Vous êtes sur la page 1sur 58
Audit du cycle social Audit du cycle social : quelles diligences appliquer ? - Animé
Audit du cycle social
Audit du cycle social : quelles diligences appliquer ?
-
Animé par Jacques BENSIMON
et Jocelyn RIVOIRE
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
1
Sommaire Introduction : rappel de la démarche d’audit Connaissance de l’entité et de son environnement
Sommaire
Introduction : rappel de la démarche d’audit
Connaissance de l’entité et de son environnement
Evaluation du risque d’anomalie significative dans les
comptes
Tests
de
procédures,
contrôles
de
substances,
contrôle des comptes annuels et de l’annexe
Travaux de fin de mission
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
2
Audit du cycle social Introduction : rappel de la démarche d’audit UNIVERSITE D’ÉTÉ – du
Audit du cycle social
Introduction : rappel de la démarche d’audit
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
3
Rappel de la démarche générale d’audit UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010 Le cycle
Rappel de la démarche générale d’audit
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
4
Rappel de la démarche d’audit Code de commerce -Art. L823-9: Les commissaires aux comptes certifient,
Rappel de la démarche d’audit
Code de commerce -Art. L823-9: Les commissaires aux comptes certifient, en
justifiant de leurs appréciations, que les comptes annuels sont réguliers et
sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice
écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la personne ou de
l’entité à la fin de cet exercice.
NEP 200: L’audit vise à obtenir une assurance raisonnable sur les comptes,
l’opinion porte également sur les comptes liés au cycle social.
La loi sur la sécurité financière et l’ordonnance de 2005 a ajouté « en justifiant
de leurs appréciations » au texte initial.
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
5
Rappel de la démarche d’audit NEP 500 : Tout au long de son audit, le
Rappel de la démarche d’audit
NEP 500 : Tout au long de son audit, le commissaire aux comptes collecte des
éléments qui lui permettent d’aboutir à partir des conclusions à partir desquelles
il fonde son opinion sur les comptes annuels.
Les éléments collectés (ex: DADS, bordereaux de cotisations sociales),
apportent au commissaire aux comptes des éléments de preuves ou des
présomptions relatives au respect d’une ou plusieurs assertions.
Les assertions font appel à des critères dont la réalisation conditionne la
régularité, la sincérité et l’image fidèle des comptes :
• concernant les flux : réalité, séparation des exercices, exhaustivité, mesure,
classification,
• concernant les comptes de bilan : existence, droits et obligations, évaluation
et imputation, exhaustivité,
• concernant la présentation des comptes de l’annexe : réalité et droits et
obligations, exhaustivité, mesure et évaluation, présentation et intelligibilité.
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
6
Rappel de la démarche d’audit Etapes de la démarche d’audit : • La prise de
Rappel de la démarche d’audit
Etapes de la démarche d’audit :
• La prise de connaissance de l’entité, notamment de son contrôle interne,
qui aboutit à l’évaluation du risque d’anomalies significatives, constitue
une phase à part entière.
• La planification des travaux définit les procédures qui répondent à
l’évaluation du risque, formalisée par le plan de mission et le programme
de travail.
• La mise en œuvre des procédures d’audit comprend l’ensemble des
travaux de contrôle, à savoir les tests de procédure et les contrôles de
substance.
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
7
Rappel de la démarche d’audit Les risques liés à l’audit du cycle social sont relatifs
Rappel de la démarche d’audit
Les risques liés à l’audit du cycle social sont relatifs :
• à des erreurs dans les comptes,
• à l’existence de fraudes,
• à la mise en cause de la responsabilité civile et pénale de l’employeur pour non
respect d’une réglementation complexe en perpétuelle évolution.
Application de la NEP 240 :
• échanges d’information au sein de l’équipe d’audit,
• prise de connaissance du social de l’entité et de son environnement, (prise en
compte des résultats des procédures analytiques)
• évaluation de la conception et de la mise en œuvre des contrôles de l’entité qui se
rapportent aux risques relevés.
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
8
Rappel de la démarche d’audit Application de la NEP 250 : Lors de la prise
Rappel de la démarche d’audit
Application de la NEP 250 :
Lors de la prise de connaissance de l’entité et de son environnement, le
commissaire aux comptes s’enquiert auprès de la direction :
des textes légaux et réglementaires qu’elle estime avoir une influence
déterminante sur l’activité de l’entité,
des procédures conçues et mises en œuvre dans l’entité visant à garantir
le respect de ces textes,
des règles et procédures existantes pour identifier les litiges et pour
évaluer et comptabiliser leur incidence.
Le commissaire aux comptes identifie les textes légaux et réglementaires
relatifs à l’entité ayant une incidence sur la détermination d’éléments
significatifs des comptes.
Le commissaire aux comptes peut également identifier des textes légaux et
réglementaires non relatifs à l’entité mais dont le non respect peut avoir des
conséquences financières pour l’entité, il s’informe auprès de la direction du
respect des textes et prend connaissance de la correspondance reçue.
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
9
Audit du cycle social Connaissance de l’entité et de son environnement UNIVERSITE D’ÉTÉ – du
Audit du cycle social
Connaissance de l’entité
et de son environnement
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
10
Connaissance de l’entité et de son environnement Environnement juridique de l'entité - Convention collective
Connaissance de l’entité et de son
environnement
Environnement juridique de l'entité
- Convention collective
¨
Oui
¨ Non
- Accord d'entreprise
¨
Oui
¨ Non
- Règlement intérieur
¨
Oui
¨ Non
- Usage d'entreprise
¨
Oui
¨ Non
Effectifs
N
N-1
N-2
N-3
N-4
- Selon règles « représentation du personnel"
- Selon règles "Protection sociale"
Instances représentatives du personnel
O
N
N/A
Date derni èèèè res éééé lections
- Délégués du personnel
¨
¨
¨
- Délégués syndicaux
¨
¨
¨
- Comité d'entreprise
¨
¨
¨
- CHSCT
¨
¨
¨
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
11
Connaissance de l’entité et de son environnement Réalisation des paies - Paies externalisées ? ¨
Connaissance de l’entité et de son
environnement
Réalisation des paies
- Paies externalisées ?
¨ Oui
¨ Non
- Autres éléments externalisés
Affichages, registres, déclarations obligatoires
- Affichages obligatoires
¨ Oui
¨ Non
- Registre unique du personnel
¨ Oui
¨ Non
- Registre des délégués du personnel
¨ Oui
¨ Non
- Document unique sur l’évaluation des risques
¨ Oui
¨ Non
Contrats de travail
- Présence de CDD
¨ Oui
¨ Non
- Présence d'apprentis
¨ Oui
¨ Non
- Présence de contrats aidés
¨ Oui
¨ Non
- Présence de mineurs
¨ Oui
¨ Non
- Présence d’étrangers
¨ Oui
¨ Non
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
12
Connaissance de l’entité et de son environnement Rémunération du/des dirigeants - Statut social du dirigeant
Connaissance de l’entité et de son
environnement
Rémunération du/des dirigeants
-
Statut social du dirigeant
Rémunération accordée (date PV,
-
montant … )
-
Prime variable
¨
Oui
¨ Non
Rémunération des salariés
- Décalage de paie
¨
Oui
¨ Non
- Décalage de prime
¨
Oui
¨ Non
- Primes liées au résultat ?
¨
Oui
¨ Non
- Avantages en nature véhicule ?
¨
Oui
¨ Non
- Avantages en nature logement ?
¨
Oui
¨ Non
- Avantages en nature autres ?
¨
Oui
¨ Non
Prévoyances et mutuelles
O
N
N/A
- Mutuelle
¨
¨
¨
- Prévoyance cadres
¨
¨
¨
- Prévoyance non-cadres
¨
¨
¨
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
13
Connaissance de l’entité et de son environnement Intéressement et participation, plan d’épargne - Contrat
Connaissance de l’entité et de son
environnement
Intéressement et participation, plan d’épargne
- Contrat d'intéressement
¨
Oui
¨
Non
O
N
N/A
- Participation
¨
¨
¨
- PEE, PEI
¨
Oui
¨
Non
- PERCO
¨
Oui
¨
Non
Durée du travail
- Durée du travail
- Horaires fixes
¨
Oui
¨
Non
- Spécificités particulières
Engagement de retraite
-
Couvert par un organisme extérieur ?
¨
Oui
¨
Non
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
14
Connaissance de l’entité et de son environnement Contrôles URSSAF - Date dernier contrôle - Redressement
Connaissance de l’entité et de son
environnement
Contrôles URSSAF
- Date dernier contrôle
- Redressement ?
¨ Oui
¨ Non
- Points redressés
Rescrits sociaux
- Date et contenu
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
15
Audit du cycle social Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes UNIVERSITE D’ÉTÉ –
Audit du cycle social
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
16
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Questionnaire ci-après, permettant d’identifier
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Questionnaire ci-après, permettant d’identifier les risques en matière
sociale
Points abordés :
• Convention collective, règlement intérieur, usages
• Effectifs
• Embauche de salariés
• Médecine du travail
• Affichages, registres et déclarations obligatoires
• Informations, déclarations et autorisations à l’inspecteur du travail
• Déclarations à la CNIL
• Contrat de travail
• Fiche de paie et rémunération
• Exécution du contrat de travail
• Formation professionnelle continue
• Durée du travail
• Rupture du contrat de travail
• Représentation du personnel
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
17
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Convention collective Oui Non NA Risque p
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Convention collective
Oui
Non
NA
Risque p éééé nal
Autres risques
La convention collective appliquée est-elle
celle qui correspond à l'activité principale de
l'entité ?
O
O
O
En cas d'absence de convention collective,
est-ce bien dû à l'inexistence d'une
convention collective correspondant à
l'activité principale de l'entreprise ?
O
O
O
Les obligations d'information sur la convention
collective sont-elles bien respectées ? (aux
CE, DP, DS : fourniture d'un exemplaire de la
convention applicable et la liste des
modifications apportées chaque année. Aux
salariés : au moment de l'embauche = notice
d'information relative aux textes
conventionnels applicables, mention sur le
bulletin de paie, avis affiché dans l'entreprise
et mise à disposition des salariés, exemplaire
sur l'intranet)
O
O
O
Contravention
4ème classe
(750 €)
Impossibilité de se
prévaloir du contenu (si
non indiqué dans le
contrat de travail) ;
indemnité si non indication
sur le bulletin de paie
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
18
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Règlement intérieur Pour les entités ou
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Règlement intérieur
Pour les entités ou établissements d'au moins 20
salariés, existe-t-il bien un RI ?
O
O
O
Contravention
4ème classe
(750 € )
Les procédures de consultation des représentants
du personnel, de dépôt et de publicité (au
secrétariat-greffe du Conseil des Prud'hommes,
affichage), et d'envoi à l'inspecteur du travail (RI
+ avis du CE/DP et CHSCT) ont-elles bien été
respectées ?
O
O
O
Contravention
4ème classe
(750 € )
Impossibilité de se
prévaloir du RI. Risque en
cas de licenciement pour
faute basé sur le RI
Le contenu du RI est-il conforme au code du
travail (mentions en matière d'hygiène et sécurité,
discipline, droits de la défense, harcèlement) et
ne comprend-il pas de clauses interdites ?
O
O
O
Impossibilité de se
prévaloir du contenu des
clauses litigieuses
Usages
La dénonciation des usages respectent-elles le
formalisme obligatoire (information et consultation
préalable des représentation du personnel, lettre
RAR à chaque salarié, délai de prévenance
suffisant ?)
O
O
O
L'usage resterait
applicable avec le coût
financier (exemple : prime
de 13° mois)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
19
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Effectifs Les conséquences du franchissement des
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Effectifs
Les conséquences du franchissement des
différents seuils sont-elles bien appliquées ? (9 =
versement transport + taxe prévoyance, 10 =
tarification mixte accident travail, 11 =
DP+éventuellement DS+ cotisations apprentis, 19
= coefficient réduction Fillon, 20 = fnal
majoré+effort construction+règlement
intérieur+travailleur handicapé+repos
compensateur+modification coef HS, 25= 2
collèges de DP+local restauration si demande+2
DP,
O
O
O
Contravention
(non mise en
place
représentants du
personnel par
exemple)
Risque financier
(redressement cotisations
ou taxes non payées)
50=CE+DS+CHSCT+participation+déclaration
mensuelle mouvements main d ’ œuvre)
Les règles de calcul d'effectifs sont-elles
correctement appliqu é es pour chaque catégorie
concernée (modalités différentes par nature :
O
O
O
représentant du personnel, versement transport,
formation continue, FNAL, taxe prévoyance … )
Non mise en place à tort
des représentants du
personnel ou du comité
d'entreprise, ou
renouvellement à tort
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
20
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Embauche de salari éééé La DUE est-elle
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Embauche de salari éééé
La DUE est-elle bien faite au plus tard le dernier
jour ouvrable précédant l'embauche (par courrier)
ou dans les instants précédant l'embauche (par
internet ou fax) ?
O
O
O
Contravention 5°
classe (1500 € ) +
pénalité 300 fois le
minimum garanti.
Voir infraction
travail dissimulé
Risque financier
(indemnisation du
préjudice du salarié,
remboursement des aides
publiques)
Les mentions spécifiques sont-elles bien
indiquées sur le registre unique du personnel
(CDD, apprenti, travailleur à temps partiel, type et
numéro d'ordre du titre autorisant les travailleurs
étrangers à travailler, "mis à disposition par un
groupement d'employeur")
O
O
O
Contravention
4ème classe
(750 € )
Le registre du personnel est-il bien mis à jour lors
de chaque embauche ?
O
O
O
Contravention
4ème classe
(750 € )
La visite médicale d'embauche est-elle bien faite
au plus tard avant la fin de la période d'essai ?
O
O
O
Contravention de
5ème classe
(1500 € )
Risque financier (si le
salarié invoque que la
maladie dont il est atteint
aurait pu être dépistée s'il
avait subi une visite
médicale)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Un contrat de travail est-il bien remis
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Un contrat de travail est-il bien remis ?
O
O
O
Risque financier
(requalification du CDD en CDI
; pour les CDI : indemnités
pour absence d'information ou
non respect des règles
conventionnelles)
Remet-on bien au salarié, à l'embauche, une
notice d'information sur les accords collectifs
applicables, ainsi qu'un livret sur les dispositifs
d’épargne salariale existant dans l'entreprise ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €)
Inopposabilité des accords
collectifs, risque d'indemnités
pour absence d'information et
absence de délivrance du livret
Lorsque l'entreprise rachète un fonds de
commerce avec des salariés, fait-elle bien la
déclaration préalable à l'inspecteur du travail ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) pour
chaque salarié
En cas d'embauche d'un salarié étranger, les
obligations sont-elles bien respectées ? (taxes
à verser à l'ANAEM, carte de résident ou carte
de séjour avec autorisation de travail, envoi par
lettre RAR auprès de l'administration pour
s'assurer de l'existence du titre autorisant
l’étranger à exercer une activité salariée en
France) ?
O
O
O
Délit (5 ans
emprisonnement et
15000 € d'amende
par salarié)
d'infraction à
l'interdiction
d'embauche ou de
conserver un étranger
non muni d'un titre.
Peine complémentaire :
interdiction d'exercer 5 ans,
exclusion des marchés publics
pendant 5 ans, confiscation de
biens. Indemnité forfaitaire
d'un mois de salaire à verser
au salarié
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
22
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Médecine du travail Les visites médicales
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Médecine du travail
Les visites médicales sont-elles bien organisées
avant l'embauche (et non avant la fin de la
période d'essai) pour certaines catégories de
salariés (travaux à risques spéciaux, travailleurs
handicapés, femmes enceintes, mères dans les 6
mois suivant leur accouchement et pendant la
durée de leur allaitement, travailleurs de moins de
18 ans)
O
O
O
Contravention de
5ème classe
(1500 €)
Risque financier (si le
salarié invoque que la
maladie dont il est atteint
aurait pu être dépistée s'il
avait subi une visite
médicale)
Les visites médicales sont-elles bien faites, avec
le délai prescrit (généralement 24 mois, voire 12
mois , et 6 pour certains salariés en travail de
nuit…)
O
O
O
Contravention de
5ème classe
(1500 €)
Risque financier (si le
salarié invoque que la
maladie dont il est atteint
aurait pu être dépistée s'il
avait subi une visite
médicale)
Les visites de reprise sont-elles bien faites ?
(après une absence pour cause de maladie
professionnelle, après un congés de maternité,
après une absence d'au moins 8 jours pour cause
d'accident du travail, après une absence d'au
moins 21 jours pour maladie, en cas d'absences
répétées pour raison de santé)
O
O
O
Contravention de
5ème classe
(1500 €)
Risque financier (si le
salarié invoque que la
maladie dont il est atteint
aurait pu être dépistée s'il
avait subi une visite
médicale)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
23
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Classification professionnelle Le choix de la
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Classification professionnelle
Le choix de la classification est-elle, pour chaque
salarié, conforme à la convention collective
(compte tenu des fonctions, diplômes,
expérience, examen…) ?
O
O
O
Risque financier (rappel
de cotisations cadres en
cas de requalification en
cadre, rappel de
rémunération sur 5 ans
)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
24
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Affichages, registres et déclarations obligatoires
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Affichages, registres et déclarations obligatoires
L'affichage obligatoire est-il bien respecté et
comporte-t-il toutes les mentions prévues ?
(coordonnées de l'inspection du travail, du
médecin du travail et services d'urgence, avis
d'existence des accords collectifs, dispositions
relatives à l’égalité entre les femmes et les
hommes, lutte contre les discriminations,
consignes d'incendie, interdiction de fumer)
O
O
O
Contraventions de
3ème (450 €) à
4ème catégorie (750
€) pour chaque point
manquant, et
souvent pour chacun
des salariés
concernés
L'affichage obligatoire lié à des circonstances
particulières est-il bien respecté ? (règlement
intèrieur, licenciement économique, repos, durée
du travail, congés payés, sous-traitance, CHSCT,
travail à domicile, éléctions professionnelles,
chantiers de bâtiment, participation)
O
O
O
Contravention de
3ème classe (450 €),
4ème classe (750 €)
ou 5ème classe
(1500 €), voire délit
pénal (CHSCT, 1 an
emprisonnement
et/ou 3750 €
d'amende)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
25
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Le registre unique du personnel, est-il bien
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Le registre unique du personnel, est-il bien
tenu au siège des établissements, comporte-
t-il bien les mentions obligatoires et les
mentions supplémentaires ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
Le registre des délégués du personnel est-il
bien tenu ?
O
O
O
Délit d'entrave à
l'exercice régulier
des fonctions de
délégués du
personnel (1 an
et/ou 3750 €)
Le document unique sur l’évaluation des
risques est-il bien tenu ?
O
O
O
Contravention 5ème
classe (1500 €)
Les autres registres spécifiques sont-ils bien
tenus (registre des lieux et chantiers
temporaires, registre des accidents du travail
bénins, registre des contrôles en matière
d'hygiène et de sécurité, registre des
exercices et essais d'incendies, registre de
repos hebdomadaire, registre des équipes de
travail par relais, registre des pourboires dans
les HCR, registre des agents artistiques)
O
O
O
Contravention de
4ème classe (750 €)
à 5ème classe (1500
€) parfois par salarié
concerné
Risque financier pour le
registre des accidents du
travail bénins
(remboursement à la CRAM
des dépenses effectuées par
elle à l'occasion de l'accident)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
26
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Information, déclarations et autorisations à
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Information, déclarations et autorisations à l'inspecteur du travail
Le double de l'horaire collectif est-il bien envoyé à
l'inspecteur du travail ? L'est-il bien également en
cas de modification de l'horaire collectif
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
L'autorisation de l'inspecteur du travail est-elle
bien demandée pour effectuer des heures
supplémentaires au-delà du contingent ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
Lorsque des salariés n'ont pas tous leur repos
collectif le dimanche, un exemplaire de l'affichage
prévu doit être préalablement envoyé à
l'inspecteur du travail
O
O
O
Contravention 5ème
classe (1500 €) par
salarié concerné
Le registre unique du personnel, est-il bien tenu
au siège des établissements, comporte-t-il bien
les mentions obligatoires et les mentions
supplémentaires ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
27
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes L'autorisation de l'inspecteur du travail
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
L'autorisation de l'inspecteur du travail est-elle
bien obtenue pour modifier ou rompre le
contrat de travail des salariés protégés
(représentants du personnel, membres du
CHSCT, conseillers prud'hommes salariés,
représentants des salariés en cas de RJ ou
LJ )
O
O
O
Délit d'entrave (1 an
d'emprisonnement
et/ou amende de
3750 €)
Nullité de la rupture.
Réintégration avec
indemnité compensatrice des
salaires perdus
Dans les entreprises de plus de 300 salariés,
le bilan social est-il bien établi et envoyé à
l'inspecteur du travail dans les délais
prescrits?
O
O
O
Délit (1 an
d'emprisonnement
et/ou amende de
3750 €)
Pour les chantiers occupant au moins 10
salariés pendant plus d'une semaine :
O
O
O
l'inspecteur du travail est-il bien avisé par
écrit?
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
28
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Déclarations à la CNIL Les déclarations
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Déclarations à la CNIL
Les déclarations simplifiées sont-elles bien faites
lorsqu'il y a traitement informatisé des points
suivants? gestion administrative du personnel
(élections professionnelles, dossiers professionnels,
annuaires internes), suivi et maintenance du parc
O
O
O
Responsabilité civile,
impossibilité de se prévaloir
des informations détenues
pour sanctionner le salarié
informatique, gestion des carrières et de la mobilité,
suivi des demandes de formation et des formations
suivies, mise en place de système de contrôle des
accès ou de la circulation dans l'entité (gestion des
horaires et des temps de présence, accès au
restaurant d'entreprise
)
Délit (5 ans
d'emprisonnement
et 300.000 €
d'amende pour les
personnes
physiques, le
quintuple pour les
personnes
morales). Autres
peines : interdiction
d'exercer,
exclusion des
marchés publics…
Les déclarations normales sont-elles bien faites
lorsqu'il y a traitement informatisé des points
suivants : traitement permettant un contrôle de
l'activité des salariés (vidéosurveillance, surveillance
des connexions internet ou de la messagerie
électronique, géo localisation), traitement des
recrutements (base de données de CV ou de
candidats), fichiers médicaux, fichiers détenus par le
CE pour la gestion des oeuvres sociales
O
O
O
Délit (5 ans
d'emprisonnement
et 300.000 €
d'amende pour les
personnes
physiques, le
quintuple pour les
Responsabilité civile,
impossibilité de se prévaloir
des informations détenues
pour sanctionner le salarié
personnes
morales). Autres
peines : interdiction
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
d'exercer,
exclusion des
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
marchés publics…
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Contrat de travail Un contrat écrit est-il
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Contrat de travail
Un contrat écrit est-il systématiquement établi pour
les CDD ? Comporte-t-il bien la durée hebdomadaire
ou mensuelle de travail, la répartition de la durée du
travail, les modalités de communication des heures
travaillées, les conditions de modification éventuelle
de la répartition de la durée du travail ?
O
O
O
Contravention 5ème
classe (1500 €) par
salarié concerné
pour chacun de ces
éléments
Requalification du CDD en
CDI
Pour les CDD, le motif est-il suffisamment défini et
correspond-il bien à ceux prévus par la loi ?
O
O
O
Délit (6 mois
d'emprisonnement
et/ou 3750 €)
Requalification du CDD en
CDI
Le contrat écrit est-il bien transmis au salarié au plus
tard dans les 2 jours suivant l'embauche ?
O
O
O
Délit (6 mois
d'emprisonnement
et/ou 3750 €)
Requalification du CDD en
CDI
Le non renouvellement d'un CDD à terme précis
repose-t-il, pour certains salariés protégés (victimes
d'accident du travail ou de maladie professionnelle,
salariées enceintes ou en congé de maternité ou
d'adoption) sur des motifs réels et sérieux étrangers
à l'état du salarié ? Pour les représentants du
personnel, le non renouvellement a-t-il été autorisé
par l'inspecteur du travail ?
O
O
O
Délit (6 mois
d'emprisonnement
et/ou 3750 €)
Requalification du CDD en
CDI, indemnité de
requalification qui ne peut
être inférieure à 1 mois de
salaire, licenciement
irrégulier et injustifié
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Les règles de succession de CDD sont-elles
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Les règles de succession de CDD sont-elles
bien respectées ? (délai de carence du 1/3 de
O
O
O
la durée du contrat pour les CDD d'au moins
Délit (6 mois
d'emprisonnement
et/ou 3750 €)
14 jours pour le même poste de travail)
Requalification du CDD en
CDI, indemnité de
requalification qui ne peut
être inférieure à 1 mois de
salaire, licenciement irrégulier
et injustifié
Les CDD ne sont-ils bien jamais utilisés dans
les cas interdits par la loi (remplacement de
salarié en grève, travaux dangereux, CDD de
plus de 3 mois dans le délais de 6 mois après
un licenciement économique)
O
O
O
Délit (6 mois
d'emprisonnement
et/ou 3750 €)
Y a-t-il toujours bien l'établissement d'un
O
O
O
contrat écrit pour les intérimaires, dans les 2
jours suivants la mise à disposition ? Ce
contrat mentionne-t-il bien le montant de la
rémunération, avec ses différentes
composantes de manière détaillée ?
Délit (6 mois
d'emprisonnement
et/ou 3750 €)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
31
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Fiche de paie et rémunération Les fiches
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Fiche de paie et rémunération
Les fiches de paie sont-elles établies par une personne
compétente (personnel interne formé et compétent,
expert comptable…) ?
O
O
O
Risque financier et comptes
annuels erronés
Les règles de périodicité de la paie (1 fois par mois,
voire 2 pour les travailleurs à domicile, les travailleurs
saisonniers, les travailleurs intermittents) et du mode de
paiement (par chèque ou virement au-delà de 1500 €)
sont-elles respectées ?
O
O
O
Contravention 3ème
classe (450 €)
La convention collective est-elle bien respectée
(classification des emplois et coefficients, salaires
minima, primes, taux des heures supplémentaires,
contingent, taux des heures complémentaires,
rémunération des périodes de suspension du contrat de
travail, mutuelle et prévoyance) ?
O
O
O
Risque financier
(prud'hommes)
Le bulletin de paie comporte-t-il bien toutes les
mentions obligatoires (voir article R.3243-1 du code du
travail) ? Ne comporte-t-il bien pas de mention interdite
(exercice du droit de grève ou activité de représentation
du salarié) ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
32
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes La rémunération des dirigeants correspond-elle aux
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
La rémunération des dirigeants correspond-elle
aux PV de CA / AG ? Leurs rémunérations ne
sont-elles pas excessives ?
O
O
O
Risque social (redressement
URSSAF) et fiscal
Les réductions Fillon sont-elles correctement
calculées ?
O
O
O
Risque financier (redressement
URSSAF)
Le traitement des heures supplémentaires est-il
fait correctement ?
O
O
O
Risque financier (redressement
URSSAF)
Les charges sociales sont-elles bien toutes prises
en compte pour la base et le taux correct ?
O
O
O
Risque financier (redressement
URSSAF et des autres
organismes sociaux,
dommages et intérêts)
Pour les cas particuliers (contrat d'apprentissage,
professionnalisation, CUI…) les charges sociales
sont-elles bien toutes prises en compte pour la
base et le taux correct
O
O
O
Risque financier (redressement
URSSAF et des autres
organismes sociaux,
dommages et intérêts)
En cas d'application de forfait social (formateurs
occasionnels, éducation jeunesse populaire…),
les critères d'applications sont-ils respectés ?
O
O
O
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
Risque financier (redressement
URSSAF et des autres
organismes sociaux)
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Existe-t-il des exonérations particulières (ZFU,
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Existe-t-il des exonérations particulières
(ZFU, ZRR, ZRU, pôle de compétitivité, JEI,
entreprise d'insertion…) ? Les conditions
sont-elles bien remplies ? L'entité les
applique-t-elle correctement ?
O
O
O
Risque financier
(redressement URSSAF et
des autres organismes
sociaux)
Les régimes de prévoyances
complémentaires respectent-ils bien les
conditions pour être exonérés de charges
sociales ? Les plafonds de déduction (tant
social que fiscal) sont-ils bien respectés ?
O
O
O
Risque financier
(redressement URSSAF et
des autres organismes
sociaux, dommages et
intérêts)
Les avantages en nature sont-ils bien traités
(nourriture, véhicule, logement…) ?
O
O
O
Risque financier
(redressement URSSAF et
des autres organismes
sociaux)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
34
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Exécution du contrat de travail Les règles
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Exécution du contrat de travail
Les règles d'indemnisation du salarié malade
sont-elles conformes à l'indemnité légale (maintien
de salaire sous condition de 90% durant 30 jours
puis 2/3 durant 30 jours, délai de carence de 3
jours) ou conventionnelle (voir les conditions et
modalités, attention à l'éventuelle subrogation) ?
O
O
O
Risque financier
En cas d'accident du travail, l'employeur informe-t-
il bien dans les 48 heures de l'accident la CRAM ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €)
Risque financier
(remboursement à la
CPAM des dépenses
faites à l'occasion de
l'accident du travail)
Les règles d'indemnisation du salarié en accident
du travail ou maladie professionnelle sont-elles
conformes à l'indemnité légale (maintien de salaire
sous conditions de 90% durant 30 jours puis 2/3
durant 30 jours, pas de délai de carence) ou
conventionnelle (voir les conditions et modalités,
attention à l'éventuelle subrogation) ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
35
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes N'y a-t-il pas de licenciement (sauf pour
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
N'y a-t-il pas de licenciement (sauf pour faute
grave) des salariées ayant informé de leur
état de grossesse (y compris dans les 15
jours suivant la notification du licenciement),
durant le congé de maternité et les 4
semaines suivantes ?
O
O
O
Risque financier (nullité du
licenciement)
Les règles relatives aux congés payés sont-
elles bien respectées (organisation des
départs en congés, notion de travail effectif
pour les congés, prise des congés,
fractionnement, décompte, indemnisation,
particularités conventionnelles) ?
O
O
O
Risque financier (rappel de
salaire), comptes erronés
(calcul de la provision pour
congés payés)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
36
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Formation professionnelle continue Les
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Formation professionnelle continue
Les représentants du personnel (CE ou DP) sont-
ils bien consultés sur la politique de formation de
l'entité ?
O
O
O
Risque financier
(Majoration de 50% de la
contribution légale de
formation)
Les encours de DIF sont-ils bien suivis par l'entité
(droits acquis, utilisation des droits) ?
Le DIF est-il mentionné sur le solde de tout
compte?
O
O
O
Comptes annuels
(Engagement hors bilan
mal évalué ou non évalué)
Possibilité de prud’homme
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
37
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Durée du travail Les durées maximales de
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Durée du travail
Les durées maximales de travail sont-elles bien
respectées (10 h par jour, 48 h hebdomadaire, 44 h
hebdomadaire sur une période de 12 semaines, sauf
disposition conventionnelle dérogatoire) ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €)
Les règles relatives au repos quotidien (11 h
consécutives) et au repos hebdomadaire (interdiction
de travailler plus de 6 jours par semaine, repos de 35
h consécutives) sont-elles bien respectées ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) et
5ème classe (1500
€)
Les règles relatives au travail du dimanche sont-elles
bien respectées (principe du repos hebdomadaire,
sous réserve des dérogations permanentes propres à
certains secteurs, conventionnelles ou temporaires
des articles R.3132-6 à 25 du Code du travail) ?
O
O
O
Contravention 5ème
classe (1500 €)
En cas de travail de nuit, y a-t-il bien des dispositions
spécifiques prises par accord collectif ou à défaut
autorisation de l'inspecteur du travail ? Y a-t-il bien des
contreparties en repos en plus des éventuelles
contreparties financières prévues par les accords
collectifs ?
O
O
O
Contravention 5ème
classe (1500 €)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
38
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Pour les jeunes de moins de 18
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Pour les jeunes de moins de 18 ans (y
compris les apprentis), les règles de durée
maximale quotidienne (8 h) et hebdomadaire
(35 h, avec 5 heures supplémentaires si
autorisation de l'inspecteur du travail et avis
conforme du médecin du travail) sont-elles
bien respectées ? Idem pour les pauses (30
minutes après 4,5 h de travail), le repos
quotidien (12 h) et le repos hebdomadaire (2
jours, sauf dérogations) ? Les règles
d'interdiction du travail du dimanche, des
jours fériés et du travail de nuit sont-elles bien
respectées (sauf quelques secteurs visés à
l'article R.3164-1, 2 et 4) ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) à
5ème classe (1500
€)
En cas d'astreinte, une compensation
financière ou sous forme de repos est-elle
bien accordée ? Est-il bien remis au salarié
en fin de mois un document récapitulant le
nombre d'heures d'astreinte et la
compensation correspondante ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
39
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes En cas d'heures supplémentaires dans la limite
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
En cas d'heures supplémentaires dans la limite
du contingent, le CE (ou DP) est-il bien informé ?
Au delà, le CE (ou DP) donne-t-il bien son avis ?
Le taux de majoration est-il bien de 25% (taux
plancher de 10% en cas d'accord de branche
étendu) pour les 8 premières heures et 50% au-
delà ? Les contingents d'heures
supplémentaires sont-ils bien suivis ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €)
En cas de recours à des forfaits (hebdomadaires
ou mensuels en heures, annuels en heures,
annuels en jours, tous horaires), les conditions
d'applications sont-elles bien respectées (voir
articles R.3121-38 à 48 du Code du travail) ?
O
O
O
Risque financier (paiement en
heures supplémentaires au-delà
de 35 h par semaine)
En cas d'horaire collectif, les règles d'affichages
(en cas de travail par cycle ou modulation) sont-
elles bien respectées ? Les annexes au bulletin
de paie sont-elles bien faites (pour les heures de
repos compensateur, de RTT, d'astreinte) ?
O
O
O
Contravention 3ème et
4ème classe (750 €)
En cas d'horaire non collectif, les documents
permettant de comptabiliser la durée du travail et
récapitulant le nombre d'heures d'astreinte sont-
ils bien tenus ?
O
O
O
Contravention 3ème et
4ème classe (750 €)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
40
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Rupture du contrat de travail Les procédures
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Rupture du contrat de travail
Les procédures de licenciements, de rupture
conventionnelle et les transactions sont-elles
gérées par des personnes compétentes (avocat
en droit social, expert comptable, personne en
interne qualifiée et compétente ?)
O
O
O
Risque financier
(prud'hommes avec
indemnités,
remboursement des
allocations de chômage)
Le traitement des charges sociales et de la
CSG/CRDS est-il fait correctement selon les cas
(départ à la retraite, mise à la retraite,
licenciement, rupture conventionnelle?
transaction…)
O
O
O
Risque financier
(redressement Urssaf)
Y a-t-il bien déclaration annuelle à l'Urssaf des
salariés partis en préretraite, placés en cessation
anticipée d'activité, mis à la retraite, licenciés
après 60 ans ?
O
O
O
Pénalité égale à 600 fois
le taux horaire du SMIC
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
41
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes En cas de mise à la retraite,
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
En cas de mise à la retraite, la contribution de
50% de l'indemnité est-il bien versée à
l'Urssaf ?
O
O
O
Risque financier
(redressement), comptes
annuels erronés
Les indemnités de précarité sont-elles bien
faites pour les CDD ? Sont-elles bien
provisionnées à la clôture ?
O
O
O
Contravention 4ème
classe (750 €) par
salarié concerné
Risque financier (réparation
préjudice salarié), comptes
annuels erronés
Les documents de fin de contrat sont-ils bien
établis (certificat de travail, attestation pole
emploi, dernier bulletin de paie, livret
d'épargne salariale, solde de tout compte) ?
O
O
O
Contravention de
3ème à 5ème classe
(1500 €)
Risque financier
(prud'hommes)
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
42
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Représentation du personnel L'entité
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Représentation du personnel
L'entité dispose-t-elle des compétences pour
gérer les obligations sociales ?
O
O
O
Délit d'entrave
Les institutions représentatives sont-elles bien en
place en fonction des seuils d'effectifs ? Le
nombre de représentant du personnel (DP, CE)
correspond-il bien à l'effectif ?
O
O
O
Délit d'entrave
Les moyens, réunions, attributions et documents
à remettre, registres sont-ils bien respectés pour
les DP, DS, CE, CHSCT ?
O
O
O
Délit d'entrave
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
43
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans les comptes Autres travaux d’analyse : • Grille de
Evaluation du risque d’anomalies significatives dans
les comptes
Autres travaux d’analyse :
• Grille de séparation des fonctions
• Flow charts…
Identifier les points forts et les points faibles
Analyse de la séparation des fonctions de la procédure paie. En
particulier, les procédures permettent-elles d’éviter :
• Création de salarié fictif
• Etablissement d’une paie à un salarié parti
• Attribution d’une prime indue
• Augmentation de salaire sans autorisation de la direction
• Saisie d’un faux RIB
• Emission d’un double paiement
• Détournement de règlements aux organismes sociaux
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
44
Audit du cycle social Tests de procédures, contrôle de substances, contrôle des comptes annuels et
Audit du cycle social
Tests de procédures, contrôle de substances,
contrôle des comptes annuels et de l’annexe
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
45
Tests de procédures, contrôle de substances Tests de procédures: • Objectif : s’assurer de l’efficacité
Tests de procédures, contrôle de substances
Tests de procédures:
• Objectif : s’assurer de l’efficacité des contrôles conçus et mis en
œuvre par l’entité, voir questionnaires sur l’évaluation du risque
d’ anomalies significatives
dans les comptes
Contrôle de substances:
• utilisation de logiciel d’audit
• contrôles du fichier des données permanentes
• contrôles du fichier des données variables
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
46
Contrôle des comptes annuels Examen analytique Fait / Non / NA Commentaires Expliquer les variations
Contrôle des comptes annuels
Examen analytique
Fait / Non
/ NA
Commentaires
Expliquer les variations par rapport à l'exercice précédent
Contrôle des soldes de fin d'exercice
Justifier le compte "avances et acomptes au personnel". Vérifier la
présence du "bon à payer" inscrit manuellement
Justifier les comptes "rémunérations dues" et "autres dettes au
personnel". Vérifier l'apurement sur N+1
En cas d'éléments de salaire pris en compte le mois suivant (heures
réelles traitées en M+1 par exemple, salaires des commerciaux
traités en M+1 sur la base du chiffre d'affaires M), s'assurer qu'ils
sont bien provisionnés
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
47
Contrôle des comptes annuels S'assurer que les primes à payer sont bien provisionnées en examinant
Contrôle des comptes annuels
S'assurer que les primes à payer sont bien provisionnées en
examinant les fiches de paie N+1, les contrats de travail,
la conventions collective
S'assurer que les RTT restant à prendre sont correctement
comptabilisées
S'assurer que les "comptes épargne temps" sont
correctement provisionnés
Vérifier le calcul de la provision pour congé payé et du taux
de charges sociales sur congés payés
Justifier les comptes "organismes sociaux" avec les derniers
bordereaux. En cas de retard de paiement, vérifier les
provisions pour intérêt de retard
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
48
Contrôle des comptes annuels Charges de personnel (salaires et autres rémunérations) Rapprochement salaires bruts -
Contrôle des comptes annuels
Charges de personnel (salaires et autres rémunérations)
Rapprochement salaires bruts - DADS - journal de paie
Vérification du calcul et du mode de comptabilisation des
avantages en nature
Vérifier la correcte comptabilisation des indemnités journalières
(schéma comptable, séparation des exercices…)
Vérifier le correct traitement comptable et social des ruptures de
contrat (licenciements, ruptures conventionnelles, départ en
retraite, mise à la retraite, primes de précarité…). Bien
obtenir les éléments et les analyser
Vérifier que les rémunérations des dirigeants correspondent aux
PV de conseil / assemblée
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
49
Contrôle des comptes annuels Charges de personnel (charges sociales) Cohérence des charges sociales (bases, taux,
Contrôle des comptes annuels
Charges de personnel (charges sociales)
Cohérence des charges sociales (bases, taux, calcul, montant)
et examen des variations
Contrôle de l'exhaustivité des charges sociales
Vérifier les charges sociales obligatoires et facultatives du
dirigeant (régime TNS)
Vérifier le correct traitement comptable et social des
PEE/PERCO…(plafonds, abondement, CSG/CRDS…)
Vérifier le correct traitement comptable, fiscal et social des
articles 82 et 83
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
50
Contrôle des comptes annuels Vérifier le correct traitement comptable et social des mutuelles En cas
Contrôle des comptes annuels
Vérifier le correct traitement comptable et social des
mutuelles
En cas de contrôle URSSAF, vérifier le correct traitement
comptable de l'éventuel redressement. S'assurer de la
provision éventuelle à comptabiliser.
Charges de personnel (charges fiscales)
Cohérence des charges fiscales assises sur les salaires
(bases, taux, calcul, montant) et examen des variations
Contrôle de l'exhaustivité des charges fiscales assises sur
les salaires
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
51
Contrôle des comptes annuels Charges de personnel (autres charges) Justifier le compte "stagiaire" et vérifier
Contrôle des comptes annuels
Charges de personnel (autres charges)
Justifier le compte "stagiaire" et vérifier le respect des
conditions d'exonération aux charges sociales
Vérification de la comptabilisation de la participation au titre de
l'exercice précédent (soldes, comptes bloqués…)
Vérification du calcul de la participation au titre de l'exercice
Vérification du calcul de l'intéressement au titre de l'exercice
Vérification de l'existence et de la cohérence de la médecine du
travail
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
52
Contrôle des comptes annuels Justification du compte des titres restaurants Justification de la subvention obligatoire
Contrôle des comptes annuels
Justification du compte des titres restaurants
Justification de la subvention obligatoire versée au CE (ou
œuvres sociales selon convention collective)
Contrôler par sondage des remboursements de frais au
salarié (pièce justificative, application correcte du barème
kilométrique…)
Charges de personnel (produits)
Justifier les comptes de transfert de charge relatifs au
personnel
Justifier le compte des aides à l'emploi. Vérifier les produits
à recevoir à la clôture (ou les montants à restituer)
Justifier le compte des aides au chômage partiel. Vérifier les
produits à recevoir à la clôture
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
53
Contrôle des comptes annuels Restructuration Les plans de restructuration sont-ils correctement traités sur le plan
Contrôle des comptes annuels
Restructuration
Les plans de restructuration sont-ils correctement traités sur le plan
comptable, fiscal et social (plans réalisés, plan en cours…) ?
Provisions relatives au cycle social
Vérifier la correcte comptabilisation des primes de précarité CDD
Circulariser les avocats sur les contentieux en cours
S'assurer que les contentieux en cours font l'objet d'une provision
correctement évaluée
S'assurer que les provisions retraite (et charges sociales) sont
correctement évaluées et comptabilisées
S'assurer des éventuels contentieux avec les organismes sociaux
et que leur provision est correctement évaluée
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
54
Contrôle de l’annexe Annexe comptable Vérifier que les informations sur le DIF sont bien indiquées
Contrôle de l’annexe
Annexe comptable
Vérifier que les informations sur le DIF sont bien indiquées et
sont correctement évaluées
Vérifier les informations sur les engagements en matière de
retraite / provision retraite, et autres
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
55
Audit du cycle social Travaux de fin de mission UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre
Audit du cycle social
Travaux de fin de mission
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
56
Travaux de fin de mission Contrôle de cohérence avec les comptes annuels Contrôle de l’annexe
Travaux de fin de mission
Contrôle de cohérence avec les comptes annuels
Contrôle de l’annexe
Evénements postérieurs :
-lien direct et prépondérant avec une situation liée avant la clôture : ajustement des comptes
annuels, mention dans l’annexe,
-pas de lien direct et prépondérant avec une situation née avant la clôture
mais incidence significative sur le patrimoine ou la situation financière :
information dans l’annexe.
Contrôle du rapport de gestion :
-article L.225-102, al.3 du Code de Commerce dans les sociétés cotées et leurs filiales
mention des engagements de toutes natures, pris par la société au bénéfice de ses
mandataires sociaux, correspondant à des éléments de rémunération, des indemnités ou
des avantages dus ou susceptibles d’être dus de la prise, de la cessation ou du changement
de ces fonctions ou postérieurement à celles-ci.
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
57
Vérifications et informations spécifiques : -conventions réglementées -si 300 salariés, le bilan social, document
Vérifications et informations spécifiques :
-conventions réglementées
-si 300 salariés, le bilan social, document adressé aux actionnaires à l’occasion de l’AG
-montant global des rémunérations versées aux personnes les mieux rémunérées
Autres contrôles liés au social
- plan épargne d’entreprise
- Participation : contrôle et attestation
- intéressement
- La rémunération des dirigeants de l’association
UNIVERSITE D’ÉTÉ – du 3 septembre 2010
Le cycle social : quelles diligences appliquer ?
58