Vous êtes sur la page 1sur 20

CHAMBRE DE COMMERCE

ET D’INDUSTRIE
DE ROUEN
Palais des Consuls - Quai de la Bourse
BP 641 - 76007 ROUEN cédex 1
Tél. 02 35 14 37 37
Fax : 02 35 14 38 38
email : ccir@rouen.cci.fr
Site web : www.rouen.cci.fr

GUIDE SÉCURITÉ
POLICE n° d’urgence : à
17 l’attention
POMPIERS :
des commerçants
18 ou 112

SAMU :
15

en partenariat avec
SOMMAIRE ADRESSES UTILES

AGGLOMÉRATION
Le mot du Président 1
Tribunal de Grande Instance
Place Foch - 76000 ROUEN
Prévenir les risques 2
Tél. 02 35 52 88 70 - Fax 02 35 08 00 36

Bien protéger vos locaux 2 Préfecture de Seine-Maritime


Lorsque vous êtes dans votre magasin 3 7 Place de la Madeleine - 76036 ROUEN cedex
En cas d’absence 4 Tél. 02 32 76 50 00 - Fax 02 35 98 10 50
Le transfert de fonds 4
Votre contrat d’assurance 5 Groupement Départemental de Gendarmerie
Caserne Hatry

Agir sur le fait 2-4 rue du Gal Sarrail - 76000 ROUEN


6
Tél. 02 35 14 42 42 - Fax 02 35 14 42 29
En cas de vol 6
En cas de détérioration ou destruction de 8 Association d’aide aux victimes
biens Tribunal de Grande Instance
En cas d’agression 9 Place Foch - 76000 ROUEN
Tél. 02 35 70 10 20 ou 02 32 76 40 20
Fax 02 35 70 91 50 ou 02 32 76 40 21
Réagir après l’infraction 10

La nécessaire intervention des services de 10 Chambre de Commerce et d’Industrie de Rouen


police ou de gendarmerie Quai de la Bourse - 76007 ROUEN cedex 1
L’action juridique suite à une infraction 11 Tél. standard : 02 35 14 37 37
Réglementation incendie 14 Département Commerce
Madame DELESTRE
Adresses utiles 15 Tél. 02 35 14 37 74 - Fax 02 35 14 38 25

Réalisation et Impression CCI de Rouen


LE MOT DU PRÉSIDENT
Votre commerce a un rôle essentiel dans la
vie locale, par les produits distribués et les
services rendus, mais également en étant un
lieu de convivialité et d'échanges entre les
habitants, assurant ainsi une fonction de lien
social.

Mais l'essence même de l'activité commer-


ciale, son ouverture vers le public, vous
conduit à être fréquemment confrontés à des
problèmes de sécurité auxquels vous n'êtes
pas toujours préparés.

Consciente de cette situation, la Chambre de


Commerce et d'Industrie de Rouen a décidé
d'éditer ce "guide sécurité à l'attention des
commerçants", en partenariat avec les
acteurs locaux de la sécurité.

Il se veut un document pratique et concret, à


lire et à conserver.

Je profite de cette occasion pour vous rappe-


ler que la Chambre de Commerce et
d'Industrie de Rouen met également des
compétences à votre service dans toutes les
étapes de la vie de votre entreprise.
N'hésitez donc pas à les utiliser.

Christian HÉRAIL
Président de la Chambre de Commerce
et d'Industrie de Rouen

1
PRÉVENIR LES RISQUES
BIEN PROTÉGER VOS LOCAUX
Choisir une bonne protection permet de préve-
nir certains méfaits.
Sachez que contraindre un cambrioleur à cinq
minutes de travail permet d'éliminer 80 % des
infractions.
Votre assureur est un spécialiste en la matière.
En lui présentant les plans de votre entreprise,
il vous recommandera les moyens de protec-
tion et de prévention les plus adaptés à votre
activité.
Régulièrement, protégez et mettez en lieu sûr
vos documents, qu’ils soient papiers ou infor-
matiques.
Conseils

Vitrines
Choisir de préférence un système de protection à
rideau métallique à lames ou un rideau plein à
enroulement ou encore des grilles à enroulement
ou articulées, des portes et vitrines en produits
verriers feuilletés ou équivalents.

Portes
Employez des serrures certifiées A2P*.

Fenêtres, lucarnes
Les protéger par des barreaux de fer plein, espa-
cés au plus de 12 cm, ou par des volets en bois
plein ou en métal, efficacement maintenus de
l'intérieur.

Ensemble du magasin
Installer si nécessaire un système d'alarme fiable
(de préférence matériel certifié NP-A2P* installé
par une entreprise dont les services sont certifiés
Apsad* par le CNPP).

Faire relier l'installation d'alarme à une station


centrale de télésurveillance de préférence certi-
fiée Apsad*.
* Certains matériels, installateurs d'alarmes et entreprises de télésur-
veillance sont certifiés conformes en matière de prévention et de
protection par le Centre National de Prévention et de Protection
(CNPP).
Demandez la liste à votre assureur ou consultez le www.cnpp.com.

2
PRÉVENIR LES RISQUES
LORSQUE VOUS ÊTES DANS
VOTRE MAGASIN
Ouverture et fermeture
Soyez vigilant lorsque le magasin est vide de
clients, le quartier (ou la rue) est désert(e), ou
lorsque votre attention est occupée ;

N'ouvrez votre rideau de fer que lorsque tout


est prêt, fermez-le dès la sortie du dernier client.

Agencement du magasin
Agencez votre local de manière à contrôler
aisément tous les recoins ;

Ne surchargez pas votre vitrine afin que les


passants voient ce qui se passe à l'intérieur du
point de vente ;

Placez dans votre champ de vision, loin de la


sortie du magasin ou dans une vitrine fermée, les
produits à haute valeur marchande.

Caisse
Evitez de concentrer une forte somme d'argent
en un même endroit ;

Retirez souvent l'argent de la caisse pour le


mettre dans un lieu protégé (coffre si possible) ;

N'effectuez pas vos opérations de caisse au vu


et au su de tous ;

Laissez le tiroir-caisse vide et ouvert durant les


heures de fermeture.

Paiement
En cas de paiement par chèque, relevez les
références d'une pièce d'identité avec une photo
(cette demande doit être signalée au client par
affichette) ;
Prenez garde aux achats importants réalisés
quelques instants avant la fermeture ;
En cas de doute, prenez contact avec la
banque émettrice.

3
PRÉVENIR LES RISQUES
EN CAS D’ABSENCE

Courte durée
Ne laissez jamais le magasin sans surveillan-
ce ;

Fermez le rideau de fer, même pendant la


pause déjeuner.

Longue durée
Demandez à un commerçant ou à un voisin
de vérifier s'il n'y a pas de dégradation ou tout
autre problème ;

Prévenez les services de police ou de gendar-


merie de vos absences en laissant vos coordon-
nées.

LE TRANSFERT DE FONDS

Déposez en banque régulièrement ;

Ne transportez jamais plus de 4 500 euros sur


vous. Au-delà de cette somme, utilisez des malet-
tes ou valises munies d'un dispositif anti-agres-
sion ;

Essayez si possible d'être accompagné ;

Evitez les habitudes, changez régulièrement


d'horaire et d'itinéraire ;

Relevez toute présence suspecte et prévenez la


police ou la gendarmerie ;

Demandez à votre banque, pour les grosses


sommes, de procéder discrètement à l'opération
de dépôt dans un local attenant au guichet ;

Vérifiez auprès de votre assureur si vous êtes


couvert lors des transports de fonds.

4
PRÉVENIR LES RISQUES
VOTRE CONTRAT D’ASSURANCE

Sachez que le contrat multirisque professionnel


couvre en principe les situations les plus cou-
rantes mais vérifiez bien les clauses de votre
contrat (ex : les garanties "perte d'exploitation"
et "valeur vénale du fonds", jouant en cas d'in-
cidents graves. Sont-elles incluses ou doivent-
elles faire l'objet d'un contrat spécifi-
que ? ...).
Précisez bien vos spécificités à votre assureur.
En tant que spécialiste, il vous proposera une
assurance sur mesure.
En souscrivant le contrat, vous avez donné de
nombreux renseignements à votre assureur.
Prévenez celui-ci de toute modification des
données initiales.

Pour toute demande d'information vous pouvez


vous adresser au :

C.D.I.A.
Centre de Documentation
et d'Information de l'Assurance

Organisme mis à la disposition du public par


la Fédération Française
des Sociétés d'Assurances,
26 boulevard Haussman,
75311 PARIS CEDEX 9
tél. : 01 42 46 13 13
Site web : www.ffsa.fr

5
AGIR SUR LE FAIT
EN CAS DE VOL

Le vol à l'étalage
Le vol à l'étalage consiste à sortir du magasin,
sans avoir payé un ou plusieurs produits. Ce vol
constitue la fameuse "démarque inconnue".

Conseils

Incitez la personne prise en flagrant délit à


vider son sac et ses poches après l'avoir mise à
l'écart mais ne la fouillez pas ;

Avertissez la police ou la gendarmerie si vous


n’avez pu obtenir le paiement des marchandises.

Le vol à main armée


Vol commis sous la menace d'une arme à feu ou
d'une arme blanche.
Dès l'instant qu'une arme est utilisée, le vol est
sévèrement réprimé : 20 ans d'emprisonnement
et 150 000 euros d'amende.

Conseils

Restez calme et ne résistez pas ouvertement, ne


déclenchez l'alarme que si les agresseurs sont
hors du local ;

Ne faites rien qui puisse aggraver l'atmosphè-


re : cris, injures, gestes brusques… ;

Observez attentivement au moins un de vos


agresseurs : son signalement, son arme et plus
spécifiquement ses particularités physiques ;

Dès que possible et à condition de garantir


votre propre sécurité, avertissez les services de
police par le 17 ou la gendarmerie ;

Ne modifiez pas les lieux, ne touchez et ne


déplacez rien et ne laissez entrer personne.

6
AGIR SUR LE FAIT
Les cambriolages
Pénétration dans un local public ou privé par
effraction pour y commettre un vol.
Le cambriolage est passible de 5 ans d'emprison-
nement et 75 000 euros d'amende.

Conseils

Vérifiez avant tout, une fois que vous avez


constaté l'effraction, que les auteurs ont bien quit-
té les lieux et avertissez les services de police ou
de gendarmerie pour constater les faits ;

Ne touchez et ne déplacez rien avant leur arri-


vée.

Les paiements frauduleux


Paiement par l'utilisation de moyens (chèques,
carte bleue…) appartenant à autrui, ou titre de
paiement faux, falsifié ou utilisation frauduleuse
de son propre moyen de paiement.
Le chèque sans provision n'est plus répréhensible
pénalement.

Conseils

Portez plainte sauf pour les chèques sans pro-


vision ;

Fournissez les originaux des chèques ou les


facturettes des cartes bancaires.

7
AGIR SUR LE FAIT
EN CAS DE DÉTÉRIORATION OU
DESTRUCTION DE BIENS
Le phénomène de vandalisme, c'est-à-dire les
détériorations de biens mobiliers ou immobiliers
publics ou privés, est le plus souvent le fait de
petits groupes.
Le risque est généralement limité mais il arrive
parfois qu'à la suite d'une agression ou d'un inci-
dent quelconque, la situation débouche sur un
mouvement de foule présentant des risques
d'émeute et de saccage.

.
Conseils

En cas de vandalisme simple

Portez plainte auprès des services de police ou


de gendarmerie, en produisant factures et esti-
mation des dégâts et de la remise en état (passa-
ge d'un expert) ;

Prévenez rapidement (sous 48 h) votre assu-


reur de la survenance du sinistre ;

Photographiez et faites effacer très rapidement


les traces de vandalisme (recouvrir les tags, enle-
ver les vitres brisées …) afin de ne pas inciter à
de nouvelles actions dévastatrices. Contactez les
services municipaux de votre commune qui peu-

.
vent intervenir.

En cas de vandalisme aggravé

Fermez le magasin et descendez les rideaux


métalliques ;

Si possible, évacuez les clients et déplacez les


véhicules ;

Prévenez les forces de l'ordre rapidement ;

Restez à l'abri et ne provoquez pas.

8
AGIR SUR LE FAIT
EN CAS D’AGRESSION

Les agressions peuvent être de deux types :

Violences physiques
Coups portés avec ou sans marque, avec ou sans
arme, en utilisant la force.

Violences verbales, morales


Menaces d'agression, de mort, répétées et maté-
rialisées (différents moyens possibles : écrits, ima-
ges, appels téléphoniques) ; à ne pas confondre
avec ce que l'on appelle "les incivilités" (compor-
tement provoquant mais non caractéristique
d'une agression au sens juridique).

Conseils

Gardez votre calme et ne provoquez pas,


autant que possible ;

Appelez de l'aide ;

Prévenez la police ou la gendarmerie et por-


tez plainte ;

En cas de blessures physiques, faites-les cons-


tater par un médecin en lui demandant d'inscrire
le taux d'I.T.T. (Incapacité Temporaire de Travail)
nécessaire à la validation du délit.

POLICE n° d’urgence : 17
POMPIERS : 18 ou 112
SAMU : 15

9
RÉAGIR APRÈS L’INFRACTION
LA NÉCESSAIRE INTERVENTION
DES SERVICES DE POLICE
OU DE GENDARMERIE

En présence d'une infraction, il est nécessaire


et indispensable de prévenir la police ou la
gendarmerie rapidement et de porter plainte
afin de poursuivre les auteurs de ces faits et
casser la spirale de l'insécurité.

Seules la police ou la gendarmerie sont habilitées


à intervenir sur le terrain des infractions pour dif-
férentes raisons :
La sécurité est une prérogative essentielle de
l'Etat ;
Les services de police et de la gendarmerie
sont formés pour réagir de façon adéquate.

Cela leur permet de :


Prendre les auteurs de l'infraction en flagrant
délit ;
Procéder au relevé minutieux des empreintes
et des indices, utiles au déroulement de l'enquê-
te.
A l'inverse, le simple citoyen n'aurait sans doute
pas la maîtrise et le sang-froid nécessaires pour
avoir une réaction opportune et proportionnée.
C'est pourquoi :
Il est important que chaque citoyen soit
responsable de ses gestes et de ses paroles. Il
faut être prudent et ne pas provoquer l'agres-
seur ;
Il est interdit au citoyen de se faire justice lui-
même (l'autodéfense est interdite, quant à la légi-
time défense, elle est très étroitement encadrée) ;
Il est interdit au commerçant, en cas de vol
présumé, de fouiller la personne ou de perquisi-
tionner son véhicule. Seules la police et la gen-
darmerie sont habilitées à le faire.

10
RÉAGIR APRÈS L’INFRACTION
L’ACTION JURIDIQUE
SUITE À UNE INFRACTION
En procédure pénale, deux actions doivent être

.
distinguées :

L'action publique ("action pour l'applica-


tion des peines") prérogative de l'Etat

L'action publique ou action pénale est exercée


par le Ministère Public au nom de la société. Il
juge des poursuites opportunes, et vise à réparer
le trouble social résultant de l'infraction, en attri-

.
buant amendes et peines de prison.

L'action civile (“action en réparation du


dommage causé”) privilège de la victime

Si, au préjudice causé à la société, s'est ajouté un


dommage matériel et moral dont a été victime un
particulier, celui-ci a droit à réparation.

La constitution de partie civile


Se constituer partie civile, c'est demander à parti-
ciper au procès pénal. Cela vous permet d'obte-
nir réparation du préjudice subi. Vous êtes ainsi
associé à l'information : déroulement de l'instruc-
tion, exercice des possibilités de recours.

Comment se constituer partie civile ?


Vous pouvez le faire dès le dépôt de votre plain-
te, en formulant sur procès-verbal et devant les
officiers de police judiciaire, une demande de
restitution de biens ou de dommages et intérêts.
Fournissez tous les documents justificatifs à l'ap-
pui de votre demande.

Vous pouvez également adresser une lettre


recommandée avec accusé de réception au tribu-
nal ;

11
RÉAGIR APRÈS L’INFRACTION
Vous pouvez également vous constituer partie
civile avant le procès en vous présentant au gref-
fe du tribunal ou en envoyant une demande au
Président du tribunal ;

Vous pouvez également le faire pendant le


procès en vous y présentant seul ou assisté d'un
avocat.

Dans tous les cas, et pour plus


d'information et de conseils juridiques,
n'hésitez pas à contacter :

L'Association d'Aide aux Victimes


et d'Information sur les Problèmes
Pénaux (AVIPP)
Tribunal de Grande Instance
Place Foch 76000 ROUEN
Tél. : 02 35 70 10 20
(du lundi au vendredi de 10h30 à 12h et de 16h à 18h)

La Maison de l'avocat
6 allée Eugène Delacroix
Espace du Palais
76000 ROUEN
Tél. : 02 32 08 32 70
(le lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 13h)

Les Maisons de Justice et du Droit


de Canteleu, Rouen
et Saint Etienne du Rouvray

12
RÉAGIR APRÈS L’INFRACTION
L’ACTION JURIDIQUE
SUITE À UNE INFRACTION

En matière de mineurs, il existe la loi relative à


l'Ordonnance du 02/02/1945.Cette "charte de
l'enfance délinquante" fixe la majorité pénale à
18 ans révolus au jour de l'infraction et soumet
les mineurs à des "mesures de protection, d'as-
sistance, de surveillance et d'éducation",
dépourvues de caractère répressif, ce qui
implique le principe de l'irresponsabilité pénale
des mineurs. Mais, du fait de la distinction entre
deux catégories de mineurs (moins de 13 ans et
13-18 ans), le principe n'est pas absolu.

. En cas de mineurs de moins de 13 ans

- Mesures éducatives ou protectrices adéquates :


placement dans une institution d'éducation ou de
formation professionnelle ;
- Remise aux services de l'assistance à l'enfance ;
- Placement dans un internat approprié aux

.
mineurs délinquants d'âge scolaire….

En cas de mineurs âgés de 13 à 18 ans

Ils sont justiciables eux aussi de mesures de pro-


tection et/ou éducatives. Pour les mineurs de plus
de 13 ans, il n'existe pas de principe d'irrespon-
sabilité pénale des mineurs puisque pour ces
mineurs, le tribunal pour enfants peut, "lorsque
les circonstances et la personnalité du délinquant
paraissent l'exiger, prononcer une condamnation
pénale" (article 2 et 18 de l'Ordonnance du
2 février 1945).

13
RÉAGIR APRÈS L’INFRACTION
L’article 1er de la loi n°95-73 du 21 janvier
1995 d’orientation et de programmation
relative à la sécurité est ainsi rédigé :
“Art. 1er. - la sécurité est un droit fonda-
mental et une des conditions de l’exercice
des libertés individuelles et collectives.
L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité en
veillant, sur l’ensemble du territoire de la
République, à la défense des institutions et
des intérêts nationaux, au respect des lois,
au maintien de la paix et de l’ordre public,
à la protection des personnes et des biens.”

La sécurité étant une prérogative essentielle de


l'Etat, il en résulte que la Police Nationale et la
Gendarmerie sont les interlocuteurs privilégiés
pour toutes les questions relevant de la sécurité
mais il ne faut pas oublier le rôle complémentai-
re et important de la Police Municipale placée
sous l'autorité du Maire.

RÉGLEMENTATION INCENDIE
Consignes obligatoires
dans votre local commercial :
. L'affichage du numéro d'appel des pompiers :
Le 18
. Les dispositions immédiates à prendre en cas
d'incendie
. Les plans des locaux
Ces informations doivent être visibles par la
clientèle.
Concernant la réglementation et la procédure
administrative, le Service Prévention du Corps
Départemental de Sapeurs-PPompiers de la Seine
Maritime est prêt à répondre à toutes vos questions.
6 rue du Verger - BP 78 - 76192 YVETOT CEDEX
Tél. : 02 32 18 49 01
Pour Rouen : Groupement Sud
26 rue Desmarest - 76000 ROUEN
Tél. : 02 32 18 48 41

14
ADRESSES UTILES

CANTELEU
Police Nationale
3 place du Marché
76380 CANTELEU
Lieutenant DUMONT
Tél. 02 35 36 09 91 - Fax 02 35 36 81 17

Police Municipale
26 avenue du Président Allende
76380 CANTELEU
Monsieur PERNEL
Tél. 02 32 12 00 49

Mairie
13 place Jean Jaurès
76380 CANTELEU
Monsieur CELLIER (Direction Citoyenneté)
Tél. 02 32 83 40 30

Maison de Justice et du Droit


Tour Comté de Nice - 14 bis avenue de Versailles
76380 CANTELEU
Madame DOYENNETTE (Greffière)
Tél. 02 32 83 20 31 - Fax 02 35 08 19 13
ROUEN
Hôtel de Police
9 rue Brisout de Barneville - 76100 ROUEN
Tél. 02 32 81 25 00

Bureau de Police des Sapins


Place Alfred de Musset - 76000 ROUEN
Brigadier Chef DELAUNAY
Tél. 02 35 60 04 05 - Fax 02 35 61 79 49

Police Municipale
40 rue Orbe - 76000 ROUEN
Tél. 02 32 07 94 80 - Fax 02 35 07 94 84

Maison de Justice et du Droit


Mairie annexe
Place Alfred de Musset - 76000 ROUEN
Madame NOUALI (Médiateur de la République)
Tél. 02 35 12 29 20 - Fax 02 3512 29 29

Mairie
Place du Général de Gaulle - 76000 ROUEN

15
ADRESSES UTILES

SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
P olice Nationale
31 Avenue Olivier Goubert
76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Tél. 02 35 66 50 66

B ureau de Police du Château Blanc


Tour Tourmalet
76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Tél. 02 35 66 70 93

Police Municipale
9 rue Julian Grimau
76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Tél. 02 32 95 83 71

Mairie
Place de la Libération
76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Monsieur DUCLOS
Fax 02 32 91 51 16

Maison de Justice et du Droit


Place Jean Prévost
76800 SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY
Madame GIRARD (Directeur)
Tél. 02 32 95 83 60 - Fax 02 32 95 83 61

SOTTEVILLE-LES-ROUEN
Police nationale
230 rue Garibaldi
76300 SOTTEVILLE-LES-ROUEN
Tél. 02 35 72 28 22

Police Municipale
Place de l’Hôtel de Ville
76300 SOTTEVILLE-LES-ROUEN
Tél. 02 35 63 60 94

LE PETIT QUEVILLY
Police Nationale
88 rue Jacquard
76140 LE PETIT QUEVILLY
Tél. 02 35 72 29 56

16
SOMMAIRE ADRESSES UTILES

AGGLOMÉRATION
Le mot du Président 1
Tribunal de Grande Instance
Place Foch - 76000 ROUEN
Prévenir les risques 2
Tél. 02 35 52 88 70 - Fax 02 35 08 00 36

Bien protéger vos locaux 2 Préfecture de Seine-Maritime


Lorsque vous êtes dans votre magasin 3 7 Place de la Madeleine - 76036 ROUEN cedex
En cas d’absence 4 Tél. 02 32 76 50 00 - Fax 02 35 98 10 50
Le transfert de fonds 4
Votre contrat d’assurance 5 Groupement Départemental de Gendarmerie
Caserne Hatry

Agir sur le fait 2-4 rue du Gal Sarrail - 76000 ROUEN


6
Tél. 02 35 14 42 42 - Fax 02 35 14 42 29
En cas de vol 6
En cas de détérioration ou destruction de 8 Association d’aide aux victimes
biens Tribunal de Grande Instance
En cas d’agression 9 Place Foch - 76000 ROUEN
Tél. 02 35 70 10 20 ou 02 32 76 40 20
Fax 02 35 70 91 50 ou 02 32 76 40 21
Réagir après l’infraction 10

La nécessaire intervention des services de 10 Chambre de Commerce et d’Industrie de Rouen


police ou de gendarmerie Quai de la Bourse - 76007 ROUEN cedex 1
L’action juridique suite à une infraction 11 Tél. standard : 02 35 14 37 37
Réglementation incendie 14 Département Commerce
Madame DELESTRE
Adresses utiles 15 Tél. 02 35 14 37 74 - Fax 02 35 14 38 25

Réalisation et Impression CCI de Rouen


CHAMBRE DE COMMERCE
ET D’INDUSTRIE
DE ROUEN
Palais des Consuls - Quai de la Bourse
BP 641 - 76007 ROUEN cédex 1
Tél. 02 35 14 37 37
Fax : 02 35 14 38 38
email : ccir@rouen.cci.fr
Site web : www.rouen.cci.fr

GUIDE SÉCURITÉ
POLICE n° d’urgence : à
17 l’attention
POMPIERS :
des commerçants
18 ou 112

SAMU :
15

en partenariat avec