Vous êtes sur la page 1sur 11
MDT* Modular formation Dynamics Tester

MDT*

Modular formation Dynamics Tester

MDT* Modular formation Dynamics Tester
Introduction Ce document décrit les différents composants de l’outil MDT- Modular Dynamic Tester- disponibles

Introduction

Ce document décrit les différents composants de l’outil MDT- Modular Dynamic

Tester- disponibles aujourd’hui ainsi que leurs utilisations dans l’industrie pétrolière

conduite principalement par la compagnie Sonatrach en Algérie. Quelques

exemples sont discutés.

La configuration de l’outil

Le MDT est représenté par un ensemble de modules( d’où son nom “Modular” ), ce qui permet la reconfiguration de l’outil sut le site (wellsite) en fonction des besoins d’acquisition.

Il est important de connaître le fonctionnement et l’utilité de chaque module indépendamment pour comprendre le choix des modules pour la couverture d’un job donné.

Le module Single Probe

Le module Single Probe est utilisé pour les mesures de pression dans la formation. Une valeur approximative de la mobilité du fluide au voisinage du probe peut être calculée à partir des données acquises. Un nombre important de caractéristiques du module est détaillé dans ce qui suit.

à partir des données acquises. Un nombre important de caractéristiques du module est détaillé dans ce
La mesure de pression Le manomètre à quartz du MDT - CQG (compensated quartz gauge)

La mesure de pression

Le manomètre à quartz du MDT - CQG (compensated quartz gauge) donne une

réponse dynamique rapide avec une grande précision sur les mesures. Un autre manomètre est aussi utilisé, c’est le manomètre à jauge de contrainte ( Strain gauge).

Les pretests

Le volume du pretest standard est de 20 cc. Cependant dans une formation à faible

perméabilité, un pretest de 20cc nécessite un temps considérable pour que la pression remonte à la pression de la formation. Dans ce type de formation, la possibilité de blocage (stuck) de l’outil ou du câble est assez grande. Pour éviter ce

problème, le pretest volumétrique a été introduit. Un volume de pretest inférieur à 20

cc peut être sélectionné. Ce volume peut être spécifié pour chaque pretest. Le

MAXIS 500* contrôle la pression d’échantillonnage, l’écoulement du pretest ainsi que le volume à partir de la surface.

Les mesures de résistivité Une cellule de mesure de résistivité est incorporée dans la conduite de prélèvement (flowline). Ceci permet l’identification de l’huile ou l’échantillon de l’eau de la formation. Cette mesure a été utilisée exclusivement en Algérie particulièrement pour avoir des échantillons de formation en eau représentatifs sans faire appel au DST.

Isolation valve

La valve d’isolation est utilisée pour isoler le train du flowline du système de mesure

pendant le pretest. Le train du flowline d’une longue combinaison a un volume important. Ceci pourrait déformer le test de pression à cause de l’effet

d’emmagasinage du puits dû à la compressibilité de l’écoulement du fluide. Cet effet

est analogue à l’emmagasinage du puits durant les conventionnels tests de puits.

Equalisation valve

La valve d’équalisation permet à la pression hydrostatique d’apparaître derrière le

packer à la fin du test. Ceci aide à la rétraction de l’outil. La chambre du pretest est vidée grâce à la valve d’équalisation à la fin du test. La valve reste ouverte pendant l’enregistrement dans le puits, ainsi les senseurs de pression peuvent détecter la pression hydrostatique.

Le module “ Pump-out “ La qualité de l’échantillonnage peut être contrôlée en utilisant le

Le module “ Pump-out “

Le module “ Pump-out “ La qualité de l’échantillonnage peut être contrôlée en utilisant le module

La qualité de l’échantillonnage peut être contrôlée en utilisant le module Pump-out. Ce module pompe le fluide du probe dans la colonne de boue à travers le flowline jusqu’à ce qu’un échantillon sans filtrat de boue soit identifié. Cette identification est faite par l’utilisation de la mesure de la résistivité à l’intérieur du flowline au voisinage du probe ou à l’aide d’un autre module plus sophistiqué “OFA” ( Optical Fluid Analyser ) qui permet l’identification du fluide.

Le module “Pump-out” contient deux pompes symétriques d’une capacité de pompage de 585cc. Un taux de pompage de plus de 45 cc/sec est possible. Cependant ce taux dépend de la différence de pression entre la formation et la colonne de boue.

Le module est aussi utilisé pour gonfler les packers ( Dual Packer Module). Dans ce cas, il opère en mode “ Pump-in”, qui veut dire que le fluide est pompé dans le flowline et dirigé vers les packers.

L’échantillonnage La chambre d’échantillonnage standard Différentes configurations sont possibles. La configuration

L’échantillonnage

La chambre d’échantillonnage standard

Différentes configurations sont possibles. La configuration la plus simple, est d’avoir deux chambres d’échantillonnage: une à 1 gallon et la seconde à 2.75 gallons. Ce qui permet la prise de deux échantillons lors d’une descente dans le puits. Si un nombre plus grand d’échantillons est requis, deux modules sont alors connectés ensemble. Le principal inconvénient pour les opérations de Wireline est le poids de l’outil lorsque tous les modules sont combinés. Il y a aussi la possibilité de placer une seule chambre d’une capacité de 6 gallons à l’extrémité du tool string.

.

Le module du multi-échantillonnage

Le module du multi-echantillonnage est équipé de six bouteilles d’échantillonnage de 450 cc chacune. L’intérêt de ce module consiste en l’obtention de six petits échantillons représentatifs du réservoir en une seule descente dans le puits. Chaque bouteille est facilement détachée du module et envoyée au laboratoire PVT. Il n’ y a pas nécessité de transfert sous pression.

facilement détachée du module et envoyée au laboratoire PVT. Il n’ y a pas nécessité de
facilement détachée du module et envoyée au laboratoire PVT. Il n’ y a pas nécessité de
L’échantillonnage du fluide. Dans le but d’obtenir une haute qualité d’échantillonnage, les contaminants comme le

L’échantillonnage du fluide.

Dans le but d’obtenir une haute qualité d’échantillonnage, les contaminants comme

le filtrat de boue doivent être enlevés et la pression d’échantillonnage doit être

soigneusement contrôlée pour éviter la chute au-dessous du point de bulle.

La pureté de l’échantillon est assurée par l’utilisation simultanée du module OFA (Optical Fluid Analyzer) et la mesure de résistivité du single probe.

La chute de pression est contrôlée par l’etranglement du water cushion sous le piston d’échantillonnage. Ceci est particulièrement important pour réussir la prise d’un échantillon représentatif du fluide.

L’analyseur optique du fluide (Optical Fluid Analyzer)

L’analyseur optique du fluide est désigné pour identifier la composition du fluide dans le flowline. Il y a deux cellules optiques indépendantes à travers lesquelles passe le flowline. Une cellule est destinée pour la détection du liquide et l’autre pour la détection du gaz.

Analyse des liquides

L’intensité de la lumière transmise est mesurée

a

différentes distances

et

le

spectre

Light Emitting Lamp diode Gas detector Fluid Flow Liquid detector
Light Emitting
Lamp
diode
Gas detector
Fluid Flow
Liquid detector

d’absorption est échantillonné. La couleur du liquide donne un paramètre en plus pour l’identification du fluide. C’est fonction de la longueur d’onde dominante qui n’est pas absorbée. Par exemple, le condensât peut

apparaître jaune clair ou jaune paille alors que le brut est noir. Le Diesel et le fuel sont de couleur marron. Les analyses des domaines du Visible et du Proche infrarouge du spectre permettant la différenciation entre le filtrat de boue à base d’huile et le brut.

Les analyses du gaz La présence du gaz est détectée par l’utilisation du principe de la réflexion interne totale du rai de lumineux.

Le Dual Packer Opération Ce module utilise 2 packers gonflables (distants de 3m l’un de

Le Dual Packer

Opération Ce module utilise 2 packers gonflables (distants de 3m l’un de l’autre) pour isoler une section du puits. Les packers sont gonflés en utilisant le Pump-out module, (pompe le fluide du borehole,genéralement la boue, dans les éléments du packer). Les packers peuvent être gonflés et dégonflés autant de fois dans le puits.

Formation à faible perméabilité Le packer est particulièrement utile dans les formations peu perméables ou vacuolaires. La sonde standard du MDT a une petite surface de flux et de ce fait un pretest de 20cc peut prendre un temps assez long pour atteindre la pression de la formation. L’aire du puits séparée par le packer est 4000 fois plus grande que celle de la sonde. Toutefois, la pression de la formation est plus rapidement mesurée qu’avec le single probe.

est plus rapidement mesurée qu’avec le single probe. Formations fracturées ou vacuolaires Dans les formations

Formations fracturées ou vacuolaires Dans les formations fracturées ou vacuolaires, il y a une grande probabilité que la sonde pénètre une vacuole ou une fracture. Dans ce cas, la pression mesurée va correspondre à la pression de la colonne de boue puisque généralement la fracture communique directement avec la boue. Toutefois, quand le packer est utilisé, une isolation de 3m du puits - qui pourrait inclure la fracture- est assurée de la colonne de boue. Ainsi, la pression de la formation peut être mesurée.

Les mini-DST Lorsque les packers sont fixés un mini-DST peut être performé. Une quantité de fluide précise est retiré d’entre les packers (drawdown) et à ce moment la pression est en mesure de retourner à la pression de la formation (build-up). Les données sont alors analysées en utilisant la logique conventionnelle du well testing. Si les fractures ouvertes sont présentes entre les 2 packers, celles-ci peuvent être identifiées dans les réponses des pressions et la demi-longueur de la fracture est calculée.

Dans le well test conventionnel cette information pourrait être masquée par

l’emmagasinage du puits. Ce dernier est un phénomène associe à la compressibilité et le volume du fluide dans le puits.

Le volume du fluide qui cause l’emmagasinage du puits est minimisé par l’utilisation du packer:

Le volume du fluide qui cause l’emmagasinage du puits est minimisé par l’utilisation du packer: c’est seulement le volume du fluide entre les packers et le volume dans le petit diamètre du flowline qui contribue à l’effet de storage au lieu du volume du puits complet dans le conventionnel well test.

La mesure de la perméabilité verticale Les perméabilités verticale et horizontale peuvent être mesurées par l’utilisation du Dual Packer et le Single Probe. Le single Probe est placé au-dessus le dual packer. Le single probe placé dans la formation mesure la pression lorsque le fluide est retiré d’ entre les packers. Les réponses de pression au niveau du single probe et entre-les packers sont fonction des perméabilités horizontale et verticale et l’emmagasinage de la formation.

Dans la plupart des cas, les stimulateurs numériques utilisent l’épaisseur d’une cellule de 2 à 3m. L’avantage particulier de ces mesures de perméabilité verticale est que la mesure est faite dans un intervalle de 2m, ainsi la perméabilité peut être directement utilisée dans le simulateur sans avoir recours à appliquer une échelle sur les data avec l’association d’une moyenne hypothétique, qui pourrait être nécessaire dans le cas où on a des échantillons de carottes ou dans les conventionnels well test.

Cette méthode d’acquisition a déjà été utilisée en Algérie avec succès.

Limitations

Il y a quelques limitations pour la sélection des points où les mesures peuvent être faites.

Le diamètre du puits Il y a une limitation sur le diamètre d’inflation maximum des packers, ceux-ci sont montrés dans le tableau ci-dessous. Si le puits a un washout de 14”, il ne sera pas possible de gonfler les packers dans ces zones.

Lorsque le Single Probe est utilisé avec le Dual Packer, il y a une limitation supplémentaire sur le diamètre maximum du puits, celui ci ne doit pas être supérieur à 10.5 in car les packers gonflables centrent l’ensemble de l’outil dans le trou.

Les zones à larges fractures Il ne sera pas possible de forcer le packer contre les larges fractures( même si le puits est en jauge) puisque l’outil a une longueur de 3 m seulement. La déviation du puits devrait être prise en compte pour calculer la direction de la fracture par rapport au puits.

Disponibilité La tableau ci-après liste les éléments du packer et les limitations qui existent en Algérie et en Tunisie.

Hole Size

Temperature

Mud Type

7.75” - 11.5”

275

°F

Non OBM

7.75” - 10.75”

225

°F

OBM

La configuration de l’outil L’échantillonnage conventionnel • Ci-contre, est la configuration type utilisée

La configuration de l’outil

L’échantillonnage conventionnel

Ci-contre, est la configuration type utilisée lorsque un échantillonnage conventionnel est requis. Cette présentation permet de récupérer 2 échantillons.

Le module Pumpout permet de se débarrasser du filtrat de boue provenant de la zone envahie autour de la sonde.

Le module OFA est particulièrement utile dans le cas d’une boue à base d’huile où la différence entre le filtrat de boue et le fluide du réservoir est possible à identifier.

Si nécessaire, des chambres échantillonnage supplémentaires peuvent être combinées à l’outil dans une seule descente.

Le multi-echantillonnage

Ce système est particulièrement utile pour l’échantillonnage des fluides au voisinage du point critique.

Six échantillons de 450 cc peuvent être récupérés.

Les échantillons ne nécessitent pas le transfert sous pression, ils peuvent être directement envoyés dans les laboratoires PVT.

Le but de la chambre échantillonnage conventionnel est de recueillir le water cushion derrière le piston de chaque chambre échantillonnage.

Les mesures de perméabilité verticale • Le single probe est a 2 m au-dessus du

Les mesures de perméabilité verticale

Le single probe est a 2 m au-dessus du Dual Packer.

Le module Pumpout est utilisé pour gonfler les packers.

Les chambres échantillonnage sont utilisées pour donner une pulse de pression suffisamment large entre les packers.

Dans certains cas (faible perméabilité), le module Pumpout peut être utilisé pour donner un flux suffisant d’entre les packers.

Exemples

Échantillonnage de l’eau de formation

Il était nécessaire de recueillir un échantillon d’eau de formation pour confirmer la salinité et les mesures de résistivité. Le puits a été foré avec une boue à base d’huile et donc la mesure de résistivité du single probe était suffisante pour différencier entre le filtrat de boue et l’eau de formation.

entre le filtrat de boue et l’eau de formation. Quelques 24 litres étaient pompes après le

Quelques 24 litres étaient pompes après le pretest. Après 3600 secondes approximativement, la résistivité a commencé à décliner indiquant la présence de l’eau de formation dans le flowline. La chambre échantillonnage a été ouverte après 5100 secondes.

Echantillonnage en utilisant le module OFA Le puits a été fore avec une boue à

Echantillonnage en utilisant le module OFA Le puits a été fore avec une boue à base d’eau. Deux échantillons ont été recueillis de la même profondeur. Après avoir pompe quelques 2.3 litres la résistivité a augmenté indiquant la présence d’hydrocarbures, toutefois la courbe “Oil Fraction” indique moins de 50 %.

L’indicateur de gaz montre la présence de bulles de gaz dans le flowline, la pression d’écoulement est sous le point de bulle de l’huile. L’échantillon contient 35% d’huile.

Plus de 11.1 litres ont été pompés avant de prendre le second échantillon. Le module OFA indique 85% d’huile dans le flowline avec des bulles de gaz. L’échantillon recueilli ne contient pas d’eau.

OFA indique 85% d’huile dans le flowline avec des bulles de gaz. L’échantillon recueilli ne contient