Vous êtes sur la page 1sur 8

Sidi

InfoSidi
N°18 - Automne 08 - Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement

Réseaux qui permet plus d’efficacité sur le terrain


La SIDI : un
travail en
Alliances et en

(maladie, décès ...), etc. institutionnels, des réseaux et des


LE MOT DU PRÉSIDENT Filiale du CCFD–Terre Solidaire, la SIDI
plateformes, la SIDI entend poursuivre son
action auprès de ses partenaires dans un
en est l’un des acteurs stratégiques et
esprit respectueux des mêmes exigences et
Chers épargnants et actionnaires solidaires, partage ses valeurs et ses convictions. Elle
des mêmes valeurs que celles qui l’ont
chers amis de la SIDI, situe son action dans le cadre des défis et
animée depuis ces 25 dernières années.
des enjeux relevés par le CCFD–Terre
La réunion d’échanges du 20 septembre 08 Solidaire, en particulier la promotion La SIDI favorise depuis plusieurs années
avec les voyageurs, actionnaires de la SIDI globale d’une économie et d’une société une approche « en grappe » (plusieurs
et épargnants au FCP Faim & solidaire sous-tendue par l’émergence de partenaires qui ont des actions
Développement, de retour du Maroc nous a dynamiques et d’acteurs locaux capables de complémentaires dans un même pays) dans
permis à nouveau de connaître et se mobiliser pour changer leurs conditions les différents pays d’intervention. Elle a
d’apprécier la « richesse » de vos de vie, par une transformation qualitative poursuivi son implication dans des réseaux
témoignages. Pour l’équipe permanente de de la situation des personnes, des groupes d’acteurs dans les différents continents : le
la SIDI, ils permettent de prendre du recul et de l’environnement. réseau MAIN en Afrique, le réseau FORO-
sur les activités réalisées et sur la qualité LAC en Amérique Latine, le réseau
des partenariats engagés…depuis 25 ans !!! Pour y répondre, il ne faut pas hésiter à
SANABEL pour les pays arabes, le réseau
Merci de vos témoignages. rester nous-mêmes et à affirmer nos
INAISE dans sa nouvelle dimension
convictions, il nous faut appuyer des
Œuvrer à faire progresser la finance « mondiale », la Fédération Européenne
initiatives locales, poursuivre la recherche
solidaire reste un pari très difficile. S’y des Banques Ethiques et Alternatives et la
d’innovations, savoir prendre des risques et
engager implique de batailler chaque jour Plateforme Européenne de Microfinance en
être patients dans nos investissements
pour faire cheminer simultanément : Europe, FINANSOL et Epargne Sans
« sociaux » avec nos partenaires. Cette
Frontière en France. Grâce à cette
• des convictions fortes en matière de patience exige en permanence une grande
dynamique, elle a favorisé et participé
développement humain, transparence réciproque et suppose d’être
activement aux échanges d’expériences et
toujours « au clair » sur les rôles de
de savoir-faire entre institutions du Sud, ce
• une très grande modestie dans les chacun.
qui a permis d’identifier et de renforcer des
actions réalisées (mais l’espoir d’un
Forte d’une spécificité et d’une expertise dimensions de solidarité entre acteurs de
formidable effet de levier),
désormais reconnue auprès des acteurs terrain, bases de sa stratégie.
• une grande transparence sur la réalité
des besoins et sur la valeur ajoutée
sociale des solutions mises en œuvre.
Ce sont là les défis de la « Chaîne de
Solidarité pour le Financement (CSF) »
dont vous êtes partie prenante.
En effet, notre vision est que la SIDI, en
qualité d’investisseur social, contribue à
plus de dignité humaine, par la promotion
globale d’une économie solidaire qui passe
essentiellement par la consolidation
d’activités économiques, initiées
localement par les populations, et ce dans
le respect des contextes spécifiques locaux.
La mission de la SIDI est de contribuer
techniquement et financièrement à
l'émergence et à la consolidation
d’organisations locales (associations,
sociétés, coopératives, organisations de
producteurs, mutuelles, banques
solidaires ...) qui offrent des services
financiers et techniques adaptés aux
populations qui n’y ont pas ou peu accès :
le crédit, l'épargne, des formations en
gestion d'activités économiques, l’accès au
marché, la mutualisation des risques
L’équipe des salariés de la SIDI
Alliances et Réseaux
Le Plan Stratégique 2009-2012 monde rural auprès :
Pour son plan stratégique 2009-2012, dans • Des acteurs locaux œuvrant pour la
LA STRATÉGIE
un environnement de plus en plus « promotion de la valeur ajoutée en
concurrentiel avec l’apparition de nouveaux milieu rural » et notamment des D’ALLIANCES SIDI
fonds d’investissements créés dans une Organisations de Producteurs
logique de rentabilité financière, la SIDI
entend réaffirmer sa spécificité, son • Des structures de financement de
Depuis plusieurs années, la SIDI a placé la
positionnement d’investisseur social et sa proximité
construction d’Alliances institutionnelles au
vision du partenariat Nord Sud, qui • Des réseaux de Mutuelles de Solidarité cœur de sa stratégie. C’est pour la SIDI un
impliquent : (MUSO) et leurs faîtières (structures moyen de préserver ses ressources et de
fédérant un ensemble de MUSO) développer sa capacité d’intervention, en
• de respecter le partenaire en tant
partageant les risques avec d’autres
qu’acteur social, • Des IMF (Institutions de investisseurs et en recherchant des effets de
• d’être acteur de développement social MicroFinance) en consolidation, mais levier (notamment à travers la création
dans des réalités complexes, aussi des IMF à fort potentiel d’outils et de mécanismes collectifs), pour
• Des institutions nationales ou sous- répondre aux besoins croissants des
• de poursuivre la mobilisation de partenaires. C’est enfin un moyen
ressources stables pour garantir régionales qui refinancent les
Structures de Financement de d’affirmer sa vision du financement du
l’équilibre, l’indépendance et développement et de la finance solidaire,
l’efficacité de ses actions : Proximité
dans un secteur de la microfinance en
- pour sa mission de • Des fonds régionaux (continentaux) qui pleine croissance et en recherche de sens.
développement et refinancent les Structures Financières
de Proximité et les Organisation de Avec aujourd’hui un lien avec plus de 90
d’accompagnement des partenaires (dont 60 avec un
partenaires, contribuer avec le Producteurs, et qui permettent des
effets de levier* importants auprès investissement) dans une trentaine de pays,
CCFD-Terre Solidaire à augmenter la SIDI se retrouve rapidement confrontée,
les revenus du FCP Faim & d’acteurs institutionnels.
dans sa relation avec les partenaires, à une
Développement Le nouveau plan 2009/2012 s’articule ainsi limite de moyens pour répondre à
- pour sa mission d’investisseur autour de 3 axes prioritaires : l’ensemble de leurs besoins financiers et
social, mobiliser de plus en plus de 1- Concourir à l’amélioration durable des accompagner leur croissance. Elle cherche
ressources auprès d’actionnaires revenus des producteurs ruraux donc à optimiser ses ressources financières,
solidaires qui privilégient la valeur en mobilisant des financements
ajoutée sociale et ne demandent 2- Garantir, suivre et communiquer sur la complémentaires, ou en recherchant des
pas de dividendes financiers. Valeur Ajoutée Sociale et la responsabilité effets de levier auprès d’autres institutions,
environnementale de la SIDI et de nos publiques ou privées, partageant sa vision
Pour tout cela, la SIDI est redevable envers partenaires du développement :
vous, 5.000 épargnants et actionnaires !
Ceci implique une attente forte de valeur 3- Garantir l’équilibre et la pérennité • mobilisation de ressources nouvelles
ajoutée sociale, à laquelle nous nous financière et sociale de la SIDI par la SIDI pour accroître ses
engageons à répondre de manière L’assemblée générale des actionnaires de la capacités directes, de financement et
qualitative et exigeante, dans nos choix et SIDI du 17 octobre 2008 a validé ces d’accompagnement de ses
nos modalités d’intervention. orientations et ce plan, leur donnant des partenaires (recherche
moyens financiers par une augmentation de d’investisseurs institutionnels qui
Nous voulons donc construire des relations entrent au capital, négociation de
de partenariat sur la base d’un partage des capital de quatre millions d’euros. Merci à
tous. crédits pour le compte de certains
risques : partenaires, négociation de
• Dans le choix des régions cofinancement pour le renforcement
d’intervention, en donnant la priorité à des capacités de certains partenaires)
Christian Schmitz
l’Afrique et aux pays en crise de • appui aux partenaires pour faciliter
manière générale : Haïti, Palestine, Président du Directoire
leur accès à des ressources
Liban, région des Grands Lacs, Guinée, diversifiées. L’enjeu est d’abord de
Togo,… trouver des ressources adaptées aux
• Dans le choix de nos outils différents besoins exprimés :
d’intervention : prise de participation, * Un effet de levier signifie qu’à chaque continuer à mobiliser des
prêts en monnaie locale, coûts adaptés contribution financière de la SIDI subventions, pour favoriser
aux contextes locaux et aux besoins des s’ajoute une ou plusieurs contributions finan- l’innovation, le développement, le
partenaires. renforcement des capacités et de la
cières d’autres acteurs privés ou publics, ce
gouvernance. Puis de consolider les
• En nous engageant de manière durable qui permet de doubler voire tripler les possi-
fonds propres des partenaires, à
et stable auprès de nos partenaires bilités de financement.
travers des ressources stables et
• En innovant en matière d’ingénierie longues à un coût adapté et avec un
financière et sociale. risque limité (capital, ou prêts en
monnaie locale). Les besoins restent
Pour le plan 2009/2012, la SIDI a décidé de très différents suivant les régions, la
poursuivre son objectif de financement du nature de l’institution partenaire

Infosidi n°18—automne 2008 / Page 2


Alliances et Réseaux
(institution de microfinance, internationale des investisseurs dans investisseurs publics et privés d’investir
coopérative, organisation de l’économie solidaire), ESF, Finansol – et au collectivement (donc de mutualiser les
producteurs…) et son stade de Sud – le MAIN, le Foro Lac, le KNFP, risques) dans un groupe diversifié
développement. Sanabel. d’institutions, ces dernières bénéficiant
pour leur part de sources de financement
• recherche d’effets de levier à travers stables, larges et à plus long terme.
des outils et des mécanismes
collectifs : investissement dans des Anne-Sophie Bougouin La SIDI, avec deux investisseurs sociaux
structures faîtières nationales ou Chargée des partenariats institutionnels européens intervenant dans les pays du
sous-régionales, ou création de fonds sud , ALTERFIN/Belgique (cf. Page 5) et
d’investissements régionaux en ETIMOS/Italie, et en collaboration avec la
partenariat avec d’autres institutions. Fundacio UnSolMon/Espagne (FUSM) et
C’est dans ce cadre que la SIDI est SOS Faim/Luxembourg, ont décidé de créer
en train de bâtir un fonds un fonds d’investissement européen, en vue
d’investissement pour l’Afrique – FONDS EUROPEEN de renforcer leurs actions en Afrique et en
FEFISOL (voir article ci-après) - et faveur du financement du monde rural.
un fonds d’investissement pour les DE FINANCEMENT ALTERFIN, ETIMOS et SIDI ont une
Pays Andins et l’Amérique Centrale
vision proche, et collaborent depuis
– FOPEPRO – en alliance avec
Alterfin, tous deux ciblés sur le
SOLIDAIRE plusieurs années sur le terrain en finançant
conjointement certains de leurs partenaires
financement rural.
POUR L’AFRIQUE et en coordonnant l’assistance technique
Depuis 2005, la SIDI a ainsi réussi à pour ces partenaires communs. Elles
mobiliser plus de 3 millions d’euros par an échangent aussi sur leurs pratiques, et sur
et espère mobiliser plusieurs dizaines de La microfinance a connu lors cette dernière leurs stratégies respectives.
millions d’euros d’effet de levier d’ici 2012 décennie une croissance soutenue, mais les Le projet de création du Fonds Européen de
à travers les fonds régionaux. marges de progression sont encore Financement Solidaire pour l’Afrique
Au-delà des montants, ces chiffrent révèlent importantes (diversification des produits, (FEFISOL) est porté par la volonté de ces
les liens que la SIDI crée avec les amélioration des résultats...). Il y a donc trois acteurs de renforcer ces
institutions, notamment européennes, telles besoin de ressources financières plus complémentarités, et d’obtenir des effets de
que le CCFD-Terre Solidaire, Alterfin/ importantes, plus durables et plus stables, levier financiers significatifs pour leurs
Belgique, Etimos/Italie, SOS Faim/ tout en préservant la dynamique partenaires. En effet, les quatre membres
Belgique&Luxembourg, Cordaid/Pays-Bas, d’initiatives et d’expérimentations qui a été fondateurs cherchent à mobiliser aussi des
la Fondation Un Sol Mon/Espagne, Oikos/ au cœur de la réussite du secteur. investisseurs institutionnels, des bailleurs
Danemark, MISEREOR/Allemagne, Dans ce paysage, les fonds publics, et des investisseurs sociaux
DGRV/Allemagne, la fondation d’investissement en microfinance européens.
STROMME/Norvège, la Fondation Calvert deviennent de véritables instruments La stratégie du fonds, basée sur
et la Fondation Ford au Etats Unis...qui d’appui au développement, permettant aux l’expérience de ses fondateurs, consistera à
partagent sa conception de la finance
solidaire. Ces liens ne cessent de se
renforcer pour mieux répondre aux besoins Ghana C. d'Ivoire Ouganda
des partenaires. 5% 11% Maroc
Tanzanie 5%
Ces chiffres sont aussi l’expression de la 7%
reconnaissance croissante du travail de la 9%
SIDI de la part des bailleurs de fonds Kenya
impliqués dans la microfinance : Ministère
des Affaires Etrangères français, Agence
6%
Rw anda
Française de Développement, Union Benin
Européenne (cf. p. 4) 5%
6% Cameroun
La stratégie d’alliance de la SIDI vise enfin Madagascar
à partager son expérience, à consolider ses 5%
outils et à élargir l’étendue de ses actions. 1%
En développant des synergies, notamment Burkina Faso
avec d’autres investisseurs solidaires, et en Mali
s’impliquant dans des outils collectifs, elle 2%
10%
noue des liens de partenariat qui renforcent Niger
son positionnent dans le milieu de la
Afrique du sud
finance solidaire et contribuent à consolider Togo 4%
ses partenaires. 9%
8%
C’est d’ailleurs dans cet objectif qu’elle Mozambique
s’est largement impliquée dans plusieurs Senegal
2%
dynamiques de réseaux au Nord - la 5%
FEBEA (Fédération des Banques Ethiques
et Alternatives), INAISE (Association Les prévisions d’investissement par pays du fonds FEFISOL

Infosidi n°18—automne 2008/ Page 3


Alliances et Réseaux
venir en appui aux structures en d’activités s’est mis en
développement ou en consolidation, en place depuis mai 2006, dans
Afrique, et en faveur du financement du l’objectif de contribuer au
monde rural. renforcement des capacités
de 14 institutions
En effet, le marché africain de la
partenaires de la SIDI, en
microfinance, quoique très prometteur
Afrique et en Haïti. Le
(grand nombre de clients potentiels), est
montant total du projet
encore peu ciblé par les investissements
s’élève à 990 000 euros,
étrangers (a fortiori dans les zones
financé à hauteur de 80 %
rurales), alors même que beaucoup
par l’Union européenne.
d’institutions du continent atteignent un
stade de développement qui nécessite une Pour des institutions situées
augmentation de leurs ressources. dans des zones très reculées,
FEFISOL veut donc se démarquer de ce programme est arrivé à
cette tendance générale en accordant une point nommé : dans certains
attention particulière au continent africain, cas, il a permis un réel
et souhaite se distinguer des fonds décollage. C’est le cas pour
d’investissement commerciaux en Omipa, réseau de caisses
microfinance qui se concentrent sur les rurales intervenant dans le
structures les plus matures et les plus sud de l’Ouganda,
rentables. partenaire de la SIDI depuis
2000.
FEFISOL va donc d’abord apporter des
financements auprès : Face à l’augmentation du
nombre des caisses
• d’institutions dont la mission est de membres, Omipa était
fournir des services financiers aux confrontée à des demandes
micro-entrepreneurs, de services financiers de
• d’organisations de producteurs exclus plus en plus diversifiés,
des systèmes bancaires traditionnels, alors que son équipe est trop
restreinte pour se consacrer
• ainsi que d’organisations de toute seule à cet objet. Le
producteurs ayant l’essentiel leurs projet UEACP a donc
activités à l’export (notamment via Un animateur d’Adi-Kivu, en République Démocratique du Congo, permis de financer une
leur affiliation au réseau du commerce échange avec une membre d’une Mutuelle de Solidarité.
étude externe de
équitable et/ou Bio). Adi-Kivu a pu participer à deux ateliers d’échanges sur les Muso,
diversification des produits,
grâce au financement de l’Union Européenne
80% du portefeuille de FEFISOL sera ce qui a conduit Omipa à
libellé en devises locales, afin que les lancer deux nouveaux types
partenaires financés ne soient pas de crédit en 2007 :
confrontés à des risques de change*. COFINANCEMENT DE • le « crédit watertank », pour la
construction de réservoirs d’eau,
D’autre part, FEFISOL veillera à
l’amélioration des services offerts aux
L’UNION EUROPÉENNE
• et le crédit individuel pour les activités
clients, à l’ouverture aux zones rurales mal commerciales.
desservies, et in fine à l’augmentation de la
capacité financière des micro-entrepreneurs Consciente que l’offre financière et Omipa s’est aussi lancée dans la collecte
bénéficiaires de ces services. Pour cela, il technique dont elle dispose n’est pas d’épargne et doit maintenant veiller à
assurera notamment un accompagnement suffisante pour permettre la consolidation adapter son système d’information et de
des partenaires les plus fragiles. de certains de ses partenaires, la SIDI gestion à cette évolution, nouveau chantier
s’efforce de rechercher des cofinancements pris en charge par le projet UEACP en
FEFISOL se positionne donc comme un auprès d’autres institutions. 2008.
investisseur solidaire et patient, qui
accordera la primauté au développement et Ainsi la SIDI a répondu à l’appel à Le projet UEACP a également permis une
au renforcement de ses partenaires, et propositions lancé par la Commission assistance technique renforcée dans le
veillera à la valeur ajoutée sociale de leurs européenne en juillet 2005, en partenariat domaine de la gouvernance : de
activités. avec la coopérative belge Alterfin (voir nombreuses missions de formation des
article ci-après) et le réseau africain MAIN membres des Conseils d’Administration ont
(cf. P. 6). Le projet du groupe (appelé pu être financées, par exemple au Crédit
Audrey Roddier « projet UEACP » pour « Union Rural de Guinée, chez Taanadi et Kokari au
Européenne Afrique Caraïbes Pacifique ») a Niger, ou à la Banque Malienne de
Chargée du projet FEFISOL à la SIDI été sélectionné, et un important programme Solidarité au Mali. Ces formations portent
sur la vie du Conseil d’Administration, le
Le risque de change, c’est le risque sur les variations dans le temps rôle et les responsabilités des
du cours des monnaies entre elles. Si la monnaie locale s’est dévaluée, un parte- administrateurs, l’explication des différents
naire peut donc être amené à payer très cher dans sa monnaie le remboursement documents comptables. Autant d’activités
d’un prêt libellé en monnaie étrangère. qui nécessitent souvent du temps, et l’appui

Infosidi n°18—automne 2008 / Page 4


Alliances et Réseaux
d’un consultant extérieur. L’historique d’un partenariat financement en monnaies locales. Ce fonds
pourrait aussi être un des moyens
Enfin, une part importante du projet Cette collaboration se formalise dans une
d’atteindre les zones délaissées par les
bénéficie au réseau MAIN, en lui convention de partenariat en 1999, avec
acteurs « commerciaux » de la
permettant d’augmenter le nombre l’objectif de financer ensemble des
microfinance, dont les zones rurales
d’ateliers de formations et d’échanges entre partenaires. Au même moment, les deux
africaines, où la SIDI et Alterfin ont très
institutions de microfinance. En 2007, le organisations prennent une participation
certainement un rôle à jouer.
MAIN a ainsi atteint le rythme record d’un croisée dans leur capital respectif à hauteur
atelier par mois, sur des thèmes aussi variés de 95.750 €. Dernière initiative en date : un projet de
que l’informatique, la performance sociale, création d’un fonds de financement des
Janvier 2001 voit nos deux organisations
la gouvernance, la performance petits agriculteurs en l’Amérique Latine :
devenir actionnaires fondateurs de notre
(organisationnelle, financière et sociale) des Fopepro.
premier partenaire commun: le Fonds
institutions, le marketing stratégique, etc.
Coopératif au Laos.
Ce financement est réparti entre de
Depuis, les deux organisations ont Une collaboration très intense
nombreux bénéficiaires et de nombreuses
développé de nombreuses autres activités
activités, ce qui entraîne parfois un Pour illustrer le travail soutenu qu’exige un
communes. Aujourd’hui, nous soutenons
financement seulement partiel des projets, tel partenariat, voici un aperçu des
ensemble 7 partenaires en Afrique, 2 en
mais il représente néanmoins un soutien rencontres multiples organisées dans le
Asie et 7 en Amérique Latine, auxquels
financier non négligeable pour les plus cadre de cette collaboration, auxquelles
nous accordons souvent des prêts
petites institutions, et a pu jouer le rôle de Hugo Couderé, directeur d’Alterfin, a
conjointement, et pour lesquels nous nous
« catalyseur » dans l’organisation de participé durant le seul début du mois de
partageons le suivi.
certains événements. juin 2008:
En 2006, Alterfin a également fait équipe
avec la SIDI (et le réseau MAIN en • 30 mai 2008: Fès, Maroc : suivi et
Afrique) pour avoir accès à des préparation d’un nouveau financement
Julie Szantyr
subventions de l’Union Européenne, avec à AMSSF, partenaire commun de la
Chargée du projet UEACP à la SIDI SIDI et Alterfin depuis 2003.
le projet « UEACP » détaillé ci-dessus,
doté d’un budget de 990 000 € pour • 2 et 3 juin 2008: Niamey, Niger:
financer une assistance technique à nos Alterfin fait le suivi du financement
partenaires. accordé à Taanadi (partenaire commun
Fin 2006, nous avons aussi décidé ensemble depuis 2006), à travers une garantie à
SIDI ET ALTERFIN : de monter un fonds pour l’Afrique une banque locale (qui octroie elle-
(Fefisol,cf.P.3), avec Etimos (consortium même un crédit à Taanadi)
10 ANS D’INTENSE italien membre fondateur de Banca Etica) et • 4, 5 et 6 juin 2008: Niamey, Niger :
la Fundacio UnSolMon (fondation Alterfin participe au Conseil
COLLABORATION espagnole liée à la banque Caixa Cataluña),
afin de résoudre en partie le problème du
d’Administration de notre partenaire

Fin 20 juin 2008, la société coopérative


Alterfin dispose d’un capital de 8,3 millions
d’euro, détenu par 1.203 coopérateurs, dont
plus de 1.100 sont des particuliers. Le
portefeuille d’investissements que nous
finançons grâce à ce capital s’élève à 9,1
millions d’euro, distribué à 62 partenaires
dans le Sud dont 65% sont des IMF et 35%
des associations de producteurs agricoles.
En outre, nous gérons, pour le compte du
fonds suisse ResponsAbility un portefeuille
de 14,8 millions d’euro, qui finance 22
organisations partenaires d’Alterfin.

Alterfin et la SIDI travaillent ensemble


depuis 1997. C’est exactement le 28 mars
1997 qu’Alterfin reçoit la première visite de
Christian Schmitz, Président du Directoire
de la SIDI, à Bruxelles.
Une première coopération se dessine alors
au niveau de l’assistance technique à des
projets de microfinance (notamment en
Tanzanie).
Un groupe de femmes bénéficiaires de Kokari, dans la région de Tahoua au Niger.
La SIDI et Alterfin soutiennent en commun Kokari.

Infosidi n°18—automne 2008/ Page 5


Alliances et Réseaux
réseaux, prélude de la construction
d’INAISE Global.
Les liens se sont créés et renforcés au fil
des années, et Christian Schmitz entre au
conseil d’administration d’INAISE en
2006.
De par son implication internationale la
Sidi permet de concrétiser de nombreux
partenariats avec des réseaux régionaux et
continentaux (comme le MAIN, Forolac et
bientôt Sanabel) ou nationaux, comme le
KNFP en Haïti.
Le secteur de la finance sociale se construit
avec des personnes, donc avec du temps et
de la confiance, de la complicité. Un réseau
est fait de personnalités qui se confrontent
les unes aux autres et qui doivent apprendre
à travailler ensemble au-delà des frontières,
des langues, des cultures et des distances.
Ce n’est pas une affaire de techniciens mais
une aventure humaine.
Après la conférence de Lyon où les
Une réunion d’INAISE à Nairobi représentants des principaux réseaux
avaient été invités « pour faire
commun Kokari. En plus du
financement qu’elles lui octroient, la INAISE ET SIDI : UN connaissance » avec les organisations
membres d’INAISE, c’est ensemble avec la
SIDI et Alterfin sont aussi actionnaires Sidi et le MAIN que nous avons préparé le
de Kokari et lui apportent une PARTENARIAT SOLIDE forum social mondial de Nairobi en janvier
assistance technique. SIDI et Alterfin 2007. Ce fut l’occasion de nous « frotter »
siègent à son Conseil d’Administration, de plus près aux membres du MAIN et de
en partageant les coûts et le temps. C’est le Président du Directoire de concrètement organiser des séminaires et
l’époque, Jean Paul Vigier, qui fait entrer la ateliers dans le cadre du forum.
• 13 juin, Bruxelles, Belgique : Silvia et
Bernard de la SIDI se rendent chez Sidi dans le réseau INAISE en octobre
Une construction au niveau international ne
Alterfin pour avancer sur le projet de 1991. INAISE a alors tout juste 2 ans et fait
se fait pas en un jour et cela en décourage
création de Fopepro. ses premiers pas. souvent plus d’un, mais ce qui est certain
Né en 1989 avec une vocation résolument c’est que si nous passons par les relais du
• 16 juin, La Haye, Pays-Bas : Anne-
internationale, ce réseau des investisseurs terrain, si nous utilisons les pistes déjà
Sophie Bougouin de la SIDI et Hugo tracées par des membres actifs comme la
dans l’économie sociale a peu à peu
Couderé se réunissent avec Cordaid Sidi, cela permet de nous renforcer et
recentré ses activités sur l’Europe avant
(ONG hollandaise, membre de la
d’être entraîné dans la spirale des forums d’offrir en retour une ouverture vers
CIDSE) afin de lui présenter Fopepro et d’autres réalités qui, tout en étant proches
sociaux mondiaux de 2003 à 2005. C’est au
négocier une participation éventuelle de au niveau de valeurs partagées, sont parfois
cours d’un des premiers forums qu’est née
Cordaid dans ce fonds. différentes dans le mode opératoire.
l’idée de créer un système financier
• 18 juin, Bruxelles, Belgique : réunion solidaire mondial porté par INAISE. Après Nairobi, la première conférence
avec Anne- Sophie et Audrey et annuelle d’INAISE en dehors de l’Europe,
Cette ouverture renouvelée vers
téléconférence avec notre partenaire en à Québec, fut aussi et surtout le premier
l’international s’est renforcée au fil des
Italie, Etimos, à propos de Fefisol. Sommet mondial de la finance sociale et
années.
solidaire.
Membre relativement discret, la Sidi s’est
« La collaboration entre Alterfin et la alors réveillée sous la houlette de Christian Préparer un tel événement mobilise toutes
SIDI est un partenariat riche, qui crée Schmitz et Dominique Lesaffre. De même, les énergies (Identification des
des effets d’échelle et des synergies une participation dynamique des réseaux organisations à inviter, repérage par
importantes. Grâce à leur enthousiasme, MAIN, Foro-Lac et Sanabel, dont la SIDI continent, sélection, problème des visas qui
ainsi qu’à leur expérience et au capital est membre, se concrétise à la conférence n’arrivent pas) bref une organisation
dont elles disposent, elles peuvent créer, de Lyon début juin 2005 pratique qui va mobiliser toutes les énergies
ensemble, des effets de levier importants bien au-delà de ce que nous avions imaginé,
En septembre 2006, je suis alors amenée à pour arriver à ce que 150 personnes de 42
qui participent au développement participer avec Giovanni Acquati, notre
durable du Sud. » pays différents se retrouvent au pays de
infatigable (ex) président globe-trotter, à la Félix Leclerc. Plus qu’une simple
rencontre de Foro-Lac à Quito, au cours de « réunion », Québec marque le lancement
laquelle nous aurons l’occasion de travailler de groupes de travail qui sont la
Hugo Couderé ensemble à la rédaction d’une première concrétisation d’INAISE Global.
ébauche d’accord de partenariat inter
Directeur d’Alterfin
Infosidi n°18—automne 2008 / Page 6
Alliances et Réseaux
La force d’Inaise ce sont ces hommes et ces renforcement des capacités opérationnelles
femmes qui ont décidé de dédier du temps à ACTIONS COLLECTIVES des institutions de microfinance en Afrique.
la réalisation d’un objectif commun : que la La SIDI, qui fournit un appui financier aux
finance sociale prenne sa place dans la
construction d’un monde qui, s’il ne devient
POUR LA RÉDUCTION institutions Africaines, est aussi membre
fondateur du MAIN. Le MAIN est composé
pas durable, ne sera plus vivable pour les de plus de 90 membres, tous acteurs de
enfants de nos enfants. DE LA PAUVRETÉ microfinance en Afrique, dont 23 sont des
partenaires directs de la SIDI. Donc, ceci
Au début la Sidi était simplement une
est le premier facteur qui les oblige à mener
organisation membre parmi d’autres, A l’heure de la mondialisation, un des actions conjointes sur le terrain avec les
ensuite ce fut un prénom, puis deux, trois. partenariat étroit s’avère aujourd’hui plus institutions Africaines qui ont pris
Puis des visages derrière les emails, des que nécessaire parmi les acteurs de l’initiative de fournir des services financiers
vies qui se croisent, qui font un bout de développement, pour mettre ensemble tous à une couche importante de la société,
chemin ensemble. les moyens financiers et techniques afin de négligée pendant longtemps par les services
Au fur et à mesure que le réseau s’élargit, combattre la pauvreté et les inégalités qui financiers classiques.
ce sont de nouveaux visages qui affectent 2 milliards d’être humains et d’
atteindre les Objectifs de Développement Ces actions collectives du MAIN et de la
apparaissent sur la carte du monde. La liste
du Millénaire (ODM). SIDI, dont les institutions Africaines sont
anonyme des participants à une conférence
des bénéficiaires directs ont des
devient une mosaïque de visages, de Actuellement, grâce à sa capacité caractéristiques techniques spécifiques :
personnalités, de liens forts. grandissante de créer de l’emploi et de
générer des revenus la microfinance a été • Il s’agit de formation, d’information,
C’est ainsi que l’on peut construire, lorsque
choisie comme une des stratégies de l’organisation de séminaires
l’on peut compter l’un sur l’autre.
alternatives parmi les initiatives de la thématiques, de la publication de savoir
Les relais sont à présent concrétisés dans réduction de la pauvreté et de l’amélioration faire, etc.
les différents continents. Le défi que nous de conditions de vie au niveau des
devons à présent relever est de maintenir la • L’appui technique est la condition
ménages. Mais le travail de microfinance ne préalable pour une gestion efficace et
tension des liens pour que les fils du réseau se limite pas à la seule action de services
ne se cassent pas. Nos poissons sont petits pour la pérennisation de services
financiers. Il est également lié à l’appui financiers. A titre d’illustration, on peut
mais nombreux, il faut que le maillage reste technique au niveau des institutions de
étroit pour que nous puissions avancer. mentionner ici quelques unes de ces
microfinance pour leur permettre de servir actions conjointes.
efficacement et dans la durée.
Pour la plupart des institutions Africaines,
Viviane Vandemeulebroucke Le MAIN (Microfinance African le principal obstacle pour fonctionner
Institutions Network), et la SIDI ont pris la normalement et pour répondre
Coordinatrice d’INAISE décision de travailler ensemble dans le

Les participants de l’atelier du MAIN à Kampala, en 2008


Infosidi n°18—automne 2008/ Page 7
Alliances et Réseaux
suffisamment à une demande croissante de l’évolution et à la performance de la Ces multiples rencontres et outils
crédit est lié à l’insuffisance de capital. microfinance dans le continent depuis sa pédagogiques ont permis aux opérateurs de
Elles sont donc constamment à la recherche prolifération et dans la perspective de la microfinance de bien comprendre les
de stratégies appropriés leur permettant l’année du microcrédit (2005). Le principal causes de la pauvreté, mais aussi
d’atteindre leurs objectifs. C’est avec objectif recherché ici était d’évaluer d’approfondir leur connaissance sur le
l’objectif de contribuer à ce processus que ensemble les chemins parcourus jusque là, choix des outils et méthodes appropriés à la
le MAIN et la SIDI avaient décidé et de noter non seulement les leçons à tirer combattre efficacement. Ce travail collectif
d’organiser un atelier de réflexion sur le mais aussi à mettre en perspective la feuille va continuer avec de nouvelles perspectives
refinancement et le renforcement de de route à suivre dans l’atteinte la double de collaboration sur la gouvernance, la
fonds propres des IMF qui s’est tenu à mission de la microfinance : mission transparence et l’étude d’impact des actions
Kampala déjà en 1999. Ceci a donné économique et mission sociale. des membres du MAIN et des partenaires
comme résultat une publication sur ce L’organisation d’une conférence par le de la SIDI sur leurs millions de clients.
thème, qui fut largement distribuée parmi MAIN et la SIDI sur l’évolution et la
Aussi, la SIDI et le MAIN pourront-ils
les opérateurs de la microfinance en performance de microfinance en Afrique
contribuer à la promotion de la
Afrique. a donc permis de mesurer les enjeux liés à
microfinance en Afrique, à son autonomie
la croissance de la microfinance et à sa
Les acteurs de la microfinance et toutes les et à sa pérennité, afin de relever le défi de la
performance mais aussi d’évaluer les
autres parties prenantes posent des réduction de la pauvreté. Ce qui les motive
contraintes et les opportunités. Le résultat
questions sur la pérennité de l’activité de la ce n’est pas seulement la nécessité de
de ce processus de réflexion, qui a suscité
microfinance, tant au niveau de renforcer les capacités opérationnelles des
un vif débat, a été publié en deux langues
l’environnement, qu’au niveau des clients, institutions, mais aussi le souci d’une
pour l’utilisation par des acteurs de la
et à celui des institutions. Ceci a conduit le utilisation optimale des ressources (rares)
microfinance.
MAIN et la SIDI à organiser une dans ce même processus, la nécessité
conférence sur les leviers de la pérennité Les institutions de microfinance Africaines d’articulation d’approche entre les
financière. L’objectif recherché ici est de ont des expérience crédibles et variées à institutions de microfinance Africaines, un
savoir comment planifier la pérennité d’une faire remonter pour partager entre elles réseau, et une institution de finance
institution de microfinance en tenant mais aussi avec les autres. Ce constat à solidaire, ainsi que la nécessité d’assistance
compte de l’impact des divers facteurs conduit le MAIN et la SIDI à réaliser une technique.
internes et externes sur son mode de étude régionale, et la publication d’un
fonctionnement. document pédagogique sur la contribution
des membres du MAIN à la promotion Fanta Wolde Michael
Tout le monde sait que la pauvreté est un
de la microfinance en Afrique.
phénomène plutôt rural où la majorité de la Directeur exécutif du réseau MAIN
population Africaine est engagée dans les Nous avons mentionné plus haut la double
activités liés au secteur agricole. Mais il est mission de la microfinance. Motivées par la
admis aussi que le secteur rural reçoit peu nécessité de l’autonomie financière, les
de financement par rapport au IMF ont beaucoup travaillé prioritairement
développement urbain. Les institutions de sur l’aspect financier, mais il existe un
microfinance qui se sont engagées à fournir retard important dans l’autre aspect : la
des services financiers aux entrepreneurs mission sociale. Ceci concerne l’état et la
ruraux se posent des questions sur la façon mesure des résultats sociaux en termes
de redresser ce déséquilibre. Cette question d’éducation, d’alimentation, d’habillement,
inévitable concerne l’ensemble du d’habitat, de santé, etc. tels que définis par En bref… les 25 ans de la SIDI
continent, ce qui a motivé le MAIN et la les Objectifs du Millénaire et obtenus par
SIDI à promouvoir un débat sur le thème l’action de la microfinance. Pour atteindre La journée du 18 octobre 2008 fut l’occasion, dans le
du financement du développement rural cet objectif, il est nécessaire que les cadre de la Semaine de l’Epargne Solidaire de Finan-
en Afrique. La rencontre a donné lieu à une institutions intègrent aussi cette dimension sol et au lendemain du lancement d’une augmentation
analyse approfondie du contexte, qui tient importante dans leur action. Le MAIN et la de capital, de fêter avec les salariés, les bénévoles, les
compte de l’ensemble de la chaîne de SIDI, en partenariat avec les institutions partenaires et les alliés les 25 ans de la SIDI. Le riche
production, transformation et Africaines, se sont engagés depuis au moins débat sur « L’investissement social face aux défis du
commercialisation du secteur agricole, mais huit ans dans la réflexion sur la question de développement rural ». fera l’objet d’un compte-rendu
aussi de l’infrastructure qui est nécessaire la performance sociale, ceci se traduit par dans le prochain InfoSIDI, qui traitera des 25 ans de la
pour le développement rural. Elle a aussi des ateliers de formation des acteurs de SIDI.
permis de dégager quelques pistes de microfinance mais aussi par une importante
financement. Les actes de cette conférence publication sur ce même thème. Ici, il
ont été publiés en deux langues pour une convient de préciser aussi que ce thème est
distribution élargie. totalement intégré dans le programme de
formation que le MAIN entreprend en
Les institutions Africaines membres du
partenariat avec l’Université Catholique
MAIN et partenaires de la SIDI avaient
d’Afrique Centrale à Yaoundé et à Uganda
souhaité porter un regard critique quand à
Martyrs’University en Ouganda.
InfoSidi - Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement
Directeur de la publication : Christian Schmitz ■ Réalisation : Laurent Chéreau
Photos : SIDI ■ Imprimeur : Impression Directe ■ Imprimé sur papier recyclé
SIDI - 12 rue Guy de la Brosse - 75005 Paris - 01 40 46 70 00 - Fax : 01 46 34 81 18 - www.sidi.fr
Infosidi n°18—automne 2008 / Page 8