AP : Débat. Pour ou contre la vidéosurveillance ?

Déroulement de la séance : Félicitations, vous avez toutes et tous été élus au conseil municipal de la commune de Toulouse. Aujourd'hui le conseil se réunit justement afin de statuer sur le projet proposé par l'adjoint à la sécurité d'installer des caméras de vidéosurveillance dans le centre-ville. Séparés en deux camps vous allez maintenant mener le dé at, à partir des documents suivants. !our cela, il va vous falloir recenser les ar"uments présentés dans ces documents, réfléchir à leur pertinence et aux éventuelles o jections #ue vous pouvez leur apporter, et surtout, vous écouter attentivement $ Premier temps : repérer, dans les documents, les ar"uments avancés par les auteurs et les reformuler. %emandez vous pour cha#ue ar"ument collecté s'il est totalement convaincant, ou si on peut lui trouver une o jection. Attention, m&me si vous avez déjà un camp assi"né, vous devez recherchez des ar"uments en faveur et contre l'opinion #ue vous défendez car cela vous aidera à anticiper les ar"uments de vos adversaires mais aussi à améliorer les v'tres. ('ou liez pas #ue pour convaincre il faut emplo)er une ar"umentation ri"oureuse * +ous pouvez vous servir de la méthode A,- .affirmer, expli#uer, illustrer/ pour vous aider. Deuxième temps : 0ise en commun avec les autres mem res de son camp * rassem ler les ar"uments, éliminer ce #ui se rép1te. 2lassez ces derniers du plus évident au plus su til afin de les présenter dans cet ordre. 3r"anisez la répartition des t4ches lors de l'ar"umentation. Troisième temps : 5e dé at peut commencer autour d'un président #ui définit l'ordre de parole en veillant à ce #ue cha#ue camp est autant de temps de parole. Document 1 : Un outil efficace et adapté à la modernité 5a vidéoprotection, c'est un instrument efficace pour prévenir les actes de délin#uance et dissuader les délin#uants. %ans les villes o6 elle a été installée, 7a marche et les chiffres sont élo#uents * - moins 89,: ; dans le centre ville de Stras our" pour la délin#uance de voie pu li#ue entre 9<<= et 9<<>. 5e recul de la délin#uance est en mo)enne deux fois plus rapide dans les #uartiers vidéoproté"és #ue dans l'ensem le de la ville ? - moins :@ ; pour la délin#uance de voie pu li#ue à 2annes en A ans, o6 9BC caméras ont été installées depuis 9<<9 ? - moins :@ ; pour la délin#uance de voie pu li#ue à 3rléans entre 9<<B et 9<<C. 5a vidéoprotection, c'est aussi un instrument particuli1rement efficace pour élucider les crimes et les délits. 5a ré#uisition d'ima"es enre"istrées permet aux en#u&teurs de disposer de si"nalements et d'indices. Désultat * de tr1s nom reuses affaires ont été résolues ces derni1res années "r4ce à la vidéoprotection. A saint-,tienne, par exemple, en 9<<>, les auteurs de =B@ délits ont été identifiés et la plupart interpellés "r4ce au s)st1me de vidéoprotection installé dans la commune. 5a vidéoprotection, c'est enfin un outil moderne et particuli1rement ien adapté à la lutte contre les nouvelles formes de délin#uance comme les vols à main armée et les violences commises en andes * elle permet de proté"er les commerce contre les ra#ua"es et de sécuriser les #uartiers, les parcs ou encore les éta lissements scolaires #ui sont des lieux particuli1rement prisés par les andes violentes. Portail du gouvernement, 9 avril 9<<@

Document : En dispositif coFteux et peu efficace Apr1s 9<<>, le "ouvernement a sorti une nouvelle arme pour lutter contre la délin#uance * la vidéosurveillance. ,n octo re 9<<@, dans un discours sur la prévention de la délin#uance, Fran7ois Fillon réaffirmait #ue c'était la priorité a solue en la mati1re. %e fait, l',tat consacre plus de A< ; des fonds interministériels de prévention pour aider les communes à installer ce matériel. 5es préfets sont char"és de le promouvoir aupr1s des élus locaux, en ajoutant officieusement #ue cela compensera la réduction des effectifs de policiers et de "endarmes. ,t pour achever de les convaincre, on taxe les élus résistants d'idéolo"ues. 3r les choses sont moins simples. ,n réalité, la vidéosurveillance n'a pas les résultats annoncés, elle coFte eaucoup plus cher #ue ne le disent les marchands de surveillance et elle emp&che les communes d'investir dans d'autres dispositifs. 5'étude statisti#ue menée dans plusieurs villes montre #ue le surcroGt de délin#uance repérée n'exc1de pas 9 ; de l'activité polici1re annuelle. ,t le chiffre est du m&me ordre pour l'apport aux en#u&tes judiciaires .la preuve par l'ima"e/. En coFt exor itant, ensuite, car l'on ou lie de prévenir #ue la dépense principale pour la commune n'est pas le s)st1me de caméras et son entretien, mais l'em auche des a"ents #ui surveilleront les écrans. %1s lors, les communes se condamnent à em aucher des surveillants assis dans des ureaux, au lieu de recruter des a"ents de terrain, #u'il s'a"isse de policiers municipaux, de correspondants de nuit, de médiateurs, d'animateurs ou d'éducateurs. 3r seul le renforcement de la présence humaine sur le terrain peut permettre d'intervenir plus rapidement sur les incidents et par ailleurs d'a"ir plus sFrement sur le sentiment d'insécurité et sur le déficit de lien social #ui en est la cause la plus profonde. 5aurent 0uchielli, H délin#uance I, L'humanité, 9 septem re 9<B< Document ! : Ene opinion pu li#ue majoritairement favora le Attention, vous &tes filmés... +oilà l'avertissement #u'on pourrait désormais retrouver dans de nom reux lieux pu lics à commencer par les halls d'immeu les et les #uais de métro. 5es caméras de surveillance ont peu à peu envahi notre #uotidien. 2e #ui ne sem le pas déplaire aux fran7ais puis#ue >8; d'entre eux se disent favora les au développement de celles-ci dans les centres-villes, les transports et les lieux pu lics, d'apr1s un sonda"e J+A pu lié lundi par 5e Fi"aro. 0ais cet accroissement ne va pas sans heurts, souli"ne la 2(-5. 5e nom re de plaintes liées aux caméras de vidéosurveillance ne cesse d'au"menter. ,n 9<BB, la 2(-5 a re7u plus de =A< plaintes relatives à son usa"e, soit une hausse de =9; par rapport à 9<B<. ,t pour l'année 9<B9, les chiffres sont à peu pr1s é#uivalents, avec plus de =<< plaintes re7ues. 0ais au final, >8; d'entre elles concernent la vidéosurveillance au travail. Ainsi, les fran7ais seraient d'accords pour &tre filmés, mais seulement dans la sph1re pu li#ue * la rue, les commerces ou encore les transports. !as #uestion en revanche d'&tre Kfli#uéK par son emplo)eur. %'ailleurs sur les @=8 <<< caméras présentes sur le territoire fran7ais, seules =8 <<< concernent la vidéosurveillance au travail. ,t l'usa"e de ces caméras ne cesse de s'étendre. %'a ord utilisées pour proté"er les populations, celles-ci servent désormais à... ver aliser. %1s le 9 avril, une cin#uantaine de caméras de surveillance serviront à sanctionner les automo ilistes mal "arés ou "rillant un feu rou"e dans la capitale. Document " : 0ise en demeure d'un centre commercial 5eclerc pour surveillance excessive. 5a !résidente de la 2(-5 a adopté, le B9 juillet 9<B=, une mise en demeure pu li#ue à lLencontre de la société SAS JD,SS, %-S exploitant un centre commercial sous lLensei"ne ,. 5,25,D2. Ene plainte, suivie dLun contr'le sur place, ont en effet permis de constater #ue le centre commercial était é#uipé dLun s)st1me de vidéosurveillance disproportionné. 5e dispositif, mis en Muvre en méconnaissance des droits des salariés, servait notamment à contr'ler leurs horaires. 5a 2(-5 rappelle ainsi #ue lLutilisation de dispositifs de surveillance au sein des entreprises ne peut intervenir #ue dans le respect de la vie privée des salariés. Rapport de la CNIL, B9 septem re 9<B=

Pour la vidéosurveillance 2oFts prohi itifs des policiers 2améras permettent de su venir aux esoins de la commune .automo ilistes/

#ontre la vidéosurveillance 0ettre des pou elles N OducationPP Q mesures préventives .investir l'ar"ent dedans/

!oliciers ne sont pas dans les #uartiers sensi les !as de caméras dans les cités N +s li ertés individuelles exemples du texte montrant efficacité !ossi ilité de mettre des caméras dans les rues des cités .lieux pu lics/ renforcer la sécurité dans les #uartiers sensi les contr'le social externe et sentiment de sécurisation coFt élevé des caméras, licence à pa)er tous les mois, suppression d'emploi N ,nfants s'édu#uent à l'école H B caméra créée P B emploi en moins ? et donc un délin#uant potentiel en plus I pirata"e des caméras chanta"e, exemple d'un couple #ui peut &tre détruit plaintes

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful