Vous êtes sur la page 1sur 24

PROJET éducaTif déPaRTEmEnTal

2012 / 2013

AULNAY SOUS

1980/2013

le projet

Dans le cadre du Projet éducatif départemental lancé par le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, l’asso- ciation Périphérie a proposé à une classe de 3ème du collège Gérard Philipe d’Aulnay-sous-Bois, un parcours culturel et artistique ayant trait à la mémoire de sa ville. Le cinéma et la photographie ont été les principaux supports de ce travail.

Accompagnés par leur professeur de lettres Alaric Chagnard, par le cinéaste et photographe Antoine Vaton

mais aussi par Tangui Perron, historien, les élèves ont découvert des extraits de films documentaires tournés

à Aulnay dans les années fin 70/80, notamment « A force, on s’habitue » de Jean-Pierre Gallèpe, « Nasdine

Hodja au pays du business » de Jean-Patrick Lebel et « Haya » de Claude Blanchet. Ils ont aussi assisté à la projection du passionnant film documentaire « Question d’identités » de Denis Gheerbrant, en présence

de l’auteur. La classe a ensuite pu rencontrer trois protagonistes de ces films, témoins d’une autre époque

à la cité comme à l’usine. Ces rencontres filmées ont été montées puis projetées en classe afin de partager

de nouveau l’expérience. Il s’agissait d’analyser au mieux les propos des témoins. Il s’agissait aussi d’appré- hender la forme visuelle proposée : rapport à l’image, à son image, prise de conscience de la prise de son,

découverte du montage comme choix…

Dès la rentrée, une initiation au cinéma et à la photographie documentaire a été conduite auprès des élèves

qui ont visité les archives départementales à Bobigny. Enfin, les ateliers de prises de vue photographique,

à l’aide d’appareils argentiques de type 6x6 ainsi que les photos prises en autonomie avec des appareils jetables ont permis aux élèves d’esquisser le portrait de jeunes aulnaysiens d’aujourd’hui.

Périphérie, éducation à l'image et le cinéaste Antoine Vaton

Périphérie est un centre de création cinématographique. A l’occasion d’une recherche sur la représentation documentaire des usines et des cités d’Aulnay-sous-Bois, Tangui Perron, historien responsable de la mission « Patrimoine » a découvert ou redécouvert plusieurs films portant un regard sur les jeunes de cette ville, entre la fin des années 70 et le milieu des années 80.

Philippe Troyon, instigateur de l’éducation à l’image au sein de Périphérie s’est saisi de ce riche matériau pour imaginer un projet autour du portrait qui explorerait le rapport des protagonistes de ces différents documentaires à leur image et à leur parcours. Périphérie a sollicité Antoine Vaton pour accompagner ces actions et les mettre en regard de son propre travail de réalisateur et de photographe.

de son propre travail de réalisateur et de photographe. Tangui Perron Philippe Troyon Antoine Vaton D’autres

Tangui Perron

travail de réalisateur et de photographe. Tangui Perron Philippe Troyon Antoine Vaton D’autres professionnels,

Philippe Troyon

et de photographe. Tangui Perron Philippe Troyon Antoine Vaton D’autres professionnels, comme David Metra,

Antoine Vaton

D’autres professionnels, comme David Metra, photographe et Nina Almberg ont été associés au projet afin de contribuer à sa mise en pers- pective historique et artistique.

les témoins des années 80

Filmés par des cinéastes dans les années 80, ils sont revenus échanger avec les élèves. Djamel et Didier évoquent leurs enfances et adolescences dans la cité. Confrontation des rêves et des espoirs propres à ces deux époques. Similitudes et différences. Réussites et échecs… Christian décrit sa vie d’ouvrier depuis ses dix-sept ans aux usines Citroën. Les élèves interrogent sur les codes de la cité, sur le rapport aux parents, sur la place des femmes, sur la mode vestimentaire de l’époque… Ils évoquent aussi timidement leurs sou- cis quotidiens, leur vie au collège, leurs désirs. Ils questionnent les témoins sur leur parcours professionnel ; souvent désorientés ils s’inquiètent déjà de ce qui les attend à la fin de la troisième.

déjà de ce qui les attend à la fin de la troisième. Djamel Boujana apparaît dans

Djamel Boujana apparaît dans deux des films montrés aux élèves. Il exerce une profession de cadre commercial dans l’assistance aéropor- tuaire. Il réside à Bordeaux avec sa famille. Il aime revenir à Aulnay, mais il lui fallait partir pour se réaliser. Dans les années 80, il s’insurgeait du peu de cas qu’on faisait déjà des jeunes de banlieue à l’époque, il rêvait de silence et d’espace. Fils d’ouvrier, il lui a fallu se battre et travailler dur pour s’accomplir.

Didier Paupy , passe toute son enfance aux Trois Mille. Adolescent, il est révolté, nihiliste,
Didier Paupy , passe toute son enfance aux Trois Mille. Adolescent, il est révolté, nihiliste,

Didier Paupy, passe toute son enfance aux Trois Mille. Adolescent, il est révolté, nihiliste, poète. C’est une de ses expressions qui devient le titre du film « A force on s’habitue », jamais diffusé à ce jour à la télévision… Aujourd’hui il est directeur d’une école primaire en Seine- Saint-Denis.

est directeur d’une école primaire en Seine- Saint-Denis. Christian Bonnin, délégué syndical CGT de l’usine

Christian Bonnin, délégué syndical CGT de l’usine Citroën-Aulnay apparaît dans le docu- mentaire « Haya » de Claude Blanchet. Victime de la répression antisyndicale, il a joué un rôle déterminant dans les grèves de 82. Désormais retraité, il est venu partager avec la classe sa vie d’ouvrier depuis ses débuts à 17 ans dans les usines du quai de Javel à Paris.

Les ateliers

Prise de vue accompagnée

Trois ateliers de pratique sont mis en place par David Metra, Nina Almberg et Antoine Vaton. Les élèves, en binôme, se prennent mutuellement en photo, à l’aide d’appareils argentiques grand format (6x6). Neuf poses sont possibles. La technique est prise en charge par l’interve- nant qui l’explique aux élèves autant que faire se peut, les autres choix sont le fruit des intuitions, des timidités des élèves et du hasard de l’instant…

Atelier 1 : Fond noir lumière artificielle. Portrait en plan rapproché. Trois poses; Atelier 2 : Chaque élève rapporte un objet ou une photo qui le représente au mieux. Présentation de l’accessoire en plan serré. Trois poses; Atelier 3 : Portrait en pied dans différents espaces de l’établissement. Trois poses.

dans différents espaces de l’établissement. Trois poses. 6 AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet éducAtif déPArtementAl
dans différents espaces de l’établissement. Trois poses. 6 AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet éducAtif déPArtementAl
dans différents espaces de l’établissement. Trois poses. 6 AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet éducAtif déPArtementAl

Prise de vue autonome

• Prenez des notes pour chaque photo prise

• Noter l’heure et l’endroit exact ou vous avez pris votre photo.

• Dites en quelques mots pourquoi avoir cadré ceci plutôt que cela.

Raconter ce que vous cherchez à montrer. Raconter ce que vous avez pensé à l’avance (par exemple: photographier à telle heure plutôt qu’à telle autre). Ou bien raconter s’il s’est passé un imprévu au moment de photographier…

Conseils Attention avec ce type d’appareil photo jetable (non reflex, c’est- à-dire que la visée se fait au-dessus de l’objectif) il y a toujours le risque de mettre son doigt sur l’objectif car on ne voit pas son doigt en visant… Attention aussi car la largeur de champ est grande et donc ce qui est loin apparaît, en définitive encore plus loin… Attention encore à l’utilisation du flash qui n’est pas indispensable à chaque fois (il faut que cela soit vraiment sombre…) Vous pouvez le masquer en mettant tout simplement votre main devant. Pensez à la lumière, au cadre. Pensez à mettre des choses en premier plan ce qui donnera de la profondeur et un point de vue à votre image.

Suite page 8

Suite de la page 7 Sachez parfois attendre et observer pour qu’il se passe quelque
Suite de la page 7 Sachez parfois attendre et observer pour qu’il se passe quelque
Suite de la page 7 Sachez parfois attendre et observer pour qu’il se passe quelque

Suite de la page 7

Sachez parfois attendre et observer pour qu’il se passe quelque chose de plus dans le cadre… Une personne (une voiture, un oiseau…) qui passe au loin permet souvent de donner une échelle intéressante au cadre large.

Consignes

• Une prise de vue vers l’extérieur depuis chez moi

• Ceux qui le souhaitent peuvent photographier aussi chez eux

(Quelque chose qu’ils aiment, un tableau, un objet, un meuble, une per- sonne de la famille…)

• Une prise de vue représentant mon quartier

• Une prise de vue d’un endroit que j’aime à Aulnay

• Une prise de vue d’un endroit que je n’aime pas à Aulnay

les portraits

David Metra a rassemblé l’ensemble des épreuves photos ce qui a permis aux élèves de sélectionner les portraits qui leur plaisaient. Les textes sont le fruit d’un travail d’écriture effectué avec le professeur de lettres, Alaric Chagnard et de témoignages recueillis par Antoine Vaton.

d’écriture effectué avec le professeur de lettres, Alaric Chagnard et de témoignages recueillis par Antoine Vaton.
d’écriture effectué avec le professeur de lettres, Alaric Chagnard et de témoignages recueillis par Antoine Vaton.
une exposition publique centre culturel jacques Prévert, Aulnay du 13 mai au 16 juin 2013

une exposition publique

centre culturel jacques Prévert, Aulnay du 13 mai au 16 juin 2013

22 22

AulnAy SouS 1980/2013 Projet éducAtif déPArtementAl

AulnAy SouS 1980/2013 Projet éducAtif déPArtementAl

22 22 AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet éducAtif déPArtementAl AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet
22 22 AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet éducAtif déPArtementAl AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet
22 22 AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet éducAtif déPArtementAl AulnAy SouS 1980 / 2013 Projet

remerciements

Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Direction de la Culture, du Patrimoine, du Sport et des Loisirs, Mission La culture et l’art au collège

Djamel Boudjana, Didier Paupy et Christian Bonnin Stéphane Larrieu, principal du collège Gérard Philipe Alaric Chagnard, professeur de Lettres

Lauralee Bournet-Moreau Kevin Diwua Florent Gallet Karine Martins Esteves Jeff Mathiyas Océane Sellem Claire Silvina Dylan Yeye Agata Bydlosz

la classe de Troisième G :

Imen Kainnou Nour Laoudi Vincent Lebourcq Habiba Maliki Constance Marie-Louise Rayane Rabhi Jérôme Rodrigues Oussama Aidouni Warren Chapiteau

Nadia Chelih Jessica de Brye de Vertamy Alice Denis Constance Dimoski Mehdi Guendouzi Olivia Pradel Lilian Royer

Remerciements tout particuliers à david metra

Conception et mise en page : Pierre-Emmanuel Charon Impression Isi Print

Péri P hérie

87 bis rue de Paris 93100 Montreuil

Isi Print Péri P hérie 87 bis rue de Paris 93100 Montreuil AulnAy SouS 1980 /
Isi Print Péri P hérie 87 bis rue de Paris 93100 Montreuil AulnAy SouS 1980 /

AulnAy SouS 1980/2013 Projet éducAtif déPArtementAl

24

www.peripherie.asso.fr

Périphérie Association loi 1901 soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis