Vous êtes sur la page 1sur 6

F.

Mzali, PLIAGE : Le retour élastique


ENIM

• Longueur de la fibre neutre : constante


⎧ 1 2 si ri ≥ 2e w
LP = α (ri + k ⋅ e ) avec k = ⎨ L2
⎩ 3 si ri < 2e
1

L1
• Longueur développée

Lt = L1 + LP + L2
• Même longueur avant et après retour
α 2 ri1 + e / 2
α1 ⋅ (ri1 + e / 2 ) = α 2 ⋅ (ri 2 + e / 2 ) ⇒ k R = =
α1 ri 2 + e / 2

• En fonction de la nature du matériau

⎛ ri1 ⋅ R p 0.2 ⎞ ⎛r ⋅R ⎞
3
ri1
= 4⎜⎜ ⎟⎟ − 3⎜⎜ i1 p 0.2 ⎟⎟ + 1
ri 2 ⎝ E ⋅e ⎠ ⎝ E ⋅e ⎠

PLIAGE : le rayon minimum

• Déformation de la fibre intérieure = (-) déformation de la fibre extérieure

1
− ε i = ε ex = r min ? pour que ε < ε max (fissures)
(2 ri e ) + 1
• Déformation après essai de traction
⎛A ⎞ ⎛ 100 ⎞
ϕ f = ln⎜⎜ 0 ⎟⎟ = ln⎜ ⎟ r : % réduction de la surface
⎝ Af ⎠ ⎝ 100 − r ⎠

• Déformation rationnelle de la fibre extérieure


⎛ 1 ⎞
ϕ ext = ln (1 + eext ) = ln⎜⎜1 + ⎟
⎝ (2 ri e ) ⎟⎠
• Le rayon minimum

ϕ f = ϕ ext ⇒ Min r e = 50 r − 1 Ici pliage || aux fibres Î fissures


PLIAGE : Effort de pliage

• Pliage en V (en l’air)


b ⋅ e² ⋅ Rm
F1 = C ⋅ avec C selon Oehler pour w / e < 10
w
sinon choisir C selon Cali

• Pliage en V avec frappe


F2 = 2 F1

• Pliage en U sans frappe y Pliage en U avec frappe


F3 = 23 ⋅ b ⋅ e ⋅ Rm ⋅ (1 + we ) F4 = 2,5 F3

CISAILLAGE

• Séparation d’une tôle métallique à l’aide de deux lames


1- pénétration peu profonde des lames
fibres déformées
2- glissement et décohésion du métal
fibres superficielles cisaillées
fibre internes déformés et soumises à un effort de traction
3- Rupture: amorces de cassures au point de contact (Fmax)
Rupture par traction

• Jeu u entre lames:


idéalement u=0.08e à 0.1e
TYPES DE CISAILLAGE

• Cisaillage avec lames parallèles


– simultanément sur toute la longueur
– Coupes rectilignes
– Effort important

• Cisaillage avec lame oblique


F = L1 ⋅ e ⋅ Rc
(Rc ≈ 0.8 ⋅ Rm )
– Cisaille guillotine (lames longues)
• coupes rectilignes e² ⋅ Rc
F=
– Cisaille universelle (lames courtes) 2 ⋅ tan α
• avance constante par course
• coupe de forme

• Cisaillage avec lames circulaires


• lames rotatives
• métal entraîné
Cisaillage rectiligne Cisaillage curviligne

POINÇONNAGE - DÉCOUPAGE

a. Poinçonnage : le déchet est appelé débouchure


b. Découpage : le produit obtenu est un flan
c. Crevage : découpage partiel
d. Encochage : découpage débouchant sur un contour
e. Grignotage: poinçonnage partiel par déplacement
f. Arasage: découpage en reprise (précision)
g. Détourage: finition d’un contour modifié par déformation

Poinçonnage
F = L · e · Re
Coincement entre débouchure-matrice et poinçon-pièce
„ Dévêtisseur F3 ≈7% de F (a) ou 2% de F (b)

• Diminution de l ’effort en
utilisant une vague de coupe
F ’= 0.65 F
DECOUPAGE

• Le métal alimente un outil associant poinçon et matrice


• Le métal se présente sous forme de bande ou de flan
• L ’outil doit satisfaire les conditions suivantes :
– séparer la pièce du déchet
– guider la bande de métal
– et régler sa position

Types d’outils
• Outils découverts (Parisien)
– guidés par le coulisseau
– La presse doit être en parfait état
– Peut être utilisée en pleine tôle

DECOUPAGE
Outils de découpage progressif
• la contre plaque
– guide le poinçon
– décroche la bande du poinçon

• La butée (engreneur ou couteau)


– contrôle de l ’avance à chaque coup
DECOUPAGE
Outils à presse bande (suisse)
– Le transfert est supprimé
– poinçonnage et découpage simultanés
– Les colonnes assurent un excellent guidage
– maintiennent la tôle en position pendant le découpage (nécessaire pour tôles minces)

Emboutissage : exercice
La pièce représentée ci-dessous doit être fabriquée par emboutissage à partir d‘une tôle
d‘acier de forme circulaire (flan).
d0
s0 = 1 mm, Suppositions:
s0

da = 100 mm, •s0 = Cste


da •les arrondies peuvent être
h = 40 mm, négligés
Rm = 340
di N/mm2,
h

di = 60 mm
pN=2 N/mm²
1) Calculer le diamètre de la tôle d0
2) Déterminer le nombre de passes nécessaires et le diamètre du poinçon à chaque
passe, étant donné : β0max=1.75 pour la 1ère passe et β1max=1.25 pour les passes
suivantes
3) Montrer qu’un serre-flan est nécessaire durant la première passe et calculer l’effort
nécessaire sur ce serre-flan permettant d’éviter les plies.
4) Choisir un effort sur le poinçon permettant d’éviter le défonçage des pièces
embouties durant la première passe
Pliage : exercice

Exercice Pliage:
Pour le pliage de tôles d’acier (Rm = 340 N/mm2) une machine ayant un effort de
pression maximal = 1.000 kN. Vous disposez de tôles d’épaisseurs 2, 3, 4 et 5
mm. Des angles de pliage de 45°, 60° et 90° peuvent être réalisés en modifiant
le fond selon le tableau suivant :
Angle de pliage : 45° 60° 90°
Distance au fond w : 12mm 16mm 20mm

Préparer une une banque de donnée qui indique à l’utilisateur les largeurs de
tôles permises sur cette machine (pour chaque épaisseur et angle).

DÉCOUPAGE : exercice

Pour la fabrication de la pièce suivante, un outil à découpage progressif est mis en œuvre

Données:
D1 = 20 mm matériau 31 Cr Mo 12
D2 = 40 mm Rm = 500 N/mm2
D3 = 100 mm e = 10 mm
largeur de bande = 140 mm
1
D

1
D

1- Dessiner un outil permettant de réaliser cette pièce


3
D

2- Indiquer le sens d‘avancement de la bande


3- Déterminer la longueur d‘avance
e

on donne: distance minimale entre deux trous ≥ 2e


D2
4- Quelle est l‘effort nécessaire pour ces opérations

Vous aimerez peut-être aussi