Vous êtes sur la page 1sur 136
NER, S 4D. association es amis do Tabbaye Ge & = Q. es batisseurs romans . La Géomstrie et les Maitres de VCeuvre. La Construction: Les metiers & les outils . Etude effectute ier ‘apres les mesures at les Wocks Cahier: Sus Moyes de Boscodon ot Sinonaue. Boscodon N%. dition complste. Les « Cahiers de Boscodon » déjé parus 1 darchtotogie, comme contbuton & recherche, ete par Association ds Ari ion de FAbbeye jnsance une Abbaye, 62 panes dont 50 de photos, 1882 CCAMIER 1 noni oan en rectauaton pour a ve Above 197281882 ACAMIER 2; Grandes popes estore. 45 p2pes, 1963. CAMIER 9: Archdoogi, histoire, architecture 100 pages, dont 20 page de photoset 1 popes de Howes 156. CCAHIER 4: Lar das btieseurs romans, a toméine ees Maitras de Tue, 10 pages, 1985-1985." evon comple des chirs 4 ot ute, Apasine CCANIER 5: Boscodon et zon histoire (On peut passer commande: Aasociaton des Amis de Boscodon ‘Abbaye de Boscodon : ‘rote 05200 Embrum TA 90483445 APPEL ‘Deux planuetes histo a d'art cides avec le concours des Editions Zadaave, sont encore dsponib =" Abbayes sours de Forde de Chaat pore Dr ia Tee et Amons hussbal. foisqoe 1800 00 Ht hos, = Var randmonten, por mane Aussi Zodioqve 1985314. 8 halon, PREFACE pour la troisiéme édition complete En 1985, lAssociation pour la Coordination des Expositions en Provence asurait la mise en place, sur le tome « La pierce en Provence », dxpositions en plusieurs eux de la région Provence Ales-Cote d'Aavr z L’Ané des btisseurs romans était présenté par !Abbaye de Boxodon :géométrie méditle et alle de pierre, ainsi que par 'Abbaye dle Stnanque ks modes de contruction , hitman Depuis los, Pinért tit par exposition, par es premitres editions dececabie, par les conferences su la géomérie médiévale, nows 4 arenes prolonger exposition et &compéter Uinformation downce dans la premiere eitom dt cabier on ponte aux questions qui nous aient posts Dans la premire parti le caier 4 eae de mettre on Evidence la démarche gui conduisit le Maitre de Eo, d partir de tracés sgéometriques simple (chaptre 1) harmoniser fs constructions (chapitre 2) fonction de proportions remargubles (chpite 3), Connues depuis la pls haute anigute(chaptre 4), puisant leur source dans Tobseration du monde qui Pentourat (cbaptre 9). La deusiéme partie tente de montrer les connaissances quiutilsat le Maitre de UCEwore (chapitre 6), et limportance qu'il acordait sau monde des symboles augue la culture médiévale était extrimement sensible t qe nows avons quelque peu onblie au profit des sciences exacts (chapitre 7). Le but essentiel du Maitre de 'CEuove m etait pas en effet de tanimetire wn savoir deting a quelques inttis(ésotérisme), rmais de communiquer um message de Foi, vou de Dieu, ia Bonne Nouvelle adversée a tows, par la médiation du Christ (exotérime) (chapitre 8) [Nous remercions partculigrement Pabbeé Jean Bétous d’Auch qui sut nous mettre sur la voie de cete recherche et nous permettre de déchiffrer le mesage lire La téalisation de ce cabier est due, pour ces deux parties, & Henri Bilheust qui les « congues et calligrapher, La collection doutils rasemblés par Isidore, le tailleur de pierre, fut Vorigine de Vexposition proposée dans Abbaye de Borcodon, La trisitme parte de ce cabier donne um apercu schimatique des métiers et des outils de la construction, plus spécialement ceux de la taille de piere. Elles awvre de Sr feanne-Marie qui s'est beaucoup inspirée de la these de Jean-Claude Bessac« L’outillage taditionnel de la talle de pierre » qui sera publice prochainement par le CNRS. Les planches ont été réalisées par les moniales dominicaines de Chalais, ct les dessins des « moines batisenrs » par Mira Chalmea La coordination de Vensemble «été assure par Sr Jeanne-Marie, L Association des amis de UAbbaye de Boscodon, et tous ceux qui ont travallé 4 U'élaboration de ce cabier, soubaitent qu'il soit, powr le lecteur, source de décowverte, et que cette étude metteen route et enthousiasme dautres chercheurs Bescodon le 21 juin 1987, Le Conseil de redaction des cers de Bowdon. La | Geometric | aw Maitres s. V Qeuvre. Contribution 4 une recherche sar la Section d'or . “Nal n'entre ici sil n'est géométre.” Plato * Nous n'avons pas pris connaiseance du caraclire particulier de nde espace avant que les giomibres non-eaclidiens do XOC std ad Eintlen ouXt'siicle nous ajent monty? quil existe diautreses- paces, dt que strackures at formes n'y sont poses mémes que dans le nétre. Etont donne que nor eerveaux et mécanismes sen- sorials sont odaptis 3 notre espace novs sommes incapables de nous reprisenter ces ackres espaces, mois nous en possidens des des- criptions malhimstiques cohérentes.” PS. Stevens. Avant - propos . Les mothématiques dites modernes ,la théorie des ensembles existent. Elles ne sont pos ubilistes fei parce que nots n'avons pas voulu mener celte recherche avec d'atr Yes moyens que ceux ubilists por lesAnciens .Nousnovons employé que des cal- culs occessibles d tous pour virifier les hypdhises que la” Géomébric” & Lin- Ywikion wows permdlloient de formalen. Nous appelons les leckeurs a nous faire port de leurs observations, critiques et Suggestions qui ne pourront qu'enrichir notre recherche. Nous avons indigué par le signe une poge qui suit at por le signe =1 nme page qui pricide : «La régle et le compas. Signes et langage . Beas Tous Ur peuples primilfy ont tiled es signee simples divinde de lo dni, LO) [PE oT ae = chongés de sens, ce qe constitue on vocabulaire, aa a ae ott pete eet O 9 a eae en présence d's longage, que nm wavms pas ‘ Ces formes plus ou moins complexes ont ume valor symbolique - KX A 2B. le gs ale cercle soot les éléments de base de la sion es batisteuns chargée , elle oassi , de sous ct deat lg udeor sgmbelique est potente "En occord avec celle mystique que les Greet vouaient 3Résle et Compas (gnats not 3 Fille), totes Tes fois quils parlaient Tene ‘soubaction ly enlendcieat. por Lk que deat se Sevoir wiquersent | des “deex preonions inshmuments. [oie] Maree Bolt. Les Graces de base. Les Grecs ont satis la Géomélrie qui permeltait de wésoudwe des prollimes que Vaksence de meyers, de calecih précis et Vignorance de Velgébre rendaient insclubles. Nous sovhailons que le laden axccate les différents tracts en mime ewe qu'il les lit. @ * i i | @ » tat inn | ww ana” te Segments angles de mime louguecm . de mime mesune . 18-3 ore de comsbuchion, © wd degpe trend oh sore opps ous an pages semana Les Graces de base. Ghéonéme de Ghalés. 5.8L ae ee 724] Rectangles et triangles de base. @) Parmi ces rectandes, quel est célui donk les propertions vous paraissect les plus harmonicuses ? © Qualles sont Yes propristis de chocua dex % Rectangles at triangles de base. >, Sinps5_Deah , Aces @ Acod Gi S = i < KA hae Kats... [ing] Aden 80° @ Diao te OST Oo nb esu Sicase be Le conde 5 48 weeuds @ Le redongle @) engendre las aubres . Ile sont la bose de tous ler tracés nigulabeas. harmonic et section d'or. “les Ancien vost om oévilate calle au Xenbre # 31a forme s.. Le Yombve d'or @' tne’ consizate de be Sedare a acd Sur Git ome fascination » Cost te nombre de Paidies, gntrolement nol lear eer “Brois tables, dit lo légende, trent le Groal: Ten at ended eee we grass aia'ca Taine one Tetead i o: %Or ka Uable reckaagalaiee, eck le thle aye Ugh, TL put yen eft” Ure vaow poo 2 mas Deed aa Levis Charpentier (op ch.) LN Le vedangle 112 met en evidence le rapport g ‘ppork SiMe Bue Viet =V5 = 2,236... @ Ae 2 4,618... =P Le rapport ¢] est appelé : Section d'or . Section dorée.Nombve d'or. Divine proportion - Th engendre une suite: 0,382 = 0618 1 1,018. 2,618 2 + 7 + dont chaque terme est égal _ ata somme aes deux qui préeédent , ~ at produit de celui qui précéde spar. freansnion giontlngee) Partage d'un segment selon la section dor. fa Euclide (II? siéde ovJ.C) Vappelait portage en moyenee et extnime raison, Cee ial ia majeure ou totale a la moyenne e b la mincore. LAB segnest doant 2 regi 323 von wowe AC, = pit em ove de centre de gaye cb ee Cette proportion est dite “économique” pore quelle ne comporte que dene ternesa tb | ogee a Pee } rayon re ) Eka x or 3 Si Mea Be b cB = 40 ato m= 22,96-4 Elle etait connue des mailres d’ccavre qui Mba 20 -42,9 ont dirigé la constecction des Pyramides ou Ona: 4. orb 4, du temple de Salomon... Se GS eee ee eee Feise lergenert Ue precision din mod Sle syle ot on eee] Rectangles oa Von relroave FP. Nous ovens reacoutré deux reitorgus of apparaissait f .@@ ET Tien axiste daudres lids plas ov moins au nomibre 5, au pontagone e au décagone . O wag ke 438 24,396 / les Far on trace de Uasechrces, om pest Si oa acide dens ra semilates co's te etd don altenir ene sens ce tugs erales pentogone convene (ACar) Cheaft BeisBi dign Aaengons (Piraym) FEC SC" © dave neared “CQ Redonga VF “Risse yphen 20 de Chel i Pace of he sco ae ine gre co cae de Thao es # Rectangles ot Von relroave ¥. Le redangle : symbole de la terme des hommes. “hasan, de sla te tome” PEvdkinoe, ae i at eo te, Cosmos Indioplenstes, grand vegagenr dv Vt aide, sifiraait gel le tems Gt. te core > © Redangle Ft ony M72 I8 3+ © Redangle Parthénon. (9) son prea po _ ition pri 22,157 Bae Ke 246m oo =e a ani : (ea) Recapitulation : Des sigaes, des mas,xn langage... Une sivie de tracis de base permet didlaborer one gomme de redongles & de triongles canactirisés per leew coiffcient $= k & um éventail d'ongles trovvis dans ces rectangles. ee [ere i TP Pe se Par] 3 | 302 om nando [oe V2 | 4 (ret sie dass] 6 ae [ainh 2 sae] 5 | hl Se | Ret en Aso] ae Vea] wo | oe jee] 6 @ [eel a |e il | oe | @ es Dncians, Varantage daome de peer de caleba oon a dee Aeamaeeathir anh amappataine PF TL a dle de repedaite ext deenlail sur papier calque, Les polygones régt réguliers . Ils constituent oe bon bore diss pour ncecer em & engl wiongle dquiledral fae Eni wn sutaneenn neo @ nore @ La main. Le pertagone . Les mesures . Lorsque Vou veut évoluer la longuectr dome Teble,on porte suc- cessivemedt la logueur de lo main ,doigs écartis: on ctikise Vempon. Cate Longuean est gicirolement comprise enlre 20 ct 29 cm Elle dove noisance Sun sydine de mescines vaviahle Svivant Vépoque a la région Le passage dune tmiti A Voulre se fait en numérabion duodécimade tae [Gone [Sa [| ae pus | lige | trou | son ped | pence fans | 3 Te | epete fone | ae, poume 3 Ligases” 2.66 7,64 Fame | 38 Uges | 40 ase YH) RE ewe | co | as | oe S| pete [om te | snare] seas | onse cence] Vane | nse axe + ESHEE] suite de Fibonoces. mesure oppelie “le psd de Chorlenagae’ Catapris te Pee Tau Contaloug) La main .Le pentagone . Les mesures. La Quine des Waitres Ae VOuuere nésoreds azm initise, se riférait aux mesures humaines mais prisenlait une progrsstion directement lige & la section d'or =aPO3) et ow penlagone régulien FSFE) prune = palme - empon = pied - coudée royale. a4 4 " a e | e | os ois 4 ae nee leven) Hob) 1836 to ase | 5286 Cotte “coudés royale” semble dire une consenle orchi- Tedurale quia Iraversi le Lampe et qui sest répondoe dons le monde « Cates: Grote tine: me QD Bay conve ane Pay eG) BH Les trongles AFG, Ani et apc sont somblelles: (i) AW a APP ADAAWP dene DC=ACWP HKerOn® ehee gee Rite doile: une cbserection semblolle conduit & eerie Fy dene Sag Grapes Le Five Jeon Batons) Autres approches de ces mesures. (es) Da ped veer mortem 6-Sa x Lo ee / i la canne des maitres de 1’Qeuvre. ——— er Terps patene Speen] Les moitres de VOouvre utilisaioat edle pige ou canne chiffrée , correspondant a une Louguenr de 555 Ligues de 0,2247 em (!), soit deux coudécs plus un emepars Pour plas de commodité, elle pouosit dhe formic de ciaq segments arkeulés, woalindicdion dele doalle progression anilhmdtique et géomélique. [57] (@apeés J. étovs) Remarques:L'aume de Vallouise mesurak 4,25 m. Le Cicero whllsé en Sooprimerie wat Le VE cu pouce Mise en place sur le terrain . Dew observations primordiales . 6 du lever ds 0 : \e py Ye-mamen? ot Yor Ye mpieny ayers | Sg gy arene gles Accscre| eee B i thea das Histices (clomnes ou por ost Ia plas conte, ast \ 7 Wane ADB) a lors cleo saidt four b hes do lm \ dquimexes on C. permet de we lep/ ancetibetet, Vabsde SN, Nf) A Veguinare rle hautear wet Le deme o- Ae Reba Spas vnaigae lo dinedson nat ae a for Sort to loktade dus ews” Ensuite , les baheseurs , avec la corde & 12 nauds (SERA, le a, des Maitres do Vawuvre y vent pouvoir reporter le tracé sur un ‘sol i Moidlenont aux comiers 'denbeaive la pire, ars wagons dele taller selon Ta gamme des douze formes simples qui ‘permeltront dédifer Vebbatiale harmomieuse. Les écarts (dons la pricision des ouvrages) peuvent mine cller jusqud 10 ou Wem ct méme plus; cela ne satrait porter altein- Ye dla perfection glastique dé Ucenure .Yous sommes! trie heures semeat 16 hors du domaine de la précision mécanique. Jouve. Dvchitede en CRF des Moaumords historiques. - The. La corde 4 douze noeuds. > Elle permet de tracer sur le terrain : 4) deux droites perpendiculaires 2) des _cerdes ou des ares mee ecient » = Ppt point male Cato, points fixes corde Nene ActB, réumis on D: 12 noeads Les jardiniens ulilisent encone dene COD angle droit ces procdés + Elle servo oussi d'insbament de mesune : 4 interoslle ome conde 0,5056m , 6 coudees = 3,116 UW) “TL m'emmena li-bes; ct voici:im homme... avail 4 ta rain comme un cordcou de lin ainsi qu'me camne & mesuren, Dons lo main de Vhonme, use canne & six coudées! d'une coudée et un Exéchiel 40. 525. *{mctonae coudde de Salona équnalente 5 mee conde nevwelle a opine mesurer de La corde, est symbole de Vaxe qui emit le ciel ; Tt Ia Tene. cs neds . comes, aux différents degrés de ee” Viekdle i - es abou dons les tresses ct les “le conde 1 dile“des Drevides”, 4 18 moods « done 49 Segment permet la frucion , sur le teeta de diEdee Ties tet tie de Tangle wit ct celle du triangle isoscéle ayant deux angles de, $1° 19° bis proches de la 7° partie da cercle Levis Char ; “Les mystives de la Cathédrale de Chartres” * crest dinate © Les Gracés régulateers. ed L'Eglise de Boscodon. Le wilt siéde ful ume piriode de développement ialense du monachisme avce ua eelour 6 ce vie pure & dure, accompagnte dua nlowr au trovail mana: construction ,élevage des moulons exploitaion de la fort. L'AWsaye de Boscodon, fondée en WS2, 0a prendre son essor grace a Guigues de Revel , rwine de Chalais, qui devient abhi de Boscodon en M42, La construdion des baliments lait peictdée d'une période debsemvalion ct dtude des lcox dinplantalion : echerche du Yemain convenable, de la carniére, de Vorienkabion ESTiH] ,eequisse ou wialisalion du plan donk nous avons essayé d'imaginer le déroulement . Cela commence par letracd de gabanits (de “garwi": preparation ,modéle) , puis d'ua corde régulateur « Gabarits. © On trace un Wiangle ABC (7) dans lequel DE = 20 coudess’ FC =20erxP ® On trace un tnangle Feo () dons lapel Fe = Fe On a: ED, langeur dela nef : 20 coudées ou 40,b7m Fe, mayor du corde nigulaleur:33,98_ ob GC TE 2 16.98 m P62 Gc VS = 16,94 22,236 = 37,38 m Fuatee 18,88" 36 coudées-» largeur at beams. Gk =F. Mh 9)n? a 9,43 = 48 coudées + Largeur dur bras . du transept, chapelles comprises. oprwimsin =0.5 x] Remonque: Cenamire 20 serail leXombe propre ulin, qs accompoqusit to dédinee ? Le cercle regulatewr. Tracen successivenent. «un cerdle de centre Oct de rayon As" @ Aux diantires diculaires = @ depuis L trois fos und longueur égale & cst favo @ ) ‘row médiabrices pour cbtenie segments égaix @) & & Ee S lo médistrice de be qui coupe 0o'en P © de 0 ek ae Pouguears Ce, oF, og. or! gen 8 cK? venue Rocw hog coupe Po on greskt on? tat on cond 5 pate des convers Wns obeDE", mu, ligne dee chapdles Fines mr'setsear ns’, voset wr lties Aes chop esenile au plow del iise appara sans que Lon Sea ee oa arag G9OOD BO @ OOO On rebruve: deux onmes conauies = deus — (ure rectangle ine Tie On rebrmue Semmes Ua 00 pentngene: MOWn Se ROP= 72° ae a tee euggére por les tracts de Menasa) Finimes lens que peur les geborits Du tracé au plan. Vsrification des mesures. waa eee ES EEE ab | to | tour 40,40 ee | 36 | seas | ason] sf0 fo | ae | sua] one] sas be | on | ast] ose] ss.s0 ov | 2s | Bos] aes) a ee [asmez] a06 240 op | stz32| seas] asa | 460 we | Tan | ess te eo | an | eee oho se a2 a br | 36 | seas 4 ez] 46 | sm fino | w Les darts de dimensions, ialerieurs & 170 sonk uidigeadles, « conpte tons des Ligives impécsions des lnncis geomliques Gui devaied dre encore moins pricis quand ds choice! Tadculis sur bois, sue tables de eire,out stir parchemia « comple Yonus également des moyens employés sur le Tie foc esuren lee codes das angles drt Les eciucidonces enbre le tract végulatear, et le Sout trop nombreuses pour Stee invcloakaines fee Vang dBe est seailenan el BB age do'= dos dee A8ste 5, 288 ga.tenoi5eu = 5,29 Eventail des angles. Elevation. Liapplication de Véventail des angles S=H54 au plan ct a Véleeahion de Véglise confinmerait Vemploi des reclangles de base ct des angles romarquables lids @ @ On constate aussi Untlisabion du méme schéma directeur pour Vdivakion . P nest-il pas le facteue de Vimpression d’harmonie que Lon fressent dans eek edifice de picere toujours pre dv Vibree @ — Les abbayes Chalaisiennes . Chalais. (1124). = Si Vow applique le teacd néguloteur de Boscodon sur le plaa de Véghse de Chalais , on constate beaut coup de coincidences dans les longuenes (toujours smesurdes on coudées royales) ainsi que dans la mesure des angles = Seles les lignes ef et nm ne délimiot pas de fagon suffisammenk précise les deux chopelles latérales. Les abbayes Chalaisiennes . Valbonne . (1199). -Tci, teutles les Aimensions see’, cinch bh’. of , sont les mimes qu’ Boscodon eb 3 Cholaie ses ongles PF ct WSg sont idenbiques . ~Seules les deux langeurs ab d wae soak diffe. wenles (22-2), ainsi que angle Ade (18) Pour Chalais comme pour Valbonne , il serait Thode que cows avons ulilisée pour Boscodon . inkéressant de uivre la recherche selon la mé- Les abbayes cisterciennes . Nées dans le seconde moitié: Au XII" sigle & presque jumelles , Sénanque , Silvacane , Le Ghoronet , wont -clles pas un grand air de resemblance ? (npris Eat Zodinque) Silwacone. pulotewrs qui raises dune | regen, ge epporasren ls cele recherche Nous vous inviloas 4 y par Yicipar eb & nous informer des résultats que hase vous auirez trouels. mre Les saurs provencales . Nous avons superposé les tracts TL serait inléressant de poursoiore Sénanque - Le cloilre . “Carré. du cloitre ,carefour de Vlaivers. Cloitre , citi de Diew Miroir de Vhomme. g.Daby BeaFBnAe noone ® oi rovar sous pede are (2c) Sihtutng tetle Some caiewne, (Hitt) PGRN reed cece. (hes) Li hednur tolls Sow rend ores (S46 me hig ae i a S .- Sle mesure_de Uhorame - Ca A A a a cede Pa tay ya + 7 Pia [or | 4 ‘ | eae empane> | "2 {4 {44 rae fs jes] da | Peneo eee i ci edeur de chopten. as hovteur de Fob snes las mages, de yen delet meine pened: SOILD Ug Saleen 1 lye ene aes cen Soient dee seers de constrec ton, dae br F ub neces | TEESE | Beton Sabet mio Sr Eee SE dapat Vonglenps sprowoses nn!” WTRabere Sénanque. Mesures et Signes. Selle_du_chopitre. Osurle mur bobs dele sie do chopitre Se brouvenk 2 demi -cercles diamaabres thm" & 052 (locnvsee) { vias dons le port gouche de Labsidicle de @ prongs, portent des rocks “Ja ne comprende la vérité que lorsqu‘en moi . ele devient vie. Kierkegaard. Les braces régulatecirs... conclusion provissive. Les opinions divergent sum existence de ces tracts ou sur leur interprétalion. “Flaten fet coupsble de. divagabions Vixarres, de eombres préjogtt & de forlashques puri sf] Te dla reste sous Te 20 py Yeageriome de Ladowion. enpotiue ae mombre we re rigs eo ays Wines? ee ae Moral Ball. “Le mesure ,Léquilibre ,la proportion ek Vhorronie ‘constitu, tus! eur dae Groce Le principe ware’ div st de Vine, Fre el SET pea cya a i Simone Weil. * Le teant (dela glomilri) porsit avoir fit porte de Tem oficenil sie toninsctin ar fomtles ar Testes “er lee, corporstions daiaens Se eEimea S Metile €. Gaya. “aueique “ mnalbinalcians nian gree Beem ofimmerrar gina al ae Se este aire 2 Uae deo erie S une sorte Q’hostilit ces derniers oe es ee corer eee. Moras Cleyet Michoud “Le plan du chet porsit avvir dé soumis a ue qua- Arillage; 6 canis Venviron 95 de etd ona Ve china vg i la région comprise entre Vodigneredt ccctdeatel dat fran sept ble seuil de Vadmieyde, ils siesricet oe un gremid. ree-, la we ion divine Sls Lp Rlceoe nen brent aillenes dans l'édifice En- we Vlévation at le plan s’dla- i de tonite aiserln “ dances, La cous lea wrojetie sur in dus che- wet recouvre exadement ne La reclongle oa chevel. Qn se sent bien & Voise dans celte ssikion asurte a qual sarpphoniqaa-accovdie on. difalloe Etabde Tanai Dom Jacques de Boscher. (etry Roman Zociague) 9.4m Og Condes rayslls miénite bien qu'on Uaudie plus é fond, -pour ses aspects: ~ mathématiques, ~ hist pes , -pour 08 eoppos avec la vie eb L'Esprit. Fongombault’ (2u3re), WY Section d'or mathémati ques. Les proportions. Chee les Gres, proportion (ancagia), signifi: equivalence des rappers, (ork en 548 o¥-J.C),permat D décrive ,siDE est paralé- alaine ae permat a'écrive, si AH ap _ 3E test La hazketer dis Weir Osi ae angle ABC, que lon. peut device: a's Bie a Sure pe aee. © que Vow peat denine 2 2E ow Beane Rina & tevis terres S Nous avons une proportion ous aves ‘ne proportion | Diese Ia moyente glondnique dea ac ‘propoctonaalie. be axe, ou moyenne a nombres. Elle permit & Chalés ie devalues la haukeur de Pyramide en rant La los de sodTombee Scale Tua Wee ale Tee Sait la hackeur. Il mesura ainsi “l’ inaccessible’ uc: Les iétés du triangle rectangle oe alae eae seca Vépoque d'Atwaha: et a’ Ham- i. (1800 ans av.J.C). On ullise le mine procédé pour mesurer ta, Yee odkes La proportion” économique es “Le fond, Vessence de Vame du monde est . ctr er alee es en Dieu dV acivers malérid. La moyenne proporkioundle eet Vas mine de madison.” Gate) | Censtradlion © Trecer wn echangle ADE G ADs Ae WE @ fos les dean diagondiea qut se coupent on 0 Se cence de conte Oct de royon Oh @ tee ia ne ane, On peut denice AH'SBRxGG+60 afebx@rh) [t] To encore 3 Cette proportion ait la plus “Economique” puis - qu'il ne comprend que dex termes fe NB aPC BHsGeab Wome as 2b a VF Posons 2 =f jone, Vequotion. 1) peat. steve: Bx ard — ovencoras ate Sy Stee ot ween eos ¥ dod, Giz steset_ ot led wh ction du second degré: ce qui dome qui odvst deux ractt a La divine propertion . 223 Grand Ordonuatewr dur” Gimée”[aePeen] a obtence “Le la contonance , la” Symphonia’, qui tend et fait vibrer, are idoisibl oa y gen coutne, Ae pierre ou de marbe” Metila C. Ghyka. Ce rapport peut s'écrive GPai+4 Pa V1 are = a i | @ 2 Ville Cette proportion est dla fois harmenique et Fue fut qualifte de divine spar le mio luca Pacicli di Borgo dont divine propor - le Noe pul ow HOH, Fa “Mae por Lénled de Elle sae tune progression avithmdtique et gioméinque: Lasuite de Fibonacci. Question: Quel voyee-vous enbre unt de ala aside? Leonards Tlenacci (dit Léonard de Fe), 175-1240, Chait um niche commergant ayant Deaucoup voyagé en Meyen-Oriedt IL cousacrait une partic de sontemps 3 Vélude des mathémahiques. Son *Liber aba’, dane lequel a expose les conneisvamces alee Anabes, dodt i ublise les chiffres le zero, signale la sine nécunrente qui perte son nom. Elle ripondait an probidme suivant: “Combien de paines de lapins peuvent dre cngeadrdts par une paine unique on un an, s chaque mois, chaque pain produit tnt auilre paine que devied! produclive & ton tout & parked 2 mois? So Ayla premiére paire, By By... 20 descendance, C,Cru lo descendance deBs, B,Pa.\o dascendance de dye LecarcleQ designe Le dsbut dela 'producton’, In lithe —> signifies lo descendonce de T =a [ers epee [a J-a |-a Le [elobloler: al | | 4 al | | | ' ap. | : Alm. | a AIG... 5 AB B)-B. By, |, . BB, B-Bh. Bs, Da Da. 43 A IB, Bi Bs BBs. Be. =p. >, ce ol. I ” A IDy-Be-By 8, @- Be-By 1 Cy-ca Gey Cp 1P4D)D4-D Jey. Galmy-ty [nya 1 bie hey 5h On obtienk la suite de Fibonacci, dans laquclle chaque teome est gal i la somme des Fermes eux La suite de Fibonacci. + Si Vor caleale le =t te 2« fa1 st Be2 $245 $21,666 Bose Mh sews = 3S 8 33 Tah + On peut utiliser la forvtile donnée: "Les nombres cle Fibonacci inhigrent différents eneagmiee S Bies gs Meote are eshte ig eat aes See orice ee ee eet ers crag eat “Reger V. Jean, proetden de ental) ¢C = @ = 61808... plus on progresse dans La suite,plus Von tnd vers rapport enbre deux termes successifs, oa obtiont: 8 > 8 ses Sha 1.619 ” a4 55 2 4,006 =16 & Hees Se (ogee sah henna phe goad ab par pee gee #) mye 87 eo Yeres de Ia série, om cbbjeak + siren [sig “tove= 7a. wane » [ss] du corre “de base de le Grande Eyramide mesures MSL empans . tot oton tts 230,40m ou Sho Seuadiay | soit 2 6256y4ho= 280, 384m : (a apréa P. Contsloup) Te Vegdoade “Tes sue couple, ae dint Soptenaes 3 Syed tear tate te Bee RA Si Ven mabbplie Le cate Mesures dels Grande Pyramide : Bases: Na 250,253 $2 280,459 ¥ = 350,301 Seit, 440 coudzes de 52,367 cm La haulewr mesune 280 coudics La, pente est 4 = 4,292 Cest un triangle @) ABS Y AH=V@ BH-1 (apres Georges Jouve.) 0» 280,355 [tox pts #236] aa La symetrie dynamique. “Lenore ot tars rit 3 Vad, de option la HaLDS wht ore pe Vorparoce, das toma Les nombres de la "Tetraclys” des pythagericiens: a nen pete Derg U+8s34n)= 10. ome Sent sete Z Pei SE Ue aslat ob Ia raison ae Io suite de aaa a ee an ann open engendrent deux sinies de rectangles: 4e/ Des rectangles stabiques : ea les mesures des célés souk des uowibnes enbiers. 29 Des rectangles Aynamiques: dot la mesure d’urs cdté est de la forme VE xs 7 eréateurs de Neclaghee semblables G cax-mémes — les Grecs relaient symétric ce que nos appeons mainkenaat similitude , proportionnalité. Tis sont tous engendeds & parlin du conn [1] ® @ © Vit, Vize , ces deux rectangles sont & La forme la plus riche et VS = @ puisqu’dlle sen 6 s0n Teue La gamme des welangles P . @ (aap ere dees Dor arm ep pad SD Glarges Touven). La forme ,le nombre et le symbole. ia Les Maitres Ae VQeuvre employaient ces formes simples ct leurs divisions ortionnelles. Pegs sense ste Pres Elles étaient faciles & constraine , faciles Si ily avait un + & Vonigine de la construction , 1 Sdew pas Lprodad Oo panctans cenplaie: le cout de Vopé dank top élevé , les exéctitants n’étant pas capables de les line. leur secret om dtait bien garde , comme tout secret de fabri- cation j mais sajeulait aussi la dimension symbslique a laquelle les Ancicns élaieat teés sensibles: a Les nombres. les formes. ®@ >», @yle fuel « le centre: Le carré: sn aseclin -Férsiniee 1) V'Fire pur Labels| La terre oppose L'Etre. AaiP “Passi Teeerdies soa tei teenies Yin a Yang ‘Le ciel _ Le temy wat. L'équerre & l'espace, qui passe. P Yriade - teinikd - La manifestation du La spirale: le cosmos. Froduction de la Verbe - la sclidité - La rotakion qui Te ciel et Aualiké “inféconde". ‘Le tangible. Les erie. Let tere. ame spiiludlle,pecsonte, quatre dimensions. La croissance. © 1a see Lemalitee levi enéaive Face ee & lamont - homme walurel le penkagramme. (depts Lex Benoit, Ghrord de Champecu, don Sdbashion la vingiaité Féconde. Streichx 1M. Davy’ Luding Paneth} Aphrodike mére d Wébaive. Format de selon la morme ialernabionde Ann Bintten j Agahtaines | Ag. Arco le mariage du cercle et dau carre. Lenserille des Inacés les plus aynomiques, les engles \ priacipace, SSID la seclion don Ta quine, 2 iz ops. Carre de Che la dynamig ue du 5. les quatre Létraskéles. (ops 12:0) La quadrature du cercle . Les cuvrions dela rigle @ du compas ont poursuivt un grand réve: la quadralure du cere... ris bles pedir le Grad Vine ast ronda, Voube: corde “La quodmiture du corse est wn probleme corajlétemenk réscly ek a twine Mredandatrjelas ook le mime Gu point de vue Thdorique jen 19%, le jour ou Tom a monbre ins ep tin Vinbatigence SBR | ue vane Wat we nenire renege oe cats Vous Chorpeniee, qui propose - Eee [eas Tore riggurense eit imporsite ah pout est Afinilisement ‘cette {2 scubion: oomaisel TL sagit de dlerminer le Bl dum corre donk Te Surface ect dgle & calle dim come domes” oe ee Chet te ioyou da cede chendé Gist wage nee sel ery x wT On pau dhepeser en cerde la corde Eaouse needs ESTES) “Le diamtire raesure Dee om, = Soit le cercle 0 derayon tt: Abeux?? @ REO a= wii oeupane Re poncul ee seb ta a eee a (EEE cog teas oe __ Seatemem 2 dont le rangle Ae @ eciece ee SEES Se te ye 1 Geterde Sf cca * é Ce probléme était énoncé dans le papyrus de Raina. (1800 ams avant Jésus-Christ) | Ce papas bevel Shower, 6 BE chek per Mind ab Vigud cow Brith Meum. (Duingrophie, EE Pat Che Raina mathe Shabaal papgrer Liverpedt at) Section dor et Histoire. Chronologie . 1. peub dle de Ps le damon de S*Fort mesure Torom sur Gate PGaniad ~ 3000 — ‘Gualdéenns - ~ t500 ee de Geach: ONE Teooe Calliar dchppar atglend. \Numirabion sexagisimale ceeds 1100 ~ 1900 [in Egypes Tapgras de Bhind. ESIC ~1100 |Lusage du boulion se répond depois le Chine vers la Méditerrande. ~975~932| Bemple de Salomon: le double caret. ~640~548| Shales : le plus célilre das Sept Sages. Il inbrodut ‘en Grice la géomdtrie égyptienre. ‘décionale, ~ 586-500 | Puthagore: aumévation Tables de caleul. Tat a5 ‘Le nombre de | A240 H+100) hate chose REcherdse de | TPHM~ 650, Vharmonie. Ensciguemeat 4 caradire waliakeque. rVeilde, Biggocae de Chiat: ude dee proportions: ~428--348 fFdlew Le talectique, reoyen, por Lequal Uame ae par degrés’ des apparences aux idées. |Anistae :TLicfluuncera la pensde arabe -tslem- gue olasi que la sclastique & le thomieme. "the des pee gronds Ros deta rece msn (J Maral Bal. Eudide: Fondements dela géemitvie dimedaine. rehimide: grand physicien “Le plus gintal des) maine: eiees grees. Vitruve ! orchilede qui tena de codifien Ue systime de proportions hellénique Piclimge : autean de V SMeageete’, sathimaticien, atlvono: [> =aeam EE mre , géograpae. nebo o.c08 ~ 364-582 }~330~270 Jes: 210, Tad SS, canes 2:8) F >5,408 a 1st 20 ~ 168, membres Yeiangulaias) nonlres pedagonaue 1 Aas Chronelogie. 2. 325-400 [Diophonte derit un traitd sur les nombres poly- [milieu du Voit um eroquis gonaux et, dans une"Anithmadhique”, emploie des abréviahions clgébriques. Vitsiéde |en Inde: on evalu It =3,1#16018... on sail extraire des racines carrdes & cubicuss on ublise 9 chifhes ue point * pourle 0. tt -ixfade| eoArabie Matiamed ol Kharesmi devdoppe on 1000 ame Vemploi de Valgébre. M1 Batteli applique la igonomélnie & Vespace ros dimensions. Le Bape Silvestee I (Gerbert) rélntroduit "L abacus "eliliste par les Arabes, Jiens jen contact avec les Arabes, la peaste hellénique a des 1s de batisseans qui Vouk ubiliser leurs secrets daas lemonade chrltien. | Fibonacci, Hudie le calcu anabe:"liber abac “Elimeats d’Euclide "i de la. section done a Condananabion de Verdre des Gompliors. les” Francs magoas” $2 réfugiedt dass le seord. "Mi sitde ehred dim cond ecquistes dnd Louiteur est Vitler Berea. Asoo Lite Pacioli , ast Tareas di Borgo: bert | me Somme qui visu ome les commaisvances “cllbmaliquss de tow tenes, aa eee | _Vemploi dis zéro et la. muménalion de position | XUI“iéde |Riese, Carden Simon de Bruges, Viele, Mhudink Te calcd. cent les équations du S*degré ,1e8 | Fracbions Adcimales les novibres ddcimasix, Val- | gibre vecdenne sn. JT m3, 14t89265956 00 Ul wate| Descartes cre la géoméinie onalybique @ia- grapbiqqies la géombbie ext re mende & Valgthre- “TL et a la foig,le pire de Vidéakisme moderne, inaugurant... uae Philosophie du Sujet, et ce Yui du makivialiome mécanishe eb géomébrique w Lhomme [est] capable, grace ala Science ot & la Tedinique,de se rendre waailfe ef possesseur Acloudure.” Paul Robert. ‘Dictionnaire tunversd: daz were popes Les Egyptiens . ‘co i | ___ ta Ba bho coudies Aa 260 coudles (220x272 = 219.8) ESTED D profes de eile Grands Pyramide seoucoup A’hypathises ‘coubradicteires ost ad formauilées QWiatie C.Ghyho rBient 1a présence de P dans les gabarits Lyecmrque que osha 2L0 o5f0h @ coBassen deka SoBe Osgtovven sis le plume de an porlnt dvnepude aye me ggeuren mi ptene Sot ms print dere bak tea Se 0) Tyke” spltman Viypetine de Te;" Yo haste de lo pyre fit Tyee u vege din conde qui ae mime pire Paes OR M douke 00 Riedie hort sto _ Rapper 3 EL Von vetrave le quedndare ds conde =U aqui erotre? z © on Woce Ie corde © Leredangonin © ota ® we wey lise Fe°% SEB © on voce A9,26,60, 00 Te actgie Hee © rencn Stig Schima dim temple égyption . (a'oprts Mesa) Nous vous invitons ze Les gabarits & le Edhima avec ceux de Boscodon. Th at difficile de Wroucher er’re tack de savankes Taypothdece . Cependact, les plus simples paraissont les see eae ee een Ne rectangle “double carré” (symbcle det tonple) , Le: po portion P, otasi que sa suite. Sinn Le Gemple de Salomon . “La Maisoe que le roi Salonen bali poor le Selgnetn avait _soixonie_coudles” de long, vingt de large et trea Ye de haut” Rois 6.2. Le Bensple dboit bia de gt cour aie gS Eo ae age Le Seict des Seints Glad on cube de vingt coudées aardte. Dons le Sonctuaire , Se Aressaicat deux chéeubims ex vier sauvage, mcsurant dix couddes de Peart & dhoque oile ciag coudées ‘quel itait un cube de cing coudéer darite. Devank le Genpe s'dlevaient deux celenaes HTD ae Dronte de 18 coudées de haut surmonhise de cha idea de $ coudées;le tour de le colenne mesurait ‘9, cede, SEE Arvile au Gomple ot vere le Sud-Est, se trovvsit un vaste récipiedt la Mer — uae coupe de 10 coudées de aiomitre eb Scoudies de hout. Bn cordeau de Weale coudées oa aursit fait le pose aecPtesa tage age EE EEE TL itait supporté par + groupes ae 3 batufs. Les deux ‘colonnes et la Mer servaicat sans doule & des cleereatioes ssbronomiquee- covdénveeir cin recht CSEED “Le Gemple est comme le ciel dans tovles ses pro Pettions.” Cnscription our wetemple ale Row sia #) ame ae | ‘| ne |e | ee ast vk Page On rebrouve les nombres 4 valor symbelique ,aiesi que le 40+ Tad lenomire dee chiffres” weraclye des Gres, GIT “Or, comment savoir les regardact le corps de Uhomme ... IL de copier les mesures du corps humainL komme dion le temple de Dieu, le temple sera dew’ 5 Ut. mage de Towne MM. Pavy “Ye construchiee dete Maison se Ab vec dae piers préparés on carrére inst en nieaend® wt muarteat ‘pis, nt socim oot de Rr dans Ln Baton peadash sa contruction” Rae 67 6: le sceau de Salomon - Véquilibre . L'art grec. “Je pouse que le uction de proportion était, depuis Se eae gui cousbitaait un des procidés de purificalion de Gobenit Vame , peat-itre le procédé principal .IL est hors de doule ‘que calle nolion dail’ au cendre de Vesthélique, dela giométrie ,de la philose des Grecs” 9 philosophic des G ao Le Forthiaon (4700w.J.C.) (aapris Maud) *Liemité cat risclue sous efforts appareate eb par une axbrime simplicitd de moyeas oc passe qudque 5 chore de parfaitenend Iumain... C'est ce méme res Bee pet de Uhonme qui onime le pailicien Finis, Vorehitecle Lehner , cathédrdle, dabord parle brosier Yourbillonnont des rosaces: putt dle congoil ‘es chopalies doat tes ordonnaien: Yo construchion j elle eavshit les instruments ‘'ume pidlé individuelle dent les gens der mon- Be se parivend, les vadlont leur aloure eb lowe Pijedterie Dons la sccidti de plus on plus farkueuse eb Fermée Aon le pouvoir stntcurait le fate sacrie vou Tek de nouveau se aéployen dons 1a somplucsibe , Lottentation, 22 uae tension waine pour dclipser le Fata profore sla vivosle, calle de le puimonce de le richesse , dele ee amourecise ode lo vomilé > Georges Duby. La Renaissance. Le prodigicax ennichiurement de VEurope dG oux groudes découvertes; le vanes Minbiton des cows ets euerece, der vcrlles de Vor some lppeneat de Viepimare yenaiaert ne cence du Lace @ de wr dle-maime , qui toucke mime lee princes de VEglise Le. parfate_mattrise des techniques: Ansercicbion por Lonerd de Vinci. Gunes 189), 7 C < Greek viguletiom: On rebrouve Yo coustrucion proposée =I] Gons laquelle 2 A =p is Ate puis Mag Sinsi quis palit rectangle Mio? senBlable av grand rectangle RNB, de. Construction du perbogone - méthode A'Albert Diiner(ja71- 1528). 4- dear cB du yoringone SL ESR etecese at Soerle mime ea AB Les Anciens et les Modernes. "Ona cas preperkions sont si diwinas a st admirals, que je me Viste @ Descartes current Vire lume envalle approche de Lot peux loner ior top de leslie, relive, conderaler b jase le dime, ado- | gibre ade Ta gtonstrighmime Descartes daceloyye cm syshine philo- Tor quand jp pose lo gronde maps Sa diailé de ela ge Chnoucses aibert Delorme Drcbilecke. 0545 ule A partic du WM" siéde, une querelle™. portses de tinge des iis, ols Pensaieat que le progeis ilait possible on ort comm ot comme oe Sciences ob tocke Prccccupelion nidaphysique. et i Hardee Mant rh Pen’ Ba 2 Need a se rongeainl porn ton eee eee rad. Lnguele. te: Eran Galen lag frres Perrault orice Elatrés, Claude Year dee Condes A man mm VO. Borcodon: Rastawahion de Vale ds Meines resonrite au XVI stele CCroqus de Foasnsco, Flavigny Droitcte ea ch du Moumants hideriqas Clast le side des les ‘onibiatinn daz maton de Venere, avant bask * clesbadire taurnee vers la coneBchicn, cngibend pos eu meves lo mangle, guess, Uhermdbeme, ly heb. Beraub, médacte, woduiel! Olrwve ESET, Charles ett aussvtor | bate... Sophique consiriat sur Lédence de la pensée humaine: eacyclopidice , le side day dela “Tbre Er, pocdoak qué Von s'flmachit de la rdigion,se aicaoppeat Ves socidtis secrites. ras Les batisseens pensaieadils avoie Epuise Toutes les possibilités des tracés? Aux Xi YUM siicles, Veaveony de créslions arkstiquis ne présentont plus Vhermonie dbpeuilec gut atte te peesés, autres Ie conserved. Drperetsed Ya signee dium ped tenlegersument get omneer le ction, edctlln la reno = Baw politique ob Usbevlisseni de Vésclubion: de Ya telegeeihin Comimansse 8 la Renatanace poor ples de thas sur eae quel, Line’ Vardhitachare fochée” de Georges Jouven. Section d'Or ek Art contemporain. Ge] Depuis, ily ait les artistes qui ubilisaient les tracée o le disatenk, ceux qui les entploysieub et Le miant, ceux’ qui les ignoraient mais en étaient impriguis pan laude des ceuvres anciennes... ck es outres !.. Ex 1912 Tease. Gris, Braque Pelounay. exposert leans ecuwres a Solon de to Section d'Or. “La conscience des nombres était profondément enra- cinde dons lo pensée maddicvale jot Us étaient conside- és now comme des instruments mnathémctiques, vais cov me des mislités Fondamentoles, fourmillantes de souvenirs eb riches de sone” Hopper, cE par Ludwig, Poncte “Le mactheur du temps présedt, clest que les mesures sont partout tonbies Som Lbiice, dace Tena Yon; elles deoraient dre chair, cak-3-dire Vexpression tr polpitadte de mcbre univers § nous univers des hommes ut eat le seal concevalle 3 notre 'endsudemsent.” Le Corbusier . ise de Ronchomp .Couvent de UArbresle- Wad a'tobilaien de orenle. Conde de Zoic ‘Le Modelers a “C'est um oubil de travail, ue Parte ds Modillor son ted oulil précis ,um clavier, un pia- Le retaagle nen: double corns, @ 120, un piano’ accordé..* Feen,ABer, carés iesbiques ae Fer, iimgie poole pag de sn? ESEEED LeBauhaus: Fate dardtntare ode 10-131), fendin par Grpius, Tine see. a rechamglas P:A0PH; L6F; NED; Amis LEM. ges allen Yecucaup Vet vecdarne- Elie rash la calovire ie a Fast Vann, se loursal vers Vabctecon, geomaie sous Vinfluencd de" Sti fd spr Th Yan Doadbar Mendon, La section d'or et la vie. le monde vegetal. Boutes les variations sur le thime de P que nous avons rapporiées pourraicat porsitre fortuites. q wt la suite de Fibonacci ESB le pentagoue se retrouwent dans lo nature 15 of iyo delavie, “Bthadkons un fil oubour du pidice dime Faille prs de la ge : gh eprosiona le aiiour de elect en ponent pr le chemin: | les Ancient, devaient avoie eemorgué Vandbileduire ERTS ALS Ste Rad's eatin ee! Vpps ac yonie Da igi aly Wot ede prone ; horse Serraeg Daa ea yo tne cedoine damies des. naburd Gh TOneaS fachince dela cute $2.55 2 [eq] | ont wris on doldence que se teanifentent encore (Glapris Reger Jean) Pie ee ici les nombres de lo suite de Fibonacci. On, constsle lo prisence dele svile de Fibonacci. Lo" phyllotorie” Gat Vélude de lo disposition relo- Hod ds parkies serlctes des plonlar tales les écailles de cones, les fleurons des copilules de compostes, Les Fevitlest es beurgeows des arbres Yo regen Tr areanl Bi gpicles Mysegpiln® aye O/24 a tofne subvert letale Venomes: V2 Vo pone de pin: 2/4 ¥s,s/tu tf Le record :um tournesa géont: 2h Le monde vegetal. Enbranckements . "Soit wa euibrandwnntdoas le ue Ye seSionsLonguas eet done foie pas de tmp 8 poser clits ales, Mes Tonteue a'egule croissance re Sor ume spindle dani, deun points Fonsd tion. coaséecte A Fontes Formed avec le cone tm orale content’ de 99°30'20° [81 39) 1 Cae mesere corvaspoad 6 Bor = 25 Bee ee encore k= AES [o-. © @3 Sma La Plante serait-elle ene f adonstrice de lo suite de \. Fibonacci? chercheroit-elle 3 eréer la beouite 5 Voide du nonibre dor? daps Bier S. Stevens. seox 2h examples a dle Fucus spiralis I nt Von retrouve les nombres de Fibonacci, “On ne pest expliquer parle hasord Ustrange ee eee Vetanique ,leur apparition est beaucoup abondante pour dire. cccidentlle ...le nomkre ett une constonte de la nature , comme(h) la constonte «Pie To vikesse de la leemsié re), @7 au(k) la constonte de Baltzmanc's” ” Oe Roger ¥. Jean. “hs constade universdle de la Vater des quarto ® re some Prine; Sarge de Velaro ov pe we: ecepic Lt proportonnelle am legorithme wis, We tadke de "ptporvanantd Heck? re © quastane vleor on conde, 8 laqualle cormepend vse en Sage Ctreyie: dagredelion’ de Uinergin qui se bos por on Ga Se Mcrae cots dete mettre Vndop még Se ou ndguesbuple ot one cugrenisiow dpe gage La dynamique du 5. Si le pentagone régulion, si les formes sepiccléas souk dss a We tedhon dino, ne fock sous donde paw cowhe re que toutes les formes se trouyent sous la dépen- dooce de a Copendant: “Cheque ackeur & un repertoire Vimttd: las pestagones fork To plupart des leurs, maie por lee eristowe, ee hexag, snes oat 1a charge Ass Stracdures répétdives & deux dimen: sions, rsnis ne rempliséeck jamais Vespace 5 bois dimensions h: contraire la spirale st 1a versatide mdm, inleroonant: dans lo Tépiccbion du plas pait wiras quasi bien que dans la Tipeftitian dela makiire dass la plus vaste goloxie” Tater 3. Stevens Nerds pompilins mame, sure dynamique se tank ine - Chik Gabo Egypte Ghana - opens SA.URSS- Ch Maree Yougedawie, ele? . De tous temps les J Agarippo de Netkesheiwn cine Searle Taser du corps dans un cerda,la tate cb les men Yes sont les sommes dum pear Tagoue Hild Oes),le sere eat 3 Tersedion de deux diométms per- iculaicesbe. Léonard. de Vine’ comme Brave, insert Vhomme dacs oncerde-"Le ciel’ eb dons via carré Le mon sigda’ Ae teerestre” VL homme et la section dor. wiions ‘Aédles au conps humain ont été em sujek d'études tele poussdes. 3s Ls encore, 2 Ye grond cSoré fest portagé. selon eux systimes principaux: par les axes yaddions a por uae série de rectangles Px Vel le rectangle ABCD. tracés 5 por Ur de chogue edt du carré. “Cette creyonce Uaioe [ea Vinportance das nombre] rade ovsorle malgré lee stédas , se voit Gujourd’ ln confines par lo peychanalyse Dr ldsbig Porat ‘Sur deux échopbillons a‘étudiaats, oa ealeule le rapport © 3 E chastillon As OBnsler "Allemagae) Femmes X= 0,615 Horamses: é: O18 Edhoukillen B: (Insti de satidique Ae Coleritts) L' homme ct ses couvres. ‘\opatade.. nombre de V Harmonie, de la musique . “Lhormonie:la pensée com- 1a Santé, a Beast ot de Uiomour, Fut —_ vane des peasorks séparés. directement affectée 3 Vhomme.beite) Les sons: @Lorsque Vou foit vibrer une corde ben ~ Simone Weil. de resonance en accord ouee UAme | aie OUads dum ardutt on oUlen! un son de bose. 5t mer €-Ghyho- fom appoie Ugirement ou mili de la corde, on Oient Yecloe du son prowlhif. Si on pun au tira de la corde, @ on, lo quale de to mele de bose, de eae erase Teper 3 gous noni et 7 ‘nb sero pote’ On peck reprise “eres en Tre dew ote por dls fnckons oi opparaionenl len ‘nowiines de- Fibenoec Aumisson 2 octave 3. quinte + 8 ered Eo $ site majeure $ Sinte mineare « Cas Intervolles correspondent atx accords porfaite majeur ou mineur. Four laair la ganmme complite class ‘wile que nous Ia eonaniasens) manquent quarte juste 4 otaot que la seconde majeure p+ Ta Septiame ajeure qui demanderaient und préparction eb sae téachution « les slams: oun ae Les Structures: : x mesures traditionnelles & daca ou S TS encore, de nembreax examples monbront vrei temps, 5 ode apo des lémenks rob ae a prpoton, dee somes perils diene ceumce miques de types ou 8 (jane ou musique ovien- | est souvent néglée per le a i Soisin de tale.) Beene: eax oe SE haga Bho on ‘Beetho- encore le suile 1.2.3.5. “Le rythme consiste ea un dlon mesure de Vame répondadt 3 un "nombre” toujours le mame, qui nous cbséde et nous entroine..." Paul Claudel. la Poesie . Dans le des vers, soit por la chsure ,soit | Le rythme repread ces rappers simples, aussi por Ualtemance de vers ayant un nombre de pieds | bien chez Recine .. i: te Bifférent, nous rebrouvons les nombres de Fibe - Ge Fs quiune, amgzome @ Pps done sop Plane tees ae seoalg] | TEES ves Se et agree Soe wera apt Soa nd El | a anise“ atongee «Mtaenonee 2) 2.28) a fourcons-neus jemoislsur Vorkan des ages <2 oi] = Side er 80H | gue chee Cerys Frends cae lr, appro @ age ms vmémoire TL cglere ung vierge § sgiméme erigete. Ro som ne Ve daellay doveenend # docon, 7 Va Buse: “4 Ces rethmes que Von pergoit dans la prose: Bechet AS an aa “ang Trse epbgumde que eitlg reing dg iE om da Mussst, Lat cons, Les errs, las cars. mlancdliqunt ote Madlanceliquest ae [E| ere Briere Sart ta taine Nan oak dons la raesique tom 1 Sales Lafergues mn Get oppellent le Volancemont ,le geste : Mies Meitimas de UEvengila, seo formsler damcées mom- Que. j'aime voir, chére imdelente, Trent que lo Bitle est construe selon une” anBarop jie io a eat va oR aad Sh eealoersdlle Pare gurche Se See ge ee wea Le Sorte sok tak Choe! Sener SES Lo Parcle jlo Musique , le Geste yen ee dons leur commune recherche de U'Hornmonie et dela Vie - La Peinture . Le groade tvolution dons les techniques de la weinture m'empiche pos le support d’um bracé. Tegel A Lo imide Veeusre mom Figurative rrejoind lee trocés les plus onciens ,Ventréme dé- pouillerseat aboutit au pur tracé. mathémstiqoe, A travers ce cheminement,novs avons rencontre Le sippes het cat teen glace ain pave bel se ‘la_médiction ” ei EE a ain de Yee sar tea ces sate uence aaa 3 aidies pera Vasko din ngage Ef) TCO ede chew peg get pou Samet Yovstige eanie Wee ES is Soantanee nested sence & den signa eens aslo oles Tose. 2 Ualeae agmbcligue.™ area Symbcles -Zodiogue. lo Stablit un. pont cs oe orto So nou dun testament nouveau” He. 9,15" Sees eer meee eee eta pte eee eee Ss Sh oe ee ogee pe sng Pan Sace E sor lui, S'opprochert de Dieu, puisqu’il est tee read ater mea paisa "can ad tin homme: Cist Tess, ” qui skct donc en rongon pour lous.” ‘Ten. 25. ! Signes,Symboles ct Médiation. Nous sonmes partis de tracks sieples comme(ed) pour anviver’ cai des sigues ok Aes ymcles:lo conde, extn lerecongle, =r lee nombres bles | formes, E=TSELGE) le seus profond de la proportion. (médistion) 3 Ti convient de pricisen ces nebions qui seul médiateur aussi entre Dieu 2 lashaames, sayetare de Feb “Mendrioa ,membre de la “S ociéte de Theclege cherche le Hronsceadn SEER Seppe de Tones oe Fencontont & mie. droit! EP SeSiieeon, elles . Le symbole: c'est on dlémedt de licison riche de médiction. eA erigine,e iF le priage din ple a core din repos, ov encore sca orn de ecoanaistonce. donk le yore wien! rena ls Baw mote Ciect wae réalitd sensible gui représeate une oulre, lite, minnie @ en Shoerd pun spirtuelle ou > dlnke ou fs Profrde, once Toquele ale 0 wae Eeverpeedancl onegigue' stra (Rin sys td Voioeradé ov eles pa: 2 "Le aymbcle, présence de Lobsence’ J-Locan. enbre le récl ck Ve tronscendank . C'est le Verbe fait chair. ‘propre de symbole ,Lidne depasse Vart Elle yoyonse la stride Beauté confor” a Povitres des cinue ot B. Eodekimav "Dons sa valeur mais Vey toe 8 son sujet af 3 "Celut qui es Dyeus dee Ae ce qui est ow-dessue car cleo.” icone: C'est une image quirearcie a Tagord. 5 Verpevience anlericure TIE veprésedia le wshiare, Uivanbe soiste dame so goire. Fla est Vimage de UInvisille pare que Le Carat eat fail vintble pour nat ‘Ele veprésenbe um Aone ae Yes L Outil Vhier LaMain Aaujourd’ hen. LV Esprit de toujours . “Les formas. géométrigues dele composlion, Soi le vedas, ta crn le bran le cerdle, Elles aructerent Uimage du dedons, ed faut. len Adcauvrin” P Bedokimos. Il wed pos possitle-| \ Veeuvre Fics entedes | arlé , sons pren-- Zu. 4 Pere “Ce qui est premier, ce qui est fonde ~ rent du réel, ce ne sent pas les choses ot es dlres en exovmdmes, mois les raystiews a Veeuere ox eux; Finclement, cad aU oni, que se manifeslant diffirersment ici coli ext sousjacente du soveir Pasi ovolemest qui an faisait ua virluose du manioment du compas et de Véquerre, dela conde woude et dela conne -D past ainst concevoir tin grand élifice qui vibrera comme tn instru ment de musique bien accorde. "0 emma, ragorde-toi; teas on fx Le eel eb Ia Barre !* Les chiffres. le Maitre de VOuore ubilisait peu les chiffnes . Chiffras romans: Caleziler avec des chiffres romains élait une opéra | Al Khawarismi (830) wate UE LEM: | Bion tras conpliquée Loddibion < la soustraction seh. | oat tmantenista ovBBade Cafes de Bees (40-209:) Factuaieat d laide dim boulier ou d'un cbaque (fet cheat UEakiguier du Chancelier des Duce de Jormandie ). Gem eorvA9.» | La mullipliection ful focililée par Vemploi de Lote. fe peat denigee i sere gue d colomnes de Gerbert avec jelous’ margude Capices) ; mais cette Fechnique me Se répondra que leatement . quant ¢ la division par soustrachions sucesaives, c'élait 2m travail que Vea coakait & qudques rards spécialistes. Le adveloppement des Ecuanges commerciaux ct les Croisodes ont Fait progresser le saveir malldmatique A’ partir dusXXDT® sidcle , om trouve ca Europe des caleale derthe 5 Va plume wbilisont le 2éro (en orabe elfer’qui sigaifie vide )- Le Moitre deVowvre ottackoit beaucoup moins importance aux chiffres et aun caleele quieex saembres qui exprimaizat poor lei , wen seslement une quanhilé [5 pieds],um ordre dans va dassemend [ie 4°] ,un opércteur [x] mais surtout ume qualité , des idées, des forces Fi] . Les nembres vaglent les rapports avec les principes du monde. Ce sout des naads de relations. 754n 235— 1490 (2), valilighion sur olague rg mfp, 1,4 Sch yt denies) “Les nombres , dit Scink-Morkin, sont Venveloppe Art et technique. Pour le Maitre de L’ceuvre, il ébait indis- pensoble d'orticuler son tracd sur des Aonnées symboliques (nombres ov formes Qéombtriqnes) cm rapport aired avec la Vie ESI] “fin delier | Univers sensible ot LUnivers invisible. Mois le plus souvent le tracé ne consti Fue carcon jz ordre rigouresm, me bck- nique pour la 'techniqueyee qi of elven plus tara. x Daas beaveoup a éslises remones Virrdgeilarite des plans est tris Fréquente. Les angles parfaitement droits, les lignes parfoitenent trockes ne paraissent pas tire le souct majeur das bakisseurs . Cependiaut, sans aucun douke, WU Boient copattes de suivre um cordeau Si Laxe de Véglise west pos constant, est por souct dimprimer 5 Vas Fice un mouvement tournant qui permeltait de uc découvrir que peu’ peti, cn porlank da portoil sme one perspective i@éale du dhoeur. Mame technique de | déformations volontaires siguifiates dant la staluaire cules exliminsres. Tl fouk que Véglise ait om rzQlame ser: | ne jtme harmosic’ qt vibre avec le balan | coment d'un texte pour en faciliter la rans: | mission ak Vassinilation, me harmonic Risalay | qui demasde 3 le foe une régle ebune Meee eee | Uberté ainterpridadion. de la rigle . | la Nobure donne Vexenple dela dissy- mélrie : ume Feuille , une Flenr, om cea sock my varened syrdiriques. “pepironces Sur pts Oe fa dune pore on wind cu mlles duo Te mer ae caoeere aes eo taare Aroite de la photo at son refleb dans le miroir. Frocéde: dela mime Fagen pour la partie gov ‘che . Compare: ef conclerex« Les dew himisphires cérébroux ne soak pas symdbvigques. chnead pas es mdmcs tnchios Creqis de Willard de Honnecount: weuntccttients | [sano Vm de Voskre. news ervont aes le rhgimie nowveny de. U'Ziprid et nom plus seus te rigine prime dele live” Fn 26 Le Chrisme. “Sensatron anpamar vomai, tng Rasen ouTeo ee GM. cek ataeile dime Sum of ara oar da signe ow supe rete raven age al es gre chs hes nme port) ul pla oer Ys bo Gere de. Ser seldcts avon! lo batalle” ‘Reber Le chrisme, signe de reconnaissance chez les premiers chrétiens, puise son ovigine dans ume représentalion symboli- que de Vobservotion ritzelle du soleil. On ytrouve le centre-origine, le carré-terre, le cercle-ciel, Las points condinaux les quire dévypits les lettres iniholesXet P de Christos, Dolph et Voméga, le Bae L occorplisnement, de Voccord porfsit. le boucle supérieure P symbolise le soleil éle- ve au sommet de Vaxe du monde, oujet le Christ, soleil in- vaine, ou excore la ports chvite , porte du soleil et de to Ré- demption . 1’ Es it ou cenbee Tet X Getilies de ocad” Srstes oe “Le croix Wi-dimensiounelle est la plas parfaite rest sage, de monde” aera ee gs nae aa ae ee ope TE, oe Sour Greets ene as eee Ce passoge tere-ciel manqué par le cared la ereixle cercle, on le rebrouve dans les morellest clle-i, que nous sonnaieors, ou celle Ae Indien Fox. Le Mandala. “Le mat sanscrit “mandala” signifie cercle ou sens ordinaire du mact. In matibre de protique religieuse ck de prydaclagic iL indique des images cireulaires qui. sont tracées, peinkes, ou donsées. Des Struclures plasbiques de celte sorte 'pewect atre Ywouvées par exeraple au Gibet.cu dans les figures de donse des Derviches. Cnme nes psydsclogiques, ile apparciasen! spon Toniment dons les raves, dows Lertains dats conflichucls eb dans dee cas de schizophrénie. On y trouve Fréquenament la quater | “Le mandala est now seulement le syrabole du mei dons lo tetolit2 sychique mois on vadme temps ume image de Dieu (puisque) Le TOG eel, aapae ci eee mt te soeicle Mie ane Sela Date” “bo similitude des formes 4 travers Lespace et le temps rea Force la Padorie de Vinconscieut calleckif & posbile Vexistence a archetypes.” Cher les Bile enTade: “Tervang ian port’ pace 8 «ate 012 du molade Hever dela forint | omplones, sur te seble, Cea deans oe Gerais, dessine um muna. Tl sagtt|rectentiend cbongemoat gum mandates bien entendu durandala. (qu te-| indo Wtboins, cused Vem apres iv Présenie ata fis iocoomcs ta mine] be les doscoms ea ook eu a Sona dep fore oe poathn, Sa costradion | tonpe mapsiques, Le lade et veraant, SUSE gs maak [Me ernie” seeaeit Lagi di ete Laude du trocé uous permet de relrouver le carré-berre, 3 cerdes Llews (la profoude le Plus immcléridle des coulears), 4 pelits cercles de coucentrotion; dans le carré tnbéricur, i Fast Live: les 4 dliments les 4 direchions, les 4 couleurs. symboles des fonctions psychiques,les dowe racis de Lonnce, cb, Gu cenkre L'uaten du mosculin of du fiminin daus tm sigue’ soit dooqee Siva, Ace track de Lose s'ojoulant souvent des dlimedis Faurstile’ symbcliques. IE] Du trace aux Symboles. Les formes glomitriques simples permect descobutiong snp élori cheampos ance winnie Be ranges Le Can increase ards Keagont °-ae centre 0 et de #1 voir és de Giomsbre pie deh comme contre om deravearde demime rayon-Ded, on vopere le point © tel que BCaBA (eke 2305 “eK iau de OB nada NE oie Az he (AP 54) Tipe eB Ya hwo de FA (aon rope de pet Sabe 3h, @ le Aeuxiime corde -Abred ~ a pour Hiamibre 2} unibes Ole ade cecbrol-Gwenwed de Bamave 9 unis, © quatre corces ynst peor cocres ls soranaiz SLT cone ebtenus por Uanraecton des bronches de cry st de BL gol & Oo @ eo cinde-Tromouies ~ pout por lt team ds pel carr, Le signe’ loisse dtrongers en Vaulre Te signifiant et le siguifiz, Liés de fogon conveationcelle". (ons )* ESE Te sumbele suppose Vhornginddé de signifint et du sigaifie orgaisés Vune fogen ue. LT cS ee PT ecto expression possible d'un Fait, @'d net vivant que tont quil eb gras de signification” (C.GJung). Le symbcle 0 toujours plusieurs dimensions, il fait Yo. synthase das contraires We ume Fouction midiatrice . Pour le psychisme ins- Fine qui se disperse, i conslitue ene force de retour & Venite. Ce ne sont pas des formes géomilriques que nous ovens Yracées s mois la terre je ciel, la vie (AF est le até du penta gone inserit), le temps ,lévation,.. dictionneive dee Symbelas OR ae Sle Manan La Quadrature du cercle. Elle ast mothémchiquement impossible FEE mais, pour lee philesophes ,les alckimistes, leo astrologues,les passion” ads 'de vie spiribelle, cléteit surtout un exercice de méai- Totioe pour symboliser le passage du terrestre au eéleste, de Usapurdlé 5a purdté. Saas ce passage Valchimidte por exere— ple ne pouvait prétendre transformer le plomabvil ere or « Gouteteis il fauk voir que la recherche et la possession dine connaissonce” plus ou moins secréte donnait 5 certains ua pouvcir dent ils risquaical Qabuser. Grocd.-tia petsd © (Veriging) 2 ones perpendicalacres Cla cnet) - un cercle de reyon P (le ciel) - - On construtt 2 pendagenss (lave, la Aynamique) milan de OW, conbre de Lave Ce Tellen cate duu penbagone -On vepive ler pois ABCD ef por ces points ontrace i drove Formont avec les axes des anges de hse, = On ehtiont le corre EFGH dow Vaive est"agole & calle du cerde Wrifietne: Q oire au cerdes arnt Ex a thse, © Satie trangia recongie Acs! Ader "#68 see ASarevia We S02 rs cout” eccrine tea Sea eee Fee FOVE m cdl Aucarré = rat. 2604 the PA PBA, iia Cees Gane cae sacs ease sy (ant ape eee en Ge passage est Ue 3 le symbelique dus “cheed”, qui,de puissance das tadbres devient puissance de lu- wiigve. C'est pest dlre Lorigine Aime expression “monter en cavule” braduison Leeusre de Valdaimiste. La Croix celtique. ie remo tae Gag tat aaa eeradls wa oyo one hand So een eee Cie eee eee frabcatge Reiss Soest cane Set losses es querriers,les druides, le peerple -(guerriers. pratres ek Products aes See) -bide que Vou nebrouse ats we rres TS ED amas Letsuonir “de Wastes, dramas de grandes pierre, ot ile Gnieat détesleurs dime revélation ceca pote ay tintee grupr moses ie tiene oe Se te por oe alot ald Eaten ee eet ee “Les ames erent dans le chaes,od rien n'exiate que Diev, elles passent ensuite dans le cerce. Lbred , qui. est Le cer- cle ab la vie terrastre of elles prensent corps) & joueat leur destinge eaten ea, oe elles re- tournent du Nec vexugont) ry atten- dre. que Dieu les eu Fasse sorbic 8 aoatea pour Wuenin exAbred ofin de tanker one oubre vie dons om aubre enps Pour pervenir & weériter Ie joie suprime denber dans le corde de Gusenwed ct jour dela prisence conslante de Dien, YRinconct. La pessage Ipred &Geenued ad Unension suprina. Ye oeth ACTA SETS seeds Tapa and iredions lah Gameday hquaieisle ead sec he Seri eae . Co tonkre a aussi le ctaguiéme élément, Léther, le ce Lronnevina: ced Vebime primardial ont ln mine proche LE aca tin on de pe 2 Tenet der ws, symbce vie cme west ee meade 0 Uptne Monde nu ‘rou f des Zauphone Ds rapréaent Vers oe ego 08 Tegape we tempo. te changement’ Gone) Keaccok af Set urbane D+ mr a Virgie es cit cisinilaie blomgl ok 28027' tansinon de'Vace das pits repiné oum sosdices? la gamme des rectangles. La voleun symbdique des figures géomélriques bien présente 6 son esprit, le Maitre de Laeere pouwail mé- moriser une coustrudion simple, asses facile & tracer 3 la vigle et au compas et qui coutencit toute Le gam me des rectangles hormonieux e dynamiques. EA} EBS) - Trutile d’utiliser des caleule* : © Le segment AN’, de longueur 3, est donne ‘he As" sont perpendicular 3 AN. yy'ast lo midisrie de MA’ [tthe fase (BI ABO ect on” cared Aesie catie de ere BE de nea f9' vrata ACE, sr mains de AB esa ire tre 6, Se Fale EF Test le centre de Lore $5 qui coupe yy en E fee TO Anis et wn rettangie egyetiea koe Ana 70. teins neo ast un redone, Ke VAR ste O av eb by mdditrce du pat eh die cage yee eee te corde Se rayenths ANE le cae de Mecap, ett 2 cok! Su peta Ce cere coupe he en 6 eb 'tne Tonle An mesure Sh? ch Aca Ae © Arvest te aid dum désogone convece insook dase cents do cone E et de royea © O Vere cir deceabe h coupe een SETH Vaugle Waka ors reclangle Aeon! Ie Ga nil | pvammde Hie avn sail ane hae Tab et te eh darpedagate teavene die Pon poloaye rege lene delah'y ar avarjon bow © oat Peer © wreas AAO’ Dons) Re aan es narres dimou Cis it Govead Ceram du Wikio dec ede Pere | Oa) ie! Hue Libergier. ‘Hue Ubergier, mort en 1263, eat Le Maitre de Lorue gui construistt Véslise Sata Mcoise 3 Reims. JLo sans doute travaillé Sle colbédrde od se trouve sa dille Furéraire" On. pes repérer sur eelle-ci les lignes Signiiccives dele gore Aes rectorgles. Fre QaQ: um carr. Entre Bee: un redongle dior 8 fener Er Ong: pend mee 828. . ton ee ee eS. 5, HF en ita Gq) mesure: uni5e, mesure. 0,18 rain a@: era del ne Oe Bare O&D corare cae O2O! um caved Remarques Ua t3ee © Bev, gure vmiena dele bce ee eae ee At da ete omer Dawes te TT a rice rin hedber A peseemne eee sores iy orgs elves Avec tin dessin Vessenticl est ait te penis enh Ah em Son. équerre. Viequerre de Hue Libergien porte égolement les marques de quelques Froprigtés mele Aicclage de Vansle droit interne ext utilisé pour letaille de pierre. — Longe Pe re 60° orcp oat un redangle® wea aaa Taped eston vedoage dir =O hes onde AES menure 36° ABLYabom redougle @ ke tan Tips est un reclongle o tgs comme le reckongle TUL os aywa Glin rele Bethdoon e oe = MBRQ est ue rectongle égyphien @ kena Si AB mesure 1 pied AD mesure ume coudde e TE mesure 2 empans. Construction de Véquerre = On vetrouve e mime preckdl que pour lo game “Ses rectangles: Tt ABbo est un card jys le milieu dt Bbyast Ue canine de Vare a +B eke eadte de Vor CEQ la mabdinbice db AB coupe cab are en & + Dotacnornce er at porclldle 3 AB ra=as +d eS Vintesedion de lo médiatrue de AB at de ly madhaiice de BE. cst Ne centre du ercle circenscrit cu trongle AEB gix dlermine Sab. m+ Vangie: N€8 marure 56° comme Vangle Hit Reh le mein de 36, ka” Ped poralle 8 AB. Seve ane oF sims, AV mesure Ox 2 Parmi les signes lopidaires ou marques de ticherons qui Figurent fur les piliers de EAbbatisle de Saint-Bencit-sur-laire, cate éaverre einsi que le pentogone dboilé sont souvent gravés. rectangles remarquables. Boscodon: Du trace... Varchitede, por la depasibon qu'il suit, constr Vapporel de Dieu comma um (lire donslaa ene de le lite de Din ct devin. 3 ont Ve sem. orient coven ornare? “Bod Chace Le Moitre A'ceuvre dtait-il “inibié”? Si“ initiation” est synonyme de grand secretcertoivement pas.Il suffit de ire conscience du grand. nombre Aédifices romans har- tnonieur aux XI cXIl sigdle pour penser que lesccret devoit kre trés porkagé. Il est bien certain que desMaitres a‘scuwre que dl outres ont copié un plow type (utilisation du poucif) "arto rate maton’ road. Neus ovens vu cele de Meessel SHES cule série des rec- —— bmgles de Jay Hombidge F=E3) En voici eme aubre, extréme- ment plaisonte 4 Leeil, qui ne demonde quome mesure ob Te bow usage de le rigle cb dus compas. © Aaipet nc ene Yo gn SSE sate Oye rectangle O A Von Addermine le centre I ducerde circonserit aubriangle ACA Gl Ensuite, on troce e-pentagone a le dicagoae inscrits dans le corde - BBB sat donsle prolongenent de 2 tis du décagonc, comme EB ct £5! © Beet EC seat Yes prolongomends de # edbis au pentagone Bl Aq @Rg sontes prolongements de 2 autres odtés de ce pertagone LB.C.B" sonk trois points sikads sur le corde de centre P ebdevoyon BB. Dap ext la bissedrice de Vongle «AD. Du point B,oaveit BA’ sous tm angle de we Fn aumead de @ 5 qe put deg OP Umgle devieion dar cheeur Pgs Tor des soles catnaras Ah 36, F8%~ eo aufionten ee (du potse Eclat mame Ucleuns opperctiven? oat que Vorbie' Se oe?” Eateal ae & Veépure, Pee pane eee AeTeur Aoaner vie por la aomifestatiom de la virile spurte que Timers reste ©) ignore, quid opportieal d Ubomine dacnadtre Gi jmur Omare Madness Le Maitre a'ceuwre o atilisd les gronds sgmbles:le point, le croix, + Ve corré le cerdle le penlagone Il odonad la prievité oun proportions; | Les mesures sont secondes, surtost quond il trace ou scl avec des piquets,des cordes.. IL parait donc vain de rechercher Vextrime précision .Voici quelques deuluctions avec I le coudée royale ae oS2m 50,53m, Bl le pied de XD. de Baris ov de Chartres: 0.3018 m1, B Le pied roman de St-Saequen de Compost: 02956 m,avec les Dus nrletertin @) @ Loprés leteed ata Lo 7 ® © @ (om i 1 2 yuo [4920 | Sas | sen] 35.0 3 Sennen une Pans Te oa nae ne ali! 5 TET nse [ne 2 tay ne Ea | Legere des results eat accepols les arts aed Snvvent force 3 tos “EERE . Copendand neue dennorona nate profirence bla eoulée ra le, BSED quis precsadn cia rulings harmonictm cnlinieon dncde aoe ie 2aleur_symbslique des namin ln pepetin da perdegene | FER Diede wera dans canordbne Nit waa ropetectahon detain Sau'il sragisse dariimitique ,de géomcbne , du musique ,dastre sowie Vhomme ne peutquedscouurir les lois de Vhormente il me peat Les inventor” Toon- Seat Eriginc. (revsie) Senanque. “Cage pare vine du Zomple deDias at unique amends ot Sp RT ALitws plete ites bole vee ok pt Sapuane ele SSS Doo” spends “Gd oe was wcenan vide ods fobs port a0 toSlegren tos Va va OR SE a ante” “Som Cased Jean Xoamy, Le mame tracd, marque par le réle important au jone ct du nombre dor, se rebrouve dons les Abboyes soeurs de Provence. SES) Ces Abbayes ouxquelles ont Travoillé les compagnons batisseurs” qui, dons lo taille des pierres, leur assemblage, le trovail. du bois , ont su motiver le mone godt de le perfectionjla radme con naissance des veleurs symbeliques des formes ct des norabres ue les Maibesde VOeuvre gui leur confiaient des taches, exicutiog souvent délicate.Ils étaient rétribués Selon tm condrat oral et gravaient leurs marques de ticherone sur les pierres quils qvoient teilldes. to wacore, portent du plan broek, il Foudrait construire oowe Aes fils rigides dhe verticals. "Chague Rl Rgurand les adres roils Sd tes carbene tous las velomes, opreduisea? winat ls ois ae Fesvins on plan coupe ob Clivalion.” Fi Button Fontgombault* “L’Gjie romons Myaen lui Seats Bien, des ermiles sitoieut succédés 4 la Fonloine Gembaud avant que Pierre de UEteile fonde Uobboye Slo fin durXIt sitcle. Ca Us Rormania prisnte om bon exemple de Is syrboligue Aes formes gtoraitriques et dela symbolique des rombres- Ea dihers du rapport ,E=HA0 , 78.18 onk une inpertonce orkicalire = ak points grands arcs} fendtres, oredtures au tiferim . Dans la nef: Stravées Au porbil: 8 colonnes eb 8lions. Dans le sanctusire: 12 piliens ,24 arcatures ow biforiuna ** Crest um eyele accompli, im renouvellenent posilif. = Association du la wre eb 3 lecial, COE Vumbvers en mouversast “as 7 jours de lo erélion. Le chandelier & 7 remches. annie sobbebique. Hembra cere dank Saint Bent ib Oot AE a de VFvonle ae ‘soint Jeon GEHESE -Le sepliime jour eat le Jour ds entre. Dies & Vhomme santiaale & Peg eget ala 2 jure at mage we ee “justes ea ewadamnction. das impies. C ts le nombre de le Résurradion du Christ ede Vhovane Vannonce de Uére Future feradle ~Cistt ovasi lenembre de Véquilitve conmique eb de lo Justice “la rove eatique, comme la Tous bouddlniqee, compere roypns Cast Velliance deVespoce & dutemps: 4x3 dela Zink? de lo création :3xie~ Les 12 secs du eiel”les 12 porter Sets Jerusalem edleste Lee 12 apairee duu Chi AMh 090 = 1212x4000 wwesk pas Woe quowklé checue.mais um nonlbre ‘syralnle de ly wasting das Adelas dus Ghrib U Ee trom phate 2h: wenbre des wielarde de Uy [yes Bsigrent le dreams dete Se Ubi Iamndns | eT Steinem Ne 36 dons Uinaee oF depts Den Susp de Bascher aA Chartres . Que wor on dit & dort sur la cathidrale de Chartres ? Gont Ainterpritotions plas oo moias Esctiriques* oak été donndes quil Senile néceasoire de ue rélenir que ce qui porait essenhiel jes d-dire Vannonce dele Bonne Nevedle opporiés 5 tous les hommes inpilds 6 passer des rials terrestres 9 U'dlévobion spirituelle. “ison hid at de chrémoniesAreidiqas SAdrinm one cules des ane Tas tard, ob «AIRS we ope Golectown ddd “3 Cord ou Badan) gut, {nie Bods Dity dea Efors Pemente sero tere ou prinkonps @ retnurne ous nde Sutrosp 8 Lepage den sats. Get ayasety it Uae Tite de sou, ‘de poner per lo mer? por Pile 5 le gin ne mer Foastde et fmdie lo yrotiare epice —_ “hu H+ nde Chores le Sim fo gm. de be Snide Zanique de lo Varse Be Bit ed restent te pile Mout “docke roman Goon = 2oo castles gu Totreste avec lecledar Nord ached an 815, Cal Le triomphe dele duarymitts, Liarchitecture devient spectade. La décoration devient la médichion indispensable Sla religion. Cependant ;lors de la reconstrackion oprés Vincendie de 1190, Les Maftres de VOeuwre vont reprendre les bases de Véglise romeo ‘ne ankirieure congue pour receooir ae trés nombreux pélerins. On retrouve le tract éteild pentagonal et les syrabeles quit représenke. Une Lgende se répond ou cours duXWV'sitde, celle de lo Virge_pariture (lo Uierge-surle-poiat diaccoucher) dont le culke auroit Ge clldbré ici depuis Vépoque gallo-romaine . noe yeu cars Aas riférencs 5 Lilchimie, la mogie ou druidieme, 3 Laskrotagie Le vidlasse dela diceration juste denhypothiees souvent hsardauces 21 Liliaction Game coudee de 6988 m. cpt eareespondro’ un Terme de plus de 8S0m de maak Reims. Les Yours maa of bina oulleg ne sardlauad pos & ln pierre. On lee suivaid, ou-deld dlales-mémes, josqu‘au moment ott des endroiedt dons lead! "Rihert Londres (he 19-9-4948) Le mouvement d'élivakion que Von ressent en contemplant Va Fagade est venforcé por le trac étoilé pentagonal et Le rap- pel de lo gamme des radongles SST3a] Ce mouvement rejoink le sens symbclique de lo montagne : Elle est jonchion entre ciel ek terre. centre du monde. Te kempli est assimilé Slo montague (5. de Chempenn) Et ceci est volable 5 travers tous les temps et tous les peples: Goire curmashir. Omepholos de Dalphes qui unit ls tis monde Gouterain-terestrecdleltS- Ziggcurdt de Belalone -Fyromca ab shilique A Eyype— Clonnes au Semple de Sclowen, Stape deJove -Ninorel ~ Ryromide Mayo iagode- chinese 3 9 Les tours, les clochers,les trois marches qui montent & Voutel roppdlent le montague:—le Bhobor ou leRoak des Oliriers,~" ou Leckion de s'dlever:— LAscension. Task-on oser um rapprochement avec VExtrime- Orient 2 Tone paste: Ste ciel risque de ober eta sur lo erdage guid prend. oppor Dae: Zee Zong = des idéograrames:... A.A KR hb Ad —e aa agee Smorb sss dont lo valeur symbslique est extrimement inkdressembe - Luniversalité des syrboles. Pour faire de leur ceuvre um ace de foi, d toutes les Epoques at en quelque Uiew que ce soit, les batisseurs ont slilias das formes glomsbriques syrmbeliques ck las norbres qui y sont lds. Termes st nombres 12 sont pas les Seals Utmerds Gumacide symleliqua Novslen cous signald qudquce aulres ati passage eh ous Voulvions wonbrer leur importance drovers des avvres.sculplées ou d travers les textes de UAncien eb du Nouveau Gestarcents, Cor tous leo macyers d’expression:le geste la parcle lo musique la peiadure,la sculpture, architechure... ne “parlent” que dans lo me sure 0d is prenuent en comple les syribeles. Avant d'aborder le buitigme chepitre, i convient de reprendre ce quio BE A, aufil des poges, sur les aw(HI1¥{(S/1|@ Doviit vue relotion convention nalle entre le signifion eble sigaifid. p ‘at a tom. pp pour nous ab ty powles Gr 1b encore 400 en wumérabina clphawamdri- ement fee TE ep on tee Ye clarinehide ~Sonventions encore,les signes du Zodia- quetles signes (et no les symboles) mathe mnabiques gui souk tous postivieurs ov XV Side "eats Tnaions 10 signs selon! dent tn es ‘Diary: Searpion il Fost pomar parlaa feces chscures pat tied lar Lents Supériours Oe Vine le connglon Hes spree ae rene cit) le serpat (Era, amir chornd)t ls Sipre para alae" @iBeigheded Emi aigm ab vymle Lente at spi signes ct les symbeles. w [=| | le sigue disingue, comme la signolore digtingue les Le symbole Ve, Zor dreprévente “ce geste de roppro- chement de daw morceaune d'une mime assiatte cassée dans la séparation i ae Me eta FBtasonnier. Bor opposition, le aiabele c'est Uéporpil- Lemerk le dispersion Kabelique,zn slam divergent conbraire au meuvemen conver: geat dy syrbele Lo parabole est le chemin par lequel les 50968 couduisaient leurs disciples du Aisbole au symbole Elle ouere las yes de Vhomme sur la voie qui bronsforme 1a se- mance en” Fruit cbondant gui demeure’ (ant) Luniversalité des synzboles. “Le symbole est une riclilé visille ou sen: La Rese désigue ume perfection ochevée, sible qui ‘veprésente” Gend présende) ume 1 Varue,le coeur ,L'omovr. cutre réalité ordre moins visible, rsins 2 Cet la coupe au fang du Christ done Sensible a, en général, plus spirituclle, Vieonographie chrilienne . lus dlevée om plus profoude avec Laquel Won la relrevwt comme symbole dele Verge, Tile allie le Llane ate rouge, purabéatpossion, elle a ume correspondence onclagique™ Tin on omnes Flee aghbakquel que aaturelle” Béatrice moutre G son amant Fidéle parvens Yéari Bissonnier- \ Saran corde des orodinrone ab Poser spain er ions / rere OM. Ghyead tiethemas dein insite nla wine danogie ‘ Lo Resace morque lo kiaison oxdre las symboles de la rose dele roue. le Roue est alo fois perfection du Cette difinition rend congte du coractére permaned:,universel eb tramecendoak du symbole. corde et imperfection des recommancenens. Le symbole eat & le fois ombivelent (Voule wa, tomot) Ele et ayrbele sclaire dams presque toutes les © polgeolent (le rose) cultures , cate comme indienne, grecque ou chincise. On ne Vexplique pos Seloa €.g-Jung, rosaces ef aurésles du Christ Le jeme efort Lome le personna kondicapley sot | ct des saints peuvent are considéries comme seasibles. es manddles- Nous vous insitons wisidtenont & entrer plus avant dans le monde du symbole eb dy Signe, nen plus conventionnel, mois Monifutstion Rjvilation, comme le Vin des Noces de Coma ,8la fois syubsle & Manifestation pour les serciteune temoins du Miracle. Diwtugraphic speciale: -Pelarité at Syrables Dass cormiitinn Delis de Brose, “Linaguniine syabelique, Ghent Durand PUP Tinage eb ayes, DAiron Elonde RF 8. Passages, nombres, symboles et Foi. Le Christ de Vezelay. Dans Vombre du narthex, ovant doller vers la lumidire du choeur, le niephyte se trovve face av Christ. “Diapriis les soufis, le cemr de Uhowme Tes j. semtie Suae londerne deerme dave laqeale tT ee re Sona mayor lo te, flere Tehamne « Sha Gate Dominion aaeriure ae wee se de Ot ants Seeder buona” oe Beweish. itpbure remane emploie Les mimes tracés de base gue Var— chilecure: le point,lo croix le corré, le cercle le pentagone .. Un triangle pointe en hasit: le Christ, Ue Triangle pointe en bos: Vimar Le contre de Vaurésle, c'est la bouche: la Barcle, le Verbe Fait chair. La mondorle ESI cleat la Gloire, immortelle , zion dus ciel eb de la terre le dépassement du duclisme esprit-matigre, eau et fen aeteiaasee ns nec De chaque e3tf du Christ, les ondt- lotions del'eau,source de Uamour eb Varbre, symbole de résurrection. yan fe rlatone geomdtrigues of le occa gcoecininse cat edie 3 lal ees ea ees ere Soe Sa ea Sines "Now la main do SEIGKEDH west pas trop courte pour souver ” Essie 59,4 Lo main sale est octive devant la passivité dela wackiéve: elle dveil: ve espn avoir Tinklligence des cest scsi, compreadre , piger (pidger) w Cogiter: e'et ager ensenible Ceite main est tm des sovamacts Au triongle ABC douk Vangle B me “sure 108° & dodt le rapport des cStés BS est ©. Cast le tringle divin, BE See de Vemivers @aEE) Ee Rae as arty ds pera rome wea dmtuent mc lad Cov gee SE20tT gat yt Bir Goat chenponen Moise et saint Paul. (ez) “Oui, jusqu’d ce jour, chaque fois qu’ils Lisent Moise, 2m voile est sur leur coeur. C'est seulement or lo conversion ou Seigneur que le voile tombe .Car le Seigneur est VEsprit ck, 18 of est VEs- prit du Seigneur 15 est lo Ubertd .” Le sculptenr de ce chapiteau 0 traduit Mragetiqsenedle passe ge de UAncienneAliance & la Nouvelle Alliance Ai gauche, Meise verse le grain ons un recclin. a ET on ope je lavie et de la mort, a Aehea dices Lo rove symbole sclaire emi ~ versel ,est Uimage du monde: Jexs immobile, cest le Fin- est lo Manifesta- tion le le rayonnement et le supplice - Ici,ta roue é00- que le Garist qui transferme le groin en fine farine .réscibat Lune purification . droite, soint Paul recueille cette farine quil va distribuer tous : C'est la Beane Newwelle. Blo 5,459 la lei de Moise contenait la vérilé ,mais ume vérild co- chée dans le grain, qui devien? Ossimiblle scus Forme de Fine farine 2a sclpheu o maliphid lee Signes de Vie : protiquement pas de lignes dries, des courbes, des spirales, des ornements végiloux : L'Espé~ vance pour tous. “Vexishence humaine nest pos sone signification l'homme et Libre de dhoisir le bien ou le mal eis il ue sera pos senle- ment juge selon ce choix.” Mircea Eliade. lo porte de VEglise Fran- chie, commence une démarche vers le sale. Nombres et symboles. epuis descendimes sng deer? marbrin coubs terre : Ld ea 04; tourmans & gauche ex deseendimes Deux aaltres: Li eae tang poreil repos ; pais tenis, & destour phnrtoperals ae es Ye mesmes.£4 demanda Panurge ( He ai s ce be (ist nes manifie saa compti9| aad gn.te 9 Deiat eae tea ita Bar (dake) utsmne Habe pitagorique, malice ce que ate, ris ie Be ln Jd te rt feta Pg Cd Ie ora ps ei me Acadimiens’ icine td composée de unde les rey i, plnins De Snut quadrangular ete fe a a ers ae 8 cians lerniee livne ic havsigls In tou Retagradt- Alfie, dcr tae ane Gee # Robdlais 9 accumuilé me somme de connaissorces Benaante A Travers les factties des porsennages, op- aroisseak les secrets des initiés: ‘On place les nombres surle triangle divin, Peplacna to cat ts leads de igo. @ 1a Lanterne image dela Lumidre le fait découvrir. © Elle oradne Pandagrad & calaler le nombre 408 get va le conduire ou temple dela Dive Bou- Wee (en org eaboliste langue tarde Soy seein Langage des oissane.. ® Les Acadiniens se neous dons le jordin ANcodémos 0% Flaton ensaignait . Le paycogonie ett To procréabion de 1; © La Lanterne indique tme otlre fagon de colcaler: 4+ [B43] les dese promicns enbiers, +i +9), les Aesoe carrds, +[8+27] les dasse prensiers culbes’ soit un tal de Sh, mold de 10s - * Hoter Vinvitation Sle prudence & au seereh 36-54-72-108. *Vieme rae par ene aapéce Ainapitcion mimesleuse, 0 $0 gerne le dial wm nowbre. Beak densa Natere toad 8 SElile Ne Xonsbre Vale” Sac: Agustin Lo Cébrede s0erte tmamonse ob pur yim Source de leeture of moodle Las Dinun Fipiagore "trndutl par Fabre a’Obvel oii le sens de celle Gétrade; 1g a SLE TSS, SRS, Duolite Biew-mal . Lumiére-Téntbres| Lcir Bekion del! Exprit sur la maatigre. | Vem «la monifestation sensible | latere Getal: io Lo perfection -5+5- Pythegore et Flaten Sudicieat aust le Grama. See. he oe waternaire : deux teradbys: Nb+5 47246 les premiers nombres impairs BrbeCeBzto les promises nowbres pairs, soit ealeut Vi nontre de Lalvde le sclderie ccomique. G2)o te Some des premiere aves 10000), Extrimit’s du triangle divin dock les movabres einai rongis 1.2.3.4.9.0-27 servent de base aux intervalles rausicaur: Vsdave Ela quake Ela quarte 4 lo seconde 2 © be pret des Fpomien cons 9x4: a gestabion lagurm ination on Yengps comple te entree tan saturn an Boca er rienlation -Les feackions fondamentoles sdon Jung: La penséc. le sentiment la eenashion Linkition = 72-408 : Le ciel laterre Vhomame -nombres faveris “Cette profeade signification de la quilernilé s'étend & me vere les sucks se monifeste. maintenact dons le dernier dive Loppement dur cyyabole claélien.(clogme de UAacowsption ae lo Serge #930)" .§-Jeomg “Tae membres sout les anveleppas Olsiblan das aires.” Saint Martin Rirovers cas tombres sont présents le pedagene, Tenonbre Pla Fleur & 5 plleles quirplocte au centre dele croix des quatre ELiments ,représents la Quine essence , chére. ce Lermilistas. “cor quintessence west autre Onose qu'une quale de tagualle, por sobre Yeisen nove ‘ue S0veas auver Va couse.’ Montaigne. Esai T.5F Bisence duS donc, Principe de vie nombre de Siva tronsformadteur” = comrie ches las Mayas: 5,)o perfection des Dieu Mais. = comme pour VIslaws: Seat um chifie Faste. = commae: pour le psychandgstes Sest lavie wanifestée Th teas iter nts ante tons ope ay | prrecnie to UN pettson pone gue Coat Tae Treva torre sores © ot chcuploat ate pour te wet © Duca Teens) te maton hat oe Geis iguartind soe ctchlinad Wage & hoor pierces eon naleegenrraaes aaa foes re ecient ch Diraead U coca debe Q Fee ee a L’Ancienne Alliance . Louex le SEIBNEUR depuis les cieux: Loven-le dans les havteurs 5 Tover-la, vous Tous Tes anges; Lowes-le vous Paste son or mee Lawerle, soleil eb tunes Louez-le, vous Poutes les dhsiles brillnfesy Lover-le, vous les plus dlevies des cieux, Er vous lés esuy qui Blas cu-dessus das ciox Baoume 168. Diew weshil pos en hast Bes cieve? ‘Veis le voite thailée comme ee ast haste, Job 22,42. Feox-hs never les Tens des Flaicdes Qu desserrer las cores d’Grion, Foire opporaiine les signs du Zodioque en Teer ssison, Comduire 1’ Qurse aver ses pelts ? Job 30,31. ‘Le Gid_exprime la croyamce on un Etre divin célese et les étoiles sont lo luvaigre, VEsprit. Devont le temple de Sclomon se trouvait lo Mer Arai SHE) (sons douke gravd chservatoire as Tronemique dans lequel se réllétoient les dtoiles.Flle Gait soutenue par ds groupes de 3 boats Lo Kbobia orcbe , terrine cireulaire dank ow woir- et Vintirieur eb que lon renplt Venu, o le mime wiage. On slarrange pour quelo Blaire se re- Flite cu contre ek ume graduction périphérique permet de repérer le mouvement des lumitres célestes: coustdlotions et 7 plandtes. comme les f jours dele semaine ,les # branches do chonde- Wer Aressdes vers le ciel. © Ldloile de Solomon ciest le E: Les jours de lo Cristion La stabiliké _V'équilibre Les 6 direciens- Les 6 couleurs. Les clchimises Feist remanter Ia pa Fes lesepie hermaique oux Livres de Bath, Won fe pend Sur atale 6 pices, atau L\ oe igeied Ur cemate qui Selgraent “NT Beles Bice eYian Slow, ain bearre ilo tere: le passage: ce ln periph Siti emste (ZA AN Syebelisall le Groed Qeuwre de Victims > “le did symbolise la transcendanice jlo Force , Limemetabilitd par so simple existence.” lee "Mucos Flak, & Le Cantique des Alors j'existe 5 ses yeux © Commé celle gui rencontre ls Paix. B40 Star men Bt, ay long 48 To mit, Se cherche 'celvi gue jaime. Je le cherche mois ne te rencontre ‘pare Ti Fauk que je me léve Eh que je Fosse Te tour de Jo vite ;O Long lef rves at les places, Rue je cherche celui que jaime ele cherche mais ne le rencontre pas. ant Le Chant des Charts ,1e plus beau des chants est aliribud ¢ Salomon , le Pecifique .O Cantiques . Cer: Fort comme le mort ast amour; Inflexible comme enfar ef jolousi Ses Flarmes sort des Flenines erdentes:© ‘Un coup a8 foudre sacrd Les grandes ectux ne paurraient theindre I'Arour EF las Fleuves ne Te submergersient pos | 5.87 Vil miambrasse 4 plaine bovche! © = ter caresses sort mrelewres gut ds vin© ‘TMeiaures gue lo sertecr de tes perfor Te personne @ast un parfum rafting. Lies pourquoi les adclescertes sont amaureuses de tei. ‘ta Ciut un tris beau podme , erit vars le Stsiécle ov.JC, qui edlébre Vemour umaia dams toute sa plinihde, Mois L symbolise Lamour de Dieu, moddle de teuk amour Tusion de chaque sme avec Dies (Saizt Berhad). Viel quelques clef: 8 Stigler 1a Revit na Bosh Fle. ~ eae sons toi ville den haut t engmadrée por UEsprit,, & A Veeure dela rencontre Geile din tes porladearteke tate, 2 Qh seroiasje sone Toi © \arouche:le souffle, la parcle, Vesprit. eee peeves. opie phenigherring ee eet Soak femmae et ines: 2 Telvug jeu de mets ence la personne ~ Jerusalem : lo Bax apparaibrs 9 Ue cae cubes dormant § OSES eR hen dela plsaielde eat alice © Ek cae heure orritle © les Mommas: 10 pur iation, Lamour spaiteel. © Au codram de ma monbre es neces de Cana moulreront UEglise conse: a foudre. sacra Moms” de Gouee % Que sercis-je sons toi cront le mariage por lo mince de lions ean eee 5 ue sr OTe EE Renee a Ren quien ballciewed dasrudrices “le Datige "sis view me} Bragen. Peak asparer aus Elves gu 2 aimenb changes emvin: orerorororosoro+9 Le pode a" Sragen wi pes une sf, souternce conlemporaine du Cheat Bes Sack? L’ ésotérisme. Les symboles donnent la possibiliti de rendre od lus seulement le commencement dium 9} tes, mais Vinkrodudien 6 sme connaissance réserude 3 qudquea-zms ,par Pay, telonké de tenir cachde des secrets deuk la'masse” ferait mauvais usage; por ergueil: done est né 4 sonk mustles”. C'est um repli sur soi, ene image du péché original plus coches . V'inibishion 1» =" Les socittés inibiatiqu “Racin maitre Zaulrafia m'nueit cconee de vedive Tomisers sus vdouiotas secre a's Sspordion de niouperle qu” Atravers quelques woleurs symbeliques ds tenet Vesdiris vie: = le motérialiome sVinconscient, les forces obscures - L'érokieme. = la perte de ta peau au prinkemps, c'est Vidlerod retour morgue par Lcurcberes | erent es er ~llest dla fois moléfique dendique bentoteor & diviseur , ossimilable au diable (diavele). “Rempant il act lo force | Seuterraine Rigurée éga- | Lemont par le dragon pais alee ta un essot délévahion. lay Sursberes (Bénin) sent le monde qui nous enloure, avec ses secrebs les rentissagel'admission aux mysté- ir de Se réserever em pouvoir, “Les Pires onk mand une Lille sans répit! contre Vécoteriame da lo gvose Muirces Eliade Le codvede d’Permés regroupe: atime bagudlte : Vaxe du monde. le pos: soge terre-cidl .Varbre de vie.1 éred wles serpents: les Forcas amnbagoniates, le View dle mal dguilibrés ,le courant cos - saigue oscendant renforcé par la dou- Be spirale . cles ciles:le monde celeste, Les Aekinistes se placent Sous le signe d’Hormis Bour les Mayas, le diew Quedzcleoatl apris sete sacrifid, renait 6 la vie cAleste ‘Le serpent dres. 5 devient cisco, acon plissant ainsi le Kaison enbre les forces soulervai- nes,tervestres ot cllestes. L’ésobérisme . Bae La Kabbole est untraité dectirique sur Veri- gine lo nchure eb les Aestinges Av monde.Elle Sst complitie parle Zohar (xm¢ side), science des » ‘aumériques. Ces livres 5¢ brouvent d Vorigine de nombreuses reli- gions & sociétis secrdtes Chee les Calbes, il est difficile de faire le portage entre ce qui était rdligion publique eb religion secréte. On neles comncth quid travers les Vertes Tomains ou grecs puisquiils refusatont Uderi- Yure -1a Barele, allige av geste, aaib puissante invocobion. Gracer les signes dum mit, cbtait un acte magique irréversiblet On saib quiau cours de leurs périgei: mabioas | Stravers VAsie 2 UEsrope, As avaient hériké dtm art non-Ri- gurati? quel'on relrouve aussi bien en en Chine quien Egypte, on Ukraine quis Mycdne , dans le temple de Solomon O Rois 7,39 quen Brétagne-Ne seroit-ce pas 13 les Trpries Teele gmbtiqnsgi bien des milldnires aves Celtes forent taspirds aux hommes por les Formas dele Nature. Les Celles onbils aussi VUisé les mégolithes onkiriaurs Sleur arrive? On ne soit. * ocd ensemble de caredines caiques se Wsant de RY Sect Her EDC BA Ce west quiaprés la christianisstion que Ton voit apparaitre des reprisentabions d’étres vivants: Revemes, animawn, vagélann, com mae dams le “Bosk of Kelle” (676 sides). les entrelacs présentent les formes de bate: le carré , Le cercle ,lo croix, la spirale, comb. ndse clans cles neeude. Tn mchf important? , le Wriskell , syrabclise les trois cirehions~le nord, ynoléfique me comple pas— las trois dlaments- le Feu, parole de Dieu, dank Vagen! de transformation des trois autres. as Veh eemigun at Sen at eas eee ae TS “enced ae sep oe poet aeieenec es mccegen ie POS Las energies. Et de cathe conjonchon Vries Ieee Sa) SPN les quatre grondes Files annuelles cles Celtes ne cotncidaienk ni avecles sclstices, mi avec les dquinoxes . Celle du tai marquait le renowdllement dete mature, L'Eternel Retour SUS wae “Pour les jucéo - chrebiens ,le nest ae ke tie rtens eters n' Your, mais um tempslingaire irreversible” ‘Mineo Eliade at gut slaapizgn des Wotan ‘Fore Maral Jousliva easeye de ‘Pattee Te rfl ‘oo chon Su geile Sa mdmorledion dim tom sree ik oh St rene = procke dela Nouvelle Gense hase yor do Pelogue e& roguat Wederbe Bie tee. La Barcle loMédiction le Verbe: ou depart de toute la Cristion, de v avec tous les honames @ souk de sal Lo Lemaire représente ce sclat, lo vie, le ddsir damour se dége- geant de lo velondé divine. Les Tomes a'oak pas compris le massage dela Genise dle Ost vient Wz rappeler. du puis de Soecb-Uhaconme JL Uance-Le christ offre dtousmi- mae 5 lo femme impure Veau de. La, vie ex chosdonce. ERB Tia. La Nouvelle a : EF le Darke est fi i, Teuh existe en boi a Dies Test dons Te En bei Ses hemmas Ebie vie est te lumi Terh que vous over Te Tomiie oe Rulconque ‘boi Ze cette ema Gut mat je Tai donnaral Deviendra en Tai ame source ci Dens te principe Te Vs principe Foce 3 Ds An St Noces de Cone le vin 2. Ye Source La thewe | Lieaw 3 Ye Cine Le pain ale vie & Voveagle UEsprt 5 Tazare Le vie af le mr @ Silegraia ne menrt.. | la vigne ?: arredion. Le 8¢ jour "De suis le chemin, ls Vérité ot to Die.” est e te Verbe est Dies sons ei wen n'existe est Te Vie Le humiére se monifeste dons les hendbres les tendbres ne Vor? pas ebeinbe. Crayes en Ta Tamidre Pour davanir fils de humiére. cure de noovew soif @ qui ois de Veow vous Pls Hemellemes soit Yeos que je bai dormerai See rai st en vie Sernelie. La Bonne Nouvelle. Bh le def du Fastin Goste Yess devenve vin al vier? Vex servitenrs Te saver? Box qui ot puisé Tew. Tine set dod es) celui qui descend dv ciel Et donne le vie ov monde Mai je suis Te poin de To vie. + ms dir est une vraie nouriture Bus rrenge me chr Dei, Te pin de Dies Oi, Men song est ure vraie boisson EF bait mon sang Demeure en moi a mei en Tai Siméon-Pigrre monte done EF Hire a Terre Je filet Test rempi de grands poisson: 155 ‘Une tele quankité ‘re dechire “pas le filet yest set GaeTe Pere enverra enmon Tam Ist yous enseigners Tout Tivous remsttra en_mémaire Tauk 2 que jerous ai at Je vous loisse Je Pain Je vous dome ma Pai Te morde 1s denne mei jevous le dome. Thon comme Rimec-vous Tes ons_les oi camme je vous dime. Himus-vous les uns les ostfts comme je vous aime (esa) ie donlan ocd Ca 3 toy devia Bis raoege de we 2 jeg dere mov ee pat ney gr dnl ieee We eliade cd te yea es Tite la TiC SU ae Sema e aoa ‘LeBoin ;nourriture essenticlle , saourrilure spirituelle, promesse deve denis lie ou Vor Bel Mlionce renouvdie. Vie active & vie contemplobive ne Font plus quis dons UEuchorishe. Dams le Ast de VEglise tous les pes Sort réaris, Rlet est sons déchirurs (sduisma) “Ia Heasucis vise chapue ede Rumain, mime coin gui sond maorts sone aur pe i comet provd ports main rou lenbroiner ers bs Bawrresion” Fre Reyer ‘LEsprit, soufMe ivi, offre 5 Yous las hovemat la Bix, casts dire la plénibude de joie, de sa- ut, de communion dons Lamour. Fae Vishae tar Le Portail de Vezelay. “Oui vous tous gui over a bisés en Christ , vous ave: revit Chris. Tl wy plus ni Juif, ni Gree; nyo plus ni exclave ai homme Ure; dl niyo plus Vhowme at la ferme; cor tous vous m’étes quim on Siisus- Christ.” Soiat Boul Ga 3,27-28, “Personne miallee tme Lampe pour la mettre dons tne cackelle, mais on la met sur son support pour gue ceux gui entrent voient la carts” Saind Lue 1,33, pe ae see RT ee ee eee 2 Ses ee ue tater aes eas Sanat esaeot clea ee ee Pg tg rene te erriperr era Sampo co ea a eee eee ee eae ee dans lo yausique le peomture architec Sis Sensibles aux forces visibles ct invisibles qui gou- ‘Vernent Vhowmme et le cosmos, Uanind et Vinonimd les artistes ct ortisons b8bisseurs ont laissd im message pour guider tous les hommas surle chemin difficile deta Paix de UEspéramce ob de VAmour Yenri Bileenst. Aa A sidcle, le werthex saypeloit“golilée”, Lelie de passage Sela Enssioa Sle Risuttoction dela mort Sia ute Crest W quele Christ occucille tous les korunes: Aas Seaes, len ens, las Rovio Géands es Ragas lee Grone Oralas, gest Zaigueal sur alinieans be eae coke ASC letApatree portent les Evmgiee sb recive) las rayon de Ed ‘PEstalaaeas mncareici ocean Seer igus du oa her hank ewe Ses eg eee ao Re eoee Sclowa an seeriee dae ae. (is itqeeo Vayeges de Cerat aauee A nae gene ee eae ea ae cae is mdielons seprcaaibas Veeocie antes Stine a fo Rollo ol tn denice tof ee dete Le Christ est mcitre au temps, tu, Wgnetade Dinteg ue Proeee eben Baytiste tu Cpe eas . Abbaye de Boscodon. Chapelle de LAURE Entre les eaux fécondes Aus coeur din paysage de pure beaeié Des mains dhomme se sont réunies Pour aplanir la terre Et tasseoir en profonde méditation Ta es surgie dun élan vers la clarté Stic par l'épanouissersent de Vesprit Montomt d'un secil jet vers le soleil En forme de lumiére intérieare Sczilptée dans la roche vive Afin que résonne haute musique geil se perpéluera Jusqu’é la fin des fours Dans an mozvement intine De ginérotion en géveration Crest ainsi quime migole se crease Et devient torrent d'amour Qui selonce vigoureax Dans ly grands men De Tumique Absola. Rome A'Lsidore Dalla Nora Bibliographic . Beira C. Le sinmaria dinamiza Mitabnine nora Wile Basin G- Veins impressionist, Fonte teins. 4068 Beaoisl L. Sguee.Synscles ohne, Gh ante! POY. 168 Bikle cow. te Gof aon BoM, Warvire des madhimaiques. due sieet RUF. 2019. Charpeatienl. Las wuts dala colhddnale de Chores RLatiad 4966. Je Michoud Mle sere Ler Que ealeie?PLF. 802 Davy RM, Tntidion * lo syeboliqun romane Pammorion 1977 Devalers jb. Chores, OueatPrnce var Duby G. Sect Bema LX cuterciea Flonmaren, 4006 Eeo th Lenem de le Rose. Grasse. Fiiode W. Inoges & symboles. 158 EedektimooP Var de icine Dedie de Brovwere 4978 Gardiner S. ESvedudion & Vavchllecure Dime Seung 18h aoe Lenonbre aor Gollimard 1999 Mezjr-Sheyoert ents Vel os de lant, EEN eek Sp pen ccna ec mone Yanai D'L.Spailique de nowires dons Vinconaciea Ray 1985, Peleg FSipdia ler Scinmeia "schon Coonan. SS ttades des Racker Apes vatear Sedevodan 5900, 0, Steveas PS las free dota ta mare Seu Mesarely. Music” de Gordan | Weel Sate saree gman tethone penne a Glin 869, i | Editions Zodioque: Mihaps voens de Vonks de Chala ny TIF Berry roman Tadlttioe a Vat ronan Le manda cee sym Normandie rewane jootbraana J. Sus? Jee Evang de nucle senior TG Leg serene prowengales foilld E, LMidhinie Jett Ed kr toes RambidgeT. Doromaic syrmalry. Yule thiverathy Baw. 4006 FJacques F. Beast Line la trmlé de Robie, gions A306, Dichonnaire slphabstiqs oF evclogique dele Tongue Fangaion Secqee Benham eone eater peat aera ance aetna Joceel g.cesmans ade Bese ta Pecos eset oe Wonca ecal of taiaaste Sejetun an, een ae Mailland E. Les caliere du vorube dors CX RS. Bars ‘Lihistatte dar sciences: las melhémobiques v=o Cet instrument comme celui dele page uionnle , apporteaalt dum oncibla allemand ‘de la Renaissance - Mhesie de Clucy Bede PFicg Meillord, Bibliographie. Aduasibal M.Gerrels Rboyes cours de Vorare de Cholois. Zodingut GeBoin: Celtic Art. £8, Constable Londen O.Beigbeder: Le symblique. que seisije? BULE Ae Champeaust,dor Steriky: Taredncion ou wend sypbs ig .Crevelier A. Gheerbrant:Dichinnaire den sypble” R Lofft YDeloutre,J.Grécl:a Maddaine de Wadlay Editces Fone asset plese ert ele corde S deure masse Ores Beste nd Eeocks cigars f- Vagise de Boscodon. {Le cwcle vdgesteu Is) Desreed ou plan Je. Event des eae. Flctin J22|s. tes otbowes chelisonnes 2, Shivane Mas Siayes eitereinnes 2 las acmutt provenelan at’ “Secon Joule Concnaton prevtesire * Que ceci soit lefin du livre, vyaais no la fin dele Recherche” Soint Bernard. Gable des matiéres. @) Section dor & -mothdmatiques: Bye des propertors proportion économie’ sie Le meatage de canta eb du cre. 1 Canee de Ckape 3 le ae 5. J Le quodroture du corde Q Le nem 8 AL a ponk, Som astm pours onion Potapene coondies oa Ths Gan oh sss ie @ le sation dir 2 a Oe S46 Le monde végétal Safo le dygaamique de 5 S3|+, Uemme ale Sein aor Js La mmeique Is. 1S pesate: Ie. 1a padre 5414. Sigues” Symboles Réaction, lz. Vottd aBee Loma or fae bk Bape chars ste Te epintuatle, Nous espérons Vaide de tous ‘pour erikiquer eb enarichir lo recherche que mous avons omoreée. Boscodon Xodl 188%. H.Bilkeust. Gable des matiéres. @lecbatisseurs & leurs connaissances lea] WeNatire de Voeaere. © Symbsles_et glomébric, ssf chiffres. © Bossoges.Nombres-Symbsles Fei. Inale, le Chrisme. l6.s1 Art cb technique Pap Le Corist de Wezelay. 2. Le Mondale. | it, Moise & Saint Baul. alt Durracd ou symbole #.3\4 Nombres & symboles. |b Le croix caltique ‘36.54. 72.408 na} Lo quadrature du cerde, L'Ancieone Alliance: 2 La gorme des rectansles. | ]2. Le Conbique des Conbiques. Ta. Yoo Libergier, 841%. 1 gaobériame b Som dquerre. ae oreeereceeste 15}, Boscodoa: du trocé.. £514, lo Nouvelle Alliance ae ey ares tert Reims. ee sae “tee symbolique qui reste sensible 3 lo oa- leur inde des sgmbcles fondamentoux toad tout ramener & quelques images-defs tow jours plus simples jomsis épuisézs, conme es mystires de lo Sie qu'dlles readert per- ceptibles” §-de Chompeaus, 2, La Bonne Nouvelle. d Ve Boal de Visday. Athaye de Boscodon. Janvier 1986. “la Renoissone a porté le symbelique leecup de géce Vert come dite ant Leck? pour dire cenwre d'individus Blivage o— Pierre tendre ( Sénanque) + oleate copvine mise en place dau chantier Le moiliz de Uceovie precede 4 Uétude du lerrain a fot le nivellement Les moines : . es terrasementy * Posent les fordations + bansportent les matérisux x -ARCHITECTE Ex meme Comps commence [a taille de la pierre UTILISATEURS. + cARRiCR STRULUR DE PERE Perres ferme, divus et froides CONSTITUTION ot metalique +t 390m AA points acierion . + Nawche ovale (0, 50am) @t3 om Poibs 2a% le Pic ou la smille ou la eique ENLEVE LES PLS GAONES iNEGALITES . oabite ; ou EQUARRIT + Aplani OUTIL & main, PERWTE + BROCHE + ou Poingon sow Aovine + ou Pointerolle we crculaire ou octogouale owaueinn et diamobe vartabler th fonction du besoin Soids 1 0.2.4 0,6 kgs Achon + BROCHAGE ia (le UTILISATEURS. + CARRIER STRUEUR DE PiceRe ou Tailant PIERRES duns et bends ACTION + LAVAGE ov LAR CONSTITUTION al the FEF de 28 2543 om : 2 dass tanchantr eet ciseau vtamchank accéré UTIUSATION venlive des iieuns DATE : EorPre — ART Roman la bretture UTILISATEURS : : + Toilleuss de pierre ou lic bretice modification du taillont Dierres “dures ot furmes COMPOSITION Toillant A dents acterbr £10 um Bids £4 ky GRECE _ Havr noven- AGe UTILISATION ENEVE ls cpaiseurs exc deal aires APLANIT TMUE LES PARENENTS OuTiL A NAN PeRwTe| GRADINE « Racha & dant fale gulaires «8 sore varcomte dt Tn AcrioN + SwLPTURE morteau Grain sorce a UTIUSATEURS + TMUEURS DE PIERRE PIERRES formes et tendres COMPOSITION CORPS NETALIOVE r45, TRUANT A DENTS PrRAMIDALES t Bam Pins _t 3 kgs XVI's. a se four les estaurations UTI UBATION démsdanie Hes pareneabs taille TEE men mats VARAWTE 1 ER thoisnds OUTIL A MAIN PeRCUTE SEM GRAN d 04GE Gionchant & dents pyrain dales - 2x2 dab + & tthe & mail 4 til tonconique aoe TW Plc forme + + la go ¢ Arorge + langue de agent ion , SWLPTURE ACIION + picaRe DURE la Polka UTIUSATEURS + TMUEURS DE Pierre PIERRES Feames ec bencdres CONSTITUTION Corp metalieve £ 30 om Sr anchants £5om Lum perpthdiculaire at U pubbe, Walcot oF honsouts| Ou horizontals Romain . xi". xiv’ OW" XIX' S, UTILISATION Dégrowir les évidements ler refowillements teille les provements JOUTILS ComBiNes combing UTILISATEURS “ caraier + TMUEUR de Pierre Picrres fumes, of tis anes Aunts ef frocaes CONSTITUTION + bonagée Gréce . mMarteou TET ou Tet UTILISATION + schane de gies eclots + débite avent brochace ou piquage- is OUTIL AnAiN PeRcuTE + CHASSE je Ae aaa? Autti ou ockogonale Combine te gee er queue A’ alone aun bisesu- Vanionte + chase a anétes courbes Massettz UTLUSATEURS : + Carrier + Tiller de Pere . Sealpteur CONSTITUTION corps metalligue 712m tn fr pow tee acitree wu frempec irae Poids + ; 488 ats ler 08 08 Adaline anche + longus &. 30 om Rubies formee et variantes: -mpesselle wbique. mabraks. Bopete. FORNES. 3 sedlion ovale 2 reclan gulaire ~ cules - A amhimiles évasees : + Contée . hexagousle Visée ct Tracé€ Avant de tiller la pierre, Le teilleur de pierre fot une Visee 8 aide de deus planches. Avec du bois brolé (trofne) i TRACE La face & aplanir sur & pice, puis u trace La forme de (& pierre 3 wailler. Porement , angle , resaut , clavesu Trompe, pointe de dismant, cordon, piictre de rive. larmier, ebrayement cu de lampe , colonne . UTiLiSATEURS + beilleur de pierre i sculpteur Pierre : calesire froid CONSTITUTION CORPS en bois DUR + charme sulne,crnecier, feyer, punter, chBne vert, Na Mie ronecux Manone : bois tendte 12-15 om Poios s 142 le pla de fraye ee touche ov tape UTILISATION : dwec des outils & téle ss mailer, FORMES + Aétivent due one , tropecaat rock ou cantre . # Aérivant du cercle -eylindsieve droit ou cintré. * spheroidal VARiANTES » oplindriove vertical + tedlangulaire verkical Gouce UTILISATEOR + SCULFTEUR, Ricrres + bendtes ot firmes CONSTITUTION ; OTL Bt MSA es fur cxciere Wee Trdnchant ex prme de gorge MOvEN AGE : toile de parement Ascord XVI" + sculplare ACTION + degage Ler former erevre + Ley moulures Forney : & soe & doville & lete tronconioue & téte & maillet VARiANTES , * GousE coupée "GIVE & Hof ex V Chemin de fer flat UTI LisATEURS + seu lptesrs PlerRes + piers benctres lames “kines COMPOSITION ; lames d’acer “Agntees montees rua chasis cr + incknées oe vegent eee dee sdaMtemlat. inclinin -vebicales civeagente DEenTURE VARIANTES : — . cinhés if Read + levreltes 7 - haveltes + firke (pas te jouris + Fonds RESTAVRATION Fin xix" CaS ScioTre PLERRE TENDRE PIERRE DURE Rites shes, de thal ta toe 4 soem) lame Kapésoidale lame poe ca ANee abrasi fait us Sethe als VARIANTES + sccolte courbe Scotte tournante Stiolte & archet XVII s. racloir Potds : 200 ~ 300 gp. Calcaires formes ldurs et frovds. Taille racée vriuisaTeurs : ScwPreuRs corey vTON + mechs composes = ane lined scl olygousle ow ronde Tne Hike de plasious Plt, plamcdole + Abit at gut atone Vroinant Tae lane xhtlcoitdal z seonlbuc camel ACTION: Mament de la Pierre. forck A main ferst Liste & main fet & corde ou & courroie forek (etd A corde ret & archet ret & pompe voniante — foyet tubulaire tam ponnoir EGYPTE . ART RonAW Abrasif vTiusaTeves + scytpreURs Bae PIERRE { sthins sane four PLR Forme + concave pour morlure convene gence pe, ne te ACTION POW AGE PLERRES ABRASIVES Pou wace + GRE + EGRISAGE + RHYOLITHE ADOUCA HAGE + TRAGHYTE PON GAGE LWWSTRAGE Chaurs DécomPosition plus ou moins complete , & fe, de (a PLERRE A CHAUX ' (colcaire) eb CLASSiFicATiON + + COMMUNE + ne durcit sous U cau. GRASE abjorbe t 5 pour 4 Hoyenve abjorbe + 2,5 pow 4 Haire abjorbe + 4,15 pour 4 « HYDRAULIQVE . durcit fous (‘cov HAGRE FOUR © cHaux NoyEenwe CHAUX VIVE + celle evi Sort du four =A UNE gronde auidité A’ cou qui cle retire & lair. a ~ augmente de volume Chmux ETEINTE + par fusion (houillie cpaine ) = pr immersion ( poucse ) = Sportanément ( pouncére fine) LE MODE p’ EXTINCTION A UNE GRANDE iNfLWENcE fur la QUMATE QUE LA CHAUX DONWE AY HORTIER . PL8Tre fbrication calcination du GYPSE dans uA for oh 150 [200° Réedvit cn poudre +H [e bottant avec des masses. sen le broyant avec des meules, em ploi Uemployer le plus bet Coe mre en Uhumectaat A’ cau per petites Quantités. U augmente de volume en se" Solidifiant . le plate est thés olile alart de pbatir, ‘apiés la’ wisson. four & chavx ou 9 platre & calcination periodioue « charbon de hots Piette drisée Cn morccavr | comps de calcination + eaviron 3 jours, Ga chaux bien auile Aonne comme une poteric, vriuisazion + combine avec cau et sable fait un excellent mortier . GAécheor Calvi evi pRérare LA cHaux Lé PLATRE Ourits + PLATRE : marteau broyeur mouer dames furées rabets em bois Serics duec longs manchey Moatier : EXTINCTION DE LA CHAYX = coise ‘taille paner Moves DE TRANSPORT ~ corbeille ~ otscau oreadien CP Srcicriur ceux mortier mé STUN liant Les’ éléments de magonnerie Compose de CHAUX ade SABLE de carriére ovde “iviére. . fn > chow hydrovliqne + 5115» chaux commune enduit mélange padtevx FevéTSnt ‘ley maconneries . Compose de CHAUX ct de SABLE Gros moins Sujet aux Fetreits “ec aux fentes DEUX SORTES ordinaire : chaux commune hydrevlieue: chaux hydravlicue Bpors de sable pour 2 de chaux)- macen WASTIUMERTS DE MESURE : fives _ fit & plomb - Fige des tatisseurs . Corde & 12 nowds. UTILS « martelette _ traelle _ Taloche. Gamate ov Suge - relevage échafoudage tes piemes sont Aéplacées avec des leviers tronsportées wr un Bayard , altachées por Wr crochet , ou une lowe, ells ont hinges far une roue une olace, ure poulie (moufle ou palon) ou par une chavre . Dar poutrey en bois travertent ley murs Dey perches font apemcblées avec elles par Aas cordes. fey poutrey enlevées /lncyent ayeraitre dei trou ayolés Souliny, que Ke Jont pay toujours rebouchds . Menwisiers et Nar pentiers achevent (A constraction hermineties, seies de long , Aabot, auier A refeucue , Aa & araser, Ruties , charpentes , ets, bes 2tres Nes te La construction . les métiers et les outils de la mise en ceuvre, Sable des matieres. ‘La préporstion du chanticr. Per © 2 le seupore Te bicheren- 2. Le Forgeron. Bis4 Le carviére 5.2 Les pierres Ps 23 2m 2.5 @® le mize oe place du chanbise, ° 34. 3-2. 3.3. Is 35 t >| Giso-t60) Te manilleh Te gouge le chemin de fer la scictte- Le racloir. Le trépan-Liabrasif -3- Les Linke Ta chow le patre: Ve Four Le gacheur Le mertier. L’ endaik La mise en axnere. Te mapon 2. Le relemage-L échofoudage- DIS. Le menuisier. Le chorpentier Notre-Dame de Boscodon. ies *Parlons um peu de ce nom qui signifies ievealstasfia asaya ceuiont odetraie we w ment 6 la Verge -Mire... lle et cate splendide dboile qui se live sum Limmensité de lo mer, brillont por ses madrites, écloirant por ses exemples Si les vents des tentotions s'élévent , si & *& Yu viens heurter les rochens des bibuldions, regurde Vétoile ,inveque Marie” Soint Beecare (late reeuelli por Jeonne-Moris)- @® symbele de lo vinginile. Lperraose ovec Dies durée ~ F jours — Fvertus -7 pedeis — Fdons de UEspi ® Lo réolisction -Lequilibre - Vaccord parfoit - Le 3 Jonvier 1985