Vous êtes sur la page 1sur 52

Communauté de Communes

Rapport d’activités 2008-2013

T9

Co m

Six années au service des habitants de Paimpol-Goëlo
Vous avez sous les yeux le rapport d’activités de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo qui présente en 52 pages un bilan du mandat 2008/2014. Ces six années ont été riches en réalisations diverses comme, par exemple, la zone d’activités de la Petite Tournée, le réaménagement de l’Espace Emploi au Centre Dunant ou le gîte de Coat-Ermit. Bien d’autres choses également qui se voient moins, comme les canalisations d’eau et d’assainissement ou les dispositifs de collecte des déchets ménagers. Les pages qui suivent exposent tout cela en détail. Mais je voudrais insister sur l’état de Communauté à l’heure du renouvellement électoral. Paimpol-Goëlo est le regroupement de 9 communes qui ont choisi de «faire ensemble». Ce n’était pas aussi évident qu’il y parait, en fin 1996, lors de la création, et c’est toujours difficile aujourd’hui quand il faut faire des choix pour l’intérêt général. Pourtant nous y arrivons, dans la solidarité et le respect mutuel. Notre Communauté est forte parce qu’elle a su demeurer unie, parce que les élus des communes, par delà leurs différences et leurs sensibilités, ont tenu à travailler dans des structures où tous étaient présents. Notre souci permanent aura été d’améliorer la qualité du service public, dans les domaines qui avaient déjà été confiés par le passé à la Communauté, puis dans de nouveaux domaines pour lesquels les communes considéraient qu’il était plus efficace de s’unir : les activités nautiques, l’éducation à l’environnement, l’assainissement, la qualité des eaux. En conséquence, nous avons étoffés les services intercommunaux, en intégrant des agents communaux ou venant d’associations ou en créant quelques emplois. Nous l’avons fait en gérant au mieux les ressources qui nous étaient affectées, la période ayant connu de nombreuses évolutions venant de l’Etat. Je remercie à la fois mes collègues élus pour leur investissement personnel dans ce travail en commun et les agents de la Communauté qui mettent en œuvre au quotidien les actions que nous décidons. Je ne cache pas ma fierté d’avoir été pendant six ans le fédérateur pour que cette aventure communautaire soit le plus prolifique possible. Maurice Goarin, Président de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo

Ce document a été réalisé par l’ensemble des services de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo. Mise en page : Service Information-Communication Impression : Imprimerie Artisanale Paimpolaise - IAP Date d’impression : Janvier 2014 Nombre d’exemplaires : 600 Communauté de Communes Paimpol-Goëlo - 2 rue Lagadec - 22860 Plourivo Tel : 02 96 55 97 71/Fax : 02 96 55 97 63/Mail : accueil@paimpol-goelo.com

2

Sommaire
Partie 1

La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo .......................................................4
Les compétences de la Communauté de Communes Le Conseil Communautaire Le Bureau Communautaire Les commissions et groupes de travail Des rencontres intercommunales Les communes de Paimpol-Goëlo Des services en actions Des services au plus près des habitants

4 5 6 7 8 9 10 11

Partie 2

Les actions 2008-2013 ................................................................................................ 14
Le développement économique La reconquête de la qualité de l’eau La gestion des déchets Le sport L’aménagement du territoire et l’habitat Le tourisme La culture La mise en valeur de l’environnement La petite enfance La solidarité 14 18 22 25 28 32 36 38 42 44

Partie 3

L’organisation de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo ..........................47
Les services transversaux Des hommes et des femmes au service de l’intérêt public Les budgets de la Communauté de Communes 47 48 49

Crédits illustrations :

Communauté de Communes Paimpol-Goëlo sauf P9 : OIT PG/C.Le Brun & O.Garrigues P23 : Agence BeNew P28 : SA La Rance P33 : Logo et brochure OIT : Studio Deffontaines; Site Internet OIT : Agence Racourci P37 : Intention architecturale du Centre Culturel : C. Jouan et G. Quéré, Architectes

3

Communauté de Communes

Les compétences de la Communauté de Communes
Aménagement, développement économique, environnement... La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo exerce de nombreuses compétences transférées par ses communes membres.
Les compétences obligatoires - Aménagement de l’espace (Projet de développement communautaire, SCoT...), - Développement économique (Espaces d’activités, actions de développement
économique, développement touristique...).

Les compétences transférées à la CCPG depuis 2008 2009 - Droit, (Point d’accès au droit à Paimpol), - Production et distribution d’eau
potable (Paimpol-Goëlo, Bréhat et Bréhec), - Lutte contre les nuisibles, - Randonnée (entretien du GR34©), - Transport public (T9Com),

Les compétences optionnelles - Protection et mise en valeur de l’environnement (Déchets, eau, espaces naturels
sensibles, gestion des sites du Conservatoire du littoral, assainissement), - Politique du logement et du cadre de vie (Programme Local de l’Habitat, PIG, logement social, foyer de jeunes travailleurs, aire d’accueil des gens du voyage), - Création, aménagement et entretien de la voirie (Voirie et parkings des zones d’activités et équipements communautaires),

- Construction, entretien et fonctionnement d’équipements sportifs à caractère intercommunal (piscine Islandia, gymnases Kerraoul 2 et Pôle Nautique).
- Politique d’animation culturelle (Ecole de musique, soutien aux manifestations et associations culturelles à rayonnement communautaire ou supra-communautaire), - Politique Petite Enfance (Multi-accueil, Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s, Contrat enfance...), - Action sociale et soutien à l’emploi (Espace Emploi, participation Mission Locale) - Equipements et services publics (Point d’accès au droit, Gendarmerie, entretien des collèges de Paimpol), - Energies renouvelables et communication (Développement et usage des technologies de l’information et de la communication, réflexion sur les énergies renouvelables)

2011 - Coopération décentralisée (soutien

et aide au développement des agriculteurs de Madagascar),

Autres compétences

2012 - Nautisme (Pôle Nautique PaimpolGoëlo),

- Soutien aux associations menant des actions et des services caritatifs vers la population de Paimpol-Goëlo,

- Production et distribution d’eau potable, - Transport public (participation au transport vers les centres urbains et connexion au
réseau départemental),

opérations d’urgence humanitaire.

- Lutte contre les animaux nuisibles, - Coopération décentralisée hors jumelage et subventionnement des

2013 - Assainissement collectif, - Culture, (réalisation d’un centre culturel
intercommunal et d’un centre de documentation de la marine marchande)

l’écocitoyenneté, - Gestion des espaces naturels du Conservatoire du littoral,

- Logement social, - Education à l’environnement et à

4

Communauté de Communes

Le Conseil Communautaire, instance délibérante
Le Conseil Communautaire est l’instance de décision. Tous les mois, les représentants de chaque commune se réunissent à la Maison du Développement, siège de la CCPG, à Plourivo pour décider de la politique qui sera mise en place par les agents.
Kerfot
Jean-Claude VITEL Yvon DELAUNAY Pierre LE ROY Suppléants Caroline SAMSON-RAOUL David THOMAS Loïc HUCHET DU GUERMEUR Alain LE BLEIZ France LE BOHEC Brigitte LE SAULNIER Pierre-Yves LE MOAL Annie MOBUCHON Suppléants Annick COAYREHOURCQ Jeannine LE CALVEZ Geneviève PIERUCCI
5 5

3

3

4

3 3

12 4

Plouézec

Lanleff

Jacques MANGOLD Philippe COULAU Jacqueline CAPLAT Loïc LE ROUX Yvon SIMON Suppléants Gilles PAGNY Dominique PLOUZIN

Maurice GOARIN Michel LE ROUX Josette CONNAN Suppléants Marc JANNOT Dominique LE CALVEZ

Plourivo Pléhédel
Yvon LE PUT Arsène LE NORMAND Didier DAVAINE Anne DELTHEIL Suppléants Michel LE CALVEZ Yvon KERENEUR

10
Séances en 2013

Lanloup

Louise-Anne EVEN M. Dominique CONNAN M. François REBOURS Suppléants M. Philippe MENGUY M. Yannick LE BARS

Michel RAOULT Anne BERTHELEME Jean-Yves DANNIC Claude LE TREOU Suppléants Claude LE HENAFF Jeanne ROLLAND

Yvias

Ploubazlanec

Paimpol

Jean-Yves de CHAISEMARTIN François ARGOUARCH Didier CALMELS Christophe CAUDAN André GUILLEMOT Camille GROT

Danielle BREZELLEC Jean-Pierre LE NORMAND Jean-François RIOU Guy LEURANGUER Monique PROUËT Suppléants Michelle CAOUS Hélène GUEGUENIAT

Jean-François GUILLOU Christian DESNEE Monique NICOLAS Suppléants Yvon LE MEUR Yveline MENGUY En gras les maires des communes.

5

Communauté de Communes

Le Bureau gère les affaires courantes et prépare le Conseil
14 élus de la Communauté de Communes siègent au Bureau. Sous l’impulsion du Président, il suit les affaires courantes, délibère sur les sujets ayant trait à ses délégations et prépare les séances du Conseil Communautaire.
Président de la Communauté de Communes
Maurice Goarin

Maire de Lanleff

33
Séances en 2013

Vice-présidents
Jean-Yves de Chaisemartin Développement économique Maire de Paimpol Pierre Le Roy Gestion des déchets Adjoint au Maire de Kerfot Dominique Connan Tourisme Adjoint au Maire de Lanloup

Yvon Le Put Eau et Assainissement Maire de Pléhédel

Jean-Pierre Le Normand Finances et mutualisation Adjoint au Maire de Ploubazlanec

Philippe Coulau Aménagement de l’espace et Habitat Adjoint au Maire de Plouézec

Michel Raoult Protection, mise en valeur de l’environnement Emploi Maire de Plourivo

Christian Desnée Technologies de l’information et de la communication Transports Conseiller municipal à Yvias

Membres du Bureau
François Argouarc’h Aménagement de l’espace, (urbanisme et coordination des documents d’urbanisme) Adjoint au Maire de Paimpol Jean-Yves Dannic Commerce, artisanat et agriculture Adjoint au Maire de Plourivo Annie Mobuchon Services à la population : Solidarité et Ecole Intercommunale de Musique Première Adjointe au Maire de Paimpol Jacqueline Caplat Patrimoine, Energies renouvelables et piscine Islandia Conseillère municipale à Plouézec Danielle Brézellec Services à la population : Action sociale, Enfance, Sport et Culture Maire de Ploubazlanec

6

Communauté de Communes

Les commissions et groupes de travail, lieux de réflexion
Les commissions et groupes de travail communautaires sont un lieu de réflexion et de débat sur des thèmes spécifiques : eau, assainissement, développement économique... Ils préparent les délibérations qui seront soumises au Conseil Communautaire.
La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo compte neuf commissions permanentes. Présidées par le Vice-président en charge de la compétence et composées d’élus communautaires, et communaux pour certaines, elles ont pour but de préparer les actions de la Communauté de Communes dans le champ de compétence qui leur est propre. La phase de réflexion terminée, les membres de la commission émettent un avis qui est ensuite proposé en Bureau puis en Conseil Communautaire. En 2012 et 2013, les membres de la Commission Déchets ont notamment travaillé sur les fréquences de collecte, la Commission Eau et Assainissement sur les tarifs de l’eau potable et la Commission Environnement et Agenda 21 sur l’éducation à l’environnement et à l’écocitoyenneté. Trois commissions communautaires sont règlementaires : la Commission Transfert de charges, la Commission d’Appel d’Offres et la Commission de Délégation de Service Public (Eau Potable).

Les commissions de Paimpol-Goëlo

Commissions en 2013

51

Les groupes de travail

Les groupes de travail fonctionnent comme les commissions. Ils sont créés par le Bureau ou le Conseil Communautaire sur des thèmes spécifiques et pour une période définie. Leur président est désigné par le Président de la CCPG. Les membres sont chargés de proposer des conclusions aux commissions compétentes et au Bureau avec un examen par le Conseil Communautaire. Depuis 2010, le groupe de travail Sport a été saisi de la question de la prise de compétence Nautisme, tandis qu’un groupe de travail Centre Culturel a été constitué pour le projet et la programmation du Centre Culturel à Paimpol.

Développement Economique et Emploi Président Jean-Yves de Chaisemartin Services à la Population Présidente Danielle Brézellec Tourisme Président Dominique Connan Technologies, réseaux et communication Président Christian Desnée Affaires générales Président Jean-Pierre Le Normand Environnement et Agenda 21 Président Michel Raoult Déchets Président Pierre Le Roy Aménagement de l’espace et Habitat Président Philippe Coulau Eau et Assainissement Président Yvon Le Put

Les commissions réglementaires
Transfert de charges Président Jean-Pierre Le Normand Délégation de Service Public Eau potable Président Yvon Le Put Appel d’Offres Président Maurice Goarin

Les groupes de travail

Sport Président Jean-Pierre Le Normand Centre Culturel Président Annie Mobuchon Gendarmerie Président Maurice Goarin

Groupes de travail en 2013

8

7

Communauté de Communes

Des rencontres intercommunales pour travailler ensemble
Au cours de l’année, les élus intercommunaux et communaux de Paimpol-Goëlo se rencontrent lors de la Conférence des communes et du Congrès des élus de Paimpol-Goëlo. L’objectif : échanger et travailler ensemble sur l’organisation et l’avenir du territoire.
La Conférence des communes rassemble les Maires des communes de Paimpol-Goëlo et les membres du Bureau de la Communauté de Communes. Elle examine les sujets pouvant mettre en cause directement l’organisation des communes. En 2012 et 2013, les élus se sont rencontrés à trois reprises concernant la réforme des rythmes scolaires et le Document d’Aménagement Commercial du Schéma de Cohérence Territorial GoëloTrégor (étude du diagnostic et choix du scénario d’aménagement). 2014/2020 afin de faciliter la prise de fonction des futurs élus de PaimpolGoëlo. Après les débats, cette réunion a fait l’objet d’une synthèse disponible au siège de la Communauté de Communes. En 2012, le congrès avait pris la forme de rencontres avec les élus de Lanvollon Plouha. Ces deux journées avaient pour objectifs d’échanger sur les compétences de chacune des collectivités et d’établir des synergies entre les deux communautés de communes.

Les thèmes des Congrès des élus depuis 2008
2008 : Présentation de l’intercommunalité dans le cadre du nouveau mandat 2010 : Paimpol-Goëlo en 2020 ; Où en sera notre territoire dans 10 ans ? 2011 : La réforme intercommunale, quel impact pour Paimpol-Goëlo ? 2012 : 2 Rencontres avec les élus de Lanvollon Plouha sur la réforme intercommunale 2013 : Quelles orientations pour Paimpol-Goëlo à l’horizon 2014/2020 ?

Le Congrès des élus

Le Congrès des élus est organisé tous les ans. Il réunit les élus municipaux et les délégués communautaires de PaimpolGoëlo. Il est convoqué par le Président de la Communauté de Communes afin d’assurer l’information et la participation de tous les élus des communes aux affaires intercommunales. Le congrès de septembre 2013 a réuni 50 élus pour échanger sur les principales orientations pour le territoire à l’horizon

8

Communauté de Communes

Les communes de Paimpol-Goëlo
Créée en décembre 1996, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo est composée de Kerfot, Lanleff, Lanloup, Paimpol, Pléhédel, Ploubazlanec, Plouézec, Plourivo et Yvias. Aujourd’hui, plus de 20 000 habitants y résident.
Ploubazlanec Paimpol
8 250 habitants/2 361ha Maire : Jean-Yves de CHAISEMARTIN Rue Pierre Feutren - BP 62 22500 Paimpol 02 96 55 31 70 contact@ville-paimpol.fr www.ville-paimpol.fr 3416 habitants/1 504 ha Maire : Danielle BREZELLEC Rue Joliot-Curie 22620 Ploubazlanec 02 96 55 80 36 mairie.ploubazlanec@wanadoo.fr www.ploubazlanec.fr

Plouézec Plourivo
2 237 habitants/2835 ha Maire : Michel RAOULT 1 place du bourg 22860 Plourivo 02 96 55 90 20 contact@plourivo.fr www.plourivo.fr

3 432 habitants/2 787ha Maire : Jacques MANGOLD Place du Bourg 22470 Plouézec 02 96 20 64 90 mairie.plouezec@wanadoo.fr www.plouezec.fr

Kerfot

630 habitants/571ha Maire : Jean-Claude VITEL 1 place de la mairie 22500 Kerfot 02 96 20 87 01 mairie.kerfot@wanadoo.fr

Lanloup

Yvias

733 habitants/1161ha Maire : Jean-François GUILLOU 3 place de la mairie 22930 Yvias 02 96 22 37 04 mairie.yvias@wanadoo.fr

284 habitants/245 ha Maire : Louise-Anne EVEN Le bourg 22580 Lanloup 02 96 22 34 45 mairie.lanloup@wanadoo.fr

Lanleff

Pléhédel

109 habitants/216 ha Maire : Maurice GOARIN Le Bourg 22290 Lanleff 02 96 22 32 16 mairie-lanleff@wanadoo.fr

1 336 habitants/1 236 ha Maire : Yvon LE PUT Le bourg 22290 Pléhédel 02 96 22 31 37 mairie.plehedel@wanadoo.fr www.plehedel.fr

9

Communauté de Communes

Des services en action pour l’intérêt général
105 agents travaillent à la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo. Ces services couvrent l’ensemble des compétences de la CCPG, du Tourisme avec l’Office Intercommunal de Tourisme, à la Petite Enfance en passant par la pratique de la musique et du sport.
La Direction Générale des Services, composée du Directeur Général des Services, du Directeur Général Adjoint en charge des Services à la population et du Directeur Général Adjoint en charge des Services techniques, assure la mise en œuvre des décisions des élus communautaires en chapeautant les services de la Communauté de Communes. Deux services ressources sont placés sous l’autorité de la Direction Générale des Services : l’Administration Générale, intégrant les Ressources Humaines, les Finances et le Secrétariat Général, et le Service Information-Communication.

Les services techniques

Le Service Espaces Naturels a pour missions la mise en œuvre du programme Natura 2000, l’éducation à l’environnement et à l’éco-citoyenneté et la gestion des sites du Conservatoire du littoral. La collecte et le traitement des déchets sont réalisés par le Service Déchets. La gestion, l’entretien et le renouvellement des réseaux et installations de production et d’approvisionnement en
Information Communication

eau potable et d’assainissement collectif sont assurés par le Service de l’Eau et de l’assainissement. L’assainissement non collectif est également de sa compétence. Enfin, le service Patrimoine et le Service d’Information Géographique qui travaillent avec l’ensemble des services dépendent de la Direction des Services techniques.

Direction Générale des Services

Administration Générale Secrétariat Général

Les services à la population

La Direction Générale des Services à la population regroupe l’ensemble des services auxquels les habitants accèdent directement. Il s’agit de l’Ecole Intercommunale de Musique, de la piscine Islandia et du Pôle Nautique Paimpol-Goëlo pour le sport, de la Petite Enfance composée de la Maison de l’Enfance et du Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s, de l’Office Intercommunal du Tourisme et du Développement Touristique. Le Développement économique et l’emploi ainsi que l’Aménagement de l’espace et l’habitat sont également intégrés à la Direction des Services à la population.

Direction Générale Adjointe Services Techniques

Direction Générale Adjointe Services à la population

Déchets Ménagers
Collecte des déchets Déchèterie Centre de transfert de Cantonnou

Eau et Assainissement
Eau potable Assainissement collectif Assainissement non collectif

Petite Enfance

Développement Economique et Emploi Office de Tourisme

Sport
Piscine Islandia

Patrimoine et SIG

Espaces Naturels et Agenda 21
Natura 2000 Gestion des sites du Conservatoire du littoral Agenda 21 Maison de l’Estuaire

Pôle Nautique Paimpol-Goëlo

Ecole de Musique

Aménagement de l’Espace et Habitat

10

Communauté de Communes

Des services au plus près des habitants de Paimpol-Goëlo
Pour répondre aux besoins de la population et faciliter l’accés aux services publics, la Communauté de Communes développe la proximité avec la population. Tour d’horizon des services communautaires sur Paimpol-Goëlo.
La Maison du Développement, siège de la Communauté de Communes, la Maison de l’Estuaire, le Centre d’enfouissement et de transfert de Cantonnou et le garage des bennes de collecte des déchets sont situés à Plourivo. A Paimpol, l’Office de Tourisme, la Déchèterie de la Lande Blanche, la Maison de l’Enfance et l’Aire d’accueil des gens du voyage accueillent la population. A noter qu’une antenne de l’Office de Tourisme est ouverte en période estivale à Plouézec le long de la route cotière reliant Paimpol à Saint-Brieuc et l’organisation d’Espaces Jeux chaque semaine à l’Espace Enfance Intercommunal de Lanloup. de Poulafret et Coz Castel à Paimpol) réservent des créneaux à destination des établissements scolaires. En dehors de ces temps scolaires, ces deux services sont accessibles au grand public. Les gymnases de Kerraoul 2 à Paimpol ont été construits par la CCPG et sont gérés par la commune de Paimpol. La pratique et la diffusion de la culture n’est pas oubliée avec l’Ecole Intercommunale de Musique à Paimpol. pement sur Paimpol-Goëlo : les Ateliers Relais dans le parc d’activités du Savazou à Kerfot et la Maison de l’Entreprise à proximité de la zone de Goasmeur à Paimpol.

Huit sites de production et d’approvisionnement en eau potable

Quatre zones d’activités et deux bâtiments à vocation économique

Des équipements scolaires et de loisirs
La piscine Islandia à Paimpol et le Pôle Nautique Paimpol-Goëlo (sur les sites

Quatre zones d’activités sont gérées par la Communauté de Communes : la Petite Tournée à Yvias, Kéravel à Plouézec, Goasmeur à Paimpol et le Savazou à Kerfot. Parallèlement, deux bâtiments sont destinés aux entreprises en dévelop-

L’eau est captée depuis les forages de Pont-Cariou à Lanleff ou pompée dans le Leff à Yvias. Elle est ensuite «transformée» à l’usine de production de Moulin Bescond à Yvias. L’eau potable produite passe dans 500 km de canalisations jusqu’aux robinets des habitants. Trois châteaux d’eau, à Ploubazlanec, Plouézec et Yvias, une station de surpression à Kerpalud (Paimpol) et deux réservoirs à Paimpol permettent d’avoir une pression suffisante tout au long du réseau.

Pôle Nautique - Roc’h Hir

Chateau d’eau

Ploubazlanec

Pôle Nautique - Coz Castel Piscine Islandia Gymnases de Kerraoul Réservoir de Kerraoul Zone d’activités de Goasmeur Maison de l’Entreprise Aire d’Accueil des Gens du Voyage Déchèterie de la Lande Blanche Réservoir de la Lande Blanche Paimpol

Centre Dunant : Ecole Intercommunale de Musique Espace Emploi Cybercommune Pôle Nautique - Poulafret Office Intercommunal du Tourisme

Maison de l’Enfance Gendarmerie Zone d’Activités du Savazou Ateliers Relais Plourivo Kerfot

Maison de l’Estuaire Siége CCPG

Plouézec

Chateau d’eau de Plouézec Zone d’Activités de Keravel Antenne de l’Office Intercommunal de Tourisme

Centre de transfert de Cantonnou Garage des bennes Gîte de Coat-Ermit Usine de captage et de production d’eau potable de Moulin Bescond

Chateau d’eau d’Yvias Yvias Zone d’Activités de la Petite Tournée Espace Enfance Intercommunal Lanloup

Lanleff Usine de captage souterrain de Pont-Carriou

Pléhédel Aire de camping-cars

11

Partie 2

Le Développement économique La reconquête de la qualité de l’eau La Gestion des déchets Le Sport L’aménagement du territoire et l’habitat Le Tourisme La Culture L’Environnement La Petite enfance La solidarité

14 18 22 25 28 32 36 38 42 44

Le développement économique

Des opportunités foncières et immobilières
Près de 80 hectares sur 9 parcs d’activités sont dédiés à l’activité économique. 130 entreprises sont déjà implantées en zone d’activité. La Communauté de Communes Paimpol Goëlo continue de développer et anticiper l’offre foncière, de proposer des solutions à l’implantation des entreprises sur le territoire.
Le territoire de Paimpol-Goëlo est maillé d’espaces dédiés à l’activité économique, avec 9 parcs d’activités accueillant principalement des activités artisanales et commerciales. Sur la période 2008-2013, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo poursuit et finalise ses différents projets sur les 4 zones d’actvités communautaires : - La fin de l’aménagement de la zone de Goasmeur à Paimpol fin 2009, - La livraison de la zone de La Petite Tournée à Yvias fin 2010, - La réhabilitation de la voirie de la zone du Savazou à Kerfot en Juin 2013, - Le projet de zone ostréicole de Boulgueff à Paimpol, - L’acquisition de terrains à Kermin. En parallèle, la commercialisation de terrains communautaires a continué avec : - La vente des dernières parcelles de Goasmeur, - La vente de lots sur les zones de Keravel, du Savazou et de la Petite Tournée. Inauguré lors de la cérémonie des vœux en 2009, ce bâtiment de 1 000 m2 est une structure d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement des porteurs de projet de création et de la jeune entreprise. Elle conjugue les conditions optimales pour entreprendre une nouvelle activité et développer des relations de proximité avec le tissu économique local. Depuis 2009, 22 entreprises ont occupé un bureau ou un atelier, 10 entreprises occupent actuellement les locaux.

La Maison de l’Entreprise

Les Ateliers relais

Sur l’axe Paimpol-Saint-Brieuc, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo propose deux ateliers-relais de 300 m2 avec bureaux situés sur la zone d’activités du Savazou à Kerfot. Ces deux modules répondent à un besoin d’espacesateliers avec une aire de stockage. Depuis leur création en 2004, les ateliers ont accueilli sept entreprises. En 2011, deux nouvelles entreprises des secteurs de la mécanique industrielle et de l’équipement agricole se sont installées.

Des zones labélisées Qualiparc

Les zones d’activité de Keravel à Plouézec et de la Petite Tournée à Yvias ont obtenu le label QUALIPARC. Mis en place par la Région Bretagne, ce référentiel récompense la démarche de qualité, de prise en compte de l’environnement et l’animation des zones d’activités économiques.

La réfection de la voirie et des espaces verts de la zone d’activités du Savazou a été achevée en 2013.

14

La Maison de l’Entreprise accueille actuellement 10 entreprises dans ses locaux à Paimpol.

Le développement économique

L’enjeu de l’emploi, la formation et l’insertion professionnelle
Lieu de ressources, l’Espace Emploi est la première porte d’entrée de l’emploi et de la formation sur le territoire. En jeu : l’intégration des personnes les plus éloignées de l’emploi et la valorisation des emplois des filières locales. L’Espace Emploi
Deux collaboratrices rattachées au service «Développement Economique et Emploi» reçoivent tous les jours avec ou sans rendez-vous. Leurs missions : orienter, informer, accompagner tous les publics dans leurs démarches vers l’emploi. L’Espace Emploi, c’est avant tout une offre de services de proximité associant des acteurs de l’emploi et de la formation : La Mission Locale, Pôle Emploi Guingamp, et tout autre partenaire utilisant les locaux. Depuis 2011, l’Espace Emploi est ouvert au public 5 jours par semaine du lundi au vendredi. Des conseillers de Pôle Emploi reçoivent sur rendez vous les lundi, mardi et vendredi. Les jeunes de 18 à 25 ans trouveront auprès des conseillers de la Mission Locale un accompagnement dans leurs démarches. 300 jeunes du bassin paimpolais sont ainsi suivis sur des problématiques liées à l’emploi, la santé, la citoyenneté, la mobilité… la CCPG apporte à la Mission locale un soutien de 30 000 € par an.

Les journées de la Mer et du Littoral

Le forum Emplois saisonniers

L’Espace Emploi a participé à la première édition des Journées Mer et Littoral qui se sont tenues en septembre 2013 à Paimpol et ont accueilli 1 500 visiteurs sur 2 jours. La Communauté de Communes Paimpol Goëlo a soutenu cette manifestation qui a pour but la valorisation des métiers primaires de l’agriculture, de l’ostréiculture et de la pêche, forces vives du territoire.

Depuis 2010, le Salon Goëlo Emploid Saisonnierd accueille 450 visiteurs. En 2013, 10 enseignes et 15 exposants étaient sur place à la recherche de saisonniers. Le salon est organisé en partenariat avec la Maison de l’Emploi et de la Formation Professionnelle du Trégor Goëlo, Pôle Emploi, la Ville de Paimpol, la Mission Locale Ouest Cotes d’Armor et la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo.

Un nouvel Espace Emploi à Paimpol
En février 2012 le nouvel Espace Emploi a été inauguré après un an de travaux réalisés dans le cadre de la réhabilitation du centre Dunant. Labellisé Relais Service Public en 2012, l’Espace Emploi Paimpol-Goëlo est un lieu qui permet à chacun d’obtenir des informations et d’effectuer des démarches relevant aussi bien de l’emploi que de l’aide sociale.

15

Le développement économique

Un village pour le développement de l’ostréiculture
Dans son projet de territoire 2008-2014, la Communauté de Communes Paimpol Goëlo réaffirme «La vocation maritime du territoire».
Le projet d’aménagement d’une zone ostréicole sur le territoire, à la limite des communes de Paimpol et Plouézec s’inscrit dans la volonté de réaliser «Un certain nombre d’infrastructures et d’équipements indispensables au développement des filières maritimes (infrastructures portuaires, pêche, plaisance, conchyliculture, …)». ostréicole, mais aussi d’en faciliter les conditions de travail en réduisant le mitage des installations sur le littoral. et les travaux de terrassement ont débuté en mai 2013. Ils ont été interrompus suite au dépôt d’un référé par des opposants. La Communauté de Communes met en œuvre tous les moyens juridictionnels permettant la réussite de ce projet d’intérêt général.

Valoriser l’huître de Paimpol

Le projet vise la mise en place à terme d’un centre paimpolais de conditionnement et d’expédition. La première phase du projet consiste en l’aménagement d’une zone ostréicole afin de pallier le manque d’infrastructures à terre sur le secteur de Paimpol. Les objectifs sont de créer les conditions nécessaires au développement de la filière conchylicole fortement représentée sur le territoire tout en s’attachant à reconquérir un environnement de qualité (qualité de l’eau en baie de Paimpol et intégration paysagère). Ces conditions sont essentielles pour le développement d’une filière dite «complète» au niveau local. Il s’agit avant tout de maintenir l’emploi

La concertation est une pierre angulaire de la mise en œuvre du projet. En 2010 ont été organisées des réunions publiques avec les professionnels de l’ostréiculture et les riverains. Une exposition de présentation «Village Ostréicole» a été mise sur pied afin d’informer le public des enjeux. Du 27 décembre 2010 au 27 janvier 2011 inclus, une première enquête publique au titre du Code de l’Environnement a invité la population à se prononcer sur le projet. Cette enquête a suscité une forte mobilisation qui s’est traduite par un nombre important d’observations recueillies dans les mairies de Paimpol et Plouézec et à la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo. Suite à une enquête publique en début d’année 2012, le Plan Local d’Urbanisme de Paimpol a été modifié afin d’ouvrir à l’urbanisation la zone concernée par les activités conchylicoles. Le permis d’aménager a été accordé en novembre 2012,

Un projet concerté

L’animation des réseaux de développement des entreprises et entrepreneurs
Le club des Créateurs et repreneurs de l’Ouest des Côtes d’Armor - Des réunions d’information et d’échanges à la Maison de l’Entreprise, - L’accueil de «la Menhir Parade» à Paimpol en Juin 2012. La CCPG a apporté un concours de 20 000€ pour soutenir cette initiative associant des artistes et entreprises du territoire. La Chambre de Commerce et d’Industrie 22 - La CCPG a participé aux manifestations dans le cadre du départ de la course en solitaire du Figaro à Paimpol en juin 2012. Un stand d’accueil commun offrait l’opportunité aux partenaires économiques du territoire de se présenter au public, - La signature en 2013 d’une convention d’échange d’informations sur l’activité et les acteurs économiques. La Boutique de Gestion des Côtes d’Armor - Une permanence chaque jeudi à la Maison de l’Entreprise : un conseiller propose aux porteurs de projet de création ou de reprise un accompagnement personnalisé. Le porteur est suivi tout au long de son projet et bénéficie d’un suivi post création, - Le salon de la création de l’entreprise à Guingamp avec un stand pour informer sur les outils et dispositifs du territoire, - Une réunion d’information «L’entreprenariat au féminin» à la Maison de l’Entreprise. Le « Réseau entreprendre en Côtes d’Armor » - Des rencontres élus et entreprises du territoire, l’UCPT, MAAC HYDRAULIC, ECOCEANE et THOMAS PLANTS, - L’organisation de la soirée de gala de l’association à la salle des fêtes de Paimpol en novembre 2010 .

16

Le développement économique

Le soutien aux filières et savoir-faire économiques
Deux dispositifs de soutien au commerce ont vu le jour en 2012 et 2013. Le dispositif «Commerce et artisanat en mouvement» finance depuis 2012 des actions de promotion des savoir-faire sur le territoire portées par des groupes de commerçants et artisans. En 2012, la CCPG a apporté son concours à hauteur de 50 % à l’opération patinoire menée par l’Union des Commerçants et Artisants de Paimpol (UCAP 22) et à la Fête de l’accordéon créée par trois commerçants de la rue des 8 patriotes à Paimpol. L’Aide au commerce de proximité en zone rurale. Créé en 2013, ce fonds de concours aide des commerçants dans la phase de création, reprise ou développement d’activité. Trois commerces ont déjà bénéficié de ce soutien. tif d’Accompagnement Régional de la Diversification et de la Création de la Région, la Communauté de Communes a abondé de 35 000€ l’avance remboursable faite à cette entreprise. La CCPG a également activement soutenu sa reprise par la société Douce Hydro permettant le maintien de l’entreprise et ses salariés sur le territoire.

Les métiers primaires, l’industrie, le commerce et l’artisanat, les énergies marines renouvelables sont autant de filères et d’acteurs économiques dont la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo accompagne et soutient le développement.
d’Armor figurent également parmi les de leviers de développement du territoire auxquels la Communauté de Communes est associée.

Une nouvelle filière Energies marines

Le soutien à l’industrie locale

La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo en partenariat avec la Région Bretagne a souhaité soutenir l’entreprise MAAC HYDRAULIC dans le cadre de ses projets de développement et d’investissement. Ainsi, au travers du Disposi-

De nombreux projets de valorisation des énergies marines ou en mer ont avancé dans la baie de Saint-Brieuc. Sur notre territoire, le projet d’implantation par l’entreprise EDF de quatre hydroliennes au large de Paimpol-Bréhat s’est concrétisé en 2011 avec l’immersion de la première machine : l’Arcouest. Son immersion définitive est prévue fin 2014. Parallèlement, la CCPG s’est associée à Ifremer et la Région Bretagne pour la création d’un site d’essai liées aux énergies marines adossé au site d’exploitation EDF. Les opportunités de développement de l’éolien offshore au large des Côtes

17

La reconquête de la qualité de l’eau

Un contrat de baie pour une eau de qualité
Figurant parmi l’une des priorités de son projet de territoire, la Communauté de Communes a pris la mesure des des communes sur cette question d’intérêt général a conduit à la mise en place d’une nouvelle organisation d’un programme d’actions 2012-2017 cohérent et ambitieux pour lutter contre les pollutions diffuses sur
La qualité des eaux
Paimpol-Goëlo dispose d’une large bande littorale dont la qualité de l’eau impacte directement plusieurs activités. Ainsi, le secteur conchylicole a été touché en 1999 puis en 2007, par une épidémie d’hépatite A, dont la cause est directement liée à l’ingestion de coquillages contaminés en baie de Paimpol. La zone de production conchylicole est classée en B depuis 2008. Cest-à-dire, qu’elle nécessite un reparcage ou un traitement de purification des coquillages avant leur mise en vente. Par ailleurs, plusieurs plages sont classées en eau de baignade de qualité moyenne et des phénomènes d’échouage d’algues surviennent épisodiquement sur nos rivages (Lédano). Ce qui peut ternir l’image touristique du territoire. Des dégradations ponctuelles de la qualité des eaux littorales par la concentration en bactéries fécales ou virus d’origine humaine (eaux usées) ont été mises en évidence par différentes études. Concernant l’eau potable, l’alimentation provient à 80% du Leff, eau de surface vulnérable aux pollutions diffuses. - Le maintien des activités conchylicoles, voire le développement des activités maritimes (pêche…) sont liés à l’amélioration de la qualité sanitaire de l’eau sur le territoire, - Les nombreuses activités pratiquées sur le littoral (plaisance, baignade, pêche à pied, randonnée) confèrent une identité particulière à Paimpol-Goëlo et une image d’environnement privilégié qu’il est nécessaire de préserver, - La qualité de l’eau du robinet nécessite une protection permanente des bassins versants en amont de la prise d’eau de Moulin Bescond et des captages de Pont-Cariou.

Les enjeux liés à la qualité de l’eau

particuliers pour la mise en conformité des installations privées (branchement d’eaux usées et assainissement individuel), - Un volet milieux pour restaurer les espaces tampons (bocage et zones humides) et accompagner le développement d’une agriculture durable sur le bassin versant.

Le programme «Baie de Paimpol» 2012-2017
En 2012, les élus de la Communauté de Communes ont voté un programme de reconquête de la qualité de l’eau en baie de Paimpol, de l’estuaire du Trieux et de l’anse de Bréhec. Ce plan pluriannuel de 16M€ prévoit plusieurs actions : - l’amélioration des réseaux d’assainissement collectif, - Un soutien technique et financier aux

24 février 09 Vote du Projet de territoire faisant de la reconquête de la qualité de l’eau un des 4 chantiers du mandat

février 11 Nouveau contrat de Délégation de Service Public Eau potable

15 mai 12 Approbation du programme de reconquête de la qualité de l’eau 2012-2017

1er janvier 13 Prise de compétence «Assainissement collectif»

2009

15 décembre 09

2010

2011

2012

Prise de compétence «Eau potable»

2013 8 août 2013 3 juillet 12 Signature du contrat entre l’Etat, la Région Arrêté préfectoral Bretagne, l’Agence de définissant la Zone l’Eau, le Conseil à Enjeux Sanitaires Général et le SMEGA

18

La reconquête de la qualité de l’eau

L’amélioration du service d’approvisionnement en eau potable
enjeux économiques, touristiques et environnementaux liés à la reconquête de la qualité de l’eau. La solidarité plus globale des compétences liées à l’eau et à l’assainissement à l’échelle communautaire. Elle s’accompagne l’ensemble du territoire.
Les périmètres de protection
En 2008, plus de 450ha de terrains ont été classés dans les périmètres de protection de la prise d’eau de Moulin Bescond sur le Leff à Yvias et autour des captages d’eau souterraine de Pont-Cariou à Lanleff. Suite à ce classement, la Communauté de Communes a indemnisé les propriétaires et exploitants agricoles concernés à hauteur de 350 000 € pour les servitudes liés à ces périmètres (mise en herbe, réduction d’usage de produits phytosanitaires, couvert végétal en hiver). Dans le même temps, 28 installations d’assainissement individuel situées dans ces périmètres ont été réhabilitées. En 2011, la CCPG acquiert 10,32 ha sur le périmètre de protection rapproché de Pont-Cariou, faisant l’objet d’une gestion totalement écologique. le service rendu aux usagers : - baisse conséquente de 25% de la part délégataire du prix de l’eau, - engagement de réduction des pertes en eau (rendement de 85,5% en 2017), - télé-relève des 13 500 compteurs d’eau et mise en place d’une tarification saisonnière depuis le 1er janvier 2013 (haute saison en juillet-août) pour inciter les usagers aux économies d’eau en période estivale, - le taux de renouvellement des conduites d’eau passe de 0,5 à 0,9%/an, - meilleure connaissance de l’état des canalisations (SIG, cartographie des fuites), - élaboration d’un programme priorisant les secteurs à renouveler, - travail coordonné avec les communes pour intervenir sur les canalisations avant les travaux de voirie. Une étude a été lancée en 2013 sur l’évolution de la filière de traitement de l’usine de production d’eau de Moulin Bescond.

La production et la distribution de l’eau du robinet

Le renouvellement du contrat d’affermage pour la distribution d’eau potable sur Paimpol-Goëlo, l’ile de Bréhat et le secteur de Bréhec a permis d’améliorer

En 2013, la CCPG a accompagné l’installation d’un élevage caprin à Pont-Cariou à Lanleff pour un entretien écologique du périmètre de protection.

11 communes desservies par le service

chaque année par foyer

74m3 consommés

00 000000

21 000 usagers 30 000 en été

19

La reconquête de la qualité de l’eau

Accompagner les propriétaires d’assainissements individuels
Le Service Eau et assainissement a achevé le diagnostic des installations d’assainissement non collectif en 2010. Depuis, le service s’attache à l’amélioration constante de ces systèmes en accompagnant les propriétaires devant procéder à une réhabilitation de leur installation.
L’état du parc ANC sur le territoire
Le Service Public d’Assainissment Non Collectif (SPANC) géré par la Communauté de Communes a établit un état du parc des systèmes d’assainissement non collectif (ANC) sur son territoire de 2005 à 2010. Sur 4 351 installations, il s’avère que seules 22,6% d’entre elles sont conformes à la réglementation. Parmi les installations non conformes, près de la moitié du parc (plus de 2 100) est concernée par des rejets directs d’eaux usées ou une absence de système de traitement. munes concernées. Son périmètre a fait l’objet d’un arrêté préfectoral en date du 8 août 2013. Dans ce cadre, le délai de réhabilitation des installations présentant un rejet d’eaux brutes ou prétraitées directement au milieu hydraulique superficiel est réduit à 1 an (au lieu de 4 ans, délai maximum). particuliers, - En complément, pour les ménages aux revenus modestes, la Communauté de Communes apporte une aide complémentaire de 30% du montant des travaux (plafonnée à 2 100€).

Les aides pour la réhabilitation des installations défaillantes

La zone à enjeux sanitaires baie de Paimpol, estuaire du Trieux et anse de Bréhec

Les rejets d’eaux usées au milieu naturel des installations d’assainissement individuel défaillants ont un impact sanitaire conséquent sur les activités de la zone littorale. A cet égard, les bassins versants des ruisseaux côtiers de la baie de Paimpol, de l’estuaire du Trieux et de l’anse de Bréhec ont fait l’objet d’une délimitation de zone à enjeux sanitaires, approuvée par le Conseil Communautaire et les 8 com-

Dans ce contexte de réhabilitation parfois contrainte des installations individuelles, les élus ont fait le choix d’accompagner les propriétaires pour leur apporter un soutien dans ces démarches techniques et administratives ainsi que des aides financières pour ces travaux coûteux (7 000 € TTC en moyenne) : - En partenariat avec l’Agence de l’Eau, une aide financière de cet organisme est mobilisée pour les propriétaires privés à hauteur de 50% du montant de ces travaux (plafonnée à 4 000 €), - La Communauté de Communes assure l’animation d’une opération groupée de réhabilitation des ANC défaillants ainsi que l’avance des subventions aux

Des aides financières pour tous les propriétaires privés
Des subventions de l’Agence de l’Eau sont mobilisées pour tous les propriétaires privés grâce au contrat de Baie et une aide financière complémentaire de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo est apportée pour aider les plus démunis jusqu’à 80% du montant des travaux qu’ils doivent réaliser. Réhabilitation des ANC Mise en conformité des raccordements au réseau

20

La reconquête de la qualité de l’eau

La réduction des eaux claires parasites
L’exploitation des ouvrages a été reprise en régie sur les communes de Kerfot, Lanloup, Pléhédel, Plourivo et Yvias. Un nouveau contrat d’affermage a été conclu en 2013 pour l’exploitation du service de l’assainissement de Plouézec sur la période 2014-2017 avec de forts engagements du délégataire pour la réduction des eaux claires parasites. Les contrats d’affermage des communes de Paimpol et de Ploubazlanec arrivant également à échéance fin décembre 2017, le mode de gestion du service de l’assainissement pourra ainsi être harmonisé à moyen terme. du lancement d’une étude pour l’extension du réseau sur le secteur du Questel à Plouézec, ou encore sur le devenir des lagunes de Kerfot. La commission Eau et assainissement travaille aussi périodiquement à l’examen de dossiers de petites extensions à proximité du réseau existant demandées par les propriétaires concernés.

La Communauté de Communes a pris la compétence «Assainissement collectif» depuis le 1er janvier 2013. Depuis, plusieurs actions ont été menées en partenariat avec les communes pour la gestion, le renouvellement et l’amélioration des réseaux d’assainissement.
l’Eau, la Communauté de Communes prépare la mise en place d’un système global de diagnostic permanent des réseaux qui permettra de sectoriser les entrées d’eaux parasites et de déterminer les secteurs prioritaires à réhabiliter.

La mise en conformité des raccordements existants
(partie privative)

La réduction des eaux claires parasites

La poursuite des extensions du réseau public d’assainissement
Les travaux d’extensions des réseaux d’assainissement programmés par les communes ont été poursuivis en 2013 sur les secteurs de Kermanac’h à Paimpol, Penhoat à Plourivo, Kergoc-Keravel à Plouézec, Kerroc’h à Ploubazlanec ou encore pour le raccordement du camping du Launay à Plouézec. L’année 2013 a également fait l’objet de travaux de réhabilitation du réseau de Paimpol (avenue de Guerland), ainsi que

Les réseaux d’assainissement collectent énormément d’eaux claires parasites (plus de 200% du volume annuel d’eaux usées), ce qui perturbe le bon fonctionnement des stations d’épuration et provoque le débordement de certains postes de refoulement en cas d’évènements pluvieux intenses. Une partie de celles-ci provient de mauvais raccordements des conduites d’évacuation des eaux pluviales (toitures, réseau pluvial, fossés…). Le reste concerne des entrées d’eaux de nappe pour les réseaux qui sont en mauvais état (principalement les réseaux anciens en amiante-ciment). Avec le soutien financier de l’Agence de

Le service de l’Eau et de l’assainissement assure depuis 2012 le contrôle de raccordement au réseau d’assainissement des propriétés privées. Les secteurs prioritaires de Pors Even à Ploubazlanec et des 4 vents à Plourivo ont fait l’objet de contrôles ciblés à cet égard. Près de 20% des 8 500 habitations desservies sont mal raccordées en partie privative : des eaux de pluie étant parfois collectées sur le réseau d’eaux usées et inversement, une partie des eaux usées se déversant encore directement au milieu naturel, rejoignant les cours d’eau, puis la mer. Un accompagnement technique et financier des propriétaires concernés par la mise en conformité de leur raccordement a été mis en place en 2013.

En 2013, le réseau de Guerland Paimpol a été réhabilité par chemisage.

21

La gestion des déchets

L’usager au cœur du dispositif de déchets sur Paimpol-Goëlo
L’usager n’est plus un simple producteur de déchets. Il est, par sa contribution au geste de tri, un engagée à lui en donner les moyens : tri en monoflux à domicile et à proximité, amélioration des
Loin le temps des décharges publiques. En l’espace d’une décennie, la collecte et le traitement des déchets ont subi des évolutions majeures, avec en ligne de mire les objectifs du Grenelle de l’Environnement. Il a donc été demandé à tous (et en particulier ces 4 dernières années) de faire un effort important sur le geste de tri. Le changement espéré a eu lieu et les objectifs largement dépassés avec pour corolaire des bouleversements importants : modification des consignes de tri, des jours et fréquences de collecte... La transition est quasiment achevée et les habitudes ancrées. Les ambitions du Service Déchets sont maintenant d’améliorer la qualité d’un service aux multiples facettes. promet déjà prochainement la collecte séparée de l’ameublement et du gros plastique. En 2012, la sûreté a été améliorée avec l’installation d’un système de vidéosurveillance. D’abord destinée à réduire les incivilités, elle a permis de réduire considérablement les vols sur le site. En 2013, la sécurité a cette fois été améliorée par le détournement des professionnels vers le site de Cantonnou pour les dépôts de gravats et déchets verts. En 2014, la plate forme de dépôt des déchets verts doit être agrandie et la circulation améliorée.

Des poubelles jaunes pour tout le monde

Une déchèterie plébiscitée

La Déchèterie de la Lande Blanche à Paimpol est considérée comme un des hauts lieux de fréquentation du territoire. Avec des pointes à 800 véhicules par jour, sa réputation n’est pas usurpée. Ouverte en août 1996, elle doit s’adapter en permanence à l’émergence de nouvelles consignes de tri. Les plaques de plâtre et les films plastiques attendent une place à quai tandis que l’on nous

L’évolution (ou la révolution) du mode de tri a profondément bouleversé les habitudes des ménages. Entreprise à partir de l’année 2010 dans les zones agglomérées, sous forme de tri séparé des papiers et plastiques, la collecte a évolué en 2012 sous la forme du monoflux : un seul contenant pour l’ensemble des déchets triés. Parallèlement, les consignes de tri ont été étendues, permettant aux usagers de la CCPG, pionniers dans ce domaine, de trier l’ensemble des emballages ali-

En quatre ans le tonnage du tri sélectif a été multiplié par 4 tandis que celui des déchets ménagers en a perdu le tiers.
Tonnes

8000 7000 6000 5000 4000 3000 2000 1000 0

7314 6782

7058 6632

6931 6147

6903

6654

6317

Volume total de déchets Déchets ménagers résiduels (Ordures ménagères)

5762

5420

4576

532
2008

426
2009

784
2010

1141

1234

1741
Déchets triés

2011

2012

2013

22

collecte et de tri des
acteur majeur dans la gestion des déchets. La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo s’est points d’apport volontaire et de la déchèterie, campagne de compostage individuel et collectif.
mentaires. Le succès rencontré lors des premières phases a été déterminant. C’est grâce à la baisse considérable du tonnage de déchets ménagers résiduels qu’a été possible l’extension du tri à tout le territoire en 2013. La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo a donc initié un principe de collecte des ordures ménagères par quinzaine, repris ensuite par l’ensemble des collectivités avoisinantes. Trop ambitieux à son démarrage avec le maintien du dispositif l’été (et malgré la mise à disposition de points d’apport volontaire), le calendrier de collecte sera revu : les tournées de tri seront espacées pour permettre une collecte hebdomadaire des déchets ménagers résiduels en été et une fois par quinzaine le reste de l’année. Ainsi, les habitants de Paimpol-Goëlo bénéficieront tous d’un dispositif de collecte homogène et efficace tenant aussi compte des spécificités du territoire, notamment en matière de tourisme. quatre ans. La conjoncture économique en est incontestablement une des causes. Mais pas seulement. Depuis 2009, la CCPG promeut le développement du compostage individuel et collectif. Grace aux subventions accordées par l’ADEME et le Conseil Général, les résidents de Paimpol-Goëlo peuvent faire l’acquisition d’un composteur à prix réduit. A ce jour, 1 000 composteurs ont été distribués, contribuant ainsi à atteindre les objectifs du Grenelle de l’Environnement en matière de recyclage des matières organiques. Le compostage peut aussi créer du lien social. Dans le cadre des fiches actions de l’Agenda 21, des composteurs collectifs ont été installés dans la cité HLM de Kernoa permettant à ses résidents d’expérimenter le compostage partagé. Ce dispositif test, pourra ensuite être étendu à d’autres immeubles du territoire.

Du tri mais pas seulement

D’un point de vue global, la baisse du tonnage des déchets ménagers et triés collectés sur le territoire est de 11% en

23

La gestion des déchets

La Recherche d’un service toujours meilleur
Dans un cadre géographique aussi privilégié, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo se doit de donner une image de son territoire irréprochable. Elle s’est donc dotée d’outils et de moyens importants pour y parvenir.
Des Points d’Apport Volontaire mieux intégrés
Communauté de Communes a donc pris la compétence «collecte des points d’apport volontaire» et s’est doté d’un camion grue permettant de s’adapter au mieux aux changements saisonniers et à l’évolution croissante de la demande. Cela s’est rapidement traduit par une très forte diminution des débordements de colonnes. L’usage des colonnes d’apport volontaire s’est imposé auprès des usagers. Elles sont néanmoins souvent la cible de dépôts sauvages. Désormais, un agent circule quotidiennement pour nettoyer et désodoriser les conteneurs enterrés et ramasser les encombrants abandonnés autour des colonnes.

En complément de la collecte en porte à porte, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo a mis en place 22 sites de points d’apport volontaire sur l’ensemble du territoire. 6 sites de conteneurs enterrés ont été installés depuis 2010, dont le dernier à Bréhec en juillet 2013. Ces conteneurs parfaitement intégrés dans l’espace urbain permettent d’éviter la prolifération des bacs dans les rues piétonnes ou sur des sites remarquables. La collecte en monoflux a rendu obsolète les «volières» dédiées à la collecte des flaconnages plastiques. Elles ont donc été démantelées et remplacées par des conteneurs en bois pour une meilleure intégration paysagère.

Du compost pour les jardins

Des Points d’Apport Volontaire plus propres

La progression importante de la collecte des ordures ménagères en apport volontaire (10% du tonnage total collecté) a imposé au service, un devoir de réactivité beaucoup plus grand. La

Tous les troisièmes mercredi du mois, la Communauté de Communes met gracieusement à disposition des jardiniers du compost pour leur jardin. Elaboré à partir des déchets verts apportés par les particuliers, un cercle vertueux est ainsi créé.

Mai 2010 Lancement de la collecte des déchets triés en zone agglomérée

Mai 2012 Lancement du monoflux en zone agglomérée

Décembre 2012 Extension du monoflux à tout Paimpol-Goëlo

2009

2010

2011
Juin 2010 Installation de 5 conteneurs enterrés à Paimpol

2012

2013
Juillet 2013 Mise en service des conteneurs enterrés à Bréhec Mai 2013 Modernisation des éco-points pour la mise en place du monoflux

24

Le sport

Islandia, des activités pour la forme, la santé et le bien être
Le centre aqualudique islandia, créé en 2001, accueille chaque année plus de 80 000 personnes. Espace ludique pour le grand public, elle est également un site d’apprentissage de la natation.
Le Centre aqualudique Islandia est une piscine «sport-loisirs» avec de nombreux équipements en accès libre : toboggan, jets massants, rivière à contre courant et pataugeoire avec cascade. Un espace détente composé d’un hammam, d’un sauna et d’un jacuzzi complète l’offre de loisirs. Ces équipements sont appréciés pour se détendre après l’effort physique. des inscriptions ont été enregistrées sur la première journée, contre 75% en 2011. La demande étant croissante et supérieure au nombre de places disponibles (434 places), les modalités d’inscription seront revues pour la rentrée de septembre 2014.

Plus de entrées par an

Lieu d’apprentissage

Des activités aquatiques

Parallèlement, plusieurs activités aquatiques sont proposées : aquagym, aquatonic, apprentissage et perfectionnement pour les enfants et adultes... Si les deux premières sont les plus suivies, 2013 marque la volonté de se diversifier avec l’activité «aquabike». Réservée aux adultes, elle se décline sous deux formes : - location par tranche de 30 minutes, - une activité Circuit aquabike encadrée par un Maître Nageur. Preuve de l’engouement du public pour les activités aquatiques encadrées, la première journée d’inscription se déroule à la salle des fêtes de Paimpol depuis quatre ans. En 2013, près de 90%

L’apprentissage de la natation tient une place prépondérante à la piscine. La maîtrise de la nage est le passeport indispensable pour des pratiques sportives en toute sécurité telles que la natation en milieu artificiel ou naturel, les activités aquatiques et les sports nautiques. Des ateliers accessibles à tout âge se déroulent durant la période scolaire. Les élèves y apprennent à nager et pour certains à surmonter leur peur de l’eau. Ils sont complétés depuis 2011 par des leçons de natation proposées aux enfants de 6 à 12 ans à chaque période de vacances scolaires. C’est un stage de 10 leçons de natation réparties sur 2 semaines. Ces ateliers, qui ouvrent ensuite les portes pour la pratique de la natation ou des loisirs nautiques, affichent complets depuis la première session.

Des tarifs attractifs
Pour faciliter l’accès à l’établissement, un «tarif famille nombreuse» a été créé en 2011. Comme les enfants, étudiants, apprentis et bénéficiaires du RSA, l’entrée est à 2,65€. De même, une carte 10h pour les adultes a été mise en place afin de simplifier et promouvoir l’accès.

Des animations spéciales pour promouvoir la piscine
Depuis 2 ans, la Piscine Islandia a mis en place 3 animations pour la découverte de l’équipement et des animations. En février, une soirée aquagym permet aux habitants de découvrir l’activité. En novembre, une soirée est réservée aux adolescents de 12 à 17 ans. Ils peuvent nager, danser et participer à des animations. Enfin, au mois de mai une journée portes ouvertes permet à toute la famille de venir à la piscine gratuitement.

25

Le sport

Vent en poupe pour le Pôle Nautique Paimpol-Goëlo
En 2013, 7 658 enfants et adultes ont pris la mer avec le Pôle Nautique Paimpol-Goëlo. Le service communautaire propose un Club Loisirs à l’année, des stages d’initiation et de perfectionnement en voile et en kayak et accueille les groupes scolaires.
Créé en juin 2012, le Pôle Nautique Paimpol-Goëlo est ouvert toute l’année, hors période d’hivernage. En dehors des vacances scolaires, il accueille les groupes scolaires dans le cadre de séances dédiées. Dès le cycle 2, ils découvrent la voile sur optimist et le kayak à Poulafret avant de se perfectionner en catamaran sur le Trieux depuis Coz Castel à Paimpol. En 2013, 2 657 scolaires y ont pratiqué. En fin d’année scolaire, le site de Coz Castel accueille l’opération Ecoles Toutes Voiles Dehors (ETVD) organisée en partenariat avec le Comité Départemental de Voile. Cette année, 172 enfants ont alterné jeux en mer et à terre et remis en pratique ce qu’ils ont appris durant les séances scolaires. L’apprentissage se fait sur le plan d’eau de Poulafret. Une fois aguerris, les navigateurs pratiquent sur le Trieux depuis le site de Roc’h Hir. Durant l’hivernage, les adhérents du Club Loisirs Kayak peuvent suivre des cours d’esquimautage à la piscine Islandia. voile. Le magasin Force 8 propose quant à lui la location des kayaks de mer.

50% de la fréquentation en été

Un Club Loisirs toute l’année

Le Club Loisirs est accessible de septembre à juin dès 6 ans en voile et 10 ans en kayak. Chaque mercredi et samedi, suivant qu’ils soient sur optimist, catamaran ou kayak de mer, 60 adultes et enfants découvrent ou perfectionnent leur technique de navigation encadrés par des moniteurs diplômés d’Etat.

Juillet et août représentent 50% de la fréquentation annuelle du Pôle Nautique. Durant ces deux mois, l’équipe propose des stages et séances découverte optimist, catamaran Funboat, KL 13.5, Dart 16 et kayak. Depuis 2013, l’offre est complétée par des stages de planche à voile et des séances découverte de stand up paddle. Deux nouveautés plébiscitées par les stagiaires cette année. Des balades nautiques en kayak de mer au phare de la Croix, dans l’archipel de Bréhat et en canoë sur le Trieux sont également organisées durant l’été. Le départ de l’ensemble des activités se fait depuis le site de Roc’h Hir à Ploubazlanec. Les vacanciers peuvent également y louer un catamaran ou une planche à

50% de la fréquentation annuelle +28% en juillet et août 2013 par rapport à 2012 202 personnes ont pratiqué la planche à voile 53 stagiaires ont découvert
le stand up paddle

26

Le sport

Des outils pour développer la pratique sportive
Par le biais de la construction et de la mise à disposition d’équipements sportifs mais également le soutien financier aux associations, la Communauté de Communes participe au développement de la pratique de tous les sports sur Paimpol-Goëlo.
Les deux gymnases de Kerraoul 2, situés sur le site du Lycée de Kerraoul à Paimpol et inaugurés en novembre 2007, accueillent les établissements scolaires du territoire, mais également les associations sportives de Paimpol-Goëlo. Depuis la fermeture du gymnase de Goasplat, les entraînements et les matchs de badminton, basket, hand-ball, tir à l’arc et même d’escrime se déroulent dans les salles des gymnases. Durant les vacances scolaires, une partie des activités de Cap Armor, notamment le football en salle, le ping-pong ou encore le badminton, se déroulent dans l’enceinte de Kerraoul 2. associations bénéficient de la gratuité pour leurs adhérents âgés de moins de 18 ans. Sont également mis à disposition de l’ASSUB Paimpol et Paimpol Immersion les locaux (vestiaires et sanitaires, salle de réunion, hangar) de Coz Castel à titre gracieux pour leurs sorties en mer et formations. L’association Loguivy Canot Club, qui pratique la voile en compétition, utilise le local de Roc’h Hir à Loguivy de septembre à fin juin, les bateaux de sécurité pour ses entraînements, régates ou autres manifestations sportives. Le Club de Natation Paimpol-Goëlo (natation sportive) bénéficie d’un soutien renforcé puisque la CCPG finance un tiers du poste d’entraineur. Un soutien indispensable au plus petit club de natation du département mais dont les résultats sont impressionnants : Classement National des clubs saison 2012/2013 : 478ème sur 993 clubs classés. Classement Bretagne : 30ème sur 48 clubs classés. Un record de Bretagne et quatre records départementaux.

Le soutien aux associations sportives

La Communauté de Communes soutient les associations sportives à travers la mise à disposition de salles aux gymnases de Kerraoul 2. Toute l’année à la piscine, des créneaux horaires sont réservés pour l’apprentissage de la plongée avec l’ASSUB Paimpol et Trisub 22, la nage avec palmes avec Paimpol Immersion et l’esquimautage avec la section Kayak du Pôle Nautique Paimpol-Goëlo. Pour un accès au plus grand nombre, ces

27

L’aménagement du territoire et l’habitat

Accompagner le développement et les collectivités voisines
Dans le cadre de sa compétence obligatoire d’Aménagement de l’espace, la Communauté de réflexion d’ensemble sur le développement du territoire à court et long terme, en conjuguant les nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Le suivi des documents d’urbanisme communaux
tion d’étude d’aménagement de leur centre-bourg : - La commune de Pléhédel a lancé une étude d’aménagement d’un secteur situé dans le centre-bourg d’environ 1,7 ha. Après l’élaboration d’un diagnostic, elle a pour objectifs de mener une réflexion globale sur l’aménagement du bourg et définir l’opération et ses conditions de réalisation. Une trentaine de logements est prévue dont 20% de logements locatifs sociaux. - La commune de Plouézec s’est engagée dans le pilotage d’une étude de projet urbain et de renouvellement urbain pour la revitalisation de son centrebourg. - La commune de Ploubazlanec a également lancé une étude sur son centrebourg dont les objectifs sont les mêmes que Plouézec : - Accueillir de nouveaux habitants pour maintenir la vie sociale et économique des bourgs, - Préserver la qualité urbaine et architecturale des bourgs,

Actuellement, 4 des 9 communes (Kerfot, Lanleff, Ploubazlanec et Plourivo) élaborent ou révisent leur Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ce document établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire communal. Il doit être compatible avec plusieurs documents : Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), Programme Local de l’Habitat (PLH), Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE). La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo s’attache à vérifier et, à défaut, à faire des observations aux communes afin que leurs documents d’urbanisme prennent en compte les projets ou programmes communautaires.

L’accompagnement des communes dans leur développement

Depuis 2013, la CCPG et l’Etablissement Public Foncier de Bretagne accompagnent les communes dans la réalisa-

Projet de 20 logements locatifs sociaux par le bailleur social SA La Rance dans la ZAC Malabry à Paimpol

Le Schéma de Cohérence Territoriale Goëlo-Trégor (SCoT)
Le SCoT est un document de planification qui fixe les grandes orientations d’aménagement et de développement pour les 20 ans à venir dans une perspective de développement durable. Il sert de cadre de référence pour toutes les politiques territoriales en matière d’urbanisme, d’habitat, de déplacements et plus généralement en termes d’organisation de l’espace. Le SCoT Goëlo-Trégor est né en décembre 2007. Il réunissait les communautés de communes de Paimpol-Goëlo, de la Presqu’île de Lézardrieux et des Trois Rivières et l’île de Bréhat, Depuis juillet 2013, il est élaboré à l’échelle des communautés de Paimpol-Goëlo, de la Presqu’île de Lézardrieux et de l’île de Bréhat, soit 28 180 habitants en 2010. Entre 2007 et 2013, le Syndicat Mixte a élaboré un projet de SCoT en 3 phases : - un diagnostic déterminant les principaux constats, axes de travail et enjeux du territoire, - un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), fixant les objectifs des politiques publiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire, validé en novembre 2010, - un Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO), validé en mai 2012, qui fixe les orientations et prescriptions pour atteindre les objectifs du PADD. Le DOO est accompagné d’un Document d’Aménagement Commercial (DAC), validé en novembre 2012. Le projet de SCoT est arrêté depuis le 14 décembre 2012, mais n’est pas approuvé. Les réflexions sur son devenir sont en cours.

28

du territoire avec les communes
Communes Paimpol-Goëlo mène, avec les 9 communes qui la composent, une politiques économiques, et dans les domaines de l’habitat, des transports et des
- Participer à l’effort de production de logements dans des secteurs déjà «équipés». tantes (Tibus, TER), pour rejoindre les arrêts de ces lignes et accéder ensuite aux liaisons régionales et nationales, ou tout simplement pour aller faire des démarches administratives, des courses… En novembre 2009, la CCPG a pris la compétence en matière d’organisation du transport public, lui permettant de signer une convention, avec le Conseil Général, de délégation de compétence pour l’organisation d’un service de transport à la demande jusqu’au 31 juillet 2015. T9Com, opérationnel depuis avril 2010, est un service de transport à la demande sur réservation et en porte à porte, assuré par des artisans taxis installés sur le territoire de Paimpol-Goëlo. Le service connaît un réel succès et répond véritablement à une demande des usagers du territoire. En 2010, il y a eu en moyenne 75 utilisateurs par mois, 160 en 2011, 375 en 2012 et plus de 500 en 2013. Depuis sa création, le service de transport à la demande a régulièrement évolué pour s’adapter aux besoins de la population. Aujourd’hui, afin de développer l’intermodalité des transports, il est possible pour un usager d’utiliser T9Com et le réseau Tibus avec un ticket combiné à 2€ pour un trajet. T9Com permet aux résidents, âgés de plus de 12 ans de se déplacer sur les 9 communes de Paimpol-Goëlo et les 15 de Lanvollon-Plouha, 7 demi-journées par semaine.

Le logement social

La Communauté de Communes accompagne les communes et les bailleurs dans les projets de construction de logements sociaux en participant à leur financement : ZAC Malabry à Paimpol, Clos de Kerlic à Ploubazlanec et rue Pierre Labbé à Plourivo.

Le développement du très haut débit

L’augmentation des usages et des services pour les résidents, entreprises et services publics, est génératrice d’une demande de débit et de qualité de service de plus en plus élevée, nécessitant le développement de réseaux de plus en plus performants. Dès 2010, la CCPG s’est engagée dans le développement du très haut débit, facteur de compétitivité et d’attractivité du territoire. Après l’élaboration, conjointe avec Lanvollon-Plouha, d’un schéma directeur d’aménagement numérique de proximité, elle a réalisé en 2013 une étude d’ingénierie pour disposer de tracés du réseau théorique FTTH (Fiber To The Home) avec l’établissement d’un chiffrage du projet de déploiement. La participation financière de la CCPG est estimée à 5,8 millions d’euros pour un déploiement à l’horizon 2025-2030.

Les transports en commun sur Paimpol-Goëlo
Tibus
Ligne 23 Ligne 9 Ligne 7

L' Arcouest Embranchement ( ! ( ! ( ! Mairie Lycée Kersa ( ! ( ! Bel air ( ! ( ! ( ! ( ! ( ! ( ! ( ! ( ! ( ! Kervodin

L' Arcouest Pointe

Train

Perros Hamon

TER Paimpol-Guingamp
Lannion

Collège Chombart de Lauwe Lycée Keraoul ( !

Sa

( !

Kerroc'h Collège St-Joseph Hôpital ( ! Kérity Eglise Guillardon ( !

-Q int ua yP or trie

Croix Barillet Lancerf ( ! Traou Nez ( ! Collège Goas Plat Plounez Eglise

ux

Gare SNCF

( ! Aire de covoiturage de la Lande Blanche ( !

La Poste ( !

Kérity Cosquellou Stade

( ! ( !

Talavéra Le Questel ( !

( ! Frynaudour Bréhec Plage ( !

L’organisation du service de transport à la demande

Un besoin complémentaire existait pour les personnes éloignées des lignes exis-

Gu

ing

am

p
( ! ( ! Halte Là

Eglise

Sa in t-B rie uc pa rl a Cô te

Services techniques - SIG. Décembre 2013 Sources : CG22, 2013. BDCarto IGN n°2012-DINO-1-39-0050.
Sa int Br ieu c

29

L’aménagement du territoire et l’habitat

Le Programme Local de l’Habitat, habitat de Paimpol-Goëlo
La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo a adopté son Programme Local de l’Habitat le communes, les partenaires et les professionnels de l’habitat ont abouti à définir les objectifs et hébergements, favoriser le renouvellement urbain et la mixité sociale et améliorer l’accessibilité
Les enjeux et les orientations
Les enjeux pour le territoire sont notamment une démographie à redynamiser, des jeunes ménages à attirer, un vieillissement de population à prendre en compte. C’est donc un retournement de tendance que favorise ce Programme Local de l’Habitat (PLH), en concentrant les efforts sur des orientations où la CCPG dispose d’outils réels d’intervention : - développer une offre de logements permettant une relance de la croissance démographique, - développer l’offre de logements sociaux, - encourager une offre privée adaptée aux besoins de la population, - répondre aux besoins des populations spécifiques, - promouvoir un urbanisme et des logements durables. Quelques actions menées depuis l’adoption du PLH en juin 2012 - La prise de compétence «logement social», programmation, participation financière aux opérations, garantie des emprunts des bailleurs sociaux et mise à disposition de foncier viabilisé, - La réalisation d’un Foyer de Jeunes Travailleurs (FJT) à Paimpol, - Le conventionnement avec l’Etablissement Public Foncier de Bretagne, - L’accompagnement des communes dans le pilotage d’études d’aménagement de centre-bourg, - La poursuite des actions d’amélioration du parc privé, à travers un Programme d’Intérêt Général (PIG), - Le soutien à l’accès au logement en contribuant au Fond de Solidarité Logement (FSL), - Le développement et mobilisation de l’offre locative privée en conventionnant avec l’association SIRES. statistiques à travers des indicateurs définis en fonction des problématiques et objectifs inscrits dans le PLH ; il apporte des éclairages pour la mise en œuvre des actions et leur suivi. Sa réalisation a été confiée à l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL).

Le Foyer de Jeunes Travailleurs

La mise en place d’un observatoire de l’habitat en octobre 2013

Afin de suivre l’avancement du projet habitat de la CCPG (à travers les principales données statistiques), l’Observatoire de l’habitat a été créé un an après l’adoption du Programme Local de l’Habitat. Il produit l’analyse croisée de données

Dès 2010, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo a confié à l’URHAJ (Union Régionale pour l’Habitat des Jeunes), une étude sur l’habitat des jeunes sur son territoire. L’étude, réalisée en 2011, a présenté les besoins en matière d’accueil, de logement et d’accompagnement des jeunes actifs en insertion ou accès à l’emploi et en formation sur le territoire intercommunal. Elle a préconisé la création d’une structure Habitat-Jeunes sur Paimpol et le développement d’une offre complémentaire sur Plouézec et Ploubazlanec. La réhabilitation du «bâtiment A3» de la résidence du Quinic à Paimpol a été retenue pour la réalisation du Foyer de Jeunes Travailleurs (FJT).

Le Programme d’Intérêt Général (PIG) Précarités
La Communauté de Communes PaimpolGoëlo s’est engagée en juin 2009 dans un dispositif d’amélioration de l’habitat privé : le Programme d’Intérêt Général (PIG) «Précarités énergétiques et adaptation». Dans ce cadre, la CCPG propose aux propriétaires occupants et bailleurs : - un accompagnement gratuit par le PACT HD des Côtes d’Armor, - une aide financière de la CCPG, - une subvention de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) complétée par des subventions Habiter Mieux, des caisses de retraite… Ces travaux concernent : - la lutte contre la précarité énergétique visant au moins une réduction de 25% de la consommation d’énergie, - l’adaptation du logement au vieillissement, - l’adaptation du logement au handicap.

30

document cadre de la politique
26 juin 2012. Durant les 3 années de son élaboration, des échanges avec les les principes d’une politique visant à répondre aux besoins en logements et en du cadre bâti aux personnes à mobilité réduite.
Le projet prévoit 28 logements (principalement des T1) et des lieux de vie communs (salle de repas, de jeux…). L’association l’Igloo, fort de son expérience en tant que gestionnaire des résidences FJT de Saint-Brieuc et de Lamballe, gèrera le futur établissement. L’Igloo a été associé à la définition du projet, afin d’adapter véritablement le projet aux besoins des jeunes. La demande de permis de construire a été déposée en octobre 2013. Les travaux doivent démarrer début 2014, afin d’accueillir les jeunes travailleurs dans le foyer dès janvier 2015.

Vue d’entrée du futur Foyer de Jeunes Travailleurs à Paimpol depuis la rue Novice Le Maout.

L’aire d’accueil des gens du voyage
1 032 logements dont 131 logements en accession sociale à la propriété
Située à Paimpol, l’aire d’accueil des gens du voyage dispose de 14 emplacements, pouvant accueillir 28 familles, pour des séjours d’une durée inférieure à 3 mois. Depuis son ouverture en 2006, l’aire d’accueil des gens du voyage a accueilli plus de 240 familles. A travers la mise en place d’un projet social, la CCPG tend à favoriser la scolarisation des enfants ainsi que l’accès aux services et équipements de proximité.

109 logements locatifs sociaux

Le tourisme

Accueillir et informer les visiteurs
Le 1er janvier 2009, suite à la décision du Conseil communautaire, l’Office de Tourisme, classé deux étoiles **, a changé de statut pour devenir un Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC). Il est administré par un Comité Directeur constitué de 11 représentants de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo (CCPG) et 8 représentants des socio-professionnels du tourisme. Son équipe est composée d’une directrice et de 4 conseillers en séjours ainsi que d’une équipe saisonnière l’été. La Communauté de Communes a doté l’EPIC de nouveaux locaux inaugurés en avril 2009. Le siège de l’Office de Tourisme est désormais une vitrine incontournable pour l’ensemble des acteurs de l’économie touristique locale. L’antenne de Plouézec a également été rénovée et déplacée sur la route de Saint-Brieuc à Plouézec, site de grand passage.

Informer, conseiller la clientèle touristique, assurer la promotion de la destination, élaborer des séjours touristiques, contribuer à la définition de la stratégie touristique et coordonner le réseau local, telles sont les principales missions d’un office de tourisme complètement «refondé».

Les plus : une meilleure visibilité de la destination, une diffusion commerciale nationale (coffrets), des retombées financières pour les partenaires locaux. L’espace d’accueil expose de nombreuses œuvres d’artisans d’art sous vitrines. Depuis 2011, le hall est régulièrement animé par des expositions-relais sur les différents thèmes identitaires du territoire (Festival du chant de marin, pêche à pied…).

Animation du réseau

Nouveaux services, 6 j / 7 en hiver et 7 j / 7 en été
Ouvert toute l’année, l’OIT assure l’accueil, l’information et la commercialisation de services (billetteries, réservations) et a également créé en octobre 2010 des courts séjours, principalement à destination de la clientèle individuelle.

Véritable tête de réseau, l’Office de Tourisme fédère près de 400 partenaires et acteurs du territoire des 9 communes de Paimpol-Goëlo et assure le conseil sur différents sujets à ses partenaires : communication, gestion des disponibilités, e.tourisme, labellisation, taxe de séjour, porteurs de projet… Il tient le réseau informé de ses actions et de son actualité par le biais d’une newsletter trimestrielle créée en 2012.

Le tourisme «mobile»
Entre 2010 et 2011, l’Office de Tourisme s’est adapté aux nouvelles technologies de l’information touristique pour répondre à une nouvelle génération de visiteur : le mobinaute, c’est-à-dire le touriste en mobilité ! Dès 2010, une application pour smartphones était disponible sur l’Appstore pour IPhone. En 2011, cette application a été enrichie d’un mobisite www.paimpol-goelo.mobi permettant d’accéder à toute l’offre touristique du territoire depuis son téléphone portable. On peut également y accéder à travers un code en 2 D (flashcode). Enfin, afin de compléter le dispositif d’accès à l’information extra-muros, l’Office de Tourisme a proposé au cours de l’été 2013, l’expérimentation d’un accueil mobile à vélo permettant d’aller au devant des visiteurs et des camping-cars… parce que dans le mot «accueil», il y a aussi le mot «humain».

32

Le tourisme

Une nouvelle image de Paimpol-Goëlo
En 2011, l’Office de Tourisme a opéré une refonte totale de tous ses supports de communication autour de trois axes : valoriser une destination «grandeur nature», renforcer l’image maritime du territoire et communiquer sur son caractère «breton» (convivialité, esprit festif et partage).

La valorisation d’un tourisme durable et la création d’une nouvelle image de territoire figurent parmi les enjeux identifiés de l’Agenda 21 de la CCPG voté en 2010.
Des éditions relookées ! Un nouveau site internet

Un nouveau logo inspiré de la marque Bretagne

Graphiquement, le logo s’inspire également des préconisations de la nouvelle marque Bretagne (acquise en 2011) par la reprise des symboles emblématiques de la région (hermine, rayures du drapeau breton) et s’inscrit dans une communication dans l’air du temps. Enfin, le nouveau slogan «Paimpol-Goëlo, la Bretagne par nature» résume le message : un tourisme ambitieux mais soucieux de son environnement.

Entièrement imprimées sur papier recyclé, les éditions de l’Office de Tourisme sont articulées autour de trois supports qui ont été entièrement relookés en 2011 : le guide «Hébergement-Restauration», le guide «Découverte» (nouveau format, nouvelle rédaction) complète l’information au démarrage de la saison et la carte touristique. Autres supports : le topo-guide de randonnée, complètement modernisé en 2009, comprend désormais 11 fiches de randonnée avec commentaires (incluant depuis 2011, le circuit du Boisgelin et le Circuit de Lanleff ). Le calendrier des manifestations s’adapte en 2011 à la nouvelle charte graphique et paraît chaque semaine en été et à chaque vacances. L’ensembe des partenaires de l’Office le reçoivent par mail.

Mis en ligne en octobre 2011, le nouveau site internet de l’Office de Tourisme Paimpol-Goëlo www.paimpol-goelo. com achève la refonte de tous les outils de communication. Son ergonomie simple permet une recherche transversale de l’information imaginée à la fois par thèmes et par cibles de clientèles. Il intègre tous les outils du web 2.0 : rubriques enrichies de multiples photos, géo-localisation, réseaux sociaux, vidéos, flux RSS, centrale de disponibilités des hébergeurs. Il est optimisé pour une lecture sur tablettes et smartphones.

www.paimpo

l-goelo.com

Saison 2011

Program

1 er prix européen Couronnées du ” “ Escales de nuit de la lumière, les quotidienne des évoquent l’aventure à travers un chanoines de Beauport rêve et his entre scénario d’images nouvelles illumina toire. Cet été, de aussi au cœur tions vous guideront surprenant. d’un jardin nocturne et dimanches, de Tous les mercredis au 31 août. 22 h à 1 h du 13 juillet

Escales de nuit

Saiso Saiso nn2011 2011
Escales Escales de de nuit nuit

Progra Progra m m

Journées d’animations et de démonstrations autour des “ Métiers mai 7 et 8 du patrimoine ”,

Une occasion de la biodiversité. des ateliers à unique de participer spécialement et balades nature de la nature Fête concoctés pour la l’extraordinaire et de (re)-découvrir domaine de Beauport.

L’Abbaye maritim de Beauport
Abbey Beauport maritime

Rendez- vous au jardin, 4 et 5 juin Exposition temporaire “Fées, Elfes, Dragons et autres créatures…”, octobre du 18 juillet au 2

COM TE ALAIN FONDÉE PAR LE L’ABBAYE DE GOËLO EN 1202, À UN PREMIER MÉDIÉVALE A SUCCÉDÉ MONAS TIQUE ÉTABLISSEMEN T SAIN T-RIOM ÉDIFIÉ SUR L’ÎLE PAIMPOL . DANS LA BAIE DE

Aag

5

fP

fascinante et intri Une exposition Moyen Age à nos Fête de la nature gante, retraçant du de toute du 18 au 22 mai jours, des représentations à travers la les amoureux de la mythologie fantastique littérature, Cette fête convie la rencontrer tous les peinture, la musique, littérature la nature à venir en Paimpolet bien sûr la acteurs qui agissent de l’opéra de la protection enfantine. Goëlo en faveur de la préservation l’environnement et

FONDÉ FONDÉ E E PAR PARLE LECOM COM DE DEGG TE TEALAIN ALAIN OËLO OËLOEN EN1202, 1202, L’ABBA L’ABBA MÉDIÉ MÉDIÉ VALE VALE YE YE AASUCCÉ SUCCÉ DÉ DÉ ÀÀUN ÉTABL ÉTABL UNPREMIE ISSEME ISSEME PREMIE NN TTMONA RR MONA ÉDIFIÉ ÉDIFIÉ S STIQUE TIQUE SUR SURL’Î L’Î LE LESAIN SAIN DANS DANSLA T-RIOM T-RIOM LABAIE BAIE DE DEPAIMP PAIMP OL OL. .

Beau Beau port portmarit marit ime ime Abbe Abbe yy

L’A L’Abb bbaye ayema mariti ritim m de deBe Beau aupo port rt
g g A A a aP P ff
55

Couron Couron nées nées du du 1 1er er de de lala lumière lumière prix prix europé europé , les , les évoque évoque “ “ Escales en en Escales nt nt l’aventu de de nuit chanoin chanoin l’aventu re re quotidi quotidi nuit ”” es es de de enne enne Beaupo Beaupo scénari scénari des des rtrt oo àà d’imag d’imag travers travers es es un un toire. toire. entre entre Cet Cet rêve rêve été, été, et et de de his his - tions tionsvous nouvel nouvel vousguidero les les illumin illumin guidero d’un d’un jardin aa - nt ntaussi aussiau jardin aucœur nocturn nocturn cœur Tous Tous e e surpren les les surpren mercre mercre dis dis ant. 22 22 et et hh dimanc dimanc ant. àà 11 hh du du hes, hes, 13 13 de de juillet juillet au au 31 31 août. août.

Journé Journé es es d’anim d’animations et et de de démon démon ations stration stration autour autour ss des des ““ M M étiers étiers du du patrim patrim oine oine ”,”, 77 et et 88 mai mai

de de lala biodive biodive rsité. rsité. Une unique unique de departicip occasio occasio particip Une et et balades nn er erà à des balades ateliers ateliers nature nature des concoc concoc spéciale spéciale tés tés pour pour ment ment et etde Fête Fête de(re)-déc (re)-déc lala de de lala nature nature ouvrir ouvrirl’extrao domain domain l’extrao ee de de rdinaire rdinaire Beaupo Beaupo rt. rt.

Son Son nom nom BEAUPO BEAUPO dit dit RT RT ou ou Bellus bien bien son son Portus Portus exceptio exceptio Bellus munau munau littorale littorale nnelle nnelle té té de de Commu : : ellefut dimens dimens Commu Goëlo Goëlo futainsi d’accue d’accue elle ion ion Paimpolainsiun nes nes Paimpo et et du il ildes Paimpo du Conseil uncentre des pèlerin Conseil centre Côtes Côtes munauté de Communes de decomme comme pèlerin Général des Généra Généra l-ls set d’Armo d’Armo etun uncentre rce rceet r. r. En centre des Goëlo et du Conseil travaux travaux En parallè l l des et d’écono times. times. des ou Bellus Portus de de sauveg parallè Pendan Pendan d’écono lele des mie miemari rmor. En parallèle Son nom BEAUPORT des archéol archéol sauveg mari - tt arde arde six six dimension Côtes d’A ouverts siècles, siècles, et et et des fouilles ogique ogique des des fouilles fouilles Monument et jardins les les dit bien son exceptionnelle un centre s,s, un un travaux de sauvegarde programme cha cha - de de vaste vaste domain domain visites visites thémat l’année ainsi program program vaste ee idéal, idéal, d’une littorale : elle fut tous les jours, toute archéologiques, un a été mis en me me place place: : thémat iques iques lala et un centre fois fois aa se se architec architec été été élégant élégant d’une reporte reporte mis mis d’accueil des pèlerins Open every - de visites thématiques ture ture ee en en r p. r p. et et fonctio fonctio 15, 15, àà d’économie mari 56, 63. 56, 56, 63. 63. nnelle, nnelle, Fête de la pomme, day throughout Beaupor Beaupor de commerce et - place : se reporter p. 15, avec avec vergers vergers t tAbbey siècles, les cha Abbey de depommi the year. surroun surroun (1202) (1202) times. Pendant six Saveur d’automne pommi superb dings dings prés prés setinin (1202) is set in ers ersà àcidre, between between isisset salés salés superb Nestling Nestling cidre,des et et dimanche 9 octobre à Beauport Abbey woodland and sea. un un woodlan woodlan superb E des port port inin sheltere between une architecture sheltere abrité. abrité. LEISUR dd pastorales and and Paimpol Paimpol a a surroundings of L’Abbay L’Abbay activités sea. sea. bay domaine idéal, d’ d d des the cove cove in , it , it cove E RY Présentation ee inin faces faces de de fonctionnelle, avec the the bay Beaupo Beaupo out out was was D I S C OV Nestling in a sheltered troupeaux…). It to to one one 1992 1992 la fois élégante et of of Bréhat’s Bréhat’s bay rtrt of of the aa par par été été out to Bréhat’s Island. de Beauport (ruches, lele acquise acquise area’s area’s Island. Island. Conser Conser through through the Paimpol, it faces major major le verger conser GUIDE It It en en littoral littoral vatoire vatoire out out trading trading s major trading centres the the Middle Une exposition sur des ateliers à cidre, des et et des de centres centres the thefamous l’espace l’espace was one of the area’ ENTS rivages rivages de famous Middle Ages Ages voulant voulant des vergers de pommiers Beauport, Ages and introduced and and de RENSEIGNEM Middle lacustre lacustre 56 Monk’s Monk’s the introduc introduc vatoire 18 préserv préserv abrité. forerunn forerunn throughout 96 551 1 the complè02 0 Fair, Fair,said s s qui, ed ed er er son 2 prés salés et un port littoral littoral saidto erer of 18 58 - Fax s Fair, said to be of today’s environ environ qui, tobe (roseliè (roselière, son culinaires et des dégustations today’s Tél. 02 96 55 auport@wanadoo.fr ! bethe inin the famous Monk’ Tuesday Market Paimpol Paimpol the nemen nemen Tuesday Tuesday haute en saveurs s ancien ancien havre, et et massif a été acquise en . The tt reservation.be massif re, monks monks tent cette journée Market Market harbour harbour . The forerunner of today’ L’Abbaye de Beauport de l’espace and a forestie forestie havre, digues digues built and and beauport.com monks built dykes dykes dykes and r)r) a a égalem provide provide built www.abbayein Paimpol. The pilgrims pilgrims égalem 1992 par le Conservatoire dd aa aa a resting place for resting resting and . The . The ent ent lacustres qui, réhabil réhabil Abbey Abbey place place for harbour and provided its coastal estate have have itation itation and and littoral et des rivages belonge belonge its its and et etlalarestaura coastal coastal for monum monum dd son environnement to to pilgrims. The Abbey restaura since since the the estate estate ent, ent,avec French French voulant préserver 1992. 1992. French Coastal Trust tiondu avecnotamm See See Coastal Coastal havre, digues du de delalaVille belonged to the p.p. notamm tion 15, 15, Trust Trust OR 56, 56, Villede littoral (roselière, ancien également have See p. 15, 56, 63. 63. 63. ent entl’aide D’ARM dePaimpo Paimpo l’aide a 14 14 CÔTES since 1992. l, l,de delalaCom et massif forestier) de Bréhat 15 Com -Yvias Île Plourivo la restauration du lanecPlouézec réhabilitation et l Ploubaz notamment l’aide Pléhéde monument, avec Paimpol de la Com Lanloup de la Ville de Paimpol,

À 3 km de Paimpol sur la route côtière

3 km along the coast from Paimpol

la parole, Festival des arts de Beauport ” “ Les Estivales de arts Voyage à travers les au 10 juillet de la parole du 6

Noël à l’abbaye, du 17 au 30 décembre

33 km km along along the the from from coast coast Paimp Paimp ol ol

ÀÀ 33 km km de de Paimp Paimp sur sur ol ol la la route route côtière côtière

Cette Cettefête fêteconvie convie lala les lesamoure nature nature amoure à à venir uxde acteurs acteurs venir rencon rencontrer ux de qui qui agissen tous tous agissen trer les les Goëlo Goëlo en Paimpo en en faveur t t en Paimpo l’enviro l’enviro faveur de de lala protect protect l-lnneme nneme ion ion de nt nt et et de de lala préserv préserv de ation ation

Fête Fête de de lala nature nature du du 18 18 au au 22 22 mai mai

verte décou guide

musiciens, Durant 5 jours, conteurs, investissent les chanteurs et poètes spectacles pour lieux : apéro-concerts, et soirées enfants dans l’après-midi contes.

nature Nombreuses balades p. 56 : voir et ateliers enfants et 63.

ion ion fascina gante, gante, retraçan retraçan fascina nte nteet etintri intri - t du t du jours, jours,des Moyen Moyen desreprése Age Age représe àà nos nos lala ntation ntation mythol mythol ogie ogie detoute toute fantasti fantasti s sde peintur peintur que e,e, musiqu que àà travers travers l’opéra l’opéra lalamusiqu lala e,e,lalalittératu et etbien littératu biensûr re, re, enfanti enfanti sûrlala ne. ne. littérat littérat ure ure

Rendez Rendez - vous - vous au au jardin, jardin, 44 et et 55 juin juin Exposit Exposit ion ion tempo tempo “Fées, “Fées, raire raire Elfes, Elfes, Dragon Dragon et et autres autres ss créatur créatur es…”, es…”, du du 18 18 juillet juillet au au 22 octobr octobr Une Uneexposit ee exposit

conteu conteu chante chante rs, rs, urs urset musicie musicie etpoètes poètes ns, ns, lieux lieux investis investis : apéro-c : apéro-c sent sentles oncerts oncerts enfants enfants les , spectac , spectac dans dansl’aprèsles les l’aprèspour pour contes. contes. midi midiet etsoirées soirées

Festiva Festiva l des l des arts arts de de ““ Les LesEstival lala parole, parole, Estival es es de de Voyage Voyage Beaupo Beaupo àà rtrt ” ” travers travers les les de de lala arts arts parole parole du du 66 au au Durant Durant 10 10 juillet juillet 55 jours, jours,

Noël Noël àà l’abbay l’abbay e,e, du du 17 17 au au 30 30 décem décem bre bre Nombr Nombr euses euses balade et et ateliers ateliers balade ss nature nature enfant enfant s s : voir et et 63. 63. : voir p. p. 56 56 Monum Monum ent ent et et jardins jardins tous tous ouvert ouvert les les jours, jours, ss toute toute l’année l’année

Présent Présent ation ation des des de de Beaupo activité activité Beaupo pastora pastora rtrt (ruches s s Une Une les exposit exposit (ruches , , troupea troupea les ion ion ux…). ux…). sur sur vatoire vatoire lele verger verger de de Beaupo conser conser Beaupo culinaire culinaire rt, rt, des -des ateliers ss et et des des ateliers dégusta dégusta tent tent cette cette tions tions journée journée complè complè haute haute -en en saveurs saveurs !!

Fête Fête de de lala pomm e,e, Saveur Saveur pomm d’autom d’autom ne ne dimanc dimanc he he 99 octobr octobr ee

day day through through out out the the year. year.

Open Open every every

Kerfot Lanleff

Tél. Tél. 02 02 96 96 55 55 18 18 58 58 - Fax - Fax reservation.b reservation.b 02 02 96 55 55 18 18 eauport@wa eauport@wa96 56 56 nadoo.fr nadoo.fr www.abbay www.abbay e-beauport.c e-beauport.c om om

RENSEIGNE RENSEIGNE MENTS MENTS

14

15 15

La promotion
Soucieux de développer la notoriété de sa destination, l’Office de Tourisme inscrit à son plan d’action annuel des opérations de promotion d’envergure nationale et internationale : - salon de la randonnée à Lyon - «Nautic» de Paris, - salons du tourisme à Liège, Bruxelles, Nantes ou Rennes.

Les relations presse
Depuis 2009, l’OIT a particulièrement développé ses relations avec les médias. Quelques retours presse à noter : Radio : la balade du dimanche (2010, 2011 et 2013), couverture du Festival du chant de marin (2011) sur France Bleu Breizh Izel, l’interview de Bruce Toussaint sur Europe 1 (oct 2011). Presse écrite : Historia été 2010 spécial Paimpol, Le Point été 2011 édition spéciale Perros-Guirec – Paimpol, Nouvel Obs, été 2011, édition spéciale Perros-Guirec – Paimpol, Ar Men juillet-août 2011, numéro consacré à Paimpol, Le Figaro Magazine et le quotidien : 2012.

33

Le tourisme

La démarche qualité de l’Office de Tourisme
Soucieux de s’adapter aux nouvelles exigences de la clientèle, du marché et de la concurrence, l’Office de Tourisme Paimpol-Goëlo (OIT) met en œuvre une véritable démarche qualité qui a particulièrement évolué depuis 2007.
Un office «marqué» Qualité Tourisme Des informations qualifiées
Afin de garantir à chacun une information pertinente et personnalisée, l’Office de Tourisme a également entrepris depuis 2006 de qualifier son offre et son information. A ce titre, trois repérages de différentes offres thématiques ont été réalisés : - tourisme et handicap (2006), - hébergements pour les randonneurs (2010), - services dédiés aux camping-cars (2011). Ces trois documents ciblés sont disponibles en téléchargement sur le site internet.

Dès 2007, l’Office de Tourisme PaimpolGoëlo a adhéré au programme régional «Démarche Qualité Totale» : audit des pratiques d’accueil par des visiteurs mystères, diffusion de questionnaires de satisfaction, mise en place d’indicateurs qualité. La démarche qualité s’est renforcée en 2011 avec l’engagement dans la marque «Qualité Tourisme». Depuis avril 2013, l’OIT fait partie des 13 offices de tourismes marqués de Bretagne.

3ème Office de Tourisme du département
Passages dans le hall 322 jours d’ouverture

70 000 visiteurs sur le site internet

Des locations de vacances certifiées

La qualification du territoire

L’Office de Tourisme continue de garantir et conseiller aux visiteurs des locations meublées répondant à des critères stricts de sécurité, confort et d’équipement. A ce jour, l’OIT a contribué à faire classer ou à faire labelliser «Clévacances» 245 meublés soit 49 % de l’offre totale. Une dizaine de journées de visites par an est assurée auprès des propriétaires par l’Office de Tourisme pour suivre un parc conséquent.

Les communes de Paimpol-Goëlo ont été reconnues «Communes touristiques» par arrêté préfectoral du 28 avril 2010. Paimpol-Goëlo est le premier territoire à avoir instruit la démarche de classement pour l’ensemble des communes de l’intercommunalité.

70 000 documentations distibuées

45 000 visiteurs renseignés

NOTRE ENGAGEMENT À VOUS SATISFAIRE

Le Schéma Local de développement Touristique (SLDT)
Consciente de l’intérêt économique du tourisme pour le territoire, la CCPG a décidé en 2012 la réalisation d’un Schéma Local de Développement Touristique. Document cadre dont l’objectif est de formaliser des orientations stratégiques et de mettre en œuvre un programme d’actions 2015-2020, son élaboration est orchestrée par la Commission Tourisme. Le SLDT est un outil pragmatique pour développer cette activité économique majeure, valoriser nos atouts et notre identité face à la concurrence, qualifier l’offre pour répondre à une clientèle exigeante et organiser le secteur et les acteurs autour d’une dynamique propre au territoire. La définition du schéma s’articule autour de 3 étapes : phase 1 = état des lieux / diagnostic, phase 2 = positionnement et choix stratégiques, phase 3 = élaboration d’un programme d’actions. Pour suivre les travaux et faire des commentaires : www.sldt-paimpol-goelo.com

34

Le tourisme

L’amélioration de l’offre et des équipements touristiques
En parallèle de la démarche Qualité de l’OIT, la CCPG renforce ses missions de développement touristique. En se dotant d’un agent de développement en 2012, elle s’engage à répondre aux attentes des touristes pour offrir des équipements plus adaptés à leurs besoins.
L’accueil des camping-cars
L’engouement des camping-caristes pour le territoire représente un enjeu économique mais nécessite une offre d’équipements spécifiques. L’étude «Accueillir sans subir» réalisée en 2011 a permis la création de l’aire d’accueil de Pléhédel, de services à Ploubazlanec et de «parkings conseillés» sur les autres communes de Paimpol-Goëlo. D’autres équipements sont encore en projet. Une information dédiée a été créée : un document d’accueil spécifique réalisé par l’OIT, des panneaux d’information et une signalisation vont prochainement être implantés. couvrir le territoire à vélo, des boucles locales ont été élaborées en 2010. Un programme de signalisation pérenne à partir de «La Littorale» est en cours d’élaboration. Plouézec est communautaire depuis 2009. Sa gestion est confiée à un délégataire privé et la CCPG investit chaque année pour maintenir l’attractivité de l’équipement. De même, le gîte de Coat-Ermit à Plourivo a été réhabilité en 2012 pour devenir un hébergement de groupe complémentaire aux activités d’éducation à l’environnement proposées par la Maison de l’Estuaire. Sa gestion est assurée par l’ESAT de Plourivo.

Le GR34

Le développement de l’accueil vélo

L’année 2013 a été marquée par l’aménagement de la vélo-route «La Littorale», itinéraire vélo à forte notoriété qui s’inscrit dans des projets européens d’envergure (parcours vélos reliant plusieurs pays européens). Ce circuit, qui traverse la CCPG, répond aux attentes des cyclistes itinérants. Pour répondre aux attentes des touristes qui veulent se balader en famille et dé-

Le sentier côtier est l’un des «produits phares» de Paimpol-Goëlo. La CCPG s’engage donc à ce qu’il soit praticable toute l’année et en toute sécurité. Compétente depuis 2010 pour l’entretien et la requalification de cet itinéraire, des programmes de travaux par commune sont élaborés chaque année. Depuis 2012, une méthodologie de travail a été définie pour mieux organiser le rôle de chacun (CCPG, communes, associations, Comité Départemental de Randonnée Pédestre (CDRP)) afin d’optimiser les interventions sur le terrain et les coûts.

Les hébergements collectifs communautaires

Face à une offre privée peu développée, la CCPG a souhaité renforcer l’accueil des groupes notamment dans le cadre d’une approche sociale. Le centre d’hébergement l’Artimon a

L’aire dédiée aux camping-cars de Pléhédel a été inaugurée en juillet 2012.

L’audio-guide de randonnée GPS, «Les 7 merveilles du littoral»
Entre 2009 et 2010, à la demande du Pays Touristique du Trégor-Goëlo et de l’architecte conseil du CAUE, la CCPG devient territoire test pour valoriser son sentier littoral et confie à l’Office de Tourisme le pilotage d’un vaste projet de «mise en interprétation» du sentier littoral qui aboutit à un produit touristique innovant. En juin 2010, le premier audio-guide de randonnée GPS du littoral breton est inauguré : le visiteur choisit parmi 7 parcours à découvrir le long du GR 34. A l’approche du point d’intérêt, le commentaire audio se déclenche automatiquement selon le point GPS. Il en résulte «7 merveilles» à écouter au fil du sentier, guidé par la voix du journaliste Yvon Etienne parti à la rencontre des gens du pays ! Ce projet reconnu pour ses qualités de développement durable (pas de panneaux, souci de remettre l’humain au cœur du projet de développement touristique) fait école. http://randonnee.paimpol-goelo.com/

35

La culture

La pratique et la diffusion de la culture musicale
De l’éveil musical à la pratique d’un instrument en cours individuel ou en groupe, l’Ecole de Musique Paimpol-Goëlo participe à la diffusion de la culture musicale sur le territoire. Une volonté renforcée par la mise en place de tarifs basés sur le quotient familial.
La diversité des pupitres, 17 au total, les cours collectifs de musique d’ensemble, les 2 chorales (enfants et adultes) et l’atelier de percussions permettent de proposer un large éventail de cours et la possibilité de suivre un parcours complet depuis l’éveil musical jusqu’à la pratique d’un ou plusieurs instruments en passant par l’apprentissage du solfège. Au travers d’un enseignement de qualité, les 192 élèves de 6 à 77 ans développent leur créativité, réflexion et capacité à poursuivre un projet sur le long terme. Pendant les cours individuels ou en groupe, l’enfant apprend à s’écouter et travailler avec les autres. A sa façon, l’Ecole de Musique contribue à la construction intellectuelle et sociale de ses usagers. oscille entre 335 € et 504€. A noter que le coût pour l’année 2012/2013 était de 504€ pour tous. Cette baisse du coût de l’inscription permet de faciliter l’accès à la découverte et à la pratique de la musique au plus grand nombre.

A la rencontre du public
Pour faire découvrir la culture musicale et la rendre plus accessible, l’Ecole de Musique va à la rencontre du public sur Paimpol-Goëlo. Dès l’école maternelle, une Dumiste (diplôme Universitaire de Musicien Intervenant) de l’Ecole de Musique intervient dans les écoles du territoire. En mêlant écoute et pratique, ces interventions permettent de sensibiliser les enfants à la musique en allant directement à leur rencontre. Ce principe est repris vers les tout-petits lors de séances à la Maison de l’Enfance et durant les Espaces Jeux du Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Tous les quinze jours, la dumiste y propose un atelier de découverte de la musique et des sons. Pour animer le territoire et permettre ainsi aux élèves de s’exprimer sur scène, des spectacles, concerts, expositions et master class sont organisés tout au long de l’année dans les communes de PaimpolGoëlo.

Musique, arts plastiques et théâtre en un seul cours

Favoriser l’accès par des tarifs attractifs

Depuis la rentrée de septembre 2013, les tarifs de l’Ecole de Musique sont indexés sur le revenu fiscal des familles pour toutes les activités proposées. Ainsi, 7 tranches tarifaires ont été définies. Par exemple pour une année d’apprentissage d’un instrument et de formation musicale suivie par un enfant, le tarif

En 2010, l’Ecole de Musique a créé un atelier d’expression créatrice. Innovant et pionnier sur le plan régional, il mélange musique, arts plastiques et scéniques pour les enfants de 6 à 9 ans qui n’ont pas encore fait de choix instrumental. Afin de permettre la plus grande intégration, ses tarifs sont basés sur les quotients familiaux, soit entre 30 et 90€ à l’année pour une fréquence de 2 heures hebdomadaire.

36

La culture

Un lieu unique pour la musique, la danse et les arts plastiques
En fin d’année 2014 le Centre Culturel accueillera l’Ecole Intercommunale de Musique, l’école municipale de danse et les associations de théâtre et d’arts plastiques. Un site unique pour la culture avec une salle de spectacle de 120 places.
Comment développer et soutenir la dynamique culturelle du territoire ? C’est en se posant cette question que les élus de la CCPG ont réfléchi en fin d’année 2009 à la construction d’un nouvel équipement culturel pour le territoire. Ils décidaient alors, en partenariat avec la ville de Paimpol, d’un projet permettant de réunir au sein d’un même bâtiment les activités de l’Ecole Intercommunale de Musique, l’école municipale de danse et des activités associatives relevant des arts plastiques et du théâtre. Cela résultait également du constat que les locaux actuels étaient inadaptés et ne permettaient pas de développement des activités. coût total de cette opération est de 2M€ hors taxe. A ces objectifs initiaux a été ajoutée l’expression d’une nouvelle demande à savoir la création d’un auditorium de 120 places, destiné aux écoles de musique et de danse, aux groupes locaux mais aussi pour accueillir des artistes extérieurs au territoire. Conçu comme un espace de rencontres et d’échanges, ce lieu porte l’ambition d’offrir aux habitants une programmation culturelle attractive.

Ouverture en fin d’année 2014

Le nouveau centre culturel dont les travaux ont débuté en mai 2013 et qui ouvrira ses portes en fin d’année 2014 prend place dans le centre ville de Paimpol devant le parc du château Bertho. Le

Le soutien au rayonnement culturel de Paimpol-Goëlo
La Communauté de Communes soutient le développement de la culture et la protection et la mise en valeur du patrimoine sur son territoire sous diverses formes. Elle accorde des subventions à l’Association Paimpolaise des Amis de la Culture (APAC), l’Association Accalmie pour le salon du même nom à Ploubazlanec, ainsi qu’à l’association Dans la Gueule Du Loup à Lanloup pour la promotion du jazz à travers le festival qui se déroule chaque été dans la commune et à l’association Istr.com qui organise la Fête de l’Huître. Depuis 2013, une subvention de 20 000€ est versée à l’association du Festival du Chant de Marin pour l’organisation du festival. La CCPG offre également des prestations liées à ses compétences, notamment la collecte et le traitement des déchets, lors d’évènements d’importance communautaire : le Festival du Chant de Marin, la Fête de la Coquille Saint-Jacques et le Comice Agricole de Paimpol. Les élus de la Communauté de Communes ont aussi choisi de conforter les associations culturelles en participant au financement d’emplois associatifs aidés. C’est le choix qui a été effectué pour l’association Cirque en Flotte, qui promeut les arts du cirque, et pour laquelle la Communauté de Communes finance le poste d’un animateur à hauteur de 7 500€ par an. La CCPG a également octroyé un fond de concours pour la mise en valeur du Temple de Lanleff. Enfin, la Communauté de Communes participe au financement de l’Association de Gestion et de restauration de l’Abbaye de Beauport (AGRAB) à hauteur de 70 000€. Elle siège au comité d’administration de l’association responsable de la gestion, la conservation, la restauration et l’animation du premier site historique et environnemental du territoire : l’Abbaye de Beauport

37

La mise en valeur de l’environnement

L’éducation à l’environnement pour les scolaires et le public
La Maison de l’Estuaire est située au cœur du massif protégé de PenhoatLancerf, le long de l’estuaire du Trieux à Plourivo. Propriété du Conservatoire du littoral et ancien site de l’Affaire Seznec, elle est aujourd’hui une maison ouverte au public dédiée à la découverte et à la sensibilisation à la biodiversité. Durant les vacances scolaires, et de façon ponctuelle tout au long de l’année, la Maison de l’Estuaire propose aux petits et grands des balades et animations nature, ainsi que des soirées contes, des spectacles nature et des stages d’initiation (dessin, cuisine...).

En juin 2012, les communes ont transféré la compétence «gestion des espaces naturels du Conservatoire du littoral et éducation à l’environnement et à l’éco-citoyenneté» à la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo.
Un hébergement pour les scolaires
Le gîte de Coat-Ermit, acquis par le Conservatoire du littoral en 2006, a été restauré par la Communauté de communes Paimpol-Goëlo. Il comprend 11 chambres d’une capacité totale de 30 lits, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est assurée, l’agrément Jeunesse et Sports ainsi que celui de l’Inspection Académique ont été obtenus. Cet hébergement de groupes accueille depuis le 1er juillet 2012, des scolaires, randonneurs et des groupes en gestion libre. Il est géré par l’ESAT des Deux Rivières à Plourivo, structure médico-sociale de travail protégé. ment de Paimpol-Goëlo. La CCPG réalise la communication et organise les réunions de planification. Plus de 250 personnes ont participé aux animations lors des précédentes éditions.

Pour une pêche à pied durable

L’éducation à l’environnement auprès des scolaires

De la maternelle au collège, la Maison de l’Estuaire propose un programme d’éducation à l’environnement complet à la journée ou à la demi-journée. L’objectif est de sensibiliser le jeune public aux enjeux environnementaux par des approches scientifiques, ludiques et sensorielles, tout en répondant aux exigences des programmes scolaires. Des séjours, multithématiques ou spécialisés, sont également proposés aux enseignants via l’hébergement au Gîte de Coat-Ermit agréé par l’Education Nationale.

La Fête de la Nature

De 2008 à 2013, la CCPG a été partenaire de l’association Vivarmor Nature pour la gestion et la sensibilisation de la pratique de la pêche à pied sur le site de Port-Lazo, dans le cadre d’un contrat nature régional : au programme distribution de réglettes, sensibilisation sur l’estran... Ces actions sont désormais reprises et réalisées dans le cadre d’un programme européen Life «pêche à pied» à l’échelle nationale.

Depuis 2008, la CCPG coordonne sur son territoire la Fête de la Nature, en s’appuyant sur les trois sites naturels accueillant du public : la Réserve Paule Lapicque à Ploubazlanec, la Maison de l’Estuaire à Plourivo et le Domaine de l’Abbaye de Beauport à Paimpol. Des animations de découverte de la faune et de la flore sont proposées gratuitement lors de ce week-end par les acteurs de l’éducation à l’environne-

Un lieu d’exposition
Entre avril et novembre, la Maison de l’Estuaire accueille plusieurs expositions : photographies, peintures, sculptures… Une invitation à découvrir gratuitement les richesses de notre environnement plus ou moins proche de façon scientifique et/ou artistique. Les expositions s’articulent autour de 4 thématiques tout au long de l’année: au printemps, «Rêveurs de rives» accueille 4 artistes locaux autour de la thématique de l’estuaire, l’été une exposition sur la faune et la flore pour toute la famille précéde une exposition nature contemporaine, enfin «l’Automne sous les arbres» aborde ce thème par une approche poétique. Trois expositions permanentes présentent les milieux naturels du massif, les actions de préservation et l’histoire de l’Affaire Seznec.

38

La mise en valeur de l’environnement

La Communauté de Communes, gestionnaire d’espaces naturels
La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo est le gestionnaire de plusieurs sites du Conservatoire du littoral sur son territoire. Chaque année, elle met en place des actions de gestion et de valorisation avec de nombreux partenaires publics ou privés.
Dès 2008, la CCPG assure le rôle de coordination de gestion des sites du Conservatoire du littoral sur le Trégor-Goëlo, en partenariat avec les Communautés de Communes de la Presqu’île de Lézardrieux et du Haut-Trégor ainsi que le Conseil Général. Depuis 2012, la Communauté de Communes est gestionnaire du Conservatoire du littoral pour ses propriétés sur Paimpol-Goëlo. Des sites qui sont en croissance constante : en 2012, une nouvelle zone de préemption a été créée sur le secteur de l’Arcouest à Launay à Ploubazlanec et les acquisitions sur les Falaises de Plouézec se poursuivent depuis 2011. Parallèlement, de nombreuses actions ont été menées sur le massif de Penhoat-Lancerf à Plourivo. le contrat a pour objectif de mettre en place une gestion des landes afin de lutter contre leur enrésinement et leur banalisation vers des milieux fermés. Des travaux d’ouverture de mares ont également été réalisés dans le cadre du contrat Natura 2000. tiles de Vivarmor, papillons, libellules et batraciens.

Mise en valeur et suivi de la faune

Un contrat Natura 2000 pour préserver les landes

Depuis 2011, un projet de pâturage en parcours a été initié pour la gestion des landes du massif avec les chevriers de Plouézec : chèvres des fossés et du Massif Central ainsi que des moutons Solognots, races particulièrement adaptées aux milieux humides, parcourent le site. Innovant et unique en Bretagne,

Un projet de révision des chemins ouverts aux publics et la mise en place d’une signalisation adaptée a été proposé par la CCPG avec les différents acteurs et utilisateurs du massif de PenhoatLancerf. Plus simple et plus lisible, il permettra également de ménager d’importants secteurs de tranquillité, notamment pour la faune. Sa finalisation technique doit être réalisée cet hiver. Des chantiers de jeunes de la Fédération des Œuvres Laïques 22 mettent chaque année en valeur le petit patrimoine bâti du site. En 2012, ils ont permis le dégagement d’un ancien système de canalisation hydraulique et de bâti au sein de la vallée de Traou-Nez. La surveillance des espèces et des habitats s’est poursuivie sur le massif de Penhoat-Lancerf : pic noir, fauvette pitchou et engoulevent d’Europe, protocole rep-

Partenaire incontournable de la gestion du massif, l’Office National des Forêts, a rédigé le plan d’aménagement forestier pour le Conservatoire du littoral en 2012. Ce document programme des travaux sylvicoles pour 15 ans. Ainsi, des coupes de pins maritimes sont réalisées chaque année sur le massif (env. 2 000 m3/an). Du bois de chauffage vendu sur pied ou en ballots est également proposé aux habitants du territoire. Ces coupes complémentaires permettent à la fois la mise en valeur de certains secteurs (routoirs à lin, ouverture paysagère sur le Trieux... ), l’entretien et la sécurisation (élagage et sécurisation des bords de routes ou des haies autour des prairies du site), mais également une «appropriation» de la forêt par les habitants et une valorisation locale de ces coupes.

L’ONF pour la gestion forestière

Une convention multi-partenaires
Le partenariat entre le Conservatoire du littoral, la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo, l’ONF, l’Atelier des 2 Rivières (ESAT) et la commune de Plourivo pour la gestion de la Maison de l’Estuaire du massif de Penhoat-Lancerf et du gîte de Coat-Ermit s’inscrit dans le cadre de la convention de gestion du domaine terrestre du Conservatoire du littoral «Site de la Forêt de Penhoat-Lancerf» signée le 13 juillet 2012.

39

La mise en valeur de l’environnement

La Communauté de Communes, opérateur Natura 2000
La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo est opérateur Natura 2000 depuis 1999. A terre comme en mer, elle organise et met en place, avec de nombreux partenaires, ce programme de protection de la faune et de la flore qui est en cours d’actualisation.
Le réseau Natura 2000 s’inscrit au cœur de la politique de conservation de la nature de l’Union Européenne et constitue un élément clé de l’objectif visant à enrayer l’érosion de la biodiversité. La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo est opérateur Natura 2000 depuis 1999 sur la Zone de Protection Spéciale (ZPS) définie par la Directive Oiseaux et la Zone de Conservation Spéciale (ZSC) définie par la Directive Habitats, Faune, Flore allant de Plouha à Trélévern. Le Document d’Objectifs (DOCOB), plan de gestion du site validé en avril 1998, fait l’objet d’une révision depuis fin 2011.

Natura 2000 en mer

Un nouveau DOCOB

Les périmètres des ZPS et ZSC ont fait l’objet d’une extension en 2008 passant de 13 400 ha à 91 438 ha, intégrant une large bande marine. 28 communes sont aujourd’hui concernées par ces périmètres. La Communauté de Communes, opérateur pour le volet mer, démarre la rédaction du diagnostic à partir des éléments d’étude du territoire. En parallèle de la révision du DOCOB, les actions de gestion des habitats ainsi que les évaluations d’incidences Natura 2000 se sont poursuivies. Deux nouveaux contrats ont été signés en 2012 sur le marais de Gouermel à Plougrescant et sur le marais de Brestan à Pleubian.

La faune et la flore du site
De nombreuses espèces visées par les directives Oiseaux et Habitats, Faune, Flore sont présentes sur les sites Natura 2000 du Trégor-Goëlo. Elles nécessitent une attention particulière, notamment par rapport à la conservation de leurs habitats. Parmi ces espèces, on peut citer la Loutre d’Europe, le Phoque gris, le Grand dauphin et le Marsouin commun, la Barbastelle, le Grand et le Petit rhinolophe (chauves-souris), le Saumon Atlantique, les Aloses et Lamproies (poissons migrateurs). Le site Natura 2000 du Trégor-Goëlo constitue également un site d’importance pour la reproduction, la migration et l’hivernage de nombreuses espèces d’oiseaux : site de reproduction pour les sternes, le Faucon pèlerin, le Gravelot à collier interrompu, zone d’hivernage et de migration pour plus de 10 000 limicoles et anatidés, des milliers de laridés et des centaines de grèbes, alcidés et plongeons. Le site est d’importance internationale pour l’hivernage de la Bernache cravant.

Suite à la rencontre des acteurs du site, élus, associations, socio-professionnels, usagers et administrations au sein des commissions «Habitats terrestres» et «Estran», le nouveau document d’objectifs est aujourd’hui dans sa dernière ligne droite. Les diagnostics écologique et économique ont été présentés et validés en comité de pilotage en février 2013. Les fiches-actions ont été rédigées. Les 4 tomes du nouveau Docob sont consultables sur le site internet de la CCPG : www.paimpol-goelo.com

SITE NATURA 2000 FR 5310070 et FR 5310010 « TREGOR-GOELO » DOCUMENT D’OBJECTIF TOME 1 ETAT DES LIEUX

ANNEE 2012

1

40

La mise en valeur de l’environnement

Construire Paimpol-Goëlo avec l’Agenda 21

Le projet de territoire de la Communauté de Communes 2008-2014 a inscrit l’Agenda 21 comme cadre de référence pour faire de Paimpol-Goëlo un territoire ouvert, solidaire, équilibré et respectueux de son environnement et de sa biodiversité. 45 actions sont en cours.
Après un an et demi de rédaction de son agenda 21, autour d’un diagnostic concerté et partagé par les acteurs du territoire, un programme d’actions a été validé en conseil communautaire en mars 2011. Depuis, des fiches-objectifs ont été rédigées et mises en œuvre par les services de la Communauté de Communes. Elles recensent ainsi environ 65 actions suivant les objectifs du développement durable. Ce sont plus de 45 actions qui sont aujourd’hui démarrées ou finalisées (28) sur ce programme ambitieux. Les champs d’actions sont vastes et variés : de l’habitat durable en passant par l’énergie, les déchets ou la gestion de l’eau, mais aussi le tourisme durable et le développement d’une politique sociale.

Quelques actions de l’Agenda 21 Paimpol-Goëlo
L’énergie
La mise en oeuvre d’une politique énergétique exemplaire et volontariste en lançant un poste de conseiller en économie partagé (CEP) pour le diagnostic énergétique du patrimoine de la CCPG et des communes afin d’optimiser la politique tarifaire et réaliser des travaux donnant des résultats immédiats.

Les transports

Le tourisme durable

La valorisation d’un tourisme durable et la création d’une nouvelle image du territoire en sensibilisant au respect de la nature. La création de la «charte RESPECT» à l’attention de la clientèle camping-cariste. La diffusion du guide régional «Petit guide pour le développement d’un tourisme durable pour les hébergeurs» dans le cadre d’un projet «Escale Bleue».

Une campagne d’information sur les modes de transports alternatifs sur le territoire a été faite via une communication dans la presse, les bulletins municipaux, le site internet et la diffusion d’affiches et de plaquettes (transport à la demande, lignes du réseau Tibus, covoiturage et site Ticoto) Inscription du transport à la demande sur le site BreizhGo permettant de calculer son itinéraire en transports alternatifs.

Les déchets

La réduction des quantités de déchets produits, l’optimisation du tri et du recyclage des déchets par le biais d’un guide du tri et de nombreuses actions de terrain de l’ambassadeur du tri. La réalisation, en 2012 et 2013, de 2 campagnes de promotion du compostage et la mise en place du compostage partagé sur les HLM de Kernoa.

Le social

L’eau

La mise en place d’un politique globale de l’eau par un plan de reconquête de la qualité de l’eau en baie de Paimpol, estuaire du Trieux et anse de Bréhec 2012-2017.

Action dans le domaine de la solidarité et de l’insertion par la prise de compétence «soutien aux associations caritatives» officialisée par arrêté préfectoral du 09/09/2011.

41

La petite enfance

Accueillir, accompagner et créer du parents et professionels de l’enfance
Répondre aux besoins des parents qui souhaitent faire garder leurs enfants, les accompagner, objectifs du Service Petite Enfance de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo. Au parents, enfants, professionnels peuvent s’informer, échanger et être accompagnés.
Le service Petite Enfance, situé à la Maison de l’enfance à Paimpol, est l’interlocuteur privilégié des parents et professionnels de la petite enfance, il regroupe: - Le multi-accueil - Le Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s (RPAM) Il permet aux parents de choisir la modalité d’accueil en fonction de ce qui parait le plus bénéfique pour leur enfant (accueil individuel ou collectif ), compte tenu de leurs contraintes. Il favorise une dynamique et un lien de partenariat entre le multi-accueil et le Relais Parents Assistantes Maternelles. plesse possible aux parents en offrant des solutions d’accueil variées. Le second est de s’adapter aux changements de contraintes (horaires, jours…) des parents car le multi-accueil est un service public. Les atouts du multi-accueil Le multi-accueil est accessible financièrement : les tarifs horaires sont calculés selon le barème national de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF). Ils varient donc suivant les revenus et le nombre d’enfants au sein de la famille. La structure du multi-accueil permet de mobiliser des agents de qualifications et compétences diverses et complémentaires : éducatrices jeunes enfants, infirmières, cuisinières… C’est également un lieu d’accompagnement et de soutien à la parentalité à travers l’échange avec l’équipe de la Maison de l’Enfance. L’accueil en collectivité favorise l’éveil de l’enfant et sa découverte de la vie en groupe avant l’entrée en maternelle. C’est également un lieu de vie et de socialisation adapté aux besoins du jeune enfant dans le respect de chacun. Enfin, l’enfant y développe sa psychomotricité et son autonomie à travers des

Le multi-accueil

Le multi-accueil peut accueillir 40 enfants de 10 semaines à 4 ans du lundi au vendredi. L’évolution progressive des besoins des parents a généré une forte diversification des modes d’accueil collectif des jeunes enfants. Les parents peuvent placer leurs enfants pour un accueil régulier, à temps partiel ou occasionnellement. Les objectifs de l’accueil collectif Le multi-accueil a deux objectifs. Le premier est d’apporter la plus grande sou-

accueillis 103 enfants en 2013

57166

heures de garde en 2013

42

lien entre les enfants,
créer du lien entre les professionnels de l’enfance et les parents. Tels sont les travers du multi-accueil et du Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s,
activités toute l’année. Les activités et jeux d’éveil De nombreuses activités sont proposées aux enfants à la Maison de l’Enfance. Seul ou en groupe, ils peuvent jouer librement à des jeux de construction, garage, dinette, lecture. Ils peuvent également travailler leur motricité globale dans les piscines à balles, sur le toboggan ou les jeux extérieurs mais aussi la motricité fine avec des puzzles, des collages, des dessins et de la pâte à modeler. Des activités sensorielles sont également proposées au cours desquelles les enfants font de la peinture, du modelage, de la cuisine et des jeux d’eau. Enfin, des ateliers histoire et musicaux sont régulièrement organisés. Les sorties Grâce au partenariat avec le RPAM et une nouvelle dynamique de la fonction d’éducatrice jeunes enfants, plusieurs sorties ont pu être organisées ainsi que des conférences-débats. parents et futurs parents, aux assistants maternels de Paimpol-Goëlo ou qui souhaitent le devenir. Il les informe, conseille et les accompagne gratuitement dans leurs démarches qu’elles soient administratives ou dans le choix d’un mode de garde. Le service facilite les rencontres, les échanges et permet de rompre l’isolement des professionnels de l’enfance et des parents. Les activités proposées par le Relais sont multiples et destinées aux assistantes maternelles comme aux parents: les sorties, rando-poussette, les conférences animées par un psychologue sur l’enfant, la parentalité…

Les Espaces jeux

Les Espaces jeux gratuits sont organisés toutes les semaines à Lanloup et Paimpol par le Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Ces lieux de rencontre et d’échanges pour les enfants, parents et assistantes maternelles sont plébiscités puisque la fréquentation augmente chaque année. En plus des jeux libres, des ateliers peinture, psychomotricités sont proposés toute l’année.

Le relais parents assistants maternels

Le Relais Parents Assistant(e)s Maternel(le)s (RPAM) est destiné aux

1200 1000

Fréquentation des Espaces jeux de Paimpol et Lanloup de 2007 à 2012
1087 1146

Parents 38%

845

800
640 657

823

Enfants Professionnels Parents

600
479

400
223 282 207 192 116 239

337

Assistantes maternelles 62%

200
148

127

136

92

0

2007

2008

2009

2010

2011

2012

43

La solidarité

Des partenariats sur Paimpol-Goëlo
Depuis 2011 la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo s’est investie dans la solidarité au aux associations caritatives et vers les habitants de la région de Bongalara à Madagascar.

Les élus de la Communauté de Communes ont décidé en mai 2011 de transférer la compétence relative au soutien aux associations caritatives à l’intercommunalité. En effet, l’action des associations œuvrant au profit des plus démunis dépasse le cadre communal et il est apparu souhaitable que la CCPG puissent leur apporter les aides directes (subventions) et indirectes (mise à disposition de locaux et matériels) nécessaires à leurs actions. Ainsi, la Communauté de Communes apporte son aide aux Restos du Coeur, Secours Catholique, à la Croix Rouge, la Banque Alimentaire ainsi qu’à l’Association des Paralysés de France. Cette démarche sera renforcée par le projet de création d’un pôle social au sein du centre Henri Dunant à Paimpol dont la responsabilité incombe désormais à la Communauté de Communes et qui sera entièrement réhabilité. La première étape a été achevée en 2012 avec le réaménagement de l’Espace Emploi. L’enjeu est de regrouper les acteurs œuvrant pour la solidarité, l’emploi et le droit au sein d’un seul et même lieu, facilement identifiable par le public, en centre ville de Paimpol et bénéficiant de conditions d’accueil améliorées.

La coopération décentralisée

A l’occasion du conseil communautaire du 22 février 2011, Maurice GOARIN, Président de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo a proposé à l’ensemble des élus que celle-ci s’engage dans une action de solidarité internationale et trouve ainsi un nouveau mode d’expression de ses valeurs et de ses savoir-faire. Le projet s’est porté sur Madagascar où plus de 70 % de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté et qui est un pays à dominante rurale. La productivité de cette agriculture est faible et ne permet pas d’assurer aux familles rurales des conditions de vie décentes. L’un des freins à cette productivité est l’impossibilité de trouver localement des semences de qualité, en particulier pour les semences maraîchères. Or, les légumes permettent une diversification de l’alimentation et fournissent un complément de revenus aux paysans qui les cultivent et les commercialisent. C’est à ce titre que le territoire de la CCPG pouvait faire valoir ses atouts : activité agricole importante, structuration de la filière, savoir-faire spécifique dans le maraichage et la sélection de semences. Les élus se sont donc prononcés sur un

Accompagnement 2012 et mission du 28 octobre au 11 novembre 2012
En 2012, les premières aides ont été versées à la commune d’Ambararatabé et à l’Association Paysanne pour le Développement Inter-Professionnel avec un premier bilan positif puisque ses techniciens ont formé à leur tour 26 «paysans relais». Ils formeront et suiveront environ 200 producteurs. En 2012, les paysans relais en ont rencontrés 60. La fin d’année 2012 a été l’occasion d’ouvrir le partenariat à l’association VISA SANTE MALI qui a décidé de s’engager aux côtés de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo sur les volets santé et éducation, de manière à concentrer les efforts sur la commune d’Ambararatabé.

44

et à l’international
travers de différents projets. Sur son territoire en développant le soutien

projet en soutien à Madagascar sur deux volets : - Le soutien à une association de paysans malgaches, l’APDIP (Association Paysanne pour le Développement InterProfessionnel). - Le soutien à la commune rurale d’Ambararatabé, 1 2000 habitants, dont la grande majorité vit d’agriculture et où existent à la fois une volonté politique de développement mais également une volonté des agriculteurs de se coordonner et s’organiser. L’APDIP y trouve ainsi un terrain tout à fait favorable. Une mission de prospection en septembre 2011 a permis d’appréhender le contexte local (agricole, social, acteurs du territoire…). A l’issue de cette mission et compte-tenu de la qualité des échanges, une lettre d’intention a été signée entre la CCPG, l’APDIP et la commune d’Ambararatabé. Ce premier document a constitué la base des conventions formelles signées le 28 novembre 2011 avec l’APDIP et le 20 janvier 2012 avec Ambararatabé. Un principe régit ces conventions : l’engagement réciproque. La CCPG ne financera les projets que tant que les partenaires s’engageront également financièrement.

Accompagnement 2013 et accueil des partenaires malgaches
L’année 2013 a été l’occasion d’accompagner les partenaires malgaches au-delà des projets initiaux: la réhabilitation du collège, la construction de classes de lycée (2 classes de 1ère et 2 de terminale), la construction de latrines, le creusement d’un puits et la réhabilitation du centre de santé. Enfin, un technicien semencier de l’APDIP a été accueilli en formation en Bretagne et notamment au SYNTEC de Pleumeur Gautier. Du 28 juin au 7 juillet 2013, la Communauté de Communes a en outre accueilli le maire, le président du conseil et un technicien de la commune d’Ambararatabé. Première découverte de la France et donc de la Bretagne pour ces élus qui ont eu l’occasion de visiter des exploitations agricoles et d’échanger sur l’organisation administrative territoriale française.

45

Partie 3

L’organisation de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo
Les services transversaux
Administration Générale, Secrétariat Général, Information-Communication, Information Géographique

47 48 49

Des agents au coeur de l’intérêt public Les budgets de la Communauté de Communes
Présentation des budgets communautaires

Organisation

Les services transversaux de la Communauté de Communes
Ressources pour l’ensemble des services opérationnels, les services transversaux ont su s’adapter aux évolutions de la CCPG notamment lors des transferts de compétences opérés pendant la période récente.
Les Ressources Humaines
L’Administration Générale regroupe trois services : les Ressources Humaines, les Finances-Comptabilité et le Secrétariat Général. Le service Ressources Humaines accompagne les agents dans leur carrière, gère les paies, assure la continuité du service public en palliant les absences et mène les procédures de recrutement. Il propose également, chaque année, des plans de formation afin de maintenir le niveau de compétences et de technicité. coordonne l’activité des services de la Communauté de Communes selon les objectifs fixés par les élus en Conseil Communautaire. Le service assure également l’accueil général de la collectivité et le bon fonctionnement du siège administratif. Paimpol-Goëlo. Depuis 2008, le service a accompagné les communes dans la numérisation de leurs documents d’urbanisme. Il a également travaillé sur la mise en ligne des informations sur les réseaux, notamment l’assainissement collectif et l’eau potable. Les communes peuvent également renseigner les données avec le SIG pour créer de véritables bases de données.

Le Service InformationCommunication

Les Finances et Comptabilité

Le service Finances et Comptabilité s’occupe des dépenses et de l’encaissement des recettes communautaires. Les agents élaborent les documents budgétaires et comptables, contrôlent l’exécution des budgets et suivent la trésorerie en relation avec la Direction Générale des Services et les chefs de services.

Le service Information-Communication, a pour objectif l’information des élus et de la population sur les décisions, actions et services de la Communauté de Communes Paimpol-Goëlo. Il travaille avec l’ensemble des services communautaires, notamment sur la réalisation d’outils de communication, les relations avec la presse et le site internet de la Communauté de Communes. Enfin, des articles sont également rédigés pour les bulletins municipaux afin d’informer l’ensemble des habitants du territoire.

Les Services Techniques et Patrimoine

Les services Techniques et Patrimoine suivent la réalisation et l’entretien des bâtiments de la Communauté de Communes. En 2013, ils ont notamment travaillé sur la construction du Centre Culturel à Paimpol et les esquisses du Centre de Documentation de la Marine Marchande à Ploubazlanec.

Le Secrétariat Général

Le Secrétariat Général, intégré à l’Administration Générale depuis 2013, est en relation directe avec les élus et assiste la Direction Générale des Services. Il assure le secrétariat du Président et des Viceprésidents et veille au bon fonctionnement des instances communautaires. Dans une approche transversale, il

Le Système d’Information Géographique

Le Système d’Information Géographique (SIG) est un service communautaire dont l’objectif est de faciliter l’accès et la consultation des données géographiques pour les services de la Communauté de Communes et les mairies de

La Cybercommune Paimpol-Goëlo
La Cybercommune Paimpol-Goëlo assure la création et mise à jour de sites internets. C’est par exemple le cas des communes de Ploubazlanec, Pléhédel et de la Communauté de Communes, dont le site a été entièrement repensé en 2011. Elle accompagne également la CCPG et les communes dans la maintenance du parc informatique et des logiciels métiers. Parallèlement, l’association met à disposition 14 ordinateurs reliés à internet et propose des formations pour que les utilisateurs deviennent autonomes. Ces formations sont également ouvertes aux agents des collectivités de PaimpolGoëlo. La vocation sociale de la Cybercommune est renforcée par les tarifs des prestations proposées qui permettent à toutes et tous l’accès aux nouvelles technologies et à leur usage.

47

Organisation

Des hommes et des femmes au service de l’intérêt public
La Communauté de communes Paimpol-Goëlo emploie 105 agents dans ses différents services, l’Office Intercommunal de Tourisme dispose quant à lui de 4 agents, soit au total 98 postes en équivalent temps plein au service du territoire.
Les effectifs sont répartis dans trois directions : la Direction Générale qui comprend 10 agents, la Direction des Services à la Population qui emploie 53 agents et la Direction des Services Techniques avec 42 agents. Si la CCPG emploie 109 agents permanents, en 2013 elle a également recruté 38 hommes et femmes pour remplacer les agents temporairement absents ou malades et 26 agents saisonniers pour faire face au surcroit d’activité estival au service de collecte des déchets, à l’Office de Tourisme ou au Pôle Nautique par exemple. Chaque année, la Communauté de comPaimpol-Goëlo Communauté de Communes

munes Paimpol-Goëlo accueille des stagiaires dans le cadre de leur cursus scolaire ou d’une reconversion professionnelle. Elle a ainsi aidé 62 jeunes dans leur démarche de professionnalisation au cours de l’année 2013.

25 20 15 10

Office Intercommunal de Tourisme)

Répartition des agents par secteurs d’activités en équivalent temps plein (CCPG et

5 0

Portrait type
Nom : Goëlo Prénom : Dominique Age : 43 ans Statut : Fonctionnaire Catégorie : C

55

54

72% de fonctionnaires 54% 35%11% C B A
L’enjeu de la dématérialisation
La dématérialisation des échanges comptables avec la Direction Générale des Finances Publiques sera effective à partir de 2014 pour certaines opérations et dès janvier 2015 pour tous les échanges. Ce nouveau protocole appelé PES V2 va concerner l’ensemble des opérations comptables de la CCPG. A titre indicatif, l’activité du service comptable se chiffre à 6 039 mandats de paiement et titres de recettes établis pendant l’exercice 2013 (données 10/12/2013). Le service de l’Administration Générale s’est préparé dès 2013 à cette étape qui suppose la formation à l’utilisation de nouveaux outils mais également un réexamen global des méthodes de travail.

48

Finances

Les budgets de la Communauté de Communes
La Communauté de Communes Paimpol-Goëlo compte 12 budgets pour l’ensemble des services qu’elle rend à la population. Tour d’horizons des finances de la CCPG.
Parler du budget de la CCPG est en fait prendre en compte 12 budgets différents : - Le budget général de la CCPG, - Trois budgets annexes concernant l’eau et l’assainissement : - Le budget annexe de l’eau potable, - Le budget annexe du SPANC, - Le budget annexe de l’assainissement collectif, - un budget annexe de l’immobilier d’entreprise, qui concerne les ateliers relais de la ZA Savazou à Kerfot et la Maison de l’Entreprise à Paimpol ; - six budgets annexes des lotissements des zones d’activités économiques : - ZA de Goasmeur à Paimpol, - ZA de Savazou à Kerfot, - ZA de Kéravel à Plouézec, - ZA de la Petite Tournée à Yvias, - ZA de Boulgueff à Paimpol, - ZA de Kermin à Paimpol, - le budget autonome de l’Office Intercommunal de Tourisme (EPIC). dernières années et l’évolution de ses recettes pour agir résulte des revalorisations annuelles décidées par l’Etat, du nombre de contribuables assujettis et des transferts de taxes qui ont suivi la suppression de la taxe professionnelle en 2010. - Taxe Habitation 12,52 % - Taxe Foncier Non Bâti 3,95 % - Constribution Fiscale 29,47 % des Entreprises

L’équilibre des budgets annexes

Ce qu’il faut retenir de cette complexité, c’est que les budgets des zones d’activités doivent s’équilibrer avec les ventes de terrains viabilisés aux entreprises pour créer des emplois, celui de l’immobilier d’entreprise par les loyers des entreprises qui y sont logées et que les budgets concernant l’eau et l’assainissement s’équilibrent avec les redevances perçues auprès des usagers.

Les recettes

Mais c’est l’impôt, au sens général du terme, qui détermine le niveau du budget général de la Communauté de Communes et sa capacité à offrir des services aux habitants et à investir dans de nouvelles réalisations. La CCPG n’a pas fait varier ses taux d’imposition, hors la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), dans les
Enseignement second degré 0,1%

Les services que rend la Communauté de Communes résultent des transferts décidés par les 9 communes et sont illustrés dans le graphique ci-dessous. Le budget général approche les 10M€ en 2013 (contre 7M€ en 2008), mais il représente 34 % seulement du total communes + communauté (29% en 2008), légèrement en dessous de la moyenne nationale des communautés de 20 000 habitants.
E x p re s s io n musicale et artistique 4,7%

Des services rendus très variés

Gendarmerie 1, 4% Relations Internationales 0,3% Aide au tourisme 6,0% Interventions économiques 9,1% Préservation du milieu naturel 2,5% Transports 0,7%

Culture 1,3%

Gymnases 1,8% Piscine 12,6% Pôle nautique 2,4% Gens du voyage 1,3% Crèches et garderies 9,0% Habitat 1,8%

Dépenses de fonctionnement par secteurs d’activités en 2012 (Budget principal)
Collecte et traitement des déchets 40,7%

Eau et assainissement 4,2%

49

Dépenses de la CCPG par nature en 2012 (Budget principal)

marge brute - résultat 8,9% marge brute - amortissement 4,4% charges exceptionnelles 0,6% charges générales 20,6%

marge brute - résultat 10,0% marge brute amortissements 3,0% charges exceptionnelles 5,6% charges financières 0,6% attribution aux communes 10,1%

charges financières 1,7%

attribution aux communes 14,1%

charges générales 24,0%
charges de personnel 34,6%

autres charges de gestion 15,1%

Situation en 2008

autres charges de gestion 11,6%

charges de personnel (déduits les remboursements maladies et budgets annexes) 35,0%

Etat (compensation TH) 1,9% Etat (compensation TP) 0,5% fonds départemental de TP 0,1%

autres produits de gestion 4,3% produits exceptionnels 0,7% FPIC 0,2% produits des services 7,7% taxe profes. ou contribution écon. territoriale + autres taxes (à partir de 2011) 16,1%

dotation de l'Etat en DGF (à partir de 2011) 15,2% subventions et participations diverses 5,7% taxe de séjour 0,7% taxe ordures ménagères 16,6% reversement des communes 2,1%

taxes ménages (TH + TFNB) 28,1%

50

Recettes de la CCPG en 2012 (Budget principal)

Répartition de la dette totale de CCPG (11 274 736€) (Budget principal)
Budget général 12,8% Hôtel d'entreprises et ateliers relais 8,5% Zones d'activités 2,0%

Assainissement 34,8%

Eau potable 42,0%

Remboursement de la dette (capital) du budget principal
Capital à rembourser 1 400 000
Marge brute = résultats affectés à l'investissement de 2001 à 2012 (chiffre provisoire pour 2013)

Amortissement + résultat

1 200 000

1 000 000

800 000

600 000

400 000

200 000

0

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

2024

2025

2026

2027

2028

2029

Années 2001 à 2030

2030

51

Communauté de Communes Paimpol-Goëlo
2 rue Lagadec - 22860 Plourivo Accueil : 02 96 55 97 71 / accueil@paimpol-goelo.com