Vous êtes sur la page 1sur 1

Lamy Comité d’Entreprise

ACTUALITÉS

 

CHRONIQUE

 

Élections professionnelles

   

S elon le Code électoral « Le président du bureau de vote constate publiquement et mentionne au

nombre de collèges doit appliquer la règle légale de deux ou trois collèges. Toutefois une exception à ce

 

N° 223

procès-verbal l’heure d’ouverture et l’heure de clô- ture du scrutin. Aucun vote ne peut être reçu après la déclaration de clôture. Toutefois, un électeur ayant pénétré dans la salle de vote avant l’heure de clôture du scrutin peut déposer son bulletin dans l’urne ou faire enregistrer son suffrage par la machine à voter après cette heure» (C. élect., art. R. 57). Les heures d’ouverture et de clôture des votes sont des éléments très importants des opérations de vote et constituent un « principe général du droit électoral » vient de

principe vient d’être introduite par la Cour de cassa- tion. Dans ce cas très particulier le collège des ouvriers et employés ne comportaient que des électeurs non éligibles au CE (salariés mis à disposition et appren- tis). Organiser les élections avec ce collège revenait donc à les priver de toute représentation au CE puis- qu’aucun d’entre eux ne pouvait se présenter. Aussi la Cour de cassation autorise-t-elle le juge à décider que le personnel devait être réparti en deux collèges :

cadres et non cadres. L’arrêt s’appuie sur le principe

novembre

2013

ISSN 1275-9449

préciser la Cour de cassation. Aussi, si le procès- verbal des élections ne mentionne pas les heures d’ouverture et de clôture du scrutin, cette absence est de nature à affecter la sincérité des opérations électorales et c’est une irrégularité justifiant à elle seule l’annulation des élections. La Cour précise aussi que le président du bureau doit établir le procès-verbal immédiatement après la fin du dépouillement (Cass. soc., 16 oct. 2013, n o 12-21.680, P+B).

Par ailleurs, selon le Code du travail, les représentants

selon lequel « la constitution d’un collège électoral ne peut priver une catégorie de salariés de toute repré- sentation en violation des droits électoraux qui leurs sont reconnus pour assurer l’effectivité du principe de participation prévu par l’alinéa 8 du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 ». Elle précise que si aucun salarié n’est éligible dans un collège, les conditions légales de la constitution dudit collège ne sont pas remplies (Cass. soc., 16 oct. 2013, n o 13-

11.324, P+B).

Ce bulletin actualise votre ouvrage entre deux mises à jour

du personnel sont élus sur des listes établies par les organisations syndicales pour chaque catégorie de personnel réparties entre deux ou trois collèges (col- lège des ouvriers et employés ; collège des ingé- nieurs, chefs de service, techniciens, agents de maî- trise et assimilés et s’il y a au moins 25 cadres un collège spécifique leur est réservé, C. trav., art. L. 2324-11). Ce nombre de collèges peut être modifié par accord entre l’employeur et l’unanimité des organisations syndicales représentatives. A priori le tribunal d’instance s’il est saisi d’un litige sur le

 
 

SOMMAIRE

 
     
 

Chronique Élections professionnelles

1

ACTUALISATION DE L’OUVRAGE

3

Représentant de la section syndicale

2

3

Licenciement économique

2

3

Vidéosurveillance

3

Pour vous abonner

 

Ce numéro est accompagné d’un encart publicitaire

à l’ouvrage et à son actualisation, contactez-nous au

  Ce numéro est accompagné d’un encart publicitaire à l’ouvrage et à son actualisation, contactez-nous au
  Ce numéro est accompagné d’un encart publicitaire à l’ouvrage et à son actualisation, contactez-nous au