Vous êtes sur la page 1sur 40
La Business Intelligence en finance de marché
La Business Intelligence
en finance de marché

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

1

Sommaire

Qui ?Sommaire Jean-Philippe QUEVAT Où ? La finance de marché Quoi ? FO-MO-BO Comment ? La Business

Sommaire Qui ? Jean-Philippe QUEVAT Où ? La finance de marché Quoi ? FO-MO-BO Comment ?

Jean-Philippe QUEVAT

Où ?Sommaire Qui ? Jean-Philippe QUEVAT La finance de marché Quoi ? FO-MO-BO Comment ? La Business

La finance de marchéSommaire Qui ? Jean-Philippe QUEVAT Où ? Quoi ? FO-MO-BO Comment ? La Business Intelligence Et

Quoi ?Qui ? Jean-Philippe QUEVAT Où ? La finance de marché FO-MO-BO Comment ? La Business Intelligence

? Jean-Philippe QUEVAT Où ? La finance de marché Quoi ? FO-MO-BO Comment ? La Business

FO-MO-BO

Comment ?QUEVAT Où ? La finance de marché Quoi ? FO-MO-BO La Business Intelligence Et Alors ?

QUEVAT Où ? La finance de marché Quoi ? FO-MO-BO Comment ? La Business Intelligence Et

La Business Intelligence

Et Alors ?marché Quoi ? FO-MO-BO Comment ? La Business Intelligence Architecte décisionnel chez Natixis 13 décembre 2012

? FO-MO-BO Comment ? La Business Intelligence Et Alors ? Architecte décisionnel chez Natixis 13 décembre

Architecte décisionnel chez Natixis

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

2

13 décembre 2012

Qui ?

Document So@t. Diffusion interdite.

3

Jean-Philippe QUEVAT Consultant SO@T depuis 8 ans Développements .Net : 3 ans Architecture BI Microsoft

Jean-Philippe QUEVAT

Consultant SO@T depuis 8 ansJean-Philippe QUEVAT Développements .Net : 3 ans Architecture BI Microsoft : 5 ans Missions chez SGCIB,

Développements .Net : 3 ansJean-Philippe QUEVAT Consultant SO@T depuis 8 ans Architecture BI Microsoft : 5 ans Missions chez SGCIB,

Architecture BI Microsoft : 5 ansConsultant SO@T depuis 8 ans Développements .Net : 3 ans Missions chez SGCIB, SEDOC, CA-CIB, Natixis

Missions chez SGCIB, SEDOC, CA-CIB, Natixis (IXIS-CIB),.Net : 3 ans Architecture BI Microsoft : 5 ans AVIS,… Architecte décisionnel chez Natixis 13

AVIS,…

Architecte décisionnel chez NatixisMissions chez SGCIB, SEDOC, CA-CIB, Natixis (IXIS-CIB), AVIS,… 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 4

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

4

13 décembre 2012

Où ?

Document So@t. Diffusion interdite.

5

La finance de marché

Il s’agit des filiales « Corporate and Investment Banking » des banques (SG  SGCIB,…) Corporate and Investment Banking » des banques (SG SGCIB,…)

Elle existe afin de répondre aux besoins de clients (prêts, cuivre, dollars,…) et pour placer la trésorerie de la banque (fonds propres) dollars,…) et pour placer la trésorerie de la banque (fonds propres)

But :et pour placer la trésorerie de la banque (fonds propres) faire des marges en assumant les

faire des marges en assumant les risques justes (évaluation)placer la trésorerie de la banque (fonds propres) But : avoir un meilleur rendement qu’un placement

avoir un meilleur rendement qu’un placement sans risque (stratégie)des marges en assumant les risques justes (évaluation) 2 marchés financiers distincts : Marché organisé (MO)

2 marchés financiers distincts :rendement qu’un placement sans risque (stratégie) Marché organisé (MO) Marché de gré à gré (OTC) 13

Marché organisé (MO)sans risque (stratégie) 2 marchés financiers distincts : Marché de gré à gré (OTC) 13 décembre

Marché de gré à gré (OTC)2 marchés financiers distincts : Marché organisé (MO) 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 6

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

6

La finance de marché

Une salle de marché est divisée en « Desk » correspondant à une activité:La finance de marché Change (Fx) Taux (FI) Crédit Actions et dérivées (Equity) Matières premières (Commo)

Change (Fx)est divisée en « Desk » correspondant à une activité: Taux (FI) Crédit Actions et dérivées

Taux (FI)en « Desk » correspondant à une activité: Change (Fx) Crédit Actions et dérivées (Equity) Matières

Crédit» correspondant à une activité: Change (Fx) Taux (FI) Actions et dérivées (Equity) Matières premières (Commo)

Actions et dérivées (Equity)à une activité: Change (Fx) Taux (FI) Crédit Matières premières (Commo) Exotiques … Les produits

Matières premières (Commo)Change (Fx) Taux (FI) Crédit Actions et dérivées (Equity) Exotiques … Les produits dérivés: Contrats (futures,

Exotiques …Actions et dérivées (Equity) Matières premières (Commo) Les produits dérivés: Contrats (futures, forwards , swaps,

Les produits dérivés:(Equity) Matières premières (Commo) Exotiques … Contrats (futures, forwards , swaps, …) Options 13

Contrats (futures, forwards, swaps, …) , swaps, …)

OptionsLes produits dérivés: Contrats (futures, forwards , swaps, …) 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

7

La finance de marché

Progiciels de gestion, passage d’ordre,…:La finance de marché Summit Calypso Murex Infinity Système propriétaire pour certains produits Besoins IT qui

Summitde marché Progiciels de gestion, passage d’ordre,…: Calypso Murex Infinity Système propriétaire pour certains

Calypsomarché Progiciels de gestion, passage d’ordre,…: Summit Murex Infinity Système propriétaire pour certains produits

MurexProgiciels de gestion, passage d’ordre,…: Summit Calypso Infinity Système propriétaire pour certains produits

Infinityde gestion, passage d’ordre,…: Summit Calypso Murex Système propriétaire pour certains produits Besoins IT qui

Système propriétaire pour certains produitspassage d’ordre,…: Summit Calypso Murex Infinity Besoins IT qui découle du risques Audit Modélisation et

Besoins IT qui découle du risquesMurex Infinity Système propriétaire pour certains produits Audit Modélisation et calculs (P&L, Risk , …)

Auditpour certains produits Besoins IT qui découle du risques Modélisation et calculs (P&L, Risk , …)

Modélisation et calculs (P&L, Risk, …) , …)

Consolidationrisques Audit Modélisation et calculs (P&L, Risk , …) Reporting Sécurité Redondance / recoupement des

ReportingModélisation et calculs (P&L, Risk , …) Consolidation Sécurité Redondance / recoupement des informations… 13

Sécuritéet calculs (P&L, Risk , …) Consolidation Reporting Redondance / recoupement des informations… 13 décembre

Redondance / recoupement des informations…calculs (P&L, Risk , …) Consolidation Reporting Sécurité 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 8

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

8

La finance de marché

• Saisie des Traders • Princing / Modélisation (Quant) / CRM (Sales) … Front •
Saisie des Traders
Princing / Modélisation (Quant) / CRM (Sales) …
Front
Arbitrage
• P&L
Risks
Middle
BI (reporting et consolidation)
P&L
Comptabilité
Back
Vérification finale

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

9

13 décembre 2012

Quoi ?

Document So@t. Diffusion interdite.

10

Traders :Front-Office Front Achat / Ventes de produits financiers Pricing de produits pour Clients/Sales et reporting

Front-Office

Front
Front

Achat / Ventes de produits financiersTraders : Front-Office Front Pricing de produits pour Clients/Sales et reporting Évaluation des risques Quant :

Pricing de produits pour Clients/Sales et reporting: Front-Office Front Achat / Ventes de produits financiers Évaluation des risques Quant : Modélisation de

Évaluation des risquesPricing de produits pour Clients/Sales et reporting Quant : Modélisation de produits Conception/Développement

Quant :pour Clients/Sales et reporting Évaluation des risques Modélisation de produits Conception/Développement de

Modélisation de produitsClients/Sales et reporting Évaluation des risques Quant : Conception/Développement de nouveaux produits Sales : Vente

Conception/Développement de nouveaux produitsÉvaluation des risques Quant : Modélisation de produits Sales : Vente / démarchage de clients 

Sales :de produits Conception/Développement de nouveaux produits Vente / démarchage de clients  IT : Progiciel Front

Vente / démarchage de clientsConception/Développement de nouveaux produits Sales :  IT : Progiciel Front : paramétrage + pricers (C++)

IT :

Progiciel Front : paramétrage + pricers (C++)

Progiciel Front : paramétrage + pricers (C++)

Commando (Excel, VBA,…)

Commando (Excel, VBA,…)

…

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

11

Middle Office

TrésoMiddle Office Calcul liquidité MarketData SDR Consolidation du P&L… Risk Consolidation des Sensi (StressTest …)

Middle Office Tréso Calcul liquidité MarketData SDR Consolidation du P&L… Risk Consolidation des Sensi (StressTest

Calcul liquidité

MarketDataMiddle Office Tréso Calcul liquidité SDR Consolidation du P&L… Risk Consolidation des Sensi (StressTest …)

SDRMiddle Office Tréso Calcul liquidité MarketData Consolidation du P&L… Risk Consolidation des Sensi (StressTest

Consolidation du P&L…Middle Office Tréso Calcul liquidité MarketData SDR Risk Consolidation des Sensi (StressTest …) Suivi des

RiskCalcul liquidité MarketData SDR Consolidation du P&L… Consolidation des Sensi (StressTest …) Suivi des

Consolidation des Sensi (StressTest …)

Consolidation des Sensi (StressTest…)

Suivi des limites…

Suivi des limites…

IT

Application Lourdes/Web

Historisation sur BdD (gros volumes)

Consolidation dans DWH via ETL Reporting spécifique

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

Middle
Middle

12

Back Office

Comptabilité

Comptabilité

Rapprochement P&L Eco / P&L ComptaComptabilité Validation des Deals …

Validation des DealsComptabilité Rapprochement P&L Eco / P&L Compta …

…

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

Back
Back

13

Comment ?

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

14

Business Intelligence

Business Intelligence Pourquoi le décisionnel ? Information disséminée dans des bases de gestion de plus en

Pourquoi le décisionnel ?

Information disséminée dans des bases de gestion de plus en plus nombreusesBusiness Intelligence Pourquoi le décisionnel ? Hétérogénéité des sources de données Difficulté croissante à

Hétérogénéité des sources de donnéesdans des bases de gestion de plus en plus nombreuses Difficulté croissante à centraliser et à

Difficulté croissante à centraliser et à recouper les donnéesplus nombreuses Hétérogénéité des sources de données Besoins de prises de décisions de plus en plus

Besoins de prises de décisions de plus en plus rapidecroissante à centraliser et à recouper les données Bases relationnelles inadaptées pour répondre rapidement

Bases relationnelles inadaptées pour répondre rapidement à des requêtes lourdesdonnées Besoins de prises de décisions de plus en plus rapide 13 décembre 2012 Document So@t.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

15

Schéma générique

Sources de ETL Cubes Outils de données Entrepôt de données OLAP restitution Progiciel Summit, Clarity,
Sources de
ETL
Cubes
Outils de
données
Entrepôt de
données
OLAP
restitution
Progiciel
Summit,
Clarity,
SQL :
Sybase,
Oracle
ETL
DWH
WebServices
Fichiers :
XML,
Data
CSV
Mart

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

16

Datawarehouse Le datawarehouse : rassemble toutes les informations récupérées depuis les sources Contient des

Datawarehouse

Le datawarehouse :

rassemble toutes les informations récupérées depuis les sourcesDatawarehouse Le datawarehouse : Contient des informations de qualité : Exhaustives Dé doublonnées Vérifiées,

toutes les informations récupérées depuis les sources Contient des informations de qualité : Exhaustives Dé
toutes les informations récupérées depuis les sources Contient des informations de qualité : Exhaustives Dé

Contient des informations de qualité :toutes les informations récupérées depuis les sources Exhaustives Dé doublonnées Vérifiées, cohérentes Le

Exhaustivesdepuis les sources Contient des informations de qualité : Dé doublonnées Vérifiées, cohérentes Le schéma

Dé doublonnéessources Contient des informations de qualité : Exhaustives Vérifiées, cohérentes Le schéma relationnel est

Vérifiées, cohérentesdes informations de qualité : Exhaustives Dé doublonnées Le schéma relationnel est différent de celui des

Le schéma relationnel est différent de celui des sources :: Exhaustives Dé doublonnées Vérifiées, cohérentes Le besoin fonctionnel est différent Le profil des requêtes

Le besoin fonctionnel est différentLe schéma relationnel est différent de celui des sources : Le profil des requêtes est complètement

Le profil des requêtes est complètement différentde celui des sources : Le besoin fonctionnel est différent Schéma en étoile / en flocon

Schéma en étoile / en flocondifférent Le profil des requêtes est complètement différent 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 1

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

17

A quoi sert l’ETL ? ETL C’est un outil créé afin de récupérer régulièrement des

A quoi sert l’ETL ?

ETL

A quoi sert l’ETL ? ETL C’est un outil créé afin de récupérer régulièrement des informations
A quoi sert l’ETL ? ETL C’est un outil créé afin de récupérer régulièrement des informations
A quoi sert l’ETL ? ETL C’est un outil créé afin de récupérer régulièrement des informations

C’est un outil créé afin de récupérer régulièrement des informations de sources de sonnées hétérogènes et les déplacer vers d’autres bases de données. Pour cela, il combine 3 fonctions:

Extractionbases de données. Pour cela, il combine 3 fonctions : Transformation Chargement 13 décembre 2012 Document

Transformationdonnées. Pour cela, il combine 3 fonctions : Extraction Chargement 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion

ChargementPour cela, il combine 3 fonctions : Extraction Transformation 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

18

Les 3 fonctions de l’ETL ETL Extraction : utilise des connecteurs pour importer les données

Les 3 fonctions de l’ETL

ETL

Les 3 fonctions de l’ETL ETL Extraction : utilise des connecteurs pour importer les données de
Les 3 fonctions de l’ETL ETL Extraction : utilise des connecteurs pour importer les données de

Extraction : utilise des connecteurs pour importer les données de détail depuis les systèmes de gestion utilise des connecteurs pour importer les données de détail depuis les systèmes de gestion

Transformation : nettoie, rejette et retravaille les données en leur appliquant des filtres, des conversions, des agrégations,… nettoie, rejette et retravaille les données en leur appliquant des filtres, des conversions, des agrégations,…

Chargement : importe les données dans les tables de la base du DataWareHouse importe les données dans les tables de la base du DataWareHouse

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

19

Conclusion ETL C’est un point critique du projet car c’est ici que sont listées les

Conclusion

ETL

Conclusion ETL C’est un point critique du projet car c’est ici que sont listées les sources,
Conclusion ETL C’est un point critique du projet car c’est ici que sont listées les sources,

C’est un point critique du projet car c’est ici que sont listées les sources, construit le référenciel , conçu l’historisation, la volumétrie, mis en place des sauvegardes : 60-70% construit le référenciel, conçu l’historisation, la volumétrie, mis en place des sauvegardes : 60-70% du projet

Il s’agit ici de la version la plus complète d’un ETL. En réalité, des versions dégradées sont généralement utilisées par les clients. versions dégradées sont généralement utilisées par les clients.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

20

Présentation d’OLAP OLAP OLAP : « On Line Analytical Processing » Par opposition à OLTP

Présentation d’OLAP

OLAP

Présentation d’OLAP OLAP OLAP : « On Line Analytical Processing » Par opposition à OLTP «
Présentation d’OLAP OLAP OLAP : « On Line Analytical Processing » Par opposition à OLTP «

OLAP : « On Line Analytical Processing »Présentation d’OLAP OLAP Par opposition à OLTP « On Line Transaction Processing » Concept énoncé par

Par opposition à OLTP « On Line Transaction Processing »d’OLAP OLAP OLAP : « On Line Analytical Processing » Concept énoncé par E.F Codd Essentiellement

Concept énoncé par E.F CoddPar opposition à OLTP « On Line Transaction Processing » Essentiellement attaché à la notion de

Essentiellement attaché à la notion de « multidimensionnel »Line Transaction Processing » Concept énoncé par E.F Codd 12 règles essentielles (transparence, accessibilité,

12 règles essentielles (transparence, accessibilité, consistance, etc…) etc…)

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

21

OLAP Concept de Cube Cube : Entité multidimensionnelle contenant les données organisées suivant des dimensions

OLAP

OLAP Concept de Cube Cube : Entité multidimensionnelle contenant les données organisées suivant des dimensions Temps
OLAP Concept de Cube Cube : Entité multidimensionnelle contenant les données organisées suivant des dimensions Temps

Concept de Cube

OLAP Concept de Cube Cube : Entité multidimensionnelle contenant les données organisées suivant des dimensions Temps

Cube : Entité multidimensionnelle contenant les données organisées suivant des dimensions

Temps
Temps

Dimension 3 :

Client

Dimension 1 :

Dimension 2 :

Produit

Vente d’un Contrat ISIN 521523652 Le 29/10/2007 Au client N° 7042

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

22

Concept de Cube OLAP Un cube peut avoir virtuellement un nombre illimité de dimensions Il

Concept de Cube

OLAP

Concept de Cube OLAP Un cube peut avoir virtuellement un nombre illimité de dimensions Il est
Concept de Cube OLAP Un cube peut avoir virtuellement un nombre illimité de dimensions Il est

Un cube peut avoir virtuellement un nombre illimité de dimensionsConcept de Cube OLAP Il est toujours construit à partir d’un modèle en flocon ou en

Il est toujours construit à partir d’un modèle en flocon ou en étoile : étoile :

Les tables de dimensions correspondent aux dimensions du cubeà partir d’un modèle en flocon ou en étoile : La table de fait correspond à

La table de fait correspond à la donnée « mesurée » stockée dans le cubetables de dimensions correspondent aux dimensions du cube Navigation dans le cube 13 décembre 2012 Document

Navigation dans le cubecorrespond à la donnée « mesurée » stockée dans le cube 13 décembre 2012 Document So@t.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

23

OLAP

Process et mode de stockageOLAP L’action de récupérer les données depuis le Datawarehouse et de calculer les aggrégats s’appelle le

OLAP Process et mode de stockage L’action de récupérer les données depuis le Datawarehouse et de
OLAP Process et mode de stockage L’action de récupérer les données depuis le Datawarehouse et de

L’action de récupérer les données depuis le Datawarehouse et de calculer les aggrégats s’appelle le « process » du cube. Datawarehouse et de calculer les aggrégats s’appelle le « process » du cube.

les aggrégats s’appelle le « process » du cube. Plusieurs modes de stockage existent : MOLAP,

Plusieurs modes de stockage existent : MOLAP, ROLAP, HOLAP, etc… La différence est le niveau de détail de données stockées dans le cube

Aggrégationsest le niveau de détail de données stockées dans le cube Le moteur OLAP a la

Le moteur OLAP a la possibilité de pré-calculer desde détail de données stockées dans le cube Aggrégations aggrégations pour chaque niveau hiérarchique de chaque

aggrégations pour chaque niveau hiérarchique de chaque dimension

Ces pré-calculs réduisent considérablement le temps de réponse des requêtespour chaque niveau hiérarchique de chaque dimension  Le nombre d’agrégats à calculer augmente

Le nombre d’agrégats à calculer augmente exponentiellement avec le nombre de dimensions et de niveaux hiérarchiques

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

24

Reporting La restitution des données Pour l’utilisateur final, quelque soit la quantité de la solution,

Reporting

La restitution des données

Reporting La restitution des données Pour l’utilisateur final, quelque soit la quantité de la solution, le
Reporting La restitution des données Pour l’utilisateur final, quelque soit la quantité de la solution, le

Pour l’utilisateur final, quelque soit la quantité de la solution, le système sera jugé sur la capacité à s’intégrer à son environnement de travail et à son utilisation. environnement de travail et à son utilisation.

La restitution doit être multimédia et communicanteà son environnement de travail et à son utilisation. La restitution doit être adaptée à l’utilisateur

La restitution doit être adaptée à l’utilisateurLa restitution doit être multimédia et communicante Tableau de bord visuel Requêtage sur le cube Reporting

Tableau de bord visuelLa restitution doit être adaptée à l’utilisateur Requêtage sur le cube Reporting agrégé 13 décembre 2012

Requêtage sur le cubeêtre adaptée à l’utilisateur Tableau de bord visuel Reporting agrégé 13 décembre 2012 Document So@t.

Reporting agrégél’utilisateur Tableau de bord visuel Requêtage sur le cube 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

25

Reporting Exemple de restitutions Géo-localisation Connaitre la disponibilité des Autolib ’ dans chaque station

Reporting

Exemple de restitutions

Reporting Exemple de restitutions Géo-localisation Connaitre la disponibilité des Autolib ’ dans chaque station
Reporting Exemple de restitutions Géo-localisation Connaitre la disponibilité des Autolib ’ dans chaque station

Géo-localisationReporting Exemple de restitutions Connaitre la disponibilité des Autolib ’ dans chaque station DataMining Analyser les

Reporting Exemple de restitutions Géo-localisation Connaitre la disponibilité des Autolib ’ dans chaque station

Connaitre la disponibilité des Autolib’ dans chaque station

DataMiningla disponibilité des Autolib ’ dans chaque station Analyser les flux , localiser les zones sur/sous-équipées

Analyser les flux , localiser les zones sur/sous-équipéesdes Autolib ’ dans chaque station DataMining Analyse des données agrégées Déterminer l’utilisation

Analyse des données agrégéesAnalyser les flux , localiser les zones sur/sous-équipées Déterminer l’utilisation moyenne KPI : « Key Performance

zones sur/sous-équipées Analyse des données agrégées Déterminer l’utilisation moyenne KPI : « Key Performance

Déterminer l’utilisation moyenne

KPI : « Key Performance Indicator »des données agrégées Déterminer l’utilisation moyenne Suivre une tendance (évolution du nombre de nouveaux

moyenne KPI : « Key Performance Indicator » Suivre une tendance (évolution du nombre de nouveaux

Suivre une tendance (évolution du nombre de nouveaux abonnements mensuels)

CRM(évolution du nombre de nouveaux abonnements mensuels) Analyser les habitudes des usagers pour les partenaires

(évolution du nombre de nouveaux abonnements mensuels) CRM Analyser les habitudes des usagers pour les partenaires

Analyser les habitudes des usagers pour les partenaires

commerciaux

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

26

13 décembre 2012

Et Alors ?

Document So@t. Diffusion interdite.

27

Architecte BI chez Natixis

Mission :Architecte BI chez Natixis Mettre en place un environnement BI pour permettre l’intégration des données des

Mettre en place un environnement BI pour permettre l’intégration des données des progiciels Front-Office (Summit, Murex, Calypso) données des progiciels Front-Office (Summit, Murex, Calypso)

Problématique :des progiciels Front-Office (Summit, Murex, Calypso) intégrer 300 millions de lignes par nuit dans une base

intégrer 300 millions de lignes par nuit dans une base de données et lesFront-Office (Summit, Murex, Calypso) Problématique : restituer de manière rapide aux utilisateurs Equipe : chef

restituer de manière rapide aux utilisateurs

Equipe :et les restituer de manière rapide aux utilisateurs chef de projet architecte développeurs 1 1 3

chef de projetles restituer de manière rapide aux utilisateurs Equipe : architecte développeurs 1 1 3 13 décembre

architectede manière rapide aux utilisateurs Equipe : chef de projet développeurs 1 1 3 13 décembre

développeursrapide aux utilisateurs Equipe : chef de projet architecte 1 1 3 13 décembre 2012 Document

1

1

3

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

28

Architecte BI chez Natixis

Encadrement :Architecte BI chez Natixis Chiffrage des différentes étapes de conception/développement Lotissement des développements

Chiffrage des différentes étapes de conception/développementArchitecte BI chez Natixis Encadrement : Lotissement des développements et planning Formation des développeurs (.Net,

Lotissement des développements et planningdes différentes étapes de conception/développement Formation des développeurs (.Net, Java) à la BI

Formation des développeurs (.Net, Java) à la BILotissement des développements et planning Développement et Tuning Fonctionnel : Définir les besoins

Développement et Tuningplanning Formation des développeurs (.Net, Java) à la BI Fonctionnel : Définir les besoins avec les

Fonctionnel :développeurs (.Net, Java) à la BI Développement et Tuning Définir les besoins avec les utilisateurs (pas

Définir les besoins avec les utilisateurs (pas de MOAs)(.Net, Java) à la BI Développement et Tuning Fonctionnel : Définition du périmètre Compréhension fonctionnelle Pour

Définition du périmètre: Définir les besoins avec les utilisateurs (pas de MOAs) Compréhension fonctionnelle Pour le reporting

Compréhension fonctionnelleles utilisateurs (pas de MOAs) Définition du périmètre Pour le reporting (optimisation) Pour définir les axes

Pour le reporting (optimisation)Définition du périmètre Compréhension fonctionnelle Pour définir les axes d’analyse Pour prévoir les

Pour définir les axes d’analysefonctionnelle Pour le reporting (optimisation) Pour prévoir les évolutions, les goulets

Pour prévoir les évolutions, les goulets d’étranglement,…le reporting (optimisation) Pour définir les axes d’analyse 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 2

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

29

Architecte BI chez Natixis

Architecture :Architecte BI chez Natixis Choix des technologies (ETL = SSIS, OLAP = SSAS, DB = Sybase

Choix des technologies (ETL = SSIS, OLAP = SSAS, DB = Sybase IQ)Architecte BI chez Natixis Architecture : Architecture technique : Benchmark des méthodes : SQL, ETL, LoadTable,…

Architecture technique :des technologies (ETL = SSIS, OLAP = SSAS, DB = Sybase IQ) Benchmark des méthodes :

Benchmark des méthodes : SQL, ETL, LoadTable,…SSIS, OLAP = SSAS, DB = Sybase IQ) Architecture technique : Définition du workflow Conception /

Définition du workflow: Benchmark des méthodes : SQL, ETL, LoadTable,… Conception / Développement Flux d’information :

Conception / Développementméthodes : SQL, ETL, LoadTable,… Définition du workflow Flux d’information : Connecteurs de liaisons avec

Flux d’information :Définition du workflow Conception / Développement Connecteurs de liaisons avec extérieur (dépôt de

Connecteurs de liaisons avec extérieur (dépôt de fichiers, SQL, WebServices,…) ,…)

échange Unix  Windows Windows

Archivage/purgefichiers, SQL, WebServices ,…) échange Unix  Windows Infrastructure : Étude des machines (CPU, RAM, Stockage,

Infrastructure :,…) échange Unix  Windows Archivage/purge Étude des machines (CPU, RAM, Stockage, Réseau,…) 13

Étude des machines (CPU, RAM, Stockage, Réseau,…)échange Unix  Windows Archivage/purge Infrastructure : 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 3 0

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

30

Architecte BI chez Natixis

Sécurité :Architecte BI chez Natixis Audit , Log , Gestion des droits Reprise sur échec Définition de

Audit , Log , Gestion des droitsArchitecte BI chez Natixis Sécurité : Reprise sur échec Définition de normes de développement : Méthode

Reprise sur échecchez Natixis Sécurité : Audit , Log , Gestion des droits Définition de normes de développement

Définition de normes de développement :: Audit , Log , Gestion des droits Reprise sur échec Méthode de livraison Usine logiciel

Méthode de livraisonReprise sur échec Définition de normes de développement : Usine logiciel Gestion de configuration Analyseur de

Usine logicielde normes de développement : Méthode de livraison Gestion de configuration Analyseur de code Tests Unitaires

Gestion de configurationde développement : Méthode de livraison Usine logiciel Analyseur de code Tests Unitaires Best Practice Veille

Analyseur de codede livraison Usine logiciel Gestion de configuration Tests Unitaires Best Practice Veille Technologique /

Tests UnitairesUsine logiciel Gestion de configuration Analyseur de code Best Practice Veille Technologique / Benchmark des

Best PracticeGestion de configuration Analyseur de code Tests Unitaires Veille Technologique / Benchmark des nouveautés (SQL Server

Veille Technologique / Benchmark des nouveautés (SQL Server 2012)configuration Analyseur de code Tests Unitaires Best Practice 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 3

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

31

13 décembre 2012

En Détails

Document So@t. Diffusion interdite.

32

DWH : en détails

DWH : en détails Modèle physique de données d’un DataWareHouse Conception : schéma en étoile (3eme

Modèle physique de données d’un DataWareHouse

Conception : schéma en étoile (3eme forme normale, Boyce-Codd)détails Modèle physique de données d’un DataWareHouse Types de données (date/datetime ,…) Dimensions éclatées

Types de données (date/datetime,…) ,…)

Dimensions éclatées ou nonnormale, Boyce-Codd) Types de données (date/datetime ,…) en fonction des besoins Limitations techniques Tuning Index

en fonction des besoinsdonnées (date/datetime ,…) Dimensions éclatées ou non Limitations techniques Tuning Index Partitionnement

Limitations techniques,…) Dimensions éclatées ou non en fonction des besoins Tuning Index Partitionnement Archivage Vues pour les

Tuningou non en fonction des besoins Limitations techniques Index Partitionnement Archivage Vues pour les accès des

Indexou non en fonction des besoins Limitations techniques Tuning Partitionnement Archivage Vues pour les accès des

Partitionnementen fonction des besoins Limitations techniques Tuning Index Archivage Vues pour les accès des utilisateurs Sécurité

Archivagebesoins Limitations techniques Tuning Index Partitionnement Vues pour les accès des utilisateurs Sécurité Découplage

Vues pour les accès des utilisateurstechniques Tuning Index Partitionnement Archivage Sécurité Découplage 13 décembre 2012 Document So@t.

SécuritéArchivage Vues pour les accès des utilisateurs Découplage 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion

DécouplageArchivage Vues pour les accès des utilisateurs Sécurité 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 3

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

33

DWH : en détails

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.
Document So@t. Diffusion interdite.

34

ETL : En détails

ETL : En détails Archi SSIS d’une alimentation : DataFlow ControlFlow Log EventHandlers Gestion XML Parsing

Archi SSIS d’une alimentation :

DataFlowETL : En détails Archi SSIS d’une alimentation : ControlFlow Log EventHandlers Gestion XML Parsing LoadTable

ControlFlowETL : En détails Archi SSIS d’une alimentation : DataFlow Log EventHandlers Gestion XML Parsing LoadTable

LogArchi SSIS d’une alimentation : DataFlow ControlFlow EventHandlers Gestion XML Parsing LoadTable / Bulk Copy

EventHandlersArchi SSIS d’une alimentation : DataFlow ControlFlow Log Gestion XML Parsing LoadTable / Bulk Copy Execution

Gestion XMLalimentation : DataFlow ControlFlow Log EventHandlers Parsing LoadTable / Bulk Copy Execution SQL  Avec

: DataFlow ControlFlow Log EventHandlers Gestion XML Parsing LoadTable / Bulk Copy Execution SQL  Avec

Parsing

LoadTable / Bulk Copy: DataFlow ControlFlow Log EventHandlers Gestion XML Parsing Execution SQL  Avec VisualStudio pour la BI

Execution SQLLog EventHandlers Gestion XML Parsing LoadTable / Bulk Copy  Avec VisualStudio pour la BI :

Avec VisualStudio pour la BI : BIDS ou SSDT (depuis 2012)

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

35

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

36

SSAS : En détails

Architecture serveur :SSAS : En détails Instances Bases Cubes Dimensions Sécurité: Rôles Assembly Unified Dimensional Model (UDM) :

InstancesSSAS : En détails Architecture serveur : Bases Cubes Dimensions Sécurité: Rôles Assembly Unified Dimensional Model

SSAS : En détails Architecture serveur : Instances Bases Cubes Dimensions Sécurité: Rôles Assembly Unified Dimensional

Bases

CubesSSAS : En détails Architecture serveur : Instances Bases Dimensions Sécurité: Rôles Assembly Unified Dimensional Model

Dimensions: En détails Architecture serveur : Instances Bases Cubes Sécurité: Rôles Assembly Unified Dimensional Model (UDM)

Sécurité:Architecture serveur : Instances Bases Cubes Dimensions Rôles Assembly Unified Dimensional Model (UDM) : Data

Rôlesserveur : Instances Bases Cubes Dimensions Sécurité: Assembly Unified Dimensional Model (UDM) : Data Source Data

Assembly: Instances Bases Cubes Dimensions Sécurité: Rôles Unified Dimensional Model (UDM) : Data Source Data Source

Unified Dimensional Model (UDM) :Instances Bases Cubes Dimensions Sécurité: Rôles Assembly Data Source Data Source View 13 décembre 2012 Document

Data SourceRôles Assembly Unified Dimensional Model (UDM) : Data Source View 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion

Data Source ViewRôles Assembly Unified Dimensional Model (UDM) : Data Source 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite.

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

37

13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 3 8

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

38

Au Final

Intégralité du panel décisionnel rencontréAu Final Grande diversité des métiers et technos dans le pôle IT Problématiques intéressantes et nombreuses

Grande diversité des métiers et technos dans le pôle ITAu Final Intégralité du panel décisionnel rencontré Problématiques intéressantes et nombreuses Recherche de

Problématiques intéressantes et nombreusesGrande diversité des métiers et technos dans le pôle IT Recherche de solutions adaptées Veille technologique

Recherche de solutions adaptéesle pôle IT Problématiques intéressantes et nombreuses Veille technologique permanente Fonctionnellement très

Veille technologique permanenteet nombreuses Recherche de solutions adaptées Fonctionnellement très riche 13 décembre 2012 Document

Fonctionnellement très richede solutions adaptées Veille technologique permanente 13 décembre 2012 Document So@t. Diffusion interdite. 3 9

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

39

Questions ?

13 décembre 2012

Document So@t. Diffusion interdite.

40