Vous êtes sur la page 1sur 8

Juin 2009 - numéro 41

Dans quel environnement voulons-nous vivre ?

Edito
Sommaire
Circulaire TGAP _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 1 Événements •
Prix Entreprises et Environnement _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 6
Point réglementaire •
Programme de l’inspection des installations Salon Pollutec _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 6
Une règlementation classées __________________________________________________________________ P. 2
en constante évolution Reach : quelles futures obligations ? _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 3 Colloque national déchets _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 7

L
a réglementation environnementale La fin des ampoules à incandescence _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 4
connaît de nombreuses évolutions. Mieux comprendre les nouveaux marchés
Tout d’abord, une très forte impulsion Mutualisation des services QSE _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 4 de la construction _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 7
est donnée avec le Grenelle de l’Environne- Bonnes pratiques •
ment. Le projet de loi de programme des Quelle place pour le développement durable Création de la DREAL
engagements du Grenelle Environnement, dans une entreprise _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ P. 5 Nord - Pas de Calais ___________________________________________ P. 8
dite loi Grenelle 1, a été adopté en pre-
mière lecture par l’Assemblée Nationale à
la fin de l’année 2008. Ce projet permet de
comprendre quelles pistes de travail seront
mises en œuvre dans le futur : lutte contre
le changement climatique (notamment avec
le bâtiment), urbanisme, transports, éner-
Fiscalité écologique
gie, biodiversité, eau, agriculture, recher-
che, risques – santé et environnement,
déchets, exemplarité de l’Etat, information
La Taxe Générale sur les
et dispositions propres à l’outre-mer. Ces
orientations viendront forcément impacter
les entreprises. A titre d’exemple, le bilan
Activités Polluantes (TGAP)
L
carbone sera probablement obligatoire à
court terme pour les entreprises de plus a Taxe Générale sur les Activités Pour tout savoir sur laTGAP,
de 250 salariés et les collectivités. Polluantes (TGAP) est due par la circulaire n° 09-030*
Côté installations classées, un nouveau les entreprises dont l’activité ou reprend les différents
régime est en train de voir le jour : celui de les produits sont considérés comme textes réglementaires
l’enregistrement, dit d’autorisation simpli-
fiée. Cette procédure devrait permettre de polluants : déchets ménagers et assimilés applicables depuis le 1er
dégager du temps pour les inspecteurs des (DMA) et déchets industriels spéciaux janvier 2009, les formalités
installations classées afin de se concentrer (DIS), émissions polluantes, lubrifiants, déclaratives et les régimes
davantage sur les cibles présentant le plus
d’impacts sur l’environnement (voir l’article huiles et préparations lubrifiantes, particuliers, ainsi que les
sur le programme d’actions de l’inspection lessives, solvants, matériaux d’extraction, modalités de paiement et
des installations classées dans ce numéro). pesticides, produits chimiques... de remboursement.
Parmi les 54 000 installations soumises à
autorisation, 10 000 trouveraient leur place
dans ce nouveau régime. Des contrôles Chaque composante de TGAP constituant À l’exception de la TGAP
périodiques d’installations soumises au une taxe à part entière, un redevable peut sur les carburants et sur les imprimés,
régime de “déclaration contrôle” ont été
réalisés et l’échéance de ce premier contrôle être assujetti à plusieurs composantes de perçue différemment, les opérateurs
a été reportée au 31 décembre 2009. TGAP. Par exemple, il est fréquent qu’un assujettis doivent adresser une déclaration
Le décret d’application de la loi sur la res- redevable de la TGAP sur les émissions concernant leurs activités de l’année
ponsabilité environnementale a été signé le polluantes soit aussi redevable de la TGAP précédente aux services des douanes,
23 avril 2009. Il renforce la responsabilité sur les installations classées. Les taux et les chargés du recouvrement.
des exploitants en cas de dommages graves
à l’environnement. assiettes affectés à chaque catégorie sont * Circulaire n° 09-030 du 30 mars 2009
modifiés chaque année par la loi de finance. Bulletin officiel des douanes n° 6813 du 31/03/2009.
De manière générale, l’entreprise ne peut
pas faire abstraction de ces changements
réglementaires. Echos Environnement est
là pour vous informer des principales évo- «Vos contacts environnement en Artois»
lutions. Cependant, nous ne pouvons pas Anne-Sophie LESTON Nicolas FIEVET
être exhaustifs et nous vous invitons vive- CCI Béthune CCI Lens
ment à contacter votre chargé de mission 24, Rue Sadi Carnot 3, Avenue Elie Reumaux
environnement pour toute question. Des BP 5 S.P. 14
outils, des solutions ou encore des pistes 62401 Béthune cedex 62307 Lens cedex
d’action peuvent être adaptés à vos inter- Tél : 03 21 64 64 56 Tél : 03 21 69 23 03
rogations. N’hésitez donc pas à faire appel http://www.bethune.cci.fr http://www.lens.cci.fr
à votre CCI ! annesophie.leston@bethune.cci.fr nfievet@lens.cci.fr

Les Présidents,
Jean-Marc DEVISE, CCI Arras
Léonce-Michel DEPREZ, CCI Béthune
Edouard MAGNAVAL, CCI Lens Chambre de Commerce
et d’Industrie d’Arras

Journal des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Arras, Béthune et Lens

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 1 8/06/09 17:38:34


Point
réglementaire

Les priorités d’actions


de l’inspection des installations
classées pour 2009
Jean-Louis Borloo a fixé par circulaire
en date du 20 janvier 2009, les priorités
d’actions de l’inspection des installations
classées. Il n’est pas inutile d’en faire un
rappel.
Ces priorités ont été prises en fonction des engagements
internationaux et européens, de la poursuite de la mise en
oeuvre de la loi du 30 juillet 2003 sur le renforcement de
la prévention des risques naturels et technologiques (dite
loi Risques), du plan national santé environnement et du
plan stratégique de l’inspection 2008-2012.

Cette année, l’inspection des installations classées cible


ses actions prioritairement sur :

Actions Cibles Précisions


Appréciation de la démarche de maîtrise Installations pour lesquelles il faut approfondir
des risques des établissements SEVESO la démarche de maîtrise des risques à la source
avant d’engager un PPRT
Prévention des risques Elaboration des PPRT* 10% des PPRT doivent être approuvés fin 2009
accidentels et 20% doivent être fortement engagés
Intégrité des canalisations de transport Sont visées les canalisations de transport de gaz,
d’hydrocarbures et de matières dangereuses
Mise en oeuvre des meilleures techniques Sont concernées les demandes d’autorisation
disponibles pour les installations IPPC d’installations nouvelles ou d’extensions ainsi
que les installations dont l’analyse du bilan
de fonctionnement a entraîné une modification
des prescriptions de l’arrêté préfectoral d’autorisation
Résorption des PCB* Décontamination ou élimination, au plus tard
Prévention des risques à la fin 2010, des appareils contenant des PCB
chroniques et des PCT* dont la concentration en masse
excède 500 ppm.
Réduction des substances dangereuses Continuité des actions nationales comme RSDE*,
plan national Santé Environnement
(réduction des émissions dans l’air de benzène,
de plomb, de cadmium, de dioxines, de chlorure
de vinyle monomère et de mercure),
plan stratégique de l’inspection et Grenelle
Réduction des délais d’instruction Instruction de 70 % des dossiers d’autorisation
Pilotage de l’inspection des demandes d’autorisation en moins d’un an
des installations classées Information et concertation Renforcement de la concertation avec la population
et de l’information pour les entreprises

Parallèlement à ces actions prioritaires, les


installations seront contrôlées également
sur la conformité du pré enregistrement des
Plus d’informations : Circulaire
substances dans le cadre de REACH. *PPRT : Plan de Prévention des Risques du 20 janvier 2009 relative aux thèmes
Par ailleurs, l’action sur les fluides Technologiques d’action nationale de l’inspection des
frigorigènes qui ont un fort impact sur *PCB : Polychlorobiphényles
*PCT : Polychloroterphényles installations classées pour l’année 2009
la couche d’ozone et l’effet de serre sera *RSDE : Recherche et réduction des rejets disponible sur le site du MEEDDAT.
prolongée. de Substances Dangereuses dans l’Eau

Juin 2009 - numéro 41 Page 2

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 2 8/06/09 17:38:35


Journal des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Arras, Béthune et Lens

Quelles nouvelles obligations


pour rEACH ?
4 400 entreprises ont procédé à la phase de pré enregistrement
des substances qui avait pour échéance le 1er décembre 2008.
Ce pré enregistrement permet de bénéficier de délais
transitoires pour l’enregistrement des substances.
Enregistrement REACH inclura progressivement ces qu’ils détiennent, à leurs clients ou aux
substances. Comme pour l’enregistrement, consommateurs (dans un délai de 45
des substances il sera possible de mutualiser les coûts jours).
Prochaines échéances : entre plusieurs importateurs ou fabricants • A compter de 2011, les producteurs
• 30 novembre 2010 pour les entreprises de la substance. et importateurs d’articles devront
produisant ou important dans la communauté notifier à l’Agence lorsque les articles
européenne plus de 1000 tonnes par an de Toute utilisation d’une substance contiennent des substances de la liste
substances extrêmement préoccupante incluse candidate en concentration supérieure
• 31 mai 2013 pour les substances à l’annexe XIV qui n’est pas autorisée à 0,1 % et si les quantités présentes au
produites ou importées dans la CE dans est interdite. total dans ces articles dépassent 1 tonne
une quantité supérieure ou égale à 100 L’autorisation est délivrée pour une par an.
tonnes par an utilisation spécifique donnée. Si
• 31 mai 2018 pour les entreprises produisant vous êtes utilisateur d’une substance La liste des substances qui pourraient
ou important dans la CE plus de 1 tonne par an préoccupante, vous devez vous assurer être soumises à autorisation devrait être
de substances. que cette substance est bien autorisée proposée à la Commission des Etats
pour l’usage que vous souhaitez en faire. membres de l’Agence européenne des
Si vous devez procéder à l’enregistrement Si ce n’est pas le cas, vous pouvez être produits chimiques début juin 2009. La
de vos substances, vous devez être membre amené à demander une autorisation. liste définitive sera ensuite accessible sur
d’un forum d’échange d’informations le site Internet de l’agence.
sur les substances (FEIS). Cela permet Avant d’inclure une substance à l’annexe
XIV, l’Agence européenne des produits * Voir le “Guide relatif au partage des données” de
d’éviter la réalisation d’essais répétés sur septembre 2007 disponible sur le site de l’Agence
les substances et d’établir une classification chimiques (ECHA) la publie sur son européenne des produits chimiques (http://echa.
et un étiquetage harmonisé. site Internet en indiquant la date de europa.eu/).

A cet effet, l’Union des Industries publication. Les parties intéressées ** Substances cancérogènes, catégories 1 ou 2 /
peuvent émettre des commentaires qui mutagènes, catégories 1 ou2, / toxiques pour la
Chimiques met à disposition un reproduction, catégories 1 ou 2 / PBT, / vPvB, /
outil nommé Siefreach accessible sur seront pris en compte par l’Agence. Un bioaccumulables / toxiques très persistantes
accord a été trouvé sur l’identification *** Un article peut être un objet fini (machine,
www.reachlink-eu.com (utilisation non
de 15 substances préoccupantes qui vêtement, meuble…), un composant (carte
obligatoire). électronique, pièce détachée…) ou même un
pourraient être soumises à autorisation. emballage (fût…).
La liste des 15 substances candidates
Vos obligations dans le cadre d’un
a été publiée fin octobre par l’ECHA,
forum : consultable sur http://echa.europa.
- Vous informer sur la disponibilité eu/chem_data/authorisation_process/ RAPPEL : Pour vous aider dans
d’études sur les substances impliquant des candidate_list_table_en.asp votre démarche REACH, la CRCI
tests sur les animaux et sur l’existence
Nord – Pas de Calais vous propose,
d’autres études. Autres obligations : avec le soutien du Conseil Régional,
- Si vous détenez une étude, vous devez • Les fournisseurs de préparations
la rendre disponible. de la DREAL et du FEDER, un
(peinture, vernis, colle…) qui ne sont pas accompagnement subventionné pour :
Si aucune étude n’était disponible, une classifiées comme dangereuses doivent
seule étude doit être réalisée au sein identifier vos substances, dialoguer avec
fournir, à la demande du destinataire
de chaque FEIS par un des participants de la préparation, une fiche de données vos fournisseurs et clients, rechercher
agissant pour le compte des autres de sécurité conforme à l’Annexe II de des possibilités de substitution de
(le coût doit être partagé auprès des REACH, si la préparation contient au substances, trouver des solutions de
différents participants*). moins une substance qui figure sur la liste technologies propres et des plans
candidate en concentration individuelle d’actions.
Autorisation préalable supérieure ou égale à 0,1 % en poids Pour plus d’informations, contactez
pour les préparations non gazeuses et
des substances avant en concentration individuelle supérieure
votre conseiller environnement ou
Ariane Dumas à la CRCI au
leur mise sur le marché ou égale à 0,2 % en volume pour les 03 20 63 68 08 /
Toutes les substances ne sont pas préparations gazeuses.
adumas@nordpasdecalais.cci.fr
soumises à autorisation, ce sont • A compter de la date d’inclusion des
uniquement les plus dangereuses pour la substances dans la liste des substances
santé et l’environnement (substances candidates, les fournisseurs d’articles*** Pour toute question sur REACH, vous
extrêmement préoccupantes ** ). qui contiennent des substances candidates pouvez contacter le Helpdesk REACH
Le critère n’est pas la quantité mais la en concentration supérieure à 0,1 % sont par e-mail reach@tudor.lu ou par
dangerosité. L’annexe XIV du règlement tenus de fournir l’information suffisante téléphone au 352 42 59 91-600.

Page 3 Juin 2009 - numéro 41

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 3 8/06/09 17:38:35


Ampoules à incandescence
L’arrêt progressif est programmé
pour 2012
D
epuis le 18 mars dernier, dans le
cadre de la directive sur l’éco-
conception, la Commission
Européenne a adopté 2 règlements pour
accroître l’efficacité énergétique des lampes
domestiques et des produits d’éclairage
utilisés dans les bureaux et pour l’éclairage
public et industriel.

Progressivement les ampoules les bureaux et pour l’éclairage public et


électriques à incandescence , industriel (lampes fluorescentes, lampes à
peu économes en énergie, seront décharge à haute intensité et leurs ballasts
remplacées par d’autres produits plus et luminaires).
efficaces entre 2009 et fin 2012. • de critères d’esthétisme, de fonctionnalité
et d’hygiène.
Selon la Commission, ils vont conduire à
une économie de 80 térawattheures d’ici
2020 (soit la consommation en électricité
de 23 millions de ménages européens)
et permettront de réduire les émissions
de CO2 d’environ 32 millions de tonnes
par an.

Les 2 règlements définissent notamment Pour plus d’informations :


des exigences en matière : Règlements CE no 244/2009
• d’efficacité énergétique, de fonctionnalité et et 245/2009.
d’informations relatives au produit pour les
lampes à usage domestique (en particulier Pour mieux connaître les différents
les ampoules à incandescence, les lampes types de lampes ainsi que les moyens
halogènes et les lampes fluorescentes d’élimination, consultez la fiche pratique
compactes), ainsi que pour les produits jointe à ce numéro !
d’éclairage utilisés généralement dans

Mutualisation des services QSE

D
ans le cadre du regroupement Pour la sécurité : Florian Destrebecq et Rappel de vos contacts QSE :
des CCI d’Arras, Béthune et Hervé Buscot. • Anne-Sophie Leston - Tél. : 03 21 64 64 56
Lens, une nouvelle organisation Courriel : annesophie.leston@bethune.cci.fr
au niveau QSE vous est proposée: Sophie Perret du Cray reste à la disposition • Nicolas Fievet - Tél. : 03 21 69 23 02
des ressortissants d’Arras en tant que Courriel : nfievet@lens.cci.fr
Vos interlocuteurs seront : conseillère généraliste PME.
• Florian Destrebecq - Tél. : 03 21 64 64 61
Pour l’environnement : Anne-Sophie
Courriel : florian.destrebecq@bethune.cci.fr
Leston et Nicolas Fievet. Le montage et
le suivi des dossiers Imprim’Vert seront • Hervé Buscot - Tél. : 03 21 64 64 59
assurés par Anne-Sophie Leston. Courriel : herve.buscot@bethune.cci.fr

Juin 2009 - numéro 41 Page 4

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 4 8/06/09 17:38:38


Journal des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Arras, Béthune et Lens

Bonnes
pratiques

Quelle place pour le développement


durable dans une entreprise ?
«S
atisfaire nos besoins sans développement durable dans sa stratégie. La sensibilisation auprès du personnel
compromettre la capacité n’est-elle pas trop difficile ? Comment
des générations futures Pourquoi avez-vous engagé votre impliquez-vous votre personnel ?
de subvenir aux leurs », telle est l’idée entreprise dans le développement La réussite repose sur une démarche
du développement durable. On parle durable ? participative et l’implication de tous. Notre
encore de développement « soutenable » Nous recyclons des palettes, donc de par personnel choisit lui même ses équipements
permettant à tous les peuples d’accéder notre activité, nous sommes en lien direct de protection individuelle ou propose des
équitablement à un niveau satisfaisant de avec l’environnement. Nous souhaitions que idées pour améliorer l’ergonomie des postes
développement économique et social tout nos salariés se sentent bien chez nous, nous de travail. C’est de cette manière que nous
en préservant les ressources naturelles. avons donc développé l’aspect social. pouvons susciter son adhésion.

Chacun peut s’impliquer dans le J’imagine que vous ne partez pas de


développement durable : particuliers, rien. Quelles actions en lien avec le
Pour vous aider
entreprises, collectivités. Le particulier développement durable avez-vous dans votre démarche
par exemple en achetant des produits déjà mises en place ? Pour évaluer la performance de votre
locaux, en minimisant l’utilisation de sa Effectivement, avec la CCI de Béthune, nous entreprise sur le développement durable,
voiture, en triant ses déchets ; la collectivité avons bénéficié d’une évaluation de nos votre CCI vous propose un entretien
par une démarche éco responsable ou pratiques en environnement / sécurité ; cela gratuit vous permettant de :
l’amélioration du cadre de vie et l’entreprise nous a donné des premières pistes d’actions. • faire le bilan de votre situation actuelle
en travaillant sur les différents domaines du Nous avons approfondi la démarche en faisant sur les différentes thématiques du DD,
développement durable que sont : appel à un service de veille réglementaire, • vous donner des pistes d’action pour
• la préservation de l’environnement initié au départ par la CCI, afin de respecter vous perfectionner dans ces domaines.
(ex : achats responsables, aménagement la réglementation, minimiser les risques de N’hésitez pas à contacter votre conseiller
paysager…) notre activité sur l’environnement et assurer environnement en CCI pour bénéficier de
• l’équité sociale (ex : VAE, politique santé la sécurité de nos salariés. cet entretien !
– sécurité…) Concernant l’aspect social, nous avons mis
• l’efficacité économique (veille en place une démarche de GPEC* et avons Des entreprises de l’Artois affichent
économique, amélioration de la qualité sensibilisé le personnel sur les risques de la leur engagement en signant la charte
des produits ou services…) drogue et de l’alcool. Nous organisons une développement durable :
• la gouvernance et l’intégration territoriale réunion une fois par mois avec les délégués • Palettes Artois Services à Divion
(participation à des clubs d’échanges du personnel afin que toutes les demandes • Imprimerie Guisse à Ruitz
d’expériences, témoignages dans la presse…) puissent être étudiées. • Seriance propreté à Bailleul Sir Berthoult
• Oldham à Arras
Le développement durable dépasse donc le Aujourd’hui, quels sont vos axes de • Soficor Mader Corsain à Maroeuil
simple cadre de l’environnement. travail ? • Caterpillar à Arras
Nous allons développer les compétences, • Desmazières à Arras
Les entreprises sont de plus en plus l’autonomie et la polyvalence des salariés. • Staphyt à Inchy en artois
sensibilisées à cette démarche. Echos Nous allons également formaliser nos • SAS Sacco Bis à Sainte Catherine les Arras
Environnement a rencontré Pascal Bloquez démarches en environnement, sécurité et • Idactiv à Bavincourt
et Nelly Dufour, respectivement gérant et qualité par la mise en place d’un système • Luxyol à Liévin
responsable QSE de la société Palettes Artois intégré. Les transports seront optimisés afin de • L’Artésienne à Liévin
Services à Divion. Cette entreprise, dont diminuer le nombre de rotations des camions • Centre hospitalier de Lens
l’activité est la réparation de palettes, intègre le par un meilleur chargement entraînant donc • BTGM Tailliez à Lens
une diminution de nos rejets de CO2.
Rejoignez-les ! En signant la charte
Quels moyens allez-vous mettre en développement durable, vous montrez
face ? votre engagement auprès de vos clients
Pour le système intégré, nous participons à et de votre personnel et faîtes ainsi
une opération collective avec intervention reconnaître vos actions.
d’un consultant spécialisé. Des entretiens Contactez votre conseiller environnement
individuels pour les salariés seront mis en CCI pour vous aider à identifier vos
en place pour définir les besoins en axes prioritaires.
formation. Concernant le transport, nous Charte téléchargeable sur http://www.
sensibiliserons nos chauffeurs ainsi que les initiativesdd.org/IMG/pdf/charte170409.
Société Palettes Artois Services
clients à l’aide de réunions ou d’affiches. pdf.

Page 5 Juin 2009 - numéro 41

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 5 8/06/09 17:38:39


Événements

Developpement Durable
Participez à l’édition 2009 des Prix
Entreprises et Environnement
L
ancés par le Ministère de Les Prix Entreprises et Environnement
l’Ecologie , de l’Energie , du 2009 comportent désormais 4
Développement Durable et de catégories :
l’Aménagement du Territoire (MEEDDAT), 1. Ecoproduit pour le développement
et l’Agence de l’Environnement et de durable
la Maîtrise de l’Energie (ADEME), les 2. Management et initiatives pour le
Prix Entreprises et Environnement développement durable
récompensent chaque année des 3. Coopération internationale pour le
entreprises innovantes en matière développement durable
de développement durable. 4. Technologies économes et propres

La nouveauté cette année est la fusion Les meilleurs dossiers seront ensuite
des Prix Entreprise Environnement transmis à la Commission européenne
du MEEDDAT avec le “Trophée des pour participer aux prochains European
Technologies Economes et Propres”, Business Awards for the Environment.
organisé par l’ADEME, pour fédérer
dans une manifestation “Entreprises et
Développement durable” unique et de • Date limite d’envoi des dossiers de Inscription et renseignements sur :
plus grande ampleur, toutes les initiatives candidature : vendredi 10 juillet 2009. www.developpement-durable.gouv.fr
autour d’un même concept d’innovation. • Remise des prix lors du Salon Pollutec
du 1er au 4 décembre 2009, à Paris.

Exposez sur l’espace collectif régional


Nord - Pas de Calais
L
e salon Pollutec est désormais collectivités locales seront présents pour www.nordpasdecalais.cci.fr …
devenu le rendez-vous rechercher des solutions globales aux
incontournable des professionnels enjeux environnementaux. Vous pouvez bénéficier d’un stand
de l’environnement. Pendant 4 jours, 40 000 aménagé clé en main (dès 6 m2) ou d’un
décideurs et prescripteurs de l’industrie, Votre activité est tournée vers espace partagé “Club PME” réservé aux
du bâtiment, du secteur tertiaire et des l’environnement et vous souhaitez faire primo-exposants.
reconnaître votre savoir faire ? Venez
exposer sur le stand collectif Nord - Pas
de Calais sous l’égide de la CRCI NPDC
avec le soutien financier du Conseil
Régional NPDC. Informations pratiques :
• Du 1er au 4 décembre 2009 à Paris-
Grâce à ce stand collectif, vous bénéficiez NordVillepinte / site : www.pollutec.com
de nombreux avantages comme la • Contact : Marie-Christine LEMOINE
prise en charge de l’intégralité de la et Vanessa VAN MAEL à la CRCI au
logistique, l’installation et le démontage 03 20 63 79 83
des stands, une mise à disposition des • Subvention pour les entreprises
outils bureautiques sur le stand accueil ressortissantes de la CCI de Béthune.
(télécopieur, téléphone, lecteur de Contact : Anne-Sophie LESTON au
badges, photocopieur), présentation 03 21 64 64 56.
de votre entreprise sur le site

Juin 2009 - numéro 41 Page 6

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 6 8/06/09 17:38:41


Journal des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Arras, Béthune et Lens

ADEME
Colloque national Prévention et
Gestion des déchets dans les territoires
Lille, Grand Palais, 23-25 juin 2009

L’
ADEME organise la 3e édition du • 2 SESSIONS PLÉNIÈRES : - Collectivités, comment optimiser la
Colloque national “Prévention 1. “Prévention des déchets : bilan gestion de vos déchets de BTP ?
& Gestion des Déchets dans et perspectives” : cinq ans après le - Méthanisation des déchets d’un territoire :
les territoires”, les 23 (am), 24 et 25 juin lancement du plan national de prévention enjeux et débouchés
à Lille Grand Palais. Cette manifestation de la production des déchets, où en - Comment instaurer une tarification
sera centrée sur les bonnes pratiques sommes-nous ? Les comportements incitative ?
à mettre en œuvre pour atteindre les ont-ils évolué ? Sur quels gisements agir - Coûts d’élimination des déchets
objectifs du Grenelle Déchets. en priorité ? Où en sont nos voisins ménagers : bien les connaître pour mieux
européens ? Quelles sont les perspectives les maîtriser.
Comment agir ? Quelles à court et moyen termes ?
actions privilégier ?
2. “Déchets et effet de serre : enjeux
Selon quelle démarche ? et actions locales” Comment les
Avec quels moyens ? déchets et leurs différents modes de
Au programme de ces journées : gestion agissent-ils sur l’effet de serre ?
• 2 VISITES TECHNIQUES : Prévention /effet de serre : quels impacts
1. “Méthanisation” avec la visite du liés à la consommation ? Comment évaluer
Centre de Valorisation Organique (CVO) les enjeux ? Quelles actions mettre en
et le dépôt de bus de Sequedin. œuvre ? …
2. “Prévention et consommation
durable” avec la visite d’Envie2E • 7ATELIERS“BONNES PRATIQUES” :
(traitement et réemploi des déchets - Comment produire et consommer
d’équipement électriques et électroniques) durablement ?
et du Centre Leclerc à Templeuve - Plans et programmes de prévention : les
(affichage du contenu en carbone des clés de leur mise en œuvre
produits alimentaires). - Produire plus de compost dans une
démarche qualité

Mieux comprendre les nouveaux


marchés de la construction

L
e domaine de la construction est en • Comment trouver des filières d’élimination
constante évolution : diversité des adaptées aux déchets ?
techniques, des matériaux, objectifs • Quelles sont les offres de formation
de la RT* à respecter… quel que soit votre proposées sur le territoire pour les
métier (architecte, maître d’œuvre, maître entreprises du bâtiment ?
d’ouvrage, entreprise de construction),
vous recherchez davantage d’explications, Lors de cet après-midi, vous bénéficierez
de conseils et d’exemples. d’interventions de la Fédération Française
du Bâtiment, d’un cabinet technique, ainsi
Les CCI de l’Ar tois organisent que de témoignages d’entreprises.
*RT : Réglementation Thermique
prochainement une demi-journée
d’informations : Une visite sur le site de Geotopia, situé
• Comment évoluent les marchés de la à Mont Bernanchon, vous sera proposée
construction suite aux dispositions du en fin de journée. Ce bâtiment montre Date et lieu : Jeudi 24 septembre
Grenelle de l’Environnement ? l’application de certaines techniques 2009 – 13 h 30 – CCI DE BETHUNE
• Quel est l’intérêt de l’éco construction ? environnementales au bâtiment. En parallèle, Inscriptions auprès de Anne-Sophie
• Qu’est-ce qu’une démarche de chantier une présentation d’éco matériaux aura lieu Leston à la CCI de Béthune.
propre ? sur place.

Page 7 Juin 2009 - numéro 41

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 7 8/06/09 17:38:42


Création de la Dreal Nord-Pas de Calais

D
ésormais, vous n’entendrez plus d’autorisation seront gérées plus l’Energie, du Développement Durable
parler de DIREN (Direction efficacement grâce à une meilleure et de l’Aménagement du territoire) et
Régionale de l’Environnement), de intégration en amont des enjeux liés à la du Ministère du Logement et de la Ville
DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, nature et à la qualité des eaux. Pour 2009, dans le prolongement du Grenelle de
de la Recherche et de l’Environnement) l’objectif est d’instruire 70 % des dossiers l’environnement. Parmi ces 7 services, 2
et de DRE (Direction Régionale de en moins d’un an. intéressent notamment les entreprises :
l’Equipement). Ils n’ont pas disparu…
mais ont tout simplement fusionné pour Par ailleurs, il y aura toujours un • Le service risques qui regroupe
créer la DREAL (Direction Régionale de accompagnement dans le développement l’ensemble des thèmes risques,
l’Environnement, de l’Aménagement et du durable et industriel. Les entreprises technologiques, naturels, industriels
Logement). conservent là encore leurs interlocuteurs. et sanitaires ; il pilote l’inspection des
installations classées.
Quelles conséquences Comment est organisée
pour les entreprises ? la DREAL Nord - Pas de • Le service développement industriel
et technologique qui s’attache au
Il n’y aura pas de changement pour Calais ? développement de la compétitivité
les entreprises : leur interlocuteur Elle compte 7 services thématiques des entreprises et des territoires. Le
principal reste en DREAL l’inspecteur en vue de répondre aux politiques du développement industriel et la métrologie
des installations classées. Les demandes MEEDDAT (Ministère de l’Ecologie, de sont positionnés de manière provisoire en
DREAL, dans l’attente de la création des
directions régionales des entreprises, de
la concurrence, de la consommation, du
travail et de l’emploi (DIRECCTE).

Précisons que la DREAL Nord - Pas de


Calais a été créée par décret le 27 février
2009 et compte plus de 500 personnes.
Notre région n’est pas la seule concernée :
8 DREAL seront créées pour l’année
2009, 13 en 2010 et 4 en 2011.

Pour plus d’informations,


consultez le site
http://www.nord-pas-de-calais.
developpement-durable.gouv.fr/

Journal des Chambres de Commerce et d’Industrie d’Arras, Béthune et Lens

Chambre de Commerce
• Directeurs de la publication
et d’Industrie d’Arras
Léonce-Michel DEPREZ
Alain CHERE

• Rédaction et réalisation
CCI de Béthune :
Anne-Sophie LESTON
Florence WYBIERALA

CCI de Lens :
Nicolas FIEVET

Juin 2009 - numéro 41 Page 8

CCI Beth-Echos41-exe01.indd 8 8/06/09 17:38:44