Vous êtes sur la page 1sur 87

João Batista de Medeiros.

Gérontologue, Sociologue.

VIVEZ BIEN
VOTRE
AGE.

TRADUCTEUR
Yannicksaurin@hotmail.com

1
Dédicace.

A Hélène pour nos 50 années de mariage.

2
REMERCIEMENTS.

Au docteur José Aparecido de Oliveira , qui en 1987 lorsqu’il était gouverneur du


District fédéral (région du Brésil) à cru à ma proposition de créer un travail pour valoriser les
personnes âgées sans ‘assisitencialisme ou ‘paternalisme’. Il m’a donné l’opportunité de
commencer dans une nouvelle façon d’intervenir dans les questions du vieillissement humain,
ce qui conduisit à la création de : AETI Assessoria Especial para Assuntos da terceira Idade
(Association Spéciale des thèmes des thèmes du troisième Age.

A l’ami et contemporain Walter Willy Conte qui collabora à la sélection et


l’organisation des textes de ce travail, mes sincères remerciements.

A Lourival Lopes, un des icones de la litérature d’aide personnelle au Brésil, que je


respecte et admire pour le grand être humain qu’il est ; l’intellectuel possèdant la plus
grande capacité de synthèse que j’ai rencontré. .

Joâo batista de medeiros.

3
PREFACE.

JOIE, SOURCE DE JEUNESSE.

La vieillesse est un phénomène naturel. Tout vieillit, une construction, un immeuble,


une maison, un arbre, une voiture. Mais plus importants que les soins pour ne pas vieillir est
de maintenir haut la joie, tout le temps. Ce sont les pensées positives d’espérance, de bonté,
les agents de cette joie, par conséquent, de la santé et de la beauté.

L’esprit stagnant, fatigué ou épuisé, génère vieillissement et maladies. L’esprit actif,


dynamique, joyeux, conserve la jeunesse. Avec le passage du temps, ce qui se perd d’un côté
se gagne de l’autre. Ce que le corps perd, l’esprit le gagne.

Prenons l’exemple de John Glenn , le fameux astronaute qui se posa sur la Lune en
1969 qui a 77 ans devint l’astronaute le plus âgé (le 29 Octobre 1998) et qui en descendant
de la Navette Discovery , à l’approche du troisième millénaire dit ‘l’âge n’est pas une excuse
pour arrêter de rêver’.

Mais l’on peut se demander : comment puis-je être heureux ou rêver si mes
circonstances ne me le permettent pas ? Comment passer au-delà des problèmes ?

Le fait est qu’il existe des personnes qui sourient et rêvent même dans les difficultés et
d’autres deviennent tristes et renfrognées quand rien ne les perturbent. Le principal est de
savoir comment se traiter, bien vivre son âge, quel qu’il soit.

Maintenant quelques mots sur le professeur Medeiros, auteur de ce livre. Je connais de


près ses travaux en faveur des personnes âgées. J’ai été attendri de voir sa lutte, ses
occupations et préoccupations pour leur donner le meilleur de ce qui est à leur portée.

Les travaux qui ont été fait ne suffisent plus pour lui, maintenant, il veut les aidera se
sentir bien, à se comprendre, à s’aimer eux-mêmes et les autres, augmenter la foi, l’espérance,
l’encouragement.

A mon point de vue, cette partie est la plus importante. Une personne âgée peut se
sentir bien en compagnie d’autres et ceci est très appréciable. Mais, comme tout dans la vie
est changeable , les personnes et les groupes étant une fois présents, une autre fois ne l’étant
pas, ceci ne les complète pas comme être humain , d’esprit et de cœur en constant
perfectionnement. C’est ce perfectionnement, ce progrès, cette conquête de soi même, être en
paix avec les autres, avec Dieu et avec toutes les choses que le Professeur Medeiros veut
donner avec ce livre. Il l’a fait de taille pratique, pour être toujours à portée de main, d’être un
auxiliaire efficace au quotidien, un conseiller, un dépositaire de bonnes idées, une porte pour
la félicité.

J’espère qu’il atteindra les objectifs.

LOURIVAL LOPES.

4
LIVRES DE L’AUTEUR.

(Français).

Retraite, Indépendance ou Mort


1986

La Saga d’Elesbao Martins.


Roman 1988

La Retraite, le Temps de Recommencer.


1994

Ils Ont Besoin d’Amour.


Roman 1995.

Vivez Bien Votre Age.


2004.

(Português).

Aposentadoria, Independencia ou Morte


1986

La saga d’Elesbao Martins.


Romance 1988

Aposentadoria, Tempo de Recomençar.


1994

Eles precisam de amorIls ont besoin d’amour.


RomanCE 1995.

Viva Bem Sua Idade. (Traduit en Français)


2004.

5
NOTE DU TRADUCTEUR.

Amis (es) lecteurs, lectrices, que la Paix, la Lumière, l’Amour vous illumine sur votre
chemin quotidien.

Nous voici une nouvelle fois, a portée de petits livrets de vie. Par ces courts textes,
simples et empreints de joie et d’allégresse, l’auteur aborde le ‘troisième âge’ comme un âge
étant le même que les autres, la retraite comme étant une nouvelle phase de la vie , un
renouveau, un continu ,différent, permettant de continuer de la même façon mais avec un
éventail et une ouverture d’opportunités plus grandes comme un panorama déplié ou les vues
magnifiques s’ouvrent devant nos yeux .

Choisissez votre chemin et faites ce que vous avez vraiment voulu faire. Le temps
étant à votre disposition, les opportunités vous sont données pour mettre à profit vos désirs,
vos besoins, vos envies.

La vie s’ouvre devant vous sous une nouvelle présentation, abordez là, comme une
aube nouvelle pleine de lumières et de parfums nouveaux qui raviront votre âme. Votre âme
immortelle, donc sans âge, mais toujours jeune.

Ame immortelle, qui n’a donc pas de fin ou le temps disparait car non mesurable âme qui a
toujours le même âge, celui du présent de la vie.

Allez de l’avant, vivez, plongez, libérez vous, aimez et faites le plus grand bien aux autres et à
vous-même. Nous avons tous besoin de vous, vous avez tous besoin de nous, nous avons tous
besoin les uns des autres. Maintenez la jeunesse du corps et ayez la jeunesse immortelle de
l’âme.

Que la Paix, la Lumière et l’Amour illuminent votre vie.

yannicksaurin@yahoo.fr
2009/04/04

6
João Batista de Medeiros.

VIVEZ BIEN
VOTRE
AGE.

7
1.

Quel âge avez-vous ?

Ce n’est pas important d’avoir un âge…

C’est qui vaut même c’est de se réveiller le matin avec une immense volonté de vivre.

Adoptez la formule indiquée par les maitres de la vie saine : ‘Donnez un coup de pied à la
tristesse, une forte poussée à la paresse, embrassez la joie, et remplissez vous d’amour pour la
vie !’

Sentez-vous jeune.

La jovialité de l’esprit rénove le corps.

2.

Si en vous réveillant vous sentez une énorme volonté d’être heureux…

Félicitations !

Vous commencez à vous réveillez de nouveau pour la vie.

Allez de même.

Levez-vous ouvrez les fenêtres de votre maison, souriez.

Résistez à tout. Maintenez la joie.

Aujourd’hui, certainement vous serez amplement heureux.

8
3.

Il existe des personnes âgées, très âgées et des personnes vraiment très très âgées.

Agées sont ceux qui aiment la vie, luttent, sont actifs dans la vie familière ou
communautaire, et montrent bien la valeur de leurs expériences.

Les personnes très âgées, sont celles qui s’aident peu, ne s’importent pas, se créent
des problèmes ou des chocs de génération.

Les des personnes vraiment très très âgées sont celles qui ont définitivement cessé de
lutter et s’en remettent au découragement.

Et vous comment vous considérez-vous ? Qui êtes-vous ?

4.

La retraite est proche ?

Oui, mais elle ne sera as une époque d’inactivité et de tristesses. C’est une nouvelle
phase dans laquelle vous pourrez être heureux. Ainsi comprenez là.

Il y a des défis, mais qui n’en a pas ?

Disposez du bien être de ces nouveaux temps et ne vous remettez pas à la routine et à
l’oisiveté.

Une vie agréable vous attend.

La retraite est l’opportunité que la vie vous donne pour bénéficier de l’usufruit de
l’expérience acquise.

9
5.

Qu’est-ce que je vais devenir lorsque je serai à la retraite ?

Ne craignez pas. Il existe des personnes âgées, très âgées et des personnes vraiment
très très âgées.

Avant de la demander, si c’est le cas, confiez en vous, analysez les perspectives futures
et lancez vos bases. Accoutumez-vous avec l’idée.

Prendre sa retraite, c’est comme se préparer à un concours avant l’entrer de


l’université de la vie.

Confiant que tout cheminera bien pendant la retraite, vous illuminez l’inconnu et vous
vous préparez pour d’agréables surprises.

6.

Il ne suffit pas de s’arrêter de travailler pour être heureux.

Si vous avez supporté pendant longtemps la dictature du travail, ce n’est pas par le
farniente que vous vous sentirez à votre aise dans la démocratie de la retraite.

Faites la transition.

Qui se donne le temps, se prépare et meilleure se présentera la retraite.

10
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS
AVEZ

11
7.

Ayez une vie active.

Vous avez des opportunités pour cela.

Intégrez-vous dans la famille.

Réunissez vous avec la communauté. Faites des échanges. Ayez des activités.

Cultivez la bonne humeur. Ceci aidera dans votre foyer, dans votre travail, dans vos
amitiés. Si vous êtes un nouveau retraité, intégrez-vous dans les environnements qui sont
fréquentés, pour ne pas souffrir de rejet.

Est sage celui qui domine les altérations qui apparaissent dans la retraite.

8.

Commencez une nouvelle vie.

La retraite n’est pas une fin.

C’est le commencement de choses bonnes, une époque saine, une convivialité


harmonieuse avec la famille, avec les amis, avec la société.

Utilisez-la avec intelligence. Entrez en elle et soyez confiant. C’est une phase de
liberté, de récréation et d’activités agréables.

Profitez du nouveau temps. Evitez l’oisiveté, le confort exagéré ou la préoccupation


avec les maladies.

Vous mettant à la retraite vous commencez une vie meilleure.

12
9.

Comment concilier la vieillesse avec la retraite ?

N’est-il pas mieux de dire : ‘activité dans de nouvelles conditions’ ? Commencez une
nouvelle vie.

La vieillesse n’est pas forcément une partie de la vie destinée à la décadence. Ne vous
laissez donc pas devenir une personne oisive, ni ne vous laissez pas oublier ou reléguer. Mais
plus expérimenté que les autres, mais vous devez respecter et être respecté et aimé.

Ayez confiance en vous.

Vous êtes, ce que dans le plus profond de vous, vous acceptez être.

10.

Comme retraité, ne dispensez pas votre épouse de la responsabilité du foyer.

Durant les nombreuses années pendant lesquelles vous avez travaillé, votre épouse
même travaillant en dehors, à pris soin de la maison.

Elle était la personne responsable .

Comment changer ceci d’une heure pour une autre ?

Evitez les chocs.

L’harmonie au foyer est la base de la félicité dans la retraite.

13
11.

Que faire avec le temps disponible ?

Les possibilités d’occupations son infinies, mais elles dépendent de vous.

Si vous préférez agir, procurez vous les moyens et les fins. Ne vous immobilisez pas, pour
que la paresse ne prenne pas le dessus sur vous. L’oisiveté est douloureuse.

Bougez, levez vous, mettez vous debout et cherchez ce que vous pouvez faire.

La société a besoin de l’expérience que vous avez.

12.

Prenez exemple parmi ceux qui vivent bien.

Tous ne se lamentent pas ou ne pensent pas dans le passé. Alors regardez de l’avant.

Voyez le futur. Vous avez la vie en action, à l’intérieur et à l’extérieur de vous. Ne


pensez pas que tout est déjà passé.

Le futur se présente comme vous l’idéalisez.

Pensez dans un bon futur est une chose pour tous les jours.

14
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
15
13.

La vie est-elle monotone, pour celui qui se met à la retraite ?

Pas toujours.

Combien de choses à faire ?

Combien de providences à prendre ?

Beaucoup disent qu’ils n’avaient pas le temps lorsqu’ils travaillaient. Maintenant ils ne
disposent d’assez de temps pour faire ce qu’ils voudraient.

Ceux qui pensent en réalisations, ne sentent pas la monotonie de la vie.

14.

Tristesse ?

Eloignez-vous avant. Jamais la vie, comme la vieillesse doit être vue comme
l’abandon, la mélancolie, la fin de tout.

‘Pour mourir, il suffit d’être vivant’, dit-on avec sagesses, et ceci inclut les jeunes.
Cependant ne vous préoccupez-vous pas avec la mort, la vieillesse.

Pensez à être heureux et vous le serez. Ne vous importez pas , si vous vivez en famille
ou dans un foyer de personnes âgées.

Ce qui importe est ce qui est à l’intérieur de vous, non pas le lieu ou vous vivez.

Pensez toujours positivement.

Tout dans la vie est comme vous pensez.

16
15.

Voyez ce cas :

‘Une personne âgée s’arrêta devant la vitrine illuminée d’un magasin. Elle ajusta ses
lunettes, observa les jouets exposés, imaginant les enfants jouer. Elle détourna le regard
humide, se souvenant des belles fêtes de Noel avec ses enfants, ses petits enfants et les
présents qu’il leur donnait.

Il soupira profondément et commença son retour vers la maison de repos, ou depuis


de nombreux Noel il ne donne plus de présents, ni n’en reçoit plus !

Il tira son mouchoir de sa poche, essuya ses larmes et pensa :


Ou iront les enfants, mes petits enfants et famille ? M’auront-ils oublié ?

Valoriser aujourd’hui la famille, c’est faire le bien à soi même, pour demain.

16.

Après vous être mis à la retraite votre épouse vous parait ‘différente’ ?

Ne serait-il pas que vous êtes arrivé tentant de donner des ordres sur son ‘domaine’ ?

Ne vous considérez pas comme le ‘propriétaire de la maison’ et par cette voix aussi le
‘propriétaire’ d’elle.

Valorisez-là, faites la sentir comme compagne, amante, épouse, conseillère, critique,


fan, auditrice, muse inspirée et vous serez heureux avec elle.

Ainsi vous découvrez la grande femme que vous avez à la maison.

17
17.

La retraite a changé votre vie ?

Avant cet événement vous personne travaillant, vous n’étiez à la maison en temps
intégral que pendant les fêtes, les fins de semaines et la nuit. Maintenant vous êtes disponible
tout le temps !

Affrontez la transformation.

Entrez en entendement avec les choses de votre maison ? Voyez dans votre épouse,
dans vos enfants des qualités et des autres aspects que le travail ne vous a pas permis de voir.
Continuez à vivre.

Votre joie fait de votre foyer un paradis.

18.

Aimez le foyer.

Pour l’homme qui reste oisif à la maison, surgit la tentation de donner des ordres, de
mettre en défaut la maintenance ou d’interférer dans la cuisine. Etre le ‘puissant grand chef’
Mais l’épouse que devient-elle ? le foyer n’est-il pas son domaine ?

N’interférez pas, à moins que vous soyez sollicité. Pensez aux autres options de la vie
active dans la communauté, qui ont besoin de vous.

Qui sait être dans l’environnement, éloigne le danger d’être un étranger au propre
foyer.

18
19.

Valorisez le foyer.

Là est votre lieu idéal de vivre.

En lui est votre des familiers, de ceux que vous avez vu naître et grandir.

Cette liaison est si profonde que jusqu’à même la Constitution Fédérale* dit : ‘Les
parents ont le devoir d’assister, d’élever, d’éduquer les enfants mineurs, et les enfants plus
grands ont le devoir d’aider et d’appuyer les parents dans la vieillesse, en carence ou
malades’.

C’est le bonheur de bien vivre en famille.

20.

Ne dépendez pas de l’aide de votre famille.

Il est clair qu’elle a le devoir de vous aider, mais ne faites pas de cela une exigence.

Comment la famille entendra-t-elle les transformations qui surviennent en vous, si


vous n’êtes pas préparé pour cela ?

Voyez votre nouvelle position comme belle et plus attractive que celle antérieure, et
ceci sera une stimulation pour tout.

Le dialogue franc et sincère dans la famille est la garantie d’une vie heureuse.

*Note du traducteur : N’oublions pas qu’il s’agit d’un ouvrage traduit du Brésilien.

19
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
20
21.

Si vous êtes une personne fatiguée, faites que votre mariage soit nouveau après être à
la retraite.

Ne laissez pas fracasser une bonne union, par force de votre nouvelle condition.

N’imposez jamais, pour ne pas créer de problèmes.

Une famille d’automates n’est pas une famille heureuse.

Aimer, avoir de la patience, comprendre, sont les conditions pour la bonne paix du
foyer.

22.

Donnez de la valeur à la famille. N’espérez pas, à peine recevoir, des soins, de


l’attention de l’assistance.

Vous n’êtes pas mort, vous êtes à peine à la retraite.

Donnez vous, participez, collaborez, parlez quand cela est nécessaire, taisez les
exigences non nécessaires.

La famille est votre soutien. Ne la perdez pas.

La famille vous fait du bien et vous lui faites du bien à votre tour.

21
23.

La famille a-t-elle souffert des modifications lorsque vous êtes rentré au foyer ?

Avant, comme vous étiez, travaillant, vous ne vous connaissiez pas comme
maintenant ; ceci peur causer des changements, voire des chocs.

Chaque conjoint avait sa vie propre et maintenant ils commencent à en avoir une ; une
la vie en commun.

Profitez-en pour voir les vertus de votre conjoint Ceci est très important pour la
convivialité harmonieuse.

Faites maintenant le bien que vous n’avez pas pu faire auparavant et aimez comme
jamais.

24.

Votre famille est la meilleure du monde.

Considérez là ainsi et ne pensez jamais qu’elle ne vous mérite pas ou que vous ne la
méritez pas.

Si votre famille passe par des difficultés, aidez la ; si elle des désagrège, que ce ne soit
pas de votre faute.

Les plus grands studieux affirment que c’est dans le sein de la famille que nous
passons les meilleurs moments de vie.

Préservez votre famille, priez pour elle.

Vous êtes heureux, lorsque vous voyez ce que de bon il existe dans votre famille.

22
25.

Vous êtes un adepte du LRTC ?

LRTC est le sigle de la routine ‘Lit, Radio, Télévision et Lit’. Cette routine finit avec
n’importe qui en peu de temps.

Soyez dynamique.

Vainquez la routine. Profitez de la phase dans laquelle vous vivez pour mieux vous
connaître, pour aimer et recréer. Faites quelque chose de productif.

Valorisez-vous.

Vous êtes la plus importante œuvre de Dieu.

26.

Pour vous sentir fatigué, vous jugez-vous âgé ?

Mais ce n’est pas parce que l’on est âgé que l’on est fatigué ; mais pour être fatigué
que l’on est âgé.

L’idée ‘d’être vieux, inutile, à la fin de sa vie’, pèse sur l’esprit, provoque des
décharges négatives sur le système nerveux et produit la sensation de fatigue.

Changez vos idées, que la fatigue augmente.

Réagissez.

Ce n’est pas pour avoir vécu de nombreuses années que l’on est âgé, mais pour se
considérez sans forces.

23
27.

Vivez bien votre âge.

Ne donnez pas d’importance envers ceux qui ont des idées préconçues contre les
personnes âgées. Les idées préconçues de maintenant vous seront une épine dans la chair
lorsque vous ne serez plus jeunes.

Tirez de là ces petites choses. Elles n’apporteront rien à votre vie.

Il n’est pas possible d’accumuler des expériences sans qu’elles aient été vécues.

28.

VOUS êtes étonné que vous ne participiez pas, à des sorties, des rencontres, des
fêtes ?

C’est compréhensible, car vous avez toujours été une personne active, travailleuse,
avez toujours été en relation avec les autres et le contact humain vous fait défaut.

L’activité est dans vos veines. Cherchez ce que vous pouvez faire et certainement vous
le pourrez.

Sortez, bougez-vous !

L’activité est la mère de la joie.

24
29.

Soyez une personne conciliatrice, amie, conseillère.

Tous ceux qui ainsi procèdent, en âge avancé, conquièrent des amis, rendent les
familiers heureux, ont des espérances et la paix.

Maintenez les amitiés. Cherchez-les, aimez-les. Ne leur parlez pas de vos problèmes
et traitez uniquement des choses agréables.

Vivez mieux.

La solitude ne s’approche pas du cœur joyeux.

30.

Soyez dans la confiance, dans l’espérance, comme au jour nouveau ou le soleil


illumine chaque matin de ses couleurs, les couleurs et les parfums de la nature les faisant
vivre dans sa lumière et sa chaleur.

Soyez porteur d’espérance, de chaleur, de bonté. Resplendissez par le bien, la parole


de réconfort de chaque heure.

Tout change, mais la valeur que vous avez est permanente, éternelle, immense.

Ce n’est pas pour dépendre des autres, que l’on souffre, mais pour ne pas répandre la bonne
valeur.

25
31.

Qui a la foi, ne craint rien, ni même la vieillesse.

‘La foi déplace les montagnes’ disait jésus. Et non pas uniquement les montagnes de
problèmes matériels, mais celle de l’incrédulité, des peurs, des haines et du désespoir.

Croyez. La foi rend robuste le cœur et redonne de la jouvence à votre semblant. Votre
sourire vous laisse plus jeune.

Vous avez un futur plein d’espérances, lorsque vous croyez en Dieu et en vous-mêmes.

32.

Comprenez-vous, vous-même.

La volonté de vivre, l’optimisme et le désir de réaliser des choses peuvent être avec
vous, dès lors que vous vous comprenez vous-même.

Et ceci est indépendant de l’âge.

Ceux qui ont l’expérience d’une longue vie, servent d’exemple à la famille, à la
société, et cela les rend réalisés, heureux.

Se comprendre soi même c’est éloigner les mauvaises pensées.

26
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
27
33.

Les personnes âgées sont les mêmes dans toutes les parties du monde, uniquement la
culture et l’espérance les différent.

Pour ceux qui commencent la journée de la vie avec un âge supérieur, voila ce que le
poète dit :

‘Cheveux d’argent montrent


Que l’on a beaucoup vécu.
Et ils représentent
Que beaucoup l’on a appris’.

Comptez, parmi ceux qui utilisent la vie pour être heureux.

34.

Les gérontologues sociaux, spécialistes du troisième âge, ont l’habitude de


recommander aux retraités qu’ils évitent le ‘choque des générations ‘ ou soit, les mésententes
avec les adultes, jeunes et enfants, spécialement au foyer.

Le pivot de la plupart des confusions est l’interférence du retraité dans la vie des plus
jeunes.

Utilisez votre expérience pour être plus heureux au foyer.

28
35.

Soyez un participant, pas un problème.

Ne considérez pas que votre jour d’aujourd’hui a été hier, et que le jour d’aujourd’hui
est seulement celui des jeunes.

Vous avez besoin de paix et ne la perdez pas en vous immisçant dans des sujets sans
être appelé. Ne soyez pas une personne de plus, abandonnée et devant rejoindre l’hospice
pour cause d’afflictions avec les familiers.

Ne pas s’immiscer, là ou vous ne devez est garantir la paix dans l’environnement.

36.

Ne faites pas comme Maria da Concession.

Elle avait une grande maison et vivait joyeuse avec ses quatre fils . Une fois veuve et
seule, elle vendit sa maison, répartit la vente à ses enfants et commença à vivre avec eux, une
fois chez l’un, une autre fois chez l’autre et ainsi de suite.

Mauvaise affaire.

Avec les mésententes ici et là , elle finit rejetée, dans un hospice.

Aujourd’hui, dans les moments de lucidité, elle dit :


‘Ah, si le temps pouvait revenir !...J’aurai mon petit coin et mes enfants et petits
enfants seraient patients avec moi !4

C’est vraiment très bon d’avoir son propre lieu pour habiter et vivre.

29
37.

La vie est l’art des rencontres.

Augmentez votre relation avec les autres. Ainsi vous serez la personne dont on se
souviendra le plus et la plus invitée pour les activités sociales, comme celles des loisirs et
religieuses.

Conquerrez les sympathies dans le milieu dans lequel vous vivez. Evitez l’isolement,
qui mène à la grande solitude et les conséquences désastreuses.

Lorsque vous ouvrez les portes pour la vie active, par elles entrent l’enthousiasme et la
joie.

38.

Vous femme, ne vous frustrez pas avec l’image de beauté crée par la société. Ses
modèles, comme base dans la jeunesse, ne sont pas toujours des plus correctes.

Chaque âge à sa beauté et il n’y a pas un patron unique. Expérience, vécue et équilibre,
ne sont-ils pas aussi des vertus ou des modèles ?

Sachez séparer le mal du bien, l’utile de l’inutile, ce qui représente un modèle ce qui
doit être adopté.

La véritable beauté est celle de l’âme qui illumine, console et agrandit.

30
39.

Donnez de bons exemples.

Donner le mauvais exemple, n’est pas bon pour celui qui le donne et encore moins
pour celui qui le reçoit. Alors, les jeunes peuvent ainsi demander : Pourquoi cette personne
donne-t-elle un mauvais exemple après avoir tant vécu ?

Cherchez le côté positif et vous le trouverez en tout. Les symptômes de la vieillesse


peuvent être positifs si vous utiliser ce que vous avez appris dans la vie.

Donner de bons exemples est montrer que vous avez su acquérir les expériences dans
la vie.

40.

Ne devenez pas les parents de vos petits enfants.

Aimez vos petits enfants, mais souvenez-vous qu’ils ont leurs parents et vous ne devez
pas les substituer, à peine les aider lorsque vous recevez une sollicitation.

Donnez de l’amour à vos petits enfants, mais ne prenez pas pour vous leur éducation.
Vous éviterez ainsi déceptions et mécontentements.

Les grands parents qui excèdent dans les soins envers leurs petits enfants leur portent
préjudice, à eux-mêmes et à leurs parents.

31
41.

Ce n’est pas l’âge chronologique qui indique la vieillesse.

Votre jovialité transparait dans votre pensée, votre parler, votre sentir, dans votre façon
de faire.

La vie est très distincte,


elle n’est pas comme elle se présente.
Quelques uns sont vieux à trente ans,
d’autres sont jeunes à soixante ans.

C’est comme l’on dit : il y a des jeunes ‘vieux’ et des vieux, ‘jeunes’.

La mesure de votre âge est dans votre capacité de vibrer et d’aimer.

42.

Ne vous remettez pas à la paresse, au sédentarisme, à l’inertie.

Ne restez pas reclus contre la loi universelle de l’action, de l’enthousiasme et de la


réalisation.

Ne vous laissez pas rouiller comme un outil abandonné dans un jardin.

Mettez en action vos forces et vos aptitudes.

Bougez-vous !

Même que votre jeunesse n’ait pas été saine, conquerrez une vieillesse heureuse !

32
43.

Vous avez de la sagesse, de l’expérience, et la beauté sereine de la maturité.

Ceci peut être un objectif que d’autres voudraient atteindre.

De nombreux jeunes, aimeraient être libres comme vous, sans les compromis d
l’emploi, sans patron, sans les angoisses propres de la jeunesse.

Appréciez-vous.

Plus que les années, ce qui rend une personne vieille est la façon de vivre.

44.

Vivez avec sécurité.

Préservez-vous, mais ne soyez pas dans la crainte que quelque chose de mal puisse
vous arriver ?

Ne vous remettez pas à l’oisiveté, ni n’ayez pas peur des accidents.

Ayez une vie active, cheminez, faites de la gymnastique et évitez le pessimisme et


l’esprit de critique.

Vous devenez un participant actif de la vie lorsque vous changez les problèmes par des
solutions.

33
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
34
45.

Avez-vous idée que les personnes âgées deviennent amères, ennuyeuses, tristes ?

Pas rarement, elles se trouvent âgées, à force de tant penser et parler du négatif, et
elles finissent par acquérir un aspect sombre.

Soyez joyeux.

Souriez toujours. N’est-ce pas magnifique la présence d’un enfant qui arrive ?

Prenez compte que tous sont comme cet enfant et montrez leur votre sourire.

Un sourire joyeux fait les autres vous aimez.

46.

Prière à vous-même.

Estimez vous et ne laissez pas de côtés vos activités.

Cheminez. En allant vous lubrifiez les articulations, faites disparaître les douleurs et
vous vous mettez en condition de participer à des événements joyeux.

Fuyez l’oisiveté.

Vous êtes dans de nouvelles conditions, mais pouvez tout

Le bien être intérieur se montre dans l’apparence extérieure.

35
47.

Vous n’êtes pas un simple spectateur comme d’autres jeunes.

Allez et luttez. Considérez-vous fort et ainsi il sera.

Comme disait bien le poète :

Le peuple doit bien comprendre


que la vie a toujours valu.
Qui ne sait pas vieillir
fuit de la vie, abattu.

Vous voulez, vous pouvez.

Vieillir n’est pas un mal.

Ne pas savoir vieillir est le mal.

48.

Participez aux événements de votre âge

Ne pensez pas qu’ils sont seulement pour les femmes ou même uniquement pour les
hommes.

Dans les événements vous connaissez des personnes, conquerrez des amis et
augmentez la joie de vivre

La vie sociale exerce votre encouragement, ce qui résulte une meilleure qualité de vie
et un prolongement de l’existence.

Qui est bien en relation, vit plus heureux.

36
49.

Suivant les gérontologues, la vieillesse n’est pas une maladie.

Alors n’acceptez pas, si le professionnel de santé vous dit que ce que vous avez est
‘du à l’âge’.

Donc, si votre genou droit vous fait mal et que le professionnel de santé l’attribut à
l’âge, montrez-lui le gauche, qui a le même âge et ne vous fait pas mal.

Le professionnel de santé bon pour la personne âgée est celui qui comprend.

50.

Examinez les conditions et prenez soin de votre sécurité.

Nous vivons dans des temps d’insécurité et les personnes âgées ont été la cible d’acte
de violence.

Il n’est pas recommandable d’utiliser les mêmes chemins. Aux moments d’aller retirer
de l’argent, ne faites pas le même trajet.

Suivant les cas, n’allez pas seul. Il est bon de se faire accompagner d’une personne
amie.

Prendre soin de sa propre sécurité est une mesure intelligente.

37
51.

Pratiquez les exercices physiques.

Il est clair que ce ne sont pas les mêmes exercices que les jeunes, sauf pour ceux qui
s’exercent toujours, car vous possédez les conditions spéciales et vous pouvez les pratiquez
jusqu’à un âge avancé.

Mais n’oubliez pas d’être joyeux.

Faire des exercices méprisant le pouvoir de l’esprit, est obtenir moins de la moitié de
bénéfices qui pourraient advenir.

52.

Sentez-vous utile.

Ayez toujours à l‘esprit l’objectif d’être utile. Ceci s’applique à tous les âges.

Travaillez. Si vous avez les conditions, ne permettez pas que l’on vous traite comme
une personne invalide. Aidez à la maison et ou vous pouvez.

Le mieux pour les personnes âgées est de réaliser les actions dans lesquelles elles se
sentent les plus capacités.

38
53.

Actualisez-vous dans vos droits.

La personne retraitée ou en difficulté financière, de santé ou autres ont des avantages


ou des droits par des lois établies.

Connaissez-les et profitez de ces avantages et de ces droits qui vous sont offerts

Connaître ses droits et pouvoir en bénéficier est une obligation qui génère une sécurité.

54.

Dansez, est bon pour les personnes âgées.

A chaque fois que vous avez l’opportunité, dansez. Si la timidité vous empêche de
participer à des événements, écouter de la musique à la maison et mettez vous en mouvement.
La musique n’a pas besoin d’être agitée comme le rock en roll, mais elle aide aussi. Ensuite
prenez un bon bain et reposez vous par brefs moments ; quelques dix minutes seront
suffisantes.

La danse améliore au mieux votre disposition pour vivre.

39
55.

Apprenons.

Ce n’est pas parce que les personnes vieillissent que vous devez obligatoirement entrer
en isolement social.

Philosophiquement la phase de la vieillesse peut être comparée à l’adolescence. La


personne ne sait pas ce qu’elle espère en avant, ainsi comme l’adolescent, bien qu’il soit très
éveillé, de ce qu’est être ‘adulte’.

Utilisez votre expérience de la vie et faites de cet âge une découverte de choses
bonnes.

56.

Ayez une nouvelle apparence et changez de vie.

Regardez et écoutez le philosophe qui dit : l‘être humain a besoin de rêver pour vivre.
Qui na pas de rêves doit les demander’. Les années rident la peau, mais renoncer à
l’enthousiasme fait rider l’âme’.

‘Toute personne âgée a le devoir de montrer de l’enthousiasme avec la vie.

Lorsque vous voulez améliorez l’extérieur c’est parce que vous êtes bien dans
l’intérieur.

40
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
41
57.

Les personnes qui prient et croient en Dieu ne peuvent pas toutes forcément vous
aider.

Avez-vous, il ne pet pas être différent.

Votre vieillissement doit s’accompagner d’exercices de citoyenneté et d’application


intégrale de ce que vous avez appris durant votre vécu. Défendez vos droits, mais utilisez
votre compréhension et l’amour envers tous.

Enfin de compte, à quoi sert d’accumuler des connaissances si c’est pour ne pas les
utiliser pour augmenter l’auto estime et les qualités de la vie ?

Dieu vous aide à chaque fois que vous vous aidez.

58.

Tous gagnent lorsque l’expérience de la vie additionne, multiplie et intègre les


générations.

Soyez comme les personnes expérimentées.

Utilisez ce que vous avez appris et mettez-le au bénéfice de la famille et de la


communauté. Ceci est le signal de l’intelligence et de la compétence

L’expérience est une force puissante.


.

42
59.

Votre beauté n’est pas seulement dans le physique, ni dans l’apparence, ni dans le
vestimentaire. Alors pourquoi considérer uniquement les jeunes de bonne apparence comme
modèle de beauté ?

La beauté est un ensemble d’attributs.

Mêmes les personnes plus âgées, lorsqu’elles sont joyeuses et communicatives sont en
position d’avantage sur les personnes de mauvaise humeur, bien que jeunes.

Sourire est acquérir la beauté.

60.

Il est naturel d’espérer des soins et de la compréhension des familiers et des parents,
pour ne pas sentir de rejet ni d’inutilité.

Mais, il faut se demander : collaborez-vous pour recevoir cette attention ?

La mauvaise humeur d’une personne âgée n’est-elle pas la cause de nombreuses


fautes d’attention reçues ?

Qui plante des épines, recueille des ronces, mais qui plante des fleurs, recueille la
beauté et le parfum.

43
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
44
61.

Presque toujours, les personnes âgées, ont été, auparavant des personnes importantes
dans la famille. Certaines arrivèrent au point de faire preuves d’énormes efforts pour éduquez
et maintenir la famille. Se sentant sans pouvoir et responsabilité, elles tendent vers
l’amertume. Déçues elles finissent par ne plus s’intéresser à rien du tout.

Si vous êtes parmi ces personnes, réagissez et contrôlez-vous , vous-mêmes.

L’on ne peut pas exiger que les autres vous voient comme vous étiez dans le passé.

62.

Serait-ce que pour être devenu plus âgé, que vous aillez besoin de vous reposer ?

Reposer vous, se promener est bon, mais non pas pour très longtemps. Pour cela, ne le
faites ainsi que par indication médicale.

Soyez actif. Dans la vie familiale, donnant le respect, de même vous recevrez,
accompagné d’admiration et de soins.

L’âge indique seulement le temps depuis lequel vous vivez. Le reste vient de votre
intérieur, c’est votre création et non pas celle du temps.

45
63.

La science vient augmenter les perspectives de vie que vous avez.

Maintenant, profitez des années de plus qui vous ont été ajoutées.

Si la jeunesse a été saine, que la vieillesse soit agréable, pleine d’espérances.

Et bénéficiez des choses bonnes.

Le vieillissement peut être quelque chose de très heureux. Pourquoi pas ?

64.

Pensez à la situation suivante : un homme âgé reçoit le sourire d’une belle jeune
femme, qu’il ne connaît pas. De suite, il imagine qu’elle est intéressée envers lui comme
homme.

Mais, elle a sourit parce qu’elle est éduquée, ou peut être parce qu’elle a pensé qu’il
ressemblait à un de ses parents. Elle se sent ensuite affectée en percevant qu’elle a été mal
interprétée.

Soyez prudent.

Evitez les complications, ne vous laissant pas prendre par les apparences.

46
65.

Témoignage d’un écrivain de soixante ans.

Il y a des gens qui souffrent parce qu’ils atteignent la quarantaine.

Ils ne connaissent pas, ce qui est certain, car beaucoup n’arrivent pas à compléter les
soixante ans. Mais nous pouvons garantir que cela ne fait pas mal d’avoir soixante ans pour
ceux qui ont patience avec le temps arrive qui passe.

Commémorez votre anniversaire.

L’âge chronologique est à peine le temps passant.

66.

Le vieillissement commence à la naissance. Comme nous commençons à vivre plus,


évidemment nous passons plus de temps à vieillir.

Si au début du siècle à peine 3% des personnes espéraient aller jusqu’à 60 ans,


aujourd’hui, dans de nombreux pays , ce pourcentage est monté à 15% . La femme en
moyenne, vit cinq années de plus que l’homme, peut être parce qu’elle prend plus soin de sa
santé.

Vieillir est naturel. Ne craignez pas. ,

47
67.

Dépression ?

Eloignez-vous de ce mal.

Malheureusement si commun chez les personnes âgées, elle arrive à atteindre 50%
d’entre eux, de façon temporaire ou permanente

Croyez dans une thérapie d’appui, d’aide, mais aussi, sont utiles les efforts personnels
et le temps

Evitez la dépression et améliorez votre qualité de vie.

L’auxiliaire de vie est très important, dans la lutte de la personne âgée, contre la
dépression.

68.

Généralement les personnes âgées demandent peu. Seulement quelques occasions


pour montrer qu’elles sont utiles et qu’elles peuvent continuer à vivre en harmonie avec tous.

Si vous avez un problème de relation, présentez-vous à une personne comprenant le


sujet. Certainement, que les résultats seront positifs. Il y aura des améliorations
d’encouragement et d’auto-estime.

Vous pouvez plus. Tentez et vous pourrez

Votre capital d’expérience ne doit pas être jeté en dehors.

48
69.

Vous, femme, réorganisez la vie de votre foyer.

En étant à la retraite vous ne pouvez assumer tout, toute seule, car vous aurez besoin
de l’aide d’un auxiliaire, par exemple.

Ce n’est pas en s’efforçant dans le travail domestique que vous compenserez le


manque d’emploi.

Utilisez votre temps pour embellir la maison, vivre tranquille, joyeuse et amoureuse.

Continuez comme si de rien n’était.

70.

Vous n’êtes pas une machine. Ce sont elles qui sont sous votre domination

Alors ne vous convertissez pas en l’une d’elles. Essayez de vivre. Mettez-y de


l’aplomb.

Profitez de votre situation, soyez plus avec votre famille. Faites de nouvelles amitiés,
participez dans la société et mettez en pratique ce qui est. Montrez-vous. Participez au coté
joyeux de la vie.

C’est ainsi que l’homme et la femme se sentent à volonté et continuent actifs.

49
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS
AVEZ

50
71.

Vous êtes jeune à comprendre les jeunes.

Ils sont ce que vous avez déjà été.

Mettez-vous à leur place ; ils ne peuvent pas comprendre les plus vieux, parce qu’ils
leur manquent la connaissance des âges, mais vous , vous pouvez les comprendre.

Si un jeune vous appelle de vieux, répondez-lui souriant :


Avec plaisir, je le suis. Demande à Dieu pour pouvoir arriver à l’âge que j’ai.

Votre âge est l’âge de votre esprit.

72.

Automédication ?

Evitez-là. Elle est tentatrice, mais même les exercices physiques vous ne pouvez les
faire sans une visite médicale préalable.

Comment faire des exercices physiques sans savoir comment est votre cœur ?

Comment prendre un remède sans savoir s’il n’aura pas des effets collatéraux ?

Une bonne dose de bon sens n’est jamais de trop.

51
73.

Une célèbre psychologue dit avec certitude.

‘Toutes les personnes vieillissent, mais seulement celles qui ont un talent spécial
réussissent à transformer la vieillesse en une phase créative, enrichissante et revitalisante’.

Regardez-vous ! Vous avez du talent. Découvrez-le. C’est le fruit de votre savoir à


penser, agir, et oser.

Faire de la vieillesse une phase agréable est un talent qui est l’intérieur de vous.

74.

Ne vous incommodez pas de vieillir à chaque seconde.

Le schéma de la vie est de naitre, croître, étudier, travailler et arriver à un


vieillissement confortable, sans sursauts.

Acceptez-le. Ce n’est pas par hasard que Dieu vous a envoyez ici sur ce monde et très
certainement vous en sortiez vainqueur.

Qui comprend les objectifs de la vie possède dans ses mains un ingrédient de bonheur.

52
75.

Connaissez vos droits


Les bénéfices de cette loi sont variés. L’idéal est d’avoir une copie toujours à portée de
main.

Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante.

Fondation Nationale de Gérontologie


Ministère de l'Emploi et de la Solidarité
1997

La vieillesse est une étape de l'existence pendant laquelle chacun doit


pouvoir poursuivre son épanouissement.

La plupart des personnes âgées resteront autonomes et lucides jusqu'au


dernier moment de leur vie. L'apparition de la dépendance, quand elle survient,
se fait à un âge de plus en plus tardif. Cette dépendance peut être due à
l'altération de fonctions physiques et/ou à l'altération de fonctions mentales.

Même dépendantes, les personnes âgées doivent continuer à exercer leurs


droits, leurs devoirs et leur liberté de citoyens.

Elles doivent aussi garder leur place dans la cité, au contact des autres
générations dans le respect de leurs différences.

Cette Charte a pour objectif de reconnaître la dignité de la personne âgée


devenue dépendante et de préserver ses droits.

53
ARTICLE I –
CHOIX DE VIE.

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de


vie.

Elle doit pouvoir profiter de l'autonomie permise par ses capacités


physiques et mentales, même au prix d'un certain risque. Il faut l'informer de ce
risque et en prévenir l'entourage.

La famille et les intervenants doivent respecter le plus possible son désir


profond.

ARTICLE II –
DOMICILE ET ENVIRONNEMENT.

Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou


établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins.

La personne âgée dépendante ou à autonomie réduite réside le plus


souvent dans son domicile personnel. Des aménagements doivent être proposés
pour lui permettre de rester chez elle.

Lorsque le soutien au domicile atteint ses limites, la personne âgée


dépendante peut choisir de vivre dans une institution ou une famille d'accueil qui
deviendra son nouveau domicile.

Un handicap mental rend souvent impossible la poursuite de la vie au


domicile. Dans ce cas l'indication et le choix du lieu d'accueil doivent être évalués
avec la personne et avec ses proches.

Ce choix doit rechercher la solution la mieux adaptée au cas individuel de


la personne malade.

Son confort moral et physique, sa qualité de vie, doivent être l'objectif


constant, quelle que soit la structure d'accueil.

L'architecture des établissements doit être conçue pour répondre aux


besoins de la vie privée. L'espace doit être organisé pour favoriser l'accessibilité,
l'orientation, les déplacements et garantir les meilleures conditions de sécurité.

54
ARTICLE III –
UNE VIE SOCIALE MALGRE LES HANDICAPS.

Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de


communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société.

Les urbanistes doivent prendre en compte le vieillissement de la


population pour l'aménagement de la cité.

Les lieux publics et les transports en commun doivent être aménagés pour
être accessibles aux personnes âgées, ainsi qu'à tout handicapé et faciliter leur
participation à la vie sociale et culturelle.

La vie quotidienne doit prendre en compte le rythme et les difficultés des


personnes âgées dépendantes, que ce soit en institution ou au domicile.

Toute personne âgée doit être informée de façon claire et précise sur ses
droits sociaux et sur l'évolution de la législation qui la concerne.

ARTICLE IV –
PRESENCE ET ROLE DES PROCHES.

Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est


indispensable aux personnes âgées dépendantes.

Le rôle des familles, qui entourent de leurs soins leurs parents âgés
dépendants à domicile, doit être reconnu. Ces familles doivent être soutenues
dans leurs tâches notamment sur le plan psychologique.

Dans les institutions, la coopération des proches à la qualité de vie doit être
encouragée et facilitée. En cas d'absence ou de défaillance des proches, c'est au
personnel et aux bénévoles de les suppléer.

Une personne âgée doit être protégée des actions visant à la séparer d'un
tiers avec qui, de façon mutuellement consentie, elle entretient ou souhaite avoir
une relation intime.

La vie affective existe toujours, la vie sexuelle se maintient souvent au


grand âge, il faut les respecter.

55
ARTICLE V –
PATRIMOINE ET REVENUS.

Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son


patrimoine et de ses revenus disponibles.

Elle doit pouvoir en disposer conformément à ses désirs, sous réserve


d'une protection légale, en cas de dépendance psychique.

Il est indispensable que les ressources d'une personne âgée soient


complétées lorsqu'elles ne lui permettent pas d'assumer le coût des handicaps.

ARTICLE VI –
VALORISATION DE L'ACTIVITE.

Toute personne âgée dépendante doit être encouragée à conserver des


activités.

Des besoins d'expression et des capacités d'accomplissement persistent,


même chez des personnes âgées qui ont un affaiblissement intellectuel sévère.

Développer des centres d'intérêt évite la sensation de dévalorisation et


d'inutilité. La participation volontaire des réalisations diversifiées et valorisantes
(familiales, mais aussi sociales, économiques, artistiques, culturelles, associatives,
ludiques, etc.) doit être favorisée.

L'activité ne doit pas être une animation stéréotypée, mais doit permettre
l'expression des aspirations de chaque personne âgée.

Une personne âgée mentalement déficitaire doit pouvoir participer à des


activités adaptées.

Les activités infantilisantes ou dévalorisantes sont à rejeter.

56
ARTICLE VII –
LIBERTE DE CONSCIENCE ET PRATIQUE RELIGIEUSE.

Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités


religieuses ou philosophiques de son choix.

Chaque établissement doit disposer d'un local d'accès aisé, pouvant servir
de lieu de culte, et permettre la visite des représentants des diverses religions.

Les rites et usages religieux s'accomplissent dans le respect mutuel.

ARTICLE VIII –
PRESERVER L'AUTONOMIE ET PREVENIR.

La prévention de la dépendance est une nécessité pour l'individu qui


vieillit.

La vieillesse est un état physiologique qui n'appelle pas en soi de


médicalisation. La dépendance physique ou psychique résulte d'états
pathologiques, dont certains peuvent être prévenus ou traités. Une démarche
médicale préventive se justifie donc, chaque fois que son efficacité est démontrée.

Les moyens de prévention doivent faire l'objet d'une information claire et


objective du public, en particulier des personnes âgées, et être accessibles à tous.

57
ARTICLE IX –
DROIT AUX SOINS.

Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme toute autre, accès aux
soins qui lui sont utiles.

Aucune personne âgée ne doit être considérée comme un objet passif de


soins, que ce soit au domicile, en institution ou à l'hôpital.

L'accès aux soins doit se faire en temps utile en fonction du cas personnel
de chaque malade et non d'une discrimination par l'âge.

Les soins comprennent tous les actes médicaux et paramédicaux qui


permettent la guérison chaque fois que cet objectif peut être atteint.

Les soins visent aussi à rééduquer les fonctions et compenser les


handicaps.

Ils s'appliquent à améliorer la qualité de vie en soulageant la douleur, à


maintenir la lucidité et le confort du malade, en réaménageant espoirs et projets.

L'hôpital doit donc disposer des compétences et des moyens d'assurer sa


mission de service public auprès des personnes âgées malades.

Les institutions d'accueil doivent disposer des locaux et des compétences


nécessaires à la prise en charge des personnes âgées dépendantes, en particulier
dépendantes psychiques.

Les délais administratifs abusifs qui retardent l'entrée dans l'institution


choisie doivent être abolis.

La tarification des soins doit être déterminée en fonction des besoins de la


personne âgée dépendante, et non de la nature du service ou de l'établissement
qui la prend en charge.

ARTICLE X –
QUALIFICATION DES INTERVENANTS.

Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être
dispensés par des intervenants formés, en nombre suffisant.

Une formation spécifique en gérontologie doit être dispensée à tous ceux


qui ont une activité professionnelle qui concerne les personnes âgées. Cette
formation doit être initiale et continue, elle concerne en particulier, mais non
exclusivement, tous les corps de métier de la santé.

Ces intervenants doivent bénéficier d'une analyse des attitudes, des


pratiques et d'un soutien psychologique.

58
ARTICLE XI –
RESPECT DE LA FIN DE VIE.

Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et


à sa famille.

Certes, les affections sévères et les affections mortelles ne doivent pas être
confondues : le renoncement thérapeutique chez une personne curable constitue
un risque aussi inacceptable que celui d'un acharnement thérapeutique injustifié.
Mais, lorsque la mort approche, la personne âgée doit être entourée de soins et
d'attentions adaptés à son état.

Le refus de l'acharnement ne signifie pas un abandon des soins mais doit,


au contraire, se traduire par un accompagnement qui veille à combattre
efficacement toute douleur physique et à prendre en charge la douleur morale.

La personne âgée doit pouvoir terminer sa vie naturellement et


confortablement, entourée de ses proches, dans le respect de ses convictions et en
tenant compte de ses avis.

Que la mort ait lieu au domicile, à l'hôpital ou en institution, le personnel


doit être formé aux aspects techniques et relationnels de l'accompagnement des
personnes âgées et de leur famille avant et après le décès.

ARTICLE XII –
LA RECHERCHE : UNE PRIORITE ET UN DEVOIR.

La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est


une priorité.

Seule la recherche peut permettre une meilleure connaissance des


déficiences et des maladies liées à l'âge et faciliter leur prévention.

Une telle recherche implique aussi bien les disciplines biomédicales et de


santé publique, que les sciences humaines et les sciences économiques.

Le développement d'une recherche gérontologique peut à la fois améliorer


la qualité de vie des personnes âgées dépendantes, diminuer leurs souffrances et
les coûts de leur prise en charge.

Il y a un devoir de recherche sur le fléau que représentent les dépendances


associées au grand âge. Il y a un droit pour tous ceux qui en sont ou en seront
frappés à bénéficier des progrès de la recherche.

59
ARTICLE XIII –
EXERCICE DES DROITS ET PROTECTION JURIDIQUE DE LA
PERSONNE.

Toute personne en situation de dépendance devrait voir protégés non


seulement ses biens mais aussi sa personne.

Ceux qui initient ou qui appliquent une mesure de protection ont le devoir
d'évaluer ses conséquences affectives et sociales.

L'exercice effectif de la totalité de leurs droits civiques doit être assuré aux
personnes âgées y compris le droit de vote, en l'absence de tutelle.

La sécurité physique et morale contre toutes agressions et maltraitances


doit être sauvegardée.

Lors de l'entrée en institution privée ou publique ou d'un placement dans


une famille d'accueil, les conditions de résidence doivent être garanties par un
contrat explicite, la personne âgée dépendante peut avoir recours au conseil de
son choix.

Tout changement de lieu de résidence ou même de chambre doit faire


l'objet d'une concertation avec l'intéressé.

Lors de la mise en œuvre des protections prévues par le Code Civil


(sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle), il faut considérer avec attention que :

- le besoin de protection n'est pas forcément total, ni définitif ;

- la personne âgée dépendante protégée doit pouvoir continuer à donner


son avis chaque fois que cela est nécessaire et possible ;

la dépendance psychique n'exclut pas que la personne âgée puisse exprimer des
orientations de vie et doit toujours être informée des actes effectués en son nom.

60
ARTICLE XIV –
L'INFORMATION, MEILLEUR MOYEN DE LUTTE CONTRE
L'EXCLUSION.

L'ensemble de la population doit être informé des difficultés qu'éprouvent


les personnes âgées dépendantes.

Cette information doit être la plus large possible. L'ignorance aboutit trop
souvent à une exclusion qui ne prend pas en compte les capacités restantes ni les
désirs de la personne.

L'exclusion peut résulter aussi bien d'une surprotection infantilisante que


d'un rejet ou d'un refus de la réponse aux besoins.

L'information concerne aussi les actions immédiates possibles. L'éventail


des services et institutions capables de répondre aux besoins des personnes âgées
dépendantes est trop souvent méconnu, même des professionnels.

Faire toucher du doigt la réalité du problème et sa complexité peut être


une puissante action de prévention vis-à-vis de l'exclusion des personnes âgées
dépendantes et peut éviter un réflexe démissionnaire de leur part.

Lorsqu'il sera admis par tous que les personnes âgées dépendantes ont
droit au respect absolu de leur liberté d'adulte et de leur dignité d'être humain,
cette charte sera appliquée dans son esprit.

61
76.

Etre esclave pourquoi ?

Luttez pour continuer indépendant.

Regardez à l’intérieur de vous et vainquez les routines épuisantes. Utilisez de


nouvelles pensées, abolissant celles qui ne servent à rien.

Vivez avec intensité.

Même malade du corps, vous pouvez être libre de l‘esprit et de l’âme.

77.

Affrontez les défis

Si vous êtes proche de la retraite, ayez conscience que vous allez bénéficiez d’une
nouvelle et importante étape de la vie, pour laquelle vous devrez vous adoptez .

La retraite n’est pas l’oisiveté. Vous aurez beaucoup à faire, peut être même plus
qu’avant.

Etre disposé à accepter les changements est un facteur positif dans votre vie.

62
78.

Travaillez pour vivre mais ne vivez pas seulement pour travailler.

Votre vie professionnelle doit être pour conquérir la stabilité financière et familiale.

L’objectif est d’être heureux. Ne procéder pas différemment, pour ne pas souffrir avec
une retraite mal planifiée.

Le travail est le puissant instrument de votre félicité.

79.

Comme nouveau retraité, en relation avec la famille et le quotidien du foyer, vous


avez deux chemins à suivre : l’un rester en attente, ‘ sur la touche’, regardant agir épouse et
enfants, et l’autre, devant, à leurs côtés et participer à tout.

Prenez le second chemin.

Participer au procédé familial et accompagnez le rythme de la propre vie.

63
80.

Cherchez-vous.

Avant de mettre votre pyjamas, d’être maître de vous-même, d’entrer dans la


‘Confrérie du doux farniente ‘, ou soit avant de vous mettre à la retraite, préparez-vous
adéquatement.

Avant de demander la retraie prenez connaissance de l’importante phase dans laquelle


vous vivrez et ne vous effrayez pas.

Se préparer pour la retraite est entrevoir ce qui viendra et se prédisposer à des


transformations.

81.

Beaucoup rêvent et ne réussissent pas à se mettre à la retraite.

Si vous y arrivez, munissez-vous de confiance et d’espérance.

Vous avez lutté et vous méritez, mais ne restez pas inerte. Faites des choses nouvelles.

L’être conscient, lorsqu’il arrive à la retraite, a une grande satisfaction et chemine pour
bien vivre.

64
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
65
82.

Toutes les phases de la vie ont leur coté positif.

Ouvrez les portes de le vie pour vous promener, pour des rencontres, pour des fêtes,
des jeux et tout ce qui est plaisir, sans oublier donc, votre intérieur, votre paix , Dieu.

Cependant aidez la communauté. Elle a besoin de vous.

Mais plus important que les fêtes et les voyages est votre travail à vous connaître et à
aimer les autres.

83.

Ne vous attristez pas en regardant le miroir de voir que vous n’êtes plus la personne
qui s’enorgueillit autant.

Contentez-vous, parce que beaucoup n’arrive pas à atteindre le point que vous avez
atteint.

Voyez-vous avec plaisir ; réjouissez pour être ce que vous êtes.

Dans toutes les fêtes de la vie il existe de bonnes choses dont on peut bien bénéficier.

66
84.

Votre vie n’a pas besoin d’être monotone.

Il y a beaucoup à faire. Lire de bons livres, regarder des films, visiter des amis, réparer
des choses.

Et les cours que vous faisiez auparavant, durant les fêtes par manque de temps ?
Maintenant vous avez le temps d’apprendre.

C’est de grande importance de profiter du temps pour l’acquisition de la sagesse.

85.

Etudiez l’informatique ?

Pourquoi pas ?

Vous êtes capable ;

A votre âge, loin d’être une entrave c’est une facilité d’apprentissage. Jusqu’à même
l’informatique, aujourd’hui si nécessaire doit être incluse de votre agenda.

Quel plaisir de pouvoir converser, entendre, voir vos enfants, petits enfants, certaines
fois si éloignés.

Alors, profitez de chaque jour pour savoir plus. Utilisez votre intelligence.

L’âge n’est pas un obstacle. L’obstacle est se considérer incapable.

67
86.

Maintenez votre foi en Dieu.

Toujours et toujours.

Les jours passent, les années défilent, la jeunesse fait place à la maturité et vous, vous
arrivez au vieillissement , une phase de caractéristiques spéciales et profitables.

Faites ce parcours avec plaisir, de façon équilibrée, confiant en Dieu. Ne forcez pas les
choses.

Pour que la joie, la félicité et la paix soient vos compagnes, vous devez levez haut la
bannière de la foi.

87.

Ayez de l’espérance.

Bien que tout se montre difficile, bloqué, sans solution, croyez que Dieu a toutes les
solutions, les sorties dont vous avez besoin et il vous les envoie.

Ne vous remettez pas au découragement.

Vaincre est l’exercice de la vie , c’est agir avec confiance dans le succès.

68
88.

Le sens de la vie a-t-il disparu ? Vous pensez qu’il ne vous reste plus de joies ?

Ne vous consumez pas avec des idées négatives. Vous êtes un être éternel et non pas à
peine matière et corps. C’est l’âme qui vit, qui ne finit jamais, mais continue toujours.

Réveillez vous pour la réalité.

Dieu vous a crée pour être heureux.

Lorsque le miroir, reflète votre image, il montre les cheveux grisaillant et quelques
rides sur le visage, ne vous en préoccupez pas.

89.

Ne vous préoccupez pas des maladies.

Un esprit libre des mauvais présages et un cœur ardent de liberté sont fortifiés contre
quelconque maladie.

Confiez dans la force et la santé qui existent en vous.

Il y a de la beauté en vous. Une beauté qui jamais ne disparaîtra.

69
90.

Vous souvenez-vous de ce qu’à dit l’écrivain Victor Hugo ?

Il fit entendre que dans les yeux d’une personne jeune ardait l’étincelle et que dans les
yeux d’une personne âgée brillait la lumière.

Lumière de l’expérience, sagesse et certitude absolue que cela vaut la peine de vivre.

91.

Cheminez quotidiennement afin d’améliorer les conditions physiques, élève l’auto


estime.

Vous qui adoptez l’espérance et le courage comme philosophie de vie, vous pouvez
vous améliorer plus, mais incluant des exercices physiques dans une programmation
quotidienne.

Vous avez le bonheur de bénéficier d’une bonne santé et vous pouvez vous améliorer
plus si vous sortez de la vie sédentaire et adopter une habitude saine de cheminer chaque
jour*.
Le secret du succès est la régularité.

De nombreuses maladies coronaires sont évitées lorsque nous mettons le corps en


mouvement.

*Note : les Espagnols ont adopté depuis les années 1980 afin de faire face aux
problèmes cardio-vasculaires, respiratoires, alimentaires (graisses) , à la dépression, à
l’isolement…, un programme quotidien de marche. Nombreux sont les personnes à la
retraite marchant chaque jour 1 heure au minimum. Il est fort courant de rencontrer des
personnes de 70 ans environ faisant leur quatre heures de marche quotidiennement.
Beaucoup aux environs du même âge, ont de meilleures conditions physiques, de plus
grandes résistances que des personnes jeunes. Ces faits peuvent être constatés dans les
grandes villes, bien aménagées. La ville de Burgos dans la Vieille Castille est un exemple
typique.

70
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
71
92.

‘Ne vous désespérez jamais au milieu des plus sombres afflictions de votre vie, car
des nuages les plus noirs, tombent de l’eau limpide et féconde’.

Ce proverbe chinois s’applique merveilleusement à ceux qui ont atteints un âge


avancé.

93.

Vous devez affronter les amertumes de la vie avec les armes offertes par la joie de
vivre, expérience de vie et de foi en Dieu.

Maintenant sont arrivés l’expérience et les nouvelles connaissances qui, ensembles,


vont vous proportionner la sérénité et le discernement.

Vous ne devenez pas vieux.

94.

La vie n’est pas une ‘vallée de larmes’, ou il n’existe que souffrances.

Le vieillissement signifie que nous vivons plus. Cependant profitez avec allégresse
de cette nouvelle phase.

Bien utiliser bien ce que vous avez appris dans la vie est une obligation. Vous ne devez
pas penser qu’avec la vieillesse tout finit. Alors qu’il existera de la vie il y aura toujours
quelque chose à faire.

Vieillir n’est pas la fin de tout. C’est le commencement d beaucoup de choses.

72
95.

L’âme ne vieillit pas, le corps si. Profitez de la jeunesse de l’âme et profitez de


l’expérience acquise !

Lorsque nous apprenons à bien utiliser la jeunesse de l’âme, la vieillesse ne nous cause
pas de préoccupations !

La foi en Dieu est démontrée lorsque nous aimons vivre, et ne nous préoccupons pas
du passage des années.

Ne permettez pas que votre joie soit perturbée parce que le corps physique n’est plus
jeune.

96.

Montrez votre compétence et votre expérience de vie utilisant la joie et la volonté de


vivre pour éloigner la tristesse et le pessimisme.

Vieillir signifie que vous arrivez à une nouvelle phase de la vie. Utilisez votre
expérience, pour continuer à rêver, vainquant, aimant.

La félicité n’est pas le privilège des jeunes. Grande est la quantité de personnes âgées
qui savent bien appliquer les connaissances acquises et qui sont heureuses.

73
97.

Dans votre intérieur vous possédez des cristaux précieux, des pierres comme
personne n’en possèdent. Elles ont été travaillées par les mains du joailler : TEMPS, avec un
auxiliaire : OPTIMISME et ESPERANCE.

Utilisez ce trésor pour votre bénéfice. Vous vivrez heureux et servirez d’exemple pour
ceux qui craignent la vieillesse.

98.
La tristesse ne produit aucun fruit savoureux.

Un sourire joyeux attire la sympathie, la solidarité, l’amitié, le respect.

Pour sourire vous utilisez plus ou moins 16 muscles de votre visage ; mais pour faire
faire une grimace vous utilisez plus de 46 muscles !

Economisez de l’énergie : mettez un sourire sur votre visage.

74
99.

Quelques personnes à 30, 40 ans, vivent comme si elles étaient vieilles.

D’autres à 50, 60 ans vivent intégrées à la famille, à la communauté, et à la société.


Elles sont jeunes dans les sens, le parler, les actions.

Uniquement est vieille, la personne vivant recluse sur elle même créant sa propre
prison d’amertume.

Ouvrez les volets, vivez, brillez comme le soleil qui tourne incessamment autour de la
Terre, sans s’arrêter d’illuminer la vie.

100.

‘Vieillir est sentir la douceur de la neige, c’est l’émergence de l’expérience des leçons
de la vie et la libération des réserves de l’amour que le temps aurait emprisonné’. Le poète
Newton Rossi avec cet extrait d’un de ses versets, met bien en évidence l’importance et la
beauté que contient le vieillissement conscient et équilibré.

Distribuer, amour et joie de vivre, attire, la sympathie, les soins et le respect.

75
101.

Votre âge indique à peine le temps que vous avez vécu. Ce qui importe est de
continuer à vivre le mieux possible, soit 40, 50, 60, 70, ou jusqu’à 100 ans, voire plus.

Ne prêtez pas attention envers celui qui vous dit que vous devenez vieux et que vous
vous avez besoin de vous reposer. Adopter uniquement cette posture s’il le conseil vient de
votre médecin, d’un gérontologue.

102.

Lorsque vous étiez un peu plus jeune, vous avez lutté pour surmonter les problèmes
avec lesquels vous vous êtes affrontés. Maintenant que vous avez réussi à être victorieux à 40,
50 ans, pourquoi vous abattre, ayant quelques rides sur le visage et quelques cheveux blancs.

Vous êtes victorieux. Profitez des conquêtes obtenues.

Bougez-vous ! Cherchez de nouveaux défis ! Maintenant, vous avez plus d’expérience,


vaincre devient plus facile. Votre âge indique à peine le temps.

76
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ

77
103.

Etes-vous inclus parmi les milliers, les dizaines de milliers, les centaines de milliers,
les millions d’êtres qui ont plus de soixante ans.

Félicitations !

Commémorez le bien ! Vous l’avez mérité. Beaucoup n’ont pas encore réussi à arrivé
là ou vous êtes.

Pensez bien à cela et allez de l’avant !

104.

Quelques personnes en percevant qu’elles ont vieilli, fuient la vie, s’isolent !

Vous n’avez pas le droit de suivre ces mauvais exemples !

Souriez, vous avez suffisamment de sagesse pour comprendre que vous devez bien
profitez de la vie, à n’importe quel âge.

Faites des marches quotidiennes, commencer à fréquenter une académie de


gymnastique. Vous méritez de mettre plus de joie dans votre vie !

78
105.

Si vous avez moins de trente ans et êtes en pleine bataille pour des jours meilleurs
pour vous et votre famille, alors souvenez-vous de penser à votre futur. D’ici à 20 ans, vous
aurez mûri et si votre planification a été bien exécutée, vous vivrez des temps de paix,
d’amour et de nouveaux défis.

Les efforts finiront seulement lorsque finira notre désir de vivre.

106.

Utilisez bien ce que vous avez appris dans la vie. La vieillesse signifie seulement que
vous êtes en train de vivre plus. Tous les sentiments, sensations et désirs continuent fortement.
C’est uniquement vous-même qui pouvez surmonter les concepts erronés de quelques
personnes qui pensent que le vieillissement est une maladie.

La vie n’a pas d’âge les idées préconçues si.

107.

La sexualité chez l’être humain ne dépend pas des années vécues, mais de la santé et
de la qualité de vie de chaque personne.

La félicité est à la portée de tous les âges. Grande est la quantité de personnes âgées,
heureuses et satisfaites.

Incluez-vous parmi les personnes heureuses, de n’importe quel âge qui profitent de la
vie, qui aiment, qui vivent joyeuses et qui sont heureux aux côtés des êtres qui leur sont chers.

79
108.

Cherchez par vous-même à résoudre les problèmes de votre retraite, pension ou


d’autres thèmes.

Défendez vos intérêts !

Participez à la vie de votre famille à travers un comportement de collaboration


constante.

Ne permettez pas que l’oisiveté vous porte à être considéré comme à se séparer de
vous définitivement.

109.

L’endroit de la personne retraitée est prêt de ceux qu’elle a vu naître, croître et à être
quelqu’un dans la vie.

Même la pire des familles est meilleure que la meilleure des maisons de repos !

La ‘Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante’ fait bien entendre que
nous sommes tous responsables de l’aide aux personnes âgées.

La famille est le premier endroit pour la personne âgée. Lieu sacré et souverain.

80
110.

Quelques rides sont apparues sur votre visage ?

Ceci n’est pas un motif de préoccupation. Ni un symptôme de quelque pathologie

Elles provoquent uniquement votre vanité en annonçant l’arrivée de la maturité.

Félicitations ! Vous avez encore vaincu !

111.

La vie est bonne à n’importe quel âge.

L’important pour l’être est de surmonter les obstacles, de se libérer des maladies, de
vivre avec joie.

La vie est belle, la vie est bonne.

Allez et luttez, vous pouvez !

Vous êtes fort ! Vous allez y arriver.

81
112.

Tous ont besoin de savoir que Dieu est bienveillant, parfait !

Qui ne veut pas vieillir … Deviendra vieux qu’il le veuille ou non. Il n’a pas d’autres
solutions.

Si vous êtes jeune, souvenez vous qu’il y a deux chemins pour l’être humain : il meurt
quand il est jeune ou il vieillit.

113.

La femme en se levant, après s’être reposée quelque temps, ne doit jamais se présenter
devant les familiers, principalement devant les personnes en dehors du cercle familial sans
être avec les cheveux bien peignés, bien recomposée.

Si elle vieillit alors les soins doivent être un peu plus importants, car son image sera
plus sollicitée que celle de la mère ou de la mère de la mère.

Un peu de coquetterie doit toujours accompagnée la femme !

82
114.

Vous vivez de mauvaise humeur, trouvant que personne ne vous comprend et pour
cela vos relations personnelles sont conflictuelles ?

Vous exigez que les autres pensent et agissent exactement de la même façon que
vous ! Ceci est le problème.

Apprenez à vivre avec les différences.

Il n’existe pas deux personnes égales.

115.
Pour une convivialité harmonieuse avec votre famille, les familiers ; voisins,
collègues de travail et personnes en général, vous ne devez pas exiger qu’ils pensent et
agissent comme vous. Modelez-vous à l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

Les personnes sont en admiration par la façon éduquée avec laquelle vous vous
communiquez.

Si vous voulez vivre en harmonie, respectez les différences des interlocuteurs.

83
116.

Conquerrez l’admiration et le respect, admirant et respectant les autres.

Votre vie changera, et pour le meilleur.

Vous vous intégrerez facilement aux environnements et aux groupes de personnes.

Fuyez la solitude. Elle tue !

117.

Ce n’est pas l’âge chronologique qui rend une personne âgée, mais sa façon de vivre.

Utilisez cette réalité pour mettre la vie dans votre vie

Dansez, marchez, faites des visites, faites du shopping, assistez aux matches de
football, allez à l’église, comparaissez aux réunions de votre communauté, donnez votre
opinons.

Vous êtes un citoyen !

84
118.

N’espérez pas, faites survenir ! L’âge ? Ne vous importez pas de cela !

Ce qui importe véritablement est vous-même, qui vivez lutant pour être heureux !

L’âge ! Aucune importance !

Oubliez cela ! Allez de l’avant !

Vous êtes important, dans la mesure que vous luttez contre les adversités de la vie.

Seuls les paresseux désistent…

Et vous alors, vous n’êtes pas une personne déroutée, puisque vous êtes en train de
lutter

119.

L’expérience des personnes âgées à été peu mise en bénéfice.

Devenez un professeur de vie, montrant aux adultes et aux jeunes que de vieillir
apporte connaissances importantes qui si elles sont bien utilisées, proportionnent des jours de
tranquillité, d’activités de plaisir, d’occupations dignes et ce qui est le plus important ; le
respect et l’admiration.

85
120.

Un jour une personne âgée riche nous conta l’histoire suivante.

‘J’ai 75 ans, veuf et j’habite avec mes enfants, un peu dans chaque maison. Je leur ai
donné mes biens, mes appartements, mes terrains, mes entreprises. Maintenant ils ont tout. Je
ne suis plus consulté. Ils savent tout !

Actuellement, j’ai toujours des rêves ! J’ai été un excellent étudiant, un bon chef
d’entreprise, j’ai réussi à avoir une femme idéale. Cela a été des années merveilleuses.

Mes enfants, me disent que j’ai besoin de me reposer, de voyager. Me reposer de


quoi ? Voyager pourquoi ? Je dors bien, je bénéficie d’une excellente santé … est-ce que ce
serait un crime de vieillir ? Ils ne perçoivent pas ma tristesse ?

Ou ais-je commis une erreur ? Ais-je mal évaluer le caractère de mes enfants ? Ne les
ais-je pas préparer suffisamment ? Que faire maintenant ?

Je suis âgé, mais je ne me sens pas vieux !

J’aime la vie. Je veux vivre ‘

Ceci est un exemple pour les personnes âgées : conservez votre patrimoine pour votre
maintenance. Patrimoine raisonnable de vos nécessités, sans superflu.

121.

Retraité (e) maintenant ! Alors commence une nouvelle étape de la vie.

La consécration de l’expérience pour le bénéfice de la récolte des fruits.

Plantez, semez, plantez semez, sur vos pas toujours le sol illuminera votre chemin,
portant force, volonté et amour.

86
VIVEZ

BIEN

L’AGE

QUE

VOUS

AVEZ
87