Vous êtes sur la page 1sur 56

Connectez-vous !

www.genie-militaire.com

Le site internet de présentation


du génie militaire français
La lettre du génie SOMMAIRE

◆ Éditorial du général

ORDRE DU JOUR
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger

Général de division Gérard BEZACIER Histoire


Expériences

Commandant l’École supérieure A savoir


Coup d’œil sur…
et d’application du génie - Angers Témoignage
A lire
Multimédia

Le XXIe siècle, qui a débuté en 1989 par l’effondrement de l’empire sovié-


tique et la réunification de l’Allemagne, inaugure une période historique de
grande transition pour l’histoire des hommes et donc des armées. Aux for-
midables avancées technologiques s’agrègent des bouleversements et des
fragilités géopolitiques qui annoncent des rééquilibrages incontournables.
Ce ne sera pas sans conséquence pour l’armée de terre et le génie, notam-
ment dans la perspective européenne et transatlantique.

Les critères de la puissance comme ceux notamment de la puissance


militaire changent et changeront plus encore.

Les questions militaires quelles qu’elles soient s’inscriront dans le cadre


de projections le plus souvent dans les zones urbaines en hyper
développement des pays les plus instables de la planète.

Après Sarajevo, Kaboul, Grozny, Jérusalem, Belfast, Bassorah et Bagdad


soulignent l’importance politique et militaire de ces villes dans lesquelles désormais nos opérations auront
vocation à être conduites. C’est, trois siècles après notre père fondateur le maréchal de Vauban, un retour
ironique aux sources de notre grande arme : prendre ou défendre une cité, voilà bien le métier de nos
ingénieurs militaires, de nos techniciens de la sécurité et de nos sapeurs de combat.

C’est pour le génie un devoir d’excellence mené par le truchement de nos 3 grandes composantes, plus
complémentaires que jamais pour la préparation, la conduite et la conclusion de toutes nos opérations futures.
En effet, ce combat se caractérisera le plus souvent par une véritable « cohabitation » de trois actions à
conduire en quasi simultané :
• une bataille de haute intensité, localisée sur des aires et volumes réduits, de durée généralement brève ;
• un contrôle des zones étendues, urbaines et périurbaines ;
• une action humanitaire de sauvegarde et de protection des populations.

Il est alors bien évident qu’à chaque fois, la synergie et la complémentarité de l’ingénieur militaire, du
technicien de la sécurité et du sapeur de combat, de combat de mêlée à moins de 50 m de l’ennemi
s’imposeront. De l’excellence de leurs actions dépendront pour une grande part la victoire militaire et le succès
politique. Voilà les rôles et l’importance majeure que prend dorénavant le génie militaire français du XXIe siècle.

Je ne voudrais pas terminer ce qui sera mon dernier éditorial dans La lettre du génie sans une pensée pour un
grand sapeur qui vient de nous quitter cette année : le général Gillois. Cet officier de notre arme, concepteur
et créateur de la famille des engins Gillois dont un héritier, l’engin de franchissement de l’avant, est encore un
fleuron de nos équipements opérationnels, caractérise bien nos grandes qualités et compétences qui peuvent
parfois être, pour les autres, un peu agaçantes !

Voilà ce qu’il rapportait dans son dernier livre, décrivant un de ses entretiens, en 1966, avec l’inspecteur de
l’armée de terre à l’occasion de sa promotion au grade de général : « Je suis surtout heureux de vous connaître,
car vous êtes, Mon Général, l’officier supérieur dont j’ai entendu dire le plus de bien et le plus de mal, dans le
minimum de temps… et cela, il faut le faire ! »

–1–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

•1 • •Éditorial
• • • • du
• •général
◆ Sommaire
• • • • • • • • • • • • • • L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
•2 • •Sommaire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger

•3 • •L’actualité
• • • • • en
• •bref
• • • • • • • • • • • • • Histoire
Expériences
A savoir

•11 • •Le• génie


• • • combat
Coup d’œil sur…
• • • • • • • • • • • • • • • • Témoignage
Le 1er régiment du génie : franchissement, déminage mécanique A lire
Multimédia
et aide au déploiement au profit de la force d’action terrestre

•17• •Le• génie


• • • construit
• • • • • • • • • • • • • • • •
Plaidoyer pour une nouvelle organisation du management
de l’immobilier et du stationnement
L’énergie en OPEX

•23• •Le• génie


• • • secourt
• • • • • • • • • • • • • • • •
Les risques technologiques à l’UIISC 1

•27• •Le• génie


• • • instruit
• • • • • • • • • • • • • • • •
La formation des TSEF

•31• •Le• génie


• • • étranger
• • • • • • • • • • • • • • • •
ENTEC - Euro Nato Training Engineer Centre

•35• •Histoire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
L’École royale du génie de Mézières
et sa belle descendance – 2e partie

•40• •Expériences
• • • • • •: • • • • • • • • • • • • • •
École de déminage au Bénin
Le 31e RG en Afghanistan
La Lettre du génie est une publication de
l’École supérieure et d’application du génie
106, rue Éblé - BP 4125

•44• •A•savoir
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • 49041 ANGERS CEDEX 01

Directeur de la publication :
La DMT Nouvelle-Calédonie général de division Gérard Bezacier

Rédacteur en chef :

•46• •Coup
• • d’œil
• • • sur…
capitaine Patrice Ventura
• • • • • • • • • • • • • • •
Rédacteurs en chefs adjoints :
Le génie et l’environnement lieutenant Emmanuelle Bouchet
adjudant Gauthier Perron

•48• •Témoignage
Conception :
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • PIR ESAG
Les instructeurs en déminage au Sénégal Impression :
PIAT Saint-Maixent

•50• •A•lire
Commission paritaire : en cours
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • ISSN : 1006 B 05886

Dépôt légal à parution

•51• •Multimédia
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
–2–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

L’ACTUALITÉ
Sommaire
◆ L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

EN BREF Le génie étranger


Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
PHOTO GDNBC Témoignage
A lire
Multimédia

DES TRAVAUX
DE VOIE FERRÉE À SATORY
POUR LE 5E RG
DANS LE CADRE DES ACCORDS
Après la décision du départe- DE DÉFENSE FRANCO-QATARI
ment des Yvelines d’élargir LE GDNBC PROJETTE UN MODULE
l’A86 à 2 x 3 voies, le 5e RG a été DE DÉFENSE NBC AU QATAR
PHOTO 5 RG
engagé sur un vaste chantier
e

voie ferrée à Versailles Satory. Le samedi 22 mars 2003 à 12 heures, sous les ordres du capitaine Olivier
En effet, pour rendre possible l’élargissement Lion un détachement de 39 personnels (2.15.22) et de 14 véhicules du
de l’autoroute, il a été nécessaire de déplacer GDNBC a décollé de la base aérienne d’Istres sur des avions du Qatar à
1,7 km de voie ferrée militaire. Le 5e RG a donc destination de Doha (capitale du Qatar) dans le cadre des accords de
engagé une section spécialisée en voies ferrées défense qui lient nos deux pays.
pour déplacer la voie et la raccorder à nouveau L'envoi de cette unité du génie de l'armée de terre basée à Draguignan
au réseau. dans le département du Var est effectué « pour répondre favorablement à
Actuellement, le 5e RG travaille sur la dernière toute demande du Qatar pour assurer la protection de son territoire et de
phase de ce chantier qui consiste à relier le sa population ». À l'occasion de son récent déplacement dans les pays du
dépôt de la 17e base de soutien du matériel à la golfe persique, Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, avait délivré
nouvelle voie ferrée. La construction de trois aux plus hautes autorités du Qatar un message d'amitié et de solidarité du
appareils de voie (aiguillages) et la pose de président de la République, Jacques Chirac, et réaffirmé la volonté de la
3,5 km de voie ont donc été réalisées. France d'honorer ses accords.
Proche du quartier des Matelots où se trouve le Au travers de ce module une expertise reconnaissance NBC est assurée
5e RG, la section de travaux voie ferrée actuelle- par la présence de 2 VAB reconnaissance NBC, un laboratoire blindé per-
ment à l’œuvre accueille les nombreux visiteurs mettant à un équipage composé de 4 hommes, de se rendre sur des lieux
du régiment. Au mois de janvier, ce sont des contaminés (nucléaire ou chimique). Il est capable d’identifier tous types
groupes scolaires des Yvelines qui sont venus de toxiques de guerre, grâce à l’étendue de sa banque de données qui
découvrir l’arme du génie et ses spécialités. Et, permet de stocker en mémoire 900 produits différents. Cette capacité
au mois de février, le général Chinouilh, com- reconnaissance est renforcée en matière de risque technologique par une
mandant la brigade du génie, a pu se rendre équipe ERE (Équipe de Reconnaissance et d’Évaluation). Est également
compte de l’avancement des travaux et des com- présente une composante décontamination avec 2 VLRA de décontami-
pétences des « sapeurs du rail ». nation, un camion destiné, entre autre, à la décontamination des véhi-
cules. L’ensemble de ce module est accompagné d’une équipe de com-
Lieutenant FAVARD
mandement ainsi que d’un renfort en soutien de la 16e BSMAT de
Draguignan et d’une équipe « IMARSAT » du 40e régiment de transmission
de Thionville.

Les marathoniens du 6
VISITE DU CHEF D’ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DES FORCES ARMÉES
sont de retour ! Trois
SÉNÉGALAISES À L’ESAG
sapeurs du 6e régiment
du génie d’Angers sont Le général Babacar Gaye chef d'état-major général des armées
revenus de la 18e édition sénégalaises a été reçu à l'école supérieure et d'application du génie à
du marathon des sables PHOTO 6 RG
e

Angers le 11 avril dernier.


en réalisant une belle Accompagné d'une délégation d'officiers, il a visité le centre de
performance. Ils ont terminé 9e sur 48 équipes engagées. simulation tactique où lui ont été présentés les différents logiciels utilisés
Le sergent-chef Bigot a terminé 80e, l’adjudant-chef dont notamment Géoconcept, permettant une visualisation en 3D de
Raballand 81e et le sergent Bernardo 87e sur un total de cartes topographiques. Il s'est ensuite rendu au département de
677 participants. Ils ont brillamment représenté le 6 en formation au déminage et au centre national
parcourant ces 240 kilomètres de sable dans le désert de déminage humanitaire de l'école. À
marocain en un peu plus de 37 heures. Certaines parties l'issue, il a pu assister à une démonstration
du circuit comportaient des dunes et ils ont dû se mettre dynamique des moyens du génie et apprécier
à quatre pattes pour les gravir, le sable empêchant toute les missions du génie militaire français,
ascension normale. Les visages un peu fatigués mais notamment dans l'aide au franchissement.
comblés, le sergent-chef Bigot et le sergent Bernardo
sont tout de suite repartis pour d’autres épreuves, le
BSTAT. Encore bravo pour votre performance ! PHOTO ESAG

–3–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
LE « GAM RTNO » EN VISITE À L’EG DE TOURS ◆ L’actualité en bref
PHOTO EG TOURS Le génie combat
Le 6 mars, l’établissement du génie de Tours recevait le général de Le génie construit
division Ollion, général adjoint major de la région terre Nord-Ouest. Le génie secourt
Cette journée a été l’occasion pour le général de rencontrer l’ensemble du Le génie instruit
personnel et de connaître l’organisation et les particularismes de ce Le génie étranger
Histoire
service constructeur militaire de la région Centre. Lors de cette rencontre
Expériences
l’établissement a pu partager, dans le cadre des retours d’expérience
A savoir
acquis, les enseignements et réflexions autour de deux thèmes : le soutien
Coup d’œil sur…
infrastructure de proximité et le recours à la maîtrise d’œuvre privée. Témoignage
Au cours de cette visite, un conducteur de travaux nouvellement affecté s’est vu remettre par le GAM A lire
les épaulettes de velours noir du génie marquant ainsi son entrée et son engagement vers une Multimédia
nouvelle carrière tournée désormais vers le service du génie.

PHOTO 5e RG

SECTION HIPPIQUE NATIONALE DE METZ


LES EVAT
Vendredi 31 janvier 2003, le général de corps d’armée Jean Claude DU 5E RÉGIMENT
Malbec, gouverneur militaire de Metz commandant la région terre DU GÉNIE,
Nord-Est et les FFECSA, a inauguré les nouvelles installations de la À LA RENCONTRE
section hippique nationale de la garnison de Metz. DE LEURS AÎNÉS
Ce centre équestre est implanté dans le quartier SLT Moutardier à
Moulins-les-Metz. Les 11 et 13 mars 2003,
Après une brève allocution dans laquelle le colonel Grégo auto-
le général a remercié les différents risait la rencontre de jeunes engagés en fin de cycle
acteurs qui ont contribué à la réalisation d’instruction avec leurs aînés, issus de l’Union ami-
du projet, la manifestation s’est poursuivie cale du génie de l’Ile-de-France.
par la traditionnelle coupe du ruban, ainsi Jean-Claude Bourgeois, président de la région Terre
que le dévoilement de la plaque commé- Ile-de-France pour la FNAS, demandait à un certain
morative de l’événement. nombre d’adhérents de l’UAGIF, dont d’anciens du
Après la visite des lieux menée par le PHOTO EG METZ régiment, de participer à une réunion le 11 mars
maître de manège, la cérémonie s’est ter- avec des jeunes engagés pour leur faire découvrir
minée par le non moins traditionnel vin d’honneur. les différentes carrières du génie militaire de cer-
La réalisation de ce centre équestre dont la maîtrise d’œuvre a été tains de leurs aînés, depuis dernier conflit 39/45, en
confiée à l’établissement du génie de Metz a débuté en juin 2002 et France (EAG, 5e RG, 11e et 15e RG, 19e RG, 960 CMEB,
s’est achevée début 2003. 72e RG, DTG Paris), en Indochine, en Algérie, dans
Ce centre équestre est composé : les DOM-TOM.
d’une écurie de 24 boxes pour chevaux et 4 boxes pour poneys, d’un Les engagés ont apprécié cette rencontre et bien
manège couvert, d’une zone vie constituée de bureaux, magasins et que les missions ne soient plus tout à fait les mêmes,
vestiaires et d’une aire d’évolution clôturée de plus de 30 hectares. les matières enseignées se retrouvent dans les car-
Cette section hippique a d’ores et déjà remporté un vif succès auprès rières des aînés à savoir : travaux d’infrastructure,
du public du ministère de la Défense, les inscriptions étant closes mines, explosifs, pontage, obstacles, voie ferrée…
pour l’année. J.-C. BOURGEOIS

LA COMMISSION NATIONALE
UNE AMBULANCE POUR L'ÉLIMINATION DES MINES ANTIPERSONNEL
POUR LE SÉNÉGAL (CNEMA) VISITE L'ÉCOLE DU GÉNIE

Une ambulance du 6e régi- L'école supérieure et d'application du génie a accueilli une


ment du génie est partie du délégation de la commission nationale pour l'élimination des
PHOTO 6e RG Havre le 21 mars 2003 pour mines antipersonnel le 16 avril dernier.
accoster au Sénégal. Oui, La délégation, composée de personnalités du ministère des
mais pas n’importe laquelle ! Cette ambulance a été rénovée Affaires étrangères, du ministère de la Justice, de chercheur,
entièrement par plusieurs des personnels civils afin d’être professeur, chargé de mission et membre d'ONG a visité le
donnée à une fondation médicale qui vient en aide à une département de formation au déminage et le centre national
maladie qui frappe les petits africains dès l’âge de trois ans : de déminage humanitaire de l'école. Elle a notamment pu
la cécité. Ce projet a été réalisé par M. Philippe Chaudet, visualiser les différents types de mines antipersonnel et
M. Jean-Christophe Lefillatre, M. Jean-Paul Mercier, M. Guy découvrir les formations dispen-
PHOTO ESAG
Pineau mais aussi le personnel militaire qui ont apporté leur sées par l'école du génie dans le
soutien. Afin de dépister cette maladie, cette ambulance a domaine du déminage. La visite
été équipée d’un bloc opératoire, et de rangements afin de s'est achevée sur le terrain où la
distribuer des médicaments. délégation a découvert un chan-
Le régiment a envoyé également trois palettes de livres et des tier type de déminage.
matériels pédagogiques à destination des écoliers sur place
qui en manquent cruellement.

–4–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
◆ L’actualité en bref
Le génie combat
Le 26 mars dernier s'est déroulée la soirée de création de l'association Le génie construit
des Grandes écoles des Pays de la Loire dont l'École supérieure et Le génie secourt
d'application du génie (Angers) fait partie. Le génie instruit
Avec 13 autres grandes écoles en Pays de la Loire, dont notamment l'École supérieure d'électronique Le génie étranger
de l'Ouest, l'École polytechnique de Nantes ou encore l'École des mines de Nantes, cette nouvelle Histoire
Expériences
association a pour but non seulement de donner une entité juridique régionale forte aux grandes
A savoir
écoles en Pays de la Loire mais également de favoriser les échanges et les partenariats dans les
Coup d’œil sur…
domaines de l'enseignement et de la recherche.
Témoignage
L'École supérieure et d'application du génie, membre de la conférence des Grandes écoles, s'inscrit A lire
naturellement dans cette dynamique. Rappelons, en effet, que l'ESAG assure non seulement la Multimédia
formation du diplôme technique en infrastructure, permettant l'attribution du diplôme d'ingénieur
spécialiste bâtiment et travaux publics mais délivre également, depuis 2002, un mastère en
infrastructure.

DES VISITEURS SERBO-CROATES IN MEMORIAM


AU 6E RÉGIMENT DU GÉNIE
Le jeudi 13 février après-midi, alors qu’elle rejoi-
Quatre officiers Serbo-Croates sont venus rendre visite gnait son domicile, le caporal-chef Venise
au 6e régiment du génie dans le cadre d’échanges inter- Biabiany a été victime d’un tragique accident de la
nationaux, le 14 mars 2003. Partis du 2e RIMa, ces offi- circulation. Arrivée au 5e régiment du génie le 1er
ciers sont arrivés en hélicoptère (Puma) sur la place mars 1997, le caporal-chef Biabiany, sportive
d’armes. Après une présentation générale du régiment confirmée, servait au bureau des sports depuis le
par le lieutenant-colonel Alain Carayon, commandant en mois de janvier 2002. Chacun gardera en mémoire
second, ils ont pu découvrir le matériel d’un groupe de l’image de sa fierté de servir le régiment, de son
combat de la 2e compagnie de combat mécanisé. Ils enthousiasme et de sa générosité.
ont apprécié l’équipement de déminage et particulière-
ment les matra-mines et les sondes présentées par le
chef de groupe. Les offi- PHOTO 5e RG
ciers Serbo-Croates repar-
taient ensuite sur Fonte-
vrault afin de continuer
leurs visites.
NUMÉRISATION DU CHAMP DE BATAILLE :
LE GÉNIE À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE

Dans le cadre de l'expérimentation des systèmes de


PHOTO 6e RG
numérisation du champ de bataille et en particulier du
SIR (Système d'Infor-mation Régimentaire), l'École
supérieure et d'application du génie à Angers a accueilli
en formation d'une semaine un détachement de
personnels du 31e régiment du génie au cours du mois
UN NOUVEAU CENTRE MÉDICAL d'avril.
À LILLE Le SIR est un ensemble coordonné et cohérent de
L’Établissement du génie de Lille a plusieurs composantes opérationnelles (infanterie,
réalisé un centre médical d’unité et génie, renseignement, soutien,…) conçu pour faciliter le
de garnison au sein du parc à Boulets commandement des formations régimentaires et
à Lille en remplacement de l’unité de améliorer leur capacité d'échange et de traitement de
soins du 43e régiment d’infanterie. l'information dans le cadre du combat aéroterrestre.
Le parc à Boulet est une emprise PHOTO EG LILLE Déployé au cours du champ de bataille, il est intégré
dépendant du 43e régiment d’infante- dans des véhicules blindés ou dans des shelters qui
rie à Lille. Cette zone abrite plusieurs services dont notamment le échangent leurs informations par des liaisons radios
maître tailleur, le maître bottier et le bureau de garnison. Les bâti- tactiques.
ments principaux du parc à Boulets datent des siècles derniers et Chaque véhicule isolé sur le champ de bataille constitue
ont déjà fait l’objet de nombreux aménagements. une pièce du système. Un seul véhicule du système peut
Le nouveau centre médical comprend 4 zones principales : commander de façon autonome une unité élémentaire
– une zone d’accueil ; de n'importe quel type. Ce même véhicule peut
– une zone vie « malades » comprenant 3 chambres de 3 malades également être couplé à un ou plusieurs autres pour
dont 1 pour personne handicapée ; constituer le PC d'un
– une zone d’examen et de soins (salle de soins courants et groupement interarmes. PHOTO ESAG

urgents, biométrie, kinésithérapie,…); Ainsi tous les échelons


– une zone consultation (4 cabinets médicaux, un cabinet den- de commandement dis-
taire et un cabinet ophtalmologie). posent d'une information
Le coût global de cette opération est de 810 000 . actualisée, complète et
L’établissement du génie de Lille couvre les régions Nord-Pas-de- précise.
Calais et Picardie.

–5–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
PÔLE LOGISTIQUE DE TULLE (19) ◆ L’actualité en bref
UN AN POUR PASSER DE LA DÉCISION À LA CONSTRUCTION Le génie combat
Le génie construit
Tout commence en décembre 2001 par la décision du ministre de la Défense d’installer un pôle logistique à Tulle Le génie secourt
sur une parcelle à acquérir auprès de GIAT Industries. Le génie instruit
Les diverses phases du projet s’enchaînent ensuite très vite : expression des besoins également en décembre Le génie étranger
2001, programme fin février 2002, APS en juin, consultation des entreprises en août et septembre, dépouillement, Histoire
présentation en CSM et engagement comptable en octobre et novembre et enfin notification du marché fin Expériences
décembre 2002. A savoir
12 mois ont suffi à l’EG de Limoges pour concrétiser un projet de 6,8 millions d’euros. Coup d’œil sur…
Ce calendrier, exemplaire de par sa durée réduite, n’a pu être respecté que grâce à la mobilisation des Témoignage
intervenants. En particulier le directeur d’investissement a été représenté physiquement par un coordonnateur de A lire
Multimédia
projet et l’établissement du génie de Limoges a pris à son compte la phase programme puis la section maîtrise
d’œuvre a constitué une équipe de projet spécifique.
Le bâtiment de 3 859 m2 de SHON dont la vocation sera l’impression de documents au profit du ministère de la
Défense se compose de deux unités fonctionnelles : la direction et les services administratifs et financiers d’une
part et la chaîne graphique comprenant la conception, la production et la diffusion des documents d’autre part.
Il reste maintenant à construire le bâtiment et à le livrer à son futur utilisateur ce qui est prévu en décembre
prochain soit 24 mois après la décision du ministre.

DISPARITION D’ESTELLE UN PONT POUR LA MALAISIE


LE 5E RÉGIMENT DU GÉNIE RÉQUISITIONNÉ
L'École supérieure et d'application du génie
La disparition d’Estelle, 9 ans, le 9 janvier dernier à d'Angers a reçu le 6 mai dernier une délégation
Guermantes (Seine-et-Marne), prend des proportions malaisienne, conduite par le général Jamir
jamais vues dans ce genre d’affaire. Après des perquisi- Tahir, commandant le génie malaisien.
tions géantes, c’est le 5e régiment du génie de Versailles Après une présentation de l'ESAG, et notam-
qui a été réquisitionné pour participer aux recherches. ment de son département de formation au démi-
Du 17 au 20 mars, 15 militaires du 5e génie ont fouillé nage, la délégation a pu assister à une démons-
scrupuleusement 6 km2 de bois de broussailles sur trois tration dynamique
kilomètres autour de Guermantes. « Pour fouiller les des matériels du PHOTO ESAG

bois, nous devions faire appel à des professionnels, équipés de génie avec notam-
machettes, voire de tronçonneuses pour avancer dans certaines ment le déploiement
parties » a expliqué le procureur de Meaux. sur la Maine d'un
Le 5e régiment du génie a été réquisitionné à hauteur d’un groupe spécia- pont flottant moto-
lisé (tronçonneuses, néoprènes) et d’un état-major commandant les opé- risé (PFM), ce maté-
rations de ratissage. Deux unités du format PROTERRE, venant du 1er RAMA riel ayant été choisi
de Laon et du 501-503e RCC de Mourmelon ont complété le dispositif. par la Malaisie.
Si le ratissage n’a pas permis de trouver des effets ayant pu appartenir à La compagnie d'ap-
la jeune Estelle, le sérieux avec lequel ces opérations ont été menées, pui de l'ESAG a en effet déployé un pont com-
dans des conditions souvent difficiles a permis à la police judiciaire de se plet sur la Maine et a permis à la délégation de
déclarer très satisfaite du résultat de l’opération. naviguer sur ce matériel hautement performant.

LE GROUPE DE DÉFENSE NBC S’EXERCE AVEC L’OTAN AU CANADA

Du 23 avril au 12 mai 2003, le groupe de défense NBC de Draguignan, a participé comme seul élément français à l’exercice OTAN « Prototype
Response » sur la base de Suffield (état d’Alberta) au Canada. Cet exercice, prolongement des « initiatives de Prague » de novembre 2002,
avait pour but de renforcer la protection des forces de l’OTAN contre des menaces non conventionnelles (asymétriques) de type terroriste.
Cette phase s’oriente désormais sur une analyse de l’organisation et des modalités de déploiement d’une structure d’intervention : l’ERT (1). À
l’issue de ces exercices, une fois finalisée, la création de ce groupe opérationnel sera proposé aux autorités nationales. L’exercice de Suffield
a testé les capacités de déploiement et d’expertise de cet « ERT » avec ses laboratoires et les équipes de prélèvements associés. Le module
du GDNBC avec ceux de Belgique, d’Italie, et de Hollande a été placé dans des configurations d’exercices à thèmes terroristes, sous toxiques
réels (pour certaines d’entre elles), en étant associé aux laboratoires d’identification allemand pour le chimique,
polonais pour le radiologique et hongrois pour le biologique. Ces actions, exécutées dans un décor et une ambiance PHOTO GDNBC

très réaliste, étaient impératives pour effectuer le formatage des protocoles et des procédures communes afin de
rendre inter-opérable et apte au déploiement dans un contexte multinational ce concept de module de réaction. Au
travers de tous ces entraînements spécifiques nouveaux, il apparaît clairement que l’OTAN oriente désormais ses
équipes SICA (2) sur d’autres modes d’interventions plus proches de la menace terroriste sournoise que peut ren-
contrer une force déployée sur un territoire. Une preuve supplémentaire de l’évolution de la prise en compte du fac-
teur NBC dans la protection des actions armées d’aujourd’hui et de demain.
Lieutenant Serge LAMADON
(1) ERT : Even Response Team. (Équipe de Réaction face à un événement NBC).
(2) SICA : Sampling Identification Chemical Agent (Équipe de prélèvement chimique).

–6–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
LE 25E RÉGIMENT DU GÉNIE DE L’AIR AUX PREMIÈRES RENCONTRES ◆ L’actualité en bref
NATION-DÉFENSE Le génie combat
Le génie construit
À l’occasion des premières rencontres Nation-Défense du 8 mai Le génie secourt
2003, un détachement de la portion centrale du 25e RGA s’est Le génie instruit
déployé sur le site avantageux des plages du Prado à Marseille Le génie étranger
Histoire
afin d’y présenter le régiment, ses matériels et ses compétences.
Expériences
Fort d’une trentaine de représentants, le détachement s’est installé le
A savoir
7 mai au soir pour être prêt à accueillir le public dès 9 heures le lendemain
Coup d’œil sur…
matin. Témoignage
Présentant les composantes terrassement, finition, reconnaissance/ A lire
dépollution, réparation rapide de piste ainsi que la maintenance régimentaire, Multimédia
les cadres et militaires du rang du 25 ont eu à cœur de faire découvrir aux
grands, comme aux plus petits, les particularités et le quotidien du génie de l’air.
Les services de l’état-major invitaient quant à eux les visiteurs à se familiariser
avec les missions et l’organisation du régiment grâce à plusieurs montages
vidéos. LE 1ER RG FRANCHIT !
La présence d’une unité de travaux au sein des armées a particulièrement sur-
pris la population civile et les missions « temps de crise », évoquées, entre autre, À l'image de nos anciens qui permirent le fran-
à travers un aperçu de la pollution potentielle des bases aériennes, ont vivement chissement du Rhin en 1945 à Germersheim, les
intéressé un public sensible à cet aspect de notre métier. « tankistes » de la 6e Cie aux ordres du lieute-
Ce sont quelque 6 000 visiteurs qui ont arpenté les allées de notre installation nant Bellot ont participé dans la nuit du 10 au 11
tout au long d’une chaude et enrichissante journée. Le repli s’est effectué le mars à un exercice majeur mené par le 110e RI.
vendredi 9 mai de bon matin. Dans le sud de l'Alsace, nos valeureux sapeurs
et sous officiers ont échangé pour quelques
heures leur combinaison de pilote d'engin
blindé pour endosser un gilet et préféré utiliser
pour quelques jours les 40 ch. du propulseur aux
COUPE MILITAIRE INTERARMÉES DE GOLF 960 ch. de leur AMX 30 démineur.
Les fantassins de la 3e Cie du 110e RI, ainsi que
Les 21 et 22 mai 2003, s’est déroulée la coupe militaire interarmées de golf leur chef de corps présent sur le site de fran-
organisée à l’École de l’air de Salon-de-Provence. Elle réunissait 54 par- chissement, ont été ravis de la prestation four-
ticipants issus des 3 armées ainsi que de la nie, sachant que pour beaucoup d'entre eux
gendarmerie. PHOTO CAPITAINE THELLIER c'était la première fois qu'ils mettaient les pieds
Cette compétition permet d’attribuer offi- dans des embarcations MLF. En moins de dix
cieusement le titre de champion de France minutes la mission était remplie.
militaire de golf ainsi qu’un classement par
armées. PHOTO 1er RG
Le capitaine Thellier de l’ESAG représen-
tait l’armée de terre et le génie. Il s’est
classé :
– 3e en individuel sur le plan interarmées ;
– 1er de l’armée de terre en individuel ;
– 1er par équipe interarmées devant l’armée de l’air, la marine et la gen-
darmerie.

LETTRE DE REMERCIEMENT DU FILS DU GÉNÉRAL GILLOIS ADRESSÉE AU GÉNÉRAL BEZACIER

« Mon Général,

Je me fais l’interprète de maman pour vous remercier de l’hommage que l’ensemble du corps des Sapeurs, par votre geste d’amitié et de souvenir,
a rendu au Général Gillois Jean-François.
Nous sommes très sensibles à l’estime que porte à sa mémoire un grand nombre d’officiers du Génie et de Sapeurs. Papa était avant tout un officier
de la République, reconnaissant à l’armée des opportunités qu’elle lui avait offertes sans aucune discrimination. Il était très discret sur les actes
de courage qu’il avait accomplis au cours de ses campagnes militaires. Il était très fier d’une part de la conduite technique et humaine de la
reconstruction des ponts route et fer sur le Rhin à Maxau en Allemagne, et d’autre part de la mise au point des engins de franchissement
automoteurs amphibies, auxquels, je l’espère, son nom restera attaché, l’évolution technique ne pouvant pas oblitérer l’invention et la première
mise au point du concept.
Le hasard a voulu que ce soit le Général Michel Pichon qui ait accueilli, au nom de la communauté chrétienne et de la communauté militaire, mon
père à l’église de Bonnac-la-Côte. Le Général Pichon a prononcé quelques mots qui résument remarquablement la personnalité de mon père.
Je vous prie, Mon Général, d’accepter l’expression de mes sentiments respectueux. »

–7–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
LES PLONGEURS DU 1ER RG SOUS LA GLACE SÉMINAIRE DES SOUS-OFFICIERS ◆ L’actualité en bref
DE L’ÉTABLISSEMENT DU GÉNIE Le génie combat
Décidément rien n'arrête les plongeurs du régiment, pas D’ANGERS Le génie construit
même les conditions atmosphériques peu favorables en Le génie secourt
ce mois de janvier. Pourtant, la section s'est retrouvée Le génie instruit
Sous l’impulsion de leur président, le
au lac de Tignes du 6 au 13 janvier pour son traditionnel Le génie étranger
major Mornet, les sous-officiers de Histoire
entraînement à la plongée sous glace. l’établissement se sont réunis en Expériences
Le but de cet exercice était d'entraîner les plongeurs séminaire les 15 et 16 mai derniers au A savoir
simultanément : aux interventions en eaux froides, aux centre IGESA de La Faut-sur-Mer. Coup d’œil sur…
interventions en surface non libre et à la gestion des Cette réunion avait pour objectif d’une Témoignage
plongées en altitude de jour comme de nuit. part, de renforcer la cohésion des sous- A lire
Malgré son aspect peu encourageant, le lac de Tignes officiers de l’établissement et d’autre Multimédia
présente 4 caractéristiques qui le rendent particulière- part, de réfléchir en groupe de travail
ment attrayant pour l'entraînement à la plongée sous sur des thèmes de portée nationale et
glace : locale.
– l'épaisseur de la glace pouvant atteindre 50 cm ; En effet, il est souvent difficile pour les
– la profondeur importante du lac : 45 m ; personnels de l’établissement de se
– la température de l'eau : 1,5 ° (alliée à une tempé- regrouper alors qu’ils sont répartis sur
rature extérieure avoisinant les - 12 °) ; douze garnisons du grand Ouest et que la
– l'altitude importante : 2 100 m qui entraîne un charge de travail des uns et des autres
abaissement de la pression atmosphérique est considérable. Ce séminaire fut
influant sur les paramètres de plongée. toutefois l’occasion pour eux de mieux se
Le personnel a pu appréhender les difficultés liées aux connaître et de partager leurs diverses
PHOTO EG ANGERS
interventions par grand froid tant du point de vue de la expériences acquises soit auprès des
résistance du matériel que de l'homme. régiments soutenus, soit en opérations
Ce séjour a été également l'occasion de développer la extérieures où quatre d’entre eux sont actuellement.
cohésion de la section tant par le caractère rude des Ce fut aussi l’occasion de travailler sur des sujets tels que la place des
séances de plongée que par l'organisation d'activités majors dans l’armée de terre et dans la composante infrastructure
sportives à caractère ludique telles que le ski alpin. après la réforme du concours, la compatibilité de la gestion par
spécialité avec la culture d’arme ou sur des thèmes plus locaux en vue
de préparer la prochaine commission participative du corps.
PHOTO 1er RG
Ces débats, parfois animés, ont permis de conclure sur certaines
propositions intéressantes restituées à chaud à leur directeur, le
colonel Chaumard, qui leur faisait l’honneur de venir les rejoindre.
Enfin, un repas local clôturait ce premier séminaire qui fût une réussite
totale.

SENSIBILISATION À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU 13E RÉGIMENT DU GÉNIE

Les militaires du 13e régiment du génie ont reçu une instruction sur la sécurité routière du lundi 19 au jeudi
22 mai. 120 militaires des différentes compagnies ont suivi les modules exposés par M. Rémi Courtois,
accidentologue à la direction départementale de la sécurité publique et intervenant de l’association MV PHOTO 13e RG

Racing.
La sensibilisation se déroulait en deux temps :
– elle comprenait d’abord une séance théorique au cours de laquelle l’analyse du comportement habituel du conducteur et les dangers
qui peuvent en résulter étaient abordés. Puis les éléments extérieurs liés à l’état du véhicule et les conditions atmosphériques, ainsi que
l’étude de cas concrets d’accidents mortels ont fait l’objet d’explications concrètes. Une présentation des différents systèmes de
sécurité (ceintures…) clôturait cette première partie de l’instruction ;
– dans un deuxième temps, le personnel du régiment a participé à une simulation de tonneaux, en prenant place à bord d’un véhicule
aménagé, prêté gracieusement par la MACIF (M.Hoorens) et conçu pour effectuer à grande vitesse des rotations autour d’un axe
longitudinal. Cette expérience atteint sans peine son objectif : faire prendre conscience de l’utilité de la ceinture.
Le 13e régiment du génie est particulièrement sensibilisé à l’importance de la sécurité au volant. La jeunesse des conducteurs alliée à la
multiplication des déplacements occasionnés par la délocalisation du régiment vers Valdahon augmente potentiellement les risques
d’accident.
L’acheminement en sécurité des convois par voie routière exige une vigilance constante, et le respect rigoureux des règles du code de la
route. Grâce à cette attention particulière, aucun accident n’est à déplorer après 600 000 km parcourus cette année, dont 150 000 pour les
opérations de déménagement.
Cette opération organisée à l’initiative du commandement et du bureau maintenance logistique, avec la participation du club sportif et artistique
- section rallye - du régiment s’inscrit dans la politique nationale de lutte contre les accidents, qui occasionnent trop de victimes inutiles.

–8–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
REMISE DES CLÉS DU FORT DE MONTBRÉ ◆ L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Situé à 5 kilomètres au sud de Reims, le fort de Montbré constitue un élément
Le génie secourt
capital du patrimoine militaire régional. Construit en 1877, il fait partie des
Le génie instruit
13 ouvrages qui constituaient la ceinture fortifiée de Reims, édifiée sous le
Le génie étranger
haut patronage du général Serre de Rivières et Histoire
obéissait à des principes architecturaux inspirés de Expériences
Vauban. A savoir
Cet ouvrage est bien connu des habitants de la Coup d’œil sur…
région qui le visitent en nombre lors des journées du Témoignage
patrimoine. Chaque année, les associations « le A lire
poilu de la Marne » et « Unif Europe » se livrent à Multimédia
une reconstitution des combats de 1870.
Propriété du ministère de la Défense, le 13e régiment
du génie en était le détenteur et l’usager. Cadre
e
PHOTO 13 RG
idéal pour nombre de séances de formation
LA DIRECTION MIXTE DES TRAVAUX
destinées aux recrues, le fort exigeait un effort
DE LA RÉUNION :
conséquent pour garantir son entretien et préserver son intérêt historique.
LES COULISSES DU BÂTIMENT
Délocalisé à l’été vers la Franche-Comté, le 13e RG ne pouvait plus prendre en
(14 juin 2003)
charge l’entretien du fort. Il a donc été décidé d’en confier, à l’avenir, la
responsabilité au 501-503 régiment de chars de combat qui tient garnison à Dans le cadre de la journée nationale « les
Mourmelon. coulisses du bâtiment » organisée par la fédé-
Pour marquer ce transfert, une cérémonie de « remise des clés » du fort a ration nationale du bâtiment, la direction des
été organisée, sur place, à l’initiative du colonel Parmentier, commandant le travaux de la zone sud de l'Océan Indien a
13e RG. ouvert son chantier de Pierrefonds au profit de
Autour de lui étaient réunis pour la circonstance : l'entreprise BBOI.
Le colonel Klotz, chef de corps du 501-503 régiment de chars de combat, le Débutée en novembre 2002, la construction du
lieutenant-colonel Rondeaux de l’établissement du génie de Châlons-en- NTI 2 au profit du 2e RPIMa se terminera en
Champagne, M. Chretien, maire de Montbré, M. Toulec, maire de Rilly-la- octobre 2003 : 2,5 M pour 1 700 m2 d'ateliers.
Montagne, M. Segaud, 1er adjoint au maire de Taissy ainsi que M. Poix, Ces installations permettront le regroupement
président de la communauté de communes de Taissy. de toutes les fonctions de maintenance des
matériels terrestres en un même lieu.
À cette occasion, de nombreux visiteurs, en
particulier les jeunes, ont pu découvrir les
métiers du bâtiment.
CHAMPIONNAT DE FRANCE MILITAIRE DE COURSE D’ORIENTATION Service du génie, 4e RSMA et entreprises du
AU 19E RÉGIMENT DU GÉNIE bâtiment unis dans un même but : « Susciter
auprès des jeunes des vocations pour les
Les 27 et 28 mai 2003, le 19e régiment du génie a organisé le championnat de France métiers du bâtiment. »
militaire de course d’orientation sous l’égide du commissariat aux sports militaires. Cette
compétition interarmées a réuni les 300 meilleurs athlètes militaires de l’année dans la
PHOTO DMT LA RÉUNION
discipline dont cinq athlètes de haut niveau. Les courses se sont déroulées sur des
terrains civils dans des communes voisines de Besançon : Montfaucon, le 1er jour, et
Thise, le 2e jour.
Le championnat de France militaire de course d’orientation constitue un événement
majeur pour la reconnaissance de ce sport jeune, dynamique et en pleine expansion. Le
comité organisateur avait donc souhaité, lors de la 1re journée de compétition, faire
participer les enfants de l’école primaire de Montfaucon grâce à un parcours d’orientation
assisté par des volontaires du régiment. Le major Gutschenritter et l’adjudant-chef
Chaloyard, en charge de l’organisation technique de la manifestation, avaient mis en place
une présentation des moyens techniques de gestion de course pour les élus de
Montfaucon. Ils ont pu découvrir le système de gestion électronique de course (GEC)
existant depuis trois ans : chaque concurrent était équipé d’une puce sur le doigt,
automatiquement détectée par des boîtiers électroniques en place sur les balises. À
l’arrivée, la puce était connectée à un ordinateur, ce qui permet de connaître aussitôt les
détails du parcours du concurrent. Ce système a offert à l’équipe informatique une très
grande réactivité et a permis aux concurrents de suivre les classements pratiquement en
direct.
La 2e journée, dans la forêt de Thise, a révélé un parcours extrêmement exigeant, autant
physiquement que techniquement. Outre les concurrents, qui
ont puisé jusqu’à leurs dernières ressources pour décrocher
PHOTO 19e RG
le titre, c’est également toute la logistique mise en place par
le régiment et la prestation du car podium et de l’animateur
sportif, M. Filliatreau, qui ont fait de cette matinée une fête du
sport. Elle s’est clôturée par l’annonce officielle des résultats
et la remise des récompenses en début d’après-midi.

–9–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO ESAG Sommaire
◆ L’actualité en bref
Le génie combat
CHAMPIONNAT DU MONDE LONGUE DISTANCE DE TRIATHLON (IBIZA) Le génie construit
Le génie secourt
Le 11 mai 2003 s’est déroulé sur l’île d’Ibiza les championnats du monde Le génie instruit
longue distance de triathlon, le sergent-chef Lauden ainsi que le sergent- Le génie étranger
chef Dehaene participaient à cette épreuve. Histoire
Avec un soleil radieux et une température très clémente les deux cadres de Expériences
l’École supérieure et d’application du génie ont bouclé les 4 km de natation, A savoir
Coup d’œil sur…
120 km de vélo et les 30 km de cours à pied en 7 h 11 pour le sergent-chef Lauden le plaçant à la 20e
Témoignage
place de la vague open et en 7 h 30 pour le sergent-chef Dehaene le plaçant à la 36e place de cette
A lire
même catégorie. Multimédia
Ce triathlon servait de préparation à l’Iron man de Gérardmer en juin 2003 où ils représenteront fière-
ment les couleurs de l’École supérieure et d’application du génie.
PHOTO DCG

LE SERVICE DU GÉNIE UNE NOUVELLE PISCINE POUR


SE DÉVOILE AU GRAND PUBLIC LES ÉLÈVES SOUS-OFFICIERS DE
L’ARMÉE DE TERRE À SAINT-
Les 8, 9 et 10 mai 2003, le Service du génie était présent sur MAIXENT (79)
l'esplanade de Vincennes à l'occasion des premières ren-
contres Nation-Défense. Résolument orienté sur le carac- Début novembre 2002 le projet de
tère opérationnel du Service, le stand abritait entre autres réalisation d’une nouvelle piscine au
la maquette du camp 1000 hommes, concept retenu pour le profit de l’École nationale des sous-officiers d’active de Saint-
stationnement des troupes projetées dans les Balkans. À la Maixent est devenu une réalité matérialisée par l’arrivée des
fois massive et impressionnante, cette dernière n'a laissé premiers engins de terrassement.
aucun visiteur indifférent. Les deux premières équipes du L’opération d’un montant de quatre millions et demi d’euros va
Service du génie qui s'étaient succédées à Kaboul, pré- permettre la construction d’un bassin compétition de 25 par 15
sentes pour l'occasion, n'ont cessé d'être assaillies de mètres soit 8 couloirs, d’un bassin d’initiation de 8 par 15
questions émanant d'un public curieux, avide de renseigne- mètres ainsi que tous les locaux annexes tel que accueil, ves-
ments, et enfin satisfait de découvrir une facette de l'armée tiaires, sanitaires et techniques.
qu'il méconnaissait complètement. Loin des clichés véhicu- La rédaction du DCE a nécessité d’importantes recherches
lés par les médias, les visiteurs ont pu apprécier le « rôle compte tenu de la spécificité des techniques à mettre en
savant » du Service du génie, toute l'étendue de son champ œuvre. À ce titre le STFBT a apporté son concours pour aider à
d'actions et de ses savoir-faire techniques au sein de la définir les prescriptions relatives au génie climatique, au trai-
Défense,… bref, un service de professionnels inscrit dans tement de l’air et au traitement de l’eau. Le souci de perfor-
une armée professionnelle. Au final, cet événement, au mance a été recherché dans tous ses domaines afin de créer
franc succès, aura suscité un ouvrage où la température, l’hygrométrie et la concentration
sur ces trois jours l'intérêt en éléments chlorés dans l’air sont bien maîtrisées pour un
PHOTO DCG

de quelque 5000 specta- coût de fonctionnement aussi réduit que possible.


teurs pour le Service du Cette réalisation est marquante pour le service du génie car il
génie. s’agit là de la construction d’une nouvelle piscine, chose qui
reste exceptionnelle pour l’armée de terre.
Le chantier d’une durée de 12 mois s’achèvera en novembre
prochain.

UN CHALLENGE POUR MIEUX UNIR

Le premier tournoi de football inter-génie s'est tenu au centre IGESA de Méaudre (38) les 30 et 31 juin 2003. 12
équipes en provenance de la France entière, soit plus d'une centaine de participants du Service du génie, se
sont affrontées le temps d'un week-end, rythmé sous les signes de la détente et du ballon rond. Cette excellente
initiative est à mettre à l'actif de l'établissement du génie de Grenoble, qui a su trouver une formule simple et
fédératrice pour renforcer la cohésion au sein du service. Civils et militaires, gradés et moins gradés, tous DROITS RÉSERVÉS
n'avaient qu'un seul objectif : se rencontrer et s'amuser autour de ce sport collectif. Soleil, bonne humeur et fair-
play étaient donc de la partie. Cette première édition a vu récompenser la supériorité de l'EG de Montauban, qui s'est imposé aisément en finale
face à Lille, Marseille se classant troisième. Ces trois premières équipes se sont vues remettre par le colonel Moulherat, directeur régional
adjoint du génie en région terre sud-est, et le colonel Roux, directeur de l'établissement du génie de Grenoble, des lots d'équipements sportifs
avec trophées et médailles offerts par la direction centrale du génie qui a soutenu ce projet.
Personne ne retiendra l'honorable dernière place de l'EG de Grenoble ou bien la désillusion de l'équipe de Versailles, composée de person-
nels de l'établissement du génie et de la direction centrale du génie, qui s'est vue privée d'une demi-finale à la dernière seconde. En revanche,
tout le monde s'accorde à dire qu'il s'agissait d'une occasion unique à renouveler, permettant à chacun de nouer ou renouer des liens, d'ap-
prendre à mieux connaître ses homologues et de partager des expériences autour d'une passion commune. Merci encore à l'EG de Grenoble
et donnons-nous rendez-vous en 2004 à Montauban, prochain organisateur de la seconde édition. Nul doute que les participants seront au
moins aussi nombreux et que tous les établissements seront représentés.

– 10 –
La lettre du génie

COMBAT PHOTO 1er RG


Le génie

Sommaire

LE 1ER RÉGIMENT
DU GÉNIE
franchissement, déminage
mécanique et aide
au déploiement au profit
de la force d’action terrestre

PHOTO 1er RG

PHOTO 1er RG

– 11 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
L’actualité en bref

LE 1
◆ L
ER e

RÉGIMENT
OOOOO
PHOTO 1er RG
DU GÉNIE

DES CAPACITÉS monte en puissance. Il reste de plus en


MULTIPLES mesure d’assurer les missions d’appui
direct relevant des techniques de base
du génie (déminage manuel, organisation
Longtemps dédié exclusivement à la mis- sommaire du terrain, mise en œuvre de
sion de franchissement («… prestigieux portières MLF, manœuvres de force, BAI-
représentant de la France sur un fleuve LEY, ponts de charpente…) et arme régu-
majestueux… »), le 1er régiment du génie, lièrement des unités PROTERRE enga-
outre la refondation de l’armée de terre, a gées en opérations intérieures (OPINT)
vécu au cours des six dernières années ou extérieures (OPEX, MCD).
trois restructurations lourdes, pour par-
venir à son organisation actuelle. Il dispose enfin d’une section de liaison,
de reconnaissance et d’orientation PHOTO 1er RG
À l’été 2002, il s’est enrichi d’une compo- (SLRO) apte à assurer les reconnais-
sante infrastructure opérationnelle et sances et interventions spécialisées,
d’une composante énergie afin de per- composée d’un détachement de plon- fiques, le plus souvent en dotation unique
mettre à la brigade du génie de répondre, geurs de l’armée de terre (12 PAT), d’une dans l’armée de terre. Ses savoir-faire
dans ces domaines, aux besoins crois- cellule EOD (7 NEDEX) et de 3 détache- particuliers se répartissent au sein de
sants générés par les nombreuses ments de liaison et de reconnaissances 5 unités élémentaires :
troupes déployées en opérations exté- du génie (DLRG). • le déminage mécanique à la 6e compa-
rieures.
gnie de contre minage (CCM) ;
Le 1er régiment du génie couvre ainsi une • le franchissement à la 23e compagnie
grande partie du spectre des missions
DES STRUCTURES de ponts flottants motorisés ;
d’appui général incombant au génie, ADAPTÉES • l’aide au déploiement avec la 971e com-
avec une composante franchissement pagnie de production d’énergie et la
qui perdure, une composante déminage Au sein de la brigade du génie, le régi- 973e compagnie d’infrastructure opéra-
mécanique en constante évolution et une ment a vocation à renforcer les grandes tionnelle ;
composante aide au déploiement qui unités interarmes en moyens spéci-
• les moyens d’intervention et de recon-
naissance spécialisés regroupés à la
21e compagnie de commandement et de
logistique au sein de la SLRO.

La 11e compagnie de base et d’instruction


assure quant à elle l’instruction initiale
des jeunes engagés (environ cent par
an), ainsi que les formations militaires et
techniques internes (FGE, FSE décentrali-
sées du domaine génie).

LA COMPOSANTE CONTRE MINAGE

Créée le 1er juillet 1998, la 6e compagnie


de contre-minage du 1er régiment du
génie regroupe à ce jour l’ensemble des
moyens de déminage mécanique dont
PHOTO 1er RG dispose l’armée de terre.

– 12 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
La compagnie est organisée en modules Sommaire
projetables type IM 10000 autour de : L’actualité en bref
◆ L e
• 2 sections de déminage lourd équipées
du char démineur sur châssis AMX30
B2 (chars rouleaux et charrues télé-
commandés, baliseurs automatiques,
générateurs de champs magnétiques) ;
• 2 sections de déminage de zone armées
du matériel aérotransportable de démi-
nage de zone (MADEZ) ;
• 2 sections d’ouverture d’itinéraire miné
dotées du système d’ouverture d’itiné-
raire miné (SOUVIM).
LA COMPOSANTE
FRANCHISSEMENT
LA SECTION DE DÉMINAGE LOURD

Dans le cadre de l’appui à la mobilité des UN MATÉRIEL FIABLE


forces, la section de déminage lourd est ET PERFORMANT
en mesure de participer à la mission de PHOTO 1er RG

brèchage d’un groupement tactique Le matériel majeur de fran-


interarmes (GTIA) en réalisant à une chissement du régiment est
vitesse optimale de 5 km/h, de jour 2e échelon ou en zone arrière. Elle peut le pont flottant motorisé (PFM). Le régi-
comme de nuit, 2 couloirs dans une zone également participer aux missions de ment possède la totalité des moyens PFM
d’obstacles réalisée par un ennemi ins- vérification de non-pollution et de réduc- en service dans l’armée de terre, soit une
tallé en défensive. Les équipements de la tion de zones suspectes dans le but : capacité de 700 m de pont regroupés au
section lui permettent également d’être • d’aider au déploiement de la force (zone sein de la 23e et de la 25e (URARP) com-
utilisée pour détecter ou réduire des d’implantation de troupe, de bases pagnies de ponts flottants motorisés
zones minées ou, à certaines conditions, logistiques ou de postes de commande- dotées respectivement de 400 mètres et
pour réaliser des ouvertures d’itinéraires. ment,…) ; 300 mètres de pont.
• de contribuer à la réhabilitation des La conception du PFM lui permet d’être
LA SECTION DE DÉMINAGE DE ZONE infrastructures de théâtre (aérodromes, mis en œuvre rapidement, sans aména-
aéroports,…) ; gement particulier du terrain et sans ren-
La section de déminage de zone est • de participer à la réorganisation de la fort en personnel ou en matériel.
conçue pour participer à la dépollution vie quotidienne en déminant les zones
rapide de surfaces importantes, en représentant un grave danger. Il a pour vocation première d’être
employé dans un environnement tactique
LA SECTION D’OUVERTURE sécurisé, c’est-à-dire en 2e échelon
D’ITINÉRAIRE MINÉ comme pont logistique (250 véhicules
par heure).
La section d’ouverture d’itinéraire miné
est conçue pour sécuriser un itinéraire Toutefois, sa mise en œuvre rapide avec
faiblement pollué par des mines anti- peu de personnel, sa capacité à faire
chars ou antipersonnel, détectables et à franchir des véhicules lourds ainsi que
pression. son aptitude à travailler aisément en por-
tière, permettent d’envisager son emploi
Elle est indissociable et peut assurer, sur tactique en complément des moyens de
de longues distances, l’ou-
verture rapide d’itinéraires
faiblement minés (minage de
harcèlement) en 2e échelon
ou en zone arrière des
grandes unités (zone des flux
logistiques).

Compte tenu de la variété de


ses missions, la compagnie
de contre-minage n’a pas
vocation à être engagée de
PHOTO 1er RG
manière organique. PHOTO 1er RG

– 13 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO 1er RG Sommaire
L’actualité en bref
◆ L e

• des franchissements dis-


continus par la construction
de deux portières (avec la
mise en œuvre des quatre
rampes) ayant chacune un
nombre de modules compris
entre 2 et 5 inclus.

LA COMPOSANTE
franchissement de l’avant, en particulier • des franchissements continus : AIDE AU DÉPLOIEMENT
dans le cas de franchissement sous – par la construction (avec emploi
contrainte, voire dans certains cas lors de deux rampes) d’un pont dont la UNE MONTÉE EN PUISSANCE
de franchissement sous menace. longueur est comprise entre 30 et DYNAMIQUE
110 mètres,
LA SECTION DE PONTS FLOTTANTS – par la construction de deux ponts En complément des moyens présents au
MOTORISÉS (nécessitant la mise en œuvre des 2e régiment du génie, le régiment a mis
quatre rampes) dont le cumul des sur pied, à l’été 2002, une compagnie de
La 23e CPFM, affiliée au corps européen longueurs est compris entre 60 et production d’énergie (971e CE) et une
depuis l’été 2002, est articulée en 4 sec- 120 mètres, compagnie d’infrastructure opération-
tions de type IM 10000 chacune équipée nelle (973e CIO) en lieu et place respecti-
– par la réalisation (avec les rampes) de
de 100 m de pont. Les moyens de la sec- vement de la 24e compagnie de ponts flot-
quatre ponceaux distincts pour des
tion lui permettent d’assurer soit : tants motorisés et de la 22e compagnie
brèches n'excédant pas 8 mètres ;
d’appui et de ponts fixes.

PHOTO 1er RG La montée en puissance de ces compa-


gnies se déroule de façon nominale. Elle
implique toutefois la mise en formation
des cadres et sapeurs du régiment, le
plus souvent à l’ESAG.

Un certain nombre de cadres ont en


outre été réorientés, en liaison avec
la DPMAT, afin d’honorer les postes
créés. Ces formations souvent longues,
en particulier pour les électromécani-
ciens, ne peuvent s’envisager que dans
la durée et conditionnent la montée en
puissance des unités.

UN CONTRAT DANS LA DURÉE


CONDITIONNÉ PAR L’ARRIVÉE DES
MATÉRIELS

Le contrat fixé par la brigade du génie au


régiment est de disposer fin 2003 du per-
sonnel formé pour armer :

– 14 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
• 1/2 compagnie d’infrastructure opéra- Sommaire
tionnelle (1 section) ; L’actualité en bref
◆ L e
• 1/2 compagnie de production d’énergie
(2 sections).

La mise en formation du personnel doit


en outre s’accompagner d’une dotation
en matériel spécifique particulièrement
coûteux.

Les premières centrales à base de


groupes 80 kW commencent à arriver au
régiment avec leurs lots associés, et les PHOTO 1er RG

systèmes d’ateliers de campagne d’aide


au déploiement opérationnel (SYACADO)
sont attendus à partir de 2004. en vue de l’installation d’une force, ren- les exercices de franchissement de la
forcée par les sous-officiers qualifiés brigade franco-allemande qui ne dispose
MINEX 3. pas de plongeurs. Leurs missions sont
LA SLRO susceptibles d’évoluer en fonction de la
doctrine d’emploi des plongeurs de l’ar-
LE DÉTACHEMENT
Avec sa section de liaison, de reconnais- mée de terre, en pleine refonte actuelle-
DE PLONGEURS
sance et d’orientation, le régiment est en ment.
DE L’ARMÉE DE TERRE
mesure :
• d’infirmer ou confirmer les reconnais- Outre leur mission d’aide au franchisse- LES DÉTACHEMENTS DE LIAISON
sances préalables à l’engagement des ment (reconnaissance et soutien), les ET DE RECONNAISSANCE DU GÉNIE
moyens dont il dispose ; plongeurs ont la capacité d’effectuer des
travaux subaquatiques et développent Possédant par essence la capacité d’ef-
• d’effectuer des reconnaissances de
leur capacité à effectuer des reconnais- fectuer tous types de reconnaissances,
commandement et des reconnais-
sances techniques ;
• d’assurer les interventions imposant
l’emploi de personnel qualifié dans le
domaine de la neutralisation des engins
explosifs de tous types.

LA CELLULE EOD

La montée en puissance de cette cellule


est maintenant achevée. La cellule EOD
est chargée de conseiller le commande-
ment sur l’emploi des moyens EOD et
d’organiser les chantiers de déminage.

Les sous-officiers sont formés pour inter-


venir sur tous types de munitions et d’en-
gins improvisés. Une de leurs missions
est la vérification de non pollution (VNP)

PHOTO 1er RG

sances en surface non libre (zones sub- les DLRG seront à très court terme en
urbaines). mesure d’apporter leur expertise dans
les métiers spécifiques du régiment, en
Ils sont susceptibles, sur ordre de la matière de contre-minage, de fourniture
brigade du génie, de travailler au profit d’énergie électrique et d’infrastructure
PHOTO 1er RG
de toute unité, et appuient en particulier opérationnelle.

– 15 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
LES ENGAGEMENTS l’ESAG et l’EAABC pour l’instant, mais Sommaire
sans doute dans l’avenir avec l’EAI. L’actualité en bref
◆ L e
L’emploi de ses matériels spécifiques
UN RYTHME DE PROJECTION (MADEZ, PFM,…) s’inscrit en effet par-
SOUTENU faitement dans le cadre des missions
d’assistance « aider à la reconstruction
Comme tous les régiments des forces, le et à la vie de la cité » ou « participer à
régiment est régulièrement engagé sur une aide humanitaire » décrites dans le
des missions, au rythme du cycle d’acti- manuel d’emploi du groupement tactique
vités particulier de la brigade du génie interarmes à dominante infanterie (INF
qui lui impose de surcroît d’avoir en per- 223).
manence en mesure d’intervenir sur
court préavis :
• une section de déminage lourd ;
• un groupe MADEZ ;
• une section PFM ;
• une section de marche au profit des
populations.

Outre ces moyens, le régiment a parti-


cipé cette année au tour MCD en armant
des unités élémentaires PROTERRE en
Guyane, Guadeloupe et Polynésie. Il con-
duit actuellement la mise en condition
opérationnelle des premiers éléments
formés dans le domaine de l’aide au
déploiement qui seront projetés au
Kosovo en octobre.

UNE PRIORITÉ :
L’ENGAGEMENT DANS UN CADRE
PHOTO 1er RG
INTERARMES

En qualité de régiment d’appui spécialisé,


le 1er régiment du génie a vocation à don-
ner tout ou partie de ses moyens en ren-
forcement d’unités interarmes (GTIA, bri-
gades,…). Les procédures de travail
dans ce contexte sont complexes et doi-
vent être maîtrisées dès le temps de paix.

C’est pourquoi il est primordial que ces


moyens soient engagés dans les phases
de préparation opérationnelle des
grandes unités de la force d’action ter-
restre.

À ce titre, le régiment a participé cette


année aux exercices majeurs de la
6e BLB (ANTARES du 1er REC), de la
3e BM (BARBE ROUGE) et de la 1re BM
(Ardennes).

UN PARTENARIAT COFAT
PARTICULIÈREMENT ENRICHISSANT

Le régiment privilégie également les par-


tenariats CoFAT pour les composantes
contre-minage et franchissement, avec PHOTO 1er RG

– 16 –
La lettre du génie

Le génie
CONSTRUIT PHOTO DCG

Sommaire

PLAIDOYER POUR
UNE NOUVELLE ORGANISATION
DU MANAGEMENT
DE L’IMMOBILIER
ET DU STATIONNEMENT

L’ÉNERGIE
EN OPEX
PHOTO DCG

PHOTO DCG

– 17 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

Plaidoyer pour une nouvelle Sommaire


L’actualité en bref
Le génie combat
organisation du management ◆ L e

DE L’IMMOBILIER
PHOTO DCG

OOOOO ET DU STATIONNEMENT
PHOTO DCG En effet, en prenant un Aucun module de formation ne propose
parallèle aisé avec les aux futurs chefs de corps ou comman-
matériels qui équipent nos dants en second de s’instruire sur ce
armées, force est de domaine. Par ailleurs, la dichotomie entre
constater que le blindé, la durée d’un temps de commandement
l’arme ou le véhicule ne et la durée de la conduite d’une opération
souffrent aucunement des d’infrastructure entraîne des dérives. En
mêmes railleries que le effet, il est frustrant pour un chef de vali-
moindre petit bâtiment der un projet sans pour autant en voir la
livré par le service. réalisation. Dans le domaine infrastruc-
ture, on travaille toujours pour son suc-
Car, s’il est un domaine où cesseur et on récolte les fruits du ou des
tout un chacun a une idée prédécesseurs.
ou a au moins une fois
trempé dans une opération Naturellement et légitimement enclin à
de remise en peinture ou de tapisserie, vouloir marquer son passage, le chef de
Béotien du domaine infrastructure, l’au- c’est bien celui qui nous occupe : l’infra- corps fera s’affronter deux logiques : une
teur de ces lignes est issu de la 112e pro- structure. logique économique régie par des lois du
motion du CSEM. Artilleur d’origine, il marché et des directives, s’opposant à
rejoint le service constructeur du minis- Point de remarque sur le coût d’un 155 une logique « d’apparat ».
tère de la Défense en 2001. Ces quelques AUF1 ou d’une P4. Par contre, l’effet
lignes sont le fruit d’un regard neuf porté « monsieur Bricolage » joue à plein sur S’inspirant de nos anciens, ne devrait-on
sur un monde inconnu voir méconnu de nos opérations. Il est fréquent d’entendre pas restaurer le comité des fortifications
la plupart des opérationnels : l’infra- que les coûts des travaux sont exorbi- qui préparait des modèles types de
structure. tants, que le personnel du génie ne sait casernes et de casernement. À l’heure
pas se débrouiller et que pour la moitié des réformes profondes dans le paysage
La professionnalisation des armées a de la somme investie, « on » aurait fait immobilier de nos régiments, cet organe
redimensionné l’aire d’influence du ser- mieux. de réflexion serait à même de donner sa
vice du génie. Au cœur des préoccupa- pleine efficacité. Associant étroitement
tions des états-majors, la considération à À la décharge de nos détracteurs, il utilisateurs et constructeurs et sans tenir
porter à nos engagés passe nécessaire- s’avère parfois que le produit livré ne compte de l’existant, les avis et direc-
ment par une prise en compte du cadre correspond plus au besoin. Doit-on tives permettraient de ne pas subir la ver-
de vie. Les différents plans Vivien et cependant incriminer le service ou doit- satilité locale. La loi étant édictée, nous
Pericles sont donc comme le soulignait le on plus justement se retourner vers l’ex- ferions fi des « faits du prince ». Exit les
chef d’état-major de l’armée de terre une pression de besoins ? âpres négociations lors des différentes
condition nécessaire à la réalisation de conférences militaires. Le portefeuille
l’armée professionnelle. Nous voilà au cœur du sujet et au début
des réflexions qui amèneront à proposer
Souffrant d’un manque de reconnais- une nouvelle organisation du manage-
sance lié à une volonté affirmée de vou- ment de l’immobilier et du stationne-
loir satisfaire le client et donc à ne satis- ment.
faire que le client occasionnel, les
personnels du service sont en perma- Le client sait-il ce qu’il veut ? Posée de
nence amenés à remettre leur ouvrage manière abrupte, cette question pourrait
sur le métier. Il semble donc important de heurter. Mais à regarder de plus près, la
redéfinir les orientations et les procé- réponse reste ardue. En effet, on
dures conduisant à la livraison d’un bâti- demande éventuellement beaucoup trop
ment. au chef local. PHOTO DCG

– 18 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
du casernement après être Sommaire
tombé aux oubliettes des réfor- L’actualité en bref
Le génie combat
mes ne mériterait-il pas d’être ◆ L e
réactivé ?

Car ne nous leurrons pas. Du


passage du plan Vivien au plan
Vivien 2 et en se projetant sur
un hypothétique Vivien 3, les
sommes à consentir pour la
mise à hauteur de notre infra-
structure sont importantes.

Dans un monde du bâtiment


où l’accumulation de nou-
velles lois de protection de PHOTO EG MONTAUBAN

l’environnement obère les


possibilités de restructuration
en amenant les prix au même niveau A contrario, l’absence de spécialistes du commandement pour la réalisation de
qu’une construction neuve, n’est-il pas service du génie au contact du terrain son infrastructure contraint par une aug-
urgent de définir un seuil maximum de pendant quelques années, a généré des mentation du périmètre d’intérêt qui évo-
travaux ? Ne faudra-t-il pas faire abstrac- effets néfastes. La présence effective et lue d’une dimension régionale à celle
tion de l’existant pour se projeter vers permanente ainsi que la connaissance plus élargie de l’Europe.
une solution neuve en parfaite harmonie du milieu sont indispensables pour assu-
avec les règles définies et permettant rer une prestation de qualité au moindre Il importe donc de conforter et d’imaginer
aussi une modularité coût. la nouvelle chaîne infrastructure des
réfléchie ? PHOTO DCG armées.
La dernière réforme
Il est impératif de pos- entreprise menant à la Certaines armées étrangères ont claire-
séder une vision d’au création des services ment opté pour une gestion de l’infra-
moins dix ans pour des locaux d’infrastructure structure autoritaire. Le client n’a pas
bâtiments dont la retend les liens entre d’avis à donner. Il perçoit et occupe des
durée de vie exigée le service et le client. bâtiments conçus et élaborés sans
est de trente ans. Le retour d’expérience concertation.
est encore faible et il
Il serait également inté- convient de laisser Il est indéniable que ce procédé n’aurait
ressant de se poser la vivre cette réorganisa- pas d’écho favorable en France. Cepen-
question sur l’utilité de tion pour en appréhen- dant, un juste milieu serait à imaginer
concevoir des bâti- der les bienfaits. entre un dirigisme centralisé et une sou-
ments aussi figés. À plesse locale.
l’heure des restructu- De facto à la poignée
rations, la modularité de l’éventail entre le Cette démarche ne pouvant se concevoir
de nos constructions monde militaire et le sans un interlocuteur privilégié, unique et
serait garante d’une monde économique, le incontournable représenté à travers la
plus grande adaptabi- génie doit assister le chaîne du génie.
lité aux exigences du
moment.

Le service est victime de son habitude de


satisfaire. En effet, dans la grande tradi-
tion des bâtisseurs du Roy, le service du
génie a toujours été au contact des
clients. Au fil des réformes, il fut intégré,
à proximité ou colocalisé. Délibérément
au plus près, il devenait de fait « à la
botte », passant d’une logique de « ser-
vice de l’état » à une logique de « service
de proximité ». Faisant place à toutes les
dérives pour remplir les attentes, cette
attitude dessert à terme la crédibilité de
l’entreprise terre. PHOTO DCG

– 19 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO DCG Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ L e

centralisé par des commissions pari-


taires entre concepteurs et utilisateurs.

Enfin l’acte de construire sera le préam-


bule nécessaire à toutes évolutions ou
réflexions sur les modifications du format
de nos forces et états-majors. Les délais
de réflexion et de construction sont qua-
siment identiques. Il conviendra donc de
En effet, issu des rangs de l’armée ment de l’infrastructure et du station- réformer les mentalités en associant très
de terre, en parfaite cohérence avec nement se réalisera par une volonté en amont les sapeurs aux grands chan-
l’esprit de l’entreprise terre, nul mieux affirmée de décharger les chefs de tiers de l’Armée de Terre. In fine, il faut
que le sapeur ne peut défendre les inté- corps de responsabilités trop éloignées redonner au Service sa place prépondé-
rêts des personnels. À l'instar des de leur cœur de métier en les confiant rante et décisionnelle dans les grandes
grandes entreprises privées, l’appel à aux experts de l’art. Les réflexions sur orientations.
des concepteurs privés serait une utopie. une standardisation et une normalisation CEN SIMON
La nouvelle organisation du manage- des bâtiments seront conduites en DRG Rennes

PHOTO DCG

PHOTO DCG

PHOTO LUDOVIC FRONTEAU • ECPAD FRANCE

– 20 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

L’énergie Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ L e

OOOOO PHOTO STBFT


EN OPEX
par le général (2S) D. DUBOIS, ancien directeur du STBFT

PHOTO STBFT taire de cette première implantation qu’il


convient de maîtriser. La présence d’un
architecte devrait permettre une concep-
tion plus rationnelle de l’utilisation du site
en mesure de satisfaire le fonctionne-
ment général dans un souci d’économie
des moyens (humains et matériels) et des
délais. Dans cet esprit, le concept du
camp 1000 hommes est une réponse du
service du génie au stationnement des
troupes.

Les groupes électrogènes organiques


(100 kVA) ne sont pas prévus pour un
fonctionnement permanent 24 h/24 h. Ils
ne délivrent que de la basse tension élec-
trique (230/400 V), ce qui est la règle en
phase déploiement. Pour durer, il est
nécessaire de pouvoir prendre le relais
avec des moyens d’infrastructure plus
En opérations extérieures, les troupes L’autonomie énergétique ne cessera importants offrant des puissances de 500
doivent s’installer et vivre dans un milieu qu’avec le retour du théâtre à une situa- ou 625 kVA en service continu et en
souvent instable et parfois hostile. Les tion normale autorisant le repli de nos mesure d’être couplés.
services publics ne fonctionnant plus, forces et de nos équipements.
l’alimentation en énergie et en eau ainsi Les générateurs et leurs équipements
que les communications ne sont plus Au début de la projection extérieure, les sont réalisés en conteneurs 20 pieds
fiables mais néanmoins les conditions de effectifs à déployer et la durée du sta- classiques à raison d’un groupe avec ses
vie de nos personnels doivent toujours tionnement sont rarement connus, il faut équipements par ensemble pour tenir
être assurées. donc être évolutif et réactif pour faire compte du caractère provisoire de l’ins-
face à de nouveaux besoins. Le recours à tallation.
Au démarrage de l’opération, en phase la HT et la modularité des matériels
de déploiement, en matière d’énergie, les répondent à ces contraintes. Cette solu- Le déploiement peut durer de quelques
forces sont autonomes avec leurs tion technique élaborée par le STBFT, semaines à quelques mois avant une sta-
moyens organiques. La tactique aussi mise en œuvre à Mostar en Bosnie, est bilisation de la situation militaire préa-
bien que la technique justifient ici le en cours d’installation au
recours à une alimentation électrique en Kosovo sur le camp Maréchal-
PHOTO STBFT
basse tension (BT). de-Lattre.

Dès le retour à une période plus stable, L’installation initiale, souvent


en phase de stationnement, il y a lieu provisoire, intéresse tout
d’assurer le remplacement des moyens d’abord de petites formations
opérationnels, non conçus pour un ser- avec leurs matériels de dotation.
vice continu, par des matériels d’infra- Les besoins énergétiques ne
structure permettant une meilleure fiabi- concernent que le fonctionne-
lité de la production d’énergie ainsi ment sur des distances réduites
qu’une plus grande souplesse d’emploi. et l’espace s’organise autour de
Le recours à la haute tension (HT) est ces moyens. L’aménagement
alors possible et souhaitable. définitif est généralement tribu-

– 21 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
lable à la phase de stationnement. Les Sommaire
conditions de vie s’améliorent afin d’être L’actualité en bref
Le génie combat
le plus proche possible de celles qui exis- ◆ L e
tent en métropole, les puissances élec-
triques demandées augmentent. La
basse tension (BT) connaît alors ses
limites physiques induites par les chutes
de tension : les sections de câble devien-
nent importantes et les élongations doi-
vent être réduites. La multiplication des
points de production permet de s’affran- PHOTO STBFT
chir de ces contraintes mais augmente
alors les charges d’entretien et les nui-
sances environnementales. En particu- moyens et de re conditionner rapidement de soutien de l’infrastructure du service
lier, les nuisances sonores deviennent nos équipements réduits en vue d’une du génie pour revenir aux anciens régi-
plus difficiles à accepter. nouvelle mission. ments de forteresse. Le volume et la
compétence des personnels devront être
Pour éloigner les sites de production des Aujourd’hui, le seul problème qui sub- adaptés aux missions et besoins.
zones de vie et adapter en permanence siste est celui de l’exploitation et de la
la puissance installée aux besoins réels, maintenance. Nos spécialistes électro- La mise en pratique de ces études sur
les solutions de transport de l’énergie en mécaniciens ont perdu les savoir-faire l’alimentation électrique des troupes en
HT et de regroupement des générateurs en HT qu’ils maîtrisaient autrefois pour campagne a été réalisée à Mostar en
en centrales s’imposent. l’exploitation du centre des essais du Bosnie. Deux centrales d’une puissance
totale de 5 MVA sont en fonc-
La section électrotechnique tionnement depuis la fin du mois
du STBFT a élaboré une pro- d’avril 2002 pour une consom-
position à base de groupes mation annuelle supérieure à
électrogènes d’infrastructure 14 millions de KWh. Le service
BT déjà présents sur le théâtre du génie a su relever le défi de
qui sont couplés pour aug- l’énergie en développant un
menter les puissances. Des concept modulaire adapté aux
transformateurs élévateurs et besoins militaires et permet-
abaisseurs permettent de dis- tant de faire face à toutes
tribuer l’énergie par un réseau les situations de crise. Il nous
primaire en HT. Les stations de reste maintenant à mettre en
conduite automatisées des place les moyens humains
centrales, conçues par le associés à l’exploitation de ces
STBFT, gèrent la production et installations. Les coûts de fonc-
les incidents. Tous ces maté- tionnement sont passés de
riels, y compris les protections 0,28 (1,85 F) en BT à 0,155
électriques, sont réalisés en PHOTO STBFT (1,02 F) en HT.
containers normalisés consti-
tuant un ensemble modulaire, évolutif et Pacifique ou du plateau d’Albion. Doré- L’armée française dispose d’une avance
projetable en tous lieux et dans des navant, ils sont limités aux opérations certaine sur d’autres pays qui s’orientent
délais rapides. d’entretien des moteurs des petits sur la même voie de la distribution en
groupes électrogènes et à la distribution 20 000 volts, il nous faudra apprendre à
Ce concept est adapté aux situations dif- en BT. pérenniser ces savoir-faire et réaffirmer
ficiles, qu’il s’agisse d’opérations mili- que la bataille de l’énergie est une mis-
taires ou civiles telles qu’un tremblement Le recours à l’externalisation à des sion du génie.
de terre ou un gros chantier comme la entreprises françaises, pour des ques-
construction d’un barrage par exemple. tions de qualification et de sécurité, per- PHOTO STBFT
Une telle installation est en mesure de met de palier ces carences mais la dis-
fonctionner de quelques mois à plusieurs ponibilité de ces entreprises sera
années sans difficultés. fonction des risques. présents locale-
ment. Il est donc indispensable que les
Enfin le démontage et le repli seront sim- militaires conservent les compétences
plifiés au retour à une situation normale techniques.
dans les pays concernés. En effet, il suf-
fit de raccorder directement les installa- Si les régiments spécialisés du génie ne
tions au réseau public HT. Cette mesure prennent pas cette mission en charge, il
permet de commencer à rapatrier nos faudra s’orienter vers la création d’unités

– 22 –
La lettre du génie

SECOURT Le génie

Sommaire
PHOTO UIISC 1

LES RISQUES
TECHNOLOGIQUES
À L’UIISC 1

PHOTO UIISC 1

– 23 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

Les risques technologiques Sommaire


L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit

À L’UIISC 1 ◆ Le génie secourt


Le génie instruit
OOOOO Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
PHOTO UIISC 1
Témoignage
A lire
Multimédia

En 1968, pour faire face aux pollutions gine technologique se succé-


maritimes et aux feux de forêts du sud dant (Sévézo 1976, Bhopal
de la France, le général de Gaulle 1984, Mexico 1984), la prise
décide, en conseil des ministres, la en compte croissante de la
création d’unités spécialisées et entraî- menace radiologique et chi-
nées, de protection civile puis de sécu- mique a pour conséquence la
rité civile. Autonomes en matériels et en création de la 61e compagnie
véhicules, les unités doivent pouvoir d’intervention technologique
être engagées aussi bien en métropole de Chartres. Rebaptisée aujour-
qu’en outre-mer, voire si nécessaire à d’hui 3e compagnie d’interven-
l’étranger. tion face aux risques d’origine
PHOTO UIISC 1
technologique, elle stationne
Le choix se fit au profit d’unités militaires, désormais au quartier de
en raison essentiellement de leur dispo- Nogent-le-Rotrou. niveau nécessaire pour être chef d’élé-
nibilité, de leur rusticité et de leur apti- ment) et 4 (brevet supérieur comprenant
tude à durée dans le feu de l’action. L’UIISC 1 compte actuellement une UCL, une formation à la gestion de crises, pour
une unité d’instruction, deux unités d’in- être conseiller auprès du chef de déta-
Les unités d’instruction et d’intervention tervention « risques naturels » et une chement).
de la sécurité civile (appellation actuelle) unité d’intervention « risques technolo-
sont ainsi des corps de troupes de l’ar- giques ». Les formations militaires de la sécurité
mée de terre, appartenant à l’arme du civile (ForMiSC) détiennent l’agrément
génie, mis à disposition du ministre de de formation de la direction de la défense
l’Intérieur, de la sécurité intérieure et des DES FORMATIONS et de la sécurité civiles (DDSC) pour
libertés locales, pour l’accomplissement les niveaux 1, 2 et 3 au profit de ses per-
de leurs missions.
EXIGEANTES
sonnels et des pompiers civils des ser-
vices départementaux d’incendie et de
Créée en 1978 et implantée à Nogent-le- Les unités spécialisées en risques tech- secours.
Rotrou (28) au sein du quartier Sully, nologiques requièrent des qualifications
l’USC 1 se compose au début de sections particulières. Ces formations demandent des connais-
d’intervention dédiées à la lutte contre sances théoriques élémentaires en phy-
les feux de forêts et d’une Cellule Mobile Des formations spécifiques en risques sique et en chimie et comportent de
d’Intervention Radiologique (CMIR). Les chimiques (RCH) ou radiologiques (RAD) nombreux exercices d’application pra-
années passant et les accidents d’ori- sont ainsi régulièrement dispensées, sui- tiques : mise en œuvre d’appareils spéci-
vant le niveau, soit à fiques, de lots de prélèvements et d’ana-
l’UIISC 1, soit à l’École lyses, de lots de colmatage et port de
PHOTO UIISC 1
inter-régionale de Vala- tenues ou de combinaisons isolantes et
bre (13), ou à l’Institut étanches…
national des études de
la sécurité civile de
Nainville-les-Roches LA 3e COMPAGNIE
(91).
D’INTERVENTIONS
Quatre niveaux de quali- TECHNOLOGIQUES
fications existent : 1 (ini-
tiation), 2 (certificat, Les détachements spécialisés dans les
qualification minimale risques technologiques détiennent des
requise pour la plupart compétences principalement dans deux
des postes), 3 (brevet, domaines : la lutte contre les consé-

– 24 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
quences des incidents, accidents ou Sommaire
attentats à caractère technologique et le L’actualité en bref
Le génie combat
traitement de l’eau. Le génie construit
◆ Le génie secourt
Actuellement, 98 sapeurs servent au sein Le génie instruit
Le génie étranger
la 3e compagnie d’intervention « risques
Histoire
technologiques », articulée de la manière Expériences
suivante : A savoir
Coup d’œil sur…
• 1 section d’intervention technologique, Témoignage
véritable fer de lance du dispositif, A lire
capable d’intervenir sur tout type d’ac- PHOTO UIISC 1
Multimédia

cident ou d’incident de nature chimique


ou radiologique ;
• l’anthropogammamètre « master Gemi-
• 1 cellule spécialisée dans l’identifica- ni », véhicule équipé de 8 sondes utili-
tion et l’analyse des produits chimiques sées pour détecter et contrôler la
ou éléments radioactifs ; contamination interne des personnes
• 1 section spécialisée dans la déconta- (600 H/24 h) ou d’échantillons, suite à
mination des personnes lors d’un acci- un incident ou accident radiologique.
dent à caractère radiologique ou chi-
mique. L'entretien des matériels technologiques,
en particulier des appareils électro-
Cette dernière assure en outre, les mis- niques et des équipements de protection
sions de « traitement de l’eau » : produc- individuels, nécessite une maintenance
tion analyse et distribution, au profit des spécifique. L'Unité a donc mis en place
populations sinistrées. un atelier NTI1 entièrement consacré à
ce type de suivi et de gestion de maté-
Les VDAT ou EVAT affectés à la 3ème riels (banc d’essai…).
compagnie reçoivent tous une formation
qualifiante de niveau 1. Les plus motivés
accèdent au niveau 2 de formation. L’ALERTE,
TOUJOURS PRÊTS…
DES MATÉRIELS La 3e compagnie « risques technolo-
PHOTO UIISC 1

SPÉCIALISÉS DE giques » assure une veille permanente en


HAUTE TECHNOLOGIE maintenant des détachements en alerte 3 - de mettre en œuvre des moyens de
capables de partir en moins d’une heure décontamination de personnels et
ou trois heures. des moyens d’analyse et de distribu-
La plupart des matériels technologiques, tion d’eau.
en dotation organique, au sein des déta- Rythmée par les revues et relèves
chements d’alerte sont conditionnés d’alertes hebdomadaires, elle est Pour cela, elle assure de façon perma-
pour être aérotransportables. capable : nente les détachements suivants :
Hormis les multiples appareils de détec- 1 - d’intervenir pour traiter un incident • le Détachement d’Intervention Techno-
tion, de contrôle, de protection, en dota- ou accident d’origine technologique ; logique (DIT). Toujours prêt à partir en
tion auprès des détachements technolo- 2 - de soutenir l’intervention d’unités moins d’une heure, il assure les recon-
giques, la 3e compagnie dispose de deux spécifiques : démineurs de la sécu- naissances rapides, les sauvetages, la
matériels majeurs : rité civile, police RAID,… décontamination des victimes et des
sauveteurs, le colmatage des fuites, le
• le spectromètre mobile de masse,
transvasement de produits et l’identifi-
capable d’analyser et d’identifier les
cation/analyse des produits chimiques
agents les plus toxiques (de guerre et
ou radioactifs ;
industriels) parmi une bibliothèque de
250 000 produits répertoriés. À ce jour, • le Module de Décontamination Pré-
il n’existe que deux exemplaires de ce Hospitalier (MDPH). Il assure le traite-
matériel. L’un à l’UIISC 1 et l’autre au ment des victimes invalides irradiées,
bataillon de marins pompiers de brûlées ou intoxiquées. Sa mise en
Marseille (BMPM). Fin 2003, l’UIISC 7 œuvre limite la possibilité de transfert
et les unités zones de défense des agents contaminants des victimes
devraient être dotées d’un équipe- vers les hôpitaux. Son organisation
ment semblable ; PHOTO UIISC 1
repose sur un ensemble de protocoles

– 25 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO UIISC 1 Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
◆ Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
Multimédia

Elle se prépare avec enthousiasme pour


faire face au prochain défi comme :
• l’implication dans la création et la
montée en puissance du futur centre
national de formation des premiers
intervenants aux techniques de lutte
contre les effets du terrorisme.

(déshabillage, douche, contrôle). Le • fuites de produits chimiques à Mitro- L’intégration des nouveaux cursus de
MDPH peut traiter de 9 à 12 victimes vica (Kosovo) en 2000 ; carrière d’une part, pour les EVAT (CT1
invalides à l’heure. Il est totalement RT), d’autre part, pour les sous officiers
• sécurité de convoi TMDR MOX, de BSAT et BSTT sécurité civile.
autonome en alimentation électrique
Cherbourg à Strasbourg en 2001 ;
et en approvisionnement en eau. Fin Capitaine FOLIO
2003, l’unité sera dotée d’une Chaîne • explosion de l’usine AZF à Toulouse en OA 3e Cie
Mobile de Décontamination de Masse 2001 ;
(CMDM) pour des victimes valides. • intervention au Maroc en 2002 ;
(rendement : 240 personnes/heure).
• protection du sommet d’Évian en juin
• le Détachement Traitement de l'eau 2003 ;
(DTE). Armé d’un effectif comparable à
1 section est projetable en moins de • traitement de l’eau à Djibouti (1995), à
trois heures et peut produire plus de Haïti (1998), au Honduras (1998) ou
7000 litres d’eau potable par heure. encore au Kosovo (1999) en Algérie
CMIR : Cellule Mobile d'Intervention Radiologique
(2001) et, plus proche de nous, lors des
UIISC 1 : Unité d'Instruction et d'Intervention de la
inondations du Gard (2002). Sécurité Civile n°1 Nogent-le-Rotrou
ENGAGEZ-VOUS… UIISC 7 : Unité d'Instruction et d'Intervention de la
VERREZ DU PAYS… Sécurité Civile n°7 Brignoles
BIEN PLUS ForMiSC : Formations Militaires de la Sécurité Civile

Les détachements technologiques des QU’UN MÉTIER, DDSC : Direction de la Défense et de la Sécurité
Civile
formations militaires de la sécurité civile UN AVENIR
SDIS : Service Départemental Incendie et de
ont été sollicités et se sont illustrés au PROMETTEUR Secours
cours de différentes missions ces der-
ESOL : Établissement de Soutien Opérationnel et
nières années. Logistique
Après ce chemin parcouru avec rigueur
et ténacité, dans un esprit de discipline RT : Risques Technologiques
L’efficacité des équipes de la 3e compa-
exemplaire, les sapeurs de la 3
gnie a été éprouvée et reconnue, tant sur
sont fiers de servir au sein de la PHOTO UIISC 1
le territoire national qu’à l’étranger :
composante RT. Ces derniers gar-
• intervention en 1996 suite à l’explosion dent à l’esprit, à travers chacune
de 18 tonnes d’obus au dépôt du Crotoy de leur expérience, que la culture
(60) ; du secours est aussi une culture
• intervention au PARAGUAY en 1998 ; d’humilité et de modestie.
• transfert de munitions chimiques Sollicitée de façon permanente, la
datant de la Grande Guerre à Vimy en compagnie exporte ses savoir-
2000 et desserrement de population ; faire confirmant ainsi ses compé-
• reconnaissance de sites : à Givet tences en risques technologiques
(Ardennes) en 2000 ; en France comme à l’étranger.

– 26 –
La lettre du génie

PHOTO REVUE TERRE MAGAZINE


PHOTO PLAQUETTE LE SERVICE DU GÉNIE AU CŒUR
DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES

Sommaire

LA FORMATION
DES TSEF
PHOTO ECPAD

– 27 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

La formation Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit

TSEF
Le génie secourt

OOOOO DES ◆ Le génie instruit


Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
PHOTO PLAQUETTE LE SERVICE DU GÉNIE AU CŒUR DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES
Témoignage
A lire
Multimédia

Selon le décret n° 89.749 du 18.10.1989, relatif au statut du corps des techniciens d’études et de fabrications du
ministère de la Défense : « Les techniciens supérieurs d’études et de fabrications des armées exercent, sous l’autorité
d’un ingénieur, d’un officier ou, dans certains services, d’un fonctionnaire ou d’un agent de catégorie A, des fonctions
de conception, d’encadrement et de réalisation dans les arsenaux, établissements et services du ministère de la
défense. Ils assurent notamment la conduite des travaux. Ils sont également chargés des travaux d’études ainsi que du
contrôle des fabrications et des essais. »

murs de l’école, des chargés d’affaires.


En effet, en temps de crise comme en
temps de paix, sur le territoire national
comme en territoire étranger, ils sont
amenés à agir tant dans les domaines
administratifs que techniques, à suivre
des missions de maîtrise d’ouvrage en
participant à la définition et au suivi des
opérations ainsi que des missions de
maîtrise d’œuvre en réalisant études et
travaux.

Aménager, reconstruire, expertiser, en


partenariat avec les responsables et les
PHOTO REVUE TERRE MAGAZINE
entrepreneurs locaux, conseiller, sont
autant d’actions que doit mener l’ingé-
nieur spécialiste en infrastructure (bâti-
Il s’agit pour les stagiaires de compléter Formés au sein du Département de ment et génie civil).
ou/et d’acquérir une formation technique l’Enseignement Scientifique (DES) de
et administrative pour former des géné- l’ESAG, les Techniciens Supérieurs C’est dans un environnement en pro-
ralistes du bâtiment au sein d’un service d’Études et de Fabrication (TSEF) devien- fonde mutation caractérisé par l’omni-
constructeur de la défense. dront, à l’issue de leur passage dans les présence de l’homme, que l’ingénieur

PHOTO PLAQUETTE LE SERVICE DU GÉNIE AU CŒUR DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES

Une mission de maîtrise d’ouvrage est constituée de plusieurs


étapes :
• établissement d’une fiche d’expression initiale des besoins ;
• étude de la faisabilité et de l’opportunité d’une opération ;
• définition de la localisation et du programme ;
• définition de l’enveloppe financière prévisionnelle.

Par ailleurs, le TSEF en poste doit s’assurer du bon découpage de


l’opération ; il veille également à la passation du ou des contrats, à la
réception des travaux et à la mise en œuvre des garanties.

Pour ce qui est de la maîtrise d’œuvre, sa mission consiste en une


aide à la fois architecturale, technique et économique au programme
de l’opération. Cette mission conclut à la conception des études, la
direction de l’exécution des marchés, l’achèvement et la réception
des travaux.

– 28 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO PLAQUETTE LE SERVICE DU GÉNIE AU CŒUR DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
◆ Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
Multimédia
doit de plus en plus avoir le génie de la Issus du recrutement interne ou emplois
complexité pour répondre à tous types de réservés, les stagiaires suivent la forma-
PHOTO PLAQUETTE LE SERVICE DU GÉNIE AU CŒUR DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES
projets, dans des environnements et des tion dite longue puisqu’elle dure 36
théâtres très diversifiés. semaines. On y retrouve de nombreux
anciens sous-officiers qui font le choix
Pour ce faire, la formation délivrée à d’une deuxième carrière.
l’ESAG se doit d’être en continuelle adap-
tation et (inculquée) de manière appro- Autre mode de recrutement, la voie
fondie. externe s’adresse à un public plus jeune
ayant un bagage universitaire (BTS, DUT,
ou plus) complété d’une première expé-
LE RECRUTEMENT rience dans le privé. Pour eux, le passage
à l’ESAG dure 26 semaines.
La population TSEF a la particularité
d’être très diversifiée. Cette caractéris-
tique est due aux modes de recrutement : LE PROGRAMME
concours externes, concours internes,
emplois réservés… (grille de programme des 26/36 semaines enseignement assisté par ordinateur),
de cours) une matériauthèque où tous les maté-
Condition pour se présenter : être titulaire riaux sont rassemblés et mis en situation
d’un DUT, d’un BTS génie civil ou bâtiment Afin de diffuser au mieux l’enseignement, (du sol à la toiture, en passant par l’isola-
ou d’un diplôme homologué niveau III. l’ESAG dispose de moyens pédagogiques tion, les huisseries…) ainsi qu’est pré-
Suivant le mode de recrutement, la scola- performants : des salles de cours spécia- sentée une maquette du camp 1000
rité au sein de l’ESAG diffère. lisées (dessin assisté par ordinateur, hommes type Novo Selo au Kosovo, des

PHOTO ECPAD

– 29 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO REVUE TERRE MAGAZINE Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
◆ Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
Multimédia

vices infrastructure de la Défense. Ils


occupent des postes tels que rédacteur
en section maîtrise d’œuvre (conception
et conduite de chantier).

En 2003, l’ESAG a formé 31 TSEF génie


civil au profit de la Défense au cours de
laboratoires en mécanique des sols, Pour faire face aux besoins et s’ouvrir 2 stages.
béton armé, construction métalliques et sur l’extérieur, des intervenants exté-
mécanique des fluides. rieurs participent à l’instruction. Une
PHOTO REVUE REGARDS SUR LE SERVICE DU GÉNIE
trentaine de professeurs et conféren-
Parfaitement insérée dans le milieu ciers interviennent également au profit
angevin, l’ESAG a mis en place de nom- des stagiaires. Ceux-ci viennent des
breux partenariats avec les universités et milieux universitaire, professionnel
entreprises. Des échanges sont ainsi (bureau d’études, BTP, bureau de
régulièrement conduits et l’ESAG déve- contrôle) et des armées (STBFT, DCG,
loppe une véritable stratégie de inspections).
recherche et de partenariat avec un
grand nombre d’entreprises.
LES EMPLOIS
Le corps professoral du DES est hétéro-
gène. Il allie féminisation et civilianisa- Dès leur sortie de l’ESAG, les TSEF option
tion et favorise ainsi la possibilité pour génie civil sont dotés d’un savoir-faire
les stagiaires de s’adapter à leur futur immédiat. Maintenant généralistes du
environnement. bâtiment, ils intègrent les différents ser-

PHOTO PLAQUETTE LE SERVICE DU GÉNIE AU CŒUR DES INFRASTRUCTURES MILITAIRES

– 30 –
La lettre du génie

ETRANGER PHOTO ESAG


Le génie

PHOTO ESAG

Sommaire

ENTEC
Euro Nato Training Engineer
Center
(centre d’entraînement
génie OTAN en Europe)
PHOTO ESAG

– 31 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit

ENTEC
Le génie secourt
Le génie instruit
◆ Le génie étranger
OOOOO Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
PHOTO ESAG
Témoignage
A lire
Multimédia

ENTEC (Euro Nato Training Engineer Center/centre d’entraînement génie OTAN en Europe) ou centre pour
l’interopérabilité du génie de l’OTAN en Europe. Quel sapeur n’a pas entendu parler d’ENTEC ?
Puisse cet article rappeler ces quelques connaissances aux cadres qui ont eu la chance de pratiquer l’interopérabilité
à Munich ou motiver de l’intérêt et un volontariat pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler. Seront donc
abordés successivement un peu d’histoire, l’organisation d’ENTEC, ce que ce centre offre en terme d’instruction, en sa
26e année d’existence.

UN PEU D’HISTOIRE C’est le général comman- PHOTO ENTEC

dant la brigade du génie de


Ce centre a été créé en 1977, abrité par la Strasbourg, ou un de ses
Pionierschule à Munich, sous l’impulsion officiers mandatés qui
du général US Blanchard commandant devient l’interlocuteur offi-
les forces alliées en Europe afin de pro- ciel représentant la France
mouvoir l’interopérabilité au sein des lors des réunions plénières
sapeurs en appui des forces de l’OTAN définissant annuellement le
s’opposant à l’ex Pacte de Varsovie. budget, le nombre de sta-
giaires par pays et les axes
Face à cet ennemi potentiel d’alors, la de travail d’ENTEC.
manœuvre alliée dans le cadre du GDP
(general defense plan ou plan de défense C’est ainsi l’état-major de la
générale) dépendait en effet pour beau- brigade qui désigne, en
coup de l’appui génie : l’utilisation d’obs- relation avec les unités, et
tacles planifiés et préparés dès le temps gère les stagiaires sapeurs français qui y profondeur allemande de Pfullendorf
de paix par la nation hôte, la diversité des sont envoyés en stage. possède aussi un département interna-
langues, équipements, mines, explosifs, tional dépendant de l’OTAN selon globa-
artifices, engins et règlements sapeurs lement les mêmes types de modalités.
pouvaient alors représenter une entrave L’ORGANISATION
à la manœuvre et à son succès… L’encadrement est multinational avec en
D’ENTEC
membres permanents et à temps partiel.
6 nations furent à l’origine de ce centre,
ENTEC est donc présentement stationné Le commandant en second de la Pionier-
la France participant initialement en
à Munich au sein de la Pionierschule, schule est aussi le chairman (ou prési-
observateur. Notre pays rejoint « l’organi-
l’école du génie allemand, abritant et dent) d’ENTEC ; un directeur (GE) un
sation ENTEC » en 1998.
soutenant en partie entec. adjoint (US) un secrétariat (US et GE) et
des instructeurs répartis en 4 cellules,
PHOTO ESAG ENTEC est un centre auto- nommément « Tactics and doctrine/
nome, dirigé et financé par Tactique et doctrine », « Mine, counter-
les pays membres ; c’est à mine and demolitions/Mines, contre-
ce titre qu’il apparaît dans la minage et explosifs », « General enginee-
structure instruction de ring/Génie en général » et « Military
l’OTAN en Europe. engineer consultancy/Leçons apprises/
informatique », outre la cellule soutien.
Ce système n’existe que
pour le génie qui dispose En 2002, tout en fêtant son 25e anniver-
d’un tel centre d’interopéra- saire, ENTEC comptait 14 nations « ota-
bilité. Seule l’école des niennes » : l’Allemagne, France, le
reconnaissances dans la Royaume-Uni, les États-Unis d’Amérique,

– 32 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
la Norvège, la Belgique, les Pays-Bas, la Sommaire
L’actualité en bref
Turquie, la Grèce, le Danemark, la Le génie combat
République tchèque, le Canada, la Le génie construit
Pologne. 10 nations sont représentées Le génie secourt
parmi les 14 instructeurs œuvrant à Le génie instruit
◆ Le génie étranger
ENTEC. Histoire
Expériences
La France ayant ainsi que le Canada, le A savoir
Danemark et en partie le Royaume-Uni Coup d’œil sur…
Témoignage
des cadres non permanents. A lire
Multimédia
Notre pays participe avec un officier
(l’officier de liaison auprès de la
PHOTO ESAG
Pionierschule qui dédie 20 % de son
temps à ENTEC) et un sous-officier supé-
rieur du 1er régiment du génie de L’INSTRUCTION en structure état-major des niveaux
Strasbourg qui est présent lors des bataillonnaires à brigades, d’une
stages (l’adjudant-chef Mouchet ayant
OFFERTE PAR ENTEC
durée d’1 semaine).
relevé le major Martin en fin d’année der-
nière). ENTEC propose par an aux sapeurs de Quantitativement, ce sont « bon an,
l’OTAN (et du partenariat pour la paix) mal an » ainsi quelque 364 stagiaires
Ne doivent pas être oubliés les officiers 4 niveaux de cours qui sont appelés et inscrits qui participent à ces cours, dont
de réserve linguistes qui participent acti- destinés aux : 36 sapeurs français.
vement au bon déroulement de stages -
essentiellement sous-officiers -. Ils y a) instructeurs (essentiellement sous- Des présentations ou cours peuvent
apportent leurs compétences en langue officiers, du niveau chef de groupe à aussi être dispenses à la carte soit à
anglaise afin de soutenir nos stagiaires chef de section, axé sur la pratique et Munich, soit avec des MTT (mobile trai-
et autres francophones, du moins ceux d’une durée de 2 semaines) ; ning teams) ou équipes d’instructeurs
qui ne sentent pas sûrs d’eux-mêmes entec qui se déplacent à la demande.
b) chefs de section (sous-officiers supé-
dans cet environnement multinational où
rieurs ou jeunes officiers en unités élé-
la maîtrise de la langue anglaise, qui est L’instruction alterne les cours de présen-
mentaires, d’une durée de 1 semaine) ;
la langue de travail d’ENTEC, a son tation, les travaux en groupe et les
importance. c) commandants d’unité élémentaire retours d’expérience apportés par des
(officier subalterne CDU ou adjoint, intervenants extérieurs ou les stagiaires
Début 2003, le processus de signature en appelé à travailler de la compagnie au eux-mêmes.
cours pour la Bulgarie et l’Espagne por- groupement tactique, d’une durée de
terait le nombre de nations participantes 1 semaine) ; Les nombreuses pauses et soirées sont
à 16. aussi prévues pour mieux se connaître
d) chefs de bataillon (capitaine TCT ou mutuellement et ainsi accroître le bagage
PHOTO ESAG officier supérieur, appelé à travailler interopérabilité.

PHOTO ESAG

– 33 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO ENTEC 2002 : Sommaire
L’actualité en bref
25 ANS D’ENTEC Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
3 manifestations ont matéria- Le génie instruit
◆ Le génie étranger
lisé ce jubilé en 2002.
Histoire
Expériences
En début d’année lors de la A savoir
réunion plénière annuelle du Coup d’œil sur…
Témoignage
ENTEC Working Group qui s’est
A lire
déroulée pour cette occasion à Multimédia
Munich, ce qui fut aussi l’occa-
sion de présenter Ingolstadt,
Tout en gardant une place importante au future garnison à compter de 2005 de la PHOTO ESAG

génie combat, ENTEC a depuis la chute Pionierschule, partant d’ENTEC.


du mur réorienté son instruction vers les
déploiements opérationnels extérieurs En milieu d’année début octobre lors
multinationaux et l’aide au déploiement. d’une réunion réunissant à Munich tous
L’actualité internationale semble valider les anciens cadres d’ENTEC ayant
ces orientations. répondu présent pour cette occasion.

ENTEC ne cesse cependant d’évoluer et En fin d’année lors du cours des chefs de
développe actuellement un nouveau bataillon de décembre, profitant de l’aura
cours axé sur le travail des cellules génie de la visite d’autorités génie des pays
en état-major international. participants traditionnellement durant
une journée à ce dernier stage annuel
L’expertise d’ENTEC étant l’interopérabi- d’ENTEC.
lité, le centre produit en versions papier
ou CD des aide-mémoire et lexiques En opération, à l’instruction, hors service,
ayant trait au génie des nations membres. la devise d’ENTEC rappelle aux sapeurs
« Interoperability is a question of atti-
Enfin de nombreuses données sur tude », ou autrement dit au travers de la
ENTEC, ou sur le génie de l’OTAN, et deuxième langue de l’OTAN : l‘interopé-
diverses informations types « leçons rabilité est une question d’attitude et
apprises » sont disponibles sur le site ENTEC y concourt pour le génie…
d’ENTEC :
CBA X. BREHIER
http : //www.entecmunich.de OLT Pionierschule

PHOTO ESAG

– 34 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

L’École royale du génie de Mézières Sommaire


L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

ET SA BELLE Le génie instruit


Le génie étranger
◆ Histoire

DESCENDANCE
Expériences
A savoir
OOOOO DROIT RÉSERVÉ
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

1748-1794 Multimédia

AUX ÉTATS-UNIS : En juin 1777 l’équipée seulement ses compé-


GÉNIE ET ÉCOLES arrive à Philadelphie puis tences et réussites mili-
rejoint Washington à taires, mais aussi la perti-
Coryells Ferry. Le Congrès nence de son jugement en
L’ÉPOPÉE DE DU PORTAIL le nomme colonel puis toutes circonstances.
brigadier général et lui
En cette fin du XVIIIe siècle la guerre d’in- ordonne de prendre le Du Portail rédige en 1783
dépendance fait rage en Amérique. À la commandement de tous un mémoire sur la créa-
bataille de Boston, en 1775, le siège de les sapeurs américains, tion d’un corps « de l’ar-
qu’il assumera de juillet tillerie et du génie » et
1777 à octobre 1783, par- jette les bases de l’Aca-
ticipant à ce titre aux tra- démie militaire devant
vaux du conseil de guerre Washington être l’école-mère de ces
à Valley Forge, où il ins- deux armes. De proche en
talle la première école du génie en juin proche ces travaux aboutissent à la
1778. En mai 1778 Washington crée un création en 1795 de l’École militaire de
« département du génie » ; du Portail West Point, à la fois, comme à Mézières,
organise le corps du génie tout en éta- académie militaire et école d’ingénieurs.
blissant divers projets de fortifications et Ses programmes sont inspirés de ceux
en supervisant la construction des de l’École polytechnique, eux-mêmes
défenses de West-Point. héritiers de ceux de l’École de Mézières.
En 1802, sous l’influence de Jefferson,
En mars 1779 un décret crée l’arme « West Point » devient l’Académie mili-
du génie et du Portail en est nommé taire des États-Unis (« United States
commandant en chef, dépendant directe- Military Academy »), tout en restant la
Du Portail ment du Congrès. Il se rend alors dans le seule école d’ingénieurs du pays jus-
sud où la situation militaire est délicate, qu’en 1824.
ce qui lui vaut d’être fait prisonnier (avec
Bunkerhill met en évidence le rôle de la L’Enfant) par les Anglais en mai 1780, lors De retour en France en 1783, du Portail
fortification. Washington fait appel à la de la reddition de Charlestown par le est honoré par Louis XVI, sert auprès du
France pour disposer d’ingénieurs quali- général Lincoln. Rochambeau négocie un roi de Naples, est fait maréchal de camp
fiés, et dépêche Benjamin Franklin en échange de prisonniers, du Portail
France pour obtenir de l’aide et négocier se retrouve donc à Philadelphie en
une alliance. C’est ainsi qu’au début de février 1781, puis accompagne
1777 Louis XVI accepte l’envoi secret en Washington et Rochambeau vers
Amérique (sous couvert d’une disponibi- le sud pour faire campagne :
lité de deux ans pour convenances per- sous les ordres du second, siège
sonnelles) de quelques officiers du corps de Yorktown (avec Bechet de
royal du génie, conduits par le capitaine Bellefontaine) jusqu’à la capitula-
Le Bègue du Portail (nommé rapidement tion des Anglais le 19 octobre 1781.
lieutenant-colonel) les autres étant La Cela lui vaut d’être nommé major
Radière et de Gouvion. Louis Le Bègue du général (équivalent de général de
Portail, né à Pithiviers en 1743, fut élève à corps d’armée) en octobre 1781, à
Mézières en 1762-1764, scolarité émail- trente-huit ans, quatre ans et demi
lée d’une année de forteresse pour s’être après avoir déposé ses trois
opposé à l’admission dans sa promotion modestes galons de capitaine fran-
de quatre ingénieurs de la marine qu’il çais. Dans son « Mémoire de pro-
jugeait de trop basse extraction. position » Washington loue non

– 35 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
en 1788, puis est ministre de la Sommaire
Guerre d’octobre 1790 à décembre L’actualité en bref
Le génie combat
1791. Déclaré suspect en tant que Le génie construit
noble il se cache à Paris en 1792 Le génie secourt
puis émigre aux USA et s’établit fer- Le génie instruit
Le génie étranger
mier près de Valley Forge (son
◆ Histoire
ancien quartier général) de 1792 à Expériences
1802. C’est alors que Napoléon le A savoir
rappelle, mais il meurt durant la tra- Coup d’œil sur…
Témoignage
versée.
A lire
Multimédia

LES LIENS ENTRE WEST POINT,


LE GÉNIE AMÉRICAIN
Vue de West Point
ET L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE 1 200 personnes au Waldorf
Astoria de New-York marquè-
Au début, le français était couramment Le signe concret le plus visible du lien de rent le « sesquicentenaire » de l’École
utilisé à West Point pour l’enseignement West Point et de l’École polytechnique polytechnique (ce terme de « sesquicen-
des cadets. Le génie américain a comme est la statue de Theunissen. L’originale tenaire », qui n’est rencontré nulle part
devise « Essayons » toujours lisible sur les (désormais à Palaiseau en bordure de la ailleurs que dans l’histoire de l’École
boutons d’uniforme et sur le blason officiel cour des cérémonies) fut inaugurée rue polytechnique, et qui signifie « cent cin-
(une devise dans notre langue, si elle n’est Descartes le 8 juillet 1914 par Raimond quantième anniversaire », est absent des
pas rare en Angleterre - « Dieu et mon Poincaré, président de la République, en dictionnaires ; peut-être arrivé sous
droit », « Honni soit qui mal y pense » - est hommage à la part prise par les élèves de forme de plaisanterie, il n’en est pas
exceptionnelle aux États-Unis). Sur les l’École dans la défense de Paris les 29 et moins « étymologiquement correct », le
mêmes éléments, le château (stylisé) flan- 30 mars 1814. Sur son socle cylin- préfixe « sesqui » correspondant
qué de deux tours figurerait la « porte drique est sobrement écrit : au multiplicateur 1,5 comme
chaussée » de Verdun. Le « Corps of « L'École polytechnique à la dans le sesquioxyde de fer
Engineers », parti des fortifications, a Défense de Paris – 1814 ». Fe2O3 qui comporte bien
étendu ses compétences à presque Une réplique de cette statue trois atomes d’oxygène
toutes les branches des travaux publics : bien connue de tous les pour deux atomes de fer).
routes, canaux (Panama), ouvrages d’art, polytechniciens fut offerte
voies ferrées, et, plus récemment aéro- par la SAS (Société Ami-
cale de Secours – ancêtre SIMON BERNARD
dromes, génie civil des programmes
nucléaires, bases de la NASA. Dans le de l’AX) à West Point le 21
octobre 1919, en hommage à Né à Dôle en 1779, il entre à
courant du XIXe siècle West Point devint
la fraternité d’armes franco- l’École polytechnique en
une académie militaire de formation géné-
américaine née en 1776-1778 et 1794 dans la première promo-
rale, comparable à notre école de Saint-
renouvelée en 1917-1918. Sa tion (à quinze ans, ce qui n’était
Cyr; cela conduisit à créer une École du
base en tronc de pyramide porte pas rare a l’époque). Il aborde une
génie américain séparée, successive-
l'inscription « L'École polytechnique de carrière classique dans le génie : École
ment établie à Wields Point (New-York),
France à l'École sœur des États-Unis de Metz, armée du Rhin, Italie, fortifica-
Washington DC, Fort Belvoir DC, enfin à
d'Amérique entrés dans la lutte pour la tions d’Anvers, grands travaux en
Fort Leonard Wood (Missouri).
liberté du monde le 6 avril 1917 » (date de Dalmatie, puis avec Napoléon jusqu’à
l'entrée en guerre des USA). Lors de la
cérémonie militaire de l’inauguration les
cadets américains défilèrent avec leur
grand uniforme : habit à la française,
baudrier blanc croisé, shako à plumet
rouge… précisément la tenue des poly-
techniciens de 1814 figée dans le bronze
par Theunissen.

À partir de 1830 les élèves des deux


écoles échangèrent des « adresses »,
messages solennels voire emphatiques
pour les grands événements : mort de
Vaneau (promotion 1829, tombé héroï-
quement le 28 juillet 1830 durant les Trois
Glorieuses), Guerre mondiale en 1918. Le
12 décembre 1944 une cérémonie mili-
Rochambeau taire à West Point et un dîner de gala de Bernard

– 36 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Waterloo (en reconnaissance vers une Pour pouvoir disposer Sommaire
lointaine cavalerie le 18 juin 1815, c’est lui d’ingénieurs compé- L’actualité en bref
Le génie combat
qui rapporte la nouvelle que c’était tents, il conçoit en 1835 Le génie construit
Blücher et non Grouchy ; est-ce pour cela le « Virginia Military Le génie secourt
que l’Empereur ne voulut pas qu’il l’ac- Institute » qu’il crée à Le génie instruit
Le génie étranger
compagnât à Saint-Hélène ?). Il part Lexington. Les élèves,
◆ Histoire
ensuite aux États-Unis et, recommandé à âgés de 17 à 21 ans, por- Expériences
La Fayette, prend comme général du tent l’uniforme de West A savoir
génie américain la tête d’une équipe de Point (lui-même dérivé Coup d’œil sur…
Témoignage
bâtisseurs pour créer des forts, des de celui de l’École poly-
A lire
routes, des canaux : grand canal technique), et reçoivent Multimédia
Chesapeake-Ohio, fort Monroë en une instruction scienti-
Virginie « le Gibraltar de la baie de fique générale de haut
Chesapeake » où est un musée à la niveau ainsi qu'une formation d’ingé-
mémoire de celui surnommé « le Vauban nieurs militaires. L’inauguration officielle
du nouveau monde ». En 1831 Simon du « VMI » aura lieu en 1839, la première
Bernard rentre en France et devient promotion comportant vingt-trois élèves.
ministre de la Guerre en 1834. Il meurt en Président de l’établissement de 1837 à
1839. 1845, Crozet est honoré en tant que père
fondateur, comme Monge pour l’École
polytechnique et du Portail pour West
CLAUDIUS CROZET ET LE VIRGINIA
Point. Son nom a été donné au hall prin-
MILITARY INSTITUTE
cipal, le « Crozet Hall ». Sa tombe fut
transférée dans les jardins en 1947. Le 11
Né en 1790, Crozet entre à l’École poly-
novembre 1989 fut célébré le « sesqui-
technique en 1805, puis fait les cam-
centenaire » du VM. en présence d’une
pagnes napoléoniennes mais il aban-
délégation de l’École polytechnique
donne ensuite la carrière militaire et va
conduite par le général Parraud, alors
en 1816 aux USA où il rencontre Simon
son directeur général. Dans le cadre du
Bernard. Il devient professeur de génie
bicentenaire de l'École polytechnique, le
militaire à West Point dès cette année-là
10 mars 1994, proclamé « École polytech-
et applique le modèle de Monge en utili-
nique Day » par le Maire de New-York, un
sant la géométrie descriptive, qu’il traduit
bataillon de trente-sept cadets du
en anglais. Puis il se met au service de Ordonnance royale créant le corps du génie
Virginia Military Institute participa à une
l’état de Virginie dont il est « principal (31 décembre 1776)
prise d'armes et un débat entre le prési-
engineer » au Virginia Board of Public
dent Valéry Giscard-d'Estaing et l'ancien
Works et à ce titre construit de nom- • ingénieurs ordinaires (construire, amé-
secrétaire d'État Henri Kissinger « la
breuses infrastructures (routes, canaux, liorer, entretenir les places) ;
démocratie représentative et le monde
voies ferrées avec en particulier le che-
de l'après-guerre froide » fut organisé • ingénieurs extraordinaires en cas de
min de fer à travers les Appalaches).
dans cette ville. conflits (ingénieurs civils et officiers
d'infanterie).
Pour conclure au sujet des établisse-
ments d ‘enseignement militaire supé- Le terme « génie » apparaît officiellement
rieur américains liés à l’École polytech- en février 1744. Le corps du génie est
nique, West Point en serait plutôt la sœur réuni à celui de l'artillerie le 8 décembre
aînée et le Virginia Military Institute la 1755 pour former le « Corps royal de l'ar-
fille cadette. tillerie et du génie ». Mais dès le 5 mai
1758 artillerie et génie reprennent leur
indépendance, le génie s'appelant
LES ÉCOLES « Corps royal des ingénieurs ».
FRANÇAISES DU GÉNIE L'ordonnance du Roi du 31 décembre
1776 est considérée comme ayant vérita-
Recréée donc à Metz en février 1794 blement fondé le génie, en créant le
après sa fermeture à Mézières, l'École du « Corps royal du génie » et en conférant
génie connaîtra de nombreuses évolu- aux ingénieurs militaires le titre d'« offi-
tions ne faisant que refléter les propres cier audit Corps royal ». Au-delà des
modifications du génie (et de l'artillerie) ; désignations, l'essentiel est la réunion de
mais ces péripéties avaient commencé l'arme du génie (unités combattantes,
bien avant. En 1690 Vauban crée le corps pontonniers, artificiers) et du service du
Vauban des ingénieurs militaires : génie (maîtrise d'ouvrage et maîtrise

– 37 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
◆ Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
École supérieure et d’application du génie à Angers Multimédia

d'œuvre des fortifications, casernements de la qualité des enseignants (tous les


et autres infrastructures). Dans un cours ne sont pas rédigés). Il y a « alter-
domaine différent, c'est comme s'il y nance » génie/artillerie à la tête de
avait fusion entre les officiers de marine l’école et pour tous les postes importants
et les ingénieurs du génie maritime… (bibliothécaire, etc.). La réunion des
C'est aussi à ce moment-là que le génie écoles était souhaitée par l’artillerie car
est doté d'un insigne officiel : « corcet l'École du génie était réputée, mais le
d'armes » (cuirasse) et « pot-en-tête » génie était réticent. L'enjeu était en fait
(casque) sur velours noir avec liseré non la seule réunion des écoles, mais la
rouge. Le 21 mars 1793, pour faire face fusion des deux armes, rivales pour les
aux besoins des guerres de la Révolution, rangs de sortie de l'École polytechnique
sont intégrés dans le génie des officiers de leurs futurs officiers. Au milieu du XIXe
Ligne Maginot
des autres armes, des ingénieurs géo- siècle, le régime militaire de l'École de
graphes et des ingénieurs des Ponts et Metz est de plus en plus marqué. En 1870,
Chaussées. en raison de la guerre avec l'Allemagne, l'École supérieure technique du génie est
l'École d'application de l'artillerie et du créée en 1946 et prendra le nom d'École
Pour en revenir à l'« École de Mézières », génie de Metz est fermée, puis est supérieure du génie militaire en 1974 ;
désormais à Metz, le 20 vendémiaire an recréée à Fontainebleau en décembre elle délivre le titre d'ingénieur. Dissoute
XI (13 octobre 1802) sont réunies les 1871, bien que ce site ne soit guère favo- en juillet 1995, en fait elle fusionne avec
écoles de l'artillerie et du génie. En 1831 rable : pas de fortification, pas de poly- l'École d'application du génie pour for-
l'artillerie cherche à imposer des ensei- gone, pas de plan d'eau… En octobre mer l'École supérieure et d'application
gnants indépendants de leur arme d'ori- 1912, l'École du génie, séparée de celle du génie, communément appelée « École
gine, d'où un partage des cours entre les de l'artillerie, s'installe à Versailles, aux du génie », comme en témoigne l’en-
deux armes, ce qui entraîne une baisse Mortemets (route de Saint-Cyr), s'appe- seigne au-dessus du portail principal,
lant à partir de 1925 École mili- pour faire plus court (et pour faire oublier
taire et d'application du génie. l’association d’un adjectif et d’un génitif).
Dans les années trente de nom-
breux officiers et sous-officiers Après la séparation de 1912, l'École d'ar-
sont mutés de l'arme dans le ser- tillerie reste quelque temps seule à
vice pour la construction de la Fontainebleau, puis va à Châlons-sur-
ligne Maginot. Le génie décline, Marne en 1953 et enfin est transférée à
l'ère des savants faisant place à Draguignan en 1976.
l'ère des ingénieurs.
Dans l'armée, tout ce qui est nouveau et
En 1940, l'École du génie s'ins- technique naît au sein du génie puis
talle à Avignon. L'arme et service prend son essor :
sont séparés, seule la première
comptant dans l'armée de l'ar- • l'aérostation de 1874 à 1914, avant
mistice limitée à 100 000 hommes. d'être rattachée à l'aéronautique mili-
En novembre 1942, l'École est fer- taire (il y avait déjà eu des aérostiers
mée, après l'envahissement de la militaires de 1794 à 1799 avec une
zone jusqu'alors non-occupée. école à Chalais-Meudon) ;
L'École d'application du génie est • les transmissions de 1878 à 1942 où
créée en octobre 1945 à Angers, elles deviennent une arme autonome
où elle dispose de plans d'eau et (les transmissions garderont l'insigne
de polygones pour former les offi- du génie décrit ci-dessus, si ce n'est
ciers de l'arme. Ceux du service qu'un liseré bleu remplace le liseré
sont instruits à Versailles où rouge) ;

– 38 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
• l'aviation de 1910 à 1912, avant d'être mètre) et Claude Chappe 1763-1805 Sommaire
une arme autonome, l'« aéronautique (l'homme de la courte et belle histoire L’actualité en bref
Le génie combat
militaire », puis de devenir l'« armée de du télégraphe optique), etc. Le génie construit
l'air » en 1928 (avec un ministère de Le génie secourt
l'Air) ; Lorsqu'il y eut moins de polytechniciens Le génie instruit
Le génie étranger
• la topographie en 1793 ; dans l'armée, il y eut moins d'ingénieurs. ◆ Histoire
Les besoins restant les mêmes, cela Expériences
• les sapeurs-pompiers, dont l'origine
conduisit à augmenter le niveau scienti- A savoir
remonte aux « sapeurs de la garde Coup d’œil sur…
fique des Saint-Cyriens, ceux de l'option
impériale » de 1810, intégrés au génie Témoignage
sciences y recevant le titre d'ingénieur. A lire
en 1965, régiment puis brigade des
Ainsi, après de nombreuses péripéties, Multimédia
sapeurs-pompiers de Paris ;
perdure le souci de ne pas laisser diver-
• et ceci en plus des destins indivi- ger la technique et la tactique, et de don-
duels : comme les deux capitaines du ner à une partie des officiers une forma-
génie Pierre Vernier 1580-1637 (l'inven- tion d'ingénieurs généralistes, comme à
teur de ce pied à coulisse très particu- l'École de Mézières voici deux cent cin- reproduit avec l’aimable autorisation de
lier pour mesurer à l'œil nu les petites quante ans. « La Jaune et la Rouge », bulletin mensuel
longueurs avec une précision d'un de la Société amicale des Anciens élèves
dixième ou d'un vingtième de milli- Colonel ® Pierre BOULESTEIX de l’École polytechnique (AX)

PHOTO ???????

École d’Avignon

– 39 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

La première école à vocation régionale Sommaire


L’actualité en bref
Le génie combat
de déminage ouvre ses portes Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
◆ Expériences

SUR LE CONTINENT A savoir


Coup d’œil sur…
Témoignage

OOOOO AFRICAIN A lire


Multimédia

Dans quelques semaines au Bénin, l’ouverture imminente du Centre de


perfectionnement aux actions post-conflictuelles de déminage et de
dépollution sera effective grâce au soutien de la France et notamment avec le
concours de l’École supérieure et d’application du génie.
État côtier du golfe de Guinée, en Afrique de l'ouest, bordé à l'est par le
Nigeria, au nord par le Niger, au nord-ouest par le Burkina-Faso, à l'ouest par
le Togo, et baigné au sud par l'océan Atlantique. Ancienne colonie française
du Dahomey, le Bénin apparaît comme un modèle de transition démocratique
réussie. Plus que son voisin occidental, le Togo, auquel il est souvent
comparé, le pays subit l'influence du puissant Nigeria, à l'origine d'une
forte activité économique à la périphérie. Le pays couvre une superficie de
112 622 km2.
Il s’étend sur 670 km, du fleuve Niger à la côte atlantique, longue de 126 km La
capitale officielle est Porto-Novo ; Cotonou étant la capitale politique et
DROITS RÉSERVÉS
économique.

LE POINT DE DÉPART L’ouverture de ce centre de per- LE CENTRE


fectionnement aux actions post-
conflictuelles de déminage et de Débuté en avril 2002 après des
Dans le cadre du partenariat 2000, les
dépollution (CPADD) à l’École études techniques en étroite col-
forces armées béninoises sont les
nationale des sous-officiers de laboration entre les services du
seules forces armées de l’Afrique subsa-
Ouidah manifeste incontestablement la génie français et béninois pour définir du
harienne à disposer d’une section de
volonté du continent africain dans la lutte projet architectural et des orientations du
démineurs, instruite par des experts du
contre les mines. nouveau bâtiment, la construction a pu
génie français, en l’occurrence des for-
commencer. Confiée à une entreprise
mateurs de l’École supérieure et d’appli- L’axe d’effort du centre se base principa- béninoise et sous la maîtrise d’œuvre
cation du génie (ESAG), et équipée avec lement sur la formation de « formateurs ». française, la réception du bâtiment est
le concours de la Mission de Coopé- Certes, la formation de techniciens ou de prévue pour le début du mois de mars
ration Militaire et de Défense au Bénin spécialistes à son importance, mais il 2003. L’édifice a une superficie de 1200 m2
(MCMD). apparaît à la réflexion que les armées ont avec une capacité d’accueil d’une ving-
tout aussi besoin, si n’est davantage, de taine de stagiaires.
En février 2001, le Mali a organisé à formation de cadres qui sauront organi-
Bamako un séminaire sur l’universalisa- ser des chantiers de déminage, relayant Quant à la plate-forme pédagogique, celle-
tion et la mise en œuvre de la convention et démultipliant ainsi le savoir-faire qui ci aura des similitudes, à une échelle
d’Ottawa en Afrique, auquel ont participé leur aura été enseigné. moindre, certes, du centre Dromard de
45 états africains.
Le cycle de formation DROITS RÉSERVÉS
En parfaite cohérence et s’inscrivant 2003 du CPADD devrait
totalement dans la politique contre les débuter à la mi-mars
mines, le Bénin développe un centre de avec les seize premiers
formation au déminage à Ouidah, avec le stagiaires provenant
soutien de la France, selon le principe de sept pays du conti-
des écoles nationales à vocation régio- nent africain dont
nale (ENVR). quatre du pays hôte.

– 40 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
DROITS RÉSERVÉS Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
Multimédia

DROITS RÉSERVÉS nage de l’ESAG qui a parti-


cipé à la montée en puis-
sance par l’optimisation des
moyens grâce à la livraison
d’un lot d’instruction spécia-
lisé MINEX.

Signataire de la convention
d’Ottawa, la France est por-
teuse d’espérance et de

l’ESAG. Constituée d’une salle de cours de DROITS RÉSERVÉS

113 m2, d’une bibliothèque, d’une salle


d’exposition et d’une salle informatique
dotée à terme de quatre postes de travail,
toutes les conditions sont réunies pour y
dispenser une instruction de qualité.

Le directeur de stage ainsi que l’expert


en déminage et dépollution sont en poste DROITS RÉSERVÉS

de coopération militaire pour une durée


de deux ans. Outre sa vocation première (la formation
des futurs formateurs aux techniques de liberté pour les pays qui sont sur la voie
base de déminage et dépollution), du retour à la paix. Le continent africain
Dans le cadre des missions de courte
l’école de déminage de Ouidah, sous l’impulsion du Bénin développe un
durée (2 à 6 mois), l’équipe du CPADD
ouverte à tous les états africains outil de pacification qui doit permettre le
est renforcée par un ou plusieurs
sans distinction de culture ou de développement des sociétés par l’éradi-
officiers ou sous-officiers de
tradition militaire, revêt cependant cation des mines antipersonnel. Le
l’arme du génie qui interviendront
un autre aspect très particulier : centre de perfectionnement aux actions
principalement dans les domaines
celui de l’expertise française dans le post-conflictuelles de déminage et de
MINEX mais aussi pédagogique.
domaine du déminage et de la dépollu- dépollution œuvre dans ce sens avec le
tion du champ de bataille. soutien de L’ESAG.

LA MISSION Ici, il ne s’agit pas de déminer mais, bien Capitaine DARDAILLON


au contraire, d’exporter ce
Notre objectif est de développer une for- savoir-faire complexe à la déli-
mule pédagogique souple, évolutive en catesse tactile et de l’instruire
fonction du niveau des stagiaires. En parfaitement aux cadres mili-
d’autres termes, taires. Double challenge de la
assurer une ins- maîtrise des techniques de
truction qui puisse déminage et celle de la pédago-
répondre à l’exi- gique.
gence du métier de
« démineur » mais La création du CPADD, une pre-
aussi s’adapter mière pour l’arme du génie,
aux réalités de la concourt directement au rayon-
formation sur le nement du département de for-
DROITS RÉSERVÉS continent africain. mation et de l’expertise en démi- DROITS RÉSERVÉS

– 41 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
e
Le 31 régiment du génie Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

AFGHANISTAN
Le génie instruit

EN
Le génie étranger
Histoire
OOOOO ◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
Multimédia

Le détachement du 31e RG fort de 38 une croûte de terre telle que sa


personnes, a effectué un séjour en détection et son fonctionnement s’en
Afghanistan au sein de la FIAS (Force trouvent altérés. Ainsi il a été décou-
internationale d’assistance à la sécu- vert une mine antichar TC6 sur une
rité) de mi-septembre à mi-janvier piste régulièrement empruntée, lors
2003. Il était inclus au sein du de travaux de réfection de celle-ci.
bataillon français armé par la 3e BM De même, la détection à vue est
et stationné sur l’aéroport de Kaboul. impossible à effectuer lors des recon-
naissances. Il est impossible de tra-
Le détachement génie était composé cer une carte correcte de la pollution
de 4 cellules : une cellule commande- dans cette région. La reprise inces-
ment, une équipe EOD, un groupe eau sante des combats a multiplié les pro-
énergie et une section de combat. PHOTO 31e RG
tagonistes, et le surminage s’est
Soit un total de 42 personnes : 38 du mélangé au début des opérations de
31e RG, 1 du 3e RG et 3 du 2e RG. rentabiliser ceux-ci au mieux. Avec un déminage par les ONG.
schéma directeur toujours changeant, ils
Les missions de ce détachement génie n’ont fait que de la gestion de circuit Le travail de dépollution s’est heurté
se sont déclinées en 3 composantes : électrique sans pouvoir élaborer un cir- aussi à une certaine méfiance de la
1 - une mission d’aide au déploiement, en cuit stable et cohérent. population. Les villageois et les autorités
valorisant la protection de l’aéroport locales voyant dans ces munitions une
et en fournissant l’approvisionnement possible utilisation future. De même, de
en énergie et en eau potable, pour nombreuses munitions ont été trouvées
LA COOPÉRATION vides, l’explosif étant utilisé pour les car-
l’ensemble du bataillon français ;
INTERARMES rières ou à d’autres fins.
2 - une mission d’appui aux troupes en
sécurisant les itinéraires de patrouille
La coopération interarmes a joué à plein Les munitions trouvées étaient pour
et les zones empruntées par la force ;
en ce qui concerne la sécurisation des la plupart des munitions de mortier ou
3 - une mission de protection de la force zones empruntées par la force. En effet, des roquettes antichar, tirées ou non.
en éliminant les stocks de muni- incapable de fournir un appui systéma- Quelques « road side bomb » ou muni-
tions susceptibles d’être réemployés tique, ce sont les patrouilles interarmes tions piégées ont également été récupé-
contre la force. qui renseignaient sur la présence de rées. Il s’agissait ou bien d’obus amorcés
munitions, et qui guidaient les équipes par détonateur électrique ou par allu-
génie (EOD ou section de combat) sur meurs de grenades, ou bien de bombes
AIDE AU DÉPLOIEMENT place. d’avion russes, amorcées par détonateur
électrique. Au nord de notre zone de
Pour remplir la mission d’aide au déploie- Ce travail de destruction de munitions
ment, le détachement disposait de 2 contribuait aussi activement à l’effort
PHOTO 31e RG
MPG, d’une UMTE et d’un MATEM, et de de stabilisation de la région, en dimi-
3 centrales doubles 80 KW. L’UMTE a nuant les risques courus par la popula-
servi pour l’approvisionnement des cui- tion. Ces munitions sont encore en très
sines et de la boulangerie de campagne, bon état, grâce au climat très sec de la
à raison de 3 m3/jour. En ce qui concerne région. La population locale, habituée
le groupe énergie, le travail s’est révélé au voisinage continuel de celles ci, n’y
des plus ardus. Devant faire face à prête plus guère d’attention.
l’usure des matériels et à une augmenta-
tion cons-tante des besoins énergie à Le problème des mines est plus préoc-
l’approche de l’hiver, les spécialistes ont cupant. La nature du terrain est telle
dû déployer tout leur savoir faire pour que toute mine se trouve enfouie sous

– 42 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO 31e RG partie de celles-ci. La partie la plus déli- Sommaire
L’actualité en bref
cate s’est révélé la destruction propre- Le génie combat
ment dite, au vu des quantités de muni- Le génie construit
tions à traiter. La création de zones de Le génie secourt
destruction provisoires, proche des Le génie instruit
Le génie étranger
dépôts, s’est heurtée aux problèmes des Histoire
distances de sécurité. La difficulté à maî- ◆ Expériences
triser les mouvements de la population, A savoir
et la dissémination des habitations nous Coup d’œil sur…
Témoignage
ont obligés à limiter sérieusement la A lire
quantité de matière active. Multimédia
nombreuses bombes d’avion reliées par
du cordeau détonant à des mines anti- Les munitions présentes dans ces dépôts
char ou antipersonnel, ont été décou- étaient d’une grande variété essentielle- BILAN
vertes par les ONG. Ces pièges ont été ment russes, chinoises, iraniennes et
beaucoup employés par les forces de pakistanaises. Cependant même si les
l’Alliance du Nord ou par les talibans Ce mandat s’est montré d’une extrême
quantités de munitions restantes restaient richesse, autant dans la diversité que
près des lignes de front au niveau de impressionnantes (des centaines de
Bagram (40 km au nord de Kaboul). Il est dans le nombre des missions menées.
tonnes), les munitions réellement intéres- Que ce soit au niveau de l’aide au
à noter la présence de nombreuses sous santes, type Stinger ou Blow-pipe, avaient
munitions russes (AO 2.5 RT principale- déploiement, où la cellule eau énergie
déjà été transférées au nord du pays. aura déployé tout son savoir faire, ou au
ment), qui sont restées en très bon état,
et qui se trouvent disséminées sur l’en- niveau des missions dévolues à la sec-
Outre les munitions de tout calibre, tion de combat, chacun aura pu mettre
semble de la zone. mortiers et roquettes, de nombreux en œuvre ses compétences et en retirer
conteneurs de sous munitions ont été un enseignement important.
retrouvés principalement sur vecteur de
LES OPÉRATIONS 122 mm, également 4 FROG, dans des
DE SÉCURISATION conditions de stockage très aléatoires.
Une partie très intéressante était consti-
Le dernier volet de missions avait un tuée des alvéoles où avaient été rassem-
caractère multiple. Il s’agissait de sécuri- blées les mines antipersonnel et antichar.
ser des anciens dépôts de munitions, Il s’agissait surtout de mines et pièges
gérés maintenant par le gouvernement récupérés et stockés en vrac dans deux
transitoire. En effet, de nombreuses alvéoles. Peu enclins à nous montrer
munitions se trouvent encore dans ces celles ci, les militaires afghans ont dans
dépôts dans des conditions de stockage l’idée de garder toutes ces munitions qui
déplorables. Il s’en suit un double risque : pourraient encore servir. Il a fallu ainsi PHOTO 31e RG

un risque d’explosion accidentel et un user de beaucoup de « diplomatie », pour


risque de dissémination de ces muni- récupérer celles ci. Outre les PMN, YM1
tions. Ainsi l’équipe EOD a effectué la et TS50, de nombreuses mines à effet Dans un paysage fabuleux, avec une
reconnaissance de deux sites majeurs, dirigé ont été trouvées. De la MON 50 à la population extraordinaire, tant dans son
au sud et à l’est de Kaboul. La variété des MON 200 en passant par les nombreuses hospitalité que dans son comportement,
munitions allait de la cartouche de 7.62 à copies iraniennes ou pakistanaises de la les sapeurs auront pu mener à bien de
la roquette de FROG, et ce dans une Claymore américaine. De nombreuses nombreux chantiers intéressants, avec
quantité difficilement chiffrable. Après munitions ont pu être ramenées en au total la destruction de 110 tonnes de
avoir négocié avec les autorités, il a été France de façon à alimenter les salles munitions diverses. La complémentarité
possible de travailler en collaboration mines de l’échelon central Nédex ou de des éléments Minex de la section de
avec les spécialistes locaux, de façon à la cellule minex de l’ESAG. En particulier combat et Nédex de l’équipe EOD ont
effectuer le tri et la destruction d’une une mine à effet dirigé MON 90 a été permis l’accomplissement de nom-
ramenée par l’équipe EOD, exemplaire breuses missions difficiles. La coopéra-
PHOTO 31e RG
unique en France. tion interarmes avec la compagnie d’in-
fanterie et l’EEI auront été excellentes,
Il a été possible d’effectuer des expéri- permettant de rationaliser au mieux les
mentations intéressantes sur des muni- moyens rares du génie.
tions trouvées sur le terrain. En particulier
concernant les roquettes chinoises de 107 Cette polyvalence alliée au savoir faire
mm. Ces roquettes étant tirées régulière- relationnel typiquement français a per-
ment sur Kaboul, il nous a été demandé de mis le dénouement de nombreuses situa-
pouvoir expérimenter les méthodes de tions complexes, et a été reconnue par le
mise de feu possibles, ainsi que les possi- commandement multinational du terri-
bilités en distance et en précision. toire.

– 43 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

La Direction mixte des travaux de Sommaire


L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

NOUVELLE-CALÉDONIE
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
OOOOO Expériences
◆ A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
Multimédia

En 1977, le Service du matériel devenant service constructeur. La vocation parti-


Arme, l’appellation du SMB est modifiée culière du service lui confère une com-
et devient CDMB (décision ministérielle pétence reconnue en matière d’ouvrages
du 30.06.1977). L’implantation, les attribu- maritimes ; elle est ainsi, dans ce
tions et les missions restent inchangées. domaine, le conseiller privilégié pour le
territoire et les îles Wallis et Futuna.
Le CDMB est composé de deux sous-
directions : matériel et bâtiments, aux- Le 1er octobre 1992, le STIM est dissous.
quelles reviennent naturellement et res- Les missions de maîtrise d’œuvre et de
pectivement les missions de soutien des conseiller sont reprises par une partie
véhicules, engins, armement et matériels des personnels qui, avec ceux issus du
divers d’une part et, d’autre part, la cons- CDMB forment dorénavant la DMT NC
truction d’ouvrages d’infrastructures, l’en- Les autres personnels du STIM sont inté-
tretien immobilier des casernements et grés dans les équipes d’entretien des
DROITS RÉSERVÉS
logements domaniaux (600 logements), la casernements de l’unité marine (base
gestion financière des opérations et du Cha-leix à Nouméa) et de la base aéro-
HISTORIQUE parc immobilier baillé (600 logements). nautique navale de Tontouta.

Le 1er octobre 1992, le CDMB est dissous


La Direction Mixte des Travaux de (décision n° 1021/DEF/EMA/Ol.2 du 17 juin
Nouvelle-Calédonie (DMT NC) qui voit le L’INSIGNE
1992). Les services de la sous-direction
jour le 1er octobre 1992 est issue de la matériel sont partiellement intégrés au DE LA DMT-NC
fusion de deux services constructeurs sein du 42e BCS, la sous-direction bâti-
connus sur le territoire sous les noms de ments, conservant la quasi totalité de ses HÉRALDIQUE (discipline ayant pour
CDMB-SDBat (Commandement et direc- missions, se restructure et forme, avec objet la connaissance et l’étude des
tion du matériel et des bâtiments - sous- les Services des travaux immobiliers et armoiries et blasons)
direction bâtiments) et STIM (Service des maritimes (STIM) de Nouméa, la Direc-
travaux immobiliers et maritimes) dont tion mixte des travaux de Nouvelle- Pentagone bastionné de gueules à un
les historiques méritent d’être rappelés. Calédonie (DMT NC), véritable corps de place de sables, chargé
héritière des traditions du d’une ancre du quatrième émail
LE CDMB CDMB et du STIM. au grelier de candide accom-
pagné de cinq étoiles du
Dans le but de soutenir les matériels de LE STIM même, d’une cuirasse et
l’infrastructure des forces militaires pré- pot-en-tête d’or, du signe sty-
sentes sur le territoire calédonien, le En matière de soutien infra- lisé « TM » d’azur et de tur-
Service du Matériel et des Bâtiments structure, la marine basée à quin sur champ de candide,
(SMB), est créé en 1948 ; il est implanté Nouméa dispose dès 1958 de le tout surmontant un écusson
dans l’enceinte du parc de l’artillerie de son propre service des travaux aux armes de la ville de Nouméa
Nouméa. Ses cadres officiers et sous- maritimes (décision n° 1301 M/TM.3 du mouvant du pentagone. Service
officiers appartiennent alors aux troupes 30.08.1958), dont l’appellation deviendra historique de l’armée de terre.
coloniales, devenues troupes de marine, Service des travaux immobiliers et mari-
jusqu’en 1966. times (STIM) en 1969.
LES MISSIONS
Le 1er janvier 1967, les cadres des troupes Installés sur l’emplacement des anciens
de marine du SMB, sont versés en fonc- locaux de l’état-major des forces mari- La Direction Mixte des Travaux de
tion de leurs spécialités, dans les ser- times du Pacifique à Nouméa, ses effec- Nouvelle-Calédonie (DMT NC) est le ser-
vices du matériel et du génie (décret tifs ont évolué de 12 à 28 personnes ; ses vice constructeur des forces armées sur
n° 66.1076 du 31.12.66). missions traditionnelles sont celles d’un le territoire. À ce titre, elle est l’interface

– 44 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
privilégiée en matière d’infrastructure DROITS RÉSERVÉS Sommaire
entre les directeurs d’investissements et L’actualité en bref
Le génie combat
les représentants des formations des Le génie construit
trois armées (terre, marine, air) et de la Le génie secourt
gendarmerie implantées en Nouvelle- Le génie instruit
Le génie étranger
Calédonie et à Wallis et Futuna.
Histoire
Expériences
Ses missions sont les suivantes : ◆ A savoir
Coup d’œil sur…
• assurer la maîtrise d’œuvre dans le Témoignage
cadre de la construction des ouvrages Bâtiment 10 de la caserne Gally-Passebosc A lire
d’infrastructure programmés ; avant rénovation. Multimédia

DROITS RÉSERVÉS IMPLANTATION

Implantée depuis sa création dans le


quartier de l’Artillerie dominant la baie de
la Moselle, la DMT-NC a rejoint en avril
2002 le bâtiment 10 de la caserne Gally-
Passebosc.

Ce bâtiment a été entièrement rénové et


restructuré pour recevoir les bureaux
des directions des services (DMT,
DICOM, bureau interarmées des loge-
ments et bureau de garnison).

Cette installation est un véritable retour


aux sources car en 1861 l’actuelle
emprise de la caserne fut acquise pour y
installer une direction du génie militaire.
Mais en 1863 il fut décidé d’y créer une
caserne d’infanterie, la direction du
génie militaire s’implanta dans le quartier
Maquette des deux BCC de la Baie de la Moselle. de l’Artillerie.

• faire réaliser les travaux d’entretien du DROITS RÉSERVÉS

propriétaire sur l’ensemble des instal-


lations des Forces Armées de
Nouvelle-Calédonie (FANC) et dépen-
dances, Wallis et Futuna ;
• conseiller le commandement en
matière de schéma directeur d’infra-
structure et de programmation des
opérations ;
• conseiller les commandants de forma-
tion en matière d’entretien locatif des
installations qu’ils occupent ;
• conseiller les responsables du terri-
toire de Wallis et Futuna en matière
d’ouvrages maritimes civils ;
• assurer la surveillance et la gestion du
domaine militaire. Bâtiment 10 de la caserne Gally-Passebosc après rénovation (aménagement actuel de la place d’armes).

– 45 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

Le génie Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

ET L’ENVIRONNEMENT
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
OOOOO Expériences
A savoir
◆ Coup d’œil sur…
PHOTO EG CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE
Témoignage
A lire
Multimédia

La réalisation d'une station d'épuration possible l’exploitation de PHOTO EG CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

des eaux usées représente pour le camp cette station d’épuration,


national de Mourmelon un enjeu politique par un prestataire de ser-
sensible et un pas supplémentaire vers vice (la CGE).
l'amélioration du cadre de vie. En effet,
cette construction est le témoignage La maîtrise d’œuvre a été
d'une volonté d'engager des sommes confiée à un maître d’œuvre
importantes en investissement et en privé (loi MOP) spécialisé
fonctionnement pour mieux protéger le dans le domaine des sta-
milieu naturel (coût de l'opération : tions d’épuration « Amodiag
1 413 065,00 HT - 1 690 026,00 TTC). environnement » afin d’ef-
fectuer les études néces-
L'établissement du génie de Châlons-en- saires et le suivi des tra-
Champagne et le camp national de vaux. (Amodiag environne-
Mourmelon, afin de prendre en compte et ment, bureau d'études de
de respecter les normes européennes Valenciennes).
sont cintrées à l’atelier spécialisé de
des rejets de station d'épuration et face à
Suite à appel d'offres, le marché de tra- l’entreprise. Elles sont ensuite envoyées
l'obsolescence de l'actuelle station de
vaux a été confié au groupement d'entre- sur le chantier et assemblées. Il s’agit
relevage, ont décidé de reconstruire une
prise MSE-Balestra (MSE pour les équi- donc d’un coffrage complet qui permet
nouvelle unité.
pements et Balestra pour le génie civil). un coulage unique effectué avec une for-
mule de béton bien spécifique à prise
PHOTO EG CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE
Si la qualité est l’un des maîtres mots de très lente (évitant les micro-fissures du
la société Balestra, l’innovation en est le béton par retrait de l’eau). Un processus
second : elle s’est fait une spécialité du qui a l’énorme avantage de s’affranchir
coulage d’un seul tenant des ouvrages au maximum de tout problème au niveau
étanches, quels que soient leur hauteur de l’étanchéité de voile.
et leur diamètre.

C’est un plus indéniable puisque cette COLLECTE DES EU/EV


technique évite la reprise de banche avec
des joints ce qui rend ainsi les risques de Le réseau d'assainissement permet de
fuites peu probables. C’est dans ce type collecter les eaux usées des différentes
d’ouvrage un atout indéniable, la station populations raccordées à la station
d’épuration étant composé d’un silo à d'épuration. Cette population comprend :
Représentant du maître d’ouvrage, l’éta- boues, d’un ouvrage combiné
blissement du génie de Châlons-en- bassin d’aération – clarificateur PHOTO EG CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE
Champagne a réalisé l’ensemble des qui bien évidemment doivent être
études préliminaires de ce dossier com- et rester parfaitement étanches.
prenant les études de faisabilité, le pro- Ce procédé est de plus en plus
gramme et le lancement de tous les retenu pour la réalisation de nom-
dossiers de consultation. Un dossier breuses stations d’épuration ou
d’autorisation et de déclaration d’ICPE de réservoirs étanches d’eau
(Installation Classée pour la Protection potable.
de l’Environnement), établi conjointe-
ment avec le groupement de camp de Une telle pratique nécessite un
Mourmelon, a été déposé et accepté par parc important de matériel de
la préfecture de la Marne, rendant ainsi coffrage. Les banches circulaires

– 46 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
• les militaires en manœuvre PHOTO EG CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE Sommaire
sur le camp, L’actualité en bref
Le génie combat
• les personnels militaires et Le génie construit
Le génie secourt
civils travaillant pour le
Le génie instruit
fonctionnement du camp, Le génie étranger
Histoire
• les familles logées dans Expériences
des logements SNI sur le A savoir
camp. ◆ Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
L’effectif total avec les Multimédia
troupes en manœuvre étant
d’environ 6400 personnes.
– d'une clarification permet-
La collecte s’effectue exclu- tant de séparer l'eau trai-
sivement de façon gravitaire tée des boues résultant du
grâce à un linéaire de canali- traitement biologique (cla-
sations d’environ 40 Km, le rificateur de 14 m de dia-
réseau étant de type séparatif. titulaire du contrat d’entretien et d’exploi- mètre, raclage des boues),
tation (y compris l’enfouissement des – d'un canal de comptage ;
boues).
CARACTÉRISTIQUES • la filière de traitement des boues est
Cette station d'épuration se distingue composée :
DES OUVRAGES
selon 3 critères très importants : – d'un épaississement par table
d'égouttage,
Suite aux études réalisées par la maîtrise
d’œuvre, la station d'épuration a été 1 - La prise en compte des contraintes – d'un silo de stockage des boues
conçue pour une capacité de 5 000 EH environnementales : épaissies (volume de 700 m3 - siccité
(Équivalents – Habitants) suivant le pro- 6 %).
• la nouvelle unité est bâtie sur le site
cédé de type « boues activées – aération
existant sans arrêter le fonctionnement Conformes à la réglementation « code
prolongée », parfaitement adapté à la
de l'actuelle station de relevage. Les de l’environnement », les eaux traitées
nature des effluents collectés (aucun
eaux usées sont donc traitées durant sont rejetées dans un bassin d’infiltra-
rejet industriel).
les travaux garantissant ainsi la protec- tion composé de deux lits d’épandage de
tion du milieu naturel ; 300 m2 chacun fonctionnant alternative-
Les différents ouvrages sont dimension-
nés pour traiter les matières carbonées, • tous les équipements bruyants sont ment.
ainsi que des matières azotées et phos- munis de capot et confinés ;
phorées, si nécessaire. De plus, la filière Le rejet de ces eaux ainsi que la nappe
de traitement des boues proposée a été • les normes de rejet de la station d'épu- phréatique sont sous contrôle perma-
conçue pour être compatible avec les ration imposées par les textes régle- nent, à l’aide de 3 piézomètres, dans les-
niveaux de rejet exigés (incluant le traite- mentaires prévoient un traitement quels seront régulièrement effectuées
ment de phosphore éventuel) et per- poussé des matières carbonées, azo- des analyses d’eau.
mettre une valorisation agricole des tées (et phosphorées si la législation
boues par épandage. évolue). Les équipements de la station d'épura-
tion sont gérés par un automate ;
Le traitement demandé est le suivant : 2 - La mise en œuvre des technologies
• DBO5 : 25 mg/l ou 75 % ; éprouvées d'épuration : 3 - Les ouvrages existants :
• DCO : 125 mg/l ou 90 % ; • la filière de traitement des eaux est • les ouvrages existants seront démolis.
composée :
• MES : 35 mg/l ou 90 % ;
– d'un relèvement des eaux usées L'achèvement des travaux est prévu pour
• NGL : 15 mg/l (moyen annuel). janvier 2003.
urbaines, (poste de relèvement de
80 m3/h),
Un plan d’épandage réalisé par la La mise en service effective de la station
Chambre d’agriculture de Châlons-en- – d'un pré-traitement permettant d'éli- d'épuration est prévue fin du premier
Champagne permet à l’exploitant (GCM) miner les particules solides, les semestre 2003.
la valorisation des boues de la station sur sables et les graisses (dégrillage et
les 80 Ha de terres agricoles du camp de dessablage, dégraissage), La réception définitive de l'unité sera
Mourmelon et de Moronvilliers qui sont – d'un traitement biologique en aéra- faite pour septembre 2003. (Mise en ser-
gérés par la société de chasse du camp. tion prolongée, le traitement de la vice comprenant les essais de fonction-
Cet épandage sera réalisé deux fois par pollution (bassin de 1 000 m3, aéra- nement, la mise en route, et les essais de
an, en février et août, par la CGE, société tion par brosses), performances de la station.)

– 47 –
La lettre du génie ,SOMMAIRE

Éditorial du général

Formation des cadres du génie sénégalais Sommaire


L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

DANS LE DOMAINE Le génie instruit


Le génie étranger
Histoire
Expériences

OOOOO DU DÉMINAGE
DROITS RÉSERVÉS
A savoir
Coup d’œil sur…
◆ Témoignage
A lire
Multimédia

DROITS RÉSERVÉS L’instruction en elle-même s’est très vail pour assimiler toutes ces connais-
bien déroulée. sances. Lors des séances pratiques sur
le terrain, les instructeurs ont toutefois
Les moyens demandés au génie remarqué un certain manque d’organisa-
sénégalais lors de la reconnaissance tion et un commandement flou de la part
avaient été mis en place. 21 sta- des sous-officiers. Les séances de mise
giaires ont suivi le premier stage et en œuvre d’explosif réel, dirigées par les
seulement 17 sur les 20 prévus ont instructeurs français, se sont effectuées
suivi le 2e stage. sans aucun problème et ont été unanime-
ment appréciées par les stagiaires.
Pour chaque stage, tous les candi-
dats étaient sous-officiers à l’ex- DROITS RÉSERVÉS

ception d’un lieutenant. Il est à


Du 21 janvier au 18 mars 2003, accompa- noter que la moyenne d’âge des
gné du major Gailhac et l’adjudant-chef sous-officiers stagiaires était bien
Lematte, j’ai effectué un séjour au supérieure à celle de nos stagiaires
Sénégal pour une mission de formation habituels français. En effet, les sous-
en déminage des cadres du génie séné- officiers sénégalais sont sélection-
galais. nés uniquement parmi les militaires
du rang ; il n’y a pas de recrutement
Cette formation avait pour but d’instruire, direct. De ce fait, la moyenne d’âge
en 2 stages de 3 semaines chacun, des sergents se situe aux environs
40 cadres du génie sénégalais sur les de 40 ans.
opérations de déminage et de dépollution
du niveau MINEX 2. Ces cadres devraient Dans le premier stage, plusieurs
Le général Gaye, chef d’état-major des
former très prochainement l’ossature de candidats étaient issus de formation
armées sénégalaises, est venu visiter le
détachements du génie qui auront pour administrative et n’avaient donc aucune
premier stage à l’instruction le 30 janvier.
mission de dépolluer la Casamance. connaissance (ou très peu) dans le
domaine du combat du génie.
La DIRPA (direction de l’information et
Début décembre 2002, je m’étais rendu
des relations publiques des armées
sur place avec le major Gailhac, pendant L’emploi du temps était chargé et les sénégalaises) est venue faire un repor-
une semaine, afin de préparer notre mis- cours denses. Les stagiaires n’étaient tage sur la formation MINEX et ses buts
sion sur le plan logistique et d’évaluer le pas habitués à ce rythme de travail et ont le 11 février matin à l’occasion d’une
niveau des connaissances des futurs sta- fait de gros efforts d’attention et de tra- séance de dépollution pyrotechnique sur
giaires.
le terrain. Plusieurs interviews, des ins-
DROITS RÉSERVÉS tructeurs comme des stagiaires, ont été
réalisées et ont fait l’objet d’une émission
DÉROULEMENT radiophonique sur la radio nationale.
DE LA MISSION
Au total, 34 candidats ont obtenu le
Notre mise en place s’est effectuée le 21 diplôme MINEX 2 : 18 candidats sur 21
janvier par le vol régulier de Air France. dans le premier stage et 16 candidats sur
Le matériel d’instruction est arrivé 3 jours les 17 du deuxième stage.
après, également par voie aérienne
civile, ce qui nous a laissés le week-end Les 2 cérémonies de remise des
pour tout installer et débuter le premier diplômes, les 14 février et 10 mars, ont
stage le lundi 27 janvier. été présidées par le directeur du génie, le

– 48 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Sommaire
DROITS RÉSERVÉS DROITS RÉSERVÉS
L’actualité en bref
Le génie combat
DROITS RÉSERVÉS Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
◆ Témoignage
A lire
Multimédia

colonel Sarr, et ont été couvertes par la ainsi que de la population


DIRPA. À l’occasion de la 2e cérémonie de Bargny a toujours été
j’ai officiellement remis au colonel Sarr excellent. Le jour de la fête
les CD-ROM de notre base de données du tabaski, par exemple,
« mines » et du mémento des techniques nous avons été invités,
du génie, le GEN 150. revêtus de la tenue tradi-
tionnelle, dans 2 familles
différentes afin de vivre
VIE COURANTE cette grande fête de la
même manière que la popu-
Notre séjour à Bargny, au sein même du lation sénégalaise.
bataillon de soutien du génie, s’est
déroulé dans d’excellentes conditions. Le personnel du bataillon DROITS RÉSERVÉS
était d’une disponi-
bilité exemplaire à
notre égard, que ce soit pour le positionnées à Dakar. L’accueil y a tou-
service ou pour les activités hors jours été chaleureux et le soutien
service. apporté, tant en prêt de matériel qu’en
conseils, nous a plusieurs fois tiré d’af-
Leur aide nous a été d’un grand faire et ce, malgré des préavis parfois
secours, notamment lors des pre- très courts. Il est tout de même rassurant
miers contacts avec les commer- de constater que la fraternité n’est pas
çants locaux pour connaître les un vain mot au sein de nos armées.
prix réels des marchandises et
pour s’initier aux techniques très En conclusion, ce séjour très agréable
strictes du marchandage. Et très (surtout si l’on compare les températures
DROITS RÉSERVÉS
rapidement d’ailleurs, les élèves que l’on avait par rapport à celles du
ont surpassé les professeurs. moment à Angers) nous a énormément
apportés tant sur le plan professionnel
Nous avions fait le choix d’être hébergés Nous avons également apprécié la que sur le plan personnel.
sur le lieu de l’instruction plutôt que remarquable réactivité du 23e BIMA, prin-
Dakar afin d’économiser les délais quoti- cipal élément des forces françaises pré- Nous avons pu, une fois de plus, consta-
diens de trajets. En dépit de la faible ter à quel point les conditions
distance séparant Dakar de Bargny de vie en France sont idyl-
(40 km) la densité, et les conditions, liques par rapport à la pau-
de circulation sont telles qu’il faut en vreté ambiante au Sénégal.
moyenne une heure et demie pour la
parcourir. La vie de la population séné-
galaise est bien différente de
Les conditions de vie étaient, certes, ce que l’on peut s’imaginer
plus rustiques qu’à Dakar et les possi- en regardant les clichés
bilités de distraction se résumaient à dans les agences de tou-
la salle « cadres » du bataillon. risme.

Nous avons été très rapidement, et


complètement, intégrés dans la vie du Le chef de bataillon QUIVIGER
bataillon du génie. L’accueil des mili- du département de formation
taires du bataillon, de leurs familles DROITS RÉSERVÉS
au déminage de l’ESAG

– 49 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

À LIRE
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
Expériences
L’enfant, le vieillard, le puissant, le faible, le savant comme l’ignare… nul ne peut A savoir
prétendre échapper à la maladresse. Elle est la marque de notre émotion et de Coup d’œil sur…
notre fragilité. De notre grâce, même. La littérature est peuplée de maladroits, la Témoignage
science est ponctuée d’erreurs judicieuses, et la peinture « primitive », et le ◆ A lire
cinéma burlesque… Partout la maladresse révèle son sens moral et son altruisme. Multimédia
Il est donc temps de saisir la dimension heureuse de cette faute créatrice à une
époque où il faut un homme parfait, où la science est régulièrement mise en
demeure de garantir un monde sans faille. Penser la maladresse, en comprendre
l’esthétique et les ressources créatrices est donc non seulement une forme de sagesse,
mais aussi une action de résistance face au triomphalisme technologique ambiant.

La maladresse - Dirigé par Camille Saint-Jacques - éditions Autrement

Nous sommes dans les Aurès,


pendant la guerre d’Algérie. Les
Dans Et si c'était vrai…, Marc Levy faisait vivre des légionnaires du 2e REP affrontent
fantômes ; dans Où es-tu ?, les fantômes sont tou- une bande de rebelles, en une
jours là, mais ce sont ceux des rendez-vous man- lutte à armes égales. Les uns ont pour eux la science du
qués entre Philip et Susan. Ils ne faisaient qu'un, combat, les autres opposent une connaissance ances-
jusqu'à ce que Susan décide de s'engager dans trale du terrain.
une organisation humanitaire au Honduras, et que Dans cette fresque somptueuse, il n’y a ni bons ni
leurs vies se séparent. Pour toujours, ou presque : méchants. Jamais la guerre d’Algérie n’avait été dépeinte
des lettres, quelques rencontres furtives à l'aéro- avec une telle justesse, une telle honnêteté, une telle
port continueront à entretenir la flamme, vacillante, dignité. Jean-Marie Selosse ne porte aucun jugement sur
mais tenace. Aussi, quand on demande à Philip les raisons qui poussent légionnaires et rebelles à
d'honorer une promesse qu'il a faite à Susan, il n'hésite pas s’entre-tuer. Retrouvant l’esprit des anciens romans de
une seconde. Et pourtant, quelle promesse… chevalerie, c’est avec un admirable souffle épique qu’il
Encore une fois, Marc Levy nous offre un récit bien ficelé, facile nous fait découvrir les secrets des âmes et des cœurs, à
à lire, et qui fonctionne. De l'amour, du suspense, des rebon- travers une impressionnante galerie de personnages.
dissements : il y a tout… Alors, on lui reprochera sûrement
d'appliquer toujours les mêmes vieilles recettes, mais après L’arbre de proie - Jean-Marie Selosse - éditions Italiques
tout, tous n'ont pas son talent pour les rendre efficaces.
L'auteur nous assure quelques bonnes heures de lecture, qui
sont toujours bonnes à prendre, n'en déplaise aux esprits cha-
grins !

Où es-tu ? - Marc Lévy - éditions Pocket

Selon les propos de l'auteur lui-même,


L'ignorance n'est ni un roman poli-
tique, ni un texte autobiographique –
même si le roman commence par la
rencontre, dans un aéroport, de deux
« dissidents » de l'Est réfugiés en
Europe de l'Ouest, qui retournent pour
Clémentine, une jeune française, débarque
quelques jours dans leur pays d'ori-
sur cette île belle et sauvage au sud de
gine. L'ignorance, ici, ne fait pas allu-
l’Australie. Elle est à la recherche de la
sion aux lacunes de la connaissance, mais précisément aux
famille de son défunt mari. Étrangement,
côtés inconnus de la nature humaine, qui ne se révèlent pas
ses démarches auprès de l’administration
dans la fadeur du quotidien, cachés qu'ils sont derrière le
restent sans résultat.
« rideau de la normalité », mais qui surgissent au grand jour
Seule avec sa petite fille, Clémentine décide
dans des situations historiques exceptionnelles – comme la
de refaire sa vie dans cette région du bout
période de la Terreur sous la Révolution française. À partir de
du monde couverte de forêts impéné-
cette notion d'ignorance comme lacune existentielle, Milan
trables.
Kundera s'interroge sur la mémoire, et surtout sur l'oubli, qui
Plusieurs hommes vont croiser le destin de la jeune femme. Mais à ses yeux prend le pas sur le travail de la mémoire : « De
au-delà de ces aventures, naît une passion encore plus étrange : quoi je me souviens ? De très peu de choses. Et l'autre ne se
celle qui attache Clémentine à la forêt profonde où l’on rencontre souvient pas des mêmes choses. C'est donc une non-ren-
les plus grands arbres du monde et où erre encore le fantôme contre, mais qui est voilée par l'émotion. Mais, dès que la
d’un animal fabuleux, le « tigre de Tasmanie ». situation subit une vraie analyse, vous vous rendez compte
de la présence de l'oubli. »
Les tigres de Tasmanie - Bernard Simonet -
éditions Presses de la Cité L’ignorance - Milan Kundera - éditions Gallimard

– 50 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

MULTIMEDIA
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Le génie étranger
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Explorer la matière, mieux comprendre le monde qui nous entoure en
Témoignage
plongeant au cœur des atomes et des molécules, ce rêve qui date de
A lire
l’Antiquité est enfin devenu possible.
◆ Multimédia
Un fabuleux voyage, accessible à un très large public, qui retrace les
recherches des physiciens, les méthodes et les techniques de la « lumière
synchrotron », ses applications dans l’industrie, la pharmacologie,
l’agroalimentaire, la vie quotidienne… Un cédérom d’une grande qualité
scientifique : plus de 600 écrans avec photos et schémas, des animations et des simulations, de nombreuses
vidéos, des reconstitutions précises en images de synthèse. Un titre qui intéressera étudiants et chercheurs mais
aussi tous ceux qui se passionnent pour les plus récentes avancées de la connaissance.

Explorer la matière avec la lumière synchrotron - éditions IMediasoft

Vous êtes Buzz l’éclair, héros de l’Espace.


Votre pire ennemi, l’infâme Empereur
Zurg vous attend au tournant. Faites appel
à vos amis et volez au secours de votre
Avec Michel Le Jardinier et Joël ami Woody dans une aventure délirante
Avril, créez, aménagez et embellis- en 3D.
sez votre jardin. Plus de 1 500 fiches
pratiques, illustrées et les 500 ques- Toy story - éditions Mindscape
tions-réponses et astuces de Michel
Le Jardinier.

Le jardinage - éditions Mindscape

Managez une équipe de 15 à 40 cyclistes,


gérez un calendrier, élaborez des stratégies
et participez à des courses en temps réel
avec des rebondissements, des attaques,
des contre-attaques, des échappées, des
sprints et des chutes !

Cycling manager - éditions Mindscape

– 51 –
La lettre du génie

INTERVENTION DES UIISC EN ALGÉRIE

– 52 –
3 numéros par an
BULLETIN D’ABONNEMENT
France 20
Étranger 30
Abonnement collectif (unités du génie)
50 exemplaires 400

PETITES ANNONCES 100 exemplaires 600

1 parution 5

La rubrique « petites annonces » est mise à votre


disposition pour acheter, vendre, échanger, louer
un appartement, une maison etc.

Gratuit pour insertion d’une offre d’emploi

❒ Je m’abonne ❒ Je passe une annonce

NOM : ........................................................ Prénom : .................................................... Grade : .........................................................

Adresse : ................................................................................................................................ ....................................................................................

Code postal : ................................................ Ville : ........................................................ Pays : .........................................................

Renvoyez le bulletin ci-dessus (ou sa photocopie) accompagné d’un chèque


à l’ordre de l’Association des amis du génie à :
La Lettre du génie
Abonnement
106, rue Éblé – BP 4125 – 49041 ANGERS Cedex
Parfois détruire Souvent construire

Toujours servir