Vous êtes sur la page 1sur 24
DJEBBOUR: «C'est une récompense de Dieu» Le quotidien 100 % foot Mardi 8 septembre 2009
DJEBBOUR:
«C'est une
récompense
de Dieu»
Le quotidien 100 % foot
Mardi
8
septembre
2009
2263
prix
20
DA
FRANCE
1.6
EURO
-
ISSN
1111
L’ALGÉRIE
terrorise
l'EGYPTE
La presse du Caire accuse :
«L'arbitre vous a aidés»
«C'est Raouraoua,
l'ami de Blatter,
qui l'a choisi»
SSaaïïffii,, llee ppaarrii
ggaaggnnaanntt ddee SSaaââddaannee::
«Je savais qu'il allait
me faire confiance»
2 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
2
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009

L'Algérie vibre au rythme des Verts

Par Mohamed-Amine Azzouz

L'Algérie du football est en train de vivre des émotions fortes. Tout le pays parle de son équipe nationale.

UNE ÉQUIPE qui marche fort bien et qui est en train de nous faire rappeler la belle génération des années 80, des Fergani, Merzekane, Kouici, Madjer,

Par Asma H. A. Tous les Algériens, qui ont suivi la rencontre qui a à
Par Asma H. A.
Tous les
Algériens,
qui
ont
suivi
la
rencontre
qui
a
à mis
aux
prises
Verts
avec
Zambie
avant-hier
au
stade
Tchaker
de
Blida,
ont
constater
que
Mansouri
et
ses
coéquipiers
la étaient
passés
complètement
côté
de
leur
pu sujet les
en première période.

SI LA PRESTATION, tout juste moyenne, de nos capés a surpris plus d’un durant la première période, ce ne fut pas le cas du sélectionneur national et de tout le staff technique qui n’ont cessé de répéter que cette rencontre sera très difficile. «J’appréhende beaucoup le mois de Ramadhan d’autant plus qu’on joue le seizième jour du mois sacré, contrairement à la rencontre du Sénégal. Je suis certain donc que les joueurs auront un peu de mal à rentrer dans le jeu lors de la première période», nous avait déclaré Rabah Saâdane, plusieurs semaines avant le rendez- vous face à la Zambie. C’est pour dire que Rabah Saâdane s’attendait à voir ses joueurs évoluer de la sorte lors des premières 45 minutes.

Le jeûne, la raison principale

Même les joueurs, que nous avons joints après la rencontre, nous ont fait savoir à l’u- nanimité que le jeûne a beaucoup influé sur leur rendement durant la première période :

«Rompre le jeûne à 19h15 et jouer à 22h, ce n’est pas très évident. A mon avis, c’est l’une des raisons qui a fait qu’on n’ait pas été au top lors de la première mi-temps. Une fois que la digestion s’était faite, vous avez pu remarquer en deuxième période qu’on a mieux bougé. La preuve, le nombre d’occa- sions qu’on s’était créées. Enfin, le plus important, c’était de gagner et Dieu merci, on

le plus important, c’était de gagner et Dieu merci, on affaires de l'EN, en y mettant

affaires de l'EN, en y mettant tous les moyens nécessaires à sa disposition, était à même de lui permettre de retrouver son aura dans le gotha mondial. La preuve est là, avec les performances qu'est en train d'enregistrer cette équipe. Il faut dire, aussi, que le staff technique a su consti- tuer un groupe digne de ce nom, formé de joueurs disposant de qualités certaines, qui ont cette fibre nationaliste, qui leur

permet d'avoir cette force mentale et cet esprit de la gagne indispensables, dans ce genre de joute qualifica- tive à un évènement planétaire. L'état d'esprit qui anime les joueurs est formidable. Qu'ils soient titulaires, remplaçants ou carrément dans les tribunes, nous avons noté un excellent esprit de solidarité animant les joueurs, et cela est très important dans une équipe. Les Algériens croisent les doigts et rêvent de Coupe du monde. Vivre le prochain Mondial avec son équi- pe nationale en tant qu'acteur, procure une ferveur nationale et un sentiment de fierté indescriptible. L'Algérie du foot ne veut plus passer à côté d'évènements aussi importants qu'une Coupe du monde. Ce pourquoi tout le peuple algérien est à fond derrière son EN ; la fête ne fait que com- mencer… n'en déplaise à nos frères enne- mis égyptiens, qui ne pourront rien y faire, car la détermination des Verts est inébranlable. Notre confiance en eux est sans faille.

A. M. A.

Belloumi, Assad, Menad, Kaci-Saïd, Kourichi, Mansouri, Zidane, Cerbah et tous les autres, qui a procuré tant de joie et de fierté à tout un peuple. Une nouvelle ère commence pour l'EN qui, après avoir mangé, des années durant, son pain noir, est en train de redorer son blason. Il est vrai que les instances footballistiques nationales ont compris que seule une ges- tion rigoureuse et digne de ce nom des

LLeess rraaiissoonnss dduunnee 11 rree mmii-tteemmppss ttoouutt jjuussttee

i -t t e e m m p p s s t t o o u

l’a fait», nous a déclaré Rafik Halliche, excellent lors de cette partie.

La peur des cartons

L’autre raison qui a fait que nos joueurs n’aient pas fait preuve d’une grande agressi- vité lors de cette rencontre, et particulière- ment en première mi-temps, c’est que tous, et à l’exception de Karim Matmour, étaient sous la menace d’une suspension dans le cas où ils écopaient d’un carton jaune. Du coup, nos joueurs et particulièrement ceux du milieu de terrain chargés de la récupération ont évité les gros contacts. D’ailleurs, l’une des rares fois où Mansouri a intervenu avec agressivité, il a été averti, et du coup il ne jouera pas la prochaine rencontre qui aura lieu le 10 octobre prochain face au Rwanda.

Les grands espaces entre les trois lignes

A la mi-temps, le principal correctif de Rabah Saâdane était de resserrer les trois lignes, vu qu’il y avait d’énormes espaces entre les trois compartiments au point où le

ballon n’arrivait pas aux attaquants. «Le coach nous a demandé de resserrer les trois lignes, car ça n’allait pas trop en première période à ce niveau-là. Nous avons remédié à cette faille et ça a marché. Pour preuve, nous nous sommes créé un grand nombre d’occa- sions de buts», noua a déclaré le chouchou des Verts, Karim Ziani.

Antar se blesse, Saâdane change sa tactique

Quelques minutes avant la fin de la pre- mière période, Antar Yahia se blesse à la che- ville. Connaissant ce joueur pour son carac- tère de grand guerrier, le défenseur de Bochum, très déçu, informe son coach à la mi-temps qu’il ne peut terminer la rencontre, vu qu’il ressent de grosses douleurs. Du coup, Rabah Saâdane décide de changer sa tactique, le 3-5-2 avec laquelle il évoluait en 4-4-2, préférant incorporer Mourad Meghni dans le milieu de terrain à la place de Samir Zaoui dans l’axe (poste pour poste). Il faut dire que l’apport de Meghni était plus que bénéfique à notre team, puisque, non seule- ment, il a, à maintes reprises, bien servi ses

coéquipiers, mais en plus, il a failli inscrire un but d’anthologie à la suite d’un très joli retourné qui passa juste à côté de la transver- sale.

Le coup d’œil du Cheikh

Une fois encore, Rabah Saâdane a vu juste, puisque ses changements ont failli payer

avec l’entrée de Ghezzal et Ghilas en secon- de période. Il faut dire que si Saâdane a pré- féré incorporer Saïfi comme titulaire, c’est que le coach national a constaté que Saïfi a fait preuve de plus de détermination lors de

ce stage. On pouvait s’attendre aussi à ce que

Ghezzal soit incorporé à la place de Rafik Djebbour, vu que ce dernier n’a pas joué au cours de ces dernières semaines avec son équipe, l’AEK Athènes, mais s’il lui a été

préféré, c’est tout simplement parce que le sélectionneur national a estimé que Djebbour

a un grand impact physique sur les défen-

seurs adverses au vu de son gabarit et son physique athlétique. En tout cas, le Cheikh a

vu juste, car même si Ghezzal a été incorpo-

ré en cours de jeu, il a failli inscrire un super-

be but.

A. H. A.

car même si Ghezzal a été incorpo- ré en cours de jeu, il a failli inscrire
3 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
3
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
3 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 «Ça a été dur, mais l'essentiel était de
«Ça a été dur, mais l'essentiel était de gagner» Par Saïd Fellak
«Ça a été dur,
mais
l'essentiel était de gagner»
Par Saïd Fellak

«Voilà pourquoi on était absents en 1 re mi-ttemps»

«La physionomie de cette rencontre face à la Zambie me rappelle étrangement celle qu’on a disputée l’année dernière en cette même période de Ramadhan face au Sénégal. C’était presque le même scénario. Il y a beau- coup de raisons qui expliquent notre mauvai- se prestation en 1 re mi-temps. Premièrement, il faut savoir que durant nos dernières séances, on s’entraînait souvent aux alentours de 22h 30, 23h et le fait qu’on joue à 22h, cela n’a pas vraiment aidé nos joueurs à bien rentrer dans la partie. Deuxièmement, jouer en plein milieu du mois de Ramadhan, ce n’est pas vraiment facile et ça use beaucoup l’organisme des joueurs. Troisièmement, on est en début de saison, et les automatismes ne sont pas enco- re prêts. Un joueur, il lui faut plus de temps pour être à 100% de ses moyens. Ce qu’on retiendra le plus de ce match face à la Zambie, c’est bien la victoire. Aussi, je signa- lerai que par rapport au match du Sénégal, mes joueurs ont bien su gérer le match, ce qui démontre qu’on est sur la bonne voie.»

«Savourons cette victoire, puis pensons au Rwanda»

«Après une semaine de stage et d’intenses pressions, je peux vous dire qu’actuellement, on est vraiment exténués. Savourons bien cette victoire et reposons-nous bien avant de penser à notre prochain match qui nous opposera au Rwanda. On a un mois pour bien préparer cette partie, et d’ici là on en reparlera.»

«Y a de la qualité chez nos joueurs et tout le monde peut jouer»

«Je dois dire qu’à présent, l’équipe natio- nale regorge de joueurs de grandes qualités qui peuvent apporter un plus à la sélection. Tout le monde peut jouer et nul n’est indispensable. Tout ça va pour l’intérêt de l’équipe et du pays.»

«Ne me parlez pas d’Egypte»

Répondant à une question d’un de nos confrères quant aux chances de notre rival égyptien de gagner en Zambie lors de la prochaine journée de ces éliminatoires, le coach national a répondu clairement : «Je l’ai dit et je le redis, les résultats de l’Egypte ne m’intéressent pas, donc ne me parlez pas d’elle.»

S. F.

pas, donc ne me parlez pas d’elle.» S. F. TITULARISATION réussi à ouvrir la marque, on
TITULARISATION
TITULARISATION

réussi à ouvrir la marque, on avait créé quelques occasions, qu’on n’a pas su mal- heureusement exploiter pour tuer définitive- ment la rencontre. J’avoue que la Zambie avait les moyens à plusieurs reprises de reve- nir au score et égaliser, mais l’essentiel est là et cette victoire qu’on a arrachée nous permet à présent de faire un grand pas vers la quali- fication au Mondial et de bien envisager notre avenir. Nous somme aussi qualifiés d’office pour la prochaine CAN et pour cela, je tiens à remercier mes joueurs, les respon- sables qui ont veillé à la réussite de notre der- nier stage et aussi nos fidèles supporters.»

«A aucun moment, je n’ai douté et Yahia est sorti pour blessure»

«Même si ça a été très difficile pour nous de nous adjuger les trois points, je tiens à dire qu’à aucun moment je n’ai douté de mon équipe. Je savais qu’on avait les moyens de marquer à tout moment et Dieu merci, on a réussi à réaliser l’essentiel. J’ai insisté auprès de mes joueurs pour qu’ils posent le ballon et mener tranquillement leurs offensives. Concernant la sortie de Antar Yahia, ce der- nier a ressenti des douleurs suite à l’agressi- vité des joueurs zambiens et on a dû le faire remplacer pour ne pas compliquer davantage sa blessure.»

Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, parle de cette précieuse victoire arrachée au forceps par l’EN face à une très belle équipe de Zambie, qui a donné bien des sueurs à nos Verts. Pour lui, l’essentiel est bien la victoire. Une victoire qui permet à l’Algérie de franchir un pas supplémentaire pour une qualification au Mondial.

«COMME ON L’ATTENDAIT, notre équipe a trouvé beaucoup de difficultés dans cette rencontre pour se défaire de la Zambie. On savait qu’en cette période de début de sai- son, l’équipe n’était pas vraiment à 100% de ses moyens, aussi bien physiques que tech- niques et si on ajoute en plus le fait de jouer en plein milieu de Ramadhan, notre tâche n’allait sûrement pas être facile comme pou- vaient le penser certains. En première mi- temps, et lors des 10 premières minutes, je crois qu’on était bien en place et mieux orga- nisés, ce qui n’était pas le cas après, car l’ad- versaire a su comment bien se positionner et à mieux conserver la balle, ce qui nous a énormément gênés dans la construction de notre jeu. En seconde période et après avoir

l’EN durant ces dix S. F.
l’EN
durant
ces
dix
S. F.

DE SAÏFI

LLeeppaarrii ggaaggnnaannttdduuccooaacchh

a

dernières années.

tant

donné

pour

««JJee ssaavvaaiiss qquuee jjaallllaaiiss jjoouueerr ddeennttrrééee»»

«Je ne vous cache pas que je suis vraiment très heureux d’avoir marqué ce but qui rapproche l’équipe un peu plus du prochain Mondial. On savait que le match n’allait pas être facile pour nous et que le plus important pour nous était de s’adjuger les trois points sans se soucier du goal-average. Me concernant, je peux vous dire que ma titularisation ne m’a pas vraiment surpris, car au vu des dernières séances d’entraînement, je m’attendais à jouer d’entrée, d’autant qu’actuellement je me sens très bien et physiquement je suis au top. Dans l’équipe, on est quatre attaquants à espérer jouer comme

titulaire, l’entraîneur m’a fait confiance cette fois-ci,

et

je crois que je ne l’ai pas déçu.»

Comme on pouvait s’y attendre, avant-hier pour la rencontre face à la Zambie, l’entraîneur national, Rabah Saâdane, n’a pas apporté de changement dans le dispositif tactique par rapport aux deux dernières parties officielles jouées.

IL A GARDÉ LE 3-5-2 qui avait si bien fonctionné et permis à l’Algérie de récolter six précieux points sur six. Pour le onze titulaire, on attendait de même, sauf qu’à quelques minutes du coup d’envoi du match, ce n’est pas finalement Ghezzal qui était aligné, mais bien l’expérimenté Rafik Saïfi. Une surprise de taille pour les observateurs et les supporters qui attendaient plus de voir le sociétaire de Sienne (auteur d’un début de saison tonitruant avec son équipe en Serie A), que l’ex-Lorientais à ce poste de deuxième attaquant. Un pari risqué donc pour Saâdane qui a fini par être concluant en fin de compte. En effet, toutes les personnes qui étaient présentes au stade ou qui ont pu suivre le match sur leur petit écran, ont été unanimes à dire que l’ex-chouchou du MCA était dans un grand jour et présent dans tous les bons coups. Un but libérateur à la 59’ qui permet à l’Algérie de rester dans la course et de se rapprocher un peu plus du Mondial sud-africain. Une belle récompense pour ce joueur qui

de rester dans la course et de se rapprocher un peu plus du Mondial sud-africain. Une
4 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
4
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009

RAOURAOUA :

«Le Mondial, la décision nous revient»

Entretien réalisé par Saïd Fellak

C'est un président heureux de la performance réalisée par l'EN qu'on a rencontré au terme du match. Raouraoua avouera que la rencontre fut très difficile tout en rappelant que les résultats des deux autres adversaires du groupe ne l'importaient guère. Il nous explique aussi les raisons qui l'ont poussé à «exiler» l'équipe durant la semaine qui a précédé le match.

- Vos impressions après cette victoire face à une belle équipe zambienne ?

- Avec cette victoire, on a sur-

tout réalisé l'essentiel. Notre objectif était clair dès le début, il était question pour nous de gagner ce match quel que soit X. A ce stade de la compétition, la maniè- re de jouer importe peu, le plus important c'est de glaner le maxi- mum de points et de continuer notre bonne série. Avant le match, j'ai dit aux joueurs que dorénavant chaque match qu'on disputera équivaudra à une finale, ça passe ou ça casse. Dieu merci, ils ont su répondre aux attentes du peuple algérien et remporter trois nou- veaux points. A présent, on a un capital de 10 points, à nous de faire en sorte de l'améliorer lors des deux derniers matchs qui nous restent à jouer pour atteindre ainsi notre objectif. On ne doit se concentrer que sur nous et ne pas prendre en considération les résul- tats de nos autres adversaires. Il faut surtout éviter de rentrer dans leur jeu.

- Avouez que ça a été difficile ce soir (ndlr, dimanche) pour nous de remporter ce succès ?

- Evidemment, et on le savait

bien au début que ça n'allait pas être une partie de plaisir. La Zambie jouait son va-tout durant ce match, parce qu'il y allait de sa qualification, aussi bien à la coupe du Monde qu'à la coupe d'Afrique. Cette équipe nous a posé d'énor- mes difficultés et a vraiment com- pliqué notre tâche. Ceci dit, heu- reusement qu'on a pu gagner. Aussi, je voudrai dire qu'il ne faut pas enterrer le Rwanda, car il n'est pas encore disqualifié de la CAN, puisqu'il lui reste encore deux matchs à jouer et six points à gla- ner. Donc tout reste jouable dans

ce groupe et tout peut encore se passer. Les gens parlent aussi du goal-average qu'il faudra amélio- rer avant d'aller jouer en Egypte, je tiens à les informer qu'on n'en est pas encore là pour le moment et que jusqu'à preuve du contraire, on est seuls leaders avec 3 points d'avance.

- Ne pensez-vous pas qu'avec

cette victoire, l'Algérie a fran- chi un pas important vers le Mondial ?

- On a franchi un pas normal et

non important comme vous le dites. Il ne faut surtout pas se pré-

cipiter, car il faut encore attendre qu'on dispute les deux derniers matchs qui restent avant de se fixer sur la question.

matchs qui restent avant de se fixer sur la question. DANS LES nos joueurs pour qu'ils

DANS LES

qui restent avant de se fixer sur la question. DANS LES nos joueurs pour qu'ils puissent

nos joueurs pour qu'ils puissent bien se préparer à un aussi important rendez-

vous. Certes, l'entraîneur n'a pas tenu une conférence de presse, mais entre nous, qu'est- ce qu'il allait dire d'extraordinaire dans ce point de presse, sinon de

rappeler qu'on devait gagner face

à la Zambie ! N'oubliez pas aussi que Saâdane avait perdu sa mère

la semaine dernière, donc il n'avait

pas vraiment le moral pour parler. En plus, vous savez très bien qu'on diffusait quotidiennement des infos sur le stage sur le site

internet de la fédération. Donc, s'il

vous plaît, ne venez pas me parler de black-out ou quelque chose dans le genre. Maintenant que le match est fini, vous pouvez faire

1000 interviews si vous le voulez,

et ce, sans aucun problème. Je vous invite même à venir à l'hôtel si vous voulez. S. F.

CCCC OOOO UUUU LLLLIIIISSSS SSSS EEEE SSSS

DES VERTS

L’après-mmatch

DÈS LE COUP de sifflet final de la partie, les Verts se sont déchaînés. La joie était au rendez-vous. Les camarades de Saïfi ont réalisé qu'ils venaient d'effectuer une troisième victoire, synonyme d'un grand pas vers le Mondial. Donc, on a suivi les Fennecs après la fin de la partie. Dans les vestiaires, Belloumi a tenu à voir les joueurs, il leur a dit que l'Algérie est derrière eux. Il a félicité le groupe en lui souhaitant une bonne continuité. Un geste qui a touché plus d'un. Surtout que Belloumi est l'une des légendes vivantes du foot algérien. Puis arrive le ministre de la Jeunesse et des Sports, Djiar, accompagné par le président de la FAF, Raouraoua, tous venus remercier les Fennecs de la gaité qu'ils venaient d'offrir à une nation assoiffée de voir sa sélection jouer dans la cour des grands. Une fois avoir pris la douche, les vestiaires ayant été réaménagés pour accueillir nos héros, le groupe sort pour quitter le stade. Tout porte à croire que Maâk ya lkhedra, diri hala est devenu le refrain qui va suivre l'Algérie jusqu'à qu'elle valide son billet pour l'Afrique du Sud. Car dans le bus des Verts, c'est le refrain qui a été le plus récité. Une fois arrivée à l'hôtel dans une ambiance des grands jours, et après être encore une fois félicités par les résidents de l'hôtel militaire, un buffet royal attendait nos Fennecs qui n'avaient pas bien mangé avant le match. Le groupe a repris des forces et n'a pas appuyé sur le champignon, puisque tout le monde savait qu'ils sont autorisés à manger ce qu'ils veulent. On reparle du match et des occasions zambiennes qui auraient pu faire mouche. On souligne le but qui leur a été refusé. Mais on retrouve toujours le sourire, car on a gagné et c'est ce qui compte le plus. Après un peu de repos, Raouraoua fait éruption pour remercier encore une fois les Verts et donner la prime à chacun. Histoire de les motiver encore plus à perpétuer ce rêve qu'on est en train tous de vivre. Saâdane remercie, à son tour, le groupe. Il souhaitera bon voyage aux joueurs qui devront partir lundi pour retrouver leur vie de club et les locaux aussi qui ont pris leurs voitures qui se trouvaient au cercle de Beni Messous pour rentrer chez eux. Les joueurs touchés par le geste ont dédié la victoire à la maman de leur coach, décédée dernièrement. Un geste qui a ému le coach. Ainsi s'achève la nuit qui a suivi le match contre la Zambie.

«On ne doit se concentrer que sur nous et ne pas prendre en considération les
«On ne doit se
concentrer que sur nous et
ne pas prendre en
considération les résultats de
nos autres adversaires. Il faut
surtout éviter de rentrer
dans leur jeu.»

match qu'on a joué à l'aller.

- Pensez-vous que face à

l'Egypte, elle réalisera une aussi belle prestation ?

- Je pense que oui. La Zambie

doit battre l'Egypte si elle veut vraiment être présente en Angola

le mois de janvier prochain pour la Coupe d'Afrique des nations.

- Président, parlons mainte-

nant un peu du black-out que vous avez imposé sur l'EN qui

n'a pas vraiment facilité le tra-

vail des médias …

- Par cette méthode, on a surtout

voulu protéger notre équipe et évi- ter les polémiques avec nos adver- saires. On devait aussi garantir le maximum de concentration pour

- Le résultat du match Zambie-Egypte pourrait se

révéler décisif pour nous

aussi…

- J'ai dit que les résultats de

nos adversaires ne nous inté- ressaient pas. Il ne faut pas faire trop de calculs, notre destin est entre nos mains, donc la décision nous revient.

-

Lors de ce match face à la

Zambie, n'avez-vous pas douté à un moment, surtout lorsque l'adversaire dominait le jeu ?

- Douter non, mais un peu effrayé, oui. J'avais confiance en notre équipe.

- A la fin du match, vous avez

parlé avec Renard qui vous a souhaité bonne chance pour le Mondial. D'après lui, on est déjà qualifiés à cette Coupe du monde…

- Il m'a juste dit bonne chance,

comme je peux le dire à vous aussi. Je veux surtout remercier cette équipe de la Zambie pour sa sportivité exemplaire que ce soit pour aujourd'hui ou bien pour le

Ce qu'a dit Saâdane à sa troupe à la mi-ttemps

COMME TOUT LE MONDE l'a constaté, les Verts souffraient au premier round, il fallait que Saâdane réagisse pour donner un coup de fouet au groupe. Alors, le coach est rentré dans les vestiai- res, il a laissé pendant quelques minutes ses capés souffler, et en même temps, décompresser. Puis, il prend la parole. Comme, on le connaît, le Cheikh ne parle pas beaucoup, mais parle juste. Il a demandé à son onze d'être percutant, de presser encore. Il aura dit aussi que la fragilité des Zambiens se trouve sur les côtés. Il faut donc pas-

ser par là. Puis, il parlera du changement tactique qu'il s'est trouvé contraint de faire après la sortie d'Antar Yahia pour blessure. Pour terminer, le coach savait qu'il se devait de mettre le plus à l'ai- se ses poulains afin qu'ils rentrent sur le terrain avec plus de rage dans le cœur qu'en première mi- temps. Le groupe a suivi les consignes. Il a, cer- tes, subi le jeu zambien, mais comme dit le dicton : la fin justifie les moyens et il a réussi le pari. Merci Saâdane.

.A. G.

subi le jeu zambien, mais comme dit le dicton : la fin justifie les moyens et

A. G.

zambien, mais comme dit le dicton : la fin justifie les moyens et il a réussi
5 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 ALGÉRIE-ZAMBIE VU DDDD’’’’AAAAIIIILLLLLLLLEEEEUUUURRRRSSSS
5
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
ALGÉRIE-ZAMBIE
VU
DDDD’’’’AAAAIIIILLLLLLLLEEEEUUUURRRRSSSS
LLAA PPRREESSSSEE DDUU CCAAIIRREE AACCCCUUSSEE ::
LLAA PPRREESSSSEE DDUU CCAAIIRREE AACCCCUUSSEE :: ««CC''eesstt RRaaoouurraaoouuaa,,
««CC''eesstt RRaaoouurraaoouuaa,, ll''aammii ddee BBllaatttteerr,, qquuii ll''aa
««CC''eesstt RRaaoouurraaoouuaa,,
ll''aammii ddee BBllaatttteerr,,
qquuii ll''aa cchhooiissii»»
Le site mal3abna a réser-
vé un traitement frisant le
racisme à l'encontre de l'ar-
bitre mauricien. Avec des
termes durs et acerbes, les
médias égyptiens ont traité
l'arbitre par tous les noms
d'oiseaux le rendant comme
l'acteur principal de "la vic-
toire de la modeste équipe
algérienne face aux solides
et valeureux joueurs zam-
biens qui ont été spoliés d'un
but que seul un aveugle,
comme le Mauricien, ne peut
voir", commentaient-ils. il a
été traité en ce mois sacré du
Ramadhan de "mécréant" qui
était sans pitié avec les pieux
(entendre l'Egypte) qui jeû-
naient. Sans commentaire.
La rage des Egyptiens a
atteint son paroxysme quand
ils ne trouvaient point de
mot pour exprimer leur
désolation de voir le rêve du
Mondial s'évaporer, de s'en
prendre à l'Algérie du foot,
laquelle et ça c'est la derniè-
re blague masriya, si elle se
qualifie au Mondial avec son
niveau (celui de la sélection
algérienne) très bas, la FIFA
va revoir à la baisse le nom-
bre de places qu'elle a réser-
vées à l'Afrique, " elle le
portera sûrement à deux
petites places comme par le
passé". Et là encore, on est
tentés de dire que le ridicule
ne tue pas.
IL SEMBLERAIT bien que la victoire
acquise par l'Algérie face à la Zambie,
avant-hier soir, n'a pas vraiment été du
goût ni de la presse égyptienne ni même
de la fédération de football de ce pays,
eux qui soupçonnent le président de la
FAF, Mohamed Raouraoua, d'avoir choisi
délibérément l'arbitre Seechurn
Rajindraparsad, qui a dirigé la partie
Algérie-Zambie. En effet, on pouvait lire
sur le site goalfmradio.com, hier, que la
fédération égyptienne songeait sérieuse-
ment à porter une plainte auprès de la
FIFA pour dénoncer, selon elle, l'arbitrage
jugé catastrophique et de très soupçon-
neux de l'arbitre mauricien lors de ce
match. Nos amis égyptiens accusent cet
arbitre d'avoir volontairement refusé un
but valable pour les poulains de Renard et
se posent des questions quant à la dési-
gnation de ce referee pour une telle ren-
contre, importante, internationale.
Le site en question est allé même très
loin en évoquant que c'est Raouraoua qui
aurait choisi lui-même cet arbitre, argu-
mentant cela par la bonne relation qui le
liait au président de la plus haute instance
footballistique mondial, Joseph Blatter.
Des accusations très graves portées à l'en-
contre de Raouraoua, qui feront certaine-
ment couler beaucoup d'encre dans les
jours à venir et qui pourront détériorer un
peu plus la relation entre les deux pays.
Le lien du site : http://www.goalfmra-
dio.com/News/Details/3965 S. F.
SUR MAXIFOOT. FR

son but refusé pour hors-jeu (49'). Avec un excellent Karim Ziani, l'Algérie allait petit à petit rééquilibrer la possession de balle (55% pour les Zambiens à la pause). Et sur une lumineuse ouverture de l'ancien Marseillais, Karim Matmour débordait sur le côté droit avant de centrer juste avant la sortie de but. Saïfi surgissait pour reprendre de volée du gauche et envoyer les 35 000 spectateurs au paradis (1:0, 59').

24 années de disette

Dès l'heure de jeu, chaque passe algérienne était ponctuée des "olé" d'une foule en délire. Depuis bien longtemps, le stade Tchaker était debout. A la 77 e minute, Ghezzal, entré un peu plus tôt en lieu et place de Rafik Djebbour, trouvait la transversale à la conclusion d'un superbe mouvement entre Ziani et Saïfi. Deux minutes plus tard, d'une pichenette il envoyait Kamel Ghilas défier Kennedy Mweene, mais la demi-volée de l'attaquant de Hull City passait de peu au-dessus de la barre (79'). Malgré cinq joueurs à vocation offensive, la Zambie allaient finalement dominer les dix dernières minutes mais sans se montrer dangereuse. De quoi permettre à tout un peuple de hurler sa joie dès le coup de sifflet final. Avec dix points, l'EN conserve donc la première place du Groupe C, avec trois unités d'avance sur l'Egypte. Autant dire qu'un meilleur résultat que les Pharaons lors de la prochaine journée (Zambie - Égypte le 10 octobre et Algérie - Rwanda le 11) suffira à envoyer l'Algérie à la Coupe du monde de la FIFA 2010. 24 ans après la dernière participation du pays. L'histoire est en marche

CDM : Ziani, Meghni et Saïfi s'en rapprochent

L'Algérie conserve trois points d'avance sur l'Egypte après avoir dominé la Zambie (1-0), dimanche soir, pour son quatrième match des qualifica- tions pour la Coupe du monde dans le Groupe C de la zone Afrique. Vingt- quatre ans après leur dernière participation au rendez-vous mondial, les Fennecs, parmi lesquels évoluent Karim Ziani (Wolfsburg) et Mourad Meghni (Lazio), ont inscrit l'unique but du match par l'ancien Lorientais Rafik Saïfi, sur un centre de Matmour.

SUR L'ÉQUIPE

L'Algérie peut en rêver

Rattrapée samedi par l'Egypte (1-0 au Rwanda), l'Algérie a repris ses dis- tances en tête du groupe C dimanche soir en s'imposant contre la Zambie (1-0) dans un stade de Blida chaviré. Les Fennecs, qui comptent trois points d'avance avec deux matches à jouer, n'ont jamais été aussi près de retrouver l'élite mondiale après vingt-quatre ans d'absence (Coupe du Monde 1986). Si elle franchit l'obstacle rwandais le 10 octobre, l'Algérie se présentera avec un avantage conséquent face aux Pharaons pour la "finale" du groupe le 14 novembre au Caire. L'ancien Marseillais Karim Ziani a trouvé Karim Matmour dont le centre de la droite a été repris par l'ex-Lorientais Rafik Saïfi pour l'unique but de la rencontre (56'). L'attaquant transféré cet été au club qatari d'Al Khor avait inscrit un but de la tête en première période, mais l'arbitre l'avait refusé pour hors-jeu (33').

Deuxième sélection pour Meghni

Bousculée dans la première demi-heure par les Chipolopolo Boys du Français Hervé Renard, l'Algérie a musclé son secteur offensif avec l'entrée à la pause du Franco-Algérien Mourad Meghni, l'ex-Sochalien, qui a choi- si de jouer en sélection pour le pays de ses parents et dont c'était la 2 e sélec- tion, après une première apparition en amical contre l'Uruguay en août.

«L'arbitre a aidé l'Algérie»

La presse égyptienne était abattue par la victoire des Verts sur la Zambie.

ALORS QUE LES CHAÎ- NES télés se sont murées dans un silence assourdis- sant ou ni commentaire et ni résultat final du match n'ont été donnés à leurs téléspec- tateurs, mais le lendemain c'est la presse écrite et des sites Internet d'Oum Edounia de prendre le relais pour minimiser la victoire des coéquipiers de Saïfi et de descendre en flammes l'arbi- tre de la rencontre qui a "privé la Zambie d'une vic- toire certaine" et par rico- chet, réduire les chances de qualification de leur sélec- tion.

SUR FIFA.COM

L'Algérie peut rêver

En s'imposant ce dimanche au stade Mustapha- Tchaker de Blida devant la Zambie, les hommes de Rabah Saâdane ont repris leurs trois points d'avance sur l'Egypte. Ils ne sont plus qu'à deux marches de l'Afrique du Sud. Le stratège algérien avait décidé de surprendre son adversaire en apportant un changement par rapport à son équipe habituelle : Rafik Saïfi remplaçant Abdelkader Ghezzal en attaque. Mais après cinq bonnes premières minutes des Fennecs, les hommes d'Hervé Renard allaient rapidement inquiéter le chaud public de Blida. Par Francis Kasonde (6'), Noah Chivatu (11') et Felix Katongo (29'), les Chipolopolo faisaient passer des sueurs froides dans le dos du portier maghrébin, Lounes Gaouaoui.

Les premiers pas officiels de Meghni

Il fallait attendre la demi-heure pour voir l'Algérie reprendre un peu la maîtrise du le jeu. Après avoir vu sa tête repoussée en corner par le gardien zambien, Saïfi surgissait au deuxième poteau pour reprendre l'offrande de Nadir Belhadj (33'). But refusé. Saâdane décidait alors de changer son fusil d'épaule à la pause en donnant sa chance au nouveau venu, Mourad Meghni. Mais si cette entrée offrait aux Guerriers du désert une touche plus technique, la sortie d'un défenseur, Antar Yahia, allait demander quelques minutes d'adaptation. Des instants pendant lesquelles la Zambie ouvrait la marque mais voyait

allait demander quelques minutes d'adaptation. Des instants pendant lesquelles la Zambie ouvrait la marque mais voyait
6 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 HHHHEEEERRRRVVVVÉÉÉÉ RRRREEEENNNNAAAARRRRDDDD «Vous méritez
6
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
HHHHEEEERRRRVVVVÉÉÉÉ RRRREEEENNNNAAAARRRRDDDD
«Vous méritez d'aller au Mondial»
Par Saïd F.
Le sélectionneur de la
Zambie, Hervé Renard, a
affirmé avant-hier lors
d'une conférence de
presse qu'il a tenue au
salon d'honneur du stade
Tchaker,
que l'équipe
nationale algérienne
mérite de se qualifier au
Mondial, d'autant qu'elle
possède une bonne
équipe qui peut rivaliser
avec les grandes
sélections.
quart d'heure de la seconde
période de la rencontre et qui n'a
pas été validé par l'arbitre de la
rencontre, le Mauricien
Seechurn, à cause d'une position
d'hors jeu du joueur zambien
signalé par l'un des assistants,
n'a pas été digéré par Renard qui
dira à ce propos : "Le but inscrit
par mon équipe lors de la secon-
de période est valable, et si ce
but avait été validé par l'arbitre,
il
aurait pu être le tournant, mais
il
faut le reconnaître aussi que
difficile pour les Chipolopolos
qui vont accueillir les Pharaons
d' Egypte, auteurs d'une victoire
à Kigali face au Rwanda. A cet
effet, Renard affirme que cette
rencontre sera décisive pour son
équipe et ce pour assurer sa
qualification à la CAN : "On a
intérêt à gagner l'Egypte lors de
la prochaine journée à domicile,
et ce, pour pouvoir assurer notre
qualification à la CAN, et notre
victoire face à l'Egypte devra
sans doute bien servir les
Algériens pour aller en touristes
lors de leur dernière journée",
nous a-t-il déclaré.
"JE VOUS AI DIT lors du
match aller en Zambie que vous
êtes les mieux placés pour se
qualifier au Mondial et je pense
que je ne vous ai pas trahis, sur-
tout que la victoire engrangée
par la sélection algérienne
aujourd'hui (Ndlr, conférence de
presse animée dimanche) lui a
permis d'assurer la qualif' pour
le Mondial. Il faut reconnaître
aussi que l'Algérie ne volera pas
sa qualification, surtout que
votre coach a su gérer son par-
cours jusqu'à présent et le plus
dur est passé pour lui, et il ne
reste plus que de petits détails
pour arriver à Johannesburg."
l'équipe algérienne a su reprend-
re les commandes en main lors
du deuxième quart d'heure de la
seconde mi-temps, grâce au but
inscrit par l'attaquant Saïfi. Ceci
vous a permis de gérer ce match
parfaitement lors des dernières
minutes."
«Je suis encore sous
contrat jusqu'en
2010»
«On a payé cash
nos erreurs»
L'entraîneur des Chipolopolos
a avoué que son équipe a payé
Avant de conclure, l'entraî-
neur français de cette formation
zambienne a ajouté qu'il est
encore sous contrat avec la for-
mation des Chipolopolos jus-
qu'au mois de mai 2010, ceci
laisse dire que Renard sera
reconduit en cas de qualifica-
tion des coéquipiers du portier
Kennedy. "Je suis encore sous
contrat jusqu'au mois de mai
2010. Ceci laisse dire que je
suis toujours en poste et je serai
le driver de cette sélection après
la qualification pour la CAN-
2010", nous a-t-il déclaré.
«Notre but est valable»
«On a intérêt à battre
les Pharaons»
S. F.
Le
but
marqué
par
les
cher, et il a permis aux joueurs
de l'équipe adverse de prendre
les commandes en main et mar-
quer le but de la victoire."
Chipolopolos
lors
du
premier
ses erreurs cash lors de la
seconde période de ce match, et
ce, après le retour de ses capés
en défense. Ceci leur a coûté
cher. A ce propos, Renard rep-
rend : "On a bien dominé ce
match surtout en première mi-
temps, où on a su freiner les
attaquants algériens, et on a
créé beaucoup d'occasions lors
de la seconde période entre l'ac-
tion du but qui fut refusé par
l'arbitre, mais le retour des
joueurs en défense nous a coûté
La prochaine journée des éli-
minatoires jumelées s'annonce
DJEBBOUR :
MATMOUR :
«C’est une récompense de Dieu»
«On s'est bien rattrapés
en seconde mi-temps»
L'attaquant de l'AEK Athènes n'a
pas brillé comme à son habitude,
mais il a pesé sur la défense
adverse.
cette victoire est une récompense
de Dieu pour nous.
"C'était un match difficile
devant un merveilleux
-
Il y a aussi cette pression exer-
public et face à une très
cée par l'Egypte qui s'est impo-
sée la veille au Rwanda, n'est-
-
Un mot sur cette victoire ?
ce pas ?
bonne équipe. On a
souffert pour trouver
les solutions d'autant
-
Elle est méritée, on a fourni de
-
Pas vraiment, certes, on a suivi
que sur le plan phy-
grands efforts pour arriver à mar-
quer. C'était compliqué au début,
mais on a fini par imposer notre jeu
et on a eu le dernier mot.
ce match avec beaucoup d'intérêt,
mais l'essentiel pour nous était
notre match. On s'en fout de ce qui
se passe ailleurs.
sique, ce n'était pas le
top. Heureusement
qu'on a une bonne
équipe avec une bonne
-
Ne pensez-vous pas que c'est
-
La prochaine étape, c'est le
qualité de jeu. La
le match le plus disputé et le
plus difficile de ces éliminatoi-
Rwanda…
Zambie, comme vous l'a-
-
On tâchera de bien préparer
vez vu, étaient bien organi-
res ?
cette rencontre, il ne faut pas se
-
Oui, je le pense. Des facteurs
mettre dans la tête que ça sera faci-
sont derrière cette difficulté, la
première c'est la pression dans
laquelle s'est déroulée cette ren-
contre, mais surtout le fait de jouer
en plein Ramadhan. Hamdoulah,
le, loin de là. Le Rwanda joue une
place en coupe d'Afrique et jouera
le tout pour le tout chez nous, ont
doit le prendre très au sérieux.
A. H. A.
sée, ses joueurs était solidaires
et nous ont inquiétés en tentant de
nous empêcher de jouer. Notre milieu en a payé les frais
en première période avant de se rattraper au second half.
Après les consignes du coach, on a retrouvé nos
marques. Donc, en somme, je pense que cette victoire est
amplement méritée."
du coach, on a retrouvé nos marques. Donc, en somme, je pense que cette victoire est
7 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
7
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
7 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 SON ENTRÉE A MÉTAMORPHOSÉ LE JEU DES VERTS

SON ENTRÉE A MÉTAMORPHOSÉ LE JEU DES VERTS

MEGHNI :

une 1 re officielle réussie

Par Smaïl M. A.

On est à la mi-temps de cet Algérie-Zambie, Saâdane décide de changer son fusil d'épaule en donnant la chance au nouveau venu, Mourad Meghni.

CETTE PREMIÈRE ENTRÉE pour le joueur de La Lazio de Rome en match offi- ciel, après sa première appari- tion en amical face à l'Uruguay, offrait aux Guerriers du désert une touche plus technique. Le jeu s'est ensuite redressé et les attaques se faisaient de plus en plus fré- quentes. La touche de l'enfant d'Ouled Haddadj était dès lors visible.

Pour une première officielle et sur cette pelouse du stade Tchaker, la prestation de ce meneur de jeu fut à la hauteur des espérances de son coach. Il aurait même pu inscrire son nom au tableau d'affichage s'il

avait traduit en but le ballon de Ghezzal repoussé par la trans- versale. Son retourné acroba- tique est sorti non loin de la cage, repoussant pour un autre jour le but que tout un stade attendait.

Une chose est sûre, l'apport de cet élément ne peut être que

positif pour la sélection qui est, d'ores et déjà, qualifiée pour la CAN, en attendant d'atteindre l'objectif majeur : l'Afrique du

Sud.

S. M. A.

l'objectif majeur : l'Afrique du Sud. S. M. A. «Dans cette rencontre, seuls les trois points
«Dans cette rencontre, seuls les trois points nous intéressaient. On devait les glaner et on
«Dans
cette rencontre,
seuls les trois
points nous
intéressaient. On
devait les glaner
et on a réussi.»

vous attendre à un score sécuri- sant, on a laissé les buts pour ce match.

- Il ne reste que deux mat- ches, et le prochain pourrait être décisif…

- Effectivement, l'idéal serait que les Zambiens accrochent l'Egypte, on aura une opportuni- té de tuer cette course définiti- vement en battant le Rwanda, on ira ensuite dans la peau d'un mondialiste au Caire, ça serait extraordinaire.

A. H. A.

HALLICHE : «On était solides et solidaires» Le stoppeur des Verts et de Madère a

HALLICHE :

«On était solides et solidaires»

Le stoppeur des Verts et de Madère a réalisé une partie époustouflante, il a constitué, en compagnie de Bougherra, un mur que les Zambiens ont eu du mal à contourner.

- Une victoire méritée, mais

difficile…

- Oui, effectivement, on a

joué face à une équipe qui jouait son va-tout dans cette compétition. Ils voulaient, eux aussi, aller en Coupe du monde, d'où cette partie honorable qu'ils ont jouée. Dieu merci, nous étions solides et solidaires et on a réussi à les contrecarrer.

- pourrait être décisif en cas d'un bon résultat des Zambiens face à l'Egypte…

- Oui on le sait, c'est la raison qui nous pousse à bien préparer ce match, il ne nous reste que cette rencontre et l'Egypte chez elle. On tâchera de gérer match par match, on a déjà fait un grand pas vers le Mondial, on fera en sorte de l'atteindre définitivement à l'issue de la prochaine rencontre.

- A

vous

prochain match

Le

titre

personnel,

avez fait un grand match, un commentaire ?

- C'est toujours un plaisir de

servir son pays, je crois que je n'ai fait que mon devoir, tout comme le reste de mes coéquipiers qui se sont

surpassés pour rendre heureux ce merveilleux public. A. H. A.

«Les buts C'est pour ? le match du Rwanda»
«Les
buts
C'est
pour ?
le
match
du
Rwanda»

Le meneur de jeu de La Lazio a joué la seconde mi-temps, son incorporation a métamorphosé l'EN, il promet de faire de même face au Rwanda.

- Vous vous attendiez sans doute à une partie plus faci- le, non ?

- Non, on savait que ces

Zambiens préparaient quelque chose pour nous bloquer. On a eu la confirmation dès les pre- mières minutes de jeu, mais fort heureusement, on était bien der- rière et on a pu frapper au bon moment.

- Le match gagné par l'Egypte n'a fait qu'augmen- ter la pression…

- Pas vraiment, nous, on est

des professionnels, l'Egypte a gagné au Rwanda, c'est tant mieux pour eux. Nous, on se devait de confirmer notre statut de leader et on l'a fait, c'est l'es- sentiel.

- Qu'est-ce qui vous a handi- capés le plus aujourd'hui ?

- En plus du jeu technique et la vitesse des Zambiens, il y avait le Ramadhan, ce n'est pas

évident de jouer une partie face à une équipe qui n'est pas dans les mêmes conditions que vous. En somme et d'après mes coéquipiers, c'était la rencontre la plus difficile depuis le début

de cette campagne.

- Votre entrée en jeu a litté- ralement changé le cours de la rencontre et l'EN s'est libérée durant la seconde période…

- Tant mieux, moi aussi, j'é- tais content de cette entrée, mais c'est le destin qui l'a voulu ainsi, puisque Antar a ressenti des douleurs et le coach a choi- si de me faire confiance.

J'espère avoir apporté ce que les gens attendaient de moi.

- On attendait de vous un score plus large, plus sécuri- sant, en vue du reste de la compétition, mais vous vous êtes contentés du minimum. N'avez-vous pas quelques regrets par rapport à ce point ?

- Non, dans cette rencontre, seuls les trois points nous inté- ressaient. On devait les glaner et on a réussi. Certes, on pou- vait corser l'addition, mais par manque de chance, on ne l'a pas fait. Notre prochain match sera face au Rwanda, et vous pouvez

NNEEDDJJMMAA fféélliicciittee lleess VVeerrttss

N edjma, sponsor officiel et principal de l'équipe nationale et de la Fédération algérienne de football

(FAF), s'associe à la liesse nationale après la

victoire des Verts contre la Zambie en match retour des éliminatoires à la Coupe d'Afrique des Nations et à la Coupe du monde. Ce succès triomphal vient confirmer l'im- mense potentiel des joueurs de l'équipe nationale. En effet, les Verts persistent et

signent en remportant ce match retour qui les place en très bonne position et leur donne de fortes chances de se qualifier à la Coupe du monde. A propos de cette victoire des Verts, Joseph Ged, Directeur Général de Wataniya Telecom Algérie, déclare : "Les Verts ont prouvé que les victoires remportées successi- vement ne sont pas le fruit du hasard et qu'el- les sont le résultat concret de leurs efforts, de

leur talent et de la qualité de leur jeu. Je tiens

à les féliciter chaleureusement, pour les bel-

les sensations qu'ils nous procurent à chaque

fois. Je félicite par la même occasion l'en- semble du staff technique et administratif qui

a réalisé un travail remarquable, un vrai tra-

vail d'équipe. Et je réitère mon soutien ainsi

que celui de ma compagnie, engagée par tous ses moyens humains et matériels afin de fournir le meilleur environnement propice au

succès des Verts. Grâce à cette victoire, nous

croyons, comme tous les Algériens, que la qualification à la Coupe du monde est à por- tée de main." En tant que partenaire de choix, Nedjma a

toujours soutenu et encouragé les joueurs ainsi que les staffs technique et administratif de l'équipe nationale en étant continuelle- ment à leurs côtés. "Ma'ak ya el Khadra, Ma'ak ya Dzaïr"

8 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 L'ŒIL DES SSSS AAAAÂÂÂÂDDDD IIII
8
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
L'ŒIL
DES
SSSS AAAAÂÂÂÂDDDD IIII
SSPPÉÉCCIIAALLIISSTTEESS
«Il faut un miracle pour
que l’Egypte nous barre
la route du Mondial»
gé grâce au bon coaching de
Saâdane ?
- Saâdane a une grande expé-
rience. Personne ne s’attendait à
ce qu’il titularise Saïfi et que ce
dernier soit le buteur de la soirée.
Ça n’enlève en rien aux qualités
de ceux qui étaient sur le banc ou
dans les gradins. Djebbour qui est
un grand joueur n’était pas dans
-
Nos joueurs ont mis du temps
son jour face à la Zambie, mais il
- Vous savez, il n’y a pas d’équi-
pe faible. Je m’attendais à ce que
le match soit difficile. Au match
aller, on a eu beaucoup de chance
en s’imposant par deux buts à
zéro. Les Zambiens ont raté l’éga-
lisation d’un cheveu avant que
Saïfi n’aggrave la marque. Ils sont
venus à Blida pour tenter de repar-
tir au moins avec le point du
match nul. Ils ont affiché leurs
intentions dès l’entame de la par-
tie et ils se sont créé une multitude
d’occasions, heureusement que
l’efficacité leur a fait défaut. Ils
ont flanché en deuxième mi-temps
et nos joueurs se sont ressaisis. Ils
ont pris les choses en main et ils
ont réalisé l’essentiel, en rempor-
tant les trois points de la partie.
pour entrer dans le match et cela
pour plusieurs raisons. Primo, ce
n’était pas facile de jouer en plein
mois de Ramadhan et secundo, on
a eu affaire à un adversaire coria-
ce. Les Zambiens ont tout donné
en première mi-temps et c’est
pour cela qu’ils ont flanché en
deuxième période.
fait de son mieux pour remplir
convenablement son rôle.
a
Entretien réalisé par N. Boumali
-
Quel jugement portez-vous
- L’Algérie a arraché une vic-
sur le rendement de Meghni ?
toire
au forceps devant la
-
Meghni est un excellent
Zambie, comment avez-vous
accueilli ce succès ?
joueur. C’est son premier match
officiel avec l’EN et il va rendre
- A l’instar de tous les
Algériens, j’étais content ou plutôt
doublement content de cette vic-
beaucoup de services à notre
sélection.
-
Quelles sont nos chances
-
Comment voyez-vous le pro-
toire.
D’abord, le succès a été
d’aller au Mondial ?
chain match qui opposera
l’œuvre d’un entraîneur algérien
et si c’était un étranger, on n’aurait
pas cessé de parler de ses qualités.
-
Je dirai qu’il faut un miracle
l’Algérie au Rwanda ?
pour les Egyptiens ou les
Zambiens pour qu’ils aillent en
Afrique du Sud. L’Algérie est bien
partie pour décrocher le billet qua-
lificatif pour le Mondial et ça
serait une catastrophe si on se fait
éliminer après les résultats obte-
nus jusqu’à maintenant.
-
On doit impérativement
gagner ce match et pourquoi ne
Ensuite, Saâdane est un bon ami à
moi. On a fait le plus important en
glanant les trois points de la partie.
- Certains pensaient que le
match face à la Zambie allait
être facile, mais finalement les
Zambiens nous ont fait trem-
bler durant toute la rencont-
re…
pas tenter d’améliorer notre goal-
average. On ne doit pas sous-esti-
mer le Rwanda et cela pour éviter
toute mauvaise surprise. On a pris
une option pour l’Afrique du Sud
et
on doit continuer sur cette voie.
- Quelle explication ferez-vous
sur la prestation moyenne de
l’EN en première mi-temps ?
-
Ne croyez-vous pas que la
N. B.
physionomie du match a chan-
L’EX-CAPITAINE DES VERTS PARLE DU MATCH ALGÉRIE-ZAMBIE
MERZEKANE :
«On doit confirmer
face au Rwanda»
«Je m’attendais à ce
que le match face à la
Zambie soit difficile. On a
réalisé l’essentiel en rem-
SAÏB : ««EEttrree ddaannss llaa ppeeaauu
dd’’uunn ssuuppppoorrtteerr ddeess VVeerrttss,,
cc’’eesstt ffoorrmmiiddaabbllee !!»»
portant les trois points, car
il faut reconnaître que les
Chipolopolos sont coria-
ces. Ils nous ont créé d’é-
normes problèmes et j’a-
voue aussi que ce n’était
pas du tout aisé de jouer
en plein mois de
Ramadhan. Les joueurs
ont rompu le jeûne deux
heures avant le coup d’en-
Par Mohamed-Amine Azzouz
«J’ai retenu mon
souffle, j’étais stressé
et j’ai vibré comme
jamais au rythme des
Verts»
voi et
c’est ce qui
explique leur rendement
moyen en première pério-
de. Les joueurs étaient
dans l’obligation de s’im-
AYANT DES ANNÉES durant
défendu les couleurs de l’EN dont il
était le capitaine durant la décennie
1990, l’ex-capitaine des Verts,
Moussa Saïb, a comme tous les
Algériens suivi la rencontre au som-
met Algérie-Zambie, avec ses tripes.
Il nous en parle : «Ce fut comme
tout le monde l’a vu un match très
serré et des plus difficiles, comme
l’on s’y attendait d’ailleurs. La
Zambie a déjà prouvé de quoi elle
était capable.
poser
après la victoire de
l’Egypte au Rwanda. Ils
savaient pertinemment
«On a eu des sueurs
froides»
qu’un
faux pas devant la
Zambie pourrait nous
coûter la qualification pour
la Coupe du monde. Ils ont
fait une belle deuxième mi-
temps après l’ouverture de
score par Saïfi et ils
auraient pu marquer d’aut-
res buts. La prochaine jour-
née pourrait être décisive
dans la désignation du futur
mondialiste et c’est la rai-
son pour laquelle on doit
coûte que coûte s’imposer
devant le Rwanda.»
HENKOUCHE :
«Le plus dur a été fait»
«J’ai vécu cette rencontre avec
beaucoup d’émotions, j’ai retenu
mon souffle. J’étais vraiment stressé
et j’ai vibré au rythme des Verts
comme jamais, car à présent, j’ai les
réflexes d’un simple supporter.
Quand j’étais joueur, je n’avais pas
autant d’émotions après un succès de
l’EN, comme maintenant dans la
peau d’un supporter, c’est un senti-
ment spécial de joie qui vous enva-
hit. Je vous donne un exemple tangi-
ble, lorsqu’on avait remporté la CAN
90 qui fut un évènement grandiose,
je n’avais pas vécu des moments
aussi intenses après le match, car en
tant que joueur, pour décompresser,
nous rejoignions directement nos
domiciles. Par contre, cette fois-ci,
après la victoire de l’EN, j’ai vrai-
ment eu du plaisir à faire la fête en
étant dans la peau d’un supporter.
C’est formidable.»
«L’Egypte a mis la pression sur nous après sa
victoire face au Rwanda. On devait impérativement
«Cette équipe
s’imposer pour ne pas hypothéquer nos chances de
qualification. Les Zambiens, de leur côté, sont venus à Blida avec la
ferme intention de repartir au moins avec le point du match nul pour
relancer leurs chances dans la course au Mondial. Je pense que le
ira loin…»
Moussa Saïb croit en cette équipe :
plus
dur a été fait, mais on ne doit pas baisser les bras. Les
Pharaons feront tout pour gagner en Zambie et c’est
pour cela qu’on doit l’emporter coûte que
coûte face au Rwanda.»
Revenant sur le début de rencontre
difficile des Verts, Saïb dira : «En
1re période, l’EN n’a pas réussi à
imposer son jeu et n’a pas retrouvé
rapidement ses repères, et ce, en
dépit de la bonne volonté des
joueurs. Il est vrai qu’une très forte
pression pesait sur leurs épaules vu
l’enjeu du match. Il y a, en plus, le
fait du jeûne, mais il ne faut surtout
pas oublier en premier lieu la qualité
de cette équipe zambienne qui pra-
tique un bon football et qui nous a
causé beaucoup de problèmes sur le
terrain. Les Zambiens nous ont
même donné des sueurs froides par
moments, en se créant des occasions
très dangereuses, qui ont failli faire
mouche. Ils m’ont vraiment impres-
sionné. Dieu merci, ils ont fait mont-
re d’un manque de réussite criant et
c’était tant mieux pour nous.»
«Cette nouvelle génération de l’EN
est en train de nous donner beaucoup
de satisfactions. Il y a vraiment un
groupe de qualités et donc de bons
joueurs qui ont l’amour des couleurs
et cette hargne de vaincre. A mon
sens, cette équipe réalisera Incha
Allah beaucoup de belles choses.
Elle est bien partie pour arracher
brillamment la qualif’au Mondial, ce
qui sera grandiose. Comme face la
Zambie et malgré la difficulté de la
mission, au vu du niveau de l’adver-
saire, ils ont su s’en sortir à bon
compte et gagner. J’éprouve du plai-
sir à voir notre EN aller ainsi de l’a-
vant. On est de tout cœur avec elle.
Je crois, qu’en battant la Zambie, on
a fait le plus dur, à présent, il faudra
bien gérer la suite des évènements.
Pour terminer, je dirai qu’il y a une
expression qui dit :’’Pour atteindre
tout ce qui est possible, il faut tenter
l’impossible, c’est avec cette état
d’esprit que les Verts sont en train de
réussir leur coup, car au départ, tout
le monde donner l’Egypte, double
champion d’Afrique, le favori en
puissance.» A. M. A.
9 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
9
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
9 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 L'ŒIL DES FERGANI : «Les Egyptiens doivent s’inquiéter»
9 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 L'ŒIL DES FERGANI : «Les Egyptiens doivent s’inquiéter»

L'ŒIL

DES

FERGANI :

«Les Egyptiens doivent

s’inquiéter»

que l’Egypte est en mesure de s’imposer en Zambie ?

-

Je pense que la prochaine journée pourrait

être décisive. Avec leur niveau actuel, les Egyptiens doivent s’inquiéter pour leur pro- chain déplacement en Zambie. La pression sera sur eux et ils n’auront pas la tâche facile devant les Zambiens.

-

à ce que le match face à la Zambie soit

La plupart des Algériens s’attendaient

facile après la victoire acquise par l’EN sur le terrain du Konkola Stadium de

Chililabombwe…

-

Les Zambiens étaient venus en Algérie

avec la ferme intention de repartir avec au moins le point du match nul afin de relancer leurs chances de qualification pour le Mondial. Ils ont joué le tout pour le tout et ils ont opté pour l’offensive dès l’entame de la partie. Ils ont joué haut et ils étaient dangereux. Le plus important est qu’on a remporté les trois points de la partie.

- Quelles sont nos chances d’aller en

Afrique du Sud après la victoire

acquise devant la Zambie ?

- Je dirais que nos chances sont grandes,

mais on ne doit pas crier victoire. On doit

préparer notre prochain match avec beau- coup de sérieux et l’emporter coûte que

coûte.

beau- coup de sérieux et l’emporter coûte que coûte. N. B. S S P P É

N. B.

SSPPÉÉCCIIAALLIISSTTEESS

Entretien réalisé par N. Boumali

L’ex-sélectionneur des Verts et actuel membre du BF ne doute point que l’EN a tracé son chemin vers le Mondial. Et même dans la difficulté, les hommes de Saâdane savent s’en sortir, expliquera-t-il dans cet entretien qu’il nous a accordé.

CASTELLAN:

«Les Algériens ont perdu beaucoup d’énergie»

«JE NE CROIS PAS beaucoup que le niveau d’humidité ait été derrière le visage qu’ont proposé les Algériens dimanche face à la Zambie. Je crois, par contre, qu’il y a eu un déficit dans le physique et sur le plan psycholo- gique. Ce n’était pas trop évident pour les Algériens, car ils voulaient arriver à marquer le plus tôt possible et c’est ce qui a fait que le groupe a confondu vitesse et précipitation. Au lieu de jouer court, les Algériens ont joué long, ce qui a fait qu’ils ont perdu beaucoup d’énergie. Ce qui a donné plus de confiance à l’adversai- re qui a tenté à maintes reprises d’in- quiéter les Algériens. Cela dit, les Algériens se sont repris en main en seconde période et ont pu gagner le rendez-vous. J’insiste sur le fait qu’il ne faut pas dire que ce n’était pas un bon match. Car à ce niveau de la compétition, les temps se resserrent et la pression est à l’extrême. Par exem- ple, la France, elle, a été contrainte au nul, les Bleus n’ont pas su prendre les choses du bon bout. Ce qui veut dire qu’il faut travailler le volet psycholo- gique afin d’avoir des nerfs d’acier pour continuer sur la voie du bonheur. Je pense aujourd’hui, qu’après la vic- toire contre la Zambie, l’Algérie est appelée à remporter les trois points du match contre le Rwanda. Je crois en les moyens de cette équipe qui pourra frapper un bon coup et assurer sa place dans le train qui partira en Afrique du Sud.»

L. M.

Comment avez-vous vécu le match

-

Algérie-Zambie ?

- C’était un match très difficile. La Zambie est un adversaire coriace et elle nous a causé beaucoup de problèmes durant cette rencont- re. Nos joueurs avaient les jambes lourdes, mais ils se sont libérés en deuxième mi-temps après l’ouverture du score par Rafik Saïfi. Le sélectionneur national Rabah Saâdane a eu l’intelligence d’aligner Meghni à la suite de la blessure d’Antar Yahia. Il a apporté sa touche technique et on s’est créé une multitude d’oc- casions. Le but était venu sur un retrait de Matmour, lequel était l’un des meilleurs élé- ments sur le terrain.

-

-

moyenne de nos joueurs en première mi- temps ?

Comment expliquez-vous la prestation

Il y a d’abord l’effet du Ramadhan. Les

joueurs ont mangé deux heures avant le coup

d’envoi et ce n’était pas évident qu’ils abor- dent le match en force. Il y a eu aussi le fait

que

en première mi-temps. C’est pour cela qu’on

n’a

balancer n’importe comment.

pas posé le ballon et on a commencé à

l’adversaire ait joué avec trois attaquants

- Ne pensez-vous pas qu’on doit inscrire le maximum de buts face au Rwanda afin d’aller au Caire avec un goal-avera- ge rassurant ?

-

Il faut qu’on prenne au sérieux ce match.

Le Rwanda jouera son va-tout et on doit se méfier de lui. Il faut qu’on gagne ce match et l’idéal serait de l’emporter avec un score lourd.

-

dimanche dernier à Blida, croyez-vous

La Zambie a montré de belles choses

ALAIN MICHEL :

La Zambie a montré de belles choses ALAIN MICHEL : « « M M e e

««MMeegghhnnii aa ddoonnnnéé pplluuss ddee ffoorrccee»»

Par Amina G.

«L’ÉQUIPE DE ZAMBIE a joué en 4-1-4-1. Ce qui veut dire qu’elle avait 5 joueurs en haut. Alors que l’Algérie a joué avec trois au centre, deux joueurs dans les couloirs et deux au milieu. Un système beau- coup plus défensif, ce qui a permis à la Zambie de gêner les Algériens dans leur

camp. Il faut savoir que les visiteurs ont adop-

ce système parce qu’ils ont un problème

dans leur défense. C’était l’un des points qui

fait que l’Algérie subisse le match. Il y a

aussi le côté psychologique qui a pesé sur les

a

épaules des Algériens. C’est ce qui a empêché

groupe de jouer à l’aise. C’est comme si

vous jouiez au tennis et c’est la balle de

match. Vous avez une pression énorme qui

pourrait vous nuire. Le troisième point est l’organisation. Il y a Ziani qui avait un grand espace devant lui au point où on sentait qu’il

perdu dans cette espace. Il manquait de

était

le

soutien comme aussi les attaquants. Le sché- ma valorisait la défense plus qu’autre chose.

Alors que le schéma adverse pressait haut pour attaquer et perturber les Verts. Pour cela,

fallait avoir une condition physique au top du top. Ce qui a duré une heure de temps.

il

«Le coach a trouvé la bonne formule. Il a changé le système de jeu en seconde période»

Mais je dirais que, certes, la Zambie est une équipe qui a tenté de perturber l’EN, mais

je n’ai jamais vu une équipe aussi fragile

dans le jeu de tête. Il y avait trois joueurs

seulement qui jouaient avec la tête, les

autres, rien. La preuve, on peut facilement le constater lors des 7 coups francs et les 7 cor- ners bottés. Si les Zambiens avaient un bon

jeu de tête, les Algériens auraient vécu le pire. Il fallait trouver des solutions, le coach a trou- vé la bonne formule. Il a changé le système de jeu en seconde période. Saâdane avait senti que sa troupe se trouvait dans une situation de faiblesse et que la Zambie mettait les gaz pour aller de l’avant. La rentrée de Meghni a donné plus de force. C’est un joueur créatif qui joue plus haut. Je dirais qu’entre la baisse du ryth- me des Zambiens et la rentrée de Meghni,

l’Algérie a su rectifier le tir. Je félicite donc

les Algériens pour ce succès tout en espérant du bonheur pour la suite. Pour ce qui est des

chances pour que l’Algérie soit en Afrique du Sud en 2010, je pense qu’un grand pas a été fait. Il faut maintenir le cap et tenter d’amélio- rer le compteur buts devant le Rwanda pour ne laisser aucune faille aux Egyptiens. Car il faut savoir que même si la Zambie est une équipe sympathique, elle reste très naïve, chose dont profitera certainement l’Egypte qui a de l’expérience dans le domaine. Alors, il faut faire le plein chez soi. Car si l’Algérie arrive à gagner face au Rwanda, on imagine mal qu’elle parte en Egypte pour concéder une lourde défaite de 5 à 0. Je ne pense pas que l’équipe nationale se permettra une chose pareille.»

A. G.

AÏT MOUHOUB :

««OOnn aa ffaaiitt uunn ggrraanndd ppaass vveerrss llaa qquuaalliiffiiccaattiioonn»»

«J’ai vécu la rencontre en tant que gardien. J’étais stressé, et sincère- ment j’avais une boule au ventre. Dans l’ensemble, nos joueurs ont fait le match qu’il fallait. Ce que je retiens de ce match est que les joueurs ont gardé leur sang-froid jus- qu’au bout. Je redoutais à ce que Ziani s’énerve, mais il s’est contrôlé. Gaouaoui a fait de belles prestations, et contrairement à ce qu’avancent certains, il n’est pas en fin de carriè- re. Il peut jouer encore pendant plu- sieurs années et c’est maintenant qu’il commence à mûrir et gagner en confiance.»

10 MC ALGER
10 MC ALGER
MMCCAA-JJSSKK JJ-33
MMCCAA-JJSSKK
JJ-33
10 MC ALGER MMCCAA-JJSSKK JJ-33 Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 l e s K

Compétition édition du mardi 8 septembre 2009

les Kabyles et

«Battez

le 5-Juillet sera archicomble»

Hier, après la victoire de notre EN face à la Zambie, nous étions du côté de Bab El Oued, le quartier général des supporters du Mouloudia. Tout le monde ne parlait que de la victoire difficile des Verts alors qu’ils croyaient que cette équipe zambienne allait prendre une raclée.

QUOIQUE le match de notre EN avait une grande importan- ce, ces supporters entraient sou- vent dans la discussion le Mouloudia, comme le dira Lyès à Riad un supporter usmiste :

«Si l’Algérie se qualifie, c’est grâce au Mouloudia. C’est Saïfi qui a marqué le but de la victoi- re.» Juste après avoir évoqué le MCA, la discussion prend une autre tournure, le match de ce vendredi face à la JSK prend le relais. «Wallah, c’est vraiment dommage que le Clasico se joue sans le public, mais cette saison on sait qu’on a une équipe qui fera mal. On demande une

on sait qu’on a une équipe qui fera mal. On demande une chose aux joueurs, gagnez-nous

chose aux joueurs, gagnez-nous ce match face à la JSK et le stade du 5-Juillet sera archi- comble», nous dira un fervent supporter du MCA, Mohamed. Une chose est sûre, si le MCA arrive à gagner ce match face aux Canaris, le temple

olympique affichera archicom- ble face au NAHD, alors si les coéquipiers de Derrag veulent voir les gradins du 5-Juillet remplis, ils n’ont qu’à s’offrir les trois points de la victoire ce vendredi.

AMROUNE : «Les filets de Hadjaoui vont vibrer vendredi»

L’international espoir du MCA semble très optimiste pour gagner le match face à la JSK. Il promet de marquer cette semaine, surtout que les Canaris lui réussissent bien.

- Tout d’abord, comment s’est passé votre séjour avec l’EN A’ ?

- El Hamdoulilah, on a bien

votre séjour avec l’EN A’ ? - El Hamdoulilah, on a bien équipe vous, puisqu’il s’agit

équipe

vous, puisqu’il s’agit d’une

réussit

bien, n’est-ce pas ?

qui

vous

- Non, il n’est pas spé- cial pour moi, mais je dirais que depuis que j’ai commencé à taper dans un ballon, à chaque fois qu’on joue face à la JSK je marque. Donc, incha Allah, cette fois aussi les filets de Hadjaoui vont vib- rer, mais le plus important

pour moi c’est que mon équipe

glane les trois points de la victoire.

- Quel est le scénario idéal pour

votre équipe ?

- Si on veut gagner ce match, il faut

qu’on marque dès le début du match

pour que les joueurs de la JSK sortent de leur camp. Il faut aussi qu’on soit

vigilants derrière pour éviter de mau-

vaises surprises.

- Vos fans attendent une victoire

face à la JSK…

- Je ne vous cache pas qu’on veut

gagner ce match pour montrer à tout le

monde que le Mouloudia a son mot à dire cette saison. Ce qui nous manque- ra dans ce match, c’est notre formida-

ble public que nous attendons avec

impatience face au NAHD au 5-Juillet. Donc, on doit gagner pour que le 5- Juillet affiche archicomble face au NAHD. Je ferai tout pour marquer ce vendredi pour qu’on récolte les trois points de la victoire.

M. Z.

travaillé avec le coach. On a joué quelques matches amicaux avec des équipes de la D1. Je pense qu’il nous manque la cohésion, mais tôt au tard on va montrer de belles choses.

- Cela vous fait quoi d’affronter le

MCA ?

- Je ne vous cache pas que ça m’a

paru bizarre de jouer contre mes coéquipiers. Avant que je ne devienne joueur, je suis un fan du Mouloudia. C’est impossible de jouer ailleurs qu’au MCA, sauf l’étranger.

- Vous allez reprendre les entraîne-

ments ce soir (ndlr, entretien réali-

sé hier) avec votre équipe…

- Oui, le stage de l’EN a pris fin.

Donc, on doit revenir à nos clubs pour continuer à travailler et progresser sur- tout qu’un match important nous attend ce vendredi. Il faut qu’on gagne cette rencontre pour consolider notre position de leader.

- Ce match est un peu spécial pour

duu clluub

caaiisssseess

LLeess

rreennffllouuééeess dee 55 miilllliiaarrdss (??)

une source bien informée, on a appris que

phare de la capitale auraient été

SELON

une somme de cinq milliards qui

les caisses du club

tranche de la subvention de

renflouées par

représentent la première

cela se confirme, les dirigeants peu-

grand ouf afin déviter une crise au

Sonatrach. Si

Ainsi donc, les joueurs pourront même

vent souffler

un

leur argent avant le match de la JSK.

sein du club.

toucher

AMROUS

RASSURE SES JOUEURS

«Vous serez payés avant le match de la JSK»

SES JOUEURS «Vous serez payés avant le match de la JSK» Tout le monde sait que

Tout le monde sait que l’argent c’est le nerf de la guerre. Les joueurs du Mouloudia ont réalisé un bon début de saison avec trois victoires, ils comptent même offrir une autre victoire face à la JSK, vendredi à Rouiba.

dans la rentrée de l’argent de nos sponsors, ce qui ne nous a pas permis de régulariser les joueurs. Je sais une chose, qu’avant le match de ce vendredi, tous les joueurs seront payés», nous a confié le président Amrous.

M. Z.

VU L’ÉTAT d’esprit qui règne dans le groupe des Vert et Rouge, on imagine mal que cette équipe rate son rendez-vous. Le seul souci que craint l’entraîneur Alain Michel c’est le problème d’argent. «Les joueurs ont fait ce qu’il faut, mais il faut les payer car s’ils voient qu’il n’y a rien en contrepartie, ils seront dégoûtés et ils ne vont pas être à 100% de leurs moyens», nous dira l’entraîneur du MCA. Pour en savoir plus sur ce volet financier, nous avons contacté hier le président Amrous pour nous parler du problème qui risque d’influencer négativement sur le rendement de l’équipe. «C’est vrai qu’il y a un petit peu de retard

D’un autre côté, nous avons mentionné dans ces mêmes colonnes que le 1,5 milliard de Djezzy est dans les caisses du club qui permettra seulement de régularisé le staff technique qui n’a pas touché son argent depuis les deux derniers mois de la saison passée. Ce qui explique que les joueurs devront attendre la rentrée des 5 milliards de Sonatrach pour toucher leur première tranche de la prime de signature. Ainsi donc, le problème d’argent est une bombe à retardement dans la maison mouloudéenne et les dirigeants devront régler ce problème pour garder la sérénité du groupe afin de réaliser une bonne saison.

LES ENTRAÎNEMENTS À 22 HEURES JUSQU’À JEUDI

Pour les séances d’entraînement de cette fin de semaine, le staff technique du Mouloudia a programmé toutes les séances d’entraînement jusqu’à jeudi à 22 heures. Alors qu’en début de la semaine les joueurs ont été soumis au biquotidien.

ATTAFEN A REPRIS AVANT-HIER

Après avoir passé deux jours de repos à la suite d’un problème d’estomac, l’ex-meneur e jeu du Nasria Billel Attafen a repris avant-hier le chemin des entraînements. Selon le

staff technique du MCA, Attafen peut jouer le match de la JSK d’entrée mais il attend sa réaction lors des dernières séances de la semaine pour en choisir entre lui et Boumechra surtout que ce dernier pète

la forme en ce début de

saison.

LES INTERNATIONAUX DE RETOUR HIER

Après avoir passé quelques jours avec les EN

A et A’, les quatre

internationaux du

Mouloudia ont repris hier

le chemin des

entraînements avec l’équipe. Il faut rappeler qu’Amroune, Boudebouda, Belkheir étaient avec l’EN U21 et Babouche avec l’EN A.

MMiicchheell

llee AAllaaiinn rreeccoonndduuiirraa

mmêêmmee

oonnzzee

On ne change pas une équipe qui gagne. En

«POURQUOI cham-

l’entraîneur du Mouloudia va recondui-

prévision du match de vendredi face à la JSK,

re le même onze, ce qui veut dire qu’on verra

l’entraîneur Alain Michel

dans

les bois

n’est pas prêt à changer son onze rentrant surtout que ses joueurs ont réussi à réaliser de bons résultats.

Zemmamouche. Les quatre défenseurs sont Besseghier à droite, Babouche à gauche et la charnière centrale sera composée par Zeddam et Coulibaly. Au milieu

M. Z.

bouler une équipe qui

de terrain, deux joueurs

carbure bien. On ne va

s’occuperont de la récu-

pas changer pour le plai-

pération, à savoir Koudri

sir de changer ou pour faire plaisir à certaines personnes. Non, c’est hors de question. Je l’ai dit depuis que j’ai pris

et Bouchama alors que Boumechra sera dans l’animation du jeu pour alimenter les trois atta- quants, Derrag,

cette équipe en main. Je

Bouguèche et Amroune.

n’ai pas des titulaires

En tous les cas, vu l’am-

dans mon équipe. Les

biance qu’il y a dans ce

joueurs qui sont alignés en ce début de saison ne diront pas qu’ils vont

groupe, le Mouloudia peut passer ce cap des Kabyles pour consolider

jouer tous les matches. Ils seront eux aussi sur le banc. Un joueur ne peut pas être tout le temps à 100% de ses moyens, il doit passer par un passa- ge à vide», nous a décla-

sa position de leader sur- tout que les Jaune et Noir seront en déplace- ment et risquent même de revenir bredouilles. Donc, c’est une occasion pour les camarades de

le coach du

Koudri d’occuper seuls

Mouloudia. Dans ce contexte, il faut dire que

la première place.

MMCCAA-JJSSKK 1111 JS KABYLIE
MMCCAA-JJSSKK
1111
JS KABYLIE
MMCCAA-JJSSKK 1111 JS KABYLIE édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition JJ-33 Lang teste ses joueurs

édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition

JJ-33 Lang teste ses joueurs devant les juniors AUTEUR D’UN TRIPLE DIMANCHE DERNIER HAMITI Par
JJ-33
Lang teste ses joueurs
devant les juniors
AUTEUR D’UN TRIPLE DIMANCHE DERNIER
HAMITI
Par Abdellah Haddad
BERREFANE-
MAZARI,
Après avoir repris le
chemin des
entraînements samedi
soir, les coéquipiers de
Yahia Chérif ont joué un
match amical avec
l’équipe juniors
dimanche dernier.
avertit le Doyen
L’ALTERNANCE
JUSQU’AU BOUT
Entre Mazari et
Berrefane, les deux
gardiens de but
remplaçants de la JSK,
Lors de l’opposition que
Lang a organisée avec les
juniors, un joueur est sorti
du lot. Il a surclassé tout le
le staff technique a opté
pour l’alternance.
Chaque gardien
POUR une première fois
depuis le début du mois sacré,
les Jaune et Vert sont présents
au stade du 1 er -Novembre
dans la journée. En effet, le
Nordiste a programmé cette
rencontre amicale avec les
juniors à 16h afin de permett-
re aux joueurs de suivre le
match de l’équipe nationale
le soir. Bref, les camarades de
Douicher ont joué leur
deuxième opposition depuis
la reprise des entraînements,
c’est-à-dire au lendemain de
leur match devant le MCO.
Contrairement à l’opposition
de jeudi dernier entre les
joueurs où le premier respon-
sable de la barre technique
des Canaris a aligné trois
équipes équilibrées, diman-
che dernier, Lang a aligné
deux équipes différentes.
L’équipe type en première
mi-temps et celle des rempla-
çants en seconde période. Au
fur et à mesure que la rencon-
tre face au MCA approche,
les choses deviennent plus
claires pour Lang. D’ailleurs,
ce dernier, en organisant un
match amical avec les
juniors, voulait voir la réac-
tion de ses joueurs, mais sur-
tout mettre en place sa straté-
gie. Par la suite, le coach des
Canaris bénéficiera des séan-
ces de lundi, mardi et mercre-
assistera Hadjaoui en
deux matchs avant de
céder sa place à l’autre.
Dimanche dernier,
Hadjaoui a gardé les
bois de l’équipe type en
première mi-temps.
Mazari a entamé la
seconde période de jeu
avant de laisser sa place
monde, adversaires et
coéquipiers. Lui, c’est
Hamiti, le néo-attaquant
des Canaris.
DEPUIS qu’il a rejoint la
JSK, Hamiti n’a pas cessé
de confirmer tout le bien
qu’on disait de lui. Il a
brillé de mille feux lors du
stage d’intersaison. Or,
l’ex-sociétaire de l’USMB
n’a pas encore ouvert son
à Berrefane au milieu de
compteur buts. Bien qu’il
la seconde période.
di pour combler les lacunes,
J. Dans l’ensemble, la ren-
JOUR OU NUIT,
mais surtout pour effectuer
les derniers réglages sur son
onze. Quant à la séance de
jeudi, elle sera consacrée au
volet psychologique. Ainsi
donc, cette rencontre jouée
par Hamiti et consorts devant
contre s’est déroulée dans de
très bonnes conditions, l’é-
quipe première a cartonné
devant les juniors.
Cependant, le plus important
aux yeux des supporters c’est
de gagner vendredi
LE PUBLIC AU
RENDEZ-VOUS
Malgré la grande
chaleur, les supporters
étaient nombreux à
venir au stade suivre
les juniors était le dernier test
prochain.
l’opposition de leur
pour les Canaris avant le jour
A. H.
Equipe alignée
1 re mi-temps
Hadjaoui, Hamlil, Ousalah, Belabbès, Coulibaly, Douicher,
Chérif El Ouazzani, Tedjar, Braham Chaouch, Hamiti, Yahia
Chérif.
Score : 4-0
Buts : Hamiti (3), Tedjar (1)
équipe. Ces derniers
sont omniprésents,
quelle que soit l’heure
de la séance. Jour ou
nuit, les fidèles
supporters ne ratent pas
les séances de leur
équipe.
HANNACHI
DANS LA
ait joué les quatre rencont-
res de son équipe en
championnat, Hamiti n’a
pas marqué sous ses nou-
velles couleurs. Pis encore,
il a raté plusieurs occasions
de but. «Pour moi, la JSK n’a
pas de problème au niveau de
sa ligne d’attaque. C’est une
question de temps.
Personnellement, j’ai besoin
de marquer un but et le reste
suivra», nous dira le jeune
attaquant des Canaris. Ce
dernier, malgré la malchance,
n’a pas baissé les bras, ni
perdu le moral. «Je sais bien
que nos supporters attendent
de moi des buts, je vais cra-
vacher très dur, je ne lésinerai
pas sur les efforts pour provo-
quer le déclic», ajoute
Hamiti. Ce dernier a
d’ailleurs bien bossé durant
toute la trêve. Actuellement,
il affiche une bonne forme.
Cela permettra au staff tech-
nique de compter sur lui
devant le MCA, surtout que
le joueur est animé d’une
grande volonté : « Devant le
Mouloudia, je ferai tout mon
possible pour marquer.
J’espère seulement que vend-
redi, je serai dans mon jour et
que la chance ne me tournera
pas le dos ». Vu la grande
forme qu’affiche l’attaquant
kabyle et sa grande volonté,
les Mouloudéens sont avertis.
A. H.
2 e mi-temps
Mazari (Berrefane), Oussalah, Hamlil, Boukria, Berchiche,
Dehouche, Saïdi, Tchikou, Asuka, Makhloufi, Akkouche.
Score : 2-0
Buts : Asuka (2)
TRIBUNE
OFFICIELLE
VU LA GRANDE CHALEUR QUI REGNAIT DIMANCHE A TIZI OUZOU
Le président kabyle était
présent au stade du 1er-
Novembre, dimanche
dernier. Il a profité de
cette occasion pour
faire un crochet au
Les juniors, le bon choix…
terrain. Hannachi a
suivi, d’ailleurs, toute la
partie de son équipe. Il
IL A JOUE
TOUT LE MATCH
OOuussssaallaahh
a pris place dans la
DIMANCHE dernier, Lang a donné rendez-
vous à ses capés à 16h. C’était la première
séance des Jaune et Vert dans la journée en
ce mois sacré. Le moins que l’on puisse dire
est que les joueurs ont souffert avec la cha-
leur. Il régnait une grande chaleur à Tizi
Ouou dimanche dernier. S’entraîner à 16h
sur du tartan en Ramadhan n’est pas une
mince affaire. Heureusement que Lang a
programmé un match amical avec les
juniors. Cela lui a permis d’aligner deux
équipes différentes. Ainsi, chaque joueur a
joué 45 minutes. Imaginez si Lang avait pro-
grammé une opposition entre ses joueurs !
Ça aurait été la catastrophe. D’ailleurs, les
joueurs étaient très satisfaits concernant le
choix des juniors pour tester leurs capacités
et moyens avant le match de vendredi pro-
chain devant le MCA. A. H.
tribune officielle.
MAHREZ,
pouurraaiit reetrouuveer
ssaa pllaaccee ccee veennddreeddii
L’ARBITRE
Pour la rencontre de
DIMANCHE dernier, lors de l’opposition que les coéqui-
piers de Douicher ont disputée avec les juniors, Lang a ali-
gné deux équipes différentes. Il a fait appel à l’équipe type,
celle qui a joué devant l’USMH, le NAHD et le MCO en
première mi-temps. On a noté deux changements seulement,
la présence de Hamlil et Oussalah
dans cette équipe type. Pour le
dimanche dernier, Lang
premier cité, les choses sont
a chargé son entraîneur
claires, il a remplacé
des gardiens de diriger
Meftah qui se trouvait en
la partie. Connu par son
Tout le monde a joué !
DIMANCHE dernier, le coach des Canaris a organisé une rencontre amicale avec l’équipe
juniors. Le but de cette rencontre était sans aucun doute de tester ses joueurs avant le grand ren-
dez-vous de vendredi prochain devant le MCA. Profitant de cette occasion, Lang a donné la
chance à tout le monde. Chaque joueur a joué. Mis à part Meftah et Belkalem qui étaient en
sélection et Maroci et Aoudia convalescents, les autres joueurs de l’effectif kabyle ont eu leur
chance. Lang a aligné deux équipes différentes lors de chaque mi-temps, ce qui lui a permis de
faire tourner son effectif.
grand talent de gardien
de but, Mahrez s’est
bien débrouillé en
arbitre.
LA SÉANCE
D’HIER À 22H
Ziti, Benhocine, Lamhane et Flici
avec les juniors
Les coéquipiers de
Hamiti se sont
entraînés, hier, à 22h.
Ces derniers
continueront à
s’entraîner durant tout
le reste du Ramadhan
COMME l’effectif de la JSK est très riche et renferme plus de 25 joueurs, quatre éléments n’ont
pas joué avec l’équipe seniors. Les Lamhane, Ziti, Flici et Benhocine ont joué avec les juniors.
Ces derniers ont renforcé les rangs des juniors, mais ils ont bénéficié aussi d’un temps de jeu
important, ce qui leur a permis de marquer des points…
en nocturne. Cela a
soulagé les joueurs, eux
qui ont souffert de la
chaleur, dimanche
passé.
équipe nationale. Pour
le deuxième, il a perdu
son statut de titulaire
lors de la deuxième
journée. Depuis le
match devant le
CABBA, Oussalah
n’a pas joué
comme titulaire.
Pour le match de
vendredi prochain,
Lang compte faire
plusieurs change-
ments dans son
onze. A cet effet, le
Béjaoui de la JSK
pourrait retrouver sa
place dans l’échiquier
de Lang.
A. H.
12 PUBLICITÉ
12 PUBLICITÉ

Compétition édition du mardi 8 septembre 2009

12 PUBLICITÉ Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
1133 édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition JSM BÉJAÏA Belkheir Les capés de Hammouche
1133
édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition
JSM BÉJAÏA
Belkheir
Les capés de Hammouche
ne jurent que par la victoire
optimiste
MM
OO HH AA MM EE DD - AA MM II NN EE
BBEELLKKHHEEIIRR,, connu pour être
but inscrit par Saïfi que
Belkheir est papa pour la
un
fin technicien, n’a pas
Par Lyès Chekal
pour autant retrouvé le sens
seconde fois. Le repos de
deux jours accordé par
du
but au même titre que ses
coéquipiers du comparti-
A J-4 du match
capital face à
l’USMB, pour le
compte de la
cinquième journée
du championnat, les
capés de
Hammouche sont
très concentrés et
surtout mobilisés
pour revenir de
Bouira (match à
domicile) avec le
gain complet de la
rencontre.
ment offensif, il reste tout de
même l’espoir de marquer ce
but
libérateur vendredi face
l’USMB, il le dit au bout du
Hammouche au groupe est
tombé à pic pour Mohamed-
Amine qui était au chevet de
sa femme qui a mis au
monde un joli garçon pré-
nommé Naoufel.» Pour cette
fil,
sereinement : «C’est vrai
que
l’équipe garde un mau-
vais
souvenir du stade de
Bouira face à notre futur
adversaire, l’USMB, qui nous
heureuse occasion, le cor-
respondant du journal à
Béjaïa ainsi que le collectif de
Compétition présentent leurs
félicitations à Belkeir et sou-
a
éliminés en coupe
d’Algérie ; néanmoins, cette
haitent un prompt rétablisse-
ment à la maman et une lon-
fois
c’est dans un autre regis-
gue vie au bébé.
tre
qu’on va les affronter, un
match de championnat, dont
Naoufel Belkheir a porté
chance à l’EN, pourquoi pas
les
points sont capitaux pour
nous. Ainsi avec la mobilisa-
aussi à la JSMB ? Le papa, très
heureux, nous a confié que
tion
du groupe qui se prépa-
son fils est un porte bonheur
re
d’arrache-pied pour ce
rendez-vous peut être salu-
taire
pour nous en cas de vic-
CCEETTTTEE dernière ne sera pas
facile, face à une équipe qui
voudra faire comme le MSPB
et le CAB, néanmoins la
JSMB a changé de main, les
joueurs devront prouver
qu’ils étaient victimes d’un
blocage mental avec Chay et
n’ont plus droit à l’erreur.
toire.» L’heureuse nouvelle
qu’attendait Belkheir est tom-
bée
en plein match Algérie-
car à sa naissance l’EN a mar-
qué et gagné le match capital
face à la Zambie. J’espère
qu’il portera aussi chance à
mon équipe la JSMB vendre-
di face à Blida. LL CC
Zambie, et c’est juste après le
fait de son mieux pour réus-
sir cette transition.
leurs efforts pour atteindre
l’objectif assigné qui est la
récolte des premiers trois
points de la saison. LL CC
La défeecctioonn dee Meessali
poosee prooblèmmee
Aider le coach
L’équipe type,
véritable test
pour le staff
Les joueurs sont sommés
par le président de travailler
avec Hamouche sur qui il
mise pour revenir avec la
première victoire de la sai-
son, il leur a demandé aussi
de lui faciliter la tâche. Pour
l’instant, ça marche bien, l’é-
quipe a repris dans une
bonne ambiance. De leur
côté, les joueurs sont un peu
libérés par rapport à la
méthode militaire de Chay
avec des rires qu’on n’enten-
dait jamais de loin sous l’ère
de l’ancien président. Ceci
dit, le staff technique en place
Le choix de la composante
de l’équipe qui va affronter
l’USMB vendredi constituera
le véritable test pour le staff
concernant la maîtrise du
groupe, puisqu’on s’attend à
ce que cette liste fasse des
mécontents en cas de change-
ment, alors qu’en cas de
reconduction de la même
composante, ils doivent
montrer qu’ils étaient blo-
qués. Ainsi, le professionna-
lisme des joueurs sera lui
aussi mis à l’épreuve, du fait
qu’ils doivent accepter les
choix du coach et conjuguer
Tiab a
rencontré
MMÊÊMMEE si on admet que la défection d’un seul joueur ne peut peser lourdement sur l’équipe,
néanmoins on doit admettre qu’elle n’est pas des moindres, celle de Adel Messali compte
beaucoup dans l’équipe. Déjà que la défense ne marche pas bien en ce début de saison, on se
demande quelle comportement elle aura sans lui. Ainsi on peut affirmer que sa défection pose-
ra sûrement problème à l’équipe.
Chay
L’ex-entraîneur Chay poin-
tilleux sur les détails a tenu à
attendre le président Tiab pour
clarifier certains points entre
eux. La rencontre s’est dérou-
lée avant-hier et rien n’a filtré
sur le contenu de la discus-
sion sauf que Chay est
reparti chez lui très
satisfait.
LL CC
Meebarakoou aura-tt-iil sa cchannccee ?
LLAA SSOOLLUUTTIIOONN de rechange la plus plausible réside dans l’intégration de l’espoir de la JSMB,
le longiligne Zidane Mebarakou que Chay a longuement préparé en Tunisie et lors du stage de
Bouira. Il l’aurait certainement incorporé du fait qu’il lui a donné le temps de jeu lors des deux
stages, Zidane nous avait confié qu’il était prêt pour le service surtout avec le capital expérien-
ce acquis et le fait d’avoir joué avec Zafour face au Stade Tunisien et Messali face à la Marsa.
Reste maintenant la vision du staff qui aura ou pas le courage de lui faire confiance le jour j,
avec la seconde solution préparée aussi par Chay, Megatli dans l’axe avec Zafour et
Boukemacha à droite de la défense.
LL CC
LES SUPPORTERS
SE METTENT
DE LA PARTIE
AAOORREESS :: ««JJ’’aatttteennddss mmaa cchhaannccee
ccoommmmee ttoouutt llee mmoonnddee»»
«Redjradj est
irremplaçable»
AAPPRRÈÈSS le groupe d’anciens dirigeants et
proches du club qui ont approché le prési-
dent pour une éventuelle réconciliation avec
le S/G, Redjradj, dont, notons-le, la décision
n’est pas encore entérinée par le club, du fait
qu’il ne l’a pas encore remise, voilà qu’un
groupe de supportes se met de la partie
pour réclamer son retour. L’un d’entre eux
nous l’a dit clairement : «On ne va pas se
voiler la face, Redjradj fait partie du décor à
la JSMB, c’est un bosseur qui maîtrise son
domaine, il est parmi les plus anciens en
Algérie et compte parmi les meilleurs S/G,
c’est par fidélité aux couleurs de la JSMB et
de peur pour son avenir qu’il a réagi ainsi. Il
aurait pu faire comme les autres et ne pas se
prononcer et fermer les yeux jusqu’à ce que
le bateau chavire, mais lui a préféré dire tout
haut ce que tout le monde pense tout bas, il
ne l’a pas fait pour un intérêt personnel.» Et
d’ajouter : «Pour l’intérêt de la JSMB, le
retour de Redjradj est très important et cela
pour plusieurs raisons, il est proche des
joueurs, c’est l’homme de confiance de Tiab
et surtout il est très compétent, il porte la
JSMB dans son cœur.» LL CC
Il vient de frapper encore une fois
lors du match test organisé
avant-hier par le coach, un but
qui renseigne beaucoup plus sur
l’efficacité et le sens du jeune
lutin béjaoui, Mohamed-Amine
Aorès, qui s’impose comme une
véritable solution de rechange
pour l’attaque. Il était buteur lors
du stage de Tunisie, il a ouvert le
score avec les juniors en
ouverture face au MCEE lors de la
première journée, il vient de
prouver qu’il est un chasseur de
buts avéré avant-hier en
reprenant le centre d’Aït Ouarab
pour le mettre au fond des filets
de Si Mohamed. L’enfant du club
garde tout de même les pieds sur
terre et nous le dit clairement
dans cet entretien : «J’attends
ma chance comme tout le
monde.»
celle des seniors et dire que ça
devait marcher dès le début, il y a
toujours cette incertitude due au
trac et surtout le comportement
des anciens vis-à-vis de nous,
puisqu’on est tout de même cinq
jeunes dans le groupe.
né sur l’effort en profitant de mon
contact avec les anciens ou j’ai
acquis un capital expérience qui
m’a permis d’avoir plus confiance
en mes capacités, ce qui est sûr,
c’est que je me donnerai à fond
dès que l’occasion se présente.
à voir un Boukemacha devenu
ancien alors qu’il entame sa troi-
sième année senior, Mebarakou
retenu en équipe fanion. En un
mot, la réussite des jeunes de la
JSMB est un facteur stimulant
pour moi.
-
EEtt ccoommmmeenntt iillss ssee ssoonntt
ccoommppoorrttééss ??
-
AAuu vvuu ddee llaa ssttéérriilliittéé ddee
ll’’aattttaaqquuee,, eett lleess ddiifffféérreenntteess
-
De la meilleure façon, c’est des
vvaarriiaanntteess eessssaayyééeess ppaarr CChhaayy,,
joueurs expérimentés et de gran-
de moralité, ils sont déjà passés
par cette étape, donc ils savent
très bien ce qu’on ressent nous les
jeunes, je les remercie tous du
fond du cœur, ils ont contribué à
notre intégration rapide dans le
groupe, personnellement ils
m’ont fait gagner du temps.
ssaannss rrééssuullttaatt,, iill nnee rreessttee qquuee llaa
ssoolluuttiioonn jjeeuunneessssee,, êêtteess-vvoouuss pprrêêtt
aauu ccaass ooùù ??
- LL’’ééqquuiippee eesstt aappppeellééee àà ssee
rreessssaaiissiirr ffaaccee àà BBlliiddaa,, yy aa-tt-iill uunnee
pprriissee ddee ccoonnsscciieennccee ssuuffffiissaannttee
ddaannss llee ggrroouuppee ??
- Bien évidemment, les joueurs
sont dans la gêne et ne pensent
-
Et comment, je n’attends que
ça, d’ailleurs comme tout le
monde du fait que j’ai réintégré
l’équipe première, je me suis mis
dans la peau d’un joueur senior et
non d’un junior promu, ce qui
veut dire que je suis prêt à faire
- EEnn TTuunniissiiee,, vvoouuss aavveezz ééttéé
mon entrée à tout moment.
qu’à mettre fin à cette série de
contre-performances. Je suis per-
suadé qu’on a un très bon groupe
qui a capacité de se surpasser et
réapprendre à gagner. Notre
attaque est bien lotie n joueurs de
valeur à l’instar de Boulemdaïs, El
bbuutteeuurr,, vvoouuss aavveezz rréécciiddiivvéé aavveecc
lleess jjuunniioorrss ffaaccee aauu BBaabbyyaa,, vvoouuss
aavveezz ffrraappppéé eennccoorree eenn mmaattcchh
dd’’ooppppoossiittiioonn,, àà qquuaanndd llee bbuutt
ddaannss uunn mmaattcchh ooffffiicciieell ??
Hadi Adel, Belkheir, Bouguerra,
- EEnn pplluuss ccllaaiirr,, vvoouuss vvoouuss sseenntteezz
aappttee àà jjoouueerr ??
pour ne citer que ceux-ci. Je pense
qu’il suffit que l’un d’entre eux
- Tout à fait, c’est vrai que le
- AApprrèèss uunnee ppéérriiooddee
dd’’aaddaappttaattiioonn,, vvoouuss vvooiillàà iinnttééggrréé
rraappiiddeemmeenntt ddaannss llee ggrroouuppee,, vvoouuss
aatttteennddiieezz-vvoouuss àà cceellaa ??
- Ce n’est pas toujours évident
de passer de la catégorie junior à
contexte actuel de l’équipe qui ne
- Eh bien dès que je ferais mon
marche pas bien dans son ensem-
baptême du feu avec l’équipe
fanion, je sens que je progresse de
jour en jour. En Tunisie, j’ai bossé
comme un forcené, je n’ai pas lési-
ble n’est pas trop favorable pour
un jeune qui débute, néanmoins
chaque chose à un début. Nos
aînés nous ont tracé le chemin, car
arrive à débloquer son compteur
but et marquer face à Blida pour
que la concurrence débute, ce qui
va se répercuter positivement sur
l’équipe.
LL CC
1144 DIVISION UNE Compétition édition du mardi 8 septembre 2009   USM EL HARRACH  
1144 DIVISION UNE
1144 DIVISION UNE

Compétition édition du mardi 8 septembre 2009

 

USM EL HARRACH

   

NA HUSSEIN DEY

 
 

A PROPOS DE L’ACCROCHAGE AVEC LAÏB

 

ASSELAH

: «J’ai fait ma

 

proposition, j’attends»

 

Par Mustapha Larfi

Il paraît que le bras de fer qui oppose le gardien des Sang et Or Asselah à la direction du club, concernant le prolongement de son contrat, est loin de connaître sa fin.

APRÈS deux rounds de négo- ciations, les deux parties n’ont pas trouvé un terrain d’entente. Chacun d’eux campe toujours sur sa position. La direction des Sang et Or a proposé une somme d’argent à son gardien pour qu’il

a proposé une somme d’argent à son gardien pour qu’il les prochains jours.» Pour sa part,

les prochains jours.» Pour sa part, le keeper des Sang et Or n’écarte

BENABDERRAHMANE : «On n’a fait que réclamer nos droits»

Par Kamel Hassani

L’accrochage verbal qui a eu lieu dimanche après-midi sur le terrain du CATI à Hydra entre Naïli et Laïb alors que Benabderrahmane a eu une prise de bec également avec le boss harrachi continue d’alimenter l’opinion sportive harrachie surtout que cet incident intervient à quelques jours du derby face au NAHD.

LES JOUEURS harrachis avaient

harrachie surtout que cet incident intervient à quelques jours du derby face au NAHD. LES JOUEURS

délégué leur capitaine d’équipe, Naïli, pour les représenter auprès de Laïb afin de réclamer leurs primes de victoire qui n’ont pas encore perçues depuis le début de saison. En effet et juste après la fin de la séance d’entraînement, Naïli s’est approché de son président pour lui faire part des préoccupations de ses coéquipiers, le boss harrachi lui a

signifié clairement qu’il avait d’aut- res priorités pour le moment tout en s’engageant à accorder les primes aux joueurs quand l’argent sera disponible. Cette réponse n’a pas convaincu Naïli qui a manifesté son mécontentement. Les choses ne se sont pas arrêtées pas là puisque le défenseur Benabderrahmane est également intervenu pour réclamer son argent. «Effectivement, je me suis un peu emporté car il fallait intervenir. Sincèrement, je n’ai fait que récla-

prolonge son contrat. Saoudi, un dirigeant, nous a expliqué :

«Asselah est un enfant du club. On lui a fait une proposition pour qu’il prolonge son contrat. On lui

toujours pas la possibilité de pro- longer son contrat. «J’ai eu une discussion avec les dirigeants. Je leur ai fait ma proposition. Ils

a

expliqué que cette somme sera

revue à la hausse pour la saison prochaine. Mais il paraît qu’Assellah n’est pas content de

notre proposition. On essayera de trouver un terrain d’entente dans

m’ont informé qu’ils me rendront la réponse ultérieurement.» Les deux parties trouveront-elles un terrain d’entente ? C’est ce qu’on saura dans les tout pro-

chains jours.

M. L.

mer nos droits. Cette situation persis- te depuis longtemps et c’est pour ces raisons qu’on a profité de la présen- ce de Laïb pour lui demander notre argent», dira le joueur.

«Et dire qu’on est premiers»

L’enfant de Sidi Aïssa estime que le fait de réclamer ses droits n’est pas un tort car il pense que leurs revendi- cations sont légitimes avant d’ajou- ter : «Après 4 journées nous som-

mes en première position avec à la clef 3 victoires. Je pense que notre parcours est très positif jusqu’à maintenant. Les joueurs ont tenu leurs engagements et maintenant, la balle est dans le camp des dirigeants. Il faut que les gens sachent que le football est notre gain-pain. Après 3 victoires en championnat, on n’a pas encore perçu une seule prime. Alors comment voulez-vos qu’on reste cal- mes et qu’on ne réagisse pas», conclura Benabderrahmane.

K.

H.

 

Entraînement hier à Rouiba

Les Sang et Or se sont entraînés hier au stade de Rouïba. Le staff technique nahdiste a programmé un match d’application entre les joueurs. Les Sang et Or s’entraînent à Rouiba pour permettre aux joueurs de s’acclimater au gazon naturel. (Ndlr, le match face à l’USMH se jouera au 5-Juillet).

 

MEKAOUI : «Au 5-Juillet, le spectacle sera garanti»

   

L’arrière droit des Sang et Or, Mekaoui, nous livre ses impressions sur la préparation de son équipe pour les prochaines

journées du championnat. Il estime que son équipe a réalisé un bon parcours dans l’ensemble. Toutefois, il nous a fait savoir qu’il est optimiste pour le reste de la compétition.

-

-

Cette trêve tombe à pic pour vous…

-

Ça nous a permis de disputer

 

AÏSSAOUI : «Je ne veux pas rater le derby»

 

LES ENTRAÎNEMENTS AU CATI JUSQU’À JEUDI

Les Harrachis ont choisi d’effectuer leurs séances d’entraînement pendant cette semaine sur le terrain du CATI. Ces séances auront lieu en soirée afin que les joueurs s’adaptent au nocturne, sachant que le derby face au NAHD aura lieu ce vendredi à 22 heures au 5-Juillet.

quelques joutes amicales. C’est tout le groupe qui cravache pour assurer une bonne préparation

pour le reste de la compétition. Ça nous permettra de corriger nos erreurs et de bien préparer les pro- chaines rencontres.

Le milieu de terrain harrachi ne veut surtout pas rater le derby de ce vendredi face au NAHD.

Vous jouerez deux derbys

consécutifs face à l’USMH et puis contre le MCA, comment

-

Pensez-vous que la mini-

voyez-vous ces deux matchs ?

trêve est venue au bon moment pour l’USMH ?

- Avec du recul, qu’avez-vous à

On jouera match par match.

On doit tout d’abord penser au match face à l’USMH. C’est un

-

 

-

Je pense que cette mini-trêve

 

a été bénéfique pour nous car elle nous a permis de bien travailler et de récupérer nos blessés.

- Comment est l’ambiance au sein du groupe ?

NEGAB, LIMANE, TOUAHRI ET OGBI ONT REÇU

nous dire sur votre dernière défaite concédée à Bordj ?

On avait fourni une belle pres-

tation au cours de cette rencontre. On a créé plusieurs occasions de scorer qu’on n’a pas pu concréti- ser. Maintenant, cette rencontre on l’a déjà oublié. Nous sommes en train de préparer nos prochains matchs.

- Vous avez fourni une belle prestation contre votre ancienne équipe, était-ce par esprit de revanche ou est-ce un signe de bonne forme ?

Je n’ai fait que mon travail.

-

-

-

match difficile et important pour

les deux équipes. L’USMH tentera de glaner les trois points de la ren- contre pour continuer sur sa lan- cée. De notre part, on n’a pas de calcul à faire, on doit gagner le match pour continuer le reste du parcours dans de bonnes condi- tions.

Qu’est-ce que vous pensez de

 

-

Même si le problème d’ar-

gent persiste toujours, nous avons un bon groupe plein de volonté qui travaille d’arrache- pied pour continuer sur la lancée.

L’USMH caracole en tête,

avec 9 points, ce qui constitue un bon départ pour votre

équipe…

-

UNE PRIME DE 10 MILLIONS

Les quatre jeunes Harrachis, Negab, Limane, Touahri et Ogbi, promus cette saison en seniors, ont perçu avant-hier une prime de 10 millions. Cette somme représente une moitié de la

la domiciliation de la rencont-

re au 5-Juillet ?

-

Ça ne peut qu’être bénéfique

pour les deux équipes. Le 5-Juillet

 

-

Nous avons eu une réussite à

 

100% à domicile avec trois vic- toires, même face à la JSK on n’a pas démérité. Ceci dit, on doit maintenir le cap afin de poursui- vre notre bonne marche actuelle.

Votre équipe s’apprête à

rencontrer le NAHD, ce vendredi, dans un derby qui promet. Un commentaire ?

-

actuelle. Votre équipe s’apprête à rencontrer le NAHD, ce vendredi, dans un derby qui promet. Un
 

première tranche de signatu- re. Le geste de Laïb a été bien apprécié par les joueurs.

NAHD-USMH (JUNIORS) À ZIOUI

J’ai eu l’occasion de marquer et j’ai inscrit le but. Et puis, le plus important dans ce genre de ren- contre, c’est l’esprit du groupe. Je pense que c’est toute l’équipe qui

bien tourné au cours de cette ren- contre. Ça nous permettra de bien préparer nos prochaines rencont-

a

-

nous permettra de pratiquer du beau football. Ce qui permettra aux milliers de supporters qui vont se déplacer au stade de voir du beau spectacle.

Justement, qu’avez-vous à

dire à vos supporters ?

Le match des juniors oppo- sant le NAHD à l’USMH aura lieu ce vendredi à Zioui à partir de 16 heures. Pour rappel, les juniors harrachis totalisent 7 points après qua- tre journées.

-

J’espère que nos supporters

res. Pour revenir à votre question,

seront derrière leur équipe. Je leur

 

-

On se prépare très sérieuse-

je

n’ai aucune revanche à prendre.

demande seulement de patienter et de ne pas faire pression sur l’équi- pe et je leur promets qu’on se don- nera à fond pour être à la hauteur de leurs attentes.

ment pour ce rendez-vous qui déchaîne déjà les passions à El Harrach. On fera le maximum pour ramener un résultat posi- tif.

grande envie de jouer ce derby comme titulaire ?

Je n’ai aucun problème avec l’USMA. Maintenant, je suis lié au NAHD, je suis obligé de défen- dre ses couleurs et d’honorer mon

- Effectivement, je suis motivé pour

jouer cette rencontre, surtout qu’elle aura

-

On suppose que vous avez une

lieu au 5-Juillet.

K. H.

K.

H.

engagement.

 

M. L.

1155 USM ALGER
1155
USM ALGER
1155 USM ALGER édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition D D E E P P

édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition

DDEEPPUUIISS UUNNEE SSEEMMAAIINNEE ÀÀ LLAA TTÊÊTTEE DDEE LLAA BBAARRRREE TTEECCHHNNIIQQUUEE

SSAA ÂÂDDII remobilise les Rouge et Noir Par Ahmed Ifticen Les joueurs de l'USMA sont
SSAA ÂÂDDII
remobilise
les Rouge et Noir
Par Ahmed Ifticen
Les joueurs de l'USMA
sont unanimes : "Depuis
l'arrivée de Saâdi, les
choses ont beaucoup
changé." L'ambiance de
travail est au beau fixe et
les supporters n'attendent
que le résultat sur le
terrain.
puisqu'on trouve des doublures,
voire plus dans chaque poste. Cette
situation, et surtout après l'arrivée
de Saâdi, va créer une concurrence
très rude dans tous les comparti-
ments.
Plusieurs nouvelles recrues se
sont mises dans le bain dès la pre-
mière journée et ont donné satisfac-
tion, à l'image d'Aït Ouamar et
Cheklam. D'autres joueurs, des
anciens, n'ont pas eu encore l'occa-
sion de s'afficher à nouveau comme
ce fut le cas de Harkat et Hamidi.
Sans oublier les jeunes et certaines
autres nouvelles recrues qui atten-
dent toujours leur chance et qui res-
tent tout de même prometteurs et la
prestation d'Aït Tahar ou Mahdi
Benaldjia en témoigne.
Le chantier est lancé

SAÂDI profite de cette trêve pour réorganiser son groupe, il avoue qu'il y a du travail et des choses à rattraper avant la reprise de la com- pétition après les trois défaites de suite et le seul but marqué. Tout le monde se mobilise, et voilà la vic- toire contre la JSMB qui remonte le moral et redonne confiance aux gars de Soustara. Saâdi reste un bon communicateur, ce dont les joueurs ont besoin, ils avouent tous qu'ils ont senti quelque chose de nouveau, et qu'ils sont motivés pour renouer avec les bons résul- tats.

Les joueurs relancés et la concurrence bat son plein

Tout de même, l'effectif de l'USMA cette saison reste riche,

Saâdi a lancé son chantier, il dit être en train de rectifier et d'amélio- rer ce qu'il faut rectifier avant la reprise de la compétition. Les cir- constances vont dans le même sens, puisque l'USMA ne jouera pas ce week-end à la suite du report de leur prochain match contre l'ESS. Les Rouge et Noir atten- dront 15 jours encore pour recevoir le MCEE sur leur terrain dans la tentative de redresser la barre. Saâdi, lui, reste optimiste et lance son défi, jouer les premier rôles.

Les jeunes auront leurs places

Dans tout ce qui se trame ces derniers temps, il paraît que les jeu- nes ont aussi leur mot à dire. D'entrée, Saâdi s'est prononcé par rapport à ce point. Il s'est porté aussi garant que personne ne sera lésé et que les jeunes auront leurs

places s'ils méritent d'être en équi- pe A. L'entrée en lice de Mahdi Benaldjia et Aït Tahar dès le pre- mier test de Saâdi en est la preuve. Il s'est même prononcé par rapport à sa collaboration avec le DTS du club, Mustapha Aksouh, pour pro- mouvoir d'autres joueurs à l'avenir qui possèdent les qualités requises. A. I.

OUZNADJI : «Je me porte bien, attendez-moi face au MCEE»

L'attaquant Nouri Ouznadji

a repris le chemin des

entraînements avant-hier,

il nous parle de sa blessure et de son retour à la compétition.

- Vous avez repris les entraî- nements, vous vous sentez mieux ?

- Oui, le fait que j'ai repris,

cela veut dire que je me sens bien. J'ai suivi des séances de soins et là, je suis sous la sur- veillance du staff médical, j'ai fait ma première séance dans les meilleures conditions, et c'est ce qui est le plus important pour moi.

- Vous n'avez pas senti de

complications…

- Non, aucune. Tout s'est très

bien passé, là je me consacre au travail pour pouvoir assurer un retour en force. Ce qui est avan- tageux, c'est que tout cela s'est produit en cette période de trêve, ce qui me laisse le temps de tra- vailler et bien préparer mon retour.

- Donc, vous pouvez être prêt

contre le MCEE à la reprise

- Normalement, oui. Tout dépendra de l'évolution de ma remise en forme, mais j'espère

être prêt à 100% pour cette ren-

contre.

-

dre à un retour en force

d'Ouznadji ?

Les fans peuvent-ils s'atten-

Je l'espère bien, je ferai de mon mieux pour retrouver ma forme d'abord. On n'est qu'en

-

début de saison, le meilleur

est à venir. Je suis là pour satisfaire nos supporters et

faire le possible pour

contribuer au succès.

- Comment se porte le

groupe à présent ?

- Tout marche bien, on s'en-

traîne dans une ambiance magni- fique, on a repris confiance après la victoire contre la JSMB, et c'est le plus important. On se

prépare maintenant pour un nou-

veau départ.

-

Saâdi vous a aidés, n'est-ce pas ?

Il semble que l'arrivée de

- Je dirais qu'il y a une bonne

ambiance de travail, nous, les joueurs, on se sent motivés pour la suite du championnat et sur- tout pour rattraper le retard des points qu'on a enregistré lors des

trois premiers matchs.

en

force en championnat ?

- Bien sûr, on a les moyens et

ce n'est pas du tout trop tard,

- Pouvez-vous

revenir

et ce n'est pas du tout trop tard, - Pouvez-vous revenir c'est vrai que nous avons

c'est vrai que nous avons eu un début difficile, mais rien n'est encore joué, même avec 3 points

seulement en 4 matchs, je dirais qu'on a la possibilité de se rache- ter à l'avenir.

- Le fait de voir le match de

l'ESS reporté, cela arrange-t- il vos affaires ?

- Je dirais oui, vu qu'il y a un

changement au niveau de la barre technique et que certains joueurs sont toujours blessés. C'est en notre faveur de reporter le match de l'ESS, plus que cela, on reprendra avec un match à domicile, c'est encourageant pour nous.

- Saâdi a relancé la concur-

rence, vu qu'il ne connaît pas tout le monde, qu'en pensez- vous ?

- Pour moi c'est un fait normal,

il est tout à fait normal que l'en- traîneur prenne son temps pour évaluer tout le monde, et choisir les meilleurs. Cela poussera tout le monde à redoubler les efforts et chercher à gagner une place de titulaire, ce qui fait relever le niveau de l'équipe. A. I.

Il effectue des tours de piste

De retour de blessure, l'attaquant Ouznadji a réintégré le groupe pour la

séance d'hier, et semble en avoir fini avec sa convalescence. Cela dit, il

s'est contenté d'effectuer quelques tours de piste, et n'a pas trop forcé

pour sa reprise.

BBeennaayyaaddaa

eenn ssoolloo

Le jeune défenseur usmiste, Benayada, s'est entraîné en solo durant la séance d'entraînement d'hier à Bologhine. Le joueur, qui souffre des adducteurs, n'a pas été autorisé à réintégrer le groupe, et s'est contenté de quelques exercices physiques, mais néanmoins légers.

Cheklam

out pour

une semaine

Victime d'une blessure aux adducteurs, Cheklam, un autre défenseur usmiste, sera absent au moins pour les 4 prochains jours, selon le staff médical, qui lui a préconisé le repos. Coup dur pour les Rouge et Noir, qui vont être privés de pas mal d'éléments pour le prochain rendez-vous.

De la

musculation

pour Benaldjia

Encore un autre joueur pas en forme, Benaldjia, qui n'a pas été avec le reste du groupe pour la séance d'entraînement sur le terrain de Bologhine. Cela dit, Benaldjia a fait de la musculation dans la salle du stade, et est très proche de retrouver ses coéquipiers, lui qui est sur le point d'en finir avec sa malheureuse blessure.

Reprise hier dans la soirée

Alors que les poulains de Saâdi ont effectué leur séance de dimanche pendant l'après- midi, et ce, pour suivre l'équipe nationale, pour hier, la reprise a été comme d'habitude programmée dans la soirée, même lieu, même heure, à savoir Bologhine à

22h.
22h.

Sayah

et Benchaâbane

avec l'EN

espoirs

Deux jeunes joueurs sont, en ce moment, avec l'équipe nationale espoirs, il s'agit de Sayah et Benchabane. L'équipe nationale se trouve actuellement en stage, et les joueurs usmistes manqueront encore à l'appel des entraînements avec le reste du groupe de Saâdi, qui ne s'inquiète pas, sachant qu'ils sont entre de bonnes mains.

1166 DIVISION UNE Compétition édition du mardi 8 septembre 2009   MC ORAN    
1166 DIVISION UNE
1166 DIVISION UNE

Compétition édition du mardi 8 septembre 2009

 

MC ORAN

 
 

CR BELOUIZDAD

 
 

LE CHABAB SE PREPARE DANS LA SERENITE

CHAIBCHAIB : «Restons modestes»

Entretien réalisé par M. Stitou

Pour une 1 re victoire à l’extérieur

Par M. Memmoud

Le CRB, qui a repris les entraînements avant- hier avec un effectif presque au complet, se prépare dans la sérénité et la bonne ambiance afin de revenir avec un résultat positif, comme l’a déclaré Henkouche.

LE CHABAB est attendu pour confirmer à l’extérieur et revenir avec le premier succès de la saison de l’exté- rieur. Le groupe du Chabab a repris dans une ambiance bon enfant, même si tous savent à présent ce que le staff et le club attendent d’eux, et le message semble avoir été bien reçu par tout le monde, et c’est ce qui rend le travail plus aisé pour tous, car chacun est conscient de ses responsabilités. Le cons- tat est le même, le Chabab monte en puissance et se forge jour après jour, et il ne reste que quelques détails à régler, selon le staff, pour que l’équipe démontre enfin tout son potentiel. Parmi ces détails, la cohésion, mais

aussi le manque d’efficacité.

C’est le temps des réconci- liations au sein du Chabab et

les esprits sont plus préoccu-

pés, à présent, par l’avenir du

sont plus préoccu- pés, à présent, par l’avenir du club, ce dernier passe par El Eulma,

club, ce dernier passe par El Eulma, où les poulains de Henkouche sont attendus de pied ferme, comme ça sera le cas durant toute la saison. Le CRB est une équipe à battre, vu son riche effectif et ses ambitions qui, comme le dit et le répète Henkouche, va jouer ses matches pour gagner, ce qui a eu certaine- ment un écho chez les adver- saires. Mais les conditions et les circonstances de cette

rencontre seront quelque peu nouvelles pour le Chabab, qui va jouer en plein après- midi et sur un autre carré, naturel cette fois. Le staff devra travailler sur ces deux nouveaux aspects, en plus

des détails à régler cités plus haut. Par conséquent, du tra- vail en perspective attend le Chabab qui doit s’adapter et s’acclimater au nouvel envi- ronnement dans lequel il va

évoluer.

M. M.

Malgré son jeune âge (25 ans), Toufik fait partie des cadres de l’équipe, un statut qu’il assume bien dans et en dehors du terrain.

- Comment vivez-vous cette période particulière du mois de Ramadhan ?

 

-

En toute sincérité, même

en jouant ou en s’entraînant en nocturne durant ce mois sacré, on est fatigués, mais on n’y peut rien contre la pro- grammation. Toutefois, pour les saisons à venir, la LNF doit, à mon avis, prendre en considération la santé des ath- lètes en reculant la date de la reprise du championnat après le Ramadhan, car pendant plusieurs années ce mois sacré coïncidera avec la pério- de d’été.

du championnat après le Ramadhan, car pendant plusieurs années ce mois sacré coïncidera avec la pério-

-

Samedi, vous avez joué

 

un match d’application qui a été très disputé…

pe de la JSK, on a une équipe qui peut jouer les trouble-fête. D’ailleurs, j’étais le premier à

retourner à Zabana surtout que, désormais avec sa nou- velle pelouse artificielle, il

 

-

C’est bien que de jouer

ces matches d’application que de se frotter à un adversaire. Dans ces matches d’entraîne- ment, tous les joueurs se don- nent à fond afin d’attirer l’at- tention du coach pour les uns, et pour d’autres confirmer leur état de forme. En plus, dans ce genre de match, il y a plus d’agressivité, car entre joueurs, il existe une grande rivalité, par conséquent, cha- cun essaie de tout faire pour que son équipe gagne. Tout cela se déroule dans une bonne ambiance.

l’avoir constaté durant la pré- paration en avançant que nous allons surprendre plus d’un lorsque le championnat commencera et mes prévi- sions s’avèrent juste pour l’heure comme l’illustrent nos résultats.

Comment faire pour

maintenir cette belle dyna- mique ?

-

D’abord, penser à notre

objectif qui est de battre tou- tes les équipes qui nous ren- dront visite à Oran, ensuite, quel que soit le nombre de victoires que nous parvien-

-

n’y a aucune raison pour qu’on n’y retourne pas, l’é- clairage en plus à Zabana est parfait. En un mot, toutes les conditions sont réunies pour que les joueurs et spectateurs soient à l’aise dans ce stade.

- Vous faites partie des

joueurs qui n’ont pas

encore perçu leur premiè- re tranche, êtes-vous

impatient de toucher votre

argent ?

- Dire le contraire serait mentir, effectivement, je com- mence à trouver le temps un peu long. Cependant, je ne

AVEC DEUX BUTS INSCRITS A L’EXTERIEUR

Saïbi va-tt-iil récidiver ?

-

Cette volenté et cette

   

belle ambiance consti- tuent-elles la clé de votre réussite actuelle ?

dront à assurer, garder la tête froide, car en football la véri- té d’aujourd’hui n’est pas for- cément celle de demain. Si

suis pas le type de joueur qui met la pression sur les diri- geants pour qu’il soit régulari- sé d’autant que j’ai entière-

C’EST la recrue qui donne le plus de satis- faction parmi toutes les autres, et ce, même s’elle n’est pas encore au sommet de son talent. Saïbi, qui a fait son baptême du feu lors de la première journée face au MCO, en étant incorporé pendant la seconde période, s’est illustré d’entrée et a fait parler la poud-

re. N’était le poteau qui avait suppléé

Mezaïr, il aurait inscrit un doublé. Ses pres-

tations sont de plus en plus appréciées, et il

démontre une envie et une grande détermi-

avait inscrit un but de toute beauté qui a lais- sé Chaouchi pantois, pour sa première sortie avec sa nouvelle équipe. Ce dernier s’en sou- viendra sûrement de son baptême du feu. Ainsi, Saïbi s’exprime mieux à l’extérieur et produit plus sur le terrain, et il aura certaine- ment le champ libre pour s’exprimer lors des quatre prochaines échéances, où l’équipe est appelée à se déplacer en dehors de son fief du 20-Août, et on attend à ce que Saïbi réci- dive, dès ce samedi face à El Eulma, lui qui

 

-

Disons que le groupe est

beaucoup plus volontaire. Quand on rentre sur un terrain nous sommes obnubilés que par la victoire, c’est grâce à notre volonté de fer que nous avons réussi dernièrement à accrocher la redoutable équi-

tous les joueurs restent hum- bles et modestes, nous pou- vons accomplir un parcours de rêve.

-

arrange-t-il vos affaires ?

Le

retour

à

Zabana

Si ça ne tient qu’à moi, je

suis impatient de voir l’équipe

-

ment confiance en notre prési- dent. La saison écoulée, c’é- tait comme ça, mais en homme de parole, le président

m’a payé jusqu’au dernier centime. Donc, je ne me fais

aucun souci, tôt ou tard, je percevrai mon argent. M. S.

Benhamou a été invité par la FAF Le néo-Oranais Mohamed Benhamou a été invité par

Benhamou a été invité par la FAF

Le néo-Oranais Mohamed Benhamou a été invité par la FAF à assister au match Algérie-Zambie. Benhamou avait pris la direction d’Alger aussitôt après la rencontre d’appli- cation disputée samedi à Bouakeul.

Réparation des projecteurs hier

En raison des défaillances de l’éclairage au stade Habib-Bouakeul, la mairie a sollicité les services d’une entreprise privée spécialisée pour

LE MATCH MCO-USMAn EN NOCTURNE

Avec les réparations stade Habib-Bouakeul,

appréhensions des Mouloudéens se sont dissipées quant à la programmation du match MCO-USMAn en diurne. Ce dernier

aura bel et bien lieu en

des projecteurs du désormais toutes les

soirée comme le

reçu le message

«Jai

MAZIZ

: de

Henkouche»

«La concurrence me forge»

nation de réussir une grande saison, mais comme face à Béjaïa et l’ASK à domicile, Saïbi ne va pas faire mouche, comme face au MCO et à l’ESS, et face à cette dernière, il

déclare trouver peu à peu ses repères parmi le groupe, et se sent de plus en plus perfor- mant à chaque séance.

M. M.

souhaitait la direction oranaise (coup d’en-

voi à 22h).

LE PRÉSIDENT À ALGER HIER

Comme rapporté précédemment, le pré- sident Kacem Elimam était invité à une cérémonie organisée par Djezzy lundi soir. Le premier responsable du club devait rejoindre la capitale dans un vol prévu à

16h45. Lors de son bref séjour à Alger, il tentera, a-t-on appris, de décrocher quelques contrats de sponsoring afin de

LE JEUNE défenseur axial du Chabab, Maziz, qui est à présent avec l’équipe militai- re après un long regroupe- ment avec l’équipe nationale de Benchikha, va retrouver ses coéquipiers demain pour l’avant-dernière séance d’en- traînement de l’équipe, au 20-Août avant son départ vers El Eulma. Cette saison, Maziz sait qu’il devra four- nir encore plus d’efforts et redoubler de détermination pour tirer son épingle du jeu et aspirer à une place parmi l’échiquier de Henkouche

qui a déclaré que les places sont pour les meilleurs et devant les Herida et autres Mebarki, la concurrence sera rude. Mais cela ne fait aucu- nement peur à Maziz qui déclare : «Je suis loin du groupe, mais je n’ai pas coupé le contact, je reste tou- jours à l’écoute. Je viens de terminer mon regroupement avec l’équipe nationale A’, et je suis à présent avec l’équi- pe militaire, et mon retour est normalement prévu pour ce mercredi si tout va bien. Je pense que le travail que

j’ai effectué avec l’équipe A’ a été bénéfique, et le niveau est appréciable, ce qui va faciliter mon retour dans de bonnes conditions parmi le groupe, et je compte bien saisir ma chance. Le messa- ge de l’entraîneur est clair, et c’est à celui qui va démont- rer les meilleures disposi- tions, et le fait de concurren- cer de bons éléments ne peut que me faire progresser et me forger. Je ne vais pas flé- chir devant les défis, j’ai encore des choses à prou-

ver.»

M. M.

 

renflouer les caisses du

club.

réparer les projecteurs. Hier matin, elle se trou- vait au stade pour cette mission.

L’office a enfin envoyé le fax

Ce n’est qu’hier que l’office communal qui gère le stade Habib-Bouakeul a envoyé une let- tre d’engagement garantissant un bon éclairage à la Ligue nationale.

REPRISE HIER SOIR

Après avoir bénéficié d’un repos excep- tionnel dimanche soir afin de pouvoir regarder le match Algérie-Zambie, les joueurs devaient reprendre l’entraînement hier soir au stade Saint-Eugène.

1177 DIVISION UNE édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition USM BLIDA MOUASSA FAIT LE
1177 DIVISION UNE
1177
DIVISION UNE

édition du mardi 8 septembre 2009 Compétition

USM BLIDA

MOUASSA FAIT LE POINT

«On prépare Béjaïa dans de mauvaises conditions»

Par Amine Djaâfar

La jeune formation de la ville des Roses poursuit son travail d’arrache-pied durant cette semaine, et ce, en prévision de la prochaine journée du championnat attendue vendredi face à la JSMB.

A CE SUJET, le driver blidéen a axé son tra- vail durant cette mini-trêve sur les plans phy- sique, psychologique et technique, pour per- mettre à ses poulains de progresser et rectifier les erreurs commises lors des précédentes journées. Il faut reconnaître que la tâche du staff technique blidéen n’était pas facile, et ce, vu l’indisponibilité du terrain qui a obligé le coach Mouassa à programmer ces séances au stade de Mouzaïa. A cet effet, l’ex-coach de l’USMA nous dira : «L’indisponibilité des ter- rains nous a mis dans l’embarras durant cette semaine, on était comme des nomades. Mais on n’avait pas d’autre choix et il fallait faire avec pour bien préparer le prochain match face à la JSMB et pour superviser le niveau de certains joueurs dont je n’ai pas eu l’occasion de voir durant les matchs officiels.»

«Certains joueurs progressent, d’autres déçoivent»

Le driver blidéen a été impressionné par la marge de progression de certains jeunes joueurs à l’image du latéral droit Abdou, qui sera sans doute une vraie surprise lors de cette saison mais aussi du duo Louze-Khelaf. A ce sujet, Mouassa dit : «Je suis impressionné par

la marge de progression de certains jeunes joueurs qui peuvent facilement créer la surpri- se lors de cette saison. Cependant, le cas est différent pour d’autres joueurs qui déçoivent avec leur prestation, ceci m’incitera à refaire mes calculs quant au onze rentrant.»

«J’ai annulé le 2 e match amical pour éviter les blessures»

Le premier responsable de la barre tech- nique du club phare de la ville des Roses affirme qu’il a été obligé d’annuler le deuxiè- me match amical prévu pour aujourd’hui, et ce, pour éviter les blessures, surtout à l’appro- che de la prochaine journée du championnat. «J’aurais bien aimé programmer une autre rencontre amicale, mais c’était impossible d’autant qu’on était pris par le temps et il fal- lait réagir ainsi pour éviter les blessures. En outre, je pense que le fait de programmer un seul match amical durant cette trêve est suffi- sant pour superviser mes poulains avant le jour J.»

«J’ai récupéré Abed en attendant Oussad et Hadj Saâd»

Concernant les joueurs blessés à l’image des deux attaquants, Abed et Hadj Saâd, ainsi que le latéral droit Oussad, le coach ajouta :

«Cette mini-trêve nous a permis de récupérer certains blessés à l’image d’Abed qui vient de réintégrer le groupe et qui a pris part au der- nier match amical, mais aussi de Hadj Saâd que je n’ai pas voulu incorporer lors du match

Hadj Saâd que je n’ai pas voulu incorporer lors du match amical, et ce, pour lui

amical, et ce, pour lui permettre de bien gué- rir de sa blessure. En outre, le latéral droit Oussad a repris les entraînements aussi et réintégrera le groupe incessamment.»

«Faire le plein à domicile est le plus important»

Le coach Mouassa ne veut pas refaire les mêmes erreurs commises par ses prédéces-

seurs lors de la saison écoulée, et il veut sur- tout assurer les points à domicile. A cet effet, le driver blidéen conclura en disant : «Mon objectif lors de cette saison demeure le main- tien et pour l’atteindre, il faut qu’on évite les faux pas à domicile pour engranger le maxi- mum de points et tenter aussi de ramener quelques points en déplacement, et ce, pour conclure cette saison en beauté.»

A. D.

HERBACHE : «Il faut glaner des points en déplacement»

Le jeune milieu de terrain de cette formation de l’USMB, Bilel Herbache, affirme que ses coéquipiers doivent apprendre à ramener des points en déplacement et chasser la poisse des défaites à l’extérieur, et ce, pour bien conclure la phase aller.

- Comment jugez-vous

la préparation de votre équipe durant cette mini-trêve ?

- On a travaillé d’arra-

che-pied durant cette mini-trêve, et ce, malgré les difficultés rencontrées entre autres l’absence du terrain, mais malgré tout cela, on s’est donnés à fond pour rectifier les tirs ratés.

on s’est donnés à fond pour rectifier les tirs ratés. - Est-ce que vous êtes  

-

Est-ce que vous êtes

 

satisfait des résultats

fragile en déplacement, est-ce

jusqu’à présent ?

que la venue de Mouassa

 

-

Bien sûr, et il faut reconnaître

pourra éliminer ce souci ?

que lors de la saison écoulée, on avait perdu beaucoup de points à domicile comparativement à cette saison où on a bien géré nos matchs et on a réussi à gagner nos deux rencontres chez nous.

- Votre équipe est devenue très

- On a une équipe jeune et inex- périmentée, mais je pense qu’avec la venue de Mouassa, les choses doivent changer et on va chasser la poisse des défaites en déplace-

ment, et ce, à partir de la prochai-

ne journée.

A. D.

LES JOUEURS RÉCLAMENT LEURS PRIMES

Les coéquipiers de Ghalem n’ont pas avalé la réaction de la direction qui les a privés des deux primes de victoire, à savoir la prime de l’ASK et celle du CAB.

A cet effet, le capitaine Chebira devra sai-

sir le coach pour l’inciter à sensibiliser la

direction afin d’octroyer les deux primes,

et ce, avant la prochaine rencontre pour

mieux motiver ses coéquipiers.

ZAÏM – TOUAL :

LE TORCHON BRÛLE

La relation entre le premier homme du club de la ville des Roses et son joueur Toual s’est dégradée comparativement à la

saison écoulée, et ce, à cause de la premiè-

re tranche de la prime de signature, et il

faut reconnaître que la mise à l’écart de Toual de la liste des 18 a permis à la direc- tion blidéenne de mettre de côté un souci financier, au moins. En outre, cette situa- tion devra obliger le portier à réclamer sa lettre de libération lors du mercato hiver- nal et opter pour un autre club.

BLIDA RETROUVE SON JARDIN

La formation de la ville des Roses

pourra retrouver son petit jardin, en l’oc- currence, le stade Tchaker, dès aujourd’- hui, et ce, après un mois, à cause du match

de l’EN face à la Zambie. A cet effet, le

coach Mouassa pourra souffler un peu, surtout qu’il va travailler prochainement à l’aise contrairement aux précédentes semaines. Il convient de retenir que la formation blidéenne était sans domicile fixe durant tout ce mois.

 

MSP BATNA

 
 

OUANAS : «Etre parmi les 18 est un acquis»

Entretien réalisé par Hakim N.

-

Quel effet cela vous fait de

gagner la confiance du coach ?

Le public du MSPB a

 

-

Beaucoup de joie surtout et le

admirablement été surpris par le rendement somme tout prometteur du jeune Ouanas, pur produit de l’équipe qui ne cesse de progresser à pas de géant. Nous l’avons entretenu pour

le faire connaître aux fans.

sentiment de l’effort récompensé.

-

Les supporters ont eu l’occa-

sion de vous voir contre l’équi- pe de l’USMAB en amical, vous les avez simplement sur- pris ?

 

-

Oui, j’avoue que j’ai eu beau-

coup de réussite ce jour-là, mais j’ai simplement fait mon travail et appliqué les consignes du coach.

 

-

D’accord, mais vous avez

-

Alors vous voilà de retour ?

récidivé contre le MCEE…

-

Je suis de retour avec mon

 

-

Moi j’essaye d’être à la hauteur

équipe après une moitié de saison

de la confiance placée en moi et

passée à la JSM Tiaret.

 

puis j’essaie d’être utile à mon

A propos, êtes-vous signa- taire ?

-

équipe et gagner une place légitime dans l’effectif, voilà tout.

- Non, j’ai été prêté par le MSPB et j’ai joué 15 matches en titulaire.

-

Une chose est sûre, Ouanas

plaît aux fans, qu’en dites-

Votre retour, comment l’avez- vous senti ?

-

vous ?

 

-

Cela me fait énormément plai-

-

Le plus normalement du

sir et me pousse à fournir encore

monde, je suis un enfant du club, la

plus d’efforts.

plupart des joueurs sont mes amis.

-

Le public s’attend à une réac-

-

Pour cette saison, il semble

tion positive de Boubya au Khroub, il l’exige même, quelle

réponse avez-vous ?

que vous êtes motivé suffisam- ment pour arracher au moins une place parmi les 18…

 

-

Ce que demandent les fans est

-

Et comment, j’estime qu’il est

légitime, quant à nous, nous tâche- rons de tout faire pour revenir avec un bon résultat. H. N.

temps pour moi de prouver ma valeur, c’est le moment ou jamais.

1188 DIVISION UNE Compétition édition du mardi 8 septembre 2009 WAT ASO J-44 BOUALI prépare
1188 DIVISION UNE
Compétition édition du mardi 8 septembre 2009
WAT
ASO
J-44
BOUALI prépare
ses baroudeurs
Par Abdelkrim Zoubir
Après un silence qui aura duré
l’espace de deux rencontres (face à
Annaba et El Harrach) où le WAT n’a
inscrit aucun but, les goléadors
tlemcéniens se préparent
intensément pour reprendre le
chemin des filets adverses.
SI LA DÉFENSE des Zianides a tenu bon,
en dépit du but marqué par les Harrachis et
les absences de nombreux titulaires dans
l’axe central, à l’image de Boukhiar,
Boulahya, Kheris et à un degré moindre,
Hachemi, le compartiment offensif des
Bleu et Blanc semble quelque peu grippé.
Tirant les leçons de cette pénurie passagère
de réalisations, le coach tlemcénien, Fouad
Bouali, essaye d’autres combinaisons pour
réactiver la ligne d’attaque du Widad qui
reste plutôt séduisante avec des baroudeurs
qui ont pour nom Ghazali, Djallit et
Benmoussa. Soit un trio qui a fait beaucoup
souffrir les défenses adverses la saison pré-
cédente. Aussi pour booster ses canonniers,
le technicien tlemcénien dispose de trois
autres éléments capables de donner plus de
tonus à l’attaque. Il s’agit bien sûr du
Sétifien Fellahi, du Bel Abbésien Sennour,
que le public n’a pas encore eu l’occasion
de découvrir en compétition officielle et
Arrache, le transfuge du Zidoria d’Aïn
Témouchent, qui possède des qualités de
buteur indéniable. Ce dernier, qui revient
d’une méchante blessure contracté la saison
précédente, juste après avoir marqué le but
égalisateur face au CSC, a été recruté, rap-
pelons-le, l’année dernière. Ainsi, l’entraî-
neur du WAT dispose de plusieurs paramè-
tres pour renforcer sa ligne d’attaque et la
rendre ainsi plus efficace. Bien qu’ayant
montré un visage séduisant face à l’USMH
et en dépit de la courte défaite, le coach
Bouali compte opter pour l’attaque à
outrance afin de prendre à défaut cette équi-
pe de l’ASO, qui a souvent posé des problè-
mes aux attaquants tlemcéniens. D’ailleurs,
à l’exception de la saison 2006-2007, les
Chélifiens ont toujours contraint les
Widadis au partage des points.
Sidhoum et Saïdi : la surprise du chef
Les atouts
ne manquent pas
La prestation des jeunes éléments qui évoluaient en juniors la saison dernière consti-
tue une autre satisfaction des dirigeants tlemcéniens. En effet, l’incorporation de
Sidhoum et Saïdi, lors des dernières rencontres disputées par le WAT, a agréablement
surpris les supporters tlemcéniens qui ont beaucoup admiré les gestes techniques de ces
authentiques espoirs de l’école tlemcénienne de football. «Le malheur des uns fait le
bonheur des autres», dit-on. Ce proverbe s’applique assez bien pour Sidhoum et Saïdi,
qui ont été titularisés pour pallier l’absence de Boukhiar, Boulahya et Kheris. Ils ont
fourni une prestation qui en dit long sur les capacités intrinsèques. Ce qui peut condui-
re à une concurrence positif aussi bien pour les joueurs que pour le club.
Aussi, afin de trouver une solution idoi-
ne, Bouali pourra injecter soit Arrache ou
Fellahi pour donner plus de jus aux atta-
quants. Mais connaissant la vision de l’en-
traîneur Bouali qui, dit-il, «n’alignera que
les joueurs les plus en forme», il pourrait
bien reconduire le onze qui a joué face à
Annaba, d’autant plus qu’il disposera de
Nedjma, futur sponsor du Widad
Tout porte à croire que l’opérateur téléphonique Nedjma sera le prochain sponsor de
la formaztion des Zianides. En effet, selon une source proche du club tlémcénien, la
direction du WAT a entamé des négociations avec Nedjma en prévision du sponsoring
du Widad cette saison. Si l’opération venait à se concrétiser, elle constituera une bonne
bouffée d’oxygène pour la trésorerie du WAT, qui ne subsiste que par les subventions
octroyées par les pouvoirs publics.
tout son effectif, à l’exception du capitaine
Kheris, convalescent. C’est pour dire que le
staff technique tlemcénien dispose de nom-
breux atouts pour surmonter l’obstacle ché-
lifien. Pour peu que les coéquipiers de
Redouane Bachiri fassent preuve d’une
plus grande détermination et de solidarité
sur le terrain, d’autant plus qu’ils ont pu
récupérer leur force, profitant ainsi de la
mini-trêve.
A.Z.
CA BORDJ BOU ARRERIDJ
MC EL EULMA
DEFFAF répond
à l’administration
DURE
CONCURRENCE
POUR GUERRA
HIRCHE : «Le MCEE
est imprenable à domicile»
Par Larbi Babouche
Profondément touché par les déclarations de
l’administration à son égard, Ammar Deffaf, le
défenseur central du CABBA, se demande
pourquoi il est chaque saison la seule victime
de la question des dus. «Je m’adresse
principalement à ceux qui disent que je suis un
fils du club et qu’il est de mon devoir de faire
des concessions, pour leur dire que j’ai
toujours été un fils de famille et que je n’ai
jamais cessé d’aimer mon club et de défendre