Vous êtes sur la page 1sur 59

La lettre du génie

SOMMAIRE

◆ Éditorial du général

Général Jean-Loup CHINOUILH Le mot du général Françoise


In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
commandant l’École supérieure Le génie combat
Le génie construit

et d’application du génie - Angers Le génie secourt


Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Bonne nouvelle : le Génie aura prochainement à Angers un musée


et un centre de rayonnement à la hauteur de son rôle passé et
présent.

Le projet, baptisé « Cité du Génie » est maintenant mûr et je suis


heureux de vous le présenter en vous engageant à rallier, si ce
n’est déjà fait, l’association qui soutient son éclosion et son
épanouissement.

L’ensemble, achevé dans trois ans, regroupera un musée, un


centre de documentation, et un centre de colloque. Ouvert à un
large public constitué de militaires, de touristes, d’enfants
scolarisés, d’étudiants et de chercheurs, il fera connaître et
apprécier le Génie dans toute son universalité : son apport dans
l’histoire de la France et ses actions dans le monde, l’actualité et
les projets de chacune de ses trois composantes (combat, infrastructure, sécurité).

La Cité du Génie sera installée dans un bâtiment récent de l’École, le « Quernon », qui offrira de
grands espaces fonctionnels et un accès direct depuis la rue Éblé. Les travaux, planifiés en trois
tranches, commenceront dans quelques mois. Ils seront financés par la Défense pour la
restructuration du bâtiment, et par les collectivités locales et le mécénat pour l’important volet
muséographique. Les collections, provenant en bonne part de l’actuel (et provisoire) Musée du
Souvenir de l’École, seront présentées de façon attractive et pédagogique.

Ce projet est sous-tendu par l’association « Musée du Génie » dont l’équipe dirigeante a déjà
réalisé un travail considérable d’administration et d’étude. Son action est très efficace et mérite
d’être soutenue par tous les sapeurs et amis du Génie. Je vous incite donc à rejoindre tous ceux
qui adhèrent déjà à cette association. Plus nous y serons nombreux, plus nos demandes de
subventions auront de poids. Les cotisations sont très raisonnables mais, du fait de leur nombre
élevé, permettront le financement d’études spécifiques et l’achat de quelques belles pièces pour
la collection.

En rejoignant l’association, vous deviendrez copropriétaire de la Cité du Génie et partenaire d’un


lieu de mémoire qui conservera la trace des actions que vous aurez menées durant votre carrière
militaire.

–1–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
◆ Le mot du général Françoise
Le mot In memoriam
Sommaire

du général CA (2S) FRANÇOISE L’actualité en bref


Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
président de la FNAS Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Le numéro 150 de notre revue Vauban m’a donné l’occasion de faire le


point sur les évolutions de notre fédération. Mais avant cela je voudrais
évoquer les principaux événements de l’année 2004 : c’est tout d’abord la
signature d’une convention entre le général commandant l’ESAG et moi-
même. Ce document définit les relations entre nos deux organismes et
pérennise le fait que la grande famille du Génie est représentée par les
deux entités que sont l’École supérieure et d’application du génie et la
Fédération nationale des amicales de sapeurs. L’ESAG prend à sa charge
l’organisation, en juin, des cérémonies « Vauban » dans le cadre de la
Convention du génie à Angers. La FNAS quant à elle assure la célébration
de la « Sainte Barbe » à Paris. En 2004 ces deux cérémonies ont connu un
réel succès.

2004 a vu un premier rapprochement entre notre fédération et la Fédération nationale des anciens
sapeurs-pompiers de Paris (FNASPP). Il nous reste, en 2005, à mettre au point les modalités de ce
rapprochement. Vous trouverez plus loin un article vous présentant la FNASPP. Il est bien évident
que la FNASPP, avec ses 15 000 adhérents, ne peut pas être traitée comme une simple amicale.

Cette arrivée des sapeurs-pompiers de Paris nous a amenés à envisager le changement du nom
de notre Fédération pour l’ouvrir plus largement à l’ensemble du Génie et lui donner plus de
lisibilité. C’est ainsi que lors du dernier conseil fédéral, le 20 novembre, il a été décidé à
l’unanimité de devenir la Fédération nationale du Génie. Cette nouvelle appellation sera soumise
pour approbation à la prochaine assemblée générale. Lors de ce même conseil fédéral, il a été
décidé la suppression des bureaux régionaux. Les amicales seront maintenant directement
rattachées au bureau national. Cependant il est créé par région le poste de délégué du président
national. Ces changements imposent des modifications importantes de nos statuts qui seront
proposées à la prochaine AG. Enfin j’ai écrit à tous les chefs de corps, leur donnant les
coordonnées de toutes nos amicales et les incitant à se rapprocher d’elles.

Beaucoup de choses nous restent à faire, mais je suis certain qu’avec l’appui de tous nous
réussirons à donner un nouveau souffle à notre fédération.

Pour terminer quelques dates à retenir :


• 9 juin, assemblée générale à Angers,
• 9 et 10 juin, cérémonies Vauban à Angers,
• 20 novembre, célébration Sainte Barbe à Paris,
• 2007, le génie célébrera le tricentenaire de la mort de Vauban. Profitant de cette occasion,
notre congrès national se tiendra à Besançon. Date à définir en liaison avec la mairie de
Besançon en tenant compte des contraintes liées aux élections.

–2–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

In memoriam
Le mot du général Françoise
◆ In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
Le 13e régiment du génie en deuil A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
de son premier chef de corps A lire

Né le 18 mai 1911 à Eloyes (Vosges) dans une famille d’ouvriers du textile, André Gravier est pupille
de la nation à cinq ans, son père ayant été tué dans la Somme en 1916. Élève brillant, il obtient le
baccalauréat en 1930 et entre à l’École polytechnique l’année suivante. Après son passage à l’École du
génie de Versailles, il sert comme chef de section au 19e régiment du génie, puis à la chefferie de Gap.
Il est nommé capitaine en 1939, commande la compagnie 33/3 au Levant, et devient en février 1941
chef de chantier à la chefferie d’Alep. Il rejoint la France Libre en juillet 1941.

Commandant le génie de la 1re DFL dès le 15 décembre 1941, il propose au général de Larminat un
plan de fortification « à la Vauban » quand celui-ci est chargé d’organiser une position clé à Bir
Hakeim, sur la ligne où la VIIIe Armée doit arrêter l’offensive de Rommel vers le canal de Suez. Il
préconise d’enfouir toutes les unités et, avec ses sapeurs-mineurs renforcés par une compagnie du
génie britannique et deux sections de pionniers de la légion étrangère, pose 140 000 mines antichars
pour arrêter et canaliser les blindés allemands. Quand le général Koenig prend le commandement de
la place avec mission d’y résister trois jours, la position est prête. Elle tiendra deux semaines, sans
pertes excessives, sous un déluge de feux d’artillerie lourde et d’aviation et les assauts de trois
divisions blindées.

Dans la nuit du 10 au 11 juin, sous le feu de l’ennemi, le génie crée deux brèches dans les champs de
mines pour permettre la sortie de la garnison. Le repli est chèrement payé : l’effectif des sapeurs est
réduit de moitié, André Gravier grièvement blessé. Recueilli par une patrouille anglaise, soigné dans
un hôpital de campagne, ayant perdu un œil, il rejoint un mois plus tard la 1re DFL. Le général De
Gaulle lui remet la croix de Compagnon de la Libération le 13 septembre 1942.

Après la campagne de Tunisie, en mars 1943, il est nommé auprès du général Leclerc avec le grade
de commandant et devient chef du 2e bataillon du génie, puis du 13e bataillon du génie lorsque la 2e
DFL se transforme en 2e DB. Il instruit intensivement ses unités et met au point un emploi du génie
moderne, adapté au matériel lourd et à la rapidité de mouvement des blindés.

Après avoir débarqué en Normandie le 1er août 1944, le 13e BG ouvre la route à la 2e DB, fidèle à sa
devise « A me suivre, tu passes ». En septembre 1944, la division Leclerc délivre Contrexeville, Vittel
et Dompaire. Pour franchir la Moselle, le commandant Gravier fait construire en pleine nuit un pont
de bateaux de 50 mètres à Chatel, à moins d’un kilomètre des Allemands. Pour libérer Baccarat, il
réalise en quatre jours une chaussée empierrée dans la forêt de Mondon, détrempée par les pluies
torrentielles. Les chars de la 2e DB déboucheront là où l’ennemi les attend le moins. Le 31 octobre, les
fortifications allemandes sont enfoncées, laissant libre la route vers Saverne et Strasbourg.

Nommé lieutenant-colonel le 10 novembre 1944, André Gravier ne pourra participer jusqu’à


Berchtesgaden à l’épopée de Leclerc. En mars 1945, malade et épuisé, il est évacué et hospitalisé à
Paris, puis réformé.

Reconverti en ingénieur civil, il met ses connaissances au service de la reconstruction, des projets de
sa région et de causes humanitaires. Le 18 juin 1996, il reçoit la cravate de commandeur de la Légion
d’honneur des mains de Jacques Chirac. Il termine sa vie à Maxeville et meurt le 14 novembre 2004,
heureux de voir « son 13e génie » maintenir l’élan qu’il lui avait donné à sa création et lui exprimer à
chaque occasion sa reconnaissance et son affection.

–3–
Faites vivre
la Lettre du Génie
Ce magazine est le vôtre ; il vous permet
de vous exprimer, de partager vos
expériences, de faire connaître vos
actions sur le territoire comme à
l’étranger…

LES RUBRIQUES

☛ Coup d’œil sur… : coup de projecteur


sur un exercice, un fait, un
personnage…
☛ À savoir : une information qui peut
intéresser tout le monde
(organisation d’une brigade,
nouvelle tenue…).
☛ Témoignage : RETEX, visite à
l’étranger, rencontre particulière…
☛ Votre avis : cette nouvelle rubrique
est une page ouverte aux lecteurs qui
veulent s’exprimer sur un sujet de leur
choix.
☛ Expérience : exercice régimentaire…

Pour les prochains numéros,


nous attendons vos brèves et articles
qui peuvent être envoyés
à tout moment de l’année !
À très bientôt

CONTACT
ESAG – bureau Communication
106, rue Éblé - BP 34125 - 49041 ANGERS Cedex 01
Tél. : 02 41 24 83 20 • fax : 02 41 24 83 16
oci@esag.terre.defense.gouv.fr ou www.genie-militaire.com
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

•1 • •Éditorial
• • • • du
• •général
Le mot du général Françoise
• • • • • • • • • • • • • • In memoriam
◆ Sommaire
L’actualité en bref
•2 • •Le• mot
• • •du• général • • • Françoise
• • • • CA(2S) • • • • • • • • Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

•3 • •In• memoriam
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • Le génie instruit
Histoire
Expériences

•5 • •Sommaire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage

•6 • •L’actualité
• • • • • en
• •bref
A lire
• • • • • • • • • • • • •

•13• •Le• génie


• • • combat
• • • • • • • • • • • • • • • •
Le 25e régiment du génie de l’air

•17• •Le• génie


• • • construit
• • • • • • • • • • • • • • • •
Service du génie ➔ entreprises du bâtiment :
connexion en cours

•21• •Le• génie


• • • secourt
• • • • • • • • • • • • • • • •
La BSPP… Tour d’horizon

•27• •Le• génie


• • • instruit
• • • • • • • • • • • • • • • •
Des sapeurs belges en formation à Nogent-le-Rotrou

•31• •Histoire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
L’histoire des trois couleurs

•35• •Expériences
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Un personnel du 13e RG Champion du monde de plongée

Le 25 à Douchanbe

•39• •A•savoir
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • La Lettre du génie est une publication de
De la CIJAS à la CAJ l’École supérieure et d’application du génie
106, rue Éblé - BP 34125
49041 ANGERS CEDEX 01

•41• •Coup
• • d’œil
• • • sur…
• • • • • • • • • • • • • • • Directeur de la publication :
général Jean-Loup Chinouilh
La 22e compagnie d’appui du 31e RG fait son chantier
Rédacteur en chef :
Mission de coopération : le génie forme des démineurs tadjiks CBA Jean-François Plantec

Rédacteurs en chef adjoints :


lieutenant Emmanuelle Bouchet

•47• •Témoignage
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • lieutenant Anne-Lise Llouquet
adjudant Gauthier Perron
Érick Vauthier vu par Bernard Le Bars
Conception :
PIR ESAG
Servir dans le service du génie, pourquoi ?
Impression :
PIAT Saint-Maixent
Témoignage du lieutenant Leurs, chef de section travaux en
mission à Yamoussoukro Commission paritaire : en cours
ISSN : 1006 B 05886

Dépôt légal à parution


•49• •A•lire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • •
–5–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

L’ACTUALITÉ
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
◆ L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

EN BREF Le génie instruit


Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
UNE NOUVELLE INSCRIPTION AU DRAPEAU DU 19E RÉGIMENT DU GÉNIE : Témoignage
A lire
AFN 1952-1962 (Afrique Française du Nord).

La cérémonie de Sainte Barbe du 19e régiment du génie de Besançon s’est déroulée mardi
7 décembre au quartier Vauban. À cette occasion, le chef de corps du régiment, le colonel
Serge Martigny, a présenté, dans son ordre du jour, la nouvelle inscription AFN 1952-1962 JOURNÉE DES ARRIVANTS
remise officiellement au drapeau du régiment lors de la journée nationale d’hommage aux A L’EG D’ANGERS
« morts pour la France » de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie, le
5 décembre à Paris. La traditionnelle journée des arri-
En effet, de 1946 à 1962, alors stationné sur le sol algérien, le 19 participe au conflit vants de l’établissement du génie
indochinois puis à la guerre d'Algérie, lui valant ainsi sa huitième inscription AFN 1952-1962. d’Angers s’est déroulée le 18 sep-
En raison de la présence importante de sapeurs algériens dans ses tembre dernier à la maison des offi-
rangs et de son ancrage marqué dans la ville d’Hussein-Dey, le 19 ciers du quartier Berthézène.
DROIT RÉSERVÉ
vit alors douloureusement ces événements. Après les accords Le colonel Chaumard, directeur de
d’Évian en 1962, il est l’un des derniers corps à quitter l’Afrique du l’établissement, a souhaité la bien-
Nord, le 11 mai 1964. Le 13 mai 1964, le 19 s’installe à Besançon. venue à tous les nouveaux arrivants
Cette huitième inscription, marquant un conflit terminé il y a plus de et leur famille. Cette journée a été
quarante ans, ne doit cependant pas faire oublier que le régiment a l’occasion de faciliter l’intégration
depuis fait face à de nombreux autres engagements et continue à des arrivants et de renforcer la
le faire aujourd’hui sur de nombreux théâtres d’opérations tels que cohésion au sein de l’établissement.
la Côte d’Ivoire, le Liban, l’Afghanistan et d’autres pour l’année Un buffet agréable puis un après-
2004. midi récréatif, le tout sous un soleil
radieux, ont donné à cette journée
une ambiance conviviale qui a ras-
semblé près de 90 participants.
DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

PSO : VOUS AVEZ


LA PAROLE

Les 3 et 4 novembre Le mardi 30 novembre 2004, le


2004 s'est tenu à la général de corps d’armée
direction centrale du Malbec, gouverneur militaire de
génie le séminaire Metz, commandant la région
annuel des présidents des sous-officiers du Service du terre Nord-Est, les forces fran-
génie. çaises et l’élément civil station-
Après un point de situation sur la gestion du personnel nés en Allemagne, a visité l’Éta-
s'appuyant sur des données de la DPMAT, trois blissement du génie de Metz.
groupes de travail ont œuvré sur les thèmes suivants : Accueilli à son arrivée par le lieutenant-colonel (TA) Lepilleur,
la formation technico-administrative des sous-officiers directeur de l’Établissement, il a assisté à une présentation de l’or-
du Service du génie, la communication au sein de ce ganisation et du mode de fonctionnement de l’EG de Metz puis a
service et la mission des services locaux d'infrastruc- présidé différentes tables rondes.
ture. Le déjeuner, servi dans la salle aux colonnes du cercle mixte de
Leur restitution, devant le général de division Keiflin, a garnison, a été marqué par un échange de cadeaux. L’Établis-
notamment été l'occasion d'exposer et de confirmer sement a offert au général une composition graphique mettant en
les rôles, les missions et l'avenir des sous-officiers au scène le palais du gouverneur, élaborée d’après les plans alle-
sein du Service et de soumettre un projet pour une mands originels.
meilleure préparation des candidats au BSTAT L’après-midi a été consacré à la rencontre des personnels sur leur
conducteur de travaux. lieu de travail. Avec le même intérêt porté durant toute la matinée,
Dans sa conclusion, le général directeur a réitéré sa le général a dialogué avec le personnel et écouté ses préoccupa-
confiance au Service du génie et à tous ceux qui, sur tions en s’efforçant d’y répondre. C’est au cours de cet échange
le terrain en métropole, en outre-mer et en OPEX fructueux que les compétences détenues par l’Établissement ont
démontrent leur savoir-faire et leur rôle d'acteurs pu être particulièrement appréciées.
incontournables de la gestion et de l'entretien du patri- À l’issue de sa visite, le traditionnel livre d’or a été remis pour
moine de la défense. signature au général de corps d’armée Malbec.
Une photo de groupe mettait fin à ces deux jours de
séminaire.

–6–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
DROIT RÉSERVÉ Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
◆ L’actualité en bref
L’opération OVERLORD du mois de juin 2004, (commémoration du 60e Le génie combat
anniversaire du débarquement en Normandie) à laquelle le 3e RG a Le génie construit
participé, a ouvert les portes du sérail aux représentants de catégo- Le génie secourt
ries du régiment qui ont ainsi eu le privilège d’assister le mercredi 5 Le génie instruit
janvier 2005 au Palais de l’Élysée à l’adresse des vœux des armées Histoire
au président de la République. Expériences
Après un contrôle drastique de tous les invités et une brève attente A savoir
dans le grand salon de l’Élysée, monsieur Jacques Chirac accompa- Coup d’œil sur…
gné de monsieur le Premier ministre, de madame la ministre de la Défense et de monsieur le ministre Témoignage
des Anciens Combattants firent leur apparition. A lire
Après le traditionnel échange de vœux entre le chef d’état-major des armées et le président de la
République, le chef de l’État présenta à l'auditoire ses meilleurs vœux.
Dans son allocution, il évoqua tout spécialement les militaires tombés au champ d’honneur en Côte
d’Ivoire en ayant une pensée particulière pour les familles et pour tous ceux qui aujourd’hui sont en Le CEMAT a inauguré sa
mission hors du territoire national ou en opération intérieure. salle à manger le 15 sep-
Au terme de la cérémonie, le chef des Armées et madame Michèle Alliot-Marie ont salué l’assemblée tembre dernier : salle
et échangé avec chacun un petit mot. Moment convivial qui s’est poursuivi autour du verre de l’ami- Général Verneau.
tié. Le colonel Martigny y
Satisfaits de cette expérience inédite, le commandant Schmittlin, l’adjudant-chef Blanzin et le capo- était invité en tant que
ral-chef Mercier garderont tous un excellent souvenir de cette journée très singulière. lointain successeur du
Lieutenant IARIA, OCI 3e RG colonel Verneau, chef de
corps du 19 de 1937 à
1939, ainsi que le prési-
dent de l’Amicale des
anciens du 19, le capi-
JOURNÉE DES ENTREPRISES A L’EG D’ANGERS taine Béteilles.
Nous rappelons à cette
La traditionnelle « journée des entreprises » s’est déroulée le 22 septembre dernier au Centre des occasion qu’il existe, au
congrès d’Angers. Cette journée, présidée par le général Tésan, directeur régional du génie, a pour sein du régiment, une
but de maintenir un dialogue avec les entrepreneurs toujours plus nombreux chaque année. vitrine dédiée au colonel
Le colonel Chaumard a accueilli les autorités et s’est exprimé devant quelque 160 entrepreneurs Verneau dans la salle
représentant les grandes entreprises ainsi que les PME-PMI concernées par la zone de responsabi- portant son nom. Avis aux
lité de l’établissement étendue sur 14 des départements de la RTNO. amateurs !
Outre la présentation du plan de charge de l’établissement, les chefs
DROIT RÉSERVÉ
de bureaux ont ensuite exposé un certain nombre de sujets intéres-
sants comme les travaux modifiés et la dématérialisation des mar-
chés. Le débat s’est achevé par des questions posées par les entre- DROIT RÉSERVÉ

preneurs notamment sur des domaines d’ordre administratif et


technique.
Cette agréable journée s’est terminée autour d’un repas et fut très
appréciée par l’ensemble des participants.

L’ASCENSION DU GÉANT DE PROVENCE

La première édition de la montée du mont Ventoux à TRAVAUX DE DÉPOLLUTION


vélo organisée par le 1er REG de Laudun s’est déroulée DE LA PISTE DE LA FOLIE
le 10 septembre avec un départ de Carpentras et une
arrivée au 2e REG sur le plateau d’Albion à Saint- Cette opération s’inscrit dans
Chritol. le cadre des travaux prélimi-
Quatre régiments de légion, soit DROIT RÉSERVÉ naires à la construction du centre d’entraînement en
82 participants, y ont pris part. zone urbaine sur l’emprise du camp national de
Cette épreuve s’adressait aux Sissonne (Aisne).
sportifs dans l’acception la plus Le CENZUB doit permettre de répondre au besoin de
noble du terme, car il n’y avait l’armée de terre d’accroître la capacité opérationnelle
rien à gagner ! Pas de titre en jeu, en milieu urbain de ses formations.
pas de somme d’argent remise au Les engins douteux, susceptibles de contenir des pro-
vainqueur, mais de la cohésion et duits toxiques, ont été traités par les services de la
un excellent repas à l’issue de protection civile, service du déminage. Au cours du
l’épreuve. Et surtout un maître- chantier, quatre munitions (obus) ont été radiogra-
mot pour tous les participants : le phiées. Aucune n’a été déclarée toxique.
plaisir. Plaisir de se mesurer aux autres, plaisir de se Le site présentait une pollution pyrotechnique impor-
dépasser soi-même, plaisir de découvrir cette mon- tante. Le nombre total de cibles détectées et mises à
tagne calcaire appartenant aux préalpes qui culmine à jour s’est élevé à 41 961. 413 munitions tous calibres
1 912 m, et de partager la même passion. ont été découvertes et 486 ont été détruites sur site.

–7–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
DROIT RÉSERVÉ Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
◆ L’actualité en bref
EDF KABOUL Le génie combat
Le génie construit
Un détachement modulaire énergie-eau aux ordres du sergent-chef Le génie secourt
Leroy, formé à partir de la 22 CA du 19e RG et de la 972 du 2e RG, a été Le génie instruit
projeté au sein du bataillon français en Afghanistan dans le cadre de Histoire
l’opération PAMIR 9 et de l’ISAF. Expériences
Ce détachement se compose de : A savoir
• un groupe eau à 0/1/3 chargé principalement de fournir l’eau Coup d’œil sur…
potable à l’ordinaire et la boulangerie de campagne, ce qui correspond à une production d’environ Témoignage
350 m3 d’eau potable avec 2 UMTE ; A lire
• un groupe énergie à 0/3/6 chargé :
- d’assurer la production d’énergie pour les 800 hommes du bataillon à partir de 13 groupes électro-
gènes de 135 à 250 kW répartie sur 4 centrales,
- d’assurer la maintenance de la totalité des installations électriques des 3 emprises françaises, réa- VISITE DE LYCÉENS
liser en majeur partie à base de lots de distribution d’énergie (230 lots de différente puissance),
- de participer à l’amélioration des conditions de vie de l’ensemble du bataillon français en effec- 120 élèves de 1re S du lycée
tuant des chantiers électriques et des études destinés à développer le schéma directeur sous la Fénelon sont venus au régiment
coupe du service du génie, les 13 et 15 octobre derniers.
- de soutenir les groupes électrogènes de secours des représentations françaises : l’ambassade de Véritable continuité du lien
France et les services de renseignements. armée-nation, ces deux jour-
Cela permet de mettre tout notre savoir-faire pour améliorer les installations électriques et passer d’un nées ont été l’occasion pour les
déploiement de lots de distribution d’énergie assez anarchique à un réseau plus cohérent et fiable. lycéens de découvrir le métier
Ces cinq mois et demi passés au sein du contingent français à Kaboul ont permis aux sapeurs du 19 de d’armes à travers une présenta-
réaménager la zone vie de la compagnie infanterie, de relever et remettre en condition une grande par- tion du régiment. Outre l’exposé
tie de lots d’aide au déploiement. sur les spécialités génie du
Le sergent-chef Leroy régiment, la journée s’est arti-
culée autour de démonstrations
dynamiques :
- équipe cynotechnique,
- construction d’une voie ferrée,
- instruction sur les différentes
armes utilisées au régiment,
- démonstration de déminage.
BOL D’OR 2004

Après une interruption de


deux années, le 1er REG a
organisé une sortie moto
DROIT RÉSERVÉ au circuit de Magny-Cours Le 5e régiment du génie met en vente
à l’occasion du Bol d’Or des reproductions de la toile réalisée
2004. par Philippe de Lestrange, artiste
C’est donc le matin du 10 septembre que ce convoi de 12 peintre.
motos (1er REG, 1er REC, 4e RE et quelques retraités) s’est Les reproductions (50 X 40 cm) sont
élancé vers ce site magnifique où le bruit du 4 temps et du proposées au prix de 10 € avec possi-
2 temps compose une jolie partition. bilité de dédicaces.
Les kilomètres se sont déroulés à la vitesse réglementaire Contact : capitaine Cheval, OSA du 5e RG
et il fut difficile d’exploiter pleinement les boîtes de BP 237 - 00441 ARMÉES • Tél. : 01 39 67 61 02
vitesses.
Après la pluie sur le dernier tronçon, le bivouac, installé
depuis la veille par une équipe de spécialistes, nous fut
d’un grand réconfort. Comme à l’habitude, tout était aux
normes (parking motos, coin restauration, coin couchage) Organisée par la 5e compagnie d’intervention de réserve du
et c’est sous l’œil ébahi des autres motards que nous 6e régiment du génie, la Journée Découverte du Monde
avons commencé notre séminaire. Militaire et de la Réserve (JDMMR) du samedi 22 octobre
Les quelques averses et l’humidité n’ont pas entamé le 2004 a rencontré un franc succès. 33 jeunes ont passé une
moral et la bonne humeur des participants, qui, entre les journée sur le terrain de la Meignanne et ont découvert
va-et-vient autour de la piste, pouvaient se retrouver « au différents ateliers : armes, transmissions, véhicules, marche
bivouac légion » pour partager les repas, les corvées et d’orientation…, et la ration
parler mécanique. de combat en guise de repas
Très intrigués et attirés par ce campement, de nombreux pour le midi ! Une première DROIT RÉSERVÉ
motards sont venus nous rendre visite et échanger des approche pour ces jeunes
impressions. gens et pour certains, une
Après deux jours de folie, le retour s’est fait dans le calme vocation naissante.
malgré une envie de faire hurler les machines.
Cette sortie Bol d’Or 2004 fut une pleine réussite qui aux
dires des participants devrait être renouvelée l’année pro-
chaine.
ADC GUINGRICH

–8–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
CYCLO-CROSS : VICTOIRE POUR LE 1RE CLASSE CLOCHEZ DU 5E RG In memoriam
Sommaire
Le 1re classe Clochez (5e RG) a remporté le challenge national de cyclo-cross qui a eu lieu le 30 octobre ◆ L’actualité en bref
à Bollène (Vaucluse) et qui compte pour la coupe de France. Déjà victorieux à cinq reprises cette sai- Le génie combat
son, le 1re classe Clochez s’est montré impérial sur un parcours accidenté et balayé par la pluie. Le génie construit
Le génie secourt
« C’est l’une des plus belles victoires de ma carrière, affirme Clochez. Je suis allé la chercher très
Le génie instruit
loin. » Avec le sergent-chef Lima Da Costa (spécialiste de la route)
Histoire
et le 1re classe Clochez (cyclo-cross), le 5e régiment du génie DROIT RÉSERVÉ
Expériences
compte deux sapeurs au sein de l’équipe de France militaire de A savoir
cyclisme. Ces deux sportifs de haut niveau ont pour objectifs les Coup d’œil sur…
mondiaux militaires du 28 novembre prochain en République Témoignage
tchèque, les championnats de France en janvier et le tour du A lire
Cameroun.

DROIT RÉSERVÉ

LA MINISTRE AU 6E RÉGIMENT
EXPLOIT SPORTIF AU 1ER REG
DU GÉNIE !
Le sergent-chef Ratajczak du 1er
Pour la première fois depuis son
régiment étranger de génie n’a pas
arrivée à la tête du ministère de la
attendu les exploits des sportifs
Défense, madame Michèle Alliot-
français aux jeux olympiques
Marie a rencontré les sapeurs de
d'Athènes pour se démarquer lors d’une
marine du 6e régiment du génie lors
prestigieuse compétition.
d’une visite officielle le jeudi 4 novembre 2004.
10 h 36 mn 55 s, c'est en effet le temps qu'il lui a fallu
Accompagné du chef d’état-major de l’armée de terre, le général
pour effectuer le triathlon de Gerermere qui s'est
d’armée Thorette, le ministre a débuté sa visite par une revue des
déroulé le 27 juin 2004.
troupes constituées de la 22e compagnie d’appui, de la garde au
Ce triathlon est classé Ironman, c’est-à-dire qu’il
drapeau et de la fanfare.
vous faut nager 3,800 km avant de prendre le vélo
Après une présentation générale du régiment, madame Alliot-Marie
pour 180 km et finir par un marathon…
a assisté à une démonstration de dépollution par la 3e compagnie de
Les temps réalisés par le chef Ratajczak dans ces
combat du génie avant de découvrir quelques-uns des nombreux
3 étapes sont remarquables : 1 h 06 pour la natation,
savoir-faire des sapeurs grâce à la 1re compagnie de combat du
5 h 57 pour le vélo et 3 h 18 pour le marathon.
génie, du détachement d’intervention nautique et des EOD.
Classé 129e sur un total de 960 participants au départ,
Lors de son allocution aux militaires de la garnison et aux élus de la
cette performance méritait d’être signalée… Mes
région, le ministre s’est montré très satisfait de sa visite : « C’était
respects chef !
pour moi l’occasion de voir comment on prépare des hommes et
des femmes pour ces missions difficiles, surtout à l’extérieur.
C’était, aussi, l’occasion de discuter avec les hommes et les cadres
du régiment pour saisir leurs difficultés au quotidien. (…) J’ai senti
chez ces personnels un très grand enthousiasme. C’est une garan- LE 5E RÉGIMENT DU GÉNIE S’AUTORELÈVE
tie de réussite dans les opérations qu’ils ont à mener. » EN CÔTE D’IVOIRE SOUS MANDAT ONU

La résolution n° 1528 du 27 février 2004 de l’ONU a établi la


création de l’ONUCI : l’Opération des Nations Unies en Côte
DROIT RÉSERVÉ d’Ivoire. Agissant dans ce cadre, un détachement composé
de 171 militaires du 5e régiment du génie se trouve actuelle-
ment en Côte d’Ivoire.
Première relève
Spécialisé dans les travaux d’infrastructures horizontales, le 5e régiment du génie a été projeté avec 169 de
ses engins depuis avril 2004. Après six mois passés en Côte d’Ivoire, les 171 premiers casques bleus du 5e RG
ont été relevés au cours du mois d’octobre par un deuxième détachement toujours constitué par le régiment.
Seule unité française de l’ONUCI, le 5e RG est parti en autonomie complète et a été projeté avec ses engins
de travaux pour accomplir les missions d’installation des 6 500 casques bleus.
Une mission travaux
Une compagnie de travaux complète détachement du génie (DETGEN) soutient la brigade Est de l’ONUCI. Ses missions sont d’appuyer le
déploiement et la mobilité des forces de l’ONUCI en vue de participer au maintien de la paix sur le théâtre. Déployés à Yamoussoukro, les
sapeurs du 5e RG ont d’abord installé un camp de toile avant de s’engager dans leurs missions onusiennes. Durant ce deuxième mandat, les
sapeurs du DETGEN assurent la réalisation des routes, pistes, plates-formes, aérodromes et ponts au profit de la force ONUCI. La 3e compa-
gnie de travaux du 5e RG, commandée par le capitaine Deleuze, a donc pour mission la construction et le maintien des axes logistiques prin-
cipaux en Côte d’Ivoire.
Missions de l’ONUCI :
- observation du cessez-le-feu ;
- désarmement, démobilisation, réinsertion, rapatriement et réinstallation ;
- protection du personnel des Nations Unies, des institutions et des civils ;
- appui aux opérations humanitaires ;
- appui à la mise en œuvre du processus de paix.

–9–
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
PAS DE REPOS POUR LES BRAVES ! In memoriam
Sommaire
Voici les fêtes de fin d’année à peine achevées que déjà 342 sapeurs du 3e RG repartent en mission pour une ◆ L’actualité en bref
durée de 4 mois en ce début janvier. Un détachement de 175 militaires est projeté en Guadeloupe et un autre Le génie combat
de 143 en Nouvelle-Calédonie. Le génie construit
Le génie secourt
Leur principale mission sera de participer à l’affirmation de la souveraineté de la France à plusieurs milliers
Le génie instruit
de kilomètres de la capitale en faisant de la présence sur les îles et de l’assistance aux populations, avec
Histoire
l’accent mis sur les actions de préservation de la sécurité sur l’ensemble de ces territoires.
Expériences
Durant le séjour, le détachement « Nouvelle-Calédonie » intégré au sein du régiment d'infanterie de marine A savoir
du Pacifique de Nouvelle-Calédonie implanté au quartier Gribeauval de Nouméa et le détachement Coup d’œil sur…
« Guadeloupe » participeront activement aux missions de surveillance des points sensibles et assureront une Témoignage
surveillance côtière. A lire
Les détachements effectueront aussi des tournées de présence en province. Les tournées de présence,
outre les activités d’échanges qui peuvent être développées, permettent aussi d’entretenir la connaissance
du terrain indispensable dans le cas d’une projection dans le cadre du plan ORSEC par exemple.
D’ailleurs le détachement « Guadeloupe » coopérera aux TESTs OURAgans (TESTOURA) organisés par le
commandement militaire de Guadeloupe qui permet justement au cours d’exercices, de contrôler la
disponibilité opérationnelle de chacun en cas d’alerte cyclonique sur le département, pour une intervention ORSEC.
Le parrainage avec une commune de Guadeloupe, qui englobera l’organisation de rencontres sportives entre
la population et les hommes du 3 mais aussi une rencontre avec les anciens, est prévu à l’instar d’échanges
bilatéraux. Les échanges avec les pays de la Caraïbe offrent une ouverture sur les armées étrangères. Ainsi une
section se rendra à la Jamaïque pendant quinze jours, tandis que cette dernière envoie une section qui sera
accueillie et intégrée au sein de la compagnie pour y être binômée avec une section française. Tout cela afin de
développer une meilleure connaissance mutuelle.
Enfin, cette projection aux antipodes sera l’occasion de mettre à profit les spécificités et la rusticité du territoire de la
Nouvelle-Calédonie et de la Guadeloupe afin de mettre l’accent sur l’entraînement. Les 2 détachements (Nouvelle-
Calédonie et Guadeloupe) accompliront 2 stages commando. Un premier stage de deux semaines au Centre d’Instruction
Nautique Commando (CINC) de Nouméa qui comprendra bien sûr beaucoup d’activités nautiques ! Un second stage également de deux
semaines en Martinique. À l’issue, aguerrissement et renforcement de la cohésion sont garantis.
À noter également les 24 départs individuels essentiellement pour la Côte d’Ivoire, le Kosovo, la Bosnie et l’Afghanistan.
Tout juste de retour d’une opération extérieure éprouvante de quatre mois en république de Côte d’Ivoire où le 3e RG a séjourné de juin à
octobre 2004 dans le cadre de l’opération Licorne et sous mandat ONU, voici une nouvelle fois les militaires carolomacériens propulsés hors
de nos frontières.
À noter que pour 44 de ces 342 sapeurs, ce nouveau départ est le troisième en 14 mois !
Ce qui témoigne une nouvelle fois de la grande disponibilité et opérationnalité du régiment ardennais.
Lieutenant IARIA, officier communication du 3e RG

GERMERSHEIM, EN COMMÉMORATION
DU FRANCHISSEMENT DU RHIN EN 1945
CHAMPIONNAT DE FRANCE MILITAIRE
À l’occasion du 60e anniversaire de la Libération, le 1er RG rend hommage DE CROSS-COUNTRY !
aux anciens qui ont combattu durant la Seconde Guerre mondiale pour res-
taurer la liberté et la démocratie. Le 1er RG a, en effet, franchi la Moselle et Du 29 novembre au 2 décembre 2004 se sont dérou-
son canal sur les traces de la 5e division d’infanterie US à Dieulouard en lés à l’École d’application de l’ALAT de Dax les cham-
1944 puis quelques jours plus tard, c’est par un remake du franchissement pionnats de France militaires de cross-country.
du Rhin qu’il avait réalisé en 1945 que le 1er RG a franchi le Rhin. À l’occasion de cette compétition très relevée, l’ad-
Germersheim 2004, exercice majeur du 1er régiment du génie, a eu lieu du judant (TA) Abdeslem Farid et le sergent Parbaille
mardi 2 au mercredi 10 novembre 2004 entre la Moselle et le Rhin. Véronique ont défendu les couleurs du régiment.
L’ensemble des compagnies et services du régiment a participé à l’exer- En effet, l’adjudant Abdeslem a su tirer le meilleur
cice afin de s’entraîner à remplir les missions à dominante génie ou parti d’un circuit mixte boueux et « roulant » de 9,3 km
Proterre. Le franchissement de coupures sèches ou humides, le déminage dans la catégorie vétérans.
de zones, l’aide au déploiement, puis la reconnaissance et la mise en En finissant 6e sur 193 concurrents et à une poignée
œuvre des détachements tels que les plongeurs de l’armée de terre (PAT) de secondes seulement du podium, l’adjudant
et les éléments opérationnels de déminage et de dépollution (EOD) ont arrache sa qualification pour la grande finale interar-
été mis en œuvre pendant l’exercice. De même, les deux compagnies mées (Armée de Terre, Mer, Air et Gendarmerie) de
Proterre, projetées en février prochain dans le cadre de la FINUL ont pu cross-country qui se déroulera du 1er au 3 février à
mettre en œuvre les savoir-faire toutes Beynes en région parisienne et qui sacrera le cham-
armes dans lesquels elles ont été pion de France !
DROIT RÉSERVÉ
contrôlées. Côté filles dans la catégorie seniors, à l’issue d’un
parcours rapide de 4,5 km, le sergent Parbaille a
obtenu une encourageante 60e place sur 177 concur-
rentes engagées !
Toutes nos félicitations et encouragements aux com-
pétiteurs pour ces bonnes performances qui contri-
buent au rayonnement du 3e RG ! Le rendez-vous est
déjà pris pour le podium !

– 10 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
EAGLE 2004 : EXTEL DE LA 3e COMPAGNIE In memoriam
Sommaire
Lundi 25 octobre 2004, le commandant d’unité donne son ordre initial : « La 3e CCM desserre en ZDO pour ◆ L’actualité en bref
déboucher de L0 à 0800… » C’est le début de EAGLE 2004, une semaine d’entraînement collectif où les Le génie combat
missions d’appui direct seront passées en revue. Appui à la mobilité, contre mobilité… tous les savoir- Le génie construit
Le génie secourt
faire génie seront ainsi restitués par les sections. Un seul mot d’ordre pour cet exercice synthèse : rapi-
Le génie instruit
dité d’exécution et efficacité au combat.
Histoire
1re phase : appui-mobilité
Expériences
Un but : devancer l’ennemi en s’emparant du verrou d’Uzès. Pour faciliter la progression des forces AMI A savoir
jusqu’à Uzès, les légionnaires reconnurent les accès menant à la cité gardoise. Dégageant la route de tout Coup d’œil sur…
obstacle, les sapeurs de la 3 ouvrirent la voie. Témoignage
2e phase : contre-mobilité A lire
La ville conquise, les légionnaires réalisèrent abattis et obstacles minés pour empêcher l’ennemi d’abor-
der les faubourgs de la ville. L’assaut repoussé, les légionnaires passèrent à l’offensive pour s’emparer
des ponts sur le Gardon. Devant l’arrivée des renforts ennemis, les sections génie interdirent le franchis- DROIT RÉSERVÉ
sement de la rivière. Les ponts furent détruits à l’explosif et les accès aux berges systématiquement minés.
L’ennemi, bloqué dans sa progression, manœuvra et réussit à s’infiltrer en direction du camp des
Garrigues. La compagnie participa à un détachement de barrage au niveau du mas de Font Froide. Missions
génie et infanterie furent menées de front. Obstacles minés combinés aux actions de freinage, de recueil et
de coup d'arrêt eurent raison des blindés adverses.
3e phase : franchissement
Après relève sur position, les légionnaires de la 3e CCM renouèrent avec la tradition des pontonniers. Les
sapeurs mirent en œuvre une portière MLF à Avignon pour permettre aux forces amies de franchir le Rhône.
Le montage de la portière se déroula bien entendu à la faveur de la nuit et les norias débutèrent à l’aube. C’est
sur un fleuve grossi par les récentes pluies que les légionnaires naviguèrent. Les manœuvres de chargement
des véhicules sur le MLF et les phases d’accostage se révélèrent des plus délicates. Au terme de 4 heures de
franchissement, la mission était remplie.
4e phase : sécuriser la zone arrière
Le franchissement terminé, les jaunes devaient participer au contrôle de la zone arrière amie et désarmer des miliciens toujours aussi impré-
visibles. Les aigles armèrent un check point et mirent en œuvre les techniques de fouilles assimilées au Kosovo, le tout dans des conditions
réalistes grâce à la remarquable réactivité du plastron. Nombre d’armes automatiques et de RPG7 furent saisis lors des différents contrôles.
Au bilan, la 3e CCM restitua parfaitement les savoir-faire génie et le capitaine pouvait envisager sereinement le contrôle de ses sections au
CENTAC du mois de novembre.

LA CIM PREND SES FONCTIONS

3 semaines déjà que nous sommes au Liban. Le soleil et la mer donnent au camp des allures
de village de vacances, ce qui est d’un réconfort non négligeable pour le moral car la mission
est là, astreignante et rigoureuse.
Situé à 3 km au Nord de la frontière israélienne, le camp de la FINUL se compose de 2 parties.
Une principale qui longe le rivage sur 3 km où logent, mangent et travaillent la plupart des per-
sonnels dont la CCS et le Piton où résident les deux CIM (compagnie d’infanterie motorisée),
petit camp à part, qui domine l’ensemble. Entre les deux passe « la Rue », route qui mène jus- Le 21 mai 2004, la
qu’à la frontière israélienne et qui est le centre de vie où magasins et restaurants proposent Direction des tra-
leurs services aux gens de l’ONU. vaux de Nouvelle-Calédonie a
Après notre arrivée à Naqoura et deux jours à prendre nos consignes auprès du 3e hussard, nous présenté au général d’armée
avons pris place à notre tour dans les différents postes de sécurité et miradors pour une semaine Bentegeat, CEMA, accompagné
de garde non stop. Mais, une fois tout le monde arrivé, c’est sur un rythme de 48 heures qu’à tour du général Daniel, COMSUP, et du
de rôle les deux CIM se remplacent pour la garde du camp, soit environ 50 personnels qui sont colonel Saintenac, directeur des
mobilisés chaque jour pour la défense et la surveillance des infrastructures de l’ONU. travaux, 3 F3 et 3 F4 nouvellement
Ainsi passent les semaines de la CIM, 48 heures de garde sous une chaleur encore bien étouf- rénovés sur une opération plurian-
fante, puis une période d’astreinte pour accomplir diverses missions d’escorte ou encore pour nuelle visant à réhabiliter les 51
de l’instruction. Le plus souvent les sections partent tirer ou reconditionnent les matériels, puis logements de la réserve de l’infan-
de nouveau une période de 48 heures de garde et enfin deux journées de repos. terie à Nouméa.
Le travail est complexe et demande une grande rigueur : d’une part chaque poste a ses Le coût moyen de ces apparte-
propres consignes et il y a plus de 7 postes différents, d’autre part la situation demande une ments se monte à 465 € le m2 en
réelle vigilance pour la protection du site ; de plus le filtrage d’individus étrangers et de per- rénovation lourde (avec travaux
sonnels d’autres nationalités (Ghanéens, Indiens et de désamiantage).
Polonais) nous impose une gymnastique linguistique quoti- DROIT RÉSERVÉ Les appartements, entièrement
dienne. Enfin, ce travail nous met sous les feux de la rampe, climatisés et dotés de brasseurs
à la vue de tous, ce qui nous demande une exemplarité et d’air, sont pourvus de cuisine équi-
une tenue impeccable et irréprochable : sinon gare aux pée, de placards intégrés, de car-
retombées ! relages et faïences haut de
gamme. Les ouvrants sont consti-
BLEU 1 (1re section de la CIM1)
tués de menuiseries aluminium
comportant moustiquaires et per-
siennes.

– 11 –
Connectez-vous !
La lettre du génie

COMBAT
PHOTO 25e RGA
Le génie

LE 25E RÉGIMENT
DU GÉNIE DE L’AIR

PHOTO 25e RGA

– 13 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
E
25 RÉGIMENT DU GÉNIE DE L’AIR
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
◆ Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt

« Entreprendre
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir

pour aboutir »
Coup d’œil sur…
Témoignage
O O O O O A lire

Dès la création du génie formations spécialisées. C'est ainsi renforcement des unités, il
par la Convention, les nou- qu'en 1937, une première organisation devient le 25e régiment du
velles applications mili- du génie de l'air est génie de l'air le 1er janvier
taires telle que l'aérosta- mise sur pied, 1972. Gardien et héritier
tion lui sont confiées. mais elle dis- des traditions des aéros-
Après leur dissolution par paraît avec tiers, il reçoit le 10 juin
Bonaparte, les compagnies l'occupation 1981 la garde du drapeau
d'aérostiers réapparais- allemande. de la 52e demi-brigade
sent le 19 mai 1886 dans les d’aérostation qui s’est
quatre grands régiments Toutefois, dès couverte de gloire pen-
du génie. Elles sont regrou- 1949 et compte dant la Première Guerre
pées le 1er avril 1904, pour tenu des besoins, mondiale. Son drapeau
former sous les ordres du la décision est prise de recréer le génie porte donc dans ses plis
chef de bataillon Hirschauer le 25e de l'air sous la forme d'un grand com- l'inscription « Grande Guerre 1914-1918 ».
bataillon du génie. La gloire méritée des mandement spécialisé. Le 13 janvier 1950
« plus lourds que l'air » pendant la naît officiellement le génie de l'air, l'une Le 1er septembre 1996 il est transféré de
Grande Guerre suscite la création de des sept grandes composantes de l'ar- Compiègne à Istres en lieu et place du
l'armée de l'air. mée de l'air. Sa mission est de construire, 45e bataillon du génie de l'air dissous en
entretenir et réparer les plates-formes 1996. Il est réorganisé en 1998 suite à la
L'importance de l'infrastructure aéro- aéronautiques. dissolution du 15e régiment du génie de
nautique pour la mise en œuvre des l'air en cinq compagnies opérationnelles,
forces aériennes en temps de guerre Le 1er octobre 1952, le 25e bataillon du deux stationnent sur Istres, les trois
conduit l'armée de l'air à se doter, dès génie de l'air s'installe à Compiègne. autres sont détachées sur la base
avant la Seconde Guerre mondiale, de L'importance des missions amenant un aérienne d'Avord, sur la base aérienne
de Mont-de-Marsan et sur le détache-
ment air de Toul.
PHOTO 25e RGA

En juin 2004 la compagnie opérationnelle


de Toul est dissoute et sa section d’ins-
truction nationale des spécialistes en tra-
vaux publics est rapatriée sur Istres.

Aujourd’hui, le 25e régiment du génie de


l’air reste le seul régiment du génie de
l’air en France. Régiment opérationnel
constitué à plus de 99 % de personnel de
l’armée de terre, il est implanté à Istres,
près de la base aérienne 125 et placé
sous le commandement exclusif de l’ar-
mée de l’air.

Il a pour mission majeure de garantir aux


forces aériennes de disposer en tous
temps et en tous lieux d’infrastructures
aéronautiques opérationnelles permet-
tant le déploiement et la mise en œuvre
d’aéronefs de combat ou de transport, en
Construction d’un dépôt de munition au Tadjikistan. particulier sur des théâtres extérieurs à

– 14 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
PHOTO 25e RGA Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
◆ Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Son aptitude à la projection


s'est également illustrée en
décembre 2003 par l'inter-
vention du régiment en Arles
suite à de terribles inon-
Chantier béton en Polynésie, sentier de la traversière.
dations.

la métropole. Il participe également au Aujourd'hui il est engagé à Tahiti en Son intervention a permis de soulager la
déploiement d’une force projetée ainsi Polynésie Française, à Douchanbe au population en rétablissant rapidement les
qu’à son déplacement, à la réalisation de Tadjikistan, en Guyane, en Martinique et communications et la vie économique de
camps de réfugiés ou de déplacés. Il réa- à Djibouti. cette ville sinistrée.
lise aussi des travaux au profit des popu-
lations et peut participer à la neutralisa- PHOTO 25e RGA

tion et/ou la destruction d’une zone


aéroportuaire ainsi qu’à la dépollution
chimique de celle-ci.

Au cours de la dernière décennie, le


25e régiment du génie de l’air s'est illustré
sur de très nombreux théâtres d'opéra-
tions non seulement en Afrique au Zaïre,
au Rwanda, au Tchad mais aussi en
Centre Europe en Bosnie, en Albanie, en
Macédoine et surtout au Kosovo où il a
déployé pendant 9 ans et jusqu'à il y a
deux ans un détachement d'une centaine
d'hommes. Plus proche de nous, il a été
engagé à Manas au Kirghizistan, à Bunia
en République démocratique du Congo. Site de Penus, travaux en Macédoine.

LE GÉNIE DE L’AIR DANS LE DÉSERT TCHADIEN


Du 20 avril au 3 août 2004, un détache- travaux à réaliser ont fait de cette mis- site depuis plus de cinq ans. Le soutien
ment du 25e régiment du génie de l’air, sion une expérience unique dans l’enga- logistique, médical ainsi que la protection
aux ordres du lieutenant Magnier de la 4e gement moderne. ont été fournis par la base interarmées de
compagnie opérationnelle du génie de N’Djamena. L’effectif global du détache-
l’air d’Avord, a été projeté au Tchad. La ville de Moussoro se situe en zone ment s’élevait à 36 personnes. Une navette
semi désertique, à 280 km au nord de hebdomadaire était mise en place pour les
Sa mission consistait en la réfection N’Djamena. Dix heures de piste sablon- relèves du soutien, ainsi que l’achemine-
complète de la piste d’aviation sommaire neuse sont nécessaires pour relier ces ment des vivres et du matériel technique.
de Moussoro. deux localités.
Le campement était installé dans l’en-
La position géographique isolée de cette Ce détachement a vécu de façon isolée ceinte militaire du camp de la Garde
localité, les conditions de vie du détache- durant toute la durée de sa mission. Aucun nationale nomade tchadienne (GNNT) où
ment et la nature très particulière des militaire français n’avait été présent sur le l’accueil fut remarquable. Le détache-

– 15 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
In memoriam
LA MISSION EN QUELQUES CHIFFRES
Sommaire
L’actualité en bref
Moussoro est une ville composée de 3 000 habitants, dont 99 % de musulmans et 1 %
◆ Le génie combat
de catholiques. Chaque famille a en moyenne 8 enfants. Le génie construit
Le génie secourt
LE CHANTIER Le génie instruit
Histoire
Surface désensablée : 20 000 m2 Nombre d’heures d’engins : 1 900 heures Expériences
Volume de mélange posé : 16 400 m3 Nombre de kilomètres parcourus : 23 000 km A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire
ment a donc vécu sous tentes collec- attaché, dans un premier temps, à trouver
tives. Celles-ci, climatisées, permettaient une méthode qui lui permettrait d’obtenir
d’obtenir, à l’intérieur, une température un matériau offrant les qualités de por- ses abords, situés au sommet d’une
de 30 °C, sachant qu’à l’extérieur le ther- tance requises et un rendement suffisant dune. Cette tâche fut fastidieuse et déli-
momètre indiquait 45 °C à l’ombre le jour, pour tenir les délais impartis. En effet l’ar- cate. Le travail du sable est, en effet, très
et 38 °C la nuit. gile est un matériau qui n’est normalement complexe pour le conducteur d’engin. En
jamais utilisé dans les travaux publics outre les engins et véhicules à pneus
La piste d’aviation, quant à elle, avait été mais dont, au contraire, on se débarrasse. éprouvaient les pires difficultés à circuler
construite en 1978 à l’aide de briques et les problèmes de surchauffe étaient
d’argile, par des prisonniers tchadiens. Après 10 jours d’essais, les sapeurs de récurrents.
Les vents de sable et l’érosion avaient eu l’air trouvaient une technique, celle-ci
raison d’elle. Celle-ci ne permettait plus consistant à mélanger à l’aide d’une pelle Pour vaincre toutes ces difficultés, et
aucun poser avion. hydraulique, dans un trou de 4 mètres de livrer dans les temps la plate-forme aéro-
diamètre, une quantité égale de sable et nautique, le détachement a dû travailler
Le détachement du 25e régiment du génie d’argile à laquelle on ajoute environ 15 % plus de dix heures par jour, six jours sur
de l’air avait donc reçu pour mission la d’eau. Le mélange ainsi obtenu est posé sept, sous une chaleur accablante.
réfection complète de cette piste, la créa- à l’aide d’un tracto-niveleur et d’une
tion d’un parking pour deux avions de type niveleuse, puis compacté. Après dix semaines de chantier la mis-
Transall ou Hercules, ainsi que la réalisa- sion fut remplie et le 12 juillet à 10 heures
tion d’une raquette de retournement à Dans un même temps le terrassement un Transall C160 de la base interarmées
chaque extrémité. Ne disposant que de avait commencé. Il s’agissait de désen- de N’Djamena se posait sur la piste de
sable et d’argile, le détachement s’est sabler la quasi-totalité de la piste et de Moussoro…

LA SISGA
La Section d’Instruction des Spécialistes • FSE (1) engins et formation d’adaptation Elle accueille plus de 400 stagiaires par
du Génie de l’Air (SISGA) était une sec- associés : 15 sessions par an ; an de diverses formations de l’armée de
tion de la 5e compagnie opérationnelle du • FS1 (2) et FS2 (3) travaux publics infra air terre et de l’armée de l’air. Pour 2004, elle
génie de l’air, implanté sur le détache- et voies ferrées : 2 à 4 sessions par an ; aura formé 11 officiers, 94 sous-officiers
ment air 136 de Toul Rosière. Après la dis- et 308 militaires du rang.
• stage terrains sommaires : 4 par an ;
solution de la compagnie, le 30 juin 2004,
la section d’instruction spécialisée en • instruction profes- Le bâtiment d’instruc-
travaux publics s’est repliée sur la por- sionnelle d’entretien tion du 25e régiment
tion centrale du 25e RGA à Istres. (remise à niveau des du génie de l’air
CTE [4] engins), tous qui accueille la SISGA a
Constituée d’un officier, de 13 sous-offi- les 5 ans ; été inauguré par le chef
ciers et de 36 militaires du rang, sous le • certificat de conduc- d’état-major de l’armée
commandement du capitaine comman- teur d’engins de tra- de l’air, le général
dant la compagnie de commandement et vaux publics en liai- Wolsztynski, le mer-
de logistique, elle a pour mission d’orga- son avec la fédération credi 15 septembre
niser et de conduire différents stages régionale des travaux 2004, en présence du
nationaux : publics : 2 par an. général de brigade
aérienne Faurot, direc-
(1) FSE : formation de spécialité élémentaire, qui débouche sur un certificat technique teur adjoint militaire au
de conduite d’engins de travaux publics.
(2) FS1 : formation de spécialité du 1er degré.
DCIA et commandant
(3) FS2 : formation de spécialité du 2e degré. les formations du génie
(4) CTE : certificat technique élémentaire. de l’air.

– 16 –
La lettre du génie

Le génie
CONSTRUIT DROIT RÉSERVÉ
DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

SERVICE DU GÉNIE ➔
ENTREPRISES DU BTP :
connexion en cours

– 17 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

SERVICE DU GÉNIE ➔ ENTREPRISES DU BTP Le mot du général Françoise


In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

O O O O O Connexion en cours Histoire


Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Quand code des marchés publics et La France, loin d’être dans le peloton de
NTIC (nouvelles techniques de l’infor- tête des pays européens en matière de
mation et de la communication) se ren- développement de l’Internet, compte
contrent, on peut s’attendre à des pro- bien rattraper son retard en généralisant
grès considérables pour faciliter la ce mode de communication à l’initiative
commande publique. Finis la lourdeur des ministères publics.
administrative, les délais interminables
ou encore l’information dispersée et Ainsi à partir du 1er janvier 2005, l’ache-
incomplète. Une nouvelle ère com- (Service du génie par exemple) peut teur public ne pourra plus refuser de
mence, celle de la transparence, celle mettre ses avis d’appel à la concurrence recevoir des offres des entreprises trans-
de la dématérialisation des marchés. et ses dossiers de consultation sur le net. mises par voie électronique. Par cette
Encore faut-il franchir le pas. Le Service L’entreprise y a accès librement et peut décision, l’État entend bien renforcer son
du génie l’a bien compris. Il s’apprête à ainsi télécharger gratuitement les dos- pouvoir de séduction auprès des entre-
mettre en ligne pour la rentrée 2005 tout siers qui l’intéressent. Elle peut aussi prises qui composent le tissu écono-
son plan de charge au profit des entre- transmettre son offre par Internet si mique français. L’objectif étant d’amélio-
prises du secteur du bâtiment sur son l’acheteur public l’accepte. rer les relations professionnelles entre
nouveau site nommé BTPdefense. les ministères et les entreprises avec les-
Ce nouveau mode de mise à disposi- quelles ils travaillent.
tion des dossiers de consultation et des
Faciliter la commande publique et offres s’inscrit dans la volonté de déve- Dans ce domaine, le ministère de la
accroître la réactivité de l’État, voilà les loppement de l’administration électro- Défense est en avance. Il a développé
maîtres mots de la dématérialisation. Les nique (e-administration). Les échanges pour les armées depuis 2002 un portail
codes des marchés publics 2001 et 2004 sont plus rapides, l’information est dispo- appelé « achats.defense ». Il s’adresse à
ont institué la possibilité pour les don- nible pour un plus grand nombre, les tous les fournisseurs de la défense (hors
neurs d'ordres publics et les entreprises transmissions sont sécurisées et ne sont matériel de l’armement qui possède son
de passer et de gérer leurs commandes plus soumises aux aléas du courrier tradi- propre portail « xarmes »).
par voie électronique. L’acheteur public tionnel.
Ce portail est en activité depuis 2003. On
peut y trouver les avis d’appel à la
DROIT RÉSERVÉ
concurrence du ministère, ainsi que de
nombreux dossiers de consultation des
entreprises.

En 2004, une campagne d’information a


été lancée par la DGA, pilote du projet,
pour faire connaître le site aux industriels
et aux entreprises. À l’occasion d’une
conférence, certaines entreprises du BTP
ont pu assister à une simulation de dépôt
d’offre en ligne. Depuis quelques mois, les
premières entreprises commencent à ren-
voyer leurs offres sur le site. Il faut espé-
rer qu’au premier semestre 2005 le rythme
de ces réponses se fera plus important.

En Europe, certains pays comme la


Belgique ou l’Italie se sont lancés dans
vue aérienne du chantier de l’école franco-allemande de pilotage de l’hélicoptère Tigre (EFA). cette voie de la dématérialisation avec

– 18 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
succès. On peut donc penser que Le mot du général Françoise
In memoriam
nos entreprises se montreront
Sommaire
aussi réactives. L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
QU’EST CE QUE CELA Le génie instruit
CHANGE DANS NOS Histoire
Expériences
ÉTABLISSEMENTS ? A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
Au sein des établissements du A lire
génie et des directions de travaux,
l’arrivée de la dématérialisation a
eu pour effet de modifier cer- DROIT RÉSERVÉ

taines habitudes de travail. Visite de chantier.

Depuis presque deux ans, les avis d’ap-


Les commissions d’appel d’offre
pel à la concurrence ne sont plus trans-
(CAO), la réception et la gestion
mis au BOAMP (Bulletin officiel des
des offres doivent aussi pouvoir se
annonces des marchés publics) ou au
faire de façon dématérialisée.
JOUE (Journal officiel de l’union euro-
péenne) par courrier. Ils sont directement
Les personnels des sections mar-
saisis sur Internet et publiés électroni-
chés, les présidents des CAO et les
quement par ces deux supports, ainsi
responsables des services achats
que sur le portail « achats.defense ». Les DROIT RÉSERVÉ
ont dû se former pour pouvoir
dossiers de consultation des entreprises
mettre en œuvre ces nouvelles
sont dorénavant constitués électronique-
procédures. Ils ont dû notamment s’ac- Une enquête lancée par mail auprès de
ment, puis mis à disposition des entre-
coutumer à gérer des fichiers électro- 850 entreprises du bâtiment montre qu’un
prises sur le portail ou physiquement sur
niques protégés par des clés de chiffre- faible nombre d’entre elles utilise cou-
support papier. Par contre, les deux ver-
ment, puis à les ouvrir après avoir été ramment l’Internet. Celles qui ont
sions (électronique ou papier) doivent
identifiés au moyen de certificats élec- répondu au questionnaire en ligne (73 sur
être rigoureusement identiques. Cette
troniques. 850) avouent utiliser peu souvent le por-
contrainte, imposée par la loi, oblige
donc à reconsidérer la conception des tail. Pour près de la moitié, ce dernier ne
Les procédures mises en œuvre sont très répond qu’en partie à leur attente.
plans et pièces graphiques. En effet, l’en- formalisées et sont la garantie d’une par-
semble des fichiers constituant le dossier faite sécurité. Avec l’habitude, les per-
de consultation doit être accessible aux Le monde du bâtiment est traditionnelle-
sonnels qui les mettront en œuvre ne
entreprises. Il ne faut donc pas mettre en ment attaché au concret et toujours
s’apercevront plus, dans quelques mois,
ligne des plans nécessitant l’acquisition comptable de son temps. Ainsi, si l’on
de la complexité des mécanismes qui
de logiciels spécifiques, ni des moyens veut attirer les entreprises du bâtiment
permettent d’acheminer les offres jus-
d’impression trop sophistiqués. vers nos sites, il faut qu’elles puissent y
qu’à leurs ordinateurs.
trouver avantage en un minimum de
Il en va de même pour les pièces écrites La technologie et les méthodes évoluant, temps. Ces dernières sont en droit d'at-
qui ne doivent pas privilégier un logiciel il y a fort à parier que les procédures des tendre, de la part d'un maître d'ouvrage
par rapport à un autre. La solution adop- prochaines années seront simplifiées et comme la défense, une communication
tée a consisté à retenir la mise en ligne ainsi mieux intégrées au travail quotidien. claire et précise sur ses intentions de
de fichiers au format « pdf » lisible par le commandes. Leur principale préoccupa-
logiciel « Adobe reader » accessible gra- Qui se souvient encore du passage de tion est de pouvoir remplir leur carnet de
tuitement et sans droit. la machine à écrire électrique au pre- commande en travaillant dans leur région
mier traitement de texte sur micro- et en maîtrisant leur planning toujours
ordinateur ? très tendu.

Le portail « achats.defense » n’est pas


COMMENT CELA EST-IL aujourd’hui en mesure de répondre faci-
lement à ces critères. Aussi, il a été
PERÇU PAR LES ENTRE- décidé de créer un site Internet spéci-
PRISES DU BÂTIMENT ? fique aux métiers du bâtiment et destiné
à la mise en ligne des plans de charge du
Actuellement le portail « achats.defense. service constructeur. Il se positionne
DROIT RÉSERVÉ gouv.fr » semble méconnu et peu utilisé comme une interface entre les entre-
Réunion de chantier. par les entreprises du bâtiment. prises du bâtiment et le portail « achats.

– 19 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Maquette du futur site internet BTP


Défense.

DROIT RÉSERVÉ
et compatible avec son planning actuel.
Il pourra ensuite retrouver les dossiers
de consultation sur le portail « achats.
defense ».

Ce site a été développé à partir de celui


de la direction régionale du génie en Ile-
Esquisse d’une alvéole entretien pour le Tigre. de-France. Il a aussi été conçu pour ne

DROIT RÉSERVÉ DROIT RÉSERVÉ


defense ». Son rôle est d’amener les PME
sur le portail en les attirant vers notre site
qui leur proposera un lien direct vers d'intégrer les services d’infrastructure
« achats.defense ». des autres armées (Marine et Air), ainsi
que des fonctionnalités complémen-
Ce site, qui se nommera « BTPDefense » taires.
(Bâtiments et Travaux Programmés par
la Défense), permettra aussi la mise Colonel GONZALEZ
en ligne des avis d'appel public à la Chef du bureau affaires juridiques
Esquisse d’une alvéole remisage pour le Tigre.
et administratives
concurrence pour les marchés passés en
Direction centrale du génie
procédure adaptée (MPPA) et inférieurs
à 90 000 . pas alourdir le travail des personnels du
service. Ainsi, les utilisateurs n’ont à sai-
Ces marchés pour lesquels la publicité sir qu’un minimum d’informations pour
est imposée, mais pas formalisée, sont mettre en ligne les publicités des MPPA.
surtout utilisés par les petites entre- Les plans de charge, qui sont
prises. Celles-ci n’ont pas une pratique pour l’instant à saisir manuelle-
d’Internet très fréquente, il faut donc ment, pourront à terme être
qu’elles puissent se connecter sur un site extraits directement depuis une
simple d’utilisation et très visuel. application existante.

Pour ce faire, le site aura une page d’ac- Ce site sera accessible, pour
cueil regroupant tous les critères de les entreprises, sur l'Internet
sélection permettant l’accès aux com- début janvier 2005 dans sa pre-
mandes recherchées. mière version.

En quelques secondes, l’entrepreneur Il a la particularité d’être utili-


sera en mesure de savoir s’il existe des sable dans les départements
travaux à réaliser pour la défense dans d’outre-mer. Il évoluera au DROIT RÉSERVÉ

sa région, dans son domaine d’activité deuxième semestre 2005, afin Plan de masse.

– 20 –
La lettre du génie

SECOURT Le génie

DROIT RÉSERVÉ

LA BSPP…
TOUR D’HORIZON

– 21 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

LA BSPP… Le mot du général Françoise


In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
◆ Le génie secourt
Le génie instruit

O O O O O Tour d’horizon Histoire


Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Le 1er juillet 1810, le prince de Schwarzenberg organise une soirée à l’ambassade d’Autriche pour honorer le récent mariage de
l’empereur Napoléon Ier. Alors que le bal est ouvert, un terrible incendie éclate provoquant une dizaine de morts. L’attention de
Napoléon Ier est, de ce fait, attirée sur l’organisation de la lutte contre le feu à Paris. Par décret impérial du 18 septembre 1811, il
confie cette mission à un corps militaire, le bataillon de sapeurs-pompiers de Paris. Cette unité devient, en 1867, le régiment de
sapeurs-pompiers qui est lui-même transformé en brigade, le 1er mars 1967. Cette grande unité appartenant à l’arme du Génie
depuis 1965 est commandée par un officier général.

ORIGINALITÉ Ces groupements comportent plusieurs 2E GROUPEMENT D’INCENDIE


compagnies commandées par un capi-
La brigade possède une organisation opé- taine. Au sein de la brigade, le 2e groupement
rationnelle interdépartementale unique en d’incendie protège le centre et le sud-
son genre caractérisée par : est de Paris, 44 des 47 communes du Val-
1ER GROUPEMENT D’INCENDIE
de-Marne (Arcueil, Cachan et Gentilly
• l’importance de son effectif : plus de sont défendues par le 3e groupement
7 500 militaires ; Au sein de la brigade, le 1er groupement
d’incendie) et 2 communes de Seine-
d’incendie assure la couverture opéra-
• son implantation dans 81 caserne- Saint-Denis (Gournay et Noisy-le-Grand).
tionnelle du tiers nord-est de Paris, de la
ments ; Son état-major est situé à la caserne
quasi-totalité du département de la Seine-
• son activité opérationnelle permanente Masséna dans le XIIIe arrondissement
Saint-Denis, d’une commune des Hauts-
(près de 1 200 interventions par jour) ; qui regroupe également le PC de la
de-Seine ainsi que d’une partie des dépar-
2e compagnie et les services administra-
• sa large autonomie (rédaction de ses tements 77 et 95 situés sur l’emprise de
tifs de la brigade.
règlements, administration du person- l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle.
nel, entretien matériel…).
Le 2e groupement comprend 8 compa-
Il se compose de 8 compagnies d’incen-
gnies d’incendie :
die regroupant 25 centres de secours
déployés sur une superficie de 255 km2 et • 4 compagnies d’incendie ont une zone
ORGANISATION d’action intra-muros ;
défendant plus de 2,2 millions d’habi-
GÉNÉRALE tants. 8 centres de secours sont implan- • 4 compagnies ont une zone d’action
tés dans Paris intra-muros pour assurer exclusivement extra-muros.
La brigade est placée sous le comman- tout ou partie de la protection de 12
dement d’un officier général qui dispose arrondissements, les 17 autres permet- La surface ainsi défendue représente
d’un cabinet du Bureau information rela- tant la défense des 40 communes de ban- 29 000 hectares dont 1 500 pour le seul
tions publiques, chargé de la communi- lieue. Le poste de commandement du aéroport d’Orly.
cation interne et externe. Assisté d’un groupement est implanté dans le centre
colonel adjoint et d’un état-major, il rem- de secours de Montmartre au cœur du En plus de cette surface importante, le
plit sa mission avec 5 grandes unités : XVIIIe arrondissement. 2e groupement d’incendie compte de
• trois groupements d’incendie ; nombreux sites aussi variés et presti-
• un groupement d’instruction ; Son effectif théorique global est de 55 gieux que dangereux du point de vue du
officiers, 309 sous-officiers et 1 404 mili- risque incendie (des dépôts d’hydrocar-
• un groupement des services. taires du rang. Il possède 150 engins opé- bures, le marché d’intérêt national de
rationnels de tous types pour faire face Rungis…).
aux multiples risques de la vie moderne
LES GROUPEMENTS en site urbain, en particulier, des moyens Parallèlement, le groupement protège le
nautiques de sauvetage et de lutte anti- musée du Louvre, le Panthéon, les
Les groupements au nombre de cinq sont pollution arment le centre de secours de grands magasins Samaritaine et Bazar
les unités organiques de la brigade aux Neuilly-sur-Marne et un véhicule de de l’Hôtel de Ville, le Forum des Halles, le
ordres d’un colonel ou d’un lieutenant- l’équipe cynotechnique celui de Saint- centre Georges-Pompidou, les biblio-
colonel. Denis. thèques nationales Richelieu et François-

– 22 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
◆ Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

GROUPEMENT
DES SERVICES

Un groupement spécifique

Diversité, spécificité, adap-


tation permanente face à des
risques technologiques par-
ticuliers et de haute dange-
rosité, mais aussi protection
du patrimoine étatique natio-
nal de prestige, culturel et de
spectacle, gardes opération-
nelles de l’état-major bri-
gade, tels sont les ingré-
dients et les responsabilités
opérationnelles qui font par-
tie intégrante de la gestion
du groupement des services.

Les unités spécialisées

UES Lacq-Artix

La mission principale est la


protection de la population
en cas de fuite incontrôlée
sur un puits d’extraction de
gaz de Lacq.
Mitterrand, l’Hôtel de Ville et la préfec- 8 compagnies d’incendie organiques
ture de Police, les universités telles que composent l’ossature opérationnelle du UES Biscarrosse
la Sorbonne et Jussieu… groupement. • Assurer la sauvegarde des personnes
et des biens sur le site du CEL.
Ces compagnies regroupent 28 centres
LE 3E GROUPEMENT D’INCENDIE de secours sur une superficie de 242 km2 • Assurer, au titre des essais, la préven-
défendant une population de 2,8 millions tion, le dégagement des gabarits de tirs
Le 3e groupement d’incendie constitue d’habitants. et le bouclage des zones.
l’un des trois groupements opérationnels • Participer à la surveillance de la forêt
de la brigade. Il assure la permanence La coordination de l’ensemble s’effectue pendant les périodes à risque.
des secours sur 98 % du département des à partir d’un état-major situé sur le site
Hauts-de-Seine (35 communes excluant de Courbevoie, implanté au 12-14, rue UES Kourou
la commune de Clichy-sur-Seine défen- Henri-Regnault en limite du quartier des
due par le 1er groupement d’incendie) et affaires de la Défense. L’unité de la brigade assure la mission
6 communes du Val-de-Marne (Arcueil, classique de sauvegarde des personnes
Cachan, Chevilly-la-Rue, Fresnes, Gentilly Ce site regroupe également le service et des biens dans l’enceinte de la base
et l’Hay-les-Roses), ainsi que le tiers médical, les ateliers de maintenance, spatiale, ainsi que des missions spéci-
ouest de Paris avec tout ou partie de ainsi que le centre de secours de fiques liées à la technologie particulière
9 arrondissements. Courbevoie. de cette base.

– 23 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
GROUPEMENT D’INSTRUCTION est commandé par un officier supérieur Le mot du général Françoise
In memoriam
et implanté dans les bâtiments de l’état-
Sommaire
Le groupement d’instruction est com- major de Champerret. L’actualité en bref
mandé par un lieutenant-colonel ou colo- Le génie combat
nel, assisté d’un état-major, d’une section Chargé des relations avec la presse et Le génie construit
◆ Le génie secourt
formation instruction et d’un service les médias sur intervention, il assure les
Le génie instruit
médical. différentes missions de communication Histoire
institutionnelle, ainsi que la diffusion de Expériences
Il comprend trois unités élémentaires : l’information interne, tout en veillant à la A savoir
Coup d’œil sur…
• le centre de formation des cadres, préservation de l’image de la brigade. Il
Témoignage
implanté sur le fort de la Briche, à est chargé en outre de la réalisation et de A lire
Saint-Denis ; l’impression des différents documents
• le centre d’instruction des recrues, réglementaires, et conserve le fonds ico-
implanté sur le fort de Villeneuve-Saint- nographique de la brigade. recherche et l’expérimentation, l’applica-
Georges ; tion et le contrôle des moyens, des
BUREAU DE LA PROGRAMMATION mesures et des méthodes permettant de
• la compagnie support, également
FINANCIÈRE ET DU BUDGET s’opposer, à la naissance et à la propa-
située à Villeneuve-Saint-Georges.
gation du feu, à leurs effets directs et
Ses missions sont les suivantes : indirects sur les personnes.
SERVICE DE SANTÉ
• formation initiale (technique, physique ET DE SECOURS MÉDICAL
et militaire) des jeunes recrues ; BUREAU FORMATION INSTRUCTION
• formation des cadres, de caporal à offi- Le service de santé et de secours médi-
cier ; cal (SSM) est une structure importante SERVICE INFRASTRUCTURE
• formation des stationnaires ; dans le fonctionnement de la brigade, il
est engagé dans le soutien quotidien des Le service infrastructure de la brigade
• formation des conducteurs ;
sapeurs-pompiers et les activités opéra- est divisé en 3 cellules : cellule travaux
• formation aux interventions métro tionnelles. Il repose sur une expérience
urbain ; neufs, cellule conservation du patri-
ancienne héritée des techniques de la moine, cellule logistique.
• formation bureautique ; médecine de guerre et de médicalisation
• formation des secouristes et secou- de l’avant. Fort de 119 personnels (5 officiers, 23
riste-routiers. sous-officiers et 91 MdR), le service
Comprenant 59 médecins militaires et infrastructure assure les missions princi-
civils sous contrat, urgentistes qualifiés, pales suivantes :
BUREAU ÉTUDES GÉNÉRALES (BEG) un pharmacien, un ingénieur biomédical
et deux vétérinaires, autant d’infirmiers • entretenir les casernements ;
Sous l’autorité directe du chef d’état-
diplômés d’État et des personnels admi- • améliorer et renouveler l’infrastructure
major, le BEG conduit les études ponc-
nistratifs et techniques, il réalise un existante ;
tuelles ou stratégiques ayant pour but
volume important d’activité.
d’assurer l’évolution de la brigade. • gérer le parc de logements en caserne
et en ville ;
Le SSSM de la brigade assure quatre
Il assure les missions de : • armer le CESD.
grandes missions :
• pilotage de plans ou de programmes ;
• la médecine de soins et de prévention ;
• plan de modernisation (volets res-
• la médecine d’urgence ; SERVICES TECHNIQUES
sources humaines, équipements, infra-
structure) et plans d’accompagnement; • l’enseignement et l’information dans les
domaines du secourisme, de la réani- Les services techniques de la brigade,
• maquette 2007 ; dont la mission première est la satisfac-
mation préhospitalière, de la médecine
• évolution du modèle et de l’organisa- des catastrophes qui s’adresse aux tion des unités par la mise à disposition
tion ; militaires du corps comme aux sta- permanente de matériels et engins adap-
• coordination de la veille technologique; giaires et étudiants civils ou militaires ; tés, ont œuvré au cours de l’année 2003
• la gestion de la logistique médicale dans un contexte souvent difficile en rai-
• veille juridique et réglementaire ;
opérationnelle. son de la complexité et des évolutions
• mise à jour des règlements et docu- rapides des règles de marchés publiques
mentation. et financières.
BUREAU OPÉRATIONS
BUREAU INFORMATION La maintenance opérationnelle du parc a
RELATIONS PUBLIQUES BUREAU PRÉVENTION été menée conjointement à l’effort de
modernisation de ses moyens, à la pour-
Le bureau information relations La prévention contre l’incendie, c’est suite de la mise en valeur de la station
publiques a été créé en 1952. Placé l’ensemble des activités administratives d’essais et à la formation accrue des per-
directement sous les ordres du général, il et techniques organisant et assurant la sonnels de la brigade.

– 24 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
SERVICE TÉLÉCOMMUNICATIONS • nourrir tous les personnels de garde. Le mot du général Françoise
In memoriam
ET INFORMATIQUE
Sommaire
En outre, ils assurent le suivi des dossiers L’actualité en bref
Le service télécommunications et infor- suivants : Le génie combat
matique (STI) a pour mission de conce- • problèmes de contentieux ; Le génie construit
◆ Le génie secourt
voir et d’élaborer les systèmes de com-
• dépenses en matière d’énergie ; Le génie instruit
munication et d’alerte, les systèmes de Histoire
traitement automatique de l’information, • équipement en mobilier de tous les Expériences
et de conseiller techniquement le com- sites ; A savoir
Coup d’œil sur…
mandement. • droits des militaires en matière de pen- Témoignage
sions d’invalidité, retraites, paternité… A lire
Le service est totalement impliqué dans
les deux missions suivantes : Divisés en trois cellules (administration
• la mission opérationnelle de la brigade ; générale, comptabilité et habillement • la poursuite de l’effort de recrutement
• l’aide à la réduction et à l’optimisation campement couchage ameublement), les dans l’active et la réserve opération-
des charges de travail grâce aux nou- services administratifs ont un effectif de nelle ;
velles technologies. 7 officiers, 38 sous-officiers et 69 mili- • l’orientation des gradés et sous-offi-
taires du rang. ciers ;
SERVICES ADMINISTRATIFS • la féminisation.
BUREAU RESSOURCES HUMAINES
Les services administratifs de la brigade BUREAU CONDITION DU PERSONNEL
Chargé de mettre en œuvre la politique de
ont pour missions principales de :
gestion du personnel de la brigade, le
• solder les militaires de la brigade ; bureau ressources humaines a conduit son
• habiller l’ensemble des personnels ; action dans trois domaines principaux :

DROIT RÉSERVÉ

– 25 –
Vous connaissiez
MILLE ET UNE MINES

Voici

MILLE ET UNE MINES


est également
traduite en khmer
La lettre du génie

DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

DES SAPEURS BELGES


EN FORMATION
À NOGENT-LE-ROTROU

DROIT RÉSERVÉ

– 27 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

NOGENT-LE-ROTROU Le mot du général Françoise


In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref

Des sapeurs belges Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt
◆ Le génie instruit

O O O O O en formation Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Scénario catastrophe aujourd’hui dans DROIT RÉSERVÉ

un hôpital désaffecté de la banlieue de


Dreux (28).

Dans la cage d’ascenseur, caché par des


planches et gravats, sur le toit, dans
l’angle d’une pièce, derrière une dalle
effondrée : les blessés sont nombreux…
et fictifs !

Seize sapeurs-pompiers belges termi-


nent leur stage sauvetage déblaiement à
l’UIISC1 de Nogent-le-Rotrou.

Cet exercice est une évaluation. La réa-


lité est toute proche, mais les fumées ne
sont pas toxiques et les obstacles dange-
reux du bâtiment balisés.

Après avoir pris les ordres au PC,


3 équipes vont passer l’hôpital au peigne
fin : chacun des 16 sapeurs belges va
passer en tant que chef de groupe pour

valider son stage. Ils sont assistés par les DROIT RÉSERVÉ

équipes risque technologique et cyno-


techniques de l’UIISC1. Une fois tous les
dangers repérés et écartés et les vic-
times localisées, le médecin évalue le
niveau de gravité des blessés pour l’éva-
cuation. (Parfois la médicalisation sur
place est nécessaire. C’est pourquoi nos
équipes françaises sont systématique-
ment formées aux premiers secours :
cette formation n’a pas lieu dans tous les
pays européens.)

Chaque équipe de reconnaissance est


constituée d’un chef de groupe, de son
adjoint (stagiaire belge) ainsi que de 9 à
10 hommes (sapeurs de l’UIISC1).

Le but de cet exercice est également


d’uniformiser l’instruction. En travaillant
ensemble, les sapeurs des deux nationa-
lités vont enrichir leur expérience. De
DROIT RÉSERVÉ
surcroît, il arrive parfois que nos sapeurs

– 28 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
et les sapeurs belges se retrouvent sur Le mot du général Françoise
In memoriam
les lieux de catastrophes naturelles. Ils
Sommaire
doivent donc être en mesure de travailler L’actualité en bref
ensemble sans se gêner et dans la cohé- Le génie combat
rence. Les différences de formation ne Le génie construit
Le génie secourt
doivent pas se faire ressentir. ◆ Le génie instruit
Histoire
Le capitaine Bardonnet, directeur de Expériences
l’exercice, indique que « les méthodes A savoir
Coup d’œil sur…
de travail ne sont pas les mêmes d’où Témoignage
l’intérêt d’élargir nos connaissances A lire
des deux côtés afin de devenir toujours
plus performants. Ce sont les Belges qui
sont en stage, mais ceci n’exclut pas
l’échange. » DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

– 29 –
Appel aux associations
de sapeurs
Pourquoi ?
Vous ressentez le manque
de cohésion associative au sein
du Génie.

Pour qui ?
Vous qui faites partie
d’une association
de sapeurs,
La Lettre du Génie
se propose de
devenir votre
organe
d’expression.

Comment ?
Communiquez-nous vos coordonnées. Ces informations nous aideront à créer un
annuaire exhaustif des associations de sapeurs, annuaire qui vous permettra sûrement
de recruter de nouveaux adhérents dans vos régions respectives.

BULLETIN RÉPONSE
Nom de l’association : .................................................................................................................................

Nom du responsable : ......................................................................................................................................

Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

...............................................................................................................................................................................

Télépone : ................................... Fax : ........................................ e-mail : ...........................................................

Particularités des adhérents : ..........................................................................................................................................

(régiment d’appartenance, région, ancien de…)

A r e t o u r n e r à ESAG – Bureau Communication


106, rue Éblé – BP 34125 • 49041 ANGERS CEDEX 01
02 41 24 82 45 • oci@esag.terre.defense.gouv.fr
La lettre du génie

L’HISTOIRE
DE TROIS COULEURS

– 31 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

L’histoire
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit

O O O O O de trois couleurs Le génie secourt


Le génie instruit
◆ Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

Nous vous proposons un À la fin du XIIe siècle, le bleu soldats est à dominante rouge notam-
court historique sur est associé à la Vierge ment avec le célèbre « pantalon
trois couleurs : le dont le culte ne cesse de garance », il retourne au bleu en 1915.
bleu, le blanc et le croître en Occident. À
rouge. la même époque, les Aujourd’hui, le bleu reste, en Europe, la
verriers mettent au couleur préférée.
point la couleur
LE BLEU « bleu de Chartres »
expérimentée sur LE BLANC
La couleur bleue l’abbaye de Saint-
est, par excel- Denis à l’initiative La couleur blanche a toujours eu un rôle
É

de l’abbé Suger.
ERV

lence, la couleur particulier dans la plupart des civilisa-


RÉS

de la France. Elle tions. Le blanc a été, au XIXe et au début


IT

Le bleu est aussi uti-


DRO

est portée sur les du XXe siècle, considéré comme une non
lisé dans les habits. À
maillots des équipes couleur. Cela n’a pas toujours été le cas
partir du XVe siècle, le
sportives, sur les car- particulièrement au Moyen-Âge.
bleu est perçu comme la
rosseries des F1(1)… Le
plus belle couleur et la plus
bleu est donc associé à la Selon la Bible, le blanc est la couleur de
noble. Aussi, au XVIIIe siècle, la pré-
France. la maison de David. Elle est donc celle du
sence du bleu dans les armoiries fran-
roi Salomon et celle du Christ. Elle y puise
çaises dépasse 50 %.
Très tôt, cette couleur est liée à notre la symbolique de pureté et de grandeur.
pays. Sous la Révolution, l’uniforme de la Le blanc est associé à la lumière divine.
Garde nationale de Paris est bleu. Cette
Tout d’abord, le fond des armoiries couleur se généralise et devient, après la Le mot « blanc » est issu d’un mot d’ori-
de la famille royale est bleu. Les armes proclamation de la Répu- gine germanique qui signifie « brillant,
de France, d’abord d’azur semé de blique, celle des uni- clair ». Le terme « arme
fleurs de lys d’or puis d’azur à trois fleurs formes des soldats. blanche » (attesté dès la
de lys d’or sous Charles V(2), sont appa- fin du XVIIe siècle) se rap-
rues vraisemblablement sous Philippe- Dès lors, les « bleus » sont proche de cette significa-
Auguste vers 1180. Or, à cette époque, le les partisans de la révolu- tion étymologique en qua-
bleu est peu employé et n’est présent tion par rapport aux lifiant les armes à lame
que dans 10 % des armoiries. Alors, « blancs », partisans du ayant un métal ni bronzé,
pourquoi les capétiens ont-ils employé retour de la monarchie. Le ni doré, ni gravé.
cette couleur ? Il semble qu’ils en aient bleu est alors la couleur
repris l’usage à l’imitation de Clovis et des révolutionnaires mais En héraldique, le métal
des Mérovingiens. En effet, Clovis aurait au cours du XIXe et du XXe argent est représenté par
choisi cette couleur en hommage à siècle, il devient progres- la teinte blanche. Ce métal
saint Martin, ancien évêque de Tours au sivement celle des cen- était censé représenter
IVe siècle. La légende veut que le célèbre tristes puis celle des les vertus d’espérance, de
manteau de cet ancien officier de conservateurs. pureté et de justice.
l’armée romaine ait été pourpre à l’ori-
gine. Mais exposé à la vénération des Si, de la Restauration jus- Hors d’Europe, en Asie et
fidèles, il aurait viré de couleur et serait qu’à la Première Guerre en Afrique noire, le blanc
DROIT RÉSERVÉ
perçu depuis comme bleu. mondiale, l’uniforme des est la couleur du deuil.

(1) Cet usage est, hélas, de moins en moins respecté.


(2) C’est entre 1372 et 1378 que ce roi entérine cette modification par affection envers la Sainte Trinité.

– 32 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Cette tradition est présente en Europe où Le mot du général Françoise

DROIT RÉSERVÉ
In memoriam
les reines issues de la famille des
Sommaire
Bourbon prennent le deuil en blanc. L’actualité en bref
Le génie combat
Dans presque toute l’Europe, à partir du Le génie construit
Le génie secourt
XVIe siècle, elle est la couleur du com-
Le génie instruit
mandement. Les généraux et chefs de ◆ Histoire
guerre portaient souvent une cravate ou Expériences
une écharpe blanche. Le drapeau colonel A savoir
Coup d’œil sur…
de la compagnie colonel (c’est-à-dire Témoignage
celle dépendant directement du colonel, A lire
commandant le régiment) est blanc. Les lence, la couleur impériale tant à Rome
drapeaux d’Ancien Régime des régi- que dans l’Empire byzantin. Au début
ments portaient une croix blanche. Seuls du XIIe siècle, cette couleur est très Le rouge est donc associé aux lois contre
les cantons disposaient de couleurs qui employée, notamment dans l’héraldique. les regroupements, parfois même à la loi
variaient avec chaque corps. Le blanc Au XIIIe siècle, plus d’un tiers des armoi- martiale.
s’est maintenu comme marque de com- ries a une dominante gueules (dénomina-
mandement militaire jusqu’au XXe siècle tion de la couleur rouge dans la science Au début de la Révolution, le rouge est
en France avec l’écharpe blanche et les héraldique). clairement un signal de danger et d’appel
plumes blanches des bicornes des maré- à la force publique.
chaux et généraux. Dans la tradition chrétienne, le rouge est la
couleur des martyrs. D’ailleurs, aujourd’hui Le drapeau rouge change de signification
La Révolution de 1789 fait du blanc le sym- encore, dans la liturgie catholique, les à l’issue de la journée du 17 juillet 1791.
bole de la Monarchie de droit divin mais habits sacerdotaux du prêtre officiant por- Sur le Champ-de-Mars, la foule rassem-
surtout le symbole de la contre-révolu- tent la couleur rouge lors des célébrations blée est prise à partie par la garde natio-
tion. Partout, les contre-révolutionnaires le jour d’une sainte ou d’un saint martyr. nale qui tire sur elle avant sa dispersion
remplacent la cocarde tricolore, devenue demandée par les instances municipales
nationale en 1790 puis obligatoire(3), par la Le rouge était aussi la couleur de par le déploiement du drapeau rouge.
cocarde blanche. Dans l’ouest de la l’oriflamme de saint Denis. À partir du Dès lors, le drapeau rouge, « teinté de
France, l’armée catholique et royale pos- XIIe siècle, les rois de France utilisèrent sang » du peuple devient le symbole du
sède des drapeaux blancs sur lesquels cette oriflamme lors d’expéditions mili- peuple « opprimé ou révolté ».
sont ajoutées des fleurs de lys d’or ou les taires ou de guerre avec l’étranger. Cet
armes de France. Dans les armées des étendard devient alors pendant près de Deux fois, le drapeau rouge a failli deve-
immigrés, les soldats portaient souvent trois siècles le symbole militaire de la nir l’emblème de notre pays. Le 25 février
un brassard blanc. Sous la Restauration, dynastie capétienne et du royaume de 1830, Lamartine, par sa verve, réussit à
Louis XVIII abandonne le drapeau trico- France(5). La dernière bataille où il fut écarter cette couleur(6). En 1871, il est
lore et établit un drapeau du même type déployé est la funeste défaite d’Azincourt l’emblème de la commune de Paris insur-
que celui des armées vendéennes(4). en 1415. gée qui s’effondre sous les assauts de
l’armée légaliste et nationale.
Entre temps, le drapeau blanc uni prend Jusqu’à leur suppression sous Louis XV,
une signification qu’il conserve encore les galères royales arboraient le pavillon Dès lors, le rouge devient la couleur de la
aujourd’hui : celui de la reddition, de la rouge. révolution sociale et du socialisme inter-
capitulation ou d’une trêve. national.
De même, le drapeau de Picardie, régi-
Enfin, à la fin du XIXe siècle, le blanc devient ment d’infanterie qui deviendra sous la Les régimes communistes utilisent donc
la couleur représentative de la Sainte Révolution le 1er régiment d’infanterie principalement cette couleur. En 1917,
Vierge, mère du Christ, avec la proclama- (1791), possède une croix blanche can- la révolution bolchevique l’adopte et en
tion du dogme de l’Immaculée Conception. tonnée de rouge. fait le drapeau de la Russie puis de
l’U.R.S.S. avec la faucille et le marteau en
À côté du rôle militaire, toujours au XVIIIe sautoir surmontés d’une étoile, le tout d’or
LE ROUGE siècle, le drapeau rouge est un signal sur le canton dextre. Libérée du joug com-
préventif et d’ordre. En effet, on déployait muniste en 1991, la Russie reprend ses
La couleur rouge a une histoire très mou- un tissu rouge pour prévenir la popula- couleurs ancestrales : blanc, bleu, rouge.
vementée. Au départ, le rouge ou plus tion en cas de danger et, si nécessaire,
exactement le pourpre est, par excel- lui demander de se disperser. Commandant GARNIER DE LABAREYRE

(3) Décret du 8 juillet 1792 rendant le port obligatoire pour tous les hommes, port obligatoire étendu aux femmes le 21 septembre 1793 par la Convention.
(4) Le musée du génie expose la réplique du drapeau du 3e régiment du génie de 1816.
(5) Le cri de guerre des rois de France est : « Montjoie, Saint Denis ».
(6) « Le drapeau rouge est… un pavillon de terreur… qui n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, tandis que le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec
le nom, la gloire et la liberté de la patrie. »

– 33 –
3 numéros par an
BULLETIN D’ABONNEMENT
France 20
Étranger 30
Abonnement collectif (unités du génie)
50 exemplaires 400

PETITES ANNONCES 100 exemplaires 600

1 parution 5

La rubrique « petites annonces » est mise à votre


disposition pour acheter, vendre, échanger, louer
un appartement, une maison etc.

Gratuit pour insertion d’une offre d’emploi

❒ Je m’abonne ❒ Je passe une annonce

NOM : ........................................................ Prénom : .................................................... Grade : .........................................................

Adresse : ................................................................................................................................ ....................................................................................

Code postal : ................................................ Ville : ........................................................ Pays : .........................................................

Renvoyez le bulletin ci-dessus (ou sa photocopie) accompagné d’un chèque


à l’ordre de l’Association des amis du génie à :
La Lettre du génie
Abonnement
106, rue Éblé – BP 34125 – 49041 ANGERS Cedex 01
L a l e t t r e

UN MEMBRE DU 13E RG
CHAMPION DU MONDE
DE PLONGÉE

LE 25E RGA À DOUCHANBE

PHOTO COMFORMISC

– 35 –
L a l e t t r e
SOMMAIRE

Éditorial du général

UN MEMBRE DU 13 E
RG
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

L’adjudant Redoutey a relevé le record rie noyée. Il poussera l’exploration de fond et j’arrive rapidement à – 180 m, mon
du monde de plongée spéléologique au Tourne jusqu’à 1 020 m pour 115 m de pro- dernier terminus. Mais là, une surprise
Goul de la Tannerie à Bourg-Saint- fondeur. m’attend ! Ma bobine de fil d’Ariane de
Andéol dans l’Ardèche. Il est descendu à l’an dernier a été emportée par les crues
– 210 mètres sous terre, dans les eaux En 1992, Jacques Brasey du GLPS stop- et des morceaux de fil enchevêtrés for-
glaciales de ce gouffre. Aujourd’hui, pait sa progression dans la source à ment, par endroits, de véritables pièges à
c’est avec beaucoup d’enthousiasme – 137 m. plongeurs. Je tends le morceau de fil qui
que ce champion du monde nous pend sous mon dernier terminus et je l’at-
raconte cette extraordinaire aventure. En 1996, Olivier Isler, soutenu par une tache sur une aspérité. Les battements
équipe franco-suisse, atteignait en circuit de mon cœur s’accélèrent. Je suis à
La Tourne n’est qu’un petit affluent ardé- ouvert – 165 m dans le puits terminal et fit 200 m et la vue de ce chiffre a un effet gri-
chois du Rhône d’une centaine de mètres surface après une plongée de 10 h 11. sant indescriptible. Lorsqu’un nouveau
dans le village de Bourg-Saint-Andéol. puits s’offre à moi, l’envie de me laisser
Cependant, cette rivière n’est plus que la glisser est irrésistible. Je me lance de
partie visible d’un réseau souterrain qui APRÈS UNE EXPLORATION quelques mètres mais mon chrono me
draine les eaux du plateau des Gards qui rappelle à l’ordre. Je fixe mon fil sur une
À – 180 M pointe rocheuse. Un regard sur mon VR3
en constitue son bassin d’alimentation.
DE PROFONDEUR (ordinateur qui permet de calculer les
EN 2003, J’AI VOULU paliers avec 9 mélanges) : – 209 m.
CE SITE A SUSCITÉ POURSUIVRE CETTE Je remonte lentement jusqu’à mon pre-
L’INTÉRÊT DU MONDE AVENTURE mier palier à – 156 m.
DE LA SPÉLÉO.
Le puits terminal paraissait continuer à la Je reprends mon propulseur à – 110 m
En 1976, le GEPS (groupe d’exploration de verticale, et fort de ma première expé- qui me tire dans ce morceau de galerie
plongée souterraine) explore les 750 pre- rience, je me sentais et j’avais tous les horizontale avec quelques arrêts de temps
miers mètres et stoppe son avancée à moyens de descendre très bas. Mais en temps suivant les paliers.
– 45 m. l’homme n’est que peu de choses dans
ce monde minéral et seule la nature À – 90, un autre, lorsque soudain, le
En 1978, un groupe suisse, le GLPS décide… deuxième coup frappe! Tout bascule! La
(groupe lémanique de plongée souter- galerie se met à tourner entraînant dans
raine) reprend le flambeau et pousse l’in- Nous sommes au matin du dimanche de son tourbillon infernal les relais 12l et le
vestigation de la cavité jusqu’à – 72 m en Pâques. Tout est en place après quatre scooter. Je tente désespérément de me
rajoutant 70 m au précédent terminus. jours de travail intense, au cours des- rattraper à quelque chose. Mais rien à
Les choses étaient entendues lorsque quels une impressionnante chaîne de faire. Après plus de vingt ans de plongée
Francis Leguen ajoutait quelques mètres décompression a été installée. spéléo., je suis pris dans ce piège sour-
atteignant la profondeur de 80 m. L’ère nois que je ne connais pas. Je cesse tout
des plongées d’exploration à l’air avait, Je peux partir tranquille. Il est 11 h 30. Je mouvement car, au moins, j’ai compris
dans Tourne, atteint ses limites. suis dans la vasque et j’installe un à un qu’il ne servirait à rien de pédaler dans le
mes relais. Plus rien n’existe autour de vide. J’ai la tête qui tourne. J’ai des nau-
moi. Je suis concentré sur mon départ. sées.
Un petit mot à mon équipe pour les
PUIS VINT L’ÈRE remercier, je saisis mon scooter et je Je vérifie mes connexions aux recy-
DES MÉLANGES démarre. cleurs. Je respire bien ! Et dans le bon
mélange ! Je reste là de nombreuses
En 1982, Bertrand Léger, spéléonaute Je me laisse descendre dans ce fantas- minutes. Je ne peux plus ni avancer, ni
grenoblois, dresse précisément la topo- tique puits toujours aussi impression- reculer. Et je serais bien en peine de
graphie et équipe en fil d’Ariane la gale- nant. À – 140 m, je prends mon mélange prendre l’une ou l’autre direction. Je ne

– 36 –
L a l e t t r e
SOMMAIRE

Éditorial du général
sais même pas où sont le haut et le bas ! Du bricolage pendant les paliers. Voilà Le mot du général Françoise
In memoriam
Je pense à mes trois petites têtes une façon intéressante de passer le
Sommaire
blondes et à ma femme qui m’attendent, à temps ! À l’aide de mon couteau, je L’actualité en bref
Franck qui va devoir me traîner jusqu’à dénude les deux fils et les introduis dans Le génie combat
des profondeurs plus abordables. Quelle les orifices de la prise, sur la batterie. Je Le génie construit
Le génie secourt
plongée macabre va-t-il devoir faire ? réussis à me chauffer ainsi quelque Le génie instruit
NON ! Je n’ai pas le droit de rester là ! temps, mais bien peu de temps lorsque Histoire
Tant que j’ai du gaz à respirer, tout espoir Sylvain Batot arrive avec un domino, une ◆ Expériences
est permis. Je laisse échapper quelques prise et un tournevis. Et ensemble, nous A savoir
Coup d’œil sur…
bulles par le nez. En fait, j’ai la tête en viendrons facilement à bout de cette Témoignage
bas ! Je démêle le fil des bouteilles relais panne. Puis c’est au tour de Claude ! Il va A lire
et tente de me rétablir. Mais le combat s’éterniser à mes côtés. Se succéderont
est inégal car les jambes de ma combi- ensuite, Bruno, les Anglais Dave et Skoff,
naison sont gonflées. Je rassemble tous et Serge. Lorsque j’arrive à – 18 m, ma Un dernier coup pour tenter de m’ache-
les ingrédients possibles et imaginables cloche à palier est juste au-dessus de ver! Je quitte la cloche et remets mon
pouvant servir à la contre-attaque et moi. Génial ! Je vais bientôt pouvoir me recycleur sur le dos sans problème. Je
dans un effort d’une violence inouïe, je reposer. Mais les paliers de 60 à 40 ont suis parti depuis un peu plus de 17 heures.
donne l’assaut final. Soudain, je me été relativement longs car le VR 3 ne Et j’ai hâte de retrouver la sortie.
retrouve de nouveau dans une position prend en compte que 9 mélanges diffé-
confortable, ma ceinture de plomb, qui rents. Et lorsque je lui affiche les 5 der- Il me faudra une heure pour parcourir les
était sous mes bras, a repris sa place sur niers, il a ajusté la fin de la décompres- 700 derniers mètres. Lentement, je m’ex-
mes hanches. Mon ordinateur VR 3 m’in- sion et raccourci les derniers paliers. tirpe de ce boyau étroit et sinueux.
dique depuis longtemps que j’ai fini les L’équipe, qui s’était calée sur une de mes
paliers à cette profondeur et mon propul- tables laissée en surface, va être induite C’est alors qu’en arrivant à – 3, je ressens
seur me tend les bras. J’ai toujours la en erreur par ce phénomène, et du coup, une gêne dans les genoux. Cette fois,
tête qui tourne ! Et j’ai toujours des nau- le plongeur qui devait me surveiller lors c’en est trop ! Mais que suis-je donc allé
sées ! Mais je le saisis et reprends ma de mon entrée dans la cloche aura plus chercher au fond de ce gouffre ?
progression. Je profite du reste des bat- de deux heures de retard.
teries de mon propulseur, sur lequel j’ai Je décide donc de remonter à 30 minutes
installé une prise 12 volts, pour brancher Le troisième coup vient de frapper ! En par mètre de – 6 à 0, et de rajouter ainsi
ma combinaison chauffante. effet, je n’ai eu pour l’instant que des pro- 3 heures d’oxygène. L’équipe va, une fois
blèmes physiques. Mon moral, jusque-là, de plus, réagir avec une rapidité et une
Vers les – 70, Frank arrive. Quel bonheur était resté intact, mais voilà que les efficacité incroyables pour me soutenir,
de savoir qu’enfin je vais être entouré. esprits maléfiques qui hantent ces lieux m’encourager… Il est 9 h 45 lorsque
Surveillé. Alimenté. Chauffé. Réconforté. vont tenter de le titiller. j’émerge enfin ! Je suis immédiatement
Dépanné. Encouragé… pris en charge. Déséquipé. Oxygéné.
Arrivé à – 12, le palier dure près d’une Réchauffé. Ausculté.
Il comprend rapidement que quelque heure. Je bouge. Je gigote dans ma
chose ne va pas. Je lui fais signe qu’il y a combinaison. Mais rien n’y fait. Le poids Je pense qu’en allant chercher une telle
des bouteilles derrière. Il revient vers du temps se fait sentir inexorablement. profondeur à près de 1200 mètres de dis-
moi, reste quelques minutes à mes côtés, Cette fois, c’est décidé, je suis à – 9 m, tance avec en plus, un profil chaotique,
puis repart. Je sais qu’il ne peut pas et à la fin de ce palier, si personne ne j’ai atteint les limites des capacités
s’éterniser à cette profondeur ! À partir vient, j’irai seul dans la cloche naturelle humaines. Je laisse donc ainsi le termi-
de là, l’équipe, conduite d’une façon à – 6 m. nus et ne poursuivrai pas l’exploration de
remarquable par le sergent-chef Frédéric cette résurgence.
Martin, va s’organiser. Les plongeurs 4 minutes avant la fin de ce palier, Daniel
vont se relayer pour assurer mon arrive ! Il me tend une plaquette où figu-
Je tiens à remercier très chaleureuse-
soutien. Rapidement, David va prendre le rent des questions mais je m’en moque.
ment tous les participants à cette expédi-
relais. Il restera de longues minutes à Ma seule et unique réponse : « Je veux
tion et félicite toute l’équipe qui s’est
mes côtés. entrer dans la cloche. » Il comprend mon
investie et qui a su s’organiser et s’adap-
impatience et se met à tourner autour de
Mais la malédiction est toujours là, me ter avec un professionnalisme remar-
moi. Il décroche mes relais. OK ! Je peux
guettant à chaque virage, à chaque quable ; toujours soucieuse de la sécu-
décapeler.
changement de palier. Voici un fil de la rité, faisant preuve d’ingéniosité pour
prise électrique qui va sur ma combinai- surmonter tous les problèmes rencontrés.
Arrivé dans la cloche, je m’installe.
son pour que mon chauffage se des- Daniel me tend le petit recycleur. Je Adjudant Sylvain REDOUTEY
soude ! ??? savoure ce palier de luxe. 13e RG

– 37 –
L a l e t t r e
SOMMAIRE

Éditorial du général

LE 25 E
RGA
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

O O O O O à Douchanbe Histoire
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

DROIT RÉSERVÉ çais, officier dans le génie de l’air. La trafic aérien. Celui-ci reste cependant
fabrication des enrobés est placée sous disponible pendant les travaux journa-
la responsabilité de la société indienne liers pour les avions à décollage court
Maruty. L’équipe du poste d’enrobage est de type Yack 40, Antonov 24 et 28 et
entièrement composée de personnels Transall,… Le rythme hebdomadaire
indiens. Le transport des enrobés est étant de 6 jours de travail en piste pour
assuré par des camions de location, de 1 jour d’entretien des matériels, la durée
type KAMAZ, conduits par des person- totale de ce chantier de réfection peut
nels tadjiks. La pose des enrobés ainsi être estimée à 3 mois.
que le balisage non lumineux de la piste
par marquage à la peinture sont sous la Ce chantier est particulièrement intéres-
responsabilité d’un détachement de mili- sant tant par la provenance des entre-
Spécialisé dans le maintien en condition taires français provenant du 25e régiment prises impliquées dans ces travaux que
des infrastructures aéronautiques, le du génie de l’air d’Istres. par la complexité liée aux approvisionne-
25e régiment du génie de l’air est respon- ments des différents matériaux. L’adap-
sable de la réfection de la piste de l’aé- Ajoutons que les matériaux proviennent
roport international de Douchanbe au d’une gravière toute proche, la peinture DROIT RÉSERVÉ

Tadjikistan, au titre d’accords internatio- de marquage et le bitume de Russie, le


naux (France, États-Unis, Tadjikistan). ciment d’Ouzbekistan ! Des entreprises
françaises fournissent le liant et l’Inde le
Situé à proximité de la ville de Dou- poste d’enrobage.
chanbe, l’aéroport est doté d’une piste
d’une longueur de 3 100 m sur 45 m de
large et d’une aire de retournement de … AUX MULTIPLES
3 000 m2. L’aérodrome peut recevoir la plu- PARTICULARITÉS
part des avions de ligne actuels. Le trafic TECHNIQUES
prévu dans les années à venir est de
l’ordre de 2 millions de passagers par an. La contrainte technique la plus impor- tation aux modes de travail de chacun et
tante liée à ce chantier réside dans la la prise en compte de la diversité tant lin-
Si l’aérodrome de Douchanbe a vu le réouverture chaque soir de l’aéroport au guistique que technique de cette mission
poser du premier avion en 1924, c’est à constituent un enri-
partir de 1964 que les Russes ont chissement excep-
DROIT RÉSERVÉ
construit les infrastructures du futur tionnel pour le génie
aéroport. Le projet prévoit la réfection de de l’air français.
la piste aux endroits les plus endomma- L’expérience accu-
gés, ce qui représente une surface totale mulée en sera d’au-
de 190 000 m2 et 32 000 tonnes d’enrobé. tant plus précieuse
pour la réalisation de
chantiers futurs.
UN CHANTIER
MULTINATIONAL… Le chef de bataillon
ROMAND-PIQUANT
maître d’œuvre
Les acteurs impliqués sur le chantier du 25e RGA
sont multiples : sous la direction du
ministère des Transports de la République
du Tadjikistan, la maîtrise d’œuvre du
chantier est assurée par un militaire fran-

– 38 –
La lettre du génie

DE LA CIJAS
À LA CAJ

– 39 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref

De la CIJAS Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

O O O O O à la CAJ Histoire
Expériences
◆ A savoir
Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

La cellule d’assistance juridique, admi- Il peut opposer son refus même à un • informer le commandement et le per-
nistrative et sociale (CIJAS) a été créée juge, il est le seul à pouvoir décider de sonnel en matière de :
dès 1982 dans certains organismes mili- lever ou non le secret professionnel. – protection médico-sociale statutaire
taires, à titre expérimental. Elle a connu et complémentaire,
un tel succès qu’elle a été officialisée S’il s’autorise à parler, il s’expose alors – protection juridique statutaire et de
par une instruction de 1984 et vulgarisée au risque d’être poursuivi pénalement responsabilité pénale des agents de
dans toutes les formations de l’armée de pour violation du secret professionnel, l’État,
terre dont les missions spécifiques ou délit punissable d’un an d’emprisonne- – hygiène, sécurité et conditions de
les effectifs le justifiaient. Cette instruc- ment et de 15 000 d’amende selon l’ar- travail, en liaison avec le respon-
tion a été remplacée par l’instruction ticle 226-13 du Code pénal. sable prévention ;
n° 1937/DEF/EMAT/EP/L du 27 novembre • aider à la rédaction des rapports cir-
1990 qui a précisé les modalités de fonc- L’officier juriste est avant tout un informa- constanciés en cas d’accident ;
tionnement des CIJAS et le statut de leur teur sur les droits et les devoirs des par-
• être le correspondant du bureau
animateur. ticuliers. Il est aussi un conseiller qui
contentieux de la DiRCAT.
apporte une aide technique.
En conclusion, les CIJAS n’existent plus ;
LES MISSIONS Il tient à jour un cahier qui rend compte
elles ont été remplacées par les cellules
au commandement des consultations
DE LA CIJAS effectuées mais qui est strictement ano-
d’assistance juridique.
nyme.
L’instruction prévoit que la CIJAS a pour La mission fondamentale reste inchan-
mission « d’assister, sans se substituer à gée. Le nouveau texte ne fait qu’entériner
L’officier juriste ne peut en aucun cas
eux, les militaires » confrontés à des pro- des pratiques « anciennes » ainsi que le
représenter une personne devant une
blèmes administratifs et sociaux dans rôle de conseil technique auprès du com-
juridiction administrative ou judiciaire
l’accomplissement des actes de la vie mandement, des officiers juristes.
car il s’agit d’une prérogative dont les
privée. avocats ont le monopole exclusif.
C’est un changement dans la continuité
Son rôle est donc de faciliter l’accès à mais désormais, qu’on se le dise, vous
Le rôle des CIJAS a évolué ces dernières aurez affaire à la Cellule d’Assistance
l’information et les démarches auprès années. En effet, les nouvelles missions
des instances requises et d’apporter un Juridique (ou CAJ) !
des BRRCP et le passage à une armée
conseil. professionnelle ont conduit à une redéfi- Lieutenant FERRANDEZ
nition des attributions des CIJAS. CAJ - ESAG
En matière pénale, cette assistance se
limite aux contraventions de police.
CE QUI CHANGE
LE STATUT AVEC LES CAJ
DE L’ANIMATEUR L’instruction n° 592/DEF/EMAT/BCP/AS
DE LA CIJAS du 25 mai 2004 abroge l’instruction pré-
cédente et fixe les nouvelles missions
L’animateur de la CIJAS, l’officier juriste, des Cellules d’Assistance Juridique
possède une formation en droit (privé ou (CAJ).
public) et est soumis au secret profes-
sionnel. Cela signifie que nul ne peut le Outre la mission d’assistance concernant
contraindre à témoigner ou à révéler les les actes de la vie privée du personnel du
informations qui lui ont été confiées dans ministère de la défense et de sa famille,
le cadre professionnel. la CAJ doit également :

– 40 –
La lettre du génie

DROIT RÉSERVÉ

LA 22E COMPAGNIE D’APPUI


DU 31E RG CONSTRUIT
UN CAMP DE RÉFUGIÉS
DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

MISSION DE COOPÉRATION :
LE GÉNIE FORME
DES DÉMINEURS TADJIKS

– 41 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref

La 22e Cie d’appui du 31e RG Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

construit un camp Histoire


Expériences
A savoir
◆ Coup d’œil sur…

O O O O O de réfugiés Témoignage
A lire

Du 6 au 25 septembre 2004, la 3e brigade Ainsi, la compagnie était montée avec DES MISSIONS
mécanisée organisait un espace d’en- ses véhicules de dotation : 5 TRM 10000, BIEN SPÉCIFIQUES
traînement brigade dont l’objectif était de 2 VTL R, 1 bull, 1 compacteur, 2 MPG,
permettre aux régiments de travailler en 2 EMAD, 1 enfouisseur de mines, 2 MATS Bien évidemment, il était hors de ques-
commun, dans un cadre interarmes. et 2 MFRD. tion de commencer le chantier sans avoir
préparé le terrain. Il revenait donc à la
Ainsi, le 31e RG engagea près de trois section OT (Organisation du Terrain) du
cents hommes lors de cet exercice. COMPOSITION DU CAMP lieutenant Rossillon d’ouvrir le bal.
Pour l’occasion, la 22e compagnie d’appui Il s’agit d’une section polyvalente. Elle
Les éléments donnés par le capitaine aux
du 31e RG, aux ordres du capitaine possède comme matériel majeur des
chefs de section étaient simples et
Bertrand, mit à profit ces deux semaines MPG et des EMAD et est naturellement
clairs : construire un camp de réfugiés
pour monter un chantier d’une grande engagée dans toutes les missions d’orga-
pouvant accueillir 300 personnes dans
ampleur en zone 21 du camp de nisation du terrain.
des conditions de confort minimales.
Mourmelon : la construction d’un camp
de réfugiés. La section OT fut donc la première à tra-
Néanmoins, disposant de ses moyens
vailler puisqu’il était nécessaire que la
organiques et de matériaux divers, la
Hormis la traditionnelle section comman- zone soit définie et assainie avant que les
compagnie devait absolument réaliser
dement, trois sections composaient la deux autres sections ne puissent rentrer
les éléments suivants :
compagnie : une section OT, une section en jeu. Ainsi, les MPG ont œuvré les pre-
aide au déploiement, une section obs- • une plate-forme stabilisée de 100 x 100 m; miers, en réalisant une plate-forme stabi-
tacles et un groupe MATS. • une zone vie pour les réfugiés ; lisée de 100 x 100 m, et le merlonnage du
• une zone militaire avec un abri enterré périmètre, tout en tenant compte de la
L’objectif de ce chantier était de faire tra- de 40 hommes ; gestion des eaux de pluie par un réseau
vailler ensemble les sections sur un de tranchées courant le long des mer-
• un point de contrôle à l’entrée du
ouvrage où leurs compétences seraient lons, à l’intérieur de l’ouvrage.
camp ;
complémentaires.
• un abri protégé sommaire pour obser- Une fois ces ouvrages réalisés, les deux
En outre, la réalisation d’un camp de vateur ou emplacement d’armes ; autres sections pouvaient à leur tour
réfugiés avait pour but de permettre aux • un périmètre de sécurité extérieur ; remplir leur mission.
personnels de la compagnie de restituer • une centrale électrique ;
les savoir-faire techniques acquis au La section obstacles du lieutenant
cours des CTE dans un ouvrage d’actua- • une aire de poser d’hélicoptères. Dejouy venue avec deux MFRD (moyen
lité. de forage rapide et de destruction) et un
Une fois les ordres donnés par le enfouisseur de mines, avait reçu pour
capitaine, les sections pouvaient mission principale d’assurer la sécurité
enfin commencer à se pencher sur du camp de réfugiés.
la question et entreprendre l’ou-
vrage. C’est en se rendant sur place Pour cela, la section s’employa dans dif-
que les personnels prirent férents domaines :
conscience de toute l’ampleur du • la construction d’un check point ;
chantier : ils étaient face à un ter- • la réalisation d’un abri 12,7 mm ;
rain vierge qui en moins de deux • la mise en place d’un réseau APAV
semaines devait se transformer un (antipersonnel/anti-véhicule).
en camp de réfugiés.
Pour ce faire, les engins de la section ont
La compagnie était confrontée à un largement contribué à la réussite de
DROIT RÉSERVÉ
beau challenge. cette mission puisque les MFRD ont été

– 42 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
nécessaires pour la mise en place du Le mot du général Françoise
In memoriam
check point qui comportait des rails ver- LE CHANTIER EN Sommaire
ticaux semi-enterrés. QUELQUES MOTS L’actualité en bref
Le génie combat
Quant au PM 12, il a contribué à la créa- • 9 journées de travail Le génie construit
Le génie secourt
tion d’un obstacle antipersonnel et anti- • 10 m3 de sable
Le génie instruit
véhicule à base de mines antichars et de • 24 tôles cintrées Histoire
réseaux concertina. • 5000 sacs à terre Expériences
A savoir
• 300 plaques PSP ◆ Coup d’œil sur…
La section profita du chantier pour mettre
• 1000 m de concertina Témoignage
en œuvre un nouvel obstacle antichar à A lire
• 30 traverses de chemin de fer
l’aide du MFRD. Cet obstacle composé de
• 8 sacs de ciment
rails et de chemin de fer plantés en pro-
fondeur présentait l’originalité d’être • 25 grumes Dès que ce travail fut réalisé,
tenu à la surface par des bidons remplis • 2 camions de caisses à munitions vides le groupe put profiter allégre-
de béton et se devait d’être testé avant • 80 heures de fonctionnement réalisées ment du temps et du camp afin
de pouvoir être validé. sur chaque engin majeur en 9 jours de parfaire son instruction.
• 20 fûts de 200 l
La section appui de la 2e CCG du régiment • 100 clameaux
dépêcha sur les lieux un de ses EBG. Ce UN CHANTIER
dernier, devant une foule nombreuse,
tenta de franchir l’obstacle mais en vain.
DE GRANDE
La section put alors valider le nouvel obs-
DROIT RÉSERVÉ
RENOMMÉE
tacle et réfléchir à d’autres réalisations
en vue d’une éventuelle utilisation dans Aidé par une météorologie
un contexte opérationnel. clémente et grâce à une moti-
vation sans faille des sapeurs,
Enfin, la construction du poste de com- le chantier progressa au
mandement enterré, ouvrage important rythme prévu.
du chantier, revenait à la section aide au
déploiement commandée par le lieute- Au terme de 8 jours de travail,
nant Beurel. Cet abri, construit par une le capitaine commandant la 22
dizaine d’hommes en un temps record, CA pouvait s’enorgueillir de la
permettait d’accueillir 40 personnes, et réussite de la mission. Non
ce avec un confort minimum : à savoir, seulement le chantier était fini
l’électricité, la lumière, la mise hors Cette construction permit aux sapeurs de mais il devint rapidement un endroit
d’eau. mettre en valeur leurs compétences dans incontournable du camp de Mourmelon
des domaines tels que l’électricité, l’in- puisque les troupes présentes sur le
À base de tôles cintrées, il comportait frastructure opérationnelle… camp se demandaient ce qui se passait
une salle de travail ainsi qu’une salle de en zone 21 : en quelques jours, le chan-
repos avec un couloir central, et pouvait Le groupe MATS s’était vu quant à lui tier eut une renommée incontestée.
en cas d’attaque résister à un tir de mor- confier la mission de créer une zone de
tier de 81 mm. poser d’hélicoptères. Les derniers jours, en dehors du travail
de finition du chantier, les sections
De plus, la SAD mit en place une centrale L’aire de poser pour hélicoptères légers, durent se relayer pour faire visiter l’ou-
électrique, à l’aide d’un groupe électro- moyens ou lourds répon-
gène 10 Kw, qui permit d’installer le cou- dait à des contraintes rela-
rant électrique et la lumière sur le péri- tivement peu sévères de
mètre du camp. situation et d’environne-
ment (végétation, nature du
sol) permettant une grande
souplesse dans son
implantation et nécessitant
donc peu de travaux.

La zone créée, de surface


20 x 20 m, était recouverte
par les tapis des deux
MATS montés spéciale-
ment pour l’occasion à
DROIT RÉSERVÉ DROIT RÉSERVÉ
Mourmelon.

– 43 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
vrage aux troupes de pas- Le mot du général Françoise
In memoriam
sage (le 126e RI, le 31e RG,
Sommaire
une délégation étrangère…). L’actualité en bref
Le génie combat
L’inauguration du chantier Le génie construit
Le génie secourt
eut lieu le vendredi 17 sep- Le génie instruit
tembre, lorsque le général Histoire
Michel, commandant la 3e Expériences
BM, accompagné des chefs A savoir
◆ Coup d’œil sur…
de corps des régiments de la Témoignage
brigade, rendit visite à la A lire
compagnie sur le site du
chantier. Cela fut l’occasion
pour le capitaine Bertrand chantier, ce qui n’avait pas été
de présenter l’ouvrage, ainsi le cas depuis plusieurs mois
que ses personnels et ses du fait d’une récente projec-
DROIT RÉSERVÉ
moyens. tion en Guyane.

DROIT RÉSERVÉ Les personnels de Ce chantier aura aussi permis de mettre


la compagnie gar- en valeur les spécificités et les tech-
deront un très bon niques propres à une compagnie d’appui,
souvenir de ce qui sont malheureusement trop souvent
chantier. méconnues et inexploitées par les autres
armes.
Ils ont fait preuve
de compétence et Enfin, ces deux semaines furent l’occa-
de travail sans sion de montrer une complémentarité
démesure, et ont sans faille entre les sections qui rappelle
relevé le challenge tout à fait la devise de la compagnie :
avec panache et « Pour tous, tous avec ».
audace. De plus,
ils ont pu travailler
dans leur spécia- Lieutenant DEJOUY
lité au cours du CDS obstacles

DROIT RÉSERVÉ DROIT RÉSERVÉ

DROIT RÉSERVÉ

– 44 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

MISSION DE COOPÉRATION
Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref

Le génie forme Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

des démineurs tadjiks


Histoire
Expériences
O O O O O A savoir
◆ Coup d’œil sur…
Témoignage
A lire

De mars à juillet 2004, un détachement temps de former des militaires tadjiks formé suivant les IMAS (International
d’instruction opérationnel de la division comme démineurs ou comme supervi- Mine Action Standards), au cours des
de formation au déminage de l’École seurs et dans un deuxième temps de trois stages dispensés, cent cinq démi-
supérieure et d’application du génie s’est superviser les chantiers de déminage. neurs.
rendu au Tadjikistan. Mis à disposition du Tadjikistan Mine
Action Cell (TMAC) et inséré au sein de la Mi-avril, à la demande de l’ambassadeur
Initiée par la Direction de la coopération Fondation suisse de déminage (FSD), la de France au Tadjikistan, le détachement
militaire de défense (DCMD), dans le seule ONG accréditée dans la lutte anti a participé à la « conférence internatio-
cadre du traité d’Ottawa, cette mission mines dans ce pays, le détachement a nale concernant le progrès vers les
de coopération a permis dans un premier évolué dans un milieu anglophone. Il a objectifs de la convention d’Ottawa en

– 45 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
Asie centrale » avec comme hôte d’hon- Le mot du général Françoise
In memoriam
neur la reine Noor de Jordanie, ambas-
Sommaire
sadrice de bonne volonté auprès l’Orga- L’actualité en bref
nisation des nations unies (ONU). Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Pendant cette conférence, FSD a pré-
Le génie instruit
senté un chantier de déminage et l’adju- Histoire
dant Shu avait en charge de présenter Expériences
les différentes techniques de détection A savoir
◆ Coup d’œil sur…
utilisées (sondage et excavation). Témoignage
A lire
Cette mission a été des plus intéres-
santes et enrichissantes tant sur le plan
humain que sur le plan professionnel.

Elle a permis de réaffirmer l’excellence


du savoir-faire du génie militaire français
dans le domaine du déminage et de la
dépollution.

La Fanfare de tradition du génie vient de réaliser un disque qui comprend


essentiellement des marches du génie et des musiques de films
Ce disque est disponible au prix de 12 euros, franco de port
FRAIS D’EXPÉDITION
PRIX UNITAIRE UNITAIRE QUANTITÉ MONTANT
(France métropolitaine)

CD Fanfare du
10 euros 2 euros
6e régiment du génie

NOM, Prénom : ...............................................................................................

Rue : ...................................................................................................................................

Ville : .................................................................................................................................

Code postal : ........................................................................................................

Date : ................................................................... Signature :

BON DE COMMANDE
à renvoyer, accompagné
de votre règlement par chèque
à l’ordre de « Les amis du génie »,
à l’adresse suivante :
Monsieur le chef de la fanfare
du 6e régiment du génie
BP 14105
49041 ANGERS Cedex

– 46 –
La lettre du génie

ÉRICK VAUTHIER
vu par Bernard Le Bars

POURQUOI SERVIR
DANS LE SERVICE DU GÉNIE ?
ou Servir dans le service du Génie,
pourquoi ?

TÉMOIGNAGE DU LIEUTENANT LEURS


chef de section travaux
en mission à Yamoussoukro

– 47 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

LE LIVRE D’ART DE LA RENTRÉE


Le mot du général Françoise
In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref

Érick Vauthier Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

O O O O O vu par Bernard Le Bars Histoire


Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
◆ Témoignage
A lire

Le 24 mars 1993, Érick Vauthier, sous-offi- sont extraites de deux


cier à la brigade, est grièvement brûlé documents vidéo : le
lors d’un feu d’entrepôt à Rungis. Après 1er tourné par un ama-
trois semaines de mise en sommeil teur sur les lieux de
contrôlé, la reconstruction d’une vie l’accident ; le 2e par le
commence. Reconstruction physique service cinématogra-
bien sûr, au rythme des amputations, phique des armées
greffes de peau, séjours hospitaliers ou lors de l’arrivée d’Érick
cures thermales pour retrouver un à l’hôpital militaire
visage, un corps. Reconstruction psycho- Percy. Deux euros par
logique aussi, pour se retrouver, revivre livre seront reversés
avec sa femme et ses deux petites filles. au profit des orphelins
des sapeurs-pompiers
(ODP) et de l’associa- DROIT RÉSERVÉ

tion pour le dévelop-


pement des œuvres
sociales des sapeurs-pompiers de Paris Le photographe Bernard Le Bars,
(Adosspp). engagé à la brigade en 1973, est
chef de garde puis instructeur
ODP : www.pompiersdefrance.org avant de diriger la section
Adosspp : www.adosspp.com photo/vidéo pendant huit ans
(1991-1999).
Aujourd’hui, il s’adonne entière-
Érick Vauthier pompier de Paris, aux édi- ment à son art pour l’agence
tions Xavier Barral • disponible depuis le Contact Press Image.
DROIT RÉSERVÉ
10 septembre au prix de 27 euros.

DROIT RÉSERVÉ
Bernard Le Bars nous offre l’histoire bou-
leversante de ce jeune sapeur-pompier
passé brutalement du statut de sauveteur
à celui de victime, « de l’autre côté » pour
reprendre ses propres termes. Depuis
l’accident, Bernard Le Bars a suivi jus-
qu’à aujourd’hui les étapes du lent et
éprouvant rétablissement d’Érick.
Dignes, pudiques, intenses, ces images
dégagent une force et une émotion
exceptionnelles. Présentées au festival
Visa pour l’image 2003, elles ont reçu un
accueil public et critique élogieux. La 1re
partie du livre présente les photogra-
phies que Bernard Le Bars a prises sur le
terrain alors qu’il dirigeait la section
photo/vidéo de la brigade. On y découvre
l’univers quotidien des casernes, la
diversité des interventions, le rôle fonda-
mental des sapeurs-pompiers auprès des
Parisiens. Les images du cahier central

– 48 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

SERVIR Le mot du général Françoise


In memoriam
Sommaire
DANS LE SERVICE DU GÉNIE L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire

Pourquoi ?
Expériences
A savoir
O O O O O Coup d’œil sur…
◆ Témoignage
A lire

Après de belles et riches années dans contact des lieutenants de la de bonnes conditions. La
l‘infanterie, me voilà devant l‘échéance de division d’application. Ma période la plus aléatoire est
la première partie de carrière et le choix à dernière année à l’école, l‘orientation qui suit la réus-
faire pour la seconde. Mon parcours pro- cette fois comme adjoint du site au concours.
fessionnel, mon caractère, mes chefs et centre Janus, m’a donné
mes possibilités intrinsèques ont condi- l’opportunité d’élargir ma En effet, mon cas était parti-
tionné ma décision. La question initiale et connaissance du milieu et de culier car un seul domaine
essentielle à se poser, à ce moment pré- préparer le concours du de métier m’intéressait et la
cis, est « Comment servir avec efficacité diplôme technique. proposition initiale était loin
et motivation l’institution? ». de correspondre à ma volonté
de remise en question. Une
Mon choix a dû être ajusté en tenant ACTE 2 : LES première remarque vient
compte des chapitres événementiels de d’emblée à l’esprit : l’intérêt de l’institu-
ma carrière et aussi d’une éventuelle
ÉTAPES tion passe avant l’intérêt du particulier.
reconversion à moyen terme. Ignorer ou les étapes Mais je rajouterais que l‘intérêt de l‘insti-
cette dernière éventualité serait faire de mon orientation tution est avant tout d’avoir des cadres
preuve d’un idéalisme respectable ou motivés, donc efficaces, dans un
d’une inconscience irresponsable et la domaine de métier choisi.
UNE PREMIÈRE ORIENTATION
nier serait totalement hypocrite.
J’ai donc fait un refus de scolarité en
Deux situations ont suscité véritablement
Aujourd’hui, j’ai fait le choix de servir au assumant totalement ce choix auprès de
mon attention pour la deuxième partie de
sein du service du Génie pour apporter l’EMSST, de la DPMAT et de mon chef.
carrière. En premier lieu et d’une façon
au service constructeur de l’armée de Mon idée était simple et a priori légitime :
ponctuelle, lors du stage des futurs com-
terre, à la fin de ma formation, mes com- « Autant rester dans le métier qui m’a fait
mandants d’unité où la DPMAT m’a
pétences, ma volonté d’améliorer et de plutôt que de faire un métier qui ne me
orienté objectivement. En second lieu et
satisfaire ses besoins. Ce métier me per- plaît pas ! ».
en continu, où l ‘expérience de mes aînés
mettra encore une fois de rester dans
m’a convaincu pour le choix d’une remise Je reste aujourd’hui encore surpris par la
une dynamique de travail liant en perma-
en question. réaction de mes orienteurs qui n’avaient
nence remise en question et concrétisa-
tion d’une formation. pas envisagé cette éventualité, au vu des
Mon choix définitif vers la formation aux réponses données. Cette phase étant
techniques d’opérations d’infrastructure située dans la période de préparation des
vient de ma première période d’ensei- mutations, mon refus ne pouvait qu’impli-
ACTE 1 : L’ITINÉRAIRE gnement dirigé, à l’EMSST, où des cama- quer pour moi de graves incertitudes…
ou mon parcours rades m‘ont parlé avec passion de ce
personnel nouveau métier. Peut-on imposer à un cadre se trouvant
dans une dynamique de travail un
De plus, c’est un des métiers qui domaine de métier ne lui correspondant
Issu de l’EMIA, promotion Général
demande, à mon avis, une sincère moti- pas ? Les métiers proposés aux DT SI, très
Daboval (1990-1992), j’ai choisi de servir
vation au regard des années de travail à différents les uns des autres en terme de
dans l’infanterie, dans les troupes de
venir. choix de scolarité, ne peuvent-ils pas être
montagne, et pour l’essentiel au 13e
bataillon de chasseurs alpins. Pendant proposés à l‘issue de l’admissibilité en
huit années je suis resté au sein du LA RÉUSSITE AU CONCOURS vue d’un premier classement? Ainsi, les
même bataillon confortant ainsi mon ET L’ORIENTATION FINALE lauréats pourraient mieux considérer
« statut » d’officier monoculture. Après l’opportunité de ce nouvel engagement.
mon DEM, l’école d’application de l’infan- Le moment opportun, l’institution m‘a Ceci évidemment sous-entend que l’ad-
terie m’a accueilli et j’ai pu pendant deux laissé la chance de pouvoir préparer le missible puisse ne pas concrétiser, de
années, comme formateur, rester au concours du diplôme technique dans façon légitime, son admission.

– 49 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
ACTE 3 : blissement du génie, je tiens particuliè- Le mot du général Françoise
In memoriam
LA CONCRÉTISATION DE rement à compléter et à élargir ma for-
Sommaire
mation en section de maîtrise d’œuvre, L’actualité en bref
MON PROJET D’AVENIR au moins pendant deux années. Le génie combat
Comment peut-on servir efficacement Le génie construit
Aujourd’hui je suis en formation à l ‘ESAG Le génie secourt
et avec longévité le service sans pos- Le génie instruit
pour deux années. Mes objectifs sont séder une bonne connaissance du Histoire
clairement identifiés et l‘école nous « terrain » ? Expériences
forme pour le premier emploi avec à la A savoir
• une parfaite maîtrise du métier Coup d’œil sur…
clef un diplôme d’ingénieur, reconnu par
contribuera ainsi aisément à la ◆ Témoignage
la commission des titres, qui est attribué A lire
reconnaissance du service dans la
sous réserve de résultats suffisants en
perspective d’un regroupement des
fin de scolarité.
services constructeurs des armées.
Quelles seront alors les consé-
Deux préoccupations peuvent, à ce jour,
quences d’un tel regroupement sur
être soulevées unanimement :
les statuts et les niveaux d’emploi des
• assuré de posséder les connaissances personnels, sur les procédures de
de base pour servir au sein d’un éta- travail ?

– 50 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

TÉMOIGNAGE DU LIEUTENAHT LEURS Le mot du général Françoise


In memoriam
Sommaire
L’actualité en bref

chef de section travaux Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

en mission Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…

O O O O O à Yamoussoukro ◆ Témoignage
A lire

Le samedi 6 novembre, la section est DROIT RÉSERVÉ

partie, comme chaque jour depuis main-


tenant trois semaines, sur le chantier
de l’hôtel Sebroko à environ 12 km du
43e BIMa. Vers 11 heures, nous recevons
une information de l’ONU sur la dégrada-
tion rapide de la situation en ville. Après
contact avec le bureau des opérations du
43, nous nous replions immédiatement au
BIMa. À 12 heures la section est en sécu-
rité à Port Bouët. Après avoir été infor-
més de la situation sur Bouaké, nous
nous rendons au poste de commande-
ment du 43e BIMa pour demander la
conduite à tenir. Vers 15 h 30, je reçois
l’ordre de mon commandant d’unité de
me mettre à la disposition de la compa-
gnie de logistique. La section devient la 3e
section de marche et l’équipe EOD fait
partie intégrante de la section.

La situation se dégrade très rapidement,


les jeunes patriotes affluent en masse vers
le BIMa. Des combats ont lieu sur l’aéro-
port et au rond-point Akouaba. La foule
devant le BIMa est de plus en plus excitée l’air est irrespirable. Le colonel de gendar- apprenons que les gendarmes cherchent
et comprend beaucoup de femmes et d’en- merie nous place. Nous sommes alors les sapeurs afin de clore complètement
fants. Les manifestants lancent des pierres équipés du casque, des lunettes anti sable, le portail sud. Pour cela, il faut tendre un
et des billes en acier à l’aide de frondes. du gilet pare-balles, du treillis, d’un bâton câble métallique et mettre en place deux
de bois et de notre arme : chaleur garantie. réseaux triples de concertina. L’obstacle
Nous recevons une mission de maintien Le VAB des EOD est placé à proximité du est déjà installé, mais il faut le fermer.
de l’ordre et d’interdiction du portail sud portail sud, il est caché des vues, la 12.7 est Après une courte reconnaissance, nous
en 2e ligne, juste derrière les gendarmes. en place et approvisionnée, la mission du constatons que les manifestants sont
Nous devons être équipés d’armes non VAB est d’intervenir en dernier recours. À placés au niveau de l’obstacle, rendant
létales : l’adjudant Ridacker nous trouve ce moment, un mouvement de foule se pro- l’opération quelque peu périlleuse.
dans la précipitation des bâtons en bois. duit devant le camp, tous les manifestants
Pendant que les ordres sont donnés, la partent en courant vers la gauche du por- Pour mettre en place l’obstacle, nous
tension monte d’un cran, les jeunes tail. Le colonel de gendarmerie nous donne serons huit : lieutenant Leurs, adjudant
patriotes tentent de pénétrer dans le l’ordre de nous placer sur la gauche, notre Poirie, adjudant Ridacker, caporal-chef
quartier, ils sont a priori armés de mission devient alors de renseigner et Denisse, caporal Raibaut, 1re classe
machettes et de pinces coupantes. Le interdire, et la section se déploie sur 600 m Bernard, 1re classe Harmand Thekal,
commandant d’unité de la CCL rassemble de long. Les jets de pierres nous obligent à 1re classe Chemello. Vers 19 heures les
ses chefs de section afin de donner ora- prendre position dans des trous de combat gendarmes font reculer les patriotes d’au
lement un ordre en cours d’action. déjà existants. moins 100 m, nous progressons alors à
couvert de leurs boucliers. Ils se placent
Il est 16 h 10 lorsque la section se trouve à La situation continue de se détériorer, les en avant de l’obstacle, ce qui nous permet
100 m de sa position, mais avec les gaz manifestants allument des feux et jettent de tendre le câble. Pour la mise en place
lacrymogènes, la visibilité est difficile et des cocktails Molotov sur le BIMa. Nous des deux réseaux triples de concertina, ils

– 51 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général
se replient derrière nous. Ils intensifient Nous trouvons une zone qui nous permet Le mot du général Françoise
In memoriam
leurs tirs de grenades lacrymogènes afin de poursuivre la mission tout en restant
Sommaire
de maintenir les manifestants à distance. abrités. Ce seront les pompiers qui nous L’actualité en bref
C’est sous un jet de pierres continu et donneront le feu vert pour reprendre Le génie combat
dans une atmosphère saturée de gaz notre position initiale. Le génie construit
Le génie secourt
lacrymogènes que le groupe ferme enfin Le génie instruit
définitivement l’obstacle. Vers 10 heures le capitaine de la CCL Histoire
convoque ses chefs de section : nous Expériences
Vers 21 heures, je réorganise la section et conservons la même mission sauf que A savoir
Coup d’œil sur…
adopte un dispositif plus resserré pour la nous devons nous déplacer de 200 m de ◆ Témoignage
nuit : un groupe avec la mission Interdire- plus par rapport au portail, et un groupe A lire
renseigner, le 2e groupe en arrière, en doit être en mesure d’appuyer sur ordre
mesure d’intervenir immédiatement au la section qui est placée sur notre
profit du 1er groupe. Le groupe comman- gauche car c’est une zone où il est À 17 heures, je reçois l’ordre de changer
dement, divisé en deux équipes de trois plus facile pour les manifestants de s’in- de position et de fournir un groupe pour
pour assurer la permanence du comman- filtrer. J’apprends que les patriotes renforcer la section qui monte la garde
dement, est toujours resté au cœur du sont désormais armés et que certains ont dans les miradors. Avec la section de
dispositif, avec le groupe qui remplissait été vus avec des bouteilles de gaz. La marche du BATALAT, nous devons
la mission principale. La rotation entre les mission peut durer, mais aucune relève défendre la moitié du camp, notre pro-
groupes s’effectue toutes les quatre n’est prévue. La section sera articulée en blème est que les deux sections sont
heures. Vers 6 heures le 7 novembre, trois groupes : 1 groupe dans les trous de imbriquées et la ST2 est répartie sur
nous entendons aux transmissions que combats face au grillage, 1 groupe en 2,5 km.
les patriotes sont en train de pousser une alerte prêt à inter-venir soit à notre profit
citerne à carburant et se dirigent vers le soit au profit de la section voisine et 1 Chaque chef de groupe est autonome et
portail sud où plusieurs feux sont allumés. groupe au repos. L’adjudant Crest perçoit responsable d’un secteur. Des chemins
Quelques minutes plus tard, nous l’aper- alors notre ANF1 à l’armurerie avec 1 000 de replis sont définis et le point de recueil
cevons depuis notre position, elle com- cartouches de 7,62 mm. général est le VAB EOD toujours placé à
mence à brûler et les manifestants la proximité du portail sud pour parer à
poussent toujours vers le portail où un Durant la journée, nous aurons observé toute éventualité.
grand brasier a été allumé. Seul un tir beaucoup de manifestants qui portaient
d’ANF1 des gendarmes dispersera les des bouteilles de gaz, mais la foule est La mission se poursuivra jusqu’à 13 heures,
patriotes, la citerne étant alors à moins de toujours constituée de femmes et d’en- puis nous serons relevés, des soldats
100 m de notre position et complètement fants imbriqués avec les patriotes. Des français ont repris le contrôle de l’exté-
en feu. Je donne l’ordre à la section de se patriotes ont tiré sur nos positions dans rieur du quartier et la situation se calme.
replier et nous faisons un bond en arrière la journée avec des armes légères (pro-
de 100 mètres, afin de nous mettre à l’abri. bablement des 22 long rifle). Lieutenant LEURS

LE DETGEN PARTICIPE À L’ÉVACUATION DES RESSORTISSANTS

Les événements survenus à la suite du bombardement de la force Licorne à Bouaké ont plongé les ressortissants français et
étrangers dans le doute et la crainte.
Lors des journées des 13 au 16 novembre 2004, certains d’entre eux, habitant le centre de la Côte d’Ivoire, ont décidé de quit-
ter définitivement ou temporairement leur pays d’adoption, dans lequel ils avaient placé leurs espoirs et où ils avaient décidé
de s’installer.
C’est ainsi que le DETGEN a accueilli une cinquantaine d’hommes, de femmes et d’enfants, choqués, désemparés pour cer-
tains, venus chercher refuge et réconfort avant d’être évacués sur Abidjan et plus tard de rejoindre la France.
Le personnel du détachement a rapidement mis en place une chaîne, pour recenser, loger, nourrir et réconforter ceux qui
avaient tout perdu.
Capitaine GROSS

– 52 –
La lettre du génie
SOMMAIRE

Éditorial du général

À
Le mot du général Françoise

LIRE
In memoriam
Sommaire
Les profondes mutations géopolitiques sur- L’actualité en bref
venues depuis la chute du mur de Berlin ont Le génie combat
considérablement modifié l’équilibre des Le génie construit
blocs et la nature des menaces. La montée Le génie secourt
des nationalismes et des fanatismes religieux n’épargne aujour- Le génie instruit
d’hui aucune partie du monde et introduit la notion de devoir Histoire
d’ingérence. Face à ces menaces, concepteurs et utilisateurs des Expériences
matériels militaires font preuve d’imagination, afin de les adap- A savoir
ter aux besoins du moment, et ce dans trois éléments : l’air, la Coup d’œil sur…
terre et l’eau. Dans ce livre, l’auteur répond aux nombreuses Témoignage
questions induites par l’existence même de ces matériels : pour- ◆ A lire
quoi les fabrique-t-on ? À quelles menaces doivent-ils répondre ?
Qu’en pensent les utilisateurs de base ? etc. Le lecteur découvrira
dans ces pages les matériels les plus modernes et les plus performants, utilisés lors des conflits les
plus récents ainsi que les matériels qui feront face aux menaces du XXIe siècle. Plus de 300 photos
inédites prises en opération illustrent ce livre.

Armées françaises du XXIe siècle face aux nouvelles menaces - Dominique Franque de Luxembourg -
éditions ETAI

C OLLECTION A U CŒUR DE L’ ACTION

Dans la collection Au cœur de l’action, ETAI


nous propose deux nouveaux ouvrages
intitulés Gendarmes et Pompiers.
Au travers de photos exceptionnelles,
inédites et spectaculaires, ces deux livres
vous ouvrent les portent de deux institu-
tions de grande valeur, aussi efficaces qu’in-
dispensables.

« Ils sont là, nous les soutenons ; ils partent,


nous assumons. »
Si des milliers d’ouvrages ont été écrits sur les
soldats, études de sociologie militaire et biogra-
phies des grands capitaines, rien de tel n’a été
fait pour mettre en lumière le rôle de leurs
femmes. Leurs vies restent fréquemment
méconnues, alors qu’elles sont toujours pleines
d’abnégation, souvent douloureuses, parfois
héroïques.
Par expérience personnelle, le général Jean
Delaunay voulait également démentir le pro-
verbe qu’on lui répétait quand il était sous-lieu-
tenant : « Un officier qui se marie perd 50 % de
sa valeur ! »
Beaucoup pensent maintenant le contraire…
Il a tenu à réaliser son projet d’autant plus
qu’en cette époque de sinistrose, il croit néces-
saire de donner des exemples aux jeunes. Il a choisi de le faire sous la
forme d’un recueil de cent témoignages de femmes de soldats de
diverses générations, qui retracent un siècle d’histoire de la France et
de l’armée…

Femmes de soldats d’hier et d’aujourd’hui - Jean Delaunay


éditions Christian

– 53 –
OFFRE D’EMPLOI

ENTREPRISE
Raison sociale : Constructions industrielles de la Méditerranée - CNIM
Adresse : 35, rue de Bassano - 75008 PARIS

CNIM est l’un des principaux industriels dans le domaine des matériels du génie. Les matériels en service ou en
développement sont le PFM, la travure classe 70 du PAA et le pont d’assaut SPRAT. Il faut ajouter à cette liste des
projets spécifiques « export » et la préparation des futurs développements de matériels.

INTITULÉ DU POSTE
Ingénieur - chef de projet

LIEU DE TRAVAIL
La Seyne-sur-Mer (Var)

DESCRIPTIF DU POSTE (niveau, responsabilité, fonctions, tâches)


Le titulaire du poste devra :
• apporter au bureau d’études son expertise dans la connaissance et la mise en œuvre des matériels du génie ;
• aider les équipes de projet (notamment SPRAT) dans la rédaction des documentations « utilisateurs » ;
• le cas échéant, piloter certaines affaires.

PROFIL DU CANDIDAT
(formation, compétences et expériences, personnalité, critères déterminants, langues)
• officier du génie de 35-45 ans ;
• possédant un diplôme d’ingénieur (formation initiale ou formation acquise en cours de carrière) ;
• bon rédacteur ;
• anglais indispensable.

CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE RÉMUNÉRATION


Rémunération attractive, à négocier.

DIVERS
Déplacements de courte durée à l’étranger.

NOM ET ADRESSE DE LA PERSONNE CHARGÉE DU RECRUTEMENT


Contacter le général (cr) Morelle, conseiller militaire de la société.
01 44 31 11 54 – hmorelle@cnim.com
3 numéros par an
BULLETIN D’ABONNEMENT
France 20
Étranger 30
Abonnement collectif (unités du génie)
50 exemplaires 400

PETITES ANNONCES 100 exemplaires 600

1 parution 5

La rubrique « petites annonces » est mise à votre


disposition pour acheter, vendre, échanger, louer
un appartement, une maison etc.

Gratuit pour insertion d’une offre d’emploi

❒ Je m’abonne ❒ Je passe une annonce

NOM : ........................................................ Prénom : .................................................... Grade : .........................................................

Adresse : ................................................................................................................................ ....................................................................................

Code postal : ................................................ Ville : ........................................................ Pays : .........................................................

Renvoyez le bulletin ci-dessus (ou sa photocopie) accompagné d’un chèque


à l’ordre de l’Association des amis du génie à :
La Lettre du génie
Abonnement
106, rue Éblé – BP 34125 – 49041 ANGERS Cedex 01
Parfois détruire Souvent construire

Toujours servir