Vous êtes sur la page 1sur 8
n°28 de la micronutrition Mincir avec la Micronutrition Pourquoi ça marche

n°28

de la micronutrition

Mincir avec la Micronutrition

Pourquoi ça marche

2
2

Édito

Mincir avec la Micronutrition Pourquoi ça marche ?

Nous sommes tous différents et uniques. Notre patrimoine génétique, notre culture alimentaire, notre personnalité de mangeur, ou même nos goûts ont une influence sur notre poids. Pour toutes ces raisons, le “régime miracle” qui marche pour tout le monde n’existe pas.

C’est pourquoi, la Micronutrition propose une prise en charge personnalisée. Son objectif :

partir à la découverte des multiples verrous qui nous empêchent de mincir.

Grâce à des outils à la pointe de l’innovation, le médecin micronutritionniste va mettre en place une stratégie gagnante, “sur mesure” en s’appuyant sur votre profil micronutritionnel.

Dans ce nouvel Echos de la Micronutrition, nous vous proposons de tester votre profil micronutritionnel et de vous donner les clés pour retrouver un poids stable de façon durable.

Bonne lecture !

retrouver un poids stable de façon durable. Bonne lecture ! Dr Didier Chos Président de l’IEDM
retrouver un poids stable de façon durable. Bonne lecture ! Dr Didier Chos Président de l’IEDM
retrouver un poids stable de façon durable. Bonne lecture ! Dr Didier Chos Président de l’IEDM

Dr Didier Chos Président de l’IEDM

Les “Échos de la micronutrition” ont été réalisés par l’Institut Européen de Diététique et Micronutrition (I.E.D.M. - Association Loi 1901- Président Didier Chos). Directeur de la publication et responsable de la rédaction : Didier Chos. Rédactrice en chef : Dr. Laurence Benedetti. Photos : Shutterstock, Fotolia - Photogravure et impression PREVIEW - 4, rue Robert Le Ricolais - BP 90498 - 44304 Nantes Cedex 03. Les schémas sont protégés par la loi du 11 mars 1957 concernant les Droits d’Auteur. Dépôt légal : octobre 2006. n° ISSN : 1777.9537

Echos

de la micronutrition

Testez votre profil micronutritionnel

Vous pourrez vous reconnaître dans un ou plusieurs de ces profils. La stratégie minceur la plus adaptée à votre situation sera déterminée à partir de vos réponses.

Profil “neuromédiateurs”

à partir de vos réponses. Profil “neuromédiateurs” Je me sens souvent irritable, impatient(e), partant au

Je me sens souvent irritable, impatient(e), partant au “quart de tour”

Quand j’essaie de perdre du poids, je finis toujours par craquer sur du sucre, je fais souvent le yo-yo

Mes envies de sucré (chocolat…) sont plus fortes en fin d’après-midi

(chocolat…) sont plus fortes en fin d’après-midi Profil “déficit micronutritionnel” J’ai les

Profil “déficit micronutritionnel”

J’ai les paupières qui sautent ou j’ai souvent des crampes

J’ai la peau sèche, les ongles cassants, les cheveux qui tombent

Je suis facilement fatigué(e), je me sens vidé(e) “physiquement”

fatigué(e), je me sens vidé(e) “physiquement” Profil “résistance à l’insuline” Quand je grossis,

Profil “résistance à l’insuline”

Quand je grossis, je prends tout dans le ventre

J’ai fait du diabète gestationnel durant ma grossesse et/ou il y a des gens diabétiques dans ma famille

J’ai pris rapidement du poids en arrêtant le sport

chut !!! 3
chut !!!
3

Profil “digestif”

J’ai souvent le ventre ballonné avec des douleurs abdominales

J’ai un transit irrégulier (diarrhée, constipation ou alternance des deux)

J’ai des brûlures d’estomac ou des reflux acides

Echos

de la micronutrition

Profil “neuromédiateurs” “neuromédiateurs”

Il y a de fortes chances que votre surpoids soit lié à un déséquilibre en neuromédiateurs, et particulièrement en sérotonine.

Quel est le mécanisme ? La sérotonine, neuromédiateur de l’humeur, est fabriquée à partir du tryptophane que l’on trouve dans l’alimentation. Elle joue un rôle majeur en tant que modérateur de l’appétit. Ainsi, tout déficit provoque une augmentation de l’appétit, souvent associée à des grignotages et à des compulsions sucrées. Le manque de sérotonine se manifeste également par de l’irrita- bilité et de la vulnérabilité au stress.

Votre stratégie micronutritionnelle Choisir les aliments en fonction de la chronoalimentation de la sérotonine :

4
4
en fonction de la chronoalimentation de la sérotonine : 4 Manger des protéines le matin permet
en fonction de la chronoalimentation de la sérotonine : 4 Manger des protéines le matin permet

Manger des protéines le matin permet d’éviter les coups de fatigue et le grignotage inévitable de fin de matinée.

Bénéficier d’un apport suffisant en tryptophane à 17 heures permet d’éviter les tentations sucrées qui peuvent survenir en fin de journée.

tentations sucrées qui peuvent survenir en fin de journée. Vos coups de pouce micronutritionnels • Relancer
tentations sucrées qui peuvent survenir en fin de journée. Vos coups de pouce micronutritionnels • Relancer

Vos coups de pouce micronutritionnels

• Relancer la production de sérotonine :

Dans les cas de grignotage simple, un complément alimentaire riche en tryptophane peut suffire.

Dans les cas de compulsions sucrées plus intenses, un produit diététique contenant une sélection de protéines de lactosérum peut s’avérer très efficace.

MINCIR AVEC LA MICRONUTRITION POURQUOI ÇA MARCHE

MINCIR AVEC LA MICRONUTRITION POURQUOI ÇA MARCHE Profil “déficit micronutritionnel” Votre surpoids pourrait être
MINCIR AVEC LA MICRONUTRITION POURQUOI ÇA MARCHE Profil “déficit micronutritionnel” Votre surpoids pourrait être

Profil “déficit micronutritionnel”

Votre surpoids pourrait être lié à une alimentation qui privilégie les calories “vides” au détriment d’aliments riches en micronutriments (calories “pleines”).

Quel est le mécanisme ? Les déficits en micronutriments, liés à une alimentation peu diversifiée et/ou à une mauvaise assimilation, ralentissent toutes les réactions de l’organisme : il fonctionne alors en dépensant un minimum d’énergie et en “stockant” les moindres excès. Par ailleurs, certains micronutriments agissent directement sur les mécanismes qui contrôlent notre poids. C’est le cas du fer et du magnésium qui interviennent dans la synthèse des neuromédiateurs et de l’iode dans la synthèse des hormones thyroïdiennes.

de l’iode dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. Votre stratégie micronutritionnelle Bénéficier de l’

Votre stratégie micronutritionnelle Bénéficier de l’incontournable bilan biologique à la recherche de déficits éventuels : ferritinémie, iodurie, vitamine D… Revenir à une alimentation plus équilibrée, avec des aliments riches en micronutriments (fruits et légumes frais, légumes secs, céréales complètes). Attention à ne pas diaboliser les graisses : privilégier les oméga 3 (poissons gras, huiles de colza, de noix) et éviter les oméga 6 (huile de tournesol, maïs…). Par ailleurs, au cours de la phase d’amincissement, on libère des radicaux libres néfastes pour la santé d’où l’importance d’avoir une alimentation riche en antioxydants.

d’ avoir une alimentation riche en antioxydants. Vos coups de pouce micronutritionnels • Des acides gras

Vos coups de pouce micronutritionnels

Des acides gras essentiels pour éviter la peau sèche et la chute des cheveux.

Du fer : en cas de déficit avéré, il sera nécessaire de complémenter en privilégiant les compléments alimentaires qui apportent du fer bien assimilé par l’organisme.

De la vitamine C (agrumes, kiwi, crudités) et du cuivre (foie, fruits de mer, légumes secs, noix), pour améliorer l’assimilation du fer.

De l’iode : poissons, crustacés, algues.

Du calcium pour favoriser le déstockage des graisses, associé à de la vitamine D qui favorise l’assimilation du calcium.

Des probiotiques (à effet scientifiquement démontré), pour renforcer la flore intestinale et améliorer l’état et la muqueuse, ce qui conditionne une bonne assimilation.

5
5

Echos

de la micronutrition

Echos de la micronutrition Profil “résistance à l’insuline” Votre surpoids est sans doute associé à un

Profil “résistance à l’insuline”

Votre surpoids est sans doute associé à un trouble du métabolisme des sucres et de l’insuline.

Quel est le mécanisme ? L’insuline est l’hormone de la mise en réserve. Après un repas, elle permet de stocker les sucres et les protéines dans le muscle et les graisses dans le tissu adipeux. Certaines personnes prédisposées génétiquement présentent une résistance à l’insuline. Elles ont tendance à stocker les graisses au niveau de l’abdomen et à avoir plus de difficultés à perdre du poids.

Votre stratégie micronutritionnelle La consommation globale de glucides doit être diminuée. Privilégier les glucides complexes (lents) : aliments céréaliers complets pas trop cuits (pain, pâtes et riz al dente, flocons d’avoine, quinoa), légumes secs, pommes de terre à l’eau, aux sucres simples (rapides) pour éviter les pics d’insuline. Éviter les sucres simples (chocolat, gâteaux, bonbons, soda, jus de fruits) entre les repas. Faire un repas pauvre en glucides (plutôt le soir) pour favoriser le déstockage des graisses.

le soir) pour favoriser le déstockage des graisses. Vos coups de pouce micronutritionnels • Bénéficier

Vos coups de pouce micronutritionnels

• Bénéficier d’un apport en chrome qui agit en synergie avec l’insuline pour faire entrer
• Bénéficier d’un apport en chrome qui agit
en synergie avec l’insuline pour faire entrer le
glucose dans les cellules.
• Agir spécifiquement sur le métabolisme de
l’insuline à l’aide d’un complément alimentaire
riche en cannelle.
• S’appuyer sur les prébiotiques qui ralentissent la
“vidange gastrique” et de fait freinent l’assimilation
des sucres dans le sang.
• Sans oublier de pratiquer une activité physique
régulière : elle améliore de façon spectaculaire
la sensibilité à l’insuline.
6

MINCIR AVEC LA MICRONUTRITION POURQUOI ÇA MARCHE

Profil “digestif”

Votre surpoids est sans doute associé à une perturbation de l’écosystème intestinal.

chut !!!
chut !!!

Quel est le mécanisme ? Le tube digestif n’est pas qu’un lieu de transit. C’est aussi un carrefour où agissent en synergie la flore intestinale (microbiote), la muqueuse intestinale et le système immunitaire. La muqueuse intestinale agit comme un “filtre protecteur” permettant l’assimilation des nutriments et micronutriments et évitant le passage de substances inopportunes.

On sait aujourd’hui que les personnes en surpoids ont un profil de microbiote particulier ; profil qui facilite la perméabilité de la muqueuse intestinale. Cette perméabilité laisse passer un certain nombre de substances qui vont entraîner une inflammation du tissu adipeux. Le profil de microbiote va également agir sur la satiété digestive.

Votre stratégie micronutritionnelle Rétablir l’équilibre de la flore intestinale et favoriser la satiété. Adopter un régime d’épargne digestive en limitant sans exclure les laitages de vache et en privilégiant les légumes cuits et fruits cuits aux crudités (limiter les kiwis, pruneaux, agrumes, jus de fruits…).

(limiter les kiwis, pruneaux, agrumes, jus de fruits…). Vos coups de pouce micronutritionnels • Bénéficier

Vos coups de pouce micronutritionnels

jus de fruits…). Vos coups de pouce micronutritionnels • Bénéficier d’un apport en probiotiques afin de
• Bénéficier d’un apport en probiotiques afin de restaurer les propriétés de la flore intestinale
• Bénéficier d’un apport en probiotiques afin de restaurer les
propriétés de la flore intestinale et faciliter la digestion et l’assi-
milation des micronutriments.
• Bénéficier d’un apport en prébiotiques afin de favoriser la multiplication des
bonnes bactéries et d’agir sur la satiété.
• Selon votre situation, votre spécialiste en Micronutrition pourra vous conseiller des
produits diététiques spécifiques destinés à corriger la perméabilité intestinale.
7

ECH28- Document imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement

Echos

de la micronutrition

Consultation dans le cabinet d’un spécialiste en Micronutrition

Marion D., 35 ans, commerçante, 2 enfants “J’ai pris du poids à chacune de mes grossesses. J’ai déjà fait plein de régimes mais à chaque fois, j’ai tout repris. Je fais le yo-yo. Je suis attirée par les sucreries (surtout le chocolat) en particulier en fin de journée. Qu’est-ce que je peux faire ?”

Le regard du spécialiste en Micronutrition :

Le profil MicroNutritionnel de Marion montre 2 perturbations :

Le questionnaire DNS (Dopamine-Noradrénaline-Sérotonine), met en évidence un déficit fonctionnel en sérotonine, l’hormone qui permet de réguler l’appétit. D’autres explorations fonctionnelles révèlent une perturbation digestive (ballonnements, quelques troubles digestifs).

digestive (ballonnements, quelques troubles digestifs). Le conseil micronutritionnel Un programme alimentaire qui

Le conseil micronutritionnel

Un programme alimentaire qui tient compte de la chronobiologie des neuromédiateurs :

des protéines le matin :

des neuromédiateurs : • des protéines le matin : • un produit diététique riche en protéines

un produit diététique riche en protéines à 17 heures :

Restaurer les fonctionnalités de la flore intestinale

Apport spécifique en probiotiques pour restaurer les fonctionnalités de la flore intestinale.

pour restaurer les fonctionnalités de la flore intestinale. Si vous aussi, vous souhaitez bénéficier d’un

Si vous aussi, vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre spécialiste en Micronutrition ou à appeler l’IEDM au 08 10 00 43 36 * pour connaître le nom d’un spécialiste en Micronutrition proche de chez vous.

*prix d’un appel local

43 36 * pour connaître le nom d’un spécialiste en Micronutrition proche de chez vous. *prix