Vous êtes sur la page 1sur 27
MCA Bouali rassure «Malgré cet échec, le Mouloudia jouera les premiers rôles» Hachoud «C’est nous
MCA
Bouali rassure
«Malgré cet échec, le Mouloudia
jouera les premiers rôles»
Hachoud «C’est nous les joueurs qui
sommes responsables de ce marasme»
LUNDI 25 NOVEMBRE 2013
www.lebuteur.com
JSK
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2475 PRIX 20 DA
Son agent aurait tout conclu avec la direction
Lemmouchia à la JSK,
c’est (presque) fait !
Ebossé dit oui à Hannachi
«Je ne suis
pas contre
l’idée de
prolonger»
R. Haddad
«Benaldjia
passera
en conseil
de discipline»
Mokdad
«Je suis
là pour
négocier»
Garzitto «Boulhabib est un menteur»
Equipe nationale
Raouraoua
L’Ambassadeur du Brésil
en Algérie révèle
«Les Burkinabés peuvent
dire ce qu’ils veulent,
l’Algérie est qualifiée»
Dernière minute
Bougherra out
1 mois et demi
●● «Aucune demande
de visa ne sera
refusée si elle est
accompagnée du
ticket d’un match»
●● «Pas de frais de
visa pour les Algériens»
●● «La réservation d’hôtel
Mandi «Objectif : être avec
les 23 qui iront au Mondial»
ne sera pas exigée dans
le
dossier»
USMACSC
CRB
02
02

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

www.lebuteur.com de vent Équipe nationale Coup
www.lebuteur.com
de vent Équipe nationale
Coup

Les tickets des matchs obligatoires pour l’obtention du visa pour le Brésil

T out de suite après la qualification acquise par l’Algérie au Mondial, les suppor- ters algériens ont commencé à rêver

du Brésil. Tout le monde souhaite faire le voyage au pays de la Samba, mais pas à n’importe quel prix, cependant. Les Algériens at- tendent que l’Etat fasse le geste et les accompagne pour ce long dé- placement très coûteux. On espère que le gouvernement mettra en place des vols directs vers Rio et baissera les prix, afin de permettre au plus grand nombre de suppor- ters d’être aux côtés des Verts du- rant cet événement planétaire. Dans le but d’apporter les infor- mations nécessaires aux suppor- ters sur l’obtention du visa pour le Brésil, Le Buteur a eu rendez-vous hier matin avec Son Excellence, l’ambassadeur du Brésil en Algérie, qui nous a reçus dans son bureau et expliqué la procédure à suivre. M. Eduardo Botelho Barbosa nous affirmera que le visa sera facile- ment délivré aux Algériens, as-

surant, toutefois, qu’il est impérativement nécessaire que chaque demande soit

accompagnée au minimum d’un ticket d’entrée au stade d’un match de cette Coupe du monde. Le ticket doit être nominatif et valide.

Des visas spéciaux de 90 jours seront délivrés aux supporters

Pour cet événement mondial, l’ambassade du Brésil en Algérie a décidé de mettre en place des visas spéciaux d’une validité de 90 jours. Les Algériens ont encore le temps pour se préparer, puisque l’am- bassadeur a assuré que rien ne

sert de se précipiter sachant que le Mondial ne débutera que dans huit mois. Pour ce qui est du dossier à fournir, il devra contenir ceci :

- Passeport avec une validité

restante d’au moins six mois.

- Le passeport doit contenir au moins trois pages vierges.

- Deux photos sur fond blanc

pour un match de Coupe du monde 2014.

L’ONAT s’occupera d’acquérir les tickets

Pour ce qui est de la probléma-

tique des billets, vu qu’en Algérie,

les citoyens ne disposent pas de

cartes de crédit internationales qui

leur permettent de les acheter via

le Net, on croit savoir que c’est

l’ONAT, l’Agence nationale de tou- risme, qui devrait

s’en charger. Les supporters algé- riens peuvent s’adresser aux agences du Touring qui se situent un peu partout en Algérie pour se renseigner et déposer leurs dos- siers prochainement. Les per- sonnes qui souhaitent se rendre seules avec leurs propres moyens, sans l’aide de l’Etat, peuvent solli- citer les agences de voyage privées pour les orienter.

Les journalistes devront joindre leurs accréditations

- Formulaire à remplir

- Un ticket d’entrée au stade

- Formulaire à remplir - Un ticket d’entrée au stade Pour ce qui est des journalistes

Pour ce qui est des journalistes algériens qui couvriront cette Coupe du monde, la procédure de demande de visa sera la même que celle des supporters. Toutefois, au lieu du billet du match exigé, c’est l’accréditation du tournoi qui sera requise. L’ambassadeur invite tou- tefois l’ensemble des Algé- riens qui souhaitent se déplacer au Brésil pour cet événement de rester bran- chés sur le site de l’ambassade www.ambresil.dz, où des informa- tions utiles seront mises en ligne très prochainement.

S. F.

Eduardo Botelho Barbosa (ambassadeur du Brésil en Algérie) reçoit Le Buteur et déclare :

«On ne refusera aucune demande de visa si elle est accompagnée du ticket d’un match au minimum»

C’est dans son bureau, à l’ambassade sise à El-Biar, que Son Excel- lence l’ambas- sadeur du Brésil en Algé- rie, Eduardo Botelho Bar- bosa, nous a reçus hier matin. Dispo- nible et très aimable, M. l’ambassadeur nous parlera des procé- dures que de- vront suivre les Algériens pour l’obten- tion de visa, qui, assure-t- il, sera très facile.

Tout d’abord, merci à vous, Votre Excellence de nous recevoir dans votre bureau… Le plaisir est pour moi. Vous êtes les bienvenus et je suis à votre dispo- sition.

Pour débuter, on aimerait savoir qu’elle est la procédure que les Al- gériens devront suivre pour obte- nir un visa pour le Brésil afin d’assister aux matchs de leur sélec- tion nationale du Mondial ? Vous savez quand un pays organise une Coupe du monde, il y a une en- tente qui est faite avec la Fifa. L’intérêt des deux parties est d’avoir un maxi- mum de supporters pour ce genre

d’événements majeurs. Pour cela, on compte déjà créer des visas spéciaux pour les sup- porters
d’événements majeurs. Pour
cela, on compte déjà créer des
visas spéciaux pour les sup-
porters qui désirent se rendre
au Brésil. La procédure sera
simple et pas du tout contrai-
gnante.
«Ça sera
gratuit pour
les Algériens»

Quels seront les documents dont devront s’acquitter les supporters algériens pour ce type de visa ? Il faut tout d’abord que le passeport du postulant soit valide pour une pé- riode minimum de six mois. Il doit remplir un formulaire qu’il trouvera sur notre site internet, joindre des photos d’identité et le plus important, rajouter au minimum un seul ticket

d’un match de cette Coupe du monde. Un ticket qui porte le nom du postu- lant bien évidem- ment.

dre leur temps, et il ne sert à rien de se précipiter. Quand l’événement se rappro- chera, ils peuvent dé-

«La réservation d’hôtel ne sera pas exigée dans le dossier»
«La
réservation
d’hôtel ne sera
pas exigée dans
le dossier»

Et concernant la réservation d’hô- tel, sera-t-elle exigée dans les do- cuments à fournir ? Non, elle ne sera pas demandée. Toutefois, je conseille aux Algériens de vite se renseigner et de faire des ré- servations, tout de suite après le tirage au sort. Car déjà à cet instant, la plu- part des hôtels affichent complets pour la période de juin-juillet.

L’hébergement peut poser problème avec l’afflux des supporters at-

tendus durant cette période, non ? Sans doute. Ce-

poser leur demande et s’ils ont des tickets d’entrée au stade, ils auront sans aucun souci le visa. On ne re- fusera personne.

Et pour ce qui est des frais du visa ? Il n’y aura pas de frais à payer. On déli- vrera les visas gratuite- ment, valide pour une période de 90 jours.

Donc vous assurez que l’ob- tention du visa ne sera pas compliquée ? Nous voulons un maximum de gens au Brésil pour cette Coupe du monde. Là-bas, le

football est une passion natio- nale, comme ici en Algérie, d’ailleurs. On est pour le rap- prochement des peuples et per- mettez-moi de vous dire que le Brésil est un pays accueillant et entend rece- voir tout le monde sur ses terres. Les Algériens seront particulièrement les bienvenus.

«Rien ne sert de se précipiter pour la demande du visa»
«Rien ne
sert de se
précipiter pour
la demande
du visa»

La problématique qui peut se poser, c’est que les Algériens qui vivent au pays ne disposent pas de cartes de crédit et ne peuvent du coup, acheter via le Net des tickets pour les matchs. Comment doi- vent-ils faire dans ce cas ? Je crois que c’est à la FIFA de voir ça. Mais je ne pense pas que c’est un gros problème, puisque ce souci n’est pas propre à l’Algérie uniquement. Ce n’est pas une chose que le gouver- nement brésilien contrôle ou orga- nise. A chaque pays de trouver la solution à ça.

Que doit faire la FIFA dans ce cas ? Je ne sais pas exac- tement. Elle doit voir avec la FAF

sinon, il y a les agences de voyage

qui peuvent s’en oc- cuper. En tout cas, la vente des billets a com- mencé et elle connaît un franc succès.

Un Algérien peut déposer sa de- mande de visa durant le mois de décembre ou il doit encore atten- dre ? On parle d’un événement qui va se tenir durant les mois de juin et juillet. Le visa se fera en fonction de cette pé- riode-là. Les Algériens peuvent pren-

pendant, je sais qu’à Rio, il y a des gens qui sont en train actuellement de prépa- rer leurs maisons et appartements pour recevoir des gens. La demande sera grande, c’est clair, et pour cela, les Algériens doivent utiliser le Net pour se trouver un endroit où habiter.

Les mois de juin et juillet, c’est la période hivernale au Brésil, c’est bien ça ? Oui. Au Brésil, on a droit au cli- mat tropical. Durant la période du Mondial, il fera néanmoins un temps assez agréable. Une bonne température pour jouer au football. Pas besoin de prendre les vêtements d’hiver. Il ne fera pas aussi froid qu’ici, actuellement en Algérie. On vous laisse conclure…

Vous avez sans doute vu et constaté l’engouement qui s’est emparé des Algériens après la qualification et cette envie d’aller au Brésil pour fêter ça… Je sais que le Brésil est un pays at- tractif pour les Algériens et croyez-

moi, je suis très content de savoir que mon pays suscite autant d’intérêt de la part des Algériens. Le Mondial se jouera dans 12 grandes villes du pays et les Algériens seront émer- veillés par la beauté de notre pays, et pas

uniquement Rio de Janeiro (Il sourit).

«Mon rêve ? Un Brésil- Algérie au Maracana»
«Mon rêve ?
Un Brésil-
Algérie au
Maracana»

L’ambassade reste à la dis- position de tous les suppor- ters et des journalistes algériens. Prochainement, on va établir toutes les disposi- tions et on mettra le tout sur le site de l’ambassade. Entretien réalisé par Saïd Fellak

Vous espérez

un Brésil-Algé-

rie durant ce Mondial ? Ça serait le rêve. Je vais me retrouver dans une situation diffi- cile cependant (Rires…).

www.lebuteur.com N° 2475 Équipe nationale 03 Lundi 25 novembre 2013 Coup d’œil Meilleur joueur de
www.lebuteur.com
N° 2475
Équipe nationale
03
Lundi 25 novembre 2013
Coup d’œil
Meilleur joueur de la CAF
Feghouli devrait
faire partie des finalistes
L a Confédération africaine de
football a rendu publique
dernièrement la liste des
Les prestations en sélection
seront prises en compte plus
qu’en club
joueurs nominés pour le
trophée de meilleur joueur
africain de l’année 2013.
Deux Algériens figurent dans cette liste. Il
s’agit de l’attaquant du Sporting Portugal,
Islam Slimani et de celui du FC Valence,
Sofiane Feghouli. Pour ce dernier, l’objec-
tif cette fois-ci est de figurer parmi les
meilleurs joueurs du continent, après
avoir été meilleur joueur algérien, l’an
dernier, en remportant le Ballon d’or. Seu-
lement, le joueur a de très fortes chances
de figurer parmi les cinq finalistes qui
vont se disputer le prix, compte tenu de
plusieurs paramètres. Même si dans la
liste, on trouve des joueurs comme Yaya
Touré, Seydou Keita et d’autres stars afri-
caines, Feghouli a les moyens de faire par-
tie des cinq meilleurs joueurs qui seront
finalistes pour le dernier sondage, après
un premier vote qui concerne toutes les
fédérations par le biais du sélectionneur et
du capitaine, ainsi que la commission des
médias et la commission technique de la
CAF.
Pour que tout le monde sache, ce sont
les chiffres et prestations réalisés en sélec-
tion qui seront pris en compte le plus, en
dépit du niveau dans lequel il évolue en
club. Du coup, Feghouli a plus de chances
de faire partie des cinq meilleurs joueurs
du continent, compte tenu de ses excel-
lentes statistiques avec les Verts. Durant la
CAN, Feghouli a contribué à 90% aux
buts inscrits par les Verts. Sur les deux
buts marqués face à la Côte d’Ivoire, il
avait inscrit un but et fait un centre vers
Soudani qui de la tête avait marqué un joli
but. Avant ça, il a été derrière le centre à
destination de Slimani, lequel sa balle
avait touché la transversale.
Verts de se qualifier en
Coupe du monde. C’était à
Ouagadougou lorsqu’il
avait égalisé (1-1), avant
que Carl Medjani ne
marque encore un se-
cond. Ce but de Feghouli
a son pesant d’or lors du
vote du premier tour
pour déterminer les cinq
finalistes pour le prix de
meilleur joueur africain.
La situation de
Slimani joue en sa
défaveur
Le but inscrit à Ouagadougou a
son pesant d’or
Durant les éliminatoires de la Coupe du
monde, Feghouli a été aussi décisif. Il
avait réussi à marquer deux buts face au
Rwanda et le Bénin, tous les deux à Blida.
Il a aussi marqué l’un des buts les plus im-
portants de tous, permettant ainsi aux
Par ailleurs, l’autre joueur
algérien nominé, Islam Sli-
mani, n’a pas le même avan-
tage que Sofiane Feghouli,
même s’il a marqué cinq buts
lors des éliminatoires de la
Coupe du monde. Le joueur était
la saison passée en championnat
d’Algérie, par rapport à Feghouli qui a
joué à la Liga. Puis, cette saison, il n’a pas
beaucoup joué avec son club, le Sporting.
Hamza R.
Mesbah
retenu pour le
déplacement de Naples
Lacen a suivi la
débâcle de Getafe
à partir du banc
de touche
Kadir tenu en
échec par
Bordeaux
Boudebouz marque
contre Sochaux
En déplacement à Naples pour affronter l’équipe lo-
cale au stade San Paolo, le FC Parme sera au complet.
L’entraîneur Roberto Donadoni a retenu tous les joueurs
parmesans, notamment l’arrière gauche Djamel Mesbah.
Medhi Lacen ne joue plus avec Ge-
tafe. Le milieu de terrain algérien ne
rentre plus dans les calculs de son en-
traîneur. Samedi soir, à l’occasion du
déplacement de Getafe au stade Vi-
cente Calderon pour affronter l’Athlé-
tico de Madrid, l’Algérien a suivi les 90’
du match à partir du banc de touche.
Getafe a chuté lourdement dans cette
rencontre en s’inclinant sur un score
large de sept buts à zéro.
Foued Kadir et le
Stade Rennais ont été
tenus en échec à do-
micile par les Giron-
dins de Bordeaux.
L’Algérien a pris part à
l’intégralité de la ren-
contre, jouant juste
Ryad Boudebouz s’est illustré
encore une fois sous les couleurs
de sa nouvelle équipe, le Spor-
ting Club de Bastia. L’attaquant
algérien a réussi un grand match
au stade Bonnal de Sochaux
face à son ancienne équipe,
le FC Sochaux. Il a même
réussi à ouvrir le score
pour son équipe à la
Seulement, l’ex-sélectionneur de l’Italie n’a pas aligné Dja-
mel Mesbah pour ce match important, face au leader de la
Serie A. L’arrière gauche algérien s’est contenté de
suivre la partie et le succès surprise de son
équipe à partir du banc de touche. Le
FC Parme a créé la surprise en s’im-
posant au stade San Paolo de Na-
ples sur le score d’un but à
zéro,
grâce à la réalisation
derrière l’avant-centre
rennais, Oliveira. Les Bor-
delais ont réussi à revenir
chez eux avec un précieux
point.
demi-heure de jeu. Les
Sochaliens ont pu scorer durant le der-
nier quart d’heure par Mayuka. Le SC
Bastia a ramené un nul précieux de l’ex-
térieur (1-1).
d’Antonio Cassano lors
des dix dernières mi-
nutes.
Ghezzal
Mandi «Si on est qualifiés au Mondial, c’est grâce à nos supporters»
Aïssa Mandi, l’arrière droit
de l’Equipe nationale et du
Stade de Reims, a accordé
une interview exclusive au
Buteur, au cours du match
ayant opposé son équipe au
Paris SG, samedi soir à
Reims. Très touché par cette
lourde défaite, le nouveau
joueur de la sélection natio-
nale a évoqué cette rencon-
tre, mais aussi brièvement
le match des Verts face aux
Etalons du Burkina Faso et
de cette qualification en
lourd.
Ne pensez-vous pas que vous
aviez eu beaucoup peur de
cette équipe ?
Non, je ne suis pas d’accord
avec vous. On n’a pas été à la
hauteur aujourd’hui, je ne sais
pas pourquoi. On a fait un
match juste moyen. On n’a rien
fait pour le gagner. Honnête-
ment, le Paris Saint-Germain a
été meilleur que nous sur le ter-
rain et mérite sa place.
lection nationale, que nous diriez-vous de ces
moments passés avec elle ?
C’est vraiment quelque chose d’exceptionnelle.
Je suis très content de cette qualification en Coupe
du monde. Seulement, je ne suis pas en mesure de
m’exprimer sur la sélection algérienne en ce mo-
ment. Je suis vraiment très touché, déçu et même
abattu de la lourde défaite de mon équipe. Le mo-
ment et le lieu ne sont pas opportuns pour parler
de ce sujet.
Parlez-nous de l’ambiance vécue au stade
Tchaker de Blida ?
Vraiment, elle était magnifique et exception-
récidive et
marque face
à Palerme
Coupe du monde.
Votre équipe a chuté lourde-
ment contre Paris SG, un
commentaire ?
C’est vraiment difficile de parler
de ce match et de la défaite juse
après. A mon avis, il faut bien re-
voir le match pour l’analyser à tête
reposée. Le plus important, c’est
de retrouver la sérénité et de tra-
Mais si vous aviez marqué le
penalty, le cours du match au-
rait carrément changé…
Effectivement, je suis d’accord
avec vous. 2-1, c’est mieux que
2-0. Si on avait réussi à marquer
le penalty, le match aurait
changé. On aurait eu plus de
confiance pour revenir, peut-
être, dans le score. Il ne faut pas
Après son superbe but inscrit la
semaine dernière face à son an-
cienne équipe de Bari, l’attaquant al-
gérien de la formation de Latina,
Abdelkader Ghezzal, a récidivé hier,
lors du déplacement effectué sur la
pelouse de Palerme pour le compte
de la 15e journée de Serie B, en ins-
crivant le but égalisateur de son
team à la 25’. L’ancien sociétaire de
Levante, qui s’est retrouvé dans un
duel avec le gardien adverse, l’a
dribblé magistralement avant de pla-
cer tranquillement le ballon dans les
filets. Un but qui a eu le mérite de
réveiller ses coéquipiers qui ont su
inscrire avant la pause un second
but et permettre à Latina de rempor-
ter une précieuse victoire, face pour-
tant au 3e du classement. Ghezzal,
qui nous a déclaré cette semaine son
envie de retrouver les Verts et de
participer au Mondial, a apparem-
ment enclenché le turbo.
Halliche en
vailler encore plus pour repartir
sur de bases solides.
Ne pensez-vous pas que la trêve a influé néga-
tivement sur l’équipe ?
Non, je ne le pense pas. La trêve a touché les
deux équipes et pas uniquement nous. Logique-
ment, ça devait influer beaucoup plus sur le PSG,
puisque plusieurs de ses joueurs internationaux
ont été retenus par leur sélection nationale. A mon
sens, ce n’était qu’un avantage pour nous, hélas
qu’on n’a pas su exploiter. Le résultat, c’est que nous
nous sommes inclinés chez nous sur un score
incriminer notre coéquipier qui
a raté le penalty. Cette saison, il a réussi à marquer
plusieurs penalties, tout comme l’an dernier. Il ne
faut pas oublier aussi que si nous avions battu le
PSG l’an dernier, c’est aussi grâce à lui.
déplacement
à Olhanense
Ne pensez-vous pas que le PSG de cette sai-
son est plus fort que celui de l’an dernier ?
Sincèrement, on ne peut pas faire la différence,
en ce moment, car cette fois-ci, nous étions faibles
par rapport à l’an dernier où on avait réussi à le
battre.
De retour de votre premier stage avec la sé-
nelle. Nous avons vécu des moments très impor-
tants et inoubliables ce jour-là. On possède un
public vraiment merveilleux. Si on s’est qualifiés,
c’est aussi grâce à notre galerie qui a été derrière
nous jusqu’au bout. Je tiens à remercier le public.
Sans doute, votre rêve est de prendre part à la
Coupe du monde avec l’Algérie…
Oui, bien sûr. J’ai pris part au dernier match
qualificatif pour la Coupe du monde et je souhaite
figurer parmi les 23 concernés par cette presti-
gieuse compétition. Et pour réaliser un tel objec-
tif, il va falloir travailler d’arrache-pied, pour avoir
la forme. C’est un rêve pour moi de disputer la
Coupe du monde.
Apparement, vous êtes le seul joueur du
Stade de Reims à prendre part au Mondial…
Oui, je sais. C’est une immense fierté et un hon-
neur pour moi. Avant ça, je dois travailler, comme
je vous l’ai dit, d’arrache-pied, pour laisser mon
équipe en Ligue 1, c’est le plus important, avant de
penser au Mondial brésilien.
Entretien réalisé à Reims par Abdelhak Loukarfi
Rafik Halliche et l’Académica de
Coimbra seront en déplacement ce
soir sur le terrain d’Olhanense, en
épilogue de cette journée de cham-
pionnat portugais. Le défenseur al-
gérien qui s’est rétabli de sa blessure
espère avoir sa chance pour jouer.
Reste à savoir quelle sera la réaction
de son entraîneur, sachant surtout
que l’Académica de Coimbra traverse
une période difficile en championnat.
04
04

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

www.lebuteur.com Coup d’œil équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup d’œil équipe nationale

23 matchs en 28 mois, 38 buts marqués et une qualification au Mondial

V. H., les chiffres parlent pour lui

V ahid Halilhodzic a donc réussi à réaliser le deuxième et important objectif men- tionné dans son contrat signé en juillet 2011, celui de qualifier l’EN à la phase finale de la Coupe du monde 2014, après l’avoir emmenée à la CAN-2013.

La présence des Verts à la plus importante manifesta- tion sportive planétaire, pour la quatrième fois de son histoire, la deuxième d’affilée, n’est pas le fruit du ha- sard. C’est un travail de longue haleine qui est venu consacrer un parcours des plus remarquables en éli- minatoires du Mondial brésilien, chiffres à l’appui, avant que les Verts n’arrachent leur billet, mardi der- nier, en match barrage contre le Burkina Faso. Malgré toutes les critiques, parfois sévères dont il a été la cible, malgré des choix souvent contestés, le Bosnien a tout de même réussi son pari qui n’était pas aussi évident en propulsant, à nouveau, les Verts parmi l’élite mondiale.

14 victoires, 4 nuls et 5 défaites, un parcours très positif

Depuis qu’il a pris ses fonctions à la tête de l’EN en juillet 2011, soit 28 mois, Halilhodzic a dirigé 23 matchs des Verts, 17 en compétition officielle et 6 en amical, avec 14 victoires dont quatre à l’extérieur, res- pectivement contre la Gambie, la Libye, le Bénin et le Rwanda, ce que la sélection nationale n’avait pas réa- lisé depuis belle lurette. L’EN version V. H. s’est neu- tralisée à quatre reprises, dont une fois à Tchaker en match amical face à la Guinée, le seul faux pas à do-

micile sous l’ère du Bosnien en 11 rencontres, s’incli- nant cinq fois, dont deux défaites durant la phase fi- nale de la CAN-2013 face à la Tunisie et au Togo. Deux autres défaites ont été concédées à Ouagadou- gou, d’abord contre le Mali en juin 2012 puis récem- ment face au Burkina, lors du match aller des barrages qualificatif pour le Mondial du Brésil. L’autre défaite a été enregistrée en amical, au stade du 5-juil- let contre la Bosnie, il y a environ un an.

16 joueurs ont marqué les 38 buts des Verts

Ce qui illustre la nouvelle mentalité de la gagne et l’esprit de conquérant apportés par le sélectionneur

nationale, ce sont les statistiques des attaquants qui n’ont jamais été aussi efficaces. Auparavant, l’EN se contentait de défendre, mais après son arrivée, elle a appris à attaquer et faire mal à ses adversaires. Sous sa houlette, les Verts ont marqué 38 buts,

la Tunisie et le Togo, en amical contre la sélection lo- cale et face à la Bosnie.

Soudani et Slimani en tête avec 9 buts chacun

Sur les 38 buts marqués, 18 ont été signés Soudani et Slimani. Chacun d’eux en a marqué 9, mais l’atta- quant du Sporting Lisbonne, qui a disputé 17 matchs avec l’EN, compte un match en moins que son coéqui- pier. Viennent après Sofiane Feghouli qui a marqué 5 buts en 17 rencontres, puis Kadir et Taïder qui ont inscrit deux buts chacun. Onze autres joueurs y ont contribué en marquant chacun un but.

18 buts encaissés, 1 but toutes les 103 minutes et 11 matchs sans encaisser

Si Halilhodzic a orienté son jeu vers l’attaque, il n’a pas délaissé, pour autant, sa défense qui s’est montrée très solide tout au long de son parcours. Si l’on excepte les trois buts encaissés dernièrement face au Burkina au match aller, l’arrière-garde des Verts s’est toujours bien comportée. 18 buts ont été

en-

caissés, 5 à domicile et 13 en déplacement. A titre comparatif, l’EN sous l’ère Benchikha avait encaissé six buts en deux rencontres, quatre contre le Maroc et deux face à l’Afrique centrale. L’EN version V. H. en- caisse en moyenne un but toutes les 103 minutes, très acceptable si l’on tient compte des changements opérés à ce niveau depuis qu’il a pris les choses en main. Il est à noter que l’Equipe nationale a réussi à garder ses buts vierges en 11 matchs, ce qui nous renseigne sur sa solidité derrière.

Le 3 e entraîneur à avoir qualifié l’EN au Mondial, après Rogov et Saâdane

En qualifiant les Verts au Mondial-2014, Vahid Halil- hodzic est entré dans le cercle très fermé des entraî- neurs qui ont écrit leur nom en lettres d’or dans l’histoire du football algérien, devenant ainsi le troi- sième entraîneur à avoir qualifié l’EN à une phase fi- nale de Coupe du monde, après Rogov en 1981 et Saâdane en 1985 et 2009. Il est aussi le deuxième entraîneur étranger à réussir cet exploit, après le re- gretté Guennadi Rogov qui a été le premier à conduire les Madjer, Belloumi, Kouici, Merzekane et autres Zidane à la phase finale d’une Coupe du monde. L’histoire retiendra, désormais, le nom du

Bosnien dans les annales du football algérien. M. T.

du Bosnien dans les annales du football algérien. M. T. 30 en matchs officiels et 8

30

en matchs officiels et 8 en amical.

25

buts ont été inscrits à domicile

et 13 à l’extérieur. Les camarades de Soudani ont réussi à secouer au moins une fois les filets de leurs adversaires en 34 matchs. Il y a eu, en effet, quatre rencontres seule- ment où ils n’ont pas marqué, c’était en Afrique du Sud contre

ils n’ont pas marqué, c’était en Afrique du Sud contre Matchs officiels Tanzanie 1 - Algérie
ils n’ont pas marqué, c’était en Afrique du Sud contre Matchs officiels Tanzanie 1 - Algérie

Matchs officiels

Tanzanie 1 - Algérie 1 (Bouazza) Algérie 2 - Centrafrique 0 (Yebda, Kadir) Gambie 1 - Algérie 2 (Feghouli, Yahia) Algérie 4 - Rwanda 0 (Soudani (2), Slimani, Feghouli) Mali 2 - Algérie 1 (Slimani) Algérie 4 - Gambie 1 (Slimani (2), Soudani, Kadir) Libye 0 - Algérie 1 (Soudani) Algérie 2 - Libye 0 (Soudani, Slimani) Algérie 0 - Tunisie 1 Togo 2 - Algérie 0 Algérie 2 - Côte d’Ivoire 2 (Feghouli, Soudani) Algérie 3 - Bénin 1 (Feghouli, Taïder, Slimani) Benin 1 - Algérie 3 (Slimani (2), Ghilas) Rwanda 0 - Algérie 1 (Taïder) Burkina Faso 3 - Algérie 2 (Feghouli, Medjani) Algérie 1 - Burkina Faso 0 (Bougherra)

(Feghouli, Medjani) Algérie 1 - Burkina Faso 0 (Bougherra) Matchs amicaux Algérie 1 - Tunisie 0

Matchs amicaux

Algérie 1 - Tunisie 0 (Boudebouz) Algérie 3 - Niger 0 (Djebour, Soudani, Koffi Bonko (CSC)) Algérie 0 - Bosnie 1 Afrique du Sud 0 - Algérie 0 Algérie 2 - Burkina Faso 0 (Soudani, Slimani) Algérie 2 - Guinée 2 (Guedioura, Djabou)

Slimani) Algérie 2 - Guinée 2 (Guedioura, Djabou) Matchs officiels : 17 matchs, 11 victoires, 2

Matchs officiels : 17 matchs, 11 victoires, 2 nuls, 4 défaites, 30 buts pour, 15 buts contre Matchs amicaux : 6 matchs, 3 victoires, 2 nuls, 1 défaite, 8 buts pour, 3 buts contre Total : 23 matchs, 14 victoires, 4 nuls, 5 défaites, 38 buts pour, 18 buts contre

victoires, 4 nuls, 5 défaites, 38 buts pour, 18 buts contre éliminatoires de la Coupe du
victoires, 4 nuls, 5 défaites, 38 buts pour, 18 buts contre éliminatoires de la Coupe du

éliminatoires de la Coupe du monde 2014

L’épopée exceptionnelle des Verts
L’épopée exceptionnelle des Verts

P ersonne, ni même notre dernier adversaire en date, ne devrait douter du mérite de la sélec- tion nationale durant sa

longue marche vers Rio. Les Verts ont effectué, en effet, un parcours exceptionnel en dominant en long et en large leur groupe, où le pour- suivant direct, le Mali, le préten- dant en force pour la première place, s’est pointé loin derrière avec sept points de retard. Un par- cours qui aurait pu, n’étaient les deux défaites concédées sur le même terrain, celui du stade 4- Août de Ouagadougou, d’abord le 10 juin 2012 face au Mali (2,1) puis le 14 octobre dernier face au Bukina (3,2), être un sans faute depuis le 2 juin 2012 face au

Rwanda .

Six victoires en huit matchs, 16 buts mar- qués et 7 encaissés

Dans les six matchs que la sé- lection nationale a joués dans son groupe, en plus des deux matchs de barrage face au Bukina Faso, les Verts ont enregistré six victoires

en gagnant en aller et retour face au Rwanda et le Bénin, et en bat- tant au retour le Mali et le Bukina, les deux équipes face auxquelles ils ont perdu à l’aller sur le même terrain de Ouaga. Durant ce par- cours, les camarades de Slimani ont réussi à marquer 16 buts en huit matchs, soit une moyenne de deux buts par match, avec des scores larges comme le 4 à 0 face au Rwanda ou le 3 à 1 contre le Bénin en aller et retour. Les Verts ont encaissé, en revanche, 7 buts pendant ce parcours.

Halilhodzic a utilisé 30 joueurs, Medjani détient le record ab- solu

Durant ces éliminatoires de la Coupe du monde 2014, plus parti- culièrement les huit derniers matchs, le sélectionneur national a utilisé 30 joueurs, dont six locaux, Khoualed, Zemamouche, Hachoud, Koudri, Karaoui et El Orfi. Un joueur a toutefois enregistré des statistiques exceptionnelles, il s’agit de Carl Medjani qui a parti- cipé à toutes les rencontres dans

leur intégralité. Un record absolu. Il aurait pu être rejoint par Raïs Mbolhi qui n’a pu jouer le huitième match contre le Burkina Faso à Tchaker, après avoir disputé les sept autres. A l’opposé, Belfodil et El Orfi sont les joueurs les moins utilisés avec trois minutes de temps de jeu.

Sept buteurs, Sli- mani en tête avec 5 réalisations

Les 16 buts inscrits par la sélec- tion nationale durant le parcours qui l’a menée jusqu’au Brésil ont été marqués par sept joueurs qui sont Soudani, Slimani, Feghiouli, Taïder, Ghilas, Medjani et Bou- gherra. L’ex-attaquant du CRB est le meilleur d’entre, après avoir pu marquer à lui seul 5 des 16 buts inscrits. Slimani est également le meilleur buteur de l’EN à l’extérieur avec trois buts marqués, dont un doublé au Bénin. Il devance Fe- ghouli et Soudani qui totalisent trois buts, Taïder (2 buts) et Ghi- las, Medjani et Bougherra (1but).

M. T.

Parcours en poules

-02/06/2012 (Tchaker) : Algérie 4 – Rwanda 0, Feghouli 27’, Soudani (32’ et 82’), Slimani (80’) -10/06/2012 (Ouagadougou) : Mali 2 – Algérie 1, Slimani (7’) -26/03/2013 (Tchaker) : Algérie 3 – Benin 1, Feghouli (10’), Taïder (59’), Slimani (87’) -09/06/2013 (Porto Novo) : Benin 1 – Algérie 3, Slimani (38’ et 42’), Ghilas (87’) -16/06/2013 (Kigali) : Rwanda 0 – Algérie 1, Taïder (51’) -10/09/2013 (Tchaker) : Algérie 1 – Mali 0, Soudani (50’)

Matchs de barrage

-12/10/2013 (Ouagadougou) : Burkina Faso 3 – Algérie 2, Feghouli (50’), Medjani (69’) -19/11/2013 (Tchaker) : Algérie 1 – Burkina Faso 0, Bougherra (49’)

Temps de jeu des 30 joueurs utilisés

1-

Medjani : 720’, 08 matchs, 01 but

6-

Soudani : 517’, 07 matchs, 03 buts

11-

Lcen : 372’, 06 matchs

16-

Bouzid : 180’, 02 matchs

21-

Ghilas : 105’, 02 matchs, 01 but

2-

Mbolhi : 630’, 07 matchs

7-

Mostefa : 509’, 06 matchs

12-

Belkalem : 360’, 04 matchs

17-

Khoualed : 180’, 02 matchs

22-

Djabou : 91’, 02 matchs

3-

Feghouli : 608’, 07 matchs, 03 buts

8-

Slimani : 473’, 07 matchs, 05 buts

13-

Brahimi : 209’, 03 matchs

18-

Djebour : 144’, 04 matchs

23-

Zemmamouche : 90’, 01 match

4-

Bougherra : 540’, 06 matchs, 01 but

9-

Taïder : 442’, 06 matchs, 02 buts

14-

Ghoulam : 205’, 03matchs

19-

Boudebouz : 126’, 02 matchs

24-

Hachoud : 90’, 01 match

5-

Mesbah : 534’, 06 matchs

10-

Guedioura : 381’, 06 matchs

15-

Yebda : 181’, 03 matchs

20-

Kadir : 125’, 05 matchs

25-

Bouazza : 31’, 01 match

26- Karaoui : 27’, 01 match 27- Lemouchia : 23’, 01 match 28- Koudri :
26-
Karaoui : 27’, 01 match
27-
Lemouchia : 23’, 01 match
28-
Koudri : 19’, 01 match
29-
Belfodil : 03’, 01 match
30-
El Orfi : 03’, 01 match
www.lebuteur.com ÉVENEMENT Coup d’œil
www.lebuteur.com
ÉVENEMENT
Coup d’œil
05 D r Tahmi : «Le trucage des matchs est un phénomène transfrontalier» Dans son
05
D r Tahmi : «Le trucage
des matchs est un
phénomène transfrontalier»
Dans son allocution, D r Mohamed Tahmi, ministre de la
Jeunesse et des Sports, a mis en exergue que «le trucage de
matches n’est pas l’apanage d’un pays car c’est un phéno-
mène transfrontalier qu’il est important de combattre par des
actions concertées entre les gouvernements». Il a rappelé
l’importance de la nouvelle loi régissant les activités sportives,
laquelle a criminalisé la corruption dans le sport et a rendu
ses auteurs passibles de prison. «Il faut établir des stratégies
pour imposer l’éthique», a-t-il conclu.
Ralf Mutschke (FIFA) : «Les
manipulateurs des matchs
détournent le sens du foot»
Le Directeur du département sécurité de la FIFA, Ralf
Mutschke, a insisté sur le fait que «tous les manipu-
lateurs de matches doivent être sanctionnés et
punis» car «ils détournent le sens de notre beau
sport». «Le football a un grand impact social et
économique et c’est pour ça qu’il ne doit tolérer
aucune forme de corruption», a-t-il martelé, ap-
pelant à «un engagement de tous les gouverne-
ment en ce sens».
John Abbot (Interpol) :
«La menace sur le football
est sérieuse»
Le Directeur de l’Intégrité du sport à Interpol,
John Abbot, a donné des chiffres qui font peur : «Il
existe désormais plus de 5000 sociétés de paris et
ce genre d’activité qui génère les matches truqués
; 70 pays ont mené des enquêtes sur des matches
truqués sur leur sol ; cela pour dire que le football
est vraiment menacé et la menace est sérieuse.»
Pour lui, «le football obéit à des règles, mais les
tricheurs n’obéissent à aucune règle» et c’est pour
cela qu’ «il faut être réactif et prendre les devants
dans la lutte contre ce fléau».

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

Le général major Hamel ouvre les travaux

de l’atelier régional de lutte contre

le trucage de matchs et la corruption

de lutte contre le trucage de matchs et la corruption C omment lutter contre les matches

C omment lutter contre les matches truqués et la cor- ruption dans le football ? C’est l’objet d’un atelier régional qui s’est ouvert

hier, à la résidence Djenane El Mithak, et se poursuit aujourd’hui. Cette initiative de formation, d’éducation et de préven- tion d’Interpol, en collaboration avec la FIFA, est parrainée par la Direction géné- rale de la sûreté nationale (DGSN) qui confirme le rôle prépondérant qu’elle a pris dans la prévention de la violence sportive et de ses différentes sources et manifestations, dont la corruption. Elle a connu la présence du D r Mohamed

Tahmi, ministre de la Jeunesse et des Sports, et de Mohamed Raouraoua, pré- sident de la FAF, ainsi que la participa- tion de Ralf Mutschke, Directeur du Département sécurité à la FIFA, de John Abbot, Directeur de l’Intégrité dans le sport à Interpol, ainsi que des délégués du Maroc, de la Tunisie, de la Libye, d’Egypte, de la FIFA et d’Interpol, des ca- dres de la DGSN et des représentants d’associations de clubs et des différents acteurs du football algérien. Le général major Abdelghani Hamel a tenu à être présent personnellement à l’ouverture de cet atelier technique, illustrant ainsi sa volonté et celle de la police algérienne de

s’impliquer dans la noble tâche de lutter contre les tricheries sous toutes leurs formes.

«Il faut une collaboration étroite avec Interpol et des mécanismes efficaces de lutte»

Dans l’allocution qu’il a prononcée en ouverture de l’atelier, le général major Hamel a mis l’accent sur la nécessité de «mettre en place une stratégie qui allie les mesures coercitives à la prévention.» «Le combat contre ce fléau suppose une colla- boration étroite avec Interpol et la mise en place de mécanismes de lutte efficace», a-t- il ajouté. Après avoir énuméré les mesures prises par la DGSN en faveur de la promotion des valeurs du sport de proximité et des activités sportives au sein de la police algérienne et rappelé la ratification de l’Algérie de la convention de l’ONU contre la corruption, il a annoncé que des actions seront entreprises pour lut- ter efficacement contre les violences dans le football, comme la mise sur pied d’un fichier national des supporters violents ou à problèmes qui seront interdits d’entrée aux stades à travers tout le territoire national.

F. A.-S.

Conférence de presse de représentants de la DGSN, de la FAF et d’Interpol Raouraoua :
Conférence de presse de représentants de la DGSN, de la FAF et d’Interpol
Raouraoua : «Tant que l’affaire CAB-JSS est en justice, nous
ne pouvons rien faire»
marge de l’atelier régional consacré à
que la nouvelle loi sur l’ac-
E n
la
lutte contre les matches truqués et la
corruption dans le football, une confé-
rence de presse a eu lieu, afin d’expliquer la
réalité du phénomène de la corruption dans le
football et les actions entreprises pour éradi-
quer ce phénomène. Elle a été animée par le
Contrôleur Kara Bourekba, Directeur de la
police judiciaire à la DGSN, Mohamed Raou-
raoua, président de la FAF, et M me Daniella
Giupre, représentante d’Interpol en Italie.
Daniella Giupre : «L’Asie est
la plaque tournante du trucage
de matchs»
Ainsi, M me Giupre a assuré que «de nombreuses
initiatives ont été menées par Interpol pour dé-
manteler des réseaux de matches truqués et ont
abouti à quatre opérations importantes en Asie,
qui est la plaque tournante du trafic des
matches», avançant l’exemple de la chine où
«près de 80 % des matches sont truqués, ce qui
est effarant». Ces opérations, intitulées SOC-
GAB qui est une contraction entre «soccer»,
qui veut dire football, et «gambling», qui veut
dire paris, «ont permis l’arrestation de plus de
11 000 personnes en aïlande, en Malaisie, à
Singapore, au Vietnam et dans d’autres pays et
la saisie de plusieurs milliards de dollars». Pour
elle, «les activités de police sont insuffisantes et
il faut des actions coordonnées entre les polices
des différents pays», ajoutant que la task-force,
la cellule de réflexion chargée d’étudier les me-
sures à prendre, «compte à présent 59 pays,
après avoir débuté avec seulement 12 pays et
elle se réunit régulièrement pour mettre à jour
leurs informations, comme cela sera le cas le 10
décembre prochain, à Lyon».
tivité sportive met désor-
mais à notre disposition
un arsenal juridique pour
lutter contre les matches
truqués», assurant qu’un
«plan va être mis en place
afin de prévenir la corrup-
tion dans le football et,
sitôt que tout sera prêt,
nous frapperons d’une
main de fer». Comme il
fallait s’y attendre, le pa-
tron de la FAF n’a pas
échappé à une question
concernant l’affaire du
match CAB-JSS, où le
président du club de la
Saoura, Mohamed Ze-
rouati, a été condamné à
la prison ferme pour ten-
tative de corruption envers deux joueurs du
CA Batna.
cusations sans apporter des preuves, car cela re-
lèverait de la diffamation et de la calomnie, et
c’est inadmissible».
Raouraoua : «A présent que l’arsenal
juridique existe, nous frapperons
d’une main de fer»
Pour sa part, Raouraoua a souligné, en ré-
ponse à une question sur les axes du partena-
riat de la FAF avec Interpol, que «le processus
de collaboration en est à ses débuts seulement et
«La commission de discipline a
estimé que les preuves du CAB
contre la JSS étaient insuffisantes»
Raouraoua s’est exprimé pour la première fois
sur cette question : «Lorsque le CAB a déposé
plainte à la FAF, nous avons engagé la procé-
dure prévue par la réglementation. Ainsi, la
Commission de discipline, qui est complètement
indépendante et présidée par un homme
(Hamid Haddadj, ndlr) très qualifié dans le do-
maine et qui est membre de la Commission de
discipline de la FIFA, qui a pris le dossier en
main. Cette commission a estimé que les
preuves apportées pour étayer les accusations de
corruption étaient insuffisantes et c’est pour quoi
il n’y a pas eu de sanction sportive. En parallèle,
le CAB a introduit une plainte devant la justice
et une condamnation a été prononcée à l’égard
du président de la JSS, mais l’affaire est toujours
en cours, car il y a eu pourvoi en cassation.
Nous attendons donc la décision finale de la
justice pour prendre une décision à notre tour.»
«Nous sanctionnerons ceux qui
seront convaincus de corruption,
mais aussi ceux qui diffament
sans preuves»
Au sujet de la corruption et des matches tru-
qués en Algérie, Raouraoua a assuré que «le
phénomène n’est pas de grande ampleur en Al-
gérie, car il n’y a pas de paris importants sur les
matches et l’enjeu principal des matches truqués
est plutôt sportif puisque l’objectif est de gagner
un match pour accéder, éviter la relégation ou
remporter un titre, mais il ne faut pas oublier
qu’avec internet, des gros paris peuvent être faits
dans d’autres pays sur des matches du cham-
pionnat d’Algérie, surtout que, comme l’avait
souligné le Directeur de l’Intégrité dans le sport
à Interpol, il y a plus de 200 formes de paris. Il
faut donc être vigilants pour éviter que cela se
propage dans notre pays». Par ailleurs, il a sou-
ligné que «des enquêtes seront ouvertes à
chaque fois qu’il y aura évocation de cas de cor-
ruption dans le football et on ira jusqu’au bout
dans la procédure, afin de sanctionner ceux qui
seront convaincus de fraude, mais nous sanc-
tionnerons également ceux qui porteront des ac-
Kara Bourekba : «Nous faisons
de la prévention en amont
de la répression»
De son côté, le Contrôleur Kara Bourekba a
confirmé qu’ «il y aura bien une base de don-
nées des fauteurs de troubles dans les stades,
comme cela se fait ailleurs», assurant que «la loi
algérienne nous permet désormais de le faire».
Cela dit, la Direction nationale de la sûreté na-
tionale ne se contentera pas seulement des me-
sures coercitives. «Notre mission se ne limite
pas uniquement à la répression. Nous faisons de
la prévention en amont de la répression, afin de
prévenir la corruption et la violence qui pour-
raient en découler car la fraude peut être un
facteur d’attisement de la violence», a affirmé le
Directeur de la police judiciaire, non sans sou-
ligner son «engagement à travailler en collabo-
ration avec la presse et les médias, afin de
démasquer et sanctionner toute forme de cor-
ruption avérée dans le football». F. A.-S.
N° 2475 www.lebuteur.com 06 Lundi 25 novembre 2013 JSK Coup de maître Il affiche un
N° 2475
www.lebuteur.com
06
Lundi 25 novembre 2013
JSK
Coup de maître
Il affiche un regain de forme

Tout pour

L’ attaquant camerounais, Albert

Ebossé, est en train de réaliser une bonne saison pour sa première à la JSK. Après douze journées de

pour quelques jours. L’objet du déplacement est sans doute pour encourager son joueur à persévérer. Très satisfait lui aussi de son joueur, le manager a tenu à rassurer le président Hannachi lors d’une entrevue

concernant la possibilité d’accepter l’idée de prolonger le contrat. Certai- nement qu'il y aura de nouvelles né- gociations, néanmoins le Camerounais

se montre optimiste car il sait qu’à dé- faut d’un contrat solide en Europe, Ebossé ne manquera de rien à Tizi.

championnat, les diri-

convaincre Ebossé

de prolonger !

spécialistes pensent que le niveau du joueur s’améliore au fil des matchs et, à l’heure qu’il est, il a trouvé ses repères dans sa nouvelle formation qu’il a ralliée l’été dernier. L’atta- quant camerounais ne semble pas être pris par l’euphorie et promet de réaliser encore de meilleures performances lors de la phase re- tour et permettre à son club d’atteindre les objectifs tracés.

Le soutien des supporters le galvanise et l’encourage à donner plus sur le terrain

lui expriment un soutien total. Cette relation avec le public kabyle encourage le joueur à se donner à fond sur le terrain.

Son manager, Lowé, a rassuré dernièrement Hannachi

Comme nous l’avons signalé dans une de nos précédentes éditions, le manager came- rounais de l’attaquant Ebossé, en l’occurrence, Lowé, est à Tizi

geants kabyles, comme tous les mem- bres du staff technique, sont très satisfaits de son rendement. Bien que

lors de la précédente journée qui a vu la JSK revenir avec un précieux point de La- vigerie suite à son match nul, l’attaquant Ebossé n’est pas parvenu à secouer les filets, il a donné du fil à retordre à la défense ad- verse par ses débordements et ses actions dangereuses dans la surface de réparation. Un véritable avant-centre qui aura manqué à la JSK depuis quelques saisons. Le président du club, Mohand Cherif Hannachi ainsi que son entraineur Aït Djoudi sont unanimes à dé- clarer qu'Ebossé possède d’énormes qualités, ce qui explique déjà leur intention de lui faire prolonger son contrat. Signataire de deux sai- sons, l’administration kabyle songe à propo- ser une prolongation de contrat dès le mois de juin prochain.

D’autres cadres de l’équipe sont aussi concernés par une prolongation de contrat

L’attaquant camerounais sur qui le prési- dent Hannachi n’a pas tari d’éloges à la fin du match face à l’USMH, n’est pas le seul joueur que la direction du club songe sérieusement à faire prolonger son contrat. D’autres cadres de l’équipe, Asselah, Benlamri, Rial, pour ne citer que ceux-là, qui seront en fin de contrat au mois de juin prochain, sont également concernés par cette décision et le président Hannachi n’attend que la fin du mercato hi- vernal pour passer à cette étape impor- tante. Dans la politique du club, les choses sont claires et, de- puis le retour de l’entraî- neur Aït Djoudi, les objectifs et les ambi- tions sont revus à la hausse. Ayant tracé un pro- gramme à long terme, Ait Djoudi songe à r e c o n q u é r i r l’Afrique. Cette p e r f o r m a n c e passe inévitable- ment par une grande saison localement et, pour cela, la JSK devra dis- poser d’un effectif riche et ex- périmenté.

Lyès A.

poser d’un effectif riche et ex- périmenté. Lyès A. Que des satisfactions pour cette phase aller

Que des satisfactions pour cette phase aller !

A trois matches de la fin de la première partie du championnat, l’heure est certaine- ment au bilan. La direction kabyle, et en pré- vision du prochain mercato, dresse un bilan pour chaque joueur, et ce, afin de connaitre qui d’entre les joueurs continueront l’aventure et ceux qui devront être libérés, sachant que pas moins de trois nouveaux joueurs sont at- tendus cet hiver. Pour les dirigeants kabyles, l’attaquant Ebossé a donné entière satisfac- tion, car en plus des buts marqués, il aura été passeur décisif à plusieurs reprises.

Ebossé progresse vite et promet une grande phase retour

De l’avis de tous les observateurs, le niveau de l’attaquant Ebossé est en progression constante depuis l’entame de la saison. Les

Les résultats de la 12e journée favorables aux Kabyles !

À la lecture des résultats qui ont sanctionné la 12e journée du cham- pionnat, les Kabyles se voient tou- jours sur le podium avec le même nombre de points que leurs concur- rents directs, l’ESS et l’USMA, en l’occurrence. Le match nul ramené d’El Harrach a permis aux Kabyles de consolider leur position de leader tout en attendant les trois derniers matches de la phase aller.

Faire le plein lors des deux sorties à domicile…

À trois journées de la fin de la phase aller, la JSK jouera deux matchs à domicile, respectivement face au MOB, samedi prochain, et face au CSC lors de la dernière jour- née. L’objectif de la bande à Aït Djoudi est d’empocher les six points en jeu.

… et réaliser un bon résultat à Béchar

À l’occasion de la 14e journée du championnat, les Kabyles effectue- ront un périlleux déplacement à Bé- char où ils donneront la réplique à la JS Saoura. Les Kabyles gardent un mauvais souvenir de cette ville, eux qui ont concédé leur première dé- faite de la saison face à cette même équipe fraichement promue en Ligue 1. Pour cette année, les Cana- ris semblent mieux préparés et mi- sent énormément sur cette sortie. L.A.

Il n’est un secret pour personne que depuis l’entame de la saison, le centre- avant de la JSK, Ebossé, est devenu la coqueluche des suppor- ters. Son nom est scandé dans tous les stades et, à Tizi, jamais le joueur n’a rejoint le vestiaire sans se permet- tre un tour d’honneur pour saluer les milliers de supporters qui

Ebossé « Je ne suis pas contre l’idée

Tout d’abord quelles sont vos impres- sions après ce match nul réalisé en dé- placement
Tout d’abord quelles sont vos impres-
sions après ce match nul réalisé en dé-
placement face à l’USMH ?
Franchement, je pense que c’est un
bon point de pris en dehors de nos
bases. J’avoue que nous aurions
pu revenir avec les trois
points du match au vu de
toutes ces nombreuses occa-
sions de but. Personnelle-
ment, je regrette encore
cette transversale qui a re-
poussé une de mes tenta-
tives. On retient
beaucoup de points po-
sitifs, et ce match nul
ne va pas nous dé-
courager pour la
suite du parcours.
Avec ce match nul
et les autres ré-
sultats de la 12e
journée, la JSK
occupe toujours
sa place sur le po-
dium, pensez-vous
pouvoir la conserver
jusqu’à la fin de la
phase aller ?
Il nous reste encore
trois matchs à jouer d’ici la
fin de la phase aller, dont
deux à domicile et l’objectif
est de glaner le maximum de
points. Nous allons gérer match
par match cette fin de première
partie du championnat avec
une seule mission, celle de
terminer en haut du tableau

de prolonger et les déclarations de Hannachi me motivent à donner encore plus ! »

la question le jour de ma signature, en juillet dernier, j'avais dit que si la direc- tion me demandait de prolonger je ne trouverai aucun inconvénient. Toutefois, je tiens à vous dire que lorsqu’on me fera officiellement la proposition, j’aurais cer- tainement une discussion avec le prési- dent du club, sur certains détails précis. Ce que je sais, c’est que je me sens vrai- ment à l’aise à la JSK, je ne manque de rien, le public m’estime bien et je conti- nuerai à me sortir les tripes pour la bonne marche de mon équipe. Un match assez spécial est au menu du programme de la prochaine jour- née, ça sera le deuxième derby kabyle de la saison face au MOB, comment allez-vous le préparer ? Oui je sais que la venue du MOB, sa- medi prochain, est un événement pour la Kabylie, les deux clubs étant de la même région. J’espère que la rencontre répon- dra aux attentes du grand public et que sur le terrain le fair-play règnera pendant tout le match. Pour la préparation, il me semble qu’il n’y aura pas de particularité, nous travaillerons de la même manière que les précédents matchs, c’est un match à domicile, les trois points ne doivent pas nous échapper. On vous laisse le soin de conclure… Ma pensée va directement à tous ces nombreux supporters qui se déplacent même lorsque nous jouons à des kilomè- tres de notre fief, ils continuent de nous exprimer leur soutien total. Nous sommes tenus de leur rendre la monnaie en réalisant des résultats positifs. Entretien réalisé par Saïd D.

comme annoncé plusieurs fois. J’estime que c’est largement à notre portée, il suffit juste de s’accrocher et de continuer à tra- vailler de la même manière. Le fait de n’avoir pas secoué les filets lors de cette journée ne va-t-il pas vous freiner dans votre dynamique sur le plan personnel ? Pas du tout, je pense que je me suis donné à fond face à l’USMH, malheureu- sement la réussite n’a pas été là. Je ne compte pas baisser les bras et je conti- nuerai à travailler pour la prochaine sor- tie à domicile. J’espère retrouver le chemin des filets dès samedi prochain. Le président du club, Hannachi, n’a pas tari d’éloges sur vous lors de ses déclarations devant la presse au stade de Lavigerie, comment réagissez- vous ? Honnêtement, je suis très flatté d’ap- prendre que le président Hannachi est satisfait de mon rendement jusque-là, c’est fort encourageant et je tâcherai d’ho- norer la confiance qu’il a placée en ma personne. Ses propos me sont allés droit au cœur. Tout ce qu’il a dit est vrai, Han- nachi est une personne que je respecte beaucoup, c’est comme un père pour moi et je tâcherai de suivre ses conseils à la lettre dans mon intérêt et celui des cou- leurs que je défends. Dans ses propos, Hannachi songe à vous faire renouveler votre contrat qui est déjà de deux saisons, quelle est votre réaction ? Vous savez bien que je suis très heu- reux de porter ces couleurs d’un club prestigieux. Je pense m’être exprimé sur

www.lebuteur.com JSK Coup sûr
www.lebuteur.com
JSK
Coup sûr
N° 2475 07 Lundi 25 novembre 2013 A.C. La première place :
N° 2475
07
Lundi 25 novembre 2013
A.C.
La première place :

l’objectif des Kabyles

deux premiers. Certes, la mission des Kabyles s’annonce d’ores et déjà difficile, mais comme on dit souvent : le mot impossible n’est pas Kabyle !

Aït Djoudi et les joueurs confiants

Il y a quelques mois en arrière, personne n’aurait cru que la JSK était capable de dominer tous ses adversaires. Pourtant, le président Hannachi avait déclaré que son équipe, et contrairement aux pré- cédentes saisons, sera prête à re- nouer avec le succès. Dès son premier jour à la JSK, Azzedine Aït Djoudi n’a pas hésité à déclarer : «La JSK sera encore plus forte d’ici la huitième ou la neuvième jour- née.» Apparemment, l’ancien sé- lectionneur de l’équipe Olympique n’a pas eu tort, du moment que son équipe occupe brillamment la première place. Le moins que l’on puisse dire est que tout le monde est confiant à la JSK, les joueurs ne jurent que par la victoire. A moins de trois journées de la fin de la phase aller, les coéquipiers de Madi sont déterminés à faire le plein à domicile avant d’aller cher- cher un bon résultat à Béchar.

Hannachi ne rêve que de la 15e étoile

Le président Hannachi, qui s’est déplacé samedi soir au stade de Lavigerie pour assister au match USMH-JSK, n’a pas manqué l’oc- casion de déclarer à la fin de la rencontre que son équipe se porte bien et que l’avenir sera encore meilleur avec le recrutement de qualité qui devrait se faire pro- chainement. Tout porte à croire que le boss est désormais prêt à casser sa tirelire pour renforcer son effectif, d’autant plus qu’il rêve plus que jamais de la 15e étoile la- quelle fuit la maison kabyle depuis presque six ans. Saïd D.

Lemmouchia tout proche de signer

joueur pour lui faire une offre dans un premier temps, avant de l’inviter autour d’une table pour évoquer l’ensemble des modalités du contrat. Et il semblerait que les deux parties ont tout conclu, en attendant d’officialiser les choses avec le joueur. Si c’est le cas, Lemmouchia sera la seconde recrue cet hiver après le Libyen Mohamed Zabiaa. Ce sera la seconde grosse pointure de Hannachi en ce meracto hivernal en attendant la 3e surprise.

C’est Aït Djoudi qui le veut

Le connaissant parfaitement pour l’avoir entraîné à Sétif, le premier responsable du staff tech- nique Azzedine Aït Djoudi serait derrière le contact. On croit savoir que c’est l’entraîneur qui aurait parlé du joueur à Hannachi, en lui faisant savoir que le profil de Lemmouchia répond parfai- tement bien au critère recherché. Pour rappel, Aït Djoudi voudrait renforcer son milieu de ter- rain par l’arrivée de deux éléments cet hiver. Pour l’instant, la direction n’y a vu aucun inconvénient.

L e nom du milieu défensif Khaled Lem- mouchia revient avec persistance dans l’entourage du club kabyle en ce début de semaine, après avoir déjà été annoncé il y a quelques semaines auparavant. En effet, Le

Buteur avait rapporté dans son édition du 26 septem- bre dernier que l’ex-milieu de terrain du Club Afri- cain intéressait au plus haut point le club kabyle, et ce en prévision du prochain mercato hivernal. Et à l’ap- proche de l’ouverture du marché du transfert, les diri- geants viennent de prendre à nouveau attache avec le joueur pour lui proposer l’idée de revenir en Algérie. Pour rappel, Lemmouchia a quitté l’été dernier le Club Africain après un désaccord avec la direction. En manque de temps de jeu, le joueur a choisi de par- tir. Désormais, il a la possibilité de revenir à nouveau dans le championnat algérien, car nous avons appris que plusieurs clubs de Ligue 1 lui ont déjà fait des of- fres pour l’enrôler dès le mois de janvier prochain. Et d’après la même source d’information, Lemmouchia est très proche de la JSK, au point où certains annon- cent qu’il est attendu dans les prochains jours à Tizi Ouzou pour signer son contrat.

Son agent aurait tout conclu avec la direction

D’après la même source, un membre du conseil d’ad- ministration est en contact très avancé avec l’agent du

négocier. Il n’y a pas de cela, si ce n’est le Saïd Djoudi
négocier. Il n’y a pas de
cela, si ce n’est le
Saïd Djoudi

à

pronostic avant ce genre de match. Ce sera notre 2e derby en cette phase aller. Nous essayerons de nous imposer comme lors du premier derby face à la JSMB.

La JSK est la seconde meilleure défense du championnat. Quel est le secret ? Il n’y a aucun secret

à

travail sur le ter- rain. Il existe une bonne entente entre Rial et moi et on se com- plète. N’oublions pas aussi qu’Asselah réalise un excellent tra- vail cette saison. C’est un travail en équipe qu’on es- saye d’accomplir à chaque rencontre. Je pense aussi que le fait que l’on soit la se- conde meilleure défense du championnat est loin d’être le fruit du hasard. Même la saison dernière, on était pas mal classés. La JSK a tou- jours eu une bonne défense en championnat. Mainte- nant, c’est à nous de défen- dre ce titre. On a une réputation à défendre. Entretien réalisé par

Benlamri «L’important est que nous sommes toujours accrochés à cette 1re place»

Tout comme l’entraîneur en chef Azzedine Aït Djoudi, le défenseur central kabyle, Djamel Benlamri, est satisfait du nul réalisé samedi dernier face à l’USMH. Il estime que le fait de rester toujours collé à cette première place du classement est la plus grosse satisfac- tion. Par la suite, le défenseur de la JSK a évoqué le prochain derby face au MOB et la nécessité de réaliser une victoire.

A la JSK, on ne parle que du titre de champion d’hiver de-

puis quelque temps, après les deux dernières vic- toires acquises à domi- cile respectivement contre le RC Arba et le CABBA. Deux ré- sultats qui ont per- mis aux coéquipiers de Dja- mel Benlameri de reprendre confiance et d’aller de l’avant. Profitant de la trêve que le championnat a observée, l’entraî- neur de la JSK, Azze- dine Aït Djoudi, en a profité pour augmen- ter la cadence et sou- mettre ses joueurs à rude éprouve, dans le but de préparer conve- nablement le match contre l’USMH. Comme on s’y atten- dait, la rencontre qui s’est déroulée samedi soir au stade de Lavige- rie s’est soldée par un score de parité, zéro par- tout. Malgré les occasions créées par les deux équipes, aucun but n’a été inscrit jusqu’au coup de sif- flet final. Un résultat qui, selon les observateurs, ar- range plus que jamais la JSK, laquelle occupe la première place du classement. A la fin de la rencontre, l’entraîneur en chef, d’habitude cachetier, n’a pas manqué l’occasion de révéler publiquement que la JSK est née pour jouer les premiers rôles et que l’objectif actuel de l’équipe c’est de ter- miner la phase aller parmi les

«Il faudra gagner notre 2e derby cette saison»

Ce nul face à l’USMH est- il bon ou mauvais pour vous ?

A mes yeux, ça reste un bon

résultat du moment que nous avons joué en dehors de nos bases. Nous avons donné le meilleur de nous- mêmes. N’oublions pas aussi que nous avons af- fronté une très bonne équipe de l’USMH. Je suis quelque peu satisfait, car l’important est de ne pas avoir perdu cette rencontre. Face au MCA, la défaite nous a fait mal et c’est im- portant d’avoir retrouvé cette confiance à l’extérieur. Maintenant, nous devons rester sur cette lancée.

Ne pensez-vous pas que vous avez raté la victoire de peu ?

Vous faites certainement al- lusion à l’action d’Ebossé qui a vu son ballon heurter

la barre transversale. Il est

vrai qu’on aurait pu inscrire

le but et prendre une avance

dans ce match. Mais en face, les Harrachis se sont aussi créés quelques occa- sions qui auraient pu nous coûter chères. Au risque de me répéter, je n’ai aucun re- gret dans ce match. Il va fal- loir penser d’ores et déjà au prochain derby.

Une fois de plus, la JSK a tiré bénéfice de cette 12e journée puisque vous êtes

toujours collés à cette 1re place. Quel est votre point de vue ? C’est le plus important à mes yeux. Nous sommes toujours accrochés à la place de leader, et ce, même si l’USMA et l’ESS compta- bilisent le même nombre de points que nous. Je pense qu’être leader à 3 journées avant la fin de la phase aller est une excellente chose pour nous. C’est motivant pour la suite. Bien évide- ment, notre mission est de terminer la phase aller sur une bonne note, ne serait- ce que sur le podium. Désormais, il faudra ga- gner face au MOB, n’est-ce pas ? Absolument. Nous n’avons plus le droit à l’erreur à do-

micile, surtout après les 2 succès face au RCA et au

CABBA. La moindre erreur sera fatale, car les équipes du haut du tableau ne sont séparées que de 2 points au maximum. Nous aurons besoin de cette victoire. Toutefois, je tiens à dire que ce match est très difficile, et ce pour les deux équipes. Un derby n’est jamais facile

08
08

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

www.lebuteur.com JSK Coup osé
www.lebuteur.com
JSK
Coup osé
Aouadj n’a rien de grave Titulaire in- discutable depuis l’en- tame de la saison, l’atta-
Aouadj n’a
rien de grave
Titulaire in-
discutable
depuis l’en-
tame de la
saison, l’atta-
quant Sid
Ahmed
Aouadj, au-
teur d’un su-
perbe but
lors du
match JSK-
Aït Djoudi annonce la couleur :
«La JSK est née pour jouer
les premiers rôles»
MCO, n’a pas
pu aller au terme de la rencontre
de samedi soir ayant opposé la
JSK à l’USMH au stade de Lavi-
gerie. L’Oranais, a, en effet, res-
senti des douleurs au niveau de la
cheville. Pour ne pas compliquer
sa blessure, il a demandé à être
remplacé, quelques minutes
avant la fin de la rencontre. Selon
les informations qui nous sont
parvenues, Aouadj souffre d’une
légère blessure de la cheville. Le
moins que l’on puisse dire, c’est
qu’il n’a rien de grave. Autrement
dit, il sera en principe présent à la
reprise.
«Ce n’est que de
légères douleurs»
D ésormais, la JSK
n’est qu’à trois ren-
contres à réaliser
son premier objec-
tif, celui de termi-
que l’USMH la majorité du temps.
Parlons de l’objectif de la JSK en
cette fin de la phase aller, je tiens à
dire que notre club est né pour
jouer les premiers rôles. A la JSK, le
championnat est une tradition.
Donc, nous allons faire de notre
mieux pour terminer la phase aller
à la 1re ou la 2e place.»
moins un but en deuxième période.
Nous avons ratés plusieurs occa-
sions nettes à la fin de la rencontre.
Seulement, je redis encore fois que
le résultat est équitable.»
prendre une décision.»
«Un centre avant,
un milieu offensif ou
défensif, c’est ce que
nous cherchons»
Interrogé par nos soins en fin de
soirée, l’ancien joueur du MCO,
nous a révélé que sa blessure
n’était pas grave et qu’il était prêt
à reprendre avec ses coéquipiers :
ner la phase aller sur le podium.
Malgré le fait que la direction de la
JSK ait préféré ne rien révéler pour
ne pas mettre les joueurs sous
pression, le premier responsable
technique, Azzedine Aïr Djoudi a
tenu à déclarer à la fin de la ren-
contre face à l’USMH, que la JSK
est née pour jouer les premiers
rôles et que la 1ère place est désor-
mais un objectif : «Aujourd’hui, on
a assisté à un match équitable entre
deux équipes qui voulaient tous les
deux décrocher les trois points. Je
pense qu’on a été plus dangereux
«Le recrutement ? Ce
sera moi et Hannachi»
«Nous avons ratés des
buts tout fait en
deuxième mi-temps»
Reprise ce soir
● ● Après une journée de
repos, les coéquipiers
Le moins que l’on puisse dire, c’est
qu’Azzedine Ait Djoudi n’a pas
trop apprécié le fait que ses
joueurs aient ratés plusieurs occa-
sions de but en deuxième mi-
temps. Pour preuve, il n’a pas
manqué l’occasion de dire : «Sincè-
rement, on aurait pu inscrire au
En ce qui concerne le recrutement,
Aït Djoudi a précisé publiquement
que seul lui et le président Hanna-
chi décideront des joueurs à recru-
ter. Pour lui, les membres du
conseil d’administration ont le
droit de proposer des joueurs mais
le dernier mot, revient au prési-
dent Hananchi et à lui : «En ce qui
concerne le recrutement, le dernier
mot me revient à moi et au prési-
dent Hannachi. Nous allons étudier
toutes les propositions avant de
L’ancien sélectionneur des Verts,
estime que la JSK est à la re-
cherche d’un centre avant, un mi-
lieu offensif ou défensif dans le but
de préparer sereinement la phase
retour : «Après Mohamed Zabiâa
qui a été récemment recruté, nous
sommes à la recherche de deux au-
tres joueurs. Il se pourrait qu’ils
soient de notre championnat, ou
bien des Franco-Algériens. L’essen-
tiel, c’est que nous avons encore le
droit de recruter deux joueurs.»
Saïd D.
«Certes, j’ai ressenti quelques dou-
leurs au niveau de la cheville,
mais je n’ai rien de grave. Pour
preuve, je ne ressens que de légères
douleurs.»
de Malik Asselah seront appelés
à reprendre le chemin de l’en-
traînement, ce soir, à partir de
17h. L’entraîneur en chef aura
pour mission de préparer le pro-
chain match de championnat
devant le MOB.
S. D.
CSC
Garzitto se confie à El Heddaf et au Buteur
Les Sanafir peu
nombreux samedi
«Ce qui m’est arrivé samedi
est une honte»
lorsque Bounaâs a remplacé Gar-
zitto sur la main courante, un acte
jugé d’inadmissible par le Juras-
sien. «Le plus désolant dans cette
histoire est que Bounaâs a parti-
cipé à cette la mascarade, alors
qu’il aurait dû nous soutenir.»
Plus proches de leur équipe y a pas
mieux que les Sanafir. On dirait
que ces derniers ont senti le roussi
bien avant le match, ce qui explique
la présence timide des supporters
dans les tribunes de Hamlaoui. Il
faut dire que les conditions clima-
tiques avaient joué un rôle dans
cette affluence du public constan-
tinois. Ceux qui ont assisté à ce
match ont hué et sifflé les coéqui-
piers de Bezzaz à la mi-temps, et
aussi à la fin de la rencontre. Cela
prouve le sentiment de colère qui
existait chez les Sanafir après ce
faux pas enregistré devant le der-
nier du classement.
«Tout ce que raconte
Boulhabib à mon
encontre est pur
mensonge»
Maïza et Boucherit
ont joué le jeu du
fair-play
L’entraîneur constantinois n’est pas
allé avec le dos de la cuiller pour
expliquer sa situation à nos lec-
teurs. Ses problèmes avec le direc-
teur sportif sont derrière cette
situation confuse, comme il le dit :
Garzitto, surtout quand il a dit que
le CSC ne jouera que pour le
maintien : «Je suis venu jouer les
premiers rôles en championnat et
une participation honorable en
Coupe de la CAF. Le club a bien
les moyens de jouer pour de tels
objectifs. C’est ce qui m’a retenu ici
et fait patienter cinq mois sans sa-
laire. Je suis prêt à tout faire pour
redresser la situation et permettre
au CSC de repartir sur de bonnes
bases.»
«S’ils veulent que je
parte, il faut que ça se
fasse légalement»
L ’ entraîneur en chef
du CSC, Diego
Garzitto, nous a
reçus, hier soir,
dans sa chambre à
l’hôtel El Hocein situé à la nou-
velle ville Ali Menjeli, accompagné
de son manager. L’entraineur
franco-italien est revenu sur les
derniers événements qui ont se-
coué le club constantinois en nous
accordant un long entretien qui
paraîtra demain. Garzitto est re-
venu sur ce qui s’est passé avant-
hier au stade lorsqu’il n’est pas
parvenu à s’asseoir sur le banc de
touche pour diriger son équipe,
suite à la disparition de sa licence.
Un comportement que Garzitto a
jugé de honteux. «C’est vraiment
honteux ce qui m’est arrivé samedi.
Mon avocat est au courant et un
huissier de justice a tout noté». Un
autre fait a irrité Garzitto, c’est
«Tout ce qu’a déclaré Boulhabib à
mon encontre est pur mensonge.
Je suis en contact permanent avec
les responsables de Tassili. Mes
problèmes avec Boulhabib ont
commencé l’été dernier, à cause du
joueur Dahmen qu’il voulait im-
poser pour faire du bisness».
«Je suis venu jouer les
premiers rôles car le
club en a les moyens»
Enfin, le technicien italien ne
compte pas lâcher prise, lui qui
compte poursuivre son chantier
entamé avec le club. «Je ne compte
pas quitter le club. Je veux rester et
poursuivre mon travail avec le
CSC. Maintenant si la direction
veut quye je parte, qu’elle le fasse
de manière légale», a-t-il ajouté.
Ne ratez pas l’intégralité de l’inter-
view de Garzitto et d’autres révéla-
tions bien croustillantes dans le
numéro de demain.
Apparemment, certaines déclara-
tions de Boulhabib n’ont pas plu à
Abdou H.
Au contraire de l’année passée où
Boucherit avait refusé de saluer les
joueurs de la JSMB, cette saison,
Boucherit a joué le jeu et a salué
les joueurs de Béjaïa. Quant à l’au-
tre élément, Maïza, ce dernier a
sûrement ressenti un grand plaisir
en marquant l’unique but de son
équipe et la manière dont il a célé-
bré son but le démontre bien. A
part l’altercation que le défenseur
constantinois a eue avec le secré-
taire de la JSMB avant la deuxième
période, le comportement de
Maïza était normal sur le terrain.
Enfin, pour rafraîchir la mémoire
à nos lecteurs, Boucherit et Maïza
ont quitté la JSMB en 2012 par la
petite porte après cette défaite
mystérieuse de la JSMB face au
MCO, à Béjaïa, et qui a coûté
étrangement la relégation à l’ASK
dans la même année.
www.lebuteur.com usma Coup ferme
www.lebuteur.com
usma
Coup ferme

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

09
09
Les résultats de la journée ont été favorables à l’USMA Les Rouge et Noir ont
Les résultats de la
journée ont été
favorables à l’USMA
Les Rouge et Noir ont joué en ouverture de la
douzième journée, et c’est donc tout à fait logique
qu’ils ont suivi avec un grand intérêt, au lendemain
de la victoire décrochée à domicile face au CRB,
les résultats des autres rencontres. Des résultats
qui ont été en fin de compte en faveur de l’USMA,
puisque aucun des concurrents n’a pu gagner. La
JSK et l’ESS se sont contentées d’un nul en dehors
de leurs bases. Le CSC a été tenu en échec chez
lui et devant ses supporters, tandis que le RCA et
le MCA se sont inclinés à El Eulma et Béjaïa.
Leader du championnat avec le même nombre
de points que le club kabyle et le champion sor-
tant, les protégés de Velud ont réalisé donc le
week-end passé la meilleure opération en ajou-
tant des points qui les ont propulsés sur la plus
haute marche du classement. Une place que
les coéquipiers de Khoualed n’ont plus occu-
pée depuis la première journée.
Conserver cette première
place sera difficile, mais pas
impossible
A trois journées de la fin de la première
moitié de la saison, les supporters du club
ont commencé dès maintenant à rêver du
titre honorifique de champion d’automne.
Même si les Rouge et Noir semblent sur la
bonne voie et ont confirmé leur bonne
santé ces derniers temps, finir à la pre-
mière place sera difficile. Difficile, certes,
parce que l’USMA se rendra à Blida et
Sétif pour affronter respectivement le
RCA et l’ESS, mais en même temps rien
n’est impossible puisque deux autres
succès pourraient mettre le club de Sou-
stara en pole position avant d’aller se
mesurer aux champions en titre, l’exer-
cice précédent.
A. C.

R. Haddad «Benaldjia est suspendu jusqu’à nouvel ordre»

L aissé sur le banc des remplaçants tout au long de la partie, vendredi soir,
L aissé sur le banc des remplaçants tout
au long de la partie, vendredi soir,
face au CRB, Mehdi Benaldjia a laissé
exploser sa colère après la fin de la
rencontre et c’est dans le vestiaire qu’il
fligée. Ce n’est qu’après avoir comparu, qu’il
saura la suspension dont il écopera.»
« Il n’a pas été le seul à ne
pas être aligné, et
pourtant…»
a piqué sa crise en présence du premier respon-
sable du staff technique. N’ayant pas apprécié la
scène à laquelle il venait d’assister, Hubert
Velud aurait décidé de rédiger un rapport et le
transmettre aux responsables. Ces derniers et
par le biais de Rebouh Haddad n’ont pas tardé à
répliquer. Pour le n°2 du club, tout est clair :
«Benaldjia est suspendu jusqu’à nouvel ordre. Ce
qu’il a fait est inacceptable et nous ne tolérerons
pas ce genre d’attitude. Ses coéquipiers venaient
de dérocher une brillante victoire, la troisième
consécutive, et ce n’est pas le moment de gâcher
ce moment de joie.»
« Il sera traduit en conseil de
discipline »
Haddad ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a
ajouté : «A l’USMA, nous n’acceptons pas ce
genre de réaction. Ce qu’il a fait n’est pas profes-
sionnel. Il a été auteur d’un tel geste et il doit as-
sumer à présent. Il ne sera plus autorisé à
s’entraîner avec le groupe, mais ce n’est pas tout.
Il sera traduit en conseil de discipline et ce n’est
qu’une fois qu’il s’expliquera devant les membres
de ladite commission qu’une sanction lui sera in-
Pour conclure, Rebouh Haddad a
souligné qu’il n’avait pas à faire
tout un scandale surtout qu’il n’a
pas été le seul à vivre une telle
situation. «Benaldjia n’a pas été
le seul élément à n’avoir pas eu
l’occasion de participer à ce
match, pourtant aucun autre
de ses coéquipiers n’a réagi
comme lui. Il y a des joueurs
qui n’ont même pas été rete-
nus pour ce derby. S’il a
réagi ainsi après une défaite,
nous aurions pu dire que c’est
dû à sa déception et sa frustra-
tion, mais le faire après une vic-
toire, ça, nous ne l’accepterons
pas. S’il veut jouer et gagner sa
place, il n’a qu’à fournir plus d’ef-
forts et non pas créer des pro-
blèmes.» Voilà tout a été dit.
Adel C.
Mazouzi
Les sanctions seront communiquées
aujourd’hui
« Mon souhait est
l l Si tout se passera comme prévu, c’est aujourd’hui que les
membres de la commission de discipline rendront pu-
d’enchaîner le maximum
bliques les sanctions infligées suite aux incidents qui se sont pro-
duits lors de la dernière journée de la Ligue 1. Parmi les dossiers
traités figure celui du derby ayant mis aux prises l’USMA avec le
CRB. Lors de cette rencontre, les deux galeries se sont échangées
des jets de fumigènes et, du coup, les deux clubs sont menacés
de huis-clos, mais en attendant que le verdict tombe, rien n’est
de matchs »
encore officiel.
L’USMA pourra jouer à huis-clos en coupe
l l Dans le cas où la sanction de huis-clos se confirmera,
les Rouge et Noir pourraient bien disputer le match de
Coupe d’Algérie dans un stade vide, puisque si c’est eux qui
recevront la prochaine rencontre qui se déroulera au stade
Omar-Hamadi pour le compte des 32es de finale de la
Coupe d’Algérie. Si les coéquipiers de Djediat joueront à
l’extérieur, c’est face à la JSM Béjaïa qu’ils seront privés de
leurs supporters.
Reprise cet après-midi
l l Après avoir bénéficié d’une journée de repos,
c’est aujourd’hui que les Rouge et Noir repren-
dront du service. La séance de ce lundi est prévue
pour 16h30 et elle aura lieu comme d’habitude au
stade Omar-Hamadi. Les Rouge et Noir et lors de
cette séance s’attaqueront à la préparation pour leur
Avec un peu de
recul, quelle analyse
faites-vous à propos de
cette rencontre qui vous
opposa au CRB ?
Dans l’ensemble, je dirais
que ce fut un bon match dis-
puté des deux côtés. Je crois
que si nous avons pu l’empor-
prochain rendez-vous.
Baïteche sur la bonne voie, selon
Velud
l l Titularisé une nouvelle fois contre le CRB
vendredi, Karim Baïteche a confirmé tout le
bien qu’on pense de lui en fournissant une belle
prestation. A son sujet, le coach n’a pas hésité à
dire : «Il a bien tenu son rôle. Certes, il doit
s’améliorer encore plus, mais sa grosse envie et
la hargne avec laquelle il joue à chaque fois
sont d’un grand apport au groupe. Il est sur la
bonne voie, mais il doit encore fournir des ef-
forts s’il veut être meilleur». Voilà ce qu’il lui
reste à faire, le milieu de terrain usmiste,
pur produit du club.
ter, c’est tout simplement grâce
à notre bonne entame de
match. Nous savions dès le dé-
part qu’il fallait faire tout notre
possible pour plier cette rencon-
tre avant la pause. Nous avons su
profiter des occasions que nous
nous sommes créées. Avec deux à
zéro, je pense que nous avions fait
le plus difficile et il fallait ensuite sa-
voir gérer la suite. C’est ce que nous
avons fait et au final tout le monde
connaît le résultat.
Vous avez été aligné pour la pre-
mière fois cette saison, quand est-ce
que vous avez su que vous alliez être
titularisé ?
La veille du match. Tard dans la soirée.
J’avais
juste hâte que le
match débute.
J’attendais une
telle occasion depuis le début de saison. Après
avoir su que j’allais enfin pouvoir jouer, je n’avais
qu’une envie, que le coup d’envoi de cette ren-
contre soit donné.
N’avez-vous pas ressenti une pression au
moment où vous avez mis les pieds à Bolo-
ghine ?
C’était un match important, je savais que
nous n’avions pas le droit à l’erreur. La pression
était présente, je l’ai ressentie mais ça ne m’a pas
perturbé. Après tout, j’ai déjà joué des matchs,
que ce soit à Bologhine ou lorsque j’étais à
Tlemcen et même en équipe nationale Olym-
pique, donc ce n’est pas comme si j’allais faire
ma première apparition avec les séniors.
Pour votre première apparition cette saison,
comment jugez-vous votre prestation ?
Ce n’est pas à moi de répondre à une telle
question. Je préfère laisser le soin aux personnes
les mieux indiquées pour le faire. Tout ce que je
peux vous dire par contre, c’est qu’une fois sur la
pelouse, j’ai fait de mon mieux pour être à la
Quelle a été votre réaction ?

Titularisé pour la première fois cette saison lors du derby al- gérois de la douzième journée, ayant opposé l’USMA au CRB, Rafik Mazouzi a remplacé avec brio Mo- hamed-Lamine Zemamouche, contraint de déclarer forfait à la toute dernière mi- nute à cause d’une blessure au dos. Joint par nos soins, le gardien de but des Rouge et Noir revient dans cet entretien sur ce match avant de nous parler de sa prestation et bien sur de ses ambitions.

hauteur de la confiance placée en moi. Les encourage- ments reçus avant le coup d’envoi m’ont donné des ailes et j’espère que j’ai accompli ma mission. Velud a dit beaucoup de bien à votre sujet lors de la conférence de presse d’après- match. Qu’avez-vous à nous dire à propos de ses déclarations ? C’est clair que de tels propos ne peuvent que me booster et me donner plus de confiance pour la suite du parcours. Je tiens à le remercier pour la confiance qu’il a placée en moi et je tâ- cherai de faire tout mon possible pour enchaî- ner avec d’autres belles performances à l’avenir. Quels sont vos objectifs pour la suite ? La concurrence est rude, mais maintenant que j’ai eu l’occasion de montrer ce dont je suis capable, je compte faire de mon mieux pour en- chaîner avec d’autres rencontres. Je veux jouer le maximum de matchs. J’ai toujours dit que je suis et je serai à la disposition de mon équipe. La donne n’a pas changé. Je suis déterminé à mieux faire à l’avenir et je compte saisir chaque occasion pour joindre le geste à la parole. Entretien réalisé par Adel Cheraki

10
10

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

www.lebuteur.com MCA Coup difficile
www.lebuteur.com
MCA
Coup difficile
Voulant des explications sur leur baisse de régime Bouali se réunira ce lundi avec ses
Voulant des explications sur leur baisse de régime
Bouali se réunira ce
lundi avec ses joueurs
A près avoir ac-
cordé à ses
joueurs un jour
de repos, Fouad
Bouali se réu-
nira ce lundi
avec eux à l’occasion de la re-
prise des entraînements, afin
qu’il puisse être fixé sur les rai-
sons de la baisse de leur régime
en seconde période de jeu. Le
coach du Mouloudia croyait
dur comme fer que son équipe
pouvait réussir un bon résultat,
notamment après le visage affi-
ché en première mi-temps, où
les joueurs étaient bien en
place, réussissant même à met-
tre en difficultés la défense du
MOB. Avant que l’équipe ne soit
dominée en seconde période, et
les coéquipiers de Yahia-Chérif
ne se sont créés qu’une seule oc-
casion de but par le biais de Ya-
laoui, contrairement à leur
adversaire qui a fini par trouver
le chemin des filets à cinq mi-
nutes de la fin du temps réglemen-
taire, ce qui était une juste récom-
pense pour les Béjaouis face à une
équipe du MCA qui faisait de la
peine à voir en cette seconde mi-
temps. Ainsi, Bouali tient à connaî-
tre les raisons de cet échec, en
donnant la parole à ses joueurs. Le
volet psychologique ne peut à lui
seul expliquer cette chute libre du
Mouloudia, où les joueurs doivent
rendre des comptes en étant les
seuls responsables sur le terrain.
rattraper le retard accusé sur ce
plan, et il essaye de faire de son
mieux pour y remedier, en atten-
dant la trêve hivernale pour mettre
en œuvre son plan de sauvetage qui
permettra aux joueurs d’aborder la
phase retour du championnat avec
de meilleures ressources physiques.
Bouali hérite d’une
situation difficile
Le débat sur le physique
refait surface
Parmi les causes qu’on pourra
évoquer pour expliquer la presta-
tion du Mouloudia face aux Bé-
jaouis, c’est la baisse de fraîcheur
physique affichée par les joueurs,
qui ne pouvaient continuer à four-
nir les mêmes efforts en seconde
période de jeu. Le débat sur le phy-
sique refait surface, et ce n’est pas
un hasard si l’équipe a fait appel à
Sayeh pour rectifier le tir. Ce der-
nier ne peut en un temps record
A travers le match du MOB, il est
évident que Bouali a hérité d’une
situation difficile et qu’un grand
travail l’attend pour que le MCA
puisse refaire surface. Fort heureu-
sement que l’équipe n’est qu’à cinq
longueurs du leader, en dépit des
mauvais résultats réalisés par les
coéquipiers de Yahia-Chérif, trois
défaites d’affilée. Le Mouloudia
d’Alger tentera donc au moins de
préserver cet écart ou le réduire en
attendant la trêve prochaine, pour
recharger les batteries et repartir du
bon pied.
K.M.
«Malgré cet échec, on jouera
les premiers rôles avec cette équipe»
En dépit de la déception qui s’affichait sur son vi-
sage, suite à la défaite concédée par
son équipe, qui
Yachir
a laissé
une bonne
impression
Cédant sa place à la 20’ de la fin du
a montré deux visages face au MOB, le coach Bouali
reste optimiste de voir son équipe sortir la tête de l’eau. Ce
dernier est convaincu qu’un grand travail l’attend pour qu’il
puisse remettre le train sur les rails, tout en ayant une
grande confiance en ses éléments de montrer de bonnes
choses sur le terrain à l’avenir. «Cette défaite est amère,
car on pouvait réaliser un bon résultat à Béjaïa, si on
tient compte des nombreuses occasions de scorer en
première mi-temps ; on devait au moins inscrire un
but, malheureusement on a manqué de réussite. Mal-
gré cet échec, je suis persuadé qu’avec cette équipe
«On a encaissé un but au moment où le
MOB doutait, mais il fallait continuer à y
croire»
Bien que Bouali ne veut pas se précipiter pour faire un constat sur
son épique, ce dernier, et en termes à peine voilés, estime que son
équipe est fébrile sur le plan psychologique : «On a encaissé un but au
moment où le MOB doutait, mais il fallait continuer tout de même à y
croire, car il restait tout de même dix minutes de jeu, si on prend en
considération les cinq minutes du temps additionnel.»
«Même le plus grand attaquant du monde
ne pourra rien faire si on ne construit pas»
match, Samy Yachir a réalisé une partie honorable
face au MOB. Ce dernier s’est montré remuant et a
aidé ses coéquipiers pour se libérer du marquage, usant de
sa technique et de son placement qui lui a permis de créer les
brèches au sein de la défense du MOB. Yachir a été même privé d’un
penalty à l’approche de la fin de la première période de jeu, par le directeur
du jeu Achouri. Ainsi, ce joueur commence à retrouver ses moyens et il va sans
aucun doute prendre une revanche sur le sort dans les jours à venir, lui qui a traversé
un passage à vide ces derniers temps, affichant toutefois un mental d’acier qui lui a permis
de maintenir sa place dans le onze rentrant.
on pourra jouer les premiers rôles au championnat.
Il suffit donc juste de travailler pour se corriger en
se remettant à chaque fois en cause pour qu’on
puisse sortir de cette situation», dira Bouali.
Suite aux nombreuses occasions manquées en première mi-temps,
d’aucuns estiment que le Mouloudia a besoin de recruter un bon atta-
«Je dois parler aux joueurs
pour connaître les raisons de
cette baisse de régime en
seconde mi-temps»
quant de pointe qui pourra les traduire en buts. Toutefois le coach
Bouali, et à travers son analyse, a mis l’accent sur le rendement de
l’équipe en seconde période de jeu : «En seconde période de jeu, on
était complètement effacés, et même le plus grand attaquant du monde
ne pourra rien faire si on ne construit pas. Les attaques se construisent
à partir de derrière et il faut donc arriver à produire du jeu, c’est ce
qu’on cherche à l’avenir.»
Les présents au stade de
l’Unité-Maghre-
bine, samedi passé, sont unanimes à dire
«Ce match m’a permis de connaître
13 joueurs de l’équipe»
Bouguèche
que le Mouloudia avait largement les
moyens d’achever la première période de
jeu en sa faveur sans que personne ne
crie au scandale. Avant que la bande à
Bouali ne sombre en seconde mi-
temps, laissant l’initiative à son adver-
«Notre problème est d’ordre
psychologique et on réussira avec Bouali»
saire, une situation à
laquelle il ne
peut trouver d’explication en disant
:«Comme je l’ai déjà affirmé, nous
étions à côté de la plaque en se-
En parlant des occasions
manquées, à quoi attri-
buez- vous ce manque de
réussite de tous les atta-
quants du Mouloudia ?
Je n’essaie pas de justifier notre
manque de réussite, car le résultat
est là, mais lorsqu’un attaquant est
en manque de confiance, il lui est
conde période, après avoir fourni
une bonne première mi-temps,
même si la réussite nous a fait
défaut. Je ne sais pas s’il s’agit
d’un manque de fraîcheur phy-
sique ou psychologique. Je
dois parler aux joueurs pour
connaître les raisons de cette
baisse de régime et préconi-
ser les solutions néces-
saires.»
Pour son premier match à la tête du Mouloudia, personne ne pourra
reprocher quoi que ce soit à Bouali dans cette défaite, au contraire, il a
fait de son mieux pour diriger l’équipe et l’emmener à réaliser un bon
résultat. Malheureusement pour lui, la partie s’est soldée en faveur de
son adversaire du jour, bien que les poulains d’Amrani avaient fourni un
match tout juste moyen. Néanmoins, Bouali estime que parmi les points
positifs de ce match, c’est qu’il arrive à connaître déjà ses joueurs. «Il
ne faut pas retenir que le score technique de cette rencontre, car il y a
tout de même de bonnes choses comme la réaction de mon équipe en
première mi-temps. Ce match m’a permis aussi de connaître 13 joueurs
de mon team en ayant une bonne idée sur leur potentiel et j’aurai l’oc-
casion d’en connaître d’autres à l’avenir», affirme le coach du Moulou-
dia.
«J’essayerai de changer le visage de
l’équipe face à la JSS»
«Certes je ne dispose pas d’assez de temps pour préparer le prochain
match du championnat et apporter les correctifs nécessaires. J’essayerai
de changer le visage de l’équipe face à la JSS, afin qu’on réagisse d’une
bonne manière et mettre fin à cette série de match sans victoire. La si-
tuation n’est pas alarmante et nous avons besoin de tout le monde pour
rebondir», conclut Bouali.
K.M
Entretien réalisé par K.M.
Entretien réalisé par K.M.

Le Mouloudia a concédé sa troi- sième défaite de suite, qu’en est-il au juste ? On n’arrive pas à trouver d’expli- cation à cette série de mauvais ré- sultats, et je pense que notre problème est d’ordre psychologique, car une fois qu’on arrivera à provo- quer le déclic, je suis persuadé qu’on remontera la pente. Cette défaite ne doit en aucun cas nous décourager même si notre mission s’est compli- quée. Ne pensez-vous pas que le doute s’est installé dans l’équipe ? Je ne vous cache pas que per- sonne ne s’attendait à cette situation, car les deux dernières défaites concédées nous perturbent beau- coup et se sont répercutées sur notre moral. Je ne pense pas que le doute s’est installé dans l’équipe, car

on connaît bien nos capacités. Je di- rais peut-être qu’on manque de confiance seulement. Personne ne s’attendait à ce que le Mouloudia perde ce match, après sa bonne prestation en première mi- temps Nous avons fourni une bonne première mi-temps, avant de passer complètement à côté de notre sujet lors de la se- conde période. Un match se joue sur 90’ et non sur une seule mi-temps. Je pense que le MOB était à notre portée, mais nous avons manqué de réussite, contrairement à notre ad- versaire. C’est ce qui a fait la différence dans ce match, car si nous avions su concrétiser les occasions qu’on s’est créées en première mi-temps, le match aurait changé de physionomie.

première mi-temps, le match aurait changé de physionomie. difficile d’avoir cette réussite qui fai- sait notre

difficile d’avoir cette réussite qui fai- sait notre force la saison passée. Contrairement aux autres matchs, je pense que nous avons réussi à se créer plus d’occasions et notre rendement s’est amélioré. Vous voulez dire que le changement d’entraîneur en est pour quelque chose Bouali a essayé de nous motiver et nous parler afin qu’on réagisse d’une bonne ma- nière, et le fait qu’on est arrivés à se créer des occasions, cela est de bon augure, même si on

doit assumer la responsabilité de cet échec. Je suis confiant que Bouali va nous libérer et on doit tous se remettre en cause, car nous n’avons plus le droit à l’erreur et on doit battre la JSS pour sortir de cette crise. Les supporters sont déçus de cette nouvelle dé- faite On s’excuse auprès de nos supporters et nous sommes très déçus pour eux, car ils n’ont jamais tari d’efforts pour nous encourager. On leur demande une fois de plus de nous soutenir dans ces moments difficiles, car rien n’est en- core joué.

www.lebuteur.com Coup de brosse MCA
www.lebuteur.com
Coup de brosse
MCA

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

11
11
Hachoud «C’est nous les joueurs qui sommes responsables de ce marasme» De retour au premier
Hachoud
«C’est nous les joueurs qui sommes
responsables de ce marasme»
De retour au premier plan, Abderrahmane Hachoud a tout tenté
pour sortir son équipe de ce mauvais pas. L’international moulou-
déen estime, dans cet entretien, que la situation est grave et qu’il
faudra se montrer intraitables à Bologhine. Une condition sine qua
non pour revenir dans la course aux premières places.
On imagine que vous devez être
très abattus, après cette énième dé-
faite enregistrée face au MOB cette
fois ?
Je ne trouve pas de mots pour ex-
primer mon
désarroi. Nous sommes
tous très abattus car on nourrissait de
grands espoirs. On avait cette volonté
de gagner ce match pour redonner le
sourire à nos supporters. Mais nous
sommes revenus bredouilles à la mai-
son. Au minimum, on aurait pu obte-
nir le partage des points. On ne
méritait pas de perdre cette rencontre,
au vu de ce que nous avons montré en
première mi-temps.
Pourtant, tout avait bien com-
mencé pour votre équipe avec une
première mi-temps pleine de maî-
trise…
Nous avons, effectivement, bien en-
tamé la partie. Nous étions dans notre
match. Nous avions la pleine maîtrise
du jeu. On s’est créé beaucoup d’occa-
sions, mais le ballon ne voulait pas
franchir la ligne de but. Au vu de ce
que nous avons montré en première
mi-temps, j’étais très optimiste car tôt
ou tard, on allait trouver la faille.
Comment expliquez-vous votre dé-
route durant le second half ?
Je n’arrive vraiment pas à expliquer
notre rendement en deuxième mi-
temps. Nous étions out. Nous n’arri-
vions même pas à nous rapprocher de
la surface adverse. Nous étions groggy
alors que le score était de parité. Et
forcément, lorsqu’on ne marque du-
rant nos temps forts, on s’expose à la
réaction de notre adversaire qui a su
saisir sa chance pour empocher les
trois points de la victoire.
Racontez-nous ce but venu d’ail-
leurs de Rehal ?
Non seulement la réussite nous a
tourné le dos, mais elle a souri à notre
adversaire. Rehal aurait pu tenter cent
fois la même action sans faire
mouche. Il a eu une réussite insolente
puisqu’il a essayé la frappe lointaine
sans conviction qui est allée se loger
en pleine lucarne. C’était le coup de
grâce pour nous.
Selon vous, qu’est-ce qui ne va pas
dans cette équipe du Mouloudia ?
Je tiens à préciser que nous sommes
les seuls responsables de ce naufrage.
Bouali vient d’être installé. Nos diri-
geants nous ont mis dans les meil-
leures conditions. Ils ne sont pas
fautifs. C’est nous les joueurs qui
sommes à blâmés. Je suis triste pour
nos supporters qui étaient présents. Ils
ont brav le froid et la pluie pour quit-
ter le stade la mort dans l’âme.
Après cette troisième défaite, vous
vous retrouvez relégués à la hui-
tième place au classement général.
Quel est, selon vous, le remède à
cette crise qui perdure ?
J’avoue que la situation est grave. Il
faut tirer la sonnette d’alarme. Nous
devons réagir
pour mettre fin
à cette série
noire qui nous a
bloqués psychi-
quement. On ne
doit plus laisser
filer le moindre
point à Bolo-
ghine. Il faut
qu’on affiche
cette hargne de
gagner comme l’ont
fait les joueurs du
MOB. Pas question
qu’on cède la moindre
unité chez nous devant
notre public, à commen-
cer par le prochain match
face à Saoura. Vous savez,
sans le concours de tous
les joueurs, Bouali ne
pourra rien faire. Il n’a pas
de baguette magique pour tout
remettre d’aplomb.
Cette défaite a gâché la belle
semaine que vous avez vécue
avec l’Equipe nationale ?
Tout à fait. J’étais sur un nuage
avec l’Equipe nationale. Je voulais
que cette joie se poursuive. Mais
cette défaite est venue me saper le
moral. Il faut une réaction collective
pour se ressaisir. On ne peut pas
continuer comme ça.
Entretien réalisé par
Tarek-Che
Bouali
à Tlemcen
pour
récupérer ses
effets
personnels
Fouad Bouali n’a, finale-
ment, pas rallié Alger avec le
groupe à bord de l’autocar du
club. Le nouveau coach du
Doyen s’est rendu dans sa ville
natale à Tlemcen, afin de ré-
cupérer ses effets personnels.
Bouali sera présent pour la
reprise de demain, avec l’ob-
jectif de remettre un peu
d’ordre dans un groupe
Le
comportement
chevaleresque de
Khedis
Ayant porté par le passé les
couleurs du mouloudia,
Sid Ahmed Khedis n’a pas pris
part à cette affiche face au Doyen.
Mais à la fin de la rencontre, Sid
Ahmed a eu un geste chevale-
resque en se rendant au ves-
tiaire des Vert et Rouge pour
remonter le moral à ses ex-
miné par les
incerti- coéquipiers.
Depuis décembre 2005, le Mouloudia
n’avait pas perdu trois matchs d’affilée
tudes.
Alors qu’on pouvait croire que les deux
victoires obtenues face respectivement au
RCA et à la JSK allait marquer un nouveau
départ pour les Vert et Rouge, tout est tombé
à l’eau en l’espace de trois journées. Les re-
vers essuyés face au CABBA puis l’USMH
ont mis le club en très mauvaise posture. Et
que dire lorsqu’on concède une troisième dé-
faite de suite en championnat, de surcroît
face à un nouveau promu, le MOB en l’oc-
currence. Une série noire qui fera date dans
les annales du club car il faut remonter à la
saison 2005-2006 pour assister à pareille dé-
route. C’était sous la coupe de Robert Nou-
zaret, le Mouloudia alors plongé dans des
conflits internes, allait subir un revers le 1er
décembre 2005, pour le compte de la 12e
journée. L’USMAn avait raflé la mise en
s’imposer chez elle par la plus petite des
marges grâce à Bensaïd. Le 8 décembre, le
Doyen se faisait battre dans son antre du 5-
Juillet par le Chabab de Belouizdad, toujours
sur le même score. Amroune était alors le
bourreau des Mouloudéens. Une semaine
plus tard, soit le 15 du même mois, le MCA
prenait l’eau à Tlemcen par 3 à 2. Ben-
moussa, Tounkob et Taleb avaient répondu
aux banderilles de Badache et Daham.
C’était la défaite de trop qui avait incité la di-
rection à se séparer de Nouzaret. Abdelhak
Meguellati, qui assurera l’intérim, mettra fin
à cette hémorragie en s’imposant lors de la
15e journée face au Paradou par 2 à 0. En
perdant à Béjaïa, les partenaires de Djallit
ont réveillé les vieux démons, car cela faisait
presque huit ans que le Mouloudia n’avait
pas perdu trois rencontres de championnat
de suite. Après avoir marqué l’histoire en
perdant la première finale de la Coupe d’Al-
gérie face à l’USMA, voilà que ce même
groupe s’illustre de nouveau en lettres d’or en
enchaînant trois revers de rang. Ne dit-on
pas que l’argent ne fait pas le bonheur ?
T. Che
Les Chnaoua exigent que
les joueurs soient
sanctionnés financièrement
Contrariés à cause du jeu médiocre proposé par le Mouloudia
version 2013, les supporters du club revendiquent certaines me-
sures contre les joueurs coupables de cette crise. Les centaines
de supporters qui étaient présents au stade de l’Unité-Maghré-
bine n’avaient pas hésité à bombarder d’insultes les joueurs pour
leur manque d’implication et de combativité sur le terrain. A
travers les différents réseaux sociaux, les fans du Mouloudia ont
réclamé avec force que des sanctions financières soient prises à
l’encontre de certains joueurs qui sont loin de
mouiller le
maillot. Considérés comme des mercenaires, les Chnaoua ont
demandé via le net que le président Boumella prenne des me-
sures drastiques pour remettre ses joueurs sur le droit chemin.
A l’ère de la mondialisation, Boumella, sous la pression de la
rue, devra prendre en considération les exigences
mécontents qui ne se reconnaissent plus dans cette
de tous ces
équipe qui
manque cruellement de talent et surtout d’âme.
T. Che

La délégation à Alger à 3h du matin

Dès la fin de la rencon- tre perdue face au MOB, les joueurs du Mouloudia ont pris place dans l’auto- car du club qui les a ra- menés à Alger. Ce n’est donc que vers 3h du matin que l’équipe est ar- rivée à bon port. C’est dans un silence de cathé- drale que les joueurs ont effectué tout le trajet.

Reprise hier

matin

à Bouchaoui

A peine le temps de faire un petit somme que les joueurs ont dû se ren- dre à la forêt de Bou- chaoui, pour la reprise du travail. C’est donc hier à 10h que tout le groupe était convoqué pour se re- mettre au boulot sous la houlette de Dahmane Sayeh. Travail physique était au menu d’une mati- née glaciale. Cette fois, la reprise s’est déroulée sans la moindre intervention des responsables du club qui doivent agir dans les plus meilleurs délais pour met- tre fin à cette hémorragie.

Récupération pour les titulaires au centre de thalasso

Pour tous les joueurs qui ont pris part à la rencontre, ils ont dû prendre le chemin de Sidi Fredj pour une longue séance de thalasso- thérapie. La récupération a constitué l’essentiel du pro- gramme concocté à Bou- guèche et les siens.

Ouali manquait à l’appel

Exception faite pour Ho- cine Metref, toujours conva- lescent, tout le monde devait être présent pour la reprise du boulot. Finalement, on a noté l’absence de Billel Ouali qui manquait, hier matin, à l’appel. Cette absence, qui in- tervient après sa non convo- cation pour le match contre Béjaïa, pourrait être interpré- tée de plusieurs façons par les supporters qui sont dans une colère noire.

Aujourd’hui, relâche

Après avoir livré un match «héroïque» face au MOB, les joueurs méritaient amplement une journée de repos, pour récupérer des efforts consentis face aux Béjaouis. Au- jourd’hui, les partenaires de Bachiri ont bénéficié d’une journée de répit, en guise de remerciement pour le match fourni face au MOB.

Demain, musculation au «Sato»

C’est donc demain à 16h que les joueurs du Mouloudia de- vront se remettre au travail au «Sato». La musculation sera au menu du jour pour tous les Mouloudéens qui ont été scin- dés en deux groupes. Le pre- mier débutera le travail à 16h, alors que le second prendra le relais, une heure plus tard, au stade d’athlétisme qui jouxte le stade du 5-Juillet.

12
12
Haniched «Les blessures ont influé sur le rendement de l'équipe» «Par rapport aux nombreuses ab-
Haniched
«Les blessures
ont influé sur le
rendement de
l'équipe»
«Par rapport aux
nombreuses ab-
sences au sein
de l'équipe, je
crois que le
nul d'au-
jourd'hui est
plus ou
moins lo-
gique. On a
joué avec pas
moins de trois titu-
laires blessés, Hendou, Mazari, Amada.
Malgré cela, on a pu dominer le match
même si nous avons manqué d'effica-
cité devant. Mais ce n'est pas grave. On
essayera de faire mieux la prochaine
fois, à commencer par le match contre
le CABBA chez qui on doit se rendre ce
week-end. A El Bordj, ce sera dur mais
j'ai confiance en cette jeune équipe.»
L'adjoint de Charef, tout en minimisant
les effets de ce semi-échec, nous a égale-
ment fait part de sa grande confiance
quant aux capacités de son équipe : «Ce
sont des choses qui arrivent à toutes les
équipes au monde de se faire tenir en
échec. Nous devrons oublier ce match et
bien se préparer pour le prochain. Ce
n'est qu'un faux pas, je suis convaincu
que l'équipe a les moyens de se ressaisir.
Les joueurs ont, à plusieurs reprises,
prouvé leurs capacités. Personnellement,
j'ai une grande confiance de les voir se
ressaisir dès le prochain match.»

N° 2475

www.lebuteur.com USMH
www.lebuteur.com
USMH
Lundi 25 novembre 2013 Coup mou El Harrach incapable d’enchaîner trois bons résultats A lors
Lundi 25 novembre 2013
Coup mou
El Harrach incapable
d’enchaîner
trois bons résultats
A lors qu'on s'at-
tendait à voir
l'équipe monter
en puissance,
voilà que
l’USMH peine à
de saison. Cela dit, apparemment,
l’USMH version 2013-2014 n'est
même pas capable d'aligner trois
prenable. Une contre-perfor-
mance considérée par les suppor-
ters du club comme étant le faux
bons résultats à domicile. C'est le
pas de trop et qui compromet sé-
constat qui
a été fait depuis le
rieusement
début de saison. En effet, les Jaune
et Noir n'arrivent plus à s'imposer
dans leur stade fétiche. Pire, de-
l’USMH dans
les chances de
la course pour une
enchaîner les bons résultats. En
dépit d'un jeu plaisant et correct,
les Harrachis, qui arrivent à sé-
duire non seulement leurs propres
fans mais aussi les observateurs,
manquent de réalisme. Un pro-
blème qui persiste depuis le début
place au podium. Même s’il y a eu
entre la cinquième et la huitième
vant leurs nombreux incondition-
nels, samedi dernier, les
coéquipiers du capitaine Sofiane
Younès ont été tenus en échec par
une équipe de la JSK largement
journée du championnat, un sem-
blant réveil de la ligne d’attaque,
caractérisé par quelques résultats
positifs, il n’en demeure pas moins
que la ligne offensive harrachie n'a
pas réussi à marquer plus d’un but
lors des trois dernières journées.
Un maigre butin pour les Jaune et
Noir qui inquiète à plus d'un titre
leurs fans et en premier Boualem
Charef. Ce dernier souhaite trou-
ver au plus vite des solutions, afin
de permettre à son équipe de re-
nouer avec les résultats positifs et
éviter le scénario du début de sai-
son où l'équipe avait réalisé des ré-
sultats catastrophiques.
NacerEddine Ratni

douté de mon honnêteté.»

Saouli : «C’est la première fois depuis vingt ans que cela m’arrive»

«Cela fait plus de vingt ans j’exerce ce métier de secrétaire

vous dire que c’est la première fois que

Volée ou égarée, la licence

de Doukha a disparu mystérieusement

rencontre et que, Limane ce remplaçant de luxe a réalisé une belle prestation.

Sylla «Je commence à retrouver mes moyens, mais je dois prouver encore»

Lors du dernier match, vous vous êtes illustré par une belle pres- tation. Apparemment, c'est la grande forme Pour ne rien vous cacher, je commence à retrouver mes moyens ces

compétitif, je

pense avoir été à la hauteur de la confiance du staff technique. Mais je

mes moyens. Vous êtes arrivé à l'USMH très en retard sur le plan compétitif mais cela ne vous a pas empêché d'attirer la confiance du staff technique qui vous a titularisé rapidement. Un mot à ce propos ? Effectivement, mais il faut dire que je n'ai pas eu besoin de beau- coup de temps pour m'adapter à l'ambiance de l'équipe. Ce qui est très important sur le plan psychologique et pour le moral d'un joueur. Dès mon arrivée à l'USMH, j'ai trouvé un groupe sans vedettes. Là, j'ai compris que je pouvais m'intégrer plus facilement qu'ailleurs.

Vous semblez parti pour réaliser une belle saison C'est surtout cela mon objectif. Je sens que je peux donner plus à l'équipe. Beaucoup d'observateurs m'ont fait part de leurs apprécia- tions quant à mes dernières prestations. Cela m'encourage à travailler beaucoup et à améliorer mes performances. Au vu des résultats de votre équipe, d'aucuns s'accordent à dire que l'USMH réalise un bon parcours. Votre avis ? En effet, et pourtant personne en début de saison ne donnait cher de la peau de notre équipe. En fait, ces résultats ne sont que le fruit du sérieux de tout un groupe. Le football est un jeu d'équipe et non pas un ensemble de grands noms, car les grands noms n'ont jamais fait de grandes équipes. Comment voyez-vous la suite du parcours ? La suite du parcours dépendra de plusieurs paramètres. Nous concernant, nous sommes obligés de travailler encore plus pour aborder la suite de la com- pétition avec la même détermination. Nous devons tenir compte du fait que certaines équipes commen- cent à atteindre leur vitesse de croi- sière. Par consé- quent, il est important pour nous de retrouver notre efficacité le plus rapidement pos- sible. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

dernières semaines. Malgré un manque sur le plan

retrouverai bientôt tous

Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni dernières semaines. Malgré un manque sur le plan retrouverai bientôt tous

S amedi dernier et tout au long de la journée, Messaoud Saouli, le secrétaire du club harrachi, était dans tous ses états après s’être

aperçu que la licence de Doukha avait été égarée. Cela reste un des plus mau- vais souvenir du secrétaire de l’USMH sur le plan professionnel. En fait, per- sonne ne sait comment cette licence a disparu et en premier Saouli : «Je me rappelle avoir pris dans mon cartable toutes les licences, y compris celle de Doukha. Une fois au stade, je me suis rendu compte que celle de Doukha man- quait. J’étais hors de moi. J’ai cherché partout en vain. Heureusement que Charef et Doukha se sont montrés com- préhensifs et n’ont à aucun moment

que et, je peux

cela n’a

l’erreur

La LNF lui a délivré une nouvelle licence

Le gardien de buts harrachi pourra jouer dès le prochain match. La Ligue professionnelle vient de lui délivrer une autre licence. Hier, le président de l’USMH, Mohamed Laïb, accompagné du secrétaire du club, était au siège de la Ligue pour régler le problème de la licence de Doukha. Cela a été fait rapi- dement, grâce à la compréhension du premier responsable de la Ligue natio- nale, qui a donné instruction au per- sonnel pour délivrer une nouvelle licence au gardien de but harrachi.

cela m’arrive. Je remercie Kerbadj, le pré- sident de la Ligue d’avoir tout fait pour permettre à Doukha de participer à la

rencontre. Malheureusement,

pas été possible.» Il est vrai que sa res- ponsabilité est grande concernant les

documents des joueurs, mais

est humaine. L’essentiel est que cette er- reur n’ait pas influé sur le résultat de la

cette er- reur n’ait pas influé sur le résultat de la Doukha : «On ne doit

Doukha : «On ne doit surtout pas s'alarmer après ce nul à domicile»

Mazari et Amada soumis à des soins individuels Mazari et Amada étaient blessés face à
Mazari et Amada
soumis à des soins
individuels
Mazari et Amada étaient blessés face à la JSK,
mais cela ne les a pas empêché de fournir un bon
match. Malgré leur présence parmi les titulaires, ces
deux joueurs souffrent toujours de blessures et sont
toujours soumis à des soins et exercices individuels. Le
premier a fait du footing et des exercices d'explosivité,
avant de rejoindre la salle de soins et de musculation,
alors que le second n'a pas du tout apparu durant la
matinée, car occupé par des exercices faits de petits
échanges de passes avec ballon. Cela dit, leur parti-
cipation au prochain match contre le CABBA
n'est pas remise
en cause.
Charef veut un
match amical
Pour permettre à son équipe de bien
préparer son rendez-vous face au CABBA,
le
coach harrachi, Boualem Charef, veut un
match amical pour ce mardi. C'est pourquoi il
a
demandé aux dirigeants de lui trouver un
club. Le message de l'entraîneur a été reçu cinq
sur cinq, puisque les responsables sont, de-
puis hier matin, à la recherche d'un spar-
ring-partner pour donner la réplique à
l'USMH. Les dirigeants de l'USMH
ont pris contact avec plusieurs
clubs. Et attendent, tou-
jours la réponse.

Joint hier, l’international Doukha a répondu à nos questions au lendemain du match contre la JSK. Il a tenu des propos qui sont loin d'être alarmistes et a voulu trouver les mots qu'il faut pour encourager ses jeunes coéquipiers à redoubler d'effort et à ne pas céder au doute : «Certes, on a perdu deux précieux points à domicile, mais cela ne veut nullement dire que l'équipe est faible. Ce n'est qu'un faux pas. On ne doit pas ou- blier que l'équipe a subi quelques changements du- rant l’intersaison. Les nouveaux ont des qualités immenses, mais ils ont besoin de s'adapter au jeu de l'équipe. De ce fait, le groupe a donc besoin de temps pour retrouver les automatismes et, je suis persuadé qu'avec d'autres matchs l'équipe va s'amé- liorer. On ne doit surtout pas s'alarmer après un nul à domicile. Ce n'est pas bon pour le moral des joueurs, dont la plupart sont des jeunes. On comprend l'inquiétude des supporters, mais nos fans doivent savoir que le groupe a des capacités pour réagir. Nous devons conti- nuer à travailler pour être à la hauteur de notre responsabilité.» La réaction de l’in- ternational de l’USMH mettra sûrement du baume au cœur des supporters et en- couragera davantage ses coéquipiers. Elle est toute dirigée pour redonner confiance au groupe et dans un but évident de re- coller les morceaux d'un moral qui est, le moins que l'on puisse dire, quelque peu affecté.

but évident de re- coller les morceaux d'un moral qui est, le moins que l'on puisse
but évident de re- coller les morceaux d'un moral qui est, le moins que l'on puisse
www.lebuteur.com Coup neuf CRB
www.lebuteur.com
Coup neuf
CRB

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

13 Kouici «Cela ne servira à rien de mettre la pression sur le club comme
13
Kouici
«Cela ne servira à
rien de mettre la
pression sur le
club comme ça»
Dans un entretien que nous avons
eu hier avec l’ancienne gloire du
football algérien, aujourd’hui respon-
sable de la catégorie jeunes de
l’équipe belouizdadie, Moustapha
Kouici, nous avons profité de l’occa-
sion afin pour avoir son avis sur la si-
tuation actuelle de son club du cœur
: «C’est une mauvaise phase que vit
le club actuellement, les résultats ne
sont pas encore là et les supporteurs
commencent un peu à perdre pa-
tience. A mon avis, cela ne servira à
rien de se braquer sur le club comme
ça, pas dans cette période. Le CRB a
besoin de tout le monde dans ce
genre de situation, mais surtout du
soutien de ses supporteurs. En tout
cas tout ce que je souhaite c’est que
ce club, avec le soutien de tout le
monde, retrouve son prestige.»
« Si on continue notre
travail, dans 5 ans, le CRB
n’aura plus besoin de
recruter»
Pour ce qui est de la formation des
jeunes catégories de l’équipe, notre
principal sujet, Kouici nous dira :
«Les gens ont tendance à délaisser
cette période de la vie d’un joueur,
alors que c’est une étape importante
dans son développement. Pour ce
qui est de nos jeunes catégo-
ries, les résultats parlent
d’eux-mêmes. Au der-
nier déplacement à
l’USMA aucune ca-
tégorie n’est re-
venue vaincue à
Bologhine. Je
suis assez sa-
tisfait du tra-
vail qu’on a
réalisé et, si on
continue comme
ça, je suis sûr
que, dans 5 ans, le
CRB n’aura plus be-
soin de recruter.»
Les dirigeants irrités par certains joueurs
Les dirigeants
irrités par
certains joueurs

Cette dernière prestation de la formation du CRB en dehors de ses bases aura généré beaucoup de critiques au sein même de la maison belouizdadie. Selon nos sources, les dirigeants du club en ont eu aussi assez de cette situation. Les premiers visés par les déci- deurs, les joueurs. Quelques éléments à qui l’on reproche de faire preuve de suffisance sur le terrain et d’autres sur qui on comptait beau- coup en début de saison mais qui, jusque-là, se montrent très discrets. Cela vient quelques semaines avant l’ouverture de la période des transferts. Cela poussera-t-il la direction à prendre de nouvelles décisions ? Une idée à ne pas écarter.

Malek en a parlé à Gamondi A ce sujet, le directeur général du club, Redah Malek, lui non plus, ne supportant plus cette situation, a décidé d’en parler à son coach. Ce dernier aurait visé surtout la ligne offensive de l’attaque. Quelques éléments ont été cités, à l’image de Dehar et Rebih sur qui on comptait beaucoup pour redresser l’équipe. Surtout le deuxième nommé qui, à ce jour, est à la recherche de son premier but en cham- pionnat.

La direction ne veut plus fermer les yeux là-dessus

Bien évidemment après tout ce qui a été dit, l’on s’attend à une réaction des décideurs du club. Cela ne saurait tarder puisque, cette fois, ils sont décidé de frapper de main de fer. Ce sera le principal sujet lors de la réunion heb- domadaire du club. Ce qui est à envisager, c’est que certains se retrouveront sportive- ment sanctionnés pour la suite du parcours.

Mokdad «Je suis à Alger pour voir les dirigeants du Chabab»

A nnoncé au club, l’ex-milieu de terrain

des Canaris de la JSK, Abdelmalek M-

okdad, est depuis hier à Alger. Ce der-

nier comme vous avez pu le suivre sur

ces mêmes colonnes, se serait déplacé

pour négocier avec les dirigeants belouizdadis. Ce qui aurait été fait hier dans la soirée ou la rencontre entre les deux parties aurait été repoussée, au plus tard, pour la journée d’aujourd’hui. Nous avons pro té de la présence du joueur a n de prendre attache avec lui et d’en savoir plus sur ces négociations avec le club de Belouizdad. «Gamondi m’a contacté il y a quelques jours en me proposant l’idée de le rejoindre au CRB. Ce qui ex- plique la raison de ma venue aujourd’hui. Je suis ici pour négocier avec les dirigeants du club. Pour le moment il n’y a rien d’officiel, c’est juste une offre. Il faudra attendre aujourd’hui, ou peut-être demain, pour en savoir plus» précisera-t-il.

«Le CRB m’intéresse»

Au cours de notre entretien avec le joueur ce dernier nous avoue qu’il ne serait pas contre l’idée de porter le maillot du CRB si les négociations dé-

bouchent sur un accord : «Si j’ai pris la peine de me déplacer c’est que je prends vraiment au sérieux cette offre. Le CRB est une grosse écurie de notre championnat, je serai honoré de porter le maillot de ce club. Cependant, il ne faudrait pas précipiter les choses. Il faudra d’abord voir les dirigeants be- louizdadis pour tenter de trouver un terrain d’entente.»

«Le problème du CRB est plus mental que technique»

Nous avons aussi pro té de notre entre- tien avec Mokdad a n d’avoir ses impres- sions sur la situation du club actuellement : «Pour moi c’est plus un problème mental que technique. Cet effectif du CRB regorge de joueurs de qualité, ils sont capables de faire de grandes choses. Comme vous le savez quand l’esprit des joueurs est atteint cela affecte leur niveau. Je suis certain qu’ils arriveront à dépasser tout cela il faudra juste faire preuve de patience.» Lamine Amimi

Les résultats de la 12e journée ne font pas les affaires du CRB

Quand la formation du CRB occupait cette 11e posi- tion avec son match d’avance perdu à Bologhine on parlait déjà de catastrophe. Que pourrions-nous dire alors aujourd’hui avec la clôture de cette 12e journée ? Le club de Belouizdad recule d’un pas pour céder sa place au MCO qui, lui, avant-hier dans la soirée, est allé chercher une victoire à l’arraché d’Ain-Fekroune. Cette nouvelle place peu honorable qu’occupe le club au clas- sement n’est là que pour nous prévenir encore une fois du danger qui rôde sur cette formation qui s’engouffre chaque semaine un peu plus vers le bas du tableau. Avec cette nouvelle mise à jour du classement, le CRB ne devance le premier relégable que de deux malheu- reux petits points. Une rencontre pourra tout faire bas- culer. Certes le championnat est encore loin de fermer ses portes, néanmoins, un Chabab dans le rôle de relé- gable il y a de quoi titiller l'ego des supporteurs.

Et si l’ESS n’avait pas égalisé contre le CABBA…

On pourra dire que le CRB doit une sacrée chan- delle à la formation de l’ESS qui hier est arrivée à arra- cher le nul de son déplacement au CABBA. En effet, alors que la formation séti enne était menée au score, le CABBA avec 14 points aurait rejoint le CRB, ce qui aurait dans ce cas mis le club dans la même position que les Bordjiens et les Mobistes - vainqueurs face au MCA - dans le même sac, c’est-à dire que les trois for- mations se partageraient cette place de premier reléga- ble avec le même nombre de points.

Le CRBAF leur sera décisif la semaine prochaine

Avec seulement deux unités d’avance sur la zone rouge, l’équipe de Gamondi n’aura d’autre choix que de prendre les trois points lors de la pro- chaine journée. Une rencontre à domi- cile qui se fera face à l’équipe qui ferme la marche du championnat, le CRBAF. Ce sera donc l’occasion à ne pas manquer pour se refaire une santé a n de se préparer à une n de phase retour très en ammée.

Le CRB jouera gros avant la fin de la phase aller

Nous sommes aujourd’hui à trois journée de la n de cette phase aller, et on peut dire que les gars de Gamondi sont loin d’avoir vécu le plus dur. En effet, le CRBAF ne sera pas le seul club relégable qui croisera le fer avec cette équipe belouizdadie. En effet, les deux rendez-vous restants se feront aussi face à des clubs qui jouent pour sortir la tête de la relégation. C’est le cas du MCO qui, aujourd’hui, n’est qu’à un point du CRB et, pour la semaine d’après, la JSMB qui est second relégable. Se seront deux rencontres qui se joueront en dehors du 20-Août, ce qui compliquera encore plus la tâche des Rouge et Blanc, qui devront montrer un meilleur visage que celui proposé face à l’USMA vendredi soir, pour es- pérer sortir vainqueur, de cette lutte du bas de tableau. Lamine Amimi

vainqueur, de cette lutte du bas de tableau. Lamine Amimi Attafen «Nous n’avons pas été à
vainqueur, de cette lutte du bas de tableau. Lamine Amimi Attafen «Nous n’avons pas été à

Attafen «Nous n’avons pas été à la hauteur»

Un mot sur ce dernier re- vers à l’USMA ? Que voulez-vous que je vous dise, nous sommes pas- sés à côté de notre match. Nous n’avons pas joué comme il le faut, surtout en première période où nous avons encaissé bêtement deux buts. Notre retour en seconde période n’aura pas servi à grand-chose, peut-être juste à limiter les dégâts mais pas plus. C’est une défaite qui vous met en mauvaise posture n’est-ce pas ? Nous ne nous attendions pas à une défaite dans ces conditions. Après, oui, celle-ci nous met dans une situation pas très confortable. Mais je reste con ant en notre capa- cité de remonter la pente. Nous avons encore des matches à jouer avant la phase retour, et il faudrait se concen- trer là-dessus maintenant.

Comment expliquez-vous ce début de match catas- trophique ? C’est un problème qui se pose depuis un bon moment. Nous avons toujours eu ce problème de débuter un match. Face à l’USMA nous l’avons payé cash avec un pre- mier but en l’espace de 5’ de jeu puis un second qui vient nous enterrer. Voyez-vous le prochain match du CRBAF comme un tournant important de votre saison ? Sans doute. Ce match face à l’USMA nous fera beaucoup ré échir, peut-être qu’on aura des moments de doute, c’est normal. Mais le plus impor- tant c’est de se remettre sur pied pour le prochain match. Je ne parle pas seulement du CRBAF mais aussi les deux restants, nous avons besoin de retirer le plus de points possible pour recti er le tir.

Que nous diriez-vous sur la réaction des supporteurs à après le match ? C’est normal je pense, tout le monde connait la rivalité avec le club de l’USMA. C’est ce qui les a affectés le plus. Mais nous ferons tout pour nous rattraper. C’est une pro- messe du groupe. En ce qui vous concerne, vous êtes encore une fois relégué sur le banc de touche, comment vivez- vous cela ? C’est ma situation depuis le début de saison. C’est dire que le banc de touche me suit là où je vais. Ça reste que se sont des choix de l’entraîneur, je les accepte et je travaille dur pour le faire changer davis.

Entretien réalisé par Farid Abboud

14
14

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

www.lebuteur.com ESS Coup nul
www.lebuteur.com
ESS
Coup nul

Hammar a tenu à être à Bordj

Même s'il était sujet à une

forte grippe, le président sétifien a tenu a effectué le déplacement

Bordj. Une présence qui a mis

du baume au cœur aux joueurs, surtout que le président était ac- compagné d'un grand nombre de dirigeants. Comme à son ha- bitude, le président Hammar a réagi très vite après le résultat nul et a tenu des propos qui sont loin d’être alarmistes. Il a voulu trouver les mots qu’il faut pour encourager ses joueurs à redou- bler d’efforts et de ne pas céder au doute.

Une prime de 5 millions de centimes En plus d'être avec eux à Bordj, malgré
Une
prime
de 5 millions
de centimes
En plus d'être avec eux à Bordj,
malgré la maladie, Hammar a été
bon prince. Il a décidé que la prime
concernant le nul acquis à Bordj se-
rait doublée.
La
prime en
suspens se monte à
15 millions de centimes
Les joueurs sétifiens toucheront
donc 5 millions après le nul réalisé à
Bordj. Ce montant sera majoré de 10
millions après la victoire acquise contre
la JS Saoura. Chaque élément qui a
participé à ces deux rencontres per-
cevra donc la somme de 15 mil-
lions de centimes.
Un
bus pour les
supporters
Juste après le coup de sifflet
final, la direction de l'ESS a mis
un bus à la disposition des sup-
porters qui ont effectué le dépla-
cement à Bordj. Une action qui a
permis tout incident malheu-
reux et qui a été très appré-
cié par le kop de
l'Entente.
Des examens de
contrôle pour Nadji
C'est aujourd'hui que Nadji
doit se rendre dans une cli-
nique de la capitale. Il doit ef-
fectuer des examens de
contrôle pour voir à quel stade
de guérison il en est. Les résul-
tats de ces examens seront in-
terprétés par le professeur
Abdelatif.
La reprise
aujourd'hui
Les joueurs de Sétif ont bé-
néficié de deux jours de repos
après le match qu'ils ont joué à
Bordj. La reprise se fera au-
jourd'hui au stade du 8-Mai.
ESS-MCEE, ce
vendredi à 16h45
Le derby de la wilaya 19 a été
avancé d'une journée. Il se
jouera le vendredi 29 novembre
sur la pelouse du stade du 8-
Mai. Le coup d'envoi de la ren-
contre sera donné à 17 heures
45 et cela pour des impératifs
de retransmission télévisée.
Le MAO en amical
Les joueurs de l'ESS qui
n'ont pas pris part à la rencon-
tre de samedi passé auront
l'occasion d'avoir du temps de
jeu ce mardi. En effet, ils au-
ront à en découdre, en amical,
avec la formation du Moulou-
dia d'Aïn Oulmane. Le match
se jouera à Sétif et son coup
d'envoi sera donné à 15 heures.

de la JSK et de l’ESS sont en pole position et ce sera probablement entre ces deux formations que se jouera ce titre qui, en réa- lité, n’a qu’une valeur sym- bolique. Pour l'anecdote, au

grand jamais l’équipe de Sétif n’a pu décrocher la couronne na- tionale quand elle n’a pas pu s’oc- troyer le titre de champion d’hiver.

Encore une erreur défensive !

Au cours du match qui l’a op- posé à la formation du CABBA, la défense sétifiennne allait, comme cela est devenu une ha- bitude, retomber dans ces travers, en se contentant d’admirer le tra- vail préparatoire des attaquants ad- verses. C’est ce qui s’est passé lors de la fameuse 25’ du match contre le CABBA. Hamdadou prendra tout son temps pour contrôler le ballon avant de l'expédier en pleine lucarne. Tout cela devant des dé- fenseurs sétifiens amorphes. Heu- reusement pour les fans sétifiens, Tiaiba et ses coéquipiers n’étaient pas spécialement inspirés, samedi passé. A.F.

Une première place, mais… à
Une première place, mais…
à
samedi passé. A.F. Une première place, mais… à U n sentiment de dé- livrance était pal-

U n sentiment de dé-

livrance était pal-

pable chez les

joueurs de cette

s’est créé de réelles occasions de scorer, comme ce tir de Karaoui qui a rasé la barre ou ce face-à-face de Touahri, manqué devant Ben- khodja à la 49’. Incontestablement, les Sétifiens n’ont pas fait le match qu’il faut samedi passé. Il leur fal- lait jouer tous les coups à fond et surtout oser. Ils ne l'ont fait que du- rant le dernier quart d'heure, alors que leurs adversaires avaient, comme on dit, baissé le rideau.

Cela se jouera au mental

Pour ce qui est de l’avenir de l’équipe, Kheireddine Madoui nous dira qu’il dépendra de beaucoup du mental des joueurs : «J’ai dit à mes joueurs que dès le prochain match, il faut faire abstraction des rencontres disputées jusque-là. Les choses sont claires et tout le monde sait ce qu’il lui reste à faire. Il y a un certain nombre de points à engranger avant la fin de la phase aller et ce sera là notre principal objectif. Pour l'at- teindre, il nous faut des qualités physiques et techniques, mais aussi un gros mental. Il y a aussi un cer- tain état d’esprit à installer chez les joueurs qui auront à reprendre confiance en eux.»

équipe de Sétif

quand l’homme

en noir mettra fin aux débats. L’ESS venait de réaliser un nul qui allait lui faire l’économie, tout au moins pour quelques temps, du doute qu’aurait engendré une contre-per- formance. En plus de la confiance et le point qu’il venait d’engranger, les Sétifiens ont conforté leur place de leader. Ce résultat nul somme toute acceptable leur permettra d’appréhender les matchs à venir, dont celui contre le MCEE, avec beaucoup d'ambition.

Une équipe de l'ESS plutôt prudente

On ne se trompe pas en disant que Jean- Christian Lang a adopté une tactique plutôt prudente avant le but du CABBA. Ce n’est qu'après cela que l’équipe de Sétif a montré des velléités offensives et là, elle

Les dirigeants du CABBA remerciés Dès le retour à Sétif, les dirigeants de l'ESS n'ont
Les
dirigeants du
CABBA remerciés
Dès le retour à Sétif, les dirigeants
de l'ESS n'ont pas
leurs homologues du CABBA pour l'ac-
cueil qui a été réservé aux membres de la
délégation qui ont effectué le court déplace-
ment. Il est utile de reconnaître que le derby
s'est déroulé dans d'excellentes conditions,
si ce n'est ce groupe d'énergumènes qui
s'en sont pris aux
de sifflet final.
Arab
«Un grand
merci à nos
Bordj»
Pour ce qui est de l'accueil qui a été
réservé par la famille du CABBA aux Sé-
tifiens, Azzedine Arab nous a confié ce qui
suit : «L'excellent accueil qui nous a été ré-
servé par nos amis de Bordj ne nous a pas
étonnés. De solides liens
deux clubs. Tout en réitérant nos remercie-
ments, nous promettons que le meilleur
accueil sera réservé aux joueurs diri-
geants et supporters du CABBA
lors du match retour.»

Une victoire contre El Eulma comme préalable

Plus que trois journées avant que ne tombe le rideau sur la première phase du championnat. Le pro- gramme des Sétifiens étant, comme on dit, abordable. Les poulains de Velud auront à recevoir lors de la prochaine journée le MCEE, avant de se déplacer à El Harrach pour y défier l'USMH. L'ultime journée mettra aux prises l'ESS avec l'USMA et cela sur la pelouse du stade du 8-Mai. Ce sont donc les résultats enregistrés lors de ces trois matchs qui permettront d’octroyer ou non le titre de champion d’hiver aux Sétifiens. Bien sûr pour entre- tenir un espoir de sacre, la victoire contre le voisin d'El Eulma est im- pérative.

Cela se jouera plutôt entre la JSK et l'ESS

Il est certain qu’à trois encablures de la fin de la phase aller, le titre de champion d’hiver se jouera entre les équipes les mieux classées. Trois d'entre elles occupent le fauteuil de leader et seule l'USMA aura à se déplacer à deux reprises avant que ne tombe le rideau sur la première phase du championnat. Les équipes

manqué de remercier Gourmi le sauveur joueurs après le coup Depuis le début de la
manqué de remercier
Gourmi le sauveur
joueurs après le coup
Depuis le début de la saison, l'homme
fort de cette équipe de Sétif est Gourmi. Il
a été encore une fois l'auteur d'une presta-
tion exceptionnelle. En plus d'être le
joueur le plus en vue, il a réussi à provo-
quer un penalty qu'il prendra le spin de
transformer et d'éviter ainsi une défaite à son
équipe.
«Nous sommes tombés
sur une bonne équipe de Bordj»
amis de
Interrogé par le journaliste de la chaîne satellitaire
Ennahar, Gourmi donnera une appréciation sur le
nul réalisé à Bordj. Il dira en substance : «Nous
sommes tombés sur une bonne équipe du CABBA
qui nous a causé beaucoup de problèmes surtout
en première période. Nous avons bien réagi après
la pause. Je dirais que ce résultat nul est équita-
d'amitié lient nos
ble.»
Les espoirs
Okbi a purgé
indétrônables
L’attaquant sétifien Okbi
fera probablement son retour à
la compétition, lors de la récep-
Benabderrahmane : «Notre force
est notre esprit de solidarité»
tion du MCEE et cela après avoir
fait l’impasse sur le dernier match
joué par son équipe et cela pour cause de
suspension. Le joueur nous dira que cette absence
lui a laissé comme un sentiment de frustration et
qu'il fera les sacrifices nécessaires à l’entraînement
pour retrouver au plus vite sa place dans l'équipe.
En venant à bout de leurs
homologues du CABBA
suite à des buts signés
Amokrane et Guenfoud, les
espoirs de l'ESS ont
conservé leur place de lea-
der. Ils ont relégué l'USMA,
leur principal poursuivant
à deux points.
Sur la même chaîne de télévision, Benabder-
rahmane précisera que la principale force de
l'équipe est sa solidarité : «Notre principal atout
cette saison est l'esprit de solidarité qui règne dans
l'équipe. Nous formons une famille et c'est ce qui
nous permet d'avancer. Je pense que cette saison
sera très difficile car plusieurs équipes peuvent pré-
tendre au titre de champion d'Algérie.»
www.lebuteur.com N° 2475 MOB Lundi 25 novembre 2013 Coup fort E ncore une fois, les
www.lebuteur.com
N° 2475
MOB
Lundi 25 novembre 2013
Coup fort
E ncore une fois, les
Crabes du MO Béjaïa
ont confirmé leur supré-
matie lorsqu’il s’agit d’af-
fronter les grosses
l’équipe affrontera la JSK pour le
compte de la 13e journée du cham-
pionnat.
Ils ont été héroïques
La
direction
pourrait revoir son
salaire à la hausse
Rahal
inscrit son
quatrième but
Avec son rendement actuel où il ne cesse
pas de s’illustrer au fil des journées en deve-
nant un élément important dans l’échiquier de
Amrani, que la direction pourrait bien revoir à la
hausse son salaire car il a permis au MOB de
remporter plusieurs points durant cette phase
aller comme a été le cas face au CRB et sa-
medi dernier devant le MCA. La décision
devrait être prise à la fin de cette pre-
mière manche lors de la réunion du
conseil d’administration.
Pour son retour à la compétition of-
ficielle après avoir raté le déplace-
ment à Chlef, l’attaquant Rahal vient
de confirmer son statut de meilleur
buteur de l’équipe avec une qua-
trième réalisation face au Mouloudia
samedi dernier. D’ailleurs, Rehal a ins-
crit des buts décisifs contre le MCE
Eulma, le CRB, l’ESS et enfin le MCA.
C’est dire que l’enfant de Tinebdar
vient de confirmer qu’il est le meilleur
joueur du MOB durant cette phase
Ils quittent la zone
de la relégation
aller et continue de s’illustrer au fil des
journées.
cylindrées en disposant du MC
Alger samedi dernier qu’ils ont
battu 1-0. Etant déjà dans l’obliga-
tion de réagir et de renouer avec les
résultats positifs après leur défaite
concédée face à l’ASO, les Béjaouis
ont réalisé un précieux succès qui
sera important pour la suite du par-
cours. Comme cela a été le cas
contre le CRB et l’ESS, les cama-
rades de Yaya ont entamé la partie
en exerçant un grand pressing sur
la défense adverse qui leur a permis
de se procurer quelques occasions
de buts mais le manque de l’effica-
cité leur a fait défaut. Les change-
ments opérés par le coach Amrani
avec l’incorporation de Baâouali et
Rahal vont s’avérer bénéfiques dans
la mesure où le rendement du
groupe s’est beaucoup amélioré en
deuxième période avec un but ma-
gnifique de Rahal à la (85’) qui a
permis au MOB de remporter une
importante victoire pour la suite de
la compétition surtout que les pro-
chains matches s’annoncent déli-
cats, à commencer par le
déplacement à Tizi Ouzou où
Bien que les conditions climatiques
n’aient pas été favorables pour réali-
ser un match de haute facture, il
n’en demeure pas moins que les
joueurs béjaouis ont été héroïques
face au Mouloudia d’Alger en se
montrant à la hauteur des attentes
avec un rendement qui a même sur-
pris le coach Amrani en se mon-
trant satisfait de la prestation de ses
poulains. Yaya et consorts ont do-
miné leur adversaire du jour en se
procurant plusieurs occasions de
buts dont l’une a été bien exploitée
par le buteur maison Rahal. De ce
fait, les Béjaouis viennent de confir-
mer qu’on peut compter sur eux
lorsqu’il s’agit de disputer des
matches importants, voire décisifs
comme cela a été le cas samedi der-
nier contre le MCA.
En disposant de cette équipe de MC
Alger, les Béjaouis viennent de quit-
ter la zone de la relégation en remon-
tant à la 13e place du classement
général avec 14 unités. Ce qui leur
permettre d’avoir un moral au beau
Adrar s’est
déplacé à Alger
pour les dettes
Zaïdi
retrouve les
bois et contribue
au succès de son
équipe
retrouve les bois et contribue au succès de son équipe Afin de se renseigner sur le
Afin de se renseigner sur le com- muniqué que la FAF vient de pu- blier
Afin de se renseigner sur le com-
muniqué que la FAF vient de pu-
blier à propos de l’interdiction de
recrutement pour certains clubs,
le président du conseil d’admi-
nistration du MOB, en l’occur-
rence Akli Adrar, s’est déplacé
hier dans la capitale pour assister
au séminaire sur la sécurité orga-
nisé par l’agence Interpol et sur-
tout de se renseigner sur les
dettes et de trouver une solution
pour permettre au club de se
renforcer durant ce mercato.
Le portier Zaïdi a retrouvé sa place de titu-
laire à l’occasion de la rencontre face au MC
Alger où il a contribué grandement au succès
de son équipe en arrêtant des balles dange-
reuses émanant de Djallit. Il attend de
confirmer lors de la prochaine rencontre
face à la JS Kabylie qui aura lieu
vendredi prochain au stade de
1er-Novembre de Tizi
Ouzou.
«On va
demander des
explications mais
probablement un
échéancier»
Interrogé à la fin de la rencontre
face au MC Alger sur le fameux
communiqué de la FAF relatif
aux dettes des clubs, le président
du MOB Adrar nous dira : «Je
vais me déplacer à Alger pour de-
mander des explications à propos
de cette affaire des dettes que nous
n’avons encore pas saisie, car il
était convenu à ce que le problème
soit réglé par les droits TV mais
apparemment, ce n’est pas le cas.
De ce fait, il est fort probable
qu’on demande un échéancier.»
Yugurtha A.
Vous venez d’arracher une pré-
cieuse victoire face au MC Alger,
un commentaire ?
Effectivement, cette victoire est très
précieuse. Nous avons dominé les
débats et nous nous sommes créé
beaucoup d’occasions. Dieu
merci, la rentrée de notre ca-
marade Rahal a été béné-
fique pour le club
puisqu’on a réussi à ins-
crire un but dans les
ultimes minutes
de la partie qui
nous a permis de
glaner les trois
points de la vic-
toire et par la
même améliorer
notre classement en
remontant à la 13e
place.
Le MOB a toujours
été au rendez-vous
lorsqu’il s’agit de
jouer de grands
matches, n’est-ce
pas ?
Oui, depuis quelques
journées, on est en
train de réaliser de
bons résultats et rem-
porter des matches im-
portants comme cela a
été le cas face au CRB,
15
15

Les Béjaouis confirment

Les Béjaouis confirment

leur suprématie

leur suprématie

Les Béjaouis confirment

leur suprématie

leur suprématie

sur les grands

sur les grands

sur les grands

sur les grands

Les Béjaouis confirment

Les Béjaouis confirment

Les Béjaouis confirment

leur suprématie

leur suprématie

sur les grands

sur les grands

fixe pour les matches à venir afin de récolter encore d’autres points et, par la même, espérer terminer cette pre- mière phase du championnat dans une bonne position. A trois journées seulement de la fin de cette première manche, les Béjaouis se trouvent sur la bonne voie pour la réalisation de leur objectif qui demeure le maintien bien que le championnat soit encore long pour se rassurer, surtout que la phase retour ne s’annonce pas facile avec des matches difficiles qui atten- dent les coéquipiers de capitaine Akrour.

Le bon coaching de Amrani

Si les Vert et Noir viennent de réus- sir un succès salvateur pour la suite du parcours, il faut reconnaître que le coach Amrani a apporté sa touche. Les changements qu’il a ef- fectués en seconde mi-temps en in- corporant le défenseur Baâouali et l’attaquant Rahal ont donné leurs fruits. En plus des occasions créées, le rendement des Béjaouis a été bé- néfique au point où ils auraient pu même s’imposer sur un score en- core plus large. Il faut noter aussi le bon coaching de Amrani qui a pris le dessus sur l’enfant de sa ville, à savoir Bouali.

Yugurtha A.

Yaya «C’est un succès important et on va confirmer face à la JSK»

L’attaquant du MO Béjaïa Fawzi Yaya était tout heureux à la fin de la rencontre qui a op- posé son équipe au MC Alger après avoir réussi à s’emparer des trois points de la vic- toire et de sortir de la zone de relégation. Approché à la fin du match, Yaya Fawzi a tenu dire que le succès est très précieux dans la mesure où il sera d’un grand apport pour la suite du parcours, à commencer par le déplacement de ce week-end à Tizi Ouzou pour affronter la JSK pour le compte de la 13 e journée du championnat. D’au- tre part, Yaya n’a pas caché son vœu de marquer contre cette équipe de la JSK et d’aider son équipe à réussir un bon résultat, bien que la tâche ne soit pas facile.

suadé qu’on sera au rendez-vous. Vous souhaitez certainement mar- quer contre les Canaris, n’est-ce pas ? Oui, comme chaque joueur. Bien que je respecte cette équipe de la JSK, je ne vous cache pas que je ferai le maximum pour aider mon équipe à réaliser un bon résultat et surtout d’être buteur dans ce match qui revêt une grande importance pour nous, puisqu’on n’a pas droit à l’erreur. Vous allez disputer trois matches décisifs face à la JSK, le CABBA et l’USMH, comment voyez-vous les chances de votre équipe ? Ça sera trois matches décisifs pour nous puisqu’on doit faire le maxi- mum pour récolter les points néces- saires qui nous permettront de sortir de cette mauvaise situation et termi- ner cette phase aller dans une posi- tion honorable. Cela dit, on doit être à la hauteur et de ne pas décevoir nos fans. Un message particulier aux sup- porters ? Je demande à nos supporters de res- ter derrière l’équipe et de continuer à nous soutenir pour qu’on puisse gla- ner le maximum de points qui per- mettront de réaliser notre objectif. Il faut reconnaître que notre public nous a toujours été fidèle. C’est pourquoi on ne doit pas le décevoir. Entretien réalisé par Yugurtha A.

l’ESS et maintenant le MCA. C’est une bonne chose pour nous dans la mesure où cela nous motivera da- vantage à récolter d’autres points à l’avenir et de sortir de cette mauvaise situation. Vous avez lutté jusqu’à l’ultime mi- nute en inscrivant un but à la 85’, ce qui confirme que vous avez un moral solide, qu’en pensez-vous ? Oui, vu la situation dans laquelle se trouve notre équipe actuellement, je peux dire que nous étions dans l’obligation de faire le maximum pour remporter ce match où les trois points étaient impératifs pour nous. De ce fait, on a tenu à jouer jusqu’aux ultimes minutes et l’entrée de notre coéquipier Rahal a été fruc- tueuse, puisqu’il a inscrit l’unique but de la partie. Vous êtes appelés à confirmer votre bonne santé lors du votre prochain déplacement à Tizi Ouzou pour affronter la JSK, com- ment s’annonce ce match ? Ça sera difficile puisqu’on aura af- faire à une équipe qui occupe la pre- mière place et qui n’est pas facile à jouer. Nous tâcherons quand même de fournir le maximum d’efforts pour revenir avec le meilleur résultat possible et de maintenir notre belle série. Avec la volonté des joueurs et l’état d’esprit du groupe, je suis per-

16
16

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

www.lebuteur.com JSMB Coup d’envoi
www.lebuteur.com
JSMB
Coup d’envoi

Le point de l’espoir pour Béjaïa

JSMB Coup d’envoi Le point de l’espoir pour Béjaïa L a JSMB a décroché, sa- medi,

L a JSMB a décroché, sa- medi, un précieux point de son déplace- ment à Constantine, face au CSC qui se

trouve, pourtant, dans une situa- tion très confortable depuis le début de saison. Un point qui lui permet de garder l'espoir de se maintenir en Ligue 1, après 12 matchs sans le moindre succès. Les camarades de Mebarakou ont réussi à arracher un point qui vaut son pesant d’or. Ce nul ra- mené de Cirta, avant-hier, don- nera des couleurs à l’équipe pour

la suite des échéances. L'essentiel est que les joueurs se soient bien battus et auraient pu inscrire au moins un autre but, n'était le manque de concentration chez certains et d'expérience chez d'au- tres, à l'image de Belgharbi et Ha- mouche. L'entraîneur estime, toutefois, que ce point est bon à prendre, car il per- mettra aux

d'aborder les prochains matchs dans un état psychologique idéal.

L’équipe quitte la dernière place

Apparemment, le fait de suivre les performances des concurrents di- rects demeure inévitable pour les Béjaouis. Il ne se passe pas une seule journée où l’on ne s’intéresse pas aux résultats des autres clubs les plus proches des relégables. Les Béjaouis ont été, tous, avant- hier, après leur nul réalisé contre le CSC, à l’écoute du résultat du match CRBAF-MCO. Inutile de préciser que c’est avec un grand soulagement qu’ils ont appris la victoire du MCO contre les Tor- tues, lesquelles ont perdu une place en faveur de la JSMB, qui occupe actuellement l’avant-der- nière place, juste derrière le CABBA, avec 7 unités. En effet, à force de ne pas gagner, la JSMB tient son statut grâce aux mauvais résultats de certains clubs,

qui jouent le maintien aussi, car dans le cas contraire, elle serait actuellement dans de beaux draps, et les choses auraient été plus compliquées et plus difficiles.

Premier résultat positif de Djabour !

Il faut dire donc que la détermi-

nation des coéquipiers de Neyati

a fait la différence dans le dernier

quart d’heure du match, en réus- sissant à arracher un précieux point de l'extérieur, le premier ré- sultat positif réalisé par le coach de la JSMB, Kamel Djabour, qui a pris le train en marche depuis le limogeage de Saâdi, après la hui- tième journée. Depuis son arri- vée, Kamel Djabour, l’ancien coach du Congo-Brazzaville, a di- rigé 5 rencontres, deux à domicile et trois autres en déplacement. Après donc le dernier faux pas subi à la maison contre le CRBAF, le driver béjaoui a pu remobiliser ses troupes en te- nant le

coup face à l’une des très bonnes équipes en Ligue 1 cette saison. Les poulains de Djabour croient toujours en leurs chances de maintien

Satisfaction du staff technique

Bien que son équipe ait pu faire mieux en revenant au bercail avec les trois points de la victoire, le coach de la JSMB estime que le fait d’avoir déjà assuré un point de ce périlleux déplacement est déjà un acquis pour son équipe, qui retrouve la confiance. Certes, le driver de la JSMB pense qu’elle avait largement la possibilité de terminer la rencontre par une vic- toire, mais il n’a pas oublié aussi que les joueurs étaient très affec- tés par les derniers mauvais résul- tats. C’est dire que le coach était quand même très content en at- tendant une réaction positive ce samedi contre le MCO.

Maintenant, il faudra enchaîner les performances

Après ce bon résultat, tant at- tendu, réalisé face aux Clubistes de Constantine, les Béjaouis de- vront désormais enchaîner les

performances pour espérer sortir de la zone rouge le plus vite possi-

ble. Les Béjaouis vont se lancer dès aujourd'hui à la préparation d'un match très important, voire même décisif, face au MC Oran qui a gagné son dernière match à l’extérieur contre le CRBAF. Un succès devant cette formation permettra, à coup sûr, aux Vert et Rouge de souffler un peu mais aussi d'avoir dans leur viseur les équipes non relégables. En d'au- tres termes, seule la victoire per- mettra à la JSMB de continuer à aspirer au maintien. D'ailleurs, l'on voit mal comment le succès va pouvoir échapper aux Béjaouis ce samedi à domicile.

Bouziani suspendu pour contestation S.A. joueurs Tatem pour le remplacer face au MCO USMA- A
Bouziani
suspendu pour
contestation
S.A.
joueurs
Tatem
pour le remplacer
face au MCO
USMA-
A la fin de la rencontre face au CSC, Bouziani,
qui a été époustouflant, nous a confié qu’il crai-
gnait une suspension pour contestation. C’est
désormais chose faite, puisque le joueur ne
pourra pas prendre part au prochain match de
son équipe. Comme il fallait s’y attendre, le
jeune milieu de terrain de la JSMB, Farès Bou-
ziani, a écopé d’un match de suspension ferme
pour contestation, lors du dernier match face
au CSC, assortie d’une amende de 20 000 di-
nars. Pour rappel, le joueur béjaoui avait
écopé d’un carton jaune à la 26’, brandi par
l’arbitre Saïdi qui privera l’ex-joueur de
Mostaganem de prendre part à l’affiche
contre le MCO, ce samedi à
domicile.
La défection de Bouziani au milieu de terrain
JSMB à huis clos
va certainement laisser un grand vide au sein de
l’équipe béjaouie. Toutefois, et en la circonstance,
il ne reste que Tatem pour occuper ce poste et le
remplacer. Ce dernier, qui a été écarté de la liste
des dix-huit avant-hier suite à son retard à l’en-
traînement, pourrait bien enregistrer son retour
face au MCO. Pour le moment, rien n’est encore
officiel, mais vu que le coach n’a pas vraiment le
choix, tout porte à croire que c’est lui qui sera
aligné d’entrée face au MCO à la place de Bou-
ziani. Une bonne nouvelle pour le driver des
Vert et Rouge, lequel peut compter sur
Tatem dans l’animation face aux Ham-
raoua.
Dans son rapport, l’arbitre du
match USMA-CRB a mentionné des jets
de projectiles, fumigènes et envahissement de
terrain. A la lumière de son rapport, le club us-
miste écopera certainement d’un avertissement
de la Ligue et comme il s’agira du troisième de la
saison, le stade de Bologhine devrait recevoir une
sanction d’un match à huis clos. De ce fait, il est
fort probable que le match de la 14e journée
face à la JSMB se déroulera sans public.
Cela pourrait arranger les Béjaouis qui
joueront sans pression.

Moussa Koné, l’attaquant malien que veut Djabour

C e n’est une surprise pour per- sonne, la direction du club béjaoui est à la recherche

d’un bon nombre d’attaquants dont un de l’Afrique noire pour la phase retour, afin de mettre fin au rende- ment irrégulier de la ligne offensive. Et pas plus tard que la semaine der-

nière, nous avons annoncé que le coach Djabour est en pourparlers avec un bon attaquant malien de qualité. Il s’agit de Moussa Koné qui évolue dans le championnat ma- lien, au Réal Bamako. Un attaquant pétri de qualités qui pourrait bien précipiter le départ de son compa- triote Boubacar Bangoura qui n’a pas été à la hauteur cette saison, du fait que depuis la première journée, il n’a inscrit qu’un seul but par pé- nalty, lors du match face au CRBAF à Béjaïa. Pour rappel, ce même joueur a effectué même des essais

au Mouloudia d’Alger l’été dernier.

Meilleur buteur avec 18 buts inscrits la saison écoulée Agé de 23 ans, Koné est le meilleur buteur du championnat malien la saison écoulée avec son club, le Réal Bamako, avec 90% de participation. Fort de son statut, Moussa Koné compte épater le coach et les Bé- jaouis lors de la phase retour. Selon nos informations, les dirigeants de la JSMB sont vraiment impression- nés par le profil de ce joueur, dont on dit beaucoup de bien. D’ailleurs, le fait qu’il soit le meilleur buteur du championnat malien avec dix-huit réalisations et choisi par les techni- ciens spécialistes et même journa- listes maliens comme étant le meilleur joueur du Mali durant la saison écoulée, veut tout simple- ment dire qu’il est pétri de qualités.

veut tout simple- ment dire qu’il est pétri de qualités. Il est attendu cette semaine à

Il est attendu cette semaine à Béjaïa D’après la même source d’indiscré- tion, le premier contact avec le joueur remonte à une dizaine de jours, lorsque Djabour, en per- sonne, a pris attache avec lui. Et pour ne rien laisser au hasard, le driver de la JSMB est même allé au Mali pour négocier son éventuel transfert à la JSMB cet hiver. En pa- rallèle, Djabour aurait même ren- contré l’agent du joueur récemment qui l’aurait convaincu à venir tenter sa chance à Béjaïa. Après l’accord déjà trouvé, il est attendu que ce Malien se déplacera cette semaine à Béjaïa pour poursuivre les négocia- tions entamées et si tout ira comme prévu, Moussa Koné signera un contrat de deux ans et demi en fa- veur de la JSMB.

S.A.

Kacem Sofiane, le sauveur

 

Le jeune portier de la

JSMB,

Sofiane Kacem, a été une fois de plus l'homme du match et le sau-

veur de l'équipe, face au CSC, avant-hier. Il a été d'un grand ap- port dans le résultat réalisé par son équipe face aux Clubistes grâce à ses interventions et les occasions avortées. Il était comme un chat durant toute la

partie en repoussant tous

les bal-

lons, même les plus difficiles. Une bonne note et une recon- naissance méritée. L'entraîneur Djabour n'a pas tari d'éloges sur son gardien de but qui confirme son statut de n°1 au sein de cette équipe. Tout cela augure d’un avenir très radieux pour ce jeune gardien qui a beaucoup de chance cette saison en passant du troisième gardien au numéro un de l’équipe.

Reprise aujourd’hui

L’entraîneur Kamel Djabour a accordé un jour de repos seule- ment à ses joueurs, après le match contre le CSC. Rendez- vous leur a été donné pour au- jourd’hui dans la matinée à partir de 9h30 au stade de l’UMA afin de bien préparer le prochain match comptant pour la 13e journée du championnat de Ligue 1 contre le MCO. Le staff technique béjaoui estime que les joueurs doivent beaucoup travailler pour tenir le même rythme de la compétition.

Derrag n’a pas oublié ses amis

L’attaquant du CSC, Mohamed Derrag, qui a quitté la JSMB après une expérience enrichis- sante, n’a pas oublié ses amis avec lesquels il a noué de bonnes rela- tions, malgré le peu de temps qu’il a passé avec eux la saison écoulée. L’ancien Mouloudéen, qui a opté pour le CSC l’été der- nier, a rendu visite à ses anciens coéquipiers dans les vestiaires à la fin du match et leur a souhaité bonne chance pour la suite des échéances.

2e but de Belgharbi

Le nouvel attaquant

de la

JSMB, Abdelwahid Belgharbi,

vient d'inscrire son deuxième but

de la saison, lui qui n'est quatrième titularisation

qu'à sa

après

qu'il fut recruté par l’ESM l’été

dernier. Après son premier but marqué contre le RCA en dépla- cement, le joueur béjaoui a pu aussi remettre les pendules à l’heure en inscrivant un but

d’une tête croisée. On peut dire que ce joueur et Meddahi restent

les seuls éléments qui ont

pu s’il-

lustrer parmi les autres recrues de la JSMB cette saison.

Mebarakou a terminé la partie comme arrière gauche

Ayant débuté la partie dans l’axe aux côtés de Coulibaly et Bouabta, le défenseur axial de la JSMB, Zidane Mebarakou, a fini par changer de poste en seconde période. En effet, le joueur bé- jaoui a dû terminer la partie comme arrière gauche après les changements tactiques de Dja- bour qui a passé du 5-4-1 pour

un 4-4-2 classique avant

de ter-

miner la partie avec une tactique carrément à vocation offensive avec un schéma de 4-3-3. S.A.

P16 du 25 CRM

www.lebuteur.com Coup d’œil Ligue 1
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Ligue 1

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

17
17
Ligue 1 N ° 2 4 7 5 Lundi 25 novembre 2013 17 ASO À deux

ASO

À deux points du leader

L’ASO vise le podium

2013 17 ASO À deux points du leader L’ASO vise le podium E ncore une fois,

E ncore une fois, l’équipe chélifienne a prouvé qu’elle est encore plus solide à

l’extérieur. Mis à part la pre- mier match de la saison face à Oran, l’ASO a réalisé dans tous ses déplacements un bon résultat avec deux vic- toires à l’extérieur et des matches nuls. Le match de la Saoura était une occasion pour l’équipe d’ajouter en- core trois précieux points, chose qui lui a permis de se rapprocher encore une fois de la

première place. Deux points seulement séparent l’ASO du leader, ce qui va donner en- core plus d’ambitions aux di- rigeants, staffs et joueurs afin de jouer les premiers rôles cette saison après un début un peu difficile pour l’équipe où elle a perdu sept points à domicile. A trois matches de

la fin de la phase aller, l’ASO vise une place parmi les trois premiers pour bien se pla- cer en prévision de la phase retour

cile, surtout qu’il y a cinq ou six clubs qui veulent arracher le titre de champion.

Une occasion en or face au CSC

L’ASO aura une occasion en or maintenant pour remonter encore au clas- sement et occuper pour la première fois de la sai- son l’une des trois pre- mières places, mais elle devra gagner son pro- chain match face au CSC, un gros morceau, à Boumezrag. Les joueurs

veulent chasser le mau- vais sort et gagner leur match après celui du MOB où ils ont renoué avec la vic- toire à domicile. L’ASO a éprouvé les pires difficultés cette saison pour battre les meilleurs du championnat, à l’image de l’Entente, la JSK et l’USMA, elle devrait au moins battre le CSC pour se racheter et prouver qu’elle peut rivaliser avec les ténors. A.F.

jSS Zerouati «C’est facile de critiquer…» Dépité et vexé par la réaction hos- tile du

jSS

Zerouati

Zerouati

«C’est facile de critiquer…»

«C’est facile de critiquer…»

Dépité et vexé par la réaction hos- tile du public de la JSS, après la

Dépité et vexé par la réaction hos- tile du public de la JSS, après la ré- cente défaite à domicile face à l’ASO (0-1). L’homme fort de la di- rection de Saoura, Mohamed Ze- rouati n’a pas écarté l’idée d’un départ vu le climat hostile qui règne autour du club.

«Ce n’est pas Mechiche qui va marquer»

«Ce n’est pas Mechiche qui va marquer»

Contrairement à ses habitudes, Zerouati a tenu à défendre l’entraî- neur Mechiche : «Vu le

Contrairement à ses habitudes, Zerouati a tenu à défendre l’entraî- neur Mechiche : «Vu le nombre d’occasions ratées, ce n’est pas l’en- traîneur Mechiche qui va rentrer pour marquer.» En plus de cela, le dirigeant a écarté l’hypothèse de régionalisme au sein de la JSS, en affirmant que ce sont les meilleurs qui jouent ces derniers matchs.

«Le public doit payer son billet avant de critiquer»

«Le public doit payer son billet avant de critiquer»

Zerouati a tenu à rappeler aux supporters, qu’il faut avant tout qu’ils payent leur billet

Zerouati a tenu à rappeler aux supporters, qu’il faut avant tout qu’ils payent leur billet pour ren- trer au stade avant d’avoir le culot de critiquer l’équipe. Surtout que la situation du club n’est nulle- ment dramatique, et qu’il faut ac- cepter des fois les défaites même à domicile.

«Les portes du club sont toujours ouvertes»

«Les portes du club sont toujours ouvertes»
Très remonté envers les pseudo- supporters, l’homme fort de la di- rection du JSS a

Très remonté envers les pseudo- supporters, l’homme fort de la di- rection du JSS a clamé haut et fort que son groupe est prêt à partir, tout en rappelant que les portes du club sont grandes ouvertes pour ceux qui veulent prendre la relève. H. M.

Daham : «On avance doucement mais sûrement»

Quel commentaire faites-vous après cette victoire ? Je suis très content d’avoir pu contribuer à cette victoire, sur- tout qu’on était venus pour jouer le match nul, mais on a gagné finalement, bien que le match était très dif- ficile. On a gardé notre invincibilité du- rant ce match, nos ef- forts ont été récompensés finale- ment. Pourtant, l’équipe s’est contentée du- rant la plupart du temps de défendre seulement… C’est vrai, c’était une stratégie de l’entraî- neur, il fallait assurer nos arrières et opérer par des contres et malgré la pression de l’adversaire, l’équipe n’a pas tremblé et on est restés concentrés. On aurait pu marquer plus tôt, mais le but est venu à la dernière minute, ce qui nous assure les trois points. Un cinquième but, cela prouve que vous êtes complètement remis de votre bles- sure… J’ai eu une semaine difficile car j’avais une blessure en plus de ma maladie. Je suis revenu car je ne vou- lais pas rater ce match et j’ai eu raison car j’ai pu marquer encore une fois et enchainer après le but face au MOB. Je suis encore plus confiant et j’es-

père continuer avec cette moyenne pour améliorer mes chiffres durant cette saison. L’équipe pointe maintenant à la cin- quième place, à deux points seulement du leader, comment voyez-vous vos chances ? L’appétit vient en mangeant, nous sommes en train de faire une bonne fin de phase aller, et ça de- vrait nous aider à améliorer notre clas- sement. On ne veut pas se mettre la pres- sion, il faut continuer sur ce rythme et on verra à la fin de la phase aller. Il nous reste encore un énorme travail et le plus important est de s’illustrer devant les équipes du haut de ta- bleau. Justement, vous allez affronter le CSC cette semaine, comment voyez-vous ce match ? C’est un match pour la troisième place, surtout que l’adver- saire est à un point. Il va falloir gagner si on veut gagner au moins une place, un nou- veau challenge pour nous et je crois qu’on sera dans les meil- leures conditions mo- rales pour jouer ce match. Il faut seule- ment croire en nos moyens et être pa- tient. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

et être pa- tient. Entretien réalisé par Ahmed Feknous L’équipe qui sera très diffi- Les joueurs
L’équipe qui sera très diffi- Les joueurs toucheront 10 millions a été visée encore une
L’équipe
qui sera
très diffi-
Les
joueurs
toucheront 10
millions
a été visée encore une
fois
Trois joueurs blessés
Après cette victoire, les joueurs de l’ASO tou-
cheront 10 millions comme prime pour la
victoire de samedi dernier comme l'a pro-
mis la direction qui leur a déjà versé les
primes en retard. Les joueurs devront
percevoir cette prime dans les
jours qui viennent.
Les supporters de la JSS ne se sont pas montrés
sportifs en fin de match et n’ont pas digéré la défaite de
leur équipe car ils ont bombardé de projectiles le ter-
rain et tous ceux qui y étaient en fin de match. Les
joueurs de l’ASO ont été atteints par des projectiles
venant des tribunes, chose qui a causé la blessure de
Haddouche et Lakhdari à la main, tandis que Me-
liani a été touché à la poitrine. Les blessés ont reçu
les soins directement dans les vestiaires. L’arbi-
tre n'a pas manqué de le mentionner
dans son rapport.
 

CRBAF

Résiliation des contrats de Aïssaoui, Bouregaa et Bouhafer, Hammouche limogé

L es décisions sont tombées le même jour. On a appris

que le conseil d’administration du CRBAF a décidé de

résilier le contrat de trois joueurs. Il s’agit de Aïssaoui,

Bouhafer et Bouregaa. En ce qui concerne l’entraîneur, le conseil d’administration a voté à l’unanimité son limogeage.

Taoutaou : «La défaite contre le MCO, c’est la faute à Hammouche»

Pour expliquer les raisons de la défaite de son équipe face au MCO, Taoutaou met tout sur le dos de l’entraîneur. Le mana- ger général du CRB Ain Fekroun dira : «Cette défaite est de la faute de Hammouche. On l’a observé lors du stage à Alger. Du- rant ce stage, il préparait la reprise du championnat en faisant confiance à des joueurs qui ne sont pas au point. On l’avait averti à Alger et on a fait les remarques à Hammouche, en ce qui concerne sa stratégie. L’entraîneur n’a pas voulu nous écou- ter et le résultat, tout le monde a pu l’observer. Une piètre pres- tation de l’équipe contre le MCO et à la clé une défaite qui va compliquer davantage la situation du club en Ligue 1.»

«Hammouche est venu mercredi et le match s’est joué le samedi»

Les déclarations du manager général du club de Aïn Fekroun sont, quelque peu, surprenantes. Surtout, quand il laisse en- tendre que le coach n’est resté que trois jours plus le jour du match contre le MCO à Ain Fekroun. C’est une pratique en Ligue 1 comme en Ligue 2. Des coachs ne commencent à proprement parler de leur travail de la semaine qu’à partir de lundi, voire le mardi, et laissent le programme à leurs ad- joints. «Ce n’est pas possible de continuer à travailler avec un entraîneur, qui entame sa semaine à partir de mercredi, alors que le match contre le MCO se joue le samedi. Le coach est res- ponsable de la défaite.»

 

Lemouchi

est res- ponsable de la défaite.»   Lemouchi CABBA A. B. RCA Les Vikings outrés par

CABBA

A. B.

RCA

Les Vikings outrés par l’arbitrage

Kouki a révolutionné l’équipe-type

P our son premier match à la tête de la barre tech- nique, Nabil Kouki a véritablement révolutionné l’équipe-type. Il a mis sur le banc Tiaïba et Ben-

L a formation du RCA vient d’enregistrer sa deuxième

contre-performance en déplacement après celle face à

la JSK. Là aussi comme la rencontre qui s’est déroulée à

Tizi-Ouzou, les fans du club d’Ezzerga trouvent quoi redire sur l’arbitrage. Il faut dire qu’ils n’ont pas totalement tort, il faudrait juste revoir l’action du penalty sifflé contre eux pour compren- dre que l’arbitre principal Helachi est complètement sorti de son match. Ce qui est certain, la direction n’est pas restée les

bras croisés après cette injustice. Amani, le premier responsable du club, a présenté un rapport à la commission d’arbitrage ac- compagné de quelques vidéos du match pour dénoncer l’in- compétence de l’arbitre assistant. Il espère que la commission frappera d’une main de fer et réparera des injustices pareilles.

La direction espère qu’on annule la suspension de Belaïd

Même si on ne s’attend pas à ce que la commission remette en jeu les trois points du match, néanmoins, du côté de la direc- tion, on espère seulement qu’on réétudie le cas Belaïd. Le laté- ral des Bleus a été suspendu lors de cette rencontre pour une faute de main sur le penalty que son coéquipier Abdelkedous avait commise. Encore une fois, cela dénote l’incapacité de l’arbitre de la rencontre.

Belaïd : «Je laisse l’arbitre à sa conscience»

Nous avons pu joindre Belaïd hier afin d’avoir son avis sur cette erreur d’arbitrage qui lui vaudra au moins deux matches fermes. Il nous dira : «Tout le monde a vu l’action. Je ne com- prends pas comment il a pu me confondre avec un autre. Pire, même si la balle avait touché l’un de mes coéquipiers, il n’y avait pas main, tout simplement parce que leur défenseur a tenté de marquer de la main. L’arbitre était devant l’action, comment ne l’a-t-il pas vu ? Que ce soit une erreur ou un com- plot contre nous, je laisse l’arbitre à sa conscience.» Mohamed Arab

dahmane, autrement dit, les deux meilleurs buteurs de l’équipe qui totalisent à eux deux plus de la moitié du maigre capital buts de l’équipe. En effet, il a remplacé ces deux éléments qui étaient considérés comme des cadres de l’équipe par Ali Guechi, au lieu de Bendah- mane, qu’il a associé à Hamdadou dans l’axe central et Bougherra a pris le poste de Tiaïba. En plus de ces deux changements, il faut noter le retour de suspen- sion de Hamdadou qui a purgé sa sanction d’un match automatique face à la JSK et aussi le retour de Am- mour qui était sur le banc au cours du même match. Au total, quatre changements ont été effectués par rap- port à la JSK et le plus notable est la mise à l’écart de Bendahmane et Tiaïba qui sont appelés plus que ja- mais à faire face à la concurrence. Sachant que le nou- vel entraîneur ne reconnaît plus de noms et le mieux préparé sera titularisé, il est sûr maintenant que ces deux joueurs qui se considéraient certainement comme indétrônables avec Belhout, doivent regagner leurs galons. C’est aussi un signe assez fort pour le reste de la composante de l’équipe.

Les joueurs ont perçu un salaire

Dans l’objectif de motiver davantage les joueurs, l’ad- ministration du club a fait un effort concernant la ré- gularisation au moins partielle de leur situation financière. C’est ainsi qu’ils ont perçu la veille du derby des Hauts Plateaux le salaire d’un mois. D’autre part, les joueurs ont raté le gros lot en ne se contentant que d’un point face à l’ESS. En effet, une victoire aurait rapporté à chacun 10 millions de centimes, ce qui n’a pas été le cas, malheureusement pour eux.

N° 2475 www.lebuteur.com 18 Lundi 25 novembre 2013 MCO Coup réussi MCEE L’effet Benchadli L
N° 2475
www.lebuteur.com
18
Lundi 25 novembre 2013
MCO
Coup réussi
MCEE
L’effet Benchadli
L e Mouloudia d’Oran est
allé, avant-hier, chercher sa
première victoire de la sai-
son hors de ses bases. Avant
ce match face au CRB Ain
Fekroun, le MCO a disputé
des Hamraoua, qui vont reprendre
confiance en eux. A trois journées de la
fin de la phase aller, les Mouloudéens
espèrent engranger le maximum de
points et s’éloigner davantage de la zone
rouge du classement.
championnat.»
Hamiti
absent face
à l’ESS
«Il nous reste encore
beaucoup à faire»
L’attaquant et buteur de
l’équipe de Babia, Farès Ha-
miti, sera
5 matchs à l’extérieur. Hormis un point
récolté à Sétif face à l’ESS, les Ham-
raoua sont revenus bredouilles de leurs
quatre autres déplacements chez la JS
Kabylie, l’USM El Harrach, la JS Saoura
et le MC El Eulma. Avant-hier, les
Mouloudéens sont allés s’imposer à Ain
M’lila face au CRB Ain Fekroun sur le
score d’un but à zéro. L’unique réalisa-
tion de ce match a été l’œuvre de l’atta-
quant Bouaïcha. D’aucuns estiment que
le nouvel entraîneur Benchadli est pour
beaucoup dans cette victoire. Même s’il
n’a pas apporté beaucoup de modifica-
tions concernant le onze-type qui a af-
fronté le CRBAF, Benchadli avait axé
son travail sur le plan psychologique,
notamment lors du dernier mini-stage
effectué à «El Mouahidine». Le nouvel
entraîneur du Mouloudia d’Oran a lon-
guement discuté avec ses joueurs en les
sensibilisant sur la tâche qui les attend.
Ce travail psychologique a donné ses
fruits, puisque les joueurs se sont libé-
rés sur le terrain et ont continué à pres-
ser leurs adversaires en seconde
mi-temps. Cette victoire va certaine-
ment faire beaucoup de bien au moral
le grand
«Cette victoire va faire du
bien au moral des
joueurs»
Toutefois, et malgré cette
victoire, l’entraîneur du
Mouloudia d’Oran, Ben-
chadli, n’a pas voulu trop
s’enflammer en affirmant
qu’un grand travail at-
tend encore son team :
absent
lors de la
pro-
A l’instar de tous les Mouloudéens,
l’entraîneur Benchadli Djamel s’est dit
très satisfait du succès réalisé par son
équipe face au CRB Ain Fekroun :
chaine
«C’est vrai que cette victoire
acquise face au CRB Ain Fe-
kroun est très importante
pour nous, mais il faut
avouer qu’un grand travail
nous attend encore. J’ai
constaté que certains
joueurs avaient peur de mal
faire en seconde mi-temps.
A la pause, j’avais insisté
sur le volet psychologique
en appelant les joueurs à
continuer à travailler.
Comme je vous l’ai déjà dit aupa-
ravant, cette victoire est impor-
tante, mais nous devrons rester zen
car le chemin est encore long. Nous
allons savourer cette victoire, pour
ensuite se remettre dès lundi au tra-
vail afin de bien préparer le prochain
match face à la JSM Béjaïa.»
journée
face
à
l’ES
Sétif.
«Pour ne rien vous cacher, nous sommes
venus ici à Ain M’lila avec l’ambition de
chercher au moins le point du match
nul. Finalement, nous sommes repartis
avec le gain du match. Cette victoire est
très importante pour nous, car elle est la
première du genre depuis le début de la
saison. Comme vous le savez, nous al-
lons évoluer quatre fois hors de nos bases
lors des cinq prochaines journées du
championnat. Autant dire que nous al-
lons devoir engranger des points à l’exté-
rieur, pour nous éloigner de la zone
rouge. Cette victoire acquise aujourd’hui
(Ndlr : samedi) face au CRB Ain Fe-
kroun va faire beaucoup de bien au
moral des joueurs, et surtout va leur per-
mettre de préparer dans la sérénité la
plus totale les prochains rendez-vous du
Hamiti,
auteur du but de la victoire
face au RCA samedi passé, a
écopé d’un avertissement pour
contestation de décision et
sera donc automatiquement
suspendu pour le derby des
hauts plateaux. Cette absence
risque de peser lourd sur le
rendement de l’équipe, surtout
que Hamiti affiche une bonne
forme en ce début de saison et
constitue la force de frappe du
MC El Eulma.
Benachour out
jusqu’à la fin de
l’aller
Riad O.
Abdelilah «On trouvera une solution
pour régler nos dettes»
La bande à Abdelkader
Iaïche sera également privée
des services d’un deuxième at-
taquant face à l’ESS. Il s’agit du
jeune Benachour. Il sera même
out jusqu’à la fin de la fin aller.
Il a contracté une blessure à
l’épaule après son incorpora-
tion
face au RCA. Le joueur n’a
joué
qu’une minute avant de se
de se renforcer par de nouveaux
joueurs lors du prochain mercato, les
dirigeants du Mouloudia d’Oran se
rendront dans les tout prochains
jours à Alger pour rencontrer les res-
tre à notre équipe de se renforcer par
de nouveaux joueurs lors du prochain
mercato.»
blesser suite à une mauvaise
chute. Il sera absent pendant
Il
est attendu ces jours-
ponsables de la LFP, afin de débattre
avec eux de ce sujet. C’est ce que nous
ci
à la LFP
45 jours, soit jusqu’à la fin de la
phase aller. Son retour à la
compétition est prévu donc
lors de la manche retour.
Le vice-président du Moulou-
a fait savoir le vice-président du Mou-
dia d’Oran, Larbi Abdelilah
nous a confié qu’il se
La prime fixée à
Absence du public à
cause du froid
rendra à Alger dans
les tout prochains
10 millions
de centimes
C omme annoncé dans nos
précédentes éditions, le
Mouloudia d’Oran est inter-
dit de recrutement en raison
de ses dettes. Le Mouloudia fait partie
des onze autres clubs professionnels
qui ne pourront pas recruter de nou-
veaux joueurs lors du prochain mer-
cato. Conscients qu’il va falloir
trouver une solution pour résoudre ce
problème afin de permettre à l’équipe
loudia, Abdelilah, qui nous a confié
dans ce sens : «Franchement, nous
avons été surpris d’apprendre que notre
équipe fait partie des clubs qui seront
interdits de recrutement. Pourtant,
nous avons trouvé un arrangement
pour régler nos dettes avec l’argent des
droit TV ainsi que ceux relatif à notre
participation en Coupe d’Algérie.
Mais, je reste confiant et optimiste
pour trouver une issue favorable à ce
problème. Nous allons tout faire pour
résoudre ce problème, afin de permet-
jours, afin de dis-
cuter de ce sujet
avec les respon-
sables de la
LFP. Abdelilah
s’est montré
confiant
concernant ce
dossier.
La direction du Mouloudia d’Oran a fixé la
prime du de la victoire acquise avant-hier à Ain
M’lila face au CRB Ain Fekroun à 10 millions de
centimes. C’est ce que nous a fait savoir le vice-prési-
dent du club, Abdelilah, avant-hier soir au bout du fil.
«Les joueurs auront 10 millions de centimes comme prime
de ce match. Je profite de cette occasion pour remercier les
joueurs de leurs efforts tout au long de la rencontre. Ce succès
va nous permettre de bien préparer la suite du champion-
nat.» L’on ne sait pas maintenant si les joueurs vont perce-
voir cette prime cette semaine ou pas, vu que le
président, Djebbari avait promis à ses joueurs une
prime de 25 millions de centimes en cas de victoire
à Ain M’lila et Béjaïa. Pour rappel, les joueurs
n’ont toujours pas encore touché la prime
du succès réalisé face au CA Bordj
Bou-Arréridj.
Le match ayant opposé le
MCEE au RCA a été marqué
par l’absence du public de
l’équipe hôte. Selon les chiffres
de la direction du complexe
Messaoud-Zouggar, un peu
plus de 2000 billets seulement
ont été vendus. Les supporters
de l’équipe visiteuse étaient
plus présents au stade. L’ab-
Riad O.
sence du public d’El Eulma
s’explique, nous dit-on, par le
froid glacial qui sévit dans la
Feddal : «Je suis content d’avoir
renoué avec la compétition»
ville ces derniers temps, no-
tamment le jour du match qui
s’est
déroulé à 18h. La direc-
tion
compte demander à la
A bsent des terrains de-
Halte
puis la saison dernière
et plus exactement de-
match qui avait opposé son team à la
JSM Béjaïa, le jeune attaquant du
Mouloudia d’Oran, Feddal Hamouda
Mais aujourd’hui, les
choses sont en train de changer
positivement pour moi. Je remercie le
à El
Achir
puis le
a
renoué avant-hier avec la compéti-
tion en prenant part aux dix der-
nières minutes de la rencontre
qui avait opposé son team au
CRB Ain Fekroun. L’ancien
joueur du CR Bendaoud s’est
dit très heureux d’avoir joué
et surtout d’avoir contribué
au succès de son team :
nouvel entraîneur, Benchadli, de
m’avoir fait confiance. Maintenant,
la balle est dans mon camp, et c’est
à moi de travailler très dur pour
être à la hauteur et de prouver ce
dont je suis capable. Mon objectif
maintenant est de gagner la
confiance du coach et d’apporter un
plus à l’équipe. Je vais tout faire pour
continuer à jouer et bénéficier de plus
de temps de jeu.» Evoquant le match
d’avant-hier face au CRBAF, Feddal
dira : «Notre succès est amplement
mérité, dans la mesure où nous
avons dominé notre adversaire.
Nous étions déterminés à gagner ce
match et nous avons tout fait pour
atteindre notre objectif. Ce succès
est très important pour nous et va
nous permettre d’aborder la suite du
championnat avec beaucoup de séré-
nité et de confiance.»
Contrairement à ce qui
avait été le cas lors du voyage
aller, les Mouloudéens sont revenus
de Aïn M’lila par route. Mais la vic-
toire acquise face au CRBAF a fait ou-
blier aux Hamraoua la fatigue du
voyage. Les coéquipiers de Berradja
ont dîné à El Achir.
Ligue de football professionnel
(LFP) d’avancer le prochain
match contre l’ASO Chlef à
16h, pour permettre à un plus
grand nombre de supporters
d’y assister.
La prime avant l’ESS
«Vous ne pouvez pas imagi-
ner à quel point je suis heu-
reux. Tout d’abord, parce que
notre équipe a renoué avec le
succès après deux défaites de
suite. Mais aussi et surtout
parce que j’ai retrouvé le
chemin des buts. Vous
n’êtes pas sans savoir
que je suis passé par
des moments difficiles
ces derniers temps. Je
suis resté éloigné des ter-
rains pendant plusieurs mois
en raison d’une blessure.
Arrivée
à Oran à 4h
C’est vers
4 h très tôt le
matin que les gars d’El Hamri
La prime de la victoire
contre le RCA sera versée aux
joueurs avant la prochaine sor-
tie face à l’ES Sétif, apprend-on
de source proche du club. La
prime serait de l’ordre de 10
millions de centimes chacun,
ajoute notre source. La déci-
sont rentrés hier à Oran. Le premier
sion de la direction de reporter
responsable de la
barre technique du
l’octroi de la prime à la fin de la
Mouloudia, Benchadli, a accordé un
semaine se veut une manière
de motiver les joueurs lors du
prochain derby des hauts pla-
teaux qui s’annonce palpitant.
S. H.
Riad O.
jour de repos à ses joueurs avant de
reprendre aujourd’hui les entraîne-
ments au stade Ahmed-Zabana
pour préparer le prochain
match face à la JSM Bé-
jaïa.
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2475 Lundi 25 novembre 2013 19 ASMO Saâdaoui :
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2475 Lundi 25 novembre 2013 19 ASMO Saâdaoui : «Content de

ASMO

Saâdaoui : «Content de revenir à l’ASMO»

2013 19 ASMO Saâdaoui : «Content de revenir à l’ASMO» Ecarté dans un premier temps du

Ecarté dans un premier temps du groupe pour une affaire disci- plinaire, le défenseur, Saâdaoui, a été récupéré par la direction de l’ASMO. Mieux encore, l’ancien joueur de la JSK a même pu jouer une mi-temps du précé- dent match de l’équipe face à l’USM Annaba. Saâdaoui, selon les informations qui nous sont parvenues d’Annaba, a livré une bonne prestation face à la forma- tion de la ville de Bouna. Dans l’entretien qui suit, il revient sur son retour au club, ainsi que sur le précédent match disputé par son team à Annaba.

Votre retour à l’ASMO en a surpris plus d’un. Comment s’est-il déroulé ? Que voulez-vous que je dise, si ce n’est que je suis très content de revenir à l’ASMO. Je suis vraiment heureux de re- trouver mes coéquipiers ainsi que mes amis dans ce club. Je ne veux pas revenir en ar- rière car tout le monde connait les mo- ments difficiles par lesquels je suis passé ces derniers temps. A présent, je veux me fo- caliser sur l’avenir et tout faire pour aider mon team à rester sur la lancée et enchaî- ner les succès lors des prochaines journées de championnat. Je remercie les dirigeants ainsi que le staff technique qui m’ont fait confiance car, sans eux, je ne serais jamais revenu dans ce club. On imagine que vous êtes heureux puisque vous avez même pu prendre part au match disputé face à l’USM An- naba… Tout d’abord je dois préciser que je n’ai jamais cessé de m’entraîner même après ma mise à l’écart de l’ASMO. Ces derniers temps, je m’entraînais avec mon ancienne

équipe, la JSK. C’est pourquoi, j’étais en forme et prêt à prendre part au match de vendredi face à l’USM Annaba. Bien sûr que je suis content d’avoir participé à ce match pour aider mes coéquipiers à revenir d’Annaba avec un résultat positif. Quelle analyse faites-vous de ce match ? En tout sincérité, j’estime que nous avons livré une bonne prestation face à l’USM An- naba. Nous avons dominé le match pendant sa majeure partie, et nous aurions facilement pu revenir de là-bas avec les trois points de la victoire. Mais bon, ce point du match nul est bénéfique pour nous car il faut reconnaitre que ce n’est pas évident de réaliser un tel ré- sultat à Annaba surtout que l’équipe adverse restait avant ce match sur une série de deux succès de suite. A présent, nous allons devoir maintenir cette dynamique de bons résultats et tout faire pour gagner tous nos matchs à la maison et engranger le maximum de points hors de nos bases. A l’issue de cette 12e journée de cham- pionnat, pensez-vous que l’ASMO a les moyens de jouer l’accession ? Bien sûr, nous avons une équipe qui a les moyens de jouer les premiers rôles, et nous l’avons prouvé jusque-là en réalisant de belles prestations que ce soit à la maison ou hors de

nos bases. Mais nous voulons continuer à gérer le championnat match par match et ne pas trop s’enflammer car le championnat est encore long. Notre objectif pour le moment est de terminer la première moitié de la sai- son en force et rester sur le podium. Nous sommes tous déterminés à travailler très dur et à ne ménager aucun effort pour atteindre nos objectifs. Comment se présente pour vous votre prochain match face à l’AB Merouana ? Nous n’avons plus le droit de perdre le moindre point à la maison. Nous allons af- fronter une équipe de Mrouana qui va se dé- placer à Oran avec la ferme intention de réaliser un résultat positif. Nous mesurons parfaitement l’importance de ce match et nous allons tout faire pour ajouter trois points à notre besace et rester sur le podium. Sur un plan personnel, quels sont vos ob- jectifs avec l’ASMO ? Mon objectif est d’aider mon équipe à réa- liser l’accession. Nous savons que la tâche sera difficile, mais je suis motivé à tout donner pour terminer la saison en force avec mon club et être à la hauteur de la confiance placée en moi par les dirigeants et les membres du staff technique.

Entretien réalisé par Riad O.

Reprise des entraînements aujourd’hui C’est aujourd’hui que les gars de M’dina J’dida vont reprendre le
Reprise des entraînements aujourd’hui
C’est aujourd’hui que les gars de M’dina J’dida vont reprendre le chemin des entraî-
nements au stade Habib-Bouakel pour préparer le prochain match face à l’AB Merouana.
Les Asémistes vont préparer ce match dans une très bonne ambiance surtout que les
joueurs sont déterminés à terminer la première phase de la saison en force. A trois jour-
nées de la fin de la phase aller du championnat, les Asémistes veulent rester sur la lancée
et remporter au moins leurs deux prochains matchs à la maison face à l’AB Merouana et
le MC Saida. L’entraîneur, Mouassa, va, pour sa part, axer son travail sur le plan psycho-
logique afin de motiver ses joueurs et les sensibiliser sur la tâche qui les attend. D’aucuns
estiment que ces trois derniers matchs de la phase aller du championnat revêtent une
grande importance pour les Asémistes qui vont devoir tout faire pour rester sur le po-
dium et garder intactes leurs chances dans la course pour l’accession en Ligue1.
leurs chances dans la course pour l’accession en Ligue1. USMBA E ncore une fois, l’USMBA n’a

USMBA

E ncore une fois, l’USMBA n’a pas su négocier son déplacement au stade du 20-Août et revenir avec un bon résultat, synonyme d’une autre se-

maine de joie loin de toutes les pressions et cal- culs. Cette 2e rencontre sans victoire à l’extérieur confirme les grandes difficultés d’une équipe qui ne sait pas gagner en dépla- cement, comme devant une équipe du NAHD qui a joué sans certains éléments titulaires et qui a joué sur un terrain neutre serions-nous tentés de dire. Des données que la bande à Bira n’a pas su exploiter comme il se doit pour au moins rentrer avec un petit point dans leurs bagages. Après la défaite face à l’USMAn à An- naba, c’est la seconde claque reçu en déplace-

ment en deux rencontres. Un revers de trop pour une équipe et qui souligne l’idée d’une formation qui commence à perdre de son effi- cacité, car une victoire qui se situe entre deux défaites est très mauvaise pour une équipe qui postule à l’accession. Il est vrai que l’USMBA est toujours leader mais avec cet écart minus- cule d’un seul point sur les autres poursuivants, notamment l’ASMO, cela va relancer la course à l’accession et rendre les prochains matches difficiles et très disputés, où les Vert et Rouge risquent de passer à la trappe s’ils continuent de céder des unités bêtement lors de chaque sortie.

L’USMBA a perdu sa réputation d’équipe qui fait peur

Tous les clubs qui perdent des matches hors de leurs bases utilisent parfois certains pré- textes pour calmer la colère de leurs fans et évi- ter des situations difficiles dans le vestiaire, sauf que, quand il s’agit de l’USMBA, on ne peut même pas alléguer, à chaque fois, les divaga- tions d’arbitrage ou des agissements d’intimi- dation pour justifier certaines défaites. L’USMBA perd facilement à l’extérieur. Des dé- faites comme celles enregistrées contre l’USC,

Une défaite qui risque de faire mal

contre l’USC, Une défaite qui risque de faire mal l’USMAn et le NAHD sont, tout bonnement,

l’USMAn et le NAHD sont, tout bonnement, des matches perdus. Ce qui nous amène à l’idée que l’équipe bel-abbésienne peine lors des dé- placements, et perd ainsi sa réputation d’équipe accrocheuse, et qui est devenue, depuis un cer- tain temps, fébrile et fragile et une proie facile pour la remise en forme des clubs en quête de résultats.

Le genre de défaite qui affecte le moral

Compte tenu de la situation, on peut dire que cette défaite va être dure à oublier, car ce n’est pas la meilleure équipe du NAHD qui a battu l’USMBA. C’est un Nasria amoindri qui a su se défaire des Unionistes. Ce sont les pré- cieuses remarques notées par les incondition- nels bel-abbésiens qui se sont déplacés au stade du 20-Août et les conclusions tirées par les ob- servateurs. C’est le genre de détails qui détruit

aisément le moral des joueurs et risque même de provoquer des fissures au sein du groupe, et qui peut replonger l’ASK dans le doute.

Bira aura du temps pour préparer le NAHD

La prochaine journée de championnat est pour vendredi, où l’USMBA recevra un mal classé depuis le début de l’exercice actuel, le MCS en l’occurrence. Une équipe qui essayera, certainement, de sauver ce qui peut l’être après sa défaite à Saïda contre l’USMBlida. D’ici à la date du match, l’entraineur Bira aura le temps nécessaire de bien préparer cet important ren- dez-vous qui ne sera pas trop différent des pré- cédents.

Crainte et appréhension chez les fans

Il faut dire que cette défaite face au NAHD,

et bien qu’elle soit sportivement accueillie par des milliers d’Ultra-Green, a laissé apparaitre une certaine lassitude chez les plus avertis des fans, notamment sont qui ont fait le déplace- ment au stade 20-Août pour soutenir les leurs. Beaucoup s’interrogent sur les réelles capacités de l’équipe. A l’évidence, de telles suppliques méritent bien d’être posées car le constat est là. Sur les 6 points que l’équipe était supposée gla- ner en déplacement, l’USMBA en les a perdus tous. Et dire qu’une autre sortie périlleuse at- tend la formation bel-abbésienne contre l’USM Blida. Mais avant, il y a ce derby face au MCS qu’il faudrait absolument gagner. Pour les plus radicaux des supporters, le danger est réel et présent d’autant que leur équipe favorite tré- buche face aux grosses cylindrées. En effet, la saison n’est pas encore terminée que soulèvent d’ores et déjà les inconditionnels vert et rouge moult questions autour des réelles prédisposi- tions de l’équipe à ambitionner un meilleur layon en Ligue 2.

Il va falloir se ressaisir

A voir les sorties ratées par les Vert et Rouge, il y a de quoi s’en mordre les doigts. Mais voilà, il a suffi d’un grain de sable pour que la ma- chine se dérègle. Ça a été le cas face à l’USMMH, l’USMAnnaba et cette fois encore le NAHD. Autant dire que ce nouveau revers sonne le glas pour l’USMBA qui se trouve ac- culée et, par ricochet, sérieusement menacée par ses rivaux à l’accession. Il faut se rendre à l’évidence, car on ne peut prétendre jouer l’ac- cession en se montrant aussi fragile et friable. En tout état de cause, cette défaite a été très mal accueillie et donnera, certainement, matière à réfléchir et renseigne sur les difficultés à venir lorsque l’on sait que l’équipe ne sera pas du tout gâtée par le calendrier. Les fans espèrent que cette défaite n’est qu’un simple accident de par- cours et que les leurs réussiront à relever la tête dès la prochaine journée face au MCS. En somme, il faut se ressaisir… et vite. M O Noureddine

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2475 Lundi 25 novembre 2013 19 ASK Khezzar :
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2475

Lundi 25 novembre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2475 Lundi 25 novembre 2013 19 ASK Khezzar : «On ne

ASK

Khezzar : «On ne cherchait que la victoire»

2013 19 ASK Khezzar : «On ne cherchait que la victoire» C’ est un entrai- r

C’ est un

entrai-

r

khroubi

s

heureux vendredi dernier, Khez- zar, qui a salué tous les joueurs de l’OM après le match. Un geste touchant qui a laissé bonne im- pression chez les visiteurs. Khez- zar a ensuite déclaré aux médias présents que son équipe a réussi le nécessaire dans la journée, à savoir la victoire et les trois points : «Sincèrement, tous ce qui nous intéressait était le score final en notre faveur afin d’améliorer notre classement, alors que sur le plan technique, j’ai une petite dé- ception et on reverra certaines choses à l’avenir pour améliorer le rendement collectif.» Concernant la sanction infligée à l’ASK qui consiste à une privatisation de l’équipe au prochain mercato, cela ne semble pas déranger pour le moment le driver Khroubi qui préfère rester concentré sur les trois matchs qui restent avant la fin de l’aller

n

t

e

r

u

è

comme il le dit : «Ce n’est pas le moment de parler du mercato, je

pense que cela concerne la direc- tion. En plus de cela, j’ai un groupe

en qui j’ai confiance et qui est ca- pable de relever les prochains défis».

Harbèche, c’est la bonne forme

S’il y a un joueur khroubi qui a démontré pas mal de belles choses vendredi dernier, c’est bien le milieu de terrain, Bilal Har- bèche. L’enfant de Blida a créé pas mal d’occasions chaudes comme son tir qui a percuté la transver- sale. Ajouter à cela les balles dis- tribuées à ses coéquipiers. Pour les autres éléments askistes, le groupe a bien agi, le duo défensif formé de Zaâlani et Lahcen a laissé bonne impression. Même constat pour Ouhadda et Dja- mouni qui étaient de vrais poi- sons dans la défense de Médéa. Tout cela pour dire que Khezzar a trouvé le bon équilibre avec ces deux victoires consécutives face à l’étoile d’El Grarem et l’OM. Abdou H.

Boutrig obtient gain de cause

Celui qui a encaissé cinq buts de- vant le MCEE en mai 2012, des buts qui ont officialisé la relégation de l’ASK en Ligue 2 a obtenu gain de cause précédemment dans son af- faire en justice avec l’ASK. Boutrig qui, pour rappel, a saisi la justice al- gérienne pour réclamer son argent, n’a pas trouvé la résistance qu’il faut de la part de l’administration as- kiste. Cela lui offre le champ libre pour avoir la somme qu’il veut.

Les dettes de l’ASK s’élèvent à 2.2 milliards

Après Boutrig, et les dix autres joueurs de l’effectif de 2012 qui, à la différence de Boutrig, ont saisi la CRL et pas la justice, les dettes de l’ASK ne sont plus de 1.7 milliard. Selon nos information, la dette a en- core grimpé. Avec Douadi qui, selon une source, a gagné son combat contre l’ASK, les dettes de cette der- nière atteindront les 2.2 milliards. Une grosse somme qui sera difficile a régler pour la direction des Rouges. A. H.

difficile a régler pour la direction des Rouges. A. H. CAB Le Chabab interdit de recrutement

CAB

Le Chabab interdit de recrutement

L’ information est disponible sur le site de la Ligue professionnelle, le

Chabab de Batna se retrouve parmi les clubs de la Ligue et de la Ligue2 interdits de recrute- ment. La direction de la SSPA avait pourtant introduit un re- cours auprès du TAS. Cela, à la suite du dépôt des contrats par d’anciens joueurs, avant l’entame de la saison, notamment, Saidi, Heriat, Daira et Benayada, auprès de la CRL. Le TAS a sans doute du statuer et remis les réponses à la Ligue professionnelle. Les dé- cisions sont sans appel. La Ligue a pour ainsi dire, pris en considé- ration les remarques du TAS.

Près de 1,5 milliard de dettes

Quatorze millions, huit cent cinquante-huit dinars, soit 1,458 milliard de centimes. Telle est la dette du club. Sans doute, une dette liée aux salaires des joueurs. C’est la plus faible somme parmi le groupe des sept clubs de la Ligue2, en situation d’interdic- tion de recrutement. A titre d’exemple, le CAB est moins en- detté que le MSPB. La palme du club le plus endetté de la Ligue2 revient à l’USMAn. Le club de Lalla Bouna croule sous une somme de près de 7,6 milliards de centimes. Et il ne faudra pas s’étonner si les dettes datent de la période de Menadi.

La direction aurait trouvé un accord avec Saidi et Daira

Le CAB pourrait épurer sa si- tuation de manière intelligente. On a appris depuis quelques jours et on en avait parlé dans ces mêmes colonnes. La direction du

club aurait trouvé un accord avec Daira et Saidi. Les deux joueurs actuellement sous le maillot du CRBAF, auraient accepté de céder un peu de leur argent contre un échéancier plus rapide. Des qua- tre joueurs, la plus forte somme est celle que le club doit à Heriat. Son dû avoisinerait les 400 mil- lions de centimes, croit-on savoir. Par ailleurs, le CAB envisage de céder ses droits de télévision. On peut penser que le CAB pourrait s’en sortir et finir par obtenir l’au- torisation du recrutement de Bel- hadi et d’Aguini. Nezar ne lâchera pas ces deux joueurs pour la sim- ple raison qu’ils ont quitté le MSPB en mauvais termes. Il ne se privera pas de les aligner contre leur ex-équipe au match retour.