Vous êtes sur la page 1sur 28
Descente des supporters à l’entraînement d’hier Yachir échappe au lynchage Djallit : «Si c’est moi
Descente des supporters
à l’entraînement d’hier
Yachir échappe
au lynchage
Djallit : «Si c’est moi
le problème, je resterai
sur le banc»
«On ne veut plus te
voir au Mouloudia !»
●● Tous les joueurs insultés,
sauf Aksas et Zeghdane
MARDI 12 NOVEMBRE 2013
www.lebuteur.com
USMA
Zeghdoud : «Tout
pour apporter
un plus à l’équipe
première»
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2462 PRIX 20 DA
Kadir prévient
«Si on répond aux provocations
des Burkinabés, on est morts»
«Désolé pour Pitroipa, c’est
nous qui irons au Mondial»
Tête-à-tête
Soudani
Halilhodzic-Mandi
«J’accuse un
coup de fatigue,
mais le 19, je
serai au top de
ma forme»
JSK
Saâdi conforte le
choix de Hannachi
«Avec Zabiaa, la
JSK a mis la main
sur un grand
attaquant»
«Lui et Ebossé
feront des
merveilles»
USMH
CRB
Laïb : «On participera à
la Ligue des champions»
Hanifi : «Faux, je n’ai pas demandé
ma lettre de libération !»
MCA
02
02

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

www.lebuteur.com sur coup Équipe nationale Coup
www.lebuteur.com
sur coup Équipe nationale
Coup
2013 www.lebuteur.com sur coup Équipe nationale Coup Les derniers joueurs sont arrivés hier Les Verts au
2013 www.lebuteur.com sur coup Équipe nationale Coup Les derniers joueurs sont arrivés hier Les Verts au
2013 www.lebuteur.com sur coup Équipe nationale Coup Les derniers joueurs sont arrivés hier Les Verts au
Les derniers joueurs sont arrivés hier
Les derniers joueurs sont arrivés hier

Les Verts au complet à Sidi Moussa

Ç a y est, les choses sérieuses peuvent commencer pour le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui dispose enfin de l’ensemble de son effectif pour ce stage préparatif au

mach retour crucial face au Burkina Faso, prévu dans une semaine pile. Après l’arrivée d’un premier convoi de joueurs samedi soir emmené par le capitaine Bougherra et un autre dimanche, voilà donc que le groupe s’est complété hier avec l’arrivée des six derniers qui manquaient à l’appel. Ces joueurs-là ont, pour rappel, été autorisés par le staff tech- nique à venir lundi en raison des matchs qu’ils devaient disputer durant la journée de dimanche avec leurs clubs respectifs. Rappe- lons que Vahid Halilhodzic dispose d’un ef- fectif de 26 joueurs, et aucun d’entres eux ne se plaint d’une quelconque blessure.

Soudani arrive en premier, suivi de Medjani Le premier joueur à débarquer hier à l’aéro- port Houari- Boumediène était le sociétaire du Dinamo Zagreb, Hilal Soudani. Il arrivé

vers 12h10, en provenance de la capitale éco- nomique de l’Allemagne, Francfort, où il avait fait escale. Très décontracté et souriant comme à son habitude, l’ancien Chélifien était très à l’aise avec les journalistes et a répondu à toutes leurs questions. Quelques minutes plus tard, plus exactement à 12h30, c’était au tour du pensionnaire de l’Olympiakos, Carl Med- jani d’arriver en provenance de Paris.

Ghilas et Feghouli sont venus ensemble de Madrid Aux environ de 13h20, deux nouveaux joueurs ont débarqué. Il s’agit du joueur du FC Valence, Sofiane Feghouli, ainsi que celui du FC Porto, Nabil Ghilas. Ces deux éléments sont restés très discrets et n’ont pas voulu du tout s’exprimer aux représentants des médias. Soulignons qu’ils sont venus ensemble à bord d’un vol de la compagnie aérienne espagnole Iberia en provenance de Madrid.

Mesbah a raté son vol et est venu finalement hier Dans notre édition d’hier, nous avions rap-

porté que Djamel Mesbah devait arriver à Alger le dimanche tard dans la soirée. Finale- ment, le joueur a raté son vol et a du coup at- tendu un autre vol de Rome pour effectuer son voyage. Le sociétaire de Parme est arrivé donc hier à 15h15 et a rallié directement en- suite le Centre technique de Sidi Moussa.

Ghoulam et Djabou, les derniers à débarquer à Sidi-Moussa 45 minutes après Djamel Mesbah, c’était au tour de son concurrent direct au poste de la- téral gauche, Faouzi Ghoulam, d’arriver à des- tination. Le Stéphanois qui avait joué la veille un chaud derby face à l’OL est venu en prove- nance de Lyon. Le dernier joueur à compléter le groupe a été Abdelmoumen Djabou, qui s’est présenté, quant à lui, vers 16h15. Les deux joueurs ont été emmenés rapidement à Sidi Moussa, afin de ne pas rater la séance d’entraînement, qui devait débuter à 17h.

S. F.

SoudaniSoudaniSoudaniSoudaniSoudani SoudaniSoudani

S o u d a n i S o u d a n i «Si le

«Si le Burkina est plus fort à l’extérieur, l’Algérie est irrésistible à domicile»

Le compte à rebours pour ce match décisif face au Bur- kina Faso est enclenché. Vous allez entrer en stage aujourd’hui pour préparer ce match qui s’annonce déli- cat, non ? Oui, les choses sérieuses ont commencé avec le début du stage notamment et cette pression qui monte cres- cendo. Comment voyez-vous ce match face aux Etalons ? Ce sera difficile, on en a conscience. On doit absolu- ment marquer et l’emporter pour espérer décrocher notre billet qualificatif. Nous les joueurs allons tout faire pour réaliser notre objectif. On compte sur l’appui de nos

supporters pour faire la diffé- rence. Beaucoup s’accordent à dire que ce match sera celui des joueurs. Etes-vous d’accord

?

Oui, bien sûr. On sait ce qui nous reste à faire, ne vous in- quiétez pas ! On jouera à do- micile et devant nos supporters et cela nous ap- portera beaucoup de motiva- tion. On a 80% de chances de se qualifier, mais il faut toutefois res- ter prudents et concentrés tout au long des 90’.

Des appréhensions par rapport à l’arbitrage, sachant que lors du match aller, l’équipe avait été vic- time justement d’erreurs de l’arbi- tre ? Non, pas du tout. On ne se focalise

de l’arbi- tre ? Non, pas du tout. On ne se focalise pas sur l’arbitrage ni

pas sur l’arbitrage ni sur autre chose. Notre préoccupation est d’être prêts le jour du match et faire notre devoir du mieux possible. Néanmoins, nous espérons que l’ar- bitre ne commettra pas d’erreurs à Blida. Vous commencez à ressentir la pression monter ? Pas encore, même si on sait bien

que ce n’est pas un match comme les autres. C’est une partie décisive pour la qualification au Mondial et tous les joueurs en sont conscients. Ce qui est certain, c’est qu’on don- nera tout sur le terrain. Hier, vous n’avez pas joué avec votre équipe, le Dinamo Zagreb. Pourquoi ? J’étais juste un peu fatigué. J’ai joué 5 matchs en deux semaines. Physi- quement, j’accuse un petit peu le coup, mais rien de grave néan- moins. Qu’en est-il de votre blessure au bassin que vous avez contractée récemment ? Elle fait désormais partie du passé. J’avais contracté cette blessure au bassin et une autre à la cheville. El Hamdoulillah, je me suis bien remis et désormais, je suis prêt à jouer. Donc prêt à 100% à jouer ? Oui, il reste encore huit jours pour le match et d’ici là, j’aurai bien ré- cupéré de ma fatigue. Ne vous in- quiétez pas, je serai bien d’attaque, inch’Allah.

Le Burkina Faso est une équipe coriace à l’extérieur. Cela ne vous fait-il pas peur ? Ils sont forts à l’extérieur, mais nous sommes irrésistibles à domi- cile. Un appel aux supporters ? Nos supporters, on les connaît bien et on sait qu’ils seront nombreux au stade le jour du match. Nous comptons sur leur soutien et inch’Allah, on leur offrira une qua- lification historique au Mondial Entretien réalisé par Saïd Fellak

Mesbah

«J’ai discuté avec Donadoni de ma situation, mais sans que cela ne change quelque chose»

ma situation, mais sans que cela ne change quelque chose» Les choses sérieuses commencent pour vous

Les choses sérieuses commencent pour vous à l’approche du match face au Burkina Faso. Vous allez entamer le stage aujourd’hui. Un premier commentaire ? Ça fait un mois qu’on attend ça par rapport à ce qu’on fait au match aller. C’est clair qu’à présent, on entre dans le stage, la dernière ligne droite et on doit bien se préparer pour ce rendez-vous ca- pital. Comment voyez-vous ce match retour ? Ça va être un match très très compliqué face à un adversaire qui ne se laissera pas faire. Néan- moins, on est en pleine confiance et Inch’Allah, on parviendra à arracher notre qualification. Et tactiquement. Quelles est la meilleure op- tion à adopter pour l’EN selon-vous ? On va discuter de ça durant cette semaine de stage avec le sélectionneur national. On est dans l’obligation de gagner, sans prendre de buts et cela va être délicat. Au match aller, on a montré qu’on avait largement les moyens de battre cette équipe du Burkina. A nous de bien se préparer pour être bien prêts le jour J. Selon les spécialistes, cette équipe du Burkina Faso joue mieux à l’extérieur qu’à domicile. Avez-vous des appréhensions particulières ? C’est clair que lors de la CAN, cette équipe a montré qu’elle était bonne à l’extérieur, mais maintenant, on pense surtout à nous, et on ne se focalise pas sur l’adversaire. On doit faire en sorte de tout faire pour sortir vainqueurs de ce match et se qualifier, car c’est très important pour cette génération d’aller au Mondial. La pression commence à montrer ? Oui, c’est clair. On s’attend à un match à haute pression et avec une forte tension, mais bon, on est sereins, on connaît nos qualités et on sait qu’on a une bonne équipe. On se concentre sur nous et Inch’Allah on rendra heureux tout le monde. Les clefs de ce match, selon vous ? Ça sera un match très serré, et l’important sera de ne pas prendre de buts. Je crois que nos atta- quants en marqueront et à nous de faire le reste derrière. Sur le plan personnel, comment vous sentez- vous physiquement ? Certes, je ne joue pas trop, mais El Hamdoulilah, je me sens très bien physiquement et le match que j’ai joué récemment avec Parme m’a beau- coup aidé. J’ai encore une semaine devant moi pour préparer ce match et comptez sur moi que mardi prochain, je serai en forme et bien prêt à tenir ma place. Justement, malgré votre excellent match face au Genoa, vous avez été remis sur le banc la journée suivante de championnat. Une situa- tion compliquée à gérer pour vous, n’est-ce pas ? Oui, je ne vous cache pas, je m’attendais à jouer la journée suivante, sachant que j’ai livré un très bon match face à Genoa. Après, c’est des déci- sions du coach et j’accepte. Avez-vous discuté avec lui sur cette situation ? Oui, on en a parlé. Et que vous a-t-il dit ? Rien de très spécial. Juste que je devais continuer

à travailler. Entretien réalisé par Saïd F.

www.lebuteur.com Équipe nationale Coup franc N° 2462 Mardi 12 novembre 2013 03 Halilhodzic a discuté
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup franc
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup franc

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

03
03

Halilhodzic a discuté avec Mandi dimanche soir

2013 03 Halilhodzic a discuté avec Mandi dimanche soir C omme il est de tradition pour

C omme il est de tradition pour tout nouveau joueur sé-

lectionné chez les Verts, le sélectionneur Vahid Halilhodzic a rencontré en aparté, dimanche soir après le dîner, le nouveau venu parmi le groupe, Aïssa Mandi. C’était la première fois que les deux hommes discu-

taient ainsi puisque le coach national n’était ja- mais allé superviser per- sonnellement le défenseur du Stade de Reims, ayant toujours confié cette mission à son adjoint, Nordine Kourichi.

Le joueur a affirmé son attachement inconditionnel à l’Algérie

Mandi a profité de cette

occasion pour affirmer son attachement incon- ditionnel à l’Algérie et sa volonté de défendre les couleurs nationales. Il a nié toute velléité de sa part de marchander sa venue chez les frères, ar- guant qu’il y a eu juste un contretemps en ma- tière de timing. Il a as- suré sa disponibilité à accomplir les tâches qui lui seront dévolues, dans le cas où Halilhodzic dé- cidait de compter sur lui.

Le coach lui a présenté le règlement intérieur et a insisté sur la discipline

De son côté, le sélection- neur a félicité Mandi pour ses bonnes statis- tiques avec Reims et l’a assuré qu’il comptera forcément sur lui pour renforcer les perfor- mances de la sé- lection nationale. Par ailleurs, il lui

a fait pren- dre connais- sance du règlement intérieur, réi- térant son at- tachement à la discipline de

groupe et individuelle, au respect des valeurs de l’équipe et à l’implication de chaque joueur dans l’accomplissement des objectifs assignés à la sé- lection.

Mandi a paru plus à l’aise après la discussion

Cette rencontre a eu le mérite de mettre Aïssa Mandi encore plus à l’aise. Arrivé dimanche après-midi à Sidi Moussa, il paraissait assez intimidé et il était plutôt effacé durant les premières heures. Ce n’est qu’après sa discus- sion avec le coach natio- nal qu’il a trouvé la sérénité, puisqu’il a été convaincu de la confiance de l’entraîneur et a été bien accueilli par les joueurs.

M. T.

Réunion avec tout le groupe hier soir Le sélectionneur national, Vahid Halilhdozic, a profité de
Réunion avec
tout le groupe
hier soir
Le sélectionneur national, Vahid
Halilhdozic, a profité de la présence,
hier soir, de l’ensemble des joueurs
convoqués pour tenir une réunion
avec eux. C’était l’occasion de
leur exposer le pro-
gramme du stage.

Djabou : «On est conscients de ce qui nous attend»

Abdelmoumen Djabou, le dernier Fennec à être arrivé à Alger, hier en fin d’après-midi, a accepté de nous livrer ses impressions sur ce match barrage face au Burkina Faso. Ce dernier, très sollicité pas les fans des Verts présents à l’aéroport, a quitté la salle d’embarquement sous les youyous.

a quitté la salle d’embarquement sous les youyous. T out d’abord, êtes-vous prêt pour ce match

Tout d’abord, êtes-vous prêt pour

ce match face au Burkina Faso ?

Bien sûr qu’on est prêts, vu l’im- portance de ce match. Inch’Allah, on fera plaisir au peuple algérien.

A cause de l’arbitrage, l’Algérie a

perdu la manche aller, ne crai- gnez-vous pas que cela puisse se reproduire au retour ? Que voulez-vous que je vous dise ? En Afrique, c’est toujours comme ça. Maintenant, on ne doit pas se focaliser sur l’arbitre, on doit les battre sur le terrain. Comment vous sentez-vous phy- siquement ? J’ai joué 3 matchs, avant de venir en Algérie. Donc tout va bien, il n’y a pas de souci. Il paraît que vous avez renouvelé votre contrat avec le Club Afri- cainaujourd’hui Effectivement, j’ai renouvelé mon contrat ce matin, avant de prendre l’avion sur Alger. Autrement dit, vous ne comptez pas jouer en Europe ? Si une bonne offre se présente à moi, pourquoi pas ? Je me suis en- tendu avec le président sur ce point et il n’y aura aucun problème inch’Allah. On comprend par là que vous êtes à l’aise dans votre clubHamdoullah, je suis très à l’aise au Club Africain où rien ne me manque.

Qu’avez-vous à dire aux suppor-

ters qui attendent ce match avec impatience ? Je leur dis qu’on fera tout notre possible pour arracher une vic-

toire. On a besoin de leurs encou- ragements et ensemble, on arrachera la qualif ’. Le match barrage de 2010, vous l’avez suivi à la télévision, alors que vous faites partie du du

groupe de 2013 ; que ressentez- vous ? Exact, le match d’Oum Dourman, je l’ai suivi à la télévision. Mainte- nant hamdoullah, je suis présent avec la sélection algérienne et inch’Allah, je ferai partie des joueurs qui donneront de la joie aux supporters algériens. Vous attendiez-vous à une titula- risation le 19 novembre à Tcha- ker ? Peu importe si je joue ou pas, l’es- sentiel est de gagner et d’arracher le billet qualificatif pour le Brésil-

2014.

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a fait appel à Aïssa Mandi, le connaissez-vous ? En toute franchise, non ! Je ne l’ai jamais vu jouer. Qu’il soit le bien- venu-. En tout cas, on l’accueillera comme il se doit. Entretien réalisé par Amel A.

comme il se doit. Entretien réalisé par Am el A . Halilhodzic surprend les joueurs en

Halilhodzic surprend les joueurs en programmant deux séances d’entraînement hier

A lors que le site officiel

de la Fédération algé-

rienne de football

avait annoncé, avant-

hier, la tenue hier

d’une seule séance d’entraînement l’après-midi, les Verts se sont en- traînés deux fois hier (du moins, les 19 joueurs qui étaient à Sidi- Moussa dimanche soir). Ainsi, Vahid Halilhodzic a programmé

une séance supplémentaire dans la matinée, vers 10h00, qui a été axée surtout sur le volet physique.

Les joueurs scindés en deux groupes

Dans lamatinée, les joueurs ont été scindés en deux groupes. Le pre- mier était astreint à des exercices dans la salle de musculation alors que le second s’est entraîné sur l’un des terrains, même si c’était basé beaucoup plus sur le volet phy- sique, avec parfois des exercices avec ballon, sous la conduite du préparateur physique, Cyril Moine. La séance, qui a duré une heure et vingt minutes, s’est dérou- lée dans une bonne ambiance, en dépit de la pluie.

De la musculation pour trois gardiens de but et Mandi

Si Raïs Mbolhi s’est entraîné sur le terrain, dans le but évident de soi- gner sa condition physique et ac- quérir du rythme, les trois autres gardiens de but (Azzedine Doukha, Mohamed-Amine Zemmamouche et Cédric Si Mohamed) ont travaillé dans la salle de musculation. C’était le cas aussi pour Aïssa Mandi.

Karaoui s’est soigné le matin et entraîné

l’après-midi

De son côté, Amir Karaoui était re- tenu le matin à l’infirmerie pour une séance de massage. Souffrant de la cuisse avant le match qui a op- posé son club l’ES Sétif à la JS Saoura, il n’est pas encore tout à fait rétabli, ce qui fait que Halilhodzic a préféré le ménager. Il s’est cepen- dant entraîné normalement dans l’après-midi.

Décrassage pour les derniers arrivés

Il est à noter queIslam Slimani, Medhi Lacen et Liassine Cada- muro-Bentaïba se sont contentés d’un léger décrassage hier matin, vu qu’ils étaient arrivés la veille au soir, ce qui fait qu’ils n’avaient pas pu s’entraîner dimanche. Les sept joueurs arrivés hier ont, eu, suivi une séance de décrassage dans l’après-midi. En somme, les vrais entraînements technico-tactiques débuteront aujourd’hui.

Les deux séances d’aujourd’hui à Sidi- Moussa

Il était prévu, selon le programme initial, que la sélection nationale s’entraîne ce matin sur le terrain annexe du stade Mustapha-Tcha- ker de Blida. Finalement, Halil- hodzic a décidé que les deux séances de la journée se déroulent au Centre technique de Sidi- Moussa. La première débutera à 10h00 alors que la seconde com- mencera à 17h00.

Vendredi, premier entrainement à Tchaker

Le premier entrainement au terrain principal du stade Mustapha-tcha- ker est prévu pour vendredi, selon une correspondance envoyée par la FAF à la direction du stade. Une autre séance devrait avoir lieu sur ce terrain, probablement dimanche à l’heure du match. En tout cas, il est peu probable que ce soit le lundi car c’est la sélection du Burkina Faso qui s’entraînera ce jour-là sur le terrain où aura lieu le match.

La zone mixte avec les médias débutera à 16h30

Par ailleurs, nous avons appris que la zone mixte prévue entre les joueurs et les médias cet après-midi débu- tera à 16h30. C’est Halilhodzic qui a décidé d’avancer le rendez-vous d’une demi-heure car il tient à ce que l’entraînement débute à 17h00 sans aucune minute de retard. Selon nos informations, les représentants des médias seront admis à assister uniquement à la première demi- heure de l’entraînement.

M. T.

04
04

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

www.lebuteur.com sur coup Équipe nationale Coup
www.lebuteur.com
sur coup Équipe nationale
Coup

Halilhodzic a tranché, sauf changement de dernière minute

aux habitudes des Verts. Notre source nous a révélé que le sélectionneur national ne compte
aux habitudes des Verts. Notre source nous a
révélé que le sélectionneur national ne
compte pas utiliser le joueur pour ces rai-
sons-là, reste à savoir maintenant s’il ne
changera pas d’avis d’ici le jour du match.
Cadamuro, une situation
particulière
Pour ce qui est de Liassine Ca-
damuro qui joue aussi comme
latéral droit, Vahid Halil-
hodzic ne mise pas
beaucoup sur lui. Et
pour cause, le dé-
fenseur polyva-
lent de la Real
Sociedad traverse
une situation diffi-
cile. Tout d’abord, il
ne joue pas beaucoup avec
son club. De ce fait, il af-
fiche un manque de com-
pétition qui inquiète
beaucoup le sélectionneur.
Ce dernier compte ainsi
sur le joueur comme dou-
blure en cas de défection
en défense, sachant sur-
tout qu’il évolue dans
tous les postes défensifs.
Hamza R.
Belfodil-Halilhodzic,
un tête-à-tête est prévu !
L a convocation de Ishak
Belfodil en Equipe na-
tionale pour le stage
d’avant-match du Bur-

revenu à son meilleur niveau, après avoir vécu des moments difficiles en début de saison. Le jeune joueur affiche une excellente forme en ce moment, qui ne laisse pas du tout Vahid Halilhodzic insensible. L’ayant supervisé à maintes reprises cette sai- son, le sélectionneur national a constaté que Ghoulam affiche une excellente forme et c’est le point qui fausse les calculs.

Au milieu, Brahimi est bien parti pour jouer

Au milieu du terrain, deux joueurs sont déjà connus. Tout d’abord, il y a Saphir Taïder qui est assuré de jouer dans son poste de milieu relayeur. Il sera accompagné de Mehdi Mostefa qui aura un rôle plus défensif, celui de récupérer les balles au milieu du terrain. Le troisième joueur qui a de fortes chances d’être retenu parmi le onze, c’est Yacine Brahimi. Le milieu de terrain de Granada CF affiche une excellente forme en ce moment et n’accuse pas de manque de compéti- tion. D’ailleurs, Halilhodzic avait prévu son éventuelle titu- larisation depuis un bon mo- ment.

Lacen traverse un passage à vide

Le concurrent de Brahimi n’est autre que Mehdi Lacen. Le milieu de terrain de Getafe qui a été capitaine des Verts il n’y a pas si longtemps en Afrique du Sud, durant la CAN, affiche un manque de compétition et du coup il se trouve en méforme. Halilhodzic n’a encore rien dé- cidé à propos de ce joueur qui était titulaire à part entière en sélection, avant qu’il ne soit re- légué sur le banc de touche. Avec le passage à vide qu’il tra- verse, il faut s’attendre à ce qu’il reste sur le banc de touche.

kina Faso est un événement. Le jeune attaquant prometteur de l’Inter de Milan effectue en
kina Faso est un événement. Le
jeune attaquant prometteur de
l’Inter de Milan effectue en effet
son retour en Equipe nationale.
Convoqué pour la première fois
en août dernier à l’occasion du
match amical qui a eu lieu à
Blida face à la Guinée, Belfodil
n’a pas été retenu pour le match
aller des barrages de la Coupe
du monde face au Burkina Faso
à Ouagadougou. Vahid Halil-
hodzic n’avait pas en effet expli-
qué la mise à l’écart du joueur
du fait qu’il n’avait pas tenu un
point de presse ni avant le
match ni après. Cette mise à
l’écart n’a pas été du tout appré-
ciée par la fédération et notam-
ment par les hauts responsables
de l’instance. Pour ce match re-
tour, Belfodil est ainsi retenu.
Un retour complètement mé-
rité du fait que le joueur affiche
une bonne forme ces jours-ci
avec l’Inter de Milan. Bien qu’il
n’ait pas encore marqué de buts,
joueur pour le match face aller
du Burkina Faso. Cette ren-
contre qui devait en principe
avoir lieu dimanche soir, soit le
jour de l’arrivée du joueur, n’a
pas eu lieu. Ainsi, elle aura lieu
durant ce stage, mais on en
ignore toujours le jour. Il faut
dire que Ishak Belfodil a ac-
cueilli avec joie son retour en
Equipe nationale, après sa mise
à l’écart. Se montrant compré-
hensif et respectueux de la dé-
cision du sélectionneur, Ishak
Belfodil a fait preuve de profes-
sionnalisme et a marqué le
point. Une réaction que le sé-
lectionneur national va sans
aucun doute apprécier. Il va
aussi avoir un autre avis sur le
joueur après ce comportement
exemplaire !
Hamza R.
Belfodil fait son apprentissage
au milieu des stars nerazzurris.
En tout cas, une source bien in-
formée nous a révélé que Halil-
hodzic va s’entretenir avec le
joueur en tête-à-tête, au cou-
rant de ce stage, afin d’éclaircir
avec lui certains points. Les
deux hommes parleront de la
décision du coach concernant
la mise à l’écart énigmatique du

Khoualed sera titularisé à droite

dernier a décidé de lui faire confiance contre les Burkinabés. En plus, parmi les arguments de Halilhodzic, c’est que Khoualed assure comme il se doit son rôle défensif, surtout face à une ligne d’attaque burkinabè redou- table, capable de faire la différence notam- ment sur les contre-attaques.

Hachoud sera sa doublure

Etant donné que Halilhodzic a décidé de faire confiance à Khoualed pour les raisons citées, la doublure du défenseur usmiste de- vrait être le Mouloudéen Abderrahmane Ha- choud, deuxième meilleur buteur du championnat avec cinq buts. C’est une source très proche de Vahid Halilhodzic qui nous a fait part de ce choix, qui paraît en tout cas plus que logique du fait que Hachoud est un joueur très en forme en ce moment. En plus, il est le meilleur à son poste dans le cham- pionnat.

Mandi convoqué pour s’adapter au groupe

Convoqué pour la première fois au stage de l’Equipe nationale, l’arrière droit du Stade de Reims n’aura pas grande pression sur lui. Cette convocation a en effet pour but de per- mettre au joueur de découvrir l’ambiance du groupe, faire connaissance avec tous les joueurs et surtout s’adapter au style de jeu et

P our ce match retour face au Burkina Faso, qui aura une très grande importance pour les Verts, Vahid Halilhodzic a commencé à penser au onze qui affrontera les Etalons du Bur-

kina Faso le 19 novembre prochain. Il faut dire qu’après avoir revu le match aller qui s’est déroulé à Ouagadougou, le sélection- neur national a fait plusieurs constats. Parmi les remarques faites, c’est que certains joueurs n’ont pas été bons ce jour-là. Mais, pour ce match retour, Halilhodzic va com- poser son équipe type tout en prenant compte des deux défections, à savoir Adlane Guedioura et Essaid Belkalem. Les deux joueurs ayant été avertis au match aller se- ront carrément out lors de cette seconde manche pour cause de suspension. Du coup, parmi les préoccupations du sélectionneur national, c’est le poste d’arrière droit. L’habi- tué de ce poste Mehdi Mostefa jouera cette fois-ci comme milieu récupérateur, pour remplacer Adlane Guedioura. Selon une source bien informée, Vahid Halilhodzic a pris la décision d’aligner dans ce secteur le défenseur de l’USM Alger, Naceredine Khoualed. Ayant donné entière satisfaction au cours des deux matchs qu’il a disputés jusqu’à présent face à la Guinée en amical et au Mali, le natif de Biskra donne de l’assu- rance à Halilhodzic. C’est pour cela que ce

Alors que le problème ne devrait pas se poser à droite

Les deux incertitudes de Vahid

A lors que le stage de prépa-

ration a commencé depuis

deux jours, Vahid Halil-

hodzic se trouve face au

souci de composer un onze équilibré dans les différents compartiments pour pouvoir battre le Burkina Faso. En visionnant le match des Etalons disputé face au Congo à Pointe- Noire, Halilhodzic a constaté que l’équipe burkinabè sait jouer hors de ses bases et qu’elle crée le danger d’une manière permanente sur la dé- fense adverse, notamment avec la ra- pidité des contre-attaques. Du coup, Halilhodzic a déjà le onze type en tête, sauf dans deux postes où il hé- site. Après avoir décidé de faire confiance à Khoualed sur le flanc droit de la défense, il reste encore deux postes où Halilhodzic hésite encore.

Le flanc gauche de la défense lui pose problème

Le premier poste où Halilhodzic

hésite, c’est le poste d’arrière gauche. On croit savoir, selon une source bien informée, que le sélectionneur national n’a pas du tout apprécié la prestation de Djamel Mesbah au cours du match aller. En plus de ça, l’ex-joueur du Milan AC ne joue pas régulièrement avec le FC Parme. D’ailleurs, il accuse un certain manque de compétition. Pour l’ins- tant, il faut savoir que Halilhodzic n’a pas encore pris de décision s’il compte sur Mesbah ou s’il aligne Faouzi Ghoulam. Un autre indice pourrait jouer en défaveur de Djamel Mesbah puisqu’il a raté son vol, pour arriver à Alger. Un retard que le dé- fenseur parmesan risque de payer, puisque Halilhodzic a toujours été strict sur ce sujet.

Ghoulam fait pression après son retour au premier plan

Faouzi Ghoulam fait pression sur Halilhodzic et Djamel Mesbah. L’ar- rière gauche de l’AS Saint-Etienne est

Faouzi Ghoulam fait pression sur Halilhodzic et Djamel Mesbah. L’ar- rière gauche de l’AS Saint-Etienne est

H. R.

www.lebuteur.com Équipe nationale Coup franc N° 2462 Mardi 12 novembre 2013 05 Kadir «Si on
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup franc
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup franc

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

05
05
Kadir «Si on répond à la provocation des Burkinabés, on est morts» Désigné meilleur joueur
Kadir
«Si on répond à la provocation
des Burkinabés, on est morts»
Désigné meilleur joueur du mois d’octobre à Rennes, Foued Kadir, qui a réussi à
s’imposer et à faire parler de lui en France au milieu des stars parisiennes et moné-
gasques, a été désigné 3 fois dans l’équipe type de la Ligue 1. Foued se livre au Bu-
teur et revient sur son retour au premier plan, ses retrouvailles avec Boudebouz et,
bien entendu, il évoque avec beaucoup de détermination le match retour décisif qui
aura lieu le 19 novembre prochain, à Blida, face au Burkina Faso.
«A Blida, beaucoup d’équipes nous
craignent, à nous de jouer avec nos armes»

Foued, quel commentaire faites- vous sur ce revers concédé à Bas- tia ? Ç'a été très compliqué, ce soir (en- tretien réalisé à Bastia juste après la rencontre, ndlr). Il ne fallait pas rater notre entame de match, et Bas- tia a bien démarré, ce qui nous a coûté ce but encaissé lors du premier quart d’heure. Votre bonne série s’est arrêtée, ça ne vous affecte pas mentalement ? C’est vrai que quelque part on res- sent un sentiment de frustration parce qu’on avait deux ou trois occa- sions de scorer. Dommage, on est passés à coté, je dois dire que dans des conditions aussi diffi- ciles ce n’était pas évident pour une équipe joueuse comme la nôtre. Le terrain était compliqué et il y avait aussi un vent fort qui nous a pénalisés, notam- ment en seconde mi- temps. Justement, vous avez raté deux grosses occasions en première mi- temps, vous auriez pu en- chainer par un autre doublé puisque vous en col- lectionnez déjà 2 en Ligue 1, cette saison

?

Le terrain était bosselé. Sur mes deux tentatives face au gardien bastiais, j’avais eu du mal à contrôler le ballon pour le mettre au fond. Sans vouloir me trouver des ex- cuses, l’état du ter- rain nous a beaucoup gênés. Revenons sur vos prestations, quel com- mentaire faites vous de votre bilan après 10 matchs ? Hamdoulillah, tout se passe bien. Franchement, lorsque le coach Montanier m’avait offert cette opportunité de rebondir à Rennes je n’ai pas hésité un seul ins- tant à répondre par l’affirmative, surtout qu’à l’OM cela ne se passait pas aussi bien que je le voulais. A présent, je marque, je fais marquer et je pro- gresse dans mon volume, j’avoue que c’est une chance inouïe pour moi d’avoir re- trouvé un temps de jeu assez impor- tant. Foued, maintenant, il y a aussi un

joueur qui marche fort à Rennes, c’est votre ami Pitroipa, il y aura un match entre vous à Blida, ça s’annonce comment ? Pitroipa est quelqu’un de très gentil. Il est réservé, mais sur le terrain il fait de très belles choses. Après, à Blida ça s’annonce très chaud. On sait que c’est tout le peuple algérien qui attend de nous une qualification au Mondial. Donc, je comprends qu’il veuille jouer sa première Coupe du monde, mais, désolé, le peuple nous attend Pour des gars comme vous, Mbolhi, Mesbah, Medjani et d’autres, qui avez disputé un Mondial, transmet- tez-vous aux jeunes ces moments magni- fiques que vous avez vécus en Afrique du Sud ? C’est sûr à chaque fois que l’occasion se présente, on s’appelle par téléphone pour parler de ces ex- ploits et évoquer surtout le match du

l’un des meilleurs puisque vous avez été désigné 3 fois de suite dans l’équipe type de la Ligue 1, Vahid peut compter sur vous Hamdoulillah, je reviens en forme, j’ai retrouvé du temps de jeu, j’arrive

à être décisif à Rennes c’est ce que je voulais et c’est ce que Coach Vahid m’avait demandé. J’aurais pu rester à Marseille et me contenter de quelques minutes, mais je suis un compétiteur, je ne pouvais accepter cette situation surtout que l’Algérie avait besoin de joueurs compétitifs pour jouer ses chances à fond pour le Mondial. Ryad Boudebouz est là à côté de vous, vous vous êtes dit des choses dans le couloir du stade Furiani ? (Il rit franchement) Oui, c’est un plaisir de retrouver mon petit Ryad, surtout que cela fait un petit mo- ment que je ne l’ai pas vu. On a dis- cuté un peu, et là on est ensemble et cela me fait énormément plaisir que vous soyez avec nous ici à Bastia pour la couverture d’un match de Ligue 1 juste pour les Algériens de ces clubs, franchement, ça fait plaisir ! Lui aussi, il était dans la même situation que vous, et là il se régale à Bastia,

d’évoluer dans ce poste en sélection, ça ne sera que du bonheur et je pense que dans ce registre-là, je peux vraiment apporter quelque chose à l’équipe nationale. Le 18 novembre est une date historique pour l’Algérie

chez nous, devant notre public, sur notre pelouse, donc on n’aura au- cune excuse, c’est à nous de tout

faire pour nous qualifier, Inch’Allah. On a appris que Vahid vous a appelé pour vous féli- citer pour votre bon

«C’est un plaisir d’avoir retrouvé Boudebouz, j’espère qu’il sera bientôt avec nous»
«C’est un
plaisir d’avoir
retrouvé
Boudebouz, j’espère
qu’il sera bientôt
avec nous»

du football, ça vous rap- pelle quelque chose ? Et comment ! Bien sûr que oui, c’est le jour de la qualification de l’Al- gérie au Mondial 2010

face à l’Egypte (Il s’arrête un peu). Franchement, j’ai très envie de vivre des mo- ments pareils. Et Madjid, Yebda, et les au- tres vous parlent de cette date, surtout que votre match aura lieu un 19 no- vembre, soit le lendemain ? Oui et ils gardent un souvenir inoubliable de cette qualification.

Ils nous disent aussi que si on arrive à se qualifier pour la prochaine Coupe du monde on marquera l’his- toire de l’Algérie. Le match arrive à grandes enjam- bées, vous êtes dedans, com- ment allez-vous l’abordez

retour en forme ? Non, même pas. Je n’ai pas eu Vahid depuis le dernier stage de l’EN, mais Cyril Moine est venu aux nouvelles

19 no- vembre prochain. On se parle entre nous, on se motive. Surtout que vous
19 no-
vembre
prochain.
On se parle entre
nous, on se motive.
Surtout que vous êtes
appelé à vivre peut-
être une qualification
que vous n’avez jamais
connue car en 2009 vous
n’étiez pas présent
C’est exactement ça. On
n’avait pas participé à la
qualification en 2009 et
on aimerait que
cette fois, elle
sera la nôtre.
En tout cas
pour moi, la
Coupe du
monde 2010
reste le meil-
leur souvenir et
j’espère jouer une
deuxième de
suite, ce qui ren-
dra ma car-
rière encore
plus embel-
lie.
Meilleur
joueur du mois
d’octobre à Rennes,

de temps en temps. Tout se passe bien avec le staff technique. Certains appréhendent la provocation des Bur- kinabés, le stade de Blida est connu pour sa ferveur, quel est votre avis là-dessus ? C’est un facteur très important, là. Notre groupe est composé de joueurs jeunes qui n’ont pas l’expé- rience des grands rendez-vous, et comme tout le monde le sait, la pro- vocation fait partie du football, qu’on le veuille ou pas, c’est des choses qu’on croise souvent sur les

terrains. Donc, il va falloir faire preuve de maturité et de calme pour éviter de tomber dans le piège. Il ne faut surtout pas faire le match avant le jour J. Un dernier mot pour le peuple al- gérien ? Qu’ils se rassurent, on a envie de les rendre heureux. On va tout donner pour assurer la qualification chez nous. Ils doivent rester derrière nous du début jusqu’à la fin et ensemble on va faire la fête au coup de sifflet final. Entretien réalisé à Bastia par

Moumen Aït Kaci Ali

? «Comme axial, je me régale, je pense que c’est dans ce poste-là que je
?
«Comme
axial, je me régale,
je pense que c’est
dans ce poste-là que
je peux apporter un
plus à l’EN»

Là, au coup de sifflet final de Bastia- Rennes, je ne pense qu’à une seule chose, rejoindre mes camarades à Sidi Moussa. Après, pour répon-

non ? Voilà, je le félicite d’ail- leurs pour son choix. (Il se retourne vers lui et lui dit : "Ryad, fran- chement t’as été bon ce soir, continue comme

ça, ça va venir".) Au- jourd’hui, Ryad a du temps de jeu, il se régale aussi et comme je viens de le lui dire, il a fait un super match ce soir. Au- jourd’hui (samedi soir), il donne une superbe passe sur le but victorieux bastiais, je lui souhaite bonne chance pour l’avenir. Il a été retenu dans la liste des 37 joueurs, mais il ne sera pas de la partie à Blida, un commentaire ?

dre à la question, je dirais que c’est à nous de faire le match, on va jouer chez nous et on sait qu’à

domicile on est plutôt pas mal. Sans vouloir me montrer très optimiste, je pense qu’à Blida on s’est tou- jours bien comportés et toutes

les équipes nous craignent dans notre jardin. Il va falloir assurer chez nous et jouer avec nos armes. Jouer avec vos armes, ça veut dire quoi ? On a un jeu vers l’avant qui est très bon depuis l’arrivée de Vahid. Donc, à mon avis, il va falloir mettre en place tout ça et je pense que si on marque assez rapidement, on va plier le match Inch’Allah. Vous ne redoutez pas le scé-

nario du match aller, indé- pendamment de l’arbitre, on prend 3 buts quand même, c’est trop pour une défense qui aspire à jouer le Mondial, non ? Non pas du tout. Il ne faut pas oublier qu’on a joué à l’exté- rieur avec toutes les condi- tions qu’on a dû affronter. On ne va pas encore parler de l’ar- bitrage, mais personne ne peut dire que ce penalty imaginaire accordé au Burkina Faso n’a pas faussé le résultat du match. Maintenant, on sera

«Ça va être chaud face au Burkina Faso, le moindre relâchement nous coûtera cher»

«Les anciens ont écrit leur histoire le 18 novembre, on aimerait écrire la nôtre le 19 novembre !»

«Si on marque assez rapidement, on va plier

le match Inch’Allah»

«C’est à Rennes que j’ai pu retrouver mes sensations, comment je peux regretter mon départ de l’OM ?»

C’est le choix du sélectionneur, il ne faut pas faire de commentaire là- dessus ! J’espère pour lui qu’il sera bientôt de retour en sélection. Vous êtes positionné plein axe, juste derrière l’attaquant, et vous vous régalez, n’aimeriez- vous pas avoir une chance en équipe na-

tionale dans ce poste

?

«Désolé pour Pitroipa, mais le peuple attend beaucoup de nous, on va se qualifier»
«Désolé pour
Pitroipa, mais le
peuple attend
beaucoup de nous, on
va se qualifier»

Je ne vais pas être hypocrite, de toute façon, tout le monde sait que c’est dans ce

poste-là que j’arrive à être performant avec Rennes, mais comme je l’ai toujours dit, en équipe natio- nale, là où le coach me de- mandera de jouer je le ferai sans le moindre commen- taire. S’il me demandera de jouer comme gardien de but, je jouerai sans aucun problème. Après, voilà, si j’aurais la chance

06
06

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

www.lebuteur.com JSK Coup fort
www.lebuteur.com
JSK
Coup fort

Les sponsors promettent de revoir

leur contribution à la hausse !

promettent de revoir leur contribution à la hausse ! E n s’offrant le CABBA, sa- medi

E n s’offrant le CABBA, sa- medi dernier, au stade du 1 er -Novembre, grâce à un doublé signé l’attaquant camerounais Ebossé, la

JSK a retrouvé la première place du classement qu’elle partage avec l’au- tre prétendant au titre, l’ESS. Ce re- tour en haut du tableau, à quatre journées de la fin de la première par- tie de championnat, n’a pas fait des heureux seulement au sein de la maison kabyle, dirigeants et suppor- ters, mais également au sein de tous les partenaires, notamment les spon- sors qui apportent leur aide finan- cière au club kabyle. En effet, depuis l’entame de la saison, la JSK continue de réaliser des résultats positifs et évolue devant des gradins archicom- bles. Cette situation n’est pas restée sans avoir des dividendes pour le club kabyle. Selon une source digne de foi, les différents sponsors qui ont conclu avec la JSK des contrats de

sponsoring cette saison ont décidé de revoir très prochainement leur contribution financière à la hausse, de manière à motiver et encourager les Kabyles à maintenir cette bonne dynamique et aller chercher, pour- quoi pas, le titre en fin de saison.

Financièrement, le club se portera mieux, selon Hannachi

Toujours dans le même contexte, après onze journées de champion- nat, le premier responsable de la SSPA, Mohand Cherif Hannachi, se dit rassuré que son club se porte mieux. En d’autres termes, la JSK ne vit pas la même situation que cer- tains clubs du pays qui n’arrivent même pas à assurer la masse sala- riale des joueurs. A titre indicatif, le président Hannachi, qui s’est adressé aux joueurs à l’issue de la rencontre face au CABBA, a pris la décision de verser aux joueurs les deux primes

de matchs contre le RCA et le CABBA ainsi que le salaire du mois de novembre avant jeudi, ce qui a fait plaisir à tout le monde.

Des projets pour s’autofinancer

Aussi, la situation financière de la JSK se portera encore mieux, selon son président qui a rappelé, après le match contre le CABBA que dans un proche avenir, des projets seront montés au sein de la JSK et génére- ront des bénéfices conséquents. Selon le président Hannachi, il est inconcevable que des clubs qui n’at- tendent que les subventions de l’Etat puissent offrir des salaires aussi éle- vés aux joueurs, d’où son adhésion à l’option de plafonner les salaires an- noncée tout récemment par la LFP.

L’argent du mercato hivernal est disponible

Concernant la période du marché hivernal qui nécessitera de gros

moyens financiers pour s’attacher les services des meilleurs joueurs pou- vant exister sur le marché, le pre- mier responsable du club rassure les supporters que l’argent nécessaire pour la réussite de cette opération est disponible et s’engage à ramener deux autres éléments aussi talen- tueux que l’attaquant libyen, Moha- med Zaâbia.

La politique prônée par Aït Djoudi porte ses fruits

De l’avis de nombreux spécialistes, la JSK a amélioré son rendement com- parativemet aux trois précédents exercices et le mérite revient égale- ment à son entraîneur en chef, Aït Djoudi, qui a su faire remettre le club sur orbite. Selon de nombreux spécialistes et anciens joueurs du club le plus titré du pays, la politique prônée par l’entraîneur en chef com- mence à porter ses fruits.

Lyès A.

Noureddine Saâdi parle de l’attaquant libyen, Mohamed Zaâbia :

«La JSK a mis la main sur un grand attaquant.Lui et Ebossé feront des merveilles»

 

La JSK

s’est atta- chés les services d’un nouvel attaquant, Mohamed Za â bia, qui a paraphé

s’est atta- chés les services d’un nouvel attaquant, Mohamed Zaâbia, qui a paraphé un contrat de deux saisons la

semaine dernière, au siège du club. L’ex-entraîneur de la JSMB, Noureddine Saâdi, invité sur le plateau de l’émis- sion sportive d’Ennahar-TV, a été le premier technicien à avoir vanté les qualités du joueur en question, lui qui a eu à le connaitre lorsqu’il était en exer- cice en Libye. Saâdi estime que la JSK a fait une bonne affaire en faisant signer ce jeune joueur pétri de qualités et qui, selon ses propos, apportera un grand plus au compartiment offensif :

«J’avoue que la JSK a mis la main cet hiver sur un grand at- taquant, le jeune Mohamed Zaâ- bia. Je connais bien les qualités du joueur que j’ai connu en Libye lorsqu’il évoluait sous le maillot d’El Ahly de Tripoli. Il a toutes les qualités d’un véritable chas- seur de buts, et croyez-moi qu’avec Ebossé, il fera des mer- veilles.» L. A.

Aït Djoudi satisfait de la paire Maroci-Yesli En plus de la défense kabyle qui tient
Aït Djoudi satisfait
de la paire Maroci-Yesli
En plus de la défense kabyle qui tient convena-
blement son rôle depuis quelque
temps, le premier responsable à la
barre technique semble très sa-
tisfait de la paire Maroci-
Yesli. Ces joueurs, de l’avis de
tous, sont en train de se dé-
penser sans compter depuis
l’entame de la saison. En
l’absence de Kaci Sedkaoui
qui souffrait d’une légère
blessure, Azzedine Aït
Djoudi n’a pas eu du mal à
trouver la solution. Pour
preuve, le Franco-Algé-
rien, auteur de deux buts
en championnat, a été
derrière la deuxième
réalisation d’Albert
Ebossé contre le
CABBA. Une perfor-
mance qui soulage l’an-
cien sélectionneur de
l’équipe olympique qui
ne compte pas apporter
trop de changements
dans ce poste. Pour sa
part, Tayeb Maroci, égal à
lui-même à chaque appari-
tion, est indétrônable. A chaque
rencontre, l’ancien Béjaoui
parvient à apporter
Reprise des
entraînements
ce matin
une certaine sta-
bilité à la récu-
pération. Il
faut dire
qu’avec
Seul
Rial manquera
à l’appel
Après avoir bénéficié de deux
jours de repos, suite à la victoire
face au CABBA, les camarades
du portier Malik Asselah re-
À l’occasion de la reprise des en-
un tel
schéma
tactique,
la JSK
encaisse
moins et
gagne
tous ses
matchs à do-
micile.
trainements prévue aujourd’hui à Tizi,
il est attendu que tous les joueurs soient
présents, excepté le capitaine Rial que le
sélectionneur national a retenu pour le
match retour Algérie-Burkina-Faso. Il
a d’ailleurs rejoint le stage des Verts
à Sidi Moussa et ne sera de re-
tour à Tizi qu’au lende-
main du match.
prendront le chemin des en-
trainements, ce matin, au
stade du 1 er -Novembre. Le
staff technique a devant lui
plus d’une semaine pour
préparer la prochaine sor-
tie face à l’USMH prévue
au stade Lavigerie.
Avec un peu de recul, qu’avez-vous à dire
sur la victoire remportée à domicile
contre le CABBA ?
C’est une très belle victoire. Après notre
victoire de la semaine dernière face au
RC Arba, nous étions dans l’obligation
d’enchaîner un deuxième succès, sur-
tout que nous n’étions qu’à deux
points du leader constantinois. Ham-
doullah, nous avons assuré le plus im-
portant. J’espère que cette victoire en
appellera d’autres à l’avenir.
Vous avez eu du mal à marquer,
n’est-ce pas ?
Tout à fait, malgré les nombreuses occa-
sions qu’on a eues. Le gardien du CABBA a
arrêté toutes nos tentatives. En deuxième pé-
riode, et en appliquant à la lettre les
consignes du coach, nous avons assuré le plus
important. Mettre deux buts en une seule mi-
temps prouve que la JSK possède un effectif
capable de renverser la situation à n’importe
quel moment.
Vous avez été incorporé en deuxième mi-
temps. Comment jugez-vous votre rende-
ment ?
Contrairement aux deux précédentes rencon-
tres, je pense que j’ai convenablement tenu
mon rôle. J’ai même participé aux deux buts
inscrits par Albert Ebossé. Vous savez, pour
une première saison à la JSK, je pense que je
commence vraiment à trouver mes repères.
J’espère que je serai encore meilleur lors de la
phase retour.
S. D.

Madi «Pour un début de saison, je suis satisfait de mon rendement»

Incorporé en deuxième mi-temps contre le CABBA, le meneur de jeu Aymen Madi commence progressivement à retrouver son meilleur niveau, lui qui a af- fiché une baisse de forme lors des deux dernières rencontres. Interrogé par nos soins, l’ancien joueur du NAHD estime qu’il se sent très à l’aise à la JSK et que son incorporation face au CABBA a été bénéfique, du moment qu’il a contribué aux deux buts d’Albert Ebossé. Entretien !

La JSK occupe la première place au classe- ment. Seriez-vous capable de la préserver ? Oui, nous sommes capables d’enchaîner d’au- tres victoires et maintenir notre position à la première place. Nous avons encore deux dé- placements à Lavigerie et Bechar ainsi que deux matchs à domicile respectivement face au MOB et le CSC. Certes, notre tâche s’an- nonce très difficile, mais je pense qu’on est ca- pables de bien négocier ces matchs-là. Notre but est clair : jouer les premiers rôles et termi- ner la saison sur une bonne note. Le championnat observe une trêve de deux semaines. Comment comptez-vous gérer toute cette période ? Au début, j’ai entendu parler d’un stage à Alger. Finalement, nous allons poursuivre notre préparation à Tizi Ouzou. Nous allons essayer de donner le meilleur de nous-mêmes et préparer convenablement la prochaine jour- née. La JSK est-elle capable de revenir avec une victoire de Lavigerie ? Je ne vous cache pas que cette rencontre sera très difficile, du moment que nous allons avoir à faire à une bonne équipe qui pratique un très joli football. Pour preuve, l’USMH a réussi à battre le MCA à Bologhine. Seulement, nous sommes en pleine confiance. Donc, nous sommes capables de créer la surprise et reve- nir avec un bon résultat, avant le derby face au MOB. Entretien réalisé par Saïd D.

www.lebuteur.com JSK Coup osé La victoire face au CABBA a per- mis à la JSK
www.lebuteur.com
JSK
Coup osé
La victoire face au CABBA a per-
mis à la JSK de retrouver sa place
de leader, en compagnie de l’ESS ;
un mot sur cette dernière victoire ?
Tout d’abord, je dois vous dire que la
victoire n’a pas été facile à arracher
face à une équipe très coriace du
CABBA qui est venue à Tizi pour au
moins ule point du nul. Nous
n’avons pas bien démarré la partie.
Heureusement que nous sommes
restés solidaires jusqu’à la fin. Je
pense que nous avons marqué au
bon moment. Désormais, nous
sommes leaders du championnat,
une place que nous partageons avec
l’ESS, nous ferons tout pour conti-
nuer sur cette lancée.
Avant l’ouverture du score par
Ebossé, vous avez été l’auteur d’un
arrêt décisif ; un commentaire ?
J’ai réussi à empêcher la balle du
coup franc d’aller mourir au fond de
mes filets. J’étais bien placé et les par-
tenaires qui ont composé le mur ont
respecté mes consignes. Juste après,
Ebossé est parvenu à ouvrir la
marque, ce qui nous a énormément
fait plaisir et a libéré l’équipe devant
nos chers supporters.
Maintenant que vous êtes leaders,
la pression sera encore plus grosse
sur vos épaules sachant que vous
serez tenus de préserver cette posi-
tion ?
La pression, nous la vivons au quoti-
dien. Ça fait partie de notre vie et
nous devons bien gérer la situation.

N° 2462

07
07

Mardi 12 novembre 2013

Asselah «Préserver sa place de leader n’est guère une pression sur nous»

Une fois de plus, le portier Malik Asselah aura confirmé son talent et promet de continuer sur sa lancée pour contribuer au retour en force de la JSK. Samedi soir face au CABBA, Asselah a été l’auteur d’un arrêt magistral, quelques secondes avant l’ouverture du score par Ebossé. Un arrêt décisif sur lequel le portier revient dans cet entretien, affirmant que le retour au poste de leader est le fruit de très gros efforts.

Il n’existe aucune pression négative sur nos épaules excepté celle qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes sur le terrain pour continuer sur notre dynamique. Les joueurs sont tous conscients de la mission. On est mis dans d’excel- lentes conditions de travail sous la houlette d’un staff technique compé- tent, donc j’estime que tous les ingré- dients sont réunis pour réaliser une bonne saison. En raison du match retour Algérie Burkina-Faso, le championnat ob- servera une trêve de deux semaines ; ne craignez-vous pas une cassure de votre rythme ? Je ne le pense pas dans la mesure où pendant toute cette période, nous n’allons pas rester inactifs. Le staff technique a le programme qu’on sui- vra durant toute cette période. Je considère que pendant toute cette période nous allons beaucoup tra- vailler et d’ici au match de l’USMH nous serons prêts pour la reprise. Il nous reste encore quatre matchs avant la fin de la phase aller, dont deux à domicile, l’objectif est de gla- ner le maximum de points. L’USMH sera votre prochain ad- versaire au stade Lavigerie ; com- ment allez-vous préparer cette sortie ? Toutes les rencontres sont difficiles, nous les préparons donc avec le maximum de sérieux et de concen- tration. Tout le monde sait que plu-

sieurs équipes se disputent les pre- mières places. L’USMH ou autre, nous allons préparer notre prochain match dans la sérénité. L’équipe af- fiche un bon moral, nous tâcherons de profiter de cette situation et met- tre tous les atouts de notre côté pour réussir un bon résultat à Lavigerie. Avouez que les supporters sont en train de vous apporter un soutien total et cela vous permet de gérer

vos matchs en position de force ? Je ne cesserai jamais de le répéter, l’apport de nos supporters nous aide beaucoup, notamment dans les matches comme le précédent dont l’enjeu était de nous emparer de la première place. Avant même l’ouver- ture du score, les supporters nous ont procuré la force pour débloquer la situation. Je pense que c’est grâce à notre public que le parcours est posi- tif et nous espérons que cette situa- tion perdurera jusqu’à la fin de saison. Un mot sur le match retour Algé- rie-Burkina-Faso prévu le 19 no- vembre prochain à Tchaker ? Comme tout Algérien, je souhaite à notre sélection de gagner son match et d’aller en Coupe du monde. Nous serons tous derrière les Verts, le peu- ple attend avec impatience cette qua- lification historique qui sera la 4 e dans l’histoire du football algérien.

.

Entretien réalisé par

Lyès A.

Finalement, pas de stage à Alger !

A la JSK, tout le monde est heu- reux ! Le club phare du Djurd- jura, qui jouait le bas du tableau ces

trois dernières saisons, occupe brillamment la première place du classement avec 21 unités. Un par- cours très satisfaisant pour une équipe remaniée à 80%. De l’avis de tous, la nomination d’Azzedine Aït Djoudi à la tête de la barre technique a été le choix le plus ju- dicieux fait par le président Han- nachi qui cherchait pourtant un coach étranger pour driver l’équipe. Encore une fois, l’ancien sélectionneur de l’équipe olym- pique a prouvé qu’il était capable

de tenir convenablement son rôle et replacer la JSK en haut du ta- bleau. La veille du match face au CABBA, nous avons rapporté, dans ces mêmes colonnes, que le président Hannachi s’était réuni avec son entraîneur dans le but de parler du mini-stage qui devait se tenir à Alger, du moment que le championnat observera une trêve de deux semaines. Finalement et

après mûre réflexion, le premier responsable technique a décidé de tout annuler. Autrement dit, aucun stage ne sera organisé en cette pé- riode.

L’équipe s’entraînera à Tizi Ouzou

C’est ainsi qu’il a été décidé que les joueurs de la poursuivront leur préparation à Tizi Ouzou. En effet, l’entraîneur en chef profitera de cette période pour axer son travail sur le volet physique pour permet- tre aux joueurs de recharger leurs batteries. A l’approche de la re- prise du championnat, le techni- cien kabyle soumettra ses poulains à des séances techniques et tac- tiques.

Vendredi et samedi repos

Après la belle victoire remportée à domicile face au CABBA, Azze- dine Aït Djoudi a décidé d’accor- der deux jours de repos à ses joueurs. Ces derniers reprendront donc aujourd’hui le chemin de l’en- traînement. Toutefois, nous avons appris que les coéquipiers de Ben- lamri bénéficieront de deux jours de repos, vendredi et samedi. La reprise aura lieu dimanche matin.

Aït Djoudi mise sur un bon résultat à Lavigerie

Et si la JSK parvenait à revenir avec les trois points de Lavigerie ? De l’avis de tous, la JSK aura un difficile défi à relever lors de la prochaine rencontre. Battre l’USMH dans son stade fétiche n’a jamais été facile. Seulement, la forme éblouissante qu’affichent les joueurs de la JSK nous pousse à dire que les coéquipiers de Djamel Benlamri sont capables de sur- prendre les Jaune et Noir. Dans le cas où la JSK remporte une vic- toire, le président Hannachi n’hé- sitera pas à doubler la prime pour motiver davantage ses joueurs.

«On poursuivra notre préparation à Tizi Ouzou»

Interrogé par nos soins, hier matin, l’entraîneur en chef de la JSK estime qu’aucun stage ne sera programmé pendant cette trêve. Selon lui, la JSK poursuivra sa pré- paration à Tizi Ouzou : «Au début, on devait effectuer un mini-stage à Alger. Seulement et après réflexion, nous avons décidé de poursuivre notre préparation à Tizi Ouzou.» Saïd D.

Ebossé «Général, un surnom qui ome va bien !»

S i le Real Madrid ren- ferme dans son effectif CR7, la JSK possède un
S i le Real Madrid ren-
ferme dans son effectif
CR7, la JSK possède un
buteur qui s’est fait un
surnom dernièrement.
B9 ! Albert Ebossé (Bodjongo),
l’attaquant camerounais, auteur
d’un joli doublé face au CABBA, a
beaucoup apprécié qu’on lui ait
donné le surnom de «Général»,
comme mentionné sur la une de
notre journal, le lendemain de la
victoire face au CABBA sous : «Le
Général Ebossé vous salue bien !» A
ce sujet, le meilleur buteur du
championnat dira : «Si j’ai accepté
de jouer à la JSK, c’est pour contri-
buer au retour en force de cette
grande équipe. J’ai lu votre journal
et j’ai beaucoup apprécié le surnom
de «Général». J’espère être à la hau-
teur et inscrire plusieurs autres buts
à l’avenir.»
S. D.
Il se rendra au Cameroun
au mois de décembre
L’attaquant camerounais, Albert Ebossé, ne se rendra pas cette semaine au
Cameroun, comme il l’avait souhaité. Selon un dirigeant, Ebossé a été in-
formé par la direction du club qu’il devra rester à Tizi pour préparer avec le
groupe le match de l’USMH qui revêt une importance capitale. La même
source nous a confié que l’attaquant Ebossé pourra rendre visite à sa famille
lors de la prochaine trêve hivernale.
08
08

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

www.lebuteur.com MCA Coup de poing
www.lebuteur.com
MCA
Coup de poing

Près d’une centaine de Chnaoua présents hier à la reprise

Les joueurs ont été

copieusement insultés

à la reprise Les joueurs ont été copieusement insultés C ourageux de leur part. Les joueurs

C ourageux de leur part. Les joueurs du Mouloudia n’ont pas voulu fuir leurs res- ponsabilités en effec- tuant la reprise à

l’annexe du 5-Juillet alors qu’ils avaient la possibilité de fuir à la ca- serne militaire de Ben Aknoun. Et comme il fallait s’y attendre, ils étaient près d’une centaine de fans à s’être amassés autour du stade «Had- jout». Fortement irrités, ils ont dé- versé leur colère en bombardant d’insultes leur joueurs qui ont eu pour leur grade sous l’œil dubitatif de Khaled Kherroubi qui n’a pas choisi le bon jour pour entamer ses essais.

A deux doigts d’être agressé, Yachir sommé de quitter le club

Samy Yachir, le joueur émigré, était devenu la cible privilégiée des supporters qui ont failli s’en prendre à lui physiquement. Les supporters l’ont sommé de quitter le club et de ne plus revenir car, pour eux, il n’a ni le niveau ni les qualités pour por- ter les couleurs du Mouloudia. Ya- chir est resté de marbre en refusant de répondre aux provocations et au- tres injures dont il fut la cible.

jouent pas très souvent, seuls Amine Aksas et Toufik Zeghdane ont été ménagés par les contestataires. Les considérant comme de valeureux guerriers qui se sont battus sur le terrain face aux Harrachis, les deux joueurs ont été épargnés. Pour ce qui est des autres éléments, tout le monde en a eu pour son grade. Cer- tains ont même qualifié leurs joueurs de mercenaires qui ne cher- chent qu’à toucher l’argent sans don- ner le change en contrepartie.

La séance a repris avec une heure de retard

Usant de beaucoup de diplomatie pour calmer les esprits, Kamel Kaci- Saïd est revenu à la charge malgré la ténacité des contestataires. Très lo- gique dans ses propos, le manager général a demandé aux supporters de s’armer de patience car avec le nouveau staff technique qui sera mis en place, le Mouloudia aura toutes les cartes en main pour refaire sur- face. Et finalement, c’est avec une heure de retard que la séance a pu se dérouler sous l’œil très attentif des protestataires.

Maâloul tergiverse, Faruk Hadzibegic repasse en pole position En quête d’un nouvel entraîneur, la direction
Maâloul
tergiverse,
Faruk Hadzibegic
repasse en pole
position
En quête d’un nouvel entraîneur, la direction du MCA
devait tout régler hier avec Nabil Maâloul, finalement il
n’en fut rien. Et pour cause, à l’heure où nous mettons
sous presse, le technicien tunisien, qui avait demandé
un temps de réflexion, n’avait pas encore rendu sa
réponse. Une situation qui a poussé les responsables
mouloudéens à songer sérieusement à une solution
de rechange, à savoir passer au second choix,
celui du technicien bosniaque, Faruk
Hadzibegic.
Affaire à
suivre.
T. che
bosniaque, Faruk Hadzibegic. Affaire à suivre. T. che Absents, Besseghier et Djallit l’ont échappé belle

Absents, Besseghier et Djallit l’ont échappé belle

Abdelkader Besseghier a brillé hier par son absence pour des raisons fami- liales. Idem pour Mustapha Djallit qui,

lui, est resté dans sa ville natale de Bechar au chevet de sa mère malade. Faisant par- tie des joueurs ciblés, on peut dire que cette fois-ci, les absents ont eu raison du fait qu’ils ont échappé aux remontrances des Chnaoua.

Kaci-Saïd recadre ses troupes

Par la suite, Kamel Kaci-Saïd a dû user de toute son influence psycholo- gique pour recadrer ses troupes. Tro- quant le temps d’une séance son statut de manager pour celui d’entraî- neur, Kaci-Saïd a demandé à ses

joueurs de tourner la page et de se fo- caliser sur l’avenir. «Il faut oublier cette défaite et tourner la page. On ne peut plus refaire machine arrière. Nous devons travailler très dur du- rant cette trêve pour se mettre en ordre de marche», a dit Kaci-Saïd à ses éléments à travers un discours qui aura duré de très longues mi-

Le comité de supporters du MCA appelle à la vigilance

Hier matin, le président du comité de supporters du MCA, accompagné par deux de ses proches collabora- teurs, se sont déplacés au siège de notre rédaction, pour exprimer leur position envers la situation actuelle qui prévaut au sein du club et appel- lent les Chnaoua à être vigilants et de soutenir leur équipe, afin que ceux qui nagent en eaux troubles ne puis- sent arriver à leurs fins. Les trois membres du comité de supporters, estiment que les fauteurs de troubles sont connus, ils se réunissent pour casser le Mouloudia, ils sont connus par tout le monde, certains d’entre eux n’ont pas manqué d’afficher leur joie suite à la défaite de l’équipe dans le derby et il y a des preuves tangibles pour appuyer leurs dires. Ces mem- bres du comité de supporters mena- cent même de dévoiler l’identité de ces personnes à l’avenir s’ils ne lais- sent pas le MCA tranquille.

Il défend Kaci-Saïd

Le comité de supporters du MCA déplore la campagne de déstabilisa- tion menée contre le club et le mana- ger général Kamel Kaci-Saïd à qui ils réitèrent leur soutien inconditionnel. Ces derniers estiment que certains veulent lui reprocher l’échec de l’équipe, bien que la responsabilité du recrutement incombe à son prédéces- seur, et rappellent ainsi que Kamel Kaci Saïd et lorsqu’il a été installé dans ses fonction, a essayé de rectifier le tir, montrant son dévouement pour le Mouloudia. Les membres du co- mité de supporters estiment que Kaci-Saïd a accepté la mission d’assu- rer l’intérim suite au limogeage de Geiger que suite à l’insistance du CA afin que la préparation de l’équipe ne soit pas perturbée.

Soutien à la direction du club

Ces derniers n’ont pas manqué d’af- ficher leur soutien à la direction du club qui a mis tous les moyens néces- saires pour que l’équipe ne manque de rien. Ils se deman- dent toutefois pour quelle raison certains essayent d’exonérer Gei-

Ghazi et Gherbi ont repris avec le groupe En mettant la balle Aksas et Zeghdane
Ghazi et Gherbi ont repris
avec le groupe
En
mettant
la
balle
Aksas et Zeghdane
épargnés
dans
de
la
En plus des joueurs comme Ben-
salem, Daoud et Moumen qui ne
Les deux milieux de terrain,
Karim Ghazi et Sabri Gherbi, ont
tous deux réintégré le groupe. Ils
n’avaient pas été retenus par Geiger
estimant qu’ils étaient loin de leur
forme.
FAF,
Tahmi
relance
nutes.
T. Che
le
débat
la
grâce
de
Le CA insiste pour l’assainissement
de la situation au sein du groupe
Menad
et
Chaouchi
Depuis
quelques
mois,
sur
la
grâce
qui
Dja-
mel
Menad,
Réda
Babouche
Fawzi
Chaouchi
n’ont
d’alimenter
discussions
à mouvement supporters ministre les d’être grâce décembre. président tout
des
moulou-
Lors de la réunion du
conseil d’administration de
la SSPA/MCA qui a eu lieu
dimanche en fin d’après-
midi au siège de la société
commerciale à El Achour,
les membres du CA et lors
de leurs débats qui ont été
consacrés au changement
au niveau du staff tech-
nique, ont pris à l’unani-
mité la décision de mettre
fin aux fonctions de Geiger.
Parmi les griefs retenus
contre le technicien suisse,
c’est le fait qu’il ait perdu la
maîtrise du groupe,
échouant ainsi dans sa ges-
tion de l’effectif. Ainsi, les
membres du CA ont évo-
qué le malaise qui règne au
sein du groupe, au point où
certains joueurs ne s’adres-
sent plus la parole et don-
nent l’impression d’accom-
plir juste une formalité le
jour du match. C’est pour
cette raison d’ailleurs que le
président Boumella avait
déclaré par le passé, que
certains joueurs ne méri-
tent pas de porter les cou-
leurs du MCA et qu’ils
n’aiment pas le club. En
dépit de tous les moyens
déployés par la direction
du club et la volonté du
manager général Kamel
Kaci Saïd de mettre les
joueurs dans les meilleures
conditions, certains se sont
illustrés par un comporte-
ment qui ne les honore pas
et doivent ainsi se remettre
en cause dans les jours à
venir, où c’est tout simple-
ment la porte de sortie qui
leur sera indiquée.
d’une autre. Ainsi, les
pensionnaires de Ché-
raga comptent ouvrir
une nouvelle page et
mettre les joueurs de-
vant leurs responsabili-
tés, afin qu’ils se
ressaisissent. Toutefois et
s’ils ne changent pas d’ici
le mercato, il ne faut pas
s’étonner de voir les pen-
sionnaires d’El Achour
procéder à la libération
des joueurs qui sont ac-
cusés d’être derrière le
malaise dans le groupe,
car ils ne comptent tolérer
aucun écart disciplinaire à
l’avenir et ils sont persua-
dés que la réussite de
l’équipe passe avant tout
par un grouper soudé et
dévoué.
déens.
Alors
que
le
pen-
sait
que
les
émanaient
hautes
autorités
Les choses
doivent changer
avec l’arrivée du
nouvel entraîneur
de
l’Etat,
le
de
et
des
Sports,
Mohamed
Tahmi,
botté
avant-hier
en
déclarant
lors
du
forum
la organisé plus touche camp lourdes sur cessé pourrait des même
que
le
MJS
rien
Les responsables comp-
tent, toutefois, donner une
dernière chance aux
joueurs qui sont dans le
collimateur de la direction
du club, car avec l’arrivée
d’un nouvel entraîneur et
qui sera probablement
Nabil Maâloul, les choses
doivent changer au MCA.
Du fait qu’il est inconceva-
ble que dans une équipe,
on trouve des joueurs qui
ne s’adressent pas la parole
alors que d’autres sèment la
zizanie d’une manière ou
condamnations
Menad,
Chaouchi
et
Babouche.
Le
à Un et Liberté tutelle rumeurs de avec a ne condi- Chose trois
a
fait
savoir
que
la
Fédération
algérienne
de
football.
Des
propos
de
sens
qui
sont
pas
tombés
dans
l’oreille
d’un
sourd
puisque
les
Chnaoua
réclamé
avec
force
travers
à en ont incombait de la évident. sanctions différents Babouche
les
à les ré- et les la ce
seaux
sociaux
au
de
la
FAF,
Mohamed
à n’avait Raouraoua, le lourds sein ministre des soient Babouche,
tourner
page
en
graciant
à toucher monde par voir président les la condamnés. de Jeunesse
trois
Les
fans
du
Doyen
entendent
bien
poursuivre
leur
pro-
testation
jusqu’à
ce
que
les
concernés
réhabilités.
qui
permettrait
Réda
Fawzi
Chaouchi
de
réintégrer
leur
club
au
mois
de
vœu
partagé
au
de
la
direction
du
Mouloudia,
puisque
le
du
conseil,
Boudjemaâ
Boumella
avait
annoncé
qu’il
était
prêt
réintégrer
les
deux
ex-internationaux
tion
qu’ils
bénéficient
de
grâce,
qui
est
loin
T. Che

ger de tout reproche appelant l’actuel bureau à partir, alors que par le passé et lorsqu’ils étaient au MCA et que l’équipe avait frôlé la relégation, ils ont tout

mis sur le dos de l’entraîneur au lieu de démissionner. Par le

passé, ces mêmes dirigeants de- mandaient aux supporters de se montrer patients envers l’équipe pour enregistrer des résultats, mais aujourd’hui ils réclament le changement au lieu de tenir le même discours. Ce sont les arguments avancés par le comité de supporters du MCA.

Le comité de supporters est visé

Pour conclure, les mem- bres du comité de supporters estiment que leur comité est visé par ceux qui veulent servir leurs intérêts, car ils savent pertinemment qu’ils ne peuvent pas toucher à la direction du club ou à Kaci Saïd, tant que le comité est en place. C’est pour cette raison qu’ils lancent un appel à la vigilance, suite à la défaite face à l’USMH. K. M.

www.lebuteur.com MCA Coup mou
www.lebuteur.com
MCA
Coup mou
N° 2462 Mardi 12 novembre 2013 T. Che
N° 2462
Mardi 12 novembre 2013
T. Che
09
09

Au même stade la saison passée, ils avaient inscrit 8 buts

Djallit

«Si c’est moi le problème, je suis prêt à rester sur le banc»

Bouguèche, Yachir et Djallit

dans l’œil du cyclone

A la fin de la saison écoulée, tous les Mouloudéens se targuaient de posséder un trio de choc

composé de Hadj Bouguèche,

Samy Yachir et Mustapha Djallit.

A eux trois, ils totalisaient 24

buts toutes compétions confon- dues. Maillon fort du Mouloudia version Djamel Menad, les trois joueurs devaient surfer sur une sai- son presque aboutie pour rééditer la même performance et tirer l’équipe vers le haut. En position de force, les joueurs concernés avaient

négocié à juste titre à la hausse leur rémunération avec l’objectif de faire nettement mieux que la saison écoulée. Après un début de cham- pionnat tonitruant, Djallit avait frappé dès le lever de rideau face

à la JSMB puis il sauvera son

équipe contre le MCO à Zabana. Samy Yachir fera des siennes avec un doublé contre la forma- tion de Aïn Fekroun. On croyait alors que les trois joueurs allaient tout déménager sur leur passage mais il ne fut rien de cela. Ce n’était en réalité qu’un feu de paille puisque Djallit et Yachir n’ont plus inscrit le moindre but depuis huit journées. Et que dire de Hadj Bou- guèche qui reste sur onze rencon- tres de championnat soit 990’ sans planter la moindre banderille. Un fait rarissime car jamais l’enfant d’Arzew n’a connu un passage à vide aussi signifiant. Certes, l’arbi- tre Ghorbal est pour quelque chose puisque dès la première journée, Bouguèche a été privé d’un doublé face à la JSMB pour un hors jeu imaginaire qui aurait pu changer totalement la donne. Le Bouguèche qu’on connaît aurait rebondi juste après, mais rien de cela ne s’est pro-

rebondi juste après, mais rien de cela ne s’est pro- duit. La fébri- lité de Hadj
rebondi juste après, mais rien de cela ne s’est pro- duit. La fébri- lité de Hadj

duit. La fébri- lité de Hadj traduit le malaise qui règne au niveau de l’attaque qui est loin d’afficher une sérénité à toute épreuve. Les occasions vendangées depuis quelques semaines sont assez symptomatiques d’un groupe miné par le doute et les incerti- tudes. A titre de comparaison, au même stade de la compétition, Ya- chir et Djallit totalisaient l’année passée huit réalisations. En 2013, après onze chapitres, Bouguèche, Yachir et Djallit n’ont inscrit que quatre buts. Abderrahmane Ha- choud à lui seul a marqué plus que les trois éléments réunis. Une sta-

tistique qui fait désordre au sein d’un club qui am- bitionne de jouer la Ligue des champions, la saison prochaine.

Au centre de la polémique en raison de ses prestations tout juste moyennes, Mus- tapha Djallit se défend dans cet entretien en mettant l’accent sur la responsabilité de tout un groupe et non de certains indi- vidus.

Bouiche

et Medane

les ont

sévèrement

critiqués

Les deux consultants de Canal Algérie, qui connaissent le football sur le bout des doigts de par leur carrière, Bouiche Nacer et Hakim Medane n’ont pas hésité à mettre en exergue les la- cunes de cette ligne d’at- taque mouloudéenne totalement aux abois. «Je ne reconnais pas ce trio composé de Bouguèche, Yachir et Djallit qui faisaient parler la foudre la saison dernière. Ce trio qui se produit cette saison n’a rien à voir avec celui de l’année passée sous les ordres de Djamel Menad. D’ailleurs, c’est toute l’équipe que je ne reconnais plus. Elle a perdu toutes ses vertus qui faisait sa force la saison écoulée», a déclaré Hakim Medane. L’ex-coqueluche des Mouloudéens, Nacer Bouiche admet lui aussi que cette attaque du MCA est complètement désabusée. «Il faut tirer la sonnette d’alarme car le jeu du Mouloudia ne convainc personne. Cette attaque du Mouloudia a perdu son rythme de croisière et cela se répercute né- gativement sur les per- formances de l’équipe», a dit Bouiche, ulcéré.

Vous avez dû passer des moments hyper diffi- ciles après cette défaite concédée face aux HarrachisJe n’ai pas pu sortir car je ne pouvais croiser le chemin de nos supporters. Le fait d’avoir failli à notre mission m’a incité à faire profil bas. D’ailleurs, j’ai du mal à trouver le sommeil tant je suis torturé par cette situation qui prévaut dans le club. Titularisé face à l’USMH, une nouvelle fois vous avez été incapable de trouver la faille ? J’avoue que je connais un passage à vide. Mais cela n’est pas propre à Djallit seulement. C’est tout le monde qui est dans le même panier. Je suis lassé qu’à chaque fois que les choses ne tournent pas rond, ce soit Djallit qui doit payer les pots cassés. Vous avez été confronté à une situation similaire lors de l’exercice précédentEffectivement, après le match du MCO, j’avais connu un long passage à vide mais par la suite j’ai pu re- dresser la barre pour terminer meilleur buteur du championnat. Je sais une chose, dans le football qui est un sport collectif, c’est tout le monde qui est responsable et pas seulement Djallit. Lors du derby, les Chnaoua ne vous ont pas ménagé au moment de votre remplacementJ’accepte toutes les critiques car c’est de cette manière qu’on progresse. Je comprends la frustration de nos sup- porters qui ont toujours été derrière nous. Vous croyez que j’aime cette situation de crise. Nous voulons tous gagner les matches les uns après les autres. Mais le football, c’est des hauts et des bas. On tâchera de refaire surface comme nous l’avons fait contre le RCA et la JSK. Face à cette incapacité de marquer, la direction œuvre pour recruter un attaquant d’envergure. Comment vivez- vous cette situation ? La direction du club est la seule habilitée à agir dans le bien de l’équipe. Si nos responsables jugent utile de faire venir un at- taquant étranger, je serai le premier à lui dérouler le tapis rouge. Maintenant, si les Chnaoua jugent que c’est moi le problème, je suis prêt à rester sur le banc. Le plus im- portant, c’est que l’équipe se remette en marche. Le Mouloudia est un grand club qui doit jouer les pre- miers rôles. Rien n’est encore perdu. Il suffit de réagir face au MOB pour que ça reparte. Pouvons-nous justement avoir votre avis sur l’éviction de Geiger ? Nous les joueurs nous devons respecter les décisions de notre direction. A nous de tout faire pour faciliter la tâche au nouveau staff car c’est de l’avenir du club quil sagit.

Entretien réalisé par Tarek Che

Cédric Roger ou Jacky Roche comme préparateur physique

Le changement décidé par les responsables du Moulou- dia au niveau du staff tech- nique
Le changement décidé par
les responsables du Moulou-
dia au niveau du staff tech-
nique ne concerne pas
uniquement Alain Geiger et
son adjoint Mihoubi, car
même le préparateur phy-
sique Benseghir sera démis
dans plusieurs clubs en France,
mais aussi au Maroc, au WA
Casablanca. Ce dernier a une
bonne expérience dans le do-
maine et il figure aussi sur les
tablettes du MCA.
Un grand travail
de ses fonctions. Une source
digne de foi nous a confié que
la direction du club a pensé
au préparateur physique fran-
attend le prochain
préparateur
physique
çais Jacky Roche qui a fait
partie par le passé du staff
technique de Nouzaret, et qui
avait effectué un travail re-
marquable avec le Mouloudia,
tout en jouissant de l’estime
de tous les joueurs à
l’époque, du fait qu’il avait su
trouver la bonne formule pour
les pousser à travailler à fond
dans une très bonne am-
biance. Bien qu’il ait quitté le
MCA après le départ de Nou-
zaret, Jacky Roche a fait deux autres pas-
sages au MCA, lorsque la direction du club
lui a fait appel après que l’équipe a effectué
une préparation catastrophique avec Fran-
çois Bracci, avant de revenir une nouvelle
fois et travailler pour une courte durée avec
Fabbro. Ainsi, Jacky Roche a toujours laissé
une bonne image de lui au MCA, et c’est
pour cette raison qu’il a été rappelé. Toute-
fois, il se trouve que ce dernier est lié par
certains engagements en France et il n’a
pas donné une réponse définitive. Afin de
ne pas être pris par le temps, le Mouloudia
songe aussi à Cédric Roger qui a travaillé
Si la direction du club fait
aussi du recrutement d’un pré-
parateur physique une priorité,
c’est pour la simple raison que
l’équipe accuse un grand déficit
sur ce plan. En effet, les
joueurs du Mouloudia n’arrivent
plus à suivre le rythme des ren-
contres et trouvent du mal à
terminer leurs matchs. Bien que
l’équipe ait bénéficié du temps
de préparation nécessaire du-
rant l’intersaison, et en dépit
des moyens mis à sa disposition, le manque
de fraicheur physique s’est fait ressentir et
ce n’est pas un hasard si le MCA a déjà pris
attache par le passé avec le préparateur
physique Dahmane Sayeh, pour qu’il soit
avec l’équipe à Tlemcen lors du stage de
préparation de courte durée effectué avant
l’Aïd. Ainsi, il est évident qu’au MCA on
cherche un changement sur tous les plans,
car même au niveau du staff médical, on
évoque aussi un remaniement du fait que
les blessures de certains joueurs sont mal
prises en charge.
Kamel M.

Remercié alors qu’il est à quatre points du leader

Geiger surpris par son limogeage

Bien qu’il fût très déçu après la défaite de son équipe face à l’USMH, il savait bien que les responsables du MCA allaient lui demander des ex- plications suite à cet échec. Alain Geiger ne s’attendait nullement à ce que les pensionnaires d’El Achour procèdent à son limogeage, du fait que rien ne présageait une telle si- tuation. Alors qu’il s’apprêtait à reve- nir à Alger, après avoir accordé trois jours de repos à ses joueurs, pour préparer le match du MOB, le tech- nicien helvétique a été surpris lorsque les dirigeants l’ont ap- pelé pour l’informer de la nouvelle prise par le CA et l’inviter à venir pour une résiliation du contrat à l’amiable. Une source digne de foi nous a confié qu’il a ex- pliqué à son in- terlocuteur que tout en accep- tant la décision de la direction du club, il est surpris du fait qu’il soit limogé au moment où l’équipe n’est qu’à quatre longueurs du leader. Toutefois, la décision des dirigeants est motivée par le fait que leur équipe et même lorsqu’elle gagne, la manière vient à manquer, ce qui n’est guère rassurant, en lui reprochant

aussi d’avoir perdu la maitrise du groupe. Un autre point que Geiger a évoqué avec son interlocuteur, c’est le fait que l’équipe était amoindrie par l’absence de plusieurs titulaires et que beaucoup d’occasions de sco- rer ont été ratées. Ainsi le techni- cien suisse était déçu et surpris à la fois de cette décision, mais sans se montrer rancunier, pour autant.

Il est à Alger pour la résiliation de son contrat

Informé de son limogeage, Alain Geiger était de retour à Alger pour discuter avec les responsables afin de trouver un terrain d’entente au sujet de la résiliation du contrat. A en croire une source digne de foi, les responsables du MCA comptent lui payer trois mensualités en guise d’indemnité du fait que c’est le club qui a décidé de se séparer de ses ser- vices en décidant de mettre fin au contrat qui lie les deux parties d’une manière unilatérale. Reste à savoir maintenant si Geiger acceptera la propo- sition du MCA ou bien s’il aura à son tour une contre-proposition à faire lorsqu’on sait que son contrat n’arrivera à son terme qu’à l’issue du mois de juin prochain. De son côté, Mohamed Mihoubi sera in- demnisé, du fait qu’il a aussi signé un contrat avec le MCA. Les pen- sionnaires d’El Achour veulent tout régler après avoir mis fin aux fonctions de l’ensemble du staff tech- nique, à l’exception de Nouioua qui vient juste d’enta- mer sa mission.

de l’ensemble du staff tech- nique, à l’exception de Nouioua qui vient juste d’enta- mer sa

K. M.

10
10

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

www.lebuteur.com USMH Coup d’œil
www.lebuteur.com
USMH
Coup d’œil

Belkheir

Laïb «On participera à la Ligue des champions» Jusqu'à hier, la par- ticipation de l’USMH
Laïb
«On
participera
à la Ligue
des
champions»
Jusqu'à
hier, la par-
ticipation
de l’USMH
à la pro-
chaine édi-
tion de la
Ligue des
champions
africaine
était incer-
taine. La
Fédération
algérienne
de football avait demandé aux
clubs participants aux diffé-
rentes joutes internationales de
déclarer forfaits afin de permet-
tre au championnat national de
football de se terminer dans les
délais. Le président de la FAF
avait même réuni les présidents
des clubs concernés pour leur
exposer les bienfaits de cette de-
mande. Le premier responsable
harrachi avait alors demandé un
temps de réflexion qui s’est
écoulé hier. «Oui, je vous
confirme que l’USMH prendra
part à la prochaine Ligue des
champion africaine», nous a dé-
claré hier au téléphone Moha-
med Laïb. Celui ci ne fait
qu’accéder au vœu de Boualem
Charef, des joueurs et surtout
des supporters qui attendent
avec impatience de revoir leur
club chéri rejouer une compéti-
tion continentale.
N. R

«La JSK a prouvé

sa force; mais on la battra»

Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur votre dernière prestation face au MCA ?

Je pense qu'on a fait un grand match. J'estime que c'est le meilleur depuis le début de saison. Certes, c'était difficile devant cette équipe du Mouloudia, mais notre volonté et notre solidarité nous ont permis non seulement de tenir la dragée haute à notre adversaire mais de le dominer sur son propre terrain.

Après un début de saison caractérisé par des ré- sultats catastrophiques votre équipe est en nette progression. Pensez-vous avoir surmonté cette difficile situation ?

Non, on ne s'est pas encore tirés d'affaire. Nous de- vons continuer sur la même lancée et réussir d'autres résultats positifs, que ce soit dans notre jardin ou hors de nos bases. Il est clair que les quatre victoires ac- quises ont été une véritable bouffée d'oxygène pour notre équipe, mais nous tâcherons de rester sur cette dynamique afin de réaliser des résultats probants.

Comment jugez-vous votre rendement person- nel ?

Moi, je ne porte jamais de jugement sur mon rende- ment, mais je peux vous dire que j'ai toujours donné le meilleur de moi-même. Certes, j'ai fait des matchs pleins face à l'USMA, le MCO et le MCA, mais je veux encore faire mieux pour être à la hauteur. Je tâcherai de le confirmer en réussissant d'autres belles prestations.

Cet arrêt de 13 jours sera-t-il bénéfique au groupe ?

Tout à fait. Je dois dire que cette trêve tombe à pic, car elle nous permettra d'entrevoir l'avenir sous de bons auspices. On va mettre à profit ces deux semaines pour recharger nos batteries et corriger les erreurs commises lors des précédentes journées. Le champion- nat s'annonce palpitant, car toutes les équipes ont un objectif à atteindre. On va cravacher dur durant ces deux semaines, pour aborder la suite du parcours dans les meilleures conditions possibles.

La reprise du championnat coïncide avec la venue de la JSK à El Harrach. Comment s'an- nonce pour vous cette rencontre ?

Il est encore un peu tôt pour en parler, mais ce sera un match difficile pour les deux équipes qui joueront

pour le même objectif, à savoir la victoire. D'abord, nous devons bien nous préparer durant cette mini- trêve. On doit aborder ce match avec le plus grand sérieux afin de réussir notre mission. On a déjà perdu des points à domicile, on ne doit plus décevoir dans notre jardin et devant notre public.

A vous entendre parler, on com- prend que vous êtes très confiant

Effectivement. Tous les

joueurs travaillent bien, tout le monde est conscient de la tâche qui l'attend. Nous sommes très motivés pour faire un grand match. De toutes les façons, que ce soit

à

ment, nous jouerons avec la

même volonté.

domicile ou en déplace-

D'accord, mais même à do- micile votre équipe a du mal à s'imposer devant son public

C'est vrai, notre équipe a eu du mal

à

même à domicile, mais je pense que cette fois-ci, les choses ne sont plus les mêmes. On ne se focalise pas trop sur ces statistiques, on doit se concentrer sur ce prochain match contre la JSK et rien d'autre.

s'imposer dans certains matchs

Pensez-vous avoir les moyens d'arracher une victoire ? Certainement. On a les moyens de battre cette équipe, il suffit juste d'y croire. Ce ne sera pas facile devant cette for- mation kabyle qui a prouvé sa force, même dans certains déplace- ments. Ce qui nous intéresse, c'est de faire un bon match et s'offrir une victoire. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

une victoire. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni Encore une semaine de repos pour El Amali B
Encore une semaine de repos pour El Amali B lessé aux adducteurs depuis le match
Encore une
semaine de repos
pour El Amali
B lessé aux adducteurs depuis
le match contre le MCO, El
Amali, l’attaquant harrachi,
n'est pas totalement guéri
de sa blessure. Les radios et les IRM
qu'il a passées, en début de semaine,
montrent bien que la blessure du
joueur est en voie de guérison. Mais
cela nécessite encore quelques jours
de repos. Ainsi, l’enfant d’Oran sera
contraint de patienter une semaine
au moins pour reprendre les entraî-
nements. En tout cas, c'est ce qu'a
décidé le médecin qui le suit et selon
permettre à son groupe de
C'est d'ailleurs ce que nous
gramme adéquat a déjà été
lequel il y a déchirure au niveau des
adducteurs. L'absence du joueur de-
vrait donc se prolonger pour une
autre semaine au moins. Le défen-
seur harrachi ne pourra pas repren-
dre avant le match contre le CABBA.
Son retour à la compétition officielle
est prévu dans deux semaines.
Cela coïncidera avec
le match derby
Les jeunes
attendent leur chance
face à l’ESS.
Connaissant parfaitement les forces et
les faiblesses de son équipe, Charef profitera de
cette mini-trêve pour avoir une idée précise sur
ses joueurs, notamment les jeunes qui ont été pro-
mus cette saison en seniors. Charef, qui a déjà effectué
des changements dans la composante depuis le début
de saison, compte donner la chance aux autres joueurs
qui n'ont pas eu l'occasion de montrer ce dont ils sont
capables pour espérer faire partie au moins de ceux
convoqués aux matchs officiels, en attendant de figu-
rer carrément dans le onze rentrant. Sachant que le
driver de l’USMH a toujours traité ses joueurs sur
un pied d'égalité, il est donc sûr que la concur-
rence sera rude dans l'effectif harrachi.
Physique
avec ballon
au menu
bonnes
axer
volet physique avec bal-
lon. Le coach a donc re-
Pour cette mini-pré-
paration qui a déjà été
entamée hier, Charef et
ses assistants comptent
leur travail sur le
poir de
C'est dire que tout se décidera lors de
cette mini-préparation.
marqué que son équipe
souffrait de ce côté.

Une reprise sous de bons auspices

Vitória de Guimarães sur la piste d’Amada

n

Amada, le jeune attaquant harrachi, serait dans les petits papiers de

la

formation portugaise le Vitória de Guimarães. Proposé au club

Les camarades de Hendou ont repris les entraînements avant-hier en début de

soirée, après avoir bénéficié de deux jours de repos. Cette mini-trêve sera sûrement mise à profit afin de récupérer des efforts fournis et apporter les correctifs nécessaires. Il faut dire que beaucoup de choses restent à faire pour le

E pleine ascension depuis le début de la saison, Ibrahim Samuel

portugais par un manager, son directeur technique aurait coché le

Il préfère un transfert à l'étranger
Il préfère un transfert
à l'étranger

staff technique de l'USMH, lequel devra, entre autres, trouver la bonne formule à même de

nom du Harrachi parmi les joueurs convoités en vue d’un transfert l’été pro- chain. Même si pour l'instant aucun contact officiel n'a été entrepris avec la direction harrachie, il est certain qu’Amada constitue une des pistes les plus sérieuses de la formation de Guimaraes. Amada (23 ans) qui ne cesse de bril- ler sous les couleurs de son club a été époustouflant lors des matchs de championnat. Doué d'une technique hors du commun, vif comme l'éclair, l'ex-international olympique du Malgache a pris cette saison une autre dimension.

continuer sur la

lancée après ses derniers succès consécutifs.

a déjà déclaré Be-

chouche, l'adjoint de Charef : «Cette mini-

trêve arrive au bon moment. Les joueurs sont fatigués et ont besoin de récupérer. Un pro-

établi, et qui doit

être mis en application à partir d'aujourd'hui.»

Amada, qui est aussi convoité par plusieurs clubs en Algérie qui veulent s'attacher ses services la saison pro- chaine, préfère de loin un transfert à l'étranger. C'est l'intéressé qui nous l'a déclaré, lorsque nous l'avons interrogé sur sa pré- férence entre l'étranger et un club algérien parmi les grosses cylindrées. En tout cas, le Malgache ne semblait pas emballé par l'idée de chan- ger d'air en intégrant un club local : «Certes, on m'a fait part de l'intérêt que me portent certains clubs en Algérie, mais pour l'ins- tant, je ne suis pas vraiment tenté par l'idée de quitter l'USMH, sauf pour un club étranger. C'est vrai qu'au fond, je ressens l'envie de tenter une expérience à l'étranger. Mon manager m'a fait part du fait que certains clubs me veulent, mais, pour l'instant, il n'y a rien d'officiel.»

Les joueurs affichent un moral d'acier

Ayant bénéficié d’un repos de deux jours qui leur a permis de reprendre leurs

forces, les Harrachis ont retrouvé le moral. C'était visible hier lors de la reprise des entraî- nements, où Younès et ses camarades affi-

chaient une grande volonté après leur succès arraché à Bologhine face au MCA. Les Jaune et Noir semblent être plus que jamais conscients qu'aucun autre faux pas n'est per- mis à l'avenir, pour éviter que leur situation ne se complique davantage. En effet, cette mini-trêve est jugée bénéfique que

ça soit par le staff technique ou les joueurs. Cela leur permet- tra de préparer dans de

conditions les pro-

chaines échéances pour un

nouveau départ, avec l'es-

réaliser de meil-

leurs résultats et espérer terminer la phase aller dans une position honorable.

www.lebuteur.com USMA Coup de vent
www.lebuteur.com
USMA
Coup de vent

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

11
11

Les Rouge et Noir dès aujourd’hui en Tunisie

C’ est

au-

jourd’

hui

que

l’USM Alger se déplace en Tunisie, à Sousse plus précisément, où elle pren- dra ses quartiers à l’hôtel El Mouradi Palace pour un regroupement de cinq jours, le retour en Algérie étant prévu le dimanche 17 novembre. Ce mini- stage a été programmé afin de permettre à Hu- bert Velud de connaitre ses nouveaux joueurs et sera donc une occasion pour lui de découvrir le groupe dont il dispose lors de ce séjour. Le suc- cesseur de Rolland Cour- bis profitera de l’arrêt du championnat national

pendant deux semaines pour faire également les retouches nécessaires avant de diriger son pre- mier match officiel à par- tir du banc de touche usmiste. Un match d’une grande importance pour le club de Soustara et qui opposera les coéquipiers de Ferhat au CRB au stade Omar-Hamadi à l’occasion de la douzième journée de la Ligue1.

RDV à l’aéroport à 13h

Après avoir eu droit à deux jours de repos en guise de récompense suite aux efforts qu’ils ont four- nis tout au long de la se- maine passée et à Oran, c’est ce matin que les Rouge et Noir repren-

dront le chemin de l’en- trainement à Bologhine. Prévue à partir de 10h, Hubert Velud et ses ad- joints dirigeront donc la première séance de la se- maine avant de se donner rendez-vous à l’aéroport Houari Boumediene ou les membres de la déléga- tion qui feront le voyage en Tunisie se retrouveront en début d’après-midi avant d’embarquer pour Tunis dans un avion de la compagnie Tunisair.

Décollage prévu à 15h30

Le vol est prévu dans l’après-midi. C’est à 15h 30 plus précisément que l’avion de la compagnie aérienne tunisienne dé- collera quittant ainsi le

territoire national pour rallier Tunis. Une ville où ils arriveront après un peu

plus d’une heure si tout se déroule comme prévu bien sûr. Une fois à Tunis, les membres de la déléga- tion usmiste prendront le bus pour faire la seconde partie du trajet par route comme nous l’avions an- noncé dans notre précé- dente édition. L’arrivée au luxueux établissement n’est donc prévue qu’en début de soirée. Hôtel El Mouradi de Sousse est un établissement que cer- tains joueurs connaissent pour avoir été leur lieu d’hébergement lors du stage hivernal effectué lors du mois de janvier

2012.

Adel C.

hivernal effectué lors du mois de janvier 2012. A del C . Ferhat «Ce que Courbis

Ferhat «Ce que Courbis a dit à mon sujet me flatte et me pousse à continuer sur la lancée»

Joint par nos soins hier, Zinedine Ferhat est revenu dans cet entretien qu’il nous a accordé sur la précieuse victoire décrochée à Oran face à l’équipe locale avant d’aborder d’autres sujets qu’on vous laisse découvrir.

Avec un peu de recul, quelle ana- lyse faites-vous à propos du match qui vous a opposé au MCO ?

C’est un match qu’il fallait gagner. Nous avons affirmé que nous allions faire le déplacement pour le rempor- ter et non pas pour limiter les dé- gâts. En battant le MCO, nous avons joint le geste à la parole. Nous avons tenu notre promesse et c’est ce qui nous a rendus heureux après le coup

de sifflet final. Nos supporters se sont déplacés en masse pour nous soutenir. Nous savions qu’on n’avait pas le droit de les décevoir et au final nous avons été à la hauteur. Ce suc- cès, c’est aussi pour eux. Le match a été disputé des deux côtés, nous avons eu le dernier mot et à présent

il va falloir enchainer avec d’autres victoires à l’avenir.

Vous avez débloqué votre comp- teur but lors de cette rencontre, doit-on s’attendre à d’autres réa- lisations à l’avenir ?

C’est ce que je souhaite. Ce but a été d’une grande importance pour moi. C’est un but spécial parce qu’il nous

a permis de rentrer à la maison avec

les trois points, mais j’aimerais aussi préciser que ce succès est celui de tout le groupe. J’ai été l’auteur du but, mais sans l’aide de mes coéqui- piers je n’aurai jamais pu l’inscrire.

Maintenant que j’ai débloqué mon compteur, je ferai en sorte d’en mar- quer d’autres à chaque fois que l’oc- casion se présentera.

Lors de la dernière conférence qu’il a tenue, Courbis vous a conseillé de ne pas rejoindre le FC Sochaux, qu’en pensez-vous ?

J’ai beaucoup de respect et d’estime pour Rolland Courbis. Il m’a tou- jours conseillé et à chaque fois je me suis rendu compte que j’avais bien fait de le suivre. Courbis a assez d’ex- périence, et il sait très bien ce qu’il est en train de faire et de dire. S’il pense que ce serait une mauvaise idée, il doit avoir ses propres raisons mais pour le moment il n’y a rien d’officiel avec le FC Sochaux. Je suis concentré sur le parcours que je réa-

lise avec mon équipe et je continue- rai à me donner à fond. Ce n’est donc qu’au mercato qu’on pourra parler de transfert.

Il a dit aussi qu’il fallait que vous vous fixiez sur le rôle que vous voulez tenir sur la pelouse

C’est lui qui m’a fait jouer en arrière latéral droit et à chaque fois je

trouve que je m’en suis bien tiré. A ce sujet, je vous assure je n’ai pas de problème puisque je me sens à l’aise dans plusieurs postes mais je suis un ailier de formation, donc c’est en tant qu’attaquant que je suis le plus

performant. Moi, je peux évoluer n’ importe où et je laisse le soin au coach de choisir le poste. Je suis prêt à me donner à fond pour aider mon club et pour cela je ferai même des sacrifices.

Courbis a dit que vous méritiez d’aller au Brésil. Que pensez- vous de ces propos ?

Courbis est un grand monsieur. C’est un gars qui a entrainé de grandes équipes et qui a un grand vécu. C’est logique que ses propos me fassent un énorme plaisir. S’il le pense, c’est que j’ai des qualités mais le plus important pour moi c’est de continuer de progresser et être per- formant. Je sais que seul le travail paye donc je vais le nécessaire pour attirer l’attention du sélectionneur. Je veux y être, mais pour le moment c’est un peu tôt d’en parler. Et avant, il va falloir se qualifier. Je profite de cette occasion pour souhaiter bonne chance aux Verts.

Vous allez effectuer un stage de cinq jours en Tunisie. Qu’avez- vous à dire à ce sujet ?

C’est sûr qu’il sera bénéfique pour nous, mais aussi pour le nouveau coach. Tout ce que je souhaite, c’est que nous revenions à la maison tous en bonne santé.

Entretien réalisé par Adel Cheraki

Revirement de situation

Aksouh décline l’offre d’intégrer le staff et retrouve son poste de DTS

d’intégrer le staff et retrouve son poste de DTS La réunion d’avant-hier a duré plusieurs heures

La réunion d’avant-hier a duré plusieurs heures et ce n’est qu’à son issue que les responsables du club ainsi que le nouveau coach des Rouge et Noir ont pris des déci- sions finales concernant l’avenir des membres du staff technique. Ayant fait partie de l’ancien staff, les Dziri, Belmellat et Séne ont été maintenus mais ce n’est pas tout. Aksouh a reçu l’offre de le renfor- cer et être du coup un adjoint d’Hubert Velud. En fin de compte, le souhait de la direction ne s’est pas réalisé puisque le concerné a décliné l’offre pour la simple raison qu’il a souhaité retrouver le poste qu’il occupe. Celui qui a donné un coup de main à Dziri et aux ex-as- sistants de Courbis pour préparer le match face au MCO, retrouve le rôle qu’il a tenu ces derniers temps, celui de DTS des jeunes ca- tégories. Un poste qu’il veut conti- nuer d’occuper plutôt que de réintégrer une nouvelle fois le staff de l’équipe première. Un souhait qui a été respecté par Haddad et les autres dirigeants qui se sont montrés compréhensifs.

Zeghdoud renforcera le staff technique

N’ayant pas renoncé à renforcer le staff technique, les responsables du club n’ont pas mis beaucoup de temps avant de trouver un rempla- çant à Mustapha Aksouh en la personne de Mounir Zeghdoud. L’ex-défenseur central des Rouge et Noir qui faisait jusque-là partie du staff technique des U21 rejoindra donc dès ce mardi ses deux an-

Cinq séances d’entrainement à Sousse

En Tunisie, les Rouge et Noir de- vront effectuer cinq séances d’en-

trainement. En tout cas, c’est ce que nous avons pu apprendre d’une source digne de foi. La première séance se déroulera mer- credi matin soit au lendemain de l’arrivée à Sousse sur le terrain qui se situe à cinq minutes de marche de l’hôtel El Mouradi Palace où les protégés de Velud seront hé- bergés durant ce court séjour.

Du biquotidien jeudi ou vendredi

Durant leur séjour à Sousse, les co- équipiers de Farouk Chafaï auront du

biquotidien au menu. Si tout se déroule comme prévu, ils s’entraineront deux fois par jour, jeudi ou vendredi. Pour le mo- ment la décision n’a pas été prise et ce n’est qu’une fois sur place que les mem- bres du staff technique trancheront.

ciens coéquipiers, Dziri et Belmel- lat, chez les seniors après avoir donné son accord pour travailler sous la houlette d’Hubert Velud, à l’image des autres assistants. Une désignation qui a été accueillie par une grande joie dans les fiefs des Rouge et Noir vu la grande estime que les supporters portent à Zegh- doud. Pour rappel, Zeghdoud a déjà occupé un tel poste à l’époque où Mekhazni était le coach de l’USMA.

Zeghdoud : «Honoré de la confiance placée en moi»

Contacté par nos soins, Mounir Zeghdoud est revenu sur sa nomi- nation en tant que nouvel adjoint de Velud en nous déclarant à ce sujet : «Les responsables m’ont solli- cité et je n’ai pas pu dire non. Je suis au club depuis de nombreuses an- nées et ce sera un honneur pour moi de travailler de nouveau avec les seniors. J’ai eu une expérience avec les U21. Elle a été très enri- chissante et à présent je veux faire le nécessaire pour apporter un plus en équipe première.” “Je suis honoré de la confiance placée en moi et je compte faire tout mon possible pour être à la hauteur» a-t-il dit pour conclure.

Dziri : «Continuer la mission»

Billel Dziri, quant à lui, nous a affirmé à propos de son maintien :

«Nous avons eu une discussion avec les responsables du club et Velud. Nous nous sommes mis d’accord pour continuer notre mission et c’est tout à fait normal que nous ayons accepté. Nous voulons tous aller au bout de notre mission et nous ferons tout notre possible pour aider le nouvel en- traîneur. Nous ferons de notre mieux pour lui faciliter la tâche et il peut compter sur nous pour l’épauler.». Voilà, désormais tout est clair.

Adel C.

membres de la délégation au pays.

Neuf joueurs ont fait partie du dernier stage en Tunisie

Parmi l’effectif actuel, neuf éléments ont pris part au dernier stage effectué

en Tunisie, à Sousse. Il s’agit de Mansouri, Meftah, Chafaï, Laïfaoui, Bouchema, Dje- diat, Feham, Ferhat et Zemmamouche ainsi que le capitaine, Khoualef, qui se trouve actuellement en sélection pour pré- parer le match retour des barrages de la Coupe du Monde 2014 face au Burkina Faso.

Zemma et Khoualed, les grands absents

Ce sont les deux grands absents lors de ce stage. Zemmamouche

et Khoualed. Tous les deux retenus pour le prochain match des Verts, les deux inter- nationaux usmistes sont depuis le début de semaine au centre technique de Sidi Moussa.

Samedi, match amical face à l’AS Marsa

Hubert Velud aura l’occasion lors de ce mini-stage de voir les joueurs qu’il

aura sous sa coupe à l’œuvre puisque, selon nos informations, les Rouge et Noir disputeront un match amical à Sousse. Cette rencontre les opposera à l’AS Marsa et elle devrait se dérouler dans le terrain d’entrainement qui se situe juste à côté de l’hôtel, samedi, soit la veille du retour des

Velud dirigera sa première séance aujourd’hui

C’est ce matin qu’Hubert Velud diri- gera sa première séance d’entraine-

ment. Une séance qui sera marquée par la présence de Mounir Zeghdoud, son nouvel adjoint qui a renforcé récemment le staff technique des seniors après avoir passé plusieurs saisons avec les U21.

Adel C.

Pensée

Hier, cela a fait une année exactement que nous a quittés notre fils Djoumadi Sofiane, surnommé «Timit». En cette douloureuse occasion, son père, de- mande à tous ceux qui ont connu le défunt d’avoir une pieuse pensée pour lui. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

12
12

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

www.lebuteur.com Coup ferme ESS
www.lebuteur.com
Coup ferme ESS
Le contrat de Franck Madou sera résilié multiplient les déclarations incendiaires à travers les organes
Le contrat
de Franck Madou
sera résilié
multiplient les déclarations incendiaires à
travers les organes de presse. Pour la direc-
tion sétifiennne, le stade le mieux indiqué
pour accueillir cet événement est l'OPOW
Tchaker de Blida.
On parle (déjà) de boycott
Le déroulement de cette Supercoupe fait
l'actualité ces derniers temps à
Sétif. Plusieurs groupes de
supporters ont déjà
donné leur position.
Aucun fan sétifien
n'effectuera le
déplacement à
Hamlaoui et il
sera demandé
à la direction
80 000 euros
pour le transfert
de Ze Ondo
Un accord a finalement été trouvé
Comme nous l'avions dans une de
nos précédentes éditions, l'Ivoirien
Franck Madou ne continuera pas
l'aventure avec l'ESS. Cela fait main-
tenant près d'un mois et demi que ce
dernier se trouve en France. Il a in-
formé ses dirigeants qu'il devait re-
nouveler son passeport. Franck
Madou a été invité à se rendre à Sétif
dans les plus brefs délais et cela pour
étudier les modalités dans lesquelles
se fera la rupture de son contrat.
Il percevra 15 000 euros
Il est utile de préciser que Franck
Madou est le joueur le mieux payé
de l'ESS. Ce dernier a signé un
contrat contre une mensualité de
15 000 euros. Il a perçu deux salaires
au moment où il a paraphé son en-
gagement. On espère, du côté de la
direction de l'ESS, trouver un ac-
cord à l'amiable et que Franck
Madou accepte de résilier son
contrat contre le paiement
entre les directions de l'ESS et celle de
Bitam. Les dirigeants sétifiens ont fait une
du club de
boycotter cet
événement.
En réalité,
plusieurs diri-
nouvelle proposition à leurs homologues
de l'US Bitam en ce qui concerne le
mon-
tant du transfert de Ze Ondo. L'ESS ne
paiera donc que 80 000 euros, en lieu et
d'une autre mensualité, à sa-
voir la somme de 15 000
euros.
Le flop de l’année !
Il y a quelques temps, nous
place des 100 000 dollars exigés par le
geants sont de
l'avis des sup-
porters. Pour eux, si
la ligue maintient le
match à Hamlaoui, l'ESS
ne se présentera pas au
coup d'envoi du match.
club gabonais. Il est utile de signaler
que cela fait maintenant cinq mois
que Ze Ondo se trouve à Sétif sans
pour autant jouer la moindre
minute sous les couleurs de
l'ESS.
écrivions dans ces mêmes co-
lonnes : «Franck Madou peut-il
réussir à l'ESS?» Quatre mois
plus tard, nous avons des élé-
ments de réponse précis à cette
Un
S.B
émissaire
question. Et non, l'Ivoirien ne s'est
pas imposé à l’ESS comme le re-
doutable buteur qui était re-
cherché. Intervenu
tardivement, le recrutement
de Bitam attendu
à Sétif
Lors de la signature du tout pre-
mier protocole d'accord, la direc-
Le sacre passe par le titre
de champion d’hiver
tion de l'ESS a libellé un chèque de
50 000 euros au nom de son homo-
de Franck Madou apparais-
sait comme une excellente
opération. Il faut dire que
l'on voit très rarement des
joueurs accepter de quit-
Les six fois où l’ESS a été sacrée champion
d’Algérie, les Sétifiens avaient terminé sur
logue de Bitam. Il ne reste donc
que 30 000 euros à régler. Cela se
fera en une seule traite. D'ail-
la plus haute marche du podium à la fin de la
phase aller. Au grand jamais, l’équipe de Sétif n’a
pu décrocher la couronne nationale quand elle n’a
pas pu s’octroyer le titre de champion d’hiver.
leurs, un émissaire du
club ga-
bonais sera à Sétif la
semaine prochaine
à cet
ter un championnat euro-
péen, même si c'est celui
de l'Ukraine, pour notre
L1. Pourtant, la nouvelle
recrue de l'ESS n'a jamais
réussi à enchaîner les bonnes
effet.
K.L.
prestations. Le recrutement de
Franck Madou est donc un coû-
teux flop pour les Sétifiens. K.L.
Le Buteur du 12-11-2013
Le Buteur du 12-11-2013

La direction refuse de jouer

la Supercoupe à Hamlaoui

La direction refuse de jouer la Supercoupe à Hamlaoui L Ligue nationale, en coordination avec la

L Ligue nationale, en coordination avec la

a

fédération, a décidé que le match comptant pour la Supercoupe qui opposera l'USMA

à

l'ESS se déroulera le 11 janvier prochain.

Cette date coïncide avec la fin de la trêve hiver- nale. Le choix de cette date ne semble poser aucun problème aux dirigeants de l'ESS. Il n'en est pas de même pour le lieu de cette rencontre. Les diri-

geants sétifiens ont saisi les instances fédérales par écrit pour leur demander de délocaliser ce match qui est programmé au stade Hamlaoui de Constantine. Tchaker est le mieux indiqué La décision des dirigeants sétifiens est motivée par la tension qui règne entre le CSC et l'ESS ces derniers temps. Les présidents de ces deux clubs

ces derniers temps. Les présidents de ces deux clubs Le titre se gagnera à l’Est Plus
ces derniers temps. Les présidents de ces deux clubs Le titre se gagnera à l’Est Plus

Le titre se gagnera à l’Est

Plus que quatre journées avant que ne tombe le rideau sur la première phase du championnat. Le programme des Sétifiens étant, comme on dit, aborda-

ble. Les poulains de Lang auront à se déplacer lors de la prochaine journée à Bordj pour y défier le CABBA, avant de recevoir le MCEE. Ce sont donc les résultats en- registrés contre ces deux formations de l’est du pays qui vont d'abord permettre d’octroyer ou non le titre de champion d’hiver aux Sétifiens. Pour le compte des deux dernières journées, les Sétifiens se déplaceront à El Harrach avant de conclure la phase aller par la réception de l'USMA.

Djahnit :

«Aborder la suite

du championnat avec un tout autre état d’esprit»

Tout d’abord, donnez-nous de vos nouvelles ? Elles sont bonnes et je vous remercie. Pour ce qui est de ma blessure, je suis totalement rétabli et cela m’a permis d'être parmi les dix-huit samedi dernier. Justement, tout le monde s'attendait à ce que vous soyez titularisé face à la Saoura. Un commentaire. Comme d'habitude, j’ai fait de gros efforts à l’entraînement pour cela. L'entraîneur a fait un choix que je ne conteste absolument pas. Le plus important est que l'équipe ait gagné. Qu’avez-vous ressenti au coup de sifflet final de ce match contre la Saoura? Nous venions juste de réaliser une victoire totalement méritée et tous nos efforts et nos sacri- fices venaient d’être récom- pensés. C’est un match que nous méritions de gagner au vu des très nombreuses occasions que nous nous sommes créés et aussi suite à notre totale do- mination. Ce match fait maintenant partie du passé. Il a été joué et ce sont ceux qui viennent qui sont im- portants. Cela vous fait regretter certaines défaites. Qu’en pensez-vous ? C’est un tout. Bien sûr, le fait de perdre des points nous a fait très mal et quoi que nous fassions, les choses ne s’arran- geaient pas. Bien sûr, nous pensons à cette défaite contre le RCA au cours duquel il y avait largement la place pour planter un ou deux autres buts. Nous n’avons pas réussi à le faire et cela est pour nous difficile à digérer. Peut-on dire que votre équipe a mangé

son pain noir ? Il n'y a eu que deux accidents de parcours. A part cela, nous pouvons dire que les résultats sont conformes à notre tableau de marche. Il est vrai que dorénavant, nous n'allons rien lâcher. Il nous faut maintenant confirmer lors des prochains matchs. Justement, le prochain, vous allez le jouer contre le CABBA. Un derby pas du tout facile à négocier, n'est-ce pas ? Il existe une grande motivation chez l’ensemble des joueurs. Nous devons impérativement réaliser une belle performance et cela pour confirmer. Un mauvais résultat pourrait avoir des conséquences sur le plan moral. Ce sera difficile, mais la pression sera plutôt sur nos épaules. Nous avons les moyens de contrer cette équipe et conser- ver notre première place au classement. Les Bordjis réalisent un bon parcours cette sai- son. Ceci va-t-il com- pliquer votre tâche ? C’est certain, dans la mesure où cette équipe se donnera à fond dans ce derby. Nous ferons en sorte de sortir victorieux de cette confrontation qui s’annonce compliquée pour les deux équipes. Vos supporters attendent de vous le titre de champion d'hiver, le leur promettez- vous ? On ne peut rien promettre pour le moment car toutes les équipes se sont bien préparées. Les joueurs qui sont dans l’ef- fectif de l’ESS ont des qualités et des argu- ments à faire valoir, même si en football, on ne peut être sûr de rien. Il y a en plus un esprit d’équipe et c’est surtout cela qui va nous per- mettre d’aller de l’avant.

Entretien réalisé par Akram F.

d’équipe et c’est surtout cela qui va nous per- mettre d’aller de l’avant. Entretien réalisé par

Le Buteur 12-11-2013

www.lebuteur.com ASO Coup sûr
www.lebuteur.com
ASO
Coup sûr

N° 2462

Mardi 12 novembre 2013

ASO Coup sûr N° 2462 Mardi 12 novembre 2013 13 Ighil : «On a vaincu l’obstacle
13
13

Ighil : «On a

vaincu l’obstacle psychologique»

«Je crois qu’aujourd’hui, nous avons vaincu enfin ce problème psychologique qui se posait à chaque fois et nous privait d’avoir ce deuxième souffle afin de faire la différence. Malgré une première mi-temps dif- ficile, les joueurs ont com- pris à la mi-temps qu’il fallait être percutant et ar- racher cette victoire avec une force plus importante que celle déployée en pre- mière période.» «Le blocage a persisté en première mi-temps» On a joué une première mi-temps en dessous de nos moyens, une mi-temps où on n’a pas vu grand-chose, comme ce fut le cas lors des trois derniers matches à do- micile. Les joueurs étaient bloqués, ils avaient peur d’encaisser et c’est ce qui les a privés d’être plus percu- tants et de s’investir plus en attaque, mais tout a changé après notre premier but." «Les jeunes ont fait la différence» «Je pense que la rentrée des jeunes a fait la diffé- rence car j’ai incorporé des joueurs qui avaient faim de jouer et de s’illustrer, c’est pour cette raison que le ni- veau de jeu de l’équipe a augmenté parce qu’il y avait une grande volonté de la part des jeunes afin de mar- quer et gagner la confiance du staff technique.»

«L’équipe s’est libérée après le premier but» «L’équipe a montré un tout autre visage après le premier but, et les occasions de buts se sont multipliées durant toute la seconde pé- riode. Il y a eu un rappel des dernières prestations et les joueurs voulaient absolu- ment se racheter, surtout qu’ils se sont libérés psycho- logiquement. On aurait pu prétendre à un score plus large n’étaient les interven- tions du gardien adverse. On a montré un niveau lar- gement supérieur à l’adver-