Vous êtes sur la page 1sur 41

Texte A

Le trouble du déficit de l’attention (TDA) se

présente dès le plus jeune âge des enfants. Les

jeunes affectés par ce trouble sont incapables de porter suffisamment leur attention à la tâche

qu’ils entreprennent. Leurs esprits passent d’un sujet à l’autre très rapidement et c’est hors de leur contrôle. En vieillissant, leur scolarité et leurs relations sociales risquent d’être grandement affectées.

Texte B

Le déficit de l’attention est réellement un

problème complexe et non une simple lâcheté de la personne touchée. C’est malheureux parce

que plusieurs enfants souffrant de ce trouble

sont incompris par leurs parents et enseignants. Il faut sensibiliser toute la population pour

pouvoir aider ces jeunes à cheminer dans la vie

et à faire leur place.

La structure d'un texte informatif

La structure d'un texte informatif
La plupart des textes informatifs comportent une combinaison de ces structures, c'est-à-dire que l'on peut

La plupart des textes informatifs comportent une combinaison de ces structures, c'est-à-dire que l'on peut trouver, dans ton texte, plusieurs des procédés nommés plus haut. Il n'est cependant pas essentiel de tous les utiliser, à toi de choisir ce qui convient le mieux à ton texte

Piratage informatique : aperçu, motivations des pirates, quelques conseils pour se protéger

http://www.lefaso.net/spip.php?article12772

Serveurs piratés, numéros de cartes bancaires volés, sites web

défigurés ("defacing") ; on estime aujourd’hui à moins de 4 mn le

temps moyen pour qu’un PC non protégé connecté à Internet subisse une tentative d’intrusion ou soit contaminé par un programme malicieux . Bref, les pirates cybernétiques font de

malicieux . Bref, les pirates cybernétiques font de plus en plus parler d’eux . Quelles sont

plus en plus parler d’eux.

Quelles sont leurs motivations ? Quelles sont leurs cibles principales ? Comment s’y prennent-ils ? Comment se protéger de leurs attaques ? Nous essayerons dans cet article de répondre

à ces questions, de la manière la plus simple possible afin de le

rendre lisible à tous.

Les différents types de pirates informatiques Comme le dit un adage de chez nous « les moutons se suivent mais ne se

». Dans le domaine du piratage informatique,

il existe plusieurs types de pirates :

ressemblent pas

• Les Hackers

Selon leurs propres définitions, les hackers sont avant tout "des

passionnés des réseaux". Ils veulent comprendre le

fonctionnement des systèmes informatiques et tester à la fois les capacités des outils et leurs connaissances. La plupart des hackers affirment s’introduire dans les systèmes par passion

pour l’informatique et pas dans l’objectif de détruire ou de voler

des données.

• Les Crackers

Ce type de pirate est plutôt un criminel informatique dont le but principal est de détruire ou voler des données, de mettre hors

service des systèmes informatiques ou de ‘kidnapperun

système informatique en vue de demander une rançon. Les entreprises qui sont généralement victimes de cette race de pirates préfèrent ne pas divulguer l’information, par souci de

préserver l’image de leurs entreprises, ce qui fait que les

statistiques sur les entreprises piratées sont largement en dessous des valeurs réelles.

• Les script-kiddies Les script-kiddies sont des pirates débutants qui

agissent uniquement à l’aide des logiciels prêts à

utiliser. Ils sont dans une logique de destruction ou de gain financier. Ils utilisent des outils qu’ils

ne maîtrisent pas, ni ne comprennent le

fonctionnement. La seule chose qu’ils font, c’est

d’exécuter le logiciel et d’attendre le résultat.

Quelques types de piratage

informatique

Le Hacking

Ce mot désigne tout accès non autorisé à un système ou un réseau

informatique. Sont regroupés sous ce vocable tous les pirates qui s’attaquent essentiellement aux réseaux informatique (hackers, crackers et script-kiddies).

-Le phreaking

Il peut se décrire comme le détournement de services de

télécommunication par divers procédés, dans le but d’éviter les grosses factures de téléphone ou les oreilles indiscrètes. Un autre type de piratage téléphonique est l’utilisation détournée des téléphones cellulaires. Avec ce type de téléphones, aucune connexion physique n ‘est nécessaire, et il

est facile d’écouter les conversations au moyen de scanners GSM et autres. Les téléphones cellulaires sont aussi facilement reprogrammables :

les malfaiteurs peuvent ensuite les utiliser sans payer leurs communications, qui seront facturées aux véritables propriétaires.

-Le « carding »

Ces pirates s’attaquent principalement aux systèmes de cartes à puces (en particulier les

cartes bancaires) pour en comprendre le

fonctionnement et en exploiter les failles.

- Les « hacktivistes »

Le terme « hacktiviste »(contraction de hackers et

activistes que l’on peut traduire en cybermilitant ou cyberrésistant), sont des hackers dont la

motivation est principalement idéologique.

Quelles sont les motivations des

pirates ?

Certains affirment s’attaquer aux systèmes informatiques

juste pour le fun, pour le challenge. Certains veulent

juste se faire connaître ou même trouver un emploi par ce moyen !

Contrairement aux idées reçues, les pirates qui attaquent des serveurs pour gagner de l’argent ou accéder aux données financières ne sont pas très nombreux. Car ce type de piratage nécessite des compétences de très haut niveau. Le "monde underground" fourmille plutôt de script-kiddies. Près de 90 % des attaques leur sont

imputables. Ils n’ont pas besoin de compétences

pointues et se contentent d’installer des chevaux de Troie téléchargés sur le Net.

La loi Hadopi, qu'est-ce que c'est?

http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/la-loi-hadopi-qu-est-ce-que-c-

est_512898.html

Le projet de loi "Création et Internet", ou " loi

censuré par le Conseil Constitutionnel le 10 juin 2009. Le 15 septembre, Hadopi 2 est à son tour

adopté. "Riposte graduée", "Haute autorité": il est semé de plusieurs termes plus ou moins obscurs. Que signifient-ils et quelles mesures sont inscrites dans la loi ? Explications.

Pourquoi le nom de "Hadopi"?

Le "projet de loi Hadopi" tire son nom de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur

Internet (Hadopi) qu'il instaurera. Cette Hadopi contrôlera et

punira le cas échéant les internautes qui se livrent au téléchargement illégal.

Le texte avait auparavant été surnommé "projet de loi Olivennes", car il est issu des accords de l'Elysée, signés le 23

novembre 2007, qui s'appuient sur le rapport de Denis

Olivennes. L'ex-PDG de la Fnac et actuel directeur de la publication du Nouvel Obs a mené, à l'automne dernier, une mission sur la lutte contre le téléchargement illicite et pour le développement de l'offre culturelle légale sur Internet. Il avait

alors auditionné tous les acteurs du secteur pour parvenir à cet accord. Le projet de loi présenté en juin 2008 en Conseil des Ministres est finalement baptisé "Création et Internet".

En quoi consiste cette de loi?

La loi vise à enrayer le téléchargement illégal de

musique et/ou de films. Pour ce faire, le texte institue un mécanisme de "riposte graduée ", sous la houlette de la Haute autorité administrative.

Lorsqu'un internaute téléchargera illégalement une

oeuvre musicale ou cinématographique depuis Internet, il sera rappelé à l'ordre, d'abord par l'envoi de mails d'avertissement puis, en cas de récidive, d'une lettre recommandée, et enfin par la suspension, voire la résiliation de son abonnement Internet.

Quels sont les avantages de la "riposte graduée"?

Selon le ministère de la Culture, le transfert de responsabilités

de filtrage et de sanction à l'Hadopi permettra un repérage

plus rapide des internautes en infraction. Auparavant, seul le juge pouvait décider d'une sanction à l'encontre des pirates.

De plus, le fait de recevoir des rappels à l'ordre permettrait, toujours selon le ministère, d'arrêter les comportements de

piratage occasionnel. Selon l'un des conseillers de Christine

Albanel, alors ministre de la Culture, "la future loi s'appuie sur les réussites qui ont déjà été constatées aux Etats-Unis et en

Dans ces pays, une grande majorité des

pirates arrêtent les téléchargements illégaux après deux ou

trois avertissements". Le nouveau ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a repris le projet de loi.

Grande-Bretagne (

)

Pourquoi le texte a-t-il fait polémique ?

Les opposants sont nombreux : associations d'internautes, de

citoyens, putés européens et français, avocats

magazine SVM a également lancé une pétition en ligne contre le texte. Ils jugent la mesure de suspension de l'accès à Internet "disproportionnée", puisqu'elle impliquerait une "mort sociale électronique" de l'internaute visé par la

sanction.

Le

Le Parlement Européen a, de son côté, voté le 10 avril 2008 une résolution qui "invite la Commission et les États membres à éviter de prendre des mesures qui entrent en contradiction

avec les libertés civiques et les droits de l'Homme et avec les

principes de proportionnalité, d'efficacité et de dissuasion, telles que l'interruption de l'accès à l'Internet."

En France, la CNIL et l'Arcep se sont également

prononcées contre ce projet de loi. L'Arcep arguant que le principe de "riposte graduée" plaçait les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) en contradiction avec plusieurs

textes existants (obligation de "garantir un accès

ininterrompu aux services d'urgence" par exemple).

Chewing gum

Invention de Thomas Adams

http://www.linternaute.com/science/invention/inventions/523/chewing-gum.shtml

L'histoire du chewing gum est très ancienne, puisqu'elle remonte à

des civilisations aussi éloignées que celles de Grecs ou des Mayas.

L'homme, en effet, a très tôt pris l'habitude de mâcher diverses substances végétales pour calmer sa faim, son anxiété, ou tout

En 1848, l'Américain John Curtis

commercialisa les premiers chewing gum, fabriqués à partir d'une résine végétale, le spruce. Vingt ans plus tard, en 1868, William

Finley Semple déposa le premier brevet sur un chewing gum, sans

jamais l'exploiter. Le véritable essor de la "gomme à mâcher" en tant que produit de consommation de masse ne viendra que plus tard, grâce à Thomas Adams. En 1868, Thomas Adams était un photographe au passé d'entrepreneur plutôt malheureux : il s'était

lancé dans plusieurs entreprises sans jamais concrétiser quoi que ce

soitJusqu'au jour où il entendit parler du chiclé, une résine végétale provenant d'Amérique centrale.

simplement pour passer le temp

On lui annonça même qu'on pouvait lui en fournir en quantité s'il se décidait à en faire quelque chose. Grâce à cette résine, Adams se

lança dans la conception d'un procédé pour fabriquerdes pneus de bicyclettes. Un an plus tard, toutes ses expérimentations ayant

aboutis à de cuisants échecs, il ne songeait plus qu'à une chose : se

débarrasser de son stock de chiclé. Alors qu'il passait dans un drugstore du coin, il vit une petite fille entrer et commander un chewing gum. Il se souvint alors que les Mexicains aimaient mâcher

le chiclé et il se dit qu'il pourrait se servir de son surplus de résine

pour créer une nouvelle sorte de chewing gum. En 1871, il breveta une machine pour en produire à l'échelle industrielle. En 1888, il mit au point le Tutti-Frutti, qui fut le premier chewing gum distribué dans une machine.

http://kezako.tv/catholique/la-difference-entre-catholique-et-protestant

Le catholicisme et le protestantisme sont deux entités d’une même religion qui est le christianisme. Cette croyance en

un même Dieu ne se démontre pourtant pas de la même

manière et suscite souvent des questions et des discussions

incessantes. Connaître la différence entre catholique et protestant permet de mieux cerner les causes de la

permanence de ces divergences et ce qui rend difficile l’installation d’un système d’œcuménisme.

Qu’est-ce qu’un catholique ?

Le chrétien de confession catholique est initié au catéchisme

depuis son jeune âge. Il s’agit du recueil des dogmes qu’il

intègrera au fil de sa vie. Sa croyance est fondée sur l’acceptation de toute la doctrine que lui dictent ses précepteurs. En l’occurrence, il accepte l’autorité du Pape et l’accepte comme

Saint Père de l’Eglise et successeur de l’Apôtre Saint Pierre

auquel le Christ a donné le pouvoir de prendre soin de son Eglise. De cette façon, il accepte toutes les règles imposées par le Pape. Il voue un culte à la Sainte Mère du Seigneur, la Vierge

Marie et lui attribue le pouvoir de le défendre auprès de Dieu le

Père.

L’Eglise catholique canonise des personnes qui ont connu un parcours exemplaire et les appelle saints. Elle les vénère et prend exemple sur eux, s’y fie pour leur protection. Pour le catholique, l’eucharistie est considérée comme l’incarnation du Christ par son sang

et sa chair dans l’hostie et le vin. Il contribue dans les

œuvres de l’Eglise pour assurer le pardon de ses péchés. La foi catholique insiste plus sur le caractère

sacré de Dieu et des Saints, de la prière, de la messe et

des autres croyances. La messe catholique est caractérisée par la présence de rituels sacrés, l’usage d’objets sacrés comme les cierges et l’eau bénite, de prières en langue latine et d’une homélie.

Qu’est-ce qu’un protestant ?

Un protestant se considère comme ayant reçu le salut divin par son unique foi et réalise des œuvres de bienfaisance en accord avec cette foi. Pour lui, le salut a été déjà fait par le Christ lors de sa mort et de sa résurrection et tout ce qu’il a à faire est de croire. Il est baptisé dans les mêmes conditions que le catholique et initié dès son jeune âge aux

principes de la foi. Il ne vénère aucun autre Dieu tout puissant et

réfute la sainteté des hommes. La foi protestante insiste plus sur le caractère religieux du culte. Ainsi, le culte protestant se distingue par un sermon plus accessible et la Bible reste le seul accessoire utilisé dans le temple au cours de celui-ci. Dans la même idée, la Sainte Cène

remplace l’Eucharistie et elle est considérée uniquement comme un

souvenir de la mort du Christ. Le vin que les croyants boivent n’est qu’un symbole du sang versé sur la croix tandis que le pain qu’ils se partagent symbolise le corps du Christ dont ils font partie.

Pour ou contre la television

J’entends souvent critiquer la télévision autour de moi. On reproche de conditionner les esprits, d'être une

source d' abêtissement, d'appauvrir les conversations

familiales, d'inciter les gens à veiller sans reconnaître

la part de vérité que contiennent ces critiques, je refuse de condamner systématiquement la

télévision. Je l'apprécie et je lui reconnais des aspects positifs. (thèse)

D'abord, elle est un bon délassement. Après une

journée de travail il est agréable de regarder en

famille un film, un bon spectacle; ou une émission intéressante. Cette détente, la télévision nous la

procure à domicile en évitant les déplacements fatiguant et coûteux. Certes, on peut lui reprocher

de diffuser aussi des spectacles médiocres. Mais, il

appartient au spectateur de remédier à cet

inconvénient en choisissant ses programmes.

•
• Ensuite, la télévision informe . C'est une information par l'image diffusée souvent en direct, autrement

Ensuite, la télévision informe. C'est une information par l'image diffusée souvent en direct, autrement plus vivante que l'information radiophonique ou que celle de la presse

écrite. Songez aux premier pas de l'homme sur la lune, la relation de l'évènement dans la presse écrite n'eut pas commune mesure, à l'époque, avec la diffusion en direct à la télévision. L'information en direct, l'information nue qui se présente à nous sans la médiation des mots, voilà la spécificité et l'avantage incomparable de la télévision. Je sais

bien qu' on peut reprocher à l'information télévisée de n'être pas toujours objective dans le domaine politique. Mais, il appartient au téléspectateur de compléter l'information qu'il reçoit en la confrontant à d'autres: radio, presse, dialogue avec autrui.

de compléter l'information qu'il reçoit en la confrontant à d'autres: radio, presse, dialogue avec autrui.
de compléter l'information qu'il reçoit en la confrontant à d'autres: radio, presse, dialogue avec autrui.

Enfin, un autre aspect positif de la télévision: elle instruit. Elle nous documente ainsi de façon précise

et vivante sur différents sujets que nous connaissons

mal: la vie des animaux, les réalités géographiques

de contrés lointaines, l'exercice de certaines professions, etc. C'est là une documentation

attrayante que nous accueillons volontiers alors que

nous ne prendrions guère la peine à défaut de la recherche dans les livres.

Conclusion

Pour toutes ces raisons, je pense que la télévision est

une invention bénéfique qui peut devenir un facteur

d'agrément et d'enrichissement de la vie humaine. Il faudrait, pour que cette visée soit atteinte, éduquer

le public, c'est à dire lui apprendre à se servir de la

télévision.

L'auteur demeure impartial et objectif. Il

n'utilise pas le «JE», ne donne pas d'opinions

personnelles, n'exprime pas son intention de manière explicite, ni ses sentiments ni ses émotions.

Le fait et l’opinion
Le fait et l’opinion

Le fait

En pleine polémique autour du voile intégral et la polygamie, 70% des Français se déclarent favorables à l'interdiction du

voile intégral sur l'ensemble de l'espace

public.

Un fait, exprime seulement ce qui s'est réellement passé, ou ce qui pourrait être prouvée par des

données objectives.

L’opinion

Les enfants ne devraient pas être autorisés à regarder plus de cinq heures de télévision

Les enfants ne devraient pas être

autorisés à regarder plus de cinq heures de télévision par semaine.

Une opinion exprime une attitude

envers quelque chose - il rend un jugement, avis, ou à la conclusion, ou donne un avis qui ne peut pas être prouvée vraie

ou fausse.

Fait ou opinion?

1. Les premières peintures datent de la

Préhistoire.

2. Il est difficile d’imaginer une autre profession qui comporte les mêmes risques que celle

d'architecte.

3. La danse est un sport passionnant.

4. Philip Johnson, célèbre architecte, a dit : « Le

métier de l'architecte est, aujourd'hui, de

créer de jolis buildings. C'est tout.»

La cuisine est le dixième art.

Le théâtre est né en Grèce durant l’Antiquité.

En 1895, Auguste et Louis Lumière mettent au point un appareil permettant d'enchaîner des

images à une vitesse suffisante pour leur

donner vie.

Les indices d'opinion

Les indices d'opinion

Les indices d'opinion

Dans le texte ci-dessous, trouve les mots qui donnent une impression négative.

Qu’ils aillent au diable ces balourds et ces sans-gêne sur lesquels je tombe chaque fois que j’ai le malheur de sortir ! Qu’ils sachent que j’en ai assez de me faire tutoyer sans vergogne, au magasin ou à la caisse populaire ; de me

faire bousculer à la sortie du métro, sans recevoir le

moindre sourire d’excuse; de les voir jeter tout naturellement leurs ordures n’importe où, sauf dans les poubelles; de les voir salir leurs vêtements à toutes les

sauces, en lieu et place de vraies serviettes de table.

Les indices d'opinion

Les modalisateurs : l’auteur peut exprimer un soutien gradué de son énoncé

Des verbes d'opinion : affirmer, soutenir, douter, prôner, suggérer

Des adverbes: évidemment, sans doute, peut-

être, assurément

 

Des périphrases : il est certain que, il est

possible que

Des prétéritions : est-il utile de

rappeler que, je ne m'étendrai pas sur Le conditionnel, mode essentiel du doute Les guillemets, qui isolent et mettent en doute le discours de l'adversaire Les Question rhétoriques (suggèrent la réponse: "n'est-il . ?")pas vrai que Les formes sentencieuses (maximes, sentences, vérités générales).

Les indices d'opinion

Les évaluatifs : l’auteur peut faire part de ses jugements sur un énoncé qu’il évalue

Les noms ou adjectifs mélioratifs ou péjoratifs Les connotations attachées à certains mots, à certaines sonorités Les antiphrases portent sur ce qui est dit un jugement dont d'autres indices

signalent la fausseté (ironie).

Les indices d'opinion

Les modalisateurs : l’auteur peut exprimer un soutien gradué de son énoncé

l’auteur peut exprimer un soutien gradué de son énoncé Des verbes d'opinion : affirmer, soutenir, douter,

Des verbes d'opinion : affirmer, soutenir, douter, prôner, suggérer Des adverbes: évidemment, sans doute, peut-être, assurément Des périphrases : il est certain que, il est possible que Des prétéritions : est-il utile de rappeler que, je ne m'étendrai pas sur Le conditionnel, mode essentiel du doute Les guillemets, qui isolent et mettent en doute le discours de l'adversaire Les Question rhétoriques (suggèrent la réponse: "n'est-il . ?")pas vrai que Les formes sentencieuses (maximes, sentences, vérités générales).

la réponse: "n'est-il . ?")pas vrai que Les formes sentencieuses (maximes, sentences, vérités générales).

Les indices d'opinion

 

Les

noms

ou

adjectifs

mélioratifs

ou

Les évaluatifs : l’auteur peut faire part de ses jugements sur un énoncé qu’il évalue

péjoratifs Les connotations attachées à certains mots, à certaines sonorités Les antiphrases portent sur ce qui est dit un jugement dont d'autres indices signalent la fausseté (ironie).