Vous êtes sur la page 1sur 31

Le titre est une analyse juridique DES OPÉRATIONS D'INITIÉS

En Indonésie [1]

PAR: M. LE PROF. DR. SUHAIDI, SH, MH [2]

I. Introduction

La traite des personnes (traite des êtres humains) est une forme moderne
d'esclavage, se produit à la fois dans le niveau de

nationales et internationales. Avec le développement des technologies de


l'information, de communication et de la transformation du mode

crime de traite des êtres humains de plus en plus sophistiqués.

La traite des personnes / les êtres humains ne sont pas des crimes de droit commun
(supplément ordinaire), organisé (organisée) et de ski de

(transnationales) qui peuvent être classés comme le crime organisé transnational


(COT). [3] Le high-tech

les rouages de la traite des personnes qui doivent être suivies par le dispositif
juridique qui peut piéger les coupables. Nécessaire

instruments juridiques spécifiques couvrant les aspects de la prévention, la


protection, la réadaptation, repratriasi et la réintégration

sociale.

[1] Présenté à l'Atelier sur l'élimination de la traite des personnes et l'exécution de


la loi n °

21 en 2007, tenue à Garuda Plaza Hôtel Medan, Jeudi, Mai 10, 2007.

[2] Le professeur à la Faculté de droit de USU

[3] La formation de la loi à l'éradication de la traite des personnes, (21 avril 2007),

La traite de personnes peuvent se produire à tout être humain, en particulier contre


les femmes et les enfants. Par conséquent

les efforts visant à protéger les femmes et les enfants sont des choses qui doivent
être anticipés. Presque tous les cas
trouve dans les victimes de traite des êtres humains sont des femmes et des
enfants. On estime que chaque année 600.000 --

800.000 hommes, femmes et enfants victimes de trafic à travers les frontières


internationales pebatasan. Dans

Indonésie, le nombre d'enfants victimes d'exploitation sexuelle à la suite de la traite


des enfants est estimé à 40,000 --

70.000 enfants. En outre, dans plusieurs études et rapports des ONG que
l'Indonésie est la région

source de la traite des personnes, ainsi que le transit et le destin


ataire de la traite des personnes [1].

Traite des personnes problème est très complexe, de sorte que la prévention et de
lutte contre la victime

le commerce doit être menée de manière intégrée. Comme plusieurs facteurs de


conduire la traite des personnes entre
d'autres incluent la pauvreté, une forte envie de style de vie matérialiste,
l'incapacité actuelle du système d'éducation
et la communauté d'entretenir l'enfant afin de ne pas abandonner l'école et passer

à des niveaux plus élevés


Haute et le village et les responsables de district qui ont aidé l

es identifiants de faux [2].


profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

Analyse juridique de la traite des personnes, qui peut être fait par le système de
l'approche juridique (droit) qui

présentée par Lawrence M. Friedman. Chargement du système juridique, de droit


matériel, Structure juridique et sociale

Culture. Loi essentiellement réglementé problème de la traite dans le cadre du droit


international et

DROIT NATIONAL.

II. A propos de la loi sur les aspects internationaux de la traite des personnes
La communauté internationale continuera de faire

affaire dans la protection de la dignité humaine à travers l'instrument

international. Les instruments internationaux délivrés par la communauté


internationale à l'époque devant le Comité permanent de l'Organisation des

Nations comprennent:

-Accord international sur la répression de la traite des blanches (1904);

-Convention internationale pour la répression de la traite des blanches (1910);

-Convention pour la répression de la traite des femmes et des enfants (1921);

-Convention internationale sur la répression de la traite des femmes majeures


(1933).
À l'ère de l'Organisation des Nations Unies (ONU) est l'instrument de la IVe
Internationale être logés par l'ONU

Nations Unies par la Convention pour la répression de la traite des personnes et de


l'exploitation de la prostitution d'

Autres (1949). En 1979, l'ONU a publié une convention sur l'élimination de toutes
les formes de discrimination

L'égard des femmes (Convention sur l'élimination de toutes les formes de


discrimination à l'égard des femmes.

Auparavant, le 10 Décembre 1948 de l'Organisation des Nations Unies (ONU MU) a


publié un universelle

Déclaration des droits de l'homme (Déclaration universelle des droits de l'homme


(Duham). Duham comprend les thèmes adéquats
droits de l'homme et les libertés fondamentales.

Plus tard, Novembre 15, 2000 grâce à la MU No ON

U Résolution. 55/25 délivré par la Convention sur la

Le crime organisé (Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale


organisée (2000) et son Protocole

Contre le trafic illicite de migrants par terre et mer et le Protocole visant à prévenir,
réprimer et punir la traite des

Personnes, en particulier des femmes et des enfants. Cette convention et ses


protocoles de réglementer la formation des structures

inernasional pour lutter contre la criminalité transfrontalière dans le secteur de la


production et la circulation des drogues,

la traite des personnes et la prestation des immigrants non autorisés. [3]


Formulation de la traite des personnes, notamment la traite des femmes et des
enfants (Trafic) contenues dans le protocole à

Prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des
enfants (2000). Ce protocole est destiné

visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes. Dans le protocole


mentionné que le

La traite est entendu par le recrutement, le transport, le transfert, de dissimulation


ou de l'acceptation

personne par l'utilisation de menaces ou de pressions ou d'autres formes de


violence, enlèvement, fraude,

fraude, d'abus de pouvoir, ou situation de vulnérabilité ou de donner / recevoir un


paiement ou un gain
bénéfices qui obtenir l'approbation d'une personne ayant autorité sur une autre
personne à

fins d'exploitation.

Dans le cadre de la traite des enfants, à savoir ceux qui n'ont pas 18 ans (dix-huit)
ans, y compris les enfants

qui est encore dans l'utérus. [4] Protocole contre la traite des Nations unies
confirme que toutes liées aux enfants

Les victimes du trafic, aucun des moyens de coercition ou de fraude doivent être
utilisées pour la vérification

si oui ou non le crime de traite des êtres humains. Ainsi, le protocole ne tolère pas
l'enfant dans une situation

Tout objet à exploiter.


Dans la Convention relative aux droits de l'enfant (Convention relative aux droits de
l'enfant), [5] dans la section 2 et 3 mentions

la traite des enfants, notamment:

profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

1. Les ventes d'enfants est un acte ou une opération dans laquelle un enfant est
remis à des tiers par

toute personne ou groupe à but lucratif ou à d'autres formes;

2. La prostitution des enfants est d'utiliser un enfant aux fins d'activité sexuelle au
profit d'autres formes.
3. Notamment la pornographie infantile ou de toute exécution p

ar tout moyen impliquant des enfants à une activité sexuelle

réels ou explicites, ou qui affiche des corps de l'enfant à des fins sexuelles

Etats Convention sur les droits de l'enfant en outre que chaque pays devrait
s'assurer que les normes minimales, des actions et

Les activités suivantes sont considérées comme un crime, qu'il soit commis dans le
pays ou inter-États ou

base individuelle ou organisée, en termes de:

1. offrir, de remettre ou d'accepter un enfant avec une variété de façons pour des
fins d'exploitation sexuelle des enfants,

prélever des organes pour un enfant sans but lucratif et l'implication d'enfants dans
le travail forcé.
2. enlèvement d'un enfant pour adoption.

3. offrir, obtenir et de fournir un enfant à la prostitution.

4. produire, transmettre, diffuser, d'importer, exporter, d'offrir, de vendre ou d'avoir


à

fins de pornographie juvénile, l'exploitation des enfants des fins sexuelles, a pris les
organes du corps de l'enfant pour un bénéfice et

l'implication d'enfants dans le travail forcé.

En l'an 2004, les pays membres régionaux de l'ANASE ont convenu de la


détermination à lutter Untk

Toutes les formes de traite et l'exploitation sexuelle commerciale contre les femmes
et les enfants par

signature par les chefs de gouvernement de chaque pays dans la capitale de


Vientiane au Laos.

En tant que suivi Puis en l'an 2006 à Davao, Philippines ministres du tourisme de
l'ASEAN ont décidé de

d'organiser conjointement une campagne de l'AMA et la socialisation de l'ANASE


détermination à supprimer

traite et l'exploitation sexuelle commerciale et de l'enfant, en particulier dans les


cas qui se produisent dans les voies et dans

Tourisme Environnement [6].

Pour faire face à la traite des personnes est également nécessaire dans la
coopération bilatérale entre les Etats. Bien que pas encore en

spécifiques concernant la coopération sur la traite des personnes, l'Indonésie a


mené une coopération en matière de police

lois avec d'autres pays à travers la ratification des accords bilatéraux, entre autres
par:

1. La loi n ° 1 de 1999 sur la ratification de l'accord entre la République d'Indonésie


et l'Australie sur le traité

Entre l'Indonésie et l'Australie sur l'entraide judiciaire en matière pénale

2. La loi n ° 1 Year 2001 sur Accord entre le Gouvernement de l'Indonésie et de


gouvernement de Hong Kong pour
La Reddition de offerders Fugitive.

Indonésie peut bénéficier de l'existence de cette coopération si le problème de la


traite des personnes implique à la fois

pays au niveau bilatéral.

Alors que dans le Traité d'extradition, cela dépend de l'accord de l'octroi des deux
pays

d'inclure le crime de la traite des personnes sont incluses dans l'accord ou

non. Traité d'extradition suggère que les seules choses qui est énoncée dans
l'accord qui peuvent être

a demandé l'extradition. Ainsi, le traité d'extradition est limitatif de déterminer les


types de criminalité qui

l'extradition peut être fait. [7]

En voyant les graves conséquences de la traite des personnes tant au niveau


national et international, devraient être dans la clause

Traité d'extradition devrait comprendre des dispositions sur la traite des personnes.
Ainsi, les acteurs

profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

traite des personnes peuvent être capturés en même ont fui vers d'autres pays.

III. National pour les conditions du commerce de l'Indonésie propos

A. Avant l'ère de la loi no sortie. 21 en 2007

L'Indonésie a été juridiquement établi et continue de fournir une protection contre


les droits de l'homme,

notamment sur la traite des personnes. Dans le cadre de la communauté


internationale, l'Indonésie a ratifié la

plusieurs accords internationaux, y compris:

1. Loi n ° 7 de 1984 sur la ratification de la Convention sur l'élimination de toutes


les formes de discrimination à l'égard

Femme 1979.
2. La loi n ° 20 de 1999 sur la ratification de la Convention n 138 concernant l'âge
minimum d'admission à

L'emploi (convention de l'OIT sur l'âge minimum d'admission à l'emploi);

3. La loi n ° 1 an 2000 sur la ratification de la Convention n 182 concernant


l'interdiction et l'action immédiate

pour l'élimination des pires formes de travail des enfants (Convention OIT 182. sur
l'interdiction et l'action immédiate

Formulaires élimination des pires pour l'enfant);

En outre l'Indonésie a également signé la Convention des Nations Unies contre la


criminalité transnationale organisée

(Convention sur Kajahatan Organization Against Cross Border) et le Protocole visant


à prévenir, réprimer et punir la

La traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants) Protocole visant
à prévenir, combattre et punir

La traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants;

Dans la législation de l'Indonésie, notamment l'article 297 et 324 du Code pénal qui
régissent l'interdiction

la traite des femmes et des enfants et l'interdiction du commerce des esclaves.


Mais la substance des articles de

Code pénal ne peut atteindre une nature criminelle de la traite des personnes et la
criminalité transnationale

organisé. L'article 297 du Code pénal spécialisé dans la traite des femmes et des
enfants à des fins d'exploitation

sexuelle. [8] Si la victime de traite des êtres humains est un adulte de sexe
masculin et des enfants victimes de la traite, plutôt que de

l'exploitation sexuelle, telles que celles utilisées en tant que domestiques, les
enfants d'adoption illégale de ces articles ne peuvent pas être

atteindre le cas. Alors que l'article 324 du Code pénal est spécialisé dans la traite
négrière n'a pas

possible de piéger traite des êtres humains qui se passe en ce moment.

La loi n ° 39 Année 1999 relative aux droits de l'homme a été suggéré que chaque
enfant a le droit de
protection, y compris les activités de trafic d'enfants [9]. Toutefois, cette disposition
ne fixe pas de sanctions

contre les violations des droits de l'homme.

La loi n ° 23 de 2002 concernant la protection des enfants vise à garantir les droits
des enfants

Pour survivre, grandir, se développer et participer de façon optimale en conformité


avec la dignité et le statut

l'humanité, et de recevoir une protection contre la violence de la discrimination, à


réaliser les enfants indonésiens

qualité, noble et prospère. [10]

La loi n ° 23 de 2002 spécialisée dans la protection des enfants. Criminalisation de


la traite des enfants

figurant à l'article 83 et l'article 88 de la loi n ° 23 de 2002. [11] Si la victime n'est


pas un enfant alors les dispositions de

dans la présente loi ne peut pas être utilisé comme base juridique.

Pour anticiper sur la négociation selanjutnyaya Indonésie a publié le décret


présidentiel n 88 ans

Plan d'action 2002 sur l'élimination de la traite des femmes et des enfants (RAN-
P3A), [12], qui s'est poursuivie en

mise en œuvre de ce plan d'action visant à établir Cross Sectoral Task Force. De
plus par la lettre circulaire

Ministre de l'Intérieur n ° 560/1134/PMD/2003 adressée aux gouverneurs, régents,


et les maires à travers

profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

L'Indonésie a chargé de former un Groupe de travail régional qui a le pouvoir de


traiter les questions

femmes et enfants.

Spécifiquement pour la province de Sumatra-Nord, qui estiment que la traite des


femmes et des enfants est un acte de
est contraire à la dignité humaine et de violation des droits de l'homme. La traite
des femmes

et les enfants ont aussi connu une vaste réseau, tant au niveau national et
international afin que

une menace pour la société, la nation et l'Etat et des normes qui sont basées sur la
vie de la

respect des droits de l'homme. En 2004, la province de Sumatra Nord a émis le


règlement

Sumatra-Nord Province Nombre 6 Année 2004 sur l'élimination de la traite (la traite)
Les femmes et

Enfant.

Dans le cadre de la traite des enfants, l'article 6 du règlement de la province de


Sumatra Nord n ° 6 de 2004

formuler ce que les enfants qui seraient réinstallés en dehors du village / village doit
demander une lettre de passer de

chef de village ou le chef local et doivent être accompagnés d'un parent ou un


tuteur.

Pour mengefektipkan et d'assurer la prévention de la traite des femmes et des


enfants, il est nécessaire

formé un groupe de travail du Plan d'action national pour l'élimination de la traite


des femmes et des enfants (RAN P3A), sur

Provinciaux, de districts et de la ville [13].

Toutes les femmes et les enfants qui deviennent victimes de la traite des enfants, a
droit à une aide juridique dans le groupe

fonctions conformément aux dispositions de la législation en vigueur. Droits des


victimes de la traite

les femmes et les enfants reçoivent également de réadaptation prévoient effet à la


fois physique et psychologique de l'échange, et le droit

intégrée ou retournés à l'environnement familial, communautaire et établissements


d'enseignement pour ce qui est encore

scolaires à statut [14].


Si on l'entend dans le règlement de la législation nationale à l'époque avant la
sortie de la loi n 21 en 2007, pas encore

atteindre pleinement la question de la traite des personnes et non en fonction de


l'évolution du droit international.

Pas une seule règle de la législation nationale qui prévoit des limitations / définition
de la traite

type. C'est aussi une contrainte dans les mesures de répression contre la traite des
personnes.

B. Le communiqué de période de la loi n ° Environ 21 Année 2007 élimination de la


traite des personnes.

Départ de l'étendue des problèmes commerciaux, tant dans la forme de réseaux


criminels

organisé et non organisé, sont à la fois interétatiques et domestiques. Ce qu'on


ressent est

menace pour la société, la nation et l'État, et contre les normes de la vie fondée sur
le respect

des droits de l'homme. Plus la législation a été associé à

la traite des personnes n'a pas donné une base juridique pour un effort global et
intégré pour lutter contre les actes de

pénale la traite des personnes [15], ainsi de suite 19 Avril, 2007 L'Indonésie a
adopté la loi n °. 21

Année 2007 A propos de l'élimination de la traite des personnes.

Avec la promulgation de la loi N. 21 En 2007, l'article 297 et l'article 324 du Code


criminel soit abrogée et déclaré invalide

à nouveau. [16] Cependant, tous les procès criminels se négocient encore la


résolution DALM processus au niveau de

enquête, des poursuites ou à l'audience en cour, encore vérifiée en vertu des lois

disposés [17].

L'article 2 de la loi n ° 21 de 2007 prévoit une formule du crime de traite des


personnes comme suit:

(1) Toute personne qui fait le recrutement, le transport, le stockage, l'expédition, le


transport, ou la réception
quelqu'un avec la menace de la violence, l'usage de la violence, l'enlèvement, la
séquestration, la falsification, la fraude,

profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

abus d'autorité ou situation de vulnérabilité, le piégeage de la dette ou de donner


des paiements ou d'avantages, bien que

obtenir l'approbation de la personne ayant autorité sur une autre personne, dans le
but d'exploiter les

est sur le territoire de la République d'Indonésie, est passible de prison de courte


durée 3 (trois) ans et d'un maximum de 15 (cinq

douze) ans et une amende maximale d'au moins cts. 120.000.000 (cent twenty
millions d'euros) et un maximum de cts. 600.000

millions d'euros.

(2) Si l'acte visé au paragraphe (1) Résultat de l'exploitation de trop de gens, puis
les auteurs condamnés

avec la même peine que celle visée au paragraphe (1).

Spécifiquement sur la traite des enfants, l'article 5 de la loi n ° 21 en 2007 à


formuler que tous ceux qui ne

l'adoption d'enfants par quelque chose de promettre ou de donner quelque chose


en vue d'exploiter

sera puni d'un emprisonnement d'un court de 3 (trois) ans et plus lama15 (quinze
ans) et des amendes pénales

au moins cts. 120.000.000 (cent twenty millions d'euros) et la plus longue de 15


(quinze) ans. Suivant l'article 6

merumuskn que pour chaque personne qui a effectué l'envoi des enfants dans ou
hors du pays d'une manière

résultant apapaun enfants exploités sont punis des peines et des amendes égales à
la

peines énoncées à l'article 5.

La loi n ° Environ 21 Année 2007 éradication de la traite des personnes a été


ratifiée, la prochaine
nécessaire des activités de socialisation avec des éléments de la société, y compris
par des agents des services répressifs (police, procureurs,

et les juges), les enfants et les enfants du caucus des ONG, des femmes et des
caucus ONG des femmes, des secteurs gouvernementaux pertinents,

collèges et la communauté au sens large.

Grâce à la démarche proposée par Lawrence M. Friedman dans le système juridique,


les efforts d'application

la réforme juridique qui peut être fait à travers des structures juridiques (structure
juridique). La structure juridique qui consiste à

Police, des procureurs, des tribunaux, Lawyer / Legal Consultant, ONG (Organisme
non gouvernemental Masyarakatan). À

construire des systèmes que l'amélioration de l'application des lois, l'amélioration


du bien-être des agents des services répressifs (police,

les procureurs et les tribunaux) sont accompagnés par un système de récompense


et de punition, est devenu un must

La principale priorité [18].

La culture juridique (la culture de la loi) relatives à la perception du public et


l'appréciation de la loi. Par conséquent

les efforts nécessaires pour sensibiliser la communauté et la participation des


services répressifs, notamment

application de la loi contre la traite des personnes.

Ainsi, dans le cadre des efforts de maintien de l'ordre dépendra en définitive de la


qualité de la substance

loi, la performance de la structure juridique, et la sensibilisation du public qui est un


système.

Enfin, en prenant la théorie juridique que les Etats Roscoe Pound que la loi est un
outil d'ingénierie sociale /

ingénierie sociale par la loi. Roscoe Pound a voulu donner une image de ce qui est
vraiment désiré

et ce que l'utilisateur veut que le droit comme un outil d'ingénierie sociale. La loi n °
21 Année 2007 a été

passé, mais dépend de nous ce qu'il faut faire avec cette loi, parce que cette loi ne
comme un outil. [19]

IV. Fermeture

La traite des personnes est un crime grave et est une des formes de violations des
droits de l'homme.

Application de la loi ne peut actuellement se faire que partiellement. Application de


la loi doit être fait

intégrée, tant entre les secteurs d'un pays ou à l'étranger. Le nombre croissant de
cas de traite

l'époque avant la publication de la loi no. 21 Année 2007 peut être due à, entre
autres:

profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

1. législation spécifiquement insuffisante;

2. application de la loi;

3. la coordination au niveau national et international ne sont pas optimisés

Dans le cadre de la traite transnationale du crime organisé de personnes problème


implique non seulement inter-sectorielles

un pays, que ce soit pemerntah agences, les ONG et autres organismes


communautaires compétents Organisation, mais

exigeait une coopération plus étroite entre les pays, tant au niveau bilatéral,
régional et multilatéral

La protection juridique de la traite des personnes, y compris la criminalisation des


actes et des éléments de la protection des droits

victime dans le cadre du respect des droits de l'homme. Attendu dans la mise en
œuvre des législations nationales et légales

au niveau international où les pays ont la responsabilité de mener à bien


l'application des lois contre la traite

les gens peuvent faire une meilleure coordination au niveau régional, national et
international.

[1] Voir Supriyadi Widodo Eddyono, la traite des personnes dans le projet de Code
pénal, Elsam-Institution d'études et de
Défense des intérêts publics, 2005, p. 2-3.

[2] Prévention de la traite d'enfants quoi, pourquoi, et comment,


http://news.indosiar.com/news-read.htm sid = 47681

[3] Supriyadi Widodo Eddyono, op.cit, p. 6

[4] Voir l'article 1er de la loi n ° Environ 23 Année 2002 sur la protection des
enfants.

[5] L'Indonésie a meratifikas Convention relative aux droits de l'enfant par décret
présidentiel. 36 de 1990.

[6] Communiqué de presse du ministère de la Culture et du Tourisme Socialize Plan


d'action national pour l'élimination

Et l'exploitation sexuelle commerciale des enfants (Peška RAN) en tourisme


environnemental, Jakarta, 21 Novembre 2006.

[7] Indonésie le 27 Avril, 2007, a signé des traités d'extradition avec les pays

Singapour. Cet accord sera valide si les deux pays ont ratifié le traité d'extradition.
Précédent

L'Indonésie a également établi un traité d'extradition avec d'autres pays, comme la


Malaisie, les Philippines, la Thaïlande,

et autres. Lihat.Perjanjian Indonésie-Singapour extradition doivent encore


Ratification, (3-04-2007), ETAI.

asp? id = 166078 & cl = nouvelles>

[8] Article 297 du Code pénal dispose que le commerce de la traite des enfants chez
les femmes et les hommes qui n'ont pas grandi,

est passible d'un emprisonnement de six ans

[9] L'article 65 de la loi n ° 39 Année 1999 relative aux droits de l'homme

[10] L'article 3 de la loi n ° 23 de 2002

[11] Article 83 de la loi n ° 23 de 2002 stipule que toute personne qui trafique, vend
ou

enlever des enfants pour eux-mêmes ou pour la vente, est passible d'un
emprisonnement de 15 (quinze) ans et le plus court

3 (trois) ans et d'une amende de Rp 300.000.000 (trois cent millions de roupies) et


Rp bits pailing. 60.000.000 (six
cinquante millions de roupies). Alors que l'article 88 stipule que toute personne qui
économiquement et sexuellement exploités

enfant avec l'intention de se bénéficier / elle-même ou une autre personne, sera


puni d'un emprisonnement de 10

(dix) ans et / ou une amende maximale de cts. 200.000.000 (deux cents millions de
roupies).

[12] Voir Hafid Abbas, Ibn purusha (ed), Legal and Human Rights Plan d'action
national 2004-2009 en Indonésie,

Département de Droit et des droits de l'homme Secrétariat de la République


d'Indonésie, 2006, p. 557.

[13] Voir l'article 11 et l'article 12 de la province de Sumatra Nord n ° 6 de 2004.

[14] Voir l'article 16 et l'article 19 du règlement de la province de Sumatra Nord n °


6 de 2004.

profsuhaidi.web.id

http://profsuhaidi.web.id Powered by Joomla! Généré: 15 Septembre 2009, 07h35

[15] Voir la loi n ° 21 En 2007, section Considérant, points c et d points

[16] Article 65 de la loi n ° 21 en 2007.

[17] Article 64 de la loi n ° 21 en 2007.

[18] Les travaux sur l'application des lois du système, (Mai 1, 2007),

[19] Comparez cela avec la théorie juridique du Mochtar Kusumaatmadja avec la


théorie du développement juridique

définit le mot «outils» à la word''means''.

REFERENCES

Hafid Abbas, Ibn purusha (ed), Legal and Human Rights Plan d'action national 2004-
2009 en Indonésie,

Département de Droit et des droits de l'homme Secrétariat de la République


d'Indonésie, 2006.

Clair système de droit en application, (Mai 1, 2007), http://www.pikiran-rakyat.com/


print / 2005 / 0105/31 / Jumelles / Autres

03.htm
Loi sur la mise en place à l'éradication de la traite des personnes, (21 avril 2007),

Prévention de la traite des enfants: quoi, pourquoi, et comment, (16-04-2007),

profsuhaidi.web.id 1

CHAPITRE 1

COMMERCE DES FEMMES ET DES ENFANTS (trafic)

REGLES DE DROIT INTERNATIONAL

1.1 Contexte

La traite des femmes et des enfants (trafic) a longtemps été en

cette terre et est un acte contraire à la dignité

et de la dignité humaine. Il s'agit d'une violation des droits de l'homme

humains.

Dans le passé, la traite des enfants et des femmes sont considérées

comme un transfert forcé vers les pays étrangers à des fins de prostitution.

certain nombre de conventions précédentes portant sur le commerce

cet aspect. Mais avec le temps, le commerce

définie comme un transfert, en particulier des femmes et des enfants

ou sans consentement de cette personne dans un pays

ou d'aller à l'étranger pour tout le travail d'exploitation, non seulement

la prostitution.

La traite est un problème qui nécessite la manipulation

demande instamment à toutes les composantes de la nation. Il est nécessaire,


parce que les espèces étroitement apparentées

avec l'image de l'Indonésie dans les yeux internationale. En outre, les données

Ministère des Affaires étrangères des États-Unis montre que l'Indonésie

troisième rangs en tant que fournisseur de la traite des femmes et des

enfant. Un défi pour l'Indonésie pour sauver les enfants de la nation

à partir de l'affaissement.
Il est reconnu que le traitement de la traite n'est pas facile,

parce que les cas de transmission de l'homme dans le pays a illégalement des
événements

depuis de nombreuses années sans aucune modification de l'amélioration.

Comme le gouvernement de la Malaisie a indiqué que 4268 travailleurs

le sexe vient d'Indonésie. De même, la région frontalière

pays de la Malaisie et Singapour. Les données montrent autant que 4300

femmes et des enfants sont employés comme travailleurs du sexe (Kompas, 10

Mai 2001) dans la région. Puis à la fin de l'année 2004 apparut de nouveau

Les mêmes cas, même augmenté pour atteindre 300.000.1

Le problème de la traite des femmes et des enfants ont été

C'est un problème très complexe qui ne peut être séparé de

les facteurs économiques, sociaux, culturels, politiques et étroitement liés

avec le processus d'industrialisation et de développement. Dans certains pays,

1 Dans www.Fajar Online, Décembre 3, 2004.

la traite des femmes et des enfants et même être utilisé dans le cadre de

politiques du travail à bon marché que le parti travailliste utilisé pour

garder les coûts de production afin que tend à être exploités.

La traite est l'une des chaînes de la traite des personnes

que la victime moyenne est sous le seuil de pauvreté, en particulier

femmes et enfants. En outre, jusqu'à présent, la situation des femmes encore

marginalisés, subordonné qui, directement et indirectement

aura une incidence sur la condition des femmes.

Une telle situation est des syndicats commerce des denrées alimentaires

femmes et enfants qui se sont organisés pour faire du recrutement.

En fait, presque hors de portée de la loi, parce qu'elle commence sindikatnya


avec des opérations sur la dette entre les fournisseurs de travailleurs illégaux par

les victimes qui ont un bébé ou un enfant qui est toujours une femelle vierge,

de sorte que si la victime n'est pas en mesure de finaliser la transaction

a été convenu, le agunannya fille est encore malodorantes

kencur.

La traite des femmes et des enfants ont un réseau de très

large. La pratique de la traite des enfants dans le secteur des services dominante

la prostitution, où la plupart des victimes sont des filles. Dans

Asie du Sud, ces dernières années un grand nombre de anakanak

en provenance du Myanmar, le Cambodge, la Chine, le Laos, avait été échangé et a


été forcée

qui travaillent dans le monde de la prostitution en Thaïlande. Les garçons et les

les femmes des zones rurales pauvres, sur la persuasion par l'agent

(Recruteurs) et les opérateurs professionnels qui leur promettent des emplois

bonne ou bonne (légitime) en Thaïlande sont des conditions économiques


meilleures

bien. Jeunes filles du Myanmar a été porté à la Thaïlande par

différentes rubriques (le point de contrôle) aux frontières. Au Cambodge, ils sont
arrivés

par le fleuve Mékong pour diverses provinces dans le nord de la Thaïlande et

sud-ouest.

La communauté internationale se préoccupe depuis longtemps avec

Cet enfant, les problèmes de trafic. Nations Unies, par exemple, à travers les
conventions de l'année

1949 concernant l'élimination de la traite des êtres humains et l'exploitation

la prostitution par une autre partie, la Convention de 1979 concernant la


suppression

toutes les formes de discrimination contre les femmes et la Convention en 1989


concernant les droits des enfants. Diverses organisations internationales telles que
l'OIM, l'OIT,

L'UNICEF et l'UNESCO d'accorder une attention particulière au problème

la traite des enfants, travail des enfants se trouve généralement sur les conditions

travaux d'exploitation sexuelle commerciale.

D'après les rapports reçus par le Ministère de l'autonomisation des femmes

associés à l'abus, la fraude, le viol et la violence, en

il y avait environ 1079 ouvrières de fuir Singapour

ou signalées à l'ambassade, 235 cas de problèmes, depuis l'Arabie saoudite, 219


travailleurs

qui ont été retournés parce que non conforme aux procédures et conditions

échéant, chacun à partir du Koweït, Kuala Lumpur, Brunei, la Jordanie et

Kolombia.2

L'un des facteurs qui favorisent la traite est un facteur

la pauvreté est susceptible d'être utilisé par certaines parties pour

intérêts commerciaux, dont les victimes sont achetés et vendus comme des
marchandises

pas de valeur par la ruse.

Si vu de l'aspect juridique, ces syndicats ont pénétré dans la zone

la criminalité, leur traitement est une orientation commerciale, sans

pense que les femmes et les enfants sont des créatures

Dieu qui doit être protégé et avoir l'estime de soi en tant que fonctionnaire

droits et obligations en tant que stipulé dans la Loi constitutionnelle n ° 1945.

39/1999 sur les droits de l'homme (Human Rights).

Le gouvernement indonésien a donné naissance le droit

Protection de l'enfance n ° 23 de 2002 et a ratifié la Convention


Droits de l'enfant (Convention sur les Droits de l'enfant) par le décret présidentiel n
° 36

Tahun1990 State Gazette 1990, n ° 57.

Dans ce cas, le gouvernement régional du nord de la province de Sumatra ont été

une étape supplémentaire en créant le règlement régional (Perda) n ° 6

Année 2004 sur l'élimination de la traite (la traite) Les femmes et

Enfant.

De la description ci-dessus, l'auteur examine la question