"'/
8#$% +() $(-(%%() +"
6"#$%&'( 4#$ $#443$%
#" %3%#'
8$(7&($ 6"#$%&'( 456 116 7 456 116 7 1 8
9(":&;7( 6"#$%&'( 1 291 964 7 1 51: 3:9 7 5 8
<$3&)&;7( 6"#$%&'( ; 321 2;< 7 6 413 245 7 1; 8
!"#%$&;7( 6"#$%&'( 49 ;96 519 7 5; :2< 5;1 7 94 8
=+6(2/ > ?*00*+, (/./1',2/0" @+,,%/0 > $%&+,0/0 ./0 0/(1*2/0"


110 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
! "#$%&''#% )*+,-,&''.#%/ 0&'%*1-.#% #- $#'0&'-$.#%
"$#2,#$ 2,',%-$#
- 3&'%,#*$ 4)5$,0# 6789:;!9</ conselller pour la communlcaLlon eL l'economle numerlque
- 3)+)2# !.0,1# =7>;?@/ conselllere Lechnlque pour la decenLrallsaLlon eL la reforme de l'LLaL
- 3&'%,#*$ 3)--A,#* B;<=C7?@, conselller Lechnlque pour la modernlsaLlon de l'acLlon publlque
- 3&'%,#*$ !1.2#'- 6<7;@<, conselller Lechnlque pour le budgeL
- 3&'%,#*$ 4)5,#' D<CC, conselller Lechnlque pour la macroeconomle eL la zone euro
!"#$%&'($" *%+%$', -. /0.1"$+"2"+&
- 3&'%,#*$ EA,#$$FGH)I,#$ B?=7=D:E/ conselller d'LLaL, dlrecLeur, ad[olnL au secreLalre general du
CouvernemenL
- 3&'%,#*$ J-.KA)'# !:EE?@/ charge de mlsslon
- 3&'%,#*$ H)I,#$ "7E?<=/ dlrecLeur de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve
- 3&'%,#*$ "A,1,KK# !:J@7=D/ sous-dlrecLeur des publlcs eL des produlLs a la dlrecLlon de
l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve
- 3)+)2# 9.1.') 7CL<J/ responsable de la mlsslon « !"#$%&'(!$" %*+',!-""-. '/&!"!0(%'(!1- -(
*2$"$&!34- » a la dlrecLlon de l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve
- 3&'%,#*$ 4$.+.$,0 C7C;@B/ responsable de la cellule « ,!2-"2-0 /- %-/!##40!$" » a la dlrecLlon de
l'lnformaLlon legale eL admlnlsLraLlve
!"#$%&'$('& *%+%$', 30.$ ,' 20-"$+(4'&(0+ -" ,5'#&(0+ 3.6,(7."
- 3&'%,#*$ M.$N2# 4?C?""?@?/ conselller maiLre a la Cour des compLes, secreLalre general pour la
modernlsaLlon de l'acLlon publlque
- 3&'%,#*$ L,'0#'- C79;<!/ economlsLe
- 3&'%,#*$ 3)-A,#* M<7@D=:@/ chef du servlce sLraLegle eL urbanlsaLlon, dlrecLlon
lnLermlnlsLerlelle des sysLemes d'lnformaLlon eL de communlcaLlon
- 3&'%,#*$ 9#'$, L<=D?<=, dlrecLeur de la mlsslon LLalab
- 3&'%,#*$ =&2),' E7C<J/ responsable du recensemenL des donnees publlques de la mlsslon
LLalab
- 3&'%,#*$ =&2),' C7!:36<, charge de l'lnnovaLlon eL du developpemenL de la mlsslon 5(','6
- 3&'%,#*$ 71#O)'+$# >;?@E7=DG87?B=</ charge des affalres publlques eL [urldlques de la
mlsslon 5(','6
80+4"(, -90$("+&'&(0+ -" ,9%-(&(0+ 3.6,(7." "& -" ,9(+:0$2'&(0+ '-2(+(4&$'&(1"
- 3&'%,#*$ 3,0A#1 "?@7;CE; presldenL de secLlon honoralre du Consell d'LLaL, presldenL
- 3&'%,#*$ :1,I,#$ B7=@?<=/ secreLalre general
- 3&'%,#*$ P$,0 B=?JE?/ secreLalre general ad[olnL
80$$"430+-'+&4 :K#' D)-) -" ,' 2(44(0+ <-)1)5
- 3&'%,#*$ !)2,11# D:37@B</ chef du deparLemenL des programmes numerlques, mlnlsLere de
la culLure eL de la communlcaLlon
- 3&'%,#*$ C)*$#'- "7L7=D/ presldenL du consell des sysLemes d'lnformaLlon, mlnlsLere de
l'agrlculLure, de l'agroallmenLalre eL de la forôL
- 3&'%,#*$ B,11#% 4:;=@?<=/ chef de servlce, ad[olnL a la dlrecLrlce de l'evaluaLlon de la
prospecLlve eL de la performance, mlnlsLere de l'educaLlon naLlonale
- 3&'%,#*$ 4$)'Q&,% D;37J/ dlrecLlon de l'evaluaLlon de la prospecLlve eL de la performance,
mlnlsLere de l'educaLlon naLlonale
- 3&'%,#*$ EA,#$$F C< !:B;?!/ charge de mlsslon aupres du secreLalre general, mlnlsLere de la
defense

ÞL8SCnnLS Auul1lCnnLLS, CCnSuL1LLS L1 8LnCCn18LLS | 111
- Mons|eur Iean-8apt|ste LL 8kUN, delegue aux sysLemes d'lnformaLlon, mlnlsLeres economlques
eL flnanclers
M|n|stòres
M|n|stòres de |'óconom|e, des f|nances et de |'|ndustr|e
- Mons|eur Iean MAIA, conselller [urldlque
!"#$%&'()" +,",-./% 0%# 1("."&%#
- Mons|eur N|co|as Co||n, lnspecLeur des flnances, mlsslon d'experLlse sur la flscallLe de l'economle
numerlque
2(-%&'()" 03 430+%'
- Mons|eur Iu||en DU8Lk1kL1, dlrecLeur du budgeL
- Madame Mar|on CLCnSLI, chef du bureau du logemenL, de la vllle eL des LerrlLolres
- Madame Iu||ette MAk1IN, ad[olnLe au chef du bureau du logemenL, de la vllle eL des LerrlLolres
2(-%&'()" +,",-./% 0%# 1("."&%# $34/(53%#
- Mons|eur Lr|c 8Ak8ILk6 sous-dlrecLeur du consell flscal, flnancler eL economlque (CL2)
- Mons|eur 8eno|t SA8LA¥kCLLLS6 chef du secLeur « !"#$%&'"(&$) » du bureau CL2A
- Mons|eur Lt|enne LLÞAGL, ad[olnL au chef du bureau du cadasLre (Cl-3A)
- Madame Þatr|c|a LLMLSLL, ad[olnLe au chef de bureau des eLudes sLaLlsLlques en maLlere flscale
(Cl-3C)
- Mons|eur Iean-Guy IkIGGLkI, mlsslon de slmpllflcaLlon de la leglslaLlon flscale
- Madame Ios|ane VAUDLVIkL-MALL1, mlsslon de slmpllflcaLlon de la leglslaLlon flscale
7%-8(&% 0% /. &)993"(&.'()"
- Mons|eur Lr|c GAS1LLLU, chef du bureau des developpemenLs numerlques
- Madame So|ange 8AkDC1, chef du bureau des ressources humalnes
!"#'('3' ".'()"./ 0% /. #'.'(#'(53% %' 0%# ,'30%# ,&)")9(53%# :!;7<<=
- Madame Caro||ne LSCAÞA, chef du deparLemenL des affalres flnancleres eL de la programmaLlon
des Lravaux eL des moyens, secreLarlaL general
- Madame Dom|n|que ALLAIN, chef de la dlvlslon des grands compLes au seln du deparLemenL llS
de la dlrecLlon de la dlffuslon eL de l'acLlon reglonale
- Mons|eur 1h|erry ACUI2LkA1L, ad[olnL au chef du deparLemenL « +)',, +)-$ .,%!&/, » de la
dlrecLlon de la dlffuslon eL de l'acLlon reglonale
>+%"&% 03 $.'-(9)("% (99.',-(%/ 0% /?@'.'
- Madame Dan|e||e 8CUkLANGL, dlrecLrlce generale
- Mons|eur kr|stof de MLULDLk, charge de pro[eL
- Madame Anne IAUCCNNILk, chef de pro[eL
M|n|stòre de |a róforme de |'Ltat, de |a dócentra||sat|on et de |a fonct|on pub||que
- Mons|eur koma|n 8LAUCnLk, conselller charge de la reforme de l'LLaL

112 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
M|n|stòre chargó des ÞML, de |'|nnovat|on et de |'óconom|e numór|que
- Mons|eur 8ertrand ÞAILnLS, conselller charge du numerlque eL de l'lnnovaLlon
!"#$%&' #)*&"#)' +, #,-./&0,%
- Mons|eur Iean-8apt|ste SCUIkCN, secreLalre general
M|n|stòre de |'agr|cu|ture, de |'agroa||menta|re et de |a forôt
- Madame G|sò|e GIkCUk, chef du bureau de l'lnformaLlon sLaLlsLlque au servlce de la sLaLlsLlque
eL de la prospecLlve
M|n|stòre de |'óducat|on nat|ona|e
- Mons|eur G|||es ICUkNILk, chef de servlce, ad[olnL a la dlrecLrlce de l'evaluaLlon, de la
prospecLlve eL de la performance
- Mons|eur A|a|n LCÞLS, chef du deparLemenL de la valorlsaLlon eL de l'edlLlon a la dlrecLlon de
l'evaluaLlon, de la prospecLlve eL de la performance
M|n|stòre de |'ense|gnement supór|eur et de |a recherche
- Mons|eur 8ernard 8LNnAMCU, delegue aux usages de l'lnLerneL
M|n|stòre de |'óco|og|e, du dóve|oppement durab|e et de |'ónerg|e
- Mons|eur Gu|||aume MCkDAN1, ad[olnL au chef du servlce de l'observaLlon eL des sLaLlsLlques
(commlssarlaL general pour le developpemenL durable)
M|n|stòre de |a dófense
- Mons|eur G|||es MAk1INC1¥, dlrecLeur de la sLraLegle eL du developpemenL du servlce
hydrographlque eL oceanographlque de la marlne
- Mons|eur ¥ves GUILLAM, dlrecLeur de la sLraLegle, de la planlflcaLlon eL des relaLlons exLerleures
du servlce hydrographlque eL oceanographlque de la marlne
M|n|stòre de |'|ntór|eur
- Madame Anne LL8kUN, sous-dlrecLrlce de la clrculaLlon eL de la securlLe rouLleres a la dlrecLlon
de la modernlsaLlon eL de l'acLlon LerrlLorlale
- Mons|eur Lmmanue| 8CU¥Lk, chef du bureau des usagers de la rouLe eL de la reglemenLaLlon de
vehlcules a la dlrecLlon de la modernlsaLlon eL de l'acLlon LerrlLorlale
- Mons|eur Mart|n LLSAGL, ad[olnL au chef du bureau des concours flnanclers de l'LLaL a la
dlrecLlon generale des collecLlvlLes locales
Þar|ement
- Mons|eur Chr|st|an ÞAUL, depuLe de la nlevre, auLeur du rapporL "# $%&'( )( $)* +',)%(-* *#%
+.'/()%/)(
- Mons|eur L|one| 1AkD¥, depuLe de la PauLe-Savole

ÞL8SCnnLS Auul1lCnnLLS, CCnSuL1LLS L1 8LnCCn18LLS | 113
!"#$%$&'$()*
!"#$ &'( )"*+,'(
- ,()*$-"# .#")( /012345/33678 conselller maiLre a la Cour des compLes, auLeur d'un rapporL a
la mlnlsLre de la culLure eL de la communlcaLlon sur la dlffuslon numerlque du paLrlmolne,
dlmenslon de la pollLlque culLurelle
- ,()*$-"# !9&:"-* .04;48 conselller referendalre a la Cour des compLes, anclen secreLalre
general de l'lnsLlLuL françals de l'envlronnemenL (llLn), devenu en 2008 le SCeS
- ,()*$-"# <$9) 0/=>8 premler conselller de chambre reglonale des compLes, rapporLeur
exLerleur a la Cour des compLes
!"-('./ &01,2,
- ,()*$-"# .#$&- ./>?/;, secreLalre general ad[olnL (au 23 avrll 2013)
- ,9%9@- 4"#AB$- .07C/;;74?, responsable du cenLre de recherche eL de dlffuslon [urldlques
!"#$ &' )2((2,."-
- ,()*$-"# D9)$-B C40DEF8 presldenL de chambre, dlrecLeur du servlce de documenLaLlon, des
eLudes eL du rapporL, chef du servlce des relaLlons lnLernaLlonales
- ,()*$-"# D9)$-B .403/G8 conselller referendalre ad[olnL du dlrecLeur du servlce de
documenLaLlon, des eLudes eL du rapporL
4"'(#$'A* 9%@$)$*'#9'$H-* $)%AI-)%9)'-*
!"**.((."- &' /32))4( 2#5 &")#*'-,( 2&*.-.(,$2,.6(
- ,()*$-"# J-#K- D4L3, conselller d'LLaL honoralre, presldenL
- ,9%9@- 4))- !/JJ/8 secreLalre general
!"**.((."- -2,."-2/' &' /0.-6"$*2,.7#' ', &'( /.8'$,9(
- ,()*$-"# 6%("9#% M7FF0418 secreLalre general
E)*'$'"'$()* %- BN?)$() -"#(IA-))-
!"**.((."- '#$"+9'--'
- ,()*$-"# CO$P9"B' Q37E;708 membre du cablneL de neelle k8CLS, vlce-presldenLe de la
Commlsslon europeenne, chargee de la sLraLegle numerlque
- ,()*$-"# M$BB-* .4.E;7C8 responsable des en[eux du numerlque pour la lrance aupres de la
Commlsslon europeenne
- ,()*$-"# 0$&O9#% JG7C7;>4,8 conselller pour la sLraLegle d'ouverLure des donnees a la
dlrecLlon generale des reseaux de communlcaLlon, du conLenu eL des Lechnologles (uC CnLC1)
- ,9%9@- M#9RS)9 TE7JE7GE=<2JC7T;E7GJQ48 conselller [urldlque pour les lnformaLlon du
secLeur publlc a la dlrecLlon des medlas eL des donnees de la uC CnLC1
:'+$9('-,2,."-( +'$*2-'-,'( 2#+$4( &'( .-(,.,#,."-( )"**#-2#,2.$'(
- ,()*$-"# T9*&9B 0/M40D8 conselller pour les LelecommunlcaLlons, la socleLe de l'lnformaLlon eL
les posLes a la represenLaLlon permanenLe de la lrance
- ,()*$-"# !-#(-) G7JC70E;Q8 conselller a la represenLaLlon permanenLe des Þays-8as
- ,9%9@- Q9'#$)- ,?354D C>/,J7;8 conselllere a la represenLaLlon permanenLe du uanemark
- ,9%9@- 09&O9-B .EJ>/T8 conselllere a la represenLaLlon permanenLe du 8oyaume-unl
- ,9%9@- T9$H$ 4;CEQ4E;7;, conselllere a la represenLaLlon permanenLe de la llnlande

114 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
!"#$%&''()(*"' $,*,-&.&#&/(' 0( /(0(1#*.(' 0( /,2"&%&'#"&3*
!"#"$%&'()*+
- 43*'&(2/ 56&%&77( 89:;<:=, 8esponsable drolL, pollLlques eL programmes europeens,
deparLemenL des Affalres lnLernaLlonales
&'()*+-.'/!+'
- 4#0#)( >6/&'"&#*( ?@::<ABCD9;=:E dlrecLrlce ad[olnLe, dlrecLrlce des marches, des eLudes eL
de la prospecLlve
- 4#0#)( >#"6(/&*( ><:=?, [urlsLe au servlce [urldlque
0)1#/#2# 3'()4(/1 52 *6+7(8 +# 5+ 89":2/#(#/$)
- 43*'&(2/ F2$(/" 0( >9G<??@E dlrecLeur charge du sysLeme d'ldenLlflcaLlon reperLorlanL les
equldes
-.+)*+ 5+ 1+'7/*+1 +# 5+ ;(/+<+)#
- 43*'&(2/ H1(' ?@I@JKD@E dlrecLeur de la dlrecLlon flnanclere, [urldlque eL loglsLlque
- 4#0#)( 9**(BI%3/( 9?9CL=??9L4@E chef du servlce [urldlque de la dlrecLlon flnanclere,
[urldlque eL loglsLlque
- 43*'&(2/ 4#"6&(2 ?@8>LD@E chef du secLeur des convenLlons, marches eL LarlflcaLlon de la
dlrecLlon flnanclere, [urldlque eL loglsLlque
- 43*'&(2/ M(#*B4#/&( F9DG<L=:E dlrecLeur ad[olnL de la dlrecLlon de l'espace rural, de
l'agrlculLure eL de la pôche
- 43*'&(2/ I/#*N3&' J9G@E chef du servlce des affalres generales de la dlrecLlon de l'espace rural,
de l'agrlculLure eL de la pôche
-.+)*+ #+*6)/:2+ 5+ 8=/)3$'<(#/$) 12' 8=6$1;/#(8/1(#/$)
- 43*'&(2/ 4#O J@:89G<:E dlrecLeur ad[olnL
- 43*'&(2/ I/,0,/&. I@DD9:GE responsable du pôle affalres [urldlques eL marches
0)1#/#2# )(#/$)(8 5+ 8=/)3$'<(#/$) ."$.'(;6/:2+ +# 3$'+1#/>'+
- 43*'&(2/ 5#'.#% J@D;@9LGE dlrecLeur general
- 43*'&(2/ 4#/. 89:GD=:E dlrecLeur, dlrecLlon de la dlffuslon eL de la valorlsaLlon
- 4#0#)( K,/3*&P2( ?@F=G@LQE dlrecLrlce de la communlcaLlon, dlrecLlon de la communlcaLlon
- 4#0#)( I&3** F9??@49:E chef du deparLemenL lnLerneL eL nouvelle Lechnologles, dlrecLlon de
la dlffuslon eL de la valorlsaLlon
0)1#/#2# )(#/$)(8 5+ 8( ;'$;'/"#" /)#+88+*#2+88+
- 43*'&(2/ Q#1&(/ 9?J<LHE dlrecLeur du SysLeme d'lnformaLlon
- 43*'&(2/ I#$/&.( >?9=D@9LE dlrecLeur des affalres [urldlques eL lnLernaLlonales
- 43*'&(2/ >#"6(/&*( 59C=8E responsable llcence, dlrecLlon des sysLemes d'lnformaLlon
- 43*'&(2/ J/2*3 GL5?99E charge de mlsslon, servlce des affalres [urldlques eL conLenLleuses,
dlrecLlon des affalres [urldlques eL lnLernaLlonales
?33/*+ )(#/$)(8 59/)3$'<(#/$) 12' 8+1 +)1+/.)+<+)#1 +# 8+1 ;'$3+11/$)1
- 43*'&(2/ C&%%(' I<LJ@D;E dlrecLeur du deparLemenL des ressources documenLalres

ÞL8SCnnLS Auul1lCnnLLS, CCnSuL1LLS L1 8LnCCn18LLS | 113
- !"#"$% '()*+% ,-.'/0, secreLalre generale
!"#$%$&$ "($%)"(* +, *-).%/%", ,$ +, *( 0&(*%$1
- !(+1*%2) 3%"+4526 789:9/.; dlrecLeur
- !"#"$% !")*%4'<)*1=*"+% '8>858; secreLalre generale
,)(2?% #% 6(@@%6=*A*=B1 =%))*=()*"@%1 C 23," 4($( D)"+6%
- !(+1*%2) >(?<*% 0/.7/9:-; chef de pro[eL servlces numerlques lnnovanLs eL muLuallsaLlon des
donnees publlques, servlce lnnovaLlon eL economle numerlques, dlrecLlon de l'economle
reglonale, de l'lnnovaLlon eL de l'enselgnemenL superleur, 8eglon Þrovence-Alpes-CôLe d'Azur
- !"#"$% >"+#)*+% !80E-., chef du servlce de l'admlnlsLraLlon, dlrecLlon des sysLemes
d'lnformaLlon, vllle de 1oulouse eL communauLe urbalne de 1oulouse MeLropole
- !"#"$% 82)B@*% F-GG8; chef de pro[eLs, dlrecLlon des sysLemes d'lnformaLlon, communauLe
urbalne de nlce-CôLe d'Azur
- !(+1*%2) H*%))% !8:09./:9/; vlce-presldenL du consell general de Saône-eL-Lolre, charge du
developpemenL durable, de la democraLle parLlclpaLlve eL du pro[eL sLraLeglque
- !(+1*%2) H*%))% H"2@ H/.9558:7; dlrecLeur de pro[eL !"#$ &'(' 71, dlrecLlon des sysLemes
d'lnformaLlon eL de l'lnformaLlon geographlque
- !"#"$% >"$*" IE/..9'E/; charge de mlsslon !"#$ &'(' au cablneL du presldenL du consell
general de Saône-eL-Lolre
- !(+1*%2) 3%"+4!")*% F-J:,-,./; dlrecLeur de programme a la dlrecLlon des sysLemes
d'lnformaLlon de la vllle de MonLpelller
- !(+1*%2) ,)BK()L F58.'4F/:.8:7; chef de pro[eL lnformaLlque a la communauLe urbalne du
Crand Lyon
- !(+1*%2) 3%"+ '-57/DM; referenL LhemaLlque « )*+),-'(*.$ /0$0+'-# #( 1.2*-*(0 ,+2'*$# »,
charge de l'ouverLure des donnees de moblllLe a la communauLe urbalne du Crand Lyon
- !"#"$% 8)$%@@% ,95598:7; chef de pro[eL des servlces numerlques urbaln, communauLe
urbalne de 8ordeaux
- !(+1*%2) H"16"@ :-!89.; chef de pro[eL !"#$ &'(' au servlce des pro[eLs eL des eLudes de la
dlrecLlon des sysLemes d'lnformaLlon du consell general de la Clronde
/+=)%?)*1%1 )B2=*@*1"+= #%1 #(++B%1 ?2N@*O2%1 %= @"2)B"=%1 #2 6(+6(2)1 4($(5)"",6%)"#
- !(+1*%2) 3%"+4!")6 58G8:7; fondaLeur eL dlrecLeur general d'!"#$&'('3.4(
- !(+1*%2) '<)*1=*"+ D:9>'E; cofondaLeur eL dlrecLeur Lechnlque de 5'(' 6,2-*)'
- !(+1*%2) P#(2")# >'E5J!F/:,/:; fondaLeur de 7.8#
- !(+1*%2) !%<#* !/738-J9; cofondaLeur eL dlrecLeur des operaLlons 9#23:#--
- !(+1*%2) 5"2)%+= F9,.9/:; assocle chez ;< =#3#'+):
- !(+1*%2) !*Q"R@ 3-:78.; fondaLeur de >*(*?#$3@"
- !(+1*%2) -@*A*%) 7/>'E8>/8JS; cofondaLeur de A!@B
- !(+1*%2) /#2")#( 58::89.; cofondaLeur eL dlrecLeur general de C#- D,'+(*#+
H%)1(++"@*=B1 O2"@*T*B%1 %= )%?)B1%+="+=1 #% @" 1(6*B=B 6*A*@%
7,.#)""(*%$1# 0&(*%8%1,#
- !(+1*%2) 3%"+45(2*1 !9>>9I8, professeur des unlverslLes (soclologle des medlas), ad[olnL au
malre de Þarls charge de l'lnnovaLlon, de la recherche eL des unlverslLes
- !(+1*%2) 3%"+4H<*@*??% '5P!/.0; charge de mlsslon 1lC eL lnnovaLlon, vllle de Þarls
- !(+1*%2) !"2)*6% :-.89; auLeur de documenLalres eL lngenleur de recherche françals
- !(+1*%2) H*%))% 7/5U-5UP; professeur emerlLe de l'unlverslLe de Þarls ll eL membre de
l'Academle des sclences morales eL pollLlques
- !(+1*%2) >*$(+ 'E9,.8:7, experL lndependanL, auLeur du llvre BECpen uaLaF ).1"+#$&+#
-E.,G#+(,+# &#3 &.$$0#3 ",2-*H,#3

116 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
- !"#$%&'( *&#+,-%# ./012 [urlsLe speclallse en proprleLe lnLellecLuelle
- !"#$%&'( 345-&#6 .7889/12 manager, !"#$%&'()%&*
- !"#$%&'( :,## 8/ ;988:2 charge de pro[eL responsable du sysLeme d'lnformaLlon des Lralns
franclllens, SnCl 1ranslllen
!"#$%& ()$*+$,-# <=&# >,6, ($ .% /0##012 /6,4,?
- !,>,-& 3@(%$6%#& *080A7/2 dlrecLrlce de la chalre markeLlng eL reseaux soclaux, lnsLlLuL Mlnes-
1elecom
- !"#$%&'( B(,#C"%$ *01398D<12 enLrepreneur, ÞuC de +#*#,(-./%0#
- !"#$%&'( 8"'%$EF,G%> */10:/H2 enLrepreneur eL co-fondaLeur de 1%*2)-* 4)5"/
- !,>,-& 34,%(& A,44"#2 co-fondaLrlce de 6%."$789
- !"#$%&'( I&(J& *<II9192 dlrecLeur, ad[olnL au secreLalre general pour la modernlsaLlon de
l'acLlon publlque
- !"#$%&'( 0'J'$6%# 801F9/H2 economlsLe, professeur a la 7)-/)-:" ;02))/ )< =0)&)>%0:
- !,>,-& I,#>(%#& !7H3902 co-fondaLrlce eL dlrlgeanLe ;?$%&'6#., agence de consell en sLraLegle
dlglLale
- !"#$%&'( 8,#K&4"6 L&KM'&62 docLeur en lnformaLlque eL creaLeur de 1%// ;*$#*"'@
- !,>,-& !,(J,'N L/8/12 cofondaLrlce du 4#:2-? eL de la sLarLup A)>"B&B')
- !,>,-& I"=@%& L/1/2 professeur unlverslLe Þarls v, dlrecLrlce de la recherche Þarls ueslgn Lab
(LnSCl Les ALellers), membre du Consell naLlonal du numerlque
- !,>,-& O,45(%& L/7A/<;2 chercheuse a Crange Labs, en charge des quesLlons de prospecLlve
au seln du laboraLolre de sclences humalnes eL soclales. ÞresldenLe de l'assoclaLlon vLCAM, vlce-
presldenLe du Consell naLlonal du numerlque
- !,>,-& 04&N,#>(, L7A89/I/2 analysLe de marche chez Lul
3,1&+$ 4,%25%0# ($ .)02(&#-,0$ ($ .)0241,/%-012
- !"#$%&'( H5-% *98*078;2 ÞresldenL du Clll
- !,>,-& H'6@ !0H;91/P2 deleguee generale du Clll
- !"#$%&'( F&#%$ */H;D078;2 coanlmaLeur du groupe « 5)&&C": ?-./%D-": »
6##170%-012 8 H&J,(>$ 3%6"Q&#$ 9
- !"#$%&'( ;,#J'% !<H89/H
- !"#$%&'( *&#+,-%# <<AD/E;0*01<7
- !"#$%&'( 8,'(&#6 A7/H*:
- !"#$%&'( F,G%> A0:<7
:,1;$- <=&#I6(&&6!,=
- !"#$%&'( A,R4 !7IS7/;2 presldenL d'E?"&;*$""*4#? lrance
<2#-0-&- 4,%25%0# +1&, .% ,$7=$,7=$ #&, .$# %(/020#-,%-012# $- .$# +1.0-0>&$# +&?.0>&$# @<A!6:B
- !,>,-& 0J#T$ O/HF9/HE!<8919/2 dlrecLrlce
- !"#$%&'( I,-'&4EB(5>5(%K I/HO9UH/2 auLeur de la noLe du 6 [uln 2013 sur l'E?"& +#*#
A"(",%-012 8 9#6&(#&6 #"'G&44& J5#5(,6%"# 9 @A<C3B
- !"#$%&'( F,#%&4 V0L8012 delegue general
- !"#$%&'( 3@,(4&$ 1/L<;/2 chef de pro[eL « ?#$*#'" 5": 5)&&C": ?-./%D-": »

8l8LlCC8AÞPlL SLLLC1lvL | 117
! "#$%#&'()*+#, ./%,01#2,
- !"##"$% #'( )*# +,%-'*# .* .$%%/*# 0'("."-'*#, !.-L. SCPCL1L. 1983.
- 1$22*(3",)"#,4"$% .*# .$%%/*# 5'+)"-'*#, Þ. CAuu8A1, CbservaLolre [urldlque des Lechnologles
de l'lnformaLlon, 1992.
- 6$%%/*# 5'+)"-'*#, Þroblemes pollLlques eL soclaux n
os
773/774, M. 8CnAl, 1996.
- 785)$"4*( )*# .$%%/*# 5'+)"-'*#9 Le CommunlcaLeur n¨ 32, sous la dlrecLlon de M. 8CnAl eL
! .Þ. CPA8MCux, 1996.
- !"##"$% "%4*(%*4 *4 2$.*(%"#,4"$% .* ):;4,4, !ean-Þaul 8ACulAS1, 1998.
- !"##"$% #'( )*# (*),4"$%# *%4(* )* #*34*'( 5'+)"3 *4 )* #*34*'( 5("</ .,%# )* .$2,"%* .* ):"%.'#4("*
/."4$(",)*, !.-C. C8CSPLnS, 1998.
- =%>$(2,4"$% /3$%$2"-'* *4 %$'<*))*# 4*3?%$)$@"*#, Þ. LLlAS eL !.-C. uCnnLLlL8, La
documenLaLlon françalse, 1998.
- A*# 5*(#5*34"<*# .:/<$)'4"$% .* ):"%>$(2,4"$% @/$@(,5?"-'* *4 )*# 3$%#/-'*%3*# 5$'( ):=BC,
rapporL au Þremler mlnlsLre de C. LLnCACnL, depuLe, sepLembre 1999.
- 6">>'#"$% .*# .$%%/*# 5'+)"-'*# *4 (/<$)'4"$% %'2/("-'*, rapporL de l'aLeller preslde par
u. MAnuLLkL8n., novembre 1999.
- A, .">>'#"$% %'2/("-'* .' 5,4("2$"%*9 ."2*%#"$% .* ), 5$)"4"-'* 3')4'(*))*, 8. C8?-LAvCLLLL,
[anvler 2002.
- D*.*<,%3*# 5$'( #*(<"3* (*%.' *4 (*.*<,%3*# 5$'( $33'5,4"$% .' .$2,"%* 5'+)"3, eLude adopLee
le 24 ocLobre 2002 par l'assemblee generale du Consell d'LLaL.
- E'*))* 5$)"4"-'* .* .">>'#"$% .*# .$%%/*# 5'+)"-'*#, recommandaLlon du lorum des drolLs sur
l'lnLerneL, rendue publlque le 14 avrll 2003.
- L'economle de l'lmmaLerlel, La crolssance de demaln, rapporL remls par M. LLv?, !.-Þ. !Cu?L1 au
mlnlsLre de l'economle, des flnances eL de l'lndusLrle, novembre 2006.
- F5*% B$<*(%2*%49 1$)),+$(,4"$%9 G(,%#5,(*%3H9 ,%. I,(4"3"5,4"$% "% I(,34"3*, u. LA1P8CÞ,
L. 8uMA, F:D7=AAJ !*.",, 2010.
- I$'( '%* 5$)"4"-'* ,2+"4"*'#* .*# .$%%/*# 5'+)"-'*#, A*# .$%%/*# 5'+)"-'*# ,' #*(<"3* .*
)K"%%$<,4"$% *4 .* ), 4(,%#5,(*%3*, 8. LACCM8L, Þ.-P. 8L81ln, l. vAuCLln eL A. vlLlLLLlCSSL
(ecole des ÞonLs Þarls1ech), rapporL remls le 13 [ullleL 2011 au mlnlsLre de l'lndusLrle, de
l'energle eL de l'economle numerlque.
- AKF5*% .,4,9 3$25(*%.(* )K$'<*(4'(* .*# .$%%/*# 5'+)"-'*#9 S. CPlCnA8u (preface de
!.-l. MA8CPAnulSL), 2012.
- I("3"%@ F> I'+)"3 L*34$( =%>$(2,4"$% L4'.H, rapporL a la Commlsslon europeenne, ocLobre 2011.
- A* 5,4("2$"%* "22,4/("*) .*# 5*(#$%%*# 5'+)"-'*#, acLe du colloque organlse par le Consell d'LLaL
le 16 mars 2012 a l'ecole naLlonale d'admlnlsLraLlon.
- AKM@* .* ), 2')4"4'.* N 7%4(*5(*%.(* *4 @$'<*(%*( ,5(O# ), (/<$)'4"$% %'2/("-'*, P. vL8ulL8 eL
n. CCLln, P(2,%. 1$)"%, mal 2012.
- !"##"$% .K*85*(4"#* #'( ), >"#3,)"4/ .* )K/3$%$2"* %'2/("-'*, Þ. CCLLln eL n. CCLln, 8apporL au
MlnlsLre de l'economle eL des flnances, au MlnlsLre du redressemenL producLlf, au MlnlsLre
delegue charge du budgeL eL a la MlnlsLre deleguee chargee des peLlLes eL moyennes enLreprlses,
de l'lnnovaLlon eL de l'economle numerlque, [anvler 2013.
- G?* F5*% 6,4, 73$%$2H, Q%)$3R"%@ 73$%$2"3 S,)'* +H F5*%"%@ B$<*(%2*%4 ,%. I'+)"3 6,4,,
1,5@*2"%" 1$%#')4"%@, 2013.
- !,(R*4 ,##*##2*%4 $> 5'+)"3 #*34$( "%>$(2,4"$%, rapporL uelolLLe pour le 6*5,(42*%4 >$(
T'#"%*##9 =%%$<,4"$% ,%. LR"))# brlLannlque, mal 2013.
- F5*% B$<*(%2*%4 6,4,N G$U,(.# 725"("3,) P%,)H#"# $> F5*% B$<*(%2*%4 6,4, =%"4",4"<*#,
8. u8ALul, documenLs de Lravall de l'CCuL sur la gouvernance publlque n¨ 22, mal 2013.

118 | CuvL81u8L uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS
! "#$%& $()&*%#+& ,& -./0&$ /(1#$$2-% )2 /(3%#)#$2%#.- ,&$ ,.--(&$ 435)#63&$
í.1 utolt Je l´uoloo eotopéeooe
- llgnes dlrecLrlces LendanL a amellorer la synergle enLre les secLeurs prlve eL publlc sur le marche
de l'lnformaLlon (1989) ,
- dlrecLlve n¨ 96/9/CL du ÞarlemenL europeen eL du Consell du 11 mars 1996 concernanL la
proLecLlon [urldlque des bases de donnees ,
- llvre verL sur l'lnformaLlon emananL du secLeur publlc dans la socleLe de l'lnformaLlon.
l'lofotmotloo émoooot Jo secteot pobllc . ooe tessootce clef poot l'íotope (CCM (1998),
383 flnal) ,
- dlrecLlve n¨ 2003/4/CL du ÞarlemenL europeen eL du Consell du 28 [anvler 2003 concernanL
l'acces du publlc a l'lnformaLlon en maLlere d'envlronnemenL eL abrogeanL la dlrecLlve
n¨ 90/313/CL du Consell ,
- dlrecLlve n¨ 2003/98/CL du ÞarlemenL europeen eL du Consell du 17 novembre 2003 concernanL
la reuLlllsaLlon des lnformaLlons du secLeur publlc, modlflee par la dlrecLlve n¨ 2013/37/uL du
ÞarlemenL europeen eL du Consell du 26 [uln 2013.
í.2 uomoloe Je lo lol
- lol n¨ 78-17 du 6 [anvler 1978 relaLlve a l'lnformaLlque, aux flchlers eL aux llberLes, modlflee par la
lol n¨ 2003-239 du 18 mars 2003, la lol n¨ 2004-801 du 6 aoûL 2004, la lol n¨ 2008-696 du
13 [ullleL 2008 eL la lol n¨ 2009-326 du 12 mal 2009 ,
- lol n¨ 78-733 du 17 [ullleL 1978 porLanL dlverses mesures d'amelloraLlon des relaLlons enLre
l'admlnlsLraLlon eL le publlc eL dlverses dlsposlLlons d'ordre admlnlsLraLlf, soclal eL flscal, modlflee
par l'ordonnance n¨ 2003-630 du 6 [uln 2003 relaLlve a la llberLe d'acces aux documenLs
admlnlsLraLlfs eL a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques (raLlflee par la lol n¨ 2009-326 du
12 mal 2009 de slmpllflcaLlon eL de clarlflcaLlon du drolL eL d'allegemenL des procedures), la lol
n¨ 2006-686 du 13 [uln 2006, la lol n¨ 2008-696 du 13 [ullleL 2008, la lol n¨ 2008-1091 du
28 ocLobre 2008, la lol n¨ 2009-326 du 12 mal 2009 eL l'ordonnance n¨ 2009-483 du
29 avrll 2009 ,
- lol n¨ 83-630 du 12 [ullleL 1983 relaLlve a la democraLlsaLlon des enquôLes publlques eL a la
proLecLlon de l'envlronnemenL, abrogee eL codlflee par l'ordonnance n¨ 2000-914 du
18 sepLembre 2000 (arLlcles L. 123-1 a L. 123-16 du code de l'envlronnemenL) ,
- lol n¨ 98-336 du 1
er
[ullleL 1998 porLanL LransposlLlon dans le code de la proprleLe lnLellecLuelle de
la dlrecLlve n¨ 96/9/CL du 11 mars 1996 concernanL la proLecLlon [urldlque des bases de
donnees ,
- lol n¨ 2000-321 du 12 avrll 2000 relaLlve aux drolLs des clLoyens dans leurs relaLlons avec les
admlnlsLraLlons.
í.J uomoloe Jo tèqlemeot
- decreL n¨ 2002-1064 du 7 aoûL 2002 relaLlf au servlce publlc de la dlffuslon du drolL par
l'lnLerneL ,
- arrôLe du 12 sepLembre 2002 relaLlf au comlLe du servlce publlc de dlffuslon du drolL par
l'lnLerneL ,
- decreL n¨ 2003-1733 du 30 decembre 2003 relaLlf a la llberLe d'acces aux documenLs
admlnlsLraLlfs eL a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques, prls pour l'appllcaLlon de la lol n¨
78-733 du 17 [ullleL 1978 ,
- arrôLe du 23 avrll 2007 porLanL creaLlon d'un servlce a compeLence naLlonale denomme "Agence
du paLrlmolne lmmaLerlel de l'LLaL" ,
- decreL n¨ 2009-131 du 10 fevrler 2009 relaLlf a la remuneraLlon de cerLalns servlces rendus par
l'LLaL conslsLanL en une valorlsaLlon de son paLrlmolne lmmaLerlel ,
- decreL n¨ 2010-32 du 11 [anvler 2010 lnsLlLuanL un consell d'orlenLaLlon de l'edlLlon publlque eL
de l'lnformaLlon admlnlsLraLlve ,
- decreL n¨ 2011-193 du 21 fevrler 2011 porLanL creaLlon d'une dlrecLlon lnLermlnlsLerlelle des
sysLemes d'lnformaLlon eL de communlcaLlon de l'LLaL ,
- decreL n¨ 2011-194 du 21 fevrler 2011 porLanL creaLlon d'une mlsslon "LLalab" chargee de la
creaLlon d'un porLall unlque lnLermlnlsLerlel des donnees publlques ,

LlS1L SLLLC1lvL uL nC8MLS 8LClSSAn1 LA 8Lu1lLlSA1lCn uLS uCnnLLS Þu8LlCuLS | 119
- decreL n¨ 2011-377 du 26 mal 2011 relaLlf a la reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques deLenues
par l'LLaL eL ses eLabllssemenLs publlcs admlnlsLraLlfs ,
- arrôLe du 1er [uln 2011 prls pour l'appllcaLlon de l'arLlcle 7 du decreL n¨ 2011-193 du 21 fevrler
2011 porLanL creaLlon d'une dlrecLlon lnLermlnlsLerlelle des sysLemes d'lnformaLlon eL de
communlcaLlon de l'LLaL ,
!"# $%&'()*%&+,
- clrculalre du 14 fevrler 1994 relaLlve a la dlffuslon des donnees publlques ,
- lnsLrucLlon de la ulrecLlon generale des lmpôLs du 6 fevrler 1997 relaLlve a l'acces aux documenLs
admlnlsLraLlfs ,
- clrculalre du 20 mars 1998 relaLlve a l'acLlvlLe edlLorlale des admlnlsLraLlons eL des
eLabllssemenLs publlcs de l'LLaL (prlse dans la foulee du rapporL C8CSPLnS) ,
- clrculalre du 17 decembre 1998 relaLlve a la dlffuslon des donnees [urldlques sur les slLes lnLerneL
des admlnlsLraLlons ,
- clrculalre du 28 [anvler 1999 relaLlve a la dlffuslon graLulLe des rapporLs offlclels sur lnLerneL ,
- clrculalre du 7 ocLobre 1999 relaLlve aux slLes lnLerneL des servlces eL des eLabllssemenLs publlcs
de l'LLaL ,
- clrculalre du 18 avrll 2007 relaLlve a la gesLlon des acLlfs lmmaLerlels de l'LLaL ,
- clrculalre du 26 mal 2011 relaLlve a la creaLlon du porLall unlque des lnformaLlons publlques de
l'LLaL "daLa.gouv.fr" par la mlsslon LLalab eL l'appllcaLlon des dlsposlLlons reglssanL le drolL de la
reuLlllsaLlon des lnformaLlons publlques ,
- clrculalre du 29 mars 2012 relaLlve a l'efflclence des acLlvlLes de publlcaLlon de l'LLaL.
!". /0%, 12*(34&%35, *16%7%,3&*3%0+,
- 8ecommandaLlon de la CnlL du 29 novembre 2001 sur la dlffuslon de donnees personnelles sur
lnLerneL par les banques de donnees de [urlsprudence ,
- 8llan de l'appllcaLlon de la recommandaLlon du 29 novembre 2001 : pour un encadremenL
leglslaLlf renforçanL la proLecLlon des donnees a caracLere personnel en maLlere de dlffuslon de
declslons de [usLlce (documenL adopLe par la Commlsslon le 19 [anvler 2006) ,
- Avls n¨ 12 du Cnnum du 12 [uln 2012 relaLlf a l'ouverLure des donnees publlques (« 89+7 1*3* »).

"#$ % &'()*+'*) ,)- ,&../)- 0'1234')-
! !"#$%& (% &)*+$,&% (%& -%(%./*#%& (% -01+"2"&/+"3*
(567 89:6;7 <= #>

LlS1LS uLS 1A8LLAux L1 uLS llCu8LS | 121
! "#$%&$ (&$ %)*+&),- &% (&$ .#/,0&$
llgure n¨ 1 : Logo de la llcence CC-8?-SA .................................................................................. 2
1ableau n¨ 1 : CarLographle lndlcaLlve des prlnclpales moLlvaLlons avancees pour l'lnsLlLuLlon
ou le malnLlen d'une redevance ............................................................................................. 38
1ableau n¨ 2 : PeLerogenelLe des produlLs de redevances recenses (hors culLure eL 88CM) 40
1ableau n¨ 3 : ÞrodulL des redevances - MonLanLs esLlmes par la presenLe mlsslon ............ 41
1ableau n¨ 4 : 8eceLLes Llrees des redevances de reuLlllsaLlon, par servlce beneflclalre ....... 42
llgure n¨ 2 : 8eparLlLlon des redevances enLre beneflclalres (2012) ...................................... 43
1ableau n¨ 3 : 8eceLLes des redevances depuls 2010 (par Lendance 2011-2012) .................. 44
1ableau n¨ 6 : ÞarL des acheLeurs publlcs en 2012 (classemenL par monLanL) ....................... 43
1ableau n¨ 7 : CondlLlons de fournlLure des donnees ............................................................ 46
llgure n¨ 3 : Modele de LarlflcaLlon forfalLalre ....................................................................... 47
llgure n¨ 4 : Modeles de LarlflcaLlons degresslves .................................................................. 48
llgure n¨ 3 : Modele de LarlflcaLlon proporLlonnelle .............................................................. 48
llgure n¨ 6 : LvenLuels modeles de LarlflcaLlons progresslves ................................................ 49
llgure n¨ 7 : 1emporallLe des effeLs de l'ouverLure des donnees publlques .......................... 32
1ableau n¨ 8 : lmpacL aLLendu de l'ouverLure des donnees pour le secLeur publlc danols .... 32
llgure n¨ 8 : lmpacL LoLal aLLendu de l'ouverLure des donnees publlques au uanemark ....... 33
llgure n¨ 9 : ÞrescrlpLlon des sLaLlnes non generlques ........................................................... 36
llgure n¨ 10 : Arbre de declslon expllclLanL ............................................................................ 60
1ableau n¨ 9 : 8esulLaLs flnanclers du !"#$%& ()*) +,-". eL du /012 ................................... 62
1ableau n¨ 10 : ClassemenL des pays du C8 par l'2.34 ()*) 5346"6 ..................................... 63
llgure n¨ 11 : ClassemenL collaboraLlf de l'ouverLure des donnees publlques dans l'uL ....... 64
llgure n¨ 12 : Comparalson des demarches d'ouverLure des donnees publlques (2012) ...... 66
1ableau n¨ 11 : Lxemples de recours a des donnees concurrenLes de celles de l'LLaL ........... 69
1ableau n¨ 12 : MaLrlce de declslon proposee par l'unlverslLe de SLrasbourg ....................... 74
llgure n¨ 13 : AvanLages eL lnconvenlenLs des meLhodes d'alde a la flxaLlon du prlx ............ 76
llgure n¨ 14 : uemande eL barrleres a la reuLlllsaLlon ............................................................ 78
llgure n¨ 13 : loncLlons de coûL eL de demande .................................................................... 79
1ableau n¨ 13 : Surplus selon le mode de LarlflcaLlon (coûL moyen / coûL marglnal) ............ 79
llgure n¨ 16 : Þroflls de creaLlon de valeur a parLlr de donnees reuLlllsees ........................... 80
llgure n¨ 17 : 1arlflcaLlons degresslves eL profll de creaLlon de valeur progresslf ................. 81
1ableau n¨ 14 : !eux de donnees a forLe valeur a[ouLee selon le C8 - 1lLulalres des [eux de
donnees correspondanLs soumls a redevance ....................................................................... 86
llgure n¨ 18 : Modele de LarlflcaLlon d'une plaLeforme ......................................................... 92
1ableau n¨ 13 : Lxemples d'avanLages qul peuvenL ôLre aLLendus ......................................... 93

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful