PSY E06 c) Communication hormonale. Hormones et comportement Brahim Tighilet 5 cours de 2 heures !

"inition #ne hormone est une mol!cule chimi$ue s%nth!tis!e par une glande endocrine &de endo : à l'intérieur et krinien sécréter)' li(!r!e dans le sang pour agir ) distance sur un tissu ou organe ci(le' si et seulement si cet organe ci(le poss*de un r!cepteur sp!ci"i$ue ) cette hormone. +a "i,ation de l-hormone sur le r!cepteur donne lieu ) une r!ponse ph%siologi$ue $ui peut prendre plusieurs "ormes. +-endocrinologie est la science $ui s-int!resse au s%st*me endocrinien c-est ) dire ) l-ensem(le des glandes endocrines' ) leurs produits de s!cr!tion &les hormones)' au, comportements induits par ces hormones' au, d!r*glements hormonau, responsa(les des pathologies et au, traitements de ces d!r*glements.

Principales glandes endocrines
Hypothalamus . c-est le che" d-orchestre dans le s%st*me endocrinien' il r!gule et contr/le l-ensem(le des glandes endocrines de l-organisme. Par sa position pri0il!gi!e dans l-enc!phale' il est capa(le de d!tecter les signau, pro0enant de l-e,t!rieur et de l-int!rieur. En "onction de ces in"ormations' il en0oie des signau, au, autres glandes pour contr/ler leur e,ercice. E,emple d-hormone li(!r!e +H1H & l-origine du comportement se,uel) Hypophyse . directement sous le contr/le de l-h%pothalamus. S!cr*te 2SH' +H Glande pinéale $ui s!cr*te de la m!latonine' impli$u!e dans la r!gulation du c%cle (iologi$ue &la m!latonine pro0o$ue le sommeil). Ces 3 glandes endocrines sont aussi des centres ner0eu,. 4l est tr*s di""icile de "aire la distinction entre ce $ui est ner0eu, et ce $ui est hormonal. Glande thyroïde impli$u!e dans le m!ta(olisme &consommation !nerg!ti$ue' r!gulation thermi$ue) Glandes parathyroïdes g*rent l-!$uili(re calci$ue (os, contraction des muscles) Thymus . impli$u! dans les d!"enses immunitaires' la production d-anticorps Glandes surrénales . stress' r!gulation de la tension art!rielle Pancréas . contr/le de la gl%c!mie par la production d-insuline et de glucagon Gonades (testicules ou o aires) . glandes endocrines se,uelles impli$u!es dans la spermatogen*se ou l-o0ogen*se. S%st*me e,ocrine +e s%st*me e,ocrine est constitu! des glandes $ui li(*rent leur produit de s!cr!tion 0ers l-e,t!rieur du corps . glandes sudoripares' sali0aires' lacr%males' s!(ac!es &sous contr/le de la testost!rone pour les hommes)' digesti0es &l-int!rieur de l-estomac est consid!r! comme appartenant ) l-e,t!rieur du corps).

Par e%emple : l'indication de sources de nourriture pour les (ourmis. soit une inhi#ition. le mar$uage du territoire& +es ph!romones sont inodores' elles ne sont pas d!tect!es par l-odorat mais par l-organe 0om!ro nasal. Cet organe e. Par e. +e neurone s%nth!tise un neurotransmetteur' 0!hicul! du corps cellulaire par l-a. +a communication hormonale est plus di""use' les . +e potentiel d-action est 0!hicul! par la mem(rane.e sur un site ci(le sp!ci"i$ue' ce $ui induit une r!ponse.e 0ers une autre destination pr!cise. 6) .one' d-un point "i. Par e%emple des récepteurs présynapti$ues $ui gén"rent un signal rétrograde $ui arr*te la synth"se& +e processus est impli$ué dans la régulation de la synth"se du neurotransmetteur& 7) Communication paracrine 4l s-agit d-une su(stance chimi$ue li(!r!e par une cellule pour agir ) pro.i""!rents t%pes de communication chimi$ue ) l-int!rieur des organismes et entre eu. !u calcium pén"tre dans la terminaison (#outon synapti$ue).emple les "leurs sur les a(eilles pour "a0oriser la pollinisation. Cette hormone se "i. +a $uestion du stress capt! par les animau. l'attraction des chiennes en chaleur sur les m.iste ) l-!tat "oetal' laissant supposer une communication ph!romonale entre la m*re et le "oetus che9 l-humain et pourrait su(sister ) l-:ge adulte mais c-est tr*s contro0ers!. dépolarisation ou hyperpolarisation) 2) Communication endocrine ou hormonale +a glande endocrine s!cr*te une hormone dans le sang.llomones .imit! sur une cellule 0oisine.one 6us$u-) des 0!sicules s%napti$ues. Par e%emple la sérotonine $ui agit sans contact synapti$ue. 5) Communication ner0euse &ou s%napti$ue ou neurocrine) +e trans"ert d-une in"ormation d-un neurone ) un autre est soit !lectri$ue' soit par neurotransmetteur. 3) Communication autocrine #ne cellule li(*re une su(stance chimi$ue $ui agit sur la cellule $ui l-a li(!r!e pour a""ecter son comportement.les des en irons. déclenchant une e%ocytose& 'e neurotransmetteur li#éré se (i%e sur un récepteur spéci(i$ue ce $ui entra)ne une réponse physiologi$ue (soit une e%citation. et di((use dans l'espace internucléaire& 5) Ph!romones C-est une su(stance li(!r!e dans l-air par un organisme pour agir sur un autre organisme de la m8me esp*ce dans le (ut de modi"ier son comportement. par allomone ou odorat< Comparaison de la communication ner0euse et de la communication hormonale i""!rences 4l % en a 7 principales = la communication ner0euse est de t%pe !lectroni$ue' c-est ) dire $u-une communication passe dans un c:(le ph%si$ue $ui est l-a. elles "onctionnent comme les ph!romones sur un indi0idu d-une autre esp*ce.

' "orm!es d-une chaAne plus ou moins courte d-acides .  = il e. la r!ponse ph%siologi$ue est proportionnelle ) la li(!ration hormonale' le contr/le 0olontaire . il e. ce sont des prot!ines produites dans le r!ticulum endoplasmi$ue rugueu.emple' la m8me mol!cule' la noradr!naline peut agir comme hormone du stress ou comme neurotransmetteur  = = Points communs = = . = le stress se traduit sur l-h%pothalamus $ui agit sur la glande surr!nale' $ui produit de la noradr!naline $ui agit sur le muscle cardia$ue' produisant une r!ponse ph%siologi$ue dans le locus coeruleus' des neurones s%nth!tisent de la noradr!naline $ui agit sur le corte. Par e. +a communication hormonale se "ait de mani*re analogi$ue' la réponse est graduée en intensité. la communication ner0euse est transmise dans un temps de l-ordre de la "raction de seconde car elle est !lectri$ue alors $ue la communication hormonale est tri(utaire de la circulation sanguine et demande des minutes la communication ner0euse est de t%pe num!ri$ue (inaire &sous "orme 0 ou 5). il e. S-il est su""isamment !le0!' il d!clenche un potentiel d-action st!r!ot%p!.citation se traduit par une augmentation de la "r!$uence des potentiels d-action. .iste des r!cepteurs sp!ci"i$ues pour cha$ue hormone et pour cha$ue neurotransmetteur notion de second messager : un récepteur canal s'ou re $ue le neurotransmetteur se (i%e et laisse passer des ions& /n récepteur méta#otropi$ue produit une protéine G $uand un médiateur se (i%e. ce $ui agit sur la polarité mem#ranaire& 'e m*me mécanisme se produit pour les hormones $ui déclenchent la production d'une protéine G. l-origine' un neurone d!clenche toutes les productions d-hormone. sont !mis dans la circulation sanguine et se prom*nent dans tout le corps' ils peu0ent agir tr*s loin = la rapidit! .signau.citateur est de "ai(le intensit!' il ne se passe dans le neurone sui0ant.iste une communication neuro@neuronale et une communication neuro@ endocrine. #ne augmentation de l-e. Classi"ication des hormones 4l e.iste des su(stances chimi$ues $ui ont la dou(le "onction' elles agissent tant/t comme hormone' tant/t comme neurotransmetteur. pour augmenter la concentration intellectuelle' la 0igilance.iste 3 grandes "amilles = prot!i$ues ou peptidi$ues . Si le courant e. il n-% a pas de contr/le sur la communication hormonale alors $u'on peut contr-ler une partie de notre communication ner euse un neurone s%nth!tise un neurom!diateur et le stoc>e en 0ue de son utilisation ult!rieure? il en est de m8me pour la glande endocrine $ui s%nth!tise et stoc>e l-hormone pour une utilisation ult!rieure le r!cepteur .

C nucl!aire et modi"ie la s%nth*se prot!i$ue. 2égulation des sécrétions hormonales +a r!gulation se "ait par la d!tection du (esoin et par la d!tection de la normalit! et agit par une r!troaction' c-est ) dire un "eed (ac> positi" ou n!gati". Par e.emple' une h%pergl%c!mie d!tect!e dans le sang &) la suite du repas par e. +a plupart des r!troactions sont n!gati0es.ine $ui agit sur les cellules ci(les &dans ce cas tout le corps) 3) les cellules ci(les li(*rent des calories 7) l-organisme d!tecte une "orte concentration d-hormone T7 5) cette concentration est d!tect!e par l-h%pothalamus $ui 0a ordonner l-arr8t de la . +es hormones prot!i$ues sont d-action la plus rapide.e sur le r!cepteur sp!ci"i$ue de l-organe ci(le d!clenchant ainsi une r!ponse ph%siologi$ue. Par e.emple' l-hormone corticotrope ou hormone du stress ou 0+TH = st!roBdes ou lipidi$ues produites ) partir du cholest!rol.e hormone r!cepteur se "i. 1appel de la chronologie des !0!nements dans la r!gulation hormonale 5) l-organisme d!tecte les (esoins ph%siologi$ues 2) s!cr!tion d-une hormone sp!ci"i$ue au (esoin 3) r!ponse ph%siologi$ue 7) d!tection de la r!ponse ph%siologi$ue 5) r!troaction sur la s!cr!tion de l-hormone &le plus sou0ent stop) 2égulation hormonale comple%e .ine constitu!e de th%rosine et de 7 atomes d-iode = 1écanismes d'action +a mem(rane plasmi$ue est constitu!e d-une (arri*re lipidi$ue $ui emp8che le passage des hormones prot!i$ues $ui ne peu0ent agir $ue par un r!cepteur mem(ranaire.emple' les hormones se. les plus simples d-un point de 0ue structural car constitu!e d-un seul acide amin!. +e comple.emple)' sollicite le pancr!as $ui produit de l-insuline' la$uelle sollicite les muscles et la masse adipeuse pour a(sor(er le glucose sanguin.emple T7 &hormone th%roBdienne)' ou t%ro. Celle ci se "i. E. Par e.e sur l-. e. +a r!troaction est positi0e $uand la r!ponse ph%siologi$ue "ait augmenter la production d-hormone. +es cas sont rares et concernent l-accouchement et l-allaitement maternel.amin!s. Par e.emple de la glande th%roBde +a glande th%roBde inter0ient dans le m!ta(olisme !nerg!ti$ue' c-est une glande calorig*ne &elle produit des calories) 5) l-h%pothalamus 0a d!tecter le (esoin de calories de l-organisme et en in"orme l-ad!noh%poph%se par s!cr!tion de T1H &th%r!oli(!rine) 2) l-ad!noh%poph%se s!cr*te de la TSH &th%r!otrophine) $ui 0a agir sur la glande th%roBde $ui s!cr*te de la th%ro. +es hormones st!roBdes agissent sur le r!cepteur ) l-int!rieur de la mem(rane $u-elles peu0ent tra0erser.uelles amin!es .emple la testost!rone $ui est impli$u!e dans l-accroissement de la masse musculaire. +e (esoin ph%siologi$ue agit sur la glande endocrine $ui produit une hormone.

!ans l3accouchement ( c( (ig 56&78) es (aror!cepteurs sont pr!sents au ni0eau de lDendom*tre.. sDil % a un (esoin ph%siologi$ue. C-est une (oucle de . &P. Cet in"lu.t!rieur et ces in"os 0ont 8tre trait!es dans le corte. +e s%st*me lim(i$ue &am%gdale .e dD!6ection du lait dans lDallaitement.s!cr!tion +es principales glandes endocrines '3hypothalamus +Dh%pothalamus est impli$u! dans les comportements moti és. 2 hormones' lDocytocine et la asopressine &.5) Elle est situ!e sous lDh%pothalamus et "onctionne en couple a0ec lui F couple hypothalamo4hypophysaire Elle est constitu!e de 5 lo#es . ner0eu. 4ls 0ont 8tre stimul!s de mani*re m!cani$ue par le d!(ut de la descente du (!(! dans le col ut!rin FH d!clenchement dDun in"lu.one 6us$uDau ni0eau des terminaisons s%napti$ues a. c-est ) dire $ue des neurones de lDh%pothalamus en0oient de longs a. c!r!(ral $ui agit sur l-h%pothalamus. ner0eu.) a""!rent ) lDh%pothalamus $ui 0a engendrer une r!ponse ner0euse de la part de celui@ci.) est impli$u! dans tout ce $ui est !motionnel et en0oie des signau.. +Doc%tocine a un r/le dans lDaccouchement et dans le r!"le. H)' sont s%nth!tis!es dans les neurones de lDh%pothalamus puis 0!hicul!es par lDa. · • +e lo(e ant!rieur . &stress' !motions) +es organes internes en0oient aussi des signau. a des e""!rences sur la neuroh%poph%se. neurohypophyse +a neuroh%poph%se Elle est en contact ner eu% a ec l3hypothalamus.ones $ui se terminent au ni0eau dDune 9one 0ascularis!e de la neuroh%poph%se.onales oG elles seront stoc>!es dans des 0!sicules s%napti$ues a0ant dD8tre li(!r!es dans la neuroh%poph%se. tous ces signau. +a li(!ration dDoc%tocine dans le sang 0a agir sur lDut!rus en ren"orIant les contractions FH lDut!rus se contracte plus 0igoureusement&sthenara) ce $ui en0oie dDautres messages ) lDh%pothalamus $ui 0a accroAtre la li(!ration de lDoc%tocine etc. +Dh%pothalamus contr/le toutes les autres glandes endocrines gr:ce ) sa position pri0il!gi!e . '3hypophyse &"ig 5E. adénohypophyse +e lo(e post!rieur .' il % a une r!ponse de lDh%pothalamus par s!cr!tion dDhormones $ui agissent sur les glandes endocrines. &soi"' "aim' temp!rature du corps) . les sens nous mettent en relation a0ec le milieu e.

plus il y a stimulation de l3hypothalamus.r!troacti0ation& un des rares cas oG la r!troaction est positi0e) $ui se poursuit 6us$uD) ce $ue lDe.uelle' cDest la raison pour la$uelle il % a d!6) !coulement de lait pendant la grossesse. e""!rent 0ers la neuroh%poph%se' oG est s!cr!t!e lDoc%tocine FH li(!ration dDoc%tocine FH stimulation des glandes productrices de lait dans le sein FH li(!ration du lait. H. et dans l-attachement' elle est li(!r!e dans l-orgasme "!minin et masculin 'a asopressine ( 0!H : hormone anti diuréti$ue : (ig 7. 4l % a des (aror!cepteurs au ni0eau du mamelon. Plus le #é#é stimule le sein.)' du glucose' de lDo. +-oc%tocine est importante dans les liens sociau.&75) . plus il y a maintien de la lactation& 9l y a certainement d3autres utilités de l3ocytocine $ui sont actuellement en étude& Ex 1 :Article de « Sciences » de Tysio et coll. CDest lD!tat dDh%dratation de lDorganisme $ui 0a entraAner la li(!ration ou la non li(!ration de lD. plus il y a d3ocytocine li#érée. le cycle est positi( Remarque : en clini$ue humaine' sDil % a des pro(l*mes ) lDaccouchement on "ait des in6ections de picotine $ui est une hormone de s%nth*se identi$ue ) lDoc%tocine ð !ans l3allaitement & c" "ig 2J. ner0eu.pulsion ait eu lieu.5J) Remarque : la production de lait est stimul!e par une hormone se.( 2006 n !1"# Che9 le "oetus de rat' on a montr! $ue lDoc%tocine agit sur la maman mais aussi passe la (arri*re placentaire pour aller anesth!sier le cer0eau du (!(! ce $ui !0ite la sou""rance "oetale lors de la li(!ration et le ris$ue de perte neuronale due ) lDano. e""!rent ) lDh%pothalamus FH lDh%pothalamus en0oie un in"lu. Si la proportion d-eau (aisse' cela correspond ) une augmentation de la concentration en solut!s et donc aussi de la pression osmoti$ue. ans l-osmose' lDeau passe passi0ement du milieu le moins concentr! 0ers le milieu le plus concentr! pour !$uili(rer les concentrations' ce $ui maintient lDhom!ostasie h%dri$ue . +a succion du (!(! au ni0eau du sein entraAne la stimulation des (aror!cepteurs et il % a en0oi dDun a""lu. Plus il y a de contractions. H ð +as de déshydratation ans le sang il % a des sels & CaK ' LK' etc.ie pendant lDaccouchement &cDest une "aIon de pr!ser0er le (!(!) Ex 2 : $e%i 4l tra0aille sur lDattachement et lDin"luence de lDoc%tocine et de la 0asopressine dans le couple. +a production dDurine mo%enne est 2litres par 6our' elle serait de 25 litres sans lD.%g*ne' de l-eau.nti diur!ti$ue signi"ie $ue cDest une su(stance impli$u!e dans la r!tention de lDeau dans le corps' elle emp8che lDeau dD8tre !0acu!e dans les urines et entraAne le retour de lDeau dans le sang.

au ni eau des$uels le récepteur <5 a (i%er l30!H& =i l30!H se (i%e sur <5. pour sDorienter. FH si on in6ecte dans lDhippocampe 0entral' il nD% a pas de di""!rence entre le groupe contr/le et le groupe e.p!rimental alors $ue si on in6ecte dans lDhippocampe dorsal il % a une di""!rence &meilleurs r!sultats pour les rats in6ect!s) . [n constitue un groupe contr/le et un groupe e. in6ection au ni0eau de hippocampe de 0asopressine . in6ection intra c!r!(ro 0entriculaire de 0asopressine . 5\ essai .p!rience la m!moire spatiale du rongeur' il 0a utiliser des rep*res spatiau.p!rimental et on compte les erreurs de parcours. il y a (ormation de canau% a$ueu% (perméa#les à l3eau). de -e. on in6ecte de la 0asopressine en sous art!riel au groupe e. ce $ui a permettre à l3eau de transiter&MNOPQRQST) du rein ers le sang pour permettre $ue la pression osmoti$ue diminue& >? cela engendre une diminution de la $uantité des urines 'a peau : 0u ni eau de la peau.. H P0TH@'@G9A= .p!rimental FH on o(ser0e moins dDerreur de parcours che9 les rats in6ect!s $ue che9 les rats contr/le.ans lDh%pothalamus' il % a des osmor!cepteurs $ui d!tectent toute augmentation de pression osmoti$ue et li(*rent de la 0asopressine au ni0eau de la neuroh%poph%se. m8me nom(re dDerreur pour les 2 groupes 2\ essai . H et e.cr!tion de ce "ait de grandes $uantit!s dDurine. +a 0asopressine est aussi impli$u!e dans la m!moire FH elle "acilite la m!moire spatiale 4 4 @ Ex+(rience : dis+ositi. m8me r!sultat 7\ essai . @ le dia#"te insipide est un trou(le de la s!cr!tion de la 0asopressine c-est ) dire $uDil % a insu""isance dD. @ 'es reins : au ni eau des reins il y a des tu#ules. appel!s les tu(ules r!nau. Cette . lDalcool a une action antagoniste de lD./0illiam &c" pol%) [n o(ser0e des rats dans un la(%rinthe oG on cache de la nourriture &cDest un proc!d! de ren"orcement positi" car le rat trou0e une r!compense) ? on sollicite dans cette e. H agit sur 3 tissus ci(les .. +a cause est un trauma de l-h%pothalamus ou de la neuroh%poph%se. il y a diminution de la transpiration > rétention d3eau au ni eau de l3épiderme 'es aisseau% sanguins : l30!H entra)ne une asoconstriction des aisseau% >? diminution du cali#re &UVWXSYNOZ) des aisseau% >? augmentation de la pression artérielle (ex : dans le cas d&une '(morra)ie* cela limite la +erte san)uine# ð Cas dDh%per@h%dratation ans ce cas' il % a diminution de la pression osmoti$ue $ui est d!tect!e par lDh%pothalamus FH inhi(ition de la s!cr!tion dD. 3\ essai . H Remarque .

+es actions trophi$ues concernent le tissu musculaire et le s$uelette.5). Remarque : Si on a soi"' les neurones de lDh%pothalamus li(*rent de la 0asopressine dans le sang. les rats non in6ect!s apprennent par apprentissage simple. Et un circuit e.CTH ou hormone ad!nocorticotrope ou hormone du stress $ui agit sur les cortico@surr!nales la 2SH ou hormone "olliculo@stimulante la +H ou hormone lut!inisante. +-hormone de croissance agit sur l-os et les tissus musculaires' elle est consid!r!e comme ana(olisante. m!ta(oli$ue &F !nerg!ti$ue) et trophi$ue &dans la croissance). 4l e.og*ne correspondant ) lDin6ection dD. Elle a deu.lors $ue la conne. +-ad!noh%poph%se s!cr*te 6 hormones &"ig 5E.ion entre l-h%pothalamus et l-ad!noh%poph%se est de t%pe hormonal &les hormones de l-h%pothalamus agissent par la circulation sanguine). +e processus d!(ute au ni0eau de l-h%pothalamus $ui s!cr*te de la _H@1H &gro`th hormon releasing hormon) $ui stimule l-ad!noh%poph%se' $ui s!cr*te de la _H $ui a des actions m!ta(oli$ues et trophi$ues. = = = = +a prolactine et la _H n-agissent pas sur des glandes endocrines. H sera un neurotransmetteur alors $u-ailleurs' ce sera une hormone Hormones de l'adénohypophyse .iste un circuit endog*ne de la 0asopressine . +es hormones de la neuroh%poph%se sont l-oc%tocine et la 0asopressine.og*ne $ui sollicite plus de r!cepteurs ]5.+a 0asopressine "a0orise donc la m!moire spatiale en agissant au ni0eau de lDhippocampe dorsal oG il % a des r!cepteurs ]5. ) la 0asopressine. et augmente donc la m!moire spatiale. Peut on imaginer $ue cette hormone agit ) ce moment au ni0eau du cer0eau < Pour$uoi pas puis$ue le cer0eau est 0ascularis!. ^ais au ni0eau du cer0eau' lD. +a 2SH et la +H stimulent les gonades &o0aires ou testicules) la prolactine impli$u!e dans la lactation la _H ou gro`th hormon &hormone de croissance)' impli$u!e dans la croissance. +es actions méta#oli$ues sont la lipol%se &d!gradation des lipides pour li(!rer de l-!nergie) et la mise ) disposition de glucose en agissant sur le "oie &!l!0ation de la gl%c!mie). 'a croissance se produit au ni eau de la t*te des os. +es 7 premi*res sont des stimulines car elles stimulent des glandes endocrines. = = la TSH ou th%r!ostimuline $ui agit sur la th%roBde l-. dans le cartilage de conBugaison& 'a GH agit au ni eau des muscles en augmentant la proli(ération musculaire& .TP. H e. t%pes d-action . Par le c%cle de Lre(s &0!ri"ier orthographe)' une mol!cule de glucose "ournit 3a . +e "oie s!cr*te des somatom!dines $ui sont des prot!ines $ui permettent ) l-os de croAtre en longueur.ion entre l-h%pothalamus et la neuroh%poph%se est de t%pe neuronal' la conne.

uel.er. Comme toute glande endocrine' elle est localis!e dans un endroit largement 0ascularis!. +a s!cr!tion est ma. [n peut traiter en administrant de l-hormone de croissance de s%nth*se' utilis!e depuis un scandale $ui a concern! l-institut Pasteur' lors$ue des cas de maladie de Creut9"eld daco( ont !t! diagnosti$u!s.tr!mit!c et cgrandc). [n peut "acilement traiter a0ec de la _H@4H pour r!duire la s!cr!tion' ou un antagoniste de la _H pour l-emp8cher de se "i. Elle est constitu!e de "ollicules &cellules "olliculaires et cellules para@"olliculaires).imale entre 53 et 57 ans et diminue ensuite de 57b tous les 50 ans. permanents de progestérone et d-oestrog*nes sont d!tect!s par l-h%pothalamus $ui s!cr*te de la P12 &prolactin releasing "actor) $ui stimule l-ad!noh%poph%se $ui produit la prolactine $ui stimule la production de lait par les glandes mammaires. +a production du lait est d!pendante de la prolactine' et de "acteurs stimulants &la succion et l-oc%tocine). lo(es. +a taille des su6ets peut atteindre 2'E m. +a prolactine est impli$u!e dans la production du lait maternel. Ces personnes ont sou0ent des pro(l*mes au ni0eau des articulations. +-acrom!galie touche des indi0idus $ui ont ache0! leur croissance sous l-in"luence d-une trop grande li(!ration de _H.E). +es cellules "olliculaires . +e P42 &prolactine inhi(iting "actor) $ui est identi$ue ) la dopamine' produit par l-h%pothalamus (lo$ue la s!cr!tion de prolactine et arr8te la production de lait. +e traitement est l-a(lation de la partie tumorale de l-ad!noh%poph%se par le palais. la naissance' les tau. +-acrom!galie &le mot est "orm! ) partir de ce. permanents d-oestrog*nes et de progest!rone' les 0ariations au cours du c%cle menstruel sont de dur!e trop courte pour a0oir un e""et. +e pic de s!cr!tion de _H se situe la nuit. +ors$ue ces concentrations augmentent' l-h%pothalamus s!cr*te de la _H@4H &gro`th hormon inhi(iting "actor) $ui est l-antagoniste de la _H@1H et $ui arr8te la s!cr!tion de _H. Ces cas ont !t! attri(u!s ) l-usage d-hormone de croissance pr!le0!e sur des cada0res d-Europe de l-Est. . et constitu!e de deu.#ne régulation négati e repose sur la concentration des somatom!dines et la concentration de _H. +a cause n-est pas n!cessairement une tumeur. +e ris$ue principal est le coeur dont la taille n-est pas su""isante' ce $ui se traduit par des d!c*s ) la cin$uantaine. +es os des mains' de la "ace et des pieds restent sensi(les ) la _H toute la 0ie &"ig 5E. +-h%per s!cr!tion de prolactine pro0o$ue l-impuissance che9 l-homme et l-am!norrh!e che9 la "emme &a(sence de c%cle menstruel). 4ls ne 0oient pas (ien car l-ad!noh%poph%se comprime les ner"s opti$ues. 'es pathologies liées à la GH +e gigantisme correspond ) une h%pers!cr!tion de la _H pendant l-en"ance et l-adolescence' dont la cause est une tumeur de l-ad!noh%poph%se. +a taille est de l-ordre de 5'2 m et il % a aussi un pro(l*me du d!0eloppement se. 'es glandes mammaires sont sensi#les au% concentrations de progestérone et d'oestrog"nes& +e d!clenchement de la production de prolactine est soumis ) la d!tection de tau. 'a glande thyroïde Elle est localis!e sous le lar%n. +e nanisme est li! ) un d!"icit de _H.

'es pathologies (ig 7. $ui se "i.TP).e derri*re les %eu.%g*ne F 36 ) 3a .ine ou t!traiodoth%ronine comporte un $uatri*me atome d-iode. +a r!troaction se "ait sur la d!tection du m!ta(olisme ou de la concentration de T3.55 T3 et T7 sont tr*s importantes che9 le "oetus car elles participent ) la maturation du cer0eau. [n peut enle0er le goAtre et donner des hormones ) 0ie. +-h%pothalamus d!tecte une chute du m!ta(olisme ou de la concentration en T3 et produit de la T1H &th%r!oli(!rine) $ui stimule l-ad!noh%poph%se $ui produit de la TSH &th%r!ostimuline) $ui stimule la th%roBde.produisent deu. ans le sch!ma de production' la stimulation de la th%roBde ne peut pro0o$uer la "a(rication de T3 et T7 du "ait de l-a(sence de l-iode n!cessaire. +a th%roBde "a(ri$ue T3 et T7 gr:ce ) l-iode et de mani*re ) r!ta(lir le m!ta(olisme.53) +-hormone T3 ou triiodoth%ronine est "orm!e d'un acide aminé' la th%rosine et de trois atomes d-iode. +a T7 ou th%ro.e &ce $ui !0ite $ue cet iode radioacti" soit "i.. !pression .lpes a !t! longtemps une cons!$uence du man$ue de sel et de poisson dans l-alimentation' donc d-iode) +e goAtre est du ) un h%per"onctionnement th%roBdien' "r!$uent dans les r!gions montagneuses &4nde' _r*ce' La(%lie) et li! ) la pau0ret! en iode dans l-alimentation.%dation du glucose pendant le c%cle de Lre(s &glucose K o. ans un p!rim*tre d!"ini autour des centrales nucl!aires' des comprim!s d-iode sont donn!s au. Pour "aire monter la temp!rature corporelle' elles "a0orisent les en9%mes responsa(les de l-o.&78 +e cr!tinisme est li! ) un d!"icit de T3 che9 le "oetus' il peut *tre traité Bus$ue C à D mois apr"s la naissance par l'apport de TC& +es cons!$uences en sont le nanisme' un ict*re' une arri!ration mentale gra0e et un retard du d!0eloppement se. Sans apport d-iode &sou0ent par le sel' les poissons' les "ruits de mer)' il ne peut % a0oir de production d-hormones th%roBdiennes.uel &le cr!tin des . C-est une maladie autoimmune au cours de la$uelle le th%mus produit des anticorps $ui atta$uent la th%roBde. +a th%roBde est (om(ard!e de mani*re constante pour "a(ri$uer des hormones $u-elle ne peut s%nth!tiser "aute de composants et elle grossit. sortent de l-or(ite ) cause du tissu adipeu. ^aladie de Basedo` e _ra0es +e s%mpt/me de cette maladie est une e. hormones th%roBdiennes' T3 et T7 alors $ue les cellules para@"olliculaires produisent la calcitonine &"ig 5a. les %eu.ophtalmie .! et pro0o$ue des tumeurs). "ig 5a. populations de "aIon ) saturer la th%roBde et !0iter $ue de l-iode radioacti" $ui pourrait 8tre rel:ch! lors d-un accident se "i. +eur r/le est la r!gulation du m!ta(olisme !nerg!ti$ue &ce sont des hormones calorig*nes). +a pr!0ention peut se "aire en apportant de l-iode &$ui permet la s%nth*se) ou des hormones &$ui arr8te la stimulation).

50 'es glandes parathyroïdes +es parath%roBdes sont des petites glandes situ!es derri*re la th%roBde' leur nom(re 0arie de 7 ) a selon les indi0idus. +e rein trans"orme la 0itamine calcitriol $ui agit sur l-intestin $ui rea(sor(e massi0ement le calcium.pli$uer par une plus grande "atiga(ilit! &la T3 est impli$u!e dans le m!ta(olisme). une interne &m!dullo@surr!nale ou m!dulla) et une e. il est restocké gr.' a0ant d-en0isager autre chose. +es rats a0ec une th%roBde pr!sentent une plus grande com(ati0it! $ue les rats sans th%roBde. parties . [n cherche des mol!cules $ui soulagent l-animal et on tente le trans"ert ) l-homme. +e traitement !tait plus e""icace en a6outant de la T3 ) l-antid!presseur. et la coagulation du sang. Ce $ui peut aussi s-e.55. des maladies mentales &Par>inson en d!truisant la su(stance noire' d!pression). +a premi*re chose ) 0!ri"ier che9 un patient $ui se pr!sente a0ec des s%mpt/mes de d!pression est un (ilan de s!rotonine et des dosages hormonau. en = = +e calcium est important dans la transmission du signal ner0eu.ce à la calcitonine& ]oir "igure 5E.terne &cortico@surr!nale). 'e calcium se trou e dans l'eau ou l'alimentation et stocké dans les os& !ans ce cas. "ig 5E.empts de d!pression un pic de production $ui n-e.[n sait au6ourd-hui "a(ri$uer des mod*les animau. = sur les ost!oclastes $ui dig*rent &a"omoiono) l-os pour li(!rer le calcium dans le sang au ni0eau de lDintestin oG il a une augmentation de lDa(sorption du calcium au ni0eau des reins de mani*re indirecte. +es glandes surrénales sont impli$u!es dans ce $u-on appelle les hormones du stress.iste pas che9 les d!pressi"s.p!rience de mettre un rat dans un (ocal a0ec de l-eau' pendant un temps' le rat se d!(at et au (out d-un moment il se laisse no%er. ans certains cas' la T3 est consid!r!e comme un antid!presseur. [n ne sait pas $uel est l-ordre d-apparition' du (iologi$ue sur le ps%chologi$ue ou l-in0erse &note perso . ou un entretien de l-un par l-autre). fuand une h%pocalc!mie est d!tect!e' le PTH agit ) 3 ni0eau. Si on "ait l-e. il n'y a pas d'inter ention de l'hypothalamus& 'a PTH est antagoniste de la calcitonine& Euand la concentration de calcium est éle ée. de T3' le pro9ac ne marchait pas (ien. +a glande m!dullo@surr!nale . Si on o(ser0e la production de m!latonine' $ui participe ) l-endormissement et au c%cle 0eilleesommeil' on constate che9 les indi0idus e. ans un ser0ice ps%chiatri$ue ) la Timone' on a constat! $ue che9 une personne d!pressi0e $ui a0ait un "ai(le tau. Elles li(*rent principalement de la parathormone PTH dont le r/le principal' a0ec la calcitonine' est la r!gulation de la calc!mie &concentration de calcium dans le sang). Che9 l-homme' la T3 soulage les patients d!pressi"s. +a corr!lation est signi"icati0e. Elles sont localis!es au dessus de cha$ue rein et compos!es de deu.

Puis le relais est pris par le cortisol dont le circuit est totalement hormonal &et donc plus lent). C12 .ons appellent !pin!phrine et nor!pin!phrine).56 Pour des !tudiants a0ant un oral important' on constate $ue les tau.p!rience est stressante. 2ig 5E. +a seule chose n!gati0e dans le stress est le d!"aut d-adaptation. hormone ad!nocorticotrope +e cortisol a le m8me r/le !nerg!ti$ue $ue l-adr!naline mais au lieu de s-atta$uer au gl%cog*ne' il s-atta$ue au.CTH . hormones l-adr!naline et la noradr!naline &$ue les .emple' le cortisol)' les min!ralocorticoBdes et les st!roBdes se. lipides et au. 0ers la m!dullo@surr!nale.55 #ne mesure des concentrations de certaines hormones est "aite sur des personnes $ui apprennent ) sauter en parachute' en "onction du nom(re de sauts e""ectu!s. 2ig 5E. 4l est anti@in"lammatoire et immuno@d!presseur &il "ait (aisser le s%st*me immunitaire). . En g!n!ral' les concentrations rede0iennent normales ) partir du 3*me saut.57 S-il n-% a0ait pas un arr8t de la production d-adr!naline' le coeur s-arr8terait. +a glande cortico@surr!nale C-est la partie e. sur un neurone de la moelle !pini*re' $ui en0oie un signal ner0eu. +es glucocorticoBdes +-hormone principale est le cortisol. (oucles de r!troaction n!gati0e.+a glande m!dullo@surr!nale produit deu. C-est une r!action adaptati0e de l-organisme "ace ) des modi"ications internes &h!morragie' in"lammation) ou des modi"ications de l-en0ironnement' pour le retour ) l-hom!ostasie. 2ig 55.nglo@sa. prot!ines. +a glande li(*re ses hormones dans la circulation sanguine' ce $ui d!clenche des mani"estations . Ce circuit du cortisol est soumis ) deu. les glucocorticoBdes &e. +es r!actions rapides' transmises par 0oie ner0euse' sont sous la d!pendance de l-adr!naline. Certaines personnes ne s-adaptent pas.uels &testost!rone et oestrog*nes).57 +e stress est une notion introduite par Se%le. tach%cardie' augmentation de la tension art!rielle' con0ersion du gl%cog*ne au ni0eau du "oie en glucose gr:ce ) l-adr!naline' dilatation des (ronchioles' (aisse de l-acti0it! gastro@ intestinale' augmentation de la 0igilance. 4l n-% a pas de r!gulation n!gati0e mais un relais. +-!0!nement est perIu par l-h%pothalamus $ui en0oie un signal ner0eu.terne de la glande surr!nale' elle li(*re 3 "amilles d-hormones . [n constate une augmentation des concentrations a0ant et pendant les premiers sauts' la premi*re e. commencent ) monter dans les 6ours $ui pr!c*dent la soutenance' a0ec un pic le 6our d et une chute ensuite &$ui 0a de pair a0ec une sensation de "atigue). hormonau. corticotrophin releasing "actor &hormone h%pothalami$ue) . 2ig 55.

+a concentration de cortisol chute 0ers minuit et est ma. sanguins de cortisol sont tr*s "orts. 4l est possi(le de stimuler l-h%poph%se par des lampes ) #] par les %eu.am!tha9one' on a(olit&ghiNPjPehgYgNkP) le pic de cortisol &l-in6onction d!clenche les (oucles de r!gulation n!gati0es).e h%pothalamo@ad!no@cortico@ surr!nale. +a cortisol!mie &concentration de cortisol dans le sang) d!pend du c%cle 0eilleesommeil ou c%cle circadien ou c%cle n%cth!m!ral. -autres neurones 0ont acti0er l-h%pothalamus' la (oucle n!gati0e est in0alid!e et on cr!e une (oucle positi0e. 2ig 56. +e cortisol est neuroto. Pour compenser le d!"icit' il "aut . = = une au ni0eau de l-ad!noh%poph%se et de l-h%pothalamus' une autre au ni0eau de l-hippocampe $ui 0ient inhi(er l-h%pothalamus.imale 0ers 7 ) 5 heures du matin' ce $ui correspond ) une pr!paration hormonale des stoc>s !nerg!ti$ues pour la 6ourn!e. Homo sapiens est diurne. Elle d!pend de la lumi*re solaire. Che9 les indi0idus en d!pression' les tau.. Che9 le d!pressi"' on n-a(olit pas le pic. Ces #] sont aussi perIus par la peau.stress r!cepteurs du cortisol C12 neurones tr*s riches en r!cepteurs du cortisol . (oucles de r!troaction n!gati0e 0iennent la contr/ler .CTH r!cepteurs au cortisol cortisol fuand la concentration en cortisol augmente' deu. un pro(l*me au ni0eau des r!cepteurs de l-h%pothalamus et de l-ad!noh%poph%se aurait comme cons!$uence $ue le cortisol sera g!r! au d!(ut par l-hippocampe $ui sera rapidement d!(ord!&mSnSVlVoXSjOZ). +e c%cle ne s-in0erse pas pour les personnes $ui tra0aillent la nuit car la lumi*re arti"icielle ne remplace pas le soleil. Si on in6ecte de la de. +es (oucles de r!gulation seraient d!"ectueuses&SlgYYPXgYVhSZ) . +e su6et sain a un pic de cortisol ) 6 heures du matin. Pathologie ans la d!pression' les ps%chiatres se sont int!ress!s ) l-a. C-est une des raisons de l-augmentation des accidents du tra0ail la nuit.i$ue et les neurones de l-hippocampe d!g!n*rent.56 +a de.am!thasone est un agoniste du cortisol.

+-e""et sur le sommeil peut 0enir du cortisol $ui emp8che de dormir' de la s!rotonine $ui est h%pnog*ne ou de la m!latonine &si la m!latonine est insu""isante' on ne dort pas su""isamment). +e raph! est un no%au du cer0eau $ui s%nth!tise la s!rotonine.icomanie). +a "emme allaitante (!n!"icie d-une protection relati0e par rapport au stress gr:ce ) la prolactine $ui inhi(e le cortisol. #n traitement serait un antagoniste du cortisol' du C12 ou de l-. Che9 le d!pressi"' la taille de l-hippocampe diminue. dus$u-) la E*me semaine' l-em(r%on n-a pas de se. de s!rotonine sont tr*s "ai(les. ans le test de la piscine de +orris' on met dans une piscine un rat $ui peut se r!"ugier sur une plate "orme non 0isi(le au dessus de l-eau.CTH' ce $u-on ne peut "aire. neurones de sur0i0re). de cortisol augmente' la dopamine est pertur(!e' ce $ui cr!e de l-an. 'es gonades : hormones se%uelles et dé eloppement 2ig 37. ans la d!pression' chute de la s!rotonineFH pas asse9 de s!rotonine dans l-hippocampe FH arr8t du B C2 FH les neurones meurent FH pas de r!troaction n!gati0e sur le cortisol +e pro9ac ou "luo. Si la "ormule chromosomi$ue est pY' il s-agit d-un garIon' la "ormation des testicules permet la production de testost!rone $ui d!0eloppe les organes m:les. +e rat trou0e la plate "orme par hasard et peut la retrou0er gr:ce ) des rep*res 0isuels.relancer&SjVoniP) la neurogen"se dans l-hippocampe. c!r!(rau.57 +es testicules produisent de la testost!rone' les o0aires de la progest!rone et des oestrog*nes.ethine augmente la concentration de s!rotonine' augmente la neurogen*se' relance l-acti0it! de la (oucle de r!troaction n!gati0e sur le cortisol. +a s!rotonine est n!cessaire ) la sur0ie de l-hippocampe car elle est n!cessaire ) la production de B C2 &"acteur $ui permet au. +es traitements actuels augmentent la production de s!rotonine des neurones du raph!' $ui ont des contacts s%napti$ues a0ec l-hippocampe. Si d!"icit de cortisol [n am!liore les per"ormances mn!si$ues en donnant un peu de cortisol. +es traitements par antid!presseurs "a0orisent la neurogen*se de l-hippocampe' certains augmentent le nom(re de r!cepteurs au cortisol. S-il a une l!sion de l-hippocampe' le rat n-apprend plus.te est important dans la to. +es neurones de l-hippocampe sont n!cessaires pour la r!gulation du cortisol.i!t!' $ui pr!dispose ) la prise de drogue. +e conte. +e stress "oetal est tr*s important dans la sensi(ilit! ) la drogue.uation apparente. +e cortisol est sp!ci"i$ue de la d!pression.icomanog*nes &le cortisol "a0orise la to.icomanie. Si le tau. [n a montr! $ue l-accroissement de la concentration en cortisol a des e""ets to. Si la "ormule chromosomi$ue est pp' il s-agit d-une "ille et le ph!not%pe est "emelle. #n indi0idu pY $ui ne dispose pas de r!cepteurs ) la testost!rone d!0eloppera un . Che9 le d!pressi"' les tau.

uel. . S-il % a de la testost!rone pendant la p!riode criti$ue' il se masculinise? s-il n-% en a pas' il se "!minise. oestrog*nes dans le cer0eau.uelles ont un impact sur le cer0eau.uellement (i@potentiel. #ne partie de la testost!rone agit sur l-appareil g!nital. #ne e.iste au cours du d!0eloppement c!r!(ral une p!riode criti$ue oG les hormones se. 4l e.p!rience che9 le rat montre $ue les hormones se.ualisation du cer0eau 0a d!terminer l-orientation se.uelles induisent le comportement se. +e cer0eau est se.uelle et se "ait par le (iais de r!cepteurs ) la testost!rone et au. +a pr!sence de testost!rone masculinise le cer0eau. Che9 l-homme' cette p!riode se situe entre le 3*me et le 7*me mois de gestation.ph!not%pe "!minin' a0ec des testicules "onctionnels' et des o0aires et un ut!rus tr*s r!duits &pseudo hermaphrodite) +a se.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful