Vous êtes sur la page 1sur 292

Lintégrale

:

10 LIVRETS

en 1 volume

réédités

n t é g r a l e : 10 LIVRETS en 1 volume réédités 100

100 séances

pour toute une année

de Moyenne Section

Régine Quéva

pour toute une année de Moyenne Section Régine Quéva Dorothée Sacy ● Maîtrise de la langue

Dorothée Sacy

Maîtrise de la langue

Activités physiques

Mathématiques

Activités scientifiques et technologiques

● Maîtrise de la langue ● Activités physiques ● Mathématiques ● Activités scientifiques et technologiques

100 séances pour toute une année de moyenne Section

Régine Quéva

100 séances pour toute une année de moyenne Section Régine Quéva Dorothée Sacy

Dorothée Sacy

100 séances pour toute une année de moyenne Section Régine Quéva Dorothée Sacy

Conception graphique et mise en pages : Pascal Plottier. Illustrations : Françoise Rousset.

© HACHETTE LIVRE 2006, 43, quai de Grenelle, 75905 Paris Cedex 15 I.S.B.N. 978-2-01-181740-2 www.hachette-education.com Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes des articles L. 122-4 et L. 122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective », et, d’autre part, que « les analyses et les courtes citations » dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite ». Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français de l’exploitation du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins 75006 Paris) constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.

SOMMAIRE

MAÎTRISE DE LA LANGUE

Construire son langage Communiquer, se faire comprendre

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

9

35

.

ACTIVITÉS PHYSIQUES

 

Danse et expression corporelle

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

65

Vers

l’athlétisme

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

91

Jeux

dopposition

 

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

117

MATHÉMATIQUES

 

Numération

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

147

Topologie Tris et classements

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

173

199

ACTIVITÉS SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES

 

Objets et matériaux Leau et lair

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

229

255

ÉVALUATION

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

281

INDEX DES JEUX

 

ET

ACTIVITÉS

.

.

.

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

285

LE LANGAGE EN MOYENNE SECTION Construire son Communiquer, langage se faire comprendre . . .
LE LANGAGE EN MOYENNE SECTION Construire son Communiquer, langage se faire comprendre . . .
LE LANGAGE
EN MOYENNE SECTION
Construire son
Communiquer,
langage
se faire comprendre
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
9
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
35

ACTIVITÉS POUR LA CLASSE - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.st un délit.

LE LANGAGE À L’ÉCOLE MATERNELLE

C omme le soulignent les nouveaux programmes de l’école primaire, le langage est fondamental à l’école maternelle. De lui dépendent de nombreuses autres compétences

de l’enfant.

EXTRAIT DES PROGRAMMES DE LÉCOLE PRIMAIRE*

Le langage au cœur des apprentissages Dans l’appropriation active du langage oral se développent des compétences décisives pour tous

les apprentissages : comprendre la parole de l’autre et se faire comprendre, se construire et se protéger, agir dans le monde physique et humain, explorer les univers imaginaires… En s’ouvrant ainsi aux usages et fonctions du langage, l’enfant acquiert une langue, le français, qui lui permet non seulement de communiquer avec ceux qui l’entourent, mais aussi d’accéder à la culture dont la langue nationale est le vecteur, une langue qui lui permet d’apprendre et de comprendre le monde dans lequel il vit. Le langage s’exerce d’abord à travers l’expérience quotidienne, mais ses fonctions plus complexes se découvrent aussi dans des situations organisées qui permettent à chacun de découvrir, de structurer des manières neuves de comprendre la parole d’autrui ou de se faire comprendre. L’accent mis

à l’école maternelle sur les usages oraux du langage n’interdit pas, bien au contraire, d’accéder

à de multiples visages des cultures écrites. Cela n’empêche pas non plus l’enfant de commencer

à concevoir comment fonctionne le code alphabétique et comment il permet de lire ou d’écrire.

C’est en effet dans l’activité orale que l’écrit est rencontré à l’école maternelle. De la qualité de ce premier et nécessaire abord dépend en grande partie l’aisance des apprentissages ultérieurs.

LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX
LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX

Les séances proposées dans cet ouvrage respectent les objectifs définis par les programmes (BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002). Les objectifs généraux servent à définir une attitude globale de l’enfant et se fixent à long terme. Ils sont complétés par des compétences de fin de cycle. Nous les déclinons ensuite en objectifs opérationnels, qui sont des évaluateurs précis et réguliers.

* BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002.

ACTIVITÉS POUR LA CLASSE - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

LES COMPÉTENCES TRANSVERSALES

Les compétences transversales sont définies pour aider l’enfant à construire sa personnalité, acquérir des méthodes et devenir autonome dans sa vie quotidienne.

COMPÉTENCES TRANSVERSALES*

Les activités qui concourent à l’acquisition de compétences spécifiques à chacun des domaines permettent également de développer des compétences transversales : attitudes face aux apprentissages, méthodes. La curiosité et l’envie de connaître, l’affirmation de soi, le respect des autres, l’autonomie sont autant de comportements qui sont sans cesse encouragés. L’attention, la patience, la concentration doivent régulièrement sous-tendre l’observation comme l’action. En s’habituant à mettre en jeu son activité de manière ordonnée (participation à l’élaboration du projet, aux tâches suggérées, à la réflexion sur l’action et son résultat ; repérage des informations pertinentes, organisation des données ; mémorisation des étapes de la séquence et des résultats obtenus…), l’enfant se dote d’une première méthodologie de l’apprentissage.

Ces compétences ne sont pas construites pour elles-mêmes. Elles impliquent le désir de connaître, l’envie d’agir dans un espace et un temps structurés. Il s’agit pour l’enseignant d’aider l’élève à acquérir des attitudes, des méthodes, des démarches favorables aux apprentissages, dans la pratique de l’activité mais aussi dans la vie sociale.

L’ORGANISATION DANS LA CLASSE
L’ORGANISATION DANS LA CLASSE

DURÉE Les séances proposées durent environ quarante minutes chacune, scindées en trois modules. Vous pouvez choisir de n’effectuer qu’une partie de la séance ou au contraire « d’allonger » un module en ajustant votre travail selon votre classe.

RÉPARTITION Nous proposons un cycle de dix séances à répartir sur l’année en alternance avec les activités des différents livrets de cette collection (construire son langage, communiquer, …).

ORGANISATION Chaque séance comporte une proposition d’organisation qui n’est qu’indicative. Elle varie en fonction de la nature de l’activité. Il est toujours préférable de privilégier les apprentissages en petits groupes, surtout en petite section en variant régulièrement leur composition. Les progrès en langage sont liés à de multiples facteurs, et l’hétérogénéité des classes reste la règle dans ce domaine * .

Note Chaque séance comporte deux encadrés intitulés Du temps pour comprendre et Aller plus loin destinés à la mise en place d’ateliers de pédagogie différenciée. Vous y trouverez une proposition d’activité pour les enfants qui présentent des difficultés avec la notion à acquérir (Du temps pour comprendre) et une autre proposition pour les enfants qui présentent des facilités avec cette notion (Aller plus loin).

* BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002.

notion ( Aller plus loin ). * BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002. Activités

Activités pour la classe de moyenne section

7

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.st un délit.

DIFFICULTÉ EN LANGAGE
DIFFICULTÉ EN LANGAGE

À l’école maternelle, de nombreux enfants rencontrent des difficultés en langage, pour de multiples raisons.

L’apprentissage d’une langue est toujours complexe. Certains phonèmes sont souvent confondus : cr-tr, ch-j… jusqu’à l’âge de 5 ou 6 ans. Un travail auprès d’un-e orthophoniste s’impose parfois si les difficultés sont nombreuses, persistantes et qu’aucun progrès de l’enfant n’est constaté sur plusieurs mois.

Des problèmes de langage peuvent être étroitement liés à des problèmes d’écoute (voire de surdité), et parfois même à des problèmes de vue. Un enfant qui voit mal est un enfant qui communique mal (il voit mal les autres et perçoit mal les signaux visuels de communication). Une visite chez un ORL, un ophtalmologiste ou simplement le dépistage effectué lors du passage du médecin de la PMI permettra d’établir un bilan.

Le français n’est pas toujours la langue maternelle des parents. Des dispositions légales ont été prises pour améliorer leur scolarité. Consultez l’antenne du CEFISEM (Centre de formation et d’information pour la scolarisation des enfants migrants) dans les IUFM.

D’un département à l’autre, d’une région à l’autre, les parlers diffèrent. Des jeux de parole, des comptines, des activités de langage structurées et fréquentes permettront à l’enfant de mieux s’exprimer. Veillez également à votre propre « accent ».

LES PROGRAMMES DE LÉCOLE PRIMAIRE* précisent des particularités en maternelle, pour la langue française :

Cas des élèves dont le français n’est pas la langue maternelle Il ne faut pas oublier que de nombreux élèves n’ont pas le français pour langue maternelle et vivent dans des milieux familiaux qui ont des comportements langagiers variés à l’égard des enfants (…). L’école doit jouer un rôle équilibrant et montrer que, si le français est la langue qu’on y utilise, cela ne signifie pas que parler une autre langue dans le milieu familial soit un signe de relégation culturelle. Les situations de communication liées à la vie quotidienne de la classe sont le plus souvent très efficaces, à condition qu’elles se déroulent dans un contexte où le plurilinguisme n’est pas déprécié et que l’enfant soit plus souvent sollicité.

* BOEN hors série n° 1 du 14 février 2002.

MAÎTRISE DE LA LANGUE

Régine Quéva

MAÎTRISE DE LA LANGUE Régine Quéva Dorothée Sacy Construire son langage MS-GS

Dorothée Sacy

Construire son langage

MS-GS

MAÎTRISE DE LA LANGUE Régine Quéva Dorothée Sacy Construire son langage MS-GS

ENRICHIR SON VOCABULAIRE EN MOYENNE ET EN GRANDE SECTION

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

LES PROGRAMMES DE LÉCOLE PRIMAIRE* suggèrent différentes activités de langage :

Des activités de communication pour « permettre à chaque enfant de participer aux échanges verbaux de la classe et inscrire les activités de langage dans de véritables situations de communication. »

Des activités de langage en situation pour « accompagner le jeune enfant dans son premier apprentissage du langage. » Ces activités en situation ont pour but de :

« créer pour chaque enfant le plus grand nombre possible de situations d’échange verbal » ;

« inscrire les activités de langage dans l’expérience (verbaliser les actions) et multiplier les interactions ».

Des activités de langage d’évocation pour « apprendre à se servir du langage pour évoquer des événements en leur absence : événements passés, à venir, imaginaires. » Ces activités permettent de :

« rappeler verbalement les activités qui viennent de se dérouler dans la classe » ;

« se repérer dans le temps et utiliser les marques verbales de la temporalité » ;

aller « du rappel des événements passés au récit : découvrir les cultures orales » ;

« se repérer dans l’espace et décrire des objets ordonnés ».

Des activités pour « se familiariser avec le français écrit et se construire une première culture littéraire ». Elles permettent de :

« découvrir les principales fonctions sociales de l’écrit » ;

« se familiariser avec le français écrit » ;

« se construire une première culture littéraire » ;

« prendre conscience des réalités sonores de la langue » ;

passer « des activités graphiques aux activités d’écriture » ;

« découvrir le fonctionnement du code écrit ».

Parmi la quantité d’activités possibles, nous avons plus particulièrement approfondi dans ce livre, les notions de syntaxe, d’utilisation du temps, d’expression ainsi que l’ordre de la pensée. Les différentes activités sont repérées tout au long des séances par les pictogrammes suivants :

S
S

pour les activités liées à la syntaxe (pronoms personnels, possessifs…) ;

T
T

pour les activités liées aux notions de temps des verbes ;

E
E

pour les activités d’expression (argumentation, enrichissement, description) ;

O
O

pour les activités liées au raisonnement logique et à l’ordre de la pensée.

* BOEN hors série n° 1 du 14 février 2002.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

L’ENFANT DE QUATRE-CINQ ANS

J’AI 4-5 ANS, JE SAIS :

énoncer une phrase de base simple ;

me faire comprendre ;

dire “je” en parlant de moi ;

commenter une histoire, la raconter avec mes mots.

IL FAUT M’AIDER À :

utiliser les bons mots (enrichir mon vocabulaire et ma syntaxe) ;

dire ce que je pense, donner mon avis ;

dire pourquoi (argumenter) ;

organiser ma pensée (la structurer) ;

raconter plus précisément (enrichir mes commentaires) ;

raconter une histoire dans l’ordre (logique de la pensée).

LES COMPÉTENCES EN FIN DE CYCLE
LES COMPÉTENCES EN FIN DE CYCLE

Les séances proposées dans cet ouvrage respectent les compétences définies par les programmes*.

EN FIN D’ÉCOLE MATERNELLE, L’ENFANT DOIT ÊTRE CAPABLE DE :

COMPÉTENCES DE COMMUNICATION :

répondre aux sollicitations de l’adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (à 3 ou 4 ans) ;

prendre l’initiative d’un échange et le conduire au-delà de la première réponse ;

participer à un échange collectif en acceptant d’écouter autrui, en attendant son tour de parole et en restant dans le propos de l’échange.

COMPÉTENCES CONCERNANT LE LANGAGE D’ACCOMPAGNEMENT DE L’ACTION (LANGAGE EN SITUATION) :

comprendre les consignes ordinaires de la classe ;

dire ce que l’on fait ou ce que fait un camarade (dans une activité, un atelier…) ;

prêter sa voix à une marionnette.

COMPÉTENCES CONCERNANT LE LANGAGE D’ÉVOCATION :

rappeler en se faisant comprendre un événement qui a été vécu collectivement (sortie, activité scolaire, incident…).

* Compétences d’après le BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002.

* Compétences d’après le BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002. Activités pour la classe

Activités pour la classe de moyenne section

11

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

LES OBJECTIFS OPÉRATIONNELS PAR SÉANCE
LES OBJECTIFS OPÉRATIONNELS PAR SÉANCE

POUR L’ENFANT, ÊTRE CAPABLE :

d’argumenter : séance 8 ;

d’expliquer le plus clairement possible ses choix : séance 8 ;

d’ordonner sa pensée pour présenter les règles d’un jeu connu : séances 5-6 ;

d’ordonner une phrase en utilisant correctement les possessifs : séances 2-5-9-10 ;

de décrire un personnage central d’une chanson ou d’une histoire,

le plus précisément possible : séance 4 ;

de parler de soi à la première personne du singulier : séance 3 ;

de parler spontanément devant une situation : séances 1- 7 ;

de raconter une histoire au futur : séance 10 ;

de raconter une histoire au présent : séances 6-7 ;

de raconter une histoire au passé : séance 3.

Remarque Chaque séance ne comporte qu’un ou deux objectifs opérationnels évaluables pour un ou deux types d’activité. Les autres activités pratiquées durant la séance préparent l’enfant à un objectif ultérieur ou lui permettent de consolider des acquis antérieurs.

STRUCTURE DES SÉANCES
STRUCTURE DES SÉANCES

LES SÉANCES SONT STRUCTURÉES DE MANIÈRE ASSEZ IDENTIQUE

Un jeu d’expression permet aux enfants de découvrir un texte, une histoire, une chanson…

et de s’exprimer à son propos ;

une activité plus structurée permet de développer une compétence particulière en syntaxe ou

dans la relation entre le langage et le temps.

LE MATÉRIEL
LE MATÉRIEL

P our l’animation de ce cycle, vous devrez vous procurer des histoires sous la forme de votre choix (livres, diapositives, vidéos…). Des comptines et des chansons sont également

nécessaires (un éventail vous est proposé dans ce livret). Enfin, il vous faudra utiliser du maté-

riel individuel (appartenant aux enfants) pour la séance 2.

Pour plus d’informations, consulter le sommaire détaillé des séances page 13.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

SOMMAIRE DES SÉANCES

Pages

N° de la séance et Intitulé

Durée des modules

Organisation

Matériel

14-15

1 re séance À PARTIR D’UNE HISTOIRE

 

15

mn + 10 mn

toute la classe

un album de jeunesse - une comptine

16-17

2 e séance LES POSSESSIFS (LE MIEN, LA MIENNE…)

 

15

mn + 15 mn

toute la classe

du matériel individuel appartenant

 

+

10 mn

aux enfants - un nouvel album de jeunesse - la comptine de la séance 1 écrite sur une affiche

18-19

3 e séance LE PASSÉ

10

mn + 10 mn + 10 mn

toute la classe petits groupes

l’album de la séance 2 - des affaires personnelles

20-21

4 e séance UNE DESCRIPTION

20

mn + 10 mn + 15 mn

toute la classe petits groupes

une comptine ou une histoire descriptive un jeu collectif

22-23

5 e séance L’ORDRE DE LA PENSÉE

 

15

mn + 15 mn

petits groupes

un jeu - des affaires personnelles -

 

+

10 mn

toute la classe

une comptine écrite sur une affiche

24-25

6 e séance LE PRÉSENT

 

15

mn + 10 mn

petits groupes toute la classe

un jeu - une comptine au présent érite sur une grande feuille

26-27

7 e séance L’EXPRESSION SPONTANÉE

 

10

mn + 15 mn

toute la classe

la comptine de la séance précédente - plusieurs affiches

28-29

8 e séance L’ARGUMENTATION

 

15

mn + 15 mn

toute la classe en ateliers

les affiches de la séance précédente - des feuilles - des feutres

30-31

9 e séance LES POSSESSIFS (LA SIENNE, LE SIEN, LA NÔTRE…) LE FUTUR (1)

 

10

mn + 15 mn

petits groupes

des affiches ou un autre type de matériel - un jeu

 

+

10 mn

toute la classe

32-33

10 e séance LE FUTUR (2)

10 mn + 10 à 15 mn

toute la classe

une chanson - un jeu

 

+

10 mn

petits groupes

la classe une chanson - un jeu   + 10 mn petits groupes Activités pour la

Activités pour la classe de moyenne section

13

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

1 re

SÉANCE

À partir d’une histoire

Déroulement

re S É A N C E À partir d’une histoire Déroulement DÉCOUVRIR E 10 à

DÉCOUVRIR

E
E

10 à 15 mn toute la classe un album de jeunesse

Sélectionner une histoire avec des détails pour permettre aux enfants de commenter. Puis poser des questions en allant du général au particulier : l’histoire (sa trame…), les personnages… Aboutir aux détails.

- Qui peut raconter l’histoire ?

- Que s’est-il passé ?

- Comment était habillé Untel ?

- Où s’est-il dirigé ?

- Comment était la maison ?

Selon les réponses vous pouvez approfondir en demandant des explications causales :

OBSERVER

ORGANISER

T
T

10 mn toute la classe une comptine

- Pourquoi Untel a-t-il fait ceci ?

- Que se serait-il passé si … ?

Cette première séance a pour but de faire le point sur les acquisitions des enfants en langage. Noter les difficultés les plus fréquemment entendues (vous en tiendrez compte lors de vos prochaines séances). Cette activité doit aussi vous aider à remarquer les prises de parole les plus fréquentes et les enfants les plus silencieux.

Sélectionner une comptine avec les verbes au passé (voir page 15). La réciter plusieurs fois. Des gestes inventés en fonction de l’histoire aideront les enfants à mieux la mémoriser.

Ateliers

Faire dessiner la comptine. Travailler la description.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Travailler, avec deux ou trois enfants, la description d’une image, simple ou familière.

ALLER PLUS LOIN

Travailler la mémoire (des listes

à répéter, en ajoutant un élément

à chaque fois) ou l’anticipation

(“Il est habillé comme cela car il va aller…”).

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectif :

Parler spontanément devant une situation.

Objectif : Parler spontanément devant une situation. Jeux et activités possibles Comptine au passé Ah, j’ai

Jeux et activités possibles

Comptine

au passé

Ah, j’ai perdu ma fille

1 - Ah, j’ai perdu ma fille

Zim, zim, carillon Ah, j’ai perdu ma fille Trois fleurs de la nation.

2 - Où l’avez-vous perdue ?

3 - Je l’ai perdue dans le bois.

4 - Quelle robe avait-elle ?

5 - Elle en avait une grise (ou autre).

6 - Quelles chaussettes avait-elle ?

7 - Elle en avait des blanches (ou autre).

8 - Comment s’appelait-elle ?

9 - Elle s’appelait Marie (ou autre).

Évolution Deux lignes d’enfants se font face. L’une pose les questions en avançant vers l’autre, puis en reculant à la moitié du couplet. L’autre ligne répond de la même façon

du couplet. L’autre ligne répond de la même façon CONSEIL ● Ce livret étant propice à

CONSEIL Ce livret étant propice à l’évaluation continue, nous vous conseillons de consulter dès à présent les pages 282 à 284. Durant les activités de langage, il faut veiller à ne pas reprendre systématiquement les enfants qui commettent des erreurs de syntaxe ou de prononciation. Cela risquerait de provoquer un blocage de l’expression spontanée chez certains.

Comptine

au passé

L’escargot et le crapaud sont venus chez la tortue

Ils ont mangé des artichauts des abricots et des gâteaux.

la tortue Ils ont mangé des artichauts des abricots et des gâteaux. Activités pour la classe

Activités pour la classe de moyenne section

15

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

2 e

SÉANCE

Jeux avec des possessifs (le mien, la mienne…)

Déroulement

avec des possessifs (le mien, la mienne…) Déroulement JOUER S 10 à 15 mn toute la
JOUER S 10 à 15 mn
JOUER
S
10 à 15 mn

toute la classe du matériel individuel appartenant aux enfants

Vérifier, par un jeu, l’acquisition de “c’est à moi”, “c’est le mien,

la mienne”… (voir le jeu du Sétaki, page 17). Vous pouvez mélanger le matériel pour étendre la vérification (le mien, la mienne, les miens, les miennes) ou volontairement le restreindre pour vérifier un seul type de réponse.

DÉCOUVRIR

E
E

10 à 15 mn

toute la classe un nouvel album de jeunesse

REPRENDRE

T
T

10 mn toute la classe la comptine de la séance 1 écrite sur une affiche

Raconter une nouvelle histoire, puis poser des questions aux enfants. Selon leurs possibilités, orienter les questions vers les détails, la généralité, la causalité, l’ordre de l’histoire… Si vos questions portent sur des images de l’album, vérifier avec les enfants leurs réponses en consultant l’album.

Présenter la comptine de la séance précédente copiée sur une affiche aux enfants et leur demander de trouver ce qui est écrit. Observer leur prise d’indices, puis leur donner la solution. Leur demander de se sou- venir de la comptine, la reprendre collectivement, puis individuellement.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Avec les objets familiers

des enfants, travailler les notions suivantes :

C’est à moi.

C’est à Martin.

C’est à Marie.

ALLER PLUS LOIN

Attendre les réponses suivantes :

C’est la mienne.

Ce sont les miennes.

C’est le mien.

Ce sont les miens.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectif :

Ordonner une phrase en utilisant correctement les possessifs.

une phrase en utilisant correctement les possessifs. Jeux et activités possibles Le jeu du Sétaki D

Jeux et activités possibles

Le jeu du Sétaki

Disposer au milieu de la classe (par exemple) du matériel individuel (chaussons, manteaux, cahiers, dessins…). L’enseignant-e (ou un enfant) prend un objet et demande à qui il appartient. Prévenir les enfants que seul le propriétaire de l’objet a le droit de parler. Il peut dire deux phrases au choix :

“C’est à moi” ou “C’est le mien, la mienne” (ou “les miens, les miennes”).

OBJETS POSSIBLES POUR LE JEU DU SÉTAKI

les miennes”). OBJETS POSSIBLES POUR LE JEU DU SÉTAKI Masculin singulier ● CAHIER INDIVIDUEL Féminin singulier

Masculin singulier

CAHIER INDIVIDUEL

Féminin singulier

ÉTIQUETTE

CHAUSSON

PHOTO (de l’enfant)

MANTEAU

PHOTO (de sa maison)

DESSIN

ÉCHARPE

 

CHAUSSURE

Masculin pluriel

GANTS

Féminin pluriel

CHAUSSONS

MOUFLES

CHAUSSURES

CONSEIL Le jeu du Sétaki peut être facilement prolongé. Les photos sont un support idéal : celles des parents, des frères et sœurs (ou cousins), de la maison (de l’immeuble)…

des frères et sœurs (ou cousins), de la maison (de l’immeuble)… Activités pour la classe de

Activités pour la classe de moyenne section

17

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

3 e

SÉANCE

Le passé

Déroulement

est un délit. 3 e S É A N C E Le passé Déroulement RACONTER E

RACONTER

E
E

10 mn

toute la classe

Profiter d’un retour de fin de semaine ou d’une rentrée de vacances,

par exemple, pour demander aux enfants de raconter une expérience vécue. Veiller à ce qu’ils utilisent bien le pronom personnel qui convient (j’ai fait ceci, j’ai fait cela…). Voir en page 19 les thèmes possibles.

CHERCHER

Demander aux enfants s’ils se souviennent de l’histoire racontéecela…). Voir en page 19 les thèmes possibles . CHERCHER 10 mn toute la classe l’album

10 mn toute la classe l’album de la séance 2

à la deuxième séance (page 16). Relancer, pour obtenir un maximum d’éléments. Vérifier durant le récit si la structure logique de l’histoire est respectée (l’ordre chronologique correspond-il ?). Refuser les connecteurs suivants “mais avant”,“à nouveau”, “et puis après”. Leur raconter ensuite l’histoire.

CONTINUER

S
S

Éventuellement reprendre le jeu du Sétaki en faisant intervenir

des enfants comme meneurs de jeu. Ils devront formuler correctement les questions :

- À qui est-ce ? - À qui est cette moufle ? Voir page 19.

10 mn petits groupes des affaires personnelles

page 19 . 10 mn petits groupes des affaires personnelles DU TEMPS POUR COMPRENDRE Reprendre oralement

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Reprendre oralement les activités faites en classe le jour même. Habituer tous les jours les enfants à cet exercice pour les initier au temps passé.

ALLER PLUS LOIN

Leur proposer des phrases avec d’autres pronoms. Ils doivent les reformuler avec “je”.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Raconter une histoire au passé en utilisant le temps approprié. Parler de soi à la première personne du singulier.

Parler de soi à la première personne du singulier. Jeux et activités possibles Thèmes Situations créées

Jeux et activités possibles

Thèmes

personne du singulier. Jeux et activités possibles Thèmes Situations créées en classe ● APRÈS UN ATELIER

Situations créées en classe

APRÈS UN ATELIER DE BIBLIOTHÈQUE :

- QUEL LIVRE AS-TU LU ?

APRÈS LA RÉCRÉATION :

- AVEC QUEL ENFANT AS-TU JOUÉ ?

APRÈS L’ACCUEIL :

- À QUOI AS-TU JOUÉ ?

APRÈS LE REPAS DU MIDI :

- QU’AS-TU MANGÉ CE MIDI ?

APRÈS UN ATELIER PARTICULIER :

- QU’AS-TU DESSINÉ ? PEINT ? CONSTRUIT ?…

APRÈS AVOIR VISIONNÉ UN FILM OU DES DIAPOS :

- QUE S’EST-IL PASSÉ ?

Variantes du jeu de Sétaki

C’est à moi, c’est le mien, c’est la mienne, ce sont les miens, les miennes :

un enfant questionne

pour 5 objets (ou plus) puis désigne son successeur ;

un enfant pose une

question, celui qui répond devient questionneur ;

un enfant pose des

questions pour toutes les affaires ;

Le jeu se termine quand les affaires sont distribuées.

Situations vécues à la maison

COMMENT ÉTAIS-TU HABILLÉ-E ?

QU’AS-TU FAIT CE WEEK-END ?

QU’AS-TU MANGÉ HIER ?

OÙ ES-TU ALLÉ-E PENDANT LES VACANCES ?

QU’AS-TU REGARDÉ À LA TÉLÉVISION ?

QU’AS-TU REÇU COMME CADEAU (Noël, anniversaire…) ?

Pour l’enseignant-e, il peut être très intéressant de connaître les habitudes alimentaires de l’enfant ou la nature de ses loisirs à la maison (sur la télé notamment).

CONSEIL Théoriquement, dès la moyenne section, les enfants ne devraient plus utiliser la construction suivante :

“moi, il a fait…” en parlant d’eux. Une vérification en début d’année est toujours conseillée.

Une vérification en début d’année est toujours conseillée. Activités pour la classe de moyenne section 19

Activités pour la classe de moyenne section

19

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

4 e

SÉANCE

Une description

Déroulement

délit. 4 e S É A N C E Une description Déroulement DÉCOUVRIR E 20 mn

DÉCOUVRIR

E
E

20 mn toute la classe une comptine ou une histoire descriptive illustrée

Sélectionner une illustration “descriptive” d’un personnage (présence de détails). La présenter aux enfants puis leur demander de la décrire le plus précisément possible. Relancer pour parvenir à une description complète :

- Qu’a-t-il d’autre ? Reprendre avec les enfants l’ensemble de la description. Raconter l’histoire ou chanter la comptine, puis leur demander de dessiner l’objet ou le personnage (sans le modèle illustré). On pourra par la suite demander individuellement aux enfants qui présentent des difficultés de langage, de commenter leur dessin.

CONTINUER

Éventuellement continuer le récit de la séance précédente au passédifficultés de langage, de commenter leur dessin. CONTINUER 10 mn petits groupes une histoire pour vérifier

10 mn

petits groupes

une histoire

pour vérifier si tous les enfants utilisent le temps adéquat ou raconter une nouvelle histoire, au passé.

ORGANISER

O
O

15 mn toute la classe un jeu collectif

Organiser un jeu collectif (voir page 21). Dans un premier temps, il s’agit de jouer. Les enfants doivent

s’imprégner des règles. Ce sera un support de langage pour la séance suivante.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Décrire son animal préféré, l’un de ses parents (lier l’affectif au langage).

ALLER PLUS LOIN

Jouer à l’objet caché : un enfant décrit aux autres un objet qu’il est le seul à voir (louche, réveil…). Les autres doivent deviner de quel objet il s’agit.

Histoires

Une

chanson

descriptive

et à raconter

À jouer

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectif :

Décrire un personnage central d’une chanson ou d’une histoire, le plus précisément possible.

chanson ou d’une histoire, le plus précisément possible. Jeux et activités possibles BOUCLE D’OR ET LES

Jeux et activités possibles

le plus précisément possible. Jeux et activités possibles BOUCLE D’OR ET LES TROIS OURS (la description

BOUCLE D’OR ET LES TROIS OURS (la description de l’intérieur de la maison)

HANS ET GRETEL de Grimm (la description extérieure de la maison)

J’ai un gros nez rouge des traits sur les yeux un chapeau qui bouge un air malicieux de grandes savates un grand pantalon et quand ça me gratte je saute au plafond.

Le chef d’orchestre

Les enfants sont assis en rond. En l’absence d’un enfant, un chef d’orchestre est désigné. Lorsque l’enfant revient, les autres reproduisent ce que fait le chef d’orchestre (taper dans les mains, sur le sol…). L’enfant qui était absent doit deviner qui est le chef d’orchestre. On peut lui donner 3, 4 ou 5 « chances » pour trouver.

(Chanson traditionnelle enregistrée dans “tralalère”, Enfance et Musique)

Qui a la balle ?

Tous les enfants sont sur une ligne, sauf un lanceur de balle. Celui-ci tourne le dos aux autres et envoie la balle derrière lui (ou contre un mur si c’est trop difficile). Il reste le dos tourné jusqu’à ce qu’un autre enfant ait rattrapé la balle. Celui-ci doit la cacher (dans son dos par exemple) ou la donner à un autre enfant, qui la dissimulera aussi. Tous les enfants se replacent alors sur la ligne et crient “Qui a la balle ?” Le lanceur se retourne et sans bouger, doit deviner qui a la balle. S’il y parvient du premier coup, il reste lanceur, sinon, c’est celui qui a la balle qui devient lanceur.

Source : adapté des fichiers de jeux, collection Viens jouer, Éditions Les Francas.

des fichiers de jeux, collection Viens jouer , Éditions Les Francas. Activités pour la classe de

Activités pour la classe de moyenne section

21

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

5 e

SÉANCE

L’ordre de la pensée

Déroulement

5 e S É A N C E L’ordre de la pensée Déroulement CONTINUER O 10

CONTINUER

O
O

10 à 15 mn

petits groupes

un jeu

Reprendre un jeu appris à la séance 4 (page 21).

Demander ensuite aux enfants de raconter le jeu et ses règles.

-

Que fait-on en premier ?

-

Que fait-on ensuite ?

-

Qui gagne ?

-

 

ORGANISER

Sur le principe du Sétaki, organiser un jeu où l’on attend les réponses? - Qui gagne ? -   … ORGANISER 10 à 15 mn toute la classe

10 à 15 mn

toute la classe des affaires personnelles

suivantes :

- C’est à toi, c’est le tien, la tienne, ce sont les tiennes, les tiens. (Voir les jeux page 23.)

REPRENDRE

E
E

10 mn toute la classe la comptine de la séance précédente écrite sur une affiche

Ateliers

Présenter aux enfants l’affiche de la comptine ou de l’histoire (voir page 21) et leur demander de trouver ce qui est écrit. Observer leur prise d’indices et les aider dans leur recherche. Vérifier s’ils se souviennent de la comptine ou de l’histoire, puis la reprendre ou la raconter collectivement. Éventuellement reprendre la comptine de la première séance (page 15).

Organiser des ateliers pour faire pratiquer le jeu aux enfants.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Proposer oralement trois phrases d’une histoire à remettre dans l’ordre, en utilisant “d’abord”, “puis”, “et alors” ou “enfin”.

ALLER PLUS LOIN

Des ateliers autonomes. Des enfants doivent apprendre à d’autres un jeu auquel ils n’ont jamais joué.

jouer

faire concurrentes

équipes

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Ordonner une phrase en utilisant correctement les possessifs. Ordonner sa pensée pour présenter les règles d’un jeu connu.

sa pensée pour présenter les règles d’un jeu connu. Jeux et activités possibles Le relais-parole Le

Jeux et activités possibles

Le relais-parole

Le Sétamain

Les enfants sont assis en cercle.

Le premier touche sa main (par exemple), en disant :

“c’est ma bouche.”

Un enfant court vers une cais- se où se trouve du matériel varié (balle, ciseaux, voiture…).

Il prend un objet et revient vers un enfant de son choix et lui dit : “C’est ta…” ou “C’est la tienne”. Puis il lui donne l’objet.

Le suivant doit corriger ce qu’il a dit : “C’est ta main”, puis joue à
Le suivant doit corriger ce qu’il
a dit : “C’est ta main”, puis
joue à son tour.
Ainsi de suite.
Variante
On
peut
deux
en
colonne.

Celui qui a reçu l’objet, court vers la caisse, y dépose l’objet, puis en pioche un autre.

CONSEIL Pour l’explication du jeu, il est important de s’assurer que chaque enfant a bien compris les règles et les applique correctement.

Activités pour la classe de moyenne section

23

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

6 e

SÉANCE

Le présent

Déroulement

un délit. 6 e S É A N C E Le présent Déroulement CONTINUER O 10

CONTINUER

O
O

10 à 15 mn petits groupes un jeu

OBSERVER

DÉCOUVRIR

T
T

10 mn toute la classe une comptine au présent

écrite sur UNE GRANDE FEUILLE

Reprendre le jeu appris à la séance 4 ou en organiser un nouveau. Mettre en place des petits ateliers pour que les enfants puissent expliquer individuellement le jeu.

C’est l’ordre de la pensée de chaque enfant qui sera “observé” :

arrive-t-il à exprimer les phases du jeu dans l’ordre correct ? Dans le cas inverse, sait-il vraiment jouer au jeu concerné ou rencontre-t-il de réels problèmes d’expression ?

Sélectionner une comptine au présent et l’apprendre aux enfants. Pour varier, présenter d’abord le texte avec des illustrations, les faire commenter par les enfants. Puis lire le texte. Poser ensuite des questions précises qui doivent les amener à formuler les réponses au présent :

-

Que fait… ?

-

Où va-t-il ?

-

Comment est-il habillé ?

-

 

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Donner des images séquentielles à remettre dans l’ordre.

ALLER PLUS LOIN

Demander aux enfants de la précision dans leur langage pour qu’ils emploient moins souvent des verbes comme : aller, avoir, être, faire…

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Ordonner sa pensée pour présenter les règles d’un jeu connu. Raconter une histoire au présent.

règles d’un jeu connu. Raconter une histoire au présent. Jeux et activités possibles Comptines au présent

Jeux et activités possibles

une histoire au présent. Jeux et activités possibles Comptines au présent CONSEIL Au présent ce sont

Comptines au présent

CONSEIL Au présent ce sont les verbes aller, être et avoir qui posent souvent le plus de difficultés aux enfants (“je va” au lieu de “je vais” par exemple).

Orage

La pluie me mouille, La pluie me cingle. Sa patemouille Sort ses épingles.

Il pleut du vent Et des éclairs. Un zèbre blanc Strie la lumière.

La pluie se rouille Et se déglingue. Sa patemouille Perd ses épingles.

Sous le ciel veuf D’un soleil mort, Je me sens neuf Comme une aurore.

Impression fausse

Dame souris trotte Noire dans le gris du soir, Dame souris trotte, Grise dans le noir. […]

Un nuage passe, Il fait noir comme en un four, Un nuage passe Tiens, le petit jour !

Dame souris trotte, Rose dans les rayons bleus, Dame souris trotte :

Debout, paresseux !

PAUL VERLAINE

Parallèlement, 1888.

PIERRE CORAN

Jaffabules, © Hachette, 1990.

, 1888. P IERRE C O R A N Jaffabules, © Hachette, 1990. Activités pour la

Activités pour la classe de moyenne section

25

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

7 e

SÉANCE

L’expression spontanée

Déroulement

e S É A N C E L’expression spontanée Déroulement CONTINUER T 10 mn toute la
e S É A N C E L’expression spontanée Déroulement CONTINUER T 10 mn toute la

CONTINUER

T
T

10 mn toute la classe la comptine de la séance précédente

Reprendre la comptine (voir page 25) avec les enfants. Éventuellement leur faire observer les mots au fur et à mesure du texte. Poursuivre les questions si elles n’ont pas été épuisées ou choisir un jeu (page 27) pour faire raconter aux enfants une histoire au présent.

OBSERVER

Pendant le jeu

Les enfants sont-ils tous à l’aise avec le présent ? Des verbes sont-ils plus délicats à conjuguer que d’autres, pour les enfants de votre classe ? Noter leurs difficultés pour pouvoir les retravailler plus tard.

DÉCOUVRIR

Présenter aux enfants une affiche. Les faire s’exprimer à ce sujet.pour pouvoir les retravailler plus tard. DÉCOUVRIR 10 à 15 mn en grand groupe plusieurs affiches

10 à 15 mn en grand groupe plusieurs affiches

-

Que voit-on ?

-

Quelles sont les couleurs ?

-

Que veut-elle dire ?

-

 

Observer leur prise d’indices visuels et leurs déductions. Éventuellement les noter. Leur présenter ensuite une ou deux autres affiches, selon le temps disponible. Distribuer la parole pour que chaque enfant puisse s’exprimer.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Profiter de tous les instants pour permettre l’expression (les ateliers d’arts plastiques…).

ALLER PLUS LOIN

Travailler l’anticipation sur divers textes : recette, lettre, comptine, histoire… Comment reconnaître cet écrit ?

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Raconter une histoire au présent. Parler spontanément devant une situation.

au présent. Parler spontanément devant une situation. Jeux et activités possibles Comment se procurer des

Jeux et activités possibles

Comment se procurer des affiches ?

Raconter une histoire au présent

AVEC UN LIVRE DE JEUNESSE : des questions sur l’histoire.

AVEC DES DIAPOSITIVES : des questions sur l’histoire.

DANS LA SALLE DE MOTRICITÉ : sur un parcours tracé, demander

aux enfants de dire où ils se trouvent.

Aller chez son libraire. Demander aux maisons d’édition. Récupérer l’affiche d’un spectacle, d’une kermesse, d’un cirque… Utiliser la lettre envoyée par les correspondants. Contacter le ministère de la santé et l’Unicef qui proposent des affiches.

Comptine

à jouer

Promenons-nous dans les bois

Les questions peuvent varier pour modifier le jeu.

- Nous vois-tu ?

- Que fais-tu ?

- Où vas-tu ?

- Que penses-tu ?

- Que veux-tu ?

CONSEIL Il faut profiter de toutes les occasions pour présenter des textes concrets et connus aux enfants.

les occasions pour présenter des textes concrets et connus aux enfants. Activités pour la classe de

Activités pour la classe de moyenne section

27

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

8 e

SÉANCE

L’argumentation

Déroulement

8 e S É A N C E L’argumentation Déroulement CONTINUER E 15 mn toute la

CONTINUER

E
E

15 mn toute la classe les affiches de la séance précédente

VÉRIFIER

DESSINER

E
E

10 à 15 mn en ateliers des feuilles des feutres

Présenter toutes les affiches et poursuivre éventuellement la séance précédente (voir page 26) autour de leur description. Puis demander aux enfants de choisir leur affiche préférée. Pour éviter un effet naturel d’imitation, numéroter les affiches et leur demander, par exemple, d’écrire sur une ardoise le numéro de l’affiche… Reprendre ensuite la discussion en leur demandant d’argumenter :

-

Pourquoi aimes-tu cette affiche ?

-

Qu’est-ce que tu préfères dans l’affiche ?

-

 

Tous les enfants parviennent-ils à se situer ? Certains peuvent rencontrer des difficultés, il faut peut-être alors les prendre en petit groupe et leur demander de choisir avec un matériel plus motivant pour eux : jouets, gâteaux, images, animaux en plastiques, voitures…

Proposer à chaque enfant de dessiner son affiche préférée. Il pourra éventuellement placer des éléments nouveaux et personnels qui en feront une affiche particulière. Aller auprès de chaque enfant pour qu’il explique ses choix et ses envies.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Lier l’affectif au langage. Faire dessiner à l’enfant son animal préféré, lui demander d’expliquer son dessin ou de le décrire.

ALLER PLUS LOIN

Argumenter le choix d’une histoire préférée parmi trois histoires connues.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Argumenter. Expliquer, le plus clairement possible, ses choix.

Expliquer, le plus clairement possible, ses choix. Jeux et activités possibles Des techniques pour faire des

Jeux et activités possibles

Des techniques

pour faire

des affiches

DÉCOUPAGE ET COLLAGE D’ÉLÉMENTS

PEINTURE AVEC DES OUTILS TRADITIONNELS

ASSEMBLAGE AVEC DU PAPIER DÉCHIRÉ

REMARQUE L’argumentation sur la préférence est souvent complexe. Un simple détail (couleur, présence de l’animal préféré…) suffit pour qu’un enfant aime l’ensemble.

de l’animal préféré…) suffit pour qu’un enfant aime l’ensemble. Activités pour la classe de moyenne section

Activités pour la classe de moyenne section

29

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

9 e

SÉANCE

Jeux avec des possessifs (la sienne, le sien, la nôtre…) Le futur (1)

Déroulement

sienne, le sien, la nôtre…) Le futur (1) Déroulement CONTINUER E 10 mn petits groupes des

CONTINUER

E
E

10 mn petits groupes des affiches ou un autre type de matériel

DÉCOUVRIR

T
T

10 à 15 mn toute la classe un jeu

JOUER

S
S

10 mn

petits groupes

un jeu

Éventuellement reprendre le travail d’argumentation de la séance

précédente avec des affiches ou un autre type de matériel (voir page 31).

Choisir un jeu pour faire évoquer le futur (ou une chanson, un jeu chanté). Faire prendre conscience que le futur :

- ce n’est pas maintenant ; - ça ne s’est pas déjà passé.

Mettre en place un jeu avec des marionnettes qui questionnent

l’assemblée pour inciter les enfants à utiliser les pronoms personnels et les pronoms possessifs suivants :

c’est à lui, à elle. Le mien, la mienne, le tien, la tienne, déjà étudiés lors de la séance 2. Le sien, la sienne, les siennes, les siens. C’est à nous, le nôtre, la nôtre, les nôtres.

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Mettre à profit tous les moments de la vie quotidienne pour que les enfants s’expriment au futur proche :

Je vais manger.

Je vais jouer.

ALLER PLUS LOIN

Proposer des phrases au présent que les enfants transformeront au futur en commençant par “plus tard… je”.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Ordonner une phrase en utilisant correctement les possessifs. Parler en utilisant le futur.

correctement les possessifs. Parler en utilisant le futur. Jeux et activités possibles Activités de langage Choisir

Jeux et activités possibles

Parler en utilisant le futur. Jeux et activités possibles Activités de langage Choisir et expliquer sa

Activités

de langage

Choisir et expliquer sa préférence

PARMI DES JOUETS

PARMI LES JEUX DE LA CLASSE

PARMI DES IMAGES DE PLATS

PARMI DES IMAGES OU DES FIGURINES D’ANIMAUX

PARMI LES JOURS DE LA SEMAINE

PARMI DES ACTIVITÉS

PARMI DES PERSONNAGES CONNUS (imaginaires ou non)

PARMI DES HABITS

PARMI DES COULEURS

PARMI DES LIVRES DE LA BIBLIOTHÈQUE

Jeu dansé au futur

REMARQUE Le temps conjugué au passé est le plus rassurant pour les enfants, car il aborde des situations connues. Il est logique que le futur inquiète certains enfants : on évoque des situations inconnues donc incertaines.

La petite hirondelle

Jeu

d’expression

Quel métier feras-tu ?

Où habiteras-tu ? Comment t’habilleras-tu ?

Qu’est-ce qu’elle a donc fait, la petite hirondelle ? Elle nous a volé trois petits sacs de blé. Nous la rattraperons, la petite hirondelle, Et nous lui donnerons trois petits coups de bâtons. Un, deux, trois.

petits coups de bâtons. U n , d e u x , t r o i

Activités pour la classe de moyenne section

31

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

10 e

SÉANCE

Le futur (2)

Déroulement

délit. 10 e S É A N C E Le futur (2) Déroulement CONTINUER T 10

CONTINUER

T
T

10 mn

toute la classe une chanson au futur

ORGANISER

T
T

10 à 15 mn petits groupes

VÉRIFIER

20 mn toute la classe ou en petits groupes le même matériel

JOUER

S
S

10 mn

toute la classe un jeu

Choisir parmi votre répertoire une chanson ou une comptine au futur

et l’apprendre aux enfants (voir les propositions de la page 33).

Le jeu de la transformation : chanter des chansons connues en changeant le temps des verbes.

Du présent vers le futur :

Loup y es-tu ? Que fais-tu ? Loup y seras-tu ? Que feras-tu ?…

Il était un petit homme, Il sera un petit homme…

Du passé vers le futur :

(Voir page 33.)

Tous les enfants sont-ils à l’aise avec le futur ? Quelles difficultés rencontrent-ils ? Y a-t-il des verbes plus difficiles à conjuguer au futur que d’autres pour eux ? Les noter pour les retravailler (généralement ce sont les verbes de base : aller, être et avoir).

Mettre en place un jeu (type Sétaki) pour inciter les enfants à utiliser

les possessifs suivants : le vôtre, la vôtre, les vôtres. le leur, la leur, les leurs (difficile).

DU TEMPS POUR COMPRENDRE

Poursuivre l’acquisition du futur proche :

je chante, je vais chanter…

ALLER PLUS LOIN

Réciter une comptine connue ou une histoire en mettant les verbes au futur.

Activités pour la classe - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

Objectifs :

Raconter une histoire au futur. Ordonner une phrase en utilisant correctement les possessifs.

une phrase en utilisant correctement les possessifs. Jeux et activités possibles Activités de langage Jeux

Jeux et activités possibles

Activités

de langage

Jeux dansés

Situations créées en classe

AVANT UN ATELIER DE BIBLIOTHÈQUE QUEL LIVRE LIRAS-TU ?

AVANT LA RÉCRÉATION AVEC QUEL ENFANT JOUERAS-TU ?

AVANT LE REPAS DU MIDI QUE MANGERAS-TU CE MIDI ?

AVANT UN ATELIER PARTICULIER LEQUEL CHOISIRAS-TU ? QUE CONSTRUIRAS-TU ?

AVANT UNE SCÈNE D’UN FILM, D’UNE HISTOIRE SUR DIAPOSITIVES OU D’UN LIVRE QUE SE PASSERA-T-IL ?

Situations vécues à la maison

COMMENT T’HABILLERAS-TU ?

QUE FERAS-TU CE WEEK-END ?

OÙ IRAS-TU (PENDANT LES VACANCES) ?

au futur

AH, MON BEAU CHÂTEAU

LES VACANCES) ? ● … au futur AH, MON BEAU CHÂTEAU A h ! Mon beau

Ah ! Mon beau château Ma tant’ tirelirelire Ah ! Mon beau château Ma tant’ tirelirelo Le nôtre est plus beau Ma tant’ tirelirelire Le nôtre est plus beau Ma tant’ tirelirelo

Nous le détruirons Comment ferez-vous ?

Nous ôterons une pierre Laquelle prendrez-vous ?

Nous prendrons Untel Que lui donnerez-vous ?

De jolis bijoux Nous en voulons bien ou Nous n’en voulons pas !

Évolution Une petite ronde à l’intérieur d’une plus grande. Elles tournent dans des sens opposés.

NOUS N’IRONS PLUS AU BOIS

REMARQUE Avant de transformer le temps des verbes, il faut que les enfants connaissent la chanson par cœur.

Nous n’irons plus au bois les lauriers sont coupés la belle que voilà ira les ramasser entrez dans la danse voyez comme on danse sautez, dansez embrassez qui vous voudrez

Évolution Une ronde avec un enfant au centre.

embrassez qui vous voudrez Évolution Une ronde avec un enfant au centre. Activités pour la classe

Activités pour la classe de moyenne section

33

MAÎTRISE DE LA LANGUE

Régine Quéva

MAÎTRISE DE LA LANGUE Régine Quéva Dorothée Sacy Communiquer, se faire comprendre MS

Dorothée Sacy

Communiquer, se faire comprendre

MS

MAÎTRISE DE LA LANGUE Régine Quéva Dorothée Sacy Communiquer, se faire comprendre MS
COMMUNIQUER, SE FAIRE COMPRENDRE EN MOYENNE SECTION
COMMUNIQUER, SE FAIRE COMPRENDRE EN MOYENNE SECTION

ACTIVITÉS POUR LA CLASSE - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

C omme le soulignent les Programmes officiels, l’activité de langage est fondamentale à l’école maternelle. D’elle dépendent de nombreuses autres compétences de l’enfant.

Acquérir un langage élaboré, savoir se faire comprendre, écouter les autres et donner son avis sont des notions essentielles qui permettent à l’enfant, non seulement d’évoluer dans sa langue (mater- nelle ou non), mais surtout d’apprendre à communiquer avec les autres.

Socialiser et intégrer l’enfant dans un groupe est le but principal de l’école maternelle. C’est en par- lant correctement, en comprenant les autres et en se faisant comprendre que celui-ci pourra grandir plus sereinement dans une collectivité où il aura une identité, où il sera reconnu et aimé.

Les programmes de l’école primaire* suggèrent plusieurs activités de langage pour atteindre diffé- rents objectifs (voir la liste des activités page 10).

Parmi les activités possibles, nous avons plus particulièrement approfondi dans ce livret :

les activités de communication centrées sur l’écoute, la prononciation et l’articulation ;

le langage en situation à partir de petits jeux de description principalement ;

le langage d’évocation autour du rappel verbal des activités qui viennent de se dérouler.

Nous avons souhaité favoriser l’expression spontanée en de multiples circonstances et un travail plus particulier autour de la prononciation, de l’articulation et de l’écoute, de l’attention à l’autre. L’une des bases de la communication repose sur la qualité de l’écoute (de l’autre, de l’environne- ment…) : un jeu d’écoute est donc systématiquement proposé à chaque séance.

L’une des bases de la communication repose sur la qualité de l’écoute (de l’autre, de l’environne- ment…) : un jeu d’écoute est donc systématiquement proposé à chaque séance.

Les différentes activités sont repérées tout au long des séances par les pictogrammes suivants :

EX
EX

pour les activités d’expression ;

P
P

pour les activités liées à la prononciation et à l’articulation ;

ÉC
ÉC

pour les activités consacrées à l’écoute.

Les autres activités de langage (syntaxe, temps de verbes, argumentation, connecteurs du langage…) font l’objet d’autres titres.

BOEN hors série n° 1, du 14 février 2002.

ACTIVITÉS POUR LA CLASSE - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

L’ENFANT DE QUATRE ANS

J’AI 4 ANS, JE SAIS :

parler, m’exprimer spontanément ;

retenir et répéter des phrases (ou chansons, comptines…) ;

raconter un événement ;

demander quelque chose ;

répondre à quelqu’un ;

réinvestir des mots appris.

IL FAUT M’AIDER À :

prononcer correctement des phonèmes complexes ;

articuler pour améliorer ma diction ;

apprendre de nouveaux mots (enrichir mon vocabulaire) ;

formuler correctement les phrases ;

écouter les autres et tenir compte de ce qu’ils disent ;

retenir des comptines ou des chansons de plus en plus longues ;

préciser ma pensée en étoffant mes phrases.

LES COMPÉTENCES EN FIN DE CYCLE
LES COMPÉTENCES EN FIN DE CYCLE

Les séances proposées dans cet ouvrage respectent les compétences définies par les programmes*.

EN FIN D’ÉCOLE MATERNELLE, L’ENFANT DOIT ÊTRE CAPABLE DE :

COMPÉTENCES DE COMMUNICATION :

répondre aux sollicitations de l’adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (à 3 ou 4 ans) ;

prendre l’initiative d’un échange et le conduire au-delà de la première réponse ;

participer à un échange collectif en acceptant d’écouter autrui, en attendant son tour de parole et en restant dans le propos de l’échange.

COMPÉTENCES CONCERNANT LE LANGAGE D’ACCOMPAGNEMENT DE L’ACTION (LANGAGE EN SITUATION) :

comprendre les consignes ordinaires de la classe ;

dire ce que l’on fait ou ce que fait un camarade (dans une activité, un atelier…) ;

prêter sa voix à une marionnette.

COMPÉTENCES CONCERNANT LE LANGAGE D’ÉVOCATION :

rappeler en se faisant comprendre un événement qui a été vécu collectivement (sortie, activité scolaire, incident…).

* Compétences d’après le BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002.

* Compétences d’après le BOEN hors-série n° 1 du 14 février 2002. Activités pour la classe

Activités pour la classe de moyenne section

37

ACTIVITÉS POUR LA CLASSE - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

LES OBJECTIFS OPÉRATIONNELS PAR SÉANCE
LES OBJECTIFS OPÉRATIONNELS PAR SÉANCE

POUR L’ENFANT, ÊTRE CAPABLE :

Pour les activités d’expression

de s’exprimer spontanément : séances 1, 9

de s’exprimer, commenter, donner son avis, décrire : séance 4

de s’exprimer, raconter, donner son avis, exprimer ses sentiments : séance 8

de commenter : séance 10

de décrire un objet : séance 2

de décrire précisément : séances 5, 6

de décrire un enfant : séance 7

de répondre à des questions : séances 2, 3

Pour les activités liées à la prononciation et à l’articulation

d’articuler : séances 2, 3, 6, 9

de prononcer correctement quelques syllabes simples : séances 4, 9

de différencier des phonèmes proches : séance 5

de s’exercer à la prononciation de phonèmes proches : séance 7

Pour les activités d’écoute

d’écouter, de répondre à un dialogue : séance 1

d’écouter l’autre, tenir compte de ce qu’il a dit : séance 3

d’écouter et retenir : séances 4, 6

d’exercer son attention, retenir des mots : séance 7

d’écouter et compléter ce qui a été dit : séance 8

d’écouter, se concentrer : séance 9

de se souvenir, reprendre des éléments d’un discours : séance 10

Remarque Chaque séance ne comporte qu’un ou deux objectifs opérationnels évaluables pour un ou deux types d’activités. Les autres activités pratiquées durant la séance aident l’enfant à se préparer à un objectif ultérieur ou lui permettent de consolider des acquis antérieurs.

STRUCTURE DES SÉANCES
STRUCTURE DES SÉANCES

Les séances proposées dans ce livret sont structurées de manière assez identique.

1. Un jeu d’expression permet aux enfants de s’exprimer en découvrant un texte, une histoire, une chanson, une situation… Ce premier temps a aussi pour objectif d’aider les enfants à décrire une image, une situation… et vise l’enrichissement du vocabulaire.

2. Une activité plus structurée autour d’un jeu, permet aux enfants d’améliorer leur prononciation ;

3. Enfin un dernier jeu a pour objectif de développer l’écoute et de proposer une activité permettant le retour progressif au calme.

LE MATÉRIEL
LE MATÉRIEL

Pour l’animation de ce cycle, outre la matériel traditionnellement présent dans les classes, vous devrez vous procurer des miroirs, des histoires sous la forme de votre choix (livres, diapositives, vidéos…) et des images. Des comptines et des chansons sont également nécessaires (dans ce livret, un éventail vous est proposé). Pour plus d’informations, consulter le sommaire détaillé page 39.

ACTIVITÉS POUR LA CLASSE - © Hachette Livre 2006 - La photocopie non autorisée est un délit.

SOMMAIRE DES SÉANCES

pages

n° de la séance et intitulé

Durée des modules

Organisation

Matériel

40-41

1 re séance AVEC UN LIVRE (1)

10

mn + 10 mn

petits groupes -

un album de jeunesse

+

10 mn

la moitié de la classe - toute la classe

une histoire

42-43

 

10

mn + 15 mn

petits groupes -

des objets

2 e séance AVEC UN OBJET

+

10 mn

la moitié de la classe - toute la classe

44-45

3 e séance AVEC DES DIAPOSITIVES

15

mn + 10 mn

la moitié

une histoire en diapositives –

+

10 mn

de la classe - toute la classe

des images en vrac dans un sac

46-47

4 e séance AVEC UN PETIT FILM

15

mn + 10 mn

toute la classe -

un petit film – des images en vrac

+

10 mn

petits groupes

dans un sac

48-49

5 e séance AVEC UN JOUET

10

mn + 10 mn

petits groupes –

les jouets de la classe -