Vous êtes sur la page 1sur 2

Le Transport Urbain

en Corée
28 Août 2006
© MINEFI – DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Introduction Etat des lieux


Au cours des 10 dernières années, le nombre de voitures a triplé sur le
territoire coréen, contrairement au réseau routier qui ne s’est étendu que de
La population coréenne, urbaine 50 %. La gestion de cet encombrement urbain comporte nécessairement
à plus de 80 %, compte 48,5 différentes facettes : Les autorités coréennes tentent ainsi de limiter l’usage
millions d'habitants en 2006, soit des véhicules particuliers, concomitamment à une amélioration des réseaux
488 habitants/ km2. de transports en commun.

Le plan d’amélioration des transports urbains en Corée (2002-2008) prévoyait


la construction de 3 lignes de LRT, de 6 lignes de métro (134 Km au total) et
La contribution du l’extension de deux lignes existantes. Cependant, ces chantiers sont
Gouvernement dans le suspendus à l’heure actuelle en raison de difficultés financières.
financement des transports
urbains oscille entre 40 % et L’utilisation à une large échelle des transports publics passe également par
50 %. Le financement restant l’amélioration de leur qualité de service. Sont ainsi développés les bus à
incombe aux autorités locales. planchers rabaissés et les aménagements pour personnes handicapées. Par
C'est pourquoi celles-ci font ailleurs, et pour permettre une plus grande inter-modalité, le gouvernement
régulièrement appel à des souhaite développer un système de paiement universel des transports à
financements privés au moyen l’échelle nationale. En outre, la forte pollution de l’air tend à favoriser la
de concessions (Private diffusion de véhicules respectueux de l’environnement.
Participation in Infrastructure).
Enfin, la ville de Séoul réfléchi à la possibilité d’adopter des mesures visant à
réduire l’usage des voitures, notamment en développant des zones piétonnes
et en augmentant le coût du stationnement dans le centre ville.
Séoul, le tout Bus ? Entre congestion et financement des infrastructures
Avec plus de 22 millions d’habitants, le ‘’Grand Séoul’’ est l’une des plus
grande et plus dense mégapole (13 000 hab. /Km2). Près de 6,5 millions de
la Seoul Metropolitan Subway personnes convergent quotidiennement vers la ville de Séoul, ce qui induit
Corporation (SMSC) gère les d’importants encombrements. Parallèlement, la très forte élévation du niveau
lignes 1 à 4, alors que la Seoul de vie des coréens nourri la demande de voitures et contribue d’autant plus à
Metropolitan Rapid Transit obstruer le trafic (7 millions de voitures sont concentrées sur Séoul,
Corporation (SMRT) exploite les Gyeonggi-do et Incheon). Pour faire face à cette congestion urbaine, les
lignes 5 à 8. autorités ont dans un premier temps opté pour la construction
d’infrastructures lourdes : les 8 lignes de métro de Séoul totalisent 286 Km de
voies en 2006 et permettent près de 8 millions de déplacements par jours (soit
deux fois le volume passager des métros de New York ou de Londres).
Parmi les 7766 bus en circulation
sur la ville de Séoul en 2006, Cependant, la construction du métro de Séoul a représenté un coût très élevé,
34 % ont un moteur diesel et contribue aujourd’hui à près de 80 % de la dette de la ville (environ 4
équipé d’un filtre à particules milliards d’Euros). De plus, le tarif passager ne couvre que 75 % des frais de
(DPF), et 35% fonctionnent au fonctionnement, les autres 25 % étant subventionnés par la municipalité. Le
gaz naturel (CNG). financement des infrastructures et des déficits impose un lourd fardeau à la
– Le Tr an spor t u rb ain e n C or ée - 28 Ao û t 20 06 © MINEFI - DGTPE

ville de Séoul, auquel se rajoute le désengagement de l’Etat central. Ainsi, les


projets de lignes nouvelles et d’extension des lignes existantes voient leur
mise en chantier repoussée à des échéances ultérieures.
Depuis 2005, 36 Km de BRT sont
en circulation sur 4 corridors. 62 La charge de la dette supportée par la ville de Séoul, conjuguée au coût élevé
autres Km étaient en de la construction de nouvelles lignes de Métro, l’a amené à réformer le
construction entre 2005 et 2006 système de bus en 2004. La ville de Séoul a introduit un mode de gestion
sur 7 corridors. L’extension des ‘’semi-public’’, laissant l’exploitation à des sociétés privés, mais centralisant
voies de BRT devrait se les décisions liées à la désignation des lignes, des horaires et des tarifs. La
poursuivre. mesure la plus significative demeure le développement d’un réseau de ‘’Bus
Rapid Transit’’ (BRT) circulant sur des lignes centrales qui leurs sont
réservées. L’unification des systèmes de paiements participe également à la
fluidité et à la cohérence entre les différents modes de transport. Néanmoins,
le rail urbain et suburbain reste l’ossature des transports publics de la ville de
Séoul. Ainsi, il est crucial de développer une meilleure interopérabilité entre
les lignes de bus locales, les BRT et le métro.
Perspectives Des débouchés à court et moyen terme
Ventilation du poste projets dans
le budget 2006 de la municipalité Malgré la suspension de la plupart des projets de transports légers en Corée,
de Séoul ROTEM (principale entreprise coréenne du secteur) a remporté de nombreux
7,8% 1,2%
contrats de fourniture de rames de métro en Inde, au Bengladesh, en Iran, au
Brésil et en Grèce. Par ailleurs, au regard des réformes engagées par la
10,5%
municipalité de Séoul en direction des bus, les possibilités de développement
de projets LRT s’en trouvent amoindries dans un futur proche.
44,1%

14,0%
Cependant, le développement de projets alternatifs tels que le Guided Rapid
Transit (GRT) et le train à sustentation magnétique (Maglev) semblent
constituer des modes de transport d’avenir sur lesquels un certain nombre
22,4% d’entreprises françaises peuvent apporter leur savoir-faire.

Au demeurant, le développement des bus sur la ville de Séoul élargi le


Réforme des bus spectre des débouchés de nos entreprises dans le domaine des bus à Gaz, des
Taxis filtres à particules, et des abribus, ainsi que dans celui des Intelligent
Infrastrucures de transport
Parkings et logistiques Transportation System (ITS) et des systèmes d’information en temps réel.
Gestion de la demande
Métro

Contacts utiles Pour en savoir plus…


 Mission Economique de Séoul
seoul@missioneco.org
 Ministry Of Construction and Transportation (MOCT)
http://www.moct.go.kr/EngHome
 Seoul Development Institute
http://www.sdi.re.kr/eng/
Copyright
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation Auteur : Mission Economique
expresse de la Mission Economique (adresser les
demandes à seoul@missioneco.org). Adresse : Kangnam P.O. Box 2165
SEOUL 135-621
Clause de non-responsabilité
La ME s’efforce de diffuser des informations exactes et à Rédigée par : Guillaume DURDAN
jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs Revue par : Antoine CHÉRY
qui lui seront signalées. Toutefois, elle ne peut en aucun
cas être tenue responsable de l’utilisation et de Version originelle du 28 Août 2006
l’interprétation de l’information contenue dans cette
publication qui ne vise pas à délivrer des conseils
personnalisés qui supposent l’étude et l’analyse de cas
particuliers.

- 2 -