Vous êtes sur la page 1sur 44

Deux voies nerveuses somesthésiques

Deux voies nerveuses somesthésiques •   Le système des colonnes dorsale- lemnisque médian –   Sensibilité

Le système des colonnes dorsale- lemnisque médian

Sensibilité tactile discriminatoire

toucher léger • Vibration • Pression • (proprioception)

Le faisceau spinothalamique (prochain cours)

Douleur, température et sensibilité tactile diffuse

Le système somatosensoriel – partie II

Cours du 16 octobre 2013

1 : Introduction Général

2 : Moelle épinière Morphologie - anatomie Racines – dermatomes Colonnes dorsales

3 : Tronc cérébral Voie lemnisque

4 : Thalamus

5 : Cortex somatosensoriel (primaire) : SI 4 aires somatototopie homunculus Champs récepteurs Plasticité Organisation cytoarchitectonique Organisation en colonnes

LIVRES

Purves 4e edition

Chapitre 1: pages 16-20 Chapitre 9 Chapitre 26: pages 664 -666

Bear, M.F., Connors, B.W. et Paradiso, M.A.

Neurosciences, à la découverte du cerveau, Éditions Pradel, Rueil- Malmaison, 2002. Chapitre 12

La voie lemnisque

La voie lemnisque Mésencéphale Pons Bulbe rachidien 4. Le cortex 3. Le thalamus 2. Le tronc
Mésencéphale Pons Bulbe rachidien
Mésencéphale
Pons
Bulbe rachidien
La voie lemnisque Mésencéphale Pons Bulbe rachidien 4. Le cortex 3. Le thalamus 2. Le tronc

4.

Le cortex

3.

Le thalamus

lemnisque Mésencéphale Pons Bulbe rachidien 4. Le cortex 3. Le thalamus 2. Le tronc cérébral 1.

2.

Le tronc cérébral

1. La moelle épinière

1. La moelle épinière 4 niveaux: •   Cervical: 8 segments. Innerve tête, cou et
1. La moelle épinière
4 niveaux:
Cervical: 8 segments. Innerve tête,
cou et bras.
Thoracique: 12 segments. Haut du
tronc, face interne des bras.
Lombaire: 5 segments. Bas du
tronc, dos et jambes.
•  
Sacré: 5 segments. Organes
sexuels, face postérieure des
jambes et pieds.
•  
Chaque segment est nommé selon
le niveau vertébral où passe le nerf
rachidien
La taille des seg-
ments varie selon
la quantité de fibres
entrantes et sor-
tantes à ce niveau.
Ponction lombaire
Ponction lombaire
Segment Vertebre L12 L12 L12 Racine
Segment
Vertebre
L12
L12
L12
Racine
Chaque racine sensitive contient des fibres sensorielles innervant un territoire spécifique de la peau. Ce

Chaque racine sensitive contient des fibres sensorielles innervant un territoire spécifique de la peau.

Ce territoire s ’appelle un:

DERMATOME.

La carte des dermatomes est un outil diagnostic très important

L’information sensorielle est acheminée vers la moelle épinière

sensorielle est acheminée vers la moelle épinière Matière blanche 1er ordre Matière grise Racine dorsale
Matière blanche 1er ordre Matière grise Racine dorsale (sensorielle) Ganglion spinal Récepteur Racine ventrale
Matière blanche
1er ordre
Matière grise
Racine dorsale
(sensorielle)
Ganglion spinal
Récepteur
Racine ventrale
(motrice)
Nerf
rachidien
Récepteur Racine ventrale (motrice) Nerf rachidien Chaque segment comprend un nerf rachidien qui convoie

Chaque segment comprend un nerf rachidien qui convoie l’information sensorielle (et motrice) d’un partie du corps

La moelle épinière
La moelle épinière
La moelle épinière

Colonnes (ou cordon) dorsales (ou postérieures) (sensorielles)

Fasciculus Gracilis

(ou postérieures) (sensorielles) Fasciculus Gracilis Cordon latéral (mixtes) Cordon antérieur ou colonnes
(ou postérieures) (sensorielles) Fasciculus Gracilis Cordon latéral (mixtes) Cordon antérieur ou colonnes
Cordon latéral (mixtes) Cordon antérieur ou colonnes ventrales (mixtes)
Cordon latéral
(mixtes)
Cordon antérieur
ou colonnes ventrales (mixtes)

Fasciculus Cuneatus

Commissure grise postérieure

Commissure grise antérieure

Commissure blanche antérieure

Les voies ascendantes

Les voies ascendantes F. Gracilis (information sensorielle du bas du corps). Fibres terminent dans le noyau

F. Gracilis (information sensorielle du bas du corps). Fibres terminent dans le noyau Gracile du bulbe.

du corps). Fibres terminent dans le noyau Gracile du bulbe. F. F. Cuneatus (information sensorielle du
F.
F.

F. Cuneatus (information sensorielle du haut du corps). Fibres terminent dans le noyau Cunéiforme du bulbe.

F. paléo-spinothalamique Spino-réticulaire

Cunéiforme du bulbe. F. paléo-spinothalamique Spino-réticulaire néo-spinothalamique Organisation somatotopographique

néo-spinothalamique

Organisation somatotopographique

La voie lemnisque Cutanée mésencéphale Pons 2. Le tronc cérébral Bulbe rachidien

La voie lemnisque

La voie lemnisque Cutanée mésencéphale Pons 2. Le tronc cérébral Bulbe rachidien

Cutanée

mésencéphale

Pons
Pons

2. Le tronc cérébral

Bulbe rachidien

Pons Noyaux des colonnes dorsales Médullaire Colonnes dorsales
Pons
Noyaux des colonnes
dorsales
Médullaire
Colonnes dorsales

2. Le tronc cérébral

Pons Noyaux des colonnes dorsales Médullaire Colonnes dorsales 2. Le tronc cérébral Mésenséphale Bulbe rachidien

Mésenséphale

Bulbe rachidien

Premier relais aux noyaux des colonnes dorsales

Premier relais aux noyaux des colonnes dorsales •   Noyau Gracile (ou de Goll) –  

Noyau Gracile (ou de Goll)

sensibilité tactile discriminatoire des membres inférieurs et de la partie basse du tronc

Noyau Cunéiforme (ou de Burdach)

sensibilité tactile discriminatoire des membres supérieurs et de la partie supérieure du tronc

Neurones de 2e ordre

Organisation somatotopographique

Système lemniscal

Système lemniscal •   Les fibres des neurones des noyaux Gracile et Cuneiforme croisent la ligne

Les fibres des neurones des noyaux Gracile et Cuneiforme croisent la ligne médiane et « montent » au noyau ventropostérolatéral (VPL) du thalamus par un faisceau nommé le lémnisque médian.

La somatotopie est maintenue, mais maintenant le bas du corps controlatéral est situé latéralement et le haut du corps controlatéral est situé médialement.

Ce système médie la sensibilité tactile discriminatoire

Fig.9.8

Purves et al pg 213

Fig.9.8 Purves et al pg 213

Le thalamus

Le thalamus situé sous le plancher de Thalamus la partie centrale du ventricule latéral Ventricule latéral

situé

sous le plancher de

Thalamus

Le thalamus situé sous le plancher de Thalamus la partie centrale du ventricule latéral Ventricule latéral

la partie centrale du

Le thalamus situé sous le plancher de Thalamus la partie centrale du ventricule latéral Ventricule latéral

ventricule latéral

Le thalamus situé sous le plancher de Thalamus la partie centrale du ventricule latéral Ventricule latéral

Ventricule

latéral

3. Le thalamus •   Le thalamus est un complexe nucléaire de forme ovoïde Noyaux

3. Le thalamus

3. Le thalamus •   Le thalamus est un complexe nucléaire de forme ovoïde Noyaux intralaminaires

Le thalamus est un complexe nucléaire de forme ovoïde

Noyaux intralaminaires

Noyau ventro-postérieur

3. Le thalamus

3. Le thalamus • Le thalamus est le principal relais sensoriel au cortex. • Il est

Le thalamus est le principal relais sensoriel au cortex.

Il est divisé en plusieurs noyaux (on en compte jusqu’à 50) dont certains ont des fonctions motrices, d’autres sensorielles et d’autres encore, cognitives.

   

Les noyaux appelés non-spécifiques projettent de façon diffuse au cortex.

Connections réciproques avec le cortex: les voies corticothalamiques seraient 10 fois plus importantes que les voies thalamocorticales

Face ventro-latérale du thalamus est entouré d’une coquille, le noyau réticulaire du thalamus, qui reçoit des collatérales des fibres cortico- thalamiques et thalamo-corticales, mais qui ne projettent pas au cortex et qui, par ses neurones GABAergiques, permet un système de feedback.

Connections et fonctions des différents groupes

Connections et fonctions des différents groupes • Groupe antérieur Système limbique-Mémoire et émotions

Groupe antérieur

Groupe antérieur

Système limbique-Mémoire et émotions

Groupe median

• Groupe median Cortex préfrontal- Mémoire

Cortex préfrontal- Mémoire

Groupe latéral

• Groupe latéral Cortex limbique et associatif-

Cortex limbique et associatif-

Groupe ventral

• Groupe ventral Antérieur: Globus pallidus, substance noire

Antérieur: Globus pallidus, substance noire

 

Latérale

cortex moteur- Motrice.

Postérieur: Cortex sensoriel - Sensorielle

Intralaminaire

•   Intralaminaire Diffus- Eveil

Diffus- Eveil

3. Le thalamus •   Le thalamus est un complexe nucléaire de forme ovoïde Noyaux

3. Le thalamus

3. Le thalamus •   Le thalamus est un complexe nucléaire de forme ovoïde Noyaux intralaminaires

Le thalamus est un complexe nucléaire de forme ovoïde

Noyaux intralaminaires

Noyau ventro-postérieur

Les relais sensoriels thalamiques

Les relais sensoriels thalamiques •   Noyau Ventral Postérieur Latéral: Principal relais du lemnisque médian et

Noyau Ventral Postérieur Latéral:

Principal relais du lemnisque médian et des voies spinothalamiques (corps et partie postérieure de la tête).

Noyau Ventral Postérieur Médian:

Principal relais des voies sensitives trigéminées (région oro-faciale)

Ensemble = Noyau Ventrobasal

Organisation somatotopique du noyau ventrobasal du thalamus (VB = VPL + VPM)

Organisation somatotopique du noyau ventrobasal du thalamus (VB = VPL + VPM) Mountcastle & Henneman (1952)

Mountcastle & Henneman (1952)

Encéphale

Encéphale
Aire somesthésique primaire Scissure centrale Cortex pariétal postérieur Aire somesthésique secondaire Les
Aire somesthésique primaire Scissure centrale Cortex pariétal postérieur Aire somesthésique secondaire
Aire somesthésique
primaire
Scissure
centrale
Cortex pariétal
postérieur
Aire somesthésique
secondaire

Les aires sensorielles

Aire somesthésique secondaire Les aires sensorielles   • •   Homonculus sensitif se retrouve de façon

Homonculus sensitif se retrouve de façon identique dans les aires 1,2,3a et 3b qui forment SI Les aires primaires sont indispensables pour la reconnaissance de l’origine et de l ’amplitude des stimulations

cutané

aire 3b adaptation lente et rapide • aire 1 adaptation rapide

proprioception

Aire 3a fuseaux • Aire 2 récepteurs articulaires et cutanés

rapide –   proprioception •   Aire 3a fuseaux •   Aire 2 récepteurs articulaires et

Projections somesthésiques dans le gyrus post-central

Homonculus

sensitif

Organisation

somatotopique

les régions voisines du corps correspondent à des régions voisines des aires corticales

Informations qui proviennent de l ’autre côté du corps Projection topographique :

La face et les mains occupent une partie importante de l ’aire sensorielle. Les cartes sont flexibles: la stimulation d’un doigt en particulier va augmenter sa représentation

’aire sensorielle. Les cartes sont flexibles: la stimulation d’un doigt en particulier va augmenter sa représentation

Organisation somatotopique du cortex

Organisation somatotopique du cortex Fig 8.8
Organisation somatotopique du cortex Fig 8.8

Fig 8.8

Représentations somatotopiques multiples au niveau du cortex S1: 4 cartes distinctes (aires 3a, 3b, 1, 2)

somatotopiques multiples au niveau du cortex S1: 4 cartes distinctes (aires 3a, 3b, 1, 2) Représentations

Représentations en miroir

Aire somesthésique primaire Scissure centrale Cortex pariétal postérieur Aire somesthésique secondaire Les
Aire somesthésique primaire Scissure centrale Cortex pariétal postérieur Aire somesthésique secondaire
Aire somesthésique
primaire
Scissure
centrale
Cortex pariétal
postérieur
Aire somesthésique
secondaire

Les aires sensorielles

Aire somesthésique secondaire Les aires sensorielles   • •   Homonculus sensitif se retrouve de façon

Homonculus sensitif se retrouve de façon identique dans les aires 1,2,3a et 3b qui forment SI Les aires primaires sont indispensables pour la reconnaissance de l’origine et de l ’amplitude des stimulations

cutané

aire 3b adaptation lente et rapide • aire 1 adaptation rapide

proprioception

Aire 3a fuseaux • Aire 2 récepteurs articulaires et cutanés

rapide –   proprioception •   Aire 3a fuseaux •   Aire 2 récepteurs articulaires et

Champs récepteurs des neurones corticaux

Champs récepteurs des neurones corticaux   • •   Les Champs récepteurs corticaux sont beaucoup plus

Les Champs récepteurs corticaux sont beaucoup plus grands que ceux des récepteurs périphériques. Ceci est dû à la diver- gence des terminaisons et à la convergence sur les neurones de relais Les neurones corticaux sont quand même capables de discrimination, p-c-q ils répondent plus à l’excitation du centre de leur champ récepteur et moins à la périphérie (interneurones inhibiteurs)

-   complexes -   grands -sensibles à l’orientation - plusieurs doigts
-   complexes
-   grands
-sensibles à
l’orientation
- plusieurs doigts

-simples

-petits

Champs récepteurs des neurones corticaux

Champs récepteurs des neurones corticaux … Aire 2 Barre Mouvement
Aire 2 Barre
Aire 2
Barre

Mouvement

Système Somesthèsique

Système Somesthèsique

Cytoarchitecture corticale:

Cytoarchitecture corticale: §   Le néocortex a 6 couches formées principalement de 3 types de neurones:

§Le néocortex a 6 couches formées principalement de 3 types de neurones:

Ø Les cellules pyramidales Ø Les cellules étoilées lisses (inhibitrices) Ø Les cellules étoilées épineuses (excitarices).

§Les inputs thalamiques arrivent surtout à la couche 4 mais contactent des dendrites de neurones de toutes les couches.

Les inputs thalamiques arrivent surtout à la couche 4 mais contactent des dendrites de neurones de

Organisation en colonnes du cortex

Organisation en colonnes du cortex •   Les neurones corticaux sont « arrangés » en colonnes

Les neurones corticaux sont « arrangés » en colonnes de façon à ce que tous les neurones (à travers les 6 couches) répondent à la stimulation d’une même région du corps (i.e. dont les champs récepteurs se superposent) et à la même modalité

la stimulation d’une même région du corps (i.e. dont les champs récepteurs se superposent) et à