Vous êtes sur la page 1sur 36

La lettre du génie SOMMAIRE

◆ Éditorial du général

ÉDITORIAL Le mot du général Françoise


Sommaire
L’actualité en bref

DU GÉNÉRAL JEAN-LOUP CHINOUILH Le génie combat


Le génie construit
Le génie secourt

commandant l’École supérieure Le génie instruit


Histoire

et d’application du génie - Angers Expériences


A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait

La 6e Convention du génie, qui réunissait à Angers début juin les


généraux, colonels anciens, chefs de corps et présidents de catégorie
de notre arme, a revêtu cette année une solennité particulière par la
présence du général Thorette, chef d'état-major de l'armée de terre.

Deux mots pourraient résumer la teneur des exposés et des échanges :


ouverture et cohésion.

Ouverture sur la fonction opérationnelle « agencement de l'espace


terrestre » qui associe au génie la géographie militaire et la défense
NBC, non seulement pour une mise en œuvre commune comme elle
s'opère au sein de la brigade du génie, mais aussi pour les études de
doctrine. L'installation au 1er juillet du régiment de défense NBC à
Fontevraud (sous l'appellation « 2e régiment de dragons ») permettra
des contacts étroits grâce à sa proximité d'Angers ; de même la direction des études et de la prospective
de la géographie va rejoindre prochainement l'ESAG. Voilà des facteurs favorables à une bonne
coopération dans l'avenir.

Cohésion car, quelle que soit la composante dans laquelle ils servent, les sapeurs restent très attachés
aux valeurs et aux traditions de l'armée de terre et du génie. Il importe donc que le regroupement
interarmées des services d'infrastructure soit appréhendé comme une recherche d'efficacité et non
comme une perte d'identité. Le général Thorette a d'ailleurs bien insisté sur la nécessité de cohésion
de notre arme et je m'engage personnellement à la maintenir, depuis la maison-mère que constitue
l'École.

La cérémonie clôturant la Convention a permis de rendre hommage au général de corps d'armée


Keiflin, dernier directeur central du génie, dont l'action a été déterminante pour que le nouveau service
d'infrastructure de la défense voie le jour prochainement dans de bonnes conditions. Une page se
tourne, mais le livre reste ouvert.

–1–
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
◆ Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
LE MOT
Le génie combat
Le génie construit DU GÉNÉRAL CA (2S) FRANÇOISE
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
président de la FNAS
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait

En 2004 la France s’est souvenue, il est inutile de revenir sur toutes ces
cérémonies grandioses qui ont ponctué l’année, elles sont restées très
présentes dans nos mémoires.

En ce début d’année 2005 le monde entier s’est trouvé réuni dans le


recueillement lors des émouvantes cérémonies au camp d’Auschwitz avec ce
cri unanime : « plus jamais ça ». D’autres commémorations auront lieu pour
marquer le 60e anniversaire de la fin de cette horrible Seconde Guerre
mondiale.

Pour nous, sapeurs du génie, en 2005, parmi tous les hauts faits de notre arme,
nous pouvons mettre en avant le 90e anniversaire de la guerre des mines et des
sanglants combats des Éparges en particulier entre les mois de février et avril
1915, ainsi que le 60 anniversaire du franchissement de vive force du Rhin, le 31 mars 1945, à
e

Germersheim, le 1er régiment du génie a tenu à commémorer cet événement le 29 avril.

Mais 2005 sera surtout marquée pour le génie par la disparition de la Direction centrale du génie et la
création du service d’infrastructure de la défense (SID) qui regroupera outre la direction centrale du
génie, la direction centrale de l’infrastructure de l’air et la direction centrale des travaux immobiliers et
maritimes. Ce nouveau service dépendra du secrétariat général pour l’administration (SGA). Quelles
seront les conséquences de cette disparition pour notre arme ? Il est trop tôt pour le dire mais seule
certitude il faut, comme je l’ai déjà dit, que la grande famille du génie se regroupe autour des deux
entités qui représentent le génie : l’École supérieure et d’application du génie et la Fédération nationale
des amicales de sapeurs, future Fédération nationale du génie.

Justement concernant cette nouvelle fédération, les travaux concernant la modification des statuts ont
pris du retard et leur adoption ne pourra pas intervenir avant la fin de l’année, nous avons déjà bien
progressé, mais il faut maintenant réaliser sa mise au point définitive.

Les choses bougent : la Fédération nationale des anciens sapeurs-pompiers de Paris nous a rejoint, j’ai
été invité à participer à leur congrès à Lyon le 19 mars 2005 et j’ai pris la parole devant les participants
à l’Assemblée générale, j’ai pu constater qu’ils faisaient bien parti de la grande famille du génie.
L’amicale de l’établissement du génie de Paris s’est prononcée, lors de son assemblée générale, pour
une adhésion à la FNAS, le président de l’amicale de l’EG de Nancy a assisté à notre dernier conseil
fédéral afin de pouvoir proposer à leur prochaine AG leur éventuelle adhésion.

Ce n’est pas facile mais il faut continuer à construire cette grande Fédération nationale du génie, pour
cela j’ai besoin du soutien de tous.

Prochain grand rendez-vous notre Sainte-Barbe le dimanche 27 novembre 2005.

–2–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

•1 • •Éditorial
• • • • du• général
• • • • Chinouilh
Le mot du général Françoise
• • • • • • • • • • • ◆ Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
•2 • •Le• mot
• • du
• •général • • • Françoise
• • • CA(2S) • • • • • • • • • Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit

•3 • •Sommaire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • Histoire
Expériences
A savoir

•5 • •L’actualité
• • • • •en• bref
Coup d’œil sur…
• • • • • • • • • • • • • • Portrait

•9 • •Le• génie
• • •combat
• • • • • • • • • • • • • • • •
La première pierre du Centre d’Entraînement National au Combat en
Zone Urbaine

•12• •Le• génie


• • •construit
• • • • • • • • • • • • • • • •
Les soldats de la force Licorne en Côte d’Ivoire

•16• •Le• génie


• • •secourt
• • • • • • • • • • • • • • • •
Les équipes cynophiles de la sécurité civile

•19• •Le• génie


• • •instruit
• • • • • • • • • • • • • • • •
Stage en entreprise des élèves ingénieurs du diplôme technique 58

•20• •Histoire
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Extrême-Orient : Seconde Guerre mondiale 1939-1945

Inscription « AFN 1952-1962 » sur les emblèmes du génie

•23• •Expériences
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • La Lettre du génie est une publication de
l’École supérieure et d’application du génie
Le 19e régiment du génie à Hammelburg 106, rue Éblé - BP 34125
49041 ANGERS CEDEX 01

Directeur de la publication :
général Jean-Loup Chinouilh
•26• •A •savoir
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • Rédacteur en chef :
CBA Jean-François Plantec
Présentation d’un régiment du service militaire adapté
Rédacteurs en chef adjoints :
lieutenant Emmanuelle Bouchet
lieutenant Anne-Lise Llouquet

•29• •Coup
• • d’œil
• • •sur…
adjudant Gauthier Perron
• • • • • • • • • • • • • • •
Conception :
De Metz à Kaboul : assurer l’approvisionnement en énergie des PIR ESAG
forces Impression :
PIAT Saint-Maixent

Commission paritaire : en cours

•33• •Portrait
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • ISSN : 1006 B 05886

Dépôt légal à parution


Lieutenant-colonel Antoine Burel

–3–
La convention du génie vient de s’achever pour l’année 2005.

Les 9 et 10 juin, plus de 300 sapeurs venus de la France entière


étaient réunis.

Cette 6e édition a permis à tous nos représentants (généraux en


activité et en 2e section, chefs de corps, « ambassadeurs », pré-
sidents de catégories,…) de se retrouver pour faire le point sur la
situation actuelle du génie et évoquer les orientations à prendre
pour les années à venir.

Cette fête d’armes VAUBAN 2005 comportait les activités sui-


vantes :
• un Comité du génie qui réunissait les officiers généraux du
génie en activité ; Revue des troupes par le général d’armée Thorette

• une information aux OGX2 et ambassa-


deurs ;
• plusieurs exposés concernant le bureau
génie du PC du corps de réaction rapide,
le génie en opération et la numérisation
de l’espace de bataille ;
• les conclusions des chefs de corps en
poste et futurs ainsi que les restitutions
des thèmes des présidents de catégorie
en présence du chef d’état-major de l’ar-
mée de terre.
Lecture de l’ordre du jour

Le vendredi 10 juin 2005 à 11 h 30, sur la place


d’armes de l’ESAG, les drapeaux et fanions des
trois composantes du génie étaient disposés devant
les troupes et les spectateurs venus nombreux.

Le général d’armée Thorette, qui présidait la céré-


monie, a rendu hommage au général de corps d’ar-
mée Keiflin, dernier directeur central du génie, qui
quitte le service actif.

Par ailleurs, des décorations furent remises au


Dépôt de gerbe par le général Chinouilh, commandant l’ESAG caporal Wacapou et au maréchal des logis-chef
et le général de corps d’armée (2S) Françoise, président de la FNG Dupont.

–4–
>> VISITE DE L’OBERFINANZDIREKTION DE FREIBURG
Dans le cadre des très bonnes relations entre services allemands et français, l’établissement du génie de
Strasbourg a invité le 5 avril 2005 une délégation de l’Oberfinanzdirektion de Freiburg (O.F.D.). Cette
délégation était composée du président, M. Sutter, du directeur de la construction, M. Kruger, et de M.
Trunk.
L’O.F.D. est le service constructeur fédéral allemand chargé, au niveau du Bade-Wurtemberg, du
contrôle technique et financier des constructions réalisées par les services étatiques et notamment les
réalisations au profit de la brigade franco-allemande (Mullheim, Breisach, Immendingen,
Donaueschingen et Villingen). Le général Boeringer, directeur régional du génie, et M. Beaumont de la
DRG de Metz participaient à cette réunion ainsi que quelques chefs de service de l’établissement dont
le commandant Tasset, chef du détachement spécial du génie de Donaueschingen, et Mme Oser, chef du
bureau administration-finances.
Le lieutenant-colonel Limacher, directeur de l’établissement, a présenté la fonction infrastructure au sein
de la Défense, l’organisation du service ainsi que les pro-
cédures administratives, comptables et financières appli- DROIT RÉSERVÉ
cables dans le cadre des travaux réalisés au profit des
forces françaises et de l’élément civil stationnés en
Allemagne et du 292e jagerbataillon.
Cette réunion de communication a permis de mieux faire
connaître les procédures de chaque État, d’échanger les
compétences et de renforcer les relations entre les
services pour une meilleure coopération internationale.
Une animation vidéo sur le futur ensemble alimentation-
loisirs de Donaueschingen, ouvrage remarquable
actuellement en construction, a été présentée aux
visiteurs attestant de manière concrète la qualité du
travail effectué en commun.

JOURNÉE DES ENTREPRISES DU 8 MARS 2005 À L’EG DE LILLE <<


Les responsables d’une centaine d’entreprises du BTP du Nord Pas-de-Calais et de la Picardie se sont
regroupés le 8 mars 2005 à Fleurbaix (62) pour participer à la traditionnelle « journée des entreprises »
organisée par l’établissement du génie de Lille.
Cette réunion est un moment privilégié d’échanges entre les personnels du service du génie et ceux qui
souhaitent répondre aux appels d’offres des projets d’infrastructure.
Le lieutenant-colonel Beuriot, directeur de l’établissement du génie de Lille, a pris la parole pour présenter
son établissement et ses personnels avant de rappeler : « Gérer 210 sites de la défense, entretenir plus de 2
millions de m2 de SHOD, adapter l’infrastructure aux besoins d’une armée professionnalisée et conseiller
les commandements sont les quatre missions de notre
DROIT RÉSERVÉ établissement. » Le commandant Angele, chef du bureau
maîtrise d’œuvre, a ensuite fait un bilan des opérations 2004.
Ce retour d’expérience permettra aux futurs titulaires des
marchés de mieux répondre aux attentes du maître d’œuvre.
Le lieutenant-colonel Fontaine, chef du bureau conduite des
réalisations (maîtrise d’ouvrage), a suscité l’intérêt en
présentant les marchés devant être lancés en consultant en
2005, l’ensemble représentant plus de 40 opérations pour
un montant estimé de 56 M€. Enfin, monsieur Godin, chef
du bureau administration finances, a conclu par un exposé
sur la dématérialisation des marchés, opération qui consiste
à mettre en ligne sur internet (www.btpdefense.dcg.
terre.defense.gouv.fr et www.achats.defense.gouv.fr) les appels d’offres ainsi que les dossiers de consultation
entreprise.
Chacun a été persuadé que cette journée aura permis de mieux appréhender le travail du service du génie
et qu’elle participe à l’amélioration quantitative et qualitative des réponses des entreprises aux sollicitations
de l’établissement du génie de Lille.
La convivialité était au rendez-vous de cette matinée conclue par un repas commun service/entreprises.

–5–
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise >> BUTTE CITRONNELLE – POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE
Sommaire
◆ L’actualité en bref La première pierre du casernement de la Butte Citronnelle a été posée le mercredi 2 mars 2005
Le génie combat
en présence :
Le génie construit
• du général Marengo, commandant supérieur des forces armées dans la zone Sud de l’océan
Indien ;
Le génie secourt
• du capitaine de vaisseau Sarrade, commandant la marine et l’aéronautique navale de la zone
Le génie instruit
Sud de l’océan Indien ;
Histoire
• du lieutenant-colonel Collin, directeur des travaux de la de la zone Sud de l’océan Indien ;
Expériences
• de M. Langenier, maire de la ville du Port ;
A savoir • de M. Ham Sou Chong, de la chambre de commerce et d’industrie de La Réunion ;
Coup d’œil sur… • de M. Lalain, du service des bases aériennes et ports maritimes de la direction départemen-
Portrait tale de l’équipement de La Réunion ;
• de M. Champay, secrétaire général des affaires maritimes.

Cette opération a pour but d’assurer le logement des « ayants droit » célibataires de la Marine nationale à La Réunion :
quartiers-maîtres, matelots, cadres et officiers mariniers.
L’ensemble immobilier s’articule en six bâtiments disposés autour d’une cour centrale. Il comprend 52 chambres équipées
de salle d’eau et 9 studios avec kitchenette intégrée. En rez-de-chaussée d’un bâtiment, des locaux
DROIT RÉSERVÉ
seront réservés aux Affaires maritimes.
L’aspect architectural a été particulièrement soigné afin de s’inscrire dans le plan général
d’aménagement de la ville du Port, qui a été étroitement associée à sa conception.
La surface totale des locaux habitables est d’environ 3 300 m2 ; 900 m2 de parking couvert
complètent l’opération, dont le montant s’élève à 5 M€.

Les principales étapes de cette opération sont les suivantes :


• expression des besoins et programme : 2002
• avant-projet sommaire : 2002
• dossier de consultation des entreprises : 2003
• travaux : de janvier à décembre 2005
CBA GRENU Eric
Officier communication de la DTZSOI

CHALLENGE DES UNIFORMES <<


DROIT RÉSERVÉ

Les « aguerrisseurs en montagne » du CIECM de Barcelonnette seraient heureux de voir


votre unité représentée pour la prochaine édition du challenge Des UnifoRmes qui se
déroulera les 1er et 2 octobre dans la vallée de l'Ubaye - Alpes de Haute Provence.
Ce raid multisports par équipe de 4 est organisé chaque année par la société AN Rafting
et par nous-même, le Centre d'Instruction et d'Entraînement au Combat en Montagne.
Deux jours conviviaux au cours desquels AN Rafting vous offre le meilleur de ses
compétences dans les activités d’eau-vive sur une des rivières les plus sauvages
d’Europe, mais aussi des heures d’efforts terrestres concoctées par les personnels du
CIECM. Une occasion ludique de mettre en avant notre spécialité : combiner diverses
activités physiques en se jouant du relief !
Le challenge, unique en son genre, réunit des concurrents, par équipe de 4, issus de
tous les corps et unités au service de l'état porteurs d'uniforme : militaires, pompiers, gendarmes, douaniers,
policiers…

Au programme :
• escalade ;
• hot-Dog (canoë bi-place) slalom et descente ;
• VTT et bike&run ;
• course à pieds ;
• course d'orientation montagne ;
• rappel…

Bien qu'accessible à tous les sportifs, le raid sera « plus dur » que les années précédentes mais surtout « moins
cher » !
Une occasion inoubliable de se « mettre dans le rouge ».
Nous comptons sur vous pour motiver votre entourage à la constitution d'une équipe, pour promouvoir votre
formation et défendre vos couleurs.

Renseignements sur www.ciecm.terre.defense.gouv.fr

Renseignements et dossiers d'inscription : J-P Tauvron 04 92 80 86 93


jean-pierre.tauvron@ciecm.terre.defense.gouv.fr

Lieutenant-colonel de GUILLEBON
commandant le CIECM

–6–
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
>> JOURNÉE DES ENTREPRISES POUR LA DTZSOI Le mot du général Françoise
Sommaire
Le 11 février dernier, la direction des travaux de la zone Sud de l’océan Indien
◆ L’actualité en bref
(DTZSOI) a organisé une demi-journée d’information au profit des entreprises du
Le génie combat
bâtiment et des travaux publics (BTP).
Destinée à mieux faire connaître les services de la DTZSOI, leur fonctionnement Le génie construit
et les procédures appliquées dans le cadre des marchés publics, cette réunion s’est Le génie secourt
déroulée à Saint-Pierre, siège du service local d’infrastructure de la garnison Sud Le génie instruit
et du 2e Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine (2e RPIMa). Histoire
La quarantaine de responsables d’entreprise ayant répondu favorablement à Expériences
l’invitation du lieutenant-colonel Collin a été attentive aux missions et attributions A savoir
de la DTZSOI, ainsi qu’au plan de charge qui a été présenté. Coup d’œil sur…
Enfin de nombreuses remarques furent faites concernant la dématérialisation des Portrait
marchés publics en vigueur depuis le 1er janvier 2005,
DROIT RÉSERVÉ dévoilant à la fois leurs inquiétudes et leur intérêt en la matière.
Pour clore les débats, une présentation du 2e RPIMa, « client »
de la DTZSOI en matière de travaux d’infrastructure, a été
effectuée par le lieutenant-colonel Jamin, commandant en
second du régiment, qui a insisté sur la qualité attendue des
réalisations des entreprises.
La demi-journée s’est conclue autour d’un verre et d’un repas
organisés au cercle mixte de la garnison de Saint-Pierre, au
cours desquels les échanges furent nombreux et enrichissants.
CBA GRENU Eric
Officier communication de la DTZSOI

CHAMPIONNAT DE FRANCE MILITAIRE DE CROSS-COUNTRY ! <<


Du 29 novembre au 2 décembre 2004 se sont déroulés à l’École d’Application de
l’ALAT de Dax les championnats de France militaires de cross-country.
À l’occasion de cette compétition très relevée, l’adjudant (TA) Abdeslem Farid
et le sergent Parbaille Véronique ont défendu les couleurs du régiment.
En effet, l’adjudant Abdeslem a su tirer le meilleur parti d’un circuit
mixte boueux et « roulant » de 9,3 km dans la catégorie vétérans.
En finissant 6e sur 193 concurrents et à une poignée de
secondes seulement du podium, l’adjudant arrache sa
qualification pour la grande finale interarmées (Armées
de Terre, Mer, Air et Gendarmerie) de cross-country qui se
déroulera du 1er au 3 février à Beynes en région parisienne
et qui sacrera le champion de France !
Côté filles dans la catégorie seniors, à l’issue d’un par-
cours rapide de 4,5 km, le sergent Parbaille a obtenu
une encourageante 60e place sur 177 concurrentes
engagées !
Toutes nos félicitations et encouragements aux compétiteurs
pour ces bonnes performances qui contribuent au rayonnement
du 3e RG ! Le rendez-vous est déjà pris pour le podium !
Cellule communication

>> « JOURNÉE TECHNIQUE » À L’E.G. DE STRASBOURG


Lors de la matinée du 7 avril 2005, l’établissement du génie de DROIT RÉSERVÉ

Strasbourg organisait un forum technique avec la participation de


diverses entreprises. Ces dernières étaient venues présenter avant
tout leurs activités, mais aussi leurs gammes de produits et leurs
nouveautés.
Ce forum s’est vu complété par l’invitation de 9 autres fabricants
de produits du second œuvre au château de l’Ill à Ostwald.
Cette journée de convivialité a permis à tout le personnel de
l’établissement du génie de s’informer à la fois sur les dernières
innovations techniques et tendances actuelles mais aussi tout
simplement de conforter un dialogue bien établi mais plus que
nécessaire entre les différents intervenants de l’acte de construire.

Cellule communication

–7–
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise RETOURS D’OPEX POUR LE 19E RÉGIMENT DU GÉNIE<<
Sommaire
◆ L’actualité en bref La phase de projection extérieure du 19e régiment du génie, débutée fin août 2004, s’achève. Depuis mi-janvier,
Le génie combat
les 3 841 sapeurs du régiment bisontin partis en opérations, rentrent progressivement au quartier Vauban. Ils ont
Le génie construit
accompli leurs missions en Afghanistan, au Liban, en Martinique, en Bosnie-Herzégovine, au Tchad, en Guyane,
en Côte d’Ivoire, au Cameroun ou en Tunisie. Les derniers sont arrivés vendredi 25 et dimanche 27 février à
Le génie secourt
l’aéroport de Mulhouse.
Le génie instruit
Histoire Le détachement génie en Afghanistan
Expériences Partis depuis fin août, les 52 sapeurs du DETGEN ont eu fort à faire dans ce pays qui porte les stigmates de 20
A savoir ans de guerre. Leur mission principale, au sein du bataillon français, consistait à ramasser des munitions non
Coup d’œil sur… explosées (roquettes, obus, mines…) pour les détruire ensuite. « De nombreuses munitions récupérées se
Portrait trouvaient sur le bord des routes, dans les jardins, voire dans les murs des maisons. Notre plus grande satisfaction
est d’avoir pu contribuer à aider la population en rendant son environnement de vie plus sûr » confie le
lieutenant Roland Perfetta, chef de la section génie qui est restée cinq mois et demi sur place. À noter que cette
mission constitue l’unique engagement génie du 19 pour 2004-2005…

Casques Bleus au Liban


173 sapeurs du 19, répartis en 3 compagnies, ont constitué pendant quatre mois et demi le
420e détachement d’infanterie motorisée au sein de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban. Leur mission
principale était de sécuriser le camp de Naqoura, siège du PC de la FINUL. Ils ont également participé à l’escorte
des médecins militaires français et polonais qui offraient une assistance médicale gratuite aux habitants des
villages environnants. « L’ambiance ONU a demandé à chacun de se remettre en question. Il a fallu s’adapter à
un contexte de travail multinational et à la langue anglaise » souligne un chef de section, rentré le 10 février, date
marquant la fin du retour du détachement. Malgré la dominante MICAT, les quelques travaux d’amélioration de
l’infrastructure ont permis aux sapeurs de ne pas perdre la main…

Un renfort pour le 33e RIMa


Dans le cadre des renforts apportés par les unités de métropole aux unités d’outre-mer, le 19e régiment du génie a
envoyé deux compagnies à Fort-de-France en Martinique. Pendant leur séjour, elles ont eu un rythme d’activités
soutenu entre les tests d’évaluation des missions communes de l’armée de terre, l’exercice régimentaire du 33e RIMa,
l’école à feu en Guyane, les services divers et les visites d’autorités. Les sapeurs du 19 ont pu profiter des infrastructures
locales pour parfaire leur condition physique et leur entraînement en milieu équatorial. Ils sont les derniers à rejoindre
Besançon après quatre mois de mission.

Après quelques permissions bien méritées, il leur faudra remettre l’ouvrage sur le métier. En effet, les six prochains mois
verront se succéder des périodes de formation interne, des actions de partenariat au profit des écoles de formation militaire et des
périodes d’entraînement. Dans ce dernier domaine, l’objectif majeur du 19e régiment du génie sera d’appuyer la 7e brigade
blindée équipée de ses nouveaux chars Leclerc. L’exercice en terrain libre JAVELOT de mai prochain constituera à ce titre
l’évaluation opérationnelle du régiment.
Par ailleurs, le 19e régiment du génie assurera des missions opérationnelles dès le mois de juin 2005 avec la projection d’un
détachement génie en Afghanistan pour la mission PAMIR soit, pour certains, à peine quatre mois après leur retour, ainsi que la
mise sur pied des modules Guépard attribués.
Lieutenant AVOIES
Officier communication

>> DROIT RÉSERVÉ

Les 4 jours des « 40 ans du 4e RSMA » sont finis !


Cet anniversaire a été un succès. L’ambiance était excellente.
Tropiques obligent, le cocktail VIP a réuni quelque 500
personnes au cours d’une soirée où Miss Réunion 2005 était
DROIT RÉSERVÉ
présente (en compagnie du lieutenant-colonel Million-
Rousseau sur la photo).

Lieutenant-colonel MILLION-ROUSSEAU

POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE D’UN BÂTIMENT EVAT <<


Le 13 mai 2005, la première pierre d’un bâtiment devant accueillir 160 EVAT a été posée par le lieutenant-
colonel Jolly, directeur de l’établissement du génie de Nancy au 1er régiment de tirailleurs d’Épinal. Le
bâtiment d’une superficie de 4 500 m2 sur quatre étages doit être livré en avril 2006. L’opération dont les
prémices remontent à 2001 aura un coût total de 5,8 millions d’euro. Ce bâtiment comportera des chambres
individuelles, des chambres doubles et des espaces en rez-de-chaussée réservés aux engagés logeant hors
du quartier.
Lieutenant MAZARD
Officier communication

–8–
LA PREMIÈRE PIERRE
DU CENTRE D’ENTRAÎNEMENT NATIONAL AU
COMBAT EN ZONE URBAINE
La construction du CENZUB (Centre travaux. Chantier dont les étapes suc- liser la future chaussée. Cette étape
d’Entraînement National au Combat cessives et les techniques employées peut paraître longue et fastidieuse
en Zone Urbaine) au cœur du camp vont vous être rapidement explicitées. mais cet investissement en temps et en
de Sissonne nécessite d’importants moyens se révèle très rentable au
travaux d’infrastructure. Dans ce La première étape d’un chantier est final, car il participe à l’un des prin-
cadre, la 1re compagnie du 5e régi- avant tout du ressort de ce que l’on cipes de la guerre : la liberté d’action.
ment du génie a reçu pour mission de pourrait appeler le bureau d’étude tra- Sur le chantier de la route de la Folie,
tracer une route qui reliera le camp vaux du régiment s’il ne s’appelait pas ces étapes ont été retardées jusqu’au
bâti actuel à la future zone d’entraî- DLRT pour « Détachement Léger de milieu de l’été du fait de la dépollu-
nement qui s’érigera en plein cœur Reconnaissance Travaux ». En effet, tion pyrotechnique, par une entreprise
du camp. après un relevé du terrain existant, des civile, d’une partie du site suite à la
spécialistes en topographie établissent présence dans le sol de nombreux
Certes un axe existait déjà, mais il ne avec l’aide de l’outil informatique le obus et roquettes. Dans cette phase de
s’agissait que d’une piste, dénommée plan de la future route. Ce dossier est, chantier, la compagnie a également
« piste de la Folie » sur les cartes, et après différents visas, remis au com- réalisé des plates-formes sommaires
qui portait bien son nom, tant sa struc- mandant d’unité responsable de la
ture la rendait peu carrossable en réalisation.
période de pluie, et encore moins
capable de supporter le trafic que va
Une compagnie de travaux arrive
engendrer le site d’entraînement.
donc généralement face à un terrain
Construire une route d’environ 6 km
où se trouve un alignement de piquets
de long et 6 m de large, compatible
en bois espacés d’environ 25 m, qui
avec le trafic de poids lourds, voilà un
matérialise l’emplacement et l’altitude
chantier digne d’une compagnie de
de la future route. Et c’est parti !

PHOTO 5E RG
Tout d’abord, déboisage
et nettoyage sont les élé-
ments incontournables
pour réaliser un chantier PHOTO 5E RG

dans des conditions de


sécurité et d’efficacité pour stocker les milliers de tonnes de
optimisées. En effet, les matériaux qui ont servi à la construc-
camions et autres engins tion de la chaussée.
disposeront de suffisam-
ment de place pour se Ensuite, l’équipe de topographes de la
croiser et effectuer leurs compagnie s’est attachée à la mission
manœuvres, et le désou- de déport : planter des centaines de
chage empêchera les piquets pour indiquer l’emplacement
racines de venir déstabi- des bords de route et des accotements.

–9–
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise PHOTO 5E RG

Sommaire
L’actualité en bref
◆ Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait

Cette équipe a ensuite dû effectuer un en craie extraite dans de petites car- compagnie a mis en œuvre successi-
suivi quotidien de l’avancement du rières créées par la compagnie sur dif- vement 2 couches de grave non trai-
chantier, conseiller les chefs de chan- férents sites le long du chantier. Ces tée, c’est-à-dire de roche concassée
tier et policer les enginistes peu regar- accotements mesurent en moyenne de granulométrie bien précise. C’est le
dants face à leurs frêles piquets de une quarantaine de centimètres travail du ou des niveleurs : les
bois… d’épaisseur pour 3 à 4 mètres de large. couches doivent être d’épaisseur
Cela représente des milliers de constante et leur surface être parfaite-
PHOTO 5E RG camions-bennes de craie déversée de ment plane. Suivent un train d’arro-
part et d’autre de la future route, pour sage et des compacteurs qui confèrent
éviter au chef de bord de tomber de à la route une homogénéité et une
trop haut lorsqu’il descend de son résistance suffisantes. Le DLRT peut
véhicule !… alors effectuer des mesures pour
contrôler l’optimisation du compac-
Une fois que les accotements sont cor- tage en fonction du matériau, de sa
rectement compactés et à l’altitude teneur en eau et des engins de com-
finale de la route, les pelles (on ne dit pactage mis en œuvre.
pas « pelleteuses » !) rentrent en action
pour effectuer le décaissé (on creuse La dernière couche de grave mise en
quand même un peu dans les tra- œuvre est qualifiée de grave traitée
vaux…), soit pour la route de la Folie puisqu’elle contient certaines sub-
une fouille de 6 m de
large et de 70 cm de PHOTO 5 RG
E

profondeur. La terre
issue du décaissé
peut être utilisée pour
remplir les carrières
dont l’exploitation est
terminée ou si sa
qualité est correcte,
pour constituer les
Dès les déports des premiers déca- accotements des kilo-
mètres effectués, le terrassement com- mètres suivants, dans
mence avec le « montage des accote- un but d’optimisation
ments ». Pour ceux qui pensaient que des transports, donc
construire une route se résumait à de diminution des
creuser, la désillusion est grande car délais. Le fond du
c’est avant tout un travail de bâtisseur. décaissé ou « fond de
En effet, une route est principalement forme » est ensuite
en superstructure, c’est-à-dire plus compacté pour une meilleure stabilité stances qui la font durcir avec le
haute que le terrain naturel, pour évi- puis tapissé de géotextile, dont la fibre temps, un peu comme du béton. Il
ter l’ennemi du sapeur travaux : l’eau ! non tissée permet à l’eau de s’évacuer s’agit de grave « laitière ».
Il convient donc de venir épauler la mais empêche toute remontée d’argile
future route par des accotements en vers la chaussée. Ensuite, c’est la mise en œuvre du
terre ou en craie. Cette partie de route « produit noir », c’est-à-dire de l’émul-
est souvent appelée « bas-côté » dans Puis arrivent les différentes étapes de sion bitumineuse (du goudron !) et
le langage courant. À Sissonne, le la pose de matériaux nobles appelés de gravillons de tailles judicieuse-
montage des accotements a été réalisé « graves ». Sur la route du CENZUB, la ment choisies pour que les plus petits

– 10 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
(4 mm) viennent se bloquer entre les Les chiffres qui résument les travaux Le mot du général Françoise
plus gros (14 mm). Cette étape est de la 1re compagnie du 5e RG sont élo- Sommaire
extrêmement délicate car elle condi- quents : 7 mois de travaux avec, au L’actualité en bref

tionne la réussite totale de l’ouvrage : plus fort du chantier, 30 engins et 20 ◆ Le génie combat
Le génie construit
elle assure son étanchéité, et donc camions-bennes. Ces engins ont per-
Le génie secourt
prolonge la durée de vie de la chaus- mis le déplacement de plus de 60 000
Le génie instruit
sée. Gage de confort routier, sa pose m3 de terre ou de craie (soit le volume Histoire
est un travail très précis où de nom- de 7 500 camions-bennes), la pose de Expériences
breux paramètres rentrent en ligne de plus de 40 000 tonnes de matériaux A savoir
compte au moment même de la pose : nobles et la création d’un rond-point Coup d’œil sur…
température de l’émulsion, tempéra- central qui permettra un accès aisé au Portrait
ture extérieure, humidité, vent, qualité site du CENZUB.
des gravillons, pente de la chaussée…
Bref, il s’agit de s’adapter sans cesse
car lorsque la plume fait 6 m de large,
les stylos correcteurs n’existent pas !
Alors gare aux ratures !

La réalisation de la route de la Folie a


également nécessité la construction
de 5 dalles qui permettront aux blin-
dés de traverser la route sans détério-
rer la chaussée. Leur confection s’est
étalée sur l’ensemble du chantier, de
telle sorte que les délais de prise du
béton n’en gênent pas l’avancée.

Finalement, les « pellistes » sont


repassés à l’action pour tirer (creuser !)
les fossés de chaque côté de la route
sur près de 12 km. Ces fossés, canali-
PHOTO 5E RG
sés dans des buses en béton lorsqu’ils
passent sous la route à chaque inter-
section (soit environ 100 m de passage Les phases présentées succinctement dans un souci constant d’optimisation.
busés), collectent les eaux de pluie et ci-dessus se déroulent certes successi- Un tel chantier nécessite une planifi-
les déversent dans des exutoires qui vement dans le temps mais surtout en cation à long terme pour anticiper les
font office de collecteurs en cas plusieurs endroits sur le chantier. commandes, les livraisons des diffé-
d’orage. L’élongation atteint parfois plusieurs rents matériaux et gérer l’entretien en
kilomètres et un ouvrage à peine continu du parc des engins. La
Il ne restait plus qu’à effectuer un net- ébauché d’un côté peut se trouver au conduite de l’action garde cependant
toyage consciencieux de l’ensemble stade des finitions à l’autre extrémité. toute sa valeur car d’une part le projet
du chantier afin de livrer un ouvrage Il convient donc de répartir judicieu- lui-même peut se modifier au fil du
marquant le début concret du CEN- sement ses moyens tant humains que chantier et d’autre part, c’est le terrain
ZUB. matériels sur l’ensemble de ces tâches, qui guide le déroulement du chantier.
Il s’agit d’une équation aux inconnues
PHOTO 5E RG
nombreuses et parfois difficilement
quantifiables (comme la météorologie,
les poches d’argile, les sources ou les
pannes des engins…) mais dont la
résolution s’approche fortement des
méthodes de raisonnement tactique.
Les ennemis sont l’eau et les délais, la
mission c’est de satisfaire à la devise
du régiment :
PARTOUT, TOUJOURS, RÉALISER.

Capitaine CHARDON
PHOTO 5E RG Commandant la 1re compagnie
de travaux du 5e RG

– 11 –
LES SOLDATS DE LA FORCE LICORNE
EN CÔTE D’IVOIRE

Deux ans après le début de la crise L’INFRASTRUCTURE PHOTO EG NANCY

ivoirienne, les soldats de la force


Licorne sont toujours présents dans le
OPÉRATIONNELLE
pays. Près de 4 000 soldats français INDISPENSABLE
sont répartis sur ce territoire, qui
représente en superficie les 3/4 de la Pas de travaux d’envergure, ni de
France. Articulée en groupements tac- réflexions architecturales profondes ;
tiques interarmes (GTIA), la force ce n’est pas le rôle de la section
Licorne a installé son poste de J4/INFRA. Cette section est char-
commandement interarmées gée de fournir les infrastruc-
de théâtre (PCIAT) au 43e tures nécessaires pour amé- Le foyer avant et après travaux.
bataillon d’infanterie de liorer, autant que possible,
marine (43e BIMa) les conditions de
de Port Bouët vie et de travail
(Abidjan). À l’est, des soldats de la
zone de Bouaké, se force Licorne. Elle
trouve le GTIA 1 ; à assure le pilotage du sou-
l’ouest, à Man, le GTIA 2 ; tien au stationnement de
et à Korogho, implantation la toutes les unités de la force
plus récente, le GTIA 3. Le sud du Licorne déployées sur le territoire,
pays est, quant à lui, couvert par le à l’exception du 43e BIMa, dont les
43e BIMa et ses unités tournantes. infrastructures sont gérées par le ser- PHOTO EG NANCY

Aujourd’hui, dans le cadre du vice local constructeur (armé lui aussi


déploiement des forces de l’Organisa- de sapeurs du Service du génie).
tion des Nations Unies en Côte Composée d’un officier et de quatre deux par la « ligne de confiance »,
d’Ivoire (ONUCI), soit près de 6 000 sous-officiers conducteurs de travaux, zone occupée par les forces françaises
hommes, la force Licorne se trans- la section J4/INFRA est chargée d’as- et l’ONUCI pour empêcher la
forme en force de réaction rapide sister le commandement et d’apporter confrontation des deux belligérants.
(FRR). La nouvelle mission de Licorne son expertise dans la recherche et Au nord, le pays est occupé par les dif-
est double : d’une part, appuyer l’évaluation technique des infrastruc- férentes factions rebelles. Au sud de
l’ONUCI, et d’autre part, être en tures en participant à la planification cette ligne, ce sont les forces armées
mesure d’intervenir et de sécuriser le et à la programmation des opérations nationales de Côte d’Ivoire (FANCI)
pays. Pour cela le déploiement militaires. qui contrôlent l’administration et les
Licorne se resserre progressivement, activités civiles. Dans la zone nord,
afin de n’occuper que des emprises du Durant son premier mandat de six tous les bâtiments publics, notamment
niveau compagnie et de disposer mois, la section a essentiellement tra- les écoles, ont été saccagés et dévas-
d’éléments plus mobiles. C’est dans ce vaillé sur les 20 sites les plus impor- tés. L’administration ivoirienne
contexte opérationnel particulier qu’a tants que pouvait compter la force n’existe plus. Elle a fui les combats en
été créée, le 10 février 2004, la sec- Licorne sur l’ensemble du territoire de se réfugiant au sud, à Abidjan. C’est
tion J4/INFRA, bras armé responsable la Côte d’Ivoire (70 sites au total). Elle dans cette partie du pays que le com-
du soutien au stationnement de la est intervenue dans un contexte de ni mandement français a décidé d’instal-
force Licorne. guerre, ni paix. Le pays est divisé en ler les trois GTIA. Entre le 1er février et

– 12 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait

emprises à trouver, avec de nouveaux


baux ou conventions à signer, et de
nouveaux équipements d’infrastruc-
ture à aménager ou à construire.

PRINCIPALES
OPÉRATIONS RÉALISÉES

CRÉATION ET AMÉNAGEMENT
DE LA BASE AVANCÉE DE SOUTIEN
(TOMBOKRO)

Réalisation d’une zone vie pour 350


personnes, d’un dépôt de munitions et
d’un dépôt de carburant ; aménage-
ment de zones de stockage eau, ali-
CARTE DCG mentation et matériels.

Travaux de janvier à fin avril 2004 –


montant : 170 000 €.

le 30 juillet 2004, la section J4/INFRA grandes compétences techniques aux-


s’est essentiellement consacrée aux quelles la section J4/INFRA a dû faire
travaux d’aménagement et d’installa- appel. Bien souvent, le conducteur de
tion des GTIA à Man et à Bouaké. Les travaux pilotait lui-même les ouvriers
marchés publics étaient généralement sur le chantier.
passés en procédure adaptée avec des
entreprises locales du sud dirigées par De février à fin juillet 2004, la section
des Français, plus fiables technique- J4/INFRA a été particulièrement solli-
ment et en terme de délais. Les maté- citée par la montée en puissance du
riels et matériaux étaient approvision- détachement logistique en bataillon
nés presque exclusivement d’Abidjan. logistique, pour lequel il a été néces-
Dans la partie sud, les travaux d’amé- saire de créer une base logistique
nagement et d’installation de la base avancée à 250 kilomètres d’Abidjan. PHOTO EG NANCY

logistique à Tombokro, près de Cette base devait être opérationnelle Vue aérienne de la base de Tombokro.
Yamoussoukro, ont pu être réalisés au 1er mai 2004, les premiers travaux
dans des délais très courts (trois mois) débutant le 15 janvier. À partir du
et dans de bonnes conditions avec mois d’avril, l’arrivée progressive de AMÉNAGEMENT ET INSTALLATION
l’appui d’entreprises qualifiées égale- l’ONUCI a eu pour effet de modifier, DU GTIA 1 À BOUAKÉ
ment en majorité françaises. En avec la résolution 1528, la mission des
revanche, dans le grand nord, à forces françaises. Licorne est devenue Travaux de rénovation et de mise en
Khorogo et Ferkessedougou, le tissu une force de réaction rapide au profit sécurité électrique ; réfection des
économique local est quasiment de l’ONUCI, impliquant un redéploie- réseaux alimentation eau, eaux usées,
inexistant. Il ne s’agit que de petites ment en cascade d’un grand nombre téléphone ; aménagement de plates-
entreprises peu structurées et sans d’unités des GTIA sur de nouvelles formes ; installation de tentes Bach-

– 13 –
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
◆ Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
DROIT RÉSERVÉ DROIT RÉSERVÉ
Portrait
Le GTAI 2 avant et après travaux.

mann sur les sites du séminaire, du Durée des travaux un mois - montant suivre la mise en œuvre des différents
lycée français Descartes, de la mission 18 000 €. schémas directeurs : parfaire les instal-
Baptiste et de Anguayaokro. lations des GTIA et l’aménagement de
DROIT RÉSERVÉ la base avancée de soutien.
Travaux de fin juin à fin août - montant
60 000 €. Le champ d’action de la section a
consisté en une succession de petits
DROIT RÉSERVÉ travaux : installation d’un groupe
médico-chirurgical, réalisation de
dalles en béton pour le stationnement
des unités et de leurs équipements,
adduction d’eau, évacuations, fosses
toutes eaux, adaptation des réseaux
électriques, mise en place de mousti-
Le GTIA 3 à Khorogo. quaires sur les bâtiments… Le temps
de présence des forces françaises sur
le sol ivoirien n’étant pas défini, les
INSTALLATION DU GROUPE MÉDICAL travaux n’avaient pas vocation à per-
DE CAMPAGNE À TOMBOKRO mettre un stationnement durable. Ils
devaient seulement offrir aux unités
Le GTIA 1 à Bouaké. Augmentation de puissance élec- combattantes une installation de
trique ; mise aux normes ; réalisation meilleure qualité.
de branchements téléphoniques ; ins-
INSTALLATION DU GTAI 2 tallation de bungalows et d’une cen- Les événements du mois de novembre
AU LEP DE MAN trale électrique de 100 KVA. ont perturbé le déroulement des opé-
rations programmées lors du second
Réalisation d’une zone vie et restaura- Durée des travaux un mois - montant semestre. L’ensemble des travaux a été
tion pour environ 500 personnes ; 15 000 €. stoppé et les conducteurs de travaux
création d’une zone technique de ont rejoint leurs unités de rattache-
réparation pour tous véhicules blindés ment pour aider à la défense des sites.
et à roues ; aménagement de la zone REGROUPEMENT DU BATALAT
commandement ; installation de deux SUR MAN ET ABIDJAN À la fin du mois de novembre, le redé-
centrales électriques de 200 KVA ; ploiement de la force sur de nouvelles
rénovation complète des réseaux ali- Installation de bungalows et d’une emprises ou des sites pillés a impliqué
mentation eau, eaux usées, téléphone. centrale électrique de 200 KVA. de la part de la section J4/INFRA une
grande réactivité : la section a été
Travaux de juin à fin août - montant Durée des travaux un mois - montant contrainte d’établir, dans des délais
100 000 €. 15 000 €. extrêmement serrés, un état des lieux
de ces sites et estimer le coût d’un tel
déploiement pour obtenir de l’état-
INSTALLATION DU GTIA 3 major de l’armée de terre les crédits
À KHOROGO UN SECOND MANDAT nécessaires. Les entreprises et les inté-
MOUVEMENTE rêts français ayant été durement tou-
Aménagement de plates-formes ; ins- chés, la difficulté a consisté à trouver
tallation du TC2 (train de combat Après les six premiers mois d’exis- de nouveaux acteurs pour terminer la
n° 2) et d’une SRMF sous tentes tence de la section J4/INFRA, le mission. L’expérience et le profession-
Bachmann. second mandat a permis de pour- nalisme de la section ont permis de

– 14 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
faire face à ces impératifs dans des en eau de la force Licorne. L’arrivée Le mot du général Françoise
conditions de travail tout à fait inhabi- sur Abidjan du GTIA de Bouaké et de Sommaire
tuelles. deux détachements Guépard, l’un L’actualité en bref

venant de Libreville, l’autre de France Le génie combat


◆ Le génie construit
En février 2005, la force était redé- (126e régiment d’infanterie), a aug-
Le génie secourt
ployée dans des conditions de station- menté de façon significative les
Le génie instruit
nement correctes. Les six derniers besoins en réserve d’eau potable. Histoire
mois de l’année 2004 ont permis de Expériences
terminer la régularisation des prises à Sa bonne connaissance de la ville A savoir
bail et surtout de procéder aux pre- d’Abidjan, acquise à l’occasion d’un Coup d’œil sur…
mières restitutions d’emprises. De 27 séjour passé, lui a permis de multi- Portrait
emprises au mois d’août 2004, les plier les contacts avec des sociétés
forces ne comptaient plus que 9 disposant de stocks importants et
emprises en février 2005. Les états des d’organiser les approvisionnements Pour faire face à cette crise, différents
lieux sortants, réalisés par les conduc- adéquats. éléments sont venus en renfort sur
teurs de travaux, ont permis d’éviter Abidjan. Ils ont stationné dans des
de nombreux litiges, tout en préser- Avec les personnels du service local habitations, des hôtels ou des écoles,
vant les intérêts économiques de la constructeur du 43e BIMa, la section pour lesquels la section J4/INFRA a
Défense. J4/INFRA a procédé à la mise en place établi en urgence les états des lieux de
de groupes électrogènes de 10 ou tous ces sites.
15 KVA pour assurer la suppléance
électrique des installations les plus Toujours dans le cadre de l’héberge-
UN SERVICE DU GÉNIE sensibles. Elle a également participé, ment, le GTIA 1 a résidé successive-
BIEN « OPS » en activant les services de la ment sur plusieurs emprises, plus
Compagnie Ivoirienne d’Électricité, au adaptées à sa mission, entraînant des
Bouaké, 13 h 30 : les SU 25 de rétablissement de l’électricité sur le reconnaissances sur trois établisse-
l’armée ivoirienne bombardent une camp de Port Bouët, après 72 heures ments scolaires pillés lors des événe-
position française. C’est la stupeur. Le de coupure. La maîtrise de l’énergie ments. Les personnels du Service du
même jour, une foule de manifestants constituant le nerf de la guerre, c’est génie ont également participé à l’éva-
hostiles déferle sur Abidjan. S’ensuit également dans cette période que les cuation des 5 000 ressortissants fran-
durant plusieurs jours une tension hommes de la section J4/INFRA ont çais. Trois semaines mouvementées ;
de haute intensité. Pendant trois sollicité la direction centrale du génie trois semaines qui ont permis de rap-
semaines, la totalité des activités de pour la passation d’un marché en pro- peler le caractère plus que jamais opé-
chantier est stoppée. Les hommes du cédure d’urgence, afin de procéder au rationnel de la composante infra en
Service du génie démarrent une nou- remplacement d’un groupe électro- situation de crise.
velle mission. Sur Abidjan, le chef de gène de 750 KVA présentant de nom-
la section J4/INFRA s’est porté volon- breux dysfonctionnements ; ce qui a Lieutenant S. FEUILLOY
taire pour assurer l’approvisionnement pu être réalisé en moins d’un mois. DCG

Pour vous procurer la BD


Mille et une mines
Prenez contact auprès du CBA Plantec - 02 41 24 82 45 - officier communication de l’ESAG

Elle est disponible au prix de 1 € pour les ONG


5 € pour les particuliers
gratuite pour les militaires sur le terrain

NOM - Prénom : ................................................................................................................................................................................

Adresse : ...........................................................................................................................................................................................

Je commande ....................... BD au prix de ....................... €

Total ...................... €

À renvoyer accompagné d’un chèque à l’ordre de l’Association des amis du génie à :


École supérieure et d’application du génie
106, rue Éblé – BP 34125 – 49041 ANGERS Cedex 01

– 15 –
LES ÉQUIPES CYNOPHILES
DE LA SÉCURITÉ CIVILE

Nous n’en parlons que peu, mais Le premier brevet national ne sera ins- dans une opération, ou à intervenir
pourtant, ils nous éblouissent à cha- titué qu’en 1982. seuls en renfort d’un dispositif mis en
cune de leur sortie, nous attendrissent place par l’autorité nationale.
même parfois dans leur relation à leur Aujourd’hui, au centre opérationnel
maître. de la sécurité civile, une centaine Pour la gestion et le suivi, ils sont
d’équipes brevetées est répertoriée. confiés aux UIISC. Les formations
Arrêtons-nous un instant sur le par- militaires de la sécurité civile dispo-
cours des chiens secouristes, leur for- sent de deux groupes cynotechniques
mation, leur professionnalisme. LES ÉQUIPES DE LA totalisant 20 chiens :
SÉCURITÉ CIVILE • 10 à l’U1 (Nogent-le-Rotrou) ;

HISTORIQUE • 10 à l’U7 (Brignoles).


Les groupes cynophiles des formations
militaires de la sécurité civile sont des
En France, il faudra attendre 1978 moyens nationaux d’intervention. Ils
pour voir la création de la première doivent donc répondre, en matière de LES CHIENS
association de chiens de sauvetage. formation, aux textes actuellement en
Elle a été créée par François vigueur. Tous les chiens des UIISC sont d’ori-
Rostolland, CRS de haute montagne à gine militaire. Ils viennent parfois du
Briançon. Pour l’emploi, ils dépendent du com- milieu civil (éleveurs privés…). Dans
mandement des formations militaires ce cas, ils recevront une habilitation
En septembre 1979, le Centre de for- de la sécurité civile dans les règles militaire.
mation est créé. Les stages de maître- fixées par la direction de la sécurité
chien de recherche et de sauvetage civile. Ils sont destinés à renforcer en
Les races utilisées sont principalement
sont alors mis en place. tous lieux les départements engagés
les races bergères.
PHOTO UIISC 1

LES QUALITÉS DU CHIEN


DE SAUVETAGE

Les bergers ont toutes les qualités


requises : un flair exceptionnel, une
grande aptitude au travail. Par ailleurs,
ils sont dotés d’un incroyable instinct
de sauvetage.

Le chien de travail doit avant tout être


en parfaite santé. Il ne doit souffrir
d’aucune pathologie grave. Le maître
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
recherche en second lieu un chien PHOTO UIISC 1 Le mot du général Françoise
sportif, vif, à l’aise dans tous les Sommaire
milieux (urbain en particulier). L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le choix se porte donc surtout sur des
◆ Le génie secourt
chiens de grande et moyenne tailles,
Le génie instruit
assez compacts et disposant d’une Histoire
musculature imposante. Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
LEUR AFFECTATION Portrait

Chaque chien est obligatoirement


affecté à un maître-chien qui peut se L’objectif est de sanctionner l’ap-
voir confier au maximum deux chiens. titude à assurer l’emploi du
conducteur. Le conducteur doit
Le couple maître + chien représente la être capable d’entretenir son
cellule de base d’engagement et peut (ses) chien(s), d’assurer son (leur)
ainsi recevoir l’appellation d’équipe éducation, de le (les) mener sur
cynophile. des missions de recherche de
personnes égarées ou ensevelies.

LE SUIVI SANITAIRE DES CHIENS


L’unité de valeur de formation CYN1
☛ Un entraînement régulier et per-
manent à l’initiative du chef de peut être enseignée en école départe-
Le maître-chien est responsable de la mentale d’un service d’incendie et de
santé de son compagnon. chenil. Il permet de maintenir et de
parfaire la cohésion du couple secours, dans les centres d’instruc-
maître + chien par des exercices tions des unités militaires, dans un
Il fait appel, pour le contrôle sanitaire, centre de formation agréé par la direc-
ou les soins particuliers, au vétérinaire simples.
tion de la défense et de la sécurité
en charge du secteur militaire en liai- civile (DDSC).
son avec la cellule cynophile de la ☛ Des sessions de perfectionnement
région militaire de rattachement. mensuelles basées sur des exer-
cices de quête et des recherches Des épreuves pratiques sanctionnent
sous décombres sont organisées l’attribution du CYN1.
sous « l’autorité » du chef de che-
L’ENTRAÎNEMENT nil. Ces sessions sont consignées L’évaluation porte sur :
sur un carnet de travail tenu par le • la présentation au commandement
Dès son plus jeune âge, le maître-chien moniteur responsable. des opérations de secours ;
commence le dressage de son chien.
• la prise en compte de la mission ;
☛ Un crédit horaire mensuel de deux
Cet entraînement débute par l’éduca- heures est attribué au groupe cyno • le compte rendu au COS pendant et
tion du chien : il s’agit de la familiari- pour l’entraînement à l’héli- après la mission ;
sation du binôme avec beaucoup de treuillage. • l’attitude et le comportement jus-
promenades, de sorties en ville, qu’à la fin de l’intervention ;
accoutumance aux bruits, etc.
• l’intégration dans un dispositif opé-
Sur fond de jeu, vient ensuite la phase LA FORMATION rationnel ;
durant laquelle il apprend ce que l’on • le respect de la hiérarchie opéra-
attend de lui : le dressage. Dans un premier temps, le conducteur tionnelle.
cynotechnique (maître-chien) doit
passer par une préformation.

Cette préformation consiste à sensibi-


liser le conducteur et lui faire appré-
hender les critères d’acquisition, d’en-
tretien et d’éducation.

La formation peut ensuite débuter


avec l’unité de valeur de formation
PHOTO UIISC 1 CYN1. Elle dure 6 mois. PHOTO UIISC 1

– 17 –
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise effondrement, glissement de terrain, Sur les lieux de la mission, les chiens
Sommaire séisme…), l’engagement opérationnel placés au repos (ombre et gamelle
L’actualité en bref des équipes cynotechniques est mis en d’eau) ou en attente d’intervention
Le génie combat œuvre selon la procédure suivante. doivent rester sous surveillance
Le génie construit
constante d’au moins un conducteur
◆ Le génie secourt
cyno.
Le génie instruit
PRÉSENTATION DES ÉQUIPES
Histoire
Expériences Il est important que le chien travaille
Le conseiller technique cynotech-
A savoir tout de suite après la détente et sans
nique ou le chef d’unité cynotech-
Coup d’œil sur… harnachement et à jeun.
Portrait nique, voir à défaut le premier
conducteur cynotechnique arrivé sur
les lieux de l’intervention se présente Lors d’un marquage par un chien,
L’aisance du chien est également éva- au COS et au poste de commande- le conducteur cyno signale celui-ci
luée (qualité de motivation au travail, ment afin de préciser les moyens en levant le bras et en se positionnant
endurance au travail, analyse d’une cynotechniques à disposition. à l’endroit précis identifié par le
situation olfactive, réactions face aux chien.
difficultés usuelles et/ou inopportunes,
qualité de cheminement, obéissance, PRISE EN COMPTE DE LA MISSION Après retrait du chien et après avoir
cohésion de l’équipe conducteur marqué la zone, le chef d’unité cyno
cynotechnique/chien). Prises par le conseiller technique fait confirmer le marquage par une
cynotechnique ou le chef d’unité cyno seconde équipe. Il pourra ensuite
les consignes concernent : rendre compte. Le compte rendu
Pour ce qui est de la tactique opéra-
• la définition du secteur à explorer ; contient :
tionnelle, l’évaluation porte sur l’en-
gagement de l’équipe conducteur • l’éventuelle connaissance du nom- • l’existence, le nombre et les locali-
cynotechnique/chien, sectorisation de bre de victimes ; sations des marquages ;
la zone d’intervention, conduite du
• l’emplacement supposé de ces vic- • les difficultés rencontrées et les pro-
chien, interprétation des attitudes du
times ; blèmes survenus pour le chien.
chien par le conducteur et analyse de
la situation olfactive. • le recensement actuel des zones
Les équipes cyno sont à la disposition
dangereuses ;
du COS jusqu’à la décision de ce der-
Un candidat ayant échoué à l’une des • les lieux de dépôt des décombres nier de lever le dispositif.
épreuves pratiques de l’évaluation déjà retirés ;
CYN1 peut être autorisé par le jury, en
accord avec ses autorités d’emploi, à • les autres moyens de détection déjà Si le plaisir de sauver des vies est
se présenter, dans la limite de trois opérationnels ou envisagés et leur immense, les contraintes sont égale-
tentatives et avec le même chien, à localisation. ment très importantes. Le maître doit
une nouvelle évaluation. toujours être à l’écoute de son chien et
Avant chaque mission, il est impératif entretenir avec lui une excellente rela-
de procéder à la détente des chiens, tion. Ceci implique de lui consacrer
L’attribution du CYN n’est valable que
dans un lieu à l’écart du site d’inter- beaucoup de temps, quotidienne-
pour le couple conducteur/chien. Le
vention. ment.
conducteur qui prend en charge un
nouveau chien doit repasser la totalité
de la formation et de l’évaluation pour PHOTO UIISC 1

se voir attribuer le CYN pour ce nou-


veau duo.

LA RECHERCHE
DE PERSONNES
ENSEVELIES
Tout sur le déroulé
d’une mission
Lors d’une intervention de recherche et
de victimes ensevelies en milieu effon-
dré ou menaçant ruine (explosion,

– 18 –
STAGE EN ENTREPRISE
DES ÉLÈVES INGÉNIEURS
DU DIPLÔME TECHNIQUE 58
(effectué du 23 août au 15 octobre 2004)

Ce n’est jamais sans appréhension que Dès les premiers contacts, les pre- planification, préparation, conduite,
l’on découvre un nouvel univers. Le mières appréhensions se sont estom- effet à obtenir, approvisionnement du
stage en entreprise du diplôme tech- pées et les rapports sont très rapide- chantier, gestion du personnel, etc.
nique, d’une durée de huit semaines, ment devenus cordiaux.
fut pour la majorité des officiers sta- Enfin le management du personnel
giaires le premier contact avec le Hormis les enseignements techniques, s’apparente à notre commandement,
monde du travail civil. Quand en plus chacun a énormément appris sur le puisqu’il s’appuie sur la connaissance
cela correspond à ses premiers pas monde de l’entreprise tout en retrou- des hommes, leur motivation, la
dans un nouveau secteur d’activité, les vant sur les chantiers des comporte- confiance réciproque et l’esprit d’en-
interrogations n’en sont que plus nom- ments fort similaires à notre univers. treprise que nous pouvons comparer à
breuses. Ainsi, il existe une réelle hiérarchie et notre esprit de corps.
l’ensemble du personnel concourt à
De l’avis unanime des huit officiers de l’accomplissement de la mission : Ce stage nous a donc permis de mettre
la promotion, ce stage est pour l’ins- construire le bâtiment. en pratique l’enseignement reçu au
tant le moment le plus fort de notre cours de la première année de notre
scolarité, quelle que soit l’entreprise Nous avons également découvert sur scolarité tout en confirmant aux offi-
choisie, (cabinet d’architectes ou les chantiers les mêmes phases et ciers les plus anciens du stage la perti-
entreprise filiale d’un grand groupe du impératifs que ceux liés aux opéra- nence de leur choix de deuxième par-
bâtiment). tions de notre service constructeur : tie de carrière.

Chef d’escadrons DEVAUX


DROIT RÉSERVÉ DT 58

Deux exemples de chantiers


auxquels les officiers ont pu contribuer

DROIT RÉSERVÉ

< Chantier de construction


de clinique à Trélazé

Chantier de construction >


de 59 appartements,
rue de la Meignanne à Angers

– 19 –
EXTRÊME-ORIENT
SECONDE GUERRE MONDIALE 1939-1945
Après la défaite de la France en mai Pour cette période de la
1940, l’Indochine est gouvernée par guerre en Extrême-Orient de
l’amiral Decoux désigné par le gou- 1939 à 1945, les combattants
vernement de Vichy. d’Indochine recevront toutes
les décorations françaises de
Trop isolé, il ne peut s’opposer à la la Seconde Guerre mondiale,
mainmise progressive de ce territoire c’est-à-dire :
par les Japonais. Des mouvements de
résistance naissent dès 1941, en parti- la Légion d’honneur (avec
culier des réseaux de renseignements différents grades et dignités),
au profit des Alliés du sud-est asia- la médaille militaire, la croix
tique. de guerre 1939-1945 (avec
citation à l’ordre du régiment,
Des comités de résistance se consti- de la brigade, de la division,
tuent et des actions directes sont réali- du corps d’armée et de l’ar-
sées contre les installations des occu- mée), la croix de l’ordre de la
pants. Libération (un seul grade :
Compagnon), la médaille de
Le 9 mars 1945 se produit un coup de la Résistance (avec ou sans
force de la part des Japonais qui mas- rosette), la médaille des ser-
sacrent des militaires et des civils fran- vices volontaires dans la René Nicolau
çais, internent des résistants et mettent France Libre, la croix du
à sac plusieurs villes. combattant volontaire de la Résis- ravant l’indépendance des états occu-
tance, la croix du combattant, la pés, ce qui provoquera l’envoi d’un
La Kampetai, police japonaise, tue six médaille de l’internement pour faits corps expéditionnaire (général Leclerc)
officiers et trois sous-officiers du ser- de résistance, la médaille de l’interne- pour récupérer notre très belle colo-
vice du génie. ment politique, la médaille des éva- nie, opération qui va devenir la guerre
dés, la médaille coloniale (avec agrafe d’Indochine de 1945 à 1954.
Le général De Gaulle ne nommera Extrême-Orient), la médaille commé-
que trois compagnons de la libération morative de la guerre 1939-1945 Le Génie n’ayant pas de régiment sur
pour l’Indochine dont un des chefs de (avec agrafe Extrême-Orient), la le territoire indochinois pendant cette
la Résistance l’ingénieur en chef des médaille de la France libérée. période, on ne trouve pas d’inscrip-
Ponts-et-Chaussées René Nicolau, tion sur les drapeaux de notre arme.
polytechnicien, lieutenant de réserve En 1945, les Japonais vaincus sont
du génie. désarmés, mais ils ont proclamé aupa- Général Bernard RICHE

– 20 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
DÉCORATIONS FRANÇAISES Le mot du général Françoise
Sommaire
EN EXTRÊME-ORIENT L’actualité en bref
PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
◆ Histoire
Expériences
A savoir
Légion d’honneur Médaille militaire Croix de guerre Coup d’œil sur…
Portrait
1939-1945

Créée en 1939
Créée en 1802 Créée en 1852 révisée en 1945

Croix Médaille Médaille


de la libération de la résistance des services volontaires
dans la France libre

Créée en 1940 Créée en 1943 Créée en 1946

Croix du combattant Croix du combattant Croix


volontaire 1939-1945 volontaire de la résistance du combattant

Créée en 1953 Créée en 1954

Médaille Médaille Médaille des évadés


de l’internement de l’internement
pour faits de résistance politique

Créée en 1948 Créée en 1948 Créée en 1926

Médaille coloniale(*) Médaille commémorative(**) Médaille


(agrafe Extrême-Orient) de la guerre 1939-1945 de la France libérée
(agrafe Extrême-Orient)

Créée en 1893 Créée en 1946 Créée en 1947

(*) La médaille coloniale deviendra la médaille d’outre-mer en 1962.


(**) Outre l’agrafe « Extrême-Orient » le ruban peut porter une ou plusieurs étoiles rouges (agrafées) correspondant à une ou plusieurs blessures
(homologuées) reçues au cours du conflit.

– 21 –
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
◆ Histoire
Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait

Dès septembre 2003, le président de légion de


la République a exprimé le souhait de gendarmerie
voir examinée la question d'une ins- mobile de l'Ile-de-
cription sur les emblèmes des forma- France, du drapeau du
tions ayant participé à la guerre 2e régiment étranger d'in-
d'Algérie et aux combats en Tunisie et fanterie, du drapeau du 1er régi-
au Maroc. ment de tirailleurs, de l'étendard du
1er régiment de hussards parachutistes,
Le ministre de la Défense a désigné les de l'étendard du 1er régiment de spa-
pour ce faire une commission chargée forma- his, du drapeau de la demi-brigade de
de l'examen des propositions. La pré- tions ayant fusiliers marins, du drapeau de la 12e
sidence en a été confiée à l'inspecteur participé à la escadre de chasse, du drapeau des
général des armées. Les membres guerre en Algérie et aux combats en commandos parachutistes de l'air, du
étaient constitués des inspecteurs Tunisie et au Maroc. drapeau de la base pétrolière interar-
généraux, des chefs d'états-majors des mées, du drapeau de l'école du ser-
armées et des services, ainsi que des À l'issue d'une séance plénière, la vice de santé des armées de Bordeaux.
chefs des services historiques de la commission a proposé le fruit de ses
défense. travaux au ministre. Pour notre arme, La représentation de ces douze
cinq régiments ont été choisis pour emblèmes était assez large et répon-
Les travaux ont eu lieu ensuite au sein recevoir l'inscription AFN 1952-1962 ; dait à l'intention de ne laisser pour
de la commission des emblèmes. Les Il s'agit du 2e RG, du 17e RGP, du 19e compte aucune des unités engagées
officiers culture d'arme ont été au RG, du 31e RG et du 72e RG. Sur les dans leur diversité sur ce théâtre. C'est
cœur de ces travaux préparatoires. Ces cinq régiments choisis figure un régi- au cours de cette année 2005 que nos
derniers ont duré de novembre 2003 à ment dissous. Il en est de même pour régiments du génie encore non hono-
l'été 2004. Il était convenu de retenir les autres armes. rés le seront et ce en mode décentra-
trois critères aisément quantifiables lisé mais dans des conditions encore
pour présider au bon ordonnance- De manière à concrétiser la volonté non déterminées.
ment des formations. Au cours de ces initiale du chef de l'État, le 5
recherches, les éléments retenus décembre 2004, les formations ayant Le génie peut s'enorgueillir d'avoir
étaient les suivants. Tout d'abord la séjourné le plus longtemps ont été ras- figuré en bonne place dans les forma-
durée de présence sur le territoire a semblées dans la cour des Invalides tions retenues. Au cours de leurs
été étudiée. Le total des journées en pour y recevoir leur nouvel emblème. actions et de leur engagement en
période combattante a été retenu. C'est ainsi que le 19e régiment du Afrique du Nord, les unités du génie
Enfin figurait le total des actions de feu génie y était à l'honneur. Il était ont plus que jamais répondu à leur
et de combat. L'appellation retenue, accompagné du drapeau de la gendar- fière devise « Parfois détruire, souvent
« AFN 1952-1962 », prend en compte merie nationale, du drapeau de la construire, toujours servir ».

LCL Philippe VOYER


Cellule Culture d'Arme ESAG

– 22 –
LE 19 E
RÉGIMENT DU GÉNIE
À HAMMELBURG
Du 29 janvier au 10 février 2005, la 1re d’entraînement tactique), mais plus
section de la 1re compagnie de combat particulièrement dédié au combat
du 19e régiment du génie, aux ordres ZUB. Pour cela, il possède un magni-
du lieutenant Robin, a effectué un fique village de combat, Bonnland,
séjour au camp d’Hammelburg d’environ 1 km de long sur 400 m de
(Allemagne). Intégrée à la 2e compa- large. Il a l’avantage de ne pas avoir
gnie du 92e régiment d’infanterie et l’aspect artificiel qui est souvent celui
partenaire de l’école d’application de des villages de combat français. En
l’infanterie (EAI), la mission de cette effet, les maisons ont été aménagées
section était d’apporter un appui avec des trappes, des ouvertures de tir,
direct au combat en zone urbaine etc. et le PC du village met à disposi-
(ZUB) aux unités d’infanterie et, en tion des dépôts de matériaux en PHOTO 19E RG

particulier, de faire travailler les lieute- grande quantité pour permettre l’ins-
nants en formation avec un appui tallation en défensive à l’extérieur des
au drill des actes élémentaires du tri-
génie. bâtiments (sacs à terre, barbelés,
nôme. Ces journées donnent égale-
palettes, caisses à munitions, car-
ment lieu à de nombreux échanges
casses de voitures…).
entre les militaires allemands et fran-
LE CAMP çais, à travers des démonstrations
dynamiques portant sur la défense
D’HAMMELBURG d’un bâtiment, la progression en loca-
DES ÉCHANGES
lité, la phase d’approche d’une loca-
Le camp d’Hammelburg est un terrain FRUCTUEUX lité et l’abordage des premières infra-
de manœuvre où cohabitent l’école structures et le combat à l’intérieur de
d’infanterie légère allemande (para- Arrivée à Hammelburg le dimanche celles-ci.
chutiste, montagne et motorisée) et 30 janvier à 6 h 45 par voie ferrée, la
l’équivalent de notre CENTAC (centre section est accueillie chaleureuse- C’est également l’occasion de présen-
ment, malgré le ter la section génie, ses moyens et ses
froid persistant savoir-faire aux lieutenants de l’EAI,
de cette région, novices en ce domaine.
par l’officier de
liaison Terre de Deux cas ont été considérés pour ce
l’école d’infante- type de mission : en offensive et en
rie allemande, le défensive.
commandant
Lenoir. Après En défensive, il s’agit essentiellement
l’installation et la pour la section de valoriser des disposi-
reconnaissance tifs défensifs amis (réalisation de postes
du village de de combat et de systèmes de protec-
combat, les pre- tion, minage et destruction d’axes, de
mières journées ponts, de réseaux souterrains, aména-
sont consacrées à gement de champs de tirs, notions de
PHOTO 19 RG
E
l’acquisition puis renforcement des infrastructures).

– 23 –
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait
PHOTO 19E RG

En offensive, le groupe génie doit tina, déminer… Dans les infrastruc-


appuyer la mobilité des troupes débar- tures, c’est aménager des commu-
quées, qu’il s’agisse de mobilité hori- nications entre les immeubles
zontale ou verticale. mitoyens, réaliser des ouvertures
d’itinéraire… En suburbain, il s’agit
☛ Appuyer la mobilité verticale, de reconnaître les égouts et les par-
c’est, en extérieur, permettre l’ac- ties souterraines des constructions
cès aux étages supérieurs par la (caves, parkings)…

PHOTO 19E RG

UNE SYNTHÈSE
INSTRUCTIVE
Un premier exercice interarmes de
niveau compagnie a rapidement mon-
tré les difficultés du combat ZUB pour
la section génie : rapidité de l’action,
imbrication des sections INF difficiles
à gérer pendant la manœuvre, obser-
vation souvent limitée par l’infrastruc-
ture (fenêtre, maison, mur…), liaison
avec le groupe génie parfois inexis-
tante (absence de moyens SIC adap-
PHOTO 19E RG tés)…

pose de dispositifs d’assaut verti-


caux (filets, échelles) et éventuelle-
ment réaliser des brèches en hau-
teur pour l’ouverture d’un passage
en façade (volet, fenêtre, brèche)…
En intérieur, c’est permettre l’accès
aux étages par la réalisation de
brèches au travers des planchers,
par la mise en place d’échelles
dans les cages d’escaliers effon-
drées et par la neutralisation des
pièges.

☛ Aider à la mobilité horizontale,


c’est en surface, dégager des
réseaux de barbelés ou de concer- PHOTO 19E RG

– 24 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
◆ Expériences
A savoir
Coup d’œil sur…
Portrait

PHOTO 19E RG

L’exercice final, d’environ 48 heures, a consommation élevée en munitions Pour la première fois, une unité du
été très instructif grâce aux moyens de tous genres est caractéristique de génie français a participé à ce type
mis à disposition : ce type de combat ; d’action au profit des lieutenants de
l’EAI.
• le système de simulation des tirs • la présence d’une compagnie du
(STCAL) qui montre les effets très 92e RI comme plastron permettant
Tout en ayant amélioré leur savoir-
meurtriers des armes en combat une meilleure représentation de
faire propre à l’action en zone
ZUB et est ainsi un révélateur l’ennemi,
urbaine, les sapeurs du 19e régiment
redoutable de toutes les fautes
• des arbitres-contrôleurs, indispen- du génie estiment avoir sensibilisé les
individuelles commises (tirs fratri-
sables pour permettre la prise en lieutenants de l’infanterie à l’apport
cides) ;
compte fictive de nombreux du génie dans ce type d’action.
• les munitions d’exercice dispo- points : destruction de maison, pié-
nibles en très grand nombre (envi- geage, tirs directs sur les combat-
ron 50 000 cartouches 5,56) car la tants mal abrités… Lieutenant ROBIN

PHOTO 19E RG

PHOTO 19E RG

– 25 –
PRÉSENTATION
D’UN RÉGIMENT DU SERVICE MILITAIRE ADAPTÉ

La 2e compagnie de LES SECTIONS


formation profes-
sionnelle a été La section commandement est une
créée en 1973 à section chargée du soutien logistique
Madagascar. Elle sur le plan administratif, au niveau de
est implantée à l’armurerie, l’incendie, la santé, la
Terre-Sainte au sécurité et le transport de personnels
quartier Suacot, et de matériels par le biais de poids DROIT RÉSERVÉ
c’est une unité lourds et de super poids lourds.
qui est à vocation tra-
vaux publics et bâtiment. Elle assure la formation profession- La formation se déroule sur seize
nelle des conducteurs de transport mois, au cours desquels ils sont for-
La 2e compagnie est composée de routier (filière CTR) grâce au soutien més sur divers engins de terrassement
quatre sections : qu’elle apporte aux deux sections de tels que :
• une section de commandement/ travaux CTP et VRD par le transport • le bouteur ;
transport ; d’engins TP et le transport de maté-
• la chargeuse ;
• une section travaux publics ; riaux (bennes de chantier).
• la pelle hydraulique ;
• une section de voirie et réseaux
divers ;
DROIT RÉSERVÉ
• la chargeuse pelleteuse ;

• une section infrastructure. • le compacteur.

Son effectif théorique est de : Les stagiaires mettent aussi leur savoir-
faire au profit des communes lors de la
• 2 officiers ; réalisation de chantiers d’application.
• 6 sous-officiers ;
• 5 engagés volontaires de l’armée de La formation est sanctionnée par le
terre ; titre professionnel obtenu après exa-
men.
• 25 caporaux-chefs, caporaux, et 1re
En fin de formation, les marsouins sont
classe du SMA ;
présentés au stage FIMO (Formation
• 134 marsouins. Initiale Minimum Obligatoire) qui clô- LA SECTION VOIRIE
ture leur formation. Grâce à cette ET RÉSEAUX DIVERS
Soit un total de 172 personnels.
expérience acquise au régiment, ils
peuvent ensuite s’insérer plus facile- La section VRD prépare les jeunes
ment dans la vie active. volontaires au titre de constructeur
professionnel en voirie et réseaux
(CPVR), équivalant au niveau V (CAP)
LA SECTION TRAVAUX PUBLICS de l’éducation nationale. Les sta-
giaires effectuent un parcours de seize
Elle a pour mission de former les mois dont un mois de formation mili-
jeunes réunionnais dans la conduite et taire et quinze mois de formation pro-
DROIT RÉSERVÉ
la mise en œuvre d’engins de chantier. fessionnelle.

– 26 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général
tion professionnelle. La formation est Le mot du général Françoise
valorisée par l’application des référen- Sommaire
tiels de formation reconnus par les orga- L’actualité en bref

nismes compétents (direction du Travail, Le génie combat


Le génie construit
ministère de l’Éducation et AFPA).
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
DÉVELOPPER/COOPÉRER Expériences
◆ A savoir
L’aide au développement se traduit par Coup d’œil sur…
DROIT RÉSERVÉ
la réalisation de chantiers d’applica- Portrait
tion au profit des communes, d’asso-
Ses moyens sont : ciations caritatives ou religieuses.
Des chantiers à l’étranger dans le
• un engin polyvalent type tracto- Ces chantiers sont l’occasion pour les cadre de la coopération régionale per-
chargeur ; jeunes stagiaires de mettre en pratique mettent également de valoriser cette
• une mini chargeuse ; de façon concrète les acquis reçus lors formation au profit des communautés
• un mini compacteur ; de la formation professionnelle. Les africaines et malgaches dans le
chantiers extérieurs sont également domaine du bâtiment (exemple en
• une mini pelle. l’occasion pour les jeunes de se faire 2004, réalisation d’un bâtiment dans
connaître et de prendre conscience de un orphelinat et la réfection d’une
LA SECTION INFRASTRUCTURE
la valeur de leur formation. école à Madagascar).

La section Infra de la 2e CFP est une


section spécialisée dans le bâtiment « Apprendre à réussir » telle a été la devise
qui a pour mission de former des de la 2e compagnie à Madagascar
maçons, des carreleurs, des métalliers, Dans le cadre des chantiers d’application, les personnels de la deuxième compagnie ont eu
des peintres ainsi que des agents d’en- l’opportunité de concrétiser leur formation en construisant une maison au profit d’un
tretien du bâtiment (AEB). Les sta- orphelinat malgache à Antsirabé, géré par l’Association française de Coopération Humanitaire
giaires effectuent un parcours de (ACH).
douze mois dont un mois de forma- « Apprendre à réussir » le gros œuvre
tion militaire. Départ le 25 mars 2004 pour un premier détachement composé de 5
stagiaires de la 2e Cie en formation encadrés par le moniteur Fontaine.

Dans un cadre militaire, les marsouins


de l’INFRA approfondissent leurs for-
mations sur des chantiers d’applica-
tion à l’intérieur du camp ou à l’exté-
rieur au profit des communes ou
d’associations caritatives mais aussi Réalisation de la dalle.
durant des stages en entreprises du
bâtiment. Cette section participe éga-
Élévation des poteaux.
lement à des chantiers à l’étranger - coffrage
- ferraillage
(Madagascar). - coulage
L’équipe au complet s’investit dans sa mission.

LES MISSIONS
DE LA 2e CFP

FORMER/INSÉRER Élévation des murs de façade ainsi que des échafaudages


malgaches.

La compagnie s’adresse à des jeunes


sortis du système éducatif sans qualifi- Élévation des pignons et réalisation de la charpente.
cation et a pour mission essentielle de Après la pose de la toiture.

les former à des métiers présentant de


forts débouchés (travaux publics et bâti-
ment). La formation se termine par la
Mission accomplie pour le gros œuvre.
délivrance d’un diplôme de niveau V
(CAP) ou par une attestation de forma-

– 27 –
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise La 2e CFP a pour vocation d’intervenir Cette section est articulée en un
Sommaire au profit des populations lors de catas- groupe commandement et trois
L’actualité en bref trophes naturelles ou d’accidents. Elle groupes de travaux publics disposant
Le génie combat apporte un soutien aux Réunionnais chacun d’un tracto-chargeur, d’un
Le génie construit
sinistrés dans le cadre du plan de tracto-niveleur, d’une pelle hydrau-
Le génie secourt
secours et l’aide aux services publics. lique et d’un engin polyvalent. En
Le génie instruit
Histoire
même temps, elle maintient au quar-
Expériences Dans le cas d’un cyclone, la compa- tier Suacot un effectif de 2 sous-offi-
◆ A savoir gnie mettra en œuvre une section ciers et de 11 miltaires du rang en
Coup d’œil sur… d’intervention à 1 officier - 3 sous-offi- réserve d’intervention sur les bâti-
Portrait ciers - 18 marsouins d’octobre à mars. ments de la caserne.

DÉFENDRE/SECOURIR
« Apprendre à réussir » le second œuvre
Dans le cas du plan de défense des La deuxième équipe arrivée le 10 mai a pour mission la réalisation du second œuvre. Elle est
forces armées à la Réunion, la 2e CFP composée aussi de 9 stagiaires de la 2e Cie encadrés des moniteurs Aragot, Gonthier, Lindor.
est chargée de mettre sur pied une Plombiers, peintres, électriciens, menuisiers et maçons ont mis leur savoir-faire théorique en
pratique.
compagnie articulée en une section
de commandement et d’appui, deux
sections de travaux publics et une sec-
tion infanterie. Dans ce cas, elle devra
être capable de mener des missions
génie et des missions infanterie.

☛ Aider au déploiement et à l’amélio-


ration des conditions de vie : Les électriciens ont lancé les travaux suivis des
maçons pour les enduits et pose de carrelage,
• créer ou rétablir une plate-forme puis les menuisiers et les plombiers, les peintres
finalisant le chantier.
stabilisée ;
• créer une piste ;
• améliorer un contournement ;
• rétablir un ouvrage d’art : pont
Bailey.

☛ Participer à la protection des points La maison d’environ 168 m2 au total est achevée
après 103 jours de travaux intensifs réalisés avec
sensibles par la réalisation de tra- une grande motivation par tous les personnels
concernés.
vaux de protection :
• merlonnage ;
• emplacement de tir, poste de com-
bat, abri léger.

☛ Mener des missions de combat L’inauguration a eu lieu le 7 juillet 2004 en présence des
autorités malgaches d’Antsirabé, du général Marengo,
d’infanterie : COMSUP FAZOIL, du colonel Bourasseau, chef de corps
du 4e RSMA, de Mme Boivineau, ambassadeur de France, de
• assurer la protection d’un chantier ; Mme Edmond, présidente de l’ACH et de M. Monset
représentant le préfet de la région Réunion.
Mission achevée avec succès pour la 2e compagnie
• participer à la défense des points de formation professionnelle du 4e RSMA.
Un hommage a été rendu au capitaine de Riberol, disparu
pendant la réalisation de la première partie de la mission.
sensibles. Félicitations à tous.

DROIT RÉSERVÉ

– 28 –
DE METZ À KABOUL :
ASSURER L’APPROVISIONNEMENT
EN ÉNERGIE DES FORCES
La présence française en Afghanistan Régiment d’aide au déploiement de aux 700 soldats français du quartier
se traduit par la présence d’un l’armée de terre, subordonné à la bri- Cazeilles. En effet, les PC avec leurs
bataillon de 700 hommes stationnés gade du Génie, le 2e régiment du transmissions et l’informatique asso-
au quartier Cazeilles, à proximité de génie (Metz) regroupe en son sein des ciées, la restauration, les besoins stric-
l’aéroport de Kaboul. Dans ce pays personnels aux nombreuses compé- tement nécessaires ou de confort des
relativement pauvre et en crise, l’ali- tences. Spécialistes du traitement de personnels (lumière, chauffage/clima-
mentation en électricité des troupes l’eau, de l’infrastructure opération- tisation, eau chaude), entre autres,
déployées ne peut plus être assurée nelle ou de l’énergie électrique, ces sont autant de facteurs qui réclament
par le réseau local. soldats, sapeurs et spécialistes sont une grande quantité et une grande
connus, reconnus et appréciés sur qualité d’énergie électrique.
C’est pourquoi, du 10 octobre au 10
tous les théâtres d’opérations exté-
décembre 2004, les électromécani-
rieurs.
ciens du 2e régiment du génie de
Metz ont participé à la mise en place TRANSFORMER
Du 10 octobre au 10 décembre 2004,
d’unités de production et de distribu- L’EXISTANT
ce sont plus spécialement les électro-
tion d’énergie.
mécaniciens du 2e régiment du génie
Récit d’une mission et explications qui se sont attachés à produire et à dis- L’ensemble des réseaux électriques
techniques… tribuer l’énergie électrique nécessaire basse tension des emprises françaises
était issu de deux types de moyens de
production positionnés en divers
DROIT RÉSERVÉ
endroits du quartier : les centrales
électrogènes 2 x 80 kilowatt (kW) en
dotation dans les unités et les groupes
électrogènes d’infrastructure 100 kW
associés au déploiement des struc-
tures métallo-textiles (installés par les
sapeurs du « 2 » lors d’une précédente
mission). Ces moyens de production
ont été mis en place dans une situa-
tion d’urgence due au contexte opéra-
tionnel du moment.

Dans le but de rationaliser les réseaux


et de permettre le rapatriement des
groupes électrogènes (GE) en dotation
dans les unités d’aide au déploiement,
il était nécessaire de projeter des GE
d’infrastructure supplémentaires et
d’engager des travaux électriques
importants. Cette mission fut réalisée
en plusieurs phases.

– 29 –
SOMMAIRE
La lettre du génie

Éditorial du général
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
◆ Coup d’œil sur…
Portrait

D’abord, l’étude du projet a été


confiée au service du Génie. Les
sapeurs du service ont commencé à
recueillir les informations concernant
l’existant, puis sont venus effectuer les
mesures des puissances électriques
consommées. Ils ont procédé à leur
analyse et à l’étude des solutions, puis
ont remis leur rapport qui déboucha
sur la maîtrise d’œuvre de l’exécution
des travaux.

RÉALISATION
DU PROJET À CHARGE
DU 2E RÉGIMENT
DU GÉNIE
Si le service du Génie s’est chargé de
la partie relative à l’étude du projet,
les électromécaniciens du 2e régiment
du génie se sont vu confier la réalisa-
tion des travaux. Ils se sont donc mis à DROIT RÉSERVÉ

la tâche, s’efforçant alors de ne pas


faillir à leur réputation !
de pollution), de prendre en compte française, mettre en place des
L’installation basse tension devait être la sécurité incendie et des risques tableaux (tableau général basse ten-
conduite dans le souci permanent divers (combustible, évacuation des sion, armoires secondaires), élé-
d’une bonne adaptation aux besoins gaz d’échappement), de maîtriser ments importants de la sûreté d’une
de l’utilisateur final tout en tenant ses matériels (après avoir installé des installation électrique, assouplir au
compte de la contrainte – essentielle – moteurs de marque Cummins en maximum l’exploitation en alimen-
du respect du budget. Bien entendu, Bosnie, Perkins au Kosovo, il fallait tant chaque armoire secondaire par
l’installation devait être conforme aux installer des moteurs Volvo en une canalisation directe depuis le
normes et règlements en vigueur afin Afghanistan). Enfin, il faut maintenir TGBT, ce qui permet de minimiser
d’assurer la sécurité des personnes et ses connaissances sur les automates les incidents et les interventions de
des biens. Le projet fut conduit selon pour la gestion et la conduite des maintenance ;
les étapes suivantes : centrales ;
• sécuriser l’installation : mettre en
• création de la source d’alimenta- • transporter la puissance en respec- application la protection des per-
tion : cela commence par la mise en tant les différentes étapes : détermi- sonnes contre les chocs électriques,
place de 2 centrales de production ner le choix des câbles et de leurs conforme à la NFC 15-100 et au
3 x 200 kW et 3 x 100 kW, puis par protections électriques associées en décret sur la protection des tra-
la réalisation d’abris au profit des commençant par l’origine pour vailleurs, harmoniser et équilibrer
centrales. Il convient ici de respec- aboutir aux circuits terminaux, défi- les réseaux, effectuer la mesure des
ter la protection de l’environnement nir le mode de pose des canalisa- prises de terre qui optimise la per-
(contraintes thermiques, de bruit et tions conforme à la normalisation formance d’ensemble de l’installa-

– 30 –
La lettre du génie SOMMAIRE

Éditorial du général

DROIT RÉSERVÉ
Le mot du général Françoise
Sommaire
L’actualité en bref
Le génie combat
Le génie construit
Le génie secourt
Le génie instruit
Histoire
Expériences
A savoir
◆ Coup d’œil sur…
Portrait

tion, respecter le schéma des liai- acquis lors des formations EEA (Eau de mettre une nouvelle fois en évi-
sons à la terre ce qui conditionne les Électricité Appliquées) ou à l’occasion dence la complémentarité et l’interdé-
mesures de protection, être attentif de missions précédentes trouvent leur pendance qui existe entre les deux
aux chutes de tensions susceptibles plein emploi et leur justification dans composantes génie arme et génie ser-
de nuire au fonctionnement de cer- de nombreux domaines (dialogue vice, plus généralement forces logis-
tains récepteurs, enfin, assurer une homme-machine avec les groupes tiques terrestres et forces d’action
continuité de service et une qualité électrogènes sophistiqués de dernière terrestre. Quels que puissent être les
de l’énergie fournie. génération, conception des distribu- champs de responsabilité de chacune
tions grosses puissances et des sys- de ces composantes, seule la finalité
tèmes de protection des personnes opérationnelle primait : apporter aux
contre les contacts électriques). personnels en opérations des condi-
ÉNERGIE tions de sécurité, de travail et de vie
ET AUTONOMIE Le rapport d’expertise du service correcte, compte tenu de l’importance
Technique Bâtiment Fortifications et de ce quartier et de ses missions.
Cette deuxième phase du projet s’est Travaux a constitué le guide et le fil
déroulée sans l’apport d’une presta- conducteur des travaux menés par les Adjudant-chef SONATORE
tion locale ; en effet, le tissu écono- électros du « 2 » tout au long de 971e CE – Bureau d’études
mique local actuel ne permettait pas l’étape de réalisation, ce qui a permis 2e régiment du génie
aux entreprises de répondre à nos
attentes. Ce qui requiert une grande
autonomie dans le travail, et une
solide expérience forgée en plus de
70 ans d’existence (les premières
compagnies d’électromécaniciens au
2e régiment du génie datent de 1933).
Mais le travail de sapeur et de spécia-
liste ne doit pas faire oublier celui de
soldat : le climat d’insécurité perma-
nent demande une capacité de réac-
tion face aux problèmes ou aux situa-
tions imprévues avec des solutions
simples et rapides, qui font surtout
appel au bon sens et à l’expérience.

Pour les électromécaniciens qui


arment les sections envoyées pour ce
type de missions, les savoir-faire DROIT RÉSERVÉ

– 31 –
3 numéros par an
BULLETIN D’ABONNEMENT
France 20
Étranger 30
Abonnement collectif (unités du génie)
50 exemplaires 400

PETITES ANNONCES 100 exemplaires 600

1 parution 5

La rubrique « petites annonces » est mise à votre


disposition pour acheter, vendre, échanger, louer
un appartement, une maison etc.

Gratuit pour insertion d’une offre d’emploi

❒ Je m’abonne ❒ Je passe une annonce

NOM : ........................................................ Prénom : .................................................... Grade : .........................................................

Adresse : ................................................................................................................................ ....................................................................................

Code postal : ................................................ Ville : ........................................................ Pays : .........................................................

Renvoyez le bulletin ci-dessus (ou sa photocopie) accompagné d’un chèque


à l’ordre de l’Association des amis du génie à :
La Lettre du génie
Abonnement
106, rue Éblé – BP 34125 – 49041 ANGERS Cedex 01
Chaque numéro de votre magazine vous présentera un personnage marquant de l’arme du génie. Cette page se composera d’un bio-
graphie, d’une bibliographie ainsi que d’un portrait.
Avec l’aide de M. Alain Fougeray, responsable du centre de documentation de l’ESAG, nous vous invitons à découvrir aujourd’hui le
lieutenant-colonel Burel.

BIOGRAPHIE BUREL Antoine


Né à La Grange Beaujollin en Saint-Jean-de-Toulais,
le 14 juillet 1773.

ÉTATS DE SERVICE

1793 (21 novembre) Volontaire au 20e bataillon de Paris. Affecté en décembre au 5e régi-
ment de chasseurs à cheval. Combat de Hogstraten; siège de Breda.
1794 (21 décembre) Compris dans la première promotion de l’École centrale de Travaux
Publics (future École polytechnique).
1795 (fin) Reçu à l’école du Génie de Metz.
1796 (février) Élève sous-lieutenant. Il reste dix mois à l’école de Metz et en sort
lieutenant.
1797 (début) Envoyé à Lyon. À l’armée d’Italie (septembre). Expédition d’Égypte.
Il prend part à la prise de Malte, à la bataille des Pyramides, au siège
du Caire, au blocus d’Alexandrie.
1799 (22 novembre) Capitaine.
1801 Rentre en France avec le corps expéditionnaire et commande le
PUBLICATIONS génie de l’armée de Toulon. En garnison à Nice.
BUREL (Capitaine Antoine). La mission du 1808 (5 mars) Employé au grand état-major à Bayonne auprès du général du génie
capitaine Burel au Maroc en 1808, docu- Léry. Il se trouve à Madrid au moment de l’insurrection de mai.
ments en partie inédits avec introduction et 1808 (22 mai) Désigné par Murat pour se rendre au Maroc(1). Après l’échec de sa
commentaire par Jacques Caillé. Paris, Arts mission diplomatique, il est de retour à Tanger le 27 août.
et métiers graphiques (Étampes, impr. 1809 L’état du corps du génie le donne comme capitaine de 1re classe à
S.R.I.P.), 1953, in-4°, 135 p., portrait,
l’armée d’Espagne.
cartes, plan, fac-sim.
Comprend le « Rapport du capitaine du 1810 (27 février) S’embarque pour rentrer en France via Madrid et Bordeaux. Le 21
génie Burel sur sa mission auprès de mars, il arrive à Compiègne où l’attend Napoléon.
l’Empereur de Maroc en l’année 1808 », le 1810 (24 avril) Chef de bataillon. En congé de trois mois. À l’expiration de son
« Mémoire militaire sur l’empire de congé, affecté à Toulon, puis de nouveau en Espagne, à l’armée de
Maroc » et des extraits du « Carnet » du
Catalogne. Siège de Figuières.
même auteur.
1813 (mars) En Espagne, commandant le génie de l’armée du Nord.
1814 à 1833 Ingénieur en chef (Antibes, Langres, Île de Ré, Montpellier…).
BIBLIOGRAPHIE 1826 (31 décembre) Lieutenant-colonel.
1833 (6 août) En retraite.
CAILLE (Jacques), « Une mission du capi-
taine Burel en 1808 », La Ligne à hommes,
n° 46, pages 6-11, illustré [repris avec l’au- DISTINCTIONS HONORIFIQUES
torisation de la revue Vert et Rouge].
CAILLE (Jacques), « La mission du capitaine Chevalier de la Légion d’honneur le 11 octobre 1811, officier le 28 novembre 1813.
Burel au Maroc en 1808 », Institut des
hautes études marocaines, Notes et docu-
Chevalier de Saint-Louis le 10 décembre 1814.
ments, n° XIII, Paris, Arts et métiers gra- Obtient du ministère de la Guerre, en 1822, une médaille d’or pour l’invention d’un niveau
phiques, 1953, in-4°, gravures, cartes [CR, réflecteur. Eut trois autres médailles du ministère ou de l’Institut de France pour d’autres
Revue historique de l’Armée, 1955, n° 1, inventions.
p. 190-191].
CHALMAIN (commandant), « Le colonel
(1) Le 16 mai 1808, Napoléon avait écrit à Murat : « Vous trouverez ci-joint une lettre pour l’empereur de Maroc. Vous
Burel ; une mission au Maroc en 1808 »,
chargerez un officier du génie intelligent, qui prendra l’uniforme d’aide de camp, de se rendre à Ceuta et de là à
Revue historique de l’Armée, n° 3, sep-
Tanger, où il prendra mon consul et de se rendre avec lui à Fez, où il remettra ma lettre en main propre au roi du
tembre 1952, page 15. Maroc. Il s’entendra avec mon consul pour faire toutes les démarches et tout ce qui est nécessaire pour déjouer l’in-
DEGORGUE (Victor), Le capitaine du génie fluence des Anglais. Il observera tout à Fez et sur la route, en bon ingénieur, et se mettra en état de me rendre
Antoine Burel, enfant du pays de Jarez : compte de l’état des fortifications, de la nature du terrain, de la force des armées, de la population, enfin de tout ce
1773-1850, [Givors] (archives munici- qui m’intéresse au point du vue militaire.
pales, 69700), académie du Souillat, 1996. (1) Faites moi connaître la situation des Marocains avec les Espagnols. Sont-ils amis ou ennemis ?… » (correspondance
Oullins, impr. Bosc, 77 p., ill., 21 cm. de Napoléon Ier, lettre n° 13908, Bayonne, 16 mai 1808, neuf heures du soir).
Parfois détruire Souvent construire

Toujours servir