Vous êtes sur la page 1sur 5

La miseen placede l'euro va se detnanderselonttn dernierpré-définiavecune

montéeen cl.rargeprogressivedes rnodilications à intégrerdans ... stratégie.


Les caractéristiquesde la future zone Euro à I I par <lN>, c'est à dire, les pays
qui ferontpartiedu l"'cercle sont:
o unepopulationde 260 rnillionsd'habitants
o Un PIB de plus de 5 000 rnilliardsde Dollars.
o 17% du comtnercemondial
o60% deséchanges comnerciauxrleI'Europcdesl5 sontdeséchanges
intra-comtntutautaires.

Les l l payschoisissontL'Allenragne, l'Autriclre,la Belgique,I'Espagne,


la Finlande,la France,I'lslande, l'ltalie, le Luxernbourg,les Pays-Baset le
Portusal.

Le traitésur I'Union Européenne signele 7 l;éwier 1992à Maastrichtdéfinit les


conditionsde participationà la rnonnaieurrique.Ces conditionsindiquentaux
états membresles meilleursniveaux de perfonnarrcesur lesquelsil doivent
s'alignerpour queleur monnaierentredansla zonc llrrro.
Cettenotionde convergence reposesur 5 critères:

o Un déficitpublic annuleinférieurà 3ol,du MB et si ce critèren'est pasobtenu,


unedettepubliquebrule inférieure:i60%n cluPIB.
o Une inflationqui n'excèdepasplus<lel5Vo, les troisnreilletrrs performances
nationalesde 1'Union.
o Une monnaiequi rcspecteles nrargesnonnalesde fluctuationdu système
monétaireeuropéen.
o Destauxd'intérêtà long tennene dépasserrt pasplusde 2Yo,larnoyennedes3
, étatsmembresqui ont lestaux lesmoinsélevés.
Il restele critèretrès irnportantque les rnédiasobligentde mentionner:
I
!:
o L'indépendancedes banque cetrtralesnationales vis à vis de leurs
gouvernementsrespectifspour pouvoii participer au système européen de
banquescentrales.
\
//- -
pq/
clcl'tJrriorlIiuropéenltcollt été:
Les étapesles plus itnportatrlcs

1951. Créalion cle la cornrrrrrrrau{é crrt'opéertttc rltt cltarllon ef tle l'acicr


c l' Â llc r n a g rr el a'
(C.E.C .A)par 6 pay s : l a l l c l giq t r c .lr t l{ c llr r b liq t r cl; é c lé r a le
France,I'ltalie, le Luxerttbottlgct lcs l)itys-llas.
I-c traité signé par les pays fondateursde la CECÂ stipulait qtle les (r pays
é{aientrésolusà fonder par l'irrslarrration tl'rrne cotntnunautééconotnicltrc, les
premières assisesd'nrte cotntntrnatttéJrltrs large et plrrs lrrofonde entre tles
peupleslongternpsopposéspar des divisions sattglantes.

/957 : TRAITE de ROME

Les six pays de la CECA créent à Rorne la cornrnunautéécortotrticlue


eilropéenne (CEE) et la conttnttnatrté cle l'énergie a{clntique (CEti ott
EURATOM).
L'objectif est I'instaurationcl'un tnalclréconrlrun, délrourvuclebar.rières
errtre
les étatsmernbres.L'élérnentcssentielcst I'abolitiorrclcsclroitscle douane,la
lcvéedesrestrictionsaux irnporta{ions et aux cxpodalionsde rnarclrartdises
ainsi
que des obstaclesà la libre circulation dcs persottttes,dcs serviccset dcs
capitaux.

l9(t8 L'Urrion Douarrièr'cparacltèvcla (ll:li. l)clluis ccttc clatelcs éclrangcs


cornmerciauxentre les états rle la (llrlr rrc sont plrrs sounrisà des droils cle
douane.

1986: Par I'acte unique errxrpécnclrri consti(rrela prernièrenroclificatiorr


substarrtielle des traités cle la corntrtrrnarrté. lcs pal,s de la CIIE déciclerrtde
ré a l i se rl e marc héi ntéri c urav l t r t la lir r l9 ( ) 2 . lls r lr o o la r n c nlc
t r r r v o lo r r téd c
cli'er un union polititlrrc.

1992 : Le traitéde Maastricht.Il rr'cstpas scrrlcrnerrt le trailé qui est à l'olilrirrc


dc I'Euro. En eflct les étals décidcnl d'adoptel err procédantpar' élapesrrrre
politiqueextérieureet de sécuritéc()nlntuncct dc renlirrccrla coopération.elttre
les gouvernernents au niveaudc la politiqrrcinlérierrrcet de la iustice. En tnênre
tenrpsil est le 2""'"arnendernent.l-e traitéde Maasttichtest entréen vigueurlc
l" Novernbre1993.Par ce traité,lcs p:rysnrcrnbressc sotrlerrgagés à oonslrrrire
I'Union Econorniquect Morrétaile ((JllM) cn respectant trrrcalendricrprécrs.

1993: Le marchéintérieuresl dcverruunc réalitédeprrisle l"'Jarrvier 1993 La


des personncs,
libre circLrlation clcsscrviccsct des capitarrxesl entréccn vigrrerrr
à cettedate.
1997: Au sommet d'Arnsterdarn,en -luin 1997, les chefs d'états et de
gouvernementsde I'UE acloptentle troisième amettdementdu traité avec pour
objectifs la compensation du défioit politique et la pr'éparatiotrde I'tJE à
l'adhésionfuturedespaysde I'E,uropeccrrtraleet tlc I'llst.

1998: Au niveau de la IIAYE en rnai plusietrrsrésolrrlionsont été prises.


Nomination de M. Wirn DUISENBERG cotnnre Président de la Ilarrque
Centrale Européenne dont le siège est à Francfort, détennination des pays
participantà la prernièrezone à partir du l"'Janvier 1999 et fixation des parités
irrévocables entre les devises de pays IN.

Le l"' Juin'. La Banque Centrale Iiuropéenne a été inaugurée et I'lnstitut


Monétaire Européena été dissout.

Les étapesà venir serontles suivantes:

Le I"' janvier 1999: Date de naissanccdc I'lr'.uro.


Ce jour-là, l'Euro deviendra une rnonnaieautononleet les monnaiesnationales
serontconsidéréescomme subdivisions.
Les parités de change entre les monnaies participanteset l'Euro seront
irrévocablement fixées.L'Ecu seracorrvertien Euroà raisonde un contreun.
Les taux de conversiorrpour les monnaiesnationalescornporteront six chiffres
significatifs.
,Ce sera le début de la période transitoirede trois ans.pendantlaquelle les
monnaiesnationalesresteronten circulation.
La fabricationet le remplacementde pièceset billets nationalespar | 'Euro
prendra3 anset 6 mois.
Par exemplela Francea besoinde 30 000 tonnesd'Eurosentreles pièceset les
billets pour remplacerles Fraircs.La fabricatiorrest de 40 tonnespar jour. La
logistiquepour retirerle Francet apporterI'Euro prendrapresque6 rnois.

Le I"'Janvier 1999-'.
La Banque Centrale Européenrre assurnerala responsabilitéde la politique
monétaire.
L'ensembledes transactionsboursières,le marché des changes,les produits
dérivés,le rnarchérnonétaireet les instrurnents
cornrneles bons du Trésor,les
obligationset les titresnégociables
seronlcotéserr liuro. [-esparitésde ohanges
entreles monnaiesnationalesserontélirninées.

Le 11"Janvier2002 '.L'Euro seramiseen circulationsousformede numérarre.


C'est alors que pour la premièrefois les personrresphysiquesobtiendrontau
guichetde leur Banque,les nouveauxbilletset les nouvellespièces.

(,),)
rnonétaire
Le In' Juillel 2002: La conversion fin et I'Euro deviendra
prenclra
l'uniquemoyendepaiernent ayantcottrslégaldanslespayschoisis.

DE L'EURO:
AVANTAGES

O Eliminationdescoirtsdestrarrsactions grâceri la suppression


l'irtartcières dc la
margeentreles coursachetettrs el lescottrsvcncletlrsde devises<lN>.
o Elimination du risque de chartgeà l'intérieur des I I pays. De pltrs les
entreprisesqui travaillentavecles diflérentesmonnaieseuropéennes pourrégler
les achats,la productionet les ventesvont disposerd'une baseplu solidepour
prendr€leursdécisions.
o La monnaieunique sirnplilie la comparaisonqualité/prixsttr les marchés
européens.Les conséquencesattettduesseront une intensificationde la
concurrence et un gaincl'efficacité.
o La zoîe Euro sera le deuxièrnernarchédes capitauxdu monde.Ainsi par
rapport au dollar I'Euro a des clrancesréelles de devenir ttne devise
internationalede transaction,de placernentet de réserve.
o Le changement rnonétairene dewa pas entraînerde déséquilibres et doncde
remisesen causesdesobligationsdesparties.LE règlernentcommunâutaire qui
entreraen vigueurdesJanvier1999confinnerala continuitédescontrats.Aucun
contratne pourraêtrerésiliédu seulfait dtr changement clemonnaie.
)

@:
o Un Euro faible si les pays fortement endettéset cumulant des déficits
budgétairesélevésne parviendraientà régulariserleurssituationsspécifiques.
o Il y a encorela craintede deyoir répondredes dettesde leurs voisins, malgré
quele traité de Maastrichtexclu cettepriseen charge.
o La perceptionnationalede la dépendance européenrrede la politiquemonétaire
et non de la souveraineténationale.
o L'impositiontrop rigide des critèresrlc Maastrichtdans le cas d'rrne
croissancefaible.

IMPACT SUR LE MAROC :

Le marché des changescotera I'Euro à partir du 4 .lanvier 1999. Deux


possibilitéssontoffertesà Bank Al Maghrib:
o Eliminationde la cotationde I I deviseset de I'Firro contre Dirhams et
remplacement par I'Euro.
o Cotationde I'Euro avecun coursindicatifou pour infonnationde I I devises,
par l'applicationde la paritéfixe irrévocableentrel'Euro et chaquedeviseIN.
L'évaluationde la valeurdu Dirhampar rapportà un panierde devisesne sera
pasmodifié.En effet,l'Euro seral'additiondcsmorrnaies IN.

*2,
Le panierseraconstituépar le l)ollar, l'lruro et les devisesdespayshors lcs | |.
La dette aura une répercussion négativepour Ies ernpruntscontractészi
échéancepostérieureau l"'.lanvier 1999 par I'cl1i:l <lcslarrx fixés élevésqui
continueronten vigueur.Cetteréper-crrssiorr
néga(ivcseracornperrsée par'l'clïct
positifdestauxplusfavorables
surlcs crrrprtrnts
à 1âuxvariable.
Poru les entreprisesle clroix va dépendrcclc vos clicrrtsclu cle vos lorrrnisscurs
Leur choix sera obligatoire pour vous. En nrênrc tcnrps leur exernple ltourra
constituerune aide précieusepour clétcrrninervotre stratégie.Il larrdraintégrer'
le choix sansen être prisonrrer.
Ce sera pour vous l'occasionde reconsidérervotre politique d'achatspar les
coûts plus visibles et I'inlluerrcede la disparitiorrtlc la gestionde olrangecle
plusieurs devises.Votre politique de verrtc devra rcgarder ce nouveau rnarché
élargipour gardervofrecompétitivité.
La plrasetransitoirede.Ianvier l9S9 à.larrvier 2002 est régie par la règle du
(NI-NID: ni obligation,ni interdicti<ln. Cettcfonrrrrlcsignilieque les entreprises
pourrontdéciderd'utiliser I'Euro totalenrcrrt, particllcrncntou pas du toul. l,es
effets de concurrence cl do I'iuteractiorr entre .les pratiques respectivescles
différents pays (IN)) risquent de provoquer des choix parfois imationncls à
intégrerpar votre entrepriseetrtarrttluc clicrrtsou forrrrrisseurs.
Il faudras'adapterà une doutrlefacturation,à la rniseen placed'un étiquetage
doubleou descodes-barres adaptés.
Une action prioritaireà rncnerest de rctt{reren (jontâclavec v()s clients ou
fournisseursafin de connaîtrclculsclroix.
En mêmetempsuneréflexionsur vos Inoycnsen lbnt:liondc votres(ratégie.
Pourlesentreprises qui serontobligéesà gérer'l'Euroet lesrnonriaiesrratiorrales
il seraplus rationnelet plus éconorniqued'adopterune règle d'hornogénéité
dansI'ensemblede la chaînedu bon de cornrnande arrpaielnent{ïnal.
Il ne faut pas oublier que les choix cornptableset infbrrnatiquespeuventêtre
dissociésdeschoix de nrarketinget rclationnels.
.Chaqueentreprisedéciderade la dateà laqrrclleellc rnodilierasa c:ornptabilité
' en fonctiondeschoix effectuéspar sesclierrtset founrisseurs,rnaisle choix sera
irréversibleen Janvier2002. Pendantcette périodevous devez considérerla
mise à niveau de votre entreprise: I'adaptationou le renouvellement de votre
systèmecomptable inforrnatisé,la fornration clu pelsonnel, la conrrnunication
vous imposent des dépenseseiceptionnellesque vous pot-lvezcomrnehcerii les
intégrerdansle calculdu prix de vos produitsdésatrjourd'hui.