Vous êtes sur la page 1sur 51

La liste des matières

..................................................................................................................................................................1

La liste des matières..................................................................................................................................................1

....................................................................................................................................................................................1

.................................................................................................................................................2

Introduction...............................................................................................................................................................2

A. La position géographique..................................................................................................................................2
B.Le but de l'ouvrage..............................................................................................................................................4
C.Les contributions antérieures conçernant la connaisance géographique de la commune Rebricea.................5

....................................................................................................................................................................................6

I.Le système naturel du point de vue du fonctionnement,de la dynamique et de l'évolution.............................7

A:Les caractéristiques géomorphologiques:..........................................................................................................7


B. Les particularités climatiques..........................................................................................................................18
C.La caractérisation hydrologique......................................................................................................................23
D.Les éléments bio-pédologiques.........................................................................................................................27

II.Eléments de géographie humaine......................................................................................................................32

A.L’évolution démographique..............................................................................................................................32
B. La caractérisation économique........................................................................................................................38

..................................................................................................................................................................................46

III. Les prémisses du développement durable de la commune Rebricea ..........................................................46

Conclusions..............................................................................................................................................................49

Bibliographie............................................................................................................................................................51
Introduction
A. La position géographique

Le térritoire de la commune Rebricea se trouve dans la partie


centrale-estique de la Roumanie;par le centre de la commune en passant
la parallèle de 46°51'58''latitude nordique et le méridien de 27°33'36''
longitude estique.(fig.1)
En rapport avec l'unité géographique principale,la commune
Rebricea est située dans le centre du Plateau de la Moldavie,plus
exactement dans le secteur central de la subdivision reprezentée par le
Plateau Central de la Moldavie sur le cours inférieur du ruisseau
Rebricea-afluent sur la gauche de la rivière Bârlad.(fig.2)
Dans le cadre du département de Vaslui,le territoire de la commune
est située dans son nord extrême la frontière nordique de la commune
étant constituée par la limite entre les départements de Iaşi et
Vaslui.(fig.3.)Rebricea a comme voisin estique la commune Tăcuta et
Dănesti;à l'ouest le département de Iaşi et le territoire administratif de la
ville de Negreşti;au nord le département de Iaşi et au sud les communes
Zapodeni et Vultureşti.
L'apparition et le développement de la commune dans les endroits
sont dus,principalement à l'existance du vieux chemin qui passait sur le
tracé Tecuci-Bârlad-Iaşi par la commune Scânteia et par l'ensellement
Bordea.
Le chemin était connu sous le nom de¨Le Chemin de Bârlad¨ ou ¨Le
Grand Chemin de la Moldavie¨,au présent transformé dans un chemin
départemental ,modernisé,avec un trafic modeste.
La construction dans le voisinage du tronson de voie ferrée Vaslui-
Iaşi a eu des importantes conséquances dans l'évolution économique-
sociale des établissements de la zone.
Le village Rebricea(la résidence de la commune) est situé à demie
distance entre les villes Iaşi et Vaslui,c'est-à-dire à 35 km de chacune.La
plus proche ville,en échange,est la ville de Negreşti,qui se trouve à 16 km
distance de la commune mais qui a une influence plus réduite sur les
activités economiques-sociales de Rebricea à cause de l'accessibilité
réduite vers cette ville, en espécial,le manque de liaisons de transport
directes.Il y a seulement 4 mois qu'une route maxi-taxi Negreşti-Iaşi(tour-
retour) est introduite.
La commune a une forme aproximativement trapézoidale avec une
largeur(E-V) de 11 km environ,et une longueur(N-S) de 10 km environ.
La surface de la commune est de 5589 ha en représentant 1,05%
de la surface du départément de Vaslui.
Elle comprend les suivants villages:Rebricea,Rateşu-
Cuzei,Măcreşti,Sasova,Draxeni,Tufeştii de Jos,Bolaţi,Tatomireşti et

2
Crăciuneşti.Ces villages sont liés par un réseau de chemins qui ne sont
pas modernisés.(fig.4)
Le village Rebricea(la résidence de la commune)est situé au
contact des versants estiques des collines Crăciuneşti et Rebricea avec
la vallée du ruisseau Rebricea qui traverse la commune comme un axe
central sur la direction N-S.
Plus au Sud,sur le même axe,se trouve le vilage Rateşu-Cuzei,situé
au contact entre le versant estique de la colline Rebricea et la même
vallée du ruisseau Rebricea.Les 2 villages sont parallèles avec la voie
ferrée qui unie les villes de Vaslui et de Iaşi et sont traversés par une
portion de la rue modernisée qui lie les deux villes.Dans le voisinage du
village de Rebricea,mais sur l'autre côté de la vallée Rebricea,se trouve le
village Sasova situé aux pieds de la colline avec le même nom.
Dans la partie ouest de la commune,au contact entre les versants
des collines Bodeşti,Sasova,Tufeşti et Constancea avec la vallée
marécageuse du ruisseau Rebricioara,se trouvent les villages Tufeştii de
Jos et Draxeni(qui font à peu prés un corp commun)et plus au sud,sur la
même vallée aux pieds de la colline Măcreşti se trouve le village
Bolaţi.Dans le NE de la commune,sur la vallée du ruisseau
Tatomireşti,entre les collines Tatomireşti et Fagului,se trouvent les villages
Tatomireşti et Măcreşti.Dans la partie estique de la commune,sur la vallée
du ruisseau Crăciuneşti à la base des versants des collines Glodeni et
Crăciuneşti,se trouve le village Crăciuneşti.
Comme toutes les localités de la Moldavie,les villages situés sur le
territoire de la commune Rebricea représentent des vieux foyers
d'habitation et de civilisation roumaine.Les découvertes archéologiques
des zones voisinantes attestent avec certitude l'existance de l'homme sur
ces territoires dans le néolitique(la culture Criş);quelques archéologues
supposant que l'habitation de la zone est plus vieille,c'est-à-dire du
Paléolitique.
Les vestiges archéologiques font la preuve d'à peu près toutes les
cultures;on n'a pas(encore)découvert les matériaux de la culture
Cucuteni(de bronze).
Dans aucun point on n'a pas documenté avec certitude une
continuité absolue de l'habitation,existant pourtant quelques foyers
d'habitation certe sur des grands intervals de temps à Sasova,Tufeşti et
Bolaţi.
Même si le territoire de la commune Rebricea a fait partie de la
zone,qui n'a pas été inclue dans les frontières de la Dacie Romane,ici a
existé un fort processus d'interférance des civilisations geto-daces et
romanes,l’etnogénèze du peuple roumain ayant ainsi des conditions
semblables de développement comme dans la Dacie occupée.
Le chemin Tecuci-Bârlad-Vaslui-Iaşi évité pendants les siècles XV-
XVI a commencé à être utilisé pendant le XVIIème siecle parce qu'il était
plus court et faisait la liaison entre les foires plus grandes.

3
Ce chemin a été pavé à la fin du XIXème siecle et il est représenté
dans les cartes et les plans des domaines de XVIIIème et XIXème
siècles.
Après la construction de la rue Iaşi-Vaslui,la variante Poieni-
Soleşti;commançant avec 1834,le chemin routier à travers Rebricea perd
beaucoup de son importance avec les conséquances négatives
respectives.
On mentient pourtant le service postal.
Les effets de cette perte sont en echange estompés,mais sous
autre forme,par la création de la voie ferrée entre Vaslui et Iaşi(1886-
1892)avec des importantes conséquances sur le plan social-économique.
Ultérieurement,l'évolution dimensionelle et économique des villages
de la commune,est lente,la position géographique et le manque des
résources naturelles importantes déterminant un caractère pur agricol
pour la zone.
Les distances relativement petites entre la commune Rebricea et
les villes Iaşi et Vaslui et les liaisons de transports faciles avec ces villes
auquelles on ajoute l'explosion industrielle des deux dans la période
contemporaine ont déterminé la navette de la majorité de la population
qui a commençé a travailler en extérieur.
La conséquance de la navette a été le vieillissement de la
population de quelques villages,l'inexistance de quelques unités de
production avec autre profil que celui agricol et le favoritisme d'un
manque d'intérêt des habitants pour quelques dotations édilitaires
strictement nécessaires.

B.Le but de l'ouvrage

Le milieu environnant a souffert et souffre encore des modifications


continues dues aux causes naturelles et aux activités humaines.
L'étude présent a été réalisé par des raisons qui ont suivi,surtout,le
caractère pratique-applicatif des informations obtenues.La connaisance
des éléments de relief,hydrographie,climat,végétation et sol et des
aspects liés à la dynamique,la structure et le mouvement de la population
auquels j'ai ajouté des données sur l'économie du territoire respectif
constitue une source d'information,une condition essentielle dans
l'évolution sociale-économique de la zone et de la société humaine dans
son ensemble.
La commune Rebricea est situé dans une zone collinaire avec un
relief affecté par de phénomènes naturels actifs,surtout par une intense
érosion permanente,ces processus nécessitant une analyse pertinente
sur les causes de leurs déclenchement et l'établissement des mesures
pour l'aténuation des effets négatifs de ceux-ci.
Les informations sur le climat sont très nécessaires pour
l'établissement de la structure et des types des cultures agricoles tout

4
comme pour l'emplacement de quelques objectifs d'intérêt économique et
social et la valorisation du potentiel énergétique solair et éolien.
L'étude de reseau hydrographique de la commune offre des
données sur les zones qui peuvent être affectées par
l'inondation,contribue à un bon emplacement de quelques réservoirs
d'eau,exprime les possibilités d'assèchement de qulques terrains,reflète
les fluctuations quantitatives et qualitatives des eaux souterraines.
Ces informations auquelles on ajoute celles sur la végétation et sol
interprétées correctement peuvent aider à la réduction des effets négatifs
de l'érosion,à une structuration et à un emplacement correct et efficient
des cultures agricoles,des objectifs industriels,turistiques et des
transports.
Cet étude se propose aussi une analyse des informations sur la
structure et la dynamique de la population,sur quelques aspects
économiques(surtout ceux liés à l'agriculture-la branche économique
principale)et se propose une abordation des problèmes actuels sur la
pollution de l'air,de l'eau et du sol ayant comme but la prévention de la
dégradation du milieu environement et la protection de la santé des
habitants.L'ouvrage se propose à servir aussi à une bonne planification
des nécessités sociales de la commune.

C.Les contributions antérieures conçernant la connaisance géographique


de la commune Rebricea

Les plus vieilles mentions sur quelques parties du territoire de la


commune Rebricea apparaissent dans les documents historiques qui
attestent l'apparitions des villages et mentionnent les domaines et les
surfaces,dont les grands seigneurs et les paysons ont reçu le titre de
propriété,mais sans faire référence aux problèmes purement
géographiques.
Si on fait référence au cadre géographique de la région duquelle fait
partie la commune Rebricea,respectif le Plateau Central de la
Moldavie,on peut dire qui ont été écrits suffisants ouvrages qu’ont visé les
aspects géologiques,géograpgiques et biogéographiques de la zone.
Les premières informations ont pu été localisées dans le temps
dans la période entre les XVI-XIXème siècles.Les plus vieilles mentions
sur le Plateau de la Moldavieen général et au Plateau Central de la
Moldavie particulièrement se trouvent dans les nottes des voyageurs
étrangers qui ont visité ces domaines.
Toujours dans cette période apparâit l'ouvrage de Dimitrie Cantemir
Descrierea Moldovei (1716),oeuvre avec une destination bien precise :la
connaisance de la Moldavie par les étrangers,pays incompletement ou
erroné présenté dans les divers travaux descriptions et chroniques du
temps.
D'une grande importance est considérée la carte de F.G.Bawr(1769-

5
1772) réalisée en 1781 à l'échelle de 1:288 000,sur laquelle se trouvent
pour la première fois la majorité des villages,des forêts,un grand nombre
d'hydronimes.
Des données statistiques importantes sur la population de quelques
villages actuels de la commune Rebricea,apparaissent,pour la première
fois dans les récensements de la populations de la Moldavie des années
1772-1773 et 1774(Catagraphie russe)et dans la Carte russe de 1835.
Les premiers recherches vraiment scientifiques connaissent leur
début à la fin du XIXème siecle,après l'apparition de la Société Roumaine
de Géographie(1875)recherches surtout sur la partie géologique.
On mentionne dans ce sens les ouvrages Studii geologice si
paleontologice asupra unor tărâmuri terţiare ale României(1883)par
Grigore Cobâlcescu et Contribuţii la geologia Moldovei dintre Siret si
Prut(1903)de I.Simionescu.
Le dernier ouvrage constitue la plus étendue présentation de la
structure géologique du Plateau de la Moldavie connue jusqu'à ce
moment-là.
Une contribution importante a été enregistrée par l'ouvrage de
P.Jeanrenaud Harta geologică a Moldovei Centrale dintre Siret şi
Prut(1971).
I.Gugiman et ses colaborateurs se sont occupés de l’étude du
climat par l’ouvrage Unităţi şi subunităţi climatice din partea de est a
R.P.R(1960).
Des données géographiques qui concernent l'aire duquelle fait
partie aussi la commune Rebricea,se trouvent dans l'ouvrage à caractère
monographique Judeţul Vaslui (1973),auteurs
I.Gugiuman,V.Cârcotă,V.Băican.
Aux ceux-ci on ajoute un ouvrage bien documenté réalisé en 1980
par V.Băcăoanu et ses colaborateurs portant le nom de Podişul Moldovei.
Pendant les derniers années sont apparues des nombreux études
qui contiennent un vaste et inédité metériel scientifique,c'est-à-dire
Geografia podişurilor şi câmpiilor României(1993) par
Al.Ungureanu,Relieful de cueste din Podişul Moldovei(2000),par
Ion.Ioniţă.
L'analyse de ces oeuvres,les recherches propres sur le
terrain,l'interprétation des nombreuses dates statistiques(surtout celles
obtenues de la mairie de Rebricea)et des cartes les plus nouveaux ont
constitué les prémises qui se trouvent à la base de la réalisation du cet
ouvrage monographique géographique.

6
I.Le système naturel du point de vue du fonctionnement,de la
dynamique et de l'évolution

A:Les caractéristiques géomorphologiques:


La commune Rebricea, comme partie du Plateau Central de la
Moldavie,se superpose sur l'unité structurale de la Plate-Forme
Moldave,plus exactement dans le sud-ouest de cette unité tectonique.
Cette plate-forme comprend un fondament cristalin plissé d'âge
précambrien et une couverture formée exclusivement des dépôts
sédimentaires qui ne sont pas plisés.
Le fondement a été plissé et métamorphosé pendant le
protérozoique médium étant formé principalement par les
gneiss,paragneiss,schistes magmatiques perçus par des filons de
pegmatites granitiques et biotise,quelques fois même par des bazaltes.
Ce fondement qui représente l'étape de géosynclinal,pendant
laquelle se sont manifestés des intenses processus géodynamiques,a été
intercepté à une profondeur de 1121 m dans le forage éxécuté à Nicolina-
Iaşi.
Tenant compte du fait que la distance entre Rebricea et Iaşi est
relativement petite(35km)on considère que dans la zone de la commune
Rebricea le fondement pourrait être intercepté à une profondeur de
1200-2000.(d'après Ioan Voinescu).
La profondeur augmente valoriquement vers le sud et vers l'ouest
parce que le fondement souffre un affaissement accentué dans cette
direction.
La couverture est composée par des roches sédimentaires et elle
représente une étape de stabilité dans laquelle se sont accumulés des
dépôts qui n'ont pas été dérangés tectoniquement.
Les plus vieux dépôts de la Plate-Forme Moldove appartiennent au
Vendian, étant accumulés dans le cycle vendian-carbonifère inférieur.
Ces dépôts sont représentes par des grés quartzitiques.
Jusqu'au début du Crétace,la Plate-Forme Moldave reste terre
ferme.
Le régim maritime qui s'instale après présente des souvantes
interruptions et se maintient jusqu'en Paléocène.
L'épaisseur des dépôts crétaciques avec des concrétions de silex
est d'environ 1000m.
En commencent avec la fin du Crétacé jusqu'en badénian la plupart
de la Plate-Forme Moldave a été exondée et a évoluée dans des
conditions continentales étant intensement modelée par la dénudation.
Cet troisième grand cycle de sédimentation(badénian-
romanian)commence pendant le badénien supérieur par une
transgression générale.

7
La sédimentation,relativement uniforme s'est maintenue jusqu'en
romanian.
Dans les dépôts de ce cycle a été modelé l'actuel relief.
Le relief du Plateau Central Moldave duquel fait partie le territoire de
la commune Rebricea est sculpté dans des formations
sarmatiennes,quand se sont accumulées surtout les argiles,les sables,les
calcaires oolitiques et les grès sur lesquelles se sont formés les plateaux
structuraux.
Dans la zone de la commune Rebricea,les dépôts bessarabiens
sont les plus vieux dépôts qui apparaissent au jour,ayant un grand
développement sur le territoire de la commune.
Seulement dans l'est extrème de la commune apparaissent des
dépôts quersoniens,formés par des argiles sabloneuses,des sables avec
des intercalations et concrétions gréseuses qui appartiennent au facies
deltaïque.
Le Bessarabian est disposé en plusieurs horizons.Ainsi,sur les
couches avec Cryptomactra constituées par des dépôts pélitiques
argileux avec des intercalations subordonnées des argiles sabloneuses et
sables argileux fins,se trouve un horizon de 40-60m épaisseur compactes
ou stratifiées et des argiles sabloneuses.
Sur cet horizon se superpose l'horizon des ¨sables de
Bârnova¨,avec une épaisseur de 12-15m,des sables fins et jaunes,avec
des intercalations argileuses.Ils apparaissent au jour dans la Colline de
Crăciuneşti.
Sur ces sables on trouve un horizon avec une réduite épaisseur
constitué par des argiles d'une couleur bleue foncée.Il continue avec une
couche de calcaire oolitique avec de la Mactra Podolica de 3-4 m
épaisseur.
Le calcaire présente une couleur jaunâtre,quelques fois ayant une
nuance rougâtre à cause du contenu d'oxyde de fer.
Il apparaît au jour sur les versants des Collines Crăciuneşti et
Rebricea.Sur cet horizon se superpose une coche argileuse-sabloneuse
avec une épaisseur d'environ 10m ,qui n'est pas généralement fossilifère
et qui est continuée par un horizon de¨sables et grès de Şcheia¨,qui
contient des fossiles sarmatiens représentés par des grandes
¨mactra¨(M.fabrena,M.vitaliana)et par l'espèce Cardium fittoni.
Le dernier horizon du bessarabian a une épaisseur de 30-40m,étant
représenté par des argiles,par des grises argiles marncuses,des sables
argileux et sables sans fossiles en général.
La partie supérieure de ces dépôts a été rémaniée par des
processus d'altération,en se formant ainsi sur quelques surfaces des
dépôts loessoïdes jaunâtres et avec une texture limoneuse.
Entre le complexe sédimentaire qui se trouve entre les couches
avec Cryptomactra et le calcaire oolitique,il y a,aux différentes
niveaux,des¨couches avec Congerii¨qui sont des intercalations de faune

8
d'eau douce.Ces dépôts apparaissent au jour dans les zones avec des
processus de glisement de terre.
Les formations géologiques d'âge quaternaire occupent des lits et
les terrasses des vallées de la commune Rebricea.Les dépôts de terrase
restreints comme surface,sont d'âge pléistocène et sont composés par
des sables et des graviers sur lesquels s'est déposé un horizon d'argiles
sabloneuses et limons.
Ces dépôts apparaissent dans la vallée du ruisseau Rebricea,sous
la forme des fragments de terrasse séparés entre eux par des vallées
secondaires
Les dépôts du lits majeures sont d’âge plus récent-holocène-se trouvant
dans les vallées du ruisseau Rebricea et ses afluents dans le cours
inférieur :le ruisseau Tatomireşti,Crăciuneşti et Rebricioara.
Ces dépôts fluviatiles comprennent des sables et des graviers(à la
base)couverts des argiles.
Leur épaisseur se trouve entre 2 et 7 m;leur texture étant différente-
de celle sabloneuse-limoneuse à la texture argileuse-limoneuse.
Dans les conditions géologiques présentées,les roches de
solidification sont les marnes argileuses les limons;les dépôts loessoïdes
;les alternances d'argiles avec les sables et les dépôts fluviatiles.
Du point de vue du mouvement de l'écorce,le territoire de la
commune Rebricea est situé dans une zone affectée par des
mouvements pozitifs(pendant le Pliocène et le pléistocène)et négatifs
pendant le holocène.
Aujourd'hui E.Cocârdel considère que dans cette zone on enregistre
un mouvement de soulèvement continu→0-2 mm/année.
En ce qui concerne les ressources du sous-sol,la commune
Rebricea est une des communes du département de Vaslui,dont les
ressources sous-soliques ne contribuent pas substantiellement à leurs
développement économique.
On exploite quand-même les limons locssïdes,qui sont utilisés sur le
plan local pour quelques constructions qui ne nécessitent pas un degré
élevé de résistence.On peut mentionner aussi les grès sablonneuses,les
sables et les graviers qui sont exploités à une échelle réduite,étant
utilisés sur le plan local.
Les eaux phréatiques du territoire de la commune se trouvent à la
base des diverses dépôts et aux profondeurs acceptables,ayant une
bonne qualité et constituant jusqu'au présent la source la plus sûre
d'alimentation en eau potable pour les besoins de la population.
Dans le même temps avec l'exondation mio-pliocène du Plateau de
la Moldavie les vieux cours des rivières carpathiques se sont prolongés
vers le sud-est,suivant le retraite et les oscilations de la ligne de bord.
Les autres vallées se sont formées ultérieurement par des
transformations et des remaniements reflétés souvent dans le relief et la
configuration des bassins hydrographiques.

9
À la fin du dernier cycle de sédimentation,la zone qui comprend
aussi le territoire actuel de la commune Rebricea avait l'aspect initial
d'une plaine d'accumulation marine.
L'activité des eaux coulentes,beaucoup intensifiée par les
mouvements de soulèvement de la fin du Pliocène et du Quaternaire se
sont combinés avec les processus d'érosion des versants et des
interfluves;c'est ainsi qu'on est arrivé à la disparition da la plaine
d'accumulation marine et à son remplacement avec un relief
dérivé,prédominant sculptural,à aspect collinaire et à l'intérieur duquel
sont mises en évidence les particularités lithologiques et structurales du
substrat géologique.
Le relief actuel du territoire sur lequel se trouve la commune
Rebricea est formé par un ensemble des interfluves étendues,séparés
par des vallées sculptées dans la couverture sédimentaire monoclinale.
La surface générale du relief et de chaque interfluve descend
légérement vers SSE dans le même sens avec l'orientation des vallées
de la zone,reflétant ainsi une évidente adaptation à la structure.
Analysant la carte hypsométrique(fig.6) on observe que l'altitude
des interfluves descend du nord vers le sud.Ainsi,la Colline Glodeni a au
N une altitude de 277m au sud 242 m;la colline Crăciuneşti a au N
274,5m et au sud 209,4 m;l'altitude de la colline Sasova descend de
228,3m(dans le nord) à 135,6m(dans le sud).
L'altitude maximale absolue est enregistrée sur la colline
Draxeni,dans l'extrémité nord-estique de la commune étant de 391,9m et
l'altitude minimale absolue est de 110m sur la vallée du ruisseau Rebricea
dans l'extremité sudique de la commune.
L'altitude moyenne de tout le territoire de la commune est de
203,7m.
Analysant la valeur des altitudes moyennes sur les interfluves,on
observe qu'elle est plus réduite sur les interfluves qui se trouvent à l'ouest
de la vallée du ruisseau Rebricea en comparaison avec les valeurs plus
élevées(250-300m),enregistrées par l'altitude moyenne sur les interfluves
qui se trouvent à l'est de la vallée Rebricea.
Sur les vallées des ruisseaux de la communes l'altitude moyenne
est comprise entre 125-150m,la plus répandue étant celle à valeur de
162m.
Dans ces conditions l'énergie du relief a des valeurs comprises
entre 12-25m dans les basses zones plates;25-40m sur les interfluves
situés à l'ouest de la vallée Rebricea et 75-80m sur les interfluves situés à
l'est de la vallée du ruisseau Rebricea.
L'énergie moyenne du tout le territoire de la commune Rebricea est
de 37,4 m.
Le reseau hydrographique de la commune est plus dense dans la
moitié estique et plus rare dans la partie ouestique de la commune.Cela
determine une oscilation de la densité de la fragmentation du relief de 1-

10
3,8km/km² dans la partie estique de la commune,dans le bassin
hydrographique du ruisseau Rebricioara,et 0-1,2km/km² dans la partie
ouestique de la commune, dans le bassin du ruisseau Rebricea.Par
ensemble la densité de la fragmentation a une valeur moyenne de
0,9km/km².
La géodéclivité est en général réduite ayant des valeurs
prédominantes sous 10°,valeurs spécifiques,d'ailleur,pour l'entier Plateau
Central de la Moldavie.Ainsi la géodéclivité moyenne de l'entier territoire
de la commune Rebricea est de 9°,des valeurs plus élévées se trouvant
dans la moitié estique de la commune(10-15°)-sur les versants des
collines Tufeşti,Draxeni,Costancea,Sasova.
La géodéclivité se mentienne à des valeurs comprises entre 5-10°
sur les versants des collines situées dans la moitié ouestique de la
commune,arrivant jusqu'au 3-5° sur les versants des collines Gura Văii et
Rebricea.
Les plus réduites valeurs de la géodéclivité(sous1°)se trouvent sur
les lits majeures des ruisseau Rebricea,Rebricioara,Crăciuneşti et
Tatomireşti.
Quelques caractéristiques morphographiques et morphométriques
sont très évidenciées par les profils morphologiques transversales par le
territoire de la commune(fig.12).
En ce qui concerne les types génétiques de relief sur le territoire de
la commune Rebricea le relief prédominant est le relief sculptural suivi par
le relief accumulatif et par des formes développées sous l'influence de la
structure monoclinale auquels on ajoute le relief anthropique.
Le soulevèment géotectonique du Plateau de la Moldavie a eu
comme conséquances très importantes sur la configuration de l'actuel
relief la formation de la structure géologique généralement
monoclinale,l'accelération de l'érosion différencielle à base de facies
pétrographique et l'apparition du relief de cuesta.
William Morris Davis(1850-1934),l'homme qui a influencé la pensée
géomorphologique mondiale pour 50 années par sa fameuse idée du
cycle de l'érosion,a introduit au début du XXème siecle,la notion de
cuesta dans la littérature de spécialité(cf.Băcăuanu V.1968 et 1989).Il
considérait la cuesta(côte)comme une forme complexe de relief
comprenant 2 éléments principaux:le front abrupt orienté dans la direction
inverse à l'inclination des couches géologiques et le révers(le dos)-la
surface conforme à la structure,qui,souvent,s'identifie aux plates-formes
structurales.En conformité avec la définition classique,donnée par
W.M.Davis,cette forme assymetrique de relief provienne d'une plaine
littorale initiale(coastal plain)qui par un soulèvement pas uniforme reçoit
une structure monoclinale et les sédiments apparaissent dans une
disparition régressive.
Le réseau des vallées responsable pour la formation des cuestas
est orthoclinal ou subséquent.

11
L'un des aspects remarquables du Plateau de la Moldavie est la
variété des formes de relief,parmi lesquelles se détachent les cuestas
comme M.David nous signalait dès 1941.
Sur la base des préocupations de longue durée,I.Ioniţă a établi deux
types d'assymetries structurales c'est-à-dire une responsable pour les
cuestas à exposition générale nordique(spécifiques pour les vallées
subséquantes)et l'autre responsable pour les cuestas ayant le front à
exposition ouestique.
Au nord de la rivière Bârlad les cuestas à exposition générale
nordique n'ont pas une grande massivité,elles apparaissent quelques fois
sous la forme des apophyses.
En dépit de leur atténuation de la massivité les cuestas sont
largement étendues.
Prises ensembles,au niveau de tout le bassin supérieur de
Bârlad,toutes les cuestas nordiques se trouvent répandues sous la forme
d'un¨modèle à paramètres uniformément distribués¨(Ion Ioniţă,2000).
Le schéma pour l'éntendue de toutes les cuestas des vallées
principales,orientées sur la direction générale N-S dans le bassin
supérieur de Bârlad,a un trait distinct c'est-à-dire les cuestas à exposition
nordique prédominat sur la côté droite et les cuestas à exposition
ouestique apparaissent sur la gauche.
Le plus typique exemple de cuestas opposées ou à¨model de type
balancé¨(cf.Ion Ioniţă 2000)de répandue des cuestas à orientation
différente se trouve dans le bassin de la vallée Rebricea.
Ainsi,les cuestas nordiques,formées sur ses affluents de la partie
droite(Tatomireşti,Crăciuneşti)sont contrabalancées par les cuestas plus
importantes,à exposition ouestique de Rebricea et Rebricioara.
Les vallées orientées dans l'ensemble sur la direction nord-sud,ont
en général des bassins assymétriques dans lesquels le développement
prédominant de l'aire s'enregistre sur la partie droite de la vallée
principale.Cette conclusion correspond aux données du tabel 1,qui
montre que à l'exception de la vallée Rebricea,l'aire du versant droit dans
la surface totale des bassins considérés varie entre 50-73%.

12
Tabel 1
Des données concernant les bassins de quelques afluents du Bârlad Supérieur

No Le nom de la La surface Le poids en poucentage


vallée totale(ha) Versant droit Versant
gauche
1 Gârbovăţ 11966 51 49
2 Sacovăţ 31167 58 42
3 Stavnic- 20881 58 42
4 Durduc
5 Rebricea 15896 41 59

6 Telejna 5384 62 38
7 Vasluiul 64387 72 28
8 Crasna 40423 73 27
9 Lohan 10805 50 50

(cf.Ion Ioniţă, 2000)

Même s'il s'agit d'une vallée suffisament évoluée,Rebricea ne


s'inscrit pas dans ce model de bassin assymetrique dans
l'ensemble,parce que son évolution en amont a été pratiquement bloquée
par la formation et par le développement de la vallée Nicolina sur la Côte
de Iaşi.En echange,Vaslui et Crasna ont bénéficié des conditions
favorables qui ont permis au versant droit reçevoir une étendue maximale
et detenir 72-73% de l'air du bassin de réception.
On peut affirmer donc qu'au niveau des affluents ordonnés nord-sud
du bassin supérieur de Bârlad le versant droit occupe en moyenne
environ deux tiers de la surface de chaque bassin.
En ce qui concerne les vallées on observe que leur majorité a un
caractère réséquent,la direction d'écoulement étant conforme à
l'inclinaison des couches.Ainsi,la vallée du ruisseau Rebricea tout comme
les vallées des afluents Crăciuneşti,Tatomireşti et Rebricioara ont la
direction d'écoulement orientée N-S.Dans le profil transversal,en
général,sont des vallées symétriques,ayant les deux versants également
inclinés.(fig.12)
Sur la vallée du ruisseau Rebricioara apparaissent des secteurs de
vallée subséquantes(dans la zone Bolaţi,Draxeni et à l'embouchure dans
le ruisseau Rebricea).Ensuite,quelques courtes vallées,peu profondes,à
peu près toujours séches,sont orientées perpendiculairement sur la
direction d'inclination des couches.
Les versants sur la gauche de ces vallées sont en général plus
abrupts.
Les vallées orientées inversement à l'inclination des couches(donc
à caractère obséquent)par exemple celles du versant ouestique de la

13
colline Măcreşti et du versant nordique de la colline Sasova)sont des
vallées crées par les torrents avec des bassins de réception développés
qui ont la forme d'une ornière ou une forme linéaire.

Le Relief Sculptural
Le relief sculptural est bien représenté sur le territoire de la
commune Rebricea.Parmi les formes représentatives on mentionne les
cimes et les plateaux interfluviaux développés sur des argiles couvertes
avec des limons loessoïdes éluviaux,les versants déluviaux affectés par
des processus mixtes dans des différentes étapes d'évolution,auquels on
ajoute les microformes de relief crées par les processus
géomorphologiques qui ont affecté cette zone le long du temps.
Les cimes et les plateaux interfluviaux ont les dos pas très
larges,légèrement affectés par des faibles processus d'érosion.Dominent
les formes de relief et les processus de météorisation.Ils sont orientés sur
la direction nord-sud et surtout sur la direction NNV-SSE.Ces formes sont
couvertes partiellement avec des limons loesoïdes de diverses
épaisseurs.
Sur les cimes interfluviales plus larges,couvertes avec des limons
éluviaux,généralement manquent les processus de dégradation,étant
conservé le relief préexistent.
Ces zones représentent des terrains favorables pour l'agriculture et
l'emplacement des voies de communication rutière.
Les versants déluviaux ont un degré plus grand d'inclinaison en
comparaison avec les ponts et les dos interfluviaux qu'ils bordent et
comme conséquance ils sont plus affectés par les processus
géomorphologiques qui créent des microfomes de relief à large échelle.
Sur le territoire de la commune Rebricea,comme partout dans le
Plateau Central de la Moldavie,les versants déluviaux sont affectés par
des dégradations accentuées,surtout,les versants estiques et les collines
Glodeni et Tatomireşti et les versants ouestiques des collines
Sasova,Constancea.
Parmi les processus de versant les plus actifs et avec des
conséquances majeures sont les glissements de terrain qui occupent des
surfaces étendues sur les versants mentionnés et sur des autres versants
,mais à étendue plus réduite.
Les glissements se produisent à cause des différences
lithologiques,à cause de la présence de l'eau phréatique accumulée dans
les horizons perméables et à cause des grandes différences de niveau.
Un rôle important,surtout,pendant les derniers siècles,a eu l'homme
par l'utilisation excessive des pâturages,par les défrichements,par
l'exécution incorrecte des travaux agricols.Toutes ces choses ont
déterminé l'apparition de quelques générations des glissements vieux et
nouveaux.On ajoute aussi l'érosion aréolaire et les rigoles.
Même si le reseau hydrographique de la zone est à peu près en

14
permanence sans eau,après les pluies ou après la fonte des neiges
peuvent se créer à la base des versants des cônes torrentiaux de petites
dimensions qui font diversifier le relief crée par les glissements.
Sur le versant ouestique de la colline Sasova,sur une longueur
d'environ 2 km s'étend un abrupt de détachement bien conturé,les
glissements se sont produits en marches,au présent le corp du
glissement est stabilisé mais des causes préparatoires en existent,ainsi
que l'équilibre est instable.
Dans la partie centrale de ce versant il y a une ravène profonde de
7m et avec une largeur de 12-15m,comme résultat de l'érosion
torrentielle;il apparaissent aussi d'autres microformes créées par l'érosion
comme par exemple les rigoles auquelles on ajoute des petites terrasses
créées par les animaux(zone de pâturage).
Ces résultats des processus géomorphologiques se trouvent aussi
sur le versant estique de la colline Crăciuneşti.Les glissements ont
connus aussi plusieurs générations étant au présent stabilisés.L'abrupt de
détachement a une longueur d'environ 1km et une hauteur de 10-15m.
Les glissements de terrain complétés par le développement des
organismes torrentiaux et des ravènes sortent du circuit agricol des
étendues surfaces de terrain avec un effet négatif sur le développement
économique de la commune.
Il y a encore sur le territoire de la commune Rebricea des versants
moins affectés par les effets distructifs des processus
géomorphologiques.A l'ouest de la vallée Crăciuneşti se trouve la Colline
Glodeni et Gropilor,avec une longueur d'environ 5km.
Les deux collines ont des versants à forme convexe dans le profil
transversal et ne sont pas affectés par des glissements,plus fréquentes
étant les coulements à flots.
Les versants des collines Tatomireşti et Fagului(séparés par la
vallée du ruisseau Tatomireşti)ont une forme convexe dans le profil
transversal et les processus de versant sont modestes,répresentés par
les lavages et les coulements à flots.
Les versants de la colline Crăciuneşti(4km) entre la vallée du
ruisseau Crăciuneşti et la vallée du ruisseau Rebricea sont affectés par
des dégradations accentuées sur une réduite portion.
Le versant estique de la colline Sasova(longueur d'environ
5km;forme à peu près linéaire dans le profil transversal)est peu affecté
par les dégradations majeures produites par les processus
géomorphologiques.On y trouve encore des rigoles.
Dans le NE de la commune sur une petite surface s'étend la colline
Tufeşti dont les versants présentent des dégradations mineures
représentées par des petits organismes torrentiaux et des rigoles.
Les versants déluviaux sont encore affectés,mais dans une
proportion insignifiante,d'une érosion éolienne qui actionne surtout dans
leur partie supérieure en produisant la dispersion des particules fines de

15
sol.
Il résulte des informations présentées que sur le territoire de la
commune Rebricea existent des surfaces avec une dégradation
accentuée et des surfaces(plus étendues)moins affectées par les
processus géomorphologiques.
Pour prévenir et stopper les effets négatifs produits par l'érosion sur
les terrains il est obligatoire l'application de quelques mesures
comme:leurs nivélations et leurs modélages pour assurer un bon
drainage naturel,la réalisation des travaux agricols en concordance avec
les principes de conservation du sol(exemple:labourer le terrain sur les
courbes de niveau,finir avec le pâturage excessif,avec le défrichement et
puis la plantation des arbres,des arbres fruitiers et de la vigne).

Le Relief Accumulatif
Le relief accumulatif est représenté sur le territoire de la commune
Rebricea sur des petites surfaces;il comprend les plaines secondaires
alluvio-colluviales des ruisseaux Rebricea,Rebricioara;Crăciuneşti et
Tatomireşti,des glacis proluvio-colluvials et les cônes de déjection.
Les lits majeurs ont des petites largeurs et disparaissent
progresivement vers les cours supérieurs des ruisseaux.
Le lit majeur du ruisseau Rebricea est le plus important,par sa
largeur dévelopée(entre 50 et 300m)sur le territoire de la commune a une
longueur de 7km étant orienté sur la direction N-S.
Le contact avec les versants des collines Fagului,Crăciuneşti et
Rebricea est fait par un glacis proluvio-colluvial.
L'épaisseur des dépôts aluviaux est de 5-7m,étant représentés par
les sables et les éboulis sur lesquels on trouve une couverture des
alluvions fines avec des rares intercalations sabloneuses à la partie
supérieure.
Le lit majeur du ruisseau Rebricioara est orienté N-NV,ayant une
longueur d'environ 13km et une largeur de 50-250m.
L'épaisseur et la nature des dépôts alluviaux sont semblables à
ceux du lit majeur du ruisseau Rebricea.
Le contact avec les versants est fait par les colluvions et aux
confluences par les cônes des afluents.
L'éxistence de la nappe phréatique proche de la surface fait que sur
quelques secteurs(Draxeni et Tufeşti)le lit majeur reçoit un aspect
marécageux surtout pendant le printemps dans la période de la fonte des
neiges et après les précipitations abondentes.
Les lits majeurs des ruisseaux Crăciuneşti et Tatomireşti sont
étroits(environ 50m)et les dépôts alluviaux sont moins épais(environ 3-
5m)Ces lits majeurs supportent des inondations(en printemps et en
automne)les ruisseaux,à l'exception du ruisseau Rebricea n'étant encore
aménagés du point de vue hydrographique.
Les glacis proluvio-colluviaux se trouvent à la base des versants

16
estiques et des collines Fagului,Crăciuneşti,Rebricea,Gropile(au contact
avec le lit majeur du ruisseau Rebricea);ont une pente douce,aspect lisse
et sont étroits.
Ces glacis sont fragmentés par les afluents de la droite du ruisseau
Rebricea.
Les glacis apparaissent aussi à la base du versant estique de la
colline Gura Văii-au contact de celle-ci avec le lit majeur du ruisseau
Rebricioara.
Ayant une pente réduite,des sols automorphes profonds,un bon
drainage et de l'eau phréatique sans minéralisation accentuée,les glacis
sont devenus les plus bons terrains agricols et pour l'emplacement des
habitations.
Les cônes de déjection sont des formes de relief accumulatif qui
apparaissent au contact entre les versants des collines
Măcreşti,Constancea et Bodeşti avec le lit majeur étroit du ruisseau
Rebricioara.
Ils sont formés par l'énergie du relief élevée;n'ont pas grandes
dimensions,étant crées par des organismes torrentiaux et par des
ruisseaux actifs dans les périodes pluvieuses et pendant le printemps
dans le même temps avec la fonte des neiges.
Le relief anthropique a modifié quelques fois les formes de relief
naturelles par la diminution de l'intensité de l'érosion aréolaire et de
profondeur par la plantation des arbres et de la vigne sur quelques
versants.
Ce type de relief est représenté encore par les petites excavations
faites par les habitants sur les versants ou à la base des versants(au
contact avec le lit majeur des ruisseaux)pour extraire de l'argile et des
sables utilsés sur le plan local comme matériel de construction.Le
territoire de la commune est traversé sur la direction N-S par la voie
ferrée Iaşi-Vaslui qui présente sur toute la longueur du secteur situé sur le
territoire de la commune un ramblai.
Paralléle avec ce secteur de voie ferrée se trouve la rue
interdépartementale qui lie les villes Iaşi et Vaslui et présente à l'éntrée
dans la commune un déblai.On doit mentionner encore que le ruisseau
Rebricea a été endigué sur une distance de 5 km.
On observe donc que le relief naturel de la commune Rebricea a
été moins affecté directement par les activités humaines,mais il a été
affecté indirectement;fait qui a déterminé la dégradation presque
irréversible.

17
B. Les particularités climatiques

Par sa position géographique, le territoire de la commune Rebricea


bénéficie d’un climat tempéré continental à nuance excessive
suffisament prononcée, étant encadré dans la zone climatique du Plateau
collinaire de la Moldavie.
Les caractéristiques des principaux facteurs climatogènes (la radiation
solaire, la dynamique de l’atmosphère, la structure de la surface
subordonée, le relief) déterminent le climat de la région dans laquelle se
trouve la commune Rebricea.
La radiation solaire est le facteur decissif dans la formation du climat
duquel dépendent les autres éléments climatiques (la température, la
pression et les vents) en constituant la source énérgetique primaire du
declenchement des tous les processus atmosphériques.
Le régime annuel et mensuel de ce facteur dépend premièrement de la
latitude où se trouve le territoire analysé.
Dans la zone de la commune Rebricea la radiation solaire globale a une
valeur moyenne multiannuelle de 115 kcal/cm², valeur spécifique pour
beaucoup des territoires du Plateau central de Moldavie.
L’intensité de la radiation solaire globale a oscilé entre 2,2 kcal/cm²
pendant le mois de décembre et 115 kcal/cm² pendant le mois de juillet.
Pendant la saison chaude on enregistre la somme moyenne la plus
grande c’est-à-dire 82,5 kcla/cm² en constituant ainsi un facteur favorable
au développement des plantes.
En comparant les données mentionnées avec celles sur le régime de la
nébulosité atmosphérique on constate que les valeurs les plus petites de
la radiation solaire globale s’enregistrent pendant les mois avec la valeur
la plus élevée de la nébulosité et inversement.
La durée moyenne de l’éclat du soleil varie comme valeur chaque
année et chaque mois (la valeur moyenne multiannuelle de la durée de
l’éclat du soleil pendant le mois de juillet est de 3188 heures).
Pendant les dernières années on constate une croissance de la durée
de l’éclat du soleil.
La circulation atmosphérique détermine la succesion des différents
états du temps et du climat.
Etant un important facteur génétique du climat, elle présente des
particularités générés par la fréquence des centres barriques qui
s’étendent sur notre pays.
L’anticyclon sibérien couvre la zone du Plateau Central de la Moldavie
pendant l’hiver, avec des masses d’air arctiques dues à la position de
cette unité territoriale dans l’est du pays largement ouverte vers l’Europe
de l’est.
Lanticyclon des Azores entre dans notre pays sous la forme des
masses d’air chaud et humide pendant l’hiver, tout comme sous la forme
des masses d’air frais et humide avec des précipitations abondantes

18
pendant l’été.
Le cyclon islandais détermine fréquement l’entrée des masses d’air
maritimes polaires qui apportent des précipitations abondantes.

La Depression Méditéranéenne peut entraîner, pendant l’hiver, des


masses d’air chaud et humide qui entrent dans l’est du pays en
provoquant la croissance de la température de l’air.
Par sa position géografique (dans le centre du Plateau Central de la
Moldavie) la commune Rebricea ressent pendant l’été les effets des
masses d’air générées par l’Anticyclon des Azores et pendant l’hiver
celles de l’Anticyclon Sibérien.
On y trouve donc la présence d’air de nature marine et océanique, qui
arrive transformé et aussi la présence des masses continentales de l’est,
sud-est et nord-est, en contribuant par leur succesion rapide à l’apparition
de quelques états différents de temps dans un interval court.
Le relief ne présente pas dans la commune Rebricea une grande
complexité mais, pourtant, met son empreinte sur les éléments
climatiques de la zone en déterminant des particularités locales par ses
caractéristiques morphographiques et morphométriques.
Par son oreientation générale le relief conditionne la variation de l’angle
d’incidence des rayons solaires, en favorisant le chauffage différent des
pantes, détermine des petites modifications dans la dynamique
athmosphérique qui se reflète dans la fréquence et la vitesse des vents et
la fragmentation et l’énergie du relief favorise la production des inversions
de la température, qui d’habitude produisent la formation du brouillard et
du gel prématurés en automne et plus tardivement en printemps sur
toutes les vallées dans la commune.
La végétation peut modeler l’effet de la radiation incidente, régulariser
l’évapotranspiration et croître la valeur de l’humidité de l’air.
Le facteur anthropique contribue à la modification du régime des
éléments climatiques de la zone par la diminution des périmètres
forestiers, par l’asséchement des zones marécageuses l’exécution des
drainages.
Ainsi est influencée l’évapotranspiration, l’humidité de l’air et les
amplitudes thermiques.
Les principaux éléments climatiques :
a) La température de l’air- comme principal élément climatique est celle
spécifique des domaines à climat tempéré continental avec des nuances
excessives.
Ainsi, la température moyenne annuelle est de 9ºC, étant favorable au
développement et à la maturation des cultures agricoles.
L’évolution de la température moyenne mensuelle est spécifique pour
les zones avec un climat tempéré continental présentant un maximum
pendant le mois de juillet et un minimum pendant le mois de janvier.
La température moyenne du mois le plus froid a été de -2,1ºC et du

19
mois le plus chaud a été de 21,2ºC, résultant une amplitude moyenne
annuelle de 23, 5ºC.
Les températures moyennes journalières sont encadrées dans les
valeurs normales enregistrées dans cette zone ; la somme annuelle de
ces températures plus grandes ou égales avec 0ºC est de 3000-3500 ; la
somme annuelle des températures moyennes journalières plud grandes
ou égales avec 5ºC est de 3000-3500 ; et la moyenne annuelle des
températures moyennes journalières plus grandes ou égales avec 10ºC
est de 2500-3000.
L’existence de quelques différences d’altitude détermine l’apparition
pendant la saison froide de quelques inversions thermiques, la
température de l’air sur le fond des vallées principales étant plus basse
avec presqu’un degré Celsius en comparaison avec les cimes et les
plateaux interfluviaux plus hauts.
Ils ont existé des années quand, à cause des invasions fréquentes de
l’air froid d’origine arctique, les moyennes thermiques du mois du janvier
ont baissé significativement. Ce phénomène é’est produit parfois même
en ètè quand il a eu comme conséquence la baisse de la température
moyenne du mois de juillet beaucoup sous 21ºC.
Ce fait a généré une amplitude moyenne absolue qui dépasse 70ºC.
Très important par ses conséquences est le gel qui, en fonction de ses
causes génétiques et des particularités de relief varie beaucoup comme
moment d’apparition.
L’interval avec les jours de gel a une durée relativement grande
(environ 113 jours) ; la date du premier gel est 15 octobre et la date de la
production du dernier gel est 15 avril.
Le premier gel d’automne et le dernier gel de printemps se produisent à
la suite des invasions occidentales d’air froid polair ou des intensifications
des refroidissements radiatives locaux produits par l’instalation d’un
régime anticyclonique.
Les plus nombreux jours de gel se sont produits pendant les mois de
décembre et de janvier.
La moyenne des jours d’été a été de 93 jours par année et la
moyennedes jours avec des températures maximes plus grandes de 30ºC
(des jours tropicaux) est de 30 jours par année.
L’humidité de l’air présente une importance pratique pour les plantes et
pour l’homme aussi.
Dans la zone de la commune Rebricea la tension des vapeurs d’eau a
un régime semblable à celui de la température de l’air, avec un maximum
dans la mois de juillet (17,5 mb) et un minimun pendant le mois de janvier
(4,5 mb), la moyenne annuelle étant d’environ 10,5 mb.
L’humidité relative de l’air est en liaison avec le régime de la
température de l’air mais en rapport inverse. A la station météorologique
Negreşti (à une distance de 17 km de la commune Rebricea) l’humidité
de l’air a une valeur moyenne multiannuelle de 79% avec des valeurs

20
moyennes mensuelles qui varient entre 70,2% pendant le mois de juillet
et 86% pendant le mois de décembre.
b)Les précipitations atmosphériques
Généralement, le Plateau Central de la Moldavie n’est pas une zone
favorable du point de vue des précipitations.
Dans sa partie centrale, où est située aussi la commune Rebricea, la
nébulosité a une valeur moyenne annuelle de 5,5 dixièmes. Pendant le
mois de mai on enregistre 5,7 dixièmes et pendant l’août 4,5 dixièmes (cf.
Ioan Voinescu, 1996). Le régime diurne de la nébulosité se caractérise
ainsi : pendant l’hiver se produit un maximum de nébulosité entre 8-9
heures du matin et un minimum entre 20-21 heures.
Pendant l’hiver le maximum se produit entre 14-16 heures et le
minimum pendant la nuit.
La moyenne des jours nouageux est d’environ 144 ; plus grande
pendant le mois de décembre (20 jours) et plus réduit pendant le mois
d’août (17 jours).
La moyenne des jours sereins a été de 98, variant entre 4,3 jours en
décembre et 17 jours en août.
Le degré de transparence de l’athmosphère a des valeurs qui oscilent
autour de 0,7. (Ioan Voinescu, 1996).
Le territoire de la commune Rebricea reçoit des quantités annuelles de
précipitations qui oscilent autour de la valeur de 500 mm, quantité
relativement suffisante pour le développement des cultures agricoles
spécifiques de la zone.
Les plus grandes quantités annuelles de précipitations sont tombées
dans les années caractérisées par une activité cyclonique intense (1900,
1933, 1940, 1941, 1950, 1966, 1969, 1970).
Pendant ces années la quantité des précipitations a enregistré
aproximativement 1000 mm.
Les plus grandes quantités mensuelles de précipitaions s’enregistrent
pendant les mois de juin, juillet et août et les plus réduites quantités
pendant les mois de janvier, fevrier et mars ; pendant les mois de
printemps et de l’automne les quantités de précipitations ont des valeurs
modérés, entre 30-50 mm.
Pendant l’été les précipitations ont un prononcé caractère torrentiel
enregistrant des averses à grande intensité.
La neige est présente chaque année mais le numéro des jours de
neiges varie tout comme la durée et l’épaisseur de la couche de neige.
Les plus nombreux jours de neige s’enregistrent pendant le janvier (6
jours).
La première neige tombe d’habitude pendant le mois d’octobre et la
dernière pendant le mois d’avril.
La moyenne annuelle de jours de neiges est de 40-43 jours et la
couche de neige dure environ 70 jours ayant une épaisseur de 10-20 cm.
Dans les années quand les précipitations ont baissé significativement

21
sous la moyenne pluriannuelle c’est produit la sécheresse qui a eu des
influences négatives sur le développement des cultures agricoles et sur le
niveau hydrostatique des eaux souterraines.
En général, les périodes de sécheresse sont fréquentes pendant le
printemps, automne, hiver mais parfois ce phénomène se produit pendant
l’été aussi (avec des importants effets sur le développement des cultures
agricoles).

c)Les vents
La zone dans laquelle est située la commune Rebricea (dans le centre
du Plateau Central de la Moldavie) bénéficie de calm atmosphérique en
proportion de 40% de l’année.
La dynamique atmosphérique se caractérise par une grande fréquence
des vents de NV et de N-NV suivis par ceux de S-SE et S et N.
Les vents de NV sont fréquents toute l’année mais enregistrent la
fréquence maxima pendant l’hiver et pendant l’été.
Les vents de SE et de S sont plus fréquents pendant l’été et pendant
l’automne.
La direction des vents dominants est déterminée aussi par l’orientation
des interfluves et des vallées adiacentes.
Pendant l’hiver sont caractéristiques les vents de NV et N suivis par
ceux de S-SE, vents qui apportent des masses d’air froid et très froid
(ceux de N-NV).
Pendant l’été la même circulation Nv est dominante en combinaison
avec les vents de S et du SE.
Les vents de NV apportent des grandes quantités de vapeurs d’eau et
produisent la baisse de la température de l’air en temps que ceux de SE
apportent des masses d’air chaud qui déterminent la croissance de la
température de l’air.
Parfois apparaissent aussi les vents de SV qui apportent des masses
d’air humides d’origine atlantique. Ils sont plus fréquent pendant le mois
de juin et de juillet.
En printemps on constate une intensification des vents de toutes les
directions, ainsi que le calm atmosphérique a la valeur la plus petite de
l’année.
En automne sont fréquentes les vents de SE, de NV et de S.
Dans cette zone la vitesse moyenne des vents n’a pas des valeurs très
grandes ni annuelles ni saisonières, étant comprise entre 2,5-3 m/s.
Les vents de NV ont une vitesse moyenne de 5,4 m/s en été et 6,8 m/s
en hiver. On a enregistré même des vents très forts quand leur vitesse a
été de 40 m/s.
En ce qui concerne la pression atmosphérique, le régime de cet
élément climatique est moins influencé par les conditions géographiques
locales et plus influencé par les invasions succesives des masses d’air à
pression différente, fait constaté dans la circulation atmosphérique

22
locale.La préssion enregistre un maximum dans le mois de janvier et un
minimum dans le mois de juillet, ce qui trahit un régime de type
continental.
Sur le territoire de la commune Rebricea les vents enregistrent les plus
grandes vitesses sur les collines et les plateaux interfluviaux de l’est de la
commune et sur les principales vallées resséquentes.

C.La caractérisation hydrologique

Le territoire de la commune est situé dans le bassin hydrographique


de la rivière de Bârlad,plus précisement dans le micro-bassin de son
affluent,le ruisseau Rebricea.
Le bilan hydrologique du ruisseau de la zone reflète avec fidélité les
conditions physiques-géographiques et surtout celles climatiques de la
commune.
a)Les eaux souterraines
La constitution géologique-avec des alternances de couches
perméables-et imperméables et les conditions d'alimentation déterminent
l'apparition dans les zones des eaux de profondeur et des eaux
phréatiques.
Les eaux souterraines de profondeur sont des couches aquifères
sous pression à caractère ascensional et sont accumulées dans les
dépôts sabloneux intercalés entre les couches argilo-marneuses
appartenant au Sarmatien Moyen et ont des qualités potables
correspondantes.
Ces eaux ont un odeur faiblement sulfuré qui disparâit pourtant par
aération;elles ont encore une minéralisation réduite(environ 12g/l).
En général,les couches aquifères de profondeur influencent moins
le régime hydrologique des rivières.
Etant ouvertes elles ont une zone d'alimentation par le bout soulevé
et une autre de drainage par le bout abaissé;elles sont alimentées par les
précipitations et par les eaux phréatiques et à leur tour alimentent les
eaux phréatiques.
Les eaux phréatiques sont cantonnées dans les dépôts
quaternaires et sont groupées dans plusieurs unités hydrologiques
différentes entre eux par la réserve d'eau qu'elles comprennent,par la
profondeur où elles se trouvent et par la nature des dépôts dans lesquels
elles se sont accumulées.
L'unité hydrologique du lit majeur comprend le lit majeur de
Rebricea,Rebricioara,Crăciuneşti et Tatomireşti.Cette unité correspond
aux dépôts alluviaux avec les sables fins jusqu'aux sables grossièrs et de
poussière.La construction lithologique et la petite pente expliquent l'exces
d'humidité qui caractérise quelques secteurs de lit majeur dans la plupart
de l'année.
Les variations du niveau hydrostatique sont importantes,la nappe

23
phréatique en se trouvant à une profondeur qui varie entre 0-2m,le plus
fréquent entre 0-1m;ainsi se produit la gléization de l'horizon supérieur du
sol et dans quelques secteurs se produisent des marécages comme par
exemple le secteur du lit majeur du ruisseau Rebricioara de la zone
Tufeşti et Draxeni.
En général,les eaux de cette unité hydrologique n'ont pas de
qualités potables spéciales étant faiblement filtrées.
Les nappes phréatiques des glacis sont alimentées par les
précipitations et par l'alimentation souterraine et arrivent à une profondeur
de 3m.
Ces nappes phréatiques ont un débit relativement riche et une
potabilité élevée,raison pour laquelle sont utilisées par la population de la
commune.
L'unité des versants délluviaux moins affectes par l'érosin a la plus
grande étendue.La profondeur de la nappe phréatique est comprise entre
1-12 m à cause de la constitution lithologique différente et de la variation
de l'épaisseur des dépôts delluviaux.
L'unité hydrologique des cimes et des plateaux interfluviaux occupe
une surface restreinte(la colline Sasova et la colline Crăciuneşti).
Les dépôts aquiphères sont pauvres comme débit,leur alimentation
étant prédominant météorique.
Sur le territoire de la commune Rebricea les paramètres qualitatifs
sont en général spécifiques pour les eaux potables,propres et avec
minéralisation correspondante.
b)Les eaux de surface
Sur le territoire de la commune Rebricea il y a un réseau
hydrographique relativement dense(plus de 0,9km/km²) mais ce réseau a
dans la plupart un caractère temporaire;quelques ruisseaux étant secs
presque toute l'année,et devenant actifs dans les périodes avec les
précipitations les plus abondentes et après la fonte des neiges.
Les plus grandes valeurs de la densité du réseau hydrographique
sont de 2-3,8km/km² sur la vallée du ruisseau Rebricioara dans le secteur
Draxeni et le secteur Bolaţi où il y a une zone de recontre des ruisseaux
qui se jettent en Rebricioara.Un autre secteur avec les mêmes densités
du réseau hydrographique se trouve dans la zone d'embouchure des
ruisseaux Rebricioara et Crăciuneşti dans le ruisseau Rebricea.
Les plus basses valeurs de la densité du réseau hydrographique se
trouvent sur les versants des collines Crăciuneşti,Rebricea,Glodeni et
Gura Văii.
Ces valeurs varient entre 0 et 0,12Km/km².
L'alimentation des eaux de surface s'encadre dans le type
d'alimentation pluvio-nival et souterrain modéré.
L'alimentation est faite en proportion de 75-85% de la source
pluviale-superficielle,duquelle 60-65%représente le poids des
précipitations liquides et 15-25%des couches aquifères souterraines.

24
Les débits des ruisseaux sont très petits variant en fonction des
précipitations.
L'écoulement moyen annuel se mentient autour de la valeur de 1-
1,5l/s.
Les grandes eaux se produisent au début du printemps quand le
volume de l'écoulement dépasse 36% du volume annuel et les petites
eaux correspondent au saison froid de l'année et au saison sèche de
l'été.
L'écoulement solide se présente dans une proportion de 95% sous
la forme de suspension,la turbidité moyenne annuelle est de 2000g/m³ et
la moyenne annuelle du contenu des sels est de 700-900mg/l.
Sur le territoire de la commune Rebricea le reseau hydrographique
est tributaire au ruisseau Rebricea-affluent de la gauche de la rivière
Bârlad qui reçoit comme afluents les ruisseaux Tatomireşti,Crăciuneşti et
Rebricioara avec leur réseau d'afluents de petites dimensions et avec un
régime d'écoulement temporaire.
Le ruisseau Rebricioara-afluent de la gauche de la rivière de Bârlad
est un ruisseau de 26 km longueur,avec un bassin hydrographique de
156 km².
Il prend naissance dans la colline Bordea(département de
Iaşi),coule du N vers S et jette dans le rivière Bârlad au sud de la gare
Buhăieşti,traversant dans son chemin le territoire des communes
Grajduri,Scânteia (département de Iaşi), Rebricea, Vultureşti, Zăpodeni
(département de Vaslui).
Sur le territoire de la commune Rebricea le ruisseau se développe
sur un secteur avec une longueur de 6 km,en reçevant les eaux de toute
la commune par ses afluents: les ruisseaux Crăciuneşti, Rebricioara,
Tatomireşti.
Du point de vue hydrographique le ruisseau Rebricea se caractérise
par une grande instabilité des regimes des débits à cause du fait que
l'alimentation est faite en principal des précipitations,parfois le débit
descend beaucoup et pendant les années de la sécheresse le ruisseau
reçoit un caractère temporaire sur quelques secteurs.
Pendant l'hiver le débit est relativement constant presque chaque
année se produit le pont de glace.
Les débits mensuels maximals s'enregistrent pendant le printemps
et ceux minimums à la fin de l'été et au début de l'automne.
Plus de 5% du volume d'eau s'écoule pendant le printemps et
autour de 20% pendant l'automne.
Les grandes eaux peuvent se produir dans toutes les périodes de
l’année mais surtout pendant le mois d'avril.
La turbidité est élevée.L'écoulement moyen spécifique pour les
alluvions oscile autour de 0,5t/ha/an.
Le gel est présent chaque année sur des formes différentes:
aiguilles de glace, glace au bord, pont de glace.

25
Le gel apparaît généralement vers la fin du mois de novembre et
disparaît vers la fin du mois de février et le début du mois de mars.Il a
une durée en moyenne de 85 jours.La minéralisation est semblable aux
eaux de Plateau Central de la Moldavie et a des valeurs comprises entre
600 et 800mg/l.L'eau est bicarbonatée,comme élément chimique
prédomine le calcium(cf.Ioan Voinescu,1996).
Sur le territoire de la commune Rebricea le lit mineur est aménagé
hydrotecniquement sur environ 5km.
Le ruisseau Rebricioara-afluent de la gauche du ruisseau Rebricea
a une longueur de 13km sur le territoire de la commune,son lit majeur
étant aproximativement parrallèle avec celui du ruisseau colecteur sur
environ 2/3 du tracé.
Seulement le cours inférieur est orienté vers l'ouest ayant un
caractère subséquent,vers la vallée du ruisseau Rebricea dans lequel il
se jette.
Le lit majeur est parasité par des cônes de déjection produits par les
organismes torrentiaux qui apparaissent,surtout,sur les versants des
collines de la gauche du lit majeur.
Dans la zone Tufeşti-Draxeni dans les périodes avec les
précipitations abondantes le lit majeur reçoit un caractère marécaugeux.
Le ruisseau présente, généralement ,des caracteristiques
semblables au ruisseau colecteur-Rebricea.
Le ruisseau Tatomireşti -afluent de la droite du ruisseau
Rebricea,prend sa source de la colline avec le même
nom(Tatomireşti),traverse la zone nord-ouestique de la commune sur une
longueur de 6 km et sur une direction N-SE.Il est un ruisseau à petit
débit,avec une vallée étroite et souvent il présente un caractère
temporaire.
Le ruisseau Crăciuneşti-afluent de la droite du ruisseau Rebricea
traverse le sud-ouest de la commune sur une distance de 6 km étant
parallèle avec le ruisseau Tatomireşti et présentant les mêmes
caractéristiques physico-chimiques.
Les eaux stagnantes ne sont pas représentées pratiquement sur le
territoire de la commune.
On rencontre seulement des petits étangs formés par l'eau
accumulée dans les excavations faites par les habitants ou formées dans
les plaines alluviales quand les précipitations sont abondantes.Ils ont un
caractère temporaire.
Sur quelques versants dégradés apparaissent entre les marches et
les monticules de glissements des petits yeux d'eau(bahne-dans le
langage populaire)utilisés pour l'abreuvement des bovines.

26
D.Les éléments bio-pédologiques

a) La végétation
Du point de vue géo-botanique,le territoire de la commune Rebricea
appartient à la zone de sylvosteppe,en se combinant ici les éléments
central-européens spécifiques à la forêt de feuillees avec ceux est-
européens spécifiques à la steppe .
Aux ceux-ci on ajoute,à petite échelle,des espèces sud-
européennes,nord-européenes et même euro-asiatiques.Le tapis végétal
spontané est dominé par la végétation herbeuse mézoxérophile et
xérophile auquelle on ajoute les plantes halophiles,hygrophiles,rudérales.
Bien sûr que beaucoup des surfaces ont été défrichées et
transformées en terrain agricol,les prairies primaires ont été presque
complètement remplacées par les cultures et sur les surfaces où elles se
sont encore gardées(sur les terrains impropres pour l'agriculture)-ont été
dégradées par la pâture intense,ainsi qu'aujourd'hui est difficilement à
réconstituer leur composition initiale.Le facteur anthropique a altéré aussi
l'équilibre de la fôret en favorisant les cultures.
La fôret-fait partie du secteur des quercinées et occupe sur le
territoire de la commune Rebricea une surface relativement réduite(243
ha)-étant constituée par une bande étroite et fragmenté qui borde la limite
estique de la commune sur les cimes des collines Tufeşti et Draxeni.
Les espèces d'arbres y rencontrées sont repreésentées par:
Quercus petraea, le chêne(Quercus robus),le rouvre (Quercus
pedunculiflora).
Parmi ceux-ci se trouvent disséminées aussi des autres
espèces:l'érable(Acer platonoides),l'orme de champ(Ulmus compestris),le
tilleul(Tilia cordata),le frêne(Fraxinus excelsior),le charme(Carpinus
betulus).
On trouve aussi quelques espèces d'arbustes:l'églantier(Rosa
Canina),le cornouiller(Cornus mas)et quelques espèces de lianes,comme
le lierre(Medera helix).
Dans l'aire des forêts,dans les clairières il y a une importante
végétation herbeuse dont on mentionne:la lentille sauvage(Latyrus
niger),l'ombre du lapin(Asparagus officinalis),les fraisiers des
bois(Fragaria vesca),le lait du chien(Euphorbia amygdaloides),la
violette(Scilla bifolia et Viola Odorata),les muguets(Comvallaria majalis),le
miel de l'ours(Pulmonaria Officinalis),la tulipe de forêt(Tulipa
bibersteiniana).
À l'ombre de la forêt on rencontre ausi des nombreuses espèces
des mousses:Pylaiea polyantha,Anomodom longifolius,auquelles on
ajoute les lichens:Cladonia furcata,C.pyxidata,Peltigera canina.
En ce qui concerne les champignons on peut enumérer :la
chantanelle(Cantharellus cybarius),la morille(Morchella esculenta),les

27
pains (Russula foctens).
Les près sylvosteppiques:-occupent des surfaces étendues sur le
territoire de la commune Rebricea et sont composés par des
graminées:Testuca Vallensiaca,Stipa capillata,Agropyron cristatum;des
diverses légumineuses:la luzerne sauvage(Medicago lupulina,M.sativa)le
trèfle sauvage(Trifolium pratense,T.arvense,T.campestre)(après Ioan
Voinescu,1996).
Ces plantes assurent la qualité des prairies,mais souvent,ces
prairies sont parasitées avec des nombreuses espèces de plantes
impropres à la pâture comme les composées et les ombrelifères.
On rencontre aussi des nombreuses espèces rudérales qui
invahient les pâturages.
Les plus répandues sont:l'absinthe (Artemisia austriaca),le
choléra(Xantium spinosum),le chardon(Xantium strumarium),le chardon
de champ(Eryngium campestre et Cardenus mutans),l'ortie(Urtica dioica).
Ces prairies ont été introduites dans le circuit agricol étant
remplacées avec des cultures qui souvent sont parasitées par les
champignons(micromicètes):la rouille du ble(Puccinia graminis),le
cornouiller du seigle( Clavica purpurea);la nielle du maïs(Ustilago zeae);la
rouille des pommes de terre(Phytophora infestans),la rouille de la
vigne(Plasmopra viticola).
La végétation azonale:-est représentée sur des surfaces restreintes
sur les prairies azonales de lit majeur des ruisseaux
Rebricea,Rebricioara,Crăciuneşti et Tatomireşti.
Ces prairies comprennent des associations avec Agropyrum
rupens,sur les lieux plus élevés et drainés avec Lolium perene au contact
avec les versants,avec Alopecurus pratensis et Agrostisalba sur les bas
terrains humides.
Outre ces espèces on rencontre encore:le trèfle sauvage(Trifolium
compestre),la luzerne sauvage(Medicago lupulina et Plantango major).
Dans les basses zones des lits majeurs(sur des secteurs
restreints)on rencontre des espèces hydrophiles avec une valeur très
réduite du point de vue fourrager:le roseau(Phragmites comunis),le
jonc(Typha latifolia),Carex riparia,le ppissenlit(Taraxacum officinale)
Sur le territoire de la commune pousse diséminé un nombre
appréciable de plantes médicinales très connues pour leur valeur
thérapeutique,mais très peu valorisées et utilisées.
Elles sont valorisées en petites quantités par les locaux,pour les
propres nécessités.
On mentionne les espèces représentatives de cette famille de
plantes très importantes:la chélidoine(Chelidonium majus), l'églantier
(Rosa canina), le petit thym de champ (Thymus sorphyllum), la
camomille(Matricaria chamomilla),la mauve(Malva rotundifolia),la
menthe(Mentha piperita),le plantain(Plantago lancelata).
Les recherches effectuées jusqu'au présent,les prévisions

28
climatiques soulignent une tendance d'accentuation et d'extension dans
tout le Plateau Central de la Moldavie et implicitement sur le territoire de
la commune Rebricea du processus de steppisation et donc de
changement du rapport entre les formations végétales.

b) La faune:
Les conditions physico-géographiques dans lesquelles est située la
commune Rebricea se reflètent en grande mesure aussi dans la
distribution du monde animale.
Ainsi,on remarque une combinaison des éléments
zoogéographiques dans lesquels le poids le plus grand est detenu par les
espèces central-européennes spécifiques pour la faune des forêts et
celles euro-asiatiques spécifiques pour la sylvosteppe.
L’existence de la faune est liée au spécifique du tapis végétal.
On rencontre sur le territoire de la commune le biotope de la forêt
de feuillus,de la sylvosteppe et du domaine aquatique et de lit majeur.
Ainsi dans la zone sylvestre on recontre les espèces de
mamiphères dont on peut exemplifier:la biche(Capreolus çapreolus),le
renard(Vulpes-vulpes),le sanglier(Sus scrofa),le lapin(Lepus
europaeus),l’écureuil(Sciurus vulgaris),le baireau(Meles meles),le
loup(Canis lupus).
Les oiseaux:le merle(Turdus merula),la coucou(Cuculus
conorus),l’épervier(Accipiter gentilis) ;les reptiles :le serpent de
bois(Coluber longissimus),le lézard vert(Lacerta viridis),le lézard(Lacerta
agilis) ;les amphibiens :la brune grenouille de terre(Pelobates fuseus),la
grenouille(Bufo bufo),la salamandre(Salamandra salamandra).
Le monde des névertébrées et des insectes est représenté par les
coléoptères,lépidoptères,dioptères,les vers,les miriapodes,etc.
Sur les prairies sylvosteppiques,la faune est plus pauvre et moins
variée comme nombre des espèces.
Plus représentatifs sont les rongeurs :Citellus citellus,Cricetus
cricetus,le chien de terre(Spalax),les souris de champ(Microtus
arvalis) ;les oiseaux :la caille(Coturnix coturnix),la perdrix(Perdix
perdix),l’alouette de champ(Alouda arvensis),la corneille(Corvis),le
moineau(Passer domesticus),la chouette(Athene noctua),l’hibou (Buho
buho) ;les reptiles :le lézard(Lacerta agilis,L.taurica,L.viridis) ;les
amphibiens :la verte grenouille de terre(Pelobates syriacus).
Les insectes sont beaucoup plus nombreuses et ont un rôle positif-
de polénisation des plantes-et un rôle négatif-de destruction des plantes.
Les plus répandues sont :le faucheur(Locusta viridis),la
cigale(Lyogrillus compestris),les papillons,les araignées,les hannetons.
La faune de lit majeur et la faune aquatique sont pauvres à cause
de l’étendue limitée de ce domaine.
D’ailleur,le réseau hydrograpique est formé par les petits
ruisseaux,dans la plupart à caractère temporaire,avec des lits majeurs

29
restreints comme étendue.
On rencontre seulement temporairement la mésange de
roseau(Panarus liarmicus)et le martinet de bord(Ripalia ripalia).
A cause du caractère du réseau hydrographique du territoire de la
commune Rebricea l’ichtyofaune n’est pas représentée.
Dans les eaux coulentes apparaissent les batriciens :la grenouille
de lac(Rana esculenta,R.ridibunda),la tortue d’étang ;quelques reptiles
comme le serpent d’eau(Natrix tessellata).
Les conditions physico-géographiques de la zone n’offrent pas des
prémises pour le développement d’une faune cinégétique riche comme
nombre des espèces et d’individus.
Comme intérêt pour chasse on mentionne le lapin,le renard,le
loup,le blaireau.
Cette faune modestement représentée quantitativément et très peu
variée comme espèces impose sa protection pour un equilibre naturel

c)Les sols
Dans la zone de la commune Rebricea,comme partout dans le
Plateau Central de la Moldavie,la distribution des sols zonaux se trouve
dans un étroit parallélisme ce qui explique la prédominance des mollisols
auquels on ajoute les argiluvisols et sur des surfaces plus restreintes les
sols alluvio-colluviaux,des sols phréatiques humides qui caractérisent les
zones plus basses(jusqu’à l’altitude de 300m) et se forment dans les
conditions de steppe et de sylvosteppe.
Les tcherozems(mot russe,terre noir) typiques se trouvent sur les
versants de la colline Crăciuneşti et Rebricea tout comme sur le versant
ouestique de la colline Sasova .Se sont formés sur les dépôts loessoïdes
dans des conditions correspondantes à la zone de sylvosteppe,avec des
précipitations autour 500 mm une température moyenne de l’air environ
9°C et avec le niveau hydrostatique de la couche phréatique relativement
profond.
Le contenu d’humus est suffisament riche ayant un bon
approvisionement avec phosphore et autres éléments mineréaux
nécessaires au développement des plantes de culture.
Sur ces sols on cultive avec des bons résultats les céréales(le blé,le
maïs,l’orge)et aussi les plantes techniques(le tournesol et la betterave
sucrière).
Le sol gris du forêt est répandue sur les versants des collines
Sasova,Tufeşti,Măcreşti et Glodeni ;il s’est formés sur des dépôts
loessoïdes,il a un caractère acide avec un contenu moyen d’humus.
Il a une fertilité semblable à celle des tchernozems argiloilluviaux,il
est utilisé pour la culture des céréales(spécialement du maïs),mais bien
préparé agrotechniquement il est compatible aussi pour les cultures
techniques.
Le sol brun argilo-illuvial occupe une surface relativement restreinte

30
sur les plateaux et les versants les plus hauts de l’est de la commune.
Il s’est formé dans des conditions correspondantes à la zone de
forêt sur les dépôts loessoïdes,limons et argiles avec un humus composé
par des acides huminiques et fulviques avec une texture différenciée sur
le profil et avec une structure des grains.
Il est un sol moins fertil que le tchernozem ou le sol gris ,ayant un
contenu bas d’humus et d’éléments fossilisants.
Les pseudorendzines occupent une surface reduite à la base des
versants de la colline Glodeni et Sasova.Il y a des sols formés sur les
marnes dans des conditions du climat humide.
Il leur est caractéristique l’abondance de calcium du matériel
parental grace auquel l’humification est active.
La pseudorendzine est plus fertile que le sol gris.
Les sols alluvio-colluviaux se sont formés à la base des versants
Sasova,Crăciuneşti et Gura Văii.
Ils présentent une situation très variée comme effet des conditions
extraimement différentes en ce qui concerne la durée de la manifestation
de la solification.
Ils ont une texture relativement uniforme de celle sabloneuse
jusqu’à celle argileuse avec une structure glomérulaire faible jusqu’au
moyenne dévéloppée.
Ils n’ont pas de fertilité spéciale étant prétables pour les pâturages
et prairies de fauches.
Les sols sabloneux apparaissent sur les surfaces restreintes sur les
versants des collines Fagului,Tatomireşti,Crăciuneşti,Gropilor,Draxeni,
Constancea et sur des portions réduites sur le reste du territoire.
Ils ne sont pas des sols trop fertiles étant préférés pour les
pâturages et les praires de fauches et parfois pour la culture des
céréales.
Les complexes des sols sont des sols composés par un mélange de
types de sol.
Ils sont répandus sur les versants des collines
Crăciuneşti,Fagului,Draxeni,Constancea,Măcreşti.
Ils se trouvent aussi dans les zones de glissements avec des
érosions différentes et sont utilisés partiellement pour les cultures
agricols,mais la plupart sont utilisés pour les pâturages et les prairies de
fauches.
Les complexes des sols peuvent être formés par les tchernozems
typiques et par les érodisols typiques;ils peuvent être formés encore par
les tchernozems typiques,érodisols typiques et régosols typiques.
Là ou la pente est plus grande,les glissement de terrain sont moins
stables et ils ont produit des terrains à dégradation excessive.
Ici le sol n’a aucune utilisation,ces terrains devenant néproductives.
En général les sols de la commune Rebricea ont une fertilité
moyenne,mais une fertilisation correspondente avec des engrais

31
chimiques et organiques tout comme la prise de quelques mesures pour
stopper l’érosion,peuvent élever leur degré de fertilité et la croissance de
la production.

II.Eléments de géographie humaine

A.L’évolution démographique
Comme partout sur le territoire du Plateau Central de la Moldavie la
dynamique de la population a connu des fluctuations avec des
moments¨d ‘explosion¨de la natalité(implicitement de la progression
naturelle)et avec des périodes de baisse,de la natalité,en arrivant à une
progression naturelle à valeur négative dans la période actuelle.
Si dans l’année 1985 on à enregistré une natalité de 20,4‰ ;la mortalité
de 10,4‰ et une progression naturelle de 10‰,après 1990,la progression
naturelle se réduit,en devenant négative pendant les dernières années.
Pendant 2003 la natalité(pour une population totale de 3624
habitants)dans la commune Rebricea avait une valeur de 1,1‰,la
mortalité 9,1‰et la progression naturelle était négative c’est-à-dire de
-8‰.
Pendant 2004 on a enregistré une natalité de 9,1‰,une mortalité de
11 ,3‰ et une progression naturelle de-2,2‰.
Pendant l’année 2005 on a eu une natalité de 1, 3‰,une mortalité de
4,1‰ et une progression naturelle de-2,8‰.
Cette situation est rendue graphiquement dans le tabel numéro 2.

Tabel numéro 2 Le mouvement naturel de la population dans la période


2003- 2005.
Indicateurs 2003 2004 2005
personnes ‰ personnes ‰ personnes ‰
Natalité 4 1,1 33 9,1 5 1,3
Mortalité 33 9,1 41 11,3 15 4,1
Progression.Naturelle - -8 - -2,2 - -
2,8

Les causes qui ont déterminé la baisse de la progression naturelle


pendant les dernières trois années sont bien connues.Les conditions
économiques générales,la perspective presque sombre en ce qui
concerne la réalisation professionelle et matérielle de la nouvelle
génération et l’adoption de quelques actes normatives sur la planification
familiale ont déterminé cette baisse rapide de la progression naturelle.
Tout comme le mouvement naturel,le mouvement migratoire a souffert

32
des fluctuations majeurs le long du temps.
Si pendant l’année 1995 on a enregistré 100 personnes arrivées
définitivement sur le terrtoire de la commune et 10 personnes parties
définitivement(donc une progression migratoire de 90 personnes)en
suivant le recensement réalisé le 26 mars 2002 on observe que on a
seulement 11 pesonnes arrivées pour une longue période de temps en
comparaison avec 52 personnes parties pur une longue période de
temps.On enregistre ainsi une progression migratoire négative,c’est-à-
dire avec une valeur de-41.
Tabel numéro 3 Le mouvement migratoire dans la commune Rebricea
en 2002.
La localité Personnes Personnes Personnes Personnes
component arrivées temporairemen temporairemen parties
e pour une t t absentes pour une
Le village longue présentes longue
période période de
temps
Rebricea - 2 25 5
Sasova - 3 7 2
Tatomireşti - 7 4 13
Măcreşti - - - -
Crăciuneşti - 13 15 2
Rateşu- - - 4 1
cuzei
Bolaţi - 11 4 2
Draxeni 11 38 23 24
Tufeşti - 5 28 3
Total 11 79 110 52

Il semble que dans la période suivante aussi on va enregistrer une


valeur négative de cet indicateur.
Si dans 1992,la densité de la population de la commune Rebricea a
été de 0,55 habitants /ha(55habitants/km²)en 2002 la densité de la
population a été de 0,64 habitants/ha(64habitant /km²).
En ce qui concerne la densité de la population dans les villages on
observe du tabel numéro 4 que les plus peuplés villages sont
Draxeni(859hab),Rebricea(558hab),Rateşu Cuzei( 539hab) et Tufeştii de
Jos(431hab).
Les densités les plus basses sont recontrées dans les villages
Măcreşti(95hab) et Bolaţi(229hab).
On observe ainsi que la densité de la population dans la commune
est relativement modeste,les villages sont petits et la population baisse
numériquement.
En analisant les données statistiques,transposées dans le tabel
numéro 4,on remarque que sur le territoire de la commune Rebricea
habite une population de 3624 habitants(source d’information-L’Anexe

33
numéro 4 concernant la population sur le territoire de la commune
Rebricea de l’archive de la mairie Rebricea et le formulair CPH du
centralisateur des données sur les bâtiments les habitations et sur les
personnes des chefs-lieux-des départements des villes,des
communes)duquels 1592 de sexe féminin et 2032 sexe masculin,c’est-à-
dire 43,9%femmes et 56,01%hommes.
En ce qui concerne la structure par groupes d’âge on observe que
la commune comprend 588 jeunes entre 0-19 ans en temps que les
personnes qui ont plus de 65 ans sont plus nombreuses c’est-à-dire 960
personnes(la population âgée,en proportion de 26,4% est considerée
population inactive).
Les jeunes entre 0-19 ans detiennent un proportion de 16,2% et les
personnes entre 19-65 ans une proportion de 42,6%.
En ce qui concerne la structure par âge rapportée au chaque village
on peut déduir des données obtenués que dans quelques villages la
population âgée detienne un poids élevé.
C’est le cas du village Bolaţi dans lequel la population jeune est
réduite,c’est-à-dire 17 jeunes entre 0-19ans(7,4%)et la population
âgée(plus de 65 ans)detienne une proportion de 26,2%(c’est-à-dire 60
personnes âgées).
Il est suivi par Măcreşti,11,5 population jeune(0-19 ans)et
21%population âgée.
Mais le plus représentatif de toutes les villages de ce point de vue
est le village Crăciuneşti avec seulement 5,6% population entre 0-19ans
et 36,1% population âgée(plus de 65 ans).
Dans la localité Rebricea on enregistre la seule situation avec une
proportion des jeunes plus grande que la proportion des personnes
âgées,on enregistre 27,4% jeunes et 20,9% personnes avec plus de
65ans.

34
La population de la commune Rebricea est en proportion de 100%
de nationalité roumaine.En ce qui concerne le culte religieux,95% des
habitants sont de religion chretienne Orthodoxe et le reste de 5% sont les
adepts des autres cultures religieuses(comme par example le baptisme).
En ce qui concerne l’habitat humain,la commune Rebricea a dans
sa constitution neuf villages :Rebricea,Draxeni,Tufeştii de
Jos,Bolaţi,Rateşu-Cuzei,Sasova,Tatomireşti,Măcreşti,Crăciuneşti .
La zone a été habitée des plus vieux temps.Les documents
historiques attestent l’habitation sur la vallée de Rebricea du XV-ème
siecle; tout le territoire étant pris en possesion par une population
relativement dense en comparaison avec les autres zones de la
Moldavie.
Les villages actuels sont situés dans la plupart dans les bassins de
réception de quelques afluents secondaires ce qui représente des
difficultés pour la création des voies de communication modernes.
Ceux-ci sont les soit-disants villages ‘’de la source’’.Il y en a deux
villages situés sur les glacis colluvio-prolluvials du contact des versants
avec les lits majeurs des ruisseaux.Il s’agit des habitations de glacis
représentées par Rebricea et Rateşu-Cuzei.
Un seul village présente les caractéristiques morphostructurales des
habitation des versants,étant situé sur le versant inférieur de la colline
Sasova(il s’agit du village Sasova)
Du tabel numéro 5 résulte la différenciation des villages de la
commune après la morphostructure,après la texture,forme et fonction,des
différenciations dues aux facteurs historiques,physico-géographiques,
économiques et même politiques.

35
On observe que tous les villages ont une texture dispersée et à
l’exception du village Rebricea qui a la forme reguliére de la lettre’’Y’’ et
des villages Rateşu-Cuzei et Tatomireşti qui ont une forme polygonale,les
autres villages ont une forme irégulière.
On remarque encore que tous les villages de la commune ont une
fonction pure agricole avec un spécifique céréalier et moins
zootechnique.
Le village Rebricea est situé dans la partie centrale-nordique de la
commune sur un glacis prolluvio-colluvial formé au contact des versants
des collines Crăciuneşti et Rebricea avec la vallée du ruisseau Rebricea
et du ruisseau Tatomireşti.
Le village Rebricea s’est formé et ultérieurement s’est étendue sur
les principaux axes de circulation,respectivement’’le vieux chemin de
Bârlad’’ ou ‚’’le chemin de Ţarigrad’’ et la voie ferrée parallèle au chemin
realisée en 1892.Actuèlement il est résidence de la commune.
La surface de l’âtre du village a évoluée significativement ;il existe
encore une tendance d’extension du village sur la droite de la rue Iaşi-
Vaslui vers le nord mais aussi vers le sud.Le village comprend 183
habitations et 558 habitants.
Le réseau des rues est composé par un secteur de chemin asphalté
d’environ 3km et un secteur de chemin pavé d’environ 1km.Il n’existe pas
des trottoirs(seulement une portion d’environ 100m)/
Le village est éléctrifié entièrement mais il ne dispose pas d’un
réseau de canalisation et d’eau courente,l’eau étant procurée des
fontaines.
La densité des bâtiments est relativement uniforme étant due à la
configuration linéaire du village.

36
Le village Draxeni est le plus grand village,qui entre dans la composition
de la commune,du point de vue de la surface et du nombre d’habitants.
Il est situé dans l’ouest de la commune,à la base des versants des
collines Tufeşti,Draxeni,Cârleşti et Râşcani.Il est traversé par la vallée du
ruisseau Rebricioara.Le village est lié à la résidence de la commune par
un chemin pavé d’environ 6km.
Tufeştii de Jos est situé dans le prolongement vérs le nord du
village Draxeni,avec lequel il fait presque corp commun,à la base des
versants des collines Tufeştii de Jos et Bodeşti,d’un côté et de l’autre du
ruisseau Rebricioara.Le village est lié à la résidence de la commune par
un chemin qui traverse le village Draxeni et qui est pavé(6km de
longueur) et par un chemin qui n’est pas pavé qui lie directement le
village Tufeştii de Jos au village Sasova et puis au village Rebricea.
Bolaţi est situé dans le SV de la commune,d’un côté et de l’autre du
ruisseau Rebricioara à la base des versants des collines Gura Văii et
Bolaţi.
Le chemin principal est pavé et lie le village à la résidence de la
commune par l’intermède du village Rateşu-Cuzei.
Tatomireşti-est situé dans le NV de la commune ,d’un côté et de
l’autre du ruisseau Tatomireşti,entre les collines Fagului et Tatomireşti.
Il est lié,sur une distance d’environ 6 km,à la résidence de la
commune par un chemin partièllement pavé.
Măcreşti est le plus petit village de la commune,en effet,un hameau
situé sur la partie droite de la vallée de Tatomireşti,proche du village
Tatomireşti avec lequel il a fait corp commun dans la période 1970-1989.
Sasova est situé dans le nord de la commune à la base de la colline
avec le même nom,à la gauche de la vallée Rebricea.
Il est lié à la résidence de la commune par une rue pavée d’environ
2km.
Rateşu-Cuzei est situé dans le sud de la commune sur la partie
droite du ruisseau Rebricea sur un glacis prolluvio-colluvial situé à la base
de la Colline Rebricea .La distance entre ce village et la résidence de la
commune est de 2,5km,les deux villages étant liés par la rue
interdépartementale et la voie ferrée Iaşi-Vaslui.
Crăciuneşti-est situé dans la partie ouestique de la commune,sur la
vallée du ruisseau avec le même nom,à la base des versants des collines
Crăciuneşti et Glodeni.Il est un village ramifié,avec une forme semblable
à une feuille d’arbre .
La distance entre le village et la résidence de la commune est de 2,5km.
La plupart des villages de la commune Rebricea a des petites
dimensions et des petites valeurs de la population,la majorité sont
emplacés dans des lieux favorables ,ont une fonction agricole,l’acces
vers l’exterieur est relativement facile et ils ne possèdent pas des
dotations sociales spéciales.

37
B. La caractérisation économique

a) L’agriculture
La position géographique de la commune Rebricea, les formes de relief
et les autres conditions naturelles ont déterminé que l’agriculture soit
l’occupation principale des habitants de cette zone, ce qui a permis
l’accumulation des riches traditions et d’une vaste expérience dans la
cultivation des céréales, de la vigne, et, tout comme dans le domaine de
l’élevage.
L’agriculture représente la base de l’économie de la commune
Rebricea, cette activité contribuant essentièlement à la réalisation de la
production totale.
Environ 90% de la population apte pour le travail de la commune
travaille dans ce domaine d’activité.
Pendant les denières années, la production totale n’a pas baissé
significativement, mais les prémises de son augmentation dans le futur
ont été diminuées à cause d’un entier complexe de facteurs.
Ainsi, beaucoup des travaux agrotechniques (le labourage,
l’ensemencement, le binage) ont été faites pendant les dernières années
avec un outillage rudimentaire de mauvaise qualité et souvent pas dans
les optimes périodes.
Généralement, les labourages ont été effectués perpendiculairement
sur les courbes de niveau, ce qui a déterminé l’accentuation de l’érosion
du sol et implicitement la baisse de la fertilité ; on n’a pas appliqué la
régle de l’assolement – les plantes étant cultivées plusieures années
consécutives sur les mêmes surfaces.
L’application des substances chimiques (engrais, pesticides, herbicides)
et des substances organiques a été faite sporadiquement et d’une
manière défectueuse, sans tenir compte du type de sol, des nécessités
des plantes et des effets nocifs auxiliaires de ces substances quand elles
ne sont pas correctement appliquées.
Sur des surfaces occupées des vignes on n’a pas effectué les travaux
d’entretien nécessaires (ou on ne les a effectués en temps utile) ce qui a
généré la compromission en proportion de plus de 80% de cette culture.
Il est obigoire l’établissement de quelques stratégies fermes de
redressement de ce secteur ayant en vue les conditions pédoclimatiques
favorables de la zone et l’importance de l’agriculture sous l’aspect social-
économique dans le cadre de la commune Rebricea.
Au présent, l’agriculture de la commune Rebricea est desservie par
S.C. Agromec Draxeni.
De l’analyse des données présentées dans la fiche du fond foncier de la
commune Rebricea (réalisée par le centre agricol, le 15 novembre 2004)
il en résulte que d’une surface agricole totale de 4794 ha, les fermes

38
individuelles detiennent 4154 ha (c’est-à-dire 86,6% du total), le reste de
630 ha appartient au secteur d’état (13,4%), la Mairie Rebricea possède
612 ha (12,7% du total du terrain agricol).
En ce qui concerne la modalité d’utilisation du terrain on observe que la
surface arable comprend 3324 ha, (c’est-à-dire 69,3% du terrain agricol
total et 59,4% de la surface entière de la commune Rebricea) suivie
comme poids par les pâturages avec 1366 ha (28,4% du total du terrain
agricol) et par les prairies de fauches avec 57 ha (12,2% du total du
terrain agricol).
La vigne occupe une surface plus réduite c’est-à-dire 47 ha (0,98% du
total du terrain agricol) duquelle 42 ha de vigne à fruit.
La forêt occupe une surface de 243 ha dans l’est extrème de la
commune, 224 ha appartenant à S.C. Romsilva et 18 ha aux fermes avec
le domicile dans la localité Rebricea.
Aux ces surfaces on ajoute les terrains avec des autres utilisations et
qui occupent 383 ha, c’est-à-dire 6,8% de la surface totale de la
commune.
Le tabel numéro 7 montre très bien toutes ces valeurs.
Tabel numéro 7 – La fiche du fond focier, 15.11.2004
(réalisé par le centre agricol Rebricea, le cente communitaire cadastre et par l’agent agricol)
Hectares
Posseseurs de terrain Total duquel
terrain
agricol arable pâturages prairies de vergers vignes duquelles à
fauches total total fruit
Total localité(I+II) 4794 3324 1366 57 - 47 42
Secteur privé(I) 4164 3313 747 57 - 47 42
Total
Fermes individuelles 4154 3303 747 57 - 47 42
Unités coopératives- 10 10 - - - - -
collectives(églises)
Secteur d’état(II) 630 11 619 - - - -
Total
Sociétés comerciales 8 8 - - - - -
(terrain donné en
concession)
Autres posseseurs de 622 3 619 - - - -
terrain proprieté de
l’état(1+2+3)
Mairie Rebricea 612 - 612 - - - -
Transport 8 1 7 - - - -
Télécommunication
Lycées, écoles, 2 2 - - - - -
écoles maternelles

Les terrains arables se trouvent sur les cimes et les plateaux interfluviaux
et sur la plupart des versants.
Les pâturages et les prairies de fauches naturelles se trouvent dans la
zone des lits majeurs des ruisseaux, sur les versants des collines
Glodeni, Tatomireşti, Sasova, Tufeşti, Bolaţi.

39
Les vignes sont emplacées sur les versants ouestiques des collines
Draxeni, Bolaţi, Crăciuneşti et sur le versant estique de la Colline
Tatomireşti avec une bonne exposition au soleil et avec des sols
spécifiques.
Des surfaces restreintes de terrain (environ 6 ha) se trovent dans un
état avancé de dégradation à cause des glissements et de l’érosion
aréolaire; pratiquement ces terrains ne sont pas productifs.
Dans le cadre de la culture des plantes, le maïs a le poids le plus élevé
avec une surface de 1316 ha occupée en 2001, 1439 ha en 2002, 1383
ha en 2003, 1403 ha en 2004 et une surface de 1403 ha en 2005.
La production est consumée dans sa plupart localement, une partie
étant valorisée sur les marchés des villes entourantes et au fond de l’état.
La production moyenne est comprise entre 2500-3000 kg grains/ha.
C’est une culture préférée par la population parce qu’elle est peu
prétentieuse et représente une source de nourriture pour les animaux et
même pour les hommes.
Il est cultivé en assolement avec le blé mais aussi sur les terrains plus
élevés et moins fertiles des versants des collines Glodeni, Crăciuneşti,
Măcreşti, Tufeşti.
Le tournesol occupe une surface de 650 ha en 2005. Il est cultivé sur
les versants estiques où l’insolation est plus forte. La production est dans
sa plupart à l’échange avec l’huile de la Fabrique d’huile de Iaşi.
Le tournesol est suivi comme surface cultivée par le blé, qui occupe 590
ha du terrain arable de la commune Rebricea. La production moyenne
peut osciller entre 1100-2000 kg/ha et il est cultivé sur les versants
inferieurs des collines Rebricea, Crăciuneşti, Tatomireşti, Glodeni,
Fagului, aussi sur les plateaux plus hauts des collines Sasova et Gura
Văii.
Les plantes pour le fourrage sont cultivées sur 195 ha. La plus
répandue est la luzerne (105 ha) avec une production moyenne de 1000-
8000 kg/ha suivie par le trèfle.
Ces plantes sont cultivées dans les zones de lit majeur, au contact
entre les lits majeurs et les versants des collines et aussi sur les terrains
avec des glissements mineurs stabilisés. Elles ont une valeur nutritive
élevée en représentant une nourriture consistente pour les animaux.
Le colza pour l’huile occupait en 2002 une surface de 55 ha, en 2004
une surface de 146 ha, en 2005 une surface de 100 ha.
La pomme de terre est cultivée sur 80 ha, généralement sur le terrain
d’autour les habitations.
La production moyenne est de 5500-15000 kg/ha.
La production est presque entièrement utilisée localement.
Les légumes sont cultivées sur 72 ha. Les plus répandues sont les
tomates, l’oignon, le poivron, le chou.
Le haricot se trouve généralement en culture double avec le maïs, les
productions étant modestes. Il est cultivé sur 30 ha.

40
La betterave sucrière est cultivée sur 15 ha, la production moyenne est
de 9000-12000 kg/ha. Elle préfère les sols de la zone de glacis colluvio-
prolluvial et de la zone des versants inférieurs des collines.
La culture des plantes est représentée par le tabel numéro 8.

41
L’élevage constitue, tout comme la culture des plantes, une vieille
occupation des habitants de la commune Rebricea, le secteur
zootechnique contribuant à la croissance des revenus matériaux et à leur
approvisionnement avec des importantes quantités de la viande, de lait,
d’oeufs, de laine.
L’existence des surfaces étendues avec des pâturages et avec des
prairies de fauches naturels auquels on ajoute celles cultivées avec des
plantes fourragères constitue le fondement du développement du secteur
zootechnique. Outre cette nourriture fourragère on utilise encore le maïs
et le blé et l’orge.
Du tabel numéro 8.b., sur la situation des effectifs des animaux au
niveau de la commune Rebricea on observe la croissance numérique du
cheptel, par ensemble.

Tabel numéro 8.b.


La situation des effectifs des animaux au niveau de la commune Rebricea
(2001-2005)

L’année Bovinés Ovinés Porcs Chèvres Chevaux Volailles Abei


lles
2001 990 3200 1400 52 625 17200 150
2002 1010 3700 600 50 650 16100 180
2003 1096 2918 739 52 536 9875 125
2004 1071 2562 701 58 533 7775 249
2005 1346 2697 1270 78 551 13322 249

Seulement les ovinés ont baissés significativement par rapport à 2002


mais leur nombre a augmenté, en échange, par rapport à 2004. Les
bovinés enregistrent une croissance progressive chaque année du 2001
jusqu’en 2005.
En rapportant l’effectif d’animaux existant en 2005 à la surface agricole
on observe que les ovinés ont une densité de 56 têtes/100 ha, les
bovinés ont une densité de 28 têtes/100 ha, les porcs 26 têtes/100 ha ;
les chevaux 11 têtes/100 ha, donc il s’agit d’une densité petite par rapport
à la base fourragère qui peut assurer la nourriture pour un cheptel
beaucoup plus grand.
L’effectif d’animaux de la commune Rebricea appartient aux fermes
individuelles de la population, entièrement.
Les ovinés ont réduit leur nombre par rapport à 2002 avec environ 1000
têtes, on a renoncé aux races productives (merinos) mais prétencieuses,
en augmentant les races traditionnelles (ţigaie, ţurcana) moins
prétentieuses et plus résistentes.
Les ovinés sont élevées à pâture libre, la production de fromage, laine
et de viande étant mise en valeur sur le plan local et sur les marchés des

42
villes Vaslui et Iaşi.
Les bovinés appartienent aux fermes individuelles. Il n’existe pas des
races pures, de grand rendement ; les paysans optent pour les animaux
moins productives et moins prétentieux en ce qui concerne la nourriture,
la soin et les conditions climatiques.
On ne pratique pas la stabulation, les bovinés sont élevées à pâture
libre sur les pâturages naturelles des versants des collines et sur les
pâturages des lits majeurs. La production est consumée sur le plan local
et une partie (surtout la viande) est livrée en exterieur.
Les porcs ont baissée leur nombre par rapport à 2001 avec 130 têtes
en 2005 et avec 699 têtes en 2004.
La nourriture pas adéquate a généré la baisse de la quantité de viande
detenue. La production est valorifiée sur le plan local (pour la
consomation interne) et sur les marchés des villes entourantes et aux
abattoires Scânteia (Iaşi) et Negreşti (Vaslui).
Les chevaux ont baissé aussi mais pas significativement par rapport à
2003 et 2004. Ils enregistrent 551 têtes en 2005 (au niveau de la
commune) étant utilisés pour la traction (chevaux de trait) et pour la
réalisation des travaux agricoles, les paysans les préférant pour le
remplacement des machines agricoles qui manquent. Les races
existentes ne sont pas prétencieuses et sont résistentes à l’effort.
Les volailles (en nombre de 13322 en 2005) sont élevées dans les
fermes individuelles de la population.
L’apiculture n’est pas appliquée à large échelle dans la commune à
cause du manque de la tradition et de la flore mellifère qui n’est pas
abondente ni diversifiée. Elle est pratiquée sur place ; en pourcentage le
miel poliflore prédomine.
La production est consumée en totalité sur le plan local.

b) L’industrie
Dans le cadre de l’économie de la commune Rebricea l’industrie est
insignifiante par la valeur de sa production globale obtenue et aussi par la
quantité et par la qualité de la main d’oeuvre occupée par cette branche
d’activité.
On souligne l’existence dans le village Crăciuneşti d’une machine pour
façonner le bois qui est desservie d’un seul ouvrier.
Ils existent encore quatre moulins, le moulin de Rebricea étant le plus
productif et appartenant à A.F. Elisei Natalia.
A.F. Elisei Natalia désservie par 5 ouvriers, ayant une double activité
économique, c’est-à-dire l’activité principale est la meunerie et l’activité
secondaire est représentée par les travaux agricoles.
Les trois autres moulins se trouvent dans le village Draxeni, c’est-à-dire
P.F. Dărăşteanu Elena, A.F. Cârlescu Ovidiu (spécialisée en meunerie et
commerce) et le plus important A.F. Cârlescu Petru avec une triple activité
economique

43
(l’activité principale- la meunerie ; l’activité secondaire 1- la transformation
de la matière première ; l’activité secondaire 2- l’élevage).
A.F. Elisei Natalia et A.F. Cârlescu Petru possèdent des presses d’huile,
la matière première transformée étant le tournesol cultivé sur les terrains
propres et achetés des paysans de la commune.
Il existe la tendance de création, dans le futur, des petites ateliers
artisanaux (de cordonerie, de meunerie, de peausserie) basés sur la
propriété privée.
L’inexistence presque totale de cette activité économique dans la
commune est une conséquance du navetisme massif du passé ( la
majorité bons artisans travaillent à l’exterieur) et du fait que les produits
industriels les plus nécessaires sont procurés facilement des villes
entourantes. D’ailleurs, le manque de quelques traditions et des matières
premières complètent les causes du faible développement de l’industrie.
Sur le territoire de la commune Rebricea existe une surface de 243 ha
de forêt emplacée dans le NE extrème de la commune, disposée en deux
corps : le corp Râşcani au SE du village Draxeni et le corp Pârlita à l’E du
village Tufeştii de jos.
Une surface de 18 ha appartienne aux fermes individuelles et le reste
appartient au Districtul Silvic Grajduri du département de Iaşi. Elle est une
forêt de feuillus, relativement jeune dans laquelle prédominent les chênes
auquels on ajoute le charme, le tilleul, l’orme.
La forêt a un rôle de protection et de production. Le bois n’a pas une
valeur spéciale étant utilisé dans sa plupart par les habitants de villages
entourentes comme combustible et moins pour les constructions.
Pendant les dernières années on n’a pas fait des boisements ou des
plantations en alignements.
Outre le bois qui est le produit principal, on valorise à échelle reduite
quelques produits complementaires qui se trouvent dans cette zone.
Ainsi les fruits de l’églantier, les fruits de la forêt et les fruits du
cornouiller sont utilisés pour la préparation des différentes produits
médicinaux et les champignons sont consumés frais ou conservés par les
locaux.
En ce qui concerne l’économie de la chasse et de la pêche, le territoire
de la commune est une zone relativement pauvre en espèces d’animaux
destinés à la chasse.
Le gibier aux plumes manque presque complètement et le gibier au poil
est peu représenté comme nombre des espèces et des individus (le
sanglier, le lapin, le renard). On organise toutes les 2-3 années des
chasses aux lapins dans les chaumes et sur les versants couverts avec
arbustes et grandes herbes. Pratiquement, cette activité n’a pas une
valeur économique.
D’ailleurs, à cause du fait que les eaux de la commune sont petites
comme débit (ici se trouvant seulement les cours supérieurs)
l’ichtyofaune manque totalement et la pêche n’est pas pratiquée.

44
c) Les transports et les communications
Les voies de communication du territoire de la commune Rebricea sont
représenté par un réseau de chemins ayant une longueur totale de 35 km
duquelle 6,8 modernisés, le reste étant en général pavés.
On ajoute le tronson de voie ferrée d’environ 6 km qui traverse la
commune Rebricea du nord au sud, dans la zone centrale. Le tronson de
chemin modernisé fait partie du chemin départemental Iaşi-Vaslui qui se
superpose au tracé du vieux Chemin de Bârlad (Drumul cel mare al
Moldovei) qui passait sur le tracé Tecuci-Bârlad-VasluiScânteia, et par
l’ensellement Bordea on arrivait à Iaşi.
Cette rue est relativement bien entretenue (le secteur qui appartient à la
commune en se prêtant à la circulation des automobiles.
Les chemins qui font la liaison entre le village Rebricea- la résidence de
la commune- et les autres villages de la commune (à l’exception de
Rateşu-Cuzei) sont pavés, mais le fait que les travaux d’entretient n’ont
pas été faits à temps a déterminé la dégradation de ces chemins, parfois
devenant impratiquables.
Le tronson de voie ferrée qui traverse la commune est compris entre la
halte Rateşu-Cuzei et la halte Rebricea et fait partie de la voie de
communication ferroviaire Iaşi-Vaslui qui a été construite pendant la
période 1886-1892.
Les habitants de la commune utilisent presqu’en totalité cet axe
ferroviaire pour se déplacer vers l’exterieur.
Généralement, la position géographique de la commune Rebricea
permet l’établissement des liaisons faciles avec les principales voies de
communication de département.
En ce qui concerne les télécommunications on doit souligner l’existence
(dans le village Rebricea) d’un Centre de Communication et de
Ressources (le Télécentre) qui a pris naissance le 15 octobre 2003 ayant
à la base l’accord de coopération entre le Ministère des Communications
et Technologie de l’Information (M.C.T.I.) et l’Agence des Etats Unis pour
le Développement International (USAID).
Il fonctionne dans le siège de la Maison de la Culture Rebricea et a
dans sa dotation deux ordinateurs connectés à l’Internet, deux
téléphones, un téléfax et une imprimante.
A l’aide des appareils de la dotation, le Centre de Communication et de
Ressources Rebricea assure des services de téléphonie, fax,
photocopillage, transformations des textes, e-mail, accés à l’Internet pour
la population des villages de la commune Rebricea.
En Roumanie ont pris naissance en 2003 quatre centres-pilote grace au
projet ROMANIA INFORMATION TECHNOLOGY INITIATIVE-ACCES
PROJECT (RITI-ACCES), soutenu par l’Agence des Etats Unis pour le
Développement International.
Un autre élément remarquable est la création d’un réseau de télévision

45
par câble pendant le mois d’avril 2004 sous le nom de S.C. ALTESA
COM, Vaslui, avec le siège Rue Călugăreni, nr. 9. La seule firme de
téléphonie mobile qui enregistre des abonés sur le territoire de la
commune Rebricea est Orange (le seul réseau qui prend la ligne).

III. Les prémisses du développement durable de la commune


Rebricea
En ce qui concerne l’infrastructure il est obligatoirement la
modernization immédiate des chemins qui font la liaison entre les villages
de la commune et le centre (la résidence de la commune).
Cette modernisation doit comprendre l’asphaltage de ces voies de
communication, la réhabilitation et la construction des nouveaux ponts.
En ce qui concerne l’agriculture, parce qu’elle est la branche de
base de l’économie de la commune Rebricea, il est trés nécessaire
l’adoption de quelques mesures pour la modernisation et l’augmentation
de son efficience.
Premièrement on doit souligner la nécessité de la création de
quelques associations qui peuvent amasser dans des grands corps les
surfaces arables fragmentées.
Ainsi elles peuvent être travaillées beaucoup plus facilement et plus
efficient.
Puis, il est nécessaire l’utilisation des engrais naturels, qui existent
en grandes quantités, ayant en vue l’obtention des produits écologiques
qui, même s’ils sont plus difficilement à obtenir, sont plus chers et plus
facilement à placer sur le marché.
Un autre élément nécessaire est l’utilisation des assolements ayant
en vue que les paysans non-informés cultivent les mêmes plantes chaque
année sur les mêmes surfaces. Ainsi, après trois ou quatres années leur
terrain devient infertile pour le type de plante respectife à cause du fait
que les minérales pour la plante sont épuisées.
En pratiquant l’assolement,le terrain trouve le temps necessaire pour
reéquilibrer la quantité des minerals qu’il a perdu les années antérieures.
L’utilisation de la technique moderne dans la réalisation des travaux
agricols est nécessaire ayant en vue que les paysans utilisent même
dans le XXI siècle les animaux de traction pour labourer la terre, en
obtenant ainsi des travaux de mauvaise qualité et déposant des efforts
beaucoup plus grands.
On a besoin aussi, au niveau de la commune, d’une formation de
quelques spécialistes et même des paysans en ce qui concerne
l’agriculture moderne et en ce qui concerne les demandes de l’Union
Européenne sur la production agricole et sur l’utilisation du terrain.
Le développement du secteur viticole toujours tenant compte des
normes de l’Union Européene, ayant en vue que sur les parcelles

46
d’autour les maisons on cultive des variétés hybrides faibles
quantitativement et qualitativement, est encore nécessaire.
Sur le territoire de la commune Rebricea on n’enregistre pas des
surfaces occupées avec des vergers même si beaucoup des zones de
versant sont affectées par les glissements de terrain. Il est necessaire
donc le développement du secteur pomicol ( les arbres fruitiers étant
cultivés au présent seulement autour des fermes individuelles).
Il est nécessaire encore le développement du secteur zootechnique
par l’acquisition des races productives et l’utilisation efficiente de la base
fourragère.
Pour que les paysans obtiennent des revenus substantiels, ils
doivent trouver un marché permanent et sûr pour valoriser leurs produits.
Dans le domaine de l’industrie, tenant compte du fait que dans la
commune existe une main d’oeuvre consistente et partiellement bien
préparée et que la position géographique par rapport aux grandes villes
est très bonne, on peut créer quelques petites unités indutrielles.
Par exemple on peut créer un atelier de confections (pour profiter
de la main d’oeuvre féminine abondente dans la commune Rebricea)
ainsi la matière première locale-la laine- serait très bien valorisée.
Un autre exemple-une fabrique de transformation du lait ou un
abattoir pour transformer la viande de porc locale- ayant en vue que les
habitants vont jusqu’aux marchés de Vaslui et Iaşi pour vendre les produit
de lait et jusqu’à la foire Scânteia pour vendre les cochons.
La réalisation d’une boulangerie serait encore nécessaire, tenant
compte que la localité Rebricea est spécialisée dans la culture des
céréales.
Une autre nécessité serat un atelier de façonnage du bois, une
cordonnerie et une peausserie.
Ces microunités vont utiliser la main d’oeuvre et la matière première
existente sur le plan local.
Une partie des produits finis peut être valorisé dans la commune le
rest peut être valorisé dans les villes Iaşi et Vaslui.
Pour les valoriser localement il est necessaire le développement
d’une foire et d’un marché locaux qui permettront cet échange de
marchandises.
En ce qui concerne l’enseignement,pour le développement de cet
important secteur, il est obligatoire la réhabilitation et la consolidation des
édifices des écoles qui sont dégradés et avec des fissures.
Il est necessaire encore la dotation des écoles avec des matériaux
didactiques modernes, avec des techniques de calcul et communication.
Ayant en vue que les distances entre les villages de la commune et
la résidence de la commune (le village Rebricea) sont grandes (entre
Draxeni et Rebricea il y a une distance de 6km) la dotation de la
commune avec des microbus pour le transport des élèves aux écoles
serait plus que necessaire.

47
Un autre élément important pour le développement de
l’enseignement serait mentenir la relation permanente communauté-
école, tenant compte du fais que plusieures familles de paysans ne
connaissent encore l’importance de l’éducation de leurs enfants, en
préférant les mettre à travailler la terre au lieu d’apprendre.
Pour le développement de la culture serait necessaire la création
des maisons de culture dans chaque village de la commune ayant en
dotation des bibliothèques, des points de documentation et d’information,
des ordinateurs liés au réseau de l’Internet, des salles de spectacle.
Pour la réalisation d’une culture efficiente de l’homme de la
campagne on a besoin des spécialistes préparés dans la connaissance
des problèmes des villages roumains.

48
Conclusions

La commune Rebricea est située dans le nord du département de


Vaslui, dans le centre du Plateau Central de la Moldavie, sur une très
vieille âtre d’habitation roumaine, les établissements de la comune en
commençant à être attestés par les documents de XIV-XVème siècles.
Le territoire de la commune est situé dans l’unité de la Plate-
Forme Moldave comprenant un socle relativement stable (affecté
seulement par des légers mouvements néotectoniques positifs) et une
couverture sédimentaire.
Le relief actuel a été sculpté dans des dépôts sarmatiens et
meotiens.
Comme tout le Plateau Central de la Moldavie, le territoire de la
commune n’a pas des ressources importantes du sous-sol. On exploite
seulement quelques roches de construction d’importance locale (des
sables, des limons, des argiles).
Le relief de la commune Rebricea est formé d’un ensemble des
cuestas, d’interfluves étendus séparés par des vallées sculptées dans la
couverture sédimentaire monoclinale. L’orientation générale du relief est
sur la direction NNV-SSE, en reflétant ainsi une évidente adaptation à la
structure.
L’altitude du relief de la zone varie entre 100 et 390 m en
s’encadrant dans les traits morphométriques du Plateau Central de la
Moldavie.
D’ailleurs, du point de vue morphographique, on remarque la
présence de quelques formes de relief trés répandues dans la zone
centrale du Plateau de la Moldavie.
On rencontre ainsi des plateaux structuraux greffés sur des dépôts
sarmatiens avec des versants aproximativement simétriques ; des vallées
structurales (subséquntes, réséquntes, obséquentes) auquelles on ajoute
les versants délluviaux et les glacis prolluvio-colluviaux.
Les processus géomorphologiques actuels sont greffés sur une
lithologie avec une faible résistence et sont représentés par l’érosion
aréolaire, érosion linéaire, par les glissements de terrain auquels on
ajoute l’accumulation des microformes spécifiques.
Le territoire de la commune a un climat tempéré continental aux
nuances excessives, caractérisé par une température moyenne annuelle
d’environ 9°C, le régime thérmique présente pourtant des amplitudes
grandes qui reflètent le continentalisme climatique.Les précipitations ont
des valeurs annuelles comprises entre 500 et 600mm, étant suffisantes
pour le développement des plantes qu’on cultive dans la zone.
Les vents n’ont pas une densité et une fréquence spéciales, étant
prédominantes ceux de la direction nord-ouest.
Le réseau hydrographique est formé par une série de petits
ruisseaux, la plupart à caractère temporaire, tous étant collectés par le

49
ruisseau Rebricea qui traverse la commune du nord vers le sud et se jette
dans la rivière Bârlad.La nappe d’eau phréatique a un débit relativement
riche et se trouve à des petites profondeurs, étant facile à exploiter.
Du point de vue biogéographique, le territoire de la commune
Rebricea est situé dans la zone de sylvosteppe et on rencontre les
espéces des plantes spécifiques pour cette zone.
La faune est réduite numériquement et peu variée comme nombre
des espèces, ce fait étant dû aux effets négatifs des activités humaines,
dont la faune et la végétation ont soufferts le long du temps.
Les sols reflètent les conditions physio-géographiques dans
lesquelles ils se sont formés ; ils font partie de la classe des mollisols et
des argilluvisols présentant des modifications physico-chimiques
structurales déterminées par l’intervention anthropique.Ces sols ont une
fertilité moyenne.
Les conditions physico-géographiques ont permis le peuplement
très vieux de la commune.Au présent la population présente environ 3624
habitants avec une densité de 64 hab./km² . On constate une tendance de
vieillisement de la population ; la progression naturelle enregistrant des
valeurs négatives pendant les dernières années.
La commune Rebricea a dans sa composition huit villages (et le
village Rebricea- la résidence de la commune), la plupart avec une
ancienneté considérable représentant des foyers d’une habitation
roumaine continue sur ces territoires.Les villages ont des dimensions
relativement petites, avec un nombre réduit d’habitants, ils sont de type
dispersé-ramifié et ils ont une fonction pure agricole.
La branche principale de l’économie,avec plus de 90% de la
production globale et dans laquelle travaille la plupart de la population est
l’agriculture.On cultive des céréales des plantes techniques, des plantes
fourragères, de la vigne, et on pratique l’élevage (bovinés, ovinés,porcs).
Les principaux axes de circulation sont représentés par le chemin
départemental Iaşi-Vaslui (modernisé) qui se superpose au vieux Chemin
de Bârlad et par la voie ferrée parallèle au chemin.
Généralement,la commune Rebricea est comprise sous tous les
aspects physiques et économiques dans le cadre spécifique du Plateau
Central de la Moldavie.

50
Bibliographie
1.Băcăuanu,V.(1980)- Podişul Moldovei,Ed.Ştiinţifică şi Enciclopedică,
Bucureşti
2.Gugiuman,I.Cârcotă,V.Băican,V.(1973)-Judeţul Vaslui- Ed. Academiei
R.S.R, Bucureşti
3.Gugiuman,I.(1960)-Unităţi şi Subunităţi climatice din partea de Est a
R.S.R,Analele Ştiinţifice ale Universităţii Al.I.Cuza,Iaşi.
4.Ioniţă,I.(2000)-Relieful de cueste din Podişul Moldovei,Corson,Iaşi
5.Jeanrenaud,P.(1971)-Harta geologică a Moldovei Centrale dintre Siret şi
Prut-Analele Ştiiţifice ale Univesităţii Al.I.Cuza,Iaşi.
6.Petraş,I.(2003)-Mic dicţionar geografic,Ed.Dacia,Cluj Napoca:
7.Ungureanu,Al.(1993)-Geografia podişurilor şi campiilor României-
Ed.Universităţii Al.I.Cuza,Iaşi.
8.Voinescu I.(1996)-Caracterizarea geografică a comunei
Rebricea,Oeuvre metodique-scientifique pour l’obtention du
premier degré dans l’enseignement.
9.L’annexe numéro 4-sur la structure de la population-Le registre de la
population,Mairie Rebricea 2005.
10.L’annexe numéro 5 sur le fond des habitations-L’archive de la Mairie
Rebricea,2005.
11.Le formulair CPH-Centralisateur des données sur les bâtiments,les
habitations,les personnes de chefs-lieux de départements, des villes ,des
communes -Le recensement de la population 26 mars 2002.
12.La fiche du fond foncier,le 15 novembre 2004-Le régistre agricol
(réalisé par le centre agricol Rebricea,par le centre
communitaire cadastre et par l’agent agricol de la
commune Rebricea).
13.L’annexe numéro 1 sur la modalité d’exploitation du terrain arable
pendant l’automne de l’année 2004-Le centre agricol
Rebricea.
14.La surface arable cultivée dans la commune Rebricea dans la période
2001-2005-Le régistre agricol de l’archive de la Mairie
Rebricea.
15.La modalité d’utilisation des surfaces agricoles de la commune
Rebricea 2001-2005-Les registres agricols de l’archive de
la Mairie Rebricea.
16.Les terrains en propriété situées dans la commune Rerbricea,2005-Le
centre agricol Rebricea.
17.La situation des effectifs des animaux au niveau de la commune
Rebricea (2001-2005)-Les recensements agricols de
l’archive de la Mairie Rebricea.
18.L’annexe numéro 2-La liste des principaux agents économiques de la
commune Rebricea-Les documents de la Mairie Rebricea.
19.Les documents d’enregistrement du Centre de Communication et de
Ressources(Le Télécentre)2003-L’archive de la Mairie Rebricea.

51