Vous êtes sur la page 1sur 31
MARDI 19 NOVEMBRE 2013 www.lebuteur.com QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2469 PRIX 20 DA Ronaldinho «Bonne
MARDI 19 NOVEMBRE 2013
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2469 PRIX 20 DA
Ronaldinho «Bonne
chance à l’Algérie !»
Messi
«Maâk
yal Khadra
Pelé «Bienvenue
à l’Algérie au Brésil»
Lewis «One, two,
three ! Viva l’Algérie !»
Aujourd’hui
à 19h15
Ils vous attendent au Brésil
Ne les décevez pas !
NENENENENENE NOUSNOUSNOUSNOUSNOUSNOUS DECEVEZDECEVEZDECEVEZDECEVEZDECEVEZDECEVEZ PASPASPASPASPASPAS !!!!!!
Feghouli «Le public doit nous
porter jusqu’à la victoire»
«Il n’y a ni titulaires ni remplaçants,
on est là pour défendre le drapeau»
Vers la titularisation
de Zemmamouche
Put
«On n’est pas
venus pour défendre»
Koné «Les Algériens
nous craignent»
Les Burkinabés
comptent faire arrêter le match
Le Buteur du 19-11-2013
02
02

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

PUBLICITÉ

Le Buteur du 19-11-2013
Le Buteur du 19-11-2013
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup de force N° 2469 Mardi 19 novembre 2013 03 L’avis de
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup de force
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup de force

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

03
03
L’avis de SLIMANI «On vous promet de tout donner pour arracher la qualification» «Tous les
L’avis de
SLIMANI
«On vous promet
de tout donner
pour arracher
la qualification»
«Tous les joueurs sont conscients que la quali-
fication est impérative.
Nous avons une semaine
pour bien nous préparer. Il
faut travailler durement,
être solidaires car une per-
formance n’arrive pas
comme ça. On ne peut pas
promettre la qualification.
On peut promettre une
chose, c’est de tout donner
pour obtenir le billet au
Brésil.»

Kadir : «Sans vouloir me montrer très optimiste, je pense qu’à Blida on s’est toujours bien comportés»

je pense qu’à Blida on s’est toujours bien comportés» ● ● «C’est à nous de faire

«C’est à nous de faire le match, on

va jouer chez nous et on sait qu’à domicile on est plutôt pas mal. Sans vouloir me montrer très optimiste, je pense qu’à Blida on s’est tou- jours bien comportés et toutes les équipes nous crai-

gnent dans notre jardin. Il va falloir assurer chez nous et jouer avec nos armes. On ne va pas encore parler de l’arbitrage, mais personne ne peut dire que ce penalty imaginaire accordé au Burkina Faso n’a pas faussé le résultat du match. Maintenant, on sera chez nous, devant notre public, sur notre pelouse, donc on n’aura aucune excuse, c’est à nous de tout faire pour nous qualifier, Inch’Allah.»

Ultime séance de vidéo hier matin

Les joueurs ont visionné le Burkina Faso

Algérie-Burkina Faso

VS Aujourdʼhui à 17h15

VS

VS Aujourdʼhui à 17h15
Aujourdʼhui à 17h15

Aujourdʼhui à 17h15

Aujourdʼhui à 17h15

O n y est enfin ! Depuis le tirage au sort des bar- rages de la zone Afrique pour la qualification au Mondial-2014, tous le re- gards des Algériens se

projetaient vers cette date du 19 novem- bre 2013, celle du match retour contre le Burkina Faso. Pour la majorité des gens, la confrontation aller était, à la limite, anecdotique tant le sentiment ferme est que le dénouement se fera au stade Mus- tapha-Tchaker, devenu l’enceinte fétiche des Verts qui n’y ont connu aucune dé- faite. Ce soir, cela pourrait servir sur le plan psychologique de jouer dans un ter-

rain où on est invaincus, à la différence qu’il ne suffira pas de ne pas perdre puisqu’il faut gagner le match pour com- poster ton ticket pour la Coupe du monde du Brésil après la défaite 3-2 concédée au match aller à Ouagadougou.

Audace, prudence et patience

Fidèles à notre engagement fait avant le match aller, nous ne dévoilerons pas le onze qui débutera la rencontre. Il faut juste savoir que le sélectionneur, Vahid Halil- hodzic, alliera audace et prudence en mi- sant sur un plan de jeu plus offensif que lors du match aller, mais pas suicidaire. Les Verts joueront sur leurs qualités tout en tentant de bloquer le jeu adverse, basé sur des contres rapides. En fait, le mot d’ordre dans ce match sera la patience car il ne faut à aucun moment céder à la précipitation ou à la nervosité. L’idéal serait, bien évi- demment, de marquer dans les premières minutes du match afin d’être dans la peau

On vous attend au Brésil, ne nous décevez pas !

monde, on comprend aisément qu’ils au- ront très faim sur le terrain et qu’ils se don- neront à fond pour arracher la qualification, surtout qu’ils auront tout un stade et même tout un peuple derrière eux. Pour le dire clairement, ils n’auront aucune excuse en cas d’échec. Dans les autres matches barrages, les favoris naturels, spé- cialistes des participations aux phases fi- nales de la Coupe du monde, sont passés ou sont en passe de l’être. Il n’y a aucune raison que l’Algérie, déjà trois fois mon- dialiste, rate la 4 e participation et déroge à l’ordre établi.

Même Pelé, Ronaldinho, Messi et Lewis attendent les Verts au Brésil !

Rater le rendez-vous du Brésil sera d’au- tant plus inexcusable que des stars et lé- gendes mondiales ont souhaité la présence des Verts au Mondial. Du roi Pelé, qui a souhaité la bienvenue aux Algériens dans son pays, à Carl Lewis, qui y est allé de son «One, two, three ! Viva l’Algérie !», em- blème national en bandoulière, lors de son passage à Alger en passant par Ronaldinho qui a souhaité bonne chance à l’Algérie et Lionel Messi qui a entonné «Maâk yal kha- dra» en tenant le drapeau national et qui a même tourné un clip avec Saphir Taïder et Faouzi Ghoulam, tous attendent les Verts au Brésil. Alors, faites-nous – et leur – plai- sir et ne nous décevez pas !

F. A.-S.

du qualifié et obliger les Burkinabés à faire le jeu et, par corollaire, à se découvrir et créer ainsi des espaces dans leur défense, mais il ne faudra pas se montrer fébriles en cas de résistance farouche de l’adversaire.

Les conditions météo, une des clefs du match

L’une des clefs du match sera certaine- ment les conditions climatiques qui en- toureront cette confrontation. Il fait un temps pluvieux sur Blida depuis plusieurs jours et des averses sont prévues au- jourd’hui, sans que les services de météo ne précisent s’il y en aura en journée ou dans la soirée. Toujours est-il qu’il faudra faire avec cette donnée naturelle qui pour- rait être un handicap pour les Algériens ou un avantage, suivant que la pelouse se dé- tériore ou non du fait des intempéries. Les Burkinabés ne sont pas, eux non plus, à l’aise sur un terrain en mauvais état, même s’il est plus facile de défendre sur une telle surface que d’attaquer.

Aucune excuse en cas d’échec !

Pour ce match, inutile de motiver les joueurs. L’enjeu en lui-même - une qualifi- cation pour une phase finale de Coupe du monde - est en soi motivant car on ne par- ticipe pas à un Mondial chaque année. Lorsqu’on sait que la majorité de la com- posante du groupe des convoqués pour ce match n’a jamais participé à une Coupe du

L'Algérie jouera en blanc La décision a été prise lors de la réu- nion technique
L'Algérie
jouera
en blanc
La décision a été prise lors de la réu-
nion technique d’avant-match qui a eu lieu
hier au siège de la FAF. L’Equipe nationale
d’Algérie évoluera en tenue totalement
blanche tandis que le Burkina Faso sera
en équipement vert, ce soir au stade
Mustapha-Tchaker en match comp-
tant pour les barrages retour des
qualifications de la Coupe
du monde.
barrages retour des qualifications de la Coupe du monde. ● ● Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic,

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a programmé hier

dans la matinée une ultime séance vidéo au niveau du Centre technique national de Sidi Moussa. Au cours de cette réunion qui a regroupé Vahid Halilhodzic et les joueurs, un match du Burkina Faso a été super- visé, selon nos informations. C’était la troisième et dernière séance de visionnage vidéo, avant le match de ce soir.

Halilhodzic a prodigué les conseils

nécessaires selon les points faibles de l’adversaire

Vahid Halilhodzic a profité de cette occasion pour prodiguer les conseils néces- saires aux joueurs selon les points faibles de l’équipe nationale du Burkina Faso, constatés hier, lors de cette ultime séance de visionnage. Le sélectionneur national a donné des instructions aux attaquants pour faire la différence, sachant surtout que parmi les points faibles des Etalons, leur défense.

Belfodil, le joker de luxe

C oncernant les choix tactiques de Vahid Halil- hodzic pour ce

C oncernant les choix tactiques de Vahid Halil- hodzic pour ce

tion algérienne aurait be- soin d’un soutien offen- sif, le sélectionneur national fera rentrer l’at- taquant de l’Inter de Milan, Ishak Belfodil. Halilhodzic compte en effet cette fois-ci donner la chance à ce jeune atta- quant prometteur.

Le joueur est animé d’une grande volonté pour contribuer à la qualification

football algérien. Le joueur veut marquer au cours de ce match. C’est cette volonté qui a mo- tivé le sélectionneur na- tional à compter sur les services de l’attaquant de l’Inter de Milan.

neur a des solutions de rechange. Presque à chaque poste, il a des doublures. Alors, point d’inquiétude. On est à un match du bonheur, il faut se donner à fond pour se qualifier, un point c’est tout. Je demande aux supporters de bien soute- nir l’Equipe nationale le 19 novembre, d’être der- rière elle car c’est un mo- ment important, pour ne pas dire historique. De notre côté, nous promet- tons au peuple de nous donner à fond afin de décrocher cette qualifica- tion et rendre heureux tous les Algériens.»

H. R.

«Nous sommes à un match du bonheur»

«L’Equipe nationale prendra le dessus sur le Burkina Faso, j’en suis sûr. D’abord, parce qu’on a inscrit deux buts à l’ex- térieur, ce qui n’est pas rien. Ensuite, on aura le soutien de notre public, qui va faire la différence. Certes, on a des ab- sences, mais le sélection-

match, le sélectionneur national a préparé cer- taines éventualités pour opérer des changements. Cela se fera selon le cours du jeu. En tout cas, dans le cas où la sélec-

Selon nos informa- tions, Ishak Belfodil est animé d’une grande vo- lonté pour réussir un grand match et essayer de marquer l’histoire du

Vers la titularisation de Zemmamouche

l’histoire du Vers la titularisation de Zemmamouche ● ● Des informations ont pu filtrer hier du

Des informations ont pu filtrer hier du Centre de Sidi Moussa selon les- quelles Mohamed Amine Zemmamouche aurait été préféré à Raïs Mbolhi

pour défendre les buts des Verts ce soir face au Burkina Faso. Vahid Halilhod- zic n’a eu de cesse à exprimer ces derniers jours son inquiétude par rapport au statut d’éternel remplaçant de Mbolhi dans son club et de son volume de jeu squelettique. Il a en même temps vu plu- sieurs matchs de l’USMA pour confirmer de visu l’état de grâce dans lequel se trouve le gardien de but usmiste. Une grande responsabi- lité pour Mohamed

Amine Zemmamouche qui attendait ce moment depuis des années. Cela nous rappelle bizarre- ment la titularisation forcée d’un certain Chaouchi à Oum Dor- man avec le résultat que tout le monde connaît. C’est tout le mal qu’on souhaite à Zemma et à l’Algérie.

N° 2469 04
N° 2469
04
www.lebuteur.com Équipe nationale Coup franc
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup franc

Mardi 19 novembre 2013

L’avis de

DJABOU

«Inch’Allah, on fera plaisir au peuple algérien»

«Bien sûr qu’on est prêt, vu l’impor- tance de ce match.

Inch’Allah, on fera plaisir au peuple algérien. Inch’Allah je ferai partie des joueurs qui donne- ront de la joie aux supporters algé- riens.»

«La clé du match est le public, il doit nous porter jusqu’à la victoire finale»

A quelques heures du match que tout le peuple algérien attend, nous vous proposons de lire en exclusivité les déclarations de

l’atout majeur de lEquipe

na-

tionale : Sofiane Feghouli. Au

cours dun entretien quil nous a accordé avant de rejoindre le stage de Sidi Moussa, Feghouli rêve décrire une autre belle page de l’histoire

du football algérien en qualifiant

les Verts en

Coupe du monde au Brésil. Le joueur de

Valence

nous a avertis au début : il ne sera pas ques-

tion de dévoiler la tactique avec laquelle les

Verts comptent contourner la défense du Burkina Faso car le plus important pour lui cest de donner

du bonheur au peuple algérien.

coéquipiers, Feghouli n’a qu'une chose en tête en ce

moment : ce soir au coup de sifflet

A l’instar de tous ses

final, les Algé-

ce ne sont

de ga-

riens sortiront dans la rue pour fêter la 4e qualifica-

tion de lAlgérie à une Coupe du monde. Jouer titulaire ou remplaçant, jouer à droite, à gauche ou

au centre, jouer au milieu ou en attaque,

que des détails. La priorité des priorités cest

gner et se qualifier. C’est le leitmotiv de tous les joueurs, c’est le leitmotiv de tout le peuple algérien.

«Jouer la Coupe du monde au Brésil, on ne peut pas rater ça»

quelqu’un qui ne doute jamais, j’ai toujours eu confiance en mes capacités. C’est vrai que le but

Le public du stade Tchaker. Qu’attendez-vous justement du public ?

Qu’il se comporte comme il s’est toujours comporté en por- tant l’équipe jusqu’à la victoire et la qualification. Je de- mande au public de nous pousser jusqu’à la dernière

que j’ai marqué va me donner envie de faire mieux, mais je crois que mes dernières prestations avant ce but étaient satisfaisantes. Je

«Ici, il n’y a ni titulaires ni remplaçants, il y a un groupe qui défend
«Ici,
il n’y a ni
titulaires ni
remplaçants, il y a
un groupe qui défend
le drapeau»

suis en train de monter en régime. Par contre, ce but arrive au bon moment, la veille du début du stage de l’équipe

d’Algérie ? Comme je viens de vous dire, marquer c’est tou-

seconde parce que le match va durer 90 minutes.

Qu’il soit patient avec nous et il y aura inch’Al- lah la qualification au bout. L’équipe a besoin de tout le monde, du jardinier portugais de Sidi Moussa jusqu’à M. Raouraoua qui fait un excellent boulot. Il n’y a pas de raison pour qu’on ne se qualifie pas. Il s’agit de

jours bon pour le moral, ça ne peut me faire que du bien, mais là je n’ai même pas besoin d’être motivé. Jouer pour le pays, c’est sacré, c’est autre chose, ça n’a rien d’égal. Je me consacre entièrement à mon pays et je me donnerai à fond même si on me de- mandait d’évoluer autrement. Contrairement à votre début de saison à Va- lence, vous êtes en train de briller en Equipe nationale au point de faire encore partie des nominés pour le Ballon d’Or algérien et probablement des nominés pour le titre de Meilleur joueur africain organisé par la CAF. Pensez-vous que ce sont vos prestations avec les Verts qui vous ont propulsé en haut de l’affiche ? Ecoutez, en sélection, j’ai la chance d’être au milieu de partenaires qui me mettent souvent dans d’excellentes conditions. Des partenaires en qui j’ai entièrement confiance. Dans ces conditions, il m’est plus facile d’élever mon ni- veau. Si aujourd’hui je fais partie des nominés pour le Ballon d’Or algérien et pour le Meil- leur joueur africain, c’est en partie grâce à mon sélectionneur et à mes coéquipiers. J’ai la chance d’être un joueur offensif, c’est cela en fait qui m’a permis de marquer quelques buts, mais au risque de me répéter, tout cela n’aurait pas été possible sans le bon boulot que réalisent mes partenaires. C’est vrai que les attaquants sont souvent à l’affiche parce que ce sont eux qui mar- quent, mais tout le monde participe à la réussite de l’équipe. Il faut donc féliciter tout le monde pour ces nominations.

La fin d’année 2013 s’annonce très particulière pour vous puisque vous pourriez vous qualifier avec l’Algérie en Coupe du monde, gagner de nouveau le Ballon d’Or et faire partie des meilleurs joueurs du continent. Vous arrive-t-il d’y penser, vous qui dites toujours que vous ne vous mettez jamais de limites ? Vous voulez la vérité ? Mon seul et principal objectif au-

rendre heureux tout un peuple. Comment vit le groupe à quelques jours de ce match capital ? Tous les joueurs savent qu’on va défendre le drapeau et qu’on représente 35 millions d’Algériens. Nous savons ce que nous re- présentons pour la société algérienne. Personne parmi nous ne se pose la question de qui joue, qui ne joue pas. Notre seul leit- motiv c’est de qualifier l’équipe et donner du bonheur à l’Algérie. Il y a quelques années, vous avez refusé de jouer la Coupe du monde 2010 avec l’Algérie parce que vous ne vous sen- tiez pas encore prêt à donner un plus à l’équipe de votre pays et parce que vous vouliez aussi écrire votre propre his- toire. Sentez-vous qu’une belle histoire est en train de s’écrire avec ce groupe ? Une nouvelle histoire a en effet commencé puisqu’il y a un nouveau sélectionneur, un nouveau groupe de jeunes joueurs. On est ensemble depuis deux saisons, je crois. C’est vrai qu’il y a eu des hauts et des bas, mais l’histoire est en marche et j’es- père qu’elle durera le plus longtemps possible avec une qualifi- cation en Coupe du monde. La Coupe du monde c’est le summum pour un footballeur. Quand on commence à jouer au foot tout jeune, le premier rêve qu’on caresse c’est de jouer la Coupe du monde et la Ligue des champions. En plus, au Brésil… Le pays du football, oui. Pour certains parmi nous, ce sera sans doute la dernière grande compétition à laquelle ils vont participer. On va tout faire pour leur permettre de réaliser cet objectif avec nous. Moi personnellement, j’ai vraiment envie d’écrire mon histoire avec l’équipe de mon pays. Dans cette équipe, il y a des joueurs de talent, il y a aussi des gens autour de nous qui travaillent très bien. On a tout pour qualifier cette équipe, il ne nous reste qu’à prendre nos responsabilités pour être dignes de la confiance du peuple. Parmi ces joueurs qui vont jouer leur dernière Coupe du monde, Madjid Bougherra qui a déjà participé à l'écriture d'une belle page de l’histoire du football algérien. Vous parle-t-il encore de 2009 et de Omdourman ? Madjid ou Hassen nous parlent souvent de leur vécu en sé- lection et de la qualification en Coupe du monde. Mais, ce qu’on vit actuellement est complètement différent, on ne peut pas comparer les deux périodes car il y a eu de nouveaux joueurs, un nouveau staff. J’avoue par ailleurs que l’expérience des anciens nous est très utile. Dans ces grands rendez-vous, l’apport d’un Bougherra ou d’un Yebda peut s’avérer capital. A nous d’en profiter.

Vous arrive-t-il d’imaginer la folie qui va s’emparer du peu- ple algérien après le match, si on se qualifie ? J’y pense et j’y repense plusieurs fois, mais je fais tout pour me concentrer sur le match parce que la joie du peuple dépen- dra avant tout de notre match et de la qualification. L’erreur à ne pas commettre c’est de nous voir qualifiés avant la fin du match. Maintenant qu’on connait cette équipe du Burkina, on va bosser pour trouver le meilleur moyen de la battre. Entretien réalisé par M. S.

«Je rêve de voir le peuple algérien fêter la qualification»

jourd’hui c’est d’aller au mondial. Gagner le Ballon d’Or al- gérien et être finaliste pour le titre de Meilleur joueur africain sont des titres individuels, j’en connais la sen- sation. C’est certes valorisant, mais ce n’est pas une obsession pour moi. Se qualifier en Coupe du monde, ce n’est pas un titre individuel, ce n’est pas non plus une victoire pour l’Equipe nationale, c’est

Les supporters algériens s’in- quiètent un peu de ton début de saison timide avec Valence et se demandent pourquoi on n’a pas encore vu le Feghouli du début de la saison dernière ? La raison est simple : j’ai commencé la saison avec une bles- sure aux quadriceps au cours d’un match amical de prépara- tion. C’est cela, je pense, qui a perturbé mon début de saison. Là, je commence à retrouver petit à petit mon meilleur niveau en espérant terminer la saison très fort.

Vous avez contracté une autre blessure, il y a une dizaine de jours. N’est-ce pas la mal- chance qui s’acharne un peu sur vous ? Non, enfin, j’espère que non, parce que c’était une blessure bénigne. C’était une petite contracture au mollet qui a nécessité quelques jours de repos et de soins. Là, je suis prêt à 100 % sur le plan physique. Que les supporters algériens se rassurent. Justement, dès que vous avez repris la com- pétition, vous avez inscrit un but contre Valladolid en Liga. Dans quelle mesure, ce but vous remet-il en confiance ? Je n’ai pas eu besoin de marquer pour re- trouver la confiance. Je suis de nature

une victoire pour tout le pays. Vous voyez la diffé- rence ? La Coupe du monde c’est la priorité, c’est le rêve de tout un peuple. C’est le drapeau national qui est en jeu. Le reste ce n’est que du bonus.

Donc, le choix est vite fait entre la qualification en Coupe du monde et le reste ? Evidemment. C’est la priorité des priorités. Quelle sera la clé de la qualification, ce mardi, selon vous ?

reste ? Evidemment. C’est la priorité des priorités. Quelle sera la clé de la qualification, ce
Coup de colère Équipe nationale www.lebuteur.com N° 2469 Mardi 19 novembre 2013 05 L’avis de

Coup de colère

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

05
05
L’avis de LACEN «Notre point fort est qu’on sait aussi jouer chez nous» «Je suis
L’avis de
LACEN
«Notre point fort est qu’on
sait aussi jouer chez nous»
«Je suis optimiste. Nous allons jouer chez
nous à Blida et devant nos supporters. C’est
un atout qui sera en notre faveur. On a une
semaine pour se préparer, je pense que le
temps est suffisant. Pour être franc avec
vous, on ne pense pas
au Burkina Faso. Notre
point fort, c’est qu’on
sait aussi jouer chez
nous. Donc, il faut se
baser sur ce point pour
battre les Etalons. Nous
avons de très bons
joueurs qui sont capa-
bles de faire la
différence.»

Il risque de commencer le match sur le banc

D’abord déçu, Taïder revient

à de meilleurs sentiments

S aphir Taïder ne sera

pas dans le onze

rentrant ce soir.

Sauf changement

de dernière minute,

le milieu de terrain

de l’Inter de Milan sera ainsi sur le banc de touche. Vahid Halilhodzic lui a préféré Medhi Lacen. Bien que le joueur de Getafe CF accuse un manque de compétition, Halilhodzic a choisi Lacen pour des raisons strictement techniques. En ap- prenant sa mise à l’écart du onze rentrant, Taïder n’a pas pu cacher sa déception. Normal pour un joueur qui voulait lé- gitimement participer sur le terrain à la qualification en Coupe du monde. Taïder au- rait même piqué une colère ne s’attendant pas du tout à une telle décision.

Il voulait jouer pour contribuer à la qualification

Selon nos sources, Saphir Taïder voulait coûte que coûte disputer cette rencontre pour contribuer à la qualification de l’Equipe nationale algérienne en Coupe du monde. Le milieu de terrain de l’Inter, dont le

rendement a été timide au match aller, voulait se racheter au match retour qui sera beau- coup plus important. Finale- ment, il ne pourra pas le faire du moins pas dès le début du match puisque Halilhodzic lui a préféré Lacen. En tout cas, tout peut changer ce matin du fait que le sélectionneur natio- nal nous a habitués à des chan- gements de dernière minute.

Le discours e Bougherra et Raouraoua l’a fait revenir à de meilleurs sentiments

Il s’est entraîné normalement avec le groupe

Les regards se sont braqués hier soir sur Saphir Taïder dans le but de déceler un petit signe de malaise, conséquence de sa déception, en vain. Le milieu de terrain de l’Inter de Milan s’est entraîné normale- ment avec ses coéquipiers. Il n’arborait certes pas son large

sourire habituel, stress d’avant- match oblige, mais il n’y avait rien qui indiquait un quel- conque malaise. Taïder est donc revenu à de meilleurs sentiments au grand bonheur des supporters des Verts. Quand on joue à l’Inter, on peut rendre d’énormes services à l’Algérie à n’importe quel moment de la rencontre Hamza R.

Le commissaire Des supporters ont passé au match a inspecté le stade Début de la
Le
commissaire
Des supporters ont passé
au match a inspecté
le stade
Début de la séance
à 17h30
la nuit à la
belle étoile
Des centaines de supporters ont
Le commissaire au match a fait une
passé la nuit d’hier à
la belle étoile. La
visite d’inspection du stade Mustapha-
plupart d’entre eux sont venus
des
Tchaker. Le délégué de la CAF a contrôlé
les différentes infrastructures de l’enceinte,
villes de l’intérieur du pays pour s'as-
surer d’être aux
avant-postes cet
vestiaires,
pelouse au moment où les Verts
des
après-midi lors de l’ouverture
effectuaient leur dernier
entraînement. Le
portes du stade.
commissaire au match a été accompagné,
pour rappel, de Mohamed Bouka-
L’entraînement des Verts a
débuté hier soir à 17h30 pile-
poil. Les joueurs et les diffé-
rents staffs sont arrivés au
stade Mustapha-Tchaker à
17h17. Le sélectionneur a
consacré cette session au tra-
roum, membre du bureau fédéral.
vail technico-tactique. Il a fait
répéter à ses joueurs une dernière
fois la stratégie de jeu qui sera
adoptée ce soir face au Burkina Faso.
Brahimi s’est entraîné
Annoncé blessé, Yacine Brahimi a
rassuré tout son monde hier lors de la
Douze
buvettes, deux
fast-food et une
dernière séance d’entraînement. Le
milieu offensif de Granada s’est en-
traîné le plus normalement
du monde
groupe, dissipant
du coup les
clinique au service
Un quart d’heure
pour la presse,
au revoir et merci !
avec le
sur sa
quelques doutes qui planaient
des
supporters
participation au match.
L’OPOW du stade Mustapha-Tchaker, ha-
bituée des grands rendez-vous de l’EN, a tout
prévu, à fin d’assurer le meilleur confort aux
supporters. A ce propos, nous avons appris que
douze buvettes, deux fast-food ambulants et
une clinique seront installés aux bords du
stade pour permettre aux supporters de
L’entraînement d’hier, le dernier
d’avant Algérie-Burkina Faso, était
ouvert à la presse nationale. Les
journalistes ont eu droit au pre-
mier quart d’heure de la séance
avant d’être priés de débarrasser le
plancher.
Burkinabés
retardés
Les par
des supporters
Les Burkinabés ont eu toutes les
peines du monde à quitter
leur hôtel
hier pour se rendre
prévu à l’heure du
à l’entraînement,
match. L’hôtel des
se ravitailler
ou de se faire soigner, si
besoin est.
Séance de mise
en place au menu
Roses où résident les
Burkinabés a été
littéralement encerclé par les suppor-
La
sécurité
ters des Verts, rendant quasiment im-
possible de se frayer un chemin vers
sera renforcée
La séance d’entraînement d’hier soir, la
dernière avant Algérie-Burkina Faso a été
consacrée à la mise en place. Après un
quart d’heure d’échauffement en
groupe, le sélectionneur a préconisé
des jeux en triangle, axant tantôt sur
le pressing et la récupération, tantôt
sur la relance et la construction du
jeu.
le stade de Tchaker. Il aura fallu
l’in-
tervention du service d’ordre pour
Afin d’éviter tout déborde-
ment, un dispositif sécuritaire sera
installé à l’occasion. Selon le directeur
du stade, la sécurité sera encore plus
importante par crainte de faire face à
de nouveaux débordements, le
risque de voir des supporters sans
permettre à l’adversaire
de l’Algérie
de quitter son hôtel, sous bonne es-
corte, avec un léger retard.
billets vouloir forcer l’accès au
stade étant envisageable.
Les
journalistes
burkinabés priés
d’aller à la tribune
Nos confrères burkinabés n’ont
l’entraîne-
ment de leur sélection depuis la
main courante. Toute
la déléga-
tion a été priée de rejoindre la
tribune de presse,
les ca-
méramans y com-
pris.

Madjid Bougherra et Mohamed Raouraoua sont intervenus pour cal- mer le joueur et le consoler surtout après cette grosse déception. Madjid Bougherra a même prodigué quelques conseils au jeune milieu de terrain algérien. Le président de la FAF lui a donné aussi quelques conseils en lui conseil-

pas été autorisés à suivre
pas été autorisés à suivre

lant de respecter le choix du coach.

autorisés à suivre lant de respecter le choix du coach. Halilhodzic a beaucoup discuté avec les

Halilhodzic a beaucoup discuté avec les jardiniers du stade

Vahid Halilhodzic a beaucoup insisté sur la qualité de la pelouse du stade Mustapha-Tchaker. Le sélectionneur qui redoutait la dégradation de la pelouse à cause des condi- tions météorologiques dantesques a beaucoup parlé avec les jardiniers du stade hier et insisté sur une bonne qualité de la pelouse. Ceux-ci ont sans doute passé la nuit à bi- chonner l’herbe.

Un public nombreux aux alentours de l’enceinte

La séance d’entraînement d’hier a été ouverte aux journalistes, mais pas au public, pourtant très nombreux aux alentours du stade. Le froid qui régnait à Blida n’a pas entamé l’enthou- siasme de ces supporters qui n’ont pas cessé de donner de

la voix.

Courte séance pour les Etalons

Les Burkinabès ne sont pas restés longtemps sur la pelouse du stade de Mustapha-Tchaker. Les Etalons se sont contentés d’une légère séance d’un quart d’heure

en tout et pour tout, au revoir et merci. Paul Put qui a effectué le gros de la préparation au Maroc a mis à profit cette courte séance pour permettre à ses joueurs de pren- dre leurs repères, sans plus.

06
06

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com Équipe nationale Coup pour coup
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup pour coup

Les représentants de la FBF ont exigé l’évacuation des médias algériens de l’aéroport

Les Burkinabés enclenchent la guéguerre psychologique

C e match retour

des barrages

de la Coupe

du monde

2014 nous a

permis de

faire un constat. Les Etalons sont les champions de la pro- vocation et du cinéma. Di- manche soir, lorsque la délégation de la fédération burkinabé, conduite par le 3e vice-président, chargé des équipes nationales, en l’occur- rence Vincent Kambiré, ce dernier a demandé aux repré- sentants de la FAF et aux res- ponsables de l’aéroport de

faire sortir les journalistes, qui ont pu accéder jusqu’à la zone de livraison des bagages. Le but des médias algériens pré- sents en grand nombre pour accueillir l’équipe adverse, était de recueillir les propos des joueurs burkinabés.

Seulement, Vincent Kam- biré avait essayé de faire du chantage dans un pre- mier temps en faisant sa- voir aux responsables algériens qu’à l’arrivée de l’équipe, les joueurs ne descendront pas de l’avion. Finalement, ce n’était que de la pression puisque même en consta- tant la présence des jour- nalistes, les

Burkinabés sont sortis le plus normalement du monde.

Les responsables algériens ont refusé cette doléance

De leur côté, les responsa- bles algériens et notamment les représentants de la FAF ont refusé cette requête de la par- tie burkinabée, jugeant qu’il ne s’agissait que de provoca- tion et de cinéma. Les respon- sables de la sécurité de l’aéroport d’Alger ont en effet décidé de laisser les journa- listes, photographes et même les caméramans prendre des images, sauf que des agents de police ont été déployés en force à l’intérieur de l’aéroport pour bien maitriser la situa- tion, sachant surtout qu’il y avait des supporters algériens présents aussi sur les lieux.

Instruction à tout le monde :

pas de déclaration

Constatant qu’ils ne pou- vaient avoir gain de cause, les dirigeants de la fédération burkinabée de football ont instauré le huis clos. Ils ont sur le coup ordonné aux joueurs de ne pas faire la moindre déclaration aux mé- dias algériens. Hormis les ca- méramans ainsi que les photographes qui ont pu tra- vailler librement, les journa- listes ne pouvaient interviewer personne.

lectionneur, le Belge, Paul Put. Les deux hommes se sont ex- primés au micro des journa- listes algériens. Sinon, personne n’a voulu donner son avis sur le match, ni sur la qualité de l’accueil ou autre chose. Aristide Bancé, par exemple, ne cessait de changer de place à chaque fois qu’un journaliste algérien l’appro- chait. H. R.

Le ministre Ouedraougo à la tête de la délégation La délégation burkinabée était conduite par
Le
ministre
Ouedraougo
à la tête de la délégation
La délégation burkinabée était
conduite par le ministre de la Jeunesse et
des Sports, Yakouba Ouedraougo. Ce der-
nier a été accueilli à l’aéroport par de hauts
responsables du ministère de la Jeunesse et
des Sports, délégués par le ministre,
Mohamed Tahmi.
On
ne donne pas
d’informations
sur l’équipe
Quel comportement bizarre de la
part des Burkinabés ! En effet, les
membres de la délégation ont refusé
de donner la moindre information.
Même si ce sont des informations
globales sur l’équipe, il faut sa-
voir qu’ils ont refusé de ré-
pondre à la moindre
question.

Des supporters

les ont

algériens

accueillis avec des

applaudissements

l’hôtel

à

à l’hôtel

Une fois arrivée

des Roses, situé à Blida, les

coéquipiers d'Aristide Bancé

avec des

été accueillis

des sup-

algériens par

ont

ap-

porters

plaudissements et des chants patriotiques, sans pour autant

les provoquer, sachant surtout

de

qu’il y avait un dispositif

sécurité impressionnant au- tour de lhôtel. Il est signaler

que les Burkinabés ont rejoint leur lieu de résidence sous une escorte policière.

Une délégation de 70 personnes

La délégation burkina- bée était composée de 70 personnes. Outre les joueurs et les membres

qui entre dans le cadre des élimina- toires de la Coupe du monde. Sachant qu’ils sont à un match seulement du bonheur, les Burkinabés ont soutenu à fond leur équipe. De leur côté, les joueurs étaient contents de voir leurs supporters présents.

Des supporters algériens étaient aussi là

Il y avait aussi des supporters algé- riens présents à l’aéroport Houari- Boumediene pour souhaiter la bien- venue aux burkinabés. A la sortie des Etalons de l’aéroport, les fans algé- riens ont accueilli les camarades de Jonathan Pitroipa avec les chants : « One, two, three, viva l’Algérie ».

Un service d’ordre impressionnant

Le moins que l’on puisse dire est que le service de sécurité était présent en grand nombre à l’aéroport d’Alger. Les autorités algériennes ont en effet mis en place un dispositif impression- nant pour assurer la sécurité des Burkinabés. Il y avait plus d’une cinquantaine de policiers en plus d’éléments de la brigade d’élite de la police nationale.

Hamza R.

du staff technique, il y avait un nombre impres- sionnant d’agents de sécu- rité, de journalistes et

d’accompagnateurs.

Ils ont été accueillis par une délégation de la FBF et de l’ambassade

Une fois à l’aéroport internatio- nal d’Alger, les Burkinabés ont été accueillis par les représentants de la diplomatie burkinabée à Alger. Il y avait aussi une délégation de la fédération locale de football qui se trouve à Alger depuis quelques jours.

Une vingtaine d’étudiants burkinabés présents à l’aéroport

A la sortie des joueurs du Bur- kina Faso, une vingtaine d’étu- diants burkinabés résidant à Alger étaient à l’aéroport d’Alger pour attendre leurs idoles et sur- tout les encourager à la veille d’une rencontre très importante

L’avis de SOUDANI «Nous allons tout faire pour réaliser notre objectif» «Ce sera difficile, on
L’avis de
SOUDANI
«Nous allons tout
faire pour réaliser
notre objectif»
«Ce sera difficile, on en a
conscience. On doit absolument
marquer et l’em-
porter pour espé-
rer décrocher
notre billet qualifi-
catif. Nous les
joueurs allons tout
faire pour réaliser
notre objectif.»
Paul Put brise le black-out Néanmoins, deux membres de la délégation burkinabée se sont tout
Paul Put brise
le black-out
Néanmoins, deux membres
de la délégation burkinabée se
sont tout de même exprimés.
Il s’agit du ministre de la Jeu-
nesse et des Sports, Yakouba
Ouedraougo ainsi que le sé-
Put
(sélectionneur belge)
«On n’est pas venus pour défendre»

Paul

Interrogé par la presse algé- rienne, le sélectionneur belge du Burkina Faso, Paul Put annonce que les Etalons ne sont pas venus jusqu’à Alger pour défendre. Il an- nonce, en effet, que le Burkina Faso jouera ses chances à fond et ne se contentera pas de défendre : «Nous sommes venus ici à Alger avec un ob- jectif et non pas pour défendre. Nous allons jouer nos chances à fond et si c’est l’Algérie qui est plus forte que nous, on reculera derrière. On a la volonté de réussir quelque chose».

«L’Algérie a, certes, plus d’expérience, mais tout peut arriver en 90 minutes»

Pour Paul Put, l’Algérie a l’avan- tage de l’expérience puisqu’elle a déjà participé à la Coupe du monde : «L’Algérie a l’avantage d’avoir une certaine expérience. Elle a déjà dis- puté la Coupe du monde à trois re- prises, contrairement à nous qui souhaitons disputer notre premier mondial. En tout cas, tout peut arri- ver lors des 90’. Le football n’est pas une science exacte».

« On a choisi le Maroc en raison des conditions climatiques »

Concernant le lieu du stage choisi au Maroc,

» Concernant le lieu du stage choisi au Maroc, le sélectionneur Paul Put a expliqué sa
» Concernant le lieu du stage choisi au Maroc, le sélectionneur Paul Put a expliqué sa

le sélectionneur Paul Put a expliqué sa décision : «On a choisi le Maroc pour effectuer notre stage. C’est dû au climat puisqu’il ressemble beaucoup à celui d’Alger.» Interrogé sur la pluie qui est tombée ces derniers jours à Alger, Paul Put dira : «La pluie ne pose pas de problème pour nous».

« Traoré n’est pas prêt »

Avant de conclure, Paul Put a re- gretté certaines absences. Pour lui, la méforme d'Alain Traoré in- quiète aussi : «Nous regrettons qu’il y ait un certain nombre de joueurs absents. Il y a aussi Alain Traoré qui souffrait d’une blessure et qui a repris les entraînements dernièrement. Je pense qu’il n’est pas encore prêt». Par ailleurs, pour ce qui est de la présence sur le ter- rain ou non d'Alain Traoré, Paul Put n’a rien indiqué. H. R.

Yakouba Ouedraougo (MJS Burkina Faso) : « Je remercie les Algériens pour leur accueil »
Yakouba
Ouedraougo (MJS
Burkina Faso) : « Je
remercie les Algériens
pour leur accueil »
Yakouba Ouedraougo, le ministre de la
Jeunesse et des Sports burkinabé, et
contrairement aux responsables de la fédé-
ration, a tenu à remercier les Algériens
quant à la qualité de l’accueil qui leur a été
réservé : «Je remercie les Algériens pour
l’accueil qu’on nous a réservé. L’am-
biance est bonne et nous souhai-
tons décrocher la
qualification.»
Coup fourré Équipe nationale www.lebuteur.com N° 2469 Mardi 19 novembre 2013 07 L’avis de MESBAH

Coup fourré

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

07
07
L’avis de MESBAH «On est en pleine confiance» «Ça va être un match très compli-
L’avis de
MESBAH
«On est en pleine
confiance»
«Ça va être un
match très compli-
qué face à un ad-
versaire qui ne se
laissera pas faire.
Néanmoins, on est
en pleine
confiance et
inch’Allah, on ar-
rachera la qualifi-
cation.»

La réunion technique s’est tenue hier au siège de la FAF

Les Burkinabés ont fait aussi leur cinéma

siège de la FAF Les Burkinabés ont fait aussi leur cinéma L réunion technique a a

L réunion technique

a

a eu lieu hier matin

au siège de la Fédéra-

tion algérienne de

football, en présence des re- présentants des deux équipes, du commissaire au match ainsi que des quatre arbitres sénégalais, Diatta Badara, Dji- bril Camara, El Hadji Malick Samba et Ousmane Fall. Au cours de cette réunion, il a été décidé de la couleur des maillots avec laquelle joue- ront les deux équipes. Seule- ment, cette traditionnelle réunion ne s’est pas déroulée comme prévu. Selon une source digne de foi, cette réu- nion technique a été mouve- mentée à cause du cinéma des responsables de la Fédération burkinabée de football envers l’arbitre directeur, Diatta Ba-

dara, ainsi que le commissaire

où ils se sont plaints de plu- sieurs choses. En réalité, il fal- lait s’attendre à un tel comportement, du moment que les Burkinabés sont venus

à Alger pour provoquer les

Algériens avant le match, dans le but de les déconcen- trer.

L’hôtel ainsi que la présence des supporters et de la presse ont été évoqués

Le premier point abordé par les Burkinabés, c’est la

forte présence des journalistes

à l’aéroport international d’Al-

ger pour couvrir l’arrivée des Etalons. Les responsables de la FBF n’ont pas accepté le fait qu’il y ait des journalistes à

l’accueil de l’équipe. Ensuite, ils se sont plaints de la pré- sence des supporters au ni- veau de l’aéroport. Ils ont, en effet, accusé la FAF d’avoir été derrière ce qu’ils considèrent

comme étant inacceptable. Même s’il y avait un dispositif sécuritaire impressionnant et que les supporters algériens se soient contentés de les ac- cueillir avec des applaudisse- ments, les Burkinabés ont tout de même tenu à rouspé- ter, une manière de provoquer les Algériens. Le troisième point était l’hôtel où, selon eux, il y avait des supporters à leur accueil.

Et pourtant, ce sont eux qui ont choisi l’hôtel des Roses !

Les Burkinabés ont trouvé

Les Burkinabés comptent

faire arrêter le match

L e match de ce soir sera celui de la pression, de la pro-

mations nécessaires sur l’Algérie, le stade de Blida et surtout les sup- porters algériens.

Ne pas tomber dans leur piège !

 

vocation… On sait tous qu’en venant à Alger, les Burkinabés ne cherche- ront qu’à provoquer les Algériens. Après un pre- mier round de cinéma complètement raté à l’aéroport d’Alger lorsqu’ils insistaient pour que la presse natio- nale quitte l’aéroport, ils ont joué une deuxième pièce théâtrale lors de la réunion technique tenue au siège de la FAF. Seu- lement, il y aura une troisième pièce théâtrale

Du coup, les suppor- ters algériens auront ce soir une lourde respon- sabilité. Ils doivent se

 

comporter de manière très intelligente et ne pas

tomber dans

le piège des Si le match

Burkinabés.

est interrompu à cause des sifflets de l’hymne

 

burkinabé, l’Algérie

risque d’être

perdante

sur toute la ligne, sur-

ce soir. Selon une source bien informée, les Bur- kinabés visent à inter- rompre le match et à quitter la pelouse, bien avant le coup d’envoi de la rencontre. Selon les informations en notre possession, les Burkina- bés n’attendent que les sifflets des supporters al- gériens, au moment de l’hymne national. Une idée diabolique de la part des Burkinabés qui ont eu toutes les infor-

tout après la

match aller. La FIFA ne sera pas tolérante envers

défaite au

la FAF. C’est

dire que le

public de Tchaker doit être à la hauteur et der-

rière son équipe, sans

pour autant toucher aux

Burkinabés.

Au match

aller, le public burkinabé

a respecté l’hymne algé-

rien, au tour

maintenant

des Algériens de faire

preuve de civisme.

H. R.

quand même le moyen de cri- tiquer l’hôtel des Roses lors de la réunion technique, alors que ce sont les représentants de la Fédération burkinabée de football eux-mêmes qui se sont déplacés en catimini à Alger sans en aviser la FAF pour choisir cet hôtel. Les re- présentants de la FAF ont fait savoir aux Burkinabés et au commissaire au match que c’était eux qui avaient choisi le lieu d’hébergement.

Le président burkinabé suivra le match à partir du Koweït La presse burkinabè a révélé,
Le
président
burkinabé suivra le
match à partir du Koweït
La presse burkinabè a révélé, hier, que le
président de la République, en l’occurrence Blaise
Compaoré, suivra le match Algérie-Burkina Faso à
partir du Koweït où il se trouve depuis hier, afin de
prendre part au sommet arabo-africain. Soulignons
que le ministre des Sports burkinabé a fait le dé-
placement avec sa sélection en Algérie.
Le
médecin de la
sélection burkinabè :
«Tous les joueurs sont en
forme, excepté Alain Traoré»
Le médecin français de la sélection du Burkina
Faso a révélé, avant-hier en marge de la fin du stage des
Etalons au Maroc, que tout le groupe était en excellente
forme et qu’il n’y a qu’Alain Traoré qui n’est pas encore à
100%. «Tous les joueurs sont en forme et il n’y a qu’Alain
Traoré qui n’a pas encore atteint les 100% de ses moyens
physiques et techniques. On sait qu’il fait froid actuelle-
ment en Algérie, et à ce propos ont a pris nos devants
pour bien préparer les joueurs contre ça.»
Djakaridja
Dagano :
Koné souffre
du tibia
«Je suis au top
de ma forme»
Selon certains médias
burkinabés, le joueur Dja-
karidja Koné souffrirait de
petites douleurs au tibia.
Une blessure que le socié-
taire d’Evian a contrac-
tée lors d’un match
d’application disputé
vendredi dernier.
L’attaquant du Burkina Faso Moumouni
Dagano assure qu’il est au top de sa forme et
prêt à prendre part au match de ce soir. «Sincè-
rement, je me sens au top de ma forme et prêt à
jouer le match face à l’Algérie. Ça sera une fi-
nale et j’espère que le coach me fera
confiance, car avec mon expérience, je
sens que je peux apporter à
l’équipe», a-t-il déclaré.

Le commissaire au match leur a conseillé de se concentrer sur le terrain

Sentant que les Burkinabés étaient en train de faire dans la provocation, le com- missaire au match a conseillé aux responsa- bles de la FBF de se concentrer sur le ter- rain et de ne pas per- turber leur équipe, faisant le constat que la Fédération algé- rienne de football a fait le nécessaire. Hamza R.

BakaryKoné

«Les Algériens nous craignent»

Vous êtes à quelques heures d’un important rendez-vous. L’am- biance est-elle au beau fixe au sein de votre groupe ? Comme vous avez pu le constater à l’entraînement d’aujourd’hui, tout le monde est engagé et on est prêts pour le combat. C’est vrai qu’il y a encore les derniers réglages à faire, mais je peux vous assurer que tout le monde est motivé pour faire de son mieux, afin de ne pas rater ce match. Au match aller, "Bako" n’a tenu que cinq minutes avant de laisser ses partenaires. Pour cette manche retour, vous retrouvez le groupe avec certainement 100% de motivation… 100% ? Non, je dirais plus que cela. Je suis motivé à plus de 500 %. Main- tenant, du côté des blessures, ce n’est pas moi, c’est le destin. Aujourd’hui, tout va bien, je suis dans de très bonnes dispositions pour aborder ce match. Quelles pourraient être les clés de cette rencontre ? Ce seront certainement la discipline et le mental. Mentalement, il va falloir être très fort car il y aura d’autres choses qui seront là pour nous déstabiliser. On fera abstraction de tout cela pour faire un très bon match. Psychologiquement, le coach vous a-t-il déjà mis dans le bain de cette rencontre ? C’est ce qu’il fait. Il essaie de nous relaxer

rien craindre. Au match aller, on avait parlé de certains joueurs algériens, mais avec la motivation, on a pu les contenir. Il ne faudra pas commettre les erreurs qu’on a faites à Ouagadougou lors du match aller, c’est-à-dire les petites er- reurs de replacement, d’inattention et de changement. Il nous faudra rester concentrés à 200 %. Quels seront les pièges à éviter ? Il n’y a pas de piège à éviter comme je vous l’ai dit. Le piège, c’est nous-mêmes. Si on est vraiment concentrés et qu’on fait ce qu’il y a à faire, il n’y aura pas de raison que la chance ne soit pas de notre côté. On a notre destin entre nos mains. C’est vrai que quand on parle de destin, il y a le facteur chance qui intervient. Mais l’homme propose et Dieu dispose. On verra bien ce que Dieu a disposé pour nous. Nous allons nous battre d’abord et donner ce qu’il y a à donner et voir ce que le résultat final nous of- frira. Pour avoir déjà vu cette équipe algé- rienne à l’œuvre, y a-t-il des chances d’arracher le ticket pour le Mondial ? Bien sûr, on a beaucoup de chance d’arra- cher ce ticket. L’équipe algérienne nous craint et nous également, on a du respect pour elle. Chacun essaiera de mieux exami- ner son adversaire pour trouver la faille et triompher.

In Sidwaya.bf

pour trouver la faille et triompher. In Sidwaya.bf pour ne pas nous mettre la pression. On

pour ne pas nous mettre la pression. On n’a pas changé nos habitudes. Maintenant, vous savez que c’est une rencontre capitale et la tension monte à mesure qu’approche l’heure du match. A nous de nous départir du stress pour être bien dans notre peau à l’heure H. Craignez-vous un secteur particulier de l’équipe algérienne ? A ce stade de la compétition, on ne doit plus

08
08

N° 2469

www.lebuteur.com Équipe nationale Coup sûr
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup sûr

Mardi 19 novembre 2013

Équipe nationale Coup sûr Mardi 19 novembre 2013 16 victoires et 3 nuls en 19 matchs

16 victoires et 3 nuls en 19 matchs disputés

Les Verts n’ont jamais connu la défaite à Tchaker

Les Verts n’ont jamais connu la défaite à Tchaker L a rencontre que disputera l’EN, ce

L a rencontre que disputera l’EN, ce soir face au Burkina Faso, pour le compte du match retour des barrages du Mondial 2014 sera la 20 e des

Verts au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Un stade qui réussit plutôt bien aux coéquipiers de Madjid Bougherra qui n’y ont jamais perdu le moindre match, qu’il soit amical ou officiel. En effet, sur les 19 rencontres disputées, l’EN en a gagné 16 et fait match nul à trois reprises (Face au Congo le 20 août 2002, la Tanza-

nie en septembre 2010 et la Guinée le 14 août dernier). Notons que l’Algérie a joué son tout premier match dans l’antre de Tchaker, justement le 20 août 2002, lors du match amical face au RD Congo. A souligner aussi que sur les 19 matchs dis- putés, l’EN a toujours marqué des buts. Elle a inscrit 41 buts et encaissé 11 buts.

Avec Halilhodzic, la sélection marque en moyenne 2,5 buts par match

Belkalem non autorisé à assister au match

Essaïd Belkalem n’as- sistera pas à Algé- rie- Burkina Faso. Le défenseur central, sus- pendu à l’occa- sion, n’a pas été autorisé par son club, Watford (Championship, Angleterre) à se déplacer à Alger. Alors que le défenseur avait prévu un aller-retour en vingt-quatre-heures, soit le temps d’assister au match et de retourner à Londres, son entraîneur, Gian- franco Zola, a opposé un niet caté- gorique. Comme Watford prépare un match important face à Bolton, le 23 du mois, l’entraîneur italien a souhaité disposer de son défenseur algérien.

italien a souhaité disposer de son défenseur algérien. «Je suis dégoûté !» Joint par nos soins,

«Je suis

dégoûté !»

Joint par nos soins, Es- saïd Belkalem n’a pas caché sa déception. «Je me suis préparé toute la semaine pour venir. Je ne m’imaginais pas rater un tel rendez-vous. Au départ, je ne m’attendais pas à ce que l’entraîneur me dise non. J’ai pourtant tout tenté avec lui, il n’a rien voulu savoir. Comme je ne peux pas partir sans son OK, j’ai décidé donc de res- pecter sa décision. Je dois l’accepter, je n’y peux rien.» Comme pour plonger dans l’ambiance du match, Essaïd Belkalem a sorti «l’attirail» du parfait supporter. «J’ai accroché un drapeau géant de l’Algérie sur mon balcon. Vous ne pouvez pas le rater», a-t-il fait savoir.

Susic (sélectionneur de la Bosnie) :

«L’Algérie est meilleure que le Burkina et l’emportera !»

est meilleure que le Burkina et l’emportera !» Le sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine, Safet Susic,

Le sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine, Safet Susic, s’est exprimé lui aussi sur ce match Algérie-Burkina Faso au micro d’Al Jazeera Sports : «Je crois que la victoire reviendra à la sé- lection algérienne. Un seul but lui suffira pour aller au Mondial. Je connais très bien l’équipe d’Algérie que j’ai affrontée l’an dernier. C’est vrai, on les a battus, mais les poulains de mon com- patriote Halilhodzic nous ont posés d’énormes problèmes. L’Algérie a une forte équipe et ce qui les aidera encore plus le jour du match, c’est le soutien de son public qui viendra en force au stade. Ils sont meilleurs que les Burkinabés, je ne les vois donc pas passer à côté.» S. F.

Sous l’ère Vahid Halilhodzic, l’Algérie a disputé à Tchaker neuf rencontres. Elle en a gagné huit et fait un seul match nul. Le plus important, c’est que les Verts y ont inscrit beaucoup de buts. 22 au total, avec une moyenne de près de 2,5 buts par match. Un ratio qui rassure et qui peut mettre Halilhodzic et ses joueurs en confiance, avant la rencontre de ce soir, où l’Algérie sera appelée à marquer un maximum de buts pour assurer sa quali- fication au Mondial.

L’Algérie mène d’une victoire devant les Etalons en confrontations officielles

La rencontre de ce soir sera la 10 e dans l’histoire des confrontations officielles entre l’Algérie et le Burkina Faso. C’est l’EN qui mène et qui a l’avantage avec quatre succès acquis contre trois défaites et deux matchs qui se sont soldés par un score nul. Les Verts ont inscrit au cours de leurs neufs précédents matchs 19 buts et en ont encaissé 11.

La plus lourde défaite de l’histoire du Burkina a été un 7-0 face à l’Algérie

Le Burkina Faso, qui nourrit de gros es- poirs pour le match de ce soir afin de va- lider sa première qualification de son histoire à une phase finale d’un Mondial, ne garde toutefois pas un bon souvenir de l’Algérie. En effet, les Etalons ont enregis- tré leur plus lourde défaite un certain 30 août 1981, face à l’Algérie, au stade du 5- Juillet sur le score de 7-0.

S. F.

L’avis de MANDI «Il faut impérativement gagner si on veut aller en Coupe du monde»
L’avis de
MANDI
«Il faut impérativement
gagner si on veut aller
en Coupe du monde»
«Le match contre le Burkina
Faso est très important, voire
capital. Nous sommes tous
conscients de la mission qui
nous attend. Il faut
impérativement gagner, si on
veut aller en Coupe du monde.
L’ambiance est formidable. J’ai
beaucoup apprécié l’état esprit
qui anime le groupe. Les
joueurs sont solidaires entre
eux, c’est très important dans
une équipe. Ceci nous
permettra de réussir.»

Historique des confrontations officielles entre l’Algérie et le Burkina Faso

●●Ouagadougou : 12-02-67 :

Burkina Faso - Algérie 1-2 (éliminatoire CAN-1968) ●●Alger : 9-04-67 :

Algérie - Burkina Faso 3-1 (éliminatoire CAN-1968) ●●Oran : 3-08-1981 :

Algérie - Burkina Faso 7-0 (éliminatoire CAN-1982) ●●Ouagadougou : 20-09-1981 :

Burkina Faso- Algérie 1-1(éliminatoire CAN-1982)

●●CAN-1996

: Algé-

(phase finale en Afrique du Sud) 24-01-1996 rie -Burkina Faso 2-1

●●CAN-1998

: 24-

01-1998 : Burkina Faso - Algérie 2-1 ●●Alger : 03-09-2000 :

Algérie-Burkina Faso 1-1 (éliminatoires CAN-2002)

(phase finale au Burkina Faso) Ouagadougou

●●Ouagadougou : 17-06-2001 :

Burkina Faso -

Algérie

1-0 (éliminatoires CAN-

2002)

●●Ouagadougou : 12-10-2013 :

Burkina-Faso - Algérie 3-2 (barrage aller du Mon-

dial-2014)

Guedioura est arrivé hier à Sidi Moussa Non retenu pour ce match pour cause de
Guedioura est arrivé
hier à Sidi Moussa
Non retenu pour ce match
pour cause de suspension (cumul
de cartons), le milieu de terrain
des Verts, Adlène Guedioura,
malgré sa blessure, a tenu quand
même à effectuer le déplacement
jusqu’à Alger et rejoindre ses co-
équipiers au centre technique na-
tional de Sidi Moussa. Le
sociétaire de Crystal Palace est ar-
rivé hier et a rejoint directement
le lieu du stage.
Taïder et Ghoulam
ont tourné une
pub avec Messi
Saphir
Taïder et
Fawzi
Ghoulam
ont tourné
un spot
publici-
taire, il y a
quelques
jours en
Espagne,
avec Lion-
nel Messi.
Ce dernier, qui est devenu l’am-
bassadeur d’OREDOO, a donné
la réplique aux deux Fennecs
dans une pub qu’on verra bientôt.
Les Algériens
de France
se mobilisent
Il n’y a pas qu’en Algérie où la
mobilisation autour de ce match
barrage Algérie-Burkina Faso est
présente. En effet, en France,
plus précisément à Paris et dans
le quartier populaire de Barbès,
la communauté algérienne se
prépare activement pour ce
match. Hier, plusieurs supporters
des Verts ont accroché des ban-
deroles et drapeaux aux couleurs
de l’Algérie le long du boulevard.
C’est dire que les cafés du coin
seront pris d’assaut ce soir.
Coup de pompe Équipe nationale www.lebuteur.com N° 2469 Mardi 19 novembre 2013 09 L’avis de

Coup de pompe

Équipe nationale

www.lebuteur.com

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

09
09
L’avis de BOUGHERRA «Nous, joueurs, sommes conscients de la mission qui nous attend» «Ce match
L’avis de
BOUGHERRA
«Nous, joueurs,
sommes conscients
de la mission
qui nous attend»
«Ce match retour sera chaud. Pour être sincère
avec vous, ce n’est pas facile de jouer au bled,
comme on dit chez nous. Notre public met trop de
pression du début jusqu’à la fin. Et inch’Allah, on
réalisera le rêve de jouer
un 4 e Mondial. Je leur dis
alors, s’il vous plaît, soyez
avec nous et avec l’Algérie.
On se parle beaucoup, on
se dit tout le temps qu’il
est primordial de se sacri-
fier pour se qualifier. On
prend très au sérieux les
consignes du coach Halil-
hodzic, et une fois sur le
terrain, ça sera le moment
de vérité.»

match, tout comme Medjani qui a été sauvé par un match de la Coupe de la Grèce, après n’avoir joué que deux minutes auparavant en cham- pionnat. Mandi, le plus compétitif avec 450 minutes de temps de jeu en un mois En haut du tableau, c’est le nouveau venu Aïssa Mandi qui dépasse tout le monde avec 450 minutes de temps jeu avec Reims qu’il a totalisées en cinq rencontres du- rant le dernier mois. Il dépasse Kadir qui

a également joué cinq matchs, mais avec

382 minutes de temps de jeu. Mais le joueur de Rennes est le seul à avoir ins-

crit trois buts depuis le 12 octobre. Vien- nent après Soudani avec 5 matchs et 375 minutes, puis Mehdi Mostefa avec 2 matchs et 198 minutes de temps jeu. Il est

à noter que ces statistiques concernent

uniquement ceux qui évoluent à l’étran- ger, car plusieurs joueurs locaux totalisent évidemment plus de temps de jeu, comme on peut le constater dans le ta- bleau qui suit.

M. T.

Les attaquants

Soudani ● Avec Dynamo Zagreb : 1582 minutes, 21 matchs, 10 buts ● Depuis le
Soudani
● Avec Dynamo Zagreb : 1582
minutes, 21 matchs, 10 buts
● Depuis le 12 octobre : 375 minutes,
05 matchs, 01 but
● Avec l’EN : 222
minutes, 03
matchs, 03 buts
● Total : 1804
minutes, 24
matchs, 13 buts
Belfodil
● Avec l’Inter : 189 minutes, 06
matchs
● Depuis le 12 octobre : 73 minutes,
03 matchs
● Avec l’EN : 48
minutes, 02
matchs
● Total : 237
minutes, 08
matchs
Slimani ● Avec Sporting Lisbonne : 142 minutes, 07 matchs, 03 buts ● Depuis le
Slimani
● Avec Sporting Lisbonne : 142
minutes, 07 matchs, 03 buts
● Depuis le 12 octobre : 100 minutes
03 matchs, 03 buts
● Avec l’EN : 105
minutes, 02
matchs
● Total : 247
minutes, 10
matchs, 03 buts
Djebbour
● Avec Sivasspor : 400 minutes, 8
matchs, 2 buts
● Depuis le match de Ouagadougou :
291 minutes, 5 matchs, 1
but
● Avec l’EN : 400
minutes, 8
matchs, 2 buts
● Total : 1091
minutes, 15
matchs

Le temps de jeu des Verts en chiffres

Mbolhi, Lacen, Yebda et Belfodil,

les joueurs les moins compétitifs

depuis le match de Ouaga

C ette fois-ci, la liste des convoqués au stage de Sidi Moussa, en prévision du grand rendez-vous du 19 novem- bre prochain, a fait l’unanimité chez les observateurs, contrairement aux précédents regroupements où l’on a

toujours soulevé quelques réserves par rapport aux choix du sélectionneur qui n’ont pas été tou- jours objectifs. Néanmoins, certains d’entre eux ne sont pas très au point sur le plan de la com- pétitivité, dans la mesure ils n’ont pas été sou- vent alignés par leur club depuis le dernier match de l’EN qui a eu lieu à Ouagadougou, le 12 octobre dernier. Mbolhi, un cas qui suscite des inquiétudes Parmi l’effectif des Verts, un cas a toujours suscité des interrogations et les appréhensions

des observateurs, malgré la confiance qui lui a été toujours renouvelée par le sélectionneur na- tional. Il s’agit de Raïs Mbolhi, le gardien nu- méro 1 des Verts qui se présente à ce stage avec 90 minutes de temps de jeu cette saison avec son club le CSKA Sofia, soit un match seulement. Cela est d’autant plus inquiétant que Mbolhi n’a pas été rassurant au match aller où il a encaissé trois buts, dont un sur penalty. Un constat et des statistiques qui font peur, faut-il le dire. C’est un cas unique. Lacen, le joueur le moins utilisé avec 39 minutes de temps de jeu Concernant les joueurs de champ, Medhi Lacen est le joueur le moins utilisé de l’effectif des Verts en club. Le capitaine de la sélection na- tionale vit une saison très difficile avec Getafe où il n’a été aligné qu’une seule fois depuis le 31

août, c’était le 3 novembre dernier contre Valence où il n’a joué que 39 minutes. Ce match est intervenu après le 12 octobre, date du match aller contre le Burkina. Mais Lacen n’est pas le seul, d’autres joueurs présentent des statistiques pas vraiment rassurantes. Yebda, Belfodil, Cadamuro et Mesbah n’ont pas dépassé 90 minutes

Il s’agit, entre autres, de Hassan Yebda qui, depuis le match aller à Ouaga, s’est blessé au genou et n’a été incorporé qu’une seule fois avec son équipe où il n’a joué que 68 minutes. De son côté, Belfodil totalise 73 minutes de temps de jeu, même s’il a pris part à trois rencontres de- puis le 12 octobre dernier. Viennent par la suite Mesbah et Cadamuro qui ont joué chacun un

● Les gardiens Bougherra Karaoui Avec l’ESS : 1224 minutes, 14 matchs, 03 buts Mbolhi
● Les gardiens
Bougherra
Karaoui
Avec l’ESS : 1224 minutes, 14 matchs, 03 buts
Mbolhi
● Depuis le 12 octobre : 270 minutes, 03
matchs
● 270 minutes, 03 matchs
(01 en club, 02 en EN)
●Avec Lekhouiya : 526 minutes, 06 matchs
●Depuis le 12 octobre : 180 minutes, 02
matchs
●Avec les Verts : 270
minutes, 03 matchs
●Total : 796 minutes, 09
matchs
● Avec les Verts : 27 minutes,
01 match
● Buts encaissés : 05 buts,
● Total : 1251 minutes, 15
un but toutes les 54 minutes
matchs, 03 buts
Zemmamouche
● 990 minutes, 11 matchs
(11 matchs en club)
● Buts encaissés : 0 but
Medjani
Mostefa
● Avec Ajaccio : 908 minutes, 09 matchs
● Depuis le 12 octobre : 180
minutes, 02 matchs
● Avec les Verts : 158
Doukha
minutes, 02 matchs
● 793 minutes, 09 matchs
(08 en club, 01 en EN)
●Avec l’Olympiakos : 378 minutes, 06 matchs
●Depuis le 12 octobre : 92
minutes, 02 matchs
●Avec les Verts : 215
minutes, 03 matchs, 01 but
●Total : 629 minutes, 09
matchs, 01 but
● Total : 1106 minutes, 14
matchs
● Buts encaissés : 10 buts,
un but toutes les 79 minutes
Cadamuro
Yebda
●Avec Sociedad : 450 minutes,
● Avec Granada : 344 minutes, 06 matchs, 01
Si Mohamed
05 matchs
but
●Depuis le 12 octobre : 90
● Depuis le 12 octobre : 68
● 900 minutes, 10 matchs
(10 matchs en club)
minutes, 01 match
●Total : 450 minutes, 05
matchs
minutes, 01 match
● Avec l’EN : 158 minutes,
● Buts encaissés : 06 buts,
02 matchs
un but toutes les 150 minutes
● Total : 502 minutes, 08
matchs, 01 but
● Les défenseurs
Rial
Kadir
● Avec Rennes : 793 minutes, 11 matchs, 05
Mandi
buts
●Avec Reims : 1036 minutes
(12 matchs)
●Depuis le 12 octobre :
●Avec la JSK : 990 minutes, 11
matchs, 01 but
●Depuis le 12 octobre : 360
minutes, 03 matchs
●Total : 990 minutes, 11
matchs
● Depuis le 12 octobre : 382
minutes, 05 matchs, 03 buts
● Avec l’EN : 01 minute, 01
450 minutes, 05 matchs
●Total : 1036 minutes
match
● Total : 794 minutes, 12
matchs, 05 buts
Khoualed
Djabou
Hachoud
● Avec le Club Africain : 450 minutes, 05
●Avec le MCA : 731 minutes (12
matchs), 05 buts
●Depuis le 12 octobre : 270
minutes (03 matchs), 02
buts
●Total : 810 minutes, 09
matchs, 05 buts
● Avec l’USMA : 810 minutes (09 matchs), un but
●Depuis le 12 octobre : 360 minutes
(04 matchs)
●Avec les Verts : 180 minutes (02
matchs)
●Total : 990 minutes, 11
matchs, 01 but
matchs, 01 but
● Depuis le 12 octobre : 180
minutes, 02 matchs
● Avec l’EN : 135 minutes,
02 matchs, 01 but
● Total : 585 minutes, 07
●Les milieux de terrain
matchs, 02 buts
Taïder
Brahimi
Ghoulam
● Avec l’Inter : 542 minutes, 11 matchs, 01
● Avec Granada : 834 minutes, 11 matchs
●Avec Saint-Etienne : 810 minutes,
but
● Depuis le 12 octobre : 330
09 matchs, 01 but
● Depuis le 12 octobre : 249
minutes, 05 matchs
●Depuis le 12 octobre : 360
minutes, 05 matchs
● Avec l’EN : 45 minutes, 01
minutes, 04 matchs
●Total : 810 minutes, 09
matchs, 01 but
● Avec les Verts : 215
match
minutes, 03 matchs
● Total : 879 minutes, 12
● Total : 757 minutes, 11
matchs
matchs, 01 but
Feghouli
Lacen
Mesbah
● Avec Valence : 603 minutes, 13 matchs, 02
● Avec Getafe : 251 minutes, 04 matchs
●Avec Parme : 175 minutes, 03 matchs, 01
but
●Depuis le 12 octobre : 90
minutes, 01 match
●Avec l’EN : 270 minutes,
buts
● Depuis le 12 octobre :
● Depuis le 12 octobre : 185
36 minutes, 01 match
minutes, 04 matchs, 01 but
● Avec l’EN : 90 minutes,
● Avec l’EN : 89 minutes, 01
02 matchs
match, 01 but
● Total : 341 minutes,
03 matchs
● Total : 692 minutes, 14
06 matchs
●Total : 445 minutes, 06
matchs, 03 buts
matchs, 01 but
10
10

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com Équipe nationale Coup de vent
www.lebuteur.com
Équipe nationale
Coup de vent
L’avis de CADAMURO «On est prêts à se sacrifier sur le terrain pour arracher la
L’avis de
CADAMURO
«On est prêts à se
sacrifier sur le terrain
pour arracher
la qualification»
«Ce sera un match extrêmement compliqué.
Nous sommes dans l’obligation de l’emporter
pour nous qualifier au
mondial. On n’en est pas
très loin et Inch’Allah, on
réussira notre mission. On
est prêts à se sacrifier sur
le terrain pour arracher la
qualification qu’on dé-
diera bien évidemment à
tout le peuple algérien.»
dé- diera bien évidemment à tout le peuple algérien.» Le président Bouteflika adresse un message

Le président Bouteflika adresse un message d’encouragement à l’Equipe nationale :

«Votre victoire fera la joie et la fierté de tous les Algériens»

cation de l’Algérie à ce ren- dez-vous mondial fera la joie de tous les Algériens. De- main, vous disputerez un match déterminant qui, nous le souhaitons tous, sera couronné d’une qualification au plus prestigieux rendez- vous du football mondial», écrit le président Bouteflika dans son message. Et d’ajou- ter : «Votre victoire fera la joie et la fierté de tous les Al- gériens, et plus particulière- ment des supporters fidèles qui vous ont suivis et encou- ragés en toute circonstance et qui n’ont plus d’intérêt que pour cette rencontre et pour vos performances», a ajouté le Chef de l’Etat «Vous avez toujours su être à la hauteur de leur confiance et il ne fait aucun doute que vous ne les décevrez pas et que vous les gratifierez d’une victoire qu’ils fêteront avec leur fer- veur habituelle», a encore souligné en substance le pré- sident de la République. Le président Bouteflika s’est dit

convaincu que «l’Equipe na- tionale fera preuve d’un fair- play remarquable et qu’elle

offrira au public un jeu de très haute qualité. Nous fon- dons en vous tous de grands espoirs pour honorer le foot- ball algérien en réalisant la victoire et en vous qualifiant au Mondial procurant ainsi joie et bonheur

à l’ensemble du

peuple algé- rien», lit-on encore dans le message du président. «Puisse Dieu Tout puissant

exaucer, à tra- vers vous, ce vœu cher au peuple algé- rien qui place en vous toute sa confiance»,

a conclu le

président de la

République.

sa confiance», a conclu le président de la République. L e président de la République, Ab-

L e président de la République, Ab- delaziz Boute- flika, a adressé un message d’encou-

ragement aux joueurs de l’Equipe nationale de foot-

ball et à son staff technique et dirigeant, la veille du match Algérie-Burkina Faso comptant pour les barrages (retour) qualificatifs au Mondial-2014, dans lequel il leur a affirmé que «la qualifi-

dans lequel il leur a affirmé que «la qualifi- Des averses et du vent annoncés pour
Des averses et du vent annoncés pour ce soir à Blida Ighil «La pluie, une
Des averses et du vent annoncés pour ce soir à Blida
Ighil «La pluie, une arme
à double tranchant»
L e match Algérie-Bur-
kina Faso risque de
se jouer sous la pluie.
En effet, les services
de météorologie de
différents pays — y
compris celui d’Algérie — sont
unanimes à annoncer de la pluie
pour aujourd’hui, sans préciser
pour autant si ce sera en journée
ou en soirée. Dans un pays
comme l’Algérie où rares sont les
terrains de football qui ont été
conçus pour résister aux aléas du
climat, cela est susceptible de
poser un problème de praticabi-
lité de la pelouse du stade Musta-
pha-Tchaker.
des cas où il pleut en abondance
sans que cela n’affecte la pelouse. Si
la pluie sera battante et le terrain
lourd, cela avantage clairement
une équipe qui est bien en place
défensivement. Le mauvais temps
peut être donc une arme à double
tranchant. Si la pelouse reste en
bon état, cela peut être à l’avantage
de la sélection algérienne qui a be-
soin que le jeu soit rapide et que le
ballon roule rapidement et c’est le
cas quand un terrain est bien ar-
rosé. En revanche, si la pelouse est
défectueuse et que le terrain de-
vient trop lourd, ça avantage les
joueurs qui restent en place et ne
bougent pas trop.»
«Un terrain lourd
avantagera une équipe
qui défend, mais la pluie
peut aussi rendre le jeu
plus rapide»
«Contre le Ghana à
Tlemcen, la pluie nous
avait avantagés parce
que nous avions de petits
gabarits dans l’équipe»
Pour avoir un avis technique
sur le sujet, nous avons contacté
Meziane Ighil, ancien internatio-
nal et ancien sélectionneur. Pour
lui, la pluie est «une arme à dou-
ble tranchant» : «En fait, tout dé-
pendra de l’état de la pelouse. Il y a
Alors qu’il était sélectionneur
de l’Algérie en 1993, avec Abder-
rahmane Mehdaoui, il avait eu à
diriger un match important en
éliminatoires pour la Coupe du
monde 1994 contre le Ghana sur
un terrain détrempé, celui du
stade Birouana (ac-
tuellement Colonel-
Lotfi) de Tlemcen.
«Contre le Ghana,
nous avions joué
presque dans les
mêmes conditions.
Il pleuvait ce jour-
là et il avait même
neigé la veille. Le
terrain était à la limite
du praticable, un peu gras.
Nous avions deux buts à
remonter et nous l’avions
fait. La pluie nous avait
avantagés parce que nous
avions de petits gabarits
dans l’équipe et nous
avions mis de la vitesse
dans notre jeu, ce qui avait
déstabilisé notre adver-
saire», nous a-t-il affirmé.
En résumé, de fortes
pluies peuvent être à
l’avantage des Verts s’ils
sauront prendre les bonnes
décisions en fonction de l’état
du terrain.
F. A.-S.
Le match sera retransmis
uniquement sur la Terrestre
La rencontre Algérie-Burkina Faso, dont le coup d’envoi est
prévu ce soir à 19h15, sera retransmise en direct sur la chaine na-
tionale terrestre uniquement, a-t-on appris d’une source autorisée
de la télévision algérienne. Les autres chaînes satellitaires que
compte l’Entreprise nationale, à savoir Canal Algérie, A3 et TV4, ne
diffuseront pas le match, puisque l’ENTV n’a pas acheté les droits
de retransmission d’Al-Jazeera Sports. Selon nos informations, il n’y
a même pas eu de négociations entre les deux parties pour cette
rencontre, au vu notamment de ce qui s’est passé lors du match
aller. Pour information, la chaine publique a le droit de diffuser gra-
tuitement le match sur son canal, vu que celui-ci se déroule à domi-
cile, au pays, et surtout parce que c’est elle qui assure la production
de la retransmission avec ses propres caméras.
Canal+ Sport et JSC Sports diffuseront
aussi le match
MARDI
14° à l’heure du match et des vents
pouvant aller jusqu’à 35 km/h
AVERSES ÉPARSES
Pour ce soir, il est annoncé une
température de 14° à l’heure du
match. En plus d’averses éparses
par intermittence, il y aura égale-
ment du vent dont la vitesse oscil-
lera entre 28 et 35 km/heure. Cela
peut gêner l’évolution des joueurs
et altérer la trajectoire du ballon,
surtout dans le jeu aérien. Du coup,
il est difficile de savoir si un terrain
gorgé d’eau, voire boueux (dans le
pire des cas), pourrait avantager
une équipe comme l’Algérie qui a
besoin de marquer dans ce match.
Ça peut la handicaper dans le déve-
loppement de son jeu tout comme
ça pourrait déranger le jeu en
contre-attaques des Burkinabés.
Pour les Algériens qui vivent à l’étranger, pas de panique ! Ils pour-
ront suivre le match en direct sur la chaine française, Canal+ Sport,
mais aussi sur les chaînes du groupe qatari, Al Jazeera Sports. Celui-ci
diffusera le match sur ses canaux JSC Sports+8 et JSC Sports HD,
mais aussi sur sa chaine gratuite, à savoir JSC Sport 1. Pour autant, les
téléspectateurs algériens seront servis aujourd’hui, puisque toutes les
chaînes de l’ENTV ont décidé de se mettre à l’heure du match et faire
14°C
Vent : 35 km/h
Direction : S.W.
un fil rouge sur cette partie tout au long de la journée. Ainsi Canal Algé-
rie et A3 ont prévu un plateau spécial avant et après le match. L’occa-
sion pour transmettre aux téléspectateurs l’ambiance qui sera au stade
S. F.
Pas de Canal Algérie ni A3 et dans tout le pays.
Pas de Canal Algérie ni A3
et dans tout le pays.
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA Contact@lebuteur.com ✆ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Contact@lebuteur.com

Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : ENAP - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP :

1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

PUBLICITÉ

www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2468

Mardi 19 novembre 2013

11
11
Anep : 550796 : Le Buteur du 19-11-2013
Anep : 550796 : Le Buteur du 19-11-2013
12
12

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

PUBLICITÉ

Le Buteur du 19-11-2013
Le Buteur du 19-11-2013

PUBLICITÉ

www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

N° 2468

Mardi 19 novembre 2013

13
13
Le Buteur du 19-11-2013
Le Buteur du 19-11-2013
14
14

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com
www.lebuteur.com

PUBLICITÉ

Le Buteur du 19-11-2013
Le Buteur du 19-11-2013
www.lebuteur.com N° 2469 Équipe nationale 15 Mardi 19 novembre 2013 Coup de tête Comment vit
www.lebuteur.com
N° 2469
Équipe nationale
15
Mardi 19 novembre 2013
Coup de tête
Comment vit un joueur la journée d’un match décisif
L’avis de
ZEMMAMOUCHE
Saïfi «On a beau essayer de se
changer les idées, on ne peut pas
occulter le match de son esprit»
«N’oubliez pas que l’Algérie
est imbattable à Blida»
«Ce match décisif pour la Coupe du monde 2014,
c’est notre but et objectif et on fera tout pour arra-
cher cette victoire. On a un groupe solide qui ren-
ferme de bons joueurs, talentueux et doués, qui
sont prêt a laisser leur âme sur le terrain s’il le
faut. Le Burkina Faso ? Je dirai qu’on n’a peur de
personne, on jouera chez nous, sur notre pelouse,
et devant notre public, n’oubliez pas que l’Algérie
est imbattable à Blida. La
deux fois qu’une puisque il y a eu le
match d’appui de Om Dourman
face à l’Egypte après celui du Caire).
Il nous parle de ce qui peut se pas-
ser dans la tête d’un international
sur le point de disputer un match
capital pour une qualification à la
Coupe du monde.
catégorie font tout pour s’informer de
ce qui se passe et se dit dehors sur le
match. Ils s’empressent de consulter
les journaux sur internet et regardent
tous les programmes de télévision qui
parlent du match. Les autres font tout
pour s’enfermer dans leur bulle et
s’isoler.»
phones, les télé-
phones mobiles sont
pression sera sur les 2 sé-
lections, vu que les 2 n’ont
à plusieurs emplois.
«L’enjeu de la
confrontation, la
pression du public,
la médiatisation de
l’événement, tout
cela est énorme
pour un joueur !»
«Moi, j’aime la pression
et j’ai appris à la gérer
depuis mon passage
au Mouloudia»
Beaucoup de
joueurs laissent
leurs téléphones al-
lumés jusqu’à la
dernière minute
pour écouter qui de
la musique qui du
Coran. Personnelle-
ment, j’écoutais tou-
pas assuré leur qualifica-
tion et surtout sur eux, car
comme je l’ai dit on jouera
chez nous devant notre pu-
blic qui sera derrière nous
durant les 90’. On demande
à nos supporters de rester
toujours derrière nous. Ils
faut qu’ils sachent qu’on
fera tout pour arracher
cette victoire et faire honneur à notre pays»
joueur peut être frustré de ne pas
jouer en club, mais il ne doit pas l’être
en sélection car l’enjeu concerne toute
la nation.»
«Il est impossible pour un
joueur de ne pas penser au
match. L’enjeu de la confronta-
tion, la pression du public, la mé-
diatisation de l’événement, tout ça
est énorme ! Il faut se mettre à la
place du joueur pour le comprendre :
F. A.-S.
Sandjak : «Je
doute fort que
le Burkina Faso
il est à 90 minutes d’aller à une
Coupe du monde. Tu ne peux donc
pas occulter ce match de ton esprit.
Cependant, le joueur essaye de se
changer les idées en usant de plu-
sieurs astuces : discuter avec ses co-
équipiers dans les chambres,
plaisanter, rire… Il y a un moment
où il faut penser au match, mais il
faut que cette concentration soit po-
sitive et non pas qu’elle constitue une
pression supplémentaire. Il faut se
délester de la pression et essayer de
la coller à l’adversaire.»
«Moi, je fais partie de la première
catégorie. Il me faut m’imprégner de
l’ambiance extérieure et du battage
médiatique pour être à fond. Il ne
faut pas oublier qu’à l’âge de 19 ans,
j’avais joué mon premier match avec
le MC Alger devant 100 000 specta-
teurs au stade du 5-Juillet. J’étais inti-
midé ce jour-là, mais à force de jouer
devant une telle affluence, j’ai appris
à gérer le stress. Quand tu as connu
la pression du Mouloudia, Wallah tu
peux jouer n’importe quel match,
quel qu’en soit l’enjeu. A Om Dour-
man, j’étais un peu stressé comme
tous mes autres coéquipiers, mais je
n’avais pas la pression.»
jours des versets de
Coran avant un match et,
avant d’entrer dans le vestiaire, j’ap-
pelle mes parents pour avoir leur bé-
nédiction. Beaucoup de joueurs,
comme moi, adressaient leur dernier
appel à quelqu’un de leur famille : un
parent, son épouse, un ami proche…
Une fois de retour de la reconnais-
sance du terrain pour entrer dans le
vestiaire, tout le monde éteint son té-
léphone. Cela dit, le match débute
vraiment lorsqu’on monte dans le bus
pour rejoindre le stade. Lorsqu’on va
tienne le coup
à l’entraînement, on rigole entre nous
dans le bus, mais quand on va pour
jouer, personne ne parle. Chacun se
concentre dans son siège à sa ma-
nière. Une fois dans le bus, c’est bon,
on est dans le match.»
face à
la pression
de Tchaker»
«La balade du matin
est importante pour
détendre les muscles
et changer d’air»
«Il y a des joueurs qui dorment
bien la veille d’un match décisif, mais
il y en a d’autres dont le sommeil est
perturbé. C’est mon cas : même la
veille d’un match amical, je n’arrive
pas à bien dormir. La matinée, il y a
la balade. Pour le corps humain, c’est
important de faire quelques exercices.
Par exemple, quand j’étais en club, en
France, il y avait un entrainement
léger le matin des matches, vers 9h
00, pour détendre les muscles parce
que, si tu restes dans ta chambre, les
muscles resteront crispés. Donc, la
balade a pour objectifs de détendre les
muscles et de permettre au sang de
bien circuler et aussi de changer d’air
en sortant de l’hôtel et rigoler un peu
avec tes camarades. C’est une manière
de décompresser avant le match.»
«Les remplaçants
ont moins de stress
que les titulaires,
mais ils doivent être
tout aussi impliqués»
«Aujourd’hui, avec
les chaînes de télé,
le téléphone mobile
et internet, impossible
de se soustraire à la
pression extérieure»
Q ue peuvent ressentir
les joueurs de la sé-
lection nationale
tout au long de cette
journée, avant le
match décisif qui les
attend contre le Bur-
kina Faso ? Il est clair
que ce n’est pas un jour comme les
autres et on ne le vit pas comme lors
d’un match ordinaire. Rafik Saïfi, an-
cien international, a vécu pareille si-
tuation il y a quatre ans (et plutôt
«Les choses ont changé de nos jours
par rapport à ce qu’il y avait en sélec-
tion par le passé. Aujourd’hui, il y a
différentes chaînes de télévision, le té-
léphone mobile et l’internet qui font
qu’un joueur ne peut pas échapper à
la pression extérieure. A travers tous
ces moyens, il constate qu’il a une
responsabilité énorme. Pour penser à
autre chose, il doit appeler sa famille,
discuter de choses qui n’ont rien à voir
avec le football. Par contre, le jour du
match, il est obligé de se concentrer
sur le sujet. Il y a deux catégories de
joueurs : ceux qui ont besoin de la
pression pour mieux se concentrer et
se donner à fond et ceux qui préfèrent
faire le vide dans leur tête jusqu’à l’ar-
rivée au stade. Ceux de la première
«Il y en a qui écoutent
du Coran ou de la
musique avant le
match et le dernier
appel téléphonique
est pour la famille»
«Les remplaçants et ceux qui ne fi-
gurent pas dans la feuille de match
sont tout aussi concentrés que les titu-
laires, mais ils ressentent moins de
stress car ce ne sont pas eux qui débu-
teront sur le terrain. Par respect pour
leurs onze coéquipiers qui débutent le
match, ils doivent s’impliquer du
mieux qu’ils le peuvent : en se don-
nant à fond à l’échauffement, en en-
courageant ceux qui vont jouer… Je
me rappelle que, de mon temps, les
remplaçants motivaient beaucoup les
titulaires. Certes, personne n’est
content d’être remplaçant et c’est hu-
main d’être en colère, mais il faut ra-
valer sa colère et penser à ne pas
perturber le groupe. Après le match,
on a tout le loisir de demander des
explications au sélectionneur. Person-
nellement, je considère qu’il n’y a pas
de titulaires et des remplaçants. Tous
ceux qui sont inscrits sur la feuille de
match sont impliqués. Peut-être que
c’est un remplaçant qui fera la diffé-
rence une fois qu’il sera incorporé. Un
L’ancien sélectionneur national,
Nasser Sandjak s’est exprimé
avant-hier soir sur la chaîne
L’Equipe 21, à propos du match de
ce soir : «Je connais très bien l’am-
biance du stade Mustapha Tchaker
et je doute fort que le Burkina Faso
tienne le coup. Il y aura une forte
pression et les Burkinabés auront
du mal à supporter cela. L’Algérie
dispose d’excellents attaquants,
mais il faudra quand même faire
attention derrière et ne pas com-
mettre d’erreurs défensives qui
pourraient coûter cher à l’équipe. Il
faudra rester vigilants.»
«Avec l’avènement des Smart-
Le Buteur du 19-11-2013
Le Buteur du 19-11-2013
16
16

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com JSK Coup d’œil
www.lebuteur.com
JSK
Coup d’œil

Ils ont assisté dans la discrétion totale à toute la première mi-temps du match JSK-RCK

Deux dirigeants de l’USMH

espionnent la JSK !
espionnent la JSK !

Ils ont pris des notes sur son système de jeu

Pendant toute la durée de leur présence discrète en haut du virage d’où ils ont pu do- miner tout le terrain, les deux émissaires de l’USMH ont pris des notes concernant le jeu de la JSK en première mi-temps. Pour rap- pel, le numéro un de la barre technique a aligné une équipe équilibrée composée dans sa majorité de joueurs titulaires et de deux remplaçants, Oukal et Merbah, qui ont

formé la charnière centrale de la défense en l’absence du capitaine, Rial, convoqué en sé- lection nationale et de Djamel Benlamri qui a joué en deuxième mi-temps.

Aït Djoudi a brouillé toutes les cartes

Pour sa part, l’entraîneur en chef de la JSK n’a pas dévoilé toutes ses cartes lors de cette sortie amicale face au RCK. Pour lui, cette rencontre est beaucoup plus une occasion à

V raisemblablement, les Harrachis ont entamé leur tra- vail spécial du prochain match qui les opposera à

donner aux joueurs pour qu’ils gagnent du temps de jeu et res- tent dans la dynamique de la compétition à quatre jours seule- ment du match face à l’USMH. L’entraîneur kabyle n’a pas incor- poré l’équipe type qu’il songe ali- gner samedi prochain à Lavigerie. Selon un membre du staff tech- nique qui s’est exprimé pour nous, la stratégie à mettre en place sera définie lors de l’ultime séance jeudi ou au plus tard ven- dredi, la veille du match. En d’au- tres termes, Aït Djoudi a encore devant lui quatre jours pour étu- dier ses plans.

Il prépare un plan d’attaque spécial pour revenir avec un résultat de Lavigerie

Aussi, l’entraîneur en chef, Aït Djoudi, qui a exprimé toute sa sa- tisfaction concernant le rende- ment de ses joueurs tant en première mi-temps qu’en seconde partie, semble poursuivre son programme dans la sérénité totale et mise énormément sur le bon état d’esprit qui anime ses poulains de- puis plusieurs semaines pour aller chercher un résultat positif ce samedi à Lavigerie. L’homme fort à la barre technique de la JSK détient les points forts et les points faibles de son adversaire du jour et semble déter- miné à aller chercher la victoire.

Lyès A.

la JSK samedi prochain au stade Lavigerie. Outre leur préparation technique pendant cette période de trêve et au cours de laquelle la bande à Charef a livré un match amical la semaine dernière à Bordj Menaïl, les Harrachis sem- blent vouloir prendre toutes les informations nécessaires sur la JSK qu’ils veulent priver d’un ré- sultat positif. Et pour cause, pro- fitant de la deuxième confrontation amicale qu’ont li- vrée les Kabyles hier matin au stade du 1 er -Novembre de Tizi Ouzou face au RCK, deux diri- geants de l’USMH ont effectué le déplacement à Tizi spécialement pour suivre la partie et se rensei- gner sur l’état d’esprit qui règne chez leur adversaire et la manière de jouer des Canaris. Les chargés de mission envoyés par Boualem Charef ont donc pris tous les renseignements pouvant leur servir dans la préparation de leur match à domi- cile qu’ils veulent à tout prix gagner pour se rapprocher davantage du haut du tableau. Après leur victoire face au MCA lors de la précédente journée, les Jaune et Noir sont donc déterminés à enchaîner avec un autre résultat probant. Les Canaris sont donc avertis.

Les remplaçants se rachètent ● ● Hier à l’occasion de la deuxième confrontation amicale face
Les remplaçants se rachètent
● ● Hier à l’occasion de la deuxième confrontation
amicale face au RCK, les remplaçants kabyles ont
fourni une meilleure prestation par rapport au match
de la JS Azazga joué jeudi dernier. Les critiques de
l’entraîneur Aït Djoudi ont porté leurs fruits et les
joueurs ont décidé de réagir et de démontrer que
le staff technique peut compter sur eux. Il faut
dire qu’à l’approche du mercato, les Kabyles,
notamment ceux qui ont rarement joué, sont
tenus de convaincre s’ils veulent poursuivre
la saison à la JSK.
Asselah, Bencherifa
et Merbah ont rendu
visite à Kab
A la fin du match, les trois
● ●
joueurs de la JSK, Asselah, Ben-
cherifa et l’axial, Merbah, n’ont pas re-
joint directement leur domicile. Et pour
cause, les Canaris ont préféré d’abord se
rendre au CHU Nedir-Mohamed pour
s’enquérir de l’état de santé du joueur kou-
béen, Kab, victime d’une méchante bles-
sure à l’épaule contractée en deuxième
mi-temps. Le joueur du RCK, qui a été éva-
cué en urgence, a subi une intervention avec
succès et son état de santé ne suscite aucune
inquiétude avons-nous appris.
Oukal sera indisponible pour
deux semaines au minimum
● ● L’axial de la JSK, Lyès Oukal, victime lui
aussi d’une blessure suite au télescopage
avec le joueur Kab, du RCK, sera indisponi-
ble pour plusieurs semaines, deux au mini-
mum nous a appris un membre du staff
technique.
Seul Mazari n’a pas joué
Pour cette deuxième sortie amicale
face au RCK, Aït Djoudi a aligné deux
équipes pour chaque mi-temps, histoire
de donner l’occasion à tout le monde de
gagner du temps de jeu. Néanmoins, le por-
tier, Mazari, est le seul joueur qui n’a pas été ali-
gné. C’est le jeune Amara qui a pris sa place en
deuxième mi-temps.
Reprise ce matin
Juste après la fin du match face au RCK, l’entraî-
● ●
neur en chef a informé les joueurs qu’ils ne bénéfi-
cieront pas de repos et que la reprise des entraînements est
prévue pour ce matin. Les Kabyles auront encore quatre
jours pour se préparer pour le match de l’USMH.
L. A.

Aït Djoudi «Les remplaçants ont bien réagi»

nant il faut penser au match de l’USMH qui approche à grands pas. Il faut garder notre concentration to- tale jusqu’au jour du match.»

«C’est toujours positif que l’attaque reste efficace»

Ils ont été alignés et joué sans res- sentir la moindre douleur : «Je suis satisfait du retour à la compétition des éléments blessés. Ce match a été une occasion de les remettre dans le bain. C’est une très bonne chose de disposer de tout son effectif à quelques jours du match de l’USMH.»

ble. Nous savons que l’adversaire fera de son mieux pour nous barrer la route. On a des atouts à faire valoir et on tâchera de revenir avec un bon ré- sultat.»

«Mes joueurs ne vivent aucune pression, la saison est encore longue»

A la fin de la

rencontre

amicale face

au RCK

remportée par un score large de quatre buts à zéro, nous nous sommes rappro- chés de l’entraîneur en chef Az- zedine Aït Djoudi qui nous a

L’autre satisfaction retenue lors de cette rencontre amicale, c’est l’effica- cité de l’attaque kabyle qui
L’autre satisfaction retenue lors de
cette rencontre amicale, c’est l’effica-
cité de l’attaque kabyle qui est par-
venue à scorer quatre fois dont le
doublé de Messa-
dia, Lamhene et
Beziouen : «Ef-
fectivement,
l’attaque a bien
marché face au
RCK. C’est encou-
rageant notamment
à quelques jours
«La préparation de
l’USMH se poursuivra
jusqu’à vendredi»
Concernant le reste du pro-
gramme à suivre avant le déplace-
ment à Alger, Aït Djoudi nous
déclare : «Nous reprendrons les en-
trainements mardi matin (au-
jourd’hui) et la préparation du
match de l’USMH se poursui-
vra jusqu’à la veille du
match.»
«Le match
sera très
difficile»
d’un match
important de
championnat. L’effi-
cacité doit rester tou-
jours présente et nous
continuerons tou-
jours à parfaire le
compartiment offen-
sif.»
A l’approche du
match face à l’USMH
nous avons demandé à
Aït Djoudi de nous
parler de la rencontre
et des objectifs tracés :
«Je suis
content
du retour
des joueurs
«Le match face à
l’USMH sera très diffi-
cile. Nous le préparons
dans la sérénité totale.
Les joueurs veulent
maintenir cette
bonne dynamique
le plus long-
temps possi-
blessés»
face au RCK, il y
avait beaucoup
de vivacité sur
le terrain et
j’ai beaucoup
apprécié.
Cette deuxième
sortie amicale aura
été aussi une occa-
sion pour le staff
technique de confir-
mer le rétablissement
total des joueurs bles-
sés qui ont raté le
match de la JSA jeudi
dernier, à savoir Be-
Mainte- ziouen, Yesli et Aouedj.

paru plus ou moins satisfait de son équipe par rapport au précédent match, notamment les remplaçants qui ont fourni cette fois une meil- leure prestation. A ce propos, il nous dira : «C’est le deuxième match ami- cal que nous avons livré pendant cette trêve, j’estime qu’il a été une fois en- core bénéfique dans la mesure où mes joueurs restent toujours en contact avec la compétition. Nous avons bien travaillé pendant cette trêve. Désor- mais, il nous reste quatre jours. Il faut en profiter pour peaufiner notre préparation de l’USMH. Aujourd’hui les remplaçants ont mon- tré un visage meilleur. Je peux dire qu’ils ont bien réagi. C’est dire que mes critiques de jeudi dernier ont porté leurs fruits. Ils ont bien reçu mon message et ont réagi.»

Pour ce qui est de l’ambiance qui règne au sein de son groupe à quatre journées de la fin de la phase aller, l’entraîneur Aït Djoudi assure que ses éléments ne vivent aucune pres- sion et continuent de travailler dans la tranquillité : «Il n’existe aucune pression sur mes joueurs. Si à l’heure qu’il est nous sommes en tête de clas- sement, c’est grâce aux efforts de tout un chacun et la précieuse contribu- tion de nos supporters. La saison est encore longue. Il faut gérer nos forces pour qu’à la phase retour on soit en- core meilleurs et que l’on puisse at- teindre nos objectifs.»

«Nous souhaitons une belle qualification à notre sélection nationale»

«Je retiens des satisfactions par rapport au précédent match face à la JSA»

Enfin, et à l’occasion du match re- tour que disputera ce soir notre sé- lection nationale face au Burkina-Faso comptant pour les matches barrages qualificatifs au Mondial du Brésil, l’ex-sélection- neur des Olympiques dira : «Nous sommes tous derrière la sélection na- tionale, nous lui souhaitons une belle victoire et une qualification au Mon- dial du Brésil. Nous ne sommes qu’à quatre-vingt-dix minutes du bon- heur. Il faut aller chercher ce moment de joie pour l’ensemble du peuple al- gérien avide de revoir sa sélection na- tionale parmi les plus grandes nations au Brésil.»

Analysant brièvement la rencon- tre durant laquelle il a aligné deux équipes différentes mais équili- brées, Aït Djoudi ajoute : «Le match dans l’ensemble a été bon. Je retiens beaucoup de satisfaction par rap- port au précédent match. Aujourd’hui,

Propos recueillis par Lyès A.

www.lebuteur.com Coup fort JSK
www.lebuteur.com
Coup fort
JSK

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

17
17
Coup fort JSK N° 2469 Mardi 19 novembre 2013 17 Les remplaçants P our son se-

Les remplaçants

P our son se- cond test précédant la 12 e journée

se révoltent !

lanche de buts dont le déclencheur a été l’excellent Messaâdia. En effet, le natif de Batna, qui n’a jusque-là marqué aucun but en championnat, a ouvert le score à la 50’ suite à un tir dans la surface de répara- tion. 6’ minutes plus tard, il a brillé une nouvelle fois en inscrivant un second but pour son équipe. Le score ne s’est pas ar- rêté là, puisqu’un autre remplaçant, en l’occurrence Lamhene, a trouvé à nouveau le chemin des filets à la 63’, après une passe du buteur Messaâdia. En fin de par- tie, Beziouen a marqué le 4 e but de la JSK à la 85’. Au-delà des nombreux buts ins- crits, le staff a été beaucoup plus satisfait par la prestation des joueurs, notamment

des remplaçants qui se sont révoltés, après les nombreuses critiques qu’ils ont essuyées jeudi dernier.

Une bonne réaction avant l’USMH

Désormais, le coach ne pourra pas ac- cuser tous les remplaçants d’être passifs sur le terrain. La réponse a été donnée hier après-midi sur le terrain, puisque c’est l’équipe B qui s’est illustrée en seconde pé- riode. Désormais, le coach et ses assistants ne peuvent que se réjouir de la réaction d’orgueil des joueurs, à quelques jours du match face à l’USMH. Espérons mainte- nant que les attaquants puissent refaire la même chose en match officiel lors du pro- chain déplacement à Lavigerie.

Lyès Aouiche

de Ligue 1 face à l’USMH, la JSK s’est

imposée, une nouvelle fois en amical, mais cette fois par un score large de 4 buts à 0 face au RCK. Les Kabyles ont sorti le grand jeu dans ce match, prouvant ainsi leur bonne forme lors de cette seconde se- maine de préparation. Comme à leurs ha- bitudes, les Kabyles ont pris le jeu en main dès l’entame de la partie, vu les nombreuses occasions qu’ils se sont of- ferts notamment par Ebossé, Yesli, Aouedj et Chibane. Le jeu était nettement plus plaisant que jeudi dernier face à Azazga. Toutefois, il a fallu attendre la se- conde période pour assister à une ava-

Beziouen : «Un bon test pour nous !» Bencherifa et Madi retrouvent leur ancienne formation
Beziouen : «Un bon test pour nous !»
Bencherifa et Madi
retrouvent leur
ancienne formation
● ● Les deux ex-Koubéens
Walid Bencherifa et
Aymen Madi ont retrouvé, à l’occa-
sion du match amical d’hier, leur ex-
formation. Les deux joueurs ont eu
l’occasion de discuter avec quelques
dirigeants et joueurs qu’ils avaient
côtoyés par le passé.
«J’estime que c’est une excellente chose de pouvoir jouer
deux matchs amicaux en cette mini-trêve. Je pense qu’au-
jourd’hui, nous avons produit une meilleure prestation que
jeudi dernier. C’est un bon test. Maintenant, il va falloir réali-
ser un autre bon résultat samedi prochain, car c’est ce qui
compte le plus à nos yeux. Quant à mon but, je suis heureux
de marquer à nouveau. Je me sens en excellente forme et j’es-
père pouvoir refaire le coup en championnat.»
L. A.
Lamhene : «C’est toujours rassurant de marquer»
Yesli, Beziouen
et Aouedj rétablis
● ● Bonne nouvelle pour le trio
convalescent, à savoir Yesli,
Beziouen et Aouedj. Laissés au repos
jeudi dernier pour cause de bles-
sures, les joueurs concernés ont pu
rechausser leurs crampons,
hier face au RCK. Ainsi,
ils signent officiellement
leur retour à la compéti-
tion pour la rencontre de
samedi prochain.
Mokhtar Lamhene, qui n’a pas eu le temps de jouer lors de cette phase aller, nous dira
: «C’est toujours rassurant de marquer, même en amical. Je souhaite maintenant gagner en
temps de jeu. Je sais aussi que ce n’est pas facile de rester sans compétition, mais je fais de
mon mieux. Je travail dur à l’entraînement pour espérer gagner ma place. Je ne perds pas
espoir. J’espère aussi que notre équipe pourra revenir ce samedi avec un résultat positif de
Lavigerie, car c’est un match important à nos yeux.»
Messadia «C’est
encourageant pour la suite !»
Kab évacué
à l’hôpital
● ● Quant
au mi-
lieu de ter-
rain
koubéen
Kab, il a mal
encaissé son
coup lors du té-
lescopage avec
Oukel, puisqu’il a
été évacué en ur-
gence au CHU de
Tizi Ouzou. L’en-
traîneur Yahi était
dans l’obligation d’ef-
fectuer un change-
ment.
L. A.
C’est votre deuxième match amical de la
semaine, avant l’USMH, une victoire qui
vous permet assurément de poursuivre
votre préparation dans la sérénité, n’est-
ce pas ?
Effectivement, nous avons profité de
cette trêve pour jouer deux matches ami-
caux face à la JSA et au RCK pour pallier
en quelque sorte l’absence de compéti-
tion. Nous sommes très contents car
l’ambiance au sein du groupe est
positive et nous allons encore
continuer à travailler jusqu’à la
veille du match pour aller
chercher un résultat positif.
Vous avez unscrit un doublé face au
RCK, quel est votre sentiment ?
Je ne vous cache pas que je suis très heu-
reux d’avoir retrouvé mes sensations de bu-
teur, cela me motivera davantage. Toutefois
et comme je l’ai maintes fois déclaré, je n’ai
jamais douté de mes qualités. Que je
marque ou que je sois derrière une passe
décisive, l’important est que mon équipe
gagne. Cela dit, je continuerai à travailler
encore pour être à la hauteur.
Les supporters vous expriment leur sou-
tien et vous ont longuement applaudi…
Tout à fait, j’ai apprécié le geste et je vous
assure qu’il m’est allé droit au cœur. Le sou-
tien des supporters m’encourage et je vous
promets que je ferai de mon mieux pour
leur faire oublier cette période difficile.
Dans quatre jours, vous affronterez
l’USMH ; comment se présente le match
selon vous ?
C’est un match très difficile qui nous at-
tend à Lavigerie. L’USMH revient de Bolo-
ghine avec une victoire et fera tout pour
enchaîner devant ses supporters. Nous
concernant, nous sommes actuellement en
bonne position, les résultats enregistrés
sont positifs et le groupe est déterminé à
confirmer. Nous sommes en haut du ta-
bleau, cette place ne nous a pas été offerte,
on tâchera de la préserver.
Entretien réalisé par
Lyès A.
HamzaBencherif
proposé
Selon des indiscrétions, nous avons appris qu’un jeune milieu de terrain récupérateur a été pro-
pos& aux dirigeants kabyles. Il s’agit de Hamza Bencherif évoluant actuellement au Plymoth,
troisième Ligue anglaise. Le jeune milieu récupérateur âgé de 25 ans, formé au club de Guin-
gamp, a déjà été sélectionné chez les U20 et compte huit sélections et un but contre la Libye.
Bencherif est un joueur polyvalent qui peut évoluer en défense, notamment dans l’axe. Notre
source nous a ajouté qu’un CV détaillé ainsi qu’une vidéo ont été remis aux dirigeants kabyles.
L. A.

JSK

RCK

ont été remis aux dirigeants kabyles. L. A. JSK RCK   4 Stade : 1 e
ont été remis aux dirigeants kabyles. L. A. JSK RCK   4 Stade : 1 e
 

4

Stade : 1 er -Novembre (Tizi Ouzou)

0

 

Affluence :

L’équipe de la JSK

alignée en 1 re

faible

période : Asselah, Remache, Mek- kaoui, Oukel (Benlamri 43’), Merbah, Maroci, Yesli, Aouedj, Madi, Chibane, Ebossé Celle de la 2 e mi-temps : Amara, Meftah, Bencherifa, Benlamri, Rayeh, Sedkaoui, Lamhene, Beziouen, Fergane, Messaâdia, Bellakhdar. Entraîneur : Aït Djoudi

Buts :

Messaâdia (50’,

56’), Lamhene

(63’), Beziouen

(85’) (JSK)

RCK :

Benabdelaâziz, Ferhat, Kedidah, Madour, El Kadi, Zitouni, Cab, Kabila, Banouh, Boufriche, Allouti Entraîneur : Yahi

Une centaine de supporters kabyles présents

   

LE CHIFFRE

 

2

 

Les supporters de la

JSK étaient un peu plus

nombreux par rapport au match amical de jeudi dernier face à Azazga. Ils étaient envi- ron une centaine, hier, au stade de Tizi Ouzou, venus suivre le second match amical de la se- maine opposant la JSK au RCK. Ils n’ont pas été déçus, puisque l’attaquant Ahmed Messaâdia les a régalés.

Revoilà Kamel

C’est le chiffre de la jour- née qui correspond au nombre de buts inscrits par l’attaquant kabyle Ahmed Messaâdia, lors de ce match face au RCK. Avec ce doublé, Messaâdia af- fiche la grande forme, à quelques jours du match face à l’USMH, ce qui de- vrait le motiver davantage. Il s’attend maintenant à ré- éditer cet exploit en com- pétition officielle.

Boujenane !

 

Kamel Boujenane est

réapparu hier matin, à

 

l’occasion du match amical. L’ex-préparateur physique de la

JSK lors du stage estival a fait un tour au stade pour revoir

 
 

TOP

 

les joueurs ainsi que les mem- bres du staff technique. Reste maintenant à savoir si c’est une simple visite de courtoisie ou bien Boujenane est de retour officiellement au club. On y reviendra.

 

Ebossé a joué avec un serre-poignet aux couleurs de l’Algérie

Plus de peur que de mal pour Asselah

 

On jouait la 20’

 

lorsque le portier Malik

Asselah a été victime d’un tacle sévère d’un attaquant koubéen. Aussitôt, le médecin Djadjoua est allé voir le joueur pour les premiers soins. Heureusement que Asselah s’est relevé quelques secondes plus tard, ce qui a soulagé son staff, à quelques jours du match face à l’USMH.

Messadia retrouve le chemin des filets

 

Après la qualification du Cameroun au prochain Mondial, l’attaquant kabyle Albert Ebossé souhaite que la sélection algérienne fasse de même cet après-midi au stade Tchaker. Et pour ma- nifester son soutien aux Verts, Ebossé a joué le match amical d’hier avec un serre-poignet aux couleurs de l’Algérie, similaire à celui que porte Soudani. Décidé- ment, Ebossé s’est intégré en Algérie plus vite qu’on le croyait.

Très bon début d’après-midi hier pour

l’attaquant kabyle, Ahmed Messadia. Le Batnéen s’est il- lustré par un doublé en se- conde mi-temps, après une longue période sans marquer le moindre but. Même s’il ne s’agit que d’un match amical, Messaâdia s’est dit tout de même soulagé de retrouver le chemin des filets, en attendant de signer son retour en compé- tition samedi prochain.

 

FLOP

Oukel sort blessé

   

En l’absence de Rial et de la non-titularisation de

 

Le RCK s’est présenté avec

Benlamri, le staff a pris la déci- sion d’aligner Oukel et Merbah

dans l’axe central. Toutefois, ce dernier n’a pas eu la chance de terminer le match, puisqu’il a contracté une blessure à la 43’, après un télescopage avec le joueur koubéen Kab. Et c’est à ce moment qu’Azzedine Aït Djoudi a effectué son premier changement, en incorporant Benlamri.

L. A.

une heure trente de retard

La mauvaise note a été at- tribuée à la formation kou- béenne qui s’est présentée au stade de Tizi Ouzou avec une heure trente de retard. Le club algérois était pris dans les embouteillages. Le bus a eu beaucoup de diffi- cultés pour arriver à l’heure. Prévue initialement à 10h, la rencontre a débuté vers midi.

eu beaucoup de diffi- cultés pour arriver à l’heure. Prévue initialement à 10h, la rencontre a
18
18

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

www.lebuteur.com MCA Coup réussi
www.lebuteur.com
MCA
Coup réussi
Kherroubi devait se rendre hier en France pour récupérer des documents A nnoncé comme le
Kherroubi devait se
rendre hier en France
pour récupérer des
documents
A nnoncé comme le
nouvel entraîneur du
Doyen, Fouad Bouali
avait déjà fait l’unani-
mité avant même de
savoir que dans l’immédiat son tra-
vail sera dédié à l’aspect psycholo-
gique. Pour l’ex-coach du Chabab,
c’est psychiquement que les
joueurs sont atteints et c’est pour
cette raison qu’ils ne parvien-
nent plus à surmonter leurs
craintes et leurs appré-
hensions. Tout faire
donc pour se libé-
rer de ce poids, tel
sera le leitmotiv
de Bouali car,
pour lui, c’est à
cette seule
condition
que le Mou-
loudia pourra
produire un
football bien
léché. Au terme
de cette réunion,
Kaci-Saïd a pré-
féré prendre congé
afin de se rendre au
stade du 5-Juillet
dans le but de diriger
la reprise du travail.
cours de l’équipe, tout a basculé en
l’espace de quelques minutes.
Bouali a quitté
les lieux très en colère
finaliser avec les Vert et Rouge. Face
au temps qui ne plaide pas en fa-
veur des Algérois, Bouali s’est rendu
hier à Alger pour rencontrer, au
siège du club, les responsables mou-
loudéens. Tout d’abord, c’est à partir
de 13 h que Kamel Kaci-Saïd s’est
longuement entretenu avec Bouali
au sujet de l’aspect technique. Le
manager général a fait un topo sur
des troupes. Professionnel comme il
est, il a présenté à son interlocuteur
le bilan de chaque joueur. Ayant
pris en charge la préparation de
l’équipe durant cette trêve interna-
tionale, Kaci-Saïd a remis le pro-
gramme qu’il a mis sur pied ces
derniers temps. L’ex-international a
adopté la même attitude que
lorsqu’il avait pris en charge le stage
d’intersaison en Pologne. Patrick
Liewig a vu son travail facilité par la
très bonne prise en charge des
joueurs qui étaient en de bonnes
mains. En un laps de temps record,
Bouali a pu faire le tour de la ques-
tion en ayant tous les éléments en
sa possession pour bien entamer
son travail. Bouali, durant sa longue
discussion avec Kaci-Saïd, lui a fait
savoir qu’il avait suivi de très près le
parcours du Mouloudia. Il a expli-
qué que cette crise de confiance
n’est que le résultat de cette grosse
pression qui pèse en permanence
sur le groupe et qui a eu des réper-
cussions négatives sur les perfor-
mances de l’équipe. Bouali a fait
C’est avec un grand sentiment de
frustration que Bouali a quitté le
siège du club. Il était même dans
une grosse colère en raison de l’at-
titude de Boumella qui a manqué
de tact dans sa manière de négo-
cier. D’ailleurs, Bouali a fermé son
téléphone portable, devenant ainsi
injoignable.
Absent à la
séance
d’hier, Kha-
led Kher-
roubi devait
se rendre en
France pour
récupérer
des docu-
ments. Le
joueur de-
vrait par la
Kaci-Saïd a rectifié le tir
en trouvant un accord
avec Bouali
Ayant vent de la tournure des évé-
nements, Kamel Kaci-Saïd a pris
les choses en main dans le but de
rectifier le tir. La persévérance du
manager général a fini par payer,
puisqu’il est parvenu à convaincre
Bouali d’opter pour le Mouloudia.
Il signera demain son
contrat
Les discussions
avec Boumella
ont buté sur l’aspect
financier
C’est donc demain mercredi que
Bouali officialisera sa venue en si-
gnant un contrat qui le liera au
Mouloudia jusqu’à la fin de la sai-
son.
Après avoir fait l’état des
lieux avec Kaci-Saïd, c’est le
président, Boudjemaâ Bou-
mella, qui a pris par la suite le
relais. Il était presque 14h30
lorsque les deux hommes se
sont réunis loin des regards in-
discrets. A l’ordre du jour, abor-
der tous les aspects qui
concernent le côté financier de la
transaction. Il a été ques-
tion de définir les clauses
du contrat qui liera
Bouali à son nouveau
club. Finalement, Bou-
mella voulait s’aligner
sur le contrat de
Djamel
Menad alors
que Bouali
a, à juste
titre, de-
mandé
qu’on lui
exhibe
celui du
dernier entraî-
neur en place, à
savoir Geiger.
«Pourquoi
voulez-vous
me montrer le
contrat de
Menad alors
qu’il serait
plus juste de
m’exhiber
celui du der-
nier entraîneur en
place, à savoir Gei-
ger ?» a demandé
Bouali à son interlo-
cuteur. L’un voulant
offrir 100 millions de
salaire alors que le
second en voulait
percevoir 130 par
mois. Chacun cam-
pant sur sa position,
à l’image du par-
Il entamera le même jour
ses nouvelles fonctions
Tout se fera le même jour puisque
Fouad Bouali entamera demain
ses nouvelles fonctions. Il dirigera
sa première séance qui lui servira
surtout de prise de contact avec
ses joueurs dont plusieurs l’ont eu
sous sa coupe.
suite faire le
chemin inverse pour éventuelle-
ment conclure avec le vieux club
algérois. Le choix de Bouali fait
l’unanimité au Mouloudia. Alors
que les Chnaoua s’impatientaient
de connaître le successeur de
Geiger, plusieurs noms ont été
annoncés dans l’entourage du
club, entre autres, Bouali, Sli-
mani, Bouatara et Belhout. Le
choix était difficile à faire pour
les pensionnaires de Chéraga. Fi-
nalement, les responsables mou-
loudéens ont jeté leur dévolu sur
Bouali qui connaît bien le
groupe, pour la simple raison
qu’il a eu sous sa coupe plusieurs
joueurs du MCA. La nouvelle a
réjoui les Chnaoua, surtout que
ce choix a fait l’unanimité dans la
maison Mouloudia, sachant que
ce dernier a laissé une bonne
image de lui là où il est passé,
que ce soit au WAT, à la JSMB ou
au CRB. Ainsi, le fait de jouir de
la confiance de la famille mou-
loudéene lui permettra sans
aucun doute d’entamer son tra-
vail dans de bonnes conditions.
Nouioua
T. Che
sera maintenu
Après avoir rencontré Zerguine, dimanche dernier
Geiger a été rassuré sur le respect
des clauses de son contrat
C omme nous l’avons rap-
porté dans notre précé-
dente livraison, Alain
Geiger a rencontré le
premier responsable de
Sonatrach, pour évoquer avec lui le
sujet de ses indemnités, car le MCA
devra le dédommager, du moment
que c’est le club qui a décidé de se
séparer de ses services. Une source
digne de foi nous a confié que Ab-
delhamid Zerguine a rassuré le tech-
nicien suisse que les clauses du
contrat seront respectées et qu’il
n’avait pas à s’en inquiéter. Le P-DG
de Sonatrach a, par ailleurs, tenu à
remercier Geiger pour le travail qu’il
a réalisé au MCA. Ce dernier, qui a
apprécié, a tout tenté depuis qu’il a
pris l’équipe en main. Suite à cette
rencontre, le technicien suisse a eu
des garanties car au vu du contrat
qu’il a signé, il est clairement stipulé
que Geiger percevra trois mois d’in-
demnités, dans le cas d’une résilia-
tion du contrat de manière
unilatérale.
Il a rencontré
hier Boumella pour
résilier son contrat
certains joueurs qui ont trahi sa
confiance et celle du Mouloudia. Le
technicien suisse a fait savoir au pré-
sident qu’il voulait se séparer de cer-
tains éléments qui n’ont pas le niveau
requis pour jouer au MCA. C’est
dire que le Suisse quittera le club
avec le sentiment du devoir accom-
pli, car il a été démis de ses fonctions
bien que l’équipe ne soit qu’à quatre
points seulement du leader.
Tandis que les rumeurs enflaient
sur la venue prochaine de Hani-
ched au club, surtout après sa dé-
mission de l’USMH, la direction
mouloudéenne a affiché claire-
ment son envie de maintenir
Tarek Nouioua au poste d’entraî-
neur des gardiens de but, met-
tant un terme à ces bruits de
couloir. Assurant avec brio ses
fonctions, la direction ne voit pas
l’intérêt de changer Nouioua rien
que pour changer. Son éviction
n’est donc pas du tout une option
envisageable pour les pension-
naires d’Al Achour qui estiment
que le départ de l’entraîneur en
place serait une erreur.
T. Che
Une fois rassuré par le premier res-
ponsable de Sonatrach, Alain Geiger
a rencontré, hier, Boumella pour
procéder à la résiliation de son
contrat de manière officielle. Ainsi
donc, Geiger touchera son argent,
conformément aux clauses de ce do-
cument. Geiger a profité de cette
réunion avec Boumella pour citer
Le cas Mihoubi pose
problème
Si les pensionnaires d’El Achour ont
réussi à trouver un accord avec Geiger,
le cas de son adjoint Mihoubi pose pro-
blème. Ce dernier a signé un contrat en
bonne et due forme qui s’étale sur une
durée de deux années. Les responsables
du MCA lui ont proposé de prendre en
main l’équipe espoirs ou juniors, mais
Mihoubi a refusé cette proposition. En
tant que technicien, il a pris en main
plusieurs formations en sa qualité d’en-
traîneur en chef dont le dernier était le
club omanais d’Ennahda. Il est donc lo-
gique qu’il refuse de prendre en main
une équipe des jeunes catégories du
MCA, car il a tout de même un statut à
défendre. Aussi, Mihoubi est protégé
par les clauses du contrat à travers le-
quel il est clairement mentionné qu’il a
été engagé en tant qu’entraîneur ad-
joint de l’équipe fanion. Ainsi, le
MCA est contraint de trouver un
compromis avec Mihoubi, pour
clore le dossier.
Dahmane
Sayeh a débuté
hier ses nouvelles
fonctions
Après avoir tout réglé, le préparateur phy-
K. M.
sique, Dahmane Sayeh a entamé hier après-
midi le travail avec le groupe. Sayeh pour son
retour au bercail, s’en est donné à cœur joie en
mettant les joueurs à rude épreuve. Deux heures
durant, les camarades
de Bouguèche ont dû
Yalaoui, Djallit, Aksas et Bachiri
renvoyés par Kaci Saïd
bosser très dur sur le plan physique. C’était la
solution pour éviter que le froid glacial n’ait
raison des
troupes.
Metref
présent en
tenue de ville
R éputé pour être très à cheval sur la disci-
pline du groupe, Kamel Kaci Saïd avait
adopté la même attitude envers Réda
Sayeh et Houari Djemili lorsque tout deux
étaient arrivés tardivement à l’entraînement.
Toujours convalescent, Hocine Metref
s’est présenté hier à la séance de travail
qui a eu lieu à l’ISTS. Le milieu de terrain
était tout heureux de revoir ses parte-
naires en attendant de reprendre avec eux
le travail, même si cette option n’est pas
encore d’actualité.
Refusant de verser dans le favoritisme puisque tout le
monde est logé à la même enseigne, Kaci Saïd a été intran-
sigeant hier lors de la reprise des entraînements avec
quatre de ses éléments. En effet, Mustapha Djallit, Re-
douane Bachiri, Amine Aksas et Nabil Yalaoui avaient
rejoint le groupe avec un quart d’heure de retard. Aus-
sitôt, l’entraîneur intérimaire a rétorqué par une déci-
sion radicale, celle de sommer les quatre joueurs de
rebrousser chemin. «Vous saviez à quoi vous attendre
en arrivant en retard à l’entraînement. Tout le monde est
logé à la même enseigne.»
Aujourd’hui,
travail le matin
à «Hadjout»
Ce matin, les joueurs devront s’en-
traîner à 10 h à l’annexe du 5-Juillet.
Cela offrirait toute latitude aux
joueurs de se préparer à suivre
le match des
Verts face au
Burkina Faso.
T.Che
www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2469

Mardi 19 novembre 2013

19
19
Coup d’œil Ligue 1 N° 2469 Mardi 19 novembre 2013 19 JSMB Zahir Tiab donne son

JSMB

Zahir Tiab donne son

accord pour revenir

C omme annoncé dans ces mêmes colonnes, ces derniers temps des supporters ont réclamé le retour de Zahir Tiab

pour qu’il prenne la présidence du club suite au retrait de son frère Boualem qui a déjà présenté sa dé- mission lors de la dernière réunion du CA. Des dizaines de fans se sont déplacés cette semaine chez lui pour demander son retour le plus vite possible à la tête du club, car d’après eux, il est le seul homme pour l'heure capable de dénouer l'écheveau. N’ayant pas pu rester insensible aux exigences des supporters, Zahir Tiab qui est connu pour son amour au club a tenu à rassurer tout le monde. A croire une source très proche et certains témoignages des suppor- ters, Zahir Tiab a déjà donné son accord de prin- cipe

pour revenir à la tête du club. Pour le moment, rien n’est encore fait, mais tout porte à croire que c’est Zahir qui remplacera son frère à la présidence du moment que c’est le seul désir des supporters.

Une réunion prévue avec les actionnaires incessamment

Afin d’accélérer les démarches, en ce qui concerne le retour de Zahir Tiab, une réunion des ac- tionnaires de la JSMB est prévue incessamment au niveau de siège du club, sis au niveau de stade de l’Unité maghrébine. Certes, les supporters sont pour le retour de Zahir Tiab qu’ils ont réclamé à maintes reprises mais tout cela passera bien sûr par l’accord des autres actionnaires. Le problème, c'est qu'aujourd'hui l'actionnariat du club apparaît divisé. Chacun tire de son côté et, entre eux, le

divisé. Chacun tire de son côté et, entre eux, le compris aux supporters et joueurs. Même

compris aux supporters et joueurs. Même si certains n’ont pas eu l’oc- casion de travailler avec lui, d’après les échos qu’ils ont eus de la part des anciens joueurs, ils sont, eux aussi, ravis de son retour à la tête du club. Les supporters estiment donc que sa présence est déjà un plus pour le club et pour les joueurs qui auront toujours besoin du soutien et de la présence per- manente des dirigeants et du prési- dent. Cela leur permettra de lui transmettre leurs doléances. «Comme ça les joueurs se sentiront bien entourés. Quand les dirigeants sont là et le président aussi, tout le monde ne pourra être que content», disaient la majorité des supporters qui souhaitent enfin Zahir Tiab comme président.

S.A.

CSC-JSMB, samedi à 17h45

Le match CSC-JSMB comp-

tant pour la douzième journée

du championnat de Ligue 1, prévu ce samedi au stade de Hamlaoui à Constantine, aura lieu à 17h45, an- nonce la LFP sur son site. Une ren- contre où les Béjaouis n’ont plus le droit à l’erreur. Ces derniers, qui n’ont pas goûté à la victoire depuis le début de saison, feront de leur mieux pour se surpasser et revenir avec un résultat probant. Par contre, la LFP n’a pas encore annoncé le nom de l’arbitre qui officiera cette affiche.

Le match sera retransmis en direct

La prochaine rencontre des

Béjaouis sera retransmise en di-

rect à la télévision. Le match a été programmé à 17h45, afin de permet- tre la retransmission en direct de la rencontre. Vu son importance, l’ENTV a décidé donc de le retrans- mettre en direct sur ces deux chaînes A3 et Tamazight. Une occasion donc pour les supporters des deux équipes, qui n’auront pas la chance d’accéder au stade le jour du match, de suivre cette empoignade en direct sur le petit écran.

S.A.

Coulibaly songe à un départ cet hiver

Titulaire depuis l’entame de

la saison, le défenseur axial

Moussa Coulibaly traverse une pé- riode de doute avec la JSMB ces der- niers jours, soit depuis qu’on a annoncé la probable libération de son compatriote Bangoura. Ayant été très déçu de cette nouvelle, une source proche du joueur nous a ré- vélé que le défenseur qui ne se sent plus à l’aise à la JSMB songe même à quitter le club. Une information qui ne risque pas de faire l’unanimité chez les supporters qui apprécient beaucoup les qualités du joueur. Pour ceux qui l’ignorent, Coulibaly est l’un des joueurs les plus réguliers. La preuve, dans les 11 matchs que son équipe a livrés jusqu’à présent, il en a participé à 10.

Plusieurs formations sur ses traces

Profitant de cette situation,

plusieurs formations de la Ligue

1 comptent saisir l’occasion pour contacter d’une manière officielle Coulibaly qui ne se sent plus à l’aise à la JSMB. En effet, les contacts pleuvent de partout sur le joueur, dont plusieurs clubs espèrent le voir parmi leur effectif. Ce qui est cer- tain, c’est que les responsables bé- jaouis ne tarderont pas à convoquer le joueur pour tout tirer au clair.

Bangoura pourrait retourner au Mali

Probablement libéré cet

hiver, l’attaquant malien de la

JSMB, Boubacar Bangoura, qui n’a pas vraiment brillé cette saison avec son équipe, pourrait bien retourner chez lui au Mali. Recruté contre une somme très conséquente lors du dernier mercato d’hiver par la direc- tion, l'attaquant béjaoui a vraiment un mal fou à se mettre en valeur (10 apparitions, 1 but inscrit). Ainsi, on a appris que son ancien club, Djoliba Bamako, veut le récupérer, car il a été le buteur de cette équipe par le passé.

Bouyouçefi en solo Il ne sera prêt face au CSC Blessé à la cuisse depuis
Bouyouçefi
en solo
Il ne sera prêt
face au CSC
Blessé à la cuisse depuis
déjà plus de trois se-
maines, l’attaquant bé-
jaoui, Hicham Bouyoucefi,
a repris le travail, avant-
hier dans la matinée, en
solo. Il a donc été soumis à
quelques tours de piste et à
un travail spécifique. Un pro-
gramme qu’il devra poursuivre
au moins pour quelques jours avant de ré-
intègrer le groupe dès qu’il aura le feu
vert du staff médical qui a pris
en charge son cas.
Bien que l’échographie qu’il
a passée le week-end dernier
n’ait rien montré de grave, l’en-
fant d’El Bahia ne jouera pas le
match prochain face au CSC.
Afin d’éviter toutes complica-
tions, le staff médical lui a donc
prescrit quelques jours de repos
supplémentaires. Ainsi, Bouyou-
cefi doit se consacrer aux soins
pour le moment. Ce sera donc le
troisième match que devra rater
le joueur qui sera de retour à
l’occasion de la réception de
son ancienne équipe le
MCO.

dialogue est difficile, voire impos- sible, chaque camp se rejetant la responsabilité de la situation actuelle. Ainsi, il est temps,

que les hommes en ques- tion enterrent la hache de la guerre pour l’in- térêt de la JSMB qui est en train de vivre des moments très dif- ficiles cette saison et qui pourrait lui por- ter préjudice en fin d’exercice.

La nouvelle enchante déjà les supporters

Il est clair que le probable

retour de Zahir a fait plaisir dans l’entourage de la JSMB, y

de Zahir a fait plaisir dans l’entourage de la JSMB, y MOB Rehal a pris part

MOB

Rehal a pris part au match d’application

Lattaquant Rehal, qui a été contraint de rater le der- nier match face à l’ASO Chlef pour cause de bles-

sure, sera opérationnel pour le match de ce week-end contre le MC Alger. D’ail- leurs, il a pris part au match d’application programmé par le coach Amrani avant- hier dimanche où il affiche une bonne forme. Cela dit, il devra être opéra- tionnel face au Doyen ce samedi.

«Je serai d’attaque face aux Mouloudéens»

Etant déjà le meilleur buteur de l’équipe avec trois réalisations, Rehal a tenu à rassurer les supporters du MOB ainsi que le staff technique concernant sa présence lors de la rencontre de ce samedi face au MC Alger : «Je viens de dis- puter ce match d’applica- tion où je me sens en bonne forme et je serai de la partie face au Mouloudia puisque je me sens que suis en mesure de jouer ce match.»

sens en bonne forme et je serai de la partie face au Mouloudia puisque je me
Les joueurs seront régularisés avant le Mouloudia Afin de motiver les joueurs à fournir le
Les joueurs
seront régularisés
avant le Mouloudia
Afin de motiver les joueurs à fournir le maxi-
mum d’efforts lors des prochaines rencontres, à
commencer par celui de ce week-end devant le MC
Alger, la direction du club compte procéder à la régu-
larisation de leur situation financière avant le prochain
rendez-vous. Ce qui a été considéré comme une
bonne chose par les observateurs et même les joueurs
qui comptent se transcender pour sortir vainqueurs
de la confrontation qui
les opposera au
MCA.
Nemdil
s’entraîne toujours
en solo
Contrairement à son coéquipier Rehal
qui a réintégré le groupe du moment qu’il
affiche une bonne forme,