Vous êtes sur la page 1sur 26
Enquête VIDAL – ISIDORE
Enquête VIDAL – ISIDORE
Les professionnels de santé et l’auto-évaluation des patients
Les professionnels de santé
et l’auto-évaluation des patients
Les professionnels de santé et l’auto-évaluation des patients isidore-sante.fr w w w . v i d

www.vidal.fr

Un questionnaire en ligne

Méthodologie :

A l’initiative du think tank de la santé digitale Isidore, VIDAL a élaboré et mis en ligne un questionnaire en novembre 2013

accessible :

via une pop-up sur le site Vidal.fr (environ 1000 réponses)

via une campagne e-mail relayée par VIDAL, IDS Santé et DMD santé

Les réponses ont été triées en fonction de la profession, du mode

d’exercice et de l’âge.

en fonction de la profession, du mode d’exercice et de l’âge. isidore-sante.fr w w w .

www.vidal.fr

Plus de 2000 professionnels de santé répondants, une majorité de médecins

Qui sont les répondants ?

2043 professionnels de santé 33 3
2043 professionnels de santé
33
3
En accord avec la répartition des répondants, nos analyses se focaliseront sur les médecins, les
En accord avec la répartition des répondants,
nos analyses se focaliseront sur les médecins, les infirmiers et les pharmaciens
se focaliseront sur les médecins, les infirmiers et les pharmaciens isidore-sante.fr w w w . v

www.vidal.fr

Le répondant type : un homme > 50 ans

Une majorité d’hommes (59 %)

Surtout chez les médecins généralistes (71 %) et spécialistes (67 %)

Mais 72 % d’infirmières

67 % des professionnels de santé > 50 ans

• 67 % des professionnels de santé > 50 ans Répartition de l’âge des répondant (2043
Répartition de l’âge des répondant (2043 Professionnels de santé)
Répartition de l’âge des répondant (2043 Professionnels de santé)

www.vidal.fr

Une majorité de médecins > 50 ans

832

médecins généralistes

230 infirmiers
230 infirmiers
> 50 ans 832 médecins généralistes 230 infirmiers isidore-sante.fr 518 médecins spécialistes 130 pharmaciens

518 médecins spécialistes

130 pharmaciens
130 pharmaciens

www.vidal.fr

Q1 : Au moins un patient a-t-il déjà partagé avec vous des données qu’il a recueilli sur sa santé et/ou son traitement ?

Oui, pour plus de 80% des professionnels de santé

? • Oui, pour plus de 80% des professionnels de santé 2043 Professionnels de santé 1675

2043 Professionnels de santé

1675 Professionnels de santé

de santé 2043 Professionnels de santé 1675 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w . v

www.vidal.fr

Q1 : Au moins un patient a-t-il déjà partagé avec vous des données qu’il a recueilli sur sa santé et/ou son traitement ?

Les + sollicités > 86% des médecins généralistes

Les – sollicités > 77% des pharmaciens d’officine

• Les – sollicités > 77% des pharmaciens d’officine isidore-sante.fr w w w . v i
• Les – sollicités > 77% des pharmaciens d’officine isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q1 = Si OUI De quelle(s) manière(s) ces patients ont-ils recueilli ces données avant de vous les montrer ?

Recueil essentiellement manuscrit (76%)

1684 Professionnels de santé
1684 Professionnels de santé

www.vidal.fr

Q1 = Si NON Accepteriez-vous d’examiner les données d’un patient recueillies via une application mobile /objet connecté ?

Parmi les professionnels de santé n’ayant jamais examiné de données d’auto-évaluation, 2/3 sont intéressés pour le faire

359 Professionnels de santé
359 Professionnels de santé
30 Pharmaciens
30 Pharmaciens

Les médecins généralistes et spécialistes sont légèrement plus réticents

77 Spécialistes
77 Spécialistes
sont légèrement plus réticents 77 Spécialistes isidore-sante.fr 116 Généralistes w w w . v i d
116 Généralistes
116 Généralistes

www.vidal.fr

Q2 : Pensez-vous que le recueil de données d’un patient et son partage avec un professionnel de santé puisse améliorer l’efficacité de la prise en charge des patients ?

91 % des professionnels de santé interrogés approuvent ce

postulat

(91 % généralistes, 89 % spécialistes, 95 % infirmiers & pharmaciens)

2043 Professionnels de santé
2043 Professionnels de santé
95 % infirmiers & pharmaciens) 2043 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q2 = Si OUI Pour quelles raisons ce recueil peut-il être utile ?

1843 Professionnels de santé
1843 Professionnels de santé
ce recueil peut-il être utile ? 1843 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w . v

www.vidal.fr

Q2 = Si OUI Pour quelles raisons ce recueil peut-il être utile ?

Les généralistes et les pharmaciens pensent majoritairement que l’observance peut être améliorée par un recueil de données par le patient

isidore-sante.fr
isidore-sante.fr

www.vidal.fr

Q3 : Selon vous, quels risques pour les patients pourraient découler de l’utilisation de ces applications et/ou objets connectés ?

2043 Professionnels de santé
2043 Professionnels de santé
applications et/ou objets connectés ? 2043 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q3 : Selon vous, quels risques pour les patients pourraient découler de l’utilisation de ces applications et/ou objets connectés ?

Les inquiétudes sont assez similaires en fonction des professions. Notons que les généralistes sont les plus inquiets sur la focalisation excessive, l’anxiété et le temps passé à examiner ces données.

excessive, l’anxiété et le temps passé à examiner ces données. isidore-sante.fr w w w . v
excessive, l’anxiété et le temps passé à examiner ces données. isidore-sante.fr w w w . v

www.vidal.fr

Q4 : Aimeriez-vous conseiller une appli/objet à un patient plus informé que la moyenne sur sa maladie chronique ?

¾ des professionnels de santé aimeraient conseiller 1 appli ou 1 objet connecté à un patient atteint d’une maladie chronique et plus informé que la moyenne. Variations minimes selon les professions.

2043 Professionnels de santé
2043 Professionnels de santé

Actuellement, seuls 8 % des médecins ayant 1 smartphone conseillent une

application à un patient (rappel pilule, suivi glycémie, VIDAL du voyageur,

alertes polliniques

)

Source ‘Baromètre VIDAL – CNOM 2013’

polliniques ) – Source ‘ Baromètre VIDAL – CNOM 2013’ isidore-sante.fr w w w . v

www.vidal.fr

Q4 = Si OUI pour quelles pathologies ou paramètres souhaitez-vous conseiller une appli/objet ?

1562 Professionnels de santé isidore-sante.fr
1562 Professionnels de santé
isidore-sante.fr

www.vidal.fr

Q4 = Si OUI pour quelles pathologies ou paramètres souhaitez-vous conseiller une appli/objet ?

Les généralistes et pharmaciens sont significativement plus enclins à conseiller des applis/objets aux patients chroniques plus informés que la moyenne.

Les spécialistes libéraux sont moins convaincus que les hospitaliers.

Les infirmiers donnent une priorité significative à l’évaluation de la douleur

donnent une priorité significative à l’évaluation de la douleur isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q4 = Si NONPourquoi ne pas souhaiter conseiller une appli/objet à un patient informé ?

481 Professionnels de santé Méconnaissance au 1 er plan
481 Professionnels de santé
Méconnaissance
au 1 er plan
informé ? 481 Professionnels de santé Méconnaissance au 1 er plan isidore-sante.fr w w w .

www.vidal.fr

Q4 = Si NONPourquoi ne pas souhaiter conseiller une appli/objet à un patient informé ?

Outre la méconnaissance, le manque de temps est invoqué, en particulier

par les médecins libéraux

Notons que le manque de temps et d’intérêt sont invoqués en priorité par les médecins ayant répondu « non » à la Q1 ter « Accepteriez-vous d’examiner des données d’un patient recueillies via une application/objet ? »

données d’un patient recueillies via une application/objet ? » isidore-sante.fr w w w . v i
données d’un patient recueillies via une application/objet ? » isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q5 : Qu’est-ce qui pourrait vous inciter à conseiller une application mobile /objet connecté à un patient ?

Les professionnels de santé souhaitent avant tout une évaluation fiable

ou l’existence de publications démontrant un intérêt Variations minimes selon les professions 2043 Professionnels
ou l’existence de publications démontrant un intérêt
Variations minimes selon les professions
2043 Professionnels de santé

minimes selon les professions 2043 Professionnels de santé isidore-sante.fr • w w w . v i

www.vidal.fr

Professionnels souhaitant une « évaluation fiable » :

sous quelle forme ?

1267 Professionnels de santé
1267 Professionnels de santé
fiable » : sous quelle forme ? 1267 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w .

www.vidal.fr

Professionnels souhaitant une « évaluation fiable » :

sous quelle forme ?

Les médecins spécialistes privilégient l’évaluation par une société savante

Les pharmaciens et les infirmiers optent pour la labellisation par les autorités de santé et les recommandations d’un panel multidisciplinaire

Les infirmiers donnent une importance significative aux avis des associations de patients

une importance significative aux avis des associations de patients isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q6 : Seriez-vous prêt à conseiller l’utilisation d’une application mobile santé si elle était payante ?

Une majorité de professionnels de santé ne sont pas prêts à

conseiller à un patient d’utiliser une appli payante

2043 Professionnels de santé
2043 Professionnels de
santé
patient d’utiliser une appli payante 2043 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w . v i

www.vidal.fr

Q6 : Seriez-vous prêt à conseiller l’utilisation d’une application mobile santé si elle était payante ?

Parmi les plus enclins : les médecins et les professionnels de

santé > 50 ans

Parmi les moins enclins : les infirmiers et les < 50 ans

ans • Parmi les moins enclins : les infirmiers et les < 50 ans isidore-sante.fr w
ans • Parmi les moins enclins : les infirmiers et les < 50 ans isidore-sante.fr w

www.vidal.fr

Q6 = Si OUI (37 %) : Quel serait selon vous le prix maximum possible pour une application de ce type ?

Courbe réalisée à partir des prix indiqués en euros (réponse ouverte)

100% 2043 Professionnels de santé 90% 80% 70% 63 % ne sont pas prêts à
100%
2043 Professionnels de santé
90%
80%
70%
63 % ne sont pas prêts à conseiller une appli/objet payant(e)
60%
50%
40%
30%
Prix médian = 12,90 €
20%
10%
0%
0
2
4
6
8
10
14
19
23
28
30
36
40
50
65
75
100 et
plus
Pourcentage cumulé

25

30 36 40 50 65 75 100 et plus Pourcentage cumulé 25 isidore-sante.fr Prix en euros

Prix en euros

www.vidal.fr

Q7 : Pensez-vous qu’à l’avenir, l’utilisation d’outils numériques connectés par les patients sera… :

A nouveau, l’importance de l’évaluation scientifique est soulignée.

Peu de différences entre les professionnels

2043 Professionnels de santé
2043 Professionnels de santé

www.vidal.fr

26

différences entre les professionnels 2043 Professionnels de santé isidore-sante.fr w w w . v i d