Vous êtes sur la page 1sur 8

CHALENCON

LETTRE MUNICIPALE N°2 été 2009

LE MOT DU MAIRE
Cette édition des Auches (N°2) est une parution
Mairie de CHALENCON :
estivale.
Tél : 04.75.58.14.41 Notre journal s 'adresse aux habitants permanents mais
Fax : 04.75.58.17.12 également aux vacanciers originaires on non de notre
Courriel :
mairie-de- commune. Soyez les bienvenus à Chalencon. Votre présence
chalencon@Wanadoo.fr
témoigne de l'intérêt que vous portez à notre région.
Heures d’ouverture : Ce 2ème numéro vous donnera quelques indications sur
Lundi:14H à 16H
le Budget municipal. Mais comme nous en avons déjà
Mardi et jeudi :
9H/12H et 14H/16H parlé, ce bulletin trouvera tout son intérêt en diversifiant les
Vendredi : 9H/12H sujets et les auteurs... A vos plumes. Faites nous passer des
Samedi : 9H/11H articles qui viendront enrichir notre publication.
M. le Maire reçoit A tous bon courage et bon séjour à Chalencon.
sur rendez-vous Alain Sallier
le samedi
de 8H à 9H.
Le 05/09/09: concours de boules
A vos agendas! Le 25/10/09: les Castagnades!
Le22/11/09: Repas du sou des écoles
Chroniques du temps qui passe:
Réponse à la question des «Auches» N°1: «Où peut-on voir cet aqueduc?»

Ce tunnel est un aqueduc souterrain de
50m de long, de 4m. de large et 4,5 m de haut.
Il se trouve à l'EST de la gare de PONT de
CHERVIL juste sous la maison construite le plus
récemment entre 1 et 2 (photo de gauche). Il a
été construit vers 1890 pour allonger en direction
de St Sauveur de Montagut, la plateforme des
voies de garage et même de triage de la gare de
CHALENCON.

diluviennes en particulier sur Les Champeaux
l'ont emporté!: Il fallait donc prévoir que le Colin
Dans ce tunnel coule un petit ruisseau, « le
puisse lui aussi s'écouler en cas de crue sans
Colin » qui prend sa source aux Parquets avant de
emporter la plate forme de la gare. Autant
dévaler vers l'Eyrieux. Le sillon qu'il trace
prévoir une grande section et puisque des
sépare les éperons de Roissac et de La Tourasse
gabarits de tunnel pour le passage du train
avant de s'enfoncer dans les roches granitiques
existaient (celui en face de la plaine du Coulet
sous JONAC et s'écouler paisiblement dans cet
par exemple) pourquoi ne pas les utiliser?
aqueduc. Un trottoir de 1,40m de large le borde
De plus, en 1890, la population rurale,
et permet de le suivre à l'intérieur du tunnel sans
essentiellement agricole, est démographi-
se mouiller les pieds...
quement à son apogée. Tout l'espace est cultivé.
Pourquoi un tel ouvrage aussi imposant
Pour réaliser l'emprise de la voie ferrée, on doit
pour un si petit ruisseau?
toucher le moins possible aux terrains agricoles.
Historiquement, nous pouvons trouver
Pour combler les parties les plus basses du relief
deux ou trois réponses factuelles et techniques:
rencontré, ce sont donc essentiellement les
D'abord en 1890, les entrepreneurs qui
matériaux arrachés à la montagne pour le passage
construisaient la voie de chemin de fer du CFD
de la voie qui sont utilisés. Ils viennent en
ont eu une surprise très désagréable pour le pont
remplissage derrière des murs bâtis avec des
presque achevé sur le Verdeau, ce ruisseau qui
pierres taillées en forme d'hexagones afin de
descend de CHALENCON et se jette dans
limiter au maximum l'emploi de chaux.
l'Eyrieux en face du BATEAU: Des pluies
L.N°2 P.2
Voir la suite à la page 7
Du nouveau à la cantine :
Des repas préparés par l’Ormeau et livrés en liaison froide : c’est la nouvelle prestation
offerte à la rentrée par la Municipalité en partenariat avec le Sou des écoles de Chalencon.

Historique :
Jusqu’en juin 2009, les parents devaient préparer les repas pour les enfants qui restaient à la
garderie à midi. Des parents réclamaient le service de repas tout prêts. Une opportunité s’est présentée
puisque la municipalité de Silhac (où de 20 à 30 enfants mangent chaque jour), a demandé au traiteur
l’Ormeau de fournir des repas en liaison froide. On pouvait donc ajouter sans trop de difficultés des
repas pour Chalencon.
Une convention a donc été signée et acceptée entre la Municipalité, le traiteur et le Sou des écoles.

Un calcul du prix de revient a été établi pour fixer le prix du repas à demander aux parents.

Cantine pour 1 repas Garderie Total
. Repas livré : 4.21 € 0 4.21 €
Coût par enfant . Salaire : 1.52 € 1.53 € 3.05 €
. Autres charges * pour mémoire pour mémoire
total : 5.73 € total : 1.53 € total : 7.26 €
1) par la commune : 1) par la commune : 1)par la commune :
3.23 € (= salaire 1.52 1.53 € 4.76 €
€ + participation au
Financement par repas : 1.71 €)
enfant 2) par les parents : 2) par les parents : 2)par les parents :
2.50 € 1.50 € (à verser au 4.00 €
sou des écoles pour
mutualisation de la
garderie)
* électricité, chauffage, produits de nettoyage, gros nettoyages, contrat dératisation, désinsectisation,
contrat labo pour contrôle lames de surface etc…

Au quotidien, la gestion
garderie/cantine, sera assurée par une
employée municipale et le Sou des
écoles de Chalencon. Cette prestation
cantine vient s’ajouter aux autres
prestations déjà assumées par
l’Association.
A cette occasion, la rédaction
des Auches a donc voulu rencontrer
le Bureau du Sou des écoles:
Barbara Ganivet, secrétaire
Sylvie Cholat, trésorière
Sèverine Chambouvet, présidente

L.N°2 P.3
Voir le compte rendu de cette rencontre à la page 6
BUDGET COMMUNAL 2009

Un investissement très élevé qui caractérise le dynamisme communal.

Dépenses : Pour le budget 2009 : 726'000 € d’investissements programmés soit 2’327 €/hbt, alors que la
moyenne en 2008 était de 478 €/hbt en Ardèche et 580 €/hbt sur les communes équivalentes en
Rhône-Alpes. La part consacrée au remboursement de la dette (3%) est très faible (75 €/hbt), la
moyenne Ardèche (91 €/hbt), en Rhône Alpes (109 €/hbt).
Cette situation est liée au désendettement de la commune qui est passé de 214'000 € en 2005 à
160'400 € fin 2009.
Recettes : La part des subventions pour la réalisation des investissements est très élevée (61% en
moyenne du montant HTVA) représentant 1'198 €/hbt pour 1'618 €/hbt en Ardèche et 168 €/hbt en
Rhône Alpes.
Le solde est majoritairement financé par le remboursement de TVA des années 2007 et 2008
(2008 versé par anticipation : plan de relance du gouvernement), fait par l’autofinancement, le recours à
l’emprunt envisagé se limitant à 3% permettant ainsi de réduire l’endettement communal.

L.N°2 P.4
Un budget de fonctionnement excédentaire et des charges maîtrisées.

Dépenses : Un excédent d’exercice important qui permet de dégager un autofinancement pour des
investissements. Des frais financiers faibles (27 €/hbt) à comparer avec les autres communes de même
importance dans le département (35 €/hbt), dans la région (46 €/hbt). Des charges liées aux salaires
(248 €/hbt) qui se situent proches des moyennes (département 236 €/hbt – région 258 €/hbt).
Globalement des charges dans la moyenne (627 €/hbt, 602 €/hbt Ardèche, 805 €/hbt Rhône Alpes).
Recettes : Une fiscalité maîtrisée : augmentation des taux = 0% d’augmentation depuis 2001 (8ans), soit
254 €/hbt pour 207 €/hbt en Ardèche et de 422 €/hbt pour les communes de la même importance dans la
Région. (Cette recette ne couvre cependant que les charges de salaires pour notre commune).

L.N°2 P.5
INTERWIEW DES MEMBRES DU BUREAU DU SOU DES ECOLES

Les Auches: quel est le statut juridique du Sou des écoles ?
Le sou des écoles : C’est une association loi 1901 composée de membres, essentiellement les parents d’élèves
de l’école et des bénévoles du bureau que nous sommes. A ce titre, nous recevons de la
mairie pour notre fonctionnement propre la même somme que toutes les autres
associations.

Le Sou des Ecoles: des rôles multiples au service d’un bon fonctionnement de l’école
Les Auches : en quoi cette existence légale est-elle importante pour votre fonctionnement ?
Le sou des écoles : Elle permet l’ouverture de comptes, la réception d’argent et la facturation de
prestations aux particuliers comme aux professionnels, ainsi que le paiement direct de
salaires. Elle permet aussi l’organisation de manifestations : Ainsi, un repas est prévu le
22/11/09. Les fonds récoltés seront destinés au paiement (en partage avec l’école de
Silhac) des plages horaires de piscine à Vernoux ainsi que du transport en car.

Les Auches : les rôles du sou des écoles sont donc multiples ?
Le sou des écoles : en plus du paiement d’activités spécifiques pour les enfants de l’école (piscine, sorties à
Peaugres, Grignan, Beauvène, camping à St Michel….), nous avons d’une part la gestion de
la garderie et maintenant de la cantine en servant d’intermédiaire entre les parents, le
traiteur, les salariés et la municipalité ; et d’autre part nous sommes l’interface des
transferts de fonds entre la municipalité qui donne 90 € /élève/an et les fournisseurs
de matériels et de prestations choisis par les enseignants (fournitures scolaires, livres,
matériels, jeux, photocopies, etc….)

Les Auches : vous avez donc plusieurs comptes… ?
Le sou des écoles : … et 2 chéquiers distincts : un réservé à la gestion garderie/cantine qui va se
complexifier dès la rentrée, et un qui sert essentiellement à un fonctionnement souple
de transferts de fonds au service de l’école.

Une grande rigueur de gestion que les parents doivent comprendre et respecter

Les Auches : concrètement, la mise en place de ce nouveau service cantine ne nécessitera-t-elle pas
une grande rigueur de gestion ?
Le sou des écoles : OUI, une rigueur non seulement de gestion financière mais surtout de gestion au
quotidien avec les parents, le traiteur et la municipalité pour que ce service puisse se
maintenir avec un prix raisonnable et un fonctionnement correct !
D’abord, il faut qu’il y ait un maximum de parents qui y souscrivent. Ensuite, il faut
qu’ils respectent au mieux le règlement qui a été établi. (Par exemple, réserver dès
le jeudi matin les commandes de repas pour les lundi et mardi suivants, et dès le lundi
matin celles pour les jeudi et vendredi suivants). Le règlement évoque aussi les
problèmes des allergies, des absences, des jours de grève, et aussi un règlement par %
aux enfants... Nous comptons aussi sur l'aide de la Municipalité en ce qui concerne
l'entretien des locaux et l'investissement du personnel...
Les Auches : Merci pour tous ces éclaircissements et pour votre bénévolat au service du bon
fonctionnement de l’école. Bonne continuation!

Tri des déchets: Pendant les vacances aussi, pensez à trier vos déchets et à composter!
Par pitié, plus d'encombrants aux centres de tri: Les porter aux déchetteries de:
VERNOUX: Du lundi au samedi 8H-12 H
LE MOULINON : Mardi, jeudi 13H30 - 17 h Samedi 9 H à 12H (été:15H)

L.N°2 P.6
Or, réaliser la plate forme de la gare nécessitait énormément de remblais. Vu la grande longueur du
tunnel nécessaire, plus la section de l'aqueduc était importante, plus elle permettait une économie non
négligeable de remblais. Bien sûr cela nécessitait davantage de travail au niveau du bâti. Mais n'oublions
pas qu'à cette époque la taille des pierres nécessaires à la construction de la voûte comme à celle de tous
les murs de la voie, bénéficiait d'une main-d'oeuvre abondante et peu chère, qu'elle vienne de nos
campagnes surpeuplées, de Corse ou d'Italie.
Ces réponses factuelles et techniques à notre étonnement premier sur les dimensions imposantes de
cet aqueduc sont satisfaisantes au niveau historique mais elles renvoient aussitôt à un autre étonnement:
Pourquoi avoir réalisé au Pont de Chervil une gare aussi importante qui nécessitait une extension de la
plate forme en direction de St Sauveur, donc au-dessus du Colin, pour l'implantation de voies de garage en
parallèle à la voie principale, alors qu'il n'existait à proximité que le tout petit hameau de Jonac?
Les réponses à cette question vont nous conduire à une période de l'histoire du pays où tout a
été bouleversé: l'espace rural, l'économie, la société, les mentalités ... période qui explique ainsi les
paysages actuels parce qu'elle est le passage d'une économie autarcique et vivrière à une économie de
marché basée sur des échanges extérieurs au pays!
Avant cette période charnière, il faut comprendre quelle était la situation du pays de CHALENCON et
de ses habitants par rapport à l'EYRIEUX: La vallée n'était en rien une voie de communication. C'était
au contraire une très grande partie de l'année une frontière difficile à franchir avec ses deux
versants abrupts creusés par l'Eyrieux!
Et si la rivière s'est enfoncée ainsi, c'est la conséquence entre autres de la poussée tectonique de la
plaque africaine sous le continent européen.
Ce voyage dans le temps auquel je vous convie se fera en plusieurs épisodes et en partant même des
temps géologiques pour mieux comprendre comment les relations tumultueuses depuis l'antiquité entre
CHALENCON et l'EYRIEUX sont devenues depuis les années 1890, un mariage de raison plus qu'un mariage
d'amour... Robert Lavis

La photo ci-dessus date d'avant 1952. Toutes les surfaces agricoles y sont encore autant exploitées qu'avant la
réalisation du CFD. Par contre, il faut s'imaginer qu'en 1890, seul le hameau de Jonac en haut existait avec le «chemin
vieux» qui descendait de Chalencon au pont. Toutes les autres réalisations: route départementale, gare, bâtiments (à
l'exception de la maison la plus près du pont à droite de celui-ci, actuellement celle de Mme et M Noël) n'existaient pas...

L.N°2 P.7
Lé Tchalèñcù
dé fénashié:
lù liô dé
« tchañté clar »

Voici une histoire en patois d'ici. Je me suis fait corriger par quelques personnes plus compétentes que moi dont Mme
Riou Berthe, Jacqueline et Marc Champlovier. Qu'ils soient vivement remerciés! Nous serions heureux si vous en retourniez la
traduction française à la mairie. Nous publierons la plus pertinente dans les Auches N°3.
L'écriture phonétique du patois qui a été choisie ressemble à celle d'Etienne Gamonnet. Elle reprend plus l'écriture
française des sons que l'alphabet phonétique international afin de faciliter la lecture de ceux qui ne connaissent pas ce
dernier. [Toute corrections ou remarques à ce sujet seront les bienvenues!]
Pour oraliser le texte, toutes les lettres doivent être prononcées: Par exemple «éi» doit se lire é-i ...
Le « g » se prononcera toujours comme dans « garçon ». Le « c » ne sera employé que suivi de « h » pour se prononcer « ch ». En
patois, il existe un son entre les sons français « s » et « ch ». On le notera « sh » comme dans « rashté »;Le son « ou » s'écrira
« ù » ou « w » comme dans le « oui » français. Le « n » et le « m » se prononcent mais la nasale « n » comme à la fin des mots
français « un, on, in, en » s'écrira « ñ » pour bien la prononcer. « ë » se prononce « eu »...

Chalùpario dé rashté!
Una fé, kañt èrù péti, éi régardavo lù pèire Milù, mùñ vèzi, ké ramasavo lù fé dôbé sha
fèno (lù fé èré prù èishu!). Milù ayo trè fiya é uñ garsù. Lé fiya travayavo ô lo fabrikù (é
mai ô lo mèizù iñ èspéréñ dé shé maria per ana ò la vilà!) Méi lù garsù, « lù Djozé », èlè, éyo
cùñtinua l'èscola ô séminaré dé Vivié. Péi diviñgé clar dé notario a Siñt Agrèvo.
Inkë, Djozé èro vingu véré sùñ pèiré é sha mèiré. Li èro abiya kùmo lù dimiñdje. « Lù
Djozé » régardava fana sùñ pèiré é lù marùnavé: « Je ne comprends rien à ce que tu
racontes avec maman. Vous ne pouvez pas parler français? » Uñ rashté èro tùñba a tèro.
« Lù Djozé » lé vigé pa. Tù diñ ko, li bùté lù pé shu lé pia dé rashté. Lù rashté vingé tapa èñ
tso babino. « Lù Djozé » so miz a brama: « Chalùpario dé rachté! »
Sùñ pèire riyavo kùmo uñ aze é digé:
« Bé mùñ ômo, cùñpréné pa lù patwa, mèi sabé bé lù parla ! » « Lù Rôbèr d'Añtwli »

SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX ET ASSIMILES:

ECOLE : tel : 04 75 58 08 90 SAPEURS POMPIERS : le 112 ou 18
garderie LES BLES D’OR Gites de France tel: 04 75 58 15 92
BIBLIOTHEQUE : tel : 04 75 58 36 35 SYNDICAT D’INITIATIVE : tel: 04 75 58 19 72
AGENCE POSTALE : tel : 04 75 58 18 68 Site : www.chalencon.fr
ouverture : jours ouvrés de 10 H à 12 H Ecran-village: le dimanche soir
SALLE POLYVALENTE : tel : 04 75 58 08 08 voir http://ecranvillage.unblog.fr
ou mairie 04 75 58 14 41

Maquette et mise en page:  Commisssion municipale « communication et information » de 07240 CHALENCON L.N°2 P8
Impression: Copy-Création 07190 St SAUVEUR DE MONTAGUT

Centres d'intérêt liés