Vous êtes sur la page 1sur 52

La lettre du génie SOMMAIRE

◆ Sommaire
In memoriam
•2 • •Sommaire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit

•4 • •In• memoriam
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger

•5 • •L’actualité
• • • • • en
• •bref
Histoire
• • • • • • • • • • • • • FNAS
Expériences

•11 • •Le• génie


• • • combat
A savoir
• • • • • • • • • • • • • • • • Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
Le génie légion : soldat bâtisseur, le légionnaire ne A lire
recule devant aucune mission Multimédia
Annonces

•15• •Le• génie


• • • construit
• • • • • • • • • • • • • • • •
Le service du génie en Tanzanie

•19• •Le• génie


• • • secourt
• • • • • • • • • • • • • • • •
La BSPP au Kosovo : en janvier 2001, 8 sapeurs pompiers de
paris se sont rendu au Kosovo. Cet article présente les conditions
dans lesquelles ils se sont intégrés à la brigade française.

•23• •Le• génie


• • • instruit
• • • • • • • • • • • • • • • •
La formation des officiers

•27• •Le• génie


• • • étranger
• • • • • • • • • • • • • • • •
Le génie canadien

• • • • • • •31• • Histoire
• • • • • • • • • • • • • •
Plaidoyer pour un renouveau des
traditions de l’arme du génie
La campagne d’Italie

•37• •FNAS
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
•38• •Expériences
• • • • • •: • • • • • • • • • • • • • •
Des chalets au Kosovo : le colonel Laycuras,
ancien formateur à l’ESAG, en lien avec ACTED,
une ONG française, aide les familles pauvres des La Lettre du génie est une publication de
Balkans en les hébergeant dans des chalets en l’École supérieure et d’application du génie
106, rue Éblé - BP 4125
bois pendant les travaux de reconstruciton de leur habitat. 49041 ANGERS CEDEX 01

Directeur de la publication :

•41• •A•savoir
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • général Gérard Bezacier

L’inspection de l’armée de terre Rédacteur en chef :


capitaine Patrice Ventura

•44• •Coup
• • d’œil
• • • sur…
Rédacteurs en chefs adjoints :
• • • • • • • • • • • • • • • sous-lieutenant Emmanuelle Barreau
sergent-chef Gauthier Perron
La campagne 2000 du génie de l’air au Kosovo et en
Macédoine Conception :
PIR ESAG

Impression :
•46• •A•lire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • PIAT Saint-Maixent

Commission paritaire : en cours

•48• •Web
• • -• Multimédia
• • • • • • • • • • • • • • • • • ISSN : en cours

Dépôt légal à parution


49 Annonces
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
–2–
La lettre du génie

ÉDITORIAL
Général Gérard BEZACIER
Commandant l’École supérieure
et d’application du génie - Angers

Depuis le 25 août, le Conseil des ministres m’a confié le commandement de l’École supérieure
et d’application du génie. C’est donc à ce titre que j’écris ici l’éditorial de la Lettre du Génie n° 24.

Le sommaire de cette lettre, véritable trait d’union du génie est explicite : le génie combat,
construit et secourt. Fondement plus que tricentenaire défini par le maréchal Vauban, il inspire
désormais l’ensemble des formations dispensées aux stagiaires du génie présents au sein de leur
maison mère.

Au moment où après cinq années de construction/révolution, il s’agit de consolider et


d’aménager l’armée de terre professionnelle, il importe que le génie, arme unique, présente chaque
fois que nécessaire au service de la France, adopte la posture la plus solide pour affronter les défis de
ce nouveau siècle.

C’est ce qu’il fit lors de sa création par Vauban stratège et organisateur du pré carré français ;
lors de la révolution par Carnot stratège et organisateur de la victoire contre l’Europe monarchique ;
lors de la Première Guerre mondiale par Joffre, maréchal et vainqueur de la Marne mais aussi lors de
la Seconde Guerre mondiale, où après le désastre de 1940, une poignée de sapeurs du 13e bataillon
du génie, ceux de Leclerc, partis de Syrie et du Liban, ou bien d’Afrique et du Tchad aux ordres du
capitaine puis colonel Gravier, contribuèrent aux victoires de Bir-Hakeim, Alençon, Paris, Strasbourg,
pour s’arrêter au Berchtesgaden, après avoir largement contribué à abattre le fléau fasciste allemand.

C’est ce qu’il va continuer de faire maintenant sur la base des trois définitions schématiques
suivantes :

Dans cet esprit, l’ESAG, maison mère du génie, est et sera au service de tous et de toutes nos
formations présentes souvent ensemble et de façon toujours très complémentaires sur tous les
théâtres d’engagement de nos forces armées ; régiments de combat, régiments de travaux de l’armée
de terre et de l’air, établissements du génie, unités d’intervention de la sécurité civile et groupements
de la brigade des sapeurs pompiers de Paris.

–3–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
◆ In memoriam

IN MEMORIAM L’actualité en bref


Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Adjudant Annonces
Xavier ANDREOLI
17e régiment Sergent-chef LAURENT
du génie parachutiste 1er régiment du génie

Il y a 14 ans, l’adjudant ANDREOLI décidait de servir la France Le sergent-chef Laurent nous a quittés brusquement mercredi
et souscrivait un contrat d’engagement de cinq ans au titre de matin, à l’aube, dans de dramatiques circonstances, au cours d’un
l’École d’application du génie à Angers. Rapidement, il rejoint les exercice synthèse de section. Amis, camarades et compagnons
rangs des sous-officiers le 1er janvier 1989 au 25e régiment du génie d’armes, nous voulons témoigner ici toute notre amitié à sa famille
de l’air à Compiègne où il s’impose avec assurance et détermination et nous souvenir de lui.
sur tous les chantiers qui lui sont confiés.

Désigné du 5 janvier au 18 juillet 1991 en qualité de chef de Engagé volontaire à l’École d’application du génie d’Angers en
groupe pour la réfection des aires aéronautiques de la base de HAO septembre 1991, il s’oriente, à l’issue de sa période de formation
en Polynésie Française, le sergent ANDREOLI s’acquitte de sa mis- initiale, vers la filière « franchissement mécanisé ». Promu sergent
sion avec brio. à l’été 1992, il rejoint le 21e régiment du génie, stationné dans cette
même ville et après avoir servi à la 11e compagnie d’instruction, il
Le 1er octobre 1993, il est promu au grade de sergent-chef et gravit tous les échelons de sa spécialité en officiant au sein de la
deux mois plus tard il est admis dans le corps des sous-officiers de 13e et surtout de la 22e compagnie. Maîtrisant parfaitement les
carrière. Sous-officier très complet recherchant sans cesse à appro- techniques du franchissement et ayant acquis une connaissance
fondir ses connaissances, il obtient le 15 mars 1996 la qualification solide des matériels de son unité, il y démontre de remarquables
« intervention sur engins explosifs improvisés » et le brevet mili- qualités d’éducateur, de formateur et de chef. Passionné par son
taire professionnel du 2e degré « travaux publics infrastructure air »
métier, il fait preuve en toutes circonstances d’une rare assurance et
le 1er avril 1996.
assume ses responsabilités avec beaucoup d’autorité. La qualité de
Affecté au 1er régiment du service militaire adapté de Fort-de- son travail et ses très bonnes dispositions intellectuelles lui valent
France à la Martinique le 20 août 1996 en qualité d’adjoint au chef de réussir le BSTAT en 1999 et d’être promu au grade de sergent-
de section travaux et de sous-officier spécialiste, le sergent-chef chef en avril 2000.
ANDREOLI se distingue par ses grandes connaissances techniques
et un comportement en tous points remarquables. Affecté en août 2000 au 1er régiment du génie d’Illkirch
Graffenstaden et admis en décembre de cette même année dans le
Engagé au Guatemala du 7 novembre au 2 décembre 1998 corps des sous-officiers de carrière, il met toutes ses compétences
dans le cadre de l’aide humanitaire apportée par la France aux pays et son expérience au service de la 23e compagnie de ponts flottants
d’Amérique Centrale frappés par le cyclone Mitch, il se distingue de
motorisés. Son unité étant projetée pour quatre mois en Polynésie
nouveau par son dévouement sans limite aux populations sinistrées.
Française, il est détaché à la 11e compagnie de base d’instruction en
Attiré par l’action, le sergent-chef ANDREOLI est muté le 30 août qualité de sous-officier adjoint au chef de section. Son sens
1999 au 17e régiment du génie parachutiste à Montauban. Breveté pédagogique et son implication personnelle dans la formation
parachutiste le 8 septembre 1999, il est promu adjudant le 1er octobre morale et physique des jeunes engagées volontaires lui valent
1999. Sous-officier traitant au sein du bureau opérations instruction l’estime de ses pairs, l’admiration et l’adhésion de ses jeunes
et spécialiste NEDEX, l’adjudant ANDREOLI démontre d’emblée son recrues.
professionnalisme et ses grandes qualités humaines.
La semaine dernière, le sergent-chef Laurent est resté fidèle à
Volontaire pour servir à Mostar depuis le 18 janvier 2001 en la ligne de conduite qui a toujours guidé son action en portant,
tant que sous-officier spécialiste NEDEX, tu es projeté avec quatre-
jusque dans ses derniers instants, une attention extrême aux
vingt-dix des nôtres, dans cette Bosnie-Herzégovine où tu sers avec
abnégation, jusqu’à ce 3 avril, sur cette fameuse piste minée où te hommes dont il avait la responsabilité.
voilà soudain arraché à l’amour des tiens et à l’estime de tes cama-
rades pour rejoindre ceux du « 17 » de l’ombre. Ces qualités d’homme, ces qualités de soldat, ces qualités de
chef peuvent faire la fierté de sa famille, de sa mère, avec qui nous
Tu étais un sous-officier de grande valeur avec un profond sommes aujourd’hui en parfaite harmonie de cœur. Elles ont
souci du facteur humain, ton dévouement extrême, allié à ta recher- marqué tous ceux qui l’ont côtoyé, cadres et sapeurs et j’espère que
che permanente de l’efficacité, donnaient de toi l’image du chef tous s’en inspireront.
trempé au dur métier des armes.
Au revoir, Chef. Ton départ si soudain laisse en nous un vide
Mon adjudant, nous partageons tous l’immense détresse de ta
famille. Nous voulons saluer une dernière fois l’homme que tu immense et nous garderons toujours au cœur, la brûlure de ton
étais, aimé et estimé de tous. Saches que nous prendrons soin des souvenir.
tiens, de toutes nos forces.
… Repose maintenant en paix Philippe.
Les officiers, sous-officiers, caporaux-chefs, caporaux, sapeurs
parachutistes, personnels civils, familles et amicalistes du 17e régi- Colonel BRUDER
ment du génie parachutiste te disent un « au revoir » chargé d’espoir. commandant le 1er RG

Que Saint-Michel t’accueille au paradis des parachutistes.

Colonel Jean-Fred BERGER


commandant le 17e RGP

–4–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
◆ L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Le général de division Marcel FRANÇOISE


est élevé aux rang et appellation de général
de corps d’armée, pour prendre rang du
1er juillet 2001. Le général de division Jean-Louis VINCENT
est élevé aux rang et appellation de général
de corps d’armée, pour prendre rang du
1er juillet 2001.

Le général de division André RANSON est


élevé aux rang et appellation de général
de corps d’armée, pour prendre rang du
1er juillet 2001 et est nommé aux fonctions de
directeur du renseignement militaire - Paris Le général Alain RICHARD est promu géné-
- à la même date. ral de division, pour prendre rang du
1er juillet 2001 et est nommé inspecteur de la
fonction appui à l’inspection de l’armée de
terre à compter du 1er septembre 2001.

Le colonel Bernard PERICO est nommé


général de brigade pour prendre rang de
1er août 2001 et est nommé chef de la division
activités de l’état-major de la RTSO. Le colonel Jean-Loup CHINOUILH est
nommé général de brigade pour prendre
rang du 1er août 2001 et est nommé comman-
dant de la brigade du génie et gouverneur
militaire de Strasbourg.

Le colonel Jean VEYRAT est nommé général


de brigade pour prendre rang du 1er août
2001 et est nommé adjoint « doctrine » au
général commandant la doctrine et l’ensei-
gnement militaire supérieur de l’armée de
terre à compter du 1er septembre 2001. Le général Gérard BEZACIER est nommé
commandant de l’École supérieure et d’ap-
plication du génie à compter du 25 août 2001.

Le général de brigade Jean-Pierre DUPRÉ


est promu général de division pour prendre
rang du 1er août 2001 et est nommé général
adjoint major au général gouveneur militaire
de Metz, commandant la région terre Nord-
Est à compter du 1er septembre 2001.

–5–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
◆ L’actualité en bref
PRISE D’ARME POUR UNE FÊTE D’ARME Le génie combat
Le génie construit
La première fête d’arme du génie VAUBAN a été instaurée le 1er juin 2001 au cours d’une Le génie secourt
prise d’armes dans le centre ville d’Angers. Le génie instruit
Le génie étranger
Cette cérémonie regroupait des détachements de l’ESAG, du 2e régiment étranger de Histoire
génie, du 6e régiment du génie, FNAS
du 17e régiment du génie para- Expériences
chutiste, de la brigade de A savoir
sapeurs pompiers de Paris, de Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
l’unité d’instruction et d’inter- A lire
vention de la sécurité civile n° 1 Multimédia
et de l’Établissement du génie Annonces
d’Angers.

PHOTO ESAG
KOSOVO – MISSION D’EXPERTISE TECHNOLOGIQUE
DU GROUPE DE DÉFENSE NBC

Les sites industriels situés dans la zone de la brigade nord du


Kosovo recèlent encore de nombreux produits chimiques dont
certains peuvent présenter un danger pour les troupes
stationnées à proximité. En avril, un lieutenant GDNBC et un
adjudant-chef de la BSPP ont dressé un inventaire des risques
technologiques et incendie dans la zone de Mitrovica. Ils ont étudié les
différents sites industriels : extraction de minerai, usines de production
d’acides, de plomb, de batteries, laboratoires d’analyse chimique, transfor-
mateurs électriques…
Les principales industries sont dans un état avancé de délabrement. Une
équipe du GDNBC est présente sur le théâtre et intervient régulièrement sur
l’ensemble de ces sites pour contrôler l’évolution de la situation.
Lieutenant ARNOULT

PHOTO EG LIMOGES (cf plaquette)

AMÉNAGEMENT DU CENTRE DE PRODUCTION


D’ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR L’ESAG ACCUEILLE
(CP EAO-COFAT) DES ÉMIRIENS
Subordonné au CoFAT, le centre de production Les 12 et 13 juin derniers, l’ESAG a accueilli
EAO-CoFAT de Saint-Maixent-l’École est chargé de une délégation des Émirats Arabes Unis dans
réaliser des produits de formation, utilisant les le cadre du plan de coopération franco-émi-
nouvelles technologies, au profit de l’armée de rien.
terre. Avec la montée en puissance des missions La délégation était composée du lieutenant-
du centre, il était nécessaire de créer une nouvelle colonel Walid Ibrahim Mohammed Al-Amery,
structure d’accueil. La réalisation fut confiée à commandant l’École du génie des Émirats
l’établissement du génie de Limoges qui a livré le Arabes Unis, accompagné de deux experts
bâtiment en mars 2001. émiriens.

PHOTO ESAG

LE 19e RÉGIMENT DU GÉNIE AU SERVICE DE LA CULTURE AU KOSOVO

Le 10 avril 2001, au sein du lycée principal « Muharrem Bekteshi » de Vushtrii (ville située entre Pristina et Mitrovica), le colonel
GUILLAMO, commandant le BATGEN, a remis au directeur et au professeur de français un ensemble composé de 814 livres de
littérature française.
Ces livres provenant de la bibliothèque du 19e régiment du génie de Besançon ont été offerts en présence des représentants des élèves
des classes de français ainsi que des actions civilo-militaires (ACM) de Mitrovica.
Le directeur a très largement remercié le colonel GUILLAMO et une jeune élève n’a pas hésité à qualifier, dans un excellent français, de
« magnifique » ce don inespéré pour le lycée qui « manque réellement de moyens ».

–6–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
◆ L’actualité en bref
JOURNÉE PRÉVENTION AU 13e RG Le génie combat
Le génie construit
Le mercredi 21 mars 2001 était réservé à une Le génie secourt
sensibilisation sur la prévention et la sécurité routière. Le génie instruit
Prenant la forme d’un circuit d’une vingtaine de Le génie étranger
Histoire
kilomètres dans la région sud d’Épernay, les candidats FNAS
ont arpenté le vignoble en P4. Expériences
Le rallye avait pour but de sensibiliser les 18-25 ans du A savoir
régiment qui devaient répondre aux questionnaires de Coup d’œil sur…
6 ateliers sur des thèmes divers (crevaison, épreuves Le courrier des lecteurs
A lire
du code de la route, épreuve de conduite de type Multimédia
PHOTO 13e RG
« OPEX dans les Balkans », permis à points…). Annonces
Conjointement, des conférences se sont tenues au
régiment. Un stand était animé par un représentant de l’AGPM, pour le port de la
ceinture de sécurité, le taux des accidents chez les jeunes… Tandis qu’un
représentant de la gendarmerie d’Épernay sensibilisait le personnel sur la vitesse
excessive, la conduite en état d’ivresse et la fatigue, les pompiers d’Épernay
faisaient une démonstration de désincarcération.
LE GÉNIE À
L’HONNEUR

PHOTO ESAG
Le 13 juin 2001, dans la
cour d’honneur des
STAGE Invalides, le général
DES FUTURS Crène, chef d’état-major
CHEFS de l’armée de terre a
DE CORPS remis la croix de la
valeur militaire au colo-
Les futurs chefs nel Paul Dodane pour
de corps du les actions conduites au
génie se sont Kosovo de février à juin
réunis à l’ESAG 2000 à la tête du bataillon du génie de
du 28 au 30 juin pour y suivre un stage avant de prendre leur comman-dement brigade multinationale Nord armé par le
cet été. Ce stage comprenait une partie informative suivie d’une partie 31e régiment du génie.
d’échange d’expérience avec les chefs de corps en poste. Ce stage se
déroule chaque année à l’école, et constitue un moment d’échange riche.
À l’issue, les chefs de corps ont participé à la 2e Convention nationale du
génie.

ZONE TECHNIQUE DU 1er RÉGIMENT DE SPAHIS

Le 1er régiment de spahis inaugurait, le 11 juin 2001, sa nouvelle zone technique. Réalisée par l’Établissement PHOTO EG GRENOBLE
du génie de Grenoble, elle comprend un bâtiment atelier répa-ration, un poste de contrôle, deux abris et un
centre de tir. Elle est divisée en cinq marchés : SPS, travaux principaux, alarme, cibles automatiques et
espaces verts définis au titre du permis de construire. Le marché principal est réalisé en trois tranches de travaux sur 14 mois ; le coût total
de l’opération s’élève à 71 MF.

QUATRE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS EN DÉTACHEMENT


le détachement français placé sous le
AU PORTUGAL
commandement d’un officier supérieur de la
DDSC était constitué d’un capitaine directeur de
Le 4 mars 2001, l’effondrement du viaduc routier plongée, d’un adjudant-chef directeur de
de Castelo de Paiva (Portugal) entraîne la disparition plongée et spécialisé en interventions
de 70 personnes dans le fleuve Douro. Du 8 au subaquatiques, d’un sergent-chef spécialisé en
10 mars, quatre personnels de la BSPP sont inté- interventions subaquatiques - CT1 et d’un
grés au sein d’un élément de reconnaissance et caporal servant d’interprète.
d’évaluation (ERE) mis sur pied par la direction de la
défense et de la sécurité civiles (DDSC). La violence du
débit du fleuve rend difficile la localisation des véhicules immergés et interdit toute intervention subaquatique. La mission du détachement a consisté
à confirmer les analyses techniques des services de secours Portugais. « Cette action a permis de fournir un appui décisif, en terme de communica-
tion dans une crise aux implications politiques de portée nationale » souligne le capitaine Dalet, directeur de plongée. Parallèlement, des opérations
de localisation par sonar et de recherche d’indices sont menées en surface.
Capitaine DALET

–7–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
◆ L’actualité en bref
LE 3 A L’ASSAUT DES REMPARTS PHOTO 3e RG
Le génie combat
DE ROCROI LA FORTIFIÉE Le génie construit
Le génie secourt
Du 18 au 23 juin 2001, des éléments du 3e régiment du génie de Le génie instruit
Charleville-Mézières ont réalisé des travaux de nettoyage et de Le génie étranger
Histoire
remise en condition sur les remparts fortifiés de Rocroi dans le FNAS
cadre de l’entretien du patrimoine historique de la ville. Expériences
Ces travaux permirent la mise en œuvre des techniques A savoir
particulières du travail en hauteur. Rappelons que la mission Coup d’œil sur…
première d’une CBI est d’assurer la base arrière du régiment Le courrier des lecteurs
A lire
lorsque celui-ci est projeté en OPEX. Multimédia
Cette opération s’inscrit aussi dans une perspective de Annonces
communication externe du régiment et vise à consolider le lien
armée-nation.
Sous-lieutenant ARIA

FOOTBALL, LE 19 EN FINALE

C’est dans un cadre magnifique, le 24 mai à Évron en Mayenne, que l’équipe de football
des sapeurs du 19e régiment du génie de Besançon a fait briller ses couleurs. Elle a ainsi
atteint l’objectif de sa saison : représenter son régiment au plus haut niveau de la
compétition.
Malgré un parcours sans faute et quelques grands moments, tels que les 8e de finale
remportée 10-0 contre le 126e RI ou encore le suspens insoutenable de la demi-finale
arrachée aux tirs au but face à l’équipe des sapeurs-pompiers de Paris, le jour J a été
l’exception à ce glorieux tableau. La pression de la finale était telle que la force morale de PHOTO 19 RG e

l’équipe et le soutien admirable des supporters n’ont pas suffi à emmener les joueurs vers
la victoire.
Nous ne pourrons rien reprocher à cette équipe, tant la combativité et le soutien moral qui régnaient autour des joueurs étaient importants. Le
goût amer de la défaite 3-2 sera donc vite remplacé par la satisfaction du devoir accompli.
Rendez-vous est donné l’année prochaine pour faire encore mieux : GAGNER LA FINALE !

« CME… TOUS VOLONTAIRES ! »

«CME… tous volontaires ! »… tel fut le cri de guerre scandé, dans les couloirs de la CBI, par le « CME EVAT », placé sous les ordres du lieutenant
Hantz, secondé par le sergent-chef Blusseau et quatre chefs de groupe (les sergents Massenhove, Micard, Grunenwald et de La Tousche). Du
8 janvier au 2 mars 2001, le stage a permis de former des petits gradés pour « offrir » aux
régiments de bons chefs d’équipe. L’effectif de cette section : 20 militaires du rang, en
provenance de trois formations (4e GEH, 43e RT, et 2e RG). Le goût de l’effort et l’esprit de
cohésion ont été progressivement inculqués au cours de cette période.
L’obtention du CME, complétée par l’attribution d’un CTE, est indispensable pour accéder
au grade de caporal. Les conditions du succès… un comportement exemplaire et
l’acquisition d’un certain sens des responsabilités. Huit très longues semaines durant,
les candidats ont donc totalement dû s’investir physiquement et intellectuellement afin
de développer les compétences nécessaires.
L’emploi du temps fut un délicieux compromis entre instruction au quartier et séjours sur
le terrain. La première semaine a été essentiellement consacrée aux cours théoriques :
rappels ayant trait à l’instruction sur le tir, la topographie, le règlement, la défense NBC
et les transmissions. En raison des tests physiques de fin de stage, le sport n’a pas été
négligé (course à pied, natation et grimper de corde) et l’incontournable marche de nuit
a bien entendu été effectuée. Les deux semaines suivantes se sont déroulées dans le
PHOTO 2 RG
e
cadre sympathique du camp de Bitche avec, au programme, combat de l’équipe
(incluant le combat dans les localités), course d’orientation, tir (FAMAS, FLG et lancer de
grenades réelles), mise en œuvre d’explosifs, et marches sur la « circulaire » du camp. Au retour, une longue semaine de cours intensifs :
organisation de la défense, pédagogie, éducation civique et… mathématiques, les vagues souvenirs s’étant estompés avec le temps. Arriva
ensuite le séjour au camp de Valdahon caractérisé par un rythme toujours plus éprouvant. Outre les séances de combat, il y eut davantage
d’activités physiques (marches, marches course, course à pied…). Le week-end de récupération des 17 et 18 février a été unanimement
apprécié.
Au terme de quelques jours de révisions, arriva l’heure du bilan. Il y eut tout d’abord une batterie de tests théoriques et sportifs, puis le « raid
synthèse », alternant marche, entre les différents forts des alentours de Metz, et ateliers pratiques axés sur la restitution des savoir-faire acquis.
Ce « CME EVAT » a permis à tous nos candidats de développer des valeurs essentielles comme le volontariat, la disponibilité, la motivation,
l’endurance, l’exemplarité et, par-dessus tout le don de soi !
Sergent de La Tousche – 2e régiment du génie

–8–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
◆ L’actualité en bref
À PROPOS DE GUIBERT 2001 Le génie combat
Le génie construit
Du 19 avril au 2 mai 2001, le 28e groupe géographique a participé à l’exercice Le génie secourt
Le génie instruit
Guibert 01 organisé par le CFAT. Cet exercice avait pour but Le génie étranger
l’entraînement d’un état-major de niveau 2 en milieu OTAN et de Histoire
perfectionner l’emploi du SIC-F V1 au sein des états-majors. FNAS
La mission du 28e groupe géographique était de conseiller le Expériences
général commandant la division en matière d’appui géographique A savoir
Coup d’œil sur…
des forces. Il comprenait aussi une cellule TERA (analyse de Le courrier des lecteurs
terrain) chargée de réaliser des produits géographiques d’aide à A lire
la prise de décision. Cette cellule dut, en cours de manœuvre, Multimédia
quitter l’exercice afin de se consacrer à l’étude physique du Annonces
bassin de la Somme sujet aux inondations depuis plusieurs semaines.
Si « la géographie sert d’abord à faire la guerre » (Yves Lacoste), elle permet
également d’aider les autorités civiles à la compréhension et au suivi des
catastrophes naturelles…

AIDER LES SINISTRÉS DE LA SOMME

Du 11 au 25 juin dernier, trois sous-officiers de l’Établissement du génie de


Châlons-en-Champagne, les adjudants-chefs Dominique NICOT, Hervé LIE- PHOTO ESAG

BEAUX et l’adjudant Francis PINAT, ont renforcé les trois équipes MOUS
(Maîtrise d’œuvre Urbanisme Social) mises en place par monsieur Daniel
CADOUX, préfet de la Somme. Ces sous-officiers renseignaient les sinistrés STAGE DE DÉMINAGE HUMANITAIRE
suite aux dégâts des eaux dans les habitations et agissaient comme conseillers
techniques. Onze Cambodgiens et deux Nicara-
« Nous ne nous sommes pas guayens ont suivi le premier stage
dispensé par le Centre national de
PHOTO EG CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

arrêtés à notre simple mission, il a


fallu d’abord écouter ces familles déminage humanitaire à l’ESAG du 5 au
traumatisées qui, pour la plupart, 14 juin 2001.
étaient très fatiguées, au bord de Les stagiaires, déjà experts du démi-
la déprime et du désarroi… » nage et œuvrant, pour les Cambodgiens,
souligne l’adjudant-chef Domi- au sein du Centre national de déminage
nique NICOT. au Cambodge, sont venus se former aux
Après leur passage dans les techniques françaises de déminage, pri-
divers foyers inondés, les profes- vilégiant la neutralisation à la destruc-
sionnels du bâtiment ont évalué tion de la mine.
l’ampleur des dégâts afin de diri- Ce stage s’est fait en liaison avec la
ger les services compétents, pour COFRAS, société accréditée par le
la mise en œuvre d’équipes de bénévoles ou la fourniture de matériels aux pro- ministère de la Défense.
fits des sinistrés. Un avis était également donné sur l’état d’insalubrité ou la dan-
gerosité des habitations.
Très bien intégrés au sein de ces équipes mobiles, ces sous-officiers ont permis de
mettre leurs compétences à la disposition des populations civiles et de s’impliquer
PHOTO 13e RG

dans une action sociale et « humanitaire » face à cette catastrophe naturelle.

CHAMPIONNAT NATIONAL DE TIR 2001

Du 18 au 23 juin 2001, l’adjudant Joho (21e CCL), les sergents Defour et Merlet (11e CBI) et le 1re
Cl Court (3e CCM) du 13e régiment du génie ont participé au championnat de France de l’armée
de terre, organisé au Centre d’entraînement d’infanterie de tir opérationnel (CEITO) du Larzac.
Pour l’occasion, la carabine 22 long rifle pour les femmes et 7,62 mm pour les hommes étaient
de rigueur. En plus de l’effort prolongé pouvant atteindre 3 heures 30, il faut rajouter
l’accoutumance à l’équipement : veste, pantalon, sangle, cache œil, gants et chaussures plates pour plus de stabilité.
La semaine s’est déroulée en deux temps :
• lundi et mardi : championnat de tir
• de mercredi à vendredi : tirs de perfectionnement pour les qualifiés au championnat interarmées qui se déroulera à l’EIS de Fontainebleau
la 1re semaine d’octobre.
Au terme d’un tir à 50 m en trois positions (couché, debout, genou), puis d’une épreuve de 1 h 30 pour les femmes et de rapidité pour les
hommes, les personnels du 13e RG se sont retrouvés bien classés. En effet, le 1re classe Court est vice championne de France 2001, le sergent
Defour occupe la 3e place du podium et le sergent Merlet et adjudant Joho se sont respectivement classés 5e et 9e.
Pour eux, la prochaine étape sera le championnat de France interarmées. Accordons leur notre soutien.

–9–
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
PHOTO 1er REG
In memoriam
◆ L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
LE 1er REG Le génie étranger
EN ÉRYTHRÉE Histoire
FNAS
Expériences
Dans la nuit du 5 juin, un A savoir
détachement de plus de Coup d’œil sur…
150 hommes composé Le courrier des lecteurs
presque entièrement de A lire
Multimédia
la 2e compagnie, s’est envolé en direction d’Asmara, capi-
Annonces
tale de l’Érythrée. Appelés à relever le contingent danois en
place depuis juin 2000 (déployé dans le cadre de la
MINUEE), les légionnaires du 1er REG placés sous le com-
mandement du LCL Rychener, auront à charge le soutien de
l’état-major pour des missions couvrant aussi bien la pro- Mi-mai 2001, une centaine de militaires du 3e
tection que le transport, en passant par l’escorte, l’alimen- régiment du génie de Charleville-Mézières se
tation, les transmissions, etc. sont joints au SRPJ de Reims pour recherche
Le général de Kermabon, commandant la 6e BLB, venu Manania Thumpong, collégienne à Sedan et disparue
inspecter les troupes à la veille de leur départ, a donné le depuis le 5 mai.
mot d’ordre : « vous devez considérer comme un honneur Accompagnées d’une équipe cynophile de Suippes,
d’avoir été choisis pour cette mission ». les 3 compagnies du régiment ont ratissé une grande
Durée de la mission : six mois. À décembre prochain… partie des bois environnants.

GRIN : NETTOYAGE DE PRINTEMPS LE CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE L’ARMÉE


À MAILLY DE TERRE À LA RENCONTRE
DES SAPEURS-POMPIERS DE PARIS
En marge des grandes activités régimentaires de
printemps, le groupe régional d’intervention NEDEX Fin mars, le chef d’état-major de l’armée de
(GRIN) consacre la majeure partie de son temps à faire le terre rendait visite à la brigade de sapeurs
ménage dans les différents camps militaires de l’est de la pompiers de Paris. Le général d’armée Crène
France. Après un séjour à Verdun puis à Mourmelon, ils ont fait étape a rencontré, lors de plusieurs tables rondes,
à Mailly. un grand nombre de personnel de tous grades.
Les travaux de construction d’une plate-forme de poser Il déclarait lors de son allocution en fin de
d’hélicoptères ont, en effet, permis à une quantité importante de journée « je considère la brigade comme une
munitions de retrouver la lumière du jour. La fabrication de ces unité d’élite à part entière, faisant honneur à
munitions, allemandes et françaises, datait principalement de son armée d’appartenance qui peut être fière
l’époque des deux guerres mondiales. de la compter dans ses rangs. »
Le 26 avril 2001, un fourneau a été réalisé afin de les détruire. Cette Quelques jours après sa visite, il adressait,
opération a généré, bien entendu, un certain nombre de contraintes dans une lettre adressée au général comman-
en vue de garantir la protection des biens et des personnes : dant la brigade, ses remerciements aux repré-
• suspension des séances de tir dans la zone concernée ; sentants de toutes les formations pour la qua-
• mise en place d’un dispositif de sécurité draconien. lité de leur accueil ainsi que leur franchise sur
La dangerosité de ces munitions résultait essentiellement de leur âge les thèmes aussi variés et sérieux que la pro-
et des conditions de stockage. La dégradation des substances fessionnalisation de l’armée, l’augmentation
explosives, au fil des ans, les a rendues particulièrement instables et de l’activité opérationnelle…
très sensibles au moindre choc. La disparition des organes de
sécurité sur les obus a, en outre, accru la difficulté.

Bilan final :

Calibre Nombre Type Modèle


2 cm 1348 Antiaérien FLAK Mle 1930/1935/1938
75 mm 157 Explosif Mle 1917/1933
105 mm 3 Explosif Mle 1925
155 mm 2 Explosif Mle 1887/1894

Adjudant AUPLAT – 2e régiment du génie

PHOTO ESAG

– 10 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
◆ L’actualité en bref
MISSION AU PROFIT DE L’ARMÉE DE L’AIR Le génie combat
Le génie construit
PHOTO 19e RG Le génie secourt
La région terre Nord-Est a fait appel au 19e régiment du Le génie instruit
génie pour une mission des plus habituelles : Le génie étranger
un mirage F1 de la base aérienne de Dijon s’est abîmé dans Histoire
les environs de Cuiseaux le mercredi 7 février. Les FNAS
Expériences
techniciens ont voulu récupérer les éléments de l’avion ;
A savoir
l’accès à la zone leur était impossible. Coup d’œil sur…
Le régiment bisontin dépêche sur place un module et deux Le courrier des lecteurs
travures de pont automoteur d’accompagnement, aux A lire
ordres de l’adjudant POLAK. Le détachement met Multimédia
Tableau d’avancement
rapidement en œuvre les matériels permettant aux grues
de l’armée de l’air de franchir les fossés qui les séparent
des débris du mirage.
Capitaine JAMAA

LE 3e RG EN RENFORT
DANS LA SOMME
PHOTO UIISC7

Les inondations provoquées


par la crue de la Somme ont
LE 500e EVAT
entraîné l’évacuation d’un
PHOTO 3 RG
e
DE LA SÉCURITÉ CIVILE
millier de personnes. La gra-
vité de la situation a néces-
Les unités de la sécurité civile
sité le concours de l’armée sur la demande du préfet de la Somme. Une tren-
fêtent leur 500e EVAT.
taine de sapeurs du 3e régiment du génie de Charleville-Mézière ont appuyé
Affecté à l’UIISC7, le sapeur
les services de secours en procédant au moyen de sacs de sable au relève-
Beaujean Fabien a été recruté
ment et au renforcement des digues.
comme volontaire de l’armée de
terre (VDAT) en octobre 2000.
Après 6 mois de VDAT, sa manière
de servir lui a permis d’obtenir un
contrat d’engagé volontaire, ce qui
lui permet d’envisager une carrière
plus longue au sein de l’UIISC7.
LE GÉNIE DE L’OTAN SE RÉUNIT À ANGERS Le 1er avril 2001, il a signé le 500e
contrat EVAT. À cette occasion, il
Pour la première fois, l’ESAG a organisé la conférence des commandants du génie des pays s’est vu remettre par le LCL
membres de l’OTAN et des pays européens associés. Pelletier, commandant en second
Le double objectif de cette conférence était de réfléchir aux enjeux de demain et notamment à de l’UIISC7, la pucelle d’argent de
ce que sera le génie en 2015, mais également de faire meilleure connaissance et découvrir des l’unité au cours de la prise d’armes
nations que l’on ne rencontre que du vendredi 22 juin 2001.
rarement, si ce n’est dans le cadre Capitaine DUBERNET
de forces multinationales. Officier Communication - IISC7
De nombreux industriels s’étaient
joints à cette conférence afin de
présenter leurs matériels et leurs
savoir-faire.

PHOTO ESAG

– 11 –
La lettre du génie SOMMAIRE

◆ Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
MOWYCIE PO POLSKU ? Le génie instruit
Le génie étranger
Courant juin, l’ESAG a accueilli une délégation du Histoire
commandement du génie de l’état-major de l’armée de FNAS
Expériences
terre polonaise. Deux officiers polonais, le colonel LALKA A savoir
et le commandant SZULC ont ainsi visité l’école, se faisant Coup d’œil sur…
présenter la formation qui y est dispensée, le génie et les Le courrier des lecteurs
perspectives d’avenir ainsi que les principaux matériels. A lire
Cette visite entrait dans le cadre du plan de coopération PHOTO ESAG Multimédia
Tableau d’avancement
franco-polonais.

MISSION ALLEMAGNE POUR L’UIISC7

Dans le cadre du jumelage entre Brignoles et


Gross-Gerau, petite ville allemande du Sud de
Francfort, un petit détachement de l’UIISC7 a fait
le déplacement afin de participer aux journées
portes ouvertes des Technisches Hilfswerk (TWH),
l’équivalent de la protection civile allemande. La mis-
sion dura sept jours…
Le détachement était composé d’un officier (LTN Mahieu, chef du
détachement), de sept sous-officiers (ADC Polito, ADJ Abadie,
PHOTO ESAG
ADJ Berthelot, ADJ Vasseur, SCH Puype, SGT Dubois-d’Enghein,
SCH Sarrion) et d’un militaire du rang (1CL Morel).
MONUMENT JEU D’ENFANTS

Pour la troisième année consécutive, l’ESAG a participé


à l’opération « Monu-ment Jeu d’enfants ». Cette acti-
vité, initiée par le ministère de la Culture, consiste à PHOTO ESAG
faire découvrir aux enfants accompagnés de leurs
familles, le patrimoine historique français.
À cette occasion, le département d’entraînement
physique et sportif de l’ESAG a mis en place un atelier
de descente en rappel le long d’une des tours du
château, activité au combien prisée par les enfants !

PHOTO 3e RG

LE 3 SÉCURISE
UNE ZONE REMPLIE
D’OBUS POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE
DU VILLAGE D’AIDE AU DÉPLOIEMENT
Le préfet des Ardennes
a demandé le concours Le 5 juin dernier, le général Dupré, comman-
du 3e RG afin de procé- dant l’ESAG, posait la première pierre du vil-
der à la neutralisation lage d’aide au déploiement. Ce village, installé
d’un stock d’obus (9200 sur le terrain de Linières près d’Angers, per-
pièces) datant de la Grande Guerre, découvert dans la commune de mettra aux stagiaires en infrastructure opéra-
Chatelet-sur-Retourne. tionnelle de réaliser des actions d’infrastruc-
L’adjudant Manuel, à la tête d’une dizaine de sapeurs, a supervisé les ture en condition très proche de la réalité,
travaux de sécurisation nécessaires avant les opérations de déminage mais il permettra également aux électroméca-
qui ont lieu en juin 2001. niciens d’intervenir dans leur spécialité pour la
Outre la mise en place de merlons et de pistes MATS, ce chantier a fourniture et la distribution d’énergie, tout
nécessité la construction de plates-formes en dur pour le condition- comme aux spécialistes de l’eau pour l’alimen-
nement des obus. tation du village.

– 12 –
La lettre du génie

COMBAT
PHOTO 1er REG
Le génie

PHOTO 1er REG


Sommaire

LE GÉNIE LÉGION :
le 1er REG

1 – Historique
PHOTO 1er REG

2 – Les pionniers
3 – Les régiments génie légion
4 – Les missions
PHOTO 1er REG

5 – Bilan déminage : l’exemple


du 1er REG au Kosovo

– 13 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
◆ Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
1er RÉGIMENT ÉTRANGER DE GÉNIE A lire
Multimédia
Annonces

BREF HISTORIQUE avec fierté, attribuer la croix


de guerre des TOE avec
« La montagne nous barrait la route, palme. Capacité d’adapta-
« ordre fut donné de passer quand même, tion, curiosité pour un
« la légion l’exécuta. » métier nouveau et passion
du travail accompli, sont
autant d’explications à cette
foudroyante réussite. Où
qu’il soit engagé, fier de sa
devise - « Parfois détruire,
souvent construire, toujours
servir avec honneur et fidé-
lité » -, le 6e REG fera preuve
de ses qualités, non seule-
PHOTO 1er REG
ment au combat, mais aussi
dans ses œuvres de bâtis-
Cette noble inscription était gravée à seur. PHOTO 1er REG

l’entrée du tunnel de Foum-Zabel, creusé


dans le dur granit de l’Atlas par les Devenu 1er régiment étranger de génie en génie d’assaut, enfonçant portes et pas-
légionnaires de la compagnie de sapeurs- 1999, c’est un « grand frère » aguerri, sant à travers flammes sous le feu de
pionniers du 3e REI. totalement opérationnel et bien établi l’ennemi…
dans ses traditions qui, signe de la
Bien plus qu’un long discours, ces confiance de l’Arme, pourra aider à la Leur épopée « génie » débutera dès les
quelques mots pourraient à eux seuls création d’un 2e régiment étranger de premiers jours de leur arrivée en Algérie,
résumer l’esprit du sapeur-légionnaire : génie pour faire face à un besoin crois- en 1832. Les légionnaires, y seront
sens du devoir et goût de l’exploit ; on sant en unités de sapeurs. employés à des tâches aussi diverses
sait que le légionnaire n’est jamais aussi que travaux d’utilité publique (assainis-
efficace que lorsque la mission lui est Les circonstances font qu’aujourd’hui, le sement et assèchement de marais dans
donnée comme impossible… génie légion est, selon une expression l’algérois), construction de ponts et de
chère au général Imbault, un génie d’as- routes, de fortifications ou encore
C’est ainsi, qu’avec la même ardeur, la
saut. Mais la flamme des anciens est tou- construction (de 1847 à 1856) de leur ville,
Légion se lancera dans de grands chan-
jours là. Sidi-Bel-Abbès. Après la Grande Guerre,
tiers. Du Sahara aux atolls du Pacifique,
la réputation des légionnaires-bâtisseurs
comme au fin fond de la forêt guyanaise, Le légionnaire garde son âme de pion- est bien établie. Le haut commandement
les légionnaires bâtiront ainsi leur nier : il reste et restera toujours un soldat jugera alors utile d’employer cette main-
légende au fil des décennies, se surpas- bâtisseur. d’œuvre spécialisée et disponible dans
sant un peu plus chaque jour dans des
les grands travaux d’intérêt public en
entreprises qui en auraient fait reculer
Afrique du Nord. En 1921 les premières
plus d’un.
LES PIONNIERS compagnies de sapeurs-pionniers sont
En 1984, c’est un nouveau défi qui est créées à cet effet : ainsi leur histoire,
proposé à la légion : le 6e régiment étran- « En première ligne, nous serons mis après la guerre d’Algérie, les emmènera
ger de génie reçoit la lourde responsabi- comme les pionniers en défilant… » sur tous les territoires, en métropole, en
lité d’écrire une nouvelle page de l’his- Polynésie (avec le 5e REI, ils participeront
toire la légion étrangère. Fiers soldats barbus, portant hache sur activement aux travaux du génie civil sur
l’épaule droite et tablier de cuir, les pion- le site de Mururoa), ou encore en Guyane
Ses actions au feu, lors de la guerre du niers incarnent la tradition. Sans pour (avec le 3e REI à Kourou). En pointe du
Golfe, lui vaudront d’être cité à l’ordre de autant être le privilège des régiments dispositif ou sur les Champs-Élysées, les
l’armée. Le « jeune » 6e REG se verra, étrangers de génie, ils représentent le pionniers, partout, ouvrent la voie.

– 14 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
LES RÉGIMENTS PHOTO 1er REG
L’actualité en bref
◆ Le génie combat
GÉNIE-LÉGION Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
1er RÉGIMENT ÉTRANGER DE GÉNIE Le génie étranger
Histoire
FNAS
Par décision ministérielle du 9 juillet 1999, Expériences
A savoir
le 1er REG est institué héritier par filiation Coup d’œil sur…
« indirecte » du 6e REG. La garde du patri- Le courrier des lecteurs
A lire
moine du 6e REI lui est également confiée Multimédia
à partir de cette même date. Annonces
général CRENE, chef d’état-major de l’ar-
Son drapeau se distingue de celui des mée de terre, lors de la remise du dra-
autres régiments, en arborant à sa peau du 2e REG). Selon la mission, le régiment agit groupé
hampe la cravate du 6e REG en plus de ou de façon décentralisée. Le comman-
celle du 1er REG. Les 900 cadres et légionnaires de cette dement peut également faire appel à la
unité sont répartis entre une compagnie spécificité d’une unité pour agir dans un
Fort de ses quelque 1 000 légionnaires, de commandement et de logistique, une contexte dont elle a la maîtrise :
composé d’une compagnie de comman- compagnie de base et d’instruction, une – milieu aquatique (+ la 1re Cie dispose de
dement et de logistique, d’une compa- compagnie d’appui et de trois compa- moyens nautiques composés de
gnie de base et d’instruction, d’une com- gnies de combat. Tous doivent naturelle- zodiac, de matériel de plongée, de
ment maîtriser les techniques les sacs étanches et de flotteurs. Son per-
plus subtiles du combat du génie, sonnel est soumis à un entraînement
allant du franchissement à l’infra- de natation poussé afin de la mettre en
structure opérationnelle et au condition de combattre en milieu aqua-
déminage, dans le milieu exigeant tique, le domaine subaquatique étant
et sévère de la montagne. réservé au DINOPS) ;
Immédiatement disponible, modu- – milieu accidenté (+ la 2e Cie doit pou-
lable et projetable, il est apte à voir appuyer une compagnie d’infante-
s’engager hors du territoire métro- rie lancée dans un débordement en
politain et à participer à des mis- milieu accidenté ou encore effectuer
sions de maintien de la paix ou d’in- des destructions sur les arrières enne-
terposition au sein de la 27e BIM ou mis après avoir emprunté des itiné-
PHOTO 1er REG
d’une force internationale. raires accessibles seulement à des
spécialistes de la montagne) ;
pagnie d’appui et de quatre compagnies PHOTO 1er REG
de combat mécanisé (auxquelles vient LES MISSIONS DU 1er REG
s’ajouter une compagnie de réserve,
activée à l’été 2001), le 1er REG est un
Si l’environnement militaire et la chaîne
régiment de génie d’assaut entièrement
de commandement ont changé, si le
opérationnel qui permet, au CFAT ainsi
« corps » génie-légion s’est étoffé tout en
qu’à la 6e brigade légère blindée, de dis-
s’ouvrant aux technologies du futur, les
poser d’un régiment de génie dans les
missions sont restées les mêmes qu’en
plus brefs délais.
1984, lors de la création du 6e REG : aide à
la mobilité et participation à la contre-
2e RÉGIMENT ÉTRANGER DE GÉNIE mobilité, aide au déploiement d’urgence – opération héliportée (+ la 3e Cie déve-
et appui direct au combat, déminage et loppe les techniques du combat aéromo-
dépollution de zone, opérations spéciales bile de contre-mobilité et met en œuvre
Créé le 1er juillet 1999 à Saint-Christol (84)
dans la profondeur. des détachements d’intervention hélipor-
« le 2e REG reprend les traditions des for-
tés du génie. Cette maîtrise de la rapidité
mations génie-légion d’Indochine. Il pui-
d’intervention et de l’espace permet ainsi
sera, dans les nombreux faits d’armes de PHOTO 1er REG

à de petits groupes d’interdire un front


ces glorieuses unités, la force de
étendu en un minimum de temps au
l’exemple, du courage et du sacrifice.
moyen de mines ou de destructions) ;
Durant toute la campagne d’Indochine,
les sapeurs-légionnaires ont sans – combat en zone urbaine (+ le domaine
relâche effectué des missions de protec- de compétence de la 4e Cie comprend
tion, de déminage et de franchissement, principalement l’aide à la mobilité, le
mettant ainsi en valeur l’importance de déminage, la dépollution et l’organisa-
l’appui génie » (extrait du discours du tion du terrain) ;

– 15 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
◆ Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

– dès cet été, il sera également en trise de la violence post-conflictuel – récupération ou destructions diverses :
mesure de compter sur son unité de (Somalie, Cambodge, Bosnie, Kosovo), 18 corps de missiles ; 427 grenades ; 74
réserve (5e Cie/URARP). voire au profit de populations sinistrées roquettes ; 205 obus ; 257 sous-muni-
(comme le témoigne sa récente interven- tions ; 1 tonne d’explosifs ;
Outre les compagnies de combat, le tion au Val d’Aoste). – évacuation d’un dépôt de munitions
commandement peut engager de façon contenant environ 2,5 tonnes d’obus,
décentralisée des sections équipées de de mines et de munitions diverses.
moyens lourds (EFA, PAA, MATS, EMAD,
BILAN DÉMINAGE
MPG, MFRD et autres Disperseur de
L’exemple du 1er REG au Kosovo
mines…) en faisant appel à sa compa- BILAN DES COMPAGNIES DE COMBAT
(juin/septembre 1999)
gnie d’appui. D’autre part, la compagnie
de commandement et de logistique, outre – ouverture d’itinéraire : 2 bouchons de
sa mission spécifique de soutien et de DÉMINAGE MANUEL mines relevés lors de l’entrée au
mainte-nance, participe activement à Kosovo sur l’axe RIMBAUD ;
tous les engagements du régiment, – 340 fouilles de bâtiment ; – dépollution de zone : 8 zones d’installa-
notamment grâce à son détachement – 14 aires de poser ; tions reconnues avec dépollution en
d’intervention nautique opérationnel sous-munitions de 3 futurs sites de
– 37 zones de déploiement ;
(DINOPS) et ses EOD/NEDEX. Enfin, la transmissions ;
compagnie de base et d’instruction, der- – 19 interventions sur charniers au profit
du TPI ; – munitions traitées : 511 BLU 97AB et B ;
nière née des compagnies du 1er REG,
241 BL755 ; 189 MK1118 ; 25 UXO ; 1
doit à tout instant être en mesure d’assu- – neutralisation de 2 missiles ; obus de 82 mm ; 2532 mines PMA2 ; 41
rer le régime de base arrière du régiment
– neutralisation de 19 pièges, 98 OAX ; PMR 2A ; 56 PMA3 ; 12 AC.
en cas de projection extérieure de tout
ou partie de ses hommes, tout en garan-
tissant l’instruction et la formation tech-
nique de ses jeunes légionnaires.

Servi par des matériels performants, à


la pointe de la technologie, le sapeur-
légionnaire, outre ses qualités de
combattant, maîtrise à la perfection les
compétences du génie classique : démi-
nage et dépollution, franchissement,
ouverture d’axes, travaux d’infrastruc-
ture et organisation du terrain.

Lors des missions extérieures, le plus


souvent, l’engagement est du niveau de
l’unité élémentaire ou du détachement.

Selon le cas, le régiment agira dans un


cadre coercitif (Tchad, Golfe) ou, plus
couramment, dans un contexte de maî- PHOTO 1er REG

– 16 –
La lettre du génie

Le génie
CONSTRUIT
PHOTO REVUE SELLING TANZANIA

Sommaire

1 – Expertise
en Tanzanie
PHOTO REVUE
SELLING TANZANIA 2 – Intervention
dans la Somme

PHOTO REVUE SELLING TANZANIA

– 17 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

çaises et en particulier des éléments


d’infrastructure. Pour une bonne exécu-
tion de l’opération 2002, qui regroupera
13 pays d’Afrique Australe comme
acteurs et plus de 20 pays donateurs, il
faut également une infrastructure per-
manente même si de gros moyens
mobiles seront mis en œuvre (hôpital de
campagne, par exemple).

C’est dans ce cadre-là que le service du


génie a été sollicité. Sa mission se
décompose en deux phases. Chacune
d’une durée de trois mois. La première
phase concerne le mess des officiers
de l’armée tanzanienne. Ce bâtiment
doit pouvoir accueillir en septembre
M’Sasani beach club – Entrée principale, état initial 2001 la FPC (Final Planning Conference)
et en octobre 2001 le CPX (Command
7 mars 2001. Dans l’avion qui m’emporte ria…), vie courante (tenues, logement…) post exercise), deux étapes essentielles
vers la Tanzanie, je fais le point des se sont enchaînées sans interruption jus- au déroulement de l’exercice final (FTX).
dernières semaines qui viennent de qu’au départ.
s’écouler. La deuxième phase, se déroulant de mi-
J’ai maintenant 10 heures de vol pour septembre à mi-décembre 2001, permet-
tout récapituler : quelle est ma mission ? tra d’adapter 8 bâtiments de la base
Un mois plus tôt, un message d’appel à
Son cadre ? aérienne militaire pour recevoir la base
volontariat était passé entre mes mains.
logistique de la manœuvre.
« Destination : Tanzanie. Mission : infra- Lors de mon passage à l’EMIA, j’ai décou-
structure RECAMP ». Que d’inconnues ! vert le concept RECAMP - Renforcement
des Capacités Africaines au Maintien de JEUDI 8 MARS 2001
Un bon atlas et voilà mes connaissances la Paix - et en particulier le fait que tous
rafraîchies. La Tanzanie est un pays deux les deux ans, un exercice terrain soit mis
fois grand comme la France, situé en bor- en œuvre dans une zone d’Afrique. Les Je suis accueilli par le colonel, officier de
dure de l’Océan Indien entre le Kénya au deux premiers exercices (1998 et 2000) se liaison RECAMP III. En effet, en Tanzanie
Nord et le Mozambique au Sud. Pays très sont déroulés dans des pays franco- il n’y a pas d’attaché de défense résident.
pauvre, il n’en contient pas moins les plus phones (Sénégal et Gabon). Devant le Ce dernier se trouve au Kenya. Mon arri-
grandes réserves animales du monde et succès de ces premières éditions et l’évo- vée double les effectifs militaires de l’ar-
le mythique Kilimandjaro. Sa capitale lution de la politique de coopération de la mée de terre française en Tanzanie !
politique est Dodoma et la ville principale France, d’autres pays africains, en parti-
est Dar es Salaam. culier anglophones, montrent de l’intérêt L’après-midi, premier contact avec le
pour ce concept. Pour 2002, la Tanzanie chantier. Il s’agit d’un bâtiment de 800 m2
Une fois désigné pour cette mission, tout est retenue et l’exercice s’appellera posé sur une parcelle de terrain au bord
s’accélère. Formalités administratives « Tanzanite » rappelant ainsi le nom d’une de l’océan et joliment dénommé Msasani
(passeport, visa…), professionnelles pierre précieuse propre au pays. Beach Club.
(contacts avec le ministère des Affaires
Étrangères dont dépend la direction de la Les premiers exercices s’étaient donc Au départ de Paris, les consignes étaient
coopération militaire DCMD, l’EMIA, le déroulés dans des pays francophones où simples et succinctes : Voilà de l’argent
COIA…), sanitaires (fièvre jaune, mala- sont prépositionnées des troupes fran- pour effectuer les travaux minimums :

– 18 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
vert, l’enveloppe initiale a été L’actualité en bref
multipliée par 2,5… Je peux Le génie combat
◆ Le génie construit
alors commencer la rédaction, Le génie secourt
en anglais, des dossiers tech- Le génie instruit
niques, et rechercher des Le génie étranger
Histoire
entreprises intéressées par de FNAS
tels travaux. Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Fin mars, tout est en place et Le courrier des lecteurs
nous pouvons commencer. Ici A lire
Multimédia
pas de marché sécurité, pro- Annonces
tection, santé et il faut une vigi-
Mess officier – Salle principale, état initial lance de tous les instants pour
éviter le pire. Certains jours, Je peux consacrer un peu plus de temps
« Un coup de peinture, une mise en une cinquantaine d’ouvriers cohabitent aux travaux de l’école de Tanga qui, eux,
conformité de l’électricité et une reprise tant bien que mal sur le chantier. heureusement, se sont déroulés sans
des sanitaires ». anicroche.
Les délais sont devenus très courts et le
Ces travaux ayant lieu sur une infrastruc- volume de travail plus conséquent.
ture militaire étrangère, il s’agissait de D’autant plus qu’un rendez-vous important 12 JUIN 2001
mettre en œuvre le plan de coopération s’annonce mi-mai : la MPC (Main Planning
infrastructure mené par la DCMD en Conference). Lors de cette réunion tous
C’EST LE DÉPART
concertation avec le ministère de la les pays donateurs et les pays acteurs
Défense. Comme ces travaux devaient sont représentés. Un créneau leur est L’école de Tanga se termine.
être légers et rapidement menés, l’EMIA réservé pour la visite de l’infrastructure.
avait complété la mission par la réalisa- Msasani Beach Club est devenu Msasani
tion d’une action civilo-militaire. Cette Sur Msasani tout convient. Les représen- Quarters et n’attend plus que le mois de
dernière doit permettre de réhabiliter et tants ayant participé à l’IPC apprécient le septembre pour être inauguré officielle-
d’agrandir une école primaire à Tanga. changement qui s’est opéré sur ce bâti- ment et accueillir dans la foulée la FPC.
ment. Mais un nouveau problème surgit.
Mes vrais problèmes ont débuté lors de la Le site initialement retenu pour la base La mission est donc remplie pour ce
visite de Msasani. La conduite à gauche, logistique est devenu inaccessible. Les qui est de la première phase et la
l’utilisation de la langue anglaise et la cha- TPDF (Tanzanians People Defense Forces) deuxième est maintenant clairement
leur passaient subitement au second plan. proposent alors l’infrastructure de la base définie et chiffrée.
aérienne. Tout le monde est satisfait. Oui !
Ce mess était dans un tel état de déla- Mais combien cela va-t-il coûter ? La collaboration de tous - ministère des
brement qu’aucun coup de peinture n’au- Affaires Étrangères (ambassade, DCMD),
rait pu le remettre en état. En essayant de Le sapeur français est alors mis à contri- partenaires tanzaniens (TPDF, entrepre-
comprendre pourquoi je me trouvais bution. Il lui faut évaluer le volume de tra- neurs locaux), ministère de la Défense
devant une telle situation, quelle ne fut vaux et le chiffrer dans la semaine pour (EMIA, service du génie) - a permis de
pas ma surprise d’apprendre que lors de que les intéressés puissent repartir avec montrer que même loin de nos bases
l’IPC (Initial Planning Conference) en des chiffres et présenter les comptes à traditionnelles, nous pouvions être effi-
novembre 2000 toutes les armes et tous leur direction respective. Après un mara- caces et que le service du génie avait sa
les services étaient représentés, sauf le thon de 4 jours, l’enveloppe est arrêtée à place dans tous les événements majeurs
service du génie… 1,7 MF HT. L’officier de la DCMD, présent impliquant les armées.
à cette conférence, prend contact avec
Il fallait maintenant agir et vite. Par le sa direction qui se décide Commandant BRISSAUD – DRG Metz
biais de l’ambassade et de l’officier de alors rapidement à financer
liaison, je rentre en contact avec une les travaux. Ce sera l’objet de
première entreprise. Il me faut un état la deuxième tranche (mi-sep-
exact des charpentes bois, plafonds, tembre, mi-décembre).
menuiseries et également une estima-
tion. Mes ratios de prix français ne peu- Ouf ! nous voilà fin mai et les
vent s’appliquer ici ! travaux se terminent malgré
une saison des pluies très
Fort de ces éléments, je contacte la marquée cette année qui ne
DCMD et expose le problème auquel je nous a pas toujours facilité le
suis confronté. 48 heures après j’ai le feu travail.

Phase travaux – Pose de l’ossature du plafond suspendu Plafond neuf, électricité et ventilation refaites.

– 19 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
PHOTO EG LILLE Les interventions se sont dérou- Multimédia
lées principalement sur Amiens Annonces
et Abbeville. Le personnel du
service avait particulièrement
PHOTO EG LILLE
en charge d’établir des constats
des dégâts occasionnés par les
inondations sur les habitations
qui leur étaient désignées et de
réaliser des devis chiffrés de
remise en état. Les documents
ainsi établis sous forme de
fiches guides étaient remis aux
chefs d’équipe de la DDASS
Le 28 mai 2001, sur réquisition du préfet pour exploitation par la cellule de crise et
de la Somme, l’Établissement du génie transmission au préfet qui saisit
de Lille mettait à disposition trois sous- la commission d’attribution des dons afin
officiers conducteurs de travaux, pour de financer ou de remplacer des équi-
être intégrés au sein d’équipes de pements.
maîtrise d’œuvre d’urbanisme social
(MOUS). En aucun cas, les habitants n’avaient
PHOTO EG LILLE

Ce type de mission de projection inté-


connaissance de ces états. Cette action rieure est parfaitement adapté à nos
Cette mission fut assurée par deux sous- vient en complément de l’indemnisation savoir-faire. En effet, la rédaction des
officiers d’active et un sous-officier de consentie par les assureurs. Outre ce rôle fiches est comparable à ce qui est
réserve. de constat, il s’agissait également de four- demandé pour PARTI en métropole ou
nir une aide morale en écoutant, en dans les opérations extérieures où les
Détachés durant deux semaines à la conseillant et en rassurant les populations. unités ACM rédigent en collaboration
Direction départementale de l’action avec les organisations internationales
sanitaire et sociale, les trois sous-offi- L’excellente perception de l’intervention des fiches d’évaluation des dégâts de
ciers ont été intégrés au sein d’équipes des forces armées dans la phase la plus guerre. Dans toutes ces situations, il
pluridisciplinaires composées d’un éven- aiguë des inondations a été prolongée s’agit de permettre aux représentants de
tuel, d’une assistante sociale pour par l’action du service. La population au l’état ou aux décideurs d’évaluer une
répondre aux besoins d’aides financières profit de laquelle nous sommes interve- situation instantanément et de prescrire
des familles, d’un représentant de la nus a perçu cet engagement de l’uni- les mesures adaptées.
direction départementale de l’action forme comme un gage d’efficacité.
sanitaire et sociale et d’un militaire du Le maintien de la mission à l’issue de ces
service ayant la mission d’évaluer les L’accueil réservé aux militaires par les deux semaines, assuré par l’EG de
dégâts mobiliers, électroménagers et de services départementaux a été lui aussi Châlons-en-Champagne puis par l’EG de
remise en état des terrains. Elles étaient de qualité. Les conseils techniques, les Nancy, démontre s’il en est un besoin, le
dirigées par une cellule de crise intermi- remarques et suggestions du service ont rôle important que nous avons joué dans
nistérielle installée à la préfecture de la toujours été pris en compte. Ces deux la prise en charge de la détresse d’une
Somme. Les militaires étaient sous la res- premières semaines ont contribué à ren- région.
ponsabilité du délégué militaire départe- forcer l’image de marque des armées et Lieutenant-colonel (TA) TRONET
mental de la Somme. du service. Directeur EG Lille

– 20 –
La lettre du génie

SECOURT
PHOTO BSPP
Le génie

Sommaire

PHOTO BSPP
1 – Des uniformes bleus
au Kosovo
2 – Le point de vue
de l’histoire

PHOTO BSPP

– 21 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
◆ Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Ce premier article sur la mission des sapeurs-pompiers de Paris dans les Le courrier des lecteurs
Balkans nous présente les conditions dans lesquelles huit de nos A lire
camarades se sont intégrés au dispositif militaire de la brigade française Multimédia
Annonces
depuis le 11 janvier 2001.

Au loin, l’étang de Berre et Marseille PHOTO BSPP et la représentation des corps


s’éloignent dans le vrombissement des se fera à parité (6 personnels
réacteurs du Transall. pour la brigade).

Landon, Montreuil, Masséna, Sévigné, Parmi les centaines de candidats


les casernes de la brigade appartiennent volontaires, il a été difficile de
déjà au passé. Le futur résonne d’ac- n’en retenir que moins d’une
cents balkaniques inconnus : l’arrivée sur dizaine. En effet, les missions
l’aéroport de Petrovec en Macédoine, le confiées au détachement des
Kosovo et ses vallées de guérilla pompiers combinent des actions
entr’aperçues au journal de 20 heures, classiques incendie-sauvetage
Mitrovica et sa rivière frontière, l’Ibar, qui au profit des forces militaires,
sépare les Kosovars d’origines serbe et tant dans les camps que sur les
Formation d’un KPC de la MBN-N.
albanaise, les Roms, exclus de tous, dont itinéraires de transit bondés de la
le village a été rasé… plaine centrale kosovare, tout
Une expertise menée au mois de autant que d’innombrables tâches de for-
Les personnels de la brigade, volontaires novembre 2000 par trois officiers de la mation et d’information des contingents
pour servir au sein des forces armées brigade, du BMPM (1) et de la DCG (2) français ou alliés, voire d’anciens parti-
françaises engagées au Kosovo, se sont a confirmé le sentiment du général sans de l’UCK (4) en cours de reconver-
rendus par voie aérienne militaire à Lefèvre. Ce dernier
Mitrovica, le 11 janvier 2001, pour un est, en effet, favorable PHOTO BSPP
mandat de quatre mois. à ce qu’un détache-
ment mixte BSPP/
Confrontée à un incendie non maîtrisable BMPM, par nature
sur un site industriel surgi d’un autre apte à traiter une large
siècle, à quelques centaines de mètres palette de risques
des bâtiments occupés par ses unités, la urbains et industriels,
brigade multinationale nord (BMN-N), soit déployé au profit
française, renforcée de bataillons russe, des forces armées
belge, grec, danois et émirati, a exprimé le françaises. Ce déta-
besoin de disposer, sur un théâtre d’opé- chement doit inscrire
rations urbain, de sapeurs-pompiers eux- dans la durée la capa-
mêmes formés aux techniques urbaines. cité de la brigade à
répondre, dans ses
domaines de compé-
tence, aux missions de
l’arme du génie. Manœuvre quotidienne – Démonstration au KPC.

En accord avec le contre-amiral Capelle, sion dans des unités de sécurité civile, ou
commandant le BMPM, il a été décidé de encore des manœuvres avec les
mettre sur pied dans les meilleurs délais sapeurs-pompiers locaux, basés dans
un détachement mixte, commandé à tour deux casernes au nord et au sud de la
de rôle par chacun des deux corps. Dans rivière Ibar et ayant coupé tout contact
la mesure où la BMN-N est essentielle- entre eux. Dans le quotidien, cela se tra-
PHOTO BSPP
ment terrestre, la BSPP assure le premier duit par des journées très comparables à
commandement, jusque mi-mai 2001 et celles en vigueur au sein de la brigade :
Détachement initial BSPP/BMPM/sapeurs
pompiers de camp – En arrière plan, 2 VIC fournit 2/3 des effectifs (3). Par la suite, le les matinées sont consacrées au sport et
en station pour la BMN-N. BMPM fournira le chef de détachement aux manœuvres, adaptées à l’absence de

– 22 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
◆ Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

« BACHMAN » de protection d’un des deux véhicules de


PHOTO BSPP
camp (vic) du détachement - camp de Novo-Selo.

PHOTO BSPP

L’adjudant-chef Cherrière, du bureau prévention, section industries,


est en mission d’expertise au Kosovo du 5 au 30 mars 2001. En liaison
avec l’état-major de la brigade multinationale nord (française), et
avec le major Fournier, chef du détachement brigade, il est chargé
d’étudier les implications sur les populations et sur l’environnement
de Mitrovica d’un sinistre majeur sur les sites industriels délabrés
de Trèbca (fonderie de plomb, usine de batteries, sites
chimiques…).

PHOTO BSPP

Formation de la KPC à Mitrovica, au sein de l’état-major de


brigade française (BMN-N).

réseau hydraulique au Kosovo, tandis Le logo de la brigade en lettres


que les après-midi ont vocation à mener géantes sur les parkas attire de
des reconnaissances de sites, par voies nombreux curieux de tous
terrestre et aérienne, puis à rédiger des grades et de toutes origines,
fiches de répertoriation et des plans d’ur- parfois intéressés par une
gence. carrière au sein de notre corps.
Aux dernières nouvelles, notre
Le rythme de travail est calqué sur celui détachement se sent parfai-
de nos camarades des régiments, soit 4 tement intégré et prend beau-
mois sans journée de repos. C’est dire si coup de plaisir à cette mission. Séquence quotidienne de sport à Mitrovica.
l’ambiance de travail revêt un caractère Et puis, s’ils veulent parler de
primordial, ce qui passe par une sélec- Paris, n’ont-ils pas rencontré à
tion rigoureuse des personnels. Il en va Mitrovica une dizaine d’anciens de la
de leur épanouissement dans cette mis- brigade, aujourd’hui en activité au sein
sion originale, mais aussi de l’image des divers régiments déployés au
même de la brigade. Kosovo ? Lieutenant-colonel Gilles MALLIÉ

(1) BMPM : Bataillon de marins pompiers de Marseille.


(2) DCG : Direction centrale du génie, basée à Versailles.
(3) : major FOURNIER (7e Cie), chef du détachement ; sergent ROULAND (10e Cie) ; caporal-chef LASVAUD (10e Cie) ; caporal-chef MEKNACHE (24e Cie) ; caporal-chef
BELUET (6e Cie) ; caporal ANDRIEU (11e Cie) ; caporal LANDRY (27e Cie) ; 1re classe BOISSAT (2e Cie).
(4) UCK : milice albanophone.

– 23 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
◆ Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Depuis le 11 janvier 2001, un détachement de sapeurs-pompiers de Paris Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
est en place à Skopje, en ex-Yougoslavie, pour y assurer les missions de A lire
lutte contre l’incendie. Il participe également à l’assistance et au secours Multimédia
Annonces
d’urgence dans les camps occupés par la brigade multinationale nord de
la force au Kosovo (sites des troupes françaises et alliées subordonnées).
Son action s’exerce au profit des personnels militaires et civils en détresse ou victimes d’accidents,
de sinistres ou de catastrophes. Sur ordre, ils peuvent intervenir au profit de la population locale.
Hormis les faits de guerre se déroulant sur le sol national, l’engagement actuel de la brigade de
sapeurs-pompiers de Paris en opération extérieure aux côtés des armées est subordonné à la
décision du préfet de police de Paris, autorité d’emploi de cette grande unité. Ainsi, la spécificité
militaire du corps, associée à ses qualités professionnelles particulières, et en accord avec les
autorités de tutelle, permet au commandement de la brigade d’envoyer des hommes et des moyens
partout où la Nation le souhaite et où l’image de la France est en jeu.

MAIS EST-CE auprès de l’empereur Napoléon III, le régiment, le capitaine ingénieur Schlit.
UNE NOUVEAUTÉ ? bataillon de sapeurs-pompiers de Paris Ce capitaine est également à l’origine
fournira une compagnie, spécialement des compagnies Z œuvrant contre les
Les sapeurs-pompiers de Paris sont mili- créée, pour être affectée à la sur- gaz de combat. Le bilan sera lourd :
taires depuis 1821. Assimilés aux troupes veillance des magasins, dépôts et hôpi- 276 morts et 321 blessés.
de ligne, ils seront rattachés à l’arme du taux militaires.
génie en 1965. Sollicités de toutes parts, En 1940, le commandement du corps met-
ils ont effectué en 2000, 430 764 interven- La clairvoyance du commandement de tra sur pied un régiment de marche des-
tions sur ses quatre départements de l’armée d’Orient portera ses fruits. En tiné à participer à l’arrêt de la progres-
compétence. Mais ces sapeurs-pom- effet, pendant la campagne, de nombreux sion allemande. Ce dernier, en raison des
piers au quotidien ont aussi un vécu de feux seront combattus et permettront de conditions d’armistice remontera sur la
militaires au sens combat du terme. sauver ainsi des vies et des matériels de capitale et y fera son devoir, dans une
subsistance. Les secours du bataillon ville occupée par l’ennemi.
Dès 1855, sur demande du général en œuvrent également à la bataille de
chef commandant les troupes de l’armée Malakoff. Le 11 septembre 1855, ils lutte- Des militaires du régiment n’ont pas
d’Orient stationnées à Constantinople ront contre les incendies gigantesques hésité, malgré les risques évidents qu’ils
qui ravageaient la ville venant juste couraient et faisaient courir aux autres, à
d’être conquise. Cette campagne durera rejoindre la résistance armée en France,
18 mois. ou à Londres. Des sapeurs-pompiers de
Paris y prendront une part active et ainsi
Dans le conflit de 1870-1871, la mission combattront pour la libération de la
confiée au régiment de sapeurs-pom- France. De plus, un réseau clandestin
piers de Paris consistera à assurer la interne au régiment, du nom de Sécurité
défense des divers quartiers généraux de parisienne, naîtra en 1942. D’autre, indivi-
l’armée du Rhin. Dix d’entre eux y per- duellement, effectueront une multitude
dront la vie, victimes du devoir, sous les d’actions de résistance à l’agresseur,
balles des insurgés ou en préservant des dans l’exercice même de la profession et
vies menacées au travers des multiples interventions.
À la fin de la guerre, le corps déplora
En 1918 le régiment de sapeurs-pompiers 7 fusillés, 50 morts en service commandé,
de Paris sera mis à la disposition de l’au- dans les bombardements et au cours des
torité militaire pour participer directe- combats, 15 sont morts entre le 19 et le
ment aux opérations militaires et aussi 25 août 1944, 38 déportés (dont 21 ne
pour assurer la défense de Paris. Des reviendront jamais des camps de la
sapeurs-pompiers de Paris seront déta- mort), et un grand nombre de blessés.
chés et affectés dans des unités du Adjudant-chef Patrice HAVARD
génie pour servir les lance-flammes, qui directeur du Musée de la brigade
PHOTO REVUE ALLO DIX-HUIT
ont été mis au point par un officier du de sapeurs-pompiers de Paris

– 24 –
La lettre du génie

Sommaire

LA FORMATION
PHOTO ESAG

DES OFFICIERS
PHOTO ESAG

PHOTO ESAG

PHOTO BSPP

– 25 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
◆ Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
L’organisation de l’instruction à l’École plus nécessaires qu’ils sont les seuls à Multimédia
supérieure et d’application du génie garantir une cohérence de culture opéra- Annonces
(ESAG) repose sur une conception fina- tionnelle d’arme capable de pallier la
lisée de l’enseignement, consistant à grande diversité du métier du sapeur
construire des programmes progressifs exprimée autant au travers de ses mis- en salle, en centre tactique ou sur le
et ordonnés de telle façon qu’ils consti- sions que de ses structures et de ses terrain, permet d’acquérir les savoir-
tuent des ensembles cohérents et jamais équipements. Pour cette même raison, ils faire techniques élémentaires), exer-
dissociés du but fixé. Elle s’oppose à un ne sont pas suffisants et sont obligatoire- cice (s) d’application (assisté par ordi-
enseignement par domaines ou par ment complétés par des phases d’adap- nateur ou réalisé sur le terrain, permet
matières qui se traduit par des pro- tation, répondant aux impératifs de for- d’appliquer des savoir faire techniques
grammes disparates laissant au sta- mation propres à chaque emploi. et jouer des modes d’action dans un
giaire le soin de faire la synthèse de cadre tactique, généralement avec les
l’instruction dispensée et la relation Placés au sein d’un même département, moyens des régiments partenaires),
avec la finalité du stage. Pour ce qui le département formation opérationnelle évaluation (effectuée sur le terrain,
concerne la formation des officiers du (DFO), les deux cours de formation d’offi- sous forme de cas concrets ou tests, a
génie, une logique d’acquisition de com- ciers de l’ESAG offrent de fait des simili- pour but de vérifier le niveau des
pétences s’est aujourd’hui clairement tudes conceptuelles importantes : connaissances tactiques acquis par
substituée à celle d’accumulation de l’élève et évaluer sa capacité de chef
– ils visent le même objectif : il s’agit « génie » au combat) :
connaissances.
de préparer les jeunes lieutenants au
• la volonté de « déscolariser » la for-
commandement d’une section du génie
Ainsi, la division d’application pour les en opérations et les jeunes capitaines mation dispensée aux officiers s’est
lieutenants et le cours des futurs au commandement d’une compagnie traduite en organisation par la dispa-
commandants d’unité élémentaire du génie en opérations ; rition des structures habituelles de
(CFCU) pour les capitaines sont tous deux division (division d’application et divi-
construits autour de la préparation des – les énoncés des savoir-faire sont iden- sion de perfectionnement des offi-
stagiaires à l’exécution des missions tiques. Ils sont extraits du GEN 100 ciers) et de brigades, ce qui conduit
opérationnelles de leur niveau qui, « concept d’emploi du génie en opéra- notamment à confier aux lieutenants
exprimées sous forme de « savoir-faire tions », édition juin 1999 ; et capitaines de larges responsabili-
généraux » (SFG), successifs et – ils sont articulés en deux phases : l’une tés dans le déroulement de leur
complémentaires, constitue la trame du de formation d’arme, dispensée sous la propre formation,
programme. Le SFG correspond à une forme d’un tronc commun à l’ensemble • la formation au savoir être du chef,
action opérationnelle concrète qui des officiers stagiaires ; l’autre de for- essentielle et prioritaire, est un souci
participe à la réalisation d’un objectif mation d’adaptation, conduite en vue constant durant les cours de forma-
de formation. de préparer au mieux l’officier dans tion d’officiers. Elle met un accent
son emploi futur ; marqué sur les relations humaines et
Chaque SFG se décompose en « savoir- l’art de former des hommes. Elle fait
faire élémentaires » (SFE), qui correspon- – les phases de formation d’arme des
notamment l’objet de l’action perma-
dent eux-mêmes à un ensemble cohérent deux cours sont composées de modu-
les autonomes, correspondant chacun nente des cadres de contact, les
de connaissances, généralement ensei- « officiers d’encadrement », qui vise
gnées au cours de plusieurs séances à l’acquisition d’un SFG. L’ensemble
des savoir, savoir-faire et savoir être à à forger chez les stagiaires un style
d’instruction. de commandement.
acquérir est présenté en début de
Les savoir-faire généraux enseignés à chaque module, ce qui permet aux sta-
giaires de toujours situer l’enseigne- La formation d’arme des lieutenants et
l’ESAG s’inscrivent dans l’apprentissage
ment reçu par rapport à l’objectif par- capitaines du génie est globale et couvre
des missions types du domaine combat
tiel dédié à l’action de formation ; tous les domaines d’action du comman-
du génie. Ils font partie des connais-
dement. Sa finalité est unique : il s’agit de
sances minimales que doivent maîtriser – le processus pédagogique retenu pour
former des chefs militaires qui doivent :
les futurs chefs de section ou futurs com- conduire la formation des officiers est
mandants d’unité en fin de formation, car unique. Il comporte 4 temps succes- – exercer de véritables responsabilités
ils permettent l’acquisition des réflexes sifs : acquisition des connaissances de manager, qui recouvrent le recueil
élémentaires que doit posséder tout offi- (travail personnel, cours théoriques), et la gestion des informations, le pilo-
cier du génie. Ces réflexes sont d’autant exercice (s) d’apprentissage (effectué tage des activités, la gestion des res-

– 26 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
PHOTO DA
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
◆ Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

En particulier, la formation d’adaptation


des futurs chefs de section de combat
comporte un séjour de dix jours au sein
d’unités du génie allié. S’inscrivant dans
sources humaines, l’accomplissement générale est considérée comme un élé- un cadre de formation opérationnelle,
des tâches administratives et tech- ment particulièrement important de la ce séjour vise à accroître l’interopérabi-
niques, l’efficacité personnelle, en par- formation des lieutenants et capitaines lité entre les sapeurs des principales
ticulier dans le domaine de la gestion du génie. nations membres de l’OTAN, tout en
du temps et des relations humaines ; participant à la formation du jeune offi-
Très attentive à cet aspect de la forma- cier au comportement en milieu interna-
– préparer l’engagement opérationnel tional. Trois modules de formation ont été
tion humaine, l’ESAG favorise le dévelop-
d’une section/compagnie de combat, retenus :
pement de la personnalité en encoura-
c’est-à-dire en maîtriser l’environne-
geant la prise de responsabilités à – au 22 (UK) Engineer Regiment de
ment, en mettre en œuvre les moyens
l’intérieur de l’école, tant dans le cadre Tidworth (Grande Bretagne) : module
organiques, raisonner un problème
du service intérieur (permanences, jour- « appui à la mobilité », franchissement
simple d’emploi du niveau considéré ;
nées APD…) que dans des instances de discontinu (famille de ponts BR90) -
– conduire l’exécution de missions opé- dialogue, de concertation et de travail en construction d’un pont Mabey et
rationnelles, en appui direct, au sens équipe (clubs sportifs et artistiques, club Johnson (pour 8 officiers) ;
du concept d’emploi du génie en opé- officiers, délégués de promotion, activi-
rations, dans le cadre des trois mis- tés de cohésion, Sainte-Barbe, Conven- – à l’Euro NATO Engineer Training Centre
sions d’appui à la mobilité, d’appui à la tion du génie, Musée du génie…). (ENTEC), situé au sein de la Pionier-
contre-mobilité et d’aide au déploie- schule de Münich (Allemagne) : module
ment d’urgence. Enfin, en vue de favoriser le contexte « interopérabilité », en particulier pour
général d’action de l’armée profession- l’emploi et la mise en œuvre des mines
La formation d’adaptation des lieutenants nelle dans un cadre interalliés et, au- et explosifs (pour 25 officiers) ;
(9 semaines sur 28) et des capi- – au sein de la 130 (US)
taines (3 semaines sur 11) du Engineer Brigade à Hanau
génie se décline actuellement (Allemagne) : participation en
en plusieurs métiers différen- camp à un exercice d’« entraî-
ciés : nement » de niveau bataillon
– pour les futurs chefs de sec- (pour 12 officiers).
tions de combat : combat,
S’appuyant sur les directives du
travaux, sapeur-pompier, sécu-
général CEMAT, relatives au
rité civile/filière risques tech-
comportement à adopter par les
nologiques, sécurité civile/
militaires français lorsqu’ils
filière risques naturels ;
accomplissent leur service à
– pour les futurs commandants proximité ou en compagnie
d’unité : combat, commande- d’étrangers, ce séjour permet en
ment et logistique, sapeur outre au jeune lieutenant du
PHOTO ESAG
pompier, sécurité civile. génie de :

Par-dessus tout, la formation dispensée delà, la mise en œuvre des grandes soli- – augmenter sa maîtrise de la langue
aux officiers développe un sens élevé du darités du monde moderne, les cours de anglaise, avec acquisition du vocabu-
comportement militaire, en public et en formation des lieutenants et capitaines laire technique génie ;
privé, fondé sur l’ouverture à la société consacrent un effort tout particulier à – favoriser son ouverture aux cultures et
civile, le discernement et le sens de la l’ouverture des jeunes officiers du génie comportements de nos alliés, ainsi
mesure. À cet égard la formation militaire sur l’espace international. qu’à leurs habitudes militaires ;

– 27 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
◆ Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Dans cette perspective, le cours des


futurs commandants d’unité pourrait être
typiquement recentré sur la préparation
du temps de commandement en propre,
sous une forme à la fois très réduite et
mieux différenciée.
PHOTO ESAG

Le gain horaire dégagé pourrait par


conséquent être mis à profit pour pallier
– développer son réflexe du respect des être optimisé en le ciblant sur l’ensemble certaines carences constatées dans la
conventions signées par la France, en de leur première partie de carrière. formation opérationnelle :
particulier Convention d’Ottawa sur Il s’agirait donc de « préparer les
– des futurs chefs de BOI, qui n’existe
l’interdiction des mines antipersonnel ; jeunes lieutenants au commandement
pas à l’heure actuelle malgré une forte
d’une compagnie de combat après une
– lui faire prendre conscience de son attente des officiers désignés pour
expérience professionnelle de chef de
rôle particulier d’« ambassadeur » de assumer cette fonction ;
section ».
la France.
– voire des futurs chefs de corps, en par-
L’atteinte d’un tel objectif nécessiterait ticulier dans le cadre aujourd’hui
À l’avenir, compte tenu du contexte de
en réalité un renforcement à la marge banalisé de la projection d’une brigade
rationalisation des moyens et des coûts
des connaissances actuellement déli- française composée de plusieurs
de formation, il pourrait être envisagé de
vrées aux lieutenants, en augmentant en groupements tactiques interarmes.
rentabiliser l’année de formation initiale
particulier :
de spécialité dispensée aux lieutenants.
– dans le cadre de la formation militaire L’École supérieure et d’application du
L’objectif de formation des jeunes offi- générale, l’acquisition des outils de génie, maison mère de l’arme, assumera
ciers, aujourd’hui consacrée au seul « management » ; alors dans toute sa plénitude son rôle
niveau de chef de section, pourrait alors de creuset unique de formation de ses
– dans le cadre de la formation opéra- officiers.
tionnelle, la méthode de raisonnement
PHOTO BSPP et d’évaluation pour la décision opéra- Colonel GONZALES
tionnelle, et la mise en œuvre de la Chef du département formation opérationnelle
logistique. de l’École supérieure et d’application du génie

PHOTO ESAG
La lettre du génie

ETRANGER Le génie

PHOTO GÉNIE CANADIEN

Sommaire

LE GÉNIE CANADIEN

– Historique
– Rôle
PHOTO GÉNIE CANADIEN
– Formation
– Organisation
PHOTO GÉNIE CANADIEN

– Missions
PHOTO GÉNIE CANADIEN
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
◆ Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

diennes à Saint-Jean au Québec. Par la


suite, ils sont envoyés à l’École du génie
militaire des forces canadiennes à
Gagetown au Nouveau-Brunswick. À la
fin de leur entraînement, ils sont mutés
aux diverses unités. Les officiers doivent
posséder une licence en génie d’une uni-
versité canadienne ou du Collège royal
avant la fin de leur entraînement.

L’ORGANISATION

Comme pour la plupart des forces


armées, les forces canadiennes ont vu
PHOTO GÉNIE CANADIEN
leur organisation changer dramatique-
Engin blindé du génie en Croatie - 1999. ment durant les dix dernières années.
Les forces régulières et de réserve sont
intégrées dans une seule organisation à
HISTORIQUE LE RÔLE divers échelons. En tout, près de 3000.
Sapeurs de la force régulière, hommes et
Le génie militaire canadien tire ses ori- Le rôle du génie militaire canadien est femmes, officiers et militaires du rang,
gines du génie militaire français et du d’aider les éléments des forces cana- remplissent les rangs de la branche. Il est
génie royal britannique. En fait, le pre- diennes à survivre, se déplacer, et se aussi à noter qu’aucune unité au Canada
mier ingénieur au Canada était français. battre. Le génie offre un appui du génie ne possède 100 % de ses effectifs, per-
C’est le 1er juillet 1903 que le génie mili- rapproché aux forces combattantes et un sonnels et équipements. Le pourcentage
taire canadien vit le jour et comptait sept appui du génie général aux autres élé- dépend du type d’unité et de son rôle
officiers et 125 militaires du rang. Il reçut ments. L’appui du génie rapproché réfère dans les activités quotidiennes.
part décret royal le 1er février 1904 le nom aux activités du génie requérant une
de génie royal canadien. intégration et une coordination avec les Le commandement de l’armée de terre
éléments de feu et manœuvre de la force possède et gère trois régiments du génie
Le génie militaire canadien se développa appuyée. Quant à l’appui du génie géné- de combat (force régulière), un régiment
de diverses façons au sein de l’armée de ral, il réfère à l’appui donné
terre, l’armée de l’air, et de la marine. Le 7 aux formations tels que l’ap-
décembre 1966, le parlement canadien provisionnement en eau, la
adoptait la loi sur la réorganisation des construction et l’entretien
forces canadiennes. L’intégration des des installations, l’entretien
trois éléments força le réarrangement du des routes.
corps et devint branche du génie militaire
canadien. Aujourd’hui, la branche inclut
l’appui génie au combat, le génie de l’air,
le génie de l’infrastructure, et la cartogra- LA FORMATION
phie. Les officiers sont divisés en deux
groupes, les troupes sont divisées en Tous les officiers et les mili-
quatre grands sous-groupes : les ingé- taires du rang sont formés à
nieurs de combat, les techniciens du bâti- l’École de leadership et de PHOTO GÉNIE CANADIEN

ment, les pompiers et les cartographes. recrues des forces cana- Engin polyvalent du génie.

– 30 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
◆ Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

outils hydrauliques, une tarière et une


lame butoir. Les véhicules lourds du
génie, moyens blindés, les moyens moto-
risés et tous les équipements généraux
sont regroupés sous l’escadron d’appui.

LES RÉGIMENTS D’APPUI DU GÉNIE

En temps de paix, l’unité n’est qu’un


cadre de 230 personnes qui augmenterait
à plus de 1000 en temps de crise.

Le régiment possède trois escadrons : un


escadron d’équipements lourds du génie
(engins du génie), un escadron du maté-
riel du génie (bateaux, pontage, approvi-
sionnement en eau), et un escadron d’ad-
ministration.

LES ESCADRONS DU GÉNIE DE L’AIR

Au total, la force régulière possède six


escadrilles du génie de l’air, cinq esca-
drilles de pompiers et une escadrille de
spécialistes des systèmes aériens.

La force de réserve possède quant à elle


PHOTO GÉNIE CANADIEN
quatre escadrilles du génie de l’air.

d’appui (force régulière), quatre régiments LES RÉGIMENTS DU GÉNIE


du génie de campagne (réserve), et huit DE COMBAT (RGC)
escadrons du génie de campagne (réser-
ve). Le commandement de l’air possède et Les trois régiments de 400 per-
gère trois escadrons du génie de l’air. sonnes sont organisés de la
même façon avec un quartier
L’École du génie est commandée par le général régimentaire, deux
service du recrutement, de l’éducation et escadrons de campagne, un
de l’instruction des forces canadiennes. La escadron d’appui et un esca-
1re unité du génie construction est une dron administratif.
unité de conception et de gestion de tra-
vaux reliés à l’infrastructure. Elle est diri- Les escadrons de campagne
gée directement par le quartier général représentent la main d’œuvre
des forces canadiennes de même que le de l’unité. Les sections de
service de cartographie. Chaque garnison, campagne sont équipées de
escadre et base possède son unité de ges- M113 génie, un M113 spécia- PHOTO GÉNIE CANADIEN

tion des bâtiments, routes et terrains. lement aménagé avec des Véhicule de section du génie.

– 31 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
PHOTO GÉNIE CANADIEN
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
◆ Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Sergent Armitt au Pakistan - 1989.

LES MISSIONS PHOTO GÉNIE CANADIEN

Les membres du génie militaire canadien


voyagent partout à travers le monde sur
différentes missions. Le génie contribue
à presque toutes les missions des forces
canadiennes, au Canada et à l’étranger.
PHOTO GÉNIE CANADIEN

Le génie fait partie intégrante des unités


de manœuvre déployées où il est appelé
à procéder à l’appui rapproché de l’arme
ainsi qu’à procéder à la mise en place et
au démontage des installations et sites
occupés par les éléments des forces
canadiennes. Récemment, le génie parti-
cipait aux missions en Bosnie, en
Somalie, au Kosovo, au Timor de l’est et
en Érythrée. Le génie fait partie inté-
grante de l’équipe d’aide aux désastres
et a participé aux déploiements au
Honduras et en Turquie. Le génie a aussi
participé unilatéralement à des missions
de déminage et d’aide au déminage au
Pakistan et au Cambodge.

En somme, le génie militaire canadien est


partout tel que sa devise « UBIQUE » le
suggère.
Colonel JK SIMPSON, CD
Conseiller de la branche génie militaire canadien

– 32 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam

PLAYDOYER
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
◆ Histoire
FNAS

pour un renouveau
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire

des traditions de l’arme du génie Multimédia


Annonces

Le passage de la Berézina, voilà le fait des hommes sans son étude approfondie à travers la commémoration de la bataille
d’arme qui aujourd’hui semble suffire à de Xénophon et de sa retraite des dix de Wagram. Ils ont su alors mobiliser des
fédérer les sapeurs français. Sans milles. C’est l’étude d’une campagne moyens techniques et matériels, des
oublier les sacrifices consentis à cette vieille de 150 ans qui a soutenu son action, hommes de leur maison mère et des uni-
occasion par les pon- pas uniquement les campagnes tés de combat, ainsi que d’importants
tonniers d’Éblé, la de son père Philippe. efforts de communication internes et
comparaison avec le externes.
prestige et la portée Le génie jouit aujourd’hui d’un
des traditions de l’in- déficit de « tradition » qui n’est Le génie peut réagir de la même façon.
fanterie, de la cavale- pas en conformité avec son La prise de conscience est là !
rie, des troupes de rôle sur les théâtres d’opéra-
marine permet de tions et dans la conduite de La concrétisation du Musée du génie, la
penser que sa valeur la manœuvre de combat. Il en Convention annuelle des sapeurs en
de cohésion des com- témoignent. Elle doit être soutenue par un
posantes du génie est approfondissement de la connaissance
un peu faible. Aujour- de notre patrimoine de « tradition ».
d’hui un déficit d’ima-
gination ou le poids En outre, au-delà d’un renouveau de la
de la tradition qui mémoire, ce retour sur le passé permet
confine à l’habitude empêche de de retrouver les carac-
fixer le besoin de traditions sur des téristiques de l’engage-
aspects plus modernes et plus forts. ment des sapeurs qui
Des efforts sont en cours qui débou- PHOTO ESAG
ont été estompées trop
cheront dans plusieurs années sur ou très longtemps par
l’inauguration du musée du génie à va probablement ainsi une confrontation est/
Angers (1) ; ils méritent d’être soutenus. des armes d’appui qui ouest, certes ardue et
ont toujours tiré leur dangereuse, mais sté-
gloire d’une participation réotypée. Les conclu-
Avec la mise en avant des fonctions opé-
discrète et humble aux sions tirées à l’époque
rationnelles dans l’action de combat et
actions des frères par nos anciens conser-
dans le système de gestion de l’armée de
d’armes appuyés. vent encore souvent
terre, la notion « d’arme » devient déposi-
toute leur pertinence, et
taire des références d’une « tradition »
Cette humilité ne doit pas confiner à l’ef- leur lecture peut trouver une exploitation
indispensable à la formation d’un esprit
facement et la gloire des anciens doit concrète dans la conduite des engage-
de corps dynamique et attachant. Le
être entretenue. Qui se souvient aujour- ments opérationnels du moment.
renouveau doctrinal en cours, orienté
vers le façonnement du combat futur, ne d’hui que les deux premiers combattants
à entrer dans le fort de Douaumont Cette présentation de l’action du génie
doit pas passer sous silence les ensei- du corps expéditionnaire français (CEF)
gnements du passé. Le retour d’expé- reconquis étaient des sapeurs qui
appuyaient une unité de la coloniale ? Le en Italie, placé sous les ordres du géné-
rience ne peut pas se limiter aux seuls ral Dromard, se propose modestement de
théâtres de la dernière décade. Nos succès de la professionnalisation des
unités du génie en dépend peut-être. concourir à cette double ambition : parti-
anciens ont écrit, ils méritent d’être lus ciper au dépoussiérage des traditions de
pour une bonne perception des événe- l’arme du génie et se rappeler que la mul-
ments en cours comme pour l’organisa- Les artilleurs ont récemment exprimé un titude des savoir-faire que nous identi-
tion du futur. Souvenons-nous qu’Alexan- constat proche de celui-ci et ont réagi en fions aujourd’hui relèvent de connais-
dre n’aurait pas survécu dans la mémoire ravivant la flamme de l’épopée impériale sances qu’en définitive les sapeurs ont
longtemps oubliées ou fait disparaître
(1) Le Musée des transmissions, arme issue du génie, aura été inauguré en 1999. sous la pression de l’atome.

– 33 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam

LE GÉNIE
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

dans la campagne d’Italie décembre 1943 - août 1944


Le génie instruit
Le génie étranger
◆ Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Cet article prend comme


référence unique l’album
mémorial édité après la
campagne d’Italie par le
PHOTO GRAND ATLAS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE – LAROUSSE

génie du CEF. Il n’a pas la


prétention de valoir travail
d’historien mais seulement
de soutenir le rappel des
vertus d’une Arme au passé
auréolé de l’éclat de l’action
de ses anciens.

niers (dans des opérations d’ébouage


notamment). Les deux gammes de l’appui
du génie aux opérations (appui direct et
appui général) ne sont pas une révélation
des dix dernières années mais une lec-
ture moderne des conditions tradition-
nelles de l’engagement de ses unités.
C’est là une clef de la pertinence de
l’étude et de la modernité des conclu-
sions tirées de la campagne d’Italie.

Le parcours italien du CEF mérite l’atten- tenace et aguerri, dans des massifs mon-
tion. Depuis décembre 1943 jusqu’à son tagneux souvent réputés inexpugnables.
départ en août 1944 pour les champs de Ces actions de combat ont valu à ses uni-
bataille de France, le corps se bat sur le tés 8 citations à l’ordre de l’armée ou du
Rapido, brise du 11 au 15 mai le système corps d’armée. Au-delà de ce qui aujour-
défensif de l’ennemi à l’ouest du d’hui fait partie intégrante de l’appui
Garigliano, entre dans Rome le 4 juin direct au combat, il est utile de rappeler
avec les Américains, s’empare de Sienne l’action discrète mais efficace des
le 3 juillet, et poursuit l’ennemi jusqu’aux sapeurs engagés dans ce qui sera appelé
abords de Florence. en 1999 l’appui général : les conditions
éprouvantes du combat en Italie ont sou-
Le génie prendra une large part à ces ligné tout particulièrement l’action du
combats en participant à l’ouverture des génie en matière de production d’énergie,
routes à travers les champs de mines, les de production d’eau potable, de passation
destructions et les obstacles de toutes de marchés, de réquisition de main Général Dromard,
natures mis en place par un ennemi d’œuvre civile pour des travaux de pion- commandant du génie de la Ire armée.

– 34 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
PREMIÈRE PHASE DE bataillons de service général américain L’actualité en bref
LA CAMPAGNE D’ITALIE, dont l’encadrement provenait pour la Le génie combat
Le génie construit
majeure partie de l’administration du
DE JANVIER À MARS 1944, Le génie secourt
chemin de fer « Méditerranée Niger ». Il Le génie instruit
SECTEUR DU RAPIDO rassemblait deux compagnies de travaux Le génie étranger
◆ Histoire
(180/1 et 180/3) et une compagnie de ser- FNAS
ÉTAT D’ENCADREMENT vice (180/4) offrant des moyens de ser- Expériences
A savoir
DU GÉNIE DU CEF vice des eaux, des détachements d’en- Coup d’œil sur…
gins mécaniques, de transport, d’atelier Le courrier des lecteurs
et de parc. L’appoint d’un bataillon de A lire
général Dromard, commandant du génie Multimédia
colonel Labaume, directeur des travaux pionniers permit de constituer des déta- Annonces
commandant Friedling, chef d’état-major chements mixtes de travaux.
génie de la 2e DIM
génie de la 3e DIA PHOTO ESAG
87e bataillon L’ACTION DU GÉNIE DU CEF
lieutenant-colonel PINSON
commandant Berthézène
83e bataillon Au cours de cette partie de
lieutenant-colonel Delaleu la campagne, subissant un
commandant Villette réseau routier peu dense et
compagnie de pionniers 3/201
compagnie de pionniers 4/201
sinueux ainsi qu’un relief
180e bataillon tourmenté aux nombreux
capitaine Carpentier ravins encaissés parfaite-
2e bataillon (à partir du 1er mars) ment mis en valeur par les
commandant Paqueteau
bataillon de pionniers III/201
actions défensives de l’en-
bataillon US 1/344 nemi, l’action du génie s’est
chefferie du CEF : commandant Colletaz concentrée presque exclusi-
chefferie de la base : commandant Tribut vement sur le problème des voies de D’une manière générale, presque tous
CIG : capitaine Kornmann
compagnie de transport de pont : US F/175
communication. les travaux de rétablissement ont fait
l’objet d’une première intervention du
Avant l’offensive, l’effort d’organisation génie divisionnaire puis, souvent dans la
LA SITUATION PARTICULIÈRE du génie se porta sur une mise en place même journée, ont été repris par le génie
DU GÉNIE au plus près de l’avant des moyens du du corps. Le mauvais état du réseau et
génie. Le génie du corps fut articulé en les conditions météorologiques ont
En comparaison de ses homologues deux groupements placés immédiate- imposé un travail continu d’entretien des
américains, le génie du CEF est apparu ment derrière les deux divisions de tête. itinéraires : rectification des virages,
initialement sous-dimensionné. Il était élargissement des pistes et routes,
aligné à une compagnie de commande- La conduite des opérations a permis d’at- consolidation des murs de soutènement,
ment et deux compagnies de combat teindre rapidement le Rapido et de mettre réfection des ponceaux, écoulement des
alors que les bataillons américains cor- en place une tête de pont de plusieurs eaux, drainage des parties encaissées. À
respondants disposaient de trois compa- kilomètres sur les hauteurs du Belvédère titre d’illustration des efforts consentis,
gnies de combat. L’explication se trouvait et du Colle Abate. sur la route Pozzili, Saint Elia, il fallut
dans le manque de personnel qualifié en immobiliser la valeur de huit compagnies
Afrique du Nord, zone de mise sur pied Pendant ces trois mois, l’action du génie du génie, de pionniers ou de travailleurs
du corps. Il y fut en grande partie remé- a été principalement orientée vers la civils pour tenir la route.
dié par l’affectation des compagnies de remise en état et l’entretien du réseau
pionniers 3/201 et 4/201 respectivement routier, sur le rétablissement des ponts,
aux 87e et 83e bataillons du génie. et sur le fonctionnement du service du
PHOTO ESAG

génie. Le système d’obstacles préparés


Ce fut une solution de crise qui apporta un par les Allemands dans le secteur de la 2e
appréciable appoint de main d’œuvre mais division illustre la difficulté de l’engage-
devait se révéler d’une faible valeur tech- ment du génie dans son appui à la mobi-
nique ; facteur accentué par un faible taux lité : sur l’axe Cerro, Cardito, Massa-
d’encadrement. Si son action fut profitable cupido (5 kilomètres) avait été réalisé un
dans les périodes de stabilisation de la ensemble de 17 destructions constitué
campagne, le manque d’une compagnie par le tir de 155 fourneaux.
de combat du génie se fit particulièrement
sentir dans les périodes de combat. La guerre des mines a peu ralenti la pro-
gression sur les itinéraires. Les mines ont
Il est également intéressant de décrire formé principalement des champs plus
la nature particulière du 180e bataillon. ou moins réguliers dans les zones pos-
C’est une formation s’apparentant aux sibles de déploiement des unités du CEF. Saint-Elia

– 35 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
La chefferie a été amenée à réaliser des mêmes. La maîtrise rapide des moyens L’actualité en bref
travaux au profit des organes des ser- mécaniques modernes américains y aura Le génie combat
vices installés en zone arrière du CEF sans doute contribué. Le génie construit
Le génie secourt
dans des conditions rendues plus rudes Le génie instruit
encore par les mauvaises conditions Cette première phase de la campagne Le génie étranger
◆ Histoire
météorologiques hivernales : empierre- d’Italie permit en outre de nouer des liens FNAS
ments, clôtures, installations électriques, de confiance réciproque avec le génie Expériences
entretien des voies d’accès, infrastruc- américain et tout particulièrement avec le A savoir
Coup d’œil sur…
ture opérationnelle sur les sites des hôpi- commandement du génie de la Ve Armée. Le courrier des lecteurs
taux, des dépôts d’essence, des pistes A lire
Multimédia
d’envol, des camps de prisonnier, des Annonces
cimetières des zones de déploiement de
quartier général. Très faible en effectifs
PREMIÈRE PHASE DE LA
militaires, la chefferie a procédé à un CAMPAGNE D’ITALIE, PHOTO ESAG

recours massif à la main d’œuvre civile. D’AVRIL À JUILLET 1944,


DU GARIGLIANO À FLORENCE
Le service des eaux exploita dans la zone
du CEF quelques « points source » où
l’eau était puisée puis traitée avant d’être ÉTAT D’ENCADREMENT
transportée sur des « points de distri- DU GÉNIE DU CEF
bution ». Une moyenne quotidienne de
300 m3 a pu ainsi être exploitée. général Dromard, commandant du génie
colonel Labaume, directeur des travaux
commandant Friedling, chef d’état-major
En matière de construction de ponts commandant Prieur, liaison génie Ve Armée
métalliques lourds, la compagnie 180/1 génie de la 1re DMI
lança un pont Bailey de 75 m le 7 janvier génie de la 2e DIM
au-dessus du Volturno pour rétablir la génie de la 3e DIA
génie de la 4e DMM
rocade reliant Capriatti à Venafro. 1er bataillon Pont « Jaguar »
commandant Tissier
87e bataillon
LES ENSEIGNEMENTS TIRÉS colonel Pinson Le bilan accompli s’élève à une avance
ET LE BILAN DE L’ACTION DU GÉNIE lcl Berthézène de 400 km, le rétablissement de 650 des-
83e bataillon tructions, le lancement de 75 ponts, la
lcl Villette
Quelques enseignements furent tirés à commandant Collin
remise en état et l’entretien de 2400 km
l’époque de l’ensemble de ces travaux : 82e bataillon de routes et pistes, la relève de milliers
cdt LabouÎrie de mines au prix de pertes sévères. En
– une armée fortement motorisée doit cdt Farines outre, l’emploi du génie évolua d’une
disposer de moyens du génie impor- 101e régiment
conception classique du niveau « compa-
tant : troupes auxiliaires, outillage lcl Ythier
lcl Leroux gnie » à celui, plus moderne, du niveau
mécanique, moyens de transport ;
1er bataillon cdt Legendre « bataillon », voire « régiment » en cer-
– le terrain montagneux a permis d’atti- 2e bataillon cdt Paqueteau taines occasions.
rer l’attention sur un besoin en com- 180e bataillon
commandant Carpentier
plément d’outillage léger et portatif bataillon de pionniers III/201 Après avoir été relevé par le Xe corps bri-
adapté à ce milieu. commandant Lecat tannique, le CEF prit position dans le sec-
bataillon de pionniers NA 1/201 teur du Garigliano et entama immédiate-
L’action sous le feu de l’ennemi, à vue de chefferie n° 1 : commandant Colletaz
chefferie n° 11 : commandant Piou
ment sa préparation en vue d’opérations
ses observatoires, et objet de tirs de har- offensives prochaines. Lancées le 11 mai,
chefferie de la base : commandant Tribut
cèlement a entraîné des pertes sévères : CIG : capitaine Kornmann les opérations le portèrent sur le Tibre le
respectivement 50 et 48 blessés et tués compagnie de transport de pont : US F/175 4 juin, date de l’entrée dans Rome des
pour les 83e et 87e bataillons. régiment US en appui : 344th puis 175th premiers éléments de la Ve armée améri-
caine, puis à Sienne le 4 juillet. Il sera
Les effectifs relativement faibles des relevé le 22 juillet, se trouvant à 20 kilo-
éléments du génie comme le nombre LA SITUATION GÉNÉRALE mètres au sud de Florence.
limité de divisions appuyées permirent au DES OPÉRATIONS
génie du CEF de tirer parti de ce premier
trimestre d’opérations hivernales pour La campagne qui porta le corps expédi- L’ACTION DU GÉNIE DU CEF
parachever sa préparation opération- tionnaire français des rives du Garigliano à
nelle et la maîtrise de ses savoir-faire la région de Florence permit de renouveler L’effort du génie du CEF fut orienté sur le
techniques et tactiques. Les unités du complètement les méthodes d’emploi du rétablissement et le maintien des voies
génie mirent à profit la période de stabili- génie et se révéla, par l’ampleur de la de communication. Il s’agit tout d’abord
sation générale des opérations pour tâche accomplie, sans comparaison pos- d’équiper dans le plus grand secret les
s’aguerrir et prendre confiance en elles- sible avec les actions qui l’ont précédée. accès à la ligne de débouché jusqu’au

– 36 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
◆ Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Sienne, profitant d’un réseau routier très


développé, les 180e bataillon et 101e régi-
ment furent appliqués sur chacun des
axes principaux du corps derrière les
bataillons divisionnaires.

Le génie divisionnaire, en premier éche-


lon, permit le rétablissement rapide des
itinéraires : rétablissement des voies de
PHOTO ESAG
circulation en classe 18, déminage des
Pont sur le Garigliano. chaussées et des accotements, rétablis-
sement des brèches par déviation ou
comblement sommaire, dégagement des
déclenchement de l’action offensive. Puis, – 4 ponts de classe 30 ;
abattis, déblaiement des obstructions,
dès le débouché, le génie se concentra
– 16 points de ravitaillement en eau (dont lancement d’éléments Treadway.
sur l’appui à la progression des unités de
ceux de la compagnie A du 405e Water
tête (chars, infanterie, artillerie de cam-
Supply Bataillon donné en renforce- Le génie du corps appliqua quant à lui son
pagne) et sur le maintien des itinéraires
ment par le génie US de la Ve Armée) ; effort sur l’axe principal en le rétablissant
logistiques permettant l’écoulement du
– une multitude d’aménagements divers en classe 30 avec double voie de circula-
flux des gros divisionnaires et des moyens
au profit des PC, des postes de tion. Il compléta son action principale
organiques du corps.
secours, des pistes d’envol pour les grâce à un élargissement du déminage à
avions légers de reconnaissance, des 6 m, une neutralisation des dispositifs de
Un certain nombre d’éléments techniques
dépôts de toutes natures, des zones de destruction repérés, un élargissement à
eurent un impact tout particulier dans la
regroupement de prisonniers, etc. 2 voies des déviations et contournements,
conduite des opérations : la motorisation
le déblaiement des obstructions, le lance-
quasi complète des unités (hormis – un centre d’instruction du génie orienté ment de ponts Bailey, la construction de
quelques-unes spécialement dédiées au sur les ponts lourds américains et les remblais sur buses, la construction de
combat en montagne), la faible densité du actions de lutte contre les mines et les ponceaux de charpente, des travaux
réseau routier local, le nombre très impor- pièges. divers d’aménagement de terrain d’avia-
tant des destructions et des obstacles à
tion, d’hôpitaux, de points d’eau.
base de mines exécutés par l’ennemi. Pour conduire les opéra-
tions du Garigliano au
Dès qu’il entra en secteur, le génie du CEF Tibre, il fut décidé de
entreprit son équipement pour appuyer le laisser a priori au génie
débouché du corps. Les travaux furent divisionnaire des 1re DMI
conduits sous le signe de la conservation et 2e DIM la charge des
du secret grâce à un souci pointilleux du communications du sec-
camouflage des opérations en cours teur nord et d’appliquer
(emploi massif des fumigènes, arrosage tous les moyens du
constant des itinéraires poussiéreux, génie du corps sur l’axe
contrôle rigoureux de la circulation de jour d’effort en direction de
sur les itinéraires aux vues de l’ennemi). Castelforte en appui de
l’action d’exploitation de
À la veille de l’attaque, l’équipement réa- la 3e DIA.
lisé comprenait :
– un réseau routier en grande partie Dans la phase des opé-
adapté aux véhicules motorisés et un rations entre le lac de PHOTO ESAG

réseau de pistes muletières ; Bolsena et le nord de Pont sur le Garigliano.

– 37 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
CONCLUSION L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Si la tâche du corps expédition- Le génie secourt
naire a été lourde, un certain Le génie instruit
Le génie étranger
nombre de facteurs favorables ◆ Histoire
l’ont soutenu : absence de grandes FNAS
unités blindées à appuyer, terrain Expériences
A savoir
difficile mais sans cours d’eau Coup d’œil sur…
important, beau temps persistant Le courrier des lecteurs
A lire
(période de la campagne offen- Multimédia
sive), réaction faible de l’artillerie Annonces
et de l’aviation ennemies.
PHOTO ESAG
L’emploi du génie du
CEF offrit l’exemple de
la répartition des
tâches des différentes
composantes du génie :
au génie divisionnaire
les premiers rétablisse-
PHOTO ESAG
ments, sommaires mais
rapides ; au génie du
Pont sur le Garigliano – Pont « Lion ».
corps le renforcement
et la consolidation des
LES ENSEIGNEMENTS TIRÉS premiers travaux ; au génie
ET LE BILAN DE L’ACTION DU GÉNIE d’armée la mise en forme défi-
nitive. Cette répartition cor-
respond schématiquement au
Le rythme rapide de progression imposa
principe de la poussée suc-
la création d’un centre de renseignement
cessive des moyens vers
(CR) relié à l’axe de transmissions de Pont sur le Garigliano – Pont « Tigre ».
l’avant. L’intérêt majeur de la
commandement, doté de moyens de
campagne d’Italie fut de ren-
liaison auto et moto. Son rôle fut de
forcer encore le principe de cet effort du invariables, c’est là toute la richesse
rassembler tous les renseignements,
génie vers l’avant pour soutenir efficace- pour les sapeurs d’aujourd’hui d’entrete-
toutes les demandes en provenance des
ment une armée motorisée aux nombreux nir leurs traditions et le souvenir de leurs
unités, et de les transmettre au comman-
véhicules blindés. C’est alors tout le gloires anciennes.
dement. Chaque fois que possible, le
génie divisionnaire qui dût s’engager
dépôt de matériel avancé et la compa-
dans le soutien du 1er échelon de combat On est alors loin d’un renoncement à la
gnie de transport ont été placés à
et se mêler aux combattants. modernité, mais on se trouve habilement
proximité du CR.
armé pour l’affronter avec le soutien de
Outre l’intérêt historique de connaître les ses pairs qui furent confrontés en leur
En ce qui concerne le matériel de pon- faits d’armes de ses anciens, les sapeurs temps au même environnement du
tage, la mission de transport des lots et contemporains peuvent, à la lecture de champ de bataille.
leur recomplètement fut confiée à une ces lignes, mesurer la modernité des
seule compagnie de transport de pont. effets à obtenir et des formes de l’enga- Chef de bataillon F. RICHAUD
Cette centralisation permit de réduire les gement des sapeurs du
mouvements, de contrôler les flux, et corps expéditionnaire fran-
d’obtenir des livraisons rapides. çais en Italie.

Il fut en outre nécessaire d’organiser très Les conditions de combats


précisément la répartition des engins de qui furent les leurs corres-
terrassement. La solution adoptée du pondent, en partie, à celles
« pool » d’engins apporta une répartition que les sapeurs français
judicieuse, une surveillance et un entre- ont récemment pu rencon-
tien continu ainsi qu’une remise en état trer dans les Balkans. Si les
ou un remplacement rapide. Les opéra- procédures évoluent, se
tions montrèrent qu’en moyenne 60 % modernisent, le terrain et
PHOTO ESAG
des matériels restèrent disponibles. les effets à obtenir restent

– 38 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
◆ FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire

33e CONGRÈS Multimédia


Annonces

Le 33e congrès de la Fédération rescapés (!), cette navigation se termine


nationale des amicales de sapeurs par une réception offerte par la municipa-
s’est tenu à Angers du jeudi 31 mai lité d’Angers à l’hôpital Saint-Jean, elle-
au dimanche 3 juin 2001. Cette même suivie par le repas de gala de la
importante manifestation a com- Fédération aux Greniers Saint-Jean.
mencé dans les meilleures condi-
tions l’après-midi du 31 mai Le dimanche 3 juin, messe de la Pente-
par l’accueil des congressistes au côte au couvant des Capucins, suivie par
6e régiment du génie, caserne le regroupement de tous pour le départ
Verneau. en cars vers Saumur. Plusieurs visite
PHOTO FNAS étaient programmées dont :
– les caves de Bouvet Ladubay ;
Le vendredi 1er juin dès 8 h 30, il y avait – l’École nationale d’équitation ;
Ensuite, direction la Membrolle pour le
foule devant la cathédrale d’Angers pour – le Musée des blindés.
déjeuner concocté par le restaurant « La
la célébration de la messe du souvenir.
Chevalerie », histoire de reprendre des
Les retrouvailles se faisaient dans une Sans vouloir établir une hiérarchie quel-
forces avant l’après-midi consacré à l’as-
chaude ambiance de camaraderie et conque dans l’intérêt présenté par cha-
semblée générale, de tradition lors de
monseigneur Le Gal, évêque aux armées, cune de ses visites, il faut noter toutefois
tout congrès de la Fédération. Cette
saluait les différents groupes avant l’en- que le musée des blindés mérite d’être vu,
assemblée générale s’est tenue dans
trée dans la cathédrale. Cette cérémonie surtout par les plus jeunes, car il permet
l’amphithéâtre Adeline à l’ESAG et son
achevée, tous prenaient alors le chemin d’évoquer l’histoire militaire de l’Europe
compte rendu exhaustif est publié par
de la place Leclerc pour la partie militaire depuis plus de quatre-vingts ans.
ailleurs.
de la journée.
La journée « officielle » se terminait par la PHOTO FNAS
À cette prise d’armes étaient présents
réception offerte par monsieur André
les drapeaux de l’École supérieure et
Lardeux, président du Conseil général
d’application du génie de la brigade de
dans le cadre de l’Hôtel du département.
sapeurs pompiers de Paris et du 6e régi-
« Officieusement », elle a pris fin par un
ment du génie. Il faut noter à cette occa-
repas pris dans le même restaurant qu’à
sion, l’importance de la participation des
midi.
drapeaux d’associations. Cette seconde
cérémonie de la journée a été marquée
Le samedi 2 juin, les participants étaient
par un dépôt de gerbes au pied du monu-
reçus par l’ingénieur en chef de l’arme-
ment aux Morts de la ville, suivi par la
ment Long directeur de l’établissement
minute de silence en hommage à tous les
technique d’Angers (ETAS), lequel leur a
disparus.
montré les techniques mises en
œuvre, les pistes servant aux essais Et puis, last but not least, tout le monde
PHOTO FNAS
de toutes natures ainsi que les maté- s’est réuni pour un déjeuner particulière-
riels réalisés pour les études d’en- ment pittoresque dans une ancienne car-
gins en cours de réalisation. À la rière de tuffeau ce qui, peut-être, a donné
suite de cette visite, vin d’honneur de des idées de spéléologie à certains.
la FNAS et repas pris sur place au Enfin, the least, tous les groupes consti-
restaurant de l’ETAS. Pour faire digé- tués d’autorités ou par affinités, au choix,
rer tout cela, rien ne vaut une prome- se retrouvaient sur l’esplanade, devant
nade sur la Maine, histoire de vérifier l’École d’application d’arme blindée
que les anciens pontonniers ont tou- cavalerie (EAABC) pour la clôture de ce
jours le pied... et l’estomac bien 33e congrès qui, nous l’espérons tous,
accrochés. En tout cas et pour les sera suivi de nombreux autres.

– 39 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

ACTED, ONG française (Agence de maîtrise d’œuvre avec 8 entreprises arti- est un matériau sain, régulateur d’hygro-
Coopération et de Développement) existe sanales albanaises de Mitrovica, pour métrie, isolant et facile à travailler. Il est,
depuis 1995. Elle est présente surtout en loger 450 familles sinistrées. par ailleurs, facile à manipuler.
Asie Centrale, Congo, Nicaragua et dans
les Balkans depuis juin 1999 (Macédoine, Une fois la maison reconstruite, ces
Albanie, Kosovo et Serbie). chalets peuvent servir de grenier à
LE PROGRAMME céréales, culture très étendue dans la
CHALET région.

Pour reloger les familles sinistrées, le LA PARTIE ARCHITECTURALE


UNHCR prévoyait des boîtes cubiques de
9 m2 composées de contreplaqué, de bois L’architecture des chalets s’inspire, en
et de polystyrène, le tout emballé dans effet, largement de ces greniers à
une bâche de plastique rouge. Cette céréales traditionnels en bois que l’on
solution n’était en rien adaptée aux peut voir en milieu rural tant du côté
conditions locales. Le climat local est albanais que du côté serbe.
froid et rigoureux : les matériaux sélec-
tionnés, très onéreux, représentaient un
DROITS RÉSERVÉS
danger puisque trop étanches pour des DESCRIPTIF
populations qui ont toujours une théière
sur le feu.
Le chalet en madrier de bois massif
L’hébergement d’urgence, la reconstruc- comporte un plancher en bois (5 cm
tion, le programme agricole semences et L’IDÉE d’épaisseur), une triple isolation en
mécanisation, la boulangerie, laiterie, la plafond, deux fenêtres double vitrage,
fabrique de portes-fenêtres, le soutien Opposé à cette alternative, le colonel une porte, une sortie de fumée et une
économique des minorités, le micro-cré- Laycuras décide de « faire mieux et couverture en tôles galvanisée ou en
dit, la distribution alimentaire sont ses moins cher, en respectant la dignité des tuiles de terre cuite (selon la ressource
activités principales au Kosovo. gens et en leur procurant des abris locale).
d’urgence sains, plus spacieux (pour les
La particularité de cette ONG est de faire familles nombreuses) et durables. » Les fondations sont faites sur simples
appel à de vrais professionnels pour plots de béton ou de maçonnerie.
encadrer les programmes, de transférer
aussi vite que possible aux équipes LA SOLUTION
locales et de mettre en valeur les
ressources locales. Il prévoit d’utiliser les res-
sources des scieries
Deux experts angevins se sont penchés locales en bois et en équi-
sur le programme de reconstruction et de pement pour réaliser les
logements d’urgence au Kosovo : le colo- chalets. En bois massif,
nel (ER) Serge Laycuras ingénieur BTP faciles à préfabriquer avec
(chef de ce programme) et l’adjudant- un outillage simple, ils
chef (ER) Fernand Rodriguez, conducteur seront faciles à monter.
de travaux. (Les structures du chalet
sont fabriquées en usine
Le bilan du premier programme de recons- puis transportées sur les
truction est plus que positif : 250 maisons lieux de construction pour y
individuelles reconstruites en 8 mois en être assemblées.) Le bois DROITS RÉSERVÉS

– 40 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
LE COÛT L’actualité en bref
Le génie combat
Si l’on prend en compte toutes les Le génie construit
Le génie secourt
fournitures, les salaires et le coût de Le génie instruit
fonctionnement de l’entreprise (camion, Le génie étranger
VL, atelier, outillage), le chalet de 20 m2 Histoire
FNAS
fourni et installé revient à 18 000 francs. ◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
LES CIBLES Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
– Des familles rurales albanaises très Annonces
DROITS RÉSERVÉS
pauvres dont la maison à été détruite :
ces familles se sont le plus souvent
réfugiées en ville dans des centres construits. Enfin, en novembre, un finan- Mi-septembre, 18 chalets étaient installés.
collectifs ; le chalet leur permet un cement de 30 chalets a pu être débloqué
retour au village à proximité de leur par le UNHCR et une promesse pour 30
maison en ruine qu’ils vont pouvoir supplémentaires au printemps 2001. EFFECTIF
commencer à reconstruire avec ou
sans aide, sur plusieurs années. Un auto-financement À ce jour, le projet emploie 34 personnels
– Des familles rurales serbes extrême- locaux :
le système comptable mis en place per-
ment pauvres en zone de montagne. met de commercialiser des chalets à la – trois personnels albanais à l’adminis-
demande des clients (chaque demande tration ;
– Des familles roms (Gypsies) chassées
de leurs maisons incendiées par les étant un cas particulier) et se générer – quinze personnels albanais à l’atelier ;
Albanais et installées sous des camps ainsi quelques revenus aussitôt réinves-
– six Serbes et huit Roms en zone serbe ;
de toiles ou dans des hangars (- 27 °C tis dans le bois ou destinés à l’équipe.
– un chauffeur albanais et un chauffeur
en février dernier) en zone serbe du
Dix chalets de 20 à 60 m2 ont ainsi été bosniaque au transport pour passer de
Kosovo depuis juillet 1999. Un village
vendus. zone albanaise en zone serbe et
complet de 30 chalets plus une maison
réciproquement.
communautaire est en phase terminale
de construction. LE FONCTIONNEMENT DU PROJET
ORGANISATION
– Divers clients pour servir de bureaux, Il s’agit d’un projet de formation construc-
salles de classes dans des villages tion à l’intention des jeunes sans emploi Concrètement, à ce jour dans la zone
isolés, dispensaires et même lieux de du Kosovo : nord du Kosovo, c’est le seul projet qui
culte (chapelle pour la KFOR française
– formation d’une équipe à la gestion en fasse travailler en semble et de manière
à Pristina).
autonome du projet à la manière d’une autonome quatre communautés dans un
Après avoir été identifiées par UNHCR, petite entreprise, y compris l’aspect contexte très difficile.
MSF diverses ONG et services sociaux, financier ;
un responsable albanais rend visite, de Un Albanais commande tout le person-
– formation de base du personnel ouvrier
façon inopinée, aux familles nécessi- nel ; les équipes roms sont sous l’autorité
en charpente et menuiserie ;
teuses afin de confirmer leur situation de d’un Serbe.
précarité : « parfois, il y a des surprises ! » – formation d’équipes serbe et rom de
montage sur le terrain. L’organisation se fait en fonction des
À ce jour, 110 chalets ont été construits. règles de sécurité mises en place en
fonction des affinités entre les commu-
LA MISE EN ROUTE
DU PROJET
LES FINANCEMENTS
Après avoir donné une
Des financements institutionnels formation administrative
et technique au person-
Une petite aide a été accordée par l’am- nel d’encadrement avec
bassade de France à Skopje pour lancer en particulier la mise au
le projet et construire huit chalets. La point sur ordinateur d’un
Fondation de France a également parti- programme de compta-
cipé et financé six chalets. Ensuite, suite bilité pour l’administra-
à l’intervention du colonel Laycuras lors tion albanaise, le projet
de la conférence annuelle de la fondation principal (Fondation Abbé
de l’Abbé Pierre à l’UNESCO en avril Pierre) a été lancé début
2000, cinquante chalets ont pu être août 2000. DROITS RÉSERVÉS

– 41 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

nautés : les personnels serbes et alba-


nais ne peuvent pas se rencontrer, le
camion albanais et son chauffeur ne peu-
vent pas passer au nord, les équipes de
montagne du Nord ne peuvent pas se
rendre à l’atelier qui se trouve au sud et
DROITS RÉSERVÉS
vice-versa.

« Au départ, les personnels albanais


En bref que représente pour vous ce projet aujourd’hui, refusaient catégoriquement d’utiliser le
que vous a-t-il apporté ? serbo-croate pour communiquer avec
les Serbes, mais l’anglais technique
✔ La joie des familles sinistrées depuis plus d’un an et installées sous la tente ou posant le refus est tombé tout seul,
dans des étables d’avoir enfin un abri qui ressemble à une petite maison. sans intervention de ma part. cela m’a
✔ La surprise de constater que l’aide a été fabriquée par de jeunes compatriotes : amusé et réjouit ! »
chaque installation est une vraie fête même avec de maigres moyens.

✔ La fierté d’une famille pauvre que j’ai surpris, avec plaisir, en train de faire visiter
leur chalet à tous les voisins. SALAIRE ET TRAVAIL
✔ Une nouvelle vie inespérée pour cette famille, avec quatre petits enfants, si
pauvre et d’un niveau social si bas qu’elle ne savait pas qu’elle pouvait recevoir Mis à part l’équipe d’administration qui
une aide. Elle avait passé l’hiver dans une maison et terre en ruine. Le jour de est salariée avec une petite prime d’inté-
l’installation, les parents étaient transfigurés.
ressement par chalet, les autres person-
✔ Les aménagements intérieurs des nouveaux propriétaires qui ne cessent de me nels travaillent au contrat d’objectif avec
surprendre. C’est normal, chacun veut s’approprier à sa façon son chalet et dans
un coût fixé de préfabrication en atelier
un an, j’aurai cent chalets différents !
et de montage sur le terrain.
✔ La surprise de ce monsieur malade, asthmatique, qui n’a plus fait de crise depuis
qu’il loge dans son chalet « même si je peux reconstruire ma maison, je continuerai
de dormir dans le chalet m’a-t-il confié. » FABRICATION – MONTAGE
✔ Le bonheur de cette pauvre famille serbe de nous recevoir bien au chaud, en
décembre dernier, dans leur chalet installé depuis un mois. Pour me remercier les Le bois rainuré calibré est acheté en
mains pleines de leurs seules richesses : des pommes, des noix et de l’eau de vie. scierie à Mitrovica. Chaque chalet est
Dans le chalet, un poêle à bois, un grand lit et une grosse table en sapin, deux
enfants qui jouent par terre, un pauvre vieux aux mains atrophiées par la maladie,
entièrement préfabriqué et monté en
les yeux embués de joie de pouvoir trinquer à la manière serbe, en se signant, avec atelier. Il est ensuite démonté, toutes les
des Français. Dehors, par la fenêtre, les cimes enneigées des montagnes où vivent pièces sont numérotées et chargées
encore des loups et des ours qui, l’hiver, attaquent le maigre bétail de ces hameaux dans un camion dans l’ordre inverse du
reculés du nord Kosovo. À nos pieds, un énorme chien de race berger yougoslave
pour protéger les biens de ses maîtres contre ces carnassiers. Pour goûter le café montage.
que j’avais apporté, il a fallu aller emprunter des tasses chez le voisin. La guerre
n’est pas passée par là, mais quelle misère à une heure d’avion de Paris ! Avant le En zone albanaise, c’est l’équipe qui a
chalet, la famille vivait dans une minuscule chaumière construite en maçonnerie de
fabriqué le chalet en atelier (une journée)
pierres sèches, avec une couverture en chaume avec une pièce unique au sol en
terre battue… des cerfs du Moyen-Âge. qui va l’installer sur le terrain (une demi-
journée).
✔ La fierté de mes personnels de pouvoir montrer en professionnels de quoi ils
sont capables, eux qui n’avaient pas de métier.
En zone serbe, selon la localisation,
✔ Ma fierté d’avoir réussi avec mon équipe quelque chose de bien et de vraiment village ou campement rom, c’est soit une
utile pour des familles vraiment pauvres sans avoir à dilapider l’argent de l’aide
humanitaire que l’on m’avait confié. Ce n’est malheureusement pas le constat que
équipe serbe, soit une équipe rom
l’on peut faire au Kosovo n’en déplaise aux statistiques très positives des grands encadrée par un Serbe qui intervient.
organismes.
Lieutenant-colonel (er) LAYCURAS

– 42 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
◆ A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

L’inspection de la fonction Personnel


Au sein de cette inspection, le génie est représenté par un « officier expert »,
chef de bureau appuis de l’inspection de la fonction personnel (IFP).

L’EXPERT GÉNIE Il a pour mission d’assister le général inspecteur de la fonction Appuis et le général
inspecteur de la fonction Administra-tion Budget Infrastructure (ABI) dans leur mission
d’écoute et de conseil de toutes les catégories de personnel des organismes du génie.

Au sein de l’inspection de la fonction personnel, l’officier expert, aidé d’un chancelier


et en liaison avec le bureau appuis de la direction du personnel militaire de l’armée de
terre (DPMAT) :
– instruit les dossiers relatifs à la préparation des différentes commissions
(avancement, recrutement « RANG », « OR », « MAJORS CHOIX », attribution BQMS,
BTEMG,…) ;
– prépare et exploite les dossiers d’inspection relevant de ses domaines ;
– renseigne les généraux inspecteurs (Appuis et ABI) sur l’aspect personnel de la
Colonel formation ou de l’organisme visité ;
ALBEMARD
– constitue et met à jour les dossiers des officiers brevetés de sa fonction en
recueillant l’ensemble des informations issues des inspections et des échanges
réalisés avec les autorités hiérarchiques de terrain. Ces informations sont
transmises à la DPMAT lorsqu’elles sont susceptibles de l’intéresser ;
– prépare les différents éléments nécessaires aux entretiens individuels sollicités par
les officiers proposables et mène les entretiens au profit des commandants et des
capitaines qui relèvent de sa compétence ;
– reçoit, au siège de l’inspection de l’armée de terre ou lors des visites dans les
formations en accompagnement des généraux inspecteurs, le personnel qui en
manifeste le désir ;
– étudie les cas individuels (officiers, sous-officiers, EVAT, PC, réserves) soumis
directement dans le cadre des visites et adresse les dossiers correspondants à
l’autorité responsable de domaine (DPMAT dans le cas général, région terre…,
Major PEYRE inspecteur du personnel civil).

– 43 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’inspection de la fonction L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Appuis Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Au sein de cette inspection de fonction, le génie Histoire
FNAS
- comme l’artillerie et l’ALAT - Expériences
◆ A savoir
est représenté par un « officier expert » mais Coup d’œil sur…
également par les membres de l’inspection EOD-NEDEX. Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

L’EXPERT GÉNIE Il a pour mission d’assister le général inspecteur de la fonction Appuis avant, pendant
et après ses visites au sein de toutes les formations des composantes « combat » et
« sécurité » du génie.

Aujourd’hui les inspections visent essentiellement à :


– apprécier le moral, les préoccupations et le niveau d’adhésion de toutes les
catégories du personnel militaire et civil servant au sein des formations visitées ;
– participer à l’entretien de la démarche de progrès dans le fonctionnement de ces
formations et ce en évaluant notamment l’existence et les résultats des politiques de
pilotage et de contrôle interne qui y sont menées.

Colonel
KERRIGUY

L’INSPECTION EOD/NEDEX Le général inspecteur de la fonction Appuis est le conseiller du CEMAT en matière
NEDEX. Il dispose pour cette mission d’un officier supérieur, inspecteur technique
EOD/NEDEX, assisté d’un sous-officier NEDEX.

Neutralisation, enlèvement Les inspections des structures NEDEX territoriales sont faites en présence d’un repré-
et destruction d’explosifs (NEDEX) sentant de l’EM de la RT ou du COMSUP, responsable de l’emploi NEDEX. Elles portent sur :
– l’existence, le contenu, la connaissance des consignes d’alerte et d’intervention ;
– le contrôle et la capacité des spécialistes à remplir sa mission ;
– la vérification de l’adéquation des équipements réalisés aux besoins qualitatif et
quantitatif ;
– le contrôle de la formation donnée au personnel des unités chargé de prendre les
premières mesures de sécurité NEDEX ;
– les relations avec les autorités civiles susceptibles de faire appel au NEDEX sur
réquisition ou demande de concours.
Colonel
BARTHET Les GRIN de métropole sont inspectés tous les 12 mois, les GRIN des DOM/TOM tous
les 18 mois.

Les éléments opérationnels Les inspections des EOD régimentaires sont faites en présence de l’officier EOD et du
de déminage/dépollution (EOD) chef de BOI. Elles portent sur :
– le contrôle et la capacité des spécialistes à remplir leur mission ;
– l’organisation de la structure EOD au sein du régiment ;
– la validité des licences opérationnelles.

Elles permettent d’être à l’écoute de cette population de spécialistes dont le métier est
très spécifique.

Ces inspections ont lieu annuellement.


Adjudant
DE LANESSAN

– 44 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’inspection L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
de la fonction Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger

Administration- Histoire
FNAS
Expériences

Budget-Infrastructure ◆ A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Le général inspecteur de la fonction administration-budget-infrastructure dispose des


experts administration budget (experts TTA et commissaires de l’armée de terre et
équipe MAFFAT) et des experts de la composante infrastructure du génie :
– de l’inspection technique des bâtiments et travaux du génie (ITBTG) ;
– de l’inspection technique pour la protection contre l’incendie (ITPCI).

Les missions de l’ITBTG s’inscrivent dans la continuité. Elles différent cependant dans
Colonel leur esprit et leur finalité. Elles sont conformes à la charte de l’IAT.
TOULLIOU
Adjoint technique L’ITBTG abandonne progressivement les tâches de surveillance administrative et
de l’ITBTG et
inspecteur ITPCI technique qui incombent désormais à la DCG.

Outre la mission générale d’écoute de l’IAT au profit du CEMAT, l’ITBTG mène une
action qui, pour l’essentiel, porte sur trois domaines :
– l’adéquation de l’outil à la mission ;
– l’application des directives du CEMAT, de la DCG et des textes législatifs ou
réglementaires ;
– le vécu du contrôle.

Les officiers de l’ITBTG inspectent les établissements et les directions selon une
périodicité de 2 à 3 ans, et accompagnent le général IAT lors des inspections des états-
majors de tête de chaîne (commandements, RT, directions centrales…).

L’ITPCI est chargé d’assurer :


Colonel
MATHIEU – des missions de contrôle de l’exécution des mesures réglementaires de protection
Inspecteur ITBTG contre l’incendie. Son action s’étend à toutes les emprises et infrastructures où le
service du génie est service constructeur. Sont contrôlés à ce titre :
• le service du génie lui-même pour tous les travaux exécutés,
• les formations TTA soutenues ;
– toutes enquêtes utiles demandées par l’inspecteur de l’armée de terre ;
– la présidence de la commission « incendie et sécurité » des immeubles de grande
hauteur relevant du ministère de la défense ;
– la présidence de la commission d’étude des matériels de protection contre
l’incendie.

Colonel VIAL
Adjoint pour
l’administration
de l’ITBTG

– 45 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
◆ Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Multimédia
Annonces

Sollicité à nouveau en 2000, le 25e régi- – sur le camp de Plana où stationnait un


ment du génie de l’air a largement bataillon de l’aviation légère de l’ar-
contribué au développement rapide et mée de terre (BATALAT) pour la zone
harmonieux de l’infrastructure au profit technique et la centrale de production
des unités déployées en ex-Yougoslavie. PHOTO 25e RGA
de béton, idéalement placées au
centre de la zone d’action.
Alors que sur le territoire métropoli-
tain se déroulait un plan de charge Maîtrisant parfaitement les délais impar- Durant ce séjour, le détachement a béné-
« travaux » important et diversifié et que tis, ils ont mis tout leur professionna- ficié du soutien de l’homme fourni par le
les 5 compagnies opérationnelles du lisme, leur disponibilité et leur savoir- BATGEN et le BATALAT, du soutien admi-
génie de l’air (COGA) voyaient leur faire au service des forces françaises nistratif assuré par le détachement air
structure évoluer pour s’adapter à leur déployées en leur fournissant l’appui ter- puis la BSVIA de Pertovec et du soutien
nouveau concept d’emploi, orienté préci- rain escompté. technique de la sous-direction du génie
sément vers la projection, près de 120 à de l’air et de la base arrière régimentaire.
140 sapeurs de l’air ont œuvré en perma- Nombreux furent les témoignages de
nence de mars à début décembre sur les gratitude et les remerciements qui mirent Hormis quelques prestations ponctuelles
sites de Mitrovica et de Petrovec. en exergue la qualité des travaux réali- effectuées au profit des éléments de la
sés. Efficacité, faculté d’adaptation, KFOR dans le cadre des bonnes relations
Placés sous l’autorité de l’ADCON- réactivité, esprit d’initiative, travaux exé- de voisinage, le détachement s’est atta-
FRANCE et en particulier de coordinateur cutés selon les règles de l’art… autant ché à respecter les termes du mandat
national de l’infrastructure de théâtre de qualificatifs élogieux qui ne peuvent qu’il avait reçu.
(CNIT), maître d’ouvrage, agissant sous que mettre du baume au cœur, sublimer
le contrôle technique du service du les efforts consentis, stimuler les éner- Malgré des conditions d’hébergement
génie, service local constructeur (SLC) et gies, effacer la fatigue et satisfaire l’ego spartiates et des approvisionnements en
maître d’œuvre, les deux détachements de chacun des acteurs. matériaux aléatoires assurés par les
du 25e RGA se sont acquittés avec brio et entreprises locales, les chantiers de Plana
compétence des missions qui leur ont été et Mitrovica Sud (SVINJARE) ont pu être
confiées. menés à bien aux échéances prévues.
MISSION KOSOVO
Après plus de sept mois de dur labeur, le
Évoluant dans la partie septentrionale et bilan des travaux réalisés sous la hou-
albanaise du Kosovo à la brigade multi- lette du SLC peut se résumer en quelques
nationale Nord, le module lourd « travaux » chiffres significatifs :
du génie de l’air était composé d’un déta-
chement de marche de 90 hommes issus Plana :
principalement des 2e et 4e COGA (Mont-
de-Marsan et Avord). Commandé suc- – production de 5200 m2 de béton dont le
cessivement par les capitaines Andria- tiers au profit des compagnies du BAT-
maholison (4e COGA) et Deffaut (2e COGA), GEN ;
le détachement, articulé en quatre sec- – réalisation de 11000 m2 d’aires stabili-
tions (1 section commandement, 1 sec- sées dont certaines avec longrines
tion appui, 2 sections travaux) et renforcé pour l’installation des bungalows de
fin août par un groupe de pose béton, l’ADCONFRANCE et d’un escadron de
était déployé : gendarmerie ;
– sur les camps de Novo Selo tenu par – construction de 6000 m2 d’aires aéro-
un bataillon de l’armée de terre (BAT- nautiques bétonnées (15 aires de
GEN) pour la zone vie et l’hébergement poser hélicoptères et leur voirie de
PHOTO 25e RGA
(sous tentes) ; desserte) au profit du BATALAT ;

– 46 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
– confection d’un merlon de protec- L’actualité en bref
tion périphérique de 1200 m de Le génie combat
Le génie construit
long. Le génie secourt
Le génie instruit
Svinjare dans le cadre de la cons- Le génie étranger
Histoire
truction du camp de 1300 hommes : FNAS
Expériences
– livraison de 25 000 m2 d’aires stabi- A savoir
lisées dont 13 000 avec longrines ◆ Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
ou plots de béton ; A lire
Multimédia
– réalisation de 6 000 m2 d’aires Annonces
bétonnées pour l’infrastructure
horizontale du camp (parking
Leclerc, AMX, aire de traitement et ceux de la compagnie régionale d’in-
de l’eau…). frastructure de Mérignac, chargée des
travaux d’infrastructure verticale (mise
en place de bungalows et containers,
MISSION PETROVEC raccordement des fluides…).

Installés sur l’emprise de l’aéroport Bien malin celui qui sur les différents
PHOTO 25 RGA
chantiers pouvait dire qui relevait du
e

international de Skopje, deux déta-


chements d’une trentaine d’hommes
se sont succédé de fin mars à début – DETAIR : remise en état
décembre, armés initialement par la 5e d’une parcelle de 3 000 m2
COGA de Toul-Rosiers (chef de section : avant rétrocession aux auto-
lieutenant Pascal) puis par la 4e COGA rités macédoniennes ;
d’Avord (chef de section : lieutenant
– SEA : reprofilage des abords
Goffinet). Le détachement a bénéficié du
des bacs souples, terrasse-
soutien efficace du DETAIR, devenu
ment pour l’installation d’une
BSVIA.
cuve souple de 300 m3, aire
de rétention de 100 m2 ;
Placé pour emploi auprès du CNIT et
sous la surveillance technique du SLC de – APOD : création d’une aire
Kumanovo, le chantier de la BSVIA a stabilisée de 300 m2.
démarré fin juin, date d’approbation du
schéma directeur. En attendant de pou- De nombreuses interventions
voir donner la pleine mesure de leurs légères au profit des unités
capacités, les sapeurs de l’air ont mis à stationnées sur le site ont éga-
profit les mois d’avril, mai et juin pour lement été réalisées. Ainsi,
effectuer une dizaine de reconnais- ont été réalisés : 10 000 m2 PHOTO 25 e
RGA
sances de commandement et réaliser d’aires bétonnées et viabilisées,
des travaux au profit du : 10 000 m2 d’aires stabilisées
avec pose de 1000 m de longrines, 800 m génie de l’air ou du détachement du com-
– DETSOUT de KUMANOVO : 4 000 m2 mandant Carre ou de l’adjudant-chef
de réseaux divers, une station d’épuration
d’aires stabilisées et 150 m de voirie Mounier, tant l’entente entre bâtisseurs
des eaux usées et de potabilisation…
d’accès ; était parfaite.
À ce bilan chiffré qui
atteste l’œuvre accomplie, Forts des nombreux enseignements tirés
peut se rajouter le renfor- et de l’expérience acquise au cours de
cement de 25 000 m2 de cette campagne 2000, c’est avec sérénité
plates-formes et voiries et confiance que les hommes des 1er et
du dépôt de munitions de 3e COGA d’Istres préparent leur engage-
Penus. ment pour la campagne 2001 à Mitrovica
et Petrovec.
Par ailleurs, il est à noter
la parfaite symbiose qui a
Souhaitons-leur d’obtenir les mêmes
régné avec l’ensemble
résultats et les mêmes satisfactions.
des acteurs du site et
notamment l’étroite colla- Lieutenant-colonel LEONARD
boration entre les per- Commandant en second
PHOTO 25e RGA
sonnels du détachement le 25e régiment du génie de l’air

– 47 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
Cet ouvrage regroupe cent quarante témoignages, du ◆ A lire
général au soldat, de « ces combattants de la boue » du Multimédia
corps expéditionnaire français. Ces hommes veulent que Annonces
l’on se souvienne de ce conflit vécu en France sous
l’indifférence et même l’hostilité d’une opinion publique
mal informée sur ses causes réelles. Comment, alors que les identi-
Les droits d’auteur seront reversés intégralement à tés nationales se restructurent,
l’association ENFANTS DU MEKONG dont la vocation est le sport a-t-il pu prendre autant
d’aider l’enfance du sud-est asiatique au travers de d’ampleur durant la période de
nombreux parrainages. l’entre-deux guerres ? Entre his-
toire politique, histoire cultu-
La guerre d’Indochine racontée par ceux qui l’ont vécue - Amédée THEVENET relle, influences étrangères,
éditions France Empire dans quelle mesure a-t-il parti-
cipé à ce processus identitaire de la France.
Le sport apparaît ici comme un révélateur ori-
ginal des relations entretenues par les états au
moment où se transforment les équilibres
européens.
« À la guerre, il faut d’abord bien
établir la langue pour s’entendre,
Le sport français dans l’entre-deux guerres -
car c’est faute de cela que l’on
Jean-Philippe SAINT-MARTIN
prend une chose pour une autre. »
et Thierry TERRET - éditions l’Harmattan
Napoléon Ier

En 130 notions et autour de 100 stra-


tèges, ce dictionnaire permet au
lecteur de replacer la stratégie à sa
source. Chaque élément de la stra-
tégie est différencié et défini. Ileana de la Guardia retrace ici les 30 derniers jours de
Sur 25 siècles, cet ouvrage dégage la vie de son père. Le colonel Tony de la Guardia tombe
les fonctions invariantes qui permettent de sous les feux d’un peloton d’exécution accusé de trafic
dire que depuis César la pensée stratégique de drogue et victime d’un procès truqué. Ileana de la
a toujours suivi une même logique. Guardia raconte la surveillance quotidienne, les
Support de réflexion, Le dictionnaire de la filatures nocturnes dans la Havane, la trahison par les
pensée stratégique est aussi un outil pour amis les plus proches…
l’action. Pour faire justice à un père inhumé dans une tombe
anonyme, Ileana restitue ses contradictions et sa vérité.
Dictionnaire de la pensée stratégique -
François GERE éditions Larousse Le nom de mon père - Ileana DE LA GUARDIA
éditions Denoël

Spécial site web


Retouche d’images, créa- Cet ouvrage vous révèle Réalisé par des
tion d’effets de texte, les meilleures astuces professionnels de
conception de boutons des webdesigners en la création web à
et de barres de naviga- matière de présentation l’attention des web-
tion… autant de possibi- graphique et de pro- masters ambitieux
lités pour concevoir un grammation. La qualité et désireux d’amé-
site internet de qualité professionnelle. visuelle de votre site égalera les sites pro- liorer leur site en matière d’effica-
Avec Photoshop 6 apprenez à concevoir fessionnels que vous rencontrez tous les cité, de look et d’ergonomie, cet
un site web complet, depuis la planifica- jours sur le web. 800 pages accompa- ouvrage tout en couleur regorge
tion de votre homepage jusqu’à sa gnées d’un CD-Rom vous dévoilent les d’informations et d’exemples perti-
conception graphique et se mise en page secrets des professionnels du web. nents pour créer un site à la fré-
sur internet. quentation et à l’impact maximum.
Construction de sites web-trucs,
Webdesign avec Photoshop® 6 astuces et secrets Sites web pro
éditions Micro Application éditions Micro Application éditions Micro Application

– 48 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Injustement accusés de leur manque de réactivité durant la guerre d’Indochine,
Le génie secourt
les aviateurs ont pourtant joué un rôle majeur dans ce conflit. Les faibles moyens Le génie instruit
mis à leur disposition ne les ont pas empêchés d’avoir une place fondamentale Le génie étranger
dans la littérature sur l’Indochine. Histoire
Docteur en histoire contemporaine, Philippe GRAS est aujourd’hui le chef du FNAS
service documentation du Musée de l’air et de l’espace du Bourget. Expériences
A savoir
L’armée de l’air en Indochine - Jean-Philippe SAINT-MARTIN et Thierry TERRET Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
éditions l’Harmattan
◆ A lire
Multimédia
Annonces

On ne compte plus les titres connus de


Sortie de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe a souhaité Paulo Coelho.
dépasser la notion « classique » de puissance. Comment Parmi ceux-ci, l’Alchimiste (1994), La cin-
pourrait-elle aujourd’hui développer une diplomatie et une quième montagne (1998), Manuel du guer-
défense commune ? Comment réinvestir le champ rier de la lumière (1998), Véronika décide de
politique et militaire alors que les institutions n’ont pas mourir (2000) et Le Démon et mademoiselle
originellement été conçues pour affirmer l’identité Prym qui, en 2001, vient se rajouter à la liste.
politique de l’Union ? Cet ouvrage est un outil Isolé, le petit village de Bescos vit hors
indispensable pour comprendre l’évolution de la politique temps. Un mystérieux étranger y arrive un
de défense européenne et de ses relations avec l’OTAN. jour en compagnie d’un démon, du moins,
c’est ce que croit la vieille Berta. Par l’inter-
La politique européenne de défense - Laurent HOTTIAUX médiaire de Mlle Prym, employée de l’hôtel,
et Joanna LIPONSKA-LABEROU ce dernier va adresser au vil-
éditions l’Harmattan lageois une terrible proposi-
tion.
La communauté villageoise
cédera-t-elle à la tentation ?
Le Mal l’emportera-t-il sur le
Bien ?
Dans cet ouvrage, l’auteur met en scène un Ardenne qui
lui ressemble comme un frère. Son bataillon est Le Démon et mademoiselle
constitué d’instituteurs que la mitraille ne ménage pas. Prym - Paulo Coelho
Ce livre n’est pas un qu’un livre d’histoire. Il nous incline éditions Anne Carrière
au respect envers tous ceux qui, pendant la « Grande
Guerre ont rivalisé de dévouement et d’héroïsme ».

Comme ceux de quatre-vingt-douze - Valmyre BIENFAIT


éditions La Vague verte

Pour les plus jeunes


34 contraires à apprendre et à apprendre pour Après la double vie de Charlotte et À nous deux !,
faire prendre conscience aux tous petits des Jacqueline Wilson raconte avec drôlerie et sensi-
premières abstractions. Les doubles pages se bilité l’histoire mouvementée d’un trio confronté à
suivent et la partie centrale, découpée, permet des situations difficiles. Pétillante de malice et très
de découvrir avec surprise proche des enfants, Jacqueline Wilson a déjà reçu
le dessin suivant, inattendu. plusieurs prix. Ses personnages parlent, pensent
et vivent comme des enfants d’aujourd’hui.
Faut pas confondre - Hervé TULLET
éditions Seuil jeunesse Maman, ma sœur et moi - Jacqueline Wilson
éditions Folio Junior
Ce conte classique concentre tous les ingré-
dients nécessaires : un roi, une reine, un rêve Le premier imprécis de vocabulaire à l’usage
prémonitoire, un enfant trouvé, un traître mal- des petits et des grands. Des mots choisis
faisant, une forêt peuplée de créatures malfai- pour des émotions fortes qu’ils dégagent une
santes dont le jeune héros triomphera… fois mis en image. Des couleurs intenses se
L’envie de découvrir ce qui se cache derrière mêlent aux typographies généreuses pour le
ce titre (on ne l’apprendra qu’à la dernière page) et la beauté des plaisir de l’œil ; plaisir sensuel de la couleur
illustrations d’Anne Buguet rendent inoubliable l’histoire du petit où les images sont remplies de saveurs sucrées, salées ou aci-
prince qui risque sa vie pour sauver celle de sa maman. dulées selon l’humeur !
Les perles de la princesse - Isabelle Gobert et Anne Buguet Le très très - Elisabeth Provost et Valérie Bétoulaud
éditions Seuil Jeunesse éditions Seuil jeunesse

– 49 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
ROAD TO INDIA ◆ Multimédia
Annonces
Devenez le héros d’un véritable
film d’aventure interactif !
Lancez-vous à corps perdu dans
une enquête inattendue qui vous Jeu dédié à la course automobile
mènera du Taj Mahal à New « WARM UP » propose un mode d’ar-
Delhi, déjouez les plans malé- cade dont la jouabilité immédiate
fiques de la secte Thug, sauvez séduira les amateurs de sensations
Anusha de ses ravisseurs… fortes.
Le temps vous est désormais compté… Le mode de jeu simulation s’appuie sur
À l’aventure s’ajoutent un graphisme et un scénario d’un des modèles physiques et techniques
genre très prisé. des plus proches de la réalité. 3
Road to India - éditions Microids niveaux de difficultés, 2 degrés de simulation et 6 aides
à la conduite vous sont proposés.
Battez vous contre la montre, et devenez champion du
monde virtuel en téléchargeant les meilleurs chronos
sur le site de « Warm up ».

Warm up - éditions Microïds


L’équilibre entre aspect ludique
et contenu pédagogique permet
aux produits de la gamme LAPIN
MALIN de capter l’attention de
votre enfant. En lui parlant avec
le vocabulaire adapté à son
âge, LAPIN MALIN lui apprend, La nouvelle collection « Les aventures d’Arthur » propose aux
l’éveille à diverses activités au fil enfants de 5 à 8 ans, d’assimiler de manière ludique les
d’une aventure palpitante et connaissances acquises de la grande section de maternelle au CE1.
pleine de couleurs. Actif, le jeune Arthur est un petit personnage charmant et attachant avec lequel nos enfants vont vivre
utilisateur est accompagné et de passionnantes aventures tout en faisant appel à leurs connaissances scolaires en
encouragé tout au long de son lecture, vocabulaire, calcul, logique. Tout en jouant, ils progressent dans sa
apprentissage. Lapin Malin et compréhension des notions d’espace et de temps.
ses amis l’invitent à chanter, à Un tableau de progression (3 niveaux de difficulté), aide permanente, ajustement
taper des mains, à grimacer… automatique, ces produits guident les enfants et permettent aux parents de suivre les
Pour prolonger le plaisir au-delà progrès accomplis.
de l’ordinateur, chaque produit Maternelle grande section, CP, CE1 sur PC et Mac (bientôt disponible sur Playstation et
de la collection Lapin Malin Gameboy color).
Adapt intègre un CD audio de Les aventures d’Arthur - éditions TLC Edusoft
contes et de chansons pouvant
être écoutés dans n’importe quel
lecteur CD.
Les logiciels Lapin malin ont reçu
la mention RIP de la part des ser-
vices de l’Éducation nationale.

Lapin Malin
Éditions TLC Edusoft
Peu connu du public, Microsoft
MapPoint 2001, est pourtant un outil
absolument indispensable ! Outre le fait
qu’il vous permette d’élaborer et de cal-
culer un itinéraire, il vous permet de per-
sonnaliser vos cartes en y plaçant des
repères, en délimitant des zones ou en y
insérant des données.
Ces cartes peuvent aisément être
intégrées dans un document Office
(PowerPoint, Word, Publisher ou pages
Web) ou être téléchargées sur un
ordinateur de poche.
MapPoint 2001 - éditions Microsoft

– 50 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Sommaire
In memoriam

ANNONCES
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
FNAS
Expériences
A savoir
Cher lecteur, Coup d’œil sur…
Le courrier des lecteurs
A lire
Jusqu’à présent, La Lettre du Génie était distribuée gratuitement. Comme Multimédia
explicité plusieurs fois, la charge étant trop lourde, une formule avec abonnement ◆ Annonces

est donc mise en place.

Plusieurs solutions sont possibles :

✔ Vous appartenez à une unité du génie :


• votre unité continuera à être servie si elle a souscrit à l’abonnement général pour ses personnels;
• vous pouvez cependant, si vous le souhaitez, recevoir individuellement La Lettre du Génie, à votre adresse
personnelle, en souscrivant un abonnement.

✔ Vous n’appartenez pas à une unité du génie ou votre unité n’a pas souscrit à un abonnement général :
• vous devez souscrire un abonnement pour continuer à recevoir votre magazine.

✔ Vous appartenez à la FNAS :


• vous devez souscrire à un abonnement par l’intermédiaire de votre fédération.

La Lettre du Génie est le seul magazine qui vous permette d’être tenu informé des activités des différentes
unités. Nous comptons sur vos abonnements pour pouvoir continuer à vous offrir une revue de qualité !

LA RÉDACTION

UNE IDÉE DE REPOR T AGE ?


Comme d’habitude, vous pouvez toujours nous faire part de vos articles, brèves,
info diverses pour les prochains numéros de votre magazine. Contactez-nous.

tél. 02 41 24 82 45 • 02 41 24 83 20 – fax 02 41 24 83 16

De même, nous attendons vos remarques et suggestions.

VOUS CHANGEZ D’ADRESSE ?


Communiquez-nous vos nouvelles coordonnées afin que nous puissions vous transmettre
les prochains numéros de la Lettre du Génie

La lettre du génie
ESAG – Bureau communication
106, rue Éblé – BP 4125 – 49041 ANGERS Cedex 01
Tél. 02 41 24 82 45 • 02 41 24 83 20 – fax 02 41 24 83 16

– 51 –