Vous êtes sur la page 1sur 4

GRANDEUR PHYSIQUE – SYSTÈME INTERNATIONAL

1. Problème
Pour qu'une grandeur soit mesurable (G), il faut pouvoir la comparer (grâce à un instrument) à une
grandeur de même nature qu'elle et prise comme référence (U).
Si n représente le nombre de fois que G contient U, alors on peut écrire :
G=n.U avec G=grandeur à mesurer, n=nombre d'unités, U=unité de mesure

2. Unités de mesure
Le Système International d’unités (SI) comporte 7 unités de base indépendantes :
Grandeur de base Nom Symbole Dimension
longueur mètre m L
masse kilogramme kg M
temps seconde s T
courant électrique ampère A I
température thermodynamique kelvin K Θ
quantité de matière mole mol N
intensité lumineuse candela cd J

• Exemples d'unités SI dérivées exprimées à partir des unités de base


Grandeur dérivée Nom Symbole

superficie mètre carré m2


volume mètre cube m3
vitesse mètre par seconde m/s
accélération mètre par seconde carrée m/s2
nombre d'ondes mètre à la puissance moins un m–1
masse volumique kilogramme par mètre cube kg/m3
débit volumique mètre cube par seconde m3/s
débit massique kilogramme par seconde kg/s
volume massique mètre cube par kilogramme m3/kg
densité de courant ampère par mètre carré A/m2
champ magnétique ampère par mètre A/m
concentration (de quantité de matière) mole par mètre cube mol/m3

• Exemples d'unités SI dérivées ayant des noms spéciaux et des symboles particuliers
Expression utilisant Expression en
Grandeur dérivée Nom Symbole d'autres unités SI unités SI de base Dimension

angle plan radian(a) rad m · m–1 = 1(b) -


angle solide stéradian(a) sr(c) m2 · m–2 = 1(b) -
fréquence hertz Hz s–1 T–1
force newton N m · kg · s–2 L · M · T–2
pression, contrainte pascal Pa N/m2 m–1 · kg · s–2 M · L–1 · T–2
énergie, travail, quantité de chaleur joule J N·m m2 · kg · s–2 L2 · M · T–2
puissance, flux énergétique watt W J/s m2 · kg · s–3 L2 · M · T–3
quantité d'électricité, charge électrique coulomb C s·A T·I
différence de potentiel électrique, force
électromotrice volt V W/A m2 · kg · s–3 · A–1 L2 · M · I–1 · T–3
capacité électrique farad F C/V m–2 · kg–1 · s4 · A2 L-2 · M–1 · I2 · T4
résistance électrique ohm Ω V/A m2 · kg · s–3 · A–2 L2 · M · I–2 · T–3
conductance électrique siemens S A/V m–2 · kg–1 · s3 · A2
inductance henry H Wb/A m2 · kg · s–2 · A–2
température Celsius degré Celsius(d) °C K Θ

(a) Le radian et le stéradian peuvent être utiles, dans les expressions des unités dérivées, pour distinguer des grandeurs de nature différente ayant la même
dimension. Des exemples de leur utilisation pour former des noms d'unités dérivées sont mentionnés au tableau 4.
(b) En pratique, on emploie les symboles rad et sr lorsque c'est utile, mais l'unité dérivée « 1 » n'est habituellent pas mentionnée.
(c) En photométrie, on maintient généralement le nom et le symbole du stéradian, sr, dans l'expression des unités.
(d) Cette unité peut être utilisée en association avec des préfixes SI, comme par exemple pour exprimer le sous-multiple millidegré Celsius, m°C.

• Exemples d'unités SI dérivées dont le nom et le symbole comprennent des unités SI dérivées ayant des
noms spéciaux et des symboles particuliers
Expression en
Grandeur dérivée Nom Symbole unités SI de base Dimension

viscosité dynamique pascal seconde Pa · s m–1 · kg · s–1 M · L–1 · T–1


moment d'une force newton mètre N·m m2 · kg · s–2 L2 · M · T–2
tension superficielle newton par mètre N/m kg · s–2 M · T–2
vitesse angulaire radian par seconde rad/s m · m–1 · s–1 = s–1 T–1
accéleration angulaire radian par seconde carrée rad/s2 m · m–1 · s–2 = s–2 T–2
flux thermique surfacique, éclairement
énergétique watt par mètre carré W/m2 kg · s–3 M · T–3
capacité thermique, entropie joule par kelvin J/K m2 · kg · s–2 · K–1 L2 · M · T–2 · Θ–1
capacité thermique massique, entropie massique joule par kilogramme kelvin J/(kg · K) m2 · s–2 · K–1 L2 · T–2 · Θ–1
énergie massique joule par kilogramme J/kg m2 · s–2 L2 · T–2
conductivité thermique watt par mètre kelvin W/(m · K) m · kg · s–3 · K–1 L · M · T–3 · Θ–1
énergie volumique joule par mètre cube J/m3 m–1 · kg · s–2 L-1 · M · T–2
champ électrique volt par mètre V/m m · kg · s–3 · A–1 L · M · T–3 · Θ–1
charge (électrique) volumique coulomb par mètre cube C/m3 m–3 · s · A L-3 · T · Θ

Il existe bien d'autres unités ; les consulter dans le tableau 1 « unités légales ».

• Préfixes SI : ils permettent d'obtenir des multiples ou des sous-multiples des unités SI.
Facteur Préfixe Symbole Facteur Nom Symbole

1024 yotta Y 10–1 déci d


1021 zetta Z 10–2 centi c
1018 exa E 10–3 milli m
1015 peta P 10–6 micro µ
1012 téra T 10–9 nano n
109 giga G 10–12 pico p
106 méga M 10–15 femto f
103 kilo k 10–18 atto a
102 hecto h 10–21 zepto z
101 déca da 10–24 yocto y
• Toutes les unités légales --> voir tableau I
• Tous les facteurs de conversion --> voir tableau II

3. Conversion d'unité
• Sur une grandeur :
La célèbre « règle de trois » n’est pas la manière la plus facile ni la plus rapide pour convertir entre elles
différentes unités. La méthode recommandée consiste en multiplier la grandeur de départ par des facteurs
de conversion (voir tableau 2 « facteurs de conversion »), qui sont des quotients sans dimension entre les
unités de départ et les unités finales recherchées. La valeur numérique de ces quotients est toujours
l’unité, et la méthode est appelées « méthode des coefficients unitaires » .
101325 Pa 
La relation 1 atm = 101 325 Pa est algébriquement équivalente à =1
1 atm
Ce rapport constitue un coefficient unitaire qui peut être utilisé pour convertir en Pa une pression donnée
en atm :
101325 Pa 5
3.00 atm⋅ =3.04×10 Pa
1 atm
• Dans une relation :
Il est souvent intéressant d'utiliser dans des formules de calcul des multiples d'unités ou des unités dites
« pratiques » à la place d'unités du SI, par exemple :
– des cm à la place de m
– des bar à la place de Pa
On corrige alors la formule avec un coefficient sans dimension k.
Exemple : C = A × B ou C = k × A' × B
(m²) (m) (m) (m²) (cm) (m)
Dans le calcul de surface de rectangle, un coté est mesuré en cm et non en m. Pour obtenir C en m², il faut
respecter ces deux équivalences : - numérique A = k × A'
- dimensionnelle A (m) = A' (cm)
A 1
donc k= = soit finalement C = 1/100 × A' × B
A ' 100
(m²) (cm) (m)

4. Dimensions - utilités
Elles sont notées entre crochets.
• Trouver (ou retrouver) l'unité d'une grandeur

La dimension d’une grandeur dérivée peut toujours être obtenue par combinaison des dimensions de base
du SI. Par exemple, l’unité SI d’énergie, E, est le joule, J. Par définition 1 J = 1 kg . m2 . s−2
La dimension d’énergie est donc : dimE = [ML2T−2]

• Homogénéité d'une formule


Les deux membres de toute égalité traduisant une loi physique doivent avoir les mêmes dimensions.
On parlera alors de formule homogène.
5. Relation entre deux grandeurs
1 Problème type
0 – 10 m transmetteur 4 – 20 mA

un transmetteur de niveau donne un signal de sortie variant linéairement de 4 à 20 mA quand le niveau


varie de 0 à 10 m. quel est le niveau si le signal est de 14 mA ?
Le piège est que les signaux sont « décalés » : le zéro de la mesure ne correspond pas à 0 mA.

2 Représentation générale

L'échelle d'entrée vaut X2-X1, l'échelle de sortie vaut Y2-Y1.


Avec pour lien entre x et y :
type de relation représentation
 y−Y1  x− X1 linéaire
=relation
Y2−Y1  X2− X1 racine √
puissance ^n
C'est une règle de trois avec décalage.

3 Exemple : valeur de la mesure pour 14 mA ?


Mesure 0 10 m

Signal 4 20 mA

Étendue des échelles : X2-X1 = 10 – 0 = 10 m Y2-Y1 = 20 – 4 = 16 mA


Décalage des valeurs : x-X1 = x – 0 = x y – Y1 = 14 – 4 = 10 mA
10 mA x
Relation : =
16 mA 10 m
10 mA
résultat : x= ⋅10 m=6,25 m
16 mA