Vous êtes sur la page 1sur 27
On reparle de Mbolhi Djemili «Je ne suis pas le seul responsable de la défaite
On reparle de Mbolhi
Djemili «Je ne suis pas le seul
responsable de la défaite à Béjaïa»
N’djeng pourrait venir au mercato
MARdI 26 nOVEMBRE 2013
www.lebuteur.com
QUOTIdIEn nATIOnAL SPORTIf n° 2476 PRIx 20 dA
«Supermani»
fait sensation au Portugal
«Je ne quitterai pas
Lisbonne cet hiver»
«Avec ce but face
à Guimarães, j’aspire
à une place de titulaire»
«Il y a 4 ans seulement,
je rêvais juste de jouer en seniors à Chéraga»
«Un autre coach à la place
de Vahid ne m’aurait
jamais donné ma chance»
«Gagner le Ballon d’Or
El Heddaf-Le Buteur sera
le plus beau cadeau»
JSK
Il joue actuellement en Pologne
L’émigré Rahoui proposé
Attention au MOB !
Aït Djoudi «C’est une
équipe accrocheuse,
il faut s’en méfier !»
Rial «Une formation qui
a battu l’ESS, le MCA et le
CRB ne viendra pas à Tizi
pour une balade»
Benaldjia demain en
conseil de discipline
CRB
CSC
Garzitto a demandé
la protection de
l’ambassade de France
Gamondi
boude ses
joueurs
MCA
USMA
N° 2476 Mardi 26 octobre 2013 «Je suis venu jouer les premiers rôles» C omme
N° 2476
Mardi 26 octobre 2013
«Je suis venu jouer
les premiers rôles»
C
omme
Diego Garzitto, entraîneur du CSC
il a dit
l ui
Le premier rôle est déjà attribué
à Boulhabib. Il fallait te contenter
du rôle de figurant.
Dziri a revu Algérie - Burkina Faso quatre fois Bilel Dziri ne se lasse pas
Dziri a revu
Algérie - Burkina Faso
quatre fois
Bilel Dziri ne se lasse pas devant Algérie-Burkina
Ce n’est pas
de la langue
de bois
« Tant que
l’affaire CAB-
JSS est en
justice, nous ne
Faso. Alors que certains d’entre nous n’en ont vu que
quelques séquences, d’autres, le résumé en différé, faute
de temps ou de patience, l’entraîneur de l’USMA s’est car-
rément délecté devant «le spectacle . Si ! Si ! L’entraîneur
adjoint de l’USMA a revu le match quatre
fois. C’est lui qui le dit. Une première
pour le spectacle. Les trois autres
pour l’analyse. Alors, quand
vous lui parlez de ça, il a bien
des arguments à faire valoir.
Très assidu, «Bilalou» fait
son cursus d’entraî-
neur en douceur.
pouvons rien
faire »
Mohamed Raouraoua,
président de la FAF
rien faire » Mohamed Raouraoua, président de la FAF Ebossé n’a pas échappé au bizutage de

Ebossé n’a pas échappé au bizutage de Lavigerie

A El Harrach, on est appa- remment friand des danses africaines. Preuve en est, Al- bert Ebossé a presque été forcé à aller remuer du bassin, comme il sait le faire, par les Kawassir avant le coup d’envoi de USMH-JSK (0-0). On a dû, en tous les cas, se montrer très insistants pour que l’attaquant de la JSK interrompe son échauffement pour aller dan- ser sur le poteau de corner sous les ovations du public. Une sorte de bizutage auquel est soumis, nous dit-on, chaque joueur «africai » qui vient à Lavigerie. Efossa du CSC en sait un bout. Amada, lui, n’en parlons pas !

du CSC en sait un bout. Amada, lui, n’en parlons pas ! 02 Garzittoademandé la protection
02
02

Garzittoademandé

la protection de

l’ambassade de France

Diego Garzitto n’est pas près de quitter son poste d’entraîneur du CSC aussi facilement. Un vrai dur à cuire de chez vrai, le tech- nicien franco-italien ne lâche pas prise en dépit de la grosse pres- sion qu’exerce sur lui Mohamed Boulhabib. Engagé dans un vif bras de fer avec le manager général, Garzitto tient bon, mais se sent néanmoins seul. Du coup, il a envoyé un courrier à la FAF, dans lequel il dénonce les pratiques de Soussou, et un autre à l’ambassade de France, où il demande de la protection. Crai- gnant toute forme de représailles, l’entraîneur a pris ses de- vants en écrivant à la FAF et à l’ambassade de France tout en faisant de la résistance sur conseil de son avo- cat qui lui a demandé de ne pas bouger tant qu’on ne lui a pas notifié son licenciement. Après quoi, il peut exiger 400 000 euros de dommages et intérêts pour licenciement abusif.

«One, two, three ! Viva l’Algérie !» dans le vestiaire de Saint-Etienne

! Viva l’Algérie !» dans le vestiaire de Saint-Etienne «One, two, three ! Viva l’Al- gérie!»

«One, two, three ! Viva l’Al- gérie!» est devenu très ten- dance. On en a même fait des tubes. La qualification de l’Al- gérie en Coupe du monde ai- dant, on l’entend à chaque coin de rue. Parfois même dans des endroits invraisem- blables, comme le vestiaire de l’AS Saint-Etienne. Les joueurs de l’ASSE l’ont entonné dans le vestiaire en hommage à Faouzi Ghoulam, qui a par- ticipé à la qualification de l’Algérie. Original !

Guedioura vous présente le 1 er Zidane

Adlane Guedioura n’a pas perdu son temps lors de son récent séjour en Algérie. En plus d’avoir rendu visite à sa famille d’Alger et d’avoir assisté au match Algérie-Burkina Faso et fêté la qualification au Mondial avec ses coéquipiers, il a été reçu par l’ambassadeur du Royaume-Uni à Alger et est même allé à la rencontre de Dja- mel Zidane, ancien mondialiste avec la sélection algérienne et qui a évolué aux côtés de son père, Nacer Guedioura. Adlane a com- menté sur Twitter : «Avec Djamel Zidane, le 1 er des Zidane. Quel joueur !» Il est vrai que beaucoup d’Algériens, surtout les pus jeunes, oublient qu’avant Zinédine Zi- dane, Djamel Zidane avait joué deux Coupes du monde et a même marqué un but.

Vinnie Jones a vaincu son cancer Vinnie Jones, ancien joueur de foot (Chelsea, Wimbledon ou
Vinnie Jones
a
vaincu son cancer
Vinnie Jones, ancien joueur de foot
(Chelsea, Wimbledon ou encore QPR)
plus connu pour sa brillante carrière
cinématographique (Arnaques, crimes
et botaniques, Snatch, X-Men : e
La parole de Mohamed Traoré
coûte plus de 15 000 euros
Last Stand) a déclaré,
au Sun,
avoir
lutté pendant de longs mois
contre un
cancer de la peau. C’est après avoir re-
marqué ce qui ressemblait
à «un
point noir ou une verrue»
que
l’homme de 48 ans
s’est inquiété.
Le
check-up allait révéler un mélanome,
La puissante extension du «petit» Kouici face
au «grand» Odegbami
la
forme la plus grave de cancer de
la
amateur,
joueurs
peau, qui tue 1
les petit algérien, tion. Cette Mieux peuvent-ils de d’Afrique Segun pourtant sion travaillaient gérien Dans joueurs airs
le professionnels. 1980. le de
femmes chaque
300 hommes et 900
année. Aujourd’hui
illustra-
guéri, Jones a accusé son mode de vie
au ballon ses pourtant gestes international football dam
en plein air, spécifiant avoir
passé trop
de temps sur les terrains
en comme nations contrôler le pas
du dans ? Su- al-
de football et
d’une
de puissante grand de mais tels parfaite
exten-
A l’Entente de Sétif, les joueurs
d’origine subsaharienne se sui-
vent et ne se ressemblent pas.
Le club champion d’Algérie
s’est entendu récemment
avec Mohamed Traoré, un
attaquant malien évoluant à
Al Merreikh du Soudan. Le
joueur qui a donné son OK
contre un salaire de 15 000
euros a promis d’arriver dans les
quarante-huit heures, soit hier, lundi.
Sauf que les quarante-huit heures se sont écoulées et
dans
des tournages
en extérieur à Los
corps,
travaille maintenant
Angeles. Il
avec la
est attaquant en défenseur surnommé
nigérian
de On de photo de vaut Odegbami, était au son
«Mathe-
Fondation anglaise de recherche
matical».
s’est
stade
contre le mélanome
et invite tout un
relere
la
Coupe
chacun à être plus conscient
il n’a pas pointé du nez. Aux dernières nouvelles, il se
serait rendu en Arabie
Saoudite où il a reçu
une meilleure offre.
des dan-
Combien
Footaises
les taille, y grand Mustapha Lagos, des Cela voit prix algériens années ne
notre
époque
gers
d’une exposition
prolongée au
réaliser
La parole d’homme ?
Mon œil !
soleil.
au répondre. une 1980, finale Kouici, de passé des
Nedjma Ooredoo parrain du
tirage au sort de la Coupe d’Algérie
l l Mohamed Zerouati
a eu droit au contrat
en vigueur : 18 mois !
Nedjma Ooredoo parraine pour la quatrième année
consécutive, la cérémonie du tirage au sort des 32es et
16es de finale de la Coupe d’Algérie 2014, qui sera or-
ganisée ce mardi 26 novembre 2013 à Alger. Parte-
naire indéfectible du sport national et sponsor officiel
et principal de la FAF et de la Coupe d’Algérie,
Nedjma Ooredoo tient à s’associer une nouvelle
fois à la FAF et à la télévision pour partager avec
le public algérien l’ambiance particulière de ce tirage au sort de la Coupe d’Algérie 2014 très
attendu par les passionnés du football. La Coupe d’Algérie 2014 se jouera aux couleurs de
la nouvelle marque Ooredoo. Cette cérémonie, qui sera retransmise en direct à la télévision al-
gérienne, regroupera les représentants de la FAF, de la Ligue de Football Professionnel, de Nedjma
Ooredoo, des 64 clubs de football participant à cette compétition, ainsi que des personnalités du
l l Pour déloger Garzitto,
Soussou va faire appel
aux services de
l’immigration.
l l L’ambassadeur du
Brésil à Alger promet de
la souplesse dans le
traitement des demandes de
visas : il a intérêt, sinon le
Maracana sera vide pour
Brésil-Algérie !
monde sportif et nombre de professionnels des médias.
i
n
f
o
p
e
o
p
l
e
vide pour Brésil-Algérie ! monde sportif et nombre de professionnels des médias. ’ i n f

L

www.lebuteur.com équipe nationale Coup franc N° 2476 Mardi 26 novembre 2013 03 Son discours vous
www.lebuteur.com équipe nationale Coup franc
www.lebuteur.com
équipe nationale
Coup franc

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

03
03
Son discours vous touche beaucoup, n’est- ce pas ? Voilà, lorsqu’il me parle, je me
Son discours vous touche beaucoup, n’est-
ce pas ?
Voilà, lorsqu’il me
parle, je me dis
ma
que je suis prêt
dans
tête
à mourir pour
lui sur le terrain.
Lorsqu’il vous
rappelle
à
chaque fois que
plus de 40 millions
d’Algériens attendent de vous la qualifica-
tion, vous avez aussi envie de faire hon-
neur au pays et rendre le peuple heureux.
«Il y a 4 ans,
j’étais
mon rêve
à Chéraga,
était
On vous voit vous battre sur tous les
ballons, c’est la consigne du coach ou
bien une qualité en vous ?
C’est mon tempérament sur le terrain,
je vais dire. Je suis comme ça, je ne lâche
rien, je me dépense à fond sur le terrain.
Après, d’où j’ai cette énergie ? Je ne sais
pas, lorsque je joue pour mon pays, je ne
me pose pas de questions, je donne tout.
Les Algériens étaient surpris des risques
pris par Vahid en alignant Zemma-
mouche dans les buts et Khoualed à
droite, comment avez-vous vécu cela en
tant que titulaire de l’équipe nationale ?
Le plus normalement du
monde. Pour moi,
un conte
de fée»
moi
des
Je
marqué

Déjà buteur à 4 reprises avec le Sporting

«Un autre entraîneur que Vahid ne m’aurait jamais donné la chance de m’affirmer»

Incorporé à la 83’ dimanche soir face à Vitoria Guimarães, l’Algérien du Sporting Lisbonne, Islam Slimani a offert les trois points de la victoire à son équipe. Opportuniste à souhait, l’ancien buteur be- louizdadi a fait preuve de 100 % de réalisme puisqu’il a réussi à matérialiser sa première vérita- ble occasion, inscrivant en la circonstance son 4e

but de la saison. Dans cet entretien exclusif accordé au Buteur, Slimani nous raconte ses performances avec son équipe et re- vient sur l’exploit réalisé en sélection. Nominé pour le meilleur joueur africain de l’année et retenu parmi les joueurs désignés pour le Ballon d’Or algérien, Islam, très honoré, ne cache pas son désir de remporter le trophée décerné par El Heddaf et Le Buteur.

«J’ai perdu ma grand-mère il n’y a pas longtemps, c’était pénible à vivre»

Zemma «Après mis local ont et en moi, Soudani, démontré a confiance» juste Khoualed besoin que

le et est meilleur moi

juste nominés joueur «Feghouli reconnaissance africain

le et Belkalem d’être

pour

une

pour

joueur

algérien»

le football

joueurs nominés sont d’un très

Une chose est

sûre, celui qui le remportera l’aura mérité.

aussi mis en confiance avant mon départ pour le CRB. Sans oublier, Madjid Ouites, qui a eu le mé- rite de me lancer pour la première fois en senior alors que j’étais encore Junior. Je voudrais les re- mercier pour tout ce qu’ils m’ont appris en foot- ball. La veille du match, vous étiez sous pression, qu’est-ce qui n’allait pas ? On était sous pression, c’est vrai. Mais com-

ment ne pas l’être ? L’enjeu était tel qu’on n’avait qu’une seule chose dans la tête, offrir aux millions d’Algériens une victoire pour les délivrer sans se soucier de la manière. Ce n’était pas évident de gérer ça. C’est ce qui explique notre mauvaise en- tame de match. On

était tous confiants qu’on allait mar- quer ce but victo- rieux et c’est ce qui s’est passé, Dieu merci.

de jouer un jour en senior ; disputer un Mondial est pour
de jouer un jour en senior ;
disputer un Mondial est pour

bon niveau.

Votre progression est magnifique, raison pour laquelle vous avez été avec Sofiane Feghouli re-

tenu pour le titre de meil- leur joueur africain, des Awards CAF, vous attendiez-vous à cela ? Ça serait prétentieux de ma part de répondre directement par l’affirmative lorsqu’on sait que l’Afrique est bourrée de talents de niveau mon- dial, mais faire partie des 25 meilleurs joueurs africains de l’année est déjà une énorme pro- gression. Ce n’est pas une fin en soi c’est certain, mais c’est encourageant.

Quelles sont les chances de Fe-

ghouli et les vôtres dans ce vote

Awards CAF ?

ne sais pas sur quels critères on

«Soulever le d’Or sera, pour Ballon le plus beau moi, ma vie !» cadeau de
«Soulever le
d’Or sera, pour
Ballon
le plus beau
moi,
ma vie !»
cadeau de

Sur le centre de Ghoulam, vous avez raté une balle de but, racontez- nous un peu… C’était parfaitement centré de la part de Ghou- lam, mais j’étais un peu désaxé, je ne pouvais pas assurer plus de précision sur ce bon ballon. C’est passé juste à côté. L’Année 2013 restera gravée dans votre tête… Oui, c’est sûr, un contrat professionnel au Spor- ting, une bonne saison avec l’équipe nationale, et une qualification au Mondial, disons que c’est bien riche comme année. Ça restera gravé dans ma carrière. Après Soudani, vous-même, c’est au tour de Zemma et Khoualed de gagner la confiance du coach Vahid, croyez-

vous qu’ils sont mesure de relever le défi et d’honorer le joueur local ? C’est normal, lorsqu’on regarde com- ment ils ont tenu leur rôle dans ce match capi-

votera, mais je pense que le fait que l’Al- gérie soit représentée dans ce vote, avec Sofiane et moi, est déjà une fierté. Après, me concernant, il ne faut pas oublier qu’il y a 4 ans, j’évoluais à Ché- raga. Vous savez, lorsque j’étais jeune à Aïn Bé- nian, je n’avais qu’un seul objectif : jouer en senior à Aïn Bénian, c’est pour vous dire que ce qui m’arrive est fantastique. Intégrer le club où des grandes stars comme Figo et Ronaldo ont évolué, marquer des buts décisifs avec le Spor- ting, tout ça est pour moi, quoi qu’il m’arrive, une aventure exceptionnelle.

A qui revient le mérite de ce passage d’un

simple joueur de Ligue 1, à

l’un

buteurs des éli- minatoires

CM 2014, no-

miné pour le Ballon d’Or al-

place but face m’offre de à Guimarães une titulaire» «Ce
place but face m’offre de à
Guimarães
une titulaire» «Ce

chaque joueur convo- qué en sélection, mé- rite une place de titulaire, à condition de bien se comporter et ramener le plus es- compté. Je pense en

Islam, félicitations, une nouvelle fois entré en jeu et un but décisif qui

donne la victoire au Sporting, racon- tez-nous un peut tout cela ? Franchement, malgré la fatigue engen- drée par ce match du mardi, j’espère avoir réa- lisé ce que le coach attendait de moi à savoir marquer ce but libérateur qui nous permet d’en- granger trois précieux points. Je suis content parce que c’est mon second but de suite en cham- pionnat et le quatrième depuis que je suis au Sporting. Première occasion et vous la saisissez à mer- veille, vous êtes sur un nuage, après cette qualification obtenue avec l’Algérie, n’est-ce pas ? Hamdoulillah, j’avais très envie de marquer, pour démontrer que j’ai ma place dans cette équipe. Et je crois que malgré le fait que je sois rentré à 7 minutes de la fin, j’ai pu matérialiser ma première véritable occasion de but. 4 buts en quelques bribes de matchs, quel

sera votre prochain objectif avec Lisbonne ? C’est de décrocher une place de titulaire. Je dois faire honneur à mon statut d’international

algérien. C’est la seule chose qui me préoccupe pour le moment.

Êtes-vous opti- miste ? Bien sûr, je vais me battre et saisir la moin-

dre chance pour mettre en difficulté le coach Jar- dim et le pousser à me faire plus confiance et à m’aligner plus souvent. En dépit de votre manque de temps de jeu, tout le monde s’ac- corde à dire que vous fi- nissez bien vos matchs en sélection, est-ce la confiance de Vahid qui vous transcende ou bien c’est le travail que vous effectuez à Lisbonne ? Ce sont les deux, je ne vous cache pas qu’au Sporting, on s’entraîne très dur. Ça n’a rien à voir avec ce qu’on faisait au CRB, c’est normal, ce ne sont pas les mêmes moyens. Après, la confiance du coach Vahid Halilhodzic, me pousse à bien faire pour lui donner raison.

«Mon papa était tellement tendu qu’il n’a pas pu se déplacer Blida» à
«Mon papa était
tellement tendu
qu’il n’a pas pu se
déplacer Blida»
à

des meilleurs

toute sincérité, que Nacerdine (Khoualed) et Zemma n’ont pas déçu.

Après une saison époustouflante sur le plan international, vous êtes nominé pour le Bal- lon d’Or algérien, qu’est-ce que cela vous fait d’abord ? C’est vrai ? C’est une excellente nouvelle. Je suis honoré, Il ne faut pas se cacher, le Ballon d’Or est la récompense qui fait rêver tous les joueurs pro- fessionnels algériens. Franchement, le fait de me retrouver parmi les 5 nominés, est déjà une re- connaissance et je tiens à remercier toutes les per- sonnes qui m’ont fait confiance. Vous espérez le soulever quand même ? Je l’espère de tout cœur, la concurrence sera rude, je sais que je serai en concurrence avec des joueurs de talent, tels que Feghouli, Soudani, Bel- kalem et Brahimi, mais moi je sais une chose, je bosse à fond, je progresse avec mon club et après c’est aux spécialistes et aux

journalistes de voter. Si on vous invite à voter, pour qui opte- riez-vous ? C’est très dur, comme je viens de le dire tous les

gérien et les Awards CAF ? D’abord à mes ex-dirigeants du CRB qui ont cru en moi en venant me chercher à Chéraga, pour m’offrir la chance d’évoluer en Ligue 1. Après, bien entendu, au coach Halilhodzic. Je n’ai pas honte de le dire, sans Coach Vahid je n’aurais jamais eu l’opportunité de jouer en sélection, m’affirmer et décrocher un contrat professionnel au Sporting Lisbonne. Je ne pense pas qu’un autre entraîneur que Vahid m’aurait donné l’occasion de jouer régulièrement en sélection. C’est aussi le cas de Soudani, Belkalem, et tout récemment Khoualed et Zemmamouche.

À tête reposée, et après une semaine de ce

fameux match gagné contre le Burkina Faso,

qui

pensez-vous maintenant ?

offre une qualification au Mondial, a qui

tal face au Burkina Faso, Zemma et Khoualed peuvent gagner leur place. Moi personnellement, je me considère toujours comme un produit local, et je ferai tout pour honorer le joueur algé- rien en Europe et en sélection. Je n’oublie pas d’où je viens. Vous avez perdu votre grand-mère à la veille d’un match important en championnat, face à Porto je crois, comment avez-vous vécu ces douloureux moments ? C’est exact, c’est le Mektoub, c’était la grand- mère paternelle, j’étais très affecté mais c’est la vie. J’espère qu’après cette qualification au Mondial, mes parents et ma famille seront fiers de moi, j’es- père leur avoir procuré de la joie.

Le coach Vahid a été très clair avec vous, le Mondial exige des sa- crifices, allez-vous changer de club lors

A

tous mes entraîneurs que

j’ai eus par le passé. Je pense notamment à Madjid Sol- tana, Farid Zemiti, qui m’a

du prochain mer- cato ou bien allez- vous vous battre pour

vous imposer à Lisbonne ? Je ne pense pas que je vais changer de club, mais soyez sûr que je vais finir par m’im- poser. Après, il vaut mieux jouer 15 minutes par match et marquer à chaque fois pour gagner en confiance que de disputer 10 matchs de suite sans inscrire le moindre but. Ne vous in- quiétez pas, j’ai envie de jouer le Mondial, je m’efforcerai de m’imposer au Sporting.

Une Coupe du monde ça fait rêver mais les Algériens veulent plus, une qualification au second tour… C’est notre souhait à tous. Mainte- nant savourons notre qualification et inch’Allah on va bien se préparer pour réaliser le meilleur mondial possible. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

«Je ne quitterai pas Lisbonne cet hiver»

le meilleur mondial possible. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali «Je ne quitterai pas Lisbonne
le meilleur mondial possible. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali «Je ne quitterai pas Lisbonne
le meilleur mondial possible. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali «Je ne quitterai pas Lisbonne
04
04

N°2476

Mardi26novembre2013

www.lebuteur.com Coup dur équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup dur équipe nationale

Ghoulamenchaîne

unautresuccès

vecSaint-Etienne

Surfant sur la vague de la

belle qualification acquise par

l’Algérie au Mondial et sa titularisation face au Burkina Faso, le latéral gauche de l’AS Saint- Étienne a de nouveau fourni un excellent match avant-hier face à l’OGC Nice, pour le compte de la 14e jour- née de Ligue1. Le club stéphanois a su ramener une belle victoire (0-1), qui lui a permis d’oublier la défaite concédée lors du derby face à l’OL, lors de la précédente journée. Comme d’habitude, Ghoulam a joué titulaire et malgré le retour et l’entrée en jeu de son concurrent direct, Bri- son (remis de sa blessure), il a tout de même terminé le match et fait un sans faute. En pleine confiance, il est désormais difficile de le déloger de sa place.

Belhadjbuteur

faceàAlArabi

l l Nadir Belhadj continue à en- chaîner les belles prestations

avec sa formation qatarie d’Al Sadd.

L’ancien sociétaire

sa formation qatarie d’Al Sadd. L’ancien sociétaire de Portsmouth, qui a affiché une nouvelle fois ré-

de Portsmouth, qui a affiché une nouvelle fois ré- cemment son sou- hait de retrouver les Verts, s’est il- lustré avant-hier en championnat face à Al Arabi, en inscrivant du droit un superbe but.

Mbolhinonconvoqué

enchampionnat

l l Comme attendu, le gardien, Ouahab Mbolhi, n’a pas été

convoqué par son coach du CSKA Sofia pour la rencontre de cham- pionnat disputée hier après-midi face à la formation de Neohi- mik. De retour à Sofia avec plusieurs jours de retard, le gardien de l’EN vit ses der- niers jours au sein du CSKA. Il est à la re- cherche d’un nouveau club pour un transfert dès cet hiver.

Cadamuroretenu

pourledéplacement

àDonetsk

cet hiver. Cadamuroretenu pourledéplacement àDonetsk l Non retenu pour le dernier l match de championnat face

l

Non retenu pour le dernier

l

match de

àDonetsk l Non retenu pour le dernier l match de championnat face au Celta Vigo, Liassine

championnat face au Celta Vigo, Liassine Cada- muro sera du voyage à Donetsk avec ses coéqui- piers pour affron- ter le Shakhtar local mercredi soir pour le compte de la 5e journée de la Ligue des champions.

Ghilasnejouerapas

faceàl’AustriaVienne

l l Toujours blessé, l’attaquant algérien du FC Porto, Nabil Ghilas, n’a pas été re- tenu par son entraî- neur, Paulo Fonseca, pour le match de ce soir, prévu face à l’Austria de Vienne pour le compte de la 5e journée de la Ligue des champions. L’an-

cien pensionnaire de Moreirense continue de suivre les soins.

S. F.

de Moreirense continue de suivre les soins. S. F. Bougherra passera une IRM ce mercredi cien

Bougherra passera une IRM ce mercredi

cien sociétaire des Glasgow Rangers, contacté hier après-midi, nous

manière plus approfondie la nature de cette blessure au mollet. Le joueur

a

l l S. F.
l l
S. F.

révélé qu’il va effectuer une IRM ce mercredi afin de déterminer de

L capitaine des Verts, Madjid Bougherra, qui s’est blessé avant- hier en championnat avec sa formation de Lekhwiya face à Al Ahly, en aura pour un mois d’indisponibilité minimum. L’an-

e

n’a effectué que de simples examens médicaux avant-hier après le match.

«Jecroisquec’estunedéchirure

etj’enauraipourunmoisminimum»

Bien qu’il n’ait pas effectué encore d’IRM, l’unique buteur du match barrage retour face au Burkina Faso assure qu’il a sûrement une déchirure : «A vrai dire, je ne suis pas encore totalement sûr de ma blessure, mais je pense que j’ai une déchirure au niveau du mollet et j’en aurai sans doute pour un mois minimum d’indisponibilité. Mercredi, j’irai passer une IRM pour en être certain.»

«C’estunmalpourunbien»

Bougherra nous a affirmé que cette blessure, tombe au bon moment, puisque ça va lui permettre de se reposer un peu, après un marathon de matchs disputés depuis une année maintenant soit, depuis son retour de blessure en janvier dernier. «A vrai dire, je m’attendais un peu à ce que je me blesse. J’ai joué beaucoup de matchs depuis mon retour de blessure l’an dernier. J’ai fait beaucoup de longs voyages et c’est un peu logique que mon corps en subisse les conséquences. Je dirai que cette blessure est un mal pour un bien, puisqu’elle va me permettre de me reposer un peu et reprendre des forces pour affronter la deuxième phase de la saison en force et être en forme lors du Mondial» a-t-il dit.

vient. Il est arrivé en retard mais il s’est vite in- tégré. Il n’a eu besoin que d’un entraînement et demi pour répondre présent et marquer face à Guimarães, c’est un attaquant de grande valeur. Il est titulaire en sélection, il va avoir sa chance.» M. A.

face à Guimarães, c’est un attaquant de grande valeur. Il est titulaire en sélection, il va
face à Guimarães, c’est un attaquant de grande valeur. Il est titulaire en sélection, il va

Lesoffresnemanquentpas

de jouer le Mondial, l’été prochain. Je sais que cela passe par de belles performances avec Bastia. Je ferai tout pour endosser, une nouvelle fois, le maillot de l’EN surtout qu’on m’a dit qu’il suivait mes per- formances en Ligue1.»

sera honoré de travailler de nou- veau sous sa coupe.

3butset4passes

décisives,

leschiffres

parlentpourlui

«J’espèreretrouver

Vahidtrès

prochainement»

Il est pressenti, encore une fois, à retrouver les Verts. Ryad Boudebouz a figuré, d’ailleurs, dans la liste des 37 joueurs rete- nus par Vahid Halilhodzic pour le dernier match disputé contre le Burkina Faso au stade Tcha- ker de Blida. Une convocation qui se veut comme une fin de sanction, après avoir été absent pendant longtemps de l’effectif de l’EN. Ryad nous avait, pour

L’absence de Ryad Boudebouz au match joué contre le Burkina

été regrettée par tout le monde, mardi dernier, à Blida. L’Algé- rien, qui marche fort, est très

motivé par l’idée de tout casser

Bastia pour revenir en équipe

d’Algérie. C’est ce qu’il nous a d’ailleurs déclaré dans l’inter- view exclusive qu’il nous a ac- cordée à Bastia. En tout cas, avec 3 buts marqués et 4 passes déci- sives jusque-là, le natif de Col- mar frappe aux portes de la

à

a

sélection. Il peut espérer jouer un deuxième Mondial d’affilée.

A

italienne.

LaLigue1pourraitêtre

saprochainedestination

le

timent défensif, le gardent à l’œil.

rappel, déclaré qu’il ne tenait pas rancune au coach Vahid et qu’il

Moumen A.

ria, toutes les autres sélections africaines qui se sont qualifiées pour le Mondial 2014, arborent des tenues Puma.

bien Adidas ont déjà présenté les nouveaux maillots des sélections nationales qu’ils sponsorisent pour cette prochaine Coupe du monde, la firme allemande préfère attendre encore quelques semaines pour le faire à son tour, sachant qu’elle n’a pas encore ter- miné l’élaboration des nouveaux maillots de toutes les sélections qu’elle prend en charge, notamment les sé- lections africaines. Rappelons que, mis à part le Nige-

L’ENpourraitl’arborer

lorsdumatchamicaldemars

Bien qu’il n’y a rien encore d’officiel au sujet du mo- ment où sera dévoilé au grand public le nouveau maillot

Jardim(ent.Sporting):«Slimani,

unattaquantdegrandevaleur»

L eonardo Jardim, l’entraîneur du Spor- ting Lisbonne, n’a pas tari d’éloges sur son attaquant international algérien, Islam Slimani, buteur décisif dans ce

match gagné 1 but à 0 face à Vitoria Guima- rães : «Slimani est un atout majeur de mon équipe, c’est un bon finisseur, avec un grand jeu de tête.»

«Tactiquement,

ilestprécieux»

Poursuivant ses déclaration de fin de rencontre reprises par plusieurs journaux portugais, Leonardo Jardim déclare : «Il est précieux sur le plan tactique. Il n’a pas commencé avec nous la prépara- tion, mais il a beaucoup travaillé, le mérite lui re-

Boudebouz:«Halilhodzicnem’apascontacté,

maisjesaisqu’ilsuitmesperformances»

maisjesaisqu’ilsuitmesperformances» Dans une déclaration accor- dée au Buteur , Ryad

Dans une déclaration accor- dée au Buteur, Ryad Boudebouz s’est dit fier de la performance réalisée par ses camarades en sé- lection. Voulant savoir s’il a reçu un appel d’un responsable de la FAF, Ryad, qui a eu plusieurs de ses camarades en sélection au té- léphone, n’a encore pas été contacté mais affirme qu’il sait bien que Vahid le suit. Halilhod- zic : «Si Vahid a décidé de me mettre dans sa liste élargie, c’est que je suis bien sélectionnable et que je possède toutes mes chances

3 clubs français et 1 italien sont sur ses traces

Medjaniplus

quejamaissur

ledépartcethiver

Les performances de Carl Medjani en sélection, ne lui assu- rent pas forcément une place de titulaire à l’Olympiakos le Pirée. La raison est toute simple, l’ex- joueur de Monaco, est en concurrence avec des internatio- naux grecs, poussés et mis en va- leur par la presse grecque. Ce qui rend la pression plus grande sur l’entraîneur espagnol de l’Olym- piakos, Michel. Seulement, cette situation qui perdure, n’est pas pour arranger les affaires de Carl, ambitieux et surtout com- pétiteur. Ce qui le pousse à son- ger à changer d’air dès le prochain mercato hivernal.

Formé à Saint-Etienne, Carl Medjani qui est passé par des grands clubs, à l’instar de Liverpool et Mo- naco, possède un CV bien rempli. International algé- rien depuis 2010, Medjani qui a fait toutes ses classes en équipe de France jeune, disputera son second Mondial en 2014 au brésil. Pour ce faire, Carl sait qu’il doit retrouver un meilleur temps de jeu avec son club. Les offres ne manquant pas pour l’ex-joueur

d’Ajaccio. Courtisé en France et en Italie, Carl serait suivi par 3 clubs de Ligue 1 et une équipe de la Série

Le défenseur central de l’EN, ne veut pour rien au

Monde rater le Mondial 2014. L’Algérien Medjani veut préparer la Coupe du Monde au Brésil, dans la peau d’un titulaire. Fort de son expérience, l’ex-mo- négasque, devrait sauf rebondissement de dernière minute retrouver la Ligue 1 française, où plusieurs formations ont déjà pris attache avec leurs homo- logues grecs de l’Olympiakos pour discuter de son

transfert, cet hiver. Selon notre source, Montpellier et

FC Nantes qui cherchent à renforcer leur compar-

M. A.

PumaprépareunnouveaumaillotpourlesVerts

S elon une source sûre, l’équipementier de la

sélection nationale, Puma, est actuellement

en train de préparer un nouveau maillot pour

les Verts, en prévision notamment du pro-

chain Mondial brésilien. Puma ne compte pas apporter

un énorme changement par rapport à l’actuel maillot a-t-on appris, mais entend bien ajouter une touche spécifique. Alors que des marques comme Nike ou

de la sélection nationale, il n’empêche que, selon notre source, cela pourrait se faire au début de l’année 2014. Aussi, il y a une grande possibilité que les coéquipiers de Madjid Bougherra arborent ce nouveau maillot à l’occa- sion du match amical prévu le 5 mars prochain, contre une sélection qui reste encore à déterminer.

Saïd F.

www.lebuteur.com Coup mou équipe nationale
www.lebuteur.com
Coup mou
équipe nationale

Il a pris part à une heure de jeu

N° 2476 05 Mardi 26 novembre 2013 qu’en jouant cinq minutes seule- ment, il ne
N° 2476
05
Mardi 26 novembre 2013
qu’en jouant cinq minutes seule-
ment, il ne peut pas faire grand-
chose lors du match».
Mazzarri : «Belfodil
est fort lorsqu’il part
de loin»
Interrogé à l’issue de la conférence
de presse d’après-match, Walter
Mazzarri a donné son point de vue
sur l’incorporation tardive de
Ishak Belfodil, surtout qu’il a été
aligné sur le flanc droit de l’at-
taque et non pas comme centre
avant : «Belfodil est un jeune
joueur qui progresse de jour en
jour. Il faut lui laisser le temps
pour pouvoir progresser. Belfo-
dil crée le danger lorsqu’il
part de loin avec le ballon et
non pas comme centre
avant. Je pense qu’il faut
aider ce joueur pour
qu’il puisse s’adapter
avec l’Inter.»
Hamza R.

Taïder revient

de Bologne avec le nul

E n déplacement à Bologne, au stade Della Ara, l’Inter de Milan n’a pas pu faire mieux que de revenir chez lui avec un nul. Après avoir encaissé

un premier but en début de match, les Nerazzurris se sont donnés à fond pour revenir au score. Ils ont réussi à le faire en début de seconde période, cinq minutes seulement après le début par l’intermé- diaire de Jonathan sur un tir vicieux, le gardien du FC Bologne, Curci, n’a rien pu faire. Le milieu de terrain algérien qui joue à l’Inter, Saphir Taïder, a été titula- risé pour prendre part à ce match, comme nous l’avions indiqué. En affron- tant son ancienne équipe, Saphir Taïder voulait coûte que coûte contribuer au succès de son équipe. Mais, Saphir Taïder n’est pas allé jusqu’au bout du match. A l’heure de jeu, l’entraîneur de l’Inter de Milan, Walter Mazzarri, a pris la décision d’opérer un changement tactique. Il a ainsi fait sortir l’Algérien qui a été aligné en tant que milieu relayeur, pour le rem- placer par un milieu offensif, Kovacic, un joueur qui peut faire la différence par ses qualités techniques.

Il était sous pression

Sur le terrain, le joueur avait plus de pres- sion, sans doute avec le fait de retrouver son ancienne équipe. Averti à la 2’ de jeu seulement, Taïder a joué la peur au ventre pour éviter l’expulsion, mais tout de même, il a essayé à tenir son rôle comme il se doit sur le terrain. Il a en effet récu- péré quelques ballons au milieu du ter- rain en première mi-temps et même au début de la seconde période, outre le changement tactique opéré par Walter Mazzarri qui voulait revenir à Milan avec les trois points du match afin de rester collé au haut du tableau. En tout cas, face à Livourne, Taïder était meilleur sur le terrain puisque ce jour-là, il avait créé le danger. Face à Bologne, Taïder n’a pas dé-

montré grand-chose sur le terrain. Avec la préparation intense effectuée en début de saison, la fatigue a eu raison du joueur. Il faudra attendre quelques semaines pour voir le joueur retrouver le meilleur de sa forme, surtout après une fin de saison très chargée en juin dernier.

Belfodil a disputé les cinq dernières minutes du match

Par

Milan, Ishak Belfodil, a commencé la partie sur le banc de touche. L’attaquant

ailleurs, l’autre joueur de l’Inter de

algérien a été utilisé par le coach de l’In-

ter,

partie. Il a en effet fait son apparition lors

des

cer

pas

faut dire que si Belfodil n’a toujours pas pu ouvrir son compteur de but avec l’In-

ter

beaucoup de temps de jeu. Hormis sa

lors des cinq dernières minutes de la

cinq dernières minutes pour rempla-

Campagnaro. Le joueur ne pouvait

faire la différence en peu de temps. Il

de Milan, c’est parce qu’il n’a pas eu

seule titularisation durant laquelle il s’est illustré en délivrant une passe décisive, Belfodil est à chaque fois incorporé pour

dix

ou vingt minutes, parfois même cinq

petites minutes comme ce fut le cas face au FC Bologne. Cela est insuffisant pour

que

aussi plus de confiance après avoir quitté le FC Parme, l’été dernier pour rejoindre

un

Belfodil retrouve ses repères, mais

des plus grands clubs de série A.

Altobelli : «Il faut donner plus de temps de jeu à Belfodil»

Allessandro Altobelli, l’ancien attaquant de l’Inter de Milan et de l’équipe nationale d’Italie durant les années 70 et 80, qui est aujourd’hui consultant chez la chaîne sportive qatari, Al Jazeera Sport, s’est ex- primé en fin de match en compagnie de l’Egyptien, Hazem Imam, sur le cas Bel- fodil. L’ancien chouchou de San Siro a été solidaire avec l’attaquant algérien : «Il faut donner plus de chances à Belfodil. Je pense

Le sélectionneur des Olympiques devrait être connu à l’issue de la réunion du BF

Heddane pressenti

connu à l’issue de la réunion du BF Heddane pressenti Alors que Foued Bouali n’entraînera pas

Alors que Foued Bouali n’entraînera pas la sélection nationale olympique après avoir pris en main le Mouloudia d’Alger, nous venons d’apprendre que Mustapha Heddane est pres- senti lui aussi pour prendre en main la sélec- tion olympique. C’est un proche de ce technicien qui nous a confié que l’ex-entraî- neur du NAHD, l’USMH, le MCA, le CRB et l’USMA et ex-adjoint de Jean-Michel Cavalli, pourrait prendre en main la sélection olym- pique. Pour l’instant on ne sait pas encore si Mustapha Heddane a discuté avec le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua, et le

DTN, Saïd Haddouche, ou non. En tout cas, le nom du remplaçant de Azzedine Aït Djoudi sera connu à l’issue de la pro- chaine réunion du bureau fédéral. La FAF veut en finir ces jours-ci avec le sujet du sélectionneur de l’équipe olympique afin de permettre à cette équipe de bien se préparer aux jeux olympiques 2016.

Halilhodzic depuis jeudi à Lille

Après avoir réussi à arracher la qualification en coupe du monde avec brio, Vahid Halilhodzic est rentré chez lui directement à Lille, jeudi matin. Le sélectionneur national a dû attendre la réception du Premier ministre, Ab- delmalek Sellal, avant d’aller chez lui. Après la pression terrible vécue avant le match, le sélectionneur est allé se reposer chez lui en France.

Après le tirage au sort, il retournera chez lui

De Lille, Vahid Halilhodzic rejoindra Paris avant de rallier le Brésil pour assister au tirage au sort de la phase finale de la coupe du monde. Une fois le tirage au sort terminé, le sélectionneur national repartira chez lui, à Lille pour se reposer encore. Son retour à Alger est prévu pour le mois de janvier. H. R.

C’était son espion au Maroc pour superviser le Burkina

Halilhodzic satisfait du travail de Korichi

le Burkina Halilhodzic satisfait du travail de Korichi A vant le match retour des barrages de

A vant le match retour des barrages de la Coupe du monde face au Burkina Faso, qui a eu lieu

mardi passé dans la soirée au stade Mustapha-Tchaker de Blida, nous avions indiqué qu’un technicien al- gérien a été aperçu à El Jadida pour superviser les Etalons, par notre en- voyé spécial au Maroc, qui a été chargé pour couvrir le stage de la sé- lection du Burkina Faso. Ce techni-

cien dont le nom n’a pas été révélé, n’est autre que le directeur technique national adjoint, Taoufik Korichi. A ce moment-là, nous avons tenu de ne pas divulguer son nom dans le but de lui permettre de continuer sa mission comme il se doit sans attirer les soupçons des Burkinabés. Kori- chi a réussi à infiltrer les Burkinabés dans leur camp de base en prenant ses quartiers à l’hôtel Mazagan. Il a réussi en effet à superviser les Eta- lons et remis un rapport détaillé à Vahid Halilhodzic, qui a su com- ment contrer le Belge Paul Put. Selon une source autorisée auprès de la Fédération algérienne de football, Vahid Halilhodzic était très satisfait du travail effectué par Korichi qui a espionné, et bien comme il faut, les Burkinabés, au point où Halilhodzic avait tous les tuyaux sur l’adversaire, contrairement à Paul Put qui n’avait presque aucune information. En plus de cela, Halilhodzic a beaucoup apprécié la manière discrète avec la- quelle Korichi a fait son boulot. N’était notre envoyé spécial qui se trouvait au Maroc et qui a vu Kori- chi par coïncidence, aucun journa- liste algérien, ni marocain, ni même burkinabé n’a constaté la présence de Korichi, bien que ce soit quelqu’un de connu.

Il compte faire appel à ses services en prévision de la Coupe du monde Selon toujours notre source auprès de la FAF, Vahid Halilhodzic va faire appel à Taoufik Korichi en prévision de la coupe du monde 2014. Juste après le tirage au sort et en fonction des trois équipes qui seront sur le chemin des Verts au Brésil, Halil- hodzic confiera des missions à Taou- fik Korichi pour superviser les adversaires des Verts et lui préparer des rapports détaillés sur chacune des équipes. L’on se souvient que Ha- lilhodzic lui avait confié la tâche de superviser le Mali face au Bénin afin d’affronter les Verts. Puis, la mission la plus importante confiée à ce tech- nicien était de superviser les Libyens avant la double confrontation face aux Verts à l’occasion du troisième et dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013. Korichi avait suivi les Li- byens lors du stage en Tunisie avant de remettre un rapport détaillé à Halilhodzic. Autrement dit, à chaque fois que Halilhodzic confie la tâche de superviser l’adversaire à Korichi, il réussit sa mission avec brio, c’est ce qui a d’ailleurs encou- ragé Halilhodzic à songer à lui faire confiance encore une fois. H. R.

06
06

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com Coup risqué JSK
www.lebuteur.com
Coup risqué JSK
Mardi 26 novembre 2013 www.lebuteur.com Coup risqué JSK Rial : «Le MOB, qui a battu l’ESS

Rial : «Le MOB, qui a battu l’ESS et le MCA, ne viendra pas à Tizi pour une balade»

l’ESS et le MCA, ne viendra pas à Tizi pour une balade» Les entrainements ont repris

Les entrainements ont repris hier

Le derby de l’histoire en point de mire !

C’ est hier soir que les Ca- naris ont repris le che- min des entrainements sur la pelouse du 1er- Novembre de Tizi sous

la houlette du staff technique conduit par Aït Djoudi. Au lendemain du match nul ra- mené d’El Harrach, les Kabyles reprennent l’activité en prévision du derby historique de la Kabylie JSK-MOB, qu’abritera Tizi sa- medi prochain. C’est le premier derby dans

la disponibilité de l’ensemble de ses joueurs pour ce rendez-vous, ce qui le mettra dans une situation plutôt confortable pour arrê- ter un plan d’attaque approprié pour ce genre de confrontation.

Profiter de l'ascendant psychologique

Sur le plan psychologique, il y a lieu de dire que tout baigne pour les joueurs de la JSK, comme l’ont indiqué la plupart des Canaris. Le staff technique mise justement sur ce bel état d’esprit qui règne au sein de son effectif pour atteindre les objectifs tracés pour cette première partie du championnat. Les dirigeants misent à l’unanimité sur le titre honorifique de champion d’automne, ce qui, selon eux, est à la portée des joueurs.

Les six points à Tizi et un résultat à Béchar pour un hiver au chaud

Pour les trois derniers matchs de l’aller, le staff technique est catégorique, il faut gla- ner le maximum de points. Pour les deux matchs à domicile, respectivement face au MOB et le CSC, pour le compte de la 15e journée, Aït Djoudi veut les six points, quant au déplacement de Béchar, les Cana- ris se déplaceront avec la ferme intention de prendre leur revanche de la saison der- nière.

L.A.

L’horaire du match convient aux Kabyles ! La Ligue professionnelle de football a pro- grammé
L’horaire
du match
convient aux
Kabyles !
La Ligue professionnelle de football a pro-
grammé le prochain derby JSK- MOB à partir
de 16 h au stade du 1er-Novembre. L’horaire du
match soulage tous les supporters kabyles qui
pourront effectuer en force le déplacement à
Tizi. La direction kabyle, comme la barre tech-
nique, mise énormément sur une présence
en force des fans, samedi prochain, pour
réaliser une belle victoire.
Ils
préparent un
accueil chaleureux
aux voisins
Dans le cadre du derby historique qu’abri-
tera Tizi samedi après-midi entre la JSK et son
voisin le MOB promu pour la première fois de
son histoire en Ligue 1, les supporters de la JSK
préparent déjà un accueil chaleureux aux Crabes
et tiennent à les rassurer
qu’ils seront les
bienvenus dans
la ville des
Genêts.
Suivre
le match
ensemble n’est pas
impossible, selon les
fans
Fait nouveau, les supporters de la JSK comme
ceux du MOB se préparent à suivre le match de
ce samedi ensemble, c'est-à-dire sans séparation
au stade du 1er-Novembre de Tizi, et ce, pour
démontrer à tout le monde que les deux gale-
ries sont indivisibles, c’est ce que nous a
confié un groupe de supporters de Tizi. Les
fans des deux clubs, amis et frères, s’ac-
tivent pour faire du derby une occa-
L.A.
sion de faire la fête, et que le
meilleur gagne.

les annales des deux clubs frères et amis en compétition officielle en Ligue 1. Du coup, les deux parties, la JSK comme le MOB, se préparent activement pour la réussite de cet événement

qui va drainer à coup sûr la grande foule. Côté JSK, la posi- tion de leader qu’occupe actuel- lement le club kabyle avec deux autres formations, l’ESS et l’USMA, fait que les joueurs se portent bien et semblent détermi- nés à réaliser encore de meilleurs ré-

sultats lors des trois dernières sorties de la phase aller. Le staff technique kabyle n’a pas prévu une prépara- tion spéciale pour cette rencontre et dispose de cinq jours pour

peaufiner son programme de travail. L’autre atout qui conforte le coach Aït Djoudi est

Le capitaine des Canaris, l’international Rial, et comme tous ses partenaires, satis- faits de la dernière prestation du groupe bien qu’il affirme à travers les déclarations qu’il nous a accordées, que la JSK méritait

Aït Djoudi aux joueurs

« Le MOB est une équipe accrocheuse, il faut faire attention ! »

amplement la victoire. Par ailleurs, l’axial ka- byle estime que le prochain match face au MOB sera encore plus dur sachant que cette équipe qui revient, petit à petit, a réussi ses deux sorties face à deux prétendants au titre, en l’occurrence l’ESS et le MCA. «Personnellement, je pense que c’est un match

L’entraîneur kabyle Azzedine Aït Djoudi n’a pas manqué d’adres- ser à ses poulains un message en vue de bien se préparer pour le match de samedi soir face au MOB. Ayant suivi le parcours de cette équipe, notamment face à l’ESS et le MCA, pour ne citer que ces deux concurrents du club kabyle dans la course au titre, et que le MOB a battu, Aït Djoudi sait pertinemment que la mis-

très serré qui nous attend samedi prochain face au

MOB. Cette équipe fraichement promue en Ligue 1 a démontré à travers quelques matches qu’elle est solide et capable de tenir la dra- gée haute à ses vis-à-vis. Le MOB ne viendra pas à Tizi pour une simple balade. Du coup, nous devons bien nous préparer et faire très attention. On a deux matchs à do- micile et un autre en déplacement, qu’il faudra bien négocier.»

sion de ses joueurs ne sera pas une simple sinécure et, du coup, il avertit : «Jusque-là, notre parcours est positif et on doit mainte- nir notre dynamique. Il reste encore trois sorties à gérer, vous devez garder votre mobilisation. Le MOB est une équipe coriace ac-

crocheuse qui viendra pour tenter de nous surprendre. Il va falloir donc bien préparer ce match où la victoire est impérative».

bien préparer ce match où la victoire est impérative». Maroci «Pas question de laisser le podium

Maroci«Pas question de laisser le podium !»

moigne ce nombre important d’occasions. J’estime qu’on a fourni une acceptable prestation, je dirais même que par moment on a dominé notre adver- saire. Selon vous, qu’est-ce qui a vraiment manqué ? Un but ! Je vous assure qu’il nous manquait juste de marquer un but pour matérialiser convenablement toutes ces belles occasions franches de scorer que nous nous sommes offertes. La transversale d'Ebossé aurait pu changer le cours du match. Je pense que nous avons retenu beaucoup de points positifs de cette sortie et le fait de n’avoir pas perdu reste pour nous un résultat positif. Justement, la JSK, avec ce nul, consolide sa posi- tion sur le podium… C’est notre objectif principal en cette fin de phase aller. Nous devons bien gérer cette étape pour rester collés au podium. A mon avis, c’est à notre portée surtout que nous aurons deux autres matchs à do- micile et un déplacement à Béchar. Le mot d’ordre est donné, il faut glaner le maximum de points pos- sibles. Samedi, vous allez recevoir le MOB dans un match qui polarise déjà toute l’attention vu son cachet derby, comment allez-vous le préparer ? À mon avis il n’y aura pas de préparation spécifique pour ce match face au MOB. Certes, il revêt un ca- chet particulier pour les deux équipes de la même région, toutefois, on va le préparer avec la même dé- termination affichée lors des précédentes séances d’entraînement. On a un seul objectif pour le mo- ment, c’est de ne plus perdre de points à Tizi, autre- ment dit, les points du MOB resteront à Tizi. Le titre honorifique de champion d’automne n’est pas si loin, pensez- vous que c’est à votre portée ? Personnellement, je pense que terminer sur le po-

dium est déjà un bon résultat pour nous. Oui, je pense que nous avons les moyens de terminer sur la plus haute marche du classement avant la trêve hi- vernale. Les joueurs sont déterminés et restent concentrés sur cette mission. À trois journées de la fin de l'aller, comment éva- luez-vous le bilan de votre équipe ? Notre bilan pour cette phase aller est positif. C’est vrai qu’on aurait pu comptabiliser aujourd’hui un peu plus de points n’était les faux pas en cours de route. Toutefois, la situation est meilleure que l’an- née passée et nous tâcherons encore de l’améliorer lors de la phase retour. Et sur un plan personnel, après un début de sai- son mi-figue mi-raisin en raison de cette blessure qui vous a éloigné des terrains pendant plusieurs semaines, la fin de l’aller est plutôt positive ? Je touche du bois. Effectivement après une entame de saison quelque peu perturbée par cette blessure, à présent Dieu merci je me porte bien et je travaille normalement avec le groupe. Je dois maintenir ma forme comme il se doit. L’équipe a besoin de tous ses éléments et tous sont mobilisés pour réaliser une grande saison. Un mot pour les supporters qui rêvent de voir la JSK terminer avec un titre ? Je l’ai toujours dit, les supporters sont notre source d’où nous puisons nos forces. Franchement, le sou- tien que nous apportent les supporters chaque match est très important. Ils sont tout le temps pré- sents même en dehors de Tizi. Une équipe n’est rien sans son public, et la demande des supporters est lé- gitime. La JSK est réputée pour jouer les premiers rôles et ce n’est qu’un retour aux traditions Inch'Allah. Entretien réalisé par Lyès A.

Avec du recul, le lutin kabyle, Tayeb Ma- roci, confie que le match nul ramené d’El Harrach reste positif et la prestation d’ensemble de son équipe est satisfai- sante. Selon le porteur d’eau des Cana- ris, la JSK vise le maximum de points lors des trois prochaines sorties, et le titre honorifique de champion d’automne est largement à leur portée. Entretien.

Vous n’avez pas pris part à la séance de reprise des entraî- nements avec le groupe, peut- on connaître la raison ? Rien de grave, j’ai juste res- senti quelques petits bobos après le match de l’USMH qui ont né- cessité une prise en charge avant de reprendre avec le groupe. J’ai vu le médecin Djadjoua ce soir (entretien réalisé hier, ndlr) qui m’a prodigué les soins nécessaires et m’a proposé un léger programme. Je reprends mardi avec le groupe et rassurez- vous, je serai d’attaque samedi face au MOB.

Tout d’abord, avec du recul, com- ment analysez-vous le dernier match face à l’USMH ? Je vous assure que ce fut un match très serré face à une équipe de l’USMH qui reste solide à domicile. Nous avons dé- veloppé notre jeu habituel loin de nous l’idée de nous replier derrière, en té-

www.lebuteur.com N° 2476 JSK 07 Mardi 26 novembre 2013 Coup d’essai Mohamed Amine Rahoui proposé
www.lebuteur.com
N° 2476
JSK
07
Mardi 26 novembre 2013
Coup d’essai
Mohamed Amine
Rahoui proposé
Titulaire indiscutable l’an dernier,
éternel remplaçant cette saison
Q uelques semaines avant l’ouverture du marché des transferts
et après avoir enrôlé l’attaquant libye, Mohamed Zaabia,
les responsables kabyles sont à la recherche d'autres
joueurs capables d’apporter un plus à l’équipe qui
espère terminer la saison sur le podium. En
effet, une source généralement bien informée
nous a révélé qu’un manager a proposé un
Bencherifa dans
la tourmente
L a JSK n’est qu’à deux doigts de réaliser
son premier objectif, celui de ter-
miner la phase aller à la pre-
joueur émigré à l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi. Il
s’agit de l’ancien joueur de Noisy-le-Sec, Mohamed
Amine Rahoui. Ce jeune meneur de jeu de 25 ans,
originaire d’Oran, a eu une expérience au sein
de l’équipe de Mohammadia. Il s’agit d’un élé-
ment dont on dit beaucoup de bien. Reste à sa-
voir si Aït Djoudi sera convaincu par ses
qualités.
Il évolue actuellement
à Lechia Gdansk
Nom : Rahoui
Prénom : Mohamed Amine
Date de naissance : 2/ 11/ 1988
Lieu de naissance : Oran
Taille : 1,85m
Poids : 80 kg
Après un cours passage à Mohammadia, Mo-
hamed Amine Rahoui a réussi à décrocher un contrat en Pologne, au
sein de Lechia Gdansk. Il évolue dans ce club depuis 2012. Selon les
informations qui nous sont parvenues, Rahoui est toujours sous
contrat et son destin n’est pas entre ses mains. Si le contact avec la JSK
aboutit, il sera dans l’obligation de négocier sa lettre de libération.
La
JSK, c’est aussi
la 2 e meilleure défense
du championnat
S. D.
mière place du classement. Le
dernier match nul des Jaune et
Vert devant l’USMH aura
donné des ailes aux équipiers
de Djamel Benlamri qui ne
jurent que par la victoire
lors du prochain match
prévu samedi prochain,
devant le MOB. La JSK
carbure, et les choix de
l’entraîneur Aït Djoudi
sont indiscutables.
Certes, plusieurs
joueurs méritent au
moins d’avoir une
chance de prouver leur
valeur, mais ils sont mar-
ginalisés, car la stratégie du
coach est simple : on ne change pas une équipe
qui gagne. L’une des victimes des choix tactiques
de Azzedine Aït Djoudi est Mohamed Walid
Bencherifa. Titulaire à part entière l’an dernier,
avec à la clé trois importants buts, l’ancien joueur
du RC Kouba ne fait désormais plus partie des choix de son coach. Ti-
tularisé face au RC Arba, Walid a été remplacé après 40 minutes de
jeu seulement. Une situation qui inquiète le gaucher, lequel espère
avoir une chance de prouver sa valeur et relancer la concurrence.
Asselah
n’a pas
encaissé depuis
trois matchs
Il souhaite avoir plus de temps de jeu
Contrairement aux précédentes saisons, le club
Convoqué samedi dernier face à l’USMH, Mohamed
Asselah :
phare du Djurdjura se dirige doit vers le sacre.
Après le recrutement de qualité qui a été réalisé
avant l’entame de la saison et l’arrivée du coach
Azzedine Aït Djoudi, la JSK domine brillamment
la Ligue 1. Avec 22 unités, les coéquipiers de
Malik Asselah occupent la première place du
classement, suite au match nul enregistré, sa-
medi dernier, devant l’USMH. Un résultat qui
aura permis aux Canaris d’enchaîner avec un
troisième match sans défaite. Merci qui ?
Merci la défense qui tient convenablement
son rôle depuis l’entame de la saison. Après
les trois buts encaissés lors de la première
journée devant le MCEE (4-3), les Jaune
et Vert n’ont pris que quatre buts
en onze matchs.
Le maillon fort de la JSK en ce début
de saison, c’est Malik Asselah. Malgré le
fait qu’il ne soit pas convoqué en Equipe
nationale, l’ancien gardien du NAHD n’a pas
baissé les bras. Il s’est toujours donné à
fond pour prouver sa valeur. Le voici au-
jourd’hui l’un des meilleurs gardiens de but
en Algérie. Les supporters kabyles le consi-
dèrent comme étant l’un des meilleurs
joueurs de cette phase aller. Rappelons
qu’il n’a encaissé aucun but lors des
trois derniers matchs.
«Il faut maintenir
cette belle forme» !
Walid Bencherifa n’a pas été incorporé en cours
de jeu. Aït Djoudi lui a, encore une fois, pré-
féré d’autres éléments, à l’image de Chibane
et Beziouen. Au moment où nous met-
Interrogé par nos soins à la fin de la rencontre face à
l’USMH, le
possède les
gardien de but Malik Asselah estime que la JSK
moyens de terminer la phase aller à la première
place. A propos de ses performances, le gardien kabyle espère
garder cette
forme le plus longtemps possible : «Tout d’abord,
je tiens à dire que nous avons raté une victoire certaine face à
l’USMH. Nous nous sommes créés plusieurs occasions en se-
conde mi-temps. Malheureusement, l’efficacité nous a fait
défaut. En ce qui me concerne, je l’ai déjà dit, je ne fais
que mon boulot sur le terrain. J’essaye d’être à la
hauteur à chaque fois et de contribuer aux
succès de mon équipe.»
tons sous presse, le joueur n’avait pas
encore discuté avec son entraîneur
pour avoir plus d’explication sur sa
marginalisation. Nous pouvons cepen-
dant dire que Walid est l’un des
joueurs les plus sérieux de la JSK cette
saison. Il compte profiter du prochain
stage hivernal pour prouver à son coach
qu’il a toujours été capable d’apporter un
plus à l’équipe.
Saïd D.
«Finir en tête du classement
est notre objectif»
Boudjenane de retour
à la JSK
La JSK voyage beaucoup mieux, ces derniers temps. Après le match nul
enregistré face à l’ASO, les poulains de Azzedine Aït Djoudi ont tenu tête à
l’USMH au stade de Lavigerie (0-0). A la fin de la rencontre, nous nous
sommes entretenus avec le meneur de jeu, Aymen Madi, qui nous a dit
que la JSK se porte mieux et que l’objectif de terminer la phase aller
en tête du classement est désormais un objectif.
Vous avez réussi
à accrocher
l’USMH au
stade de Lavige-
rie…
Tout à fait, nous
avons réussi une
belle opération
face à l’USMH.
On savait dès le
début que la
rencontre al-
lait être diffi-
cile devant une
équipe bien structurée.
Pour preuve, l’USMH
nous a créé des pro-
blèmes, surtout au
début de la seconde
mi-temps. Encore
une fois, la défense
a fait preuve de soli-
dité. Pourvu que ça
dure.
Vous auriez pu
inscrire au moins
un but, non ?
Effectivement,
après un timide
début, on s'est res-
saisis en seconde période où on s'est
créés plusieurs occasions. Dom-
mage, on a manqué d'efficacité. On
regrette l’action ratée par Albert
Ebossé dont le tir a percuté la barre
transversale en première période. Le
plus important est qu'on ait évité la
défaite. La JSK occupe toujours la
première place.
les supporters attendent avec impa-
tience cette rencontre. J’espère que
tout se déroulera dans les meilleures
conditions et que la fête sera gran-
diose. Pour ce qui est de la rencon-
tre, nous allons faire notre possible
pour enchaîner un quatrième bon
résultat, avant de nous rendre à Bé-
char pour défier la JS Saoura.
Selon vous, la JSK est-elle capable
de terminer la phase aller à la pre-
mière place ?
Oui, nous sommes capables de ter-
miner la phase aller à la première
place. Seulement, on doit d’abord
gagner nos deux prochains matchs à
domicile, respectivement face au
MOB et le CSC. Certes, notre mis-
sion s’annonce des plus difficiles,
mais nous sommes prêts à relever le
défi.
On vous laisse le soin de
conclure…
Je profite de cette occasion pour lan-
cer un appel à nos supporters pour
qu'ils nous soutiennent à fond, car
nous avons besoin d’eux. De notre
côté, nous allons faire le maximum
pour les rendre heureux.
Entretien réalisé par Saïd D.
Comme rapporté dernièrement par
nos soins, le préparateur physique Kamel
Boudjenane, qui avait assuré la prépara-
tion de la JSK en Tunisie au mois de juil-
let dernier, est de retour à la JSK. Ce
dernier, qui se trouvait en Espagne pour
poursuivre sa formation, a accepté de re-
venir à la JSK et poursuivre le travail
qu’il avait entamé. D’ailleurs, il était pré-
sent à la séance de reprise d’hier soir.
Mekkaoui absent
Qu’avez-vous à dire sur le rende-
ment global de l’équipe lors des
derniers matchs ?
Sincèrement, on progresse d’une
journée à l’autre. Les joueurs se sen-
tent à l’aise et l’ambiance est formi-
dable à la JSK. Cela est dû aux
résultats enregistrés récemment.
Nous allons essayer de garder ce
rythme le plus longtemps possible et
faire plaisir à nos supporters qui
nous soutiennent à fond à chaque
rencontre.
Un match très important vous at-
tend samedi face au MOB dans un
derby qui s’annonce palpitant.
Comment se présente cette ren-
contre ?
J’ai hâte de jouer mon deuxième
derby avec la JSK. Je sais bien que
Après une journée de
repos, les joueurs de
la JSK ont repris,
hier soir, le chemin
de l’entraînement,
en prévision du
derby face au MOB.
Ladite séance a enre-
gistré l’absence de Mek-
kaoui qui a contracté une blessure lors
de la rencontre face à l’USMH.
Abdelatif Houha
s’entraîne avec la JSK
La séance d’entraînement d’hier a été
caractérisée par la présence d’un nou-
veau joueur qui s’est entraîné avec
l’équipe première. Nous avons appris
qu’il s’agit d’un certain Abdelatif Houha,
ancien gardien de but de l’Equipe natio-
nale olympique. Ce dernier, qui évolue
dans un club à Lyon, pourrait être retenu
par le staff technique de la JSK qui
compte créer une forte concurrence
entre Asselah, Mazari et Amara.
08
08

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com MCA Coup de couteau
www.lebuteur.com
MCA
Coup de couteau

Il a décidé de sortir de son mutisme pour crier sa colère

Boumella «Si j’étais à la place des attaquants, j’aurais marqué

j’étais à la place des attaquants, j’aurais marqué T rès discret ces derniers temps face à

T rès discret ces derniers temps face à la gravité de la situation et la grogne grandissante des Chnaoua, Boudjemaâ Boumella est sorti de son

silence. Le boss mouloudéen n’a pas été tendre avec ses joueurs qui ont failli, une nouvelle fois, à leur mission. «Je suis très déçu et frustré car nous aurions dû au minimum revenir avec le point du nul de Béjaïa. Sans vouloir diminuer du mérite et de la qualité de cette équipe du MOB, nous avons eu beaucoup d’occa- sions durant le premier half. Nos atta- quants ont, une fois de plus, failli en ne parvenant pas à marquer. Si j’étais à leur

place, j’aurais marqué au moins un but. C’est difficile de le dire, mais cela illustre parfaitement notre incapacité à mettre des buts.»

«On pourra sanctionner financièrement les joueurs et les priver des primes»

Ne pouvant rester les bras croisés de- vant ce marasme, Boumella a fait savoir qu’il n’était pas à l’ordre du jour de re- voir les salaires à la baisse, mais qu’il y avait d’autres moyens de pression, comme celui de priver les joueurs des primes et de les sanctionner selon leur rendement. «Il n’est pas question du tout

au moins un but»

président. Cela dit, j’attends une réaction de mes joueurs contre Saoura.»

«Rien n’est encore perdu, on reviendra dans la course au titre»

Toujours optimiste, même dans les moments difficiles, Boumella affiche de nouveau son ambition de jouer le titre. «Certes, nous sommes dans une spirale négative, mais la saison est encore longue. Rien n’est encore perdu. Il reste toute une deuxième partie de cham-

pionnat. C’est pour cela que je dis qu’on reviendra dans la course au titre, j’en suis convaincu. Nous parvien- drons à redresser la barre», nous a-t-il lancé sous forme

nécessité de se renforcer par des atta- quants pour redonner des couleurs à une ligne avant totalement aux abois. «Nous avons un gros problème devant. On ne parvient plus à marquer le moin- dre but. C’est pour cela que le recrute- ment d’attaquants s’impose. Il y aura, ce mardi, un Camerounais qui sera mis à l’essai. C’est un attaquant qui sera sou- mis à des tests techniques puis médi- caux. Le coach devra par la suite trancher», dira Boumella.

T. Che Jean Daniel Nkotto attendu aujourd’hui à Alger C’est aujourd’hui que le joueur camerou-
T. Che
Jean Daniel
Nkotto attendu
aujourd’hui à Alger
C’est aujourd’hui que le joueur camerou-
nais Jean Daniel Nkotto est attendu à Alger.
Evoluant au poste de milieu défensif, le joueur,
qui est âgé de 20 ans, manque terriblement d’ex-
périence et évolue en Angola avec l’équipe inter-
clubs. A travers les statistiques, le joueur, qui joue
au profit de ce club depuis 2008, a évolué dans les
jeunes catégories à Colombe de Sangmélima au
Cameroun, avant de rejoindre le Tonnerre de
Yaoundé à 14 ans en catégorie cadet. A
l’âge de 18 ans, il a effectué des essais
non concluants avec le club Naval
en Portugal, avant de partir
pour l’ Angola.

de message aux suppor- ters qui s’impatientent pour leur équipe favo- rite.

«Nous avons besoin de renfort devant, d’ailleurs un Camerounais sera mis à l’essai ce mardi»

Concernant le volet recrute- ment, Boumella met l’accent sur la

de revoir les contrats qui ont été signés au mercato estival. Par contre, nous pou- vons sanctionner les joueurs financière- ment, en fonction de leur rendement. On peut aussi priver les joueurs des primes. Il est logique que lorsqu’on paye au prix fort les joueurs, nous attendons des résultats en échange. J’étais le premier à

soutenir mes joueurs, après la défaite face à l’USMH, mais le groupe m’a une nouvelle fois déçu.»

«Trois défaites, c’est trop, j’attends une réaction contre Saoura !»

Boumella a tenu, par ses propos, à mettre ses joueurs devant leurs res- ponsabilités. «Je ne vous cache pas que je suis abattu, car trois défaites de suite en championnat, c’est trop ! Ce parcours n’est pas du tout conforme avec nos am- bitions nourries. Moi aussi, je ne vais pas me dédouaner de cet échec. Je suis tout aussi responsable, en ma qualité de

Une reprise sous très haute tension

Après la défaite essuyée face à l’USMH, les supporters étaient excédés par l’atti- tude de leurs joueurs au point d’exprimer leur colère lors de la reprise. La direction du club avait alors pris la sage décision de mettre les joueurs devant leurs responsa- bilités. Rémunérés au prix fort, il était lo- gique pour les joueurs coupables de ce marasme d’affronter le courroux des Chnaoua qui étaient alors très nombreux à s’être rendus à l’annexe du 5-Juillet. Ce jour-là, les supporters avaient mis en garde leurs joueurs contre toute autre dé- faite. «On passe l’éponge pour cette fois, mais dorénavant on ne tolérera aucune autre défaite surtout face à des équipes de moindre envergure», avaient lancé à haute voix les contestataires à leurs joueurs. Seulement, une nouvelle fois les cama- rades de Bouguèche ont été incapables de

tenir leurs promesses. Revenant bre- douilles de Béjaia, les gars de Bab El Oued devront se remettre aujourd’hui au boulot au Sato. Sauf changement de programme, cette reprise risque d’être très mouvemen- tée. Sous très haute tension. Il faudra aux joueurs trouver les arguments pour justi- fier leur incapacité à réagir face aux équipes du bas de tableau. A part deux ou trois joueurs qui sont irréprochables dans leur attitude, tous les autres ne seront cer- tainement pas épargnés par les critiques car lorsqu’on perçoit les plus gros salaires de la Ligue 1, il faut montrer cela sur le terrain. Or, lorsque l’on voit ces joueurs se produire avec beaucoup d’insuffisance technique on se demande réellement si ces éléments ne sont pas surcotés.

T.Che

Fabre convoité par l’équipe de Saoura

Le Mouloudia mise sur Kherroubi dans son poste

l l Toutefois, on se demande qui est derrière les contacts avec Jean Da- niel Nkotto qui est loin de répondre aux exigences du Mouloudia. En

T.Che

l l Relégué depuis sa venue au club au rang de doublure, Michael Fabre nous avait déclaré lors du dernier entretien qu’il nous avait accordé

qu’il attendait la moindre opportunité pour se faire une place au soleil. Seule- ment, Houari Djemili n’a pas laissé la moindre chance à son concurrent di- rect de se mettre en évidence. Face à cette situation qui devient très pesante pour Fabre, la direction de Saoura, à sa tête Zerouati, lorgne l’ex-portier de Lens. Confronté à un gros problème de gardien de but avec un Sefioune loin de donner satisfaction, Zerouati voudrait donc s’attacher les services de Fabre. La direction de Saoura pourrait dans les prochains jours passer à l’ac- tion en proposant officiellement au Mouloudia le recrutement du Franco-Al- gérien lors du mercato hivernal. Reste à connaître la position des pensionnaires d’El Achour et surtout du joueur qui avait accepté de venir en Algérie pour jouer dans le grand Mouloudia et nulle part ailleurs.

effet, le MCA, qui veut renforcer son effectif par un milieu défensif, a déjà mis à l’essai Khaled Kherroubi qui a donné satisfaction lors des tests qu’il a subis,

et il est attendu lui aussi cette semaine à Alger pour conclure. D’où l’inoppor- tunité de mettre à l’essai Jean Daniel Nkotto qui est un inconnu au bataillon, du fait que Khaled Kherroubi a déjà fait ses preuves par le passé et que le MCA a besoin d’un joueur expérimenté et non de celui qui veut faire son ap- prentissage.

Djemili «J’assume le but mais je ne suis pas seul responsable de cette défaite»

Irréprochable depuis le début de la saison, Houari Djemili a pris un but face au MOB qu’il assume pleinement. Le dernier rempart mou- loudéen refuse toutefois d’être le seul coupable de cette défaite face au nouveau promu.

Est-ce que vous vous attendiez à cette défaite face au MOB ?

Personnellement non. Surtout que nous avons débuté de fort belle manière la rencontre. Nous avions la maîtrise du jeu. Nous étions dans le bon tempo et nous avions toutes les cartes en main pour nous imposer. Hélas, nous n’avons pas su concrétiser nos temps forts. Nous aurions dû faire la différence en première mi-temps. Par la suite la rencontre aurait pris une tout autre tournure. Cela change la donne lorsque vous marquez le premier dans un match aussi serré où l’engagement physique était de mise.

cette action ?

Vous allez recevoir lors du prochain match Saoura à do- micile. Ce sera le match de la dernière chance ?

Absolument. Ce sera notre der- nière chance de nous réconcilier avec notre public qui nous en veut, à juste titre d’ailleurs. Nos supporters ont fait le déplacement à Béjaïa pour finalement revenir bredouilles. J’étais déçu pour eux car je sais ce qu’ils ressentent. A nous de nous re- beller contre Saoura. Nous devons tout mettre en œuvre pour nous im- poser. Tout autre résultat qu’une victoire n’est pas du tout envisagea- ble. Il nous faut les trois points pour mettre fin à cette série noire. Trois défaites de suite, c’est trop !

Après ce énième revers, il fau- dra revoir vos ambitions à la baisse…

Alors que se jouaient les der- nières minutes, au minimum on al- lait arracher le point du match nul. Je ne comprends pas car nous avons pris un but sur une action anodine. Lors d’un dégagement, Rehal, sans se poser de question en première intention a décoché un tir qui était imparable. Il faut recon- naître qu’il aurait tiré cinq cents fois, il n’aurait pas réussi à cadrer sa frappe. Il a beaucoup de chance sur cette action, ce qui n’était pas notre cas. C’est à cela que s’est résumé cette rencontre. C’était une ques- tion de chance.

Est-ce que vous êtes fautif sur ce but ?

J’assume pleinement mes res- ponsabilités. Je l’ai toujours fait tout au long de ma carrière. Depuis le début de la saison, j’ai toujours été irréprochable. Cette fois-ci, j’ai été victime de la frappe imparable et imprévisible du joueur du MOB. Un point c’est tout. Par contre je refuse d’être le seul coupable. Nous sommes tous responsa- bles de cette défaite.

Ecoutez, nous devons déjà ga- gner ce match contre Saoura, en- suite on verra. L’important
Ecoutez, nous devons déjà ga-
gner ce match contre Saoura, en-
suite on verra. L’important dans
l’immédiat, c’est de mettre fin à
cette hémorragie qui nous a fragili-
sés. C’est ce qui fait que nous
sommes très tendus et crispés
avant chaque rendez-vous par
crainte de mal faire. Il faut main-
tenant lâcher les chevaux car
la situation est devenue cri-
tique.
Entretien réalisé par
Tarek-Che

De l’avis de tous, vous avez privé à plusieurs reprises l’équipe du MOB d’ouvrir la

marque… Je n’ai fait que mon travail. J’ai essayé de repousser toutes les tentatives mais

il y en a une qui nous

a été fatale. Vous faites donc allusion au but de Rehal. Justement, que s’est-il passé sur

www.lebuteur.com Mca Coup d’essai
www.lebuteur.com
Mca
Coup d’essai

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

09
09

Mbolhi proposé

au Doyen

A l’approche du mer-

cato hivernal, le

Mouloudia s’est vu

proposer les services

du gardien interna-

tional, Raïs Mbolhi, qui est actuel- lement sans club. Une source digne de foi nous a confié que les respon- sables du MCA sont intéressés par l’idée de son recrutement, afin qu’il apporte un plus à l’équipe. Mbolhi, qui a besoin d’être compétitif pour assurer une place au Mondial et re- trouver son niveau, ne trouve aucun inconvénient à jouer dans le championnat national, car cette op- portunité lui offrira l’occasion de rebondir. En effet, ce n’est pas la première fois qu’on parle de Mbolhi au MCA, puisque à l’intersaison, on avait pensé à lui afin de remplacer Fabre qui avait rencontré un pro- blème d’ordre administratif mais qui n’avait pas aussi donné satisfac- tion. Ainsi, la piste Mbolhi refait surface au MCA et il semble bien que cette fois, il y a de fortes chances de le voir porter le maillot vert et rouge lors de la phase retour.

Avec Djemili, ce n’est pas la totale assurance

Bien que Djemili n’ait pas démé- rité, il n’en demeure pas moins qu’il n’arrive pas à donner l’assurance nécessaire à sa défense, lui qui com- met parfois des erreurs qu’un autre portier peut éviter. Comme son remplaçant Michael Fabbre est sur le point d’être libéré, car les respon- sables du vieux club algérois ne

I nvité hier de l’émission fran- cophone «45 minutes avec Maâmar Djebbour» sur la «Il
I nvité hier de l’émission fran-
cophone «45 minutes avec
Maâmar Djebbour» sur la
«Il n’y a jamais eu de tricheurs
parmi les joueurs»

Mihoubi : «La direction du Mouloudia a voulu utiliser Geiger pour réduire les salaires des joueurs»

utiliser Geiger pour réduire les salaires des joueurs» K. M. dans un stade ga- zonné qui

K. M.

dans un stade ga- zonné qui permet de développer du beau football.

Les joueurs veulent un grand terrain

A croire la même source, il semble que ce sont les joueurs qui ont émis le vœu de jouer sur un autre terrain que celui de Bolo- ghine. Ces derniers sont convaincus qu’ils peuvent perdre d’autres matchs à domicile, en étant à chaque fois exposés à des contres dangereux de l’adversaire. Les pou- lains de Bouali ne peuvent aussi supporter la terrible pression des supporters qui les insultent parfois même à l’échauffement, au lieu de les encourager. Les joueurs ne veu- lent donc plus de Bologhine et les respon- sables du MCA sont convaincus, à leur tour, que leur équipe pourrait sombrer davan- tage, si on continue à y être domiciliée.

sombrer davan- tage, si on continue à y être domiciliée. veulent pas garder sur le banc

veulent pas garder sur le banc un portier qui coûte cher à l’équipe, sa libération permettra au club de re- cruter Mbolhi qui sera sans aucun doute l’une des meilleures opéra- tions de la saison. A la recherche depuis l’intersaison d’un gardien capable de remplacer Chaouchi, le recrutement de Mbolhi leur fera sans aucun doute oublier l’enfant de Bordj Menaïel.

Il bénéficierait de la 25 e licence

Le recrutement de Mbolhi ne se fera pas au détriment des trois licences dont le club béné- ficiera pour le mercato hiver- nal, au même titre que les autres formations. Ce dernier bénéficiera d’une dérogation de la FAF, en sa qualité d’interna- tional, surtout que le Mouloudia n’a pas épuisé toutes ses li- cences, lorsqu’on sait que le l’ef- fectif actuel est composé de 24 joueurs seulement. Ce qui ouvre le droit au MCA d’utiliser sa 25 e li- cence qui sera ainsi destinée à Mbolhi. Ce qui intéresse le plus ac- tuellement le portier de l’EN, c’est de retrouver tous ses moyens sans pour autant se focaliser sur l’aspect financier. C’est pour cette raison que le problème d’argent ne pourra en aucun cas se poser lors des né- gociations, car même si les pen- sionnaires d’El Achour ont plafonné le salaire des joueurs qui seront recrutés au mercato.

chaîne Ennahar TV, Mohamed Mi- houbi, qui était l’adjoint d’Alain Geiger au MC Alger, a affirmé que le motif du limogeage du staff tech- nique du Mouloudia n’était pas du tout sportif. «La défaite face à l’USM El Harrach à Bologhine n’est pas la vraie cause de la fin de nos fonctions. Avant ce match, le prési- dent du club, M. Boumella, avait de- mandé à Geiger d’établir un bilan technique de chaque joueur afin de savoir qui est performant et qui ne l’est pas. Ayant compris que ce bilan allait être utilisé afin de réduire les salaires de certains joueurs, Geiger a refusé de le faire. S’il l’avait fait, des joueurs auraient vu leurs sa- laires réduits et la direction aurait fait porter le chapeau au staff technique. Nous n’avons pas voulu entrer dans ce jeu et, depuis, c’était la clash avec la direction», a-t-il soutenu.

Mihoubi en a profité pour réfuter les informations faisant état de l’existence de clans au sein du groupe de joueurs : «Alain Gei- ger m’a chargé de dire qu’il n’y a jamais eu de joueurs qui ont tri- ché. On a avancé que le coach a établi une liste de prétendus tricheurs qu’il aurait remise à la direction du Mouloudia après son départ. C’est complètement faux ! Il n’y a eu ni liste de joueurs à li- bérer ni liste de joueurs tricheurs. Les joueurs se sont tous compor- tés de manière professionnelle. Geiger et moi ne sommes pas du genre à faire porter le chapeau aux joueurs. Nous assumons l’échec.»

K. M.

Yannick N’Djeng pourrait rejoindre le club au mercato

L e Mouloudia à qui on a proposé les CV de centaines d’attaquants, pourra ré-

server une belle surprise à ses supporters au mercato en s’offrant les ser-

vices de l’ex-attaquant de la JSMB en l’occurrence Yannick N’Djeng. Ce

Le Mouloudia songe

pouvaient s’exprimer convenablement à Bo- loghine qui arrange les équipes qui vien- nent se cantonner derrière. Toutefois, les responsables du MCA ont demandé à leurs joueurs de se montrer compréhensifs, en attendant de trouver une solution définitive, du moment que les stades de Rouiba et Koléa ne sont pas opérationnels. En ayant retrouvé Bologhine à l’occasion du match contre l’ASO, le Mouloudia s’est contenté d’un nul, suite à quoi le doute s’est de nou- veau installé dans l’équipe, avant que les joueurs ne se libèrent face au RCA et à la JSK. D’ailleurs, Geiger n’avait pas manqué de dire que le stade de Bologhine sera peut-être un argument à faire valoir, bien que ses joueurs ne soient pas du même avis. Seulement, et suite à la défaite concé- dée face à l’USMH, les données ont changé et c’est pour cette raison qu’on songe, du côté mouloudéen, à changer de domicilia- tion. La nouvelle de se domicilier à Tchaker ne pourra que réjouir les camarades de Ghazi qui faisaient peur la saison passée

dernier qui jouit toujours d’une belle forme aurait émis le vœu de changer d’air et le Mouloudia ne veut en aucun cas manquer cette opportunité d’avoir dans ses rangs ce buteur qui faisait peur à toutes les défenses du championnat. Doté d’un gabarit impressionnant, d’une bonne technique et d’un sens de but élevé, Yannick N’Djeng a fait savoir ses arguments à la JSMB avant de monnayer son talent avec l’ES Tunis avec laquelle il a remporté la Ligue des champions. Après deux saisons en Tunisie, l’attaquant camerounais a eu une courte expérience avec le FC Sion, mais il a fini par revenir chez les Sang et Or, du fait qu’il ne pouvait s’adapter à sa nouvelle vie en Suisse. Les responsables de l’EST n’avaient pas manqué l’occasion de le faire revenir. Cependant, N’Djeng veut de nouveau rejouer en Algérie et son manager serait prêt à entrer en négociation avec le Mouloudia qui est à la recherche de l’oiseau rare qui pourrait débloquer la situation, lorsqu’on sait que les attaquants du MCA n’ont mar- qué qu’un seul but depuis le match du MCO et ce par le biais de Yahia Cherif face à la JSK, laissant le soin aux défenseurs et aux milieu de terrain de marquer des buts.

Il viendrait sous forme de prêt

Même si le joueur est prêt pour venir au Mouloudia, il ne faut pas s’attendre à ce que le MCA rachète son contrat et il sera recruté tout simplement sous forme de prêt. En effet le joueur a été transféré de la JSMB à l’ES Tunis pour une valeur de six cents mille euros, avant que les Tunisiens ne le transfèrent à leur tour au FC Sion pour un montant financier d’un million d’euros, soit l’équivalent de plus de 10 mil- liards de centimes en monnaie algérienne. Les responsables de l’EST se sont retrou- vés dans l’obligation de débourser la même somme pour récupérer leur joueur, et il est donc impossible au MCA de procéder au rachat de son contrat. C’est pour cette raison qu’il sera recruté sous forme de prêt. Reste à savoir maintenant qu’elle sera la valeur du prêt et la mensualité qui sera réservée à N’Djeng. Il pourrait être la solu- tion pour le MCA, sachant qu’il est habitué au championnat algérien et qu’il ne trou- vera aucune difficulté pour s’adapter dans son nouveau club.

à quitter Bologhine

L a série des mauvais résultats enregis- trés par l’équipe et la pression terrible qui pèse de nouveau sur les épaules

des joueurs ont relancé le débat sur la do- miciliation du Mouloudia. Une source digne de foi nous a confié qu’on songe à se dé- placer au stade de Mustapha-Tchaker qui offre l’opportunité au MCA de produire une meilleure qualité de jeu sur du gazon, ou celui de Kouba qui offre les espaces néces- saires aux joueurs. En effet, tout a com- mencé à la suite de la fermeture du stade du 5-Juillet, lorsque le Mouloudia s’est re- trouvé dans l’obligation de recevoir ses hôtes à Bologhine. Malgré le fait que les joueurs aient nourri des appréhensions au sujet de cette nouvelle domiciliation, la di- rection du club, qui envisage toutes les so- lutions, n’avait d’autre alternative que d’opter pour cette solution. Les joueurs ont gardé de mauvais souvenirs des deux échecs concédés respectivement face au CABBA et le MCEE. Les camarades de Ghazi criaient, à qui veut l’entendre, qu’ils ne

K. M. K. M.
K. M.
K. M.
10
10

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com USMA Coup de fouet
www.lebuteur.com
USMA
Coup de fouet

Benaldjia passera en conseil de discipline demain

Velud a fait l’impasse sur la reprise

l lHubert Velud a brillé hier soir par son absence. En France depuis samedi

soir, le premier responsable à la barre technique des Rouge et Noir est attendu pour aujourd’hui. Ayant été obligé de ren- trer chez lui afin de régler quelques af- faires personnelles, l’ex-sélectionneur du Togo pourrait donc reprendre le service des cet après-midi en dirigeant la séance de ce mardi.

Ses adjoints ont assuré l’intérim

l lEn l’absence de Velud, ce sont ses assistants à savoir Dziri, Zeghdoud,

Séne et Oueld Ali qui ont assuré l’inté- rim. Les quatre techniciens ont donc entamé la préparation pour la pro- chaine rencontre des Rouge et Noir prévue pour samedi prochain. Une ren- contre durant laquelle les Usmistes iront à Blida et plus précisent au stade Brakini pour défier le RC Arbaâ.

J oint par nos soins avant- hier, Rebouh Haddad nous avait révélé que Mehdi Benaldjia était sus- pendu jusqu’à nouvel

ordre et qu’il allait aussi être tra-

duit en conseil de discipline. Ce n’est donc qu’une fois qu’il s’expli- quera devant les membres de cette commission et qu’une sanction lui sera infligée qu’il pourra repren- dre du service avec ses coéqui- piers. Mécontent de la situation qu’il est en train de vivre depuis le début de saison, l’attaquant des Rouge et Noir avait laissé exploser sa colère à la fin du derby face au CRB et c’est demain qu’il sera in- vité à s’expliquer sur ce qui s’est passé au vestiaire vendredi soir. C’est en tout cas ce que nous avons pu apprendre d’une source digne de foi.

Il était présent à Bologhine lors de la reprise, mais…

Même s’il avait déclaré au Buteur qu’il ne comptait plus remettre les pieds à Bologhine, Mehdi Benald- jia est revenu à de meilleurs senti- ments en faisant le déplacement

au stade Omar-Hamadi pour prendre part à la reprise après avoir fait l’impasse sur la séance de décrassage effectuée samedi. Une fois sur place, le joueur a été in- formé qu’il ne pouvait pas réinté- grer le groupe. Le n°7 des Rouge et Noir s’est contenté de saluer ses camarades et de s’entretenir avec quelques dirigeants avant de quit- ter les lieux.

Il compte s’entrainer en solo pour maintenir sa forme

Ne pouvant pas s’entrainer avec le groupe, Mehdi Benaldjia ne compte pas rester les bras croisés puisque, d’après nos informations, le joueur pourra s’entrainer en solo jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre. Si une telle décision a été prise, c’est bien sûr pour qu’il maintienne sa forme. Pour rappel, plusieurs clubs s’intéressent à ses services, mais pour le moment Be- naldjia n’a pris aucune décision et préfère tout d’abord s’entretenir avec Haddad avant de commencer à étudier toutes les propositions qu’il a eues ces dernières heures. Adel C.

Le tirage au sort de la Coupe d’effectuera aujourd’hui

C’est aujourd’hui que les Rouge et Noir, et à l’image de toutes les autres équipes toujours en course en Coupe d’Algérie, connai- tront leur prochain adver- saire lors de cette compétition. Tenants du titre, les Usmistes suivront donc avec un grand intérêt le tirage au sort qui s’effec- tuera à l’hôtel Sheraton. Un événement qui sera trans- mis en direct sur le petit écran.

Les 32 es et 16 es de finale auront lieu lors du mois de décembre

Lors de cette cérémonie qui se déroulera à l’hôtel Sheraton, les Rouge et Noir connaitront leur adversaire lors des 32e de finale, mais aussi le nom des clubs qu’ils risquent de croiser en cas de qualification pour les 16e. A noter que les deux rencon- tres de ce tour auront lieu lors du prochain mois. A. C.

Khoualed reprendra aujourd’hui

Hubert Velud n’était pas le seul ab- sent, puisque Nacer Eddine Khoua- led a, lui aussi, fait l’impasse sur la reprise. Le défenseur central des Rouge et Noir n’a pas pu arriver à temps de Biskra, sa ville natale, où il se trouvait depuis samedi. Souffrant d’une légère blessure du dos, c’est donc cet après-midi que le capitaine de l’USMA est attendu à Bologhine où il reprendra avec ses coéquipiers pour préparer la prochaine sortie de son équipe.

réintègre le groupe

Contrairement à Khoualed, Moha- med-Lamine Zemmamouche a signé son retour aux entrainements lors de la séance d’hier soir. Le gardien de but des Rouge et Noir, non convoqué face au CRB à cause d’une blessure au dos et remplacé par Maâzouzi, s’est entrainé le plus normalement du monde. Retabli, le natif de Mila et si tout se déroule comme prévu bien sûr, pourrait tenir son rôle face au RC Arbaâ en fin de semaine.

Biquotidien pour demain

Les Rouge et Noir passeront au bi- quotidien dès demain. Les coéqui- piers de Laïfaoui seront donc obligés de se présenter à deux reprises à Bo- loghine. La première séance qui se déroulera le matin sera consacrée au travail physique tandis que celle de l’après-midi sera axée sur le plan technique et tactique.

Baïteche : «Je me battrai à fond pour garder cette place de titulaire»

Depuis quelques semaines, Karim Baïteche enchaine les titularisations, mais aussi les belles prestations. Reconduit dans le onze de départ encore une fois vendredi à l’occa- sion de la réception du CRB à Bologhine, le milieu de terrain des Rouge et Noir a été im- pliqué sur l’action du deuxième but de son équipe. Joint par nos soins, il nous parle dans cette interview de sa forme ainsi de ses objectifs.

Vous avez eu droit à un jour de repos, a-t-il été suffisant pour souffler un peu ? Oui. C’est toujours agréable de bé- néficier d’une journée de repos après un succès. Personnellement, ça m’a fait du bien. A présent, je n’ai qu’une seule envie : me donner à fond pen- dant les jours à venir afin de prépa- rer de la meilleure des manières notre prochain rendez-vous. Avant de parler de ce rendez- vous, nous aimerions revenir sur votre dernier match. Qu’avez- vous à nous dire à propos de cette rencontre et de la victoire décrochée ? Le match n’a pas été facile à négo- cier pour les deux équipes vu qu’il s’agit d’un derby. Nous étions plus dé- terminés à le remporter. Nous l’avions bien préparé et nous étions les meilleurs sur la pelouse. A mon avis, c’est ce qui a fait la différence. Nous avons pu décrocher une pré- cieuse victoire. Une victoire qui nous a permis de retrouver la première place. Je pense qu’une telle perfor- mance ne peut que rassurer nos sup- porters et nous booster à réaliser de meilleurs résultats à l’avenir. Les résultats de cette journée ont

été en faveur de votre équipe… Oui, ils l’ont été mais personnelle- ment je ne me focalise pas trop sur les autres concurrents. Pour le mo- ment, il faut gagner le maximum de matchs surtout à domicile. Les comptes, nous les ferons au moment opportun. Quel est le secret de ce retour en force de l’USMA ? Il n’y a pas de recette spéciale. Si nous avons pu revenir de loin, c’est tout simplement parce que nous avons travaillé dur. Il y a ce stage de quelques jours en Tunisie, je pense qu’il a fait beaucoup de bien au groupe puisque ça nous a permis de rompre avec la routine et d’aller tra- vailler loin de la pression quoti- dienne. Nous n’avons pas été gâtés par le début de saison, mais à présent tout nous sourit et nous n’avons qu’une seule envie : profiter au maxi- mum pour récolter le maximum de points possible que ce soit à Bolo- ghine ou en déplacement. Parlons de vous, à l’image de votre équipe, vous ne cessez d’en- chainer les titularisations. Est-ce que garder ce statut est votre nouvel objectif ? Oui. Je sais que ça ne sera pas fa-

cile à cause de la rude concurrence, mais je compte me battre à fond afin de disputer d’autres rencontres avant la fin d’année. Je me sens en bonne forme et je suis sûr que seules d’au- tres participations me permettront d’être encore meilleur à l’avenir. Je veux maintenir ce cap, seulement tout le monde sait que ça ne dépen- dra pas de moi uniquement. Je ne suis qu’un membre du groupe. Je fais partie d’un effectif de 25 joueurs. C’est au coach de prendre les déci- sions mais, en ce qui me concerne, je serai toujours prêt à tenir mon rôle lorsqu’il fera appel à moi. Lors de la conférence de presse qu’il a tenue, Velud a déclaré que Baïteche est sur la bonne voie. Entendre de tels propos vous fait quoi ? C’est clair que de telles déclarations faites par le coach ne peuvent que me stimuler et me poussent à fournir plus d’efforts afin que je sois plus per- formant. L’entraineur m’a fait confiance, et je sais que le seul moyen avec lequel je peux le remercier s’est de briller sur le terrain. Je suis un en- fant du club, je sais ce qu’on m’attend de moi et c’est pour cette raison que je donne tout à chaque fois que je

pour cette raison que je donne tout à chaque fois que je l’occasion se présente. Vous

l’occasion se présente. Vous allez affronter le RCA en fin de semaine, comment appré- hendez-vous cette rencontre ? Ce sera un match à six points, un match qu’il faut gagner puisque l’équipe adverse est une formation qui joue les premiers rôles. Nous res- tons sur une série de quatre matchs sans défaite et nous allons faire tout notre possible pour enchainer avec un nouveau résultat positif. Entretien réalisé par Adel Cheraki

RCA

RCA

Avec un effectif décimé face à l’USMA

L e RC l’Arbâa risque de jouer son prochain match à domicile face à l’USMA avec un effec- tif très amoindri, où

pas moins de cinq défections, et pas des moindres, seront enregis- trées à l’occasion de recevoir le

nouveau leader du championnat. C’est ce qui inquiète le plus Cherif El Ouazzani à quelques jours de ce match qui s’annonce très compli- qué pour lui. Le coach est sûr de ne pas pouvoir bénéficier des services de Belaïd, Boukhiar et Zeddam qui sont tous les trois suspendus, en

plus de Fellah et Bougherra qui sont blessés, au moment où l’ab- sence de Abbas reste très probable également. Face à cette situation, Cherif El Ouazzani se voit obligé de faire appel à quelques éléments des Espoirs, mais certainement pas pour figurer dans le onze de départ

en ce sens qu’ils manquent d’expé- rience à ce niveau. Il faut savoir qu’hormis le gardien, Alaouchiche, qui a été convoqué aux deux der- niers matchs mais qui est resté sur le banc, aucun joueur des U21 n’a été convoqué jusque-là en équipe première. Si le coach décide de leur

faire appel, c’est certainement pour compléter la liste des 18. Parmi les joueurs qui peuvent renforcer l’ef- fectif des Vikings, il y a Karmous et Benachour qui peuvent constituer une solution à gauche de la dé-

fense, là où le besoin se fait le plus

ressentir.

M. A.

www.lebuteur.com CSC Coup de colère
www.lebuteur.com
CSC
Coup de colère

Garzitto

se confie au Buteur

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

11
11

«J’ai renvoyé El Bahari car un grand club ne recrute pas un

attaquant qui pèse 100 kg»

«Je n’ai pas la même vision des choses que Bounaâs, c’est lui ou c’est moi au CSC !»

Comme promis, l’entraîneur du Chabab de Constantine a préféré les colonnes d’El Haddef et du Buteur pour vider son sac et éclairer certaines choses qui tou- chent à la vie du doyen des clubs de l’Est. Garzitto est revenu sur l’affaire Dahmane, la libération de Bennaï pour le CABBA, l’affaire de l’attaquant Henaïni ainsi que les raisons du départ précipité de Hakim Sbaâ et son différend avec Bounaâs et enfin le renvoi de l’attaquant El Bahari recruté par Boulhabib.

Coach, tout le monde sait que c’est Boul- habib qui a été derrière votre venue au CS Constantine, pourquoi vos relations se sont-elles détériorées ? Je ne peux pas nier que c’est grâce à Boul- habib que je suis l’entraîneur du CSC. Il m’a appelé l’été dernier et j’ai trouvé l’idée très in- téressante, surtout avec le grand projet que veulent réussir les responsables du club. Je suis alors venu, j’ai négocié avec lui et j’ai signé. Tout allait bien jusqu’au 16 juillet, date de l’arrivée de l’attaquant Dahmane en Tuni- sie pour entamer la préparation avec nous. Voudriez-vous bien nous éclairer davan- tage sur cette affaire ? L’arrivée de Dahmane a influé négative- ment sur ma relation avec Boulhabib. Je lui ai fait savoir qu’on n’avait pas besoin des services d’un autre attaquant, car on en avait déjà sept : Bennaï, Hadiouche, Boulemdaïs, Der- rag, Bezzaz, Tiaïba et Sameur. Mais il m’a dit de le garder pour des raisons pas du tout claires. Je voulais retenir le joueur, j’ai proposé alors à Dahmane de l’aligner sur le flanc gauche et faire de Bezzaz le meneur de l’équipe. Mais il a commencé à me causer des soucis au sein du groupe, en refusant ma pro- position et m’a dit texto : Je suis venu marquer des buts, pas pour donner des balles aux au- tres. Il m’a exigé aussi une place de titulaire, ce qui est impossible. Quelle fut alors la réaction de Boulhabib ? J’ai informé Boulhabib de la situation et je lui ai fait savoir que je ne voulais pas de ce joueur. Il a commencé à le défendre, j’ai alors compris que cela ne tournait pas rond. Moi, je suis venu jouer les premiers rôles. J’ai été clair avec les responsables sur ce point. On vous reproche la libé-

«Je ne reçois d’ordre de personne, Fersadou est l’unique président du club»
«Je ne reçois
d’ordre de
personne, Fersadou
est l’unique
président
du club»

ration de Bennaï et Tiaïba l’été dernier…

Non,

ce

n’est

pas

vrai ! J’ai été même

charmé par les qualités de Bennaï à un point où je le préférais à Hadiouche que j’ai libéré, mais qu’on a fait revenir quand même. Résultat des courses : Hadiouche n’a rien donné à l’équipe jusqu’à présent. Pour ce qui est de l’affaire Henaïni, c’est quoi la vraie source du problème, sur- tout qu’on dit que vous avez tiré certains bénéfices de son recrutement Henaïni est un élément excellent, sauf que certains dirigeants ont tout fait pour salir son

image auprès des supporters. C’est ce qui s’est répercuté sur son rendement sur le terrain. Je connais parfaitement Henaïni ainsi que Houri. Ensemble, ils ont inscrit avec Arles et Avignon plus de 21 buts et ont conduit cette équipe en Ligue 1 française. Je m’attendais à beaucoup de la part du joueur au CSC, mais certains l’ont maltraité dès le départ. Croyez-moi, j’ai confiance en les qualités du joueur que j’ai dé- fendu. Pour ceux qui disent que j’ai du bénéfice dans sa trans- action, cela est totalement faux. J’ai entraîné de grands clubs et je n’ai pas besoin de faire des af- faires comme le font certains. Aussi, com- ment attendre que Hanaïni ait un bon rendement, alors que Boulhabib voulait ré- silier son contrat en août dernier. Tout cela a démoralisé le joueur. Malgré tout cela, vous avez réussi une bonne entame de championnat avec le club en réussissant un parcours sans faute, que s’est-il passé après pour que cela devienne si moyen ? Je sentais que je pouvais ap-

porter quelque chose pour cette équipe, j’ai bossé dur avec mon staff formé de Tony mon fils et Charlie le

préparateur physique, je sa- vais l’importance de ce duo au sein de l’équipe, j’ai réussi dans

mon pari, notre parcours est plus que positif avec 13 points récoltés en 5 matchs avec 4 vic-

«Je ne suis pas le manager de Henaïni, c’est un grand attaquant dont on a
«Je ne suis
pas le manager de
Henaïni, c’est un
grand attaquant
dont on a sali
l’image»

venu remplacé Hakim Sbaâ, j’ai été très triste au départ de ce dernier surtout qu’il a commencé l’an- née avec nous, mais son départ m’a permis de découvrir certaines choses dangereuses qui se tramaient dans le noir. Pouvez-vous nous expliquer ces choses dangereuses ? Hakim Sbaâ faisait du bon travail avec nous et communiquait bien avec tout le monde car il parle un bon français, mais son départ m’a ouvert les yeux sur certains aspects, il m’a dit de faire très attention dans ce club car c’est un club très difficile et qu’il existe des problèmes au sein de cette équipe. Trop de choses ont changé après son départ, on a enregistré cinq matchs nuls, gagné un seul et on a perdu un autre, savez-vous pourquoi ? Tout cela à cause de l’arrivée de Bounaâs qui a créé la zizanie dans le groupe. C’est pour cette raison que je

l’ai refusé dans mon staff et pas pour autre chose. J’ai même défendu Bounaâs et Laâouar quand j’ai discuté à Tassili de leur faire signer des contrats, mais

là à 10h du matin à Aïn S’mara, ce qui m’a créé un problème avec lui surtout quand Soussou voulait l’imposer ce jour-là. Malgré cela, Bounaâs était convaincu qu’on n’avait pas besoin de lui, mais ce dernier m’a surpris quand je l’ai trouvé avec nous dans l’avion pour le voyage vers Blida pour jouer le RCA. Cela a influé sur le moral des joueurs, croyez-moi on était bien meilleurs que le RCA, on a dominé ce match et on a raté pas mal d’occasions mais la mauvaise gestion a influé sur nous négativement. Pour ce qui est de la période de repos, le cham- pionnat s’est arrêté deux se- maines, ce qui m’a poussé à a c c o r d e r quatre jours de repos aux joueurs pour leur permettre d’oublier un peu le foot. Mais les diri- geants voulaient me faire tomber dans le piège, alors que j’avais tout le temps pour préparer le prochain match. Bounaâs doit savoir qu’être un bon joueur n’est pas automatiquement être un bon entraîneur, on ne partage pas les mêmes idées, c’est certain. Pour ce qui est de l’affaire El Bahari, pourquoi avez-vous refusé le joueur ? Je ne suis pas contre El Bahari en tant que joueur, sauf qu’un grand club ne doit pas re- cruter un joueur qui pèse 100 kg, j’ai dit à Boulhabib que je n’ai pas besoin des services de ce joueur, mais il m’a dit qu’il veut le préparer avec l’équipe pour le vendre après, cela perturbait ma préparation surtout que je veux mener le CSC vers les titres. Pouvez-vous nous parler de votre avenir avec le CSC ? Je veux bien rester au CSC et poursuivre mon travail d’une ma- nière normale pour mener ce club

vers les consécrations, tous les moyens existent pour réussir cela, mais ces problèmes influent néga- tivement sur l’équipe, les diri- geants doivent revenir à la raison. Comment ont-ils pu me traiter de

«La source de mon différend avec Boulhabib est Dahmane, ce n’est pas moi qui ai
«La source de
mon différend
avec Boulhabib est
Dahmane, ce n’est
pas moi qui ai libéré
cela
n’est
Bennaï»

toires et 1 seul match nul face au CABBA, tout cela a changé après l’arrivée de Bounaâs et Laâouar. Ce dernier est

pas arrivé, ce qui les a poussés à obser- ver une grève. J’ai soutenu ce duo car on ne travaille pas sans salaires, mais j’avoue que j’ai fauté car on m’a trahi à la fin. Avec Boul- habib, ils avaient un plan pour me faire sauter surtout avec l’avance de la séance de reprise.

Mais mon absence en France est justifiée et mon billet d’avion ce sont eux qui me l’ont envoyé, en plus de cela, on m’a informé que Boulha- bib s’est réuni avec les joueurs et leur a dit de ne plus m’ac- cepter à l’avenir. Des choses qui font froid dans le dos de la part des dirigeants d’un grand club comme le CSC qui a besoin de gens qui le portent en haut pour procu- rer de la joie aux Sanafir. Expliquez-nous ce qui s’est passé dans cette période sur-

tout avec cette longue phase de repos que vous avez accordée aux joueurs après la défaite face au RCA ? Je commencerai par l’arrivée de Bounaâs. Le jour du match face au CRB, je l’ai refusé car il était en grève de deux semaines, après il est venu lors de la reprise en retard, j’ai refusé son entrée car la séance s’est terminée ce jour-

«Prêt à effacer tout avec
«Prêt à
effacer tout avec
Boulhabib et collaborer ensemble pour mener le CSC vers les consécrations»
Boulhabib et
collaborer ensemble
pour mener le CSC
vers les
consécrations»

cette manière samedi passé ? En m’interdisant de suivre le match sur le terrain et m’obliger à le faire de la tribune. Je suis en contact permanent avec le directeur général du groupe Tassili à qui j’ai promis de réussir une participation honorable en Coupe de la CAF.

Entretien réalisé par Abdou H. /Samir K.

Coupe de la CAF. Entretien réalisé par Abdou H. /Samir K. MCEE Benyamina arrive et négocie

MCEE

Benyamina arrive et négocie

Lancien international Karim Benyamina qui évo-

luait à l’Union Berlin est arrivé hier à El Eulma

pour signer un contrat avec le club des Hauts-

Plateaux. Le Buteur avait déjà annoncé dans l’une des précédentes éditions que la direction de Babia compte renforcer ses rangs par un attaquant évo- luant en Allemagne sans évoquer le nom. Au- jourd’hui, ledit joueur est bel et bien Karim Benyamina qui devrait s’engager avec le MCEE sans passer par des tests. Les responsables du club n’ont pas encore précisé la durée du contrat et le salaire du joueur. A noter que Benyamina avait été convoqué

du joueur. A noter que Benyamina avait été convoqué l l La reprise hier avec Hammami

l

l

La reprise hier avec Hammami

La formation du MCEE

a repris les entraîne-

ments hier en présence du milieu de terrain et capi- taine d’équipe, Hammami. Ce dernier qui s’était blessé la veille du match contre le RCA n’a pas pris part à ladite rencontre. Sa blessure n’était pas aussi grave et il a repris les en- traînements avec le groupe pour préparer le prochain derby contre l’ES Sétif.

en EN par l’ancien sélectionneur national Abdelhak Benchikha. Agé de 32 ans, Be- nyamina est un buteur racé qui peut ap- porter beaucoup à l’équipe du MCEE durant la manche retour. Les dirigeants comptent aussi s’attacher les services du joueur de la JSMB, Aït Fergane, mais ce dernier est encore sous contrat avec son club jusqu’à la fin de la saison. Si les négociations durant le mercato n’aboutis- sent pas, le joueur pourra signer un précon- trat en prévision de la saison prochaine.

Herrida soutient Benachour

l l

Le président du club, Arras Herrida, a affiché son

soutien indéfectible au joueur Benachour qui s’est

blessé face au RCA après une chute dangereuse. Bena- chour a été victime d’une fracture au niveau de l’épaule

qui nécessitera un repos d’au moins 45 jours. Son retour

à la compétition est prévu lors de la manche retour. Le président Herrida a rassuré le joueur en affirmant que le club ne le cédera pas. «Benachour est un jeune joueur qui a beaucoup de qualités. La direction est à ses côtés durant cette période difficile d’inactivité et n’a pas l’in- tention de le céder. Ce n’est pas de nos habitudes de lâ- cher un joueur après une blessure. Je suis convaincu que Benachour reprendra sa forme et sa place parmi le groupe», a déclaré le président Herrida à l’égard de son

poulain.

S. H.

12
12

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com Coup de vent CRB
www.lebuteur.com
Coup de vent CRB

Reprise à Aïn Benian

www.lebuteur.com Coup de vent CRB Reprise à Aïn Benian Le Chabab fuit ses supporters L e

Le Chabab fuit ses supporters

L e Chabab a repris les entraîne- ments hier, mais pas au 20-Août. La direction du club a tout fait pour éloigner l’équipe de ses sup- porters et épargner aux joueurs la colère des fans qui ont été très

déçus, après la piètre prestation des camarades de Bourakba face à l’USMA où ils avaient frôlé l’humiliation. La séance a eu lieu en effet à ïn Benian, très loin des fiefs du club. En plus, le lieu de l’entraînement a été tenu au secret par la direction afin que les supporters ne puissent pas faire le déplacement jusqu’à Aïn Beniane, pour perturber davantage le groupe et où l’on craignait même d’éventuels accro- chages avec quelques joueurs qui sont la cible des Belouizdadis en raison d’un rendement jugé en deçà de leur valeur marchande. Même l’entraîneur Gamondi serait visé. Les joueurs n’ont été informés d’ailleurs du lieu de l’entraî- nement qu’avant-hier soir, quelque temps seu- lement après avoir eu l’accord de la direction

du stade de Aïn Benian. Car jusqu’au dernier moment, les dirigeants craignaient encore de ne pas trouver un terrain disponible et de se retrouver obligés de retourner au 20-Août.

Les joueurs sous une forte pression

Avant ce match contre l’USMA, la pression était déjà palpable en raison des derniers mau- vais résultats en championnat. Et après cette nouvelle débâcle, la pression a augmenté da- vantage et la situation s’est compliquée de plus en plus, au point où l’air est presque irrespira- ble à l’intérieur de l’équipe. Gamondi a même failli démissionner à l’issue de ce derby, lui qui était très en colère envers ses joueurs en rai- son d’un rendement médiocre qui a posé moult interrogations. Même les joueurs se sont rendu compte de la situation difficile dans laquelle ils se sont retrouvés à trois jour- nées de la fin de la phase aller, puisque l’équipe n’a désormais que deux points d’avance sur le

premier relégable. Sachant que le CRB aura à effectuer deux déplacements de suite à Oran face au MCO et à Béjaïa contre la JSMB après la réception d’Aïn Fekroun.

La rue gronde

Pendant ce temps-là, la rue gronde à Be- louizdad où la colère des supporters risque d’envenimer les choses et de plonger le club dans une autre crise. Les supporters en veu- lent aujourd’hui à tout le monde, ils n’épar- gnent personne. Pour eux, tout le monde est responsable, y compris le président Malek Redah et l’entraîneur Gamondi qui ne fait plus l’unanimité chez les supporters, sans oublier les joueurs qu’on accuse de ne pas mouiller le maillot et de ne pas se donner à fond pour les couleurs du club. On ne sait pas si le CRB va continuer à s’entraîneur loin du 20-Août pour éviter ses supporters, mais une chose est sûre, les prochaines retrouvailles, peut-être à l’occa- sion du prochain match contre le CRBAF, ris-

quent d’être mouvementées.

Gamondi jouera sa tête contre Aïn Fekroun

Et en parlant du prochain match du CRB qui se prépare dans une ambiance morose, son résultat sera certainement déterminant pour Angel Gamondi qui jouera certainement sa tête lors de cette rencontre. Très contesté ces derniers temps, le coach belouizdadi a déjà été pointé du doigt lors du précédent match contre le MCEE où il a été pris à partie par quelques supporters avant d’être sommé de donner des explications à sa hiérarchie. Avec cette nouvelle défaite face à l’USMA où l’équipe est passée complètement à côté, et où elle a évité de peu la correction, ses jours à la barre technique du Chabab sont désormais comptés. Le technicien argentin jouera tout simplement sa tête contre Aïn Fekroun.

F. A.

jouera tout simplement sa tête contre Aïn Fekroun. F. A. La séance d’aujourd’hui au 20-Août A
La séance d’aujourd’hui au 20-Août A mmar Ammour a été avant-hier l’invité de la chaîne
La séance
d’aujourd’hui
au 20-Août
A mmar Ammour a été
avant-hier l’invité de la
chaîne de télévision Atlas
TV, où il est revenu lon-
Même si les dirigeants veulent
tenir leur équipe loin de la colère
des supporters en programmant
hier la séance d’entraînement à
Aïn Beniane, ce n’est pas vraiment
l’avis du staff technique qui
ne pense pas que la fuite
soit une solution. Il
guement sur la situation du CRB
après la dernière défaite contre
l’USMA. Le meneur de jeu belouiz-
dadi a avoué que les feux sont au
Le CRB
pense en effet qu’il
vaut mieux affron-
ter les supporters
afin de d’absor-
ber leur colère et
s’habituer avec
cette tension
avant d’affronter
Aïn Fekroun, c’est
pour cela qu’on au-
rait décidé de revenir
au 20-Août à partir de
ce matin.
connaîtra aujourd’hui
son adversaire en coupe
Tous les regards des Belouizdadis se-
ront braqués aujourd’hui sur l’hôtel Shera-
ton où se déroulera le tirage au sort des
32 es de finale de la Coupe d’Algérie. La fa-
mille du Chabab espère que ce tirage leur
sera clément, au moins pour faire un long
chemin dans cette compétition dans la
mesure où leur équipe peine en
championnat.
Un match amical
contre Réghaïa
l’après-midi
Après ce qui s’est
passé vendredi à Bologhine
Le staff technique du CRB
a programmé dans l’après-
midi d’aujourd’hui un
match amical contre le
NRB Réghaïa. Ce match
concernera uniquement
ceux qui n’ont pas joué le
match contre l’USMA,
les remplaçants et ceux
qui n’ont pas été convo-
qués à cette rencontre. Le
but, c’est de donner du
Les supporters du CRB
accusent les Usmistes
de les avoir provoqués
Des supporters du CRB ont pris attache hier avec nous
pour nous expliquer ce qui s’est passé vendredi dernier dans
les tribunes entre les galeries des deux équipes. Les fans du
Chabab se sont défendus en expliquant que les supporters de
l’USMA les ont longuement provoqués, ce qui les a poussés à
réagir en leur lançant des fumigènes et c’est ce qui a obligé
aussi les supporters de l’USMA à faire de même. Les Be-
louizdadis reconnaissent que ça ne justifie pas ce qu’ils
ont fait et qu’il ne fallait pas jeter les fumigènes sur les
supporters de l’USMA,
temps de jeu à ces joueurs à
qui Gamondi pourrait faire
appel samedi prochain. Le reste
du groupe se contentera de la
séance de la matinée.
que ce sont les Usmistes qui ont déclenché
les hostilités avec leurs provocations
qu’ils n’ont pas supportées.

Ammour «La situation est difficile»

sa carrière. «Je ne pense pas pour le moment à m’arrêter, ce n’est pas dans mes projets en tout cas. Je crois que je suis encore en mesure de jouer pendant quelque temps, je me sens encore utile sur les ter- rains», explique-t-il.

F. A.

encore utile sur les ter- rains» , explique-t-il. F. A. rouge. «La situation est devenue très

rouge. «La situation est devenue très difficile après cette dernière défaite. Il est nécessaire de se rattraper et le plus vite possible», dira-t-il entre autres. Par ailleurs, Ammour, en répondant à une question de l’ani- mateur, a fait savoir qu’il ne pense pas pour le moment à mettre fin à

Gamondi boude ses joueurs

discuter de tout ce qui n’a pas marché durant cette rencontre, car même les di- rigeants auraient laissé cette tâche à leur entraîneur, mais Gamondi est resté de marbre. Visage fermé, il s’est unique- ment contenté de donner les instruc- tions de l’entraînement et a évité toute discussion avec ses joueurs, comme il l’avait fait à l’issue de la rencontre de vendredi dernier où il n’est pas rentré dans le vestiaire à la fin du match.

Il gueulait pour

évacuer ce qu’il

à la fin du match. Il gueulait pour évacuer ce qu’il tout le monde et pour

tout le monde et pour sensibiliser ses camarades pour se ressaisir. Le capi-

C’ est dans une ambiance tendue et morose à la fois que s’est tenue hier la séance de la reprise

laisse entendre, le coach belouizdadi au- rait plus de maîtrise sur le groupe et sur certains joueurs qui feraient un peu comme bon leur semble sans se soucier de quoi que ce soit.

«C’est moi qui vais dire mon mot à présent»

Gamondi aurait toutefois laissé ses joueurs discuter entre eux pour voir s’ils peuvent déceler le mal, et c’est Ammour qui aurait pris la parole pour mobiliser

qui ne s’est pas déroulée, comme l’on s’y attendait d’ailleurs, comme d’habi- tude. C’est surtout la très mauvaise hu- meur de l’entraîneur Gamondi qui a

caractérisé ce début de semaine, puisque le coach n’a même voulu parler à ses joueurs comme il a l’habi- tude de le faire à chaque

début de séance. Le

coach, qui était très en colère, ressent aujourd’hui qu’il est indésirable par ses joueurs

mais ils ont tenu à dire

qui, selon lui, ne font rien sur le terrain pour gagner un match. Il a donc dé- cidé de chan- ger de comportement

avec eux. Tout le monde s’attendait en effet à ce que l’Argentin revienne au

moins sur le dernier match face à l’USMA pour

a sur le cœur

C’est en effet avec un autre visage que les joueurs ne connaissent pas que Ga- mondi s’est présenté hier à l’entraînement. Il n’a rien dit et il ne voulait rien dire. Il s’est contenté de diriger la séance et il gueulait à la moindre occa- sion pour corriger les erreurs des uns et des autres. C’est pour lui une manière d’éva- cuer un peu ce qu’il a sur le cœur. L’Argentin aurait donc décidé d’entretenir une autre relation avec ses joueurs qui, selon lui, l’ont trahi en ne res- pectant pas ses consignes. D’autant que d’après ce qu’on

taine du CRB a parlé de la fragilité du groupe et tout le monde s’accor- dait à dire qu’il y a des joueurs qui n’ont pas fait ce qu’il fallait faire contre l’USMA et qui n’ont pas été honnêtes, c’est ce qui ex- pliquait en partie les prises de becs entres les joueurs après chaque but de l’USMA. Après les avoir laissé discuter entre eux, Gamondi a fait savoir à ses joueurs que c’est son tour de dire son mot à présent avant de com-

men-

cer

l’entraîne-

ment et ne plus rien dire après.

F. A.

www.lebuteur.com USMH Coup fort
www.lebuteur.com
USMH
Coup fort

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

13
13

La défense, ce point fort

2476 Mardi 26 novembre 2013 13 La défense, ce point fort L' axe de la défense

L' axe de la défense a donné pleine satisfaction et, le jeune duo Ma- zari-Belkaroui a

eu encore une fois la note maximale. Les deux joueurs ont déjà eu à plusieurs re- prises l'occasion d'être alignés en- semble, et à chaque fois ils ont donné satisfaction. Cela ne fait que confirmer le bel avenir qu'on leur a prédit. Cette bonne presta- tion ne vient que relancer la concurrence à ce niveau du com- partiment défensif, car avec Ma- zari, Belkaroui, Azzi et Alam, le coach harrachi Boualem Charef aura bien des soucis pour compo- ser son axe défensif. Sur le côté droit, Azzi ce défenseur polyvalent a retrouvé le niveau qui est le sien, après un passage à vide. Lui et Bel- kheir ont complètement verrouillé les deux flancs. Derrière cette ar- rière-garde, il y avait bien évidem- ment un Limane qui ne cesse de progresser au point de devenir un concurrent de taille pour Doukha. Face à la JSK, il a été décisif sur plusieurs coups, notamment sur cet arrêt réflexe sur sa ligne en première mi-temps. Cette bonne santé défensive est visible, lorsqu'on jette un petit coup d'œil sur les résultats enregistrés depuis la cinquième journée. L’équipe harrachie a débuté le championnat avec une défense des plus perméa- bles, 9 buts encaissés en 4 matchs. Du jamais vu pour les supporters

de l’USMH, connue pour sa solide défense. Mais par la suite, les choses ont beaucoup changé. Sur les sept derniers matchs, l’USMH n'a encaissé que trois buts seule- ment. Ces chiffres ne font que confirmer une tradition au sein du club harrachi, celle qui veut que l’USMH a toujours eu une solide assise défensive.

Bechouche : «C’est soulageant que la défense n’encaisse plus comme avant»

Voulant savoir quel était son point de vue personnel sur la pres- tation de ses défenseurs, Be- chouche que nous avons interrogé à ce sujet, nous dira : «Je suis très satisfait de la prestation de l'ensem- ble des joueurs, et particulièrement les défenseurs. Je reconnais qu'ils ont été à la hauteur, en tenant les 90' sans encaisser le moindre but. Je dirais aussi que les arrêts de Li- mane ont été décisifs.» Pour ce qui est du léger remaniement opéré dans le compartiment défensif, l’adjoint de Charef dira : «J'ai été très satisfait de la prestation de Ma- zari qui a beaucoup de sang-froid. Il a confirmé qu'il dispose de grandes qualités. C'est aussi le cas des autres défenseurs, qui ont tenu leur rôle avec brio. Toutefois, je n'irais pas jusqu'à dire que le com- partiment défensif est le maillon fort, car je ne veux pas dissocier un compartiment d'un autre. Tout ce que je peux vous dire, c'est que c'est soulageant de savoir le bon fonc-

Belaaroussi, une bonne doublure De son côté, Belaaroussi, ce jeune de 20 ans, a laissé
Belaaroussi, une bonne
doublure
De son côté, Belaaroussi, ce
jeune de 20 ans, a laissé apparaître
des qualités d'un grand attaquant.
Mais jusqu'à présent, il n'a tou-
jours pas eu l'occasion de faire
partie du onze. Face à la JSK,
Charef a attendu la seconde mi-
temps pour l’incorporer. Même
si le coach le considère comme
une bonne doublure, il n'en de-
meure pas moins que ce joueur
est toujours dans l'attente
d'une titularisation. Cela dit,
l'entraîneur a peut-être une
idée en tête, à savoir celle de
le préparer pour les futures
échéances. Le driver de
l'USMH l'a déjà fait dans le
passé pour d'autres joueurs,
qui sont devenus ensuite
des titulaires indiscutables.

Concernant le cas des nouvelles re- crues de l'été der- nier, beaucoup d'entre eux ont déjà participé aux deux dernières rencontres. Il reste quelques-uns à

l'instar de Gahche et Amer Yahia qui atten- dent toujours un signe du coach. Ce dernier tarde à prendre une dé- cision pour faire partici- per ces deux nouveaux Harrachis dans les matchs officiels. Pourtant, ils ne sont pas en manque

tionnement derrière.»

Belkheir : «Je reconnais que notre défense est meilleure»

Etant un élément incontourna- ble sur le flanc gauche, nous avons voulu savoir quelle idée il avait concernant ce remaniement en dé- fense. «Je reconnais que notre compartiment défensif se porte de mieux en mieux. Déjà, le fait de ne pas encaisser à l'extérieur est une preuve concrète de la solidité de notre défense. Moi personnelle- ment, lorsque je m'expose en at- taque, je monte avec une certaine assurance, car je sais que derrière moi il y a des joueurs capables d'assurer ma couverture sur le flanc gauche. Toutefois, nous de- vons travailler davantage, afin d'être plus performants à l'avenir.»

Azzi : «Cela nous donne de l'assurance»

De son côté, Azzi qui a été l’au- teur d'une excellente prestation face à la JSK, et qui confirme son statut de titulaire, nous a déclaré :

«Je dirais en premier lieu, qu'il y a une part de satisfaction dans ce match, vu que nous n'avons pas en- caissé de but. Ce qui n'est pas une chose facile, lorsqu'on est en face d’une attaque comme celle de la JSK. En second lieu, je reconnais que je me sens de plus en plus à l'aise sur le terrain, ce qui me ré- jouit. Cela donne aussi de l'assu- rance à notre défense.»

N.R.

Amada

aussi de l'assu- rance à notre défense.» N.R. Amada «On tâchera de retrouver notre force offensive

«On tâchera de retrouver notre force offensive lors des prochaines rencontres»

Un petit retour au match contre la JSK et ce nul à domicile. Que pensez-vous de ce résultat ? C'était un match très difficile où nous avons essayé par tous les moyens d'arracher les trois points. On a même dominé à certains moments du match et on a raté pas mal d'occasions qui pouvaient nous assurer les trois points, mais le nul n'était pas aussi facile à ar- racher devant une équipe qui voulait aussi prendre les points. Je pense que le nul était équitable pour les deux équipes, vu leurs efforts. Ne croyez-vous pas que l'équipe pouvait faire mieux ? C'est vrai, on a raté une vic- toire vu les occasions et nos in- tentions offensives, mais cela reste quand même un semi- échec qui nous poussera à faire mieux la prochaine fois. Main- tenant, on doit repartir du bon pied et revenir de notre déplacement à Bordj avec un résultat probant. L'équipe a joué beaucoup plus au milieu de terrain en première mi-temps, pourquoi ? Il ne fallait pas prendre de buts en première mi-temps, car cela au- rait pu nous coûter la défaite et, avec la pression du match, il fallait absolument consolider le compar- timent défensif, alors on a opéré par des contres qui auraient même pu nous assurer les trois points n'était la précipitation. Malgré ce nul à domicile, il faut avouer qu’il y a eu des choses positives comme par exemple la défense qui a tenu le coup face à la ligne d’attaque kabyle, c'est bon signe pour les prochains matchs, non ? C'était très important pour nous de ne pas prendre de buts lors de ce match, afin de prouver qu'on a rectifié nos lacunes. Pour espérer un bon résultat, il fallait absolu- ment protéger nos arrières et ne pas prendre de buts, surtout en début de match afin de ne pas per- dre l'équilibre. Je pense que nous avons fait preuve de solidité défen- sive lors de ce match.

fait preuve de solidité défen- sive lors de ce match. Et cette attaque qui n'arrive toujours

Et cette attaque qui n'arrive toujours pas à être efficace… Les choses vont certainement s'améliorer dans les matchs à venir. On revient petit à petit, il faut être patient, on a retrouvé notre confiance et notre solidité défensive. On tâchera de retrouver notre force offensive lors des ren- contres à venir, pour peu que toute l'équipe soit concernée par l'at- taque. Ce match nul fera-t-il baisser ou augmenter la pression avant le prochain mach ? Un bon résultat positif ou néga- tif a toujours un impact sur le moral des troupes. Le coach qui a déjà dû s’apercevoir de l’état d’es- prit du groupe après le nul à domi- cile, devrait prendre en considération le volet psycholo- gique. Cela devrait aider les joueurs à être plus concentrés et plus volontaires pour le prochain match Entretien réalisé par Nacer-Ed- dine Ratni

Arrivés à El Harrach l’été dernier

sur le plan compétitif, puisqu'ils ont déjà participé à plusieurs matchs amicaux sous les couleurs de l'USMH depuis le début de saison. En dépit de leurs grandes quali- tés, certains éléments n'arri- vent toujours pas à s'imposer dans le onze harrachi. C'est le cas de Gahche et Amer Yahia. Malgré leur potentiel technique et physique, ils n'ont pas encore fait partie de l'équipe rentrante lors des matchs officiels. Mais ces joueurs ne s'impatientent pas, au contraire, ils font preuve d'un esprit profes-

sionnel en continuant à s'en- traîner avec beaucoup de sé- rieux et de rigueur en attendant un signe de leur coach.

Amer Yahia : «Mon statut de remplaçant ne m'inquiète pas»

Interrogé sur son statut de remplaçant, Amer Yahia, le jeune attaquant harrachi, nous a paru très serein. Mais il n'a pas hésité à déclarer que ce statut de remplaçant n'est pour lui que provisoire et qu'il finira par s'imposer, pour peu que l'occasion lui

soit donnée un peu plus sou- vent. «Pour moi, le plus im- portant est de faire partie de l'effectif de l'USMH et le reste viendra au fil du temps. Connaissant mes capacités et ma volonté, je suis certain de pouvoir m'imposer tôt ou tard. C'est une question de temps, car avec le travail on y arrivera. C'est sûr.»

Gahche : «Je ferai tout pour gagner ma place»

Le jeune attaquant harra- chi est, lui aussi, convaincu de ses capacités à être un

concurrent de taille pour les autres attaquants. Même s'il est en manque sur le plan compétitif pour ne pas avoir joué souvent, il ne s'inquiète pas pour autant. Interrogé, il nous dira : «Sincèrement, cette situation ne m'inquiète pas outre mesure, tant que je suis convaincu de mes quali- tés et ma capacité à gagner ma place au sein du onze. Ce sera tôt ou tard, mais l'essen- tiel est de travailler beaucoup et le reste viendra, j’en suis sûr et certain.»

N.R.

Gahche et Amer Yahia devront attendre encore

14
14
14 N° 2476 Mardi 26 novembre 2013 www.lebuteur.com JSMB Coup à blanc Après six mois passés

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com JSMB Coup à blanc
www.lebuteur.com
JSMB
Coup à blanc

Après six mois passés en prison

Djebarat reprend

et crée l’événement

E détention

depuis plus

de six mois,

n

le gardien de

la JSMB, Ya-

cine Djebarat, a été enfin libéré mardi dernier. Pour rappel, il est entré à la prison d’Azzazga au mois de mai dernier, pour purger une peine de six mois pour des rai- sons que tout le monde connaît déjà. Après avoir été éloigné des terrains durant toute cette longue période, le portier de la JSMB a repris, hier, le travail avec son équipe dans la matinée, dans une ambiance très conviviale. Yacine Dje- barat, qui n’est pas quali- fié pour jouer les matchs de la phase aller, se contentera d’entraîne- ments pour l’instant, en attendant la décision de la direction concernant l’attribution d’une li-

cence ou pas pour la se- conde manche de la compétition.

Un accueil chaleureux lui a été réservé

Très apprécié par le groupe, Yacine Djeba- rat, qui n’a pas revu ses amis depuis plusieurs mois, a eu droit un ac- cueil très chaleureux de la part de ses cama- rades et des membres des staffs médical et

technique aussi. Réputé pour être calme et sans réaction apparente, le

gardien de la JSMB

avait bien du mal à contenir sa joie, ses larmes et aussi sa sur-

prise devant la réaction de certains supporters,

à l’issue de la séance

pour le soutenir et l’en- courager. Un geste qui

a été vraiment apprécié

par Yacine qui, appa- remment, commence à oublier les moments difficiles qu’il a vécus lors des six derniers mois.

Il a affiché une belle forme

Pour une première séance cette saison avec l’équipe, Djebarat s’est contenté d’un entraîne- ment spécifique. Bien

qu’il soit resté six mois loin des terrains, le portier de la JSMB n’a rien perdu de sa forme.

Il est resté toujours le

même. Il n’a pris aucun kilo durant ces der- niers ces mois. Yacine nous a fait savoir qu’il s’entraînait régulière- ment en prison durant les derniers mois et qu’il jouait même des matchs chaque week- end. C’est ce qui lui a permis de garder sa ligne et surtout d’être toujours compétitif. S. A.

sa ligne et surtout d’être toujours compétitif. S. A. « J e s u i s

«Je suis très content de retrouver enfin ma seconde famille»

«Merci à tous les gens qui m’ont soutenu durant cette triste période !»

Après six mois passés en prison, vous êtes de retour aux entraîne- ments, vous êtes soulagé mainte- nant… Je suis vraiment soulagé de pouvoir enfin être avec le groupe, après une si longue période. Je suis très content de mon retour parmi les siens. Je ne vous cache pas que je suis très ému de retrouver encore une fois la JSMB qui est considérée comme ma seconde famille. Je re- mercie les joueurs, les dirigeants, les supporters et le staff pour leur accueil chaleureux et cela me per- met de tout oublier. Comment avez-vous vécu cette période ? C’était des jours difficiles. Je comp- tais même les heures. C’était la pé- riode la plus pénible de ma vie. Au

départ, je ne supportais plus cette situation, mais avec le temps et l’es- poir de quit-

est derrière moi et actuelle- ment, je ne veux même pas y pen- ser et c’est pour cette raison que je n’aimerai plus parler de cette pé- riode qui m’a fait très mal. Suiviez-vous l’actualité de la JSMB durant tout ce temps-là ? Bien sûr, j’étais toujours branché. Imaginez que je ne pouvais pas dor- mir sans avoir lu la presse et regardé la télévision et pris connaissance de tout ce qui se passe au sein de mon équipe et de toute la région de Béjaïa aussi. Cela m’a permis de me sentir toujours ici. Que pensez-vous donc du par- cours réalisé par votre équipe lors des dernières journées ? Je ne peux pas dire le contraire, la JSMB a réalisé l’un de ses plus mauvais parcours depuis plusieurs saisons. Le club traverse une très mauvaise passe, ce qui explique

d’ailleurs ses derniers revers. L’équipe, quio n’a pas gagné le moindre match depuis la première journée, occupe l’avant-dernière place et je pense que cela devient un peu pénible. J’espère de tout cœur que le club retrouve le sou- rire le plus vite possible, car la JSMB a l’habitude de jouer les pre- miers rôles et participer aussi aux compétitions africaines. Malgré cette longue absence, vous avez quand même pu garder la même forme, un commentaire ? C’est vrai. Je peux vous dire même que je n’ai même pas pris un kilo de plus depuis que j’ai arrêté de jouer en championnat, le mois de mai

dernier. Bien que je n’aie pas eu les moyens, j’essayais quand même d’ef- fectuer quelques petites séances de travail en prison. On jouait même des matchs entre nous les week-

?

C’est sûr ! La phase aller n’est même pas terminée, donc je pense que j’ai assez de temps devant moi pour bien me préparer durant cette période, afin d’être au top pour la seconde phase de la compétition. Ce sera très dur pour moi, mais je dois quand même cravacher dur pour y arriver. Un dernier mot ? Je voudrais remercier tous les gens qui m’ont soutenu lors de cette triste période que j’ai vécue. Que ce soit les joueurs, les supporters, la presse, les dirigeants. Je leur dis merci. Aussi, comme je viens de vous le dire, la situation de mon équipe me préoccupe beaucoup. J’espère qu’il sortira la tête de l’eau pour pouvoir se maintenir en Ligue 1. Entretien réalisé par

Sofiane A.

ter cet enfer un jour, j’ai pu me maîtriser. Pour le mo- ment, je pense que tout cela

pu me maîtriser. Pour le mo- ment, je pense que tout cela moments «J’ai passé vraiment

moments «J’ai passé vraiment des

je pense que tout cela moments «J’ai passé vraiment des n e v e u x

ne veux

pénibles et je

plus y penser»

des n e v e u x pénibles et je plus y penser» ends. Cela m’a

ends. Cela m’a permis donc de garder quelque peu mes moyens. Pensez-vous être prêt pour la phase retour

y penser» ends. Cela m’a permis donc de garder quelque peu mes moyens. Pensez-vous être prêt

Les supporters installent un président pour leur association

Reprise hier dans la bonne humeur Tatem et Mebarki mécontents Du biquotidien aujourd’hui Après une
Reprise
hier dans la
bonne humeur
Tatem et Mebarki
mécontents
Du biquotidien
aujourd’hui
Après une première séance effectuée,
hier, au stade de l’UMA dans la mati-
La séance de la reprise a eu lieu, comme
prévu, hier à 9h30, au stade de l'Unité-ma-
ghrébine. Les camarades de Boukmacha ont
bossé avec une grande volonté, histoire de se
mobiliser pour l'affiche de ce week-end qui s'an-
nonce très difficile pour les Béjaouis. Le staff tech-
nique a axé l'essentiel de la séance sur la
récupération et le volet technico-tactique, pour es-
sayer de corriger les lacunes décelées lors des der-
nières sorties de son
équipe.
Cinq
joueurs ont
manqué à l’appel
Une fois n’est pas coutume, le groupe était
amoindri lors de la reprise. Le staff technique
se trouvait dans l’embarras, en raison des nom-
breuses absences à l’entraînement d’hier. En
née, le driver de la JSMB, Djabour, a
décidé d’augmenter un peu la ca-
dence, en programmant deux séances
d’entraînement pour aujourd’hui. Ce
sera uniquement pour la séance d’au-
jourd’hui, avant de revenir à la nor-
male. Une option qui permettra sans
aucun doute aux joueurs de préserver
leurs moyens physiques et surtout
techniques, avant le match du MCO.
Le coach, qui a sûrement décelé
quelques lacunes, fera de son mieux
pour les corriger, notamment celles
commises dernièrement et tentera de
préparer comme il se doit son équipe
effet, ils ont travaillé avec un effectif réduit et cela
est inquiétant, lorsqu’on sait que ce genre de com-
portement avait déjà pénalisé l’équipe lors des ré-
cents matchs. Pour cette reprise, cinq joueurs
Si les absences de Zafour,
Bangoura et Aït Fergane
étaient justifiées à cause
de leur blessure, le
doute plane toutefois
sur celles de Tatem et
Mebarki qui, même
s’ils n’ont pas été auto-
risés à s’absenter hier,
ont quand même décidé
de sécher cette première
séance. D’après nos infor-
mations, Tatem est tou-
jours mécontent, après
avoir été renvoyé lors
d’une séance d’entraîne-
ment. Alors que Mebarki
n’a pas apprécié sa mise à
l’écart lors du dernier
match face au CSC.
à ce match contre les Hamraoua.
Match amical face
à Aokas cet après-midi
ont manqué à l’appel. Il s’agit de Bangoura,
Mebaraki, Tatem, Laribi et Aït Fergane.
Zafour s’entraîne
en marge
du groupe
Comme annoncé par nos soins, le
coach béjaoui, qui a décidé d'aug-
menter un peu la cadence, après une
Bouyoucefi
séance de remise en forme hier, orga-
nisera un match amical aujourd'hui,
réintègre
à l’occasion de la séance de travail
le groupe
Après plusieurs séances d’entraînement en
marge du groupe, l’attaquant Hicham Bouyou-
cefi a réintégré le groupe, hier, à l’occasion de la
séance qui s’est déroulée au stade de l’Unité-ma-
ghrébine. Victime d’une déchirure à la cuisse
contractée face au MOB lors de la 9 e journée,
Bouyoucefi, qui accuse un énorme retard sur
le plan physique, après une absence d’un
mois, reste incertain pour le match de
ce week-end face au MCO, son an-
cienne équipe.
Un joueur s’est entraîné, hier,
en marge du groupe, pour
cause de blessure. Il s’agit de
Brahim Zafour qui a be-
soin encore de temps,
avant de réintégrer le
groupe. Ce dernier, qui a
raté les quatre dernières
rencontres de son équipe
suite à une déchirure mus-
culaire à la cuisse, ne sera d’at-
taque pour le prochain match
face au MCO.
face à l’équipe de la CTR Aokas, chez
elle. Le coach Kamel Djabour nous a
fait savoir qu'il alignera les joueurs
qui n'ont pas participé au dernier
match en championnat face au CSC,
ce qui lui permettra de faire tourner
son effectif. Une occasion donc pour
le staff technique de tester ses
joueurs, avant le match contre le
MCO de ce samedi.
S. A.
joueurs, avant le match contre le MCO de ce samedi. S. A. Les supporters de la

Les supporters de la JSMB, qui se sont mobilisés ces derniers jours pour trouver des solutions, se sont réunis avant-hier après-midi au cercle du club, sis à la rue Aïssat-Idir, pour installer un président pour leur association de wilaya. C’est Redah Benmrabat qui a été désigné à la tête de cette association des supporters béjaouis. C’est le ras-le-bol pour les fans des Vert et Rouge qui ont décidé de sortir de leur mutisme et tirer à boulets rouges sur les dirigeants. La patience des sup- porters a connu son paroxysme. Mécon- tents et très en colère, ils ont exigé une solution dans les meilleurs délais pour as- sainir la situation et préparer comme il se doit la saison prochaine. Pour l'opinion sportive, tous les dirigeants n’ont pas été à la hauteur et ont échoué sur tous les plans. En plus de cette très mauvaise si- tuation statistiquement parlant, le club demeure livré à lui-même et risque de connaître d’autres vicissitudes.

Ils veulent réconcilier tout le monde

Tout le monde sait que le pro- blème aujourd'hui est la division des actionnaires. Chacun tire de son côté et le dialogue est difficile, voire impossible. Chaque camp se re- jetant la responsabilité de la situation ac- tuelle. Ainsi, il est temps que les hommes en question enterrent la hache de guerre pour l’intérêt de la JSMB qui est en train de vivre des

moments très difficiles cette sai- son et qui pourraient lui porter préjudice en fin d’exercice. Ainsi, l’association des supporters de la JSMB compte travailler aussi dans

ce sens. Pour eux, une réconcilia- tion entre le président, les autres ac- tionnaires fera beaucoup de bien au club, surtout sur le plan financier. S. A.

www.lebuteur.com MOB Coup de colère
www.lebuteur.com
MOB
Coup de colère

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

15
15

La défense confirme sa solidité

l l

Encore une fois, le compartiment

de la défense a confirmé sa solidité

ces dernières journées à domicile, en en- chaînant un quatrième match sans encais- ser le moindre but. Ce qui est une bonne chose pour le club, surtout que les Crabes du MOB se trouvent dans l’obligation de récolter beaucoup de points pour quitter la zone des turbulences et, par là même, re- monter au classement pour se mettre à l’abri. De ce fait, le coach Abdelkader Am- rani semble avoir trouvé l’équipe-type ca- pable d’enchaîner d’autres résultats positifs, afin d’espérer terminer cette première phase à une position honorable.

Guedjali marque des points

l l

Après avoir occupé le banc des

remplaçants pendant quelques jour-

nées, voilà que le défenseur béjaoui, Guedjali, vient de retrouver sa belle forme qui lui a permis de sortir de belles prestations, comme cela a été le cas sa- medi dernier face au MC Alger. D’ail- leurs, l’enfant de Béjaïa ne cesse de gagner des points au fil des journées et de conti- nuer à enchaîner de belles productions. Ce qui lui a permis de vite gagner la confiance de son coach Amrani qui lui a renouvelé sa confiance lors de la dernière rencontre face au MCA. De l’avis de tous ceux qui ont vu le match, Guedjali était impérial.

MOB-USOA, aujourd’hui en amical

l l

Dans le but de bien préparer le

prochain déplacement à Tizi Ouzou

pour affronter la JSK dans de bonnes conditions, le staff technique vient de programmer une joute amicale pour au- jourd’hui face à la formation de l’US Oued Amizour, club évoluant en Divi- sion Nationale Amateur (DNA) sur le terrain de cette dernière. Ce sera une oc- casion pour le coach Amrani de procé- der aux réglages nécessaires et espérer réussir un bon résultat, surtout que les Béjaouis sont à la recherche de leurs pre- miers points à l’extérieur, après avoir fait le plein à domicile. Cette rencontre sera une occasion pour aligner les réservistes et leur permettre d’être compétitifs, en prévision des prochains rendez-vous.

Quand l’effet Amrani booste les Béjaouis !

dernières rencontres disputées au stade de l’Unité- Maghrébine de Béjaïa. Ajoutons à cela le fait qu’il ait trouvé son équipe-type qui s’est permis d’enchaîner des performances, comme cela a été le cas face au CRB, à l’ESS et au MCA.

Sa venue a apporté un plus à l’équipe

Il faut reconnaître que la venue de l’ex-coach de l’ASO a apporté un plus à l’équipe, en réus- sissant à redresser la situation et permettre au groupe de renouer avec les bons résultats. Dés- ormais, Amrani a redonné de l’espoir aux nom- breux fans, après avoir réussi à instaurer une nouvelle dynamique à l’équipe qui a enregistré de bons résultats face à de grosses cylindrées, comme cela a été le cas contre l’ESS et le MCA. Mieux, le coach du MOB est devenu le véritable bourreau des équipes du haut du tableau avec un parcours positif réussi depuis qu’il a pris les

P ersonne ne peut nier que l’arrivée du coach Abdelkader Amrani à la tête de la barre technique du MOB a insufflé du sang neuf au groupe qui a réussi à enchaîner de bons résultats, en remontant jusqu’à la

13 e place au classement, après avoir occupé une place de relégable durant plusieurs semaines. Ayant rejoint le club, la veille de la rencontre face au CRB Aïn Fekroun, le technicien tlem- cénien a réussi à booster son équipe, lui per- mettant de quitter la zone rouge, à l’issue de la 12 e journée disputée samedi dernier et qui a vu les camarades de Chebana remporter une belle victoire contre le Doyen. Les observateurs sont unanimes à dire que la venue de Amrani a ap- porté de la discipline et de la rigueur dans le tra- vail, notamment dans l’organisation tactique sur le terrain, comme cela a été constaté lors des

rênes de la barre technique avec deux défaites, un match nul et trois victoires. Ce qui est en- courageant pour la suite du parcours.

Il bénéficie de la confiance des dirigeants

Au vu des résultats réalisés qui ont permis au club de retrouver sa sérénité et de remonter dans le classement en quittant la zone de relégation, les dirigeants du MO Béjaïa ont tenu à afficher leur satisfaction par rapport au travail effectué par le coach, comme l’a déclaré le président Akli Adrar : «Nous sommes satisfaits du travail effectué par le coach Amrani qui a réussi à redresser la si- tuation et permettre à l’équipe de retrouver sa sé- rénité. Cela dit, il a notre confiance. Nous savions que c’était l’homme de la situation. Il a redressé la barre en menant l’équipe à bon port, ce qui nous permettra d’assurer le maintien en Ligue 1.» Yugurtha A.

permettra d’assurer le maintien en Ligue 1.» Yugurtha A. La préparation du match contre la JSK

La préparation du match contre la JSK a débuté hier

l l Après avoir bénéficié d’une journée de repos, dimanche

dernier, les Crabes du MO Béjaïa ont repris le chemin des entraîne- ments, hier, afin de préparer le prochain match face à la JS Kaby- lie qui entre dans le cadre de la 13 e journée du championnat. Les Béjaouis, qui affronteront les Ca- naris dans un match historique entre les deux formations en Ligue 1 professionnelle, n’ont pas caché leur vœu d’enchaîner un autre ré- sultat positif ce week-end, à l’occa- sion de déplacement de l’équipe à Tizi Ouzou où Yaya et consorts auront à relever un grand défi pour tenter de revenir avec un ré- sultat positif qui leur permettra de terminer cette phase aller à une place honorable.

Les supporters comptent envahir Tizi Ouzou

l l Pour ce premier rendez- vous historique entre le

MOB et la JSK en Ligue 1, les sup- porters du MOB comptent envahir le stade de Tizi Ouzou, pour pous- ser leur équipe à réussir un bon résultat et l’éloigner de la zone rouge. C’est l’avis des nombreux fans que nous avons interrogés. D’ailleurs, ils ont tenu à demander aux dirigeants du club de solliciter les dirigeants de la JSK pour leur réserver un bon quota des billets, surtout qu’ils seront en force au stade du 1 er- Novembre de Tizi Ouzou et faire la fête, surtout que ce sera un match entre deux clubs de la même région. Les fans du MOB insistent déjà sur le fair-play.

Carton rouge pour les dirigeants

l l Les dirigeants de la forma- tion du MO Béjaïa méritent

un carton rouge, après le déroule- ment du match entre le MOB et le MCA. En effet, alors qu’ils se sont engagés à mettre les journalistes dans de bonnes conditions, les re- présentants des médias ont été surpris de voir une véritable anar- chie dans la tribune réservée à la presse où l’on a noté la présence de plusieurs étrangers qui n’ont rien à voir avec la corporation. C’est dire que les dirigeants doivent assurer une meilleure organisation à l’ave- nir et éviter cette anarchie, surtout que la presse se doit de travailler dans de bonnes conditions.

Yugurtha A.

Amrani «On sera encore plus motivés pour les prochains matchs»

nous ont donné un plus, dans la mesure où on a réussi à se procurer quelques occasions qui nous auraient permis d’inscrire au moins deux buts. Ce qui nous a encore permis de donner un plus à l’équipe, afin d’arracher cette belle victoire et re- nouer avec les bons résultats.»

«Mes joueurs sont à remercier»

D’autre part, le rendement des poulains l’a sur- pris puisqu’ils ont bien appliqué les consignes et se sont bien illustrés en déclarant : «Les joueurs sont à re- mercier par rapport à leur rende- ment, eux qui ont été à la hauteur. Dieu merci, nous avons été récom- pensés par un but dans les ultimes minutes de la partie qui nous a permis d’engranger les trois points de la victoire et de nous éloigner un peu de la zone rouge. Cepen- dant, nous avons encore besoin de points pour quitter définiti- vement cette zone de turbu- lences.»

«On doit aborder les matchs qui restent avec la même détermination»

A propos de la suite du par- cours et des prochains matchs qui attendent le club, Amrani a fait savoir ce qui suit : «Nous sommes dans l’obligation de bien gérer les matchs qui restent à livrer et de récolter le maximum de points qui nous permettront de remonter dans le classement et réussir à termi-

C’ est un entraîneur heureux que nous avons rencontré à la fin de la rencontre qui a opposé le MOB au MC Alger, samedi dernier, soldé

par un précieux succès arraché par son équipe et qui lui a permis de quitter la zone rouge. En effet, le coach Abdelkader Amrani a tenu à dire que la victoire de son équipe était méritée, au vu

du rendement de son équipe lors de cette ren- contre, tout en espérant qu’elle sera d’un grand apport pour la suite du parcours, afin de tenter d’enchaîner d’autres bons résultats et remonter au classement, pour terminer cette première phase en beauté.

«Ce succès est d’une grande importance pour l’avenir du club»

D’emblée, le technicien tlemcénien est revenu sur la précieuse victoire contre le MCA et dira :

«Je pense que nous avons arraché une belle vic- toire, dans la mesure où nous avons fourni beau- coup d’efforts sur le terrain. Cette victoire est méritée, au vu de ce que nous avons produit sur le terrain. Nous avons dominé notre adversaire et on aurait pu ouvrir le score un peu plus tôt, sans at- tendre les ultimes minutes. En tout cas, c’est un succès mérité et bénéfique qui nous sera d’un grand apport pour la lutte pour le maintien.»

«Les remplaçants nous ont été d’un grand apport»

Néanmoins, tout en estimant que ses joueurs ont fait le boulot en livrant une belle prestation, Amrani a surtout insisté sur le rôle des rempla- çants lors de ce match, à l’image de Baâouali et Rahal qui ont insufflé du sang neuf au groupe. De ce fait, il dira : «Je pense que les remplaçants

ner cette phase aller à une bonne position. Certes, la tâche ne sera pas facile, mais avec beaucoup de la volonté et de la détermination, nous serons en mesure de réussir d’autres résultats positifs. Aussi, je suis persuadé que les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend.» Propos recueillis par Yugurtha A.

16
16

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com ESS Coup sûr
www.lebuteur.com
ESS
Coup sûr

Gourmi : «Il y avait penalty !»

Revenons, si vous le voulez, à ce match contre le CABBA. Ce nul est-il pour vous un bon ou un mauvais résultat ? Pour être honnête, c'est un ré- sultat équitable. C'est bien sûr un bon résultat acquis à l'exté- rieur devant un adversaire de qualité. Il a fallu se battre et se dépenser pour arracher ce point face au CABBA. C’est certain, comme mes coéquipiers, j’étais très mo- tivé et je voulais la victoire. Il nous fallait prendre des risques et cela devant l’une des meil- leures équipes du championnat. Dieu merci, nos efforts ont été récompensés car nous ne sommes pas revenus bredouilles à Sétif. Vous avez inscrit le but égali- sateur. Cela a dû vous faire plaisir, n’est-ce pas ? Et comment car nous étions cer- tains, à partir de ce moment, que dans le pire des cas, le match se terminerait par un nul. Pour ce qui est des circons-

tances dans lesquelles je l’ai marqué, je ne me suis pas posé de questions. Je savais exacte- ment où j'allais placer mon bal- lon. Il faut préciser que le penalty était indiscutable dans la mesure où le défenseur du CABBA (Ali Guechi, ndlr) a ac- croché mon pied d'appui. On vous a vu manifester lon- guement votre joie et vous di- riger tout droit vers votre entraîneur. Quelle en est l’ex- plication ? Le coach m’a fait confiance et il n'a pas cessé de m'encourager depuis son arrivée à Sétif. Je ne voulais pas le décevoir. Mon but est important dans la mesure où il nous a permis de conserver notre place de leader. Les buts que vous avez inscrits jusque-là et vos prestations font de vous l’une des pièces maîtresses de l’équipe. Cela implique des responsabilités, n’est-ce pas ? Ce que vous dites me fait énor- mément plaisir,

difficile pour les deux équipes. Le plus important est que nous soyons au top ce
difficile pour les deux
équipes. Le plus important
est que nous soyons au top
ce jour-là. C’est à partir de là
que nous arriverons à déve-
lopper notre football. Le
MCEE, au vu de ses per-
formances, veut se ressai-
sir. C'est une équipe qui
reste bien sûr difficile à
jouer, mais nos chances
dans ce match sont
réelles. L’objectif est de
continuer sur notre lan-
cée.
Vos supporters atten-
dent beaucoup de vous.
Qu’avez-vous à leur dire ?
Tout d’abord, il faut qu’ils
sachent que nous ferons le
maximum pour qu’ils revi-
vent les merveilleux mo-
ments lors de la conquête du
titre de champion. Ils ont
pour cela un rôle à jouer,
celui de nous apporter leur
soutien.
Entretien réalisé par
Khallil L.

Ghoul et Belhani pour les compétitions nationales

d'Algérie et du championnat, les

Pour ce qui est de la Coupe

deux gardiens seront Belhani et Ghoul. C'est ce dernier qui sera

très probablement le titulaire du poste. Ce sera quelque part une

bonne chose pour Ghoul qui autrement aurait été condamné à

lors de pratiquement toutes les

occuper le banc de touche

rencontres.

K. L.

Le titre (symbolique) de champion d’hiver

à portée de la main

les Kabyles et les joueurs de Sou- stara, la conjoncture est plutôt fa- vorable à l’ESS. En effet, les équipes qui en découdront avec les principaux concurrents des Sé- tifiens ont le vent en poupe ces derniers temps. Il y a des chances pour que les Sétifiens se retrou- vent, à l’issue de cette journée, seuls à la tête du classement.

Forcer la chance

Kheireddine Madoui, l’entraî- neur adjoint de l’ESS, nous dira à propos de ce match contre le MCEE : «Nous avons discuté avec les joueurs et nous ressenti chez eux une réelle volonté de se battre sur le terrain et de poursuivre cette dy- namique de victoires. Il est vrai que parfois la réussite nous fuit. Il faut cependant que les joueurs sachent qu’il est utile parfois de forcer la chance.»

mais ce qui est le plus important est que mon équipe gagne des

matchs. Je n’aurais jamais réussi les prestations dont vous parlez,

si

fait ce qu’il faut pour cela. Ce sont surtout mes coéquipiers

mes coéquipiers n’avaient pas

qui sont à féliciter. Pour ce qui est des responsabilités, c’est le devoir de chacun de nous de les assumer. Peut-on dire que votre équipe a gagné en confiance ? Je ne vous cache pas que nous avions quelques appréhensions avant d’aborder ce match. Je suis effectivement très heureux et c’est le cas de tous mes coéqui- piers d’avoir négocié comme il se doit ce derby. Ces succès nous

a

redonné de la confiance et cela

est très important avant les pro- chains matchs. Il s’agit, mainte- nant, pour nous de confirmer. Êtes-vous en mesure de le faire lors de votre prochain match contre le MCEE ? Nous enchaînons avec un autre derby qui s’annonce

MCEE ? Nous enchaînons avec un autre derby qui s’annonce Vers la promotion d'un gardien espoir
Vers la promotion d'un gardien espoir Le plan de Lang pour battre le MCEE Ze
Vers
la promotion
d'un gardien espoir
Le plan de Lang
pour battre le MCEE
Ze Ondo a reçu
sa carte
de séjour
Les services administratifs de
l'ESS avaient entrepris dernière-
ment des démarches pour que
les services de la Sûreté de wi-
On pense déjà, du côté des membres du staff sé-
tifiens, à la prochaine Coupe des champions. On s'at-
tend d'ores et déjà à un calendrier démentiel et la seule
solution pour bien figurer, tant en compétition nationale
qu'internationale est de disposer de deux équipes compé-
laya établissent une carte de sé-
jour à Ze Ondo. Ce dernier s'est
titives. Pour ce qui est du poste de gardien de but, le choix
semble être déjà fait. Ce sera Khedhaïria qui jouera tous
les matchs de Coupe d'Afrique et cela à partir de la
phase de poules qui débutera après le Mondial.
Il aura pour remplaçant un jeune gardien
Pour le compte de la pro-
chaine journée de cham-
pionnat de Ligue 1
professionnelle, l’équipe
de Sétif aura à recevoir
son homologue d'El
Eulma. C’est incontes-
tablement l’une des af-
fiches de cette journée.
Trois attaquants de mé-
tier seront alignés par
Lang. Le technicien fran-
çais comptera sur le trio
vu délivrer hier ce document,
qui est valable une
année.
issu de la catégorie espoir.
Gourmi-Touahri-Zerrara
pour dynamiter la défense du
MCEE. L’équipe de Sétif se don-
nera ainsi les moyens d’attaquer.
Cela se fera, cependant au détri-
ment du potentiel défensif qui des
retrouvera amputé d’un élément.
Pas facile, El Eulma
sera dans cette configuration
que les Sétifiens aborderont la
rencontre de ce vendredi. Le plan
de Lang consistera à faire en sorte
de contrôler la partie et surtout de
gagner. Les trois points visés fe-
raient le plus grand bien à tout le
monde, du côté de la ville des
Hauts-Plateaux et permettront
aux Sétifiens de conserver leur
place de leader. Pour ceux qui
croient que les Sétifiens auront la
partie facile vont sûrement un peu
vite en besogne. Les Eulmis,
comme à leur habitude, se bat-
tront avec toute leur énergie.
ESS-MAO, aujourd'hui
à 15 heures
Le match amical qui opposera
l'ESS à l'équipe du Mouloudia
d'Aïn Oulmane débutera à 15
heures. Il se jouera sur la pelouse
du stade du 8-Mai. Pour l'occa-
sion, Lang a fait appel à quatre
joueurs de l'équipe espoir.
Seul Touahri
Côté sétifien, ne participeront à
rencontre que les joueurs qui
n'ont pas été alignés face au
CABBA, samedi passé mais cela à
une exception près. Touahri
jouera ce match amical, même s'il
a participé au trois quart du
match contre le CABBA.
Ze Ondo en solo
Lors de la séance d'entraîne-
ment qui s'est déroulée hier
matin, Ze Ondo s'est contenté
d'effectuer quelques tours de piste
avant d'aller prendre sa douche. Il
n'est pas concerné par le match
amical qui se jouera aujourd'hui
contre le MAO.
A. F.

Toumi refuse

de rompre son contrat

Comme annoncé dans une de nos précé- dentes éditions, le pre- mier joueur dont le nom a été inscrit sur la liste de ceux qui seront libérés à l'occasion du mercato hivernal est Toumi. Hassan Ham- mar et Azzedine Arab se sont entretenus avec lui et cela la veille du match contre le CABBA. Ils lui ont pro- posé un accord à l'amiable pour qu'il ac- cepte la rupture de son contrat. Le joueur refu- sera catégoriquement.

Il exige des indemnités

Même s'il n'a pas joué une seule minute cette saison avec sa nouvelle équipe, Toumi estime qu'il a droit à de larges indemnités et cela avant d'accepter de rendre caduc l'engage- ment qu'il a signé avec l'ESS. Avant de s’enga- ger avec l’Entente, l'ex- défenseur international junior était en fin de contrat avec Montpel- lier (L 1, France), dont il était le capitaine de l’équipe réserve qui

évolue en CFA (cham- pionnat amateur en France). Toumi a été déçu de ne pas avoir été promu en équipe fa- nion par l’entraîneur Jean Fernandez, d’où sa décision de quitter son club pour lequel il avait joué pendant six ans. Il a précisé aux dirigeants sétifiens que la rupture de son contrat ne se fe- rait pas sans le paie- ment d'indemnités.

Lui a-t-on vraiment donné sa chance ?

Sûrement pas. Car Toumi n'a, en réalité, eu que très peu d'occa- sions pour montrer ce qu'il sait faire. Avant de venir à Sétif, il a effec- tué des essais non concluants dans le club de Barnsley (Division 2, Angleterre). Toumi avait aussi participé avec la sélection natio- nale à la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans disputée à Oran et dans laquelle les Verts ont été éliminés dès le pre- mier tour. Ce défenseur

axial au grand gaba- rit avait hérité à cette occasion du brassard du capitaine, et était l’une des rares satis- factions du côté algé- rien, en étant notamment élu par la Confédération afri- caine comme Meil- leur joueur du match d’ouverture du tour- noi face au Bénin.

Il a saisi un huissier de justice

Tout porte à croire que la direction de l'ESS se dirige tout droit vers un autre conflit administratif inextricable. En effet, Mokhtar Toumi a tout de suite saisi un huis- sier de justice. L'homme de loi a in- formé les dirigeants de l'ESS que son client n'acceptera aucune rupture de contrat sans des négociations préa- lables. Toumi a accepté de signer un contrat de deux ans contre un sa- laire mensuel de 40 millions de centimes. A. F.

Ce

trop

cette

L’ objectif minimal de la formation entraînée par le Français Jean-

Christian Lang, lors de la confrontation de ce vendredi, est d’au moins conserver la place de leader. Ceci ne sera possible que si les Sétifiens gagnent leur match

contre le MCEE. Dans ce cas, le résultat enregistré par leurs pour- suivants n’aura aucune espèce d’importance. A noter que la JSK recevra le MOB dans un derby aussi indécis qu'inédit. L'autre co- leader, l'USMA, se déplacera à Brakni où l'attendra de pied ferme la fantasque équipe de l'Arbâa.

Etre seul leader, c’est possible !

Au vu des données théoriques qui entourent le match de ce ven- dredi, que livreront les Sétifiens et celui que joueront le lendemain

K. L.
K. L.
www.lebuteur.com Ligue 1 Coup de colère
www.lebuteur.com
Ligue 1
Coup de colère

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

17
17
ASO Rabhi, Salhi et Boussaïd n’ont pas démérité Bentoucha «Cette victoire Messaoud termine sa rééducation
ASO
Rabhi, Salhi et Boussaïd
n’ont pas démérité
Bentoucha «Cette victoire
Messaoud termine sa
rééducation à la fin du
mois
l l
Le staff technique n’a pas
oublié à la fin du dernier
l l Moha-
med Mes-
match de féliciter tous les joueurs
surtout les lionceaux de l’équipe qui
font leurs premiers pas cette saison
avec les seniors. Ces jeunes ne sont
plus un soutien pour l’équipe, ils sont
devenus une force frappante et font
toujours la différence. Ils se frottent à
l’expérience de Zaouche, Zaoui et
Daham pour donner à l’équipe de
meilleurs résultats.
nous rendra plus forts»
10 millions
avant le CSC
Quel commentaire faites-vous sur
la dernière victoire ?
Nous sommes très contents d’avoir
pu gagner ce match, car ce n’est pas
facile de le faire à l’extérieur devant
une équipe aussi coriace. Nous avons
montré un grand courage et une
grande volonté de gagner. Cela s’est
reflété sur le score final. Nous avons
pu conserver ainsi notre solidité et
aussi notre invincibilité.
der les pieds sur terre et ne pas être
stressés. On jouera match après
match et on verra bien à la fin de
la phase aller. Il nous reste en-
core trois rencontres à livrer et
je crois que le plus dur sera
cette semaine face au CSC.
C’est un examen qu’il faut
réussir à tout prix.
La direction qui tient tou-
l l
jours sa promesse de la prime
saoud qui
continue de
faire sa réédu-
cation durant
ces jours-ci est
très optimiste
pour revenir le
plutôt possible.
Selon son mé-
decin, il devra terminer ses exercices
à la fin du mois. Ensuite, il fera d’au-
tres examens pour avoir le feu vert
pour reprendre les entraînements. Il
devrait être prêt pour la compétition
d’ici le 15 décembre.
du match précédent devra verser aux
joueurs à la fin de la semaine le mon-
tant de cette prime afin de leur per-
mettre d’être prêts pour ce match
capital lors de cette phase aller. Me-
douar devra encore motiver ses
troupes avec une prime exception-
nelle pour le match du CSC, car
l’équipe a besoin de gagner ce match.
Vous n’avez pas pu terminer la
première mi-temps, pourquoi ?
J’ai ressenti des douleurs au niveau
de mon genou, chose qui m’a obligé à
céder ma place. J’avais peur de com-
pliquer cette blessure, alors j’ai de-
mandé le changement pour
permettre à un autre de jouer à 100%
de ses capacités. Ce qui n’était pas le
cas pour moi, car j’appréhendais que
les choses s’aggravent durant ce
match.
Beaucoup pensent que ce
match est la clé du po-
dium, qu’en pensez-vous ?
C’est fort possible, il s’agit
de l’une des meilleures forma-
tions de cette phase aller. Elle
n’a perdu qu’un match à l’exté-
rieur, ce qui veut dire qu’elle
sait comment négocier ses sor-
ties. Nous avons un test difficile
et gagner ce match nous rap-
prochera certainement des trois
premières places.
Bentoucha convalescent
l l
Le milieu du terrain, Maâ-
mar Bentoucha, qui a
L’ASO meilleure
défense en
championnat
contracté une blessure lors du der-
nier match n’a pu reprendre le ser-
vice lundi dernier, car il a eu
quelques jours de repos. Il devra
faire ainsi l’impasse sur le prochain
match s’il n’arrive pas à reprendre
avant mercredi.
l l
Après le but encaissé par le
CSC lors de la dernière jour-
née, l’ASO est devenue meilleure dé-
fense en championnat après
12 journées de championnat. L’ASO
n’a encaissé que 6 buts cette saison à
cause de la forme de ses joueurs mais
surtout de ses défenseurs qui sont
plus confiants que jamais. Elle est
aussi la deuxième meilleure équipe à
l’extérieur, ce qui prouve sa grande
solidité, puisqu’elle n’a perdu à l’exté-
rieur que le premier match à Oran.
Comment vous sentez-vous ?
J’étais aux soins tout de suite après
ma sortie et je suis au repos mainte-
nant pour voir l’évolution de cette
blessure, qui, j’espère, ne sera pas
grave. Je veux continuer ma mission
dans l’équipe et jouer le prochain
match, surtout qu’il ne nous reste pas
beaucoup de rencontres avant la
trêve hivernale.
L’ASO a éprouvé des difficul-
tés chez elle cette saison
quand il s’agissait de grosses
cylindrées, n’est-ce pas ?
C’est vrai, on a passé une pé-
riode difficile chez nous, mais
je crois que les choses se sont
améliorées depuis et l’équipe est
plus sereine et plus confiance
chez elle. Il suffit seulement d’y
croire surtout qu’on sera
épaulé par notre public.
Aujourd’hui
match d’application
l l
Les joueurs auront deux
séances de travail au-
L’équipe est à deux points du lea-
der, cela vous fait quoi ?
On est plus optimistes qu’autre-
fois, mais on essaye toujours de gar-
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
jourd’hui, la première sera dans la
salle de musculation tandis que la
deuxième sera au stade Boumezrag
où le staff technique envisage d’orga-
niser un match d’application pour
préparer la prochaine rencontre de
l’équipe. Ighil a besoin d’une tac-
tique offensive afin de prendre la to-
talité des points.
Ahmed Feknous
CABBA
JSS
Il ferme la porte à tout éventuel transfert

Kouki fait son premier constat

«Il faut recruter deux récupérateurs»

I ntervenant sur les ondes de la radio locale Nabil Kouki s’est montré satisfait de ses joueurs face à l’ESS, néanmoins il a estimé que le problème ne réside ni en attaque ni en

défense mais au milieu du terrain : «Nous avons fourni une bonne prestation face à Sétif et on aurait pu prétendre au gain des 3 points si on avait eu les moyens de gérer notre acquis notamment dans la récupération du ballon pour empêcher l’adversaire de développer son jeu. Dans ce contexte, l’équipe doit être consolidée dans ce secteur précisément par le re- crutement de deux récupérateurs de valeur. Je suis sûr que cette équipe a de la qualité avec une bonne marge de progression. Nous montrerons un visage encore meilleur face à l’USMH confrontation du-

rant laquelle nous sommes dans l’obligation d’aller chercher les 3 points qui nous permettront d’amé- liorer notre classement.»

L’attaque en panne d’imagination

Il a fallu encore une fois qu’un défenseur se mette en évidence pour sauver les meubles puisque le buteur est Hamdadou, auteur de l’une des plus belles réalisations depuis l’entame du championnat d’un tir canon des 25 m. Ce joueur aurait pu doubler la mise en seconde mi-temps lorsqu’il s’est retrouvé nez à nez avec le gardien sé- tifien qui a bien fermé l’angle. Dans tout cela, l’attaque bord- jienne est passée complètement à côté de la plaque ne parvenant même pas à créer une occasion digne de mention. Kouki devra se pencher aussi sur ce déficit car pour gagner un match, il faut ma- quer des buts, une mission plus proche des attaquants.

Djerrar a purgé

20-Août sachant que le CABBA recevra à deux re- prises. Il est sûr que le retour de Djerrar ne fera que du bien au milieu de terrain récupérateur qui demeure jusque-là le souci majeur du nouveau coach sachant que Saâdi est en petite forme alors que Oudni passe inaperçu puisqu’il ne figure plus sur la liste des convoqués depuis belle lurette.

Le couloir droit défensif, maillon faible

Même si la défense a tenu le coup face aux of- fensives sétifiennes, il faut noter quand même que le couloir droit a offert des boulevards à l’adver- saire et Gourmi n’a pas raté l’occasion de se met- tre en évidence. C’est d’ailleurs ce dernier qui a ramené le penalty permettant à son équipe d’éga- liser. Maâmeri titulaire du poste d’arrière latéral droit est passé complètement de la plaque et l’en- traîneur adjoint Madoui n’a pas raté l’opportunité en demandant à ses joueurs d’axer l’essentiel de leurs offensives sur ce côté. «Lorsque nous avons vu que la faiblesse du côté droit de l’arrière- garde adverse pouvait nous offrir des opportunités, nous avons demandé aux attaquants d’utiliser le plus possible ce couloir et ces consignes ont donné leurs fruits», a déclaré le coach en fin de match sur les ondes de la radio. Sans commentaire.

A. B.

Zerouati : «Beldjilali n’est pas à vendre et la JSK doit s’occuper de ses joueurs»

L e premier responsable de la JS Saoura, Mohamed Ze- rouati, veut à tout prix cal- mer les esprits après la

dernière défaite face à l’ASO Chlef en défendant les choix de son en- traîneur Mechiche, et dire que les joueurs n’arrivent pas à appliquer ses consignes. Aujourd’hui, c’est le meneur de jeu Kedour Beldjilali qui fait parler tout le monde à Béchar suite à l’intention de la JS Kabylie de le voir parmi son effectif dès le mer- cato hivernal. Zerouati a exclu toute possibilité de transfert de son joueur. Il a même attaqué le club kabyle : «Pas question de libérer Beldjilali au mercato. Je le répète, s’il n’y a pas d’offre de l’étran- ger pour Beldjilali, notre joueur n’est pas à vendre. Je conseille à la direction kabyle de s’occuper de ses joueurs. Il s'agit d'une tentative de déstabilisation de notre équipe qui traverse une période critique. Notre joueur est sous contrat, il ne peut en aucun cas quitter le club sans notre aval.» Pour décou-

aucun cas quitter le club sans notre aval.» Pour décou- Ameri : «Nous devons récupérer les

Ameri : «Nous devons récupérer les points perdus face au MCA»

Une nouvelle défaite à domicile, que vous ar- rive-t-il ?

Malheureusement, nous n’avons pas pu mettre ce but qui nous aurait permis d’empocher les trois points. Nous avons fourni le match qu’il fal- lait, cette défaite va pas nous affec- ter, il faudra juste continuer à travailler pour nous rattraper.

Pensez-vous que les chances de Saoura sont compromises après ce re- vers ?

Pas du tout. Il y aura 18 jour- nées à jouer, nous avons une bonne équipe et la saison est en-

core longue, tout peut changer, il faudra enchaîner les bons résultats et nous retrouverons notre vérita- ble place. Il reste un bon nombre de matches à disputer, à nous de savoir les gérer et en gagner un maximum.

Quelle analyse faites- vous du match ?

Nous voulions gagner afin de monter au classement, mais comme je vous l’ai dit, l’efficacité nous a fait défaut, en plus ce n’était pas évident face à un équipe co- riace regroupée en défense. C’est dommage, car on aurait pu rem- porter ce match, mais nous n’allons pas nous décourager pour autant, nous allons continuer à travailler

rager les uns et les autres, le premier responsable du club estime la valeur de Beldjilali à 1 milliard de centimes. Pour rappel, quatre clubs algériens ont exprimé leur volonté de négocier sa libération l’été dernier. Il s’agit de l’USMA, de la JSK, du CSC et du MCA. Le CSC était le mieux placé, mais à la dernière minute, Zerouati a décidé d’augmenter son salaire et prolonger son contrat jusqu’en 2015.

«La cour n’a fait que valider l’accusation initiale»

Quant à la décision prise par la cour de Aïn M’lila, Zerouati a précisé que celle-ci n’a fait que valider la décision prise par le tribunal d’Aïn M’lila : «Concernant la décision de la cour d’Aïn M’lila, ce n’est qu’une validation de l’accusation initiale prise par le tribunal d’Aïn M’lila la fin de la saison passée. Mais nous, dès le début, on a dit qu’on va saisir la Cour suprême afin d’obtenir nos droits.»

B.G.

saisir la Cour suprême afin d’obtenir nos droits.» B.G. pour faire en sorte de nous rattra-

pour faire en sorte de nous rattra- per lors du prochain match.

Justement, comment voyez-vous ce déplace- ment à Alger ?

Nous aurons affaire à une équipe solide et qui joue bien, on ne s’attend pas à ce que la mission soit de tout repos. C’est vrai, le MCA passe une période délicate, mais le problème se trouve ici, il va essayer de rattraper ses mauvais résultats par une victoire. Nous aussi, nous devons récupérer les points perdus. Je pense que nous avons les moyens de revenir avec un bon résultat de Bologhine.

Entretien réalisé par Billel G.

Ayant écopé d’un 4 e carton lors de l’avant-dernier face à la JSK, Adel Djerrar a purgé sa sanction contre l’ESS, un rendez-vous qu’il ne voulait pas rater. Le milieu de terrain fera son retour à la compé- tition contre l’USMH programmé la semaine prochaine toujours au

18
18

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

www.lebuteur.com MCO Coup bas
www.lebuteur.com
MCO
Coup bas
Le contrat de Solinas n’a toujours pas été résilié L imogé de son poste d’entraîneur
Le contrat de Solinas
n’a toujours pas été résilié
L imogé de son poste
d’entraîneur du
Mouloudia
d’Oran, après la
défaite concédée
au stade Ahmed-
Zabana face à l’USM Alger, l’en-
traîneur italien, Solinas, se trouve
toujours à Oran, dans l’attente de
la résiliation de son contrat avec
le club. Pourtant, le désormais ex-
entraîneur du Mouloudia a
trouvé un terrain d’entente avec le
président, Djebbari. D’ailleurs, les
deux hommes devaient se ren-
contrer avant-hier pour résilier le
contrat, avant que ce rendez-vous
ne soit reporté. Selon les infor-
mations en notre possession, c’est
un problème financier qui est à
l’origine de ce retard dans la rési-
liation du contrat du technicien
italien. Notre source précise que
les responsables du Mouloudia
n’ont pas encore réuni l’argent né-
cessaire à l’entraîneur, pour pou-
voir résilier son contrat avec le
club. Une rencontre devrait avoir
lieu dans les tout prochains jours
entre le président du club, Djeb-
bari, et le technicien italien, pour
résoudre définitivement ce pro-
blème.
«Le président m’a donné
sa parole d’honneur, je
suis en train d’attendre»
Joint hier matin par téléphone,
le désormais ex-entraîneur du
j’ai trouvé un terrain d’entente
pour la résiliation de mon
contrat avec le MCO. Mais
au jour d’aujourd’hui,
nous n’avions toujours
pas encore réglé ce pro-
blème. Cette situation
dure depuis 15 jours et
j’espère que tout sera
réglé le plus rapidement
possible, afin que je
puisse rentrer chez moi.
Le président du Mou-
loudia m’a donné sa
parole d’honneur
Mouloudia d’Oran, Solinas, nous
pour régler rapi-
a confié qu’il se trouve encore
dans l’expectative : «A l’heure où
je vous parle, je n’ai pas encore
rencontré le président du club,
Djebbari, pour résilier mon
contrat avec le MCO. Je suis tou-
jours dans l’attente. Comme tout le
monde le sait, j’avais déjà rencon-
tré le président du club avec lequel
dement ce pro-
blème, et je suis
toujours dans
l’attente.»
Riad O.
Bouaïcha
«Le succès réalisé à Aïn M’lila
est le déclic tant attendu»
Le problème financier refait surface

Auteur du but de la victoire de son team face au CRB Aïn Fekroun, Bouaïcha s’est dit très content d’avoir aidé son équipe à décrocher son premier succès à l’extérieur cette saison. Lancien joueur de la JSK, qui en est à son troisième but sous le

maillot rouge et blanc cette saison, espère que cette victoire sera un déclic pour le Mouloudia. Joint par téléphone, Bouaïcha est revenu sur ce match ainsi que la suite du parcours qui attend son équipe en championnat.

Avec du recul, quelle analyse faites-vous du précédent match gagné par votre équipe à Aïn
Avec du recul, quelle analyse
faites-vous du précédent match
gagné par votre équipe à Aïn
M’lila face au CRBAF ?
Nous sommes très contents
d’avoir réussi à décrocher notre pre-
mier succès à l’extérieur cette saison.
Pour ne rien vous cacher, je dois
dire que nous sommes allés à Aïn
M’lila pour chercher une victoire.
Nous voulions tirer profit de la mau-
vaise situation de notre adversaire.
On savait que les joueurs du CRBAF
étaient en plein doute. Le fait que le
match se soit joué à huis clos a da-
vantage arrangé nos affaires. Malgré
tout, nous avons éprouvé beaucoup
de difficultés à gagner ce match.
On imagine que cette victoire est
arrivée au bon moment pour
vous, n’est-ce pas ?
C’est sûr ! Vous savez, nous étions
dans l’obligation de remporter ce
match, après nos deux dernières dé-
faites concédées face au MC El
Eulma et à l’USM Alger. Nous sa-
vions que tout autre résultat qu’une
victoire à Aïun M’lila nous aurait
fait très mal. C’est pourquoi, nous
avons abordé cette rencontre avec
une grande détermination. Tous les
joueurs étaient concentrés sur leur
match et nos efforts ont été récom-
pensés. Ce succès va faire beaucoup
de bien à notre moral, il va nous
permettre d’aborder la suite du
championnat avec beaucoup de
confiance et de détermination. Nous
espérons que ce succès constituera le
déclic de notre team en champion-
nat.
Justement, dans
quel état d’esprit
allez-vous aborder
les trois prochains
et derniers matchs
de la phase aller du
championnat ?
Comme je viens de
vous le dire, nous es-
pérons que ce succès
constitue le déclic du
Mouloudia en cham-
pionnat. En plus,
avait été réalisé par
l’ancien entraîneur,
Solinas. Nous espé-
rons réaliser un bon
parcours avec notre
nouvel entraîneur.
Nous sommes tous
unis pour aborder
la suite du cham-
pionnat avec beau-
coup de volonté et
de détermination.
Sur un plan per-
sonnel, vous avez
nous allons devoir
jouer plusieurs fois à
l’extérieur lors des
prochaines journées.
A
présent, nous al-
lons devoir tourner
inscrit à Aïn M’lila
votre troisième but
sous le maillot du
Mouloudia…
Je suis naturelle-
ment content
la
page du CRB Aïn Fekroun et se
concentrer pleinement sur notre
prochain match qui nous opposera à
d’avoir contribué au succès réalisé
par mon équipe à Aïn M’lila face au
CRB Aïn Fekroun. A chaque fois
la
JSM Béjaïa. Nous savons que ce
match sera compliqué, mais nous al-
lons faire le déplacement à Béjaïa
avec la ferme intention de le gagner.
Avez-vous senti un changement,
après l’arrivée du nouvel entraî-
neur, Benchadli, au Mouloudia ?
Bien sûr que nous avons senti un
changement, dans la mesure où
notre nouvel entraîneur a axé son
travail sur le plan psychologique.
Les joueurs sont les mêmes, donc il
faut reconnaître que l’arrivée de
Benchadli à la tête de la barre tech-
nique du MCO a été bénéfique pour
nous, sans diminuer du travail qui
que je rentre sur le terrain, j’essaye
d’apporter un plus à l’équipe. Mais
pour être franc avec vous, l’essentiel
est que l’équipe gagne.
Comment se déroule la prépara-
tion de votre prochain match
face à la JSM Béjaïa ?
Il est clair que nous allons bien
préparer ce match, dans la mesure
où notre moral est au beau fixe.
Nous les joueurs sommes concen-
trés sur cette rencontre, et comme je
vous l’ai déjà dit, nous allons tout
faire pour aller chercher les trois
points de la victoire de Béjaïa.
Entretien réalisé par Riad O.

Nessakh et Aoued réta- blis

Absents lors du précédent match de leur équipe face au CRB Aïn Fakroun, l’arrière gauche Nessakh et le milieu de terrain Aoued, qui se sont complètement remis de leurs blessures, ont repris hier le che- min des entraînements avec leurs coéqui- piers. Ils devraient être présents los du prochain match face à la JSMB.

Benchadli n’a pas dirigé la séance d’hier

L’entraîneur du Mouloudia d’Oran, Ben- chadli Djamel, était le grand absent de la séance d’entraînement d’hier. Retenu par ses engagement professionnelles (NDLR :

il est professeur au niveau du CREPS), Benchadli a laissé le soin à son adjoint Mecheri d’assurer la séance d’hier.

Amri Chadli présent à l’entraînement

L’ancien joueur de l’EN, Amri Chadli, a re- pris hier le chemin des entraînements avec ses coéquipiers. De retour au pays après avoir passé quelques jours en France, il a entamé hier le travail en atten- dant l’ouverture du mercato pour pourvoir se qualifier au sein de son nouveau club. R.O.

Boudjellal réclame son dû Selon une source autorisée, l’ancien DTS du Mouloudia d’Oran, Boudjellal Mohamed,
Boudjellal réclame son dû
Selon une source
autorisée, l’ancien
DTS du Mouloudia
d’Oran, Boudjellal Mohamed,
a déposé son contrat au ni-
veau de la commission des
litiges, afin de réclamer son ar-
gent. Ce dernier avait exercé ses
fonctions de DTS au
Mouloudia, du temps de
l’ancien président,
Mehiaoui.
MCO-USMO,
au un aujourd’hui stade
amical
Le
Mouloudia
d’Oran
jouera,
cet
en après-midi,
match
amical
de face
l’USM
Oran.
Cette
rencontre,
la à qui
jouera
Ahmed-Zabana,
sera
l’occasion
pour
l’entraîneur
Benchadli
de
bien
préparer
ses
troupes,
en
prévision
pro-
chaine
rencontre
face
la à se
JSM
Béjaïa.
R. O.

Alors que l’équipe semble avoir retrouvé son calme, après le succès réalisé avec brio samedi dernier à Aïn M’lila face au CRB Aïn Fekroun, le problème financier a refait sur- face au Mouloudia. Ce qui risque de faire mal au club. L’on se souvient que le Mou- loudia a été interdit de recrutement en rai- son de ses dettes qui ont dépassé les 3 milliards de centimes. La direction du club sera dans l’obligation de payer cette somme, sous peine d’être privée de recru- tement. Même si les dirigeants du club se montrent rassurants à ce sujet, les Moulou- déens devront trouver une solution pour pouvoir renforcer les rangs de leur équipe par de nouveaux joueurs au prochain mer- cato. Autre point qui illustre le problème fi- nancier dont souffre le Mouloudia ces derniers temps, c’est la non-résiliation du contrat de l’entraîneur italien, Solinas. Les responsables du club avaient décidé de le limoger, après la défaite concédée à la mai- son face à l’USMA. Selon les informations en notre possession, les deux parties

avaient trouvé un terrain d’entente pour ré- soudre ce problème. Mais au jour d’au- jourd’hui, le contrat n’a toujours pas été résilié, puisque la direction du MCO devra payer l’entraîneur pour le convaincre de ré- siliser son bail avec le club. Les joueurs, pour leur part, commencent à s’impatienter pour leur argent. Même s’ils n’expriment pas leur colère, les coéquipiers de Berradja attendent encore de toucher leur argent. Les deux primes des matchs gagnés face au CA Bordj Bou-Arréridj et le CRB Aïn Fekroun n’ont pas encore été versées aux joueurs. Le président du Mouloudia, Djebbari, avait lui-même reconnu que le club vit une crise financière, ajoutant qu’il est le seul bailleur de fonds du Mouloudia. A trois étapes seu- lement de la fin de la première phase du championnat, les dirigeants du MCO seront dans l’obligation de trouver une solution à ce problème, afin de permettre à l’équipe de rester sur sa lancée et de bien terminer la phase aller du championnat.

Riad O.

PUB

PUB

PUB

Communiqué

Mobilis et Tubprofile

réalisent le 1 er Pylône Télécom 100% Algérien

réalisent le 1 e r Pylône Télécom 100% Algérien Mobilis, en collaboration avec son partenaire Tubprofil,

Mobilis, en collaboration avec son partenaire Tubprofil, filiale du holding ANABIB, ont mis en service, ce lundi 25 novembre 2013, une station GSM érigée sur un pylône intégré totale- ment fabriqué en Algérie, implanté au niveau de l’Unité de Profi- lés à Froid d’ANABIB à Reghaïa. Un partenariat stratégique entre deux entreprises publiques qui

dévoilent le fruit de leur première collaboration matérialisée par

la réalisation du premier pylône télécom Algérien et qui s’inscrit

dans la perspective de l’introduction de la 3G sur le marché algé- rien, chose qui induira un besoin considérable en pylônes en tous genres.

A cette occasion, Mobilis et Tubprofil ont procédé à la signature

d’un accord de coo- pération mutuelle portant sur la prépa-

accord de coo- pération mutuelle portant sur la prépa- ration, l’installation, l’exploitation et le suivi

ration, l’installation, l’exploitation et le suivi technique de Pylônes. Mobilis saisit cette opportunité pour confirmer son enga- gement à promouvoir

le partenariat natio-

nal et les produits lo- caux, en s’associant avec des entreprises leaders dans leur do- maine.

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2476 Mardi 26 novembre 2013 19 WAT Alors que
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2476 Mardi 26 novembre 2013 19 WAT Alors que l’accession reste

WAT

Alors que l’accession reste toujours jouable…

le public boude les widadis !

reste toujours jouable… le public boude les widadis ! A trois points seulement du lea- der,

A trois points seulement du lea- der, l’USMBA, le club phare des Zianides n’est nullement loin de réussir son objectif

cette saison à savoir retrouver l’élite à l’is-

sue de cet exercice 2013-14. Et pourtant, les Bleu et Blanc ne sont nullement moti- vés par une grande ferveur qui entoure l’équipe, où une grande partie du public tlemcénien se contente de suivre les ré- sultats de la bande à Nabil Neghiz de loin, sans pour autant aller au stade.

Une affluence souvent faible à domicile

Alors que le WAT n’a pas connu encore le goût de la défaite à domicile, avec un bilan de quatre succès et deux matchs nuls, le public tlemcénien a toujours brillé par son absence dans les travées du stade Birouana. Notant toujours des affluences faibles ou moyennes lors des rencontres des Widadis à Tlemcen.

Les supporters visiteurs font souvent le show

Connue pour être une ville accueillante, beaucoup de supporters des équipes ad- verses ne ratent jamais l’occasion de venir

à Tlemcen soutenir leur équipe, sachant qu’ils seront admirablement accueillis par les Tlemcéniens. En effet, une moyenne de 300 supporters est souvent présente dans les gradins, en mettant une folle am- biance comme c’était le cas face à l’OM, alors que le WAT n’a pas encore disputé les derbys de l’Ouest à domicile contre l’USMBA et l’ASMO, en s’attendant à des ambiances nettement plus chaudes.

Les joueurs réclament plus de soutien

S’ils ont du mal à accepter les critiques surtout après le récent passage à vide avant la dernière victoire face à l’USMMH, les coéquipiers de Houari

Touil évoquent souvent dans leurs entre- tiens le manque de soutien des suppor- ters, en espérant une présence plus massive des fans widadis à l’avenir.

Le public exige des résultats et du spectacle

La majorité des vrais supporters du WAT affirment qu’ils en ont marre de venir assister à des rencontres d’un niveau lamentable, en l’absence du spectacle. Eux qui ont l’habitude toute la semaine, de sui- vre les exploits des grandes écuries euro- péennes.

L’EN, l’autre explication

En plus de cela, le peuple algérien est nettement plus branché ces derniers temps sur l’actualité de l’EN, surtout après la qualification des Fennecs en Coupe du monde, ne donnant ainsi plus une grande importance au championnat local que ce soit en Ligue 2 ou 1.

Impossible de comparer l’équipe de 2009 avec celle d’aujourd’hui

Avant de conclure, il faut bien avouer que le public tlemcénien a plus tendance à comparer cette équipe avec celle qui a réussi l’accession durant la saison 2009- 10, ce qui est assez illogique. Vu que le WAT avait à l’époque une équipe de star (Kherris, Hebri, Boudjakjdi, Belgheri, Yal- laoui, Djallit, Ghazali….), qui ont en- chaîné les succès avec l’art et la manière. Ce qui n’est pas le cas avec l’actuelle for- mation qui a besoin de temps pour trou- ver le bon rythme, tout en retrouvant l’élite en fin de championnat. O. R. B. A.

Vers une réunion avec le nouveau wali aujourd’hui

En apprenant que la direction widadie va rencontrer le nouveau wali de Tlem- cen, M. Ahmed Abdelhafid Saci durant la journée d’aujourd’hui, cette première prise de contact aura une importance vitale pour l’avenir du club phare des Zia- nides, vu le besoin du WAT d’une somme d’argent conséquente pour finir la pre- mière moitié du championnat en beauté, tout en effectuant un recrutement de qualité. Espérant un geste de l’homme fort de la ville de Tlemcen, pour dé- bloquer une subvention durant les jours à venir au profit du WAT.

une subvention durant les jours à venir au profit du WAT. USMBA Une reprise morose A

USMBA

Une reprise morose

A près avoir

consommé, dans la

douleur, la journée

de repos qui leur a

été accordée, les Vert et Rouge ont repris le chemin des en- traînements dimanche après- midi en perspective du derby face au MCS. En effet, la dé- faite face au NAHD, deux jours auparavant, a apporté son lot d’impacts à commen- cer par les absences intrigantes et la déception desjoueurs de- moralisés.

Un travail

psychologique

s’impose

Pour recoller les morceaux de ses hommes, disloqués psy- chologiquement, l’entraîneur de l’USMBA devra d'abord faire un grand travail psycho- logique pour leur permettre d'oublier ce revers du 20-Août. Bira usera de tout son savoir- faire pour redonner à sa troupe sa force mentale et sa confiance en prévision du pro- chain match devant leur pu-

blic face aux Saidis.

Les raisons

d’un déclin

Les explications des deux dernières défaites en déplace- ment face à l’USMAn et le NAHD sont nuancées. Il y a, entre autre, le mauvais choix de l’entraîneur quant aux joueurs formant l’axe défensif, puisqu'on lui reproche, d'avoir associé Yahia Djillali à Khali, deux éléments manquant de complémentarité, et incorpo- rer Kechout à gauche. Et il y a la prestation des joueurs qui n'a pas été appréciable durant la totalité de la rencontre. Seu- lement.

La fébrilité offensive, l’autre souci

Hormis le 3 à 0 face à l’ASK, l’USMBA a toutes les peines du monde à trouver le chemin des filets ces dernières rencon- tres. Par son manque d’effica- cité, la ligne avant est le maillon faible de l’équipe. Face à cette incapacité de marquer

des buts, tout le poids reposait désormais sur la résistance de l’arrière-garde et le milieu, qui se sont souvent illustrés par leur engagement et combati- vité.

Ghazali loin de son sens de buteur

Loin du niveau escompté, l’avant-centre Youcef Ghazali n’est pas toujours bien servi par les siens. Réputé pour être un renard des surfaces, Ghazali est souvent utilisé en «essuie- glace». Pourtant, il a toutes les qualités pour être un buteur ré- gulier. Une nouvelle désillusion pour Ghazali qui aura intérêt à se démener et sortir le grand jeu s’il veut, réellement, aider son équipe à être plus perfor- mante.

Si du côté d’une certaine frange des inconditionnels de l’USMBA, on met déjà le holà, alors que l’équipe est toujours leader, du côté du staff tech- nique et des dirigeants, on pré- fère positiver. Pour les dirigeants du club bel-abbésien, ce n’est pas cette défaite qui va tout remet- tre en cause, estimant que

l’équipe va bien préparer son prochain match contre Le MCS pour se racheter.

Surpasser cette mauvaise passe

L’entraîneur de l’USMBA aura aussi quelques soucis avec ses joueurs avant cette rencontre importante de «ra- chat» face aux Mouloudéens de Saïda. En, effet, en plus de certains joueurs qui sont en déperdition technique et d’au- tres qui reviennent de bles- sures, à l’image de Belgorine et Atek, il y a aussi le cas des at- taquants qui doivent recouvrer leur mental. Il est aussi utile de dire que l’entraîneur Bira sur lequel re- pose la responsabilité de gérer la conjoncture, doit faire en sorte de remobiliser le groupe afin d’éviter d’autres déclins. Une mission des plus délicates, tant pour lui que pour le groupe qui aura à préparer un derby qui ne sera pas facile. Durant les jours qui séparent ce derby, Bira aura,certaine- ment, à gérer du mieux qu’il pourra cette passe difficile, mais surtout préparer le ren- dez- vous contre le MCS.

M O Noureddine

préparer le ren- dez- vous contre le MCS. M O Noureddine MCS Il n’y a rien

MCS

Il n’y a rien à espérer des joueurs

V endredi dernier, le MCS a confirmé que ses joueurs sont des incapables et malgré les moyens qui sont mis à leur disposition, ces derniers ne sont pas à la hauteur des attentes

ni des dirigeants, ni des supporters de Saïda. Ils sont limi- tés sur tous les plans et ni les encouragements, ni les primes ne servent à rien. Il n’y a rien à espérer de ces joueurs, car ils ne sont pas capables de fournir la moindre des prestations. Ces éléments commencent à peser lourd sur cette équipe de Saïda qui a confirmé qu’elle a vraiment raté son recrutement l’été dernier et même les deux staffs techniques, l’ancien et le nouveau, n’ont pas montré grand- chose depuis le début de la compétition. Le MCS ne pro- gresse guère.

La défense comme une passoire

Cette équipe de Saïda a montré ses limites dans les trois compartiments. En particulier la défense qui, depuis le début de la saison, commence à prendre l’eau de toute part et la plupart des joueurs de cette défense sont loin du ni- veau de la Ligue 2 professionnelle. D’autres sont dans un âge très avancé et ils n’ont plus leur vivacité ce qui aurait pu faciliter la tâche à toute l’équipe. Cette défense qui est de- venue une passoire est en train de pénaliser ce club de Saïda qui se trouve dans une situation très délicate et qui inéluctablement est en train de dégringoler dans le classe- ment. En fin de compte, le MCS est en train de payer ses mauvais choix lors du recrutement de l’été dernier avec la venue d’éléments qui n’ont pas donné le moindre plus au club.

Un milieu de terrain très faible

La saison dernière le MCS a connu un grand problème dans son milieu de terrain et tout le monde s’attendait à ce que Khaldi trouve la solution à ce problème cette année avec un recrutement judicieux, mais finalement c’est la copie conforme de l’exercice précédent. Et avec l’arrivée de joueurs très limités dans ce compartiment, le MCS est en train de payer très chèrement ses résultats car les éléments recrutés pour renforcer ce milieu de terrain n’ont pas du tout séduit.

Un compartiment offensif stérile

Le MCS n’arrive pas à gagner depuis quelques matchs, surtout à domicile, car la défense est une passoire, le mi- lieu de terrain ne tournant pas assez bien et il y a aussi le ratage du renforcement de cette attaque, car le comparti- ment offensif, depuis le début de la saison, est stérile. Bou- khari, l’avant-centre de Saïda a inscrit un seul but, Motrani 3 buts, mais c’est le champion des ratages. Malgré ses réa- lisations, son rendement n’est pas du tout convaincant et les autres éléments qui sont venus l’été dernier sont out et n’ont rien montré de bon à l’image de Belloufa, Korchi Baouche… Malgré que nous soyons presque à la fin de la première phase du championnat, en plus des matchs ami- caux, ces derniers n’ont pas du tout convaincu et ils ont montré leurs limites. Le MCS ne pourra rien espérer d’eux, car même à domicile, ce compartimentent offensif n’arrive même pas à inscrire le moindre but.

La touche de Mekhazni n’est pas encore visible

La direction du club et l’ancien entraîneur du MCS, Osman, ont fait un mauvais recrutement l’été dernier. Le changement du staff technique pour donner une seconde vie à cette équipe de Saïda était l’objectif de Khaldi avec l’arrivée de Mekhazni. Les supporters et la direction du club espéraient que ce dernier donnerait un autre souffle au groupe mais finalement après deux victoires, le nou- veau coach du MCS n’arrive plus à faire redémarrer la ma- chine de Saïda. Sa touche tarde à venir, à voir comment l’équipe est devenue méconnaissable avec sa manière de jouer, surtout après les deux dernières défaites face au NAHD et à l’USMB où cette équipe de Saïda a raté com- plètement ses deux confrontations. Ce qui veut dire que le péril est en la demeure et si ça continue comme cela, le MCS se dirigera directement vers la D 2 Amateur.

Khaldi sous pression

Le MCS ne rassure pas du tout et est en train de perdre de précieux points dans ses bases. Vendredi dernier, c’était la défaite de trop. Cette équipe de Saïda commence à se compliquer l’existence avec trois matchs sans la moindre victoire et deux faux pas à domicile. Le président du club, Mohamed Khaldi, est déjà sous pression car c’est le pre- mier responsable de cette équipe et c’est lui qui a chapeauté le recrutement en début de saison et même a recruté le premier staff technique. Maintenant, il y a un autre staff en place mais la machine du MCS n’arrive pas à redémar- rer. Le MCS se trouve dans une situation très délicate, voire dangereuse car les précieux points perdus sont en train de coûter chers au club. Ce sont tous ces paramètres qui com- pliquent davantage cette situation. Le président Khaldi se trouve dans une situation très délicate et son équipe doit absolument mettre fin à cette mauvaise série. Le prochain match sera en déplacement face au leader l’USMBA, ce qui va compliquer davantage la mission pour Saïda. Le MCS doit absolument réagir avant que ça soit trop tard. Khaldi devra trouver une solution pour provoquer ce déclic qui tarde à venir.

Amar B.

www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil N° 2476 Mardi 26 novembre 2013 19 NAHD Ifticen met
www.lebuteur.com Ligue 2 Coup d’œil
www.lebuteur.com
Ligue 2
Coup d’œil

N° 2476

Mardi 26 novembre 2013

19
19
Ligue 2 Coup d’œil N° 2476 Mardi 26 novembre 2013 19 NAHD Ifticen met en garde

NAHD

Ifticen met en garde ses troupes

26 novembre 2013 19 NAHD Ifticen met en garde ses troupes A l’image de ses joueurs,

A l’image de ses joueurs, le coach nahdiste ne manque aucune occa- sion de mettre à profit cette bonne situation

que traverse l’équipe. Il semble satis- fait par les résultats et surtout le mordant d’un groupe voulant mettre tous les atouts de son côté pour réus- sir sa saison. Ces derniers bons ré-

sultats lui ont permis d’accomplir son travail dans les meilleures condi- tions. Par la suite, il n’y aura pas grand-chose à faire sur le plan psy- chologique puisque le moral du groupe est au beau fixe. Désormais, il s’agira d’un travail psychologique moins intense qui permettra aux joueurs de garder le même état d’es- prit qui anime le groupe. En effet, Younès Iicen ne cesse de «rappeler ses joueurs à l’ordre» afin qu’ils des- cendent sur terre. Certes, le NAHD a enchaîné quatre succès de suite, «mais le championnat demeure sou- vent imprévisible» annonce le coach à l’encontre de ses joueurs. «Vous devez garder votre concentration et prendre votre prochain adversaire très au sé- rieux. Le CAB est condamné au ra- chat devant son public et c’est pour cela que vous êtes appelés à vous mé- fier de votre adversaire. Il faut encore enchaîner avec une belle performance et penser ensuite au match prochain », ne cessait de répéter Iicen di- manche à la reprise. Ce dernier, il faut le dire, a accompli un énorme boulot psychologique et a beaucoup mis l’accent sur la mobilisation gé- nérale. Son discours a été payant… Youcef M.

Match test hier contre l’IRHD

Le staff technique nahdiste a pro- grammé hier après-midi un match amical au stade Zioui. Finalement, Younès Iicen a décidé d’affronter l’IRHD au lieu de Les Dunes ou du FC Boumerdès.

Les entraînements à Rouiba aujourd’hui et demain