Vous êtes sur la page 1sur 20

Le Président malien en visite de travail et d’amitié aujourd’hui en Algérie

Le Président malien, Ibrahim Boubacar Keita, effectue une visite de travail et d’amitié, aujourd’hui et demain, en Al- gérie à l’invitation du Président de la République, Abde- laziz Bouteflika, a indiqué, hier, un communiqué de la Présidence de la République.

Le Président malien sera à la tête d’une importante délé- gation à l’occasion de cette visite « qui s’inscrit dans le cadre de la tradition de dialogue et de concertation qui unit les deux pays frères ». Cette visite sera l’occasion de pro- céder à une « évaluation des relations entre l’Algérie et le

Mali et permettra de dégager les voies et moyens à même d’assurer leur élargissement et leur renforcement ». Elle permettra, par ailleurs, d’aborder « les questions régio- nales et internationales d’intérêt commun ».

15-16 Rabie El Aouel 1435 - Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014- N°15029 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

P A R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

APRÈS AVOIR SUBI DES CONTRÔLES MÉDICAUX À L’HÔPITAL DU VAL-DE-GRÂCE

Le Président Abdelaziz Bouteflika regagne Alger

P. 3

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

Le Chef de l’État convoquelecorps électoralpour le17 avril 2014

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé, hier, à la signature du décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour le jeudi 17 avril 2014 en vue de l'élection à la présidence de la République.

P. 3

Le retrait des formulaires de souscription s'effectue au siège du ministère de l'Intérieur

la République. P. 3 Le retrait des formulaires de souscription s'effectue au siège du ministère de
VISITE DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE BOUIRA Un potentiel agro-industriel àvaloriser ◗ M.
VISITE DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE BOUIRA
Un potentiel
agro-industriel
àvaloriser
◗ M. Sellal : « Le
gouvernement ne ménage
aucun effort pour concrétiser
le principe de l'Etat
démocratique et social dans
l'intérêt de tous les citoyens. »
◗ Une enveloppe complémentaire
de 30 milliards de dinars
PP. 4-5
M. Tebboune : « Le programme AADL ne s’arrêtera pas »

SÉMINAIRE INTERNATIONAL SUR LE SERVICE PUBLIC DE LA RADIO ET LA TÉLÉVISION À TIZI OUZOU :

PUBLIC DE LA RADIO ET LA TÉLÉVISION À TIZI OUZOU : « L’État continuera à mettre

« L’État continuera à mettre en œuvre sa politique de soutien et de développement du service public »

P. 7

LE MINISTRE DE LA SANTÉ À RELIZANE

Pose de la première pierre d'un hôpital et d'une école paramédicale

P.

8

LA MINISTRE DE LA POSTE ET DES TIC M me ZOHRA DERDOURI :

« Le paiement par internet débutera ce mois de janvier »

P.

8

APN 12 questions orales à 5 ministres PP. 6-7
APN
12 questions
orales
à 5 ministres
PP. 6-7

HANDBALL-CAN 2014

Ph. Billal
Ph. Billal

Ouverture de la 21 e édition

Belle victoire de l’Algérie contre la RD Congo 26 - 23

P. 30

2

2 EL MOUDJAHID CE MATIN A 8H30 AU MINISTERE DU TRAVAIL Rencontre annuelle des cadres des

EL MOUDJAHID

CE MATIN A 8H30 AU MINISTERE DU TRAVAIL Rencontre annuelle des cadres des services de
CE
MATIN A 8H30 AU MINISTERE
DU TRAVAIL
Rencontre
annuelle des
cadres des
services de
l’emploi
Le ministre du Tra-
vail, de
l’Emploi et de
la Sécurité sociale, Mo-
hamed Benmeradi, pré-
side ce matin à partir de
8h30, les travaux de la
rencontre annuelle des
cadres des services lo-
caux de l’emploi qui
regroupera les responsables centraux et extérieurs,
ainsi que ceux des organismes sous tutelle en vue
d’évaluer l’état de mise en œuvre des dispositifs pu-
blics de
l’emploi.
*************************************
Ferroukhi
à Jijel
Le ministre de la
Pêche et des Res-
sources halieutiques,
M. Sid-Ahmed Fer-
roukhi, effectue de-
main une visite de
travail et d’inspec-
tion dans la wilaya
de Jijel.
Mé téo AUJOURD’HUI A DAR EL IMAM 15 e Semaine nationale du Saint Coran NUAGEUX
Mé téo
AUJOURD’HUI A DAR EL IMAM
15 e Semaine nationale du Saint Coran
NUAGEUX
Sous le haut patronage du Pré-
sident de la République, Abdela-
ziz Bouteflika, par le ministère
des Affaires religieuses et des
Wakfs, organise aujourd’hui le
lancement de la 15 e édition de la
Semaine nationale du Saint
Coran, placée sous le thème :
«Soulevé du Saint Coran dans la
formulation de Personnalité algé-
rien» à Dar El Imam – Moham-
madia.
AGENDA CULTUREL
CET APRES-MIDI A 14H30 À
L’HOTEL EL-AURASSI
Vente-dédicace de Youcef
Ferhi
Au Nord, le temps sera voilé à nuageux
avec quelques averses de pluie sur l’Ouest
et le Centre, devenant localement plus fré-
quentes vers les régions intérieures en
cours de soirée/nuit.
Les vents seront de secteur sud-ouest
(20/40 km/h) s’accentuant en cours de nuit
près des côtes.
La mer sera peu agitée.
Sur les régions Sud, le temps sera géné-
ralement voilé de la Saoura vers le Sahara
central, le Sahara Oriental jusqu’aux Oasis.
Ailleurs temps dégagé.
Les vents seront de secteur sud-ouest
(30/50 km/h) avec soulèvements de sable
locaux.
La librairie Aurassi Omega organise,
cet après-midi de 14h30 à 18 h, à l’hôtel
El-Aurassi, une vente-dédicace de Youcef
Ferhi, autour de son livre Témoignage de
10 ans de presse 1962-1972, paru aux
éditions Dahlab.
JUSQU’AU 19 JANVIER
A LA SALLE IBN KHALDOUN
Voyage au cœur de la musique sahraouie
Températures (maximales-minimales)
prévues aujourd’hui :
Alger (20°-10°), Annaba (20°-11°), Bé-
char (13°-4°), Biskra (18°-8°), Constan-
tine (17°-5°), Djelfa (13°-3°), Ghardaïa
(18°-8°), Oran (17°-9°), Sétif (12°- 2°),
Tamanrasset (23°- 11°), Tlemcen
(16°-8°).
L’établissement arts et culture de la wilaya d’Alger organise un
voyage de trois jours au cœur de la musique du sud algérien repré-
sentant le patrimoine musical sahraoui jusqu’au 19 janvier à la salle
Ibn Khaldoun. Ce soir à partir de 19h : spectacle Tergui animé par le
groupe Toumast N’Tiniri.
Demain à partir de 20h : spectacle Tergui animé par le groupe
Imzad.
CE MATIN A 10H A L’UGCAA Conférence sur le secteur de la pêche Le président
CE MATIN A 10H A L’UGCAA
Conférence sur le secteur
de la pêche
Le président du Comité national des ma-
rins-pêcheurs, Hocine Bellout, anime ce matin
à 10 h au siège de l’UGCAA, 42, rue Larbi-
Ben-M’hidi une conférence de presse en vue
de débattre de questions du secteur telle la
pêche au corail

Activités des partis

CE MATIN A 10H AU MINISTERE DU COMMERCE

CE MATIN A 10H AU MINISTERE DU COMMERCE Résultats de l’enquête sur la crise du lait

Résultats de l’enquête sur la crise du lait

Une conférence de presse portant sur la présentation des résultats de l’enquête entamée par le ministère du Commerce concernant la crise du lait se tiendra ce matin à 10 h au ministère du Commerce.

lait se tiendra ce matin à 10 h au ministère du Commerce. CE MATIN A 9H

CE MATIN A 9H AU SIEGE DU PARTI

FFS : les transitions démocratiques

Le Front des Forces Socialistes FFS organise ce matin à partir de 9 h au siège national 56 Avenue Souidani Boudjemâa une journée sur les transitions démocra- tiques

CE MATIN A 10H AU SIEGE DU PARTI

Front du changement :

La lutte contre la corruption

Le Front du changement organise une rencontre sous la présidence du président du front M. Abdelmadjid Menasra sur le thème : «La lutte contre la corruption et les élections présiden- tielles 2014» ce matin à 10 h au siège du parti.

tielles 2014» ce matin à 10 h au siège du parti. CET APRES-MIDI A 14H AU
CET APRES-MIDI A 14H AU CINEMA ALGERIA La vie et le parcours militant de Sidi
CET APRES-MIDI A 14H
AU CINEMA ALGERIA
La vie et le parcours militant
de Sidi Ali Abdelhamid
L’Office de promo-
tion culturelle et artis-
tique (OPCA) de la
commune d’Alger-Cen-
tre organise, avec la
participation de l’asso-
ciation «Les amis de la
rampe Louni-Arezki» et
la contribution de
l’APC, une conférence-
débat sur le thème :
«Vie et parcours de Sidi
Ali Abdelhamid, un in-
fatigable militant du
mouvement national pour l’indépendance de l’Algé-
rie», cet après-midi à 14h au cinéma Algeria animée
par l’historien Daho Djerbal, avec des témoignages de
compagnons de lutte.

CE MATIN A 10H30 AU SNAPAP

Conférence de presse

L’Union nationale des personnels de secteur de for- mation et de l’enseignement professionnels à filiale du SNAPAP organise une conférence de presse qui sera animée par le président de l’Union, ce matin à 10h30 au siège central du syndicat, cité Ismail Yefsah, bâti- ment 40, Bab Ezzouar.

CE MATIN A 10H A CHERAGA

MEN : conférence de presse

Le président du Mouvement pour l’éveil national (MEN), Djamel Saâdi, anime ce matin à 10h au bureau du pôle national situé à Chéraga, une conférence de presse au- tour de l’élection présidentielle.

CE MATIN A 11H AU SIEGE DU PARTI

ANR : conférence de presse

CE MATIN A 11H AU SIEGE DU PARTI ANR : conférence de presse L’Alliance nationale républicaine

L’Alliance nationale républicaine organise une conférence de presse ce matin à 11h au siège central du parti animée par le SG du parti M. Belkacem Sahli autour de la pré- sentation des résultats de la 3 e session du Conseil national et la position du parti sur la prochaine élection présiden- tielle.

du parti sur la prochaine élection présiden- tielle. CET APRES-MIDI A14H FLN : rencontre sur la

CET APRES-MIDI A14H

FLN : rencontre sur la formation

Sous la présidence du SG du FLN, Amar Saidani, une rencontre du secteur de la formation aura lieu, à l’occasion de 40 e jour du décès du docteur Abou Elka- cem Saâdallah, cet après-midi à 14h au siège du parti. ***********************************

AUJOURD’HUI AU SIEGE DU PARTI

PLJ : réunion du bureau national

AU SIEGE DU PARTI PLJ : réunion du bureau national Le Bureau national du Parti de

Le Bureau national du Parti de la li- berté et de la justice (PLJ) se réunit au- jourd’hui au siège central du parti sous la présidence de M. Mohamed Said président du parti. A l’ordre du jour figure l’examen de la position du parti à la veille des élections présidentielles.

N

ation

3

EL MOUDJAHID

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

Le Chef de l’Etat convoque le corps électoral pour le17 avril 2014

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé hier à la signature du décret présidentiel por- tant convocation du corps électoral pour jeudi 17 avril 2014 en vue de l'élection à la présidence de la Répu- blique.

code électoral stipule

dans son article 133 que

le corps électoral est

convoqué par décret présiden- tiel, quatre-vingt-dix jours avant la date du scrutin. » Dans son article 132, il est stipulé que "les élections prési- dentielles ont lieu dans les trente (30) jours qui précèdent l'expi- ration du mandat du Président de la République". A partir de la convocation du corps électoral, les postulants à la candidature auront un délai de 45 jours pour déposer leurs dossiers auprès du Conseil constitutionnel qui sta- tuera sur leur validité ou pas, dans un délai de dix jours. « La déclaration de candida- ture est déposée au plus tard dans les quarante-cinq jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral », peut-on lire dans le texte de loi. Pour briguer un mandat présidentiel, les can- didats à la candidature seront tenus, conformément à l'article 139 de la loi de janvier 2012, de présenter des signatures d'élec- teurs. En vertu des dispositions de ce code, le candidat doit présen- ter :

L

e

«

- soit une liste comportant au moins six cents (600) signatures

une liste comportant au moins six cents (600) signatures individuelles de membres élus d'assemblées populaires

individuelles de membres élus d'assemblées populaires com- munales, de wilayas ou parle- mentaires et réparties au moins à travers vingt-cinq (25) wi- layas. - soit une liste comportant 60.000 signatures individuelles au moins d'électeurs inscrits sur

une liste électorale. Ces signa- tures doivent être recueillies à travers, au moins, 25 wilayas. Le nombre minimal des si- gnatures exigées pour chacune des wilayas ne saurait être infé- rieur à 1.500. Les signatures doivent être portées sur un « formulaire indi-

viduel et légalisées auprès d'un officier public. » Ces formu- laires sont déposés en même temps que l'ensemble du dossier de candidature auprès du conseil constitutionnel. Au chapitre de la loi électo- rale consacré à la campagne électorale et des dispositions fi- nancières, il est écrit dans l'arti- cle 188 que « la campagne électorale est déclarée ouverte vingt-cinq jours avant la date du scrutin. Elle s'achève trois jours avant la date du scrutin. » La disposition 189 somme les candidats de respecter cette période en stipulant clairement que « nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période prévue à l'article 188 de la présente loi ». M. Abdelaziz Bouteflika, rap- pelle-t-on, a été réélu Président de la République pour un troi- sième mandat le 9 avril 2009 et le Conseil constitutionnel avait proclamé les résultats définitifs de cette élection le 13 avril de la même année. Le Président Bouteflika avait prêté serment le 19 avril 2009, prenant ainsi officiellement ses fonctions de Chef d'État le même jour. (APS)

Le retrait des formulaires de souscription s'effectue au siège du ministère de l'Intérieur

la connaissance des postulants à la candidature à ces élections, que le retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles s'effectue au siège du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, sis au Palais du Gouvernement, avenue docteur Saadane, Alger. » « La remise de ces formulaires intervient sur présentation par le candidat d'une lettre adressée à M. le ministre d'État, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, annon- çant son intention de constituer un dossier de candidature à l'élection à la présidence de la République », précise le communiqué.

Le retrait des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les postulants à la candidature à l'élection présidentielle du jeudi 17 avril s'effectue au siège du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, a in- diqué hier le ministère dans un communiqué. « Suite à la signature par le Président de la République du décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour le jeudi 17 avril 2014 en vue de l'élection à la présidence de la République, et en vertu des dispositions de la loi organique 12-01 du 12 janvier 2012 relative au régime électoral, le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales porte à

La déclaration de candidature, rappelle-t- on, est déposée aux termes de l'article 137 du code électoral, « au plus tard dans les qua- rante-cinq jours (45 jours) qui suivent le décret présidentiel portant convocation du corps élec- toral. » L'article 138 stipule que « le conseil consti- tutionnel statue sur la validité des candidatures à la présidence de la République par décision, dans un délai de 10 jours francs à compter de la date de dépôt de la déclaration de candida- ture. La décision est immédiatement notifiée à l'intéressé. »

APS

APRÈS AVOIR SUBI DES CONTRÔLES MÉDICAUX À L’HÔPITAL DU VAL-DE-GRÂCE

Le Président Abdelaziz Bouteflika regagne Alger

Le Président Abdelaziz Bouteflika regagne Alger Le Président de la République, Abdela- ziz Bouteflika, a

Le Président de la République, Abdela- ziz Bouteflika, a regagné Alger jeudi der- nier, en milieu d’après-midi, après avoir subi des contrôles médicaux à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris. Les examens et contrôles effectués ayant montré « une nette amélioration » de l’état de santé du Président Abdelaziz Bouteflika, l’équipe médicale a autorisé le Chef de l’État à rentrer en Algérie 24 heures avant le délai prévu. Le Président de la République s’était rendu lundi dernier à l'hôpital du Val-de- Grâce (France) dans le cadre d'une visite médicale routinière de contrôle pour y pa- rachever son bilan de santé initié à Alger. Son retour était initialement prévu ven- dredi 17 janvier 2014. (APS)

initialement prévu ven- dredi 17 janvier 2014. (APS) De la pérennité de l’Etat Le travail dans

De la pérennité de l’Etat

Le travail dans l’urgence était d’abord de réintroduire

la sécurité, la paix et surtout la fraternité dans les

cœurs. Une mission dont la réussite conditionnait la mise en place, dans une seconde étape, de structures

qui ont fait défaut ou qui ont été détruites, incendiées, sabotées, désertées, effacées par une décennie terrible.

A moins de cent jours de la fin de ce mandat

présidentiel nul ne peut nier ces deux étapes qu’il

fallait impérativement baliser, traverser, réussir pour

la pérennité d’un Etat que certains ont voulu isoler et

effacer de la scène internationale. Avec la paix du premier mandat, a succédé la reconstruction économique de ce que l’intolérance, la méconnaissance, l’inculture, l’incurie et la prédation ont détruit. Ce monde qui tourne au rythme du « printemps » arabe, d’une récession mondiale, de la banalisation de

l’intolérance et de la xénophobie, de conflits régionaux

et de guerres civiles doit interpeller, en prévision de

cette échéance électorale, tous les citoyens, au-delà de leur sensibilité politique, pour mettre en avant la Maison Algérie à l’exclusion de toute vision prédatrice ou dessein égoïste. Depuis Ahmed Farès, en passant

l La période symbolique des cent jours nous sépare, désormais, d’une échéance électorale

dont les implications seront décisives pour l’Algérie pour au moins un quinquennat. Le mandat présidentiel en cours prendra fin, mi-avril et les textes législatifs précisent que le corps électoral est convoqué trois mois avant le scrutin… un scrutin qui doit avoir lieu, selon le code électoral, dans les trente jours qui suivent l’expiration du mandat présidentiel. Il s’agit d’un rendez-vous d’une importance capitale pour le pays. En effet, au-delà des prétendants qui se préparent pour cette responsabilité, la fonction de Président de la République est d’abord un serment à une nation, un respect à ses institutions et à ses symboles. Quand l’actuel Président de la République s’est déclaré pour la magistrature suprême la société algérienne était au bord de l’implosion, ses structures sociales construites depuis la nuit des temps sur le socle de la solidarité étaient sur le point d’exploser pour être remplacées par des logiques de peur, de suspicion et de haine entre Algériens. Les structures de l’Etat même étaient menacées.

par Ferhat Abbas, Ben Bella, Houari Boumediène, Chadli Bendjedid, Liamine Zeroual et l’actuel Président de la République, chaque chef d’Etat, chaque président a marqué d’une pierre indélébile les structures sociales, politiques et économiques du pays. Tous ont inscrit leur démarche non seulement dans une logique interne de promotion de l’individu mais également dans une dynamique régionale et internationale pour arrimer le pays aux grandes tendances qui, a chaque fois, mènent les dynamiques internationales. De la division du monde entre un Nord et un Sud, entre un Est et un Ouest ou plus tard dans sa recomposition d’un nouvel ordre mondial, l’Algérie a toujours trouvé la formule pour traverser, sans renier ses principes, les épreuves de l’histoire puisant dans ses textes fondateurs de la proclamation du 1 er Novembre au texte de la Soummam, à la Charte d’Alger et à ses constitutions les référents pour marcher constamment dans la voie de la paix, de la démocratie et du progrès. C’est cette voie qui doit tout le temps primer. C’est ce que veulent les Algériens. M. Koursi

voie qui doit tout le temps primer. C’est ce que veulent les Algériens. M. Koursi Vendredi

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

N

4

ation

EL MOUDJAHID

LA VISITE DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE BOUIRA
LA VISITE DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE BOUIRA

Un potentiel agro-industriel à valoriser

Au regard des projets et des réalisations concrétisés à l’échelle de la wilaya de Bouira, compte tenu des atouts indéniables dont elle dispose, notamment son potentiel hydrique, la fertilité de ses terres agricoles, les réelles perspectives qui s’offrent, sans parcimonie, au domaine de l’industrie, et surtout à la mise en valeur de sa ressource humaine, nul doute que le déplacement qu’a effectué jeudi, le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, ne manquera pas de générer des conséquences positives et des répercussions notables sur le rythme de développement de la wilaya, sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

C’ est un des enseignements les plus utiles à recueillir de cette visite d’inspection

et de travail et un des résultats les plus probants à inscrire à l’actif d’une po- pulation qui ne s’est pas trompée en fondant beaucoup d’espoir quant au présent et au devenir de la région. Comme de coutume, l’entame de cette visite s’est déroulée tôt le matin et sous un ciel assez maussade et hi- vernal. Le Premier ministre s’est rendu dans la localité de Djebahia pour pro- céder à la mise en service d’un sys- tème d’alimentation en eau potable pour le bénéfice de huit communes de la wilaya à partir du barrage de Kou- diet Acerdoune. Ce système mobilise plus de 680 millions de mètres cubes. Ce projet alimentera 25 com- munes de la wilaya de Bouira, en plus de quatre wilayas du pays, à savoir Alger, Tizi-Ouzou, Médéa et M’sila. Ce sont quelque 101 millions de mè- tres cubes qui seront transférés vers ces wilayas par an. Le barrage pour- voira, par ailleurs, à l’irrigation de 19.000 hectares de terres agricoles. A noter que les grands transferts à par- tir du barrage de Koudiet Acerdoune seront totalement achevés dès la fin de cette année.

L’agriculture, fer de lance du développement L’option pour la redynamisation du secteur agricole, la nécessité de le mobiliser à bon escient s’imposent de toute évidence dans une région privi- légiée par la nature. Aussi, le projet de périmètre irrigué du plateau d’El- Asnam et de la vallée du Sahel qui oc- cupent une belle et prometteuse superficie de plus de 8.000 hectares, entre les wilayas de Bouira et de Be- jaia, a suscité très logiquement l’inté-

et de Be- jaia, a suscité très logiquement l’inté- rêt de M. Sellal. Lancés depuis mai

rêt de M. Sellal. Lancés depuis mai 2012, les travaux de ce projet devront être achevés en juin 2015. Cette réa- lisation hydro-agricole compte d’ap- préciables avantages dont une disponibilité de 10.000 postes de tra- vail. Ce périmètre sera irrigué à partir des barrages de Tilesdit avec un vo- lume de 164 millions de mètres cubes, de Tichy-Haft d’une capacité de 120 millions de mètres cubes. Cul- tures maraîchères, arboriculture sont appelées à se promouvoir au même titre que les autres activités agricoles qui prospèrent dans la région du Sahel. On peut citer le cas de la pomme de terre dont le rendement à l’hectare avoisine les 300 quintaux. Le Premier ministre et la déléga- tion ministérielle qui l’accompagnait se sont rendus sur le site de la zone industrielle de Sidi Khaled dans la commune d’Oued El Berdi pour ins-

pecter les travaux de réhabilitation de cette zone et s’enquérir sur l’état des investissements qui y sont enga- gés. Il faut d’abord rappeler que la zone fait l’objet d’une conséquente opération de réhabilitation et qu’elle compte à son actif le lancement de 32 projets d’investissement dont un com- plexe agroalimentaire, un port sec pour véhicules avec une capacité d’accueil de 50.000 véhicules par an. M. Sellal a donné une instruction ferme pour éliminer tous les obstacles qui risquent de se dresser en face de la concrétisation de ces projets.

Combler le déficit en places pédagogiques M. Abdelmalek Sellal a procédé également à l’inauguration de deux nouveaux instituts de 4.000 places au niveau du nouveau campus de l’uni- versité Mohand Oulhadj. Les deux

établissements spécialisés en génie électrique et en sciences hydrauliques et de la terre, sont dotés d’amphithéâ- tres, de salles de travail et d’une bi- bliothèque. Il s’est enquis de l’état d’exécution du projet d’une résidence universitaire de 2.000 lits dont il a im- périeusement requis sa réalisation en deux mois, afin d’alléger la pres- sion exercée sur les autres cités uni- versitaires. L’université Mohand Oulhadj accueille plus de 12.000 étu- diants pour une capacité pédagogique ne dépassant pas les 5.000 places, soit un déficit de près de 7.000 places. Le pôle universitaire vise la création de 9.000 places pédagogiques et 5.000 lits. M. Sellal a présidé une cérémonie symbolique de remise de clefs de 50 logements à des enseignants. Le Premier ministre a inspecté un projet de réalisation d’un nouveau pôle urbain au lotissement Kassouri.

ALIMENTATION EN EAU

Le projet porte sur la réalisation, à l’horizon 2016, de 1.422 logements sociaux de type public locatif. Lancés en octobre 2013, les travaux connais- sent un taux d’avancement de 10 %. Ce nouveau pôle sera doté de tous les équipements et services publics à même de répondre aux besoins des ré- sidants, dont des espaces verts et des aires de jeu… M. Sellal n’en a pas moins fait montre d’un réel mécontentement au sujet du plan d’urbanisme, insistant sur le fait qu’il doit être revu afin de lui conférer une nouvelle configura- tion. Ce projet n’a pas à être sembla- ble à une prison, a-t-il observé. Le Premier ministre a visité un projet de 48 logements promotionnels réalisés au niveau du centre-ville de Bouira par l’Agence foncière de la wilaya. Ce projet est considéré par les respon- sables de cette agence comme un pro- jet pilote, comportant des espaces commerciaux et un parking souter- rain.

Une enveloppe complémentaire de plus de 30 milliards de dinars Cet octroi fut rendu public par le Premier ministre dans le cadre de sa rencontre avec les autorités locales, les élus locaux et les représentants de la société civile. M. Sellal a indi- qué qu’un montant de 31,45 mil- liards de dinars, très précisément, est confié à la wilaya de Bouira afin de lui permettre de poursuivre la dyna- mique de développement qu’elle connaît depuis ces dernières années. M. Sellal a instruit les responsa- bles de la wilaya, à leur tête le wali M. Nacer Maâskri, de veiller à une ré- partition correcte de cette enveloppe, de la mobiliser en particulier, en fa- veur des communes les plus pauvres. M. Bouraib

1,5 million d'habitants des wilayas du Centre desservis à partir de Koudiet Acerdoune

Près d'un million et demi d'habitants des wi- layas du centre du pays vont "étancher leur soif" grâce au système hydraulique de Koudiet Acer- doune, dont la deuxième phase du projet a été mise en exploitation jeudi dernier, au profit de huit communes du Sud-Ouest et du Nord-Ouest de la wilaya de Bouira, à l'occasion de la visite de travail du Premier ministre, Abdelmalek Sel- lal dans la région. Outre le barrage d'une capacité de 640 mil- lions de m 3 , le deuxième plus grand barrage en Algérie, le système Koudiet Acerdoune est ainsi composé de trois grands transferts devant des- servir en eau potable environ 1 million et demi d'habitants dans les wilayas de Bouira, Tizi- Ouzou, M'Sila et Médéa. Le premier transfert d'une longueur de 34 km, est déjà mis en service en 2010 et dessert une population de 360.000 habitants situées sur l'axe Lakhdaria, Draa El Mizan, Boghni et Oua- dhias. Le transfert d'eau mis en service jeudi par le Premier ministre, d'une longueur de 120 km alimentera près de 320.000 habitants des loca- lités d'Aïn-Bessam, Aïn-Lahdjar, Aïn-Aloui, Sour El-Ghezlane et Raouraoua. Les daïras de Sidi-Aïssa et Aïn-Lahdjel (M'Sila) bénéficieront de cet ouvrage vers la fin du mois de février après la pose de 4,5 km li- néaire de conduites restants. Le troisième transfert, d'une longueur de 194 km devra desservir avant la fin du mois de janvier pas moins de 750.000 habitants des cen- tres urbains situés sur les axes Koudiet Acer- doune-Tablat, Seriet, Sedrat, El Guelb El Kebir, El Azzizia, Béni Slimane, El Omaria, Sidi Nâa- mane, Berrouaghia, Ksar El Boukhari et

El Omaria, Sidi Nâa- mane, Berrouaghia, Ksar El Boukhari et Boughzoul. Des volumes d'eau de 26

Boughzoul. Des volumes d'eau de 26 millions de m 3 seront ainsi transférés à partir de ce bar- rage vers les wilayas de Bouira et de Tizi- Ouzou, Médéa (52 millions de mètres cubes) et M’sila (21 millions m 3 ). En tout, ce sont quelque 101 millions de mètres cubes qui seront transférés vers ces wilayas par an. Le barrage pourvoira, par ailleurs, à l’irriga- tion de 19.000 hectares de terres agricoles, si- tuées notamment dans la Mitidja-Est (18.000 hectares) et dans la plaine des Issers (1.000 hectares). Le système hydraulique Koudiet Acerdoune qui aura coûté, selon le ministère des Res- sources en eau, une enveloppe globale de près de 130 milliards de DA, complète les réalisa- tions de grands projets de transferts d'eau dans plusieurs régions ayant longtemps souffert du manque de cette ressource vitale : Hauts pla-

teaux sétifiens, au Centre, dans l'Oranie ou dans l'extrême Sud.

De grands transferts pour généraliser l'accès à l'eau potable Outre Koudiet Acerdoune, des systèmes de transfert d'eau ont été ainsi réalisés à partir d'un réseau composé de nombreux barrages, dont celui de Béni Haroun, le plus grand d'Algérie, de Chéllif, de Taksebt, mais aussi à partir de la nappe phréatique de In Salah. Opérationnel depuis mars 2011, le mégapro- jet du transfert d'eau de la nappe albienne d'In Salah vers la ville de Tamanrasset sur 750 km, d'une capacité d'adduction de 100.000 m 3 /jour en eau potable, alimentera outre le chef-lieu de wilaya, des localités situées le long des canali- sations comme In Amguel, Tit, Outoul et Arak. Dans l'Oranie, une région frappée de plein

fouet par la sécheresse pendant de longues an- nées, un autre projet de transfert d'eau Mosta- ganem-Arzew-Oran (MAO), a été inauguré en 2009, mobilisant 155 millions de m 3 d'eau par an à partir des barrages du Chelif et de Kedara. Cette infrastructure hydraulique permet, ainsi, à la wilaya d'Oran, dont la population avait longtemps souffert du manque d'eau po-

table, de recevoir un apport journalier de l'ordre de 300.000 m 3 et plus de 24.000 m 3 /jour pour

la wilaya de Mostaganem.

Qualifié comme l'un des plus grands projets d'infrastructures hydrauliques en Algérie, le transfert d'eau des plaines sétifiennes, mis en chantier dans le cadre du programme quinquen- nal 2010-2014, consiste en la réalisation de sys-

tèmes pour alimenter en eau potable quelque 1,5 million d'habitants dans 25 localités de la wilaya de Sétif. A la faveur de ce méga projet, qui devrait être réceptionné l'an prochain, 313 millions de

m 3 /an seront mobilisés à partir des barrages de Ighil Emda (Bejaia) et Eraguen (Jijel). En plus de son apport attendu en termes

d'amélioration de l'AEP dans les plaines de Sétif

et d'El Eulma, ce transfert d'eau devra permettre

d'irriguer une superficie supplémentaire d'envi-

ron 40.000 hectares, de quoi multiplier par cinq

la production agricole de la wilaya de Sétif.

Ce projet "permettra d'augmenter la produc- tion nationale de l'ordre de 20%, ainsi que la création de 100.000 postes de travail dans l'agri- culture", avait souligné le ministre des Res- sources en eau, M. Abdelmalek Sellal, lors d'une de ses visites sur le chantier pour lequel plus d'un milliard d'euros a été alloué. (APS)

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

N

EL MOUDJAHID

ation

5

LA VISITE DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE BOUIRA
LA VISITE DU PREMIER MINISTRE DANS LA WILAYA DE BOUIRA

SELLAL RENCONTRE LA SOCIÉTÉ CIVILE

« Nous sommes à la croisée des chemins »

Un débat franc s’est tenu dans l’enceinte de l’université de Bouira avec les membres de la société civile, les autorités locales, les élus locaux à l’issue d’une journée de travail et d’inspection des plus chargée…

L e Premier ministre, M. Abdel- malek Sellal, a d’abord trans- mis à la population de la

wilaya, les salutations du Président de la République, M. Abdelaziz Bou- teflika ainsi que son témoignage de profond respect et de considération à leur égard. Il n’a pas manqué de rappeler combien furent douloureux et péni- bles, les affres des années 90, pour les habitants de cette région, et combien ils furent dignes de courage et de fi- délité à la République, à l’image de tous ceux qui se sont sacrifiés en ces circonstances tragiques pour le pays. La page est tournée pour laisser place à une ère de stabilité et de sé- curité qui constituent l’apanage d’une nation qui a pansé ses plaies et qui se doit de préserver cette stabilité, comme sur la prunelle de ses yeux. C’est un impératif cardinal dont le mérite revient au Premier Chef, à son artisan, le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. C’est le fruit incontestable de sa politique de réconciliation et de développement qui sont à la base du retour de l’Al- gérie dans le concert des nations et de reconquérir le rang qui est le sien au sein de la communauté internatio- nale. M. Sellal a reconnu dans un élan de reconnaissance et de perspi- cacité le rôle du Chef de l’Etat qui a fait preuve d’une indiscutable expé- rience d’un sens aigu de la clair- voyance. Je vous convie à rendre hommage au moudjahid et à l’homme politique aguerri, en cette circonstance, pour tous les efforts qu’il a consentis pour le bien de ce pays. Cette invite fut immédiatement ponctuée par une énorme salve d’ap- plaudissement de la part de l’assis-

énorme salve d’ap- plaudissement de la part de l’assis- tance. La réponse est, on ne peut

tance. La réponse est, on ne peut plus édifiante. M. Sellal a indiqué que la crise que l’Algérie a eu à subir et à affronter, a nourri la force du peuple. Les Algériens en ont tiré des ensei- gnements, parmi lesquels, la préser- vation de la paix, la stabilité sont de précieux acquis remportés non sans y consentir un prix élevé. Nos compa- triotes s’y attachent avec vigueur. «La stabilité, choix souverain du peu- ple, permet de parvenir à la prospé- rité et le bien-être». Le Premier ministre a rappelé que le mérite re- vient au peuple algérien qui croit en un avenir commun. «Nous sommes à la croisée des chemins» a-t-il clamé avec force. «Nous n’avons d’autre al- ternative, que de prospérer ou de sombrer dans le déclin. Nous avons choisi la prospérité».

M. Sellal a indiqué que la nature de l’Etat algérien est fondé sur des institutions, qu’il est particulièrement soucieux de défendre sa souveraineté et son indépendance, que tout se dé- cide par la volonté du peuple et que cet état démocratique et social ne re- noncera pas à protéger le pauvre, le faible ou l’indigent. A ce titre, il per- sévérera à conduire une politique axée sur le logement, la santé, l’édu- cation, les infrastructures de base, la volonté de réduire notre dépendance à l’égard de nos ressources en hydro- carbures, la création de l’emploi, les transferts sociaux dont peu de nations peuvent se targuer d’en faire autant que notre pays. Il faut aussi noter toute la panoplie de mesures visant à promouvoir le service public, a en- core indiqué le Premier ministre.

Un travail de proximité permanent

M. Sellal a souligné encore que le travail du gouvernement se base sur une démarche de proximité perma- nente avec les citoyens, dans une op- tique qui prend en charge les réalités nationales sur le terrain et de solu- tionner de façon adéquate les difficul- tés des membres de la société. C’est un engagement que nous avons pris devant le Parlement et que l’on res- pecte. Il a déclaré à ce propos, que les visites qu'il a effectuées sur le terri- toire national, au nombre de 41 wi- layas, seront poursuivies, dans le même esprit et avec le même rythme. Ce n’est qu’à cette condition, que nous pourrons alors affirmer que

nous avons sérieusement accompli notre tâche et que avions été au dia- pason des aspirations des citoyens, a- t-il ajouté. Le Premier ministre a aussi affirmé que l'Algérie est forcée de jouer un rôle en tant qu'acteur ma- jeur dans la région et qu’elle doit aller de l'avant, indiquant que le peu- ple algérien s’est réconcilié avec soi et avec son histoire. L'Etat algérien n’a pas renoncé à sa responsabilité à l'égard de tous ceux qui ont subi un préjudice du fait de la tragédie nationale. Même si des lacunes sont constatées, nous nous emploierons à les corriger en vue de mettre à l’abri, la stabilité du pays. Même si des divergences d’opinion sont acceptables, la préservation de la stabilité est un dénominateur com- mun et recueillir une adhésion géné- rale. M. Sellal a évoqué les récents événements qui ont secoué la ville de Ghardaia. Il a fait savoir que les po- pulations de la région n’ont aucun lien avec les tentatives de division qui y sont orchestrées. Le Premier minis- tre a donné une garantie aux per- sonnes aux besoins spécifiques concernant leur prise en charge. Cette frange de la population jouit d'un in- térêt particulier, assurant qu’il n’est constaté aucun manquement à leur égard. Il a rappelé les mesures adop- tées en leur faveur, notamment les instructions adressées à la fonction publique afin que les entreprises consacrent un quota de leur effectif global aux personnes handicapées. L'allocation de 4.000 DA versée mensuellement aux handicapés n’a qu’une valeur symbolique. il ne s'agit pas d'une pension, a-t-il pré- cisé.

M. Bouraib

L'Algérie est « condamnée » à jouer son rôle en tant qu'acteur majeur dans la région

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a affirmé que l'Algérie était «condamnée» à assumer son rôle en

tant qu'acteur majeur dans la région.

M. Sellal qui rencontrait les repré-

sentants de la société civile de la wi- laya, a indiqué que l'Algérie qui a surmonté sa crise est sortie renforcée de son épreuve et doit aller de l'avant. «Elle est condamnée aujourd'hui à jouer son rôle en tant qu'acteur majeur dans la région», a-t-il insisté. Il a rappelé que le peuple algérien était sorti, renforcé, de la tragédie na- tionale grâce à l'adoption de la réconci- liation nationale» qui est dans le même temps, «une réconciliation avec soi et avec l'histoire». L'Etat algérien, a encore soutenu

M. Sellal, «n' a pas renoncé à sa respon- sabilité à l'égard de tous ceux qui ont subi un préjudice du fait de la tragédie nationale. Même si des lacunes sont constatées, nous nous emploierons à les corriger en vue de préserver la stabilité du pays». «Si les divergences de vues poli- tiques sont normales, la préservation de la stabilité doit faire l'unanimité», a-t-il encore dit. Revenant sur les incidents enregis- trés récemment dans la wilaya de Ghar- daia, le Premier ministre a fait savoir que les populations de la région «n'ont rien à voir avec les tentatives de divi- sion». Par ailleurs, le Premier ministre qui répondait à une préoccupation de repré-

sentants de personnes aux besoins spé- cifiques concernant leur prise en charge par l'Etat, a indiqué que cette catégorie jouissait d'un intérêt particulier. «Il n' y a aucun manquement à leur égard», a- t-il insisté. Il a rappelé à cet égard les mesures adoptées en faveur de cette frange de la société, notamment les instructions adressées à la fonction publique afin que les entreprises consacrent un quota de leur effectif global aux personnes handicapées. L'allocation de 4.000 DA versée mensuellement aux handicapés «relève d'une aide symbolique. il ne s'agit pas d'une pension», a-t-il encore fait remar- quer

Concrétisation du principe de « l'Etat démocratique et social »

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a affirmé que le gouvernement ne «ménage aucun effort» pour concrétiser le

principe de l'«Etat démocratique et social» dans l'intérêt de tous les citoyens.

M. Sellal a précisé, lors d'une rencontre avec les représen-

tants de la société civile de la wilaya de Bouira, que la réa- lisation de ce principe passait, notamment par «la préservation, quel qu'en soit le prix, de l'indépendance et de la souveraineté nationales» affirmant que dans cet esprit «seul le pouvoir du peuple, qu'il exerce en toute liberté, est re- connu». Il a, en outre, mis en évidence l'attachement du gouver- nement aux composantes de l'identité nationale que sont l'Is-

lam, l'arabité et l'amazighité, rappelant que l'exécutif pour- suivait la mise en œuvre de son plan d'action, notamment dans les domaines de l'habitat, de la santé et des transports ainsi qu'en ce qui concerne la politique d'aide sociale. A cet effet, le gouvernement a engagé une série de me- sures visant à réformer le service public et convertir l'écono- mie nationale en une source de richesse et d'emploi en atténuant la dépendance aux hydrocarbures, a rappelé le Pre- mier ministre. «Il faut du temps pour que ces efforts portent leurs fruits», a-t-il fait observer, se déclarant convaincu de «la capacité» des Algériens d'atteindre ces objectifs.

TEBBOUNE L’A ANNONCÉ :

« Le programme AADL ne s’arrêtera pas »

ANNONCÉ : « Le programme AADL ne s’arrêtera pas » Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la ville, Abdel- madjid Tebboune, a affirmé que les terrains consacrés à la construc- tion de logements ADDL dans la wilaya d'Alger, seront renforcés par 300 hectares supplémentaires. M. Tebboune a expliqué dans une déclaration à la presse, en marge de la visite de travail du Pre- mier ministre, que le problème du foncier rencontré dans la réali- sation des logements AADL dans la wilaya d'Alger «ne se pose plus vu que les terrains ont été renforcés par 300 hectares supplé- mentaires». Il a précisé que le programme AADL «ne s'arrêtera pas» et «continuera à fonctionner parce qu'il demeure la formule la plus adéquate pour les revenus moyens». Concernant l'opération de convocation des souscripteurs 2001- 2002 pour le payement de la première tranche, il a indiqué que celle-ci se poursuivra jusqu'à l'obtention par les concernés des or- dres de versements. Par ailleurs, et évoquant le logement social, il a souligné que cette formule «sera maintenue tant qu'il y aura des personnes dé- munies».

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

N

6

ation

EL MOUDJAHID

ASSEMBLÉE POPULAIRE

12 questions orales

L’Assemblée populaire nationale a poursuivi, jeudi, ses travaux en séance plénière présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, consacrés aux réponses à des questions orales adressées à des membres du gouvernement. Il s’agit de deux questions posées au ministre du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement, Amara Benyounès, de trois questions adressées au ministre des Affaires religieuses et du Wakf, Bouabdellah Ghlamallah, de deux questions au ministre de l’Education nationale, Abdellatif Baba Ahmed, de deux questions au ministre du Commerce, Mustapha Benbada, et, enfin, de deux préoccupations soumises au ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale, Mohamed Benmeradi. Les travaux se sont déroulés en présence des ministres des secteurs concernés et du ministre des relations avec le Parlement, Mahmoud Khedri.

DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET PROMOTION DE L’INVESTISSEMENT

Négociation entre le complexe céramique de Guelma et le FNI

L e ministre du développe- ment industriel et de la promotion de l’investisse-

ment, Amara Benyounès, a indi- qué que le complexe céramique de Guelma est en négociation avec le Fonds national d’investis- sement (FNI) pour une prise de participation de 30% dans son capital social, en réponse au dé- puté Smaïl Kouadria à propos du devenir de ce complexe dont le nombre de travailleurs est réduit, selon lui, de plus de 200 à 34 ou- vriers alors que le repreneurs ita- lien de cette entreprise privatisée n’aurait pas investi les 3 millions d’euros promis. Le ministre a indiqué que la cession de l’entreprise a été ef- fectuée selon certaines conditions dont celles de la doter d’un capi- tal social de 1,5 million d’euros et d’un investissement de 3 mil- lions d’euros pour le renouvelle- ment de l’outil de production ainsi que le maintien de 290 tra- vailleurs. Il a indiqué qu’un in- vestissement de 4,8 millions d’euros a été effectivement réa- lisé pour créer de nouveaux ate- liers et l’acquisition de nouveaux outils de production de céra- mique, signalant que le complexe est confronté à un déficit finan- cier entraînant un retard dans le paiement des salaires des travail- leurs et un ralentissement de l’ac- tivité de l’entreprise. Le complexe a eu également des problèmes pour honorer les fac- tures de Sonelgaz et les cotisa- tions de sécurité sociale avant de bénéficier d’un échéancier de paiement. En réponse au député Youcef Khababa sur les unités indus- trielles implantées en milieu ur- bain et de leur impact sur la santé

en milieu ur- bain et de leur impact sur la santé des riverains ainsi que sur

des riverains ainsi que sur l’en- vironnement, le ministre du Dé- veloppement industriel a expliqué que ce dossier repré- sente une préoccupation insistant sur le fait qu’un grand nombre d’accidents se produisent en de- hors des zone gérées par le minis- tère et que la protection civile est l’institution indiquée pour four- nir des données sur ce phéno- mène. Amara Benyounes a, sur un autre registre, indiqué que les assiettes recevant des activités industrielles situées dans le tissu urbain est le reflet de l’extension de ce dernier et qu’il est difficile de transférer les usines notam- ment lorsque des actes de pro- priété des terrains sont délivrés aux investisseurs. Il a rappelé que 49 zones in- dustrielles seront créées ajoutant qu’il y aura une normalisation progressive, car ces usines seront attirées par le transfert puisque les zones industrielles seront do- tées de toutes les commodités, mettant l’accent sur la réglemen- tation qui définit l’exploitation du foncier en excédent.

AFFAIRES RELIGIEUSES ET WAKF

La carte des mosquées réalisée à 80%

L a carte nationale relative aux mosquées a été réalisée à 80%, a déclaré le ministre des Affaires

religieuses et du Wakf, Bouabdellah Ghlamallah, en réponse à une question du député Mohamed Daoui du parti El Karama. Le ministre a ajouté qu’il a soumis au gouvernement un projet de loi portant sur la classification des mos- quées et dont l’objectif est d’établir une nouvelle carte des mosquées afin d'ac- tualiser le décret exécutif relatif à la construction des mosquées, leur organi- sation et leur gestion, promulgué en 1990 et que le ministère a jugé utile d’enrichir. Au sujet de l’encadrement des mosquées à l’échelle nationale, le ministre a indiqué que 800 imams ont été formés entre 2010 et 2012, qualifiant ce résultat d’amélioration progressive qui répond aux attentes de la société. C’est à juste titre que le ministre a pré- cisé que son secteur recrute des diplô- més de l’université qui reçoivent par la suite une formation complémentaire dans des instituts religieux, notant que

complémentaire dans des instituts religieux, notant que 1.500 imams-conférenciers et 240 imams-principaux, ainsi

1.500 imams-conférenciers et 240 imams-principaux, ainsi que des muez- zins et des enseignants du Coran, ont été recrutés. A propos d’une campagne d’évangélisation dans la daïra des Oua- dhias dans la wilaya de Tizi-Ouzou, le ministre a démenti de telles allégations, mettant l’accent sur la progression du nombre des mosquées et des fidèles. Le ministre a tenu par ailleurs à préciser que

la daïra en question dispose de 42 mos- quées contre une seule église, annonçant qu’il sera procédé à l’inauguration très prochainement de la mosquée Ennour à Tizi-Ouzou. Le ministre des Affaires re- ligieuses devait répondre à une question orale du député de Msila, Ghaouti Ghouini, absent lors de la séance.

Les fauteurs de troubles à Ghardaïa “veulent nuire à la stabilité de l’Al- gérie” Les fauteurs de troubles survenus lors des incidents dans la wilaya de Ghardaïa “veulent nuire à la stabilité de l’Algé- rie”, a déclaré le ministre des Affaires re- ligieuses et du wakf, Bouabdellah Ghlamallah. Le ministre a réfuté de ma- nière catégorique que les incidents de Ghardaïa aient été motivés par “des di- vergences confessionnelles”, et souligné les efforts déployés par l’Etat, avec la coopération des sages de la wilaya, “pour mettre fin à ce genre de dépasse- ments”.

EDUCATION NATIONALE

Cours particuliers : il n’est pas facile d’éradiquer le phénomène dans l’immédiat

pas facile d’éradiquer le phénomène dans l’immédiat Et pour faire face à ce phénomène, le ministère

Et pour faire face à ce phénomène, le ministère de l’Education a expliqué qu’il a élaboré un décret portant une série de mesures visant à atténuer la prolifération des cours particuliers et encourager les élèves à consentir davantage d’efforts.

Des cas infimes de violence en milieu scolaire Le ministre de l’Education nationale, Abdellatif Baba Ahmed a affirmé que les

L e ministre de l’Education natio- nale, Abdellatif Baba Ahmed, a affirmé qu’il n’est pas facile,

dans l’immédiat, d’éradiquer le phéno- mène des cours particuliers notant que la réalisation d’un tel objectif nécessite des solutions progressives, en réponse au dé- puté du FC, Abdelaziz Mansour. Il a précisé que les cours particuliers se sont en quelque sorte enracinés dans la so- ciété algérienne et qu’il n’est pas facile d’éradiquer le phénomène dans l’immé- diat insistant sur la conjugaison des ef- forts de toute la communauté de l’éducation nationale pour assurer à tous les élèves les mêmes chances de succès dans le but de préserver le principe de gratuité de l’enseignement. Le minis- tère de l’Education privilégie en effet, la voie du dialogue dans le traitement de ce phénomène, appelant à la préservation des établissements scolaires, au respect de la déontologie de la profession et de la défense des droits des élèves. Il a mis l’accent à ce sujet sur les conditions inadéquates dans lesquelles ces cours sont dispensés, citant les han- gars et autres abris sommaires où les cri- tères de sécurité font défaut.

cas de violence en milieu scolaire sont infimes assurant que les services concer- nés les traitent en temps réel conformé- ment aux mécanismes éducatifs et juridiques en vigueur, en réponse à une question posée par le député FLN, Ab- delaziz Mansour. Il a précisé à ce titre que l’intervention dans ce genre de cas ne relève pas des prérogatives du minis- tère de l’Education, mais concerne les services de sécurité ajoutant que des ins- tructions ont été données aux directeurs de l’éducation pour prémunir les élèves contre toute agression pour intensifier

les efforts afin de sécuriser l’entrée des établissements scolaires et d’empêcher

la pratique de commerce en coordination

avec les services de sécurité et des au-

torités locales. Le responsable du secteur

a indiqué que les rapports qui nous par-

viennent ne traduisent pas l’ampleur de la situation telle que décrite par certaines sources. Il a rappelé les démarches qui visent à lutter contre ce phénomène à tra- vers l’installation d’un groupe de travail central, en décembre dernier, chargé de la mise en place de mécanismes et d’un plan d'action pour examiner cette problé- matique et proposer des solutions.

COMMERCE

Adhésion à l'OMC : l'Algérie a répondu à 1.933 questions

L e processus de négociations de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC a franchi une étape im-

portante puisque l’Algérie a répondu à 1.933 questions qui lui ont été adres- sées sur des informations relatives aux lois et réglementations commerciales en vigueur, a indiqué le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, à une question du député du PT, Ramdane Taâzibt, ajoutant que toutes les expli- cations concernant le commerce exté- rieur algérien en général ont été fournies dans ce cadre. Les réponses de l’Algérie ont été élaborées en concertation avec les dé- partements ministériels concernés et sous la supervision d’une commission gouvernementale chargée de l’évalua- tion et du suivi des conventions inter- nationales multilatérales présidée par le Premier ministre. Mustapha Ben- bada a affirmé que l’adhésion de l’Al- gérie à l’OMC ne l’obligera pas à traiter avec l’entité sioniste ni avec un pays avec lequel elle ne désire pas en-

tretenir des relations, et ce conformé- ment à l’article 13 de l’accord de Mar- rakech instituant l’OMC. Le principe de non- normalisation avec l’entité sioniste demeure en vigueur à tous les niveaux et plans politique, écono- mique, culturel et autres, a encore ajouté le ministre du commerce indi- quant que l’article en question qui sti- pule que les accords commerciaux multilatéraux ne s’appliqueront pas entre un membre et tout autre membre si l’un des deux, au moment où il de- vient membre, ne consent pas à cette application. L’Algérie qui a engagé son processus d’adhésion à l’OMC en 1995 a tenu onze réunions formelles et deux réunions informelles, dont la première a eu lieu en avril 1998 entre le groupe de travail et ses partenaires en charge du dossier. En parallèle, l’Algérie a tenu des réunions bilaté- rales avec 13 pays, et des conventions bilatérales ont été signées avec la Corée, le Brésil, l’Uruguay, la Suisse, le Venezuela et l’Argentine. Le minis-

tre du Commerce a annoncé que le 12 e round des négociations multilatérales pour l’accession de l’Algérie à l’OMC se tiendra en février prochain à Ge- nève.

154.000 appareils de chauffage interdits d’entrée pour non-conformité Les services de contrôle au niveau des frontières ont interdit d’entrée, en 2012 et 2013, près de 154.000 appa- reils de chauffage d’une valeur de 300 millions DA pour non-conformité aux normes de sécurité, a affirmé le minis- tre du Commerce, Mustapha Benbada, en réponse à une question du député FLN, Azzedine Boutaleb. Il a expliqué que les services de contrôle relevant du ministère du Commerce ont effec- tué, durant la même période, quelque 1.800 interventions. Dans ce contexte, le ministre a affirmé que son secteur est déterminé à éliminer ce type d’ap- pareils du marché durant les deux pro- chaines années en intensifiant les

durant les deux pro- chaines années en intensifiant les opérations de contrôle de tous les ap-

opérations de contrôle de tous les ap- pareils de chauffage ne comportant pas de dispositif d’évacuation des gaz brûlés. Au sujet du contrôle de la qualité des produits importés, une préoccupa- tion soulevée par le député Nourred- dine Belmeddah, le ministre du Commerce a précisé que les produits

importés en Algérie sont soumis à un contrôle spécial au niveau de 50 ins- pections de contrôle réparties le long des frontières, ainsi qu’au niveau des ports secs et des zones et magasins sous douanes. Benbada a expliqué que ce sys-

tème de contrôle vise à s’assurer de la conformité des produits importés aux normes requises et aux standards in- ternationaux en vigueur, annonçant que durant les neuf premiers mois de l’année 2013, près de 1.500 cargai- sons de produits de beauté et d’hy- giène corporelle dont le poids dépasse

114.000 tonnes ont été contrôlées. Il

a précisé que 74 cargaisons avaient été saisies car non conformes aux normes d'étiquetage ou pour absence d'autori- sation d’importation insistant sur le fait que la présence de certains pro- duits non conformes sur le marché al- gérien est due à l’importation de ces produits de manière illégale à travers la contrebande ou de fausses déclara- tions.

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

N

EL MOUDJAHID

ation

7

NATIONALE

à 5 ministres

EMPLOi, TRAvAiL ET sÉCURiTÉ sOCiALE

La formule du médecin traitant pour bénéficier du système du tiers payant

L e ministre du Travail, de l'Em- ploi et de la sécurité sociale, Mohamed benmeradi, a af-

firmé que le secteur de la sécurité so- ciale œuvre actuellement à développer et à encourager la formule du médecin traitant pour permettre à l'assuré de bé- néficier du système du tiers payant quand il s’agit de soins effectués en de- hors des établissements sanitaires pu- blics. à une question orale du député Mo- hamed Adami concernant la hausse des coûts référentiels des prestations médi- cales prodiguées par les médecins pri- vés, le ministre a indiqué que ce dispositif qui a été mis en place en 2009 définit la convention-type conclue entre les structures de la sécu- rité sociale et les médecins privés, pré- cisant qu’il concerne les retraités et les membres de leurs familles, et qui est actuellement en cours d’évaluation en prévision de son amélioration de concert avec les partenaires concernés. Évoquant le grand écart qui caractérise les coûts des prestations des médecins privés après la libéralisation du marché des prestations médicales, le ministre du Travail et de la sécurité sociale a souligné que cette mesure qui entre dans le cadre de l’application du projet de contractualisation permet de fixer des coûts référentiels ayant fait l’objet d’accord, en plus de la rationalisation de la nature des prestations sanitaires et des médicaments prescrits, notant que le but vise à prendre en charge les ci- toyens et de préserver les équilibres fi- nanciers des caisses de sécurité sociale. Au sujet des transferts pour soins à l’étranger, le ministre a souligné que le rôle de la sécurité sociale est d’assurer au citoyen des soins à l’intérieur de l'Algérie, précisant que les transferts concernent des cas qui sont laissés à l’appréciation des experts membres de la Commission nationale de santé, l’in- tervention de la caisse d’assurance so- ciale se limitant à la remise d’une prise en charge conformément à l’avis de la commission.

Impartialité de l’Administration dans les conflits internes des syndicats jusqu’aux décisions finales de la justice Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale, Mohamed benmeradi, a affirmé que l’Adminis- tration reste impartiale vis-à-vis des conflits internes des syndicats jusqu’à la prononciation des décisions finales de la justice qui doivent être respectées par tous, en réponse à une interrogation posée par le député Abbas Abdelhamid au sujet de l’existence de deux bureaux pour le Qyndicat national du personnel de l’administration publique (snA- PAP), et la reconnaissance par la tutelle d'un seul bureau. Le ministre a relevé, dans ce sens, l’existence de plusieurs conflits axés, notamment, autour de la direction de

conflits axés, notamment, autour de la direction de ces syndicats depuis l’adoption du plu- ralisme, ajoutant

ces syndicats depuis l’adoption du plu- ralisme, ajoutant que ces conflits sont soumis aux juridictions habilitées à se prononcer sur la légitimité conformé- ment aux textes de loi en vigueur. il a rappelé que le snAPAP avait connu un conflit interne autour de la direction du syndicat depuis son congrès de 2004 expliquant que l’affaire a été portée de- vant la justice, que le tribunal de pre- mière instance d’El-harrach avait rendu, le 13 juin 2005, un jugement en- joignant Rachid Maalaoui à quitter le bureau du syndicat au profit de salah Felfoul ; que la cour d’Alger avait pro- noncé un jugement qui confirme la dé- cision du tribunal d’El-harrach devant prendre effet le 6 février 2006. de son côté, la Cour suprême a prononcé, le 3 décembre 2008, une décision qui confirme les précédentes décisions prises par le tribunal d’El-harrach et la cour d’Alger, validant le recours en forme, mais le rejetant dans son fond. En vertu des précédentes décisions de justice, belkacem Felfoul a continué, conformément à la loi et aux statuts du snAPAP, à renouveler les instances chargées de la gestion du syndicat, lors des congrès tenus en 2004 et 2010, du- rant lesquels il a été réélu à la tête du snAPAP, a encore rappelé le ministre. il a expliqué que les services du minis- tère de la Justice reconnaissent cette partie, en vertu d’une décision de jus- tice et non pas sur la base de partialité et du favoritisme. Au sujet de la reconnaissance par le bureau international du travail (biT) de cette partie, le ministre de l’Emploi, du Travail et de la sécurité sociale a af- firmé que cette instance internationale n’a pas la prérogative de reconnais- sance ou de non-reconnaissance d’une partie ou d’une autre, mais reste dans ces cas neutre, jusqu’à la finalisation des procédures judiciaires actionnées par les parties en conflit. il a soutenu que le biT a été informé à temps de l’évolution du conflit comme il a été in- formé de toutes les décisions prises par la justice.

Houria A.

PROJET dE LOi sUR LEs TiTREs ET dOCUMEnTs dE vOyAgE

La commission ad hoc examine les 14 amendements

La commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l'As- semblée populaire nationale (APn) a examiné, jeudi, les 14 propositions d'amen- dement du projet de loi relative aux titres et documents de voyages. L'examen de ces amendements s'est déroulé au cours d'une réunion présidée par le président de la commission, Ahmed kharchi, en présence du directeur général des libertés pu- bliques et des affaires juridiques au ministère de l'intérieur et des Collectivités lo- cales, selon un communiqué de l'APn. La commission a élaboré un rapport pour la validation du mandat du nouveau député bahnaf yazid qui a remplacé Abdennour karaoui, élu membre du Conseil constitutionnel, en attendant d'être soumis au vote au cours d'une séance plénière, ajoute le communiqué de l'APn.

AbdELkAdERMEssAhELàTizi OUzOU:

« L’État continueraàmettreenœuvre sapolitiquedesoutienet de développement duservicepublic»

Le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, a donné, hier au centre des loisirs scientifiques (CLS) de la ville de Tizi Ouzou, le coup d’envoi des travaux du «séminaire in- ternational sur le service public de la radio et de la télévision : Valeurs, missions et expé- riences», organisé par la radio et la télévision algériennes.

L ministre a d’emblée tenu

faire part de l’intérêt et du soutien qu’il apporte à

cette importante initiative qui in- tervient au «moment où le pro- cessus d’adoption de la loi relative à l’activité audiovisuel est engagé au niveau des deux chambres de notre Parlement», avant de soutenir que «ce projet de loi découle de la mise en œuvre des dispositions de la loi organique de 2012 relative à l’in- formation, élaborée dans le cadre des réformes politiques engagées en 2011 par son Excellence le Président de la République, et dont la consolidation de la liberté d’expression constitue la pierre angulaire». M. Messahel a indiqué que cette loi spécifique relative à l’ac- tivité audiovisuelle «consacre dé- finitivement l’ouverture du champ audiovisuel à l’initiative de l’investissement privé, de même qu’elle définit sa configu- ration, sa régularisation et son exercice», ajoutant que sa pro- mulgation «permettra, à travers la mise en place de l’autorité de ré- gulation, de définir et de veiller au respect des règles d’exercice de l’activité audiovisuelle devant répondre aux exigences d’une so- ciété plurielle». Tout en rappelant que les médias du service public, radio et télévision, «disposent d’instruments juridiques corres- pondant aux statuts qui leur sont conférés», le ministre de la Com- munication a toutefois indiqué que «ces instruments sont appelés à être actualisés pour être plus

e

à

sont appelés à être actualisés pour être plus e à performants et en adéquation avec leur

performants et en adéquation avec leur mission de service pu- blic, une mission qui doit répon- dre aux attentes des différentes franges de la société». Le minis- tre de la Communication a en outre mis en exergue la volonté et la détermination de l’État à conti- nuer à mettre en œuvre «sa poli- tique de soutien et de développement du service public, une politique inscrite dans le plan d’actions du gouvernement en vue de sa consolidation en termes d’infrastructures, de capacités de production et de diffusion. «La formation dans le domaine des médias et des techniques de la communication et de l’informa- tion constitue pour mon départe- ment une priorité majeure. Elle sera élargie, chaque fois qu’il est

nécessaire, à des domaines aux- quels seront appelés à intervenir les professionnels des médias», a- t-il encore assuré, en annonçant au passage la tenue, dans les pro- chains jours, d’un cycle de for- mation au profit des journalistes des médias de la presse écrite et audiovisuel, aussi bien publics que privés, en collaboration avec le ministère de la Justice, «sur la relation entre la justice et la presse sur les notions de diffama- tion, d’éthique et de déontolo- gie». «Une session similaire sera programmée avant la fin de ce tri- mestre avec le Parlement pour appréhender davantage ma rela- tion entre la presse et cette insti- tution», a-t-il aussi annoncé. Bel. Adrar

La formation du journaliste, une priorité

E n marge des travaux du sé- minaire international sur le service public de la radio et

la télévision, qu’il a ouvert hier au centre des loisirs scientifiques de la ville des genêts, le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, a visité le siège de la radio locale de Tizi Ouzou où il s’est enquis des conditions de fonctionnement de ce média de proximité et les différents pro- grammes qu’elle présente aux au- diteurs. Accompagné par le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader bouazghi, et des directeurs généraux de la té- lévision et de la radio nationale, M. Messahel a visité tous les compar- timents de cette radio locale avant qu’il ne soit invité au studio pour

s’exprimer sur l’objet de sa visite et les projets que compte mettre en œuvre son département. Ainsi, le ministre de la Communication a qualifié la radio locale de trait d’union entre le citoyen et les au- torités, avant de rappeler que l’Al- gérie compte actuellement 55 radios locales, dont 19 proposent des programmes en amazigh. il a également fait état de deux autres chantiers ouverts par son départe- ment ministériel, à savoir deux projets de loi relative au sondage et à la publicité pour réglementer ces deux activités. Le ministre a en outre rappelé que le débat sur la carte professionnelle de presse se poursuit toujours avec les parte- naires. sur ce point, M. Messahel

a indiqué que l’organisation de la

corporation est un besoin pressant pour son département qui désire avoir des partenaires crédibles pour mener les réformes qu’il a en- gagées dans le secteur de la presse.

de la radio locale, le ministre s’est rendu au chantier de réalisation de

la maison de la Presse au profit des

journalistes et correspondants de la wilaya où il s’est enquis de l’état d’avancement des travaux et les modalités de gestion de cette mai- son de la Presse une fois réception- née. sur les lieux, le ministre a ins- truit les chargés de sa réalisation de redoubler d’efforts pour ache- ver les travaux dans les délais contractuels, à savoir octobre

2014, avant de souligner l’impor- tance d’un tel projet qui permettra

à la presse de se retrouver et de tra-

vailler dans de bonnes conditions. Cette maison de la Presse réalisée sur le compte de la wilaya sur pro- position de l’APW de Tizi Ouzou pour un montant de 87 millions de dinars sera, pour le ministre de la Communication, «une plus- value dans l’activité citoyenne de la ville de Tizi Ouzou qui dispose déjà de plusieurs autres infrastructures cul- turelle». dans un point de presse organisé à l’hôtel Amraoua, le mi- nistre de la Communication a réi- téré la détermination de l’État à continuer le processus de réformes et d’ouverture du secteur de la Communication, une action visant

l’approfondissement du processus démocratique enclenché dans notre pays. Tout en rappelant que l’ouverture du champ audiovisuel au privé est définitivement consa- crée, le ministre de la Communi- cation a néanmoins invité les chaînes télé privées de droit étran-

ger exerçant actuellement en Algé- rie avec des contenus nationaux à se conformer à la loi relative à l’audiovisuel et à devenir de droit algérien. il a en outre rappelé la non-disponibilité actuellement de fréquences pour l’ouverture de ra- dios privées, tout en faisant état de démarches qu’effectuera son dé- partement auprès des instances in- ternationales concernées, l’iUT, pour en acquérir. «il faut négocier pour avoir ces fréquences», a-t-il indiqué. Le ministre a également

souligné l’importance qu’accorde son département à la formation du journaliste, que ce dernier exerce dans le secteur public ou dans le privé. «La formation du journaliste est une priorité majeure du minis- tère de la Communication», a-t-il insisté. interrogé sur la gestion de la publicité institutionnelle par l’AnEP, le ministre de la Commu- nication a exclu toute décision de levée du monopole de cette agence publique dans la gestion de la pu- blicité institutionnelle, précisant que la gestion de la publicité insti- tutionnelle se fait de la même ma- nière partout dans le monde. Bel. Adrar

vendredi 17 - samedi 18 Janvier 2014

N

8

ation

EL MOUDJAHID

Le ministre de La santé à reLizane

Pose de la première pierre d'un hôpital et d'une école paramédicale

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a posé, jeudi, à Relizane, la première pierre d'un hôpital d'une capacité de 60 lits et d'une école de formation paramédicale.

L’ hôpital doté d'une enveloppe de 2,21 milliards de dinars sera réalisé à mendès (sud de la wilaya) et pourra

voir sa capacité passer à 120 lits, selon les ex- plications fournies sur place. Le ministre a exhorté les responsables de ce projet, confié à une société chinoise, à réduire le délai de 18 à

12 mois et à construire des logements d'as- treinte pour les spécialistes. a noter que 65 lo- gements y ont été programmés. concernant la réalisation de l'école de formation paramédi- cale, d'une capacité de 400 places pédago- giques, le ministre a donné le coup d'envoi de ses travaux à la nouvelle ville benadda be- naouda, dans la banlieue sud non loin du cen- tre universitaire de relizane. m. boudiaf a insisté sur la réduction de la durée de réalisation de ce projet, doté de plus de 661 millions de dinars de 24 à 12 mois, af- firmant qu'une fois réceptionné, cette école palliera le manque que connaît la wilaya en matière d'agents paramédicaux. Le ministre a également posé la première pierre d'une polyclinique, à réaliser dans la commune de Lahlaf pour un coût de 180 mil-

dans la commune de Lahlaf pour un coût de 180 mil- lions de dinars, avant d'inspecter,

lions de dinars, avant d'inspecter, à la com- mune de beni derguene et à la nouvelle ville de benadda benaouda, deux cliniques sur sept

autres réceptionnées en 2012 dans la wilaya. il s'est enquis des conditions de travail dans les services des deux cliniques dont ceux de

la maternité, de la médecine générale et de la radiologie. m. boudiaf a également inspecté les chantiers de réalisation d'un hôpital de 120 lits à ammi moussa dont la livraison est pré- vue au mois de juin prochain. a cette ocasion, il a appelé les responsables du secteur à lancer des procédures d’acquisition d'équipements. Le ministre a en outre suivi un exposé sur le secteur de la santé dans la wilaya de relizane qui est doté en structures nécessaires et en per- sonnel médical, mais qui présente un manque dans certaines spécialités dont la neurochirur- gie, la cardiologie et la radiologie. exprimant sa satisfaction quant à l'évolution qu'a connu le secteur pour satisfaire les besoins de la wi- laya, m. boudiaf s'est engagé à recruter 30 spécialistes l'année en cours. Le ministre a clôturé sa visite dans la wilaya en inspectant des services de l’hôpital "moha- med boudiaf" de relizane, avant de présider une rencontre avec les responsables du sec- teur, des cadres locaux et des élus au siège de la wilaya.

APS

boudiaf L’a annoncé

15.000 lits supplémentaires de 2014 à fin 2015

« La majorité des revendications émanant des syndicats ont été prises en charge », a annoncé le ministre de la santé, de la population et de la ré- forme hospitalière. m. abdelmalek boudiaf a déclaré jeudi, que depuis son installation à la tête de ce minis- tère névralgique, plus de 20 syndi- cats du secteur ont été reçus et consultés, et que toutes leurs reven- dications « ont été examinées et la plupart d’entre elles satisfaites ». et loin d’émettre un jugement hâtif, m. boudiaf a, au contraire, donné raison aux syndicats, dans le sens où selon, lui, « le partenaire so- cial a le droit « de revendiquer » car il y a du retard, de l'indifférence et de la bureaucratie. tous ces pro- blèmes qui s’étaient accumulés, ont été résolus ou en passe de l’être». ceci n’empêche pas néanmoins, certains dossiers d’être « toujours à

l’étude, ou en attente de solutions », alors que d'autres « ont besoin de temps ». Le ministre a également affirmé aux représentants du corps médical, au terme de sa visite de travail à re- lizane, que toutes les revendications « ont été étudiées avec efficacité et rationalité » et que « les rencontres avec le partenaire social se poursui- vent ». Le ministre a précisé dans ce contexte que suivant un arrêté minis- tériel, désormais "ce sont les direc- teurs centraux (du ministère de la santé) qui recevront chaque fois que nécessaire ces syndicats, qui vien- nent avec un ordre du jour et des do- léances qui seront traitées par la suite". "il y a des réunirons de coordina- tion qui se tiennent au niveau du mi- nistère pour régler ces problèmes

(posés par les syndicats aux direc- teurs centraux). il n'y a pas de grands problèmes", a-t-il dit. Le ministre de la santé, a par ail- leurs, incité les personnels du sec- teur à être au service du citoyen h24, ajoutant que des instructions sont données pour améliorer le niveau des personnels et veiller aux malades. il a été clair sur ce point, préci- sant qu’il est « de son droit » d’avoir une « bonne prise en charge et une meilleure qualité de service». il a insisté, en outre, sur la néces- sité de se démarquer du phénomène du « garde malade », expliquant que la famille du patient n’est pas obli- gée de lui servir d’assistance d’au- tant « qu’il y a des spécialistes pour ce travail ». par contre, et pour ce qui est de la carte sanitaire qui ne ré- pond plus à la demande et aux exi- gences, le ministre a fait savoir

quelle sera révisée. en outre, m, boudiaf a souligné, par la même oc- casion, que la signature d'un jume- lage entre les wilayas du nord disposant de chu et de professeurs sera paraphée avec des wilayas des hauts plateaux et du sud du pays pour la formation. s'agissant des

projets futurs du secteur, le ministre

a souligné que l'etat est en phase de concrétisation de projets de 15.000

lits au niveau national de 2014 à fin 2015, ce qui représente plus du tiers de ce qui existe actuellement. Le ministre a également annoncé que les 1.100 médecins spécialistes, qui viennent de terminer leur forma- tion, seront affectés au sud du pays

et dans les hauts plateaux, "là où il y

a un manque en personnel médical

spécialisé". de plus, 6.500 ats (agents tech- niques d'assainissement) sont actuel-

lement en formation et 6.500 le se- ront l'année prochaine. "c'est une spécialité qui a tendance à disparaî- tre et qu'on est en train de repêcher", a souligné le ministre. d’un autre côté, il indiquera que toutes les écoles sont passées au sta- tut d'institut de l'enseignement supé- rieur, assurant une formation à plus

de 9.600 paramédicaux qui vont ter- miner d'ici juin prochain". m. boudiaf a aussi abordé le sujet de la lutte contre les maladies à transmission hydrique, exhortant les secteurs à coopérer dans ce domaine et à veiller à l'hygiène des structures sanitaires, ajoutant que tous les moyens sont disponibles pour assu-

rer une meilleure qualité de service

de la santé en algérie. Kafia Ait Allouache/APS

La ministre de La poste et des tic, m me zohra derdouri L’a annoncé :

« Le paiement par Internet débutera ce mois de janvier »

De notre envoyée spéciale à Médéa, Sihem Oubraham

« Le paiement par internet débutera, ce mois de janvier », a annoncé m me zohra der- douri, ministre de la poste et des technolo- gies de l’information et de la communication, précisant que « cette opéra- tion concernera, dans une première étape, l’entreprise de distribution d’électricité et du gaz », « pour être, ensuite généralisé à d’au- tres organismes et secteurs d’activités », a- t-elle confiée. en effet, la ministre de la poste et des tic, m me zohra derdouri est déterminée à faciliter la vie des algériens à travers la gé- néralisation de l’usage des tic. aussi, elle annoncera que le paiement des factures par internet sera possible dès ce mois de janvier. La ministre de la poste et des tic qui était accompagnée des cadres de son départe- ment, du wali de médéa et des responsables de collectivités locales, a effectué, jeudi, une série de visites inopinées dans plusieurs éta- blissements de la poste au niveau des com- munes de la wilaya de médéa. m me derdouri a expliqué que « le client ne sera plus obligé de se déplacer au niveau des agences, puisqu’il lui suffira de payer uniquement depuis son compte », assurant que « ce nouveau projet sera totalement sé- curisé ». Lors de cette, visite, m me derdouri s'est enquise de l’état de fonctionnement des structures relevant de son secteur, tout en étant très attentive aux préoccupations des

tout en étant très attentive aux préoccupations des citoyens et du personnel des bureaux de poste

citoyens et du personnel des bureaux de poste et des agences commerciales de télé- communications (actel) ainsi que celles de l’opérateur historique, mobilis. sur place, la première responsable du ministère de la poste et des tic a réitéré la disponibilité des pouvoirs publics à « apporter toute l’aide né- cessaire en vue de l’amélioration de la cou- verture en bureau des postes dans les régions dépourvues de ces structures », dit-elle, et « d’assurer une meilleure qualité de service, à travers la modernisation des structures

existantes », a-t-elle souligné. en ce qui concerne le déficit en bureaux de postes ex- primé par les représentants du secteur, m me derdouri a exhorté les responsables à accor- der la priorité, lors de l’exécution du pro- gramme d’équipements, récemment affecté

à la wilaya, « aux localités qui enregistrent

une forte population, de façon à combler ce déficit et améliorer ainsi le taux de couver- ture au niveau de ces localités ». dans cette optique, la ministre a souligné,

à l’issue d’un exposé sur le secteur, la néces-

sité « de créer de nouveaux bureaux de poste

et d'augmenter le nombre de distributeurs au-

tomatiques de billets de banque (dab) au

niveau des grandes agglomérations urbaines

et de faire en sorte qu'ils soient toujours ali-

mentés en fonds », a-t-elle dit et ce, dans la perspective de « diminuer la pression sur les guichets des bureaux de postes, ainsi que sur

la modernisation des équipements affectés

au sein des structures opérationnelles depuis

plusieurs années », a-t-elle argumenté. par ailleurs, et passant au sujet de l’introduction de la téléphonie mobile de troisième généra- tion, (3G) dans cette wilaya, la ministre de

la poste et des tic, a tenu à spécifier que

cette nouvelle technologie, « doit permettre aux utilisateurs de bénéficier de prestations de qualité. il faut qu’il y ait une surveillance accrue de la qualité des prestations offertes », a-t- elle insisté. « Les opérateurs détenteurs d’une licence de 3G doivent garantir aux uti-

lisateurs des services qui répondent aux stan- dards internationaux en la matière», a exigé

m me derdouri lors de son déplacement au ni-

veau de l’agence commerciale de l’opérateur historique de la téléphonie mobile, atm mobilis, où elle a souligné la nécessité d’une surveillance plus accentuée, des offres de services proposées par l’ensemble des opérateurs de téléphonie mobile. Sihem Oubraham

Vendredi 17 - samedi 18 Janvier 2014

N

ation

9

EL MOUDJAHID

ÉLeCtion PrÉsiDentieLLe

M me Hanoune : « Le PT tranchera aujourd’hui »

Le Parti des travailleurs fera part, aujourd’hui à l’issue des travaux de la 1 re session du comité central du parti, de la position de son parti par rapport à la prochaine élection prési- dentielle. Le Pt «ne tranchera pas sur des bases électoralistes, mais par rap- port aux défis qui doivent être rele- vés», a-t-elle expliqué, hier, lors de cette rencontre qu’a abritée la mu- tuelle générale des travailleurs à Zé- ralda. en prévision de cette prochaine consultation populaire, la dame de fer du Pt lance un appel solennel aux différents acteurs politiques, notam- ment les candidats, afin que ceux-ci se désistent de l’uniforme de leader- ship qui leur colle à la peau. «rien ne serait supérieur aux intérêts de la na- tion», clame-t-elle devant une assis- tance nombreuse. À cet effet, elle se félicite des po- sitions fermes prises au plus haut sommet de l’État, lesquelles ont fait de l’algérie «un pôle de résistance et lui ont permis d’éviter l’anarchie du printemps arabe». De son côté, son parti s'emploiera à «constituer un meilleur rempart à toutes les tenta- tives de déstabilisation du pays», et empêcher, de ce fait, que des «inter- ventions étrangères entachent la pro- chaine élection». Pour son parti, comme pour le pays d’ailleurs, l’année 2014 sera «charnière» à plus d’un titre. Le Pt, dit-elle, œuvre à un «changement po- litique et à assister les travailleurs et les jeunes dans leurs aspirations de vivre un avenir meilleur». en faisant part de ses revendications, la pre- mière dame du Pt s’est dite prête à poursuivre son engagement pour que l’amazigh «soit décrétée deuxième langue officielle et que son enseigne- ment soit obligatoire à travers tout le territoire national». L’autre revendi- cation de m me hanoune est et que le nouvel an amazighYennayer «de- vienne, dans le cadre d’une révision de la Constitution globale, une fête

d’une révision de la Constitution globale, une fête nationale». Passant au peigne fin ce qui a

nationale». Passant au peigne fin ce qui a marqué la scène nationale, la conférencière a relevé les récents événements qu’a connus la wilaya de Ghardaïa, et déplore la «manipulation faite par des cercles occultes à l'effet de porter atteinte à la cohésion et à l'intégrité nationales». D’autre part, et à l’approche du 1 er anniversaire de l’attaque terroriste contre le site gazier de tiguentourine, la sG du Pt met en garde contre «l’attitude impérialiste de la France qui veut enquêter sur la façon avec l’algérie a riposté à cet acte». Les pressions, ajoute-t-elle, proviennent également du pays de l’oncle sam dont l’administration obama est à la recherche d’un pays où sera implanté le nouveau siège d’africom. À ces manœuvres, l’algérie a d’ores et déjà «opposé son niet catégorique». sur la scène régionale, Louisa hanoune fait part des «hauts risques» qui planent sur certains pays arabes et du sahel. Ces situations turbulentes «ont été nourries par une intervention mili- taire française pour s’emparer des différentes richesses se trouvant dans

cette région». Fouad Irnatene

Le message fort de TAJ

en choisissant le 17 janvier, date de la convocation du corps électoral pour le scrutin présiden- tiel 2014, pour réunir des respon- sable de l’information et de la communication au niveau des 48 wilayas à l’hôtel safir mazafran de Zéralda, hier, le parti tajamoue amal el-Djazaïr (taJ) a voulu frapper un grand coup sur la scène nationale, en affichant clairement ses intentions, voire ses ambitions de remporter les suffrages des électeurs, le mois d’avril prochain. amar Ghoul, président de taJ, ne s’est pas trompé évidemment en mettant l’accent sur les prépa- ratifs du scrutin présidentiel, en- gagés depuis pas mal de temps d’ailleurs, et ce en axant ses ef- forts sur l’information et la com- munication, à travers l’utilisation de moyens technologiques de pointe comme la G3 et les réseaux sociaux.

objectif visé : susciter le maxi- mum d’adhésions au parti et, partant, réunir tous les suffrages nécessaires pour assurer la victoire à l’élection présidentielle 2014 du moudjahid abdelaziz Bouteflika, en sa qualité de candidat du parti. Prenant la parole à cette occasion, m. Ghoul a rappelé particulièrement l’importance du scrutin présidentiel prochain en souhaitant que ce grand ren- dez-vous politique consacre la victoire de l’algérie, en ce sens qu’il participe à la concrétisation des aspirations du peuple algérien quant à la construction d’un pays fort et prospère. Le président de taJ a ensuite précisé que son parti défendra avec conviction l’État et ses institutions, comme il œuvrera à la consolidation des rangs des algériens, à la valorisation des acquis du peuple et des réalisations du pays, à semer l’espoir en des lendemains meilleurs. Dans ce contexte, amar Ghoul a fait une lecture des slogans de son parti, en souli- gnant que son parti est venu justement pour semer l’espoir et combattre le dés- espoir et le défaitisme qui prévalent actuellement. il a ajouté que beaucoup de choses ont été réalisées dans le pays, même si des insuffisances persistent, rappelant à cet égard la nécessité de valoriser les nombreux acquis en tête des- quels vient la paix et la stabilité du pays. Dans ce cadre, le président de taJ a plusieurs fois souligné les bienfaits du dialogue, de la paix et de la stabilité en algérie, dans son discours, sans manquer au passage d’afficher sa volonté de lutter contre les semeurs de la «fitna» dans la société, contre ceux qui veulent porter atteinte aux valeurs et principes du peuple algérien, contre les intérêts suprêmes du pays.

Mourad A.

Ph. : Louisa
Ph. : Louisa

Lutte Contre Le terrorisme et staBiLisation De La situation au norD Du maLi

L’Algérie, un partenaire stratégique de l’UE

L’Algérie est un partenaire important pour l’Union européenne dans le cadre de sa stratégie de lutte contre le terrorisme au Sahel .

C’ est ce qu’ont tenu à souli- gner, à l’issue de leur visite, lors d’une conférence de

presse animée jeudi au siège de la dé- légation européenne à alger, le repré- sentant spécial de l’union européenne (ue) au sahel, michel reveyrand De menthon, et le coordinateur de la lutte antiterroriste de l’ue, Gilles de Ker- chove. une visite qualifiée par le pre- mier comme «très intéressante» et au cours de laquelle ils ont eu «des échanges de vue très larges et ouverts» avec de nombreuses personnalités al- gériennes. Des échanges qui ont confirmé, selon michel reveyrand De menthon, «la grande convergence de

vues sur comment résoudre de manière définitive la crise qui secoue le nord du mali». il a fait savoir que l’ue est en train d’ajouter «une nouvelle page de coopération avec l’algérie qui sera cer- tainement fructueuse». Dans ce sens, il

a souligné que les deux parties sont

d’accord sur la nécessité d’une récon- ciliation sans qu’aucune partie ne soit exclue du dialogue, de la satisfaction des revendications légitimes de la po-

pulation et sur le fait d’assurer le déve- loppement socio-économique de cette région. «La stabilité est à ce prix», selon lui, d’autant plus que les «me- naces sont toujours présentes». Cette situation régionale compliquée impose aussi, selon le conférencier, la nécessité d’une coopération bilatérale et multila- térale. Pour m. michel reveyrand De menthon, l’algérie est de ce fait le pays incontournable dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie. L’algérie, dit-il, est «un partenaire stratégique dans cette crise et avec la- quelle il faut aller le plus possible dans le dialogue autour de la question de comment formaliser le dialogue». et parce que «l’algérie est au centre de cette grande région troublée très dura- blement», le représentant spécial de l’ue au sahel suggère l’élaboration d’un mémorandum ou d’une conven- tion qui déclinerait «le mode d’emploi de comment travailler régulièrement» sur cette problématique. Pour michel reveyrand De menthon, il faut réflé- chir à «une approche transfrontalière qui aboutirait, selon lui, à un accord de stabilisation de la région du nord du mali». toutefois, a-t-il tenu à indiquer, «il n’y a pas de développement sans sé- curité et il ne peut y avoir de sécurité sans développement». selon lui, il est nécessaire aussi d’aller vers une ap- proche de prévention. «on a tendance

à réagir après», regrette-t-il. et pour

cause, «si, déclare-t-il, dans le cadre de

la stabilisation du nord du mali, beau-

coup a été fait, l’intervention militaire française n’a pas réglé tous les pro- blèmes . L’essentiel reste à faire».

Ph. : Nesrine T.
Ph. : Nesrine T.

De son côté, le coordinateur de la lutte antiterroriste de l’ue, Gilles de

Kerchove, a mis en évidence l’impor- tance de l’algérie dans la région. «L’algérie, a-t-il déclaré, est une puis- sance régionale qui fait beaucoup pour aider ses voisins. C’est un pays mal- heureusement qui connaît très bien le terrorisme et qui a développé, dans le cadre de sa lutte contre ce fléau, une grande expertise». il rappelle que «l’algérie a mis en place une coopéra- tion sécuritaire très importante avec la tunisie, et tente de faire la même chose avec la Libye». il a laissé entendre ce- pendant que les difficultés actuelles de la Libye, dont l’État est à reconstruire, pourraient entraver cette coopération. il indique aussi que l’«ue a beaucoup d’idées, et qu’elle peut mobiliser de moyens importants pour le développe- ment au nord du mali, car persuadée qu’il ne faut pas seulement une réponse

répressive». il a prévenu également contre le danger que représente «un certain nombre de jeunes qui quittent l’ue et aussi le nord de l’afrique, pour rejoindre en syrie les groupes armés». il y a, selon lui, entre 30 et 40 nationa- lités qui ont rejoint les différents groupes. m. de Kerchove a mis en garde «contre le risque de voir ces jeunes revenir plus radicaux, mieux formés», constituant de ce fait une me- nace pour l’ue et l’algérie. Face à ce danger, il dit qu’il n’y a pas de solution miracle. il faut, selon lui, partager les expériences et développer les méthodes d’identification. L’ue, dit-il encore, envisage une réponse judiciaire, par l’élaboration d’une législation com- mune qui permettrait de poursuivre les jeunes qui se rendent à l’étranger dans le cadre du djihad. Nadia Kerraz

ProhiBition Du Paiement Des rançons

Un séminaire se tiendra la semaine prochaine à Alger

Le représentant spécial de l’union européenne (ue) au sahel, michel re- veyrand De menthon, a indiqué que l’algérie joue un rôle actif pour créer un consensus international pour bannir le paiement des rançons aux groupes ter- roristes. Ces sommes d’argent versées contre la libération des otages est le prin- cipal moyen de financement de ces groupes. Dans ce sillage, le coordinateur de la lutte antiterroriste de l’union européenne (ue), Gilles de Kerchove, an- noncera à ce sujet qu’un séminaire sur cette question se tiendra à alger la se- maine prochaine. il se tiendra dans le cadre du forum global de lutte contre le terrorisme (FGCt). il est à rappeler que l’algérie est le Canada co-président le groupe de travail régional sur le sahel. Les efforts de l’algérie commencent à payer puisque, selon le coordinateur de l’ue, «le consensus international sur cette question progresse». il indique également que la communauté internatio-

nale travaille sur cette question (paiement des rançons) au niveau du G8 et dans le cadre des nations unies, ajoutant qu’«il y a, aujourd’hui, une négociation à

new York pour l’adoption d’une résolution condamnant le payement des ran- çons».

N. K.

Le waLi D’aLGer Dans La CirConsCriPtion aDministrative D’hussein DeY

À l’écoute des problèmes des APC

abdelkader Zoukh, wali d’alger, a chargé jeudi le directeur de l’environnement, de la planification et de l’urbanisme et de l’admi- nistration publique d’organiser des rencon- tres, dès cette semaine, avec les élus locaux afin de mettre au point le cahier des charges pour la réhabilitation des bâtiments. Dans la commune de Kouba, le wali a écouté les do- léances des élus locaux concernant la réalisa- tion des projets de développement. De son côté, la présidente de l’assemblée commu- nale de Belouizdad a mis en garde contre les dangers présentés par les vieux immeubles. Dans ce contexte, elle a appelé à réduire le

délai concernant le déménagement des fa- milles, insistant sur la nécessité de prendre en charge les familles qui vivent dans des habi- tations précaires. Par ailleurs, le président de

la commune d’hussein Dey a précisé que son

administration attend le feu vert de l’autorité concernée pour la réhabilitation des cités. Pour sa part, le premier responsable de la

commune de Kouba a indiqué qu’il y a 12.000 demandes de logement, précisant que la com- mune n’a pas bénéficié de programmes, alors que «nous avons une grande pression des ci- toyens». Le wali d’alger a effectué une visite dans les différents services des quatre sièges des assemblées populaires communales et les services de la circonscription administrative d’hussein Dey, et a inauguré la nouvelle an- tenne administrative de Garidi. Lors d’un point de presse, m. Zoukh a insisté sur l’ im- portance du respect de l’environnement, af- firmant que «nous soutenons les communes qui ont un déficit financier». m. Zoukh a an- noncé que «durant une courte durée, nous avons créé 78.000 postes d’emploi, et nous re- cruterons davantage si besoin est». Concer- nant la livraison des logements, le premier responsable de la willaya a appelé à veiller à la réussite de cette opération, afin d’éviter les erreurs commises par le passé. Hichem Hamza

Bouira

Deux

terroristes

éliminés

"Lors d'une opéra- tion de recherche, une unité de l'armée na- tionale populaire rele- vant de la 1ère région militaire, deux terro- ristes ont été mis hors d'état de nuire, le 17 janvier à 14h45 au ni- veau de la commune de Guerrouma dans la daïra de Lakhdaria, wilaya de Bouira", précise un communi- qué du ministère de la Défense. au cours de cette opération, "deux fusils ont été récupérés, le premier de type Ka- lachnikov et le deuxième à pompe", a ajouté le communiqué APS

vendredi 17 - samedi 18 Janvier 2014

Economie

10

EL MOUDJAHID

LAIT EN SACHET

Benbada : « La production sera augmentée pour répondre aux besoins du marché »

Le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a annoncé, jeudi dernier à Alger, qu’une augmentation de la production de lait pasteurisé en sachet (25 DA/l) est prévue dans certaines laiteries, notamment dans les régions qui ont connu une perturbation de la distribution, affirmant que la sub- vention par l’Etat de cette matière de large consommation sera maintenue.

“S ur proposition du minis- tère du Commerce, une augmentation de la pro-

duction du lait en sachet a été dé- cidée à travers l’accroissement des quotas de la poudre de lait pour certaines unités de production des wilayas du Centre qui ont connu une perturbation de la distribution de cette matière, a indiqué M. Ben- bada en marge d’une séance plé- nière de l’Assemblée populaire nationale (APN). Selon l’Office in- terprofessionnel de lait et dérivés, la production de lait pasteurisé en sachet a atteint 1,5 milliard de litres durant l’année écoulée. L’Office, dont la mission est la régulation et l’approvisionnement des unités de transformation en poudre de lait, a lancé récemment un appel d’offres international pour l’importation de

la poudre de lait. M. Benbada a précisé à ce propos, que les résul- tats de l’enquête entamée par son département ministériel la semaine dernière pour cerner les “vérita- bles” causes à l’origine de cette perturbation dans la distribution du lait en sachet, seront révélées en conférence de presse prévue sa- medi prochain. Plusieurs régions du pays, dont Alger, connaissent depuis quelques semaines une per- turbation dans la distribution du lait pasteurisé en sachet en même temps qu’une hausse qui a touché plusieurs produits dérivés. D’autre part, M. Benbada a souligné que le remplacement des sachets en plas- tique par des boîtes en carton pour ce produit était impossible du point de vue pratique dès lors que l’opé- ration nécessite, a-t-il dit, du temps

lors que l’opé- ration nécessite, a-t-il dit, du temps et des équipements techniques adaptés. Depuis une

et des équipements techniques adaptés. Depuis une semaine, M. Sellal a accordé aux producteurs de lait un délai de trois mois pour remplacer de manière progressive les sachets en plastique par des boîtes en carton. “Cette question a été mal comprise. Le Premier mi- nistre a posé une problématique liée à l’environnement et il est donc important de se soucier de cette question qui sera traitée dans son cadre”, a ajouté le ministre du Commerce. Il a appelé enfin les travailleurs du groupe public de lait de Birkhadem qui menacent d’en- clencher une grève à partir de la se- maine prochaine à la pondération et à ne pas recourir à de telles atti- tudes extremistes qui nuisent direc- tement au consommateur. APS

BABES RENCONTRE LA COMMUNAUTÉ ALGÉRIENNE ÉTABLIE À TOULOUSE

Favoriser les opportunités d’un partenariat concret avec le pays d’origine

Le président du Conseil national économique et social (CNES), Mohamed-Seghir Babès, a insisté, hier, au premier jour de sa mission de proximité auprès de la diaspora nationale éta- blie à Toulouse sur l’intérêt de saisir les op- portunités les plus fertiles pour lancer des pistes de réflexion en faveur d’un partenariat concret avec le pays d’origine. Lors d’une ren- contre avec le président de l’université de Pau et des pays de l’Adour, Mohamed Amara, en présence du consul d’Algérie à Toulouse Ab- delkrim Baha, et de la délégation qui l’accom- pagnait, M. Babès a souligné que “tout projet qui n’est pas soutenu par des actes concrets ne peut aboutir à des résultats fiables”. Il a précisé qu’à travers cette mission explo- ratoire, les pouvoirs publics tentent d’arrimer la diaspora à la stratégie de développement du pays et que ce “construit” va se faire au cours de cette mission en contact étroit avec des re- présentants de l’élite algérienne établie à l’étranger. “Cette rencontre que nous avons eue avec un membre éminent de la diaspora algérienne, est un schéma que nous allons re- produire dans la construction d’une approche critique autour de ce qu’il faudra convenir pour construire l’édifice de la coopération et d’un partenariat qui tient compte de la com- munauté nationale établie en France et qui va

porter vers l’excellence”, a indiqué Babès. Les workshops qui vont se dérouler conformément au programme conçu par le CNES, et soutenu par une volonté politique institutionnelle, per- mettront de voir “plus clair” dans ce sens, a-t- il ajouté. “Je le dis sérieusement. Je ne suis pas venu porteur de solutions miracles, mais pour écouter, échanger des réflexions avec l’élite algérienne et aboutir à des propositions qu’au- raient suggéré cette mission exploratoire et c’est après ces rencontres que nous saurons tous l’aboutissement de cette démarche qui se construira au fur et à mesure que nous avan- çons”, a-t-il dit. “Il m’a été d’une importance capitale d’écouter le professeur Mohamed Amara, un de ceux qui font preuve de colla- boration et qui fait en sorte que cette coopéra- tion prenne corps et substance. De par son expérience, il est en mesure de nous dire ce qu’il est indiqué de faire, des erreurs à éviter pour gagner du temps”, a estimé M. Babès.

Une plate-forme transparente por- teuse d’une volonté partagée

M. Babes a exprimé, à cet égard, son “opti- misme” d’avoir déjà une première plate-forme “claire, transparente et consensuelle” et qui va porter “cette volonté partagée, celle de la dias-

qui va porter “cette volonté partagée, celle de la dias- pora, des autorités nationales, pour faire

pora, des autorités nationales, pour faire en sorte que cela soit concrètement et effective- ment une extension de l’être national établi à l’étranger”, ajoutant que les tournées initiées par le CNES, pourraient aboutir à la tenue, en Algérie, des assises de la communauté natio- nale à l’étranger. Lors de son intervention, le président de l’université de Pau et des pays de l’Adour, Mohamed Amara, a estimé que le po-

tentiel élitiste national “existe réellement”, précisant qu’il serait “un gâchis de passer à côté de ce potentiel qui peut accélérer le déve- loppement national ou l’accompagner” d’au- tant, a-t-il relevé, que “nous sommes dans un monde globalisé qui n’autorise plus une ré- flexion à l’échelle d’un pays, mais d’un conti- nent”. “Avoir la facilité de s’appuyer sur une diaspora dispersée sur un certain nombre de pays est un atout et une force qu’il faut savoir capitaliser”, a-t-il souligné, affirmant, cepen- dant, qu’il “croit beaucoup en la vertu du concret du terrain”. Il a, alors, demandé s’il existe des opérations sur lesquelles, au niveau des institutions, “on voudrait travailler et réa- liser les projets formulés sur une durée de deux à trois ans”. “Les opérations ne devraient pas être nombreuses, mais serviraient à mobi- liser et à roder les instruments qui pourraient être définis par la suite, citant des domaines comme l’information, la technologie et la santé. “Je suis d’avis que c’est un travail à mener en commun sur des projets concrets, en sachant ce que l’on veut et en posant quelques fondations sur lesquels on va agir, en se don- nant des échéances à court terme pour pouvoir faire marche arrière et corriger éventuellement les erreurs qui peuvent survenir”. APS

L’année 2014 sera celle du code des douanes dont la mouture vient d’être finalisée, a annoncé jeudi à Oran le Directeur général des Douanes, M. Mohamed Abdou Bou- derbala. Le projet de code des douanes a été envoyé au secrétariat général du gouvernement il est ac- tuellement en cours de consultations gouvernementales, a indiqué à la presse M. Bouderbala, en marge d’un séminaire régional sur les disposi- tions de la loi de finances 2014, orga- nisé par la chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO). "Nous espérons qu’avant la fin de l’année en cours, ce code sera pré- senté et traité à l’Assemblée popu- laire nationale (APN)", a-t-il déclaré. "Ce nouveau texte permettra à l’Al- gérie de s’adapter aux nouvelles réa- lités économiques et commerciales internationales qui connaissent de profondes mutations", a-t-il ajouté. La révision de l’actuel code des douanes s’inscrit dans le cadre d’un programme de modernisation des Douanes à l'orée de 2014, visant no- tamment à améliorer les prestations douanières à travers des facilitations accordées aux opérateurs écono- miques, notamment les investisseurs, les producteurs et exportateurs. Le

NOUVEAU CODE DES DOUANES

Le projet finalisé

la protection de l’économie nationale. Le directeur général des Douanes a insisté en outre sur la prise en charge des conditions de travail et de vie des douaniers déclarant "si nous obli- geons tout agent douanier à fournir un effort et un travail sérieux, il est de notre devoir de lui offrir toutes les conditions de travail, le logement de manière permanente". Organisé par la chambre de com- merce et d'industrie de l'Oranie (CCIO), le séminaire a été consacré aux dispositions contenues dans la loi de finances de 2014, qui contribue- ront à encourager la production natio- nale en consacrant la priorité au produit national et à l'investissement et en apportant plus d'exonérations des droits douaniers et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Des commu- nications ont été animées dans ce sens par les directeurs centraux des relations générales, de communica- tion et des contentieux ainsi que le sous-directeur de contrôle fiscal à la Direction générale des impôts, qui ont expliqué les mesures contenues dans cette loi. Les débats ont permis aux opérateurs économiques présents de connaître davantage les disposi- tions et les nouvelles mesures conte- nues dans la loi de finances 2014.

texte en question comporte plusieurs amendements dans le but de renfor- cer le contrôle et faciliter les procé- dures douanières "complexes" parfois, selon Bouderbala, qui a ajouté que ce nouveau code "simpli- fiera aussi les procédures en matière de contentieux".

Lancement prochain d'une académie des douanes à El Affroun

Le directeur général des Douanes, M. Mohamed Abdou Bouderbala a annoncé, le lancement prochain du projet d'une académie des douanes à El Affroun (Blida). En marge d'un sé- minaire régional sur la loi de finances 2014, M. Bouderbala a souligné que les travaux de réalisation seront bien- tôt en chantier, dans le cadre du pro- gramme de modernisation du secteur et que cette future structure sera d'un grand apport en matière de formation, tout comme l'école des douanes de Batna qui ouvrira prochainement ses portes. Il a également affirmé, dans ce sens, que la réalisation de ces structures vise à renforcer la forma- tion des douaniers dans différents do- maines d'intervention, soulignant l’intérêt accordé par l'Etat à ce sec- teur partant de son importance dans

Plus de 940 milliards DA de recouvrements fiscaux en 2013

Les recouvrements fiscaux de la douane ont dépassé 940 milliards DA en 2013, a indiqué le directeur géné- ral des Douanes, M. Mohamed Abdou Bouderbala. "Pour 2013, nous avons enregistré une évolution de re- couvrements fiscaux. La douane ver- sera au Trésor public 940,5 milliards DA contre à 790 milliards de DA en 2012 et 578 milliards DA en 2011", a-t-il souligné en marge d’un sémi- naire régional sur les dispositions de la loi de finances 2014. "L’augmentation des recouvre- ments douaniers est en fait le fruit d’une meilleure maîtrise de l’assiette fiscale et de la valeur", a encore dé- claré M. Bouderbala. Il a ajouté, dans ce sens, "des va- leurs fourchettes sur l’ensemble des produits ont été établies à l’aide d’un groupe de travail composé des cham- bres de commerce, des opérateurs économiques de la douane, pour identifier toute fraude". Concernant la contrebande, le di- recteur général des Douanes a an- noncé que quelque 200 tonnes de cannabis en provenance du Maroc ont été saisies par les différents ser-

vices de douanes, soulignant que "ce chiffre témoigne de l’ampleur de ce fléau, dont l’Algérie fait face quoti- diennement". "Ce qui est très grave, c’est que ce qui sort de chez nous sont des pro- duits nobles comme le carburant, les médicaments et autres et ce qui rentre c’est le cannabis", a-t-il dit. Pour ce qui est de carburant, il a noté "une contrebande massive" de ce produit car son prix en Algérie est très attrac- tif. Il est constaté un écart de prix du carburant, par rapport aux voisins, selon le responsable. Toutefois, a ex- pliqué M. Bouderbala, "nous n’arrê- tons pas de travailler en collaboration avec l’ensemble des services de sécu- rité pour juguler ce phénomène qui se présente sur nos frontières avec le Maroc. Nous effectuons des actions com- munes et continues pour démanteler ces réseaux mafieux". Dans le même cadre, il a estimé que la douane algé- rienne dispose des moyens néces- saires pour poursuivre cette lutte, précisant que pas moins de 100 véhi- cules tout-terrain et très puissants des contrebandiers ont été saisis et sont actuellement utilisés par les doua- niers dans leur lutte contre ce fléau.

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

Monde

11

EL MOUDJAHID

EN PRÉVISION DE LA CONFÉRENCE DE GENÈVE II

Washington appelle à un gouvernement syrien de transition

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a affirmé jeudi que la formation d'un gouvernement de transition en Syrie était la seule solution pour mettre fin à la crise syrienne et s’est dit «profondément préoccupé» par la montée de l'extrémisme dans ce pays.

D ans une déclaration à la presse relative à la Confé- rence de Genève II prévue

dans les prochains jours, M. Kerry

a avancé qu’il s’agissait d'établir

un processus essentiel à la forma- tion d'un gouvernement de transi- tion qui devra être ''un organe muni des pleins pouvoirs exécutifs et établi par consentement mutuel'' entre les deux parties au conflit. La Conférence Genève II, rap- pelle-t-on, se réunira d'abord à haut niveau, sous la présidence du Secrétaire général des Nations Unies, le 22 janvier à Montreux (Suisse), alors que les négociations entre les deux parties syriennes, facilitées par le Représentant spé- cial conjoint de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, M. Lakhdar Brahimi, débuteront le 24 janvier, au Palais des Nations à Genève. Pour M. Kerry, ce proces- sus de formation d’un gouverne- ment de transition est le ''seul moyen'' permettant de mettre un terme au conflit armé en Syrie le- quel, a-t-il relevé, a non seulement engendré ''l'une des catastrophes humanitaires les plus graves de la

planète'' mais qui a aussi ''semé les grains'' de l'extrémisme. C’est ainsi qu’il a exhorté l'opposition sy- rienne à prendre part à la Confé- rence de Genève II. Par ailleurs, il

a considéré que les personnes qui

seront proposées pour gérer la transition en Syrie, conformément aux termes du communiqué de Ge-

en Syrie, conformément aux termes du communiqué de Ge- nève I, doivent être acceptées par l'opposition

nève I, doivent être acceptées par l'opposition et le gouvernement. Soulignant que cela est la défini- tion même du consentement mu- tuel, le chef de la diplomatie américaine a précisé que ''cela si- gnifie que toute personne qui est jugée inacceptable par les deux parties, qu’il s’agisse du président Bachar al Assad ou un membre de l'opposition, ne peut faire partie'' du gouvernement de transition. Dans sa déclaration, M. Kerry s’est

dit ''profondément préoccupé'' par la montée de l'extrémisme en Syrie : ''Le monde n'a pas besoin de rap-

peler que la Syrie est devenue un pôle d'attraction pour les djiha- distes et les extrémistes'', a-t-il ob- servé, ajoutant que la Syrie est devenue même ''le pôle d’attrac- tion le plus puissant de la terreur''. Il est à souligner que le M. Lakh- dar Brahimi a regretté, jeudi, la dé- cision d'un groupe d'opposition syrien, le Comité National de Coordination (CNC), de ne pas participer à la Conférence Genève II. A la suite de cette décision, le diplomate algérien a alors discuté au téléphone avec le président de ce comité, M. Hassan Abdeladhim,

à qui il a souligné qu'il respectait la décision du CNC mais qu'il re- grettait profondément que le Co- mité ne fasse pas partie de la délégation de l'opposition qui dis- cutera à Genève sur la manière de mettre fin à la terrible guerre qui ravage actuellement la Syrie, a in- diqué un communiqué de presse publié par l’ONU. M. Brahimi s'est dit persuadé que ce comité sy- rien ''continuera à travailler pour un retour de son pays à la paix et à l'avènement d'une nouvelle Syrie démocratique''. La Conférence de Genève II réunira le gouvernement syrien et l'opposition autour de la table des négociations pour la pre- mière fois depuis le début du conflit dans ce pays en mars 2011. L'objectif de la Conférence est de parvenir à une solution politique au conflit grâce à un accord entre le gouvernement et l'opposition sur la mise en œuvre intégrale du Communiqué de Genève I, adopté au terme de la première réunion internationale sur la situation en Syrie, le 30 juin 2012. Ce docu- ment appelle, entre autres, à la création d'un organe de transition doté de pleins pouvoirs exécutifs et formé de membres de l'actuel gouvernement et de l'opposition et d'autres groupes, dans le cadre des principes et directives d'une tran- sition politique menée par les Syriens eux-mêmes.

CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU

Condamnation de l'attentat-suicide au Liban

L e Conseil de sécurité de l'ONU a condamné jeudi l'attentat à la voi-

ture piégée perpétré devant le Sérail de la ville de Hermel dans le nord-est du Liban en

le qualifiant d'"attaque terro-

riste". "Les membres du Conseil de sécurité ont condamné fermement l'atten- tat terroriste perpétré jeudi à Hermel, au Liban, au cours duquel cinq personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées", a déclaré un communiqué publié par le Conseil de 15 membres. Tout en soulignant la nécessité de traduire les coupables en jus- tice, les membres du Conseil ont présenté leurs condo- léances aux familles des vic- times et exprimé leur sympathie à toutes les per- sonnes blessées dans "cet acte odieux" et au peuple et au gouvernement du Liban . Le Conseil de sécurité a réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations consti- tuait l'une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales, et que tout acte de terrorisme est à la fois criminel et injustifiable, "quelle que soit la motivation" de son auteur, quel qu'il soit. Le Conseil de sécurité a

son auteur, quel qu'il soit. Le Conseil de sécurité a également appelé tous les Libanais à

également appelé tous les Libanais à préserver l'unité nationale face aux tentatives de saper la stabilité du pays. L'organe le plus puissant de l'ONU a également souligné "l'importance pour toutes les par- ties libanaises de respecter la poli- tique libanaise de dissociation et de s'abstenir de toute implication dans la crise syrienne".

SAHARA OCCIDENTAL

Des organisations sahraouies dénoncent la répression marocaine

L' Union des

raouis a

juristes sah-

condamné "les pra- tiques répressives ma- rocaines" contre les manifestants sahraouis lors de la dispersion de manifestations pa- cifiques dans la ville d'Al-Ayoun occupée, a rapporté jeudi l'Agence de presse sahraouie (SPS). L'Union des journa- listes, écrivains et ju- ristes a condamné "la pratique systématique de torture par l'Etat colonial marocain contre des civils sahraouis innocents". Selon la même source, l'Union a exprimé "sa solidarité absolue avec les victimes de la violente in- tervention contre des manifestants dans la ville d'Al-Ayoun occupée ainsi que toutes les victimes de la répression marocaine dans les ter- ritoires occupés et dans le sud ma- rocain". Elle a, en outre, exprimé "le soutien des journalistes, ju- ristes et toutes les consciences vives au combat de tous les défen- seurs, activistes et détenus poli- tiques sahraouis dans les prisons marocaines". L'Union a appelé le Conseil de sécurité à "assumer ses responsabilités pour protéger le

à "assumer ses responsabilités pour protéger le peuple sahraoui dans les territoires occupés contre la

peuple sahraoui dans les territoires occupés contre la répression des autorités marocaines et introduire la surveillance des droits de l'Homme dans les prérogatives de la MINURSO". Il a également ap- pelé le gouvernement marocain à "la libération immédiate et incon- ditionnelle de tous les activistes et détenus politiques sahraouis, l'an- nulation des jugements sommaires contre certains d'entre-eux, à faire la lumière sur le sort des disparus sahraouis et ouvrir les territoires occupés de la République sah- raouie devant les médias, les ob- servateurs internationaux, personnalités et délégations parle- mentaires internationales".

YÉMEN

Un haut responsable du renseignement assassiné

Un haut responsable du renseigne- ment yéménite a été tué jeudi par des hommes armés à moto à Aden, principale ville portuaire du sud du pays, a annoncé un officier de po- lice. Les hommes armés ont ouvert le feu sur le colonel Mohamed al- Kodeemy, directeur adjoint du Bu- reau du renseignement à Aden, près de son domicile dans le quartier de Brega, a indiqué l'officier de la po- lice locale. "Il s'agit clairement d'un assassinat. Nous ne savons pas qui exactement est impliqué dans cette attaque, mais nous avons demandé l'ouverture d'une enquête pour re- trouver les coupables", a fait savoir un autre responsable de la police à Aden. L'attaque est survenue quelques heures après celle de deux postes militaires et un centre de police lancées par des membres présumés d'Al-Qaïda dans la pro- vince d'al-Bayda (sud-est).

AFGHANISTAN

23 insurgés talibans tués par la police

Vingt trois insurgés talibans ont été tués par les services de sécurité af- ghans au cours des dernières 24 heures, dans une série d'opérations menées à travers le pays, a annoncé hier le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. "Les unités de po- lice, appuyées par l'armée natio- nale, ont tué 23 talibans armés lors d'opérations dans les provinces de Zabul, Ghazni, Logar, Khost et Helmand menées au cours des 24 dernières heures", a précisé le com- muniqué. "Au total, 33 talibans ont été blessés et six autre arrêtés lors des mêmes opérations, ajoute le texte, qui ne précise pas s'il y a eu des victimes du côté des forces de sécurité", ajoute le texte. Les forces de sécurité afghanes ont intensifié les opérations contre les insurgés talibans et autres groupes armés depuis qu'elles ont pris la responsabilité de la sécurité du pays en lieu et place de la force in- ternationale de l'Otan.

IRAN

L'AIEA inspectera la mine d'uranium de Gachin

L'Organisation iranienne de l'éner- gie atomique (OIEA) a annoncé vendredi que les inspecteurs inter- nationaux vont visiter la mine d'uranium de Gachin (sud) le 29 janvier, selon l'agence officielle Irna. "Les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie ato- mique (AIEA) vont venir à Téhé- ran le 29 janvier pour visiter la mine de Gachin", a déclaré le porte-parole de l'OIEA, Behrouz Kamalvandi. La visite de cette mine, qui n'a plus été inspectée de- puis 2005, intervient dans le cadre d'un accord conclu le 11 novembre entre Téhéran et l'AIEA pour per- mettre à l'agence de s'assurer de la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire controversé de l'Iran. "L'ordre du jour des né- gociations entre l'Iran et l'AIEA qui auront lieu le 8 février sur la mise en œuvre de la deuxième phase (de l'accord) n'est pas encore clair", a précisé M. Kamalvandi. Dans le cadre de la première phase de l'ac- cord, deux inspecteurs de l'AIEA ont pu visiter l'usine de production d'eau lourde d'Arak (centre) le 8 décembre dernier, sur le même site que le réacteur à eau lourde que l'Iran envisageait de mettre en route vers la fin 2014. Ces discussions avec l'AIEA ont lieu en parallèle de celles avec les grandes puissances, qui ont abouti fin novembre à Ge- nève à un accord visant à geler pour six mois les activités nu- cléaires sensibles de Téhéran en échange d'une levée partielle des sanctions occidentales.

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

Société

15

EL MOUDJAHID

SELON LA PROTECTION CIVILE

Hausse inquiétante des incendies d’habitations

Le drame qui est sur- venu dans la nuit de mardi

à Chéraga (Alger) où 4

personnes sont décédées par brûlures dans leur habi-

tation relance de plus belle la question de la sécurité dans les maisons en Algé-

rie. Négligence ou équipe- ments défectueux, les conséquences sont malheu- reusement fatales. D’au- tant plus que de tels incendies ont tendance ces derniers temps à se pro- duire et deviennent fré- quents. L’on se souvient l’appartement de la cité AADL d’El Achour qui a pris feu il y a deux se- maines, causant trois bles- sés par brûlures. Quelques jours auparavant, une famille entière a échappé in-extremis en fuyant la maison par les fenêtres après que le feu les ait surpris dans leur sommeil. «Les accidents domestiques sont im- prévisibles, d’où la nécessité de redou- bler de vigilance et de respecter certaines consignes de sécurité comme par exem- ple surveiller le comportement des en- fants et les éloigner des endroits sensibles», a expliqué récemment le lieu- tenant Bekhti, chargé de communication au niveau de la Protection civile de la wi- laya d’Alger. Souvent, les courts-circuits

de la wi- laya d’Alger. Souvent, les courts-circuits électriques sont les coupables et sont considérés comme

électriques sont les coupables et sont considérés comme raison principale des sinistres. Du moins à première vue car ce sont les enquêtes des services de sécurité qui détermineront les causes réelles. Au nombre de 25 morts dont 5 enfants et 4 femmes ont été recensés au cours des dix premiers mois de l’année 2013, les brû- lures ont toujours constitué l’un des ac- cidents domestiques les plus courants, selon les services de la Protection civile. Au cours de cette période, on compte 684 interventions qui ont été effectuées, ce qui a permis de sauver plus de 780 per- sonnes. La multiplication de ce type d’in-

cendie ne concerne pas uni- quement les habitations. L’on a assisté à ce propos à de nombreux incendies ayant ciblé des marchés de proxi- mité comme c’était le cas à Réghaia (Alger) ou à Taman- rasset. Des unités indus- trielles et commerciales n’ont pas échappé également à l’intensité des flammes et ont vu leurs structures et leurs marchandises complè- tement calcinés. L’exemple le plus édifiant a été l’incen- die qui a ravagé en août der- nier, à Chéraga, un entrepôt de produits cosmétiques et une unité de fabrication de chaises en plastique. Les flammes ont atteint égale- ment une usine de savon ainsi qu’une habitation dont les occu- pants ont été fort-heureusement évacués sain et saufs. Certains voient en cette montée inex- pliquée d’incendies des actes de sabotage mais les services de la Sûreté nationale et de la gendarmerie nationale ne conçoi- vent pas les choses de cette manière et préfèrent se référer aux résultats des en- quêtes dont la majorité, nous assure-t-on, ont conclu à des courts-circuits ou à la négligence des agents de sécurité ou même des employés. SAM

EL TARF :

Saisie de 30 quintaux de poissons avariés desti- nés à la contrebande

30 quintaux de poissons avariés destinés à la contrebande ont été saisis, dans la nuit de mercredi à

jeudi à Ram El Souk, dans la daïra d'El Kala (El Tarf), par les éléments de la Gendarmerie nationale. Cette importante quantité de poissons, transportée

à bord d'un camion frigorifique en provenance de la wilaya de Constantine et se dirigeant vers la Tunisie,

a été découverte lors d’un barrage de routine dressé

aux abords de la localité frontalière de Ram El Souk.

Les analyses bactériologiques effectuées sur un échan- tillon ont confirmé que les poissons étaient impropres

à la consommation, a-t-on ajouté, précisant que la

marchandise en question a été détruite et le contreban- dier arrêté.

TLEMCEN :

Saisie de 294 kg de kif provenant du Maroc

Les agents de la brigade des Douanes Akid Abbès relevant de Maghnia (Tlemcen) ont saisi 294,5 kg de kif traité, a-t-on appris jeudi de la direction régio- nale de ce corps. L'opération s'est effectuée lors d'une patrouille de contrôle mer- credi soir sur le chemin reliant Hammam Boughrara à Maghnia, selon le service information à la direction régionale des Douanes, qui a precisé que la marchandise prohibée a été découverte dissimulée à l'intérieur de 7 sacs de plas- tique à bord d'un véhicule. La valeur de la marchandise saisie et du véhicule de transport est estimée à plus de 11,8 millions de dinars et l'amende douanière à plus de 122 millions de dinars.

de transport est estimée à plus de 11,8 millions de dinars et l'amende douanière à plus

ACCIDENTS DE LA ROUTE A AÏN DEFLA

76 morts et plus de 2000 blessés en 2013

76 personnes ont trouvé la mort et plus de 2000 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus sur le territoire de la wilaya de Aïn Defla durant l’an- née 2013, a-t-on appris auprès de la Direction de la Protection civile. 1413 accidents de la route, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’année 2012, ont été enregistrés sur les routes de la wilaya durant la période considérée, a indiqué la même source, précisant que ces accidents sont pour la plupart survenus sur le tronçon de l’autoroute traversant la wilaya ainsi que sur les RN 4, 13 et 14. 13400 interventions ont été effectuées par les 12 unités de la Protection civile dans divers endroits de la wilaya.

de la Protection civile dans divers endroits de la wilaya. FOUKA (TIPASA) Un mort et un

FOUKA (TIPASA)

Un mort et un blessé dans une querelle entre deux familles

Une personne a été tuée et une autre blessée dans une querelle ayant opposé, dimanche soir, deux familles à Fouka (Tipasa), suite à un dif- férent au sujet d'une parcelle de terre agricole, a-t-on appris lundi de source sécuritaire. Selon la même source, l’incident est survenu lorsque l’une des familles s’est opposée à ce que l’autre exploite un lopin de terre, à la ferme Aouf Boualem, arguant qu'il s'agaissait d'une propriété privée. Le différend se transforma vite en une bataille rangée, lorsque les protagonistes appelèrent en renfort les membres de leurs familles, qui arrivèrent sur les lieux munis d’armes blanches et d’une arme à feu. Une personne est morte, par balle, tirée par une personne non identifiée, actuellement recherchée activement, par les services de la gendarmerie nationale, outre un blessé, a ajouté la même source, signalant que les lieux du drame ont été encerclés par les gendarmes qui ont dispersé les belligérants. Les recherches sont toujours en cours pour identifier et re- trouver le tireur, tandis qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame, a-t-on ajouté.

BRONCHIOLITE

30% des consultations pédiatriques

ajouté. BRONCHIOLITE 30% des consultations pédiatriques Environ 30% des consultations pédiatriques en pé- riode

Environ 30% des consultations pédiatriques en pé- riode hivernale, sont dues à la bronchiolite chez l'en- fant et le nourrisson, a indiqué lundi le D r Mohamed Hamlaoui, chef d'unité «réanimation pédiatrie» à l'hô- pital Nafissa Hamoud (ex-Parnet) à Alger. «Une épi- démie de bronchiolite a été enregistrée dans plusieurs structures hospitalières du pays et pas moins de 30% des consultations pédiatriques sont consacrées aux en- fants et aux nourrissons atteints de cette maladie vi- rale», a déclaré à l'APS le D r Hamlaoui. Le même

spécialiste a fait savoir que le virus de la bronchiolite

a atteint un «pic» en décembre dernier, en raison, a-t-

il expliqué, de la vague de froid, de la promiscuité dans les lieux publics et de la baisse de l'immunité chez l'enfant. La bronchiolite est une maladie respiratoire des bronches, transmise par un virus apparenté à celui de la grippe. C'est une affection contagieuse qui se trans- met par l'intermédiaire de secrétions bronchiques comme la toux et l'éternuement. Le virus touche prin- cipalement les enfants de moins de deux ans et les complications de la pathologie sont désastreuses chez les nourrissons de moins de trois mois et chez les pré- maturées, en raison de la baisse de leurs défenses im- munitaires et de l'immaturité de leur appareil respiratoire. Pour évaluer la situation épidémique de cette maladie en Algérie et lutter contre la progression du virus, le D r Hamlaoui préconise la création d'un ins-

titut de veille sanitaire et la déclaration obligatoire de tous les nouveaux malades. Il a également insisté sur la nécessité de dégager des structures d'accueil pour les enfants pour faire face

à l'afflux important que connaissent les hôpitaux, par-

ticulièrement en cette période hivernale. Il a aussi re- commandé aux personnels hospitaliers de respecter les mesures d'hygiène préventives, en vue d'éviter d'autres contaminations.

HEPATITE VIRALE

Journée de sensibilisation sur le dépistage précoce

L'Association nationale d'aide aux personnes at-

teintes d'hépatite virale a organisé jeudi à la Place du 1er mai (Alger) une journée de sensibilisation sur le dépistage précoce de cette maladie. «Le choix a été porté sur la place du 1 er mai car elle se situe au cœur de la capitale et connaît un trafic intense», a indiqué

M me Zahia Beka, membre de l'association précisant

que près de 300 personnes ont subi le dépistage dans la matinée seulement. Elle a en outre précisé que «des analyses complémentaires seront effectuées sur les porteurs du virus qui se verront orienter vers les mé- decins spécialistes des grands hôpitaux du pays pour bénéficier des soins à titre gratuit en cas de confirma- tion de l'affection». La chargée de communication à l'association, Abed Ludmilla, a pour sa part, indiqué que «le dépistage est gratuit et anonyme» annonçant l'organisation de campagnes similaires dans les pro- chains jours à travers les différentes régions du pays. L'association nationale d'aide aux personnes atteintes d'hépatite virale a déjà organisé plusieurs journées de sensibilisation et d'information sur cette pathologie, dont la caravane qui a sillonné les villes d'Adrar, Ti- mimoun et Reggan. L'hépatite virale «A» qui se trans- met par l'eau et les aliments évolue généralement vers la guérison au bout de quelques semaines seulement. L'hépatite virale «B» qui peut être guérie naturelle- ment se transmet quant à elle par voie sanguine et les rapports sexuels non protégés. Dans certains cas elle peut se développer en une affection aigue puis en can- cer du foie. L'Algérie a intégré depuis plus de 10 ans le vaccin contre l'hépatite «B» dans le plan national de vaccination.

APS

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

Culture

16

EL MOUDJAHID

PRÉPARATIFS DE LA MANIFESTATION «CONSTANTINE, CAPITALE DE LA CULTURE ARABE 2015»

Les mesures d’urgence de M me KhalidaToumi

En visite d'inspection dans la wilaya de Constantine, la ministre de la Culture, Khalida Toumi, a annoncé une série de mesures d'urgence en vue de pallier le retard constaté dans l'exécution des projets entrant le cadre de «Constantine capitale de la culture arabe 2015», lequel retard a été estimé à cinq mois.

M ontrant son insatisfaction concernant la cadence des- dits travaux, M me Toumi exi-

gera que les entreprises engagées passent au régime 2x10, soit deux équipes de travailleurs se relayant chaque 10 heures, et ce, afin d'être au rendez-vous pour la manifestation. Toujours dans le souci d'insuffler une dynamique nouvelle aux projets, la ministre demandera expressément au directeur local du logement et des équipements publics de délivrer des ODS (ordres de service) «provi- soires» aux entreprises choisies, les- quelles ont déploré l'absence de toute notification d'attribution du marché :

«La DLEP peut délivrer, même en cas de réserves, des ODS provisoires

aux entreprises, l'essentiel est que ces réserves ne soient pas suspensives.»

M me Toumi appellera en outre à une

réunion de travail qui regroupera tous les acteurs impliqués dans les divers projets (bureaux d’études et entre- prises de réalisation) afin de leur no-

tifier les décisions prises et arrêter un modus operandi uniformisé. Ayant entamé sa visite par le chantier de la salle de spectacle «3000 places» sis à

la cité Zouaghi-Slimane (sur le pla-

teau d'Aïn El Bey), la ministre ne ca- chera pas son agacement en constatant le faible taux d'avance- ment des travaux estimé à 30%, ac- cusé par les représentants de l'entreprise de réalisation chinoise China State Construction Enginee- ring Corporation (CSCEC). Face à ces derniers, qui lui feront également part d'une grève qu'ils auraient enta-

mée il y a quelques jours, «officielle- ment» pour contrat non encore signé,

M me Toumi se montrera implacable :

non encore signé, M m e Toumi se montrera implacable : «Votre grève est illégale, dites

«Votre grève est illégale, dites à vos chefs qu'il y a des lois que vous devez respecter dans ce pays sinon vous serez dessaisis de ce projet», martè- lera-t-elle en soutenant qu'elle se réu- nira dans les prochains jours avec la direction de l'entreprise ainsi qu'avec l'ambassadeur de Chine en Algérie afin de tirer les choses au clair. Le

reste de la tournée a porté sur les chantiers de réhabilitation et de ré-

aménagement touchant le palais de la culture Malek-Haddad, la maison de la culture Mohamed-Laïd-Al-Kha- lifa, l'ancien siège de la wilaya, ainsi que la médersa et le café Nedjma mi- toyen (le mythique El Goufla). La ministre se rendra en outre sur le site retenu pour abriter la future biblio- thèque urbaine et le musée d’art et d’histoire situé sur l'avenue Zaâ- mouche (Bab El Kantra). Au cours de

la séance de travail tenue après la tournée au siège de la wilaya, la mi- nistre réitérera sa position concernant le choix des entreprises retenues pour la maîtrise d'ouvrage déléguée des projets culturels, lesquels devront avoir un CV. «Il faut non seulement que les projets se fassent, mais qu'ils se fassent dans les normes», a-t-elle assené avant d'ajouter : «Je suis très optimiste, à condition qu'on applique

les décisions prises. À Tlemcen, il y a eu 11 infrastructures réalisées et plus de 80 sites et monuments histo- riques réhabilités. Il n'y a pas de rai- son pour que ce qui s'est fait à Tlemcen ne se fasse pas à Constan- tine !» Par ailleurs, M me Toumi an- noncera la prolongation du délai relatif au dépôt des propositions de projets culturels entrant dans le cadre de la manifestation : «Suite à de nom- breuses demandes, le délai initial a été prolongé d'un mois, donc, les portes sont encore ouvertes aux dif- férents intervenants jusqu'au 31 jan- vier.» Le programme officiel de «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» sera, quant à lui, entériné au mois de mars prochain. Enfin, à une question sur l'incidence de la fer- meture simultanée de la maison et du palais de la culture et du siège du Théâtre régional de Constantine sur le déroulement des festivals qu'ac- cueille annuellement la ville, le Di- majazz en tête, ainsi que sur celui des meetings politiques lesquels, cam- pagne de la présidentielle oblige, de- vront se multiplier dans les prochains mois, la ministre répondra : «C'est un sacrifice nécessaire afin que la ville soit prête à accueillir ses invités en 2015. On essaiera de trouver d'autres salles pour accueillir les festivals. D'ailleurs, la décision a été prise, conjointement avec la wilaya, de cou- vrir le Théâtre de verdure, lequel pourra représenter une solution de re- change. Concernant les meetings po- litiques, cela ne relève pas de mon

département.» Issam Boulksibat

LA MINISTRE DE LA CULTURE L’AANNONCÉ À CONSTANTINE

« Le programme final sera arrêté en mars »

Une seconde rencontre avec les artistes et la société civile de Constantine aura lieu en mars prochain pour arrêter le programme final de la manifestation «Constantine, capitale 2015 de la culture arabe», a indiqué jeudi à Constantine la ministre de la Culture, M me Khalida Toumi. «Cette deuxième rencontre devant regrouper l'en- semble des intervenants sur la scène culturelle constantinoise permet- tra de ficeler le programme final des manifestations prévues à l'occasion de cet évènement grandiose», a précisé la ministre au terme d'une visite de travail dans cette wilaya. Le délai initial imparti par leaministère de la Culture (de mai 2013 à décembre 2013) pour re- cevoir les propositions des gens de la culture à Constantine a été pro- rogé d'un mois pour permettre à tous les intervenants de participer

avec leurs propositions, a souligné Mme Toumi. «Le programme de cet évènement culturel majeur sera énorme»', a souligné la ministre, précisant que les festivités prévues toucheront à tous les domaines culturels, dont le théâtre, la musique et le livre, entre autres. La ministre a également fait part d'un projet portant réhabilitation, dans le cadre de cette manifestation, de six salles de cinéma de Constantine, à savoir l'ABC, le Royal, l'Olympia, Versailles (Aïn Smara) et de la nouvelle ville Massinissa (El Khroub). «La moitié de ces salles de cinéma recevra du public à l'ouverture de cette mani- festation culturelle (16 avril 2015, ndlr), le reste dans le courant de l'année», a encore dit M me Toumi, ajoutant que le futur théâtre régional d'El Khroub sera réalisé selon les normes internationales.

ELLE A ÉTÉ INAUGURÉE JEUDI AU PALAIS DES RAÏS

Exposition collective jusqu'à la fin janvier à Alger

Exposition collective jusqu'à la fin janvier à Alger jeune artiste du groupe, Douibi Souad, propose une

jeune artiste du groupe, Douibi Souad, propose une réflexion sur la place du corps féminin dans la société à travers une série de poupées en chiffon sur les- quelles elle a imprimé différentes citations de chansons ou de textes littéraires qui l'ont mar- quée. Dans son installation, cette plasticienne se met également en

scène en diffusant une vidéo fil- mée dans les camps de réfugiés sahraouis à Tindouf où on la voit improviser une danse en tenant une des poupées exposées. Pour Douibi Souad, l'art de l'installa- tion est avant tout synonyme de «liberté» et d'«espace», deux élé- ments qui vont de pair, dit-elle, avec une forme de «prise de

Une exposition collective

d'installations réunissant jusqu'à

la fin de janvier des plasticiens

algériens de différentes généra- tions issus majoritairement des beaux-arts a été inaugurée jeudi à Alger Intitulée «Setta ouahed sab3aé, cette exposition regroupe sept artistes qui mêlent dans leurs œuvres diverses formes ar- tistiques pour développer des concepts à travers l'espace du pa- lais des Raïs, un ancien fort res- tauré datant du XVIII e siècle.

Ces installations proposent une méditation sur des thèmes comme la mémoire, la place de

la femme dans la société ou en-

core le patrimoine culinaire, re- ligieux et pictural algériens. Titrées «Win rana rayhine» (Noureddine Hammouche), «La naissance» (Douibi Souad) ou encore «Couscous» (Hab le hibou) occupent chacune des sept chambres de la partie restau- rée de la bâtisse ottomane, invi- tant le visiteur à entrer de plain-pied dans des œuvres qui mélangent peinture, photogra- phie, vidéo, collage ou encore art de la récupération. La plus

risque», par la mise en scène de son propre corps aux côtés des corps des poupées fabriquées à partir de chiffons récupérés. Chafaa Fatima tente, pour sa part, de rendre hommage aux «femmes anonymes» assassinées par des terroristes entre 1993 et 2003 dans la région de la Mitidja (50 km d'Alger). Intitulée «El Kemsa», cette installation qui mêle photographies et impres- sions numériques, s'appuie sur le motif de la «main de Fatma», un symbole très présent dans les so- ciétés maghrébines, censé proté- ger contre le mauvais œil. Imprimées en trois exemplaires, ces fresques murales sont ac- compagnées des noms de quatre- vingt-trois de femmes assassinées que l'artiste a recen- sées auprès d'une association de famille de victimes du terro- risme. D'autres artistes, comme Hab le hibou et Belaïd Hocine rendent hommage à la richesse culinaire algérienne dans «Cous- cous» pour le premier et «Laaqa- qer» (épices, remèdes) pour le second.

SEMAINE CULTURELLE DE BISKRA

El Khroub à la découverte desZiban

Une authentique «kheïma» (tente) traditionnelle dressée à l’entrée du centre culturel M’hamed-Yazid d’El Khroub (Constantine) invite les passants à dé- couvrir les spécificités socioculturelles des Zibans, exposées dans le cadre d’une semaine culturelle de la wilaya de Biskra. Les stands, ouverts dans la matinée dans l’en- ceinte du centre, présentent un large échantillonnage de divers produits du palmier et de ses innombrables dérivés, y compris le noyau de la datte auquel l’on prête de multiples usages médicinaux, nutritifs et cosmétiques. L’exposition sur les arts culinaires, les habits traditionnels, la céramique, la poterie, la ma- roquinerie et autres produits typiques hérités de la tradition ancestrale de Biskra fait la part belle devant la célèbre datte Deglet Nour qui reste la fierté de la production agricole locale. «Il existe plus de 400 va- riétés de dattes en Algérie dont 120 environ sont pro- duites à Biskra», a confié à l’APS M. Redouane Mazri, chargé de la communication auprès du com- missariat de cette manifestation culturelle. Des affiches et des dépliants abondamment illus- trés donnent à admirer des sites géographiques, his- toriques et touristiques de la wilaya de Biskra qui constitue, a estimé M. Mazri, un trait d’union naturel entre le Tell et le Sahara. M. Abdelmadjid Bessam, exposant, est tout fier de «confirmer» les nom- breuses vertus de la datte qui a, a-t-il soutenu, des «propriétés insoupçonnées» comme celle d’aider au sevrage des grands fumeurs désireux d’abandonner la cigarette. La manifestation que se partagent les chefs-lieux des communes d’El Khroub, d’Aïn Smara, d’Aïn Abid et de Benbadis permet aux habi- tants de ces localités de découvrir également des ves- tiges et des mausolées à l’instar de ceux de Sidi Zerzour, de Sidi Khaled, la mosquée de Okba Ibn Nafaa, de Khaled Ibn Sinane El Absi et la zaouïa El Othmania de Tolga. Des conférences sur les repères, les hommes de lettres, les figures culturelles et les ulémas de la région seront animées lors de cette ma- nifestation qui donnera également lieu à des projec- tions vidéo consacrées aux sites romains et aux gravures rupestres d’Aïn Zaatout, d’El Kantara et d’Ouled Djellal.

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

Culture

17

EL MOUDJAHID

PREMIÈRE ÉDITION DES ALGERIAN MUSIC AWARDS

Le groupe Babylone rafle la mise

Pour la première édition des Algerian music awards, qui se veut comme une fête annuelle pour récompenser les meilleures prestations musicales en Algérie, le groupe Babylone est sorti grand vainqueur en remportant le prix du meilleur groupe et celui de la chanson de l’année, en l’occurrence Zina.

L salle Ibn Khaldoun d’Alger

était archi-comble, jeudi soir, bien avant le début de la soi-

rée qui a vu la présence du ministre de la Communication, Abdelkader Messahel, et plusieurs hauts res- ponsables, avec notamment une pléiade d’artistes venus découvrir et encourager l’initiative de Jil Fm. La liste finale des nominés a été pu- bliée par un jury de professionnels, composé d’artistes, d’animateurs et de journalistes, présidé par Hami- dou, prenant en compte les produc- tions datant de novembre 2012 à octobre 2013, cinq prix ont été dis- tribués comme suit : dans la caté- gorie révélation de l’année 2013, le prix est revenu à la jeune talen- tueuse Dalia Chih. Pour le meilleur clip, c’est Eyyem, de la regrettée Warda el Djazaïria qui l’a rem- porté. Le clip est réalisé par Mouenes Khemmar. Le prix de la meilleure chanson de l’année a été octroyé à l’incontournable Zina du groupe Babylone. Le chanteur du rai Kader Japonais a été récipien-

daire du prix du meilleur artiste. Et en somme, celui de meilleur groupe

a été décerné également au groupe

Babylone, une catégorie qui a vu la nomination du groupe Tarbaet,

a

Ph.Billal
Ph.Billal

Freeklane et Djmawi africa. La dé- signation du vainqueur s’est faite par le vote du public à 50%, et par le choix des membres du jury à

50%.

L’une des figures de proue de la composition musicale en Algérie, Safy Boutella, s’est dit surpris par

le niveau des artistes nominés :

« J’ai été profondément touché par le niveau des artistes, ils étaient li- bérés, décomplexés, forts mais

surtout très doués. Ce genre d’évé- nement va motiver davantage les jeunes à se lancer dans la musique et produire des merveilles, car nous avons d’immenses talents », a-t-il indiqué. De son côté, le vocaliste et leader du Groupe Babylone s’est confié à l’issue de la cérémonie :

« Nous sommes très émus de parti- ciper à la première édition des Al- gerian Music Awards, et surtout de remporter deux trophées avec la

concurrence d’autres groupes qui sont aussi performants, ça nous fait plaisir et nous sommes déterminés à continuer le travail pour d’autres réussites », a-t-il relevé. Retransmis en direct sur la télévi- sion algérienne et sur les ondes de la radio algérienne et radio Jil Fm, l’événement a été une véritable fête avec l’interprétation de plusieurs chansons par des nominés aux dif- férents prix, à savoir Nassim

Djezma, Amel Zen, Freeklane, groupe El dey, Brahim Irban et Tar- baet, lesquels ont mis une am- biance électrique à la salle Ibn Khaldoun qui s’est mise sur son trente et un pour accueillir une soi- rée aussi grandiose. S’il y a une entreprise qu’il faut re- mercier pour la notoriété de ces jeunes talents et pour la tenue de cette première édition des Algerian Music Awards, c’est bien la radio Jil Fm qui avait soufflé sa deuxième bougie lors de l’événe- ment. Car de par son titre de la radio la plus écoutée en Algérie, son esprit juvénile et sa thématique musicale, elle a pris l’initiative d’organiser un tel événement que l’unanimité qualifiait de « réussi », sans oublier le rôle capital qu’elle avait joué durant deux ans en don- nant l’opportunité à ces jeunes groupes qui ont émergé récemment de faire connaître leur talent, que ce soit en faisant passer leur tube sur les ondes ou bien en les invitant. L’événement veut s’inscrire comme une tradition annuelle pour la célébration des talents d’au- jourd’hui et de demain. Kader Bentounes

5 ÈME FORUM INTERNATIONAL SUR KATEB YACINE

De nombreux chercheurs algériens et étrangers à Guelma

L cinquième forum interna-

tional sur la vie et l’œuvre de Kateb Yacine a été ouvert

mercredi à Guelma, en présence de

nombreux chercheurs et universi-

taires étrangers et nationaux. Selon

le président de la commission d’or-

ganisation, M. Ali Besbassi, cette manifestation, qui se poursuivra au théâtre régional Mahmoud-Triki jusqu’à aujourd’hui samedi, re- groupe un nombre record de cher-

cheurs étrangers de rang doctoral, représentant plusieurs universités réputées. Le Pr. Mansour Mehenni, de Tunisie, coordinateur du conseil scientifique maghrébin, mis en place provisoirement depuis la pré- cédente édition du forum, a souli- gné que le choix des interventions

a porté sur leur "caractère acadé-

mique et scientifique afin de porter à un niveau supérieur le niveau des débats". La séance inaugurale, pré- sidée par un ami de Kateb Yacine, Benamar Mediène, a donné lieu à un débat autour de la thématique "Kateb Yacine, une langue artis- tique et révolutionnaire", avec la participation de chercheurs algé- riens, tunisiens, français et liba- nais. Les organisateurs ont cependant regretté l’absence du Pr. Charles Bonn, de l’université de Lyon, retenu pour raisons de santé, ainsi que celle du journaliste égyp- tien, Ahmed Shahawy, rédacteur en chef du quotidien cairote Al Ahram. Au cours des débats de la première journée, l’écrivain, poète et socio- logue algérien Habib Tengour a évoqué sa relation avec Kateb Ya- cine qu’il avait "connu à Paris (France), par l’intermédiaire de Jacqueline Arnaud". Il a intitulé son intervention "Témoignage d’un écrivain, Kateb et moi", dans la- quelle il a considéré que Kateb Ya- cine est mort "au moment où il avait atteint la maturité de sa créa- tivité, en ayant résolu la question

e

de sa créa- tivité, en ayant résolu la question e de la langue qu’il avait traitée

de la langue qu’il avait traitée comme un tribut de guerre pour

transmettre les grandes idées mili- tantes nationales". La Pr. Dima Hamdane, de l’université de Bey- routh (Liban) a traité, quant à elle, le "beau dans la littérature de Kateb Yacine" qui, selon elle, "passe de l’imaginaire au réel". Elle a souli- gné que le "symbolisme puissant de l’auteur a mêlé l’amour, la poli- tique et le militantisme en y ajou- tant la symbolique des couleurs et des paysages naturels". Le forum se poursuivra avec la présentation de pas moins de 38 interventions par des professeurs venus de Pologne, de Côte d’Ivoire et de Corée du Nord. Les résultats du prix litté- raire international Kateb Yacine, institué cette année pour récom- penser la meilleure création litté- raire ou critique portant sur l’écrivain, réalisée en français et publiée entre janvier 2012 et le 30 novembre 2013, seront annoncés après les trois jours de travaux du forum, ont fait savoir les organisa- teurs, soulignant qu’un jury inter- national composé de cinq membres, d’Algérie, de Tunisie, du Maroc et de Tunisie, désignera les lauréats de ce prix.

THÉÂTRE RÉGIONAL DE BATNA

Record de fréquentation en 2013

Pas moins de 169.609 adeptes du quatrième art ont as- sisté, en 2013, aux spectacles présentés au théâtre ré- gional de Batna (TRB), battant largement le record de 133.000 spectateurs enregistré l’année précédente, a- t-on appris mercredi auprès de cette structure cultu- relle. Selon le responsable de la programmation et la distribution du TRB, Djamel Seghir, les 407 specta- cles donnés l’année dernière ont été suivis par 75.521 enfants et 94.088 adultes. Durant les quatre derniers mois de l’année écoulée, ce sont pas moins de 46.879 spectateurs qui ont été enregistrés à la faveur de l’or- ganisation de plusieurs festivals, a-t-il ajouté. La stra- tégie adoptée par les responsables de ce théâtre construit en 1899 pour 450 spectateurs est de "rester

ouvert, en continu, au public à travers la programma- tion de spectacles des différents théâtres régionaux, ainsi que de diverses troupes et compagnies profes- sionnelles et amateurs, locales et nationales". Le ser- vice de la programmation du TRB mise sur la scène mobile, acquise en 2013, pour élargir la base popu- laire du théâtre par l’organisation de spectacles à tra- vers l’ensemble des communes de la wilaya, a ajouté M. Seghir. Le TRB a produit, en 2013, six pièces dont deux en langue amazighe et une pour enfants. Il lan- cera, jeudi, le chantier de sa première pièce pour la nouvelle saison. Une pièce destinée à être présentée au 3 ème festival national du théâtre féminin, prévu à Annaba le 28 février prochain.

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE BERLIN

"Enemy Way" de Rachid Bouchareb en compétition officielle

E nemy Way" (La voie de l'ennemi), long métrage de fiction du réalisateur

franco-algérien Rachid Boucha- reb a été sélectionné en compé- tition officielle de la 64e Berlinale (Festival international du film de Berlin, Allemagne), prévue du 6 au 16 février, a-t-on appris mercredi auprès de l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), co-productrice du film. Sélec- tionné sous les couleurs algé- riennes parmi 20 films représentant autant de pays, "Enemy Way" sera en lice pour l'Ours d'Or sous le titre interna- tional de "Two Men In Town" (Deux hommes dans la ville) et projeté en avant-première mon- diale lors du festival, selon la liste publiée mercredi sur le site Internet de la Berlinale. Ra- chid Bouchareb avait annoncé en septembre dernier lors d'une ren- contre avec la presse à Alger que son film serait projeté en avant-pre- mière mondiale en Algérie début 2014. Co-produit par l'Algérie, les Etats-Unis, la France et la Bel- gique, le film raconte l'histoire d'un homme qui a passé dix-huit ans en prison et qui se converti à l'Islam pour redonner un sens à sa

qui se converti à l'Islam pour redonner un sens à sa vie durant son incarcération. Dans

vie durant son incarcération. Dans ce polar, quatrième œuvre tournée aux Etats-Unis après "Bâton Rouge" (1985), "Little Senegal" (2000) et le téléfilm "Just like a woman" (2012), Rachid Boucha- reb a fait appel à de grands acteurs d'Hollywood comme Forest Whita- ker et Harvey Keitel. Inspiré du livre "Deux hommes dans la ville" de l'auteur et réalisateur franco-

suisse de polars à succès, José Giovani, le scénario de ce film a été écrit par Rachid Bouchareb en collaboration avec Yasmina Khadra et le scénariste français Olivier Lorelle. "Enemy Way" est le troisième film de Rachid Bouchareb à être co-produit par l'Algérie, après "Cheb" (1991) et "Hors la Loi" (2010), nominé l'année sui- vante aux Oscars dans la ca- tégorie du meilleur film étranger sous la bannière al- gérienne. Ce film est égale- ment le troisième du cinéaste à être sélectionné en compé- tition officielle à la Berlinale après "Little Senegal" et "London River", respective- ment en 2000 et 2009. Créé en 1951, le Festival interna- tional du film de Berlin est considéré comme l'une des plus importantes rencontres mondiales dédiées au cinéma, après Holly- wood, Cannes et la Mostra de Venise. Le jury de cette 64e édition sera présidé par l'Américain James Schamus qui a produit, entre au- tres, les films "Tigre et dragon" (2000) et "Le secret de Brokeback Mountain" (2006).

SS éé ll ee cc tt ii oo nn

D étente - T V

21

EL MOUDJAHID

Page animée par Mourad Bouchemla
Page animée par Mourad Bouchemla
Nº 3618 Mots CROISÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 I
Nº 3618 Mots CROISÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 I

Nº 3618

Nº 3618 Mots CROISÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 I II
Nº 3618 Mots CROISÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 I II

Mots CROISÉS

Nº 3618 Mots CROISÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 I II
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 I II III IV V
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
X

Définitions

HORIZONTALEMENT

I-Hauteur-Côté au vent en mer. II-En prière-Lumière diffuse .III- Dans le bain-Tricher.IV-Couche de bêtes-Dans le lit .V-AlluminumCause VI-Souillure-Sonne en chasse.VII-Chandelier. VIII-Ensemble à table- Rideaux. IX-Du fuel. X-Cours de France-Continent.

VERTICALEMENT

1-A ristocrates-Sport en hauteur. 2-Conviendrai-Toutes ridées. 3-Se rend- Puce de mer.4-Mettre-Richesse.5-Chauffe en hiver-Aplatit.6-De couleur grise.7-Conspuer-Titre pour une dame d’Espagne. 8-Garçon en box-Ensemble d’ îles portugaises.9-D’un corps gras. 10-Imprenable.

SOLUTION DES MOTS CROISÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
N
I
V
E
A
U
L
O
F
2
O
R
A
N
T
H
A
L
O
3
B
A
F
R
A
U
D
E
R
4
L
I
T
I
E
R
E
I
T
5
E
A
L
G
R
A
C
E
6
S
L
E
A
T
E
C
O
R
7
G
I
R
A
N
D
O
L
E
8
S
E
T
S
T
R
E
S
O
K
E
O
S
E
R
N
E
S
9
I
S
E
R
E
A
S
I
E
10

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 N A G A
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
N
A
G
A
S
A
K
I
L
2
E
P
A
T
E
E
N
E
E
3
C
E
L
E
R
A
I
E
S
4
E
X
A
L
T
A
N
T
I
5
S
T
E
E
S
I
E
N
6
S
I
E
S
T
E
E
N
E
7
A
N
E
A
N
C
R
E
R
8
I
D
L
I
A
I
R
I
R
E
D
9
I
T
L
A
V
E
E
S
S
E
E
S
T
E
10
Mots FLÉCHÉS Nº 3618 VILLE DU JAPON —————————— VOYELLEDOUBLE ÉERVEILLÉE
Mots FLÉCHÉS
Nº 3618
VILLE DU JAPON
——————————
VOYELLEDOUBLE
ÉERVEILLÉE
———————————
ISSUE
———————————
FORMER
PERSONNEL
————————————
SECRET
————————————
BUVAIT LE LAIT
POISSONS
——————————
STIMULANT
POINT DE L’ESCARGOT
—————————————
SOCLE
—————————————
UN BESOIN
VENTILA
————————————
POSSESSIF
————————————
GRANDEÉCOLE
PÉRIODES
——————————
SOMMEILRÉPARATEUR
—————————————
DIRECTION
SINGES
————————————
CANCRE
————————————
FIXERSOLIDEMENT
COLONIESANGLAISES
NOUAI
————————————
————————————
EN IDÉE
GAI PARTICIPE
————————————
————————————
CÈLÈBREVIEILLEVOITURE
EN DATE
POILS
—————————————
RÉPÈTE
—————————————
COULEÉBRÛLANTE
NOUE
TERGIVERSATION
————————————
CROCHET
——————————
————————————
EN COLÈRE
INTENTE
Nº 3618
Mot CACHÉ
Grille
3.
Equerrage
33.
Sciemment
15
. Plissage
H
E
U
Q
S
E
R
U
A
M
T
N
E
M
E
I
O
L
P
I
6.
Apoplexie
34.
Accouvage
20
. Mécontent
E
F
E
R
T
I
L
I
S
E
D
E
C
O
U
P
E
U
R
E
11.
Mutilateur
35.
Réajuster
B
22
. Communier
G
B
E
L
G
I
Q
U
E
P
P
H
E
R
A
G
E
R
I
12
. Découverte
36
. Résistant
A
P
I
N
G
R
E
R
I
E
L
I
M
O
U
S
I
N
E
X
23
. Daltonien
13.
Extensible
37.
Recreuser
R
M
D
E
S
I
P
L
I
S
S
A
G
E
A
I
T
P
S
E
24
. Déchaumer
R
U
E
X
A
M
E
C
O
N
T
E
N
T
F
N
O
O
H
L
14.
Saugrenues
38
. Attérrer
25
. Hypophyse
E
T
C
T
U
C
O
M
M
U
N
I
E
R
E
V
R
L
A
P
16.
Invendable
39.Coryphée
U
I
O
E
G
D
A
L
T
O
N
I
E
N
S
E
D
Y
M
O
17.
Tord-boyaux
40. Obituaire
27
. Evasement
Q
L
U
N
R
D
E
C
H
A
U
M
E
R
T
N
B
C
P
P
18
. Polychrome
41. Confirmer
29 . Spaghetti
E
A
V
S
E
H
Y
P
O
P
H
Y
S
E
I
D
O
H
O
A
19.
Shampooing
42
. Egalement
30 . Tirailler
D
T
E
I
N
E
V
A
S
E
M
E
N
T
V
A
Y
R
O
E
21.
Festival
43.
Horoscope
N
E
R
B
U
S
P
A
G
H
E
T
T
I
A
B
A
O
I
G
1. Mauresque
26.
Meregrand
7.
Belgique
A
U
T
L
E
T
I
R
A
I
L
L
E
R
L
L
U
M
N
A
2 . Ploiement
28.
Essaimage
8.
Herbager
R
R
E
E
S
T
I
R
O
Q
U
O
I
S
R
E
X
E
G
M
4. Fertilise
G
A
L
U
M
I
N
I
U
M
S
C
I
E
M
M
E
N
T
I
31.
Iroquois
9.
Pingrerie
E
A
C
C
O
U
V
A
G
E
R
E
A
J
U
S
T
E
R
A
32 . Aluminum
10. Limousine
5. Découpeur
R
R
E
S
I
S
T
A
N
T
R
E
C
R
E
U
S
E
R
S
SPECIALISATION
E
A
T
T
E
R
R
E
R
I
Q
C
O
R
Y
P
H
E
E
S
DANS LES SOINS DE CHEVAUX
M
O
B
I
T
U
A
I
R
E
C
O
N
F
I
R
M
E
R
E
SOLUTIONPRÉCÉDENTE: HAUTPARLEURS
U
T
N
E
M
E
L
A
G
E
E
P
O
C
S
O
R
O
H
E
U T N E M E L A G E E P O C S O
U T N E M E L A G E E P O C S O
U T N E M E L A G E E P O C S O

SAMEDI

09h00 : Bonjour d'algérie week-end 10h30 : El badra (16) rediff 11h30 : Eco débat ''rediff'' 12h00 : Journal en français + météo 12h30 : Le reine (18) 13h30 : Assrar moukhaba'a (09 et fin) 14h10 : Le médaillon (22) 15h05 : Santé mag ''rediff'' 15h50 : Fatae el kebrite 16h40 : Bakugan (42) 17h05 : REX GENERATION (10) 17h30 : Oulama'e El Djazaïr 18h00 : Journal en Amazigh 18h25 : El badra (17) 19h00 : Journal en français + météo 19h30 : Planète sahara 20h00 : Journal en Arabe 20h45 : A coeur ouvert 23h00 : N'sibi laaziz

en Arabe 20h45 : A coeur ouvert 23h00 : N'sibi laaziz T é l é v
T é l é v i s i o n
T é l é v i s i o n

LE MÉDAILLON

14h10
14h10

Feuilleton algérien Réalisé par : Baya El Hachemi Avec : Taya Al Ameri, Badis Fodala, Reda Laghouati, Linda Yasmine, Boualem Benani, Khalida Salhate, Mourad Zerouni, Mounira Rouabhi Le feuilleton relate l’histoire d’une famille dont la vie bascule, car l’unique garçon, Badis, sombre dans l’univers de la drogue. En devenant toxicomane, la famille se décompose. En plus, les relations sont tumultueuses entre Badis et son père, en raison du décès de la mère et de la sœur, que le fils reproche à son père.

«A CŒUR OUVERT»

Emission de divertissement Réalisée par Bachir Messis Présentée par Naziha Senouci Sadoun.

«A cœur ouvert» est une émission de spectacle et divertissement

une

dimension humaine aux programmes (cinéma, télévision, théâtre, musique.

interactive

directe

et

réactive

dont

l’objet

consiste

à

donner

20h45
20h45

Vie pratique

28

EL MOUDJAHID

Vie religieuse Horaires des prières de la journée du samedi 16 Rabie Al-Awwal 1435 correspondant
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du samedi 16 Rabie Al-Awwal 1435
correspondant au 18 janvier 2014 :
- Dohr
12h58
- Asr
15h39
- Maghreb
18h01
- Icha……
……
19h24
Dimanche 17 Rabi El-Awwal 1435
correspondant au 19 janvier 2014 :
- Fedjr 06h28
- Chourouk
07h58
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID au capital social de 50.000.000 DA 20,
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Présidente-Directrice générale
de la publication
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef
Kamal Oulmane — Achour Cheurfi
DIRECTION GENERALE
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DIRECTION DE LA REDACTION
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BUREAUX REGIONAUX
CONSTANTINE
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
ORAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BORDJ BOU-ARRERIDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
SIDI BEL-ABBES
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BEJAIA :
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
TIZI OUZOU :
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TLEMCEN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MASCARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
CENTRE AIN-DEFLA :
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBLICITE
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et
de Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABONNEMENTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service
commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
COMPTES BANCAIRES
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
IMPRESSION
Edition du Centre :
Société d’Impression d’Alger (SIA)
Edition de l’Est :
Société d’Impression de l’Est, Constantine
Edition de l’Ouest :
Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Edition du Sud :
Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
Unité d’Impression de Béchar (SIA)
DIFFUSION
Centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
Est : SARL “SODIPRESSE” :
Tél-fax : 031 92.73.58
Ouest : SARL “SDPO”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : IPS (International Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation

CONDOLÉANCES

CONDOLÉANCES
Le secrétaire général et l’ensemble des fonctionnaires du Haut Commissariat à l’Amazighité, très attristés par

Le secrétaire général et l’ensemble des fonctionnaires du Haut Commissariat à l’Amazighité, très attristés par le décès de Madame AIT AMRANE Fatoum, épouse de feu Monsieur AIT AMRANE Mohamed Idir, ex-haut commissaire de l’institution, présentent leurs sincères condoléances à toute sa famille et l’assurent de leur profonde sympathie en cette douloureuse circonstance.  Puisse Dieu le Tout-Puissant lui accorder Sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid/Pub

ANEP 102227 du 18/01/2014

CONDOLÉANCES

Le président et l’ensemble des membres de l’Association Nationale M.A.L.G., très affectés par le décès du regretté LOGRADA MOHAMED, beau-frère de M. DEBBAH MOHAMED, membre du bureau et du Conseil National de l’AN MALG, présentent à sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Qu’Allah le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis.

« A Dieu, nous appartenons et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid /Pub du 18/01/2014

nous retournons. » El Moudjahid /Pub du 18/01/2014 El Moudjahid /Pub du 18/01/2014 REPUBLIQUE ALGERIENNE

El Moudjahid /Pub du 18/01/2014

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES TRANSPORTS SOCIETE NATIONALE DES TRANSPORTS FERROVIAIRES EPIC-SNTF DES TRANSPORTS SOCIETE NATIONALE DES TRANSPORTS FERROVIAIRES DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION Numéro DIRECTION DES SYSTEMES D'INFORMATION Numéro d'Identification Fiscale (NIF) : 099916001047433 21, 23, Boulevard Mohamed-V - ALGER - TEL. : 213 (0) 21 71 15 10 Site Web : www.sntf.dz

AVIS D'INFRUCTUOSITÉ

La Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) informe les soumissionnaires ayant participé à l’Avis d’Appel d’Offres National SNTF-XSI Nº 01/2013 portant sur la fourniture de matériel informatique professionnel de marque, que l’avis d’appel d’offres en question est déclaré infructueux, au motif qu’aucune offre n’est préqualifiée techniquement.

El Moudjahid/Pub

ANEP 102159 du 18/01/2014

S.G.P. / E.R.G.T.HY. ENTREPRISE NATIONALE DES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES « HYDRO-AMENAGEMENT » Société par actions au capital de : 2.300.000.000 DA Zone Industrielle Rouiba, « HYDRO-AMENAGEMENT » Société par actions au capital de : 2.300.000.000 DA Zone Industrielle Rouiba, Route Nationale N° 5 B.P 31 Rouiba, Alger Tél. : (021) 81.18.15/80 - Fax : (021) 81.21.70/66 E-Mail : hydroamhydro@yahoo.com Site Web : http//(www.hydro-aménagement.com.dz) NIF : 09991 6000 592 912

Avis de deuxième Prorogation de l'Appel d'Offres National et International Ouvert N° 28/2013

Il est porté à la connaissance de l'ensemble des soumissionnaires ayant retiré le cahier des charges relatif à :

• L'acquisition d'un Système de Gestion Intégré de type ERP complet en incluant un socle de gestion de projets et d'équipements informatique + Annuaire

que la date limite de remise des offres, prévue initialement le 16/01/2014, est prorogée au 06/02/2014 avant 12h00. L'ouverture des plis aura lieu le même jour à 13h00. Le retrait du cahier des charges s'effectue contre présentation d'un ordre de virement de la somme de 50 000 Dinars Algériens sur le compte bancaire de l'entreprise CPA N° 004001784017170101 96

El Moudjahid/Pub

ANEP 102138 du 18/01/2014

REMERCIEMENTS

Les familles

Les familles

AMARA,

KHACHEBA,

EL-HOUITI,

LADJEDEL,

BOUGHIAS de

Laghouat et

d’Alger,

remercient

toutes les

personnes qui

se

sont

associées à leur peine à la suite du décès de leur regretté Amar AMARA, survenu le 5 janvier 2014 à l’âge de 52 ans à Bouzaréah. Qu’il trouvent ici l’expression de leur reconnaissance émue.

« A Dieu, nous appartenons et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid /Pub du 18/01/2014

AVIS DE VENTE

Vends 02 remorques 20 tonnes, marque KOMET, année 2010, état neuf. Contacter le : 0560 19.96.09

El Moudjahid /Pub du 18/01/2014

LOCATION

EURL EL WATIK Transport loue camion frigorifique 20 tonnes. Contacter le : 0661 53.80.21

El Moudjahid /Pub du 18/01/2014

 

Demandes d’emploi

 

Dame, cinquantaine, cherche emploi comme garde-malade et entretien de maison. Tél. : 0555 83.97.84

 

——o0o——

JH, 29 ans, licencié en sciences économiques, 5 ans d’expérience, cherche emploi dans le domaine aux environs d’Alger. Tél. : 0554 14.02.17

 

——o0o——

Jeune homme, âgé de 21 ans, résidant à Alger, diplômé en plomberie, cherche

emploi à Alger. Tél. : 0550 05.06.50

 

——o0o——

Jeune homme, âgé de 29 ans, résidant à Alger, cherche emploi comme agent polyvalent : électricité bâtiment, plomberie, montage climatiseur, 2 ans

dexpérience. Tél. : 0550 05.06.50

 

——0o0——

Homme, 45 ans d’expérience, spécialité mécanique poids lourds, cherche emploi. Tél. : 0554 68.57.58

 

——0o0——

J.H. 34 ans cherche emploi dans un café ou restaurant comme plongeur au niveau d’Alger. Tél. : 0794 89.98.60

 

——0o0——

JH 29 ans, TS en froid industriel et climatisation SN accompli, cherche emploi dans le domaine ou autres. Tél.: 0550.70.51.26

 

——0o0——

Jeune homme célibataire, 24 ans, licencié en sciences commerciales et financières Option :

marketing (ESC) Ecole supérieure de commerce, travaille comme commercial, expérience 2 ans, cherche emploi : commercial dans les assurances. Tél. : 0551 91 02 31

 

——0o0——

Cadre technique (homme), leader

dans son domaine, 52 ans, célibataire, bonne présentation, TS gestion stocks, 25 ans d’exp. Prof., Gestion Approv. Stocks PR + logistique, Moyens Généraux,

d

é m a r c h e s - p r o s p e c t i o n ;  s u i v i

c

o m m e r c i a l ,  r e p r é s e n t a t i o n ,

domiciliation, liaisons, sondage, pré- inventaires, consulting, préconisation, traitement de textes, maîtrise le français, satisfaisantes connaissances en anglais, outil informatique, offre ses services à

Béjaïa. E-mail : gosto06@yahoo.fr Tél. : 0553805048

 

——0o0——

JH, 27 ans, sous-traitant en topographie, 4 ans d’expérience, possède un véhicule, bonne maîtrise de l’appareil topographique, apte aux déplacements dans tout le territoire national, cherche emploi dans le domaine.

 

Tél.: 0663 59-92-99

El Moudjahid /Pub du 18/01/2014

 

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

Sports

EL MOUDJAHID

29

EQUIPE NATIONALE

Tournée «anglaise» et stage pour les locaux au menu d’Halilhodzic

Le sélectionneur national et son staff sont attendus dans les jours à venir à Alger pour reprendre le boulot.

L e Bosnien ira exclusivement s’en- tretenir avec le milieu de Totte- nahm, Bentaleb, en vue d’une

sélection. Le jeune joueur (5 titularisa- tions cette saison) est d’accord sur le prin- cipe de rejoindre l’Algérie, mais à condition qu’on lui donne des garanties de jouer le Mondial. C’est la seule condi- tion du joueur. Vahid Halilhodzic, qui em- ploie d’habitude un discours plus ferme — on l’a vu avec Belfodil — a fait savoir qu’il voudrait d’abord s’entretenir avec lui pour décider après des démarches à suivre. Vahid Halilhodzic pourrait décider d’une tournée «anglaise » pour voir Bel- kalem (Watford), Abdoun (Nottingham Forest) et Guedioura (Cristal Palace). Le programme du sélectionneur national ne s’arrête pas là, puisqu’il a prévu aussi un stage à Alger exclusivement réservé aux joueurs locaux. Au moins quarante joueurs prendront part audit stage. La liste devrait être communiquée sous peu. En attendant, l’urgence, s’il en est, est la ren- contre entre Mohamed Raouraoua et Vahid Halilhodzic prévue, nous dit-on,

Mohamed Raouraoua et Vahid Halilhodzic prévue, nous dit-on, pour le 3 février. Il est attendu que

pour le 3 février. Il est attendu que les deux hommes aplanissent leurs différends et s’entendent de manière définitive sur l’avenir du sélectionneur national. C’est-

à-dire s’il part effectivement après le Mondial ou s’il y a possibilité qu’il pro- longe. Affaire à suivre.

A. Benrabah

GETAFE (ESPAGNE)

Medhi Lacen améliore son volume de jeu

L' international algérien Medhi Lacen a en- chaîné son troisième match complet depuis le début de l'an 2014 avec son club Getafe

battu à domicile par Barcelone jeudi soir en coupe du Roi d'Espagne de football, alors qu'il était sur le point de quitter la formation de la banlieue de Madrid en raison de son petit temps de jeu. Lacen a été même crédité d'une bonne prestation, selon les spécialistes, malgré l'élimination de Getafe, dont le sort dans cette épreuve a été pratiquement scellé après sa large dé- faite face aux Catalans lors du match aller (4-0) à Barcelone. En voyant sa situation dans le club de la Liga s'améliorer, le milieu défensif des Verts devrait renoncer à son départ. Il conforte aussi ses chances pour être retenu dans la liste des 23 joueurs algériens appelés à parti- ciper au prochain Mondial brésilien (12 juin-13juillet 2014). Lacen (29 ans) avait affirmé auparavant qu'il comptait changer d'air lors de l'actuelle période des transferts d'hiver, après avoir été relégué au statut de remplaçant dans son club tout au long de la première partie de la saison. L'entraîneur de la sélection algérienne, Vahid Halilhodzic, avait averti ses joueurs à l'issue du dernier match de qualification à la Coupe du monde face au Bur- kina Faso le 19 novembre passé, qu'il n'allait pas compter sur les éléments non compé- titifs au Brésil. Lors du rendez-vous planétaire, les Verts joueront dans le groupe H avec la Belgique, la Russie et la Corée du Sud.

O. LYON

L'entraîneur Rémi Garde compte sur l'Algérien Yassine Benzia

Rémi Garde compte sur l'Algérien Yassine Benzia L' entraîneur de l'Olympique Lyon (Ligue 1

L' entraîneur de l'Olympique Lyon (Ligue 1 française de football), Rémi Garde, a af- firmé vendredi qu'il comptait sur les ser-

Garde, a af- firmé vendredi qu'il comptait sur les ser- vices de l'attaquant algérien,Yassine Benzia, au

vices de l'attaquant algérien,Yassine Benzia, au moment où le joueur, à la recherche d'un temps de jeu, avait exprimé son désir de partir. «Je compte sur Yassine. C'est un joueur qui a déjà montré qu'il se rapprochait du niveau pour évoluer en Ligue 1. C'est un buteur, il rentre parfaitement dans le sys- tème de jeu de l'équipe actuellement (4-4-2). J'ai- merais simplement qu'il comprenne que la concurrence existe de partout», a indiqué le coach de l'OL lors d'un point de presse, cité par le site spé- cialisé L'Equipe.fr. La même source a évoqué un éventuel transfert de Benzia (19 ans) au Stade ren- nais lors du mercato d'hiver qui prendra fin le 31 janvier. Le jeune espoir ne compte que 4 titularisations avec 2 buts en 10 matches dans le championnat (à Sochaux et à Bastia). «J'aimerais qu'il accepte ce schéma, qu'il se mette dans des dispositions pour s'améliorer ici en termes d'attitude et de jeu et qu'on continue de travailler ensemble. Vu le nombre de matches qui arrivent, j'aurai besoin de lui comme j'ai eu besoin de lui à Bastia (3-1, dont un but de Benzia)», a-t-il ajouté. En revanche, Garde s'est dé- claré ouvert à la discussion pour d'autres joueurs, qui pourraient êtreArnold Mvuemba ou Gaël Danic, lequel avait, jeudi, confié ses envies de départ. Benzia figure, en compagnie de son coéquipier Rachid Ghezzal, ou bien la nou- velle pépite de Tottenham (Premier League anglaise), Nabil Bentaleb, sur les tablettes de la Fédération algérienne de football (FAF), en vue de leur intégration dans l'ef- fectif de l'équipe nationale.

INFRASTRUCTURE

STADE BOUMEZRAG (CHLEF)

La pose de la nouvelle pelouse entre le 15 mars et le 15 avril

La pose d’une nouvelle pelouse synthétique au stade Mohamed- Boumezrag de Chlef, initialement prévue pour la trêve hivernale qui prend fin vendredi, aura lieu finale- ment lors de la période entre le 15 mars et le 15 avril 2014, a appris l’APS mardi auprès de Abdelkrim Medouar, le porte -parole de l’ASO Chlef, club de la Ligue 1 algérienne de football domicilié dans ce stade. Cette décision a été prise lors d'une réunion ayant regroupé récemment le wali de Chlef avec le directeur de la jeunesse et des sports, ainsi que les responsables du club chélifien, selon la même source. La pose de la nouvelle pelouse ne devrait pas gêner les joueurs de l'ASO dans la mesure où la période prévue pour la réalisation de ce pro- jet coïncidera avec une trêve qu'ob- servera la compétition nationale, assure encore Medouar. Le besoin de doter le stade Bou- mezrag d’une nouvelle pelouse se fait de plus en plus sentir, car l’ac- tuelle est devenue un véritable dan- ger pour la santé des joueurs, ne cessent de déplorer ces derniers. Le stade Boumezrag, d’une capacité de 18.000 places et construit à la fin des années 1970, a été fermé pour long- temps après le tremblement de terre d’El-Asnam (1980), avant d’être rouvert au milieu des années 2000. Mais depuis, sa pelouse en tartan de troisième génération n’a pas été re- faite. La ville de Chlef devrait bénéfi- cier d’un nouveau stade de 40.000 sièges sur décision du Premier mi- nistre, Abdelmalek Sellal, au cours de sa visite dans la région.

CLASSEMENT FIFA (JANVIER 2014)

L’équipe nationale à la 27 e place

L’équipe nationale se positionne 27 e au classe- ment de la Fédération internationale de football as- sociation (FIFA), dont l’édition du mois de janvier

a été publiée jeudi sur le site de l’instance mon-

diale. Les Verts, qui totalisent 792 points, gardent leur même place et conservent largement leur troi-

sième place africaine derrière la Côte d’Ivoire (17 e )

et le Ghana (24 e ).

Au niveau arabe, l’équipe nationale reste en tête du classement. Les adversaires de l’équipe nationale dans le groupe H de la Coupe du monde Brésil 2014 sont classés respectivement 11 e pour la Belgique, 22 e pour la Russie et 53 e pour la République de Corée. La Slovénie, prochain adversaire des Verts en amical, le 5 mars prochain au stade Mustapha- Tchaker de Blida est 29 e . L’Espagne mène toujours la danse, suivie de l’Allemagne, de l’Argentine et de la Colombie.

TOURNOI INTERNATIONAL DE BOXE DE SERBIE (DAMES)

L'Algérie décroche 4 médailles dont 2 en or

L es sélections algé- riennes féminines de boxe (cadettes,

juniors, seniors) ont remporté quatre mé- dailles (2 or, 2 bronze), lors du tournoi interna- tional de boxe «Nations Cup», disputé du 8 au 13 janvier en Serbie, a-t-on appris jeudi auprès de l'instance fédérale. A l'is- sue de cette compétition internationale à laquelle ont pris part 20 pays, les sélections algériennes, composées de six athlètes, ont décroché la troisième place par équipe au classement gé- néral. Chez les seniors, Bouchene Souhila, so- ciétaire de la JS Sou- mam/Béjaïa, a décroché la médaille d'or, alors que Meharzi Manel

(CHB Constantine) a pris la médaille de bronze. Miloudi Samira (ECA Tipasa) a terminé à la 5 e place. Chez les ju- niors, Bouarour Zahra (BCCl Mila) a remporté la médaille de bronze, alors qu'Abdi Malika (ESAM Bouira) a pris la 5 e place. De son côté, Bahmed Nour El Houda (ECA Tipasa) s'est dis- tinguée chez les cadettes en remportant la mé- daille d'or. Le Tournoi international de Serbie sert de tremplin à plu- sieurs rendez-vous inter- nationaux en 2014, notamment les Jeux afri- cains de la jeunesse dont la 2 e édition aura lieu le mois de mai à Gaberon au Botswana.

Volley-ball
Volley-ball

CHAMPIONNAT DU MONDE (MASCULIN)

La date de la phase finale avancée au 30 août prochain

L e coup d'envoi du championnat du monde (masculin)

de volley-ball 2014, ini- tialement prévu en Po- logne le 3 septembre, a été avancé de quatre jours (30 août-21 septembre) en Pologne, indique la fé- dération internationale de la discipline. Les 24 sélections qui prendront part au Mondial seront ré- parties en quatre groupes de 6. Les quatre pre- mières équipes de chaque poule passeront au se- cond tour et seront répar- ties ensuite en deux groupes de 8. Les trois premières joueront le troisième tour qui déter- minera les demi-fina- listes. L'Algérie ambitionne de se qualifier au rendez-vous mondial, à travers un dernier tour- noi qualificatif pour la zone Afrique, prévu au Cameroun du 14 au 19 février prochain. A cet effet, la sélection algé- rienne a clôturé mercredi un premier stage de pré- paration à Sétif, sous la

houlette de l'entraîneur national Mourad Senoun qui avait convoqué 16 joueurs évoluant dans le championnat d’Algérie de première division. Lors de ce premier re- groupement, les parte- naires de Hacene Dif se sont entraînés à l’Ecole nationale des sports olympiques de Sétif. Lors du tournoi final, l’Algérie évoluera dans le groupe A aux côtés du Cameroun, du Nigeria, du Rwanda et du Gabon. La poule B sera composée de l’Egypte, du Botswana, du Cap-Vert, de la Zam- bie et du Kenya. Le groupe C est composé de la Tunisie, du Sénégal, du Congo-Brazzaville, des Seychelles et du Niger. A l’issue du tournoi final prévu en janvier et février 2014, le premier de chaque poule est qualifié au Mondial 2014 en Po- logne (3-21 septembre), le continent africain étant représenté par trois pays seulement.

Sports

30

EL MOUDJAHID

HANDBALL-CAN 2014

Ouverture de la 21 e édition

La 21 e édition de la coupe d'Afrique des nations de handball s'est ouverte jeudi à la salle Harcha-Hacène à Alger, avec la participation de vingt sélections représentant 13 pays.

L cérémonie d'ouverture, mar-

quée par un spectacle riche en couleurs, a été rehaussée par la

présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, du pré- sident de la Confédération africaine de handball (CAHB), Mansourou Aré- mou, ainsi que des personnalités du monde sportif et politique. "Je remer- cie le comité d'organisation de cette 21 e édition pour les efforts consentis en vue de la réussite de cet évènement qui suscite l'intérêt des autorités algé- riennes", a déclaré M. Tahmi dans son allocution d'ouverture de la 21 e édition de la CAN-2014. Il s'agit de la 4 e fois que l'Algérie accueille la phase finale de la coupe d'Afrique des nations,

Messieurs

Photos : Billal
Photos : Billal

après les éditions 1976, 1989 et 2000.

vise

La sélection algérienne masculine

la qualification au Mondial-2015 et éventuellement monter sur la plus

haute marche du podium sur son ter- rain et devant son public. Quant aux dames et devant l'invincibilité des "Perles" angolaises — 11 fois cham- pionnes d'Afrique, dont huit titres consécutifs — les Algériennes, entraî- nées par le duo Karim Achour - Naïli Daouaouda Djamila, tenteront d'arra- cher leur billet pour le Danemark- 2015. Onze paires d'arbitres ont été retenues pour diriger les matches de la 21 e CAN, dont deux Algériennes, alors que la Fédération internationale de handball (IHF) a tenu à participer à la fête en dépêchant à Alger une paire européenne (Portugal).

La Gazette

Ambiance

La salle Harcha a connu une soirée des grands jours à l'occasion du match Algérie- Nigeria (34-16). Le public présent a créé une ambiance formidable qui a ébahi les invités de l'Algérie. "Il est génial ce public qui peut porter n'importe quelle équipe vers la victoire", a déclaré à l'APS, un journa- liste de la radio RFI.

Nigeria

La sélection du Nigeria mas- culine était la dernière délé- gation à gagner Alger. L'équipe est venue à cette CAN amoindrie (seulement 12 joueurs). "Notre prépara- tion n'a duré qu'une semaine

et notre déplacement en Al-

gérie est déjà une bonne chose", estime le sélection- neur des "Green Eagles" Mgor Taangahar Micheal.

Optimisme

Le directeur technique natio- nal (DTN) de la Fédération algérienne, Habib Kheraifia, s'est montré optimiste après

le succès du sept national. "Il

y a du potentiel dans cette

équipe. Nous avons 8 bons joueurs qui évoluent à l'étranger sans oublier le por- tier Selahdji capable à lui seul de décourager l'équipe adverse", selon lui.

Agressivité

Le joueur de la sélection tu- nisienne (messieurs) Issam Tej a déploré l'engagement physique "excessif" de l'équipe libyenne. "Les Li- byens ont usé d'un jeu agres- sif et heureusement que nous n'avons enregistré aucun blessé", a déclaré le patron des "Aigles de Carthage" à l'issue de la victoire de son équipe (27-18).

a

ALGÉRIE 34 – NIGERIA 16

Ambiance des grands jours

au Nigeria soit une référence en la ma- tière, du fait que ce dernier est loin d’être un foudre de guerre ou un sérieux outsider. L’essentiel, c’est qu’elle a per- mis aux Verts de la petite balle de se mettre en confiance en attendant de monter en puissance face à des adver- saires plus costauds. En somme, une bonne entrée en matière pour le sept na- tional, qui ne veut surtout pas décevoir le public algérien qui croit en lui et qui sera pour nos capés d’un apport certain pour les pousser à se surpasser. À noter dans ce match, la belle prestation du gardien de but Slahdji qui a pris part à la première période de la rencontre, qui a repoussé de nombreuses tentatives of- fensives nigérianes. Pour terminer, di- sons que malgré leur large succès face à une équipe du NigEria largement à leur portée, les Verts doivent encore s’appli-

Résultats

Groupe A:

Égypte - Sénégal

32-21

Tunisie - Libye

27-18

Cameroun - Gabon 27-26

Groupe B

Congo - RD Congo 33-36 Maroc - Angola 23-29

Algérie - Nigeria

34-16

L a sélection nationale de handball n’a pas fait dans la dentelle pour son premier match de cette

phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2014 d’Alger disputée jeudi, face à son adversaire du jour le Nigeria. Un adversaire sans grande envergure, faut-il bien le préciser, qui n’a pas de tradition dans le handball africain. Pour preuve, le score sans appel (34-16) en- registré en la circonstance en faveur des camarades de l’excellent Ayatellah Ha- moud, qui ont terrassé les Nigérians. Ce fût une rencontre à sens unique avec une tactique basée sur deux variantes adop- tées par le coach Reda Zeguili, soit le 4- 2 et le 5-1 la majeure partie du temps. Devant une salle comble où il y avait une ambiance des grands jours bien co- lorée, les Chentout, Kaabache, Rahim, Boultif, Berkous and Co nous ont réga- lés. Développant un jeu alerte et rapide, l’EN messieurs s’est bien mise en jambes à l’occasion de ce premier match, pour se tremper dans le bain de cette grande et importante compétition continentale, avec l’objectif d’aller au moins en finale. Cela d’autant plus qu’elle se déroule chez nous en Algérie. Poussés par un formidable public tout acquis à leur cause, Boudrali et ses ca- marades se sont fait plaisir et ont dans l’ensemble fourni un bon match. Toute- fois, on ne peut dire que cette joute face

Dames

Toute- fois, on ne peut dire que cette joute face Dames quer pour éviter les erreurs

quer pour éviter les erreurs bêtes, comme quelques-unes qu’ils ont com- mises dans ce match. Comme s’est un peu le péché mignon du notre sélection, on espère que nos joueurs soient plus

patients pour éviter de faire dans la pré- cipitation, qui leur a souvent porté pré- judice dans les moments importants d’une rencontre. Mohamed-Amine Azzouz

Déclarations

Réda Zeguili, entraîneur national :

« On fera tout pour aller le plus loin possible »

« Face au Nigeria, nous avons joué un match facile face à un adversaire à notre por- tée. On ne peut vraiment porter un jugement sur la valeur de notre équipe dans ce genre de match. L’essentiel, c’est que nos joueurs prennent confiance. C’est bien d’avoir gagné par un score large. Ce qu’il faut savoir, c’est que nous croyons en nos joueurs qui ont des qualités certaines et qui dans leur jour sont capables du meilleur. On fera tout pour aller le plus loin possible dans cette CAN, surtout qu’elle se dé- roule dans notre pays. Pourquoi pas créer l’exploit si l’on parvient à aller en finale ?» M.-A. A.

lisations d’avance (20-18 à cinq mi- nutes de la fin du match). Elles avaient retrouvé leurs combinaisons en attaques et leurs contres étaient plus tranchants. Toutefois, les Séné- galaises n’ont pas pour autant baissé les bras. Celles-ci se sont montrées très accrocheuses et ont pu suivre le rythme imposé par leurs adversaires. Les cinq dernières minutes de la par- tie, qui s’est achevée par un score de parité, ont été une course poursuite entre les deux formations. Les deux sélectionneurs se sont montrés satis- faits de l’issue du match entre deux équipes de niveau proche. «Très équilibré», a déclaré Karim Achour, en pensant déjà au prochain match face au Cameroun qu’il devra ga- gner sans sa meilleure joueuse Dob (suspendue pour un match). «Nous avons dominé la première mi- temps, mais les Algériennes ont su profiter de nos erreurs au retour des vestiaires. Rédha M.

Résultats

Groupe A:

Sénégal - Algérie

Tunisie - Guinée

27-27

Cameroun - RD Congo

20-25

Groupe B:

32-16

Angola - Congo

33-18

ALGÉRIE 27 - SÉNÉGAL 27

GROUPE B (MESSIEURS) ALGÉRIE 26 - RD CONGO 23

Belle victoire du Sept national

Pour sa seconde apparition dans cette CAN-2014, la sélection nationale a empoché sa seconde victoire consécu- tive en venant à bout d’une coriace équipe de la République Démocratique du Congo, qui s’est bien battue. Les ca- marades de Berkous ont fourni un bon match et se sont montrés à la hauteur des attentes du merveilleux public algé- rien qui n’a cessé de donner de la voix pour pousser les camarades de Boultif à sortir le grand jeu. Et ce fût bien le cas, avec en sus un Slahdji des grands jours qui a émerveillé les présents par une prestation de premier ordre. Il a, à lui seul découragé l’équipe adverse et par la même stimulé ses camarades par ses belles interventions. La première pé- riode a vu les Verts prendre l’avantage sur le score de (12 -9). En seconde pé- riode, l’EN a poursuivi ses efforts. Il faut dire que les Congolais du RDC, ne lui ont guère facilité la tâche, parvenant même à revenir au score (18-18). C’était franchement très serré entre les deux teams. Le RDC est même parvenu a donner des sueurs froides au public et aux Verts avec un score qui oscillait entre un, deux voir trois buts en faveur de l’Algérie. Mais la détermination de Labane and Co a fini par payer et avoir raison de ces derniers. M.A.A.

Début timides des Algériennes

de ces derniers. M.A.A. Début timides des Algériennes teur taille a eu son impact sur le

teur taille a eu son impact sur le jeu, les Algériennes ont montré un visage meilleur. Profitant des erreurs de leurs adversaires, les camarades de

Dob Nassima ont pu, tant bien que mal, remonter leur handicap au score rapidement avant de s’offrir le luxe de mener à la marque par deux réa-

ALGÉRIE 26 – CAMEROUN 21

L sélection nationale de hand-

ball (dames) a eu un départ plutôt timide dans cette 21 e

coupe d’Afrique des nations. Face à une coriace formation sénégalaise, les camarades de Dob Nassima n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul (27 partout). Cela aurait même pu être pire, puisque les Algériennes ont regagné les vestiaires, à la mi-temps, avec un handicap de trois buts d’écart (12-15). Il faut dire que les protégées de Karim Achour, sans doute surprises par le jeu développé par leurs adversaires du jour, ont mis du temps à trouver leurs repères. «Nous avons affronté une solide sé- lection sénégalaise dont la majorité des joueuses évoluent en France», a souligné le sélectionneur national. En seconde période, même si le fac-

a

Une victoire et un regain de confiance

La seconde sortie des handballeuses algériennes dans cette 21 e coupe d’Afrique des nations a été un franc succès. Les protégées de Karim Achour se sont imposées par le score de 26 à 21 face au Cameroun. Dans cette partie, dominée par l’engagement phy- sique, le sept algérien a pris les choses en main dès le coup d’envoi, menant au score de bout en bout. Ainsi, les Algériennes ont regagné les vestiaires, à la

mi-temps, sur le score confortable de 13 à 8. Ce qui leur a, d’ailleurs, permis d’aborder la seconde période avec beaucoup de sérénité. Malgré l’absence, pour suspension, de leur meilleure joueuse Dob Nassima, les Algériennes ont su trouver la faille dans la défense adverse. Notamment grâce à l’excellente Tizi Nabila, auteur de 10 réalisations.

R. M.

Vendredi 17 - Samedi 18 Janvier 2014

Sports

31

EL MOUDJAHID

LIGUE1 (16 e JOURNÉE)

Le leader hors de ses bases

Cette journée de Ligue1 sera caractérisée par le déplacement périlleux du leader usmiste à Bejaia pour y affronter une équipe du MO Bejaia qui reste intraitable à domicile. Il faut dire que cette équipe a gagné contre l’ESS, le MCA et le CRB at home.

C ertes, elle n’a pas réussi à faire venir Tiaïba, mais Amrani possède les atouts nécessaires

pour composer un groupe compétitif aujourd’hui face aux Rouge et Noir. Ces derniers auréolés par leur tro- phée de la super coupe empochée de- vant l’ESS à Blida (2-0) sont sur un nuage. On s’attend à un match qui ne

sera nullement facile pour les cama- rades de Ziaya.

A l’affût, les Sétifiens peuvent

profiter d’un éventuel faux pas des poulains de Hubert Velud à Bejaia. Le CRBAF occupe la dernière loge, mais cette équipe est en train de monter en puissance depuis l’arrivée à la barre technique d’Abbès. En effet, le CRBAF est à son troisième

nul d’affilée dont le dernier à Chlef devant l’ASO (0à0). Toutefois, l’avantage du terrain aura son impor- tance, même si l’ESS n’est pas au mieux de sa forme ces jours-ci.

Le MCA, qui occupe la troisième

place avec des équipes comme le CSC, l’ASO et la JSK, aura fort à faire devant la JSMB de Djabour, car ces derniers ont effectué une très bonne préparation de 10 jours à Sousse (Tunisie). Ce qui leur a per- mis de se requinquer. De plus, l’équipe béjaouie reste très ambi- tieuse pour réaliser un bon résultat à Bologhine face au MCA. Toutefois, les Mouloudéens qui retrouvent leur public ne vont pas se laisser faire, c’est le moins que l’on puisse dire. Ils ont effectué, eux aussi, un très bon stage à Benidorm (Espagne) où ils ont joué deux bons matchs ami- caux devant des formations euro- péennes huppées comme Bruges et Ultrecht. Ils ont été accrédités de très bonnes prestations dignes des grandes équipes. C’est ce qui a ré- conforté Fouad Bouali, le coach du MCA. Néanmoins, il reste assez mé- content de l’attaque qui est restée «

reste assez mé- content de l’attaque qui est restée « muette » une fois encore. D’où

muette » une fois encore. D’où le fait que les dirigeants du MCA viennent de faire signer pour 18 mois Sté- phane Paul Dibi (Côte-d’Ivoire) et Edwin Lavatsa (Kenya). Le but re- cherché est clair : booster l’équipe. L’arrivée aussi de Boucherit dans l’entre jeu est de celle qui ont fait plaisir au public des Vert et Rouge. A Tizi-Ouzou, la JSK accueillera une équipe du MCEE qui reste im- prévisible. Les Canaris seront amoin- dris par les absences de Benlamri

(suspendu) et Mekkaoui (blessé). Aït-Djourdi comptera sur les arrivées comme Zaâbia qui sera associé à Ebossé pour donner une meilleure assise à l’attaque. Messaâdia convoité par l’ESS est resté finale- ment au sein du club. Les locaux se- ront avantagés, mais attention à cet ensemble eulmi qui est en net confiance ces derniers temps. Les ca- marades de Derrardja restent très so- lides, même hors de leurs bases. Difficile sera le déplacement du CSC

à Bordj Bou-Arréridj. L’équipe lo- cale qui se trouve dans une position peu enviable fera tout pour s’en sor- tir. D’où les difficultés des Constan- tinois, même s’ils viennent de recruter le Mouloudéen Réda Sayah un véritable ailier de poche. A Blida, le RC Arbaâ recevra une équipe du CRB assez revancharde, surtout qu’elle occupe une place peu recommandable celle de la 13 e place. Elle est presque condamnée à faire le plein pour tenter de se donner les moyens pour quitter la zone rouge. Face au RCA, il est certain que la tâche ne sera pas aisée. Les poulains de Chérif El Ouazzani sont décidés à gagner et rester parmi les équipes qui lorgnent les hauteurs. On s’attend à un match très ouvert où tout peut ar- river. A El Mohammadia, l’USMH sera opposée à une équipe de Béchar en net regain de forme depuis que l’équipe est drivée par Alain Michel. Son dernier match victorieux lors de la dernière journée de la phase retour est là pour le prouver. Ils ont gagné par 3à0. Ce qui prouve leurs argu- ments offensifs. Cette journée sera très instructive. Elle nous permettra d’avoir une idée sur les intentions des uns et des au-

tres. Hamid Gharbi

 

PROGRAMME : AUJOURD’HUI

 

Rencontre

Catégorie

Lieu

Horaire

RCA - CRB

Seniors

Stade Brakni, Blida

15h00

ESS - CRBAF

Seniors

Stade 8-Mai-45, Sétif

18h00

MOB - USMA

Seniors

Stade de l’Unité Maghrébine, Bejaia

17h45

JSK - MCEE

Seniors

Stade 1 er -Novembre, Tizi-Ouzou

16h00

CABBA - CSC

Seniors

Stade 20-Août-55 B.B. Arréridj

16h00

USMH - JSS

Seniors

Stade 1 er -Novembre, El Harrach

15h00

MCA - JSMB

Seniors

Stade Bologhine, Alger

16h00

TRANSFERT

Belkaroui (USMH) :

"Je vais signer bientôt un pré-contrat avec l'ES Sahel"

signer bientôt un pré-contrat avec l'ES Sahel" Le défenseur international algérien A' de l'USM

Le défenseur international algérien A' de l'USM

Harrach (Ligue 1 algérienne de football), Hicham Belkaroui, a affirmé, hier, qu'il va signer bientôt un pré-contrat avec la formation de Ligue 1 tunisienne l'ES Sahel, en vue de son transfert l'été prochain. "Je vais signer prochainement un pré-contrat avec l'ES Sahel, qui s'est officiellement manifesté pour s'atta- cher mes services, c'est un bon challenge pour moi. Le président de l'ESS (Ridha Charfeddine, ndlr), a pris attache avec Mohamed Laïb, et je pense que les négociations avancent dans le bon sens", a indiqué le défenseur central harrachi à la Radio nationale. Belkaroui (24 ans) a été sollicité en décembre der- nier par l'autre club tunisien de l'ES Tunis, avant que ce dernier n'abandonne sa piste. Véritable révélation de l'USMH la saison dernière, Belkaroui se dit "ex- cité" à l'idée d'embrasser une expérience à l'étranger, estimant que le championnat tunisien sera un bon tremplin pour lui. "L'ES Sahel est un grand club et j'estime que j'ai fait le bon choix. Mes compatriotes Belaïli (ES Tunis), Djabou (Club africain) et Bou- nedjah (ES Sahel) sont en train de s'illustrer en Tu- nisie, ce qui m'a encouragé à accepter cette offre",

a-t-il ajouté. Belkaroui devrait ainsi retrouver son ancien coéquipier à l'USMH, Baghdad Bounedjah, qui n'est autre que le meilleur buteur de la Ligue 1 tunisienne avec 10 buts.

MCA

Lavatsa et Stéphane Paul Dibi officiellement Mouloudéens

Lavatsa et Stéphane Paul Dibi officiellement Mouloudéens Le doyen des clubs algériens, le MCA, vient de

Le doyen des clubs algériens, le MCA, vient de se renforcer par la venue de deux attaquants assez véloces selon certains échos. Les deux joueurs sont déjà qualifiés, mais on ne sait pas si Fouad Bouali va les aligner aujourd’hui face à la JSM Bejaia au stade de Bologhine. Il est certain que le coach du MCA aura l’embarras du choix pour composer son équipe devant cette équipe de

du choix pour composer son équipe devant cette équipe de Bejaia qui veut tout faire pour

Bejaia qui veut tout faire pour se tirer d’affaire. Ils ont signé pour 18 mois. Dans le camp des Vert et Rouge, on espère que ces attaquants apporte- ront le plus tant recherché pour bien animer la ligne d’attaque qui reste un des maillons faibles de l’équipe actuellement. H. G.

CRB

Amar Ammour raccrochera en fin de saison

Le meneur de jeu, Amar Ammour, a annoncé, hier, sa décision de

de jeu, Amar Ammour, a annoncé, hier, sa décision de raccrocher ses crampons à l'issue de

raccrocher ses crampons à l'issue de l'exercice en cours, le troisième pour lui sous les couleurs du CR Belouizdad, club pensionnaire de la Ligue 1 algérienne de football. Ammour, en dépit de son âge avancé (37 ans) a souvent été crédité de belles prestations, grâce notamment

à son sérieux qui lui a permis de rester régulier dans ses prestations

et rivaliser avec la nouvelle génération, selon les spécialistes. Le natif d'Aïn Lehdjal (M'sila), qui s'exprimait sur les ondes de la Radio El Bahdja, a expliqué qu'il se sentait capable de jouer pour une autre sai- son, mais c'est plutôt "l'environnement" du football algérien qui le pousse à prendre sa retraite. L'ancien joueur de l'USM Alger s'était éclipsé pendant quelques temps avant la fin de la phase aller pour protester contre le comportement hostile de certains supporters de son équipe à son encontre ainsi que les autres joueurs du CRB après

le parcours décevant de leur équipe lors de la première partie de l'exercice en cours. Il a fini par revenir

à de meilleurs sentiments pour contribuer dans le sauvetage des Rouge et Blanc de la capitale menacés

par la relégation. Les gars de Laâquiba ont terminé la phase aller à la 13 e place, devançant de deux

longueurs seulement le premier relégable, le CA Bordj Bou-Arréridj.

LIGUE DES CHAMPIONS

2014

Youssef Belaili dans la liste africaine de l'ES Tunis

Youssef Belaili dans la liste africaine de l'ES Tunis L'attaquant algérien de l'ES Tunis, Youssef

L'attaquant algérien de l'ES Tunis, Youssef Belaili, annoncé sur le départ, est retenu dans la liste des 25 joueurs des Sang et Or qui prendront part aux premiers tours de la Ligue des cham- pions d'Afrique de football, a rapporté, jeudi, la presse locale. L'ancien joueur du MC Oran, dont le contrat avec les Sang et Or expire en juin prochain, est convoité par plusieurs clubs français notamment Montpellier et Rennes. Considéré comme un élément essen- tiel de l'ES Tunis, Belaili n'a pas écarté pour autant une possible prolon- gation de son contrat avec le club de la capitale. En revanche, Majdi Traoui et Seifeddine Ben Akremi ne figurent pas dans la liste des 25 envoyée à la Confédération africaine de football (CAF), selon Attounissia. Eliminée en demi-finale lors de la précédente édi- tion, l'ES Tunis est exemptée du pre- mier tour de la Ligue des champions. En cas de qualification à la phase de poules, l'EST pourra ajouter cinq au- tres joueurs. D'autre part, l'internatio- nal espoir camerounais Thierry makon s'est officiellement engagé avec l'Es- pérance Sportive de Tunis pour une durée de 4 ans et demi, a annonce le club de première division tunisienne. L'ex-milieu de terrain relayeur des New Stars Douala est officiellement qualifié pour les prochaines sorties des Sang et Or, a précisé la même source.

FIFA

Sepp Blatter décidera avant le congrès

même source. FIFA Sepp Blatter décidera avant le congrès Le président de la Fédération inter- nationale

Le président de la Fédération inter- nationale de football (FIFA) Joseph Sepp Blatter n'exclut pas la possibilité de briguer un nouveau mandat à la tête de la FIFA, et va prendre une décision sur son avenir avant le congrès de l'instance internationale prévu cette année. "Je répète ce que j’ai déjà dit :

je ne suis pas encore assez fatigué pour prendre la décision de me retirer. Avec ça, tout est ouvert. Je me décla- rerai certainement avant le congrès de cette année", a dit Blatter dans un en- tretien à L'Equipe 21. Par ailleurs, le patron de la FIFA a annoncé que des consultations sont en cours pour savoir s'il est possible de déplacer la Coupe du monde 2022, mais qu'aucune déci- sion définitive n'a été prise pour le mo- ment.

W e e k l y N e w s MONNAIE PÉTROLE L'euro à 1.360
W e e k l y N e w s

W

e

e

k

l

y

N

e

w

s

W e e k l y N e w s
MONNAIE PÉTROLE L'euro à 1.360 $ Le Brent à 105.88 dollars
MONNAIE
PÉTROLE
L'euro à 1.360 $
Le Brent
à 105.88
dollars

Out l ook

Pops out from Dark

On his way back to very beloved

theatre building identity the man behind the scene popped out to lay down an amazing job since one man show days in the early 20’s. This bulky achievement about the history of the Algerian theatre is a dictionary about the history of Algerian theatre since 1920 has been published by Dalimen Publishing House, a 455-page work by Achour Cheurfi. The dictionary is accessible to theatre lovers, professionals, specialists, critics, as well as the large public The users will discover that the pioneers of Algerian theatre were Allalou, Ksentini, Dahmoune and Bachetarzi. In the dictionary’s introduction, the author underlined that the first theatre performances during the period between the two world wars caught only the interest of small audiences, made up of the Arabic- educated elite as they were played in classical Arabic. The dialect was introduced to theatre only years later, broadening theatre audience. One is to welcome such well conducted initiated by the author who shows thrilling lecture in dragging us through labyrinths of unknown characters so to make them alive again. Through his journalistic know how Chorfi casts the light on old shadows that have maintained the myth of “ghosts” such as pioneering characters named here above. Slowly but surely; Theatre is making his way embracing behind the scenes personages still in need of recognition. Mohamed B.

PRESIDENTIAL ELECTION

Head Of State Convenes Electoral Body

President of the Repu- blic Abdelaziz Boute- flika on Friday has convened the electo- ral body for the presi- dential elections to be held on 17 April 2014, the presidency of the Republic said in a statement.Pur- suant to the provi- sions of article 133 of the Organic Law on the Electoral system, President of the Repu- blic Abdelaziz Boute- flika signed on Friday the Presidential De- cree relating to conve- ning the electorate for the presidential elec- tions to be held on 17 April 2014,” the same source added the Pre- sident of the Republic has convened the electo- rate body for the presidential election 2014 between 16 and 17 January, in accordance with

election 2014 between 16 and 17 January, in accordance with the deadline set by the Electoral

the deadline set by the Electoral Code.In- deed, the organic law of 12 January 2012 relating to the electo- ral system, stipulates in its article 133 that "without prejudice to the provisions of the Article 88 of the Constitution, the elec- torate is convened by presidential decree, ninety days before the election date."The election should "ine- vitably" take place between 16 and 17 April, in conformity with provisions of the Electoral Code, as the current presidential term ends on 16 April 2014.In Article 132 of the Electoral Code, it is decreed that "the presi- dential election takes place within thirty days be- fore the the end of presidential mandate.

PRIME MINISTER IN BOUIRA

Sellal CallsFor PreservingAlgeria’sStability

Prime Minister Abdelmalek Sellal underlined on Thursday in Bouira (122 km east of Al- giers the need to preserve Alge- ria’s current stability “which establishment was made possi- ble thanks to President of the Republic Abdelaziz Bouteflika. ”Speaking during a meeting with the representatives of civil society in the province of Bouira, the PM highlighted “the necessity to remain com- mitted to Algeria’s actual stabi- lity and preserve it,” recalling that “this major gain was achie- ved thanks to President Boute- flika who led Algeria on the reconciliation track and deve- lopment, giving it back its place among the nations thanks to his experience and great in- sight. ”The crisis exprienced by Algeria “gave its people

”The crisis exprienced by Algeria “gave its people strength,” Sellal argued, affir- ming that Algerians

strength,” Sellal argued, affir- ming that Algerians “have drawn lessons from previous experiences and are, today, convinced that peace and stabi- lity are a major gain achieved at high cost, a gain to which it’s important to remain commit- ted.” “It’s stability, our people’s

sovereign choice, which allows achieving prosperity and rea- ching welfare,” according to Sellal who also recalled that “all the credit of the progress that Algeria experiences, today, is due to the Algerian people who believe in a common future.

HYDROCARBONS

Ministyer Yousfi Discloses550MtoeDiscoveries

The year 2013 was marked by "very encouraging" re-

sults in research and explo- ration of hydrocarbons in Algeria where last year some 550 million tons of oil equivalent (TOE) were dis- covered, Minister of Energy and Mines Youcef Yousfi said Thursday."Significant results were achieved in

2013 through the intensifi-

cation of exploration ef- forts. We increased the number of exploration and drilled up to two- thirds more wells compared to past years," Yousfi told National broadcastings .Exploration operations have also affected new ponds, along with "taking technical risks" by making deeper

drilling (up to 5000 meters) and in deposits that already exist, the minister said, recalling that

2013 was also marked by the beginning of offs-

hore exploration."We had extremely encoura-

of offs- hore exploration."We had extremely encoura- ging results. We discovered in 2013 no less than

ging results. We discovered in 2013 no less than 550 million tons of oil equiva- lent (TOE) reserves on site and we’ll see what we can extract," Yousfi said.Ac- cording to him, this is 3 times more compared to what has been achieved in 2012 and will help dou- bling the production of na- tural gas and 50% increase in oil production in the next 10 years."We offset what we produced before, but mostly we were able to increase the national reserves" in conventional hydrocarbons.Regarding unconventional re- sources, reserves are estimated between 25,000 and 30,000 billion cubic meters for gas and six (6) to 10 billion barrels for oil, Yousfi said, ad- ding that Sonatrach group is currently in discus- sions with international partners in view of a possible use of these large reserves this year.

DEVELOPMENT

Algiers Ranks Eleven In High Urbanization

Algiers, the Algerian capital, was ranked 11th among Afri- can cities with strong econo- mic growth, but also in the ranking of the richest cities on the continent, according to a report issued by Oxford Eco- nomics, published on its web- site.The report, entitled ’’Bright continent, the future of Africa’s opportunity cities’’ said that the economic growth

of African cities will be grea- ter than in other regions of the world by 2030.Economic de- velopment and growth in Africa will thus, according to Oxford Economics, be stron- ger than in Asia, Latin Ame- rica and Russia. In the ranking of the richest cities in 2030, Johannesburg is ranked 1st and Algiers 11th.Oxford Eco- nomics, a consulting and busi-

ness firm also notes that the major African cities, which show strong growth of their population, with 300 million by 2030, will be’’ the next big consumer market mass in the world,’’ the Oxford Econo- mics report said.For instance, Oxford Economics shows that the city of Lagos and will more than double by 2030, reaching 25 million people. It

will be the largest city in the continent.The Oxford Econo- mics study considers 96 cities of the 43 most important Afri- can countries, both in terms of economy and population. They contribute about 36% ($ 700 billion) to African GDP and by 2030, this contribution is expected to more than dou- ble to $ 1,700 billion, the re- port added.

President Bouteflika Back In Algiers

President Bouteflika Back In Algiers President of the Republic Abdelaziz Bouteflika arrived Thursday Afternoon in Algiers

President of the Republic Abdelaziz Bouteflika arrived Thursday Afternoon in Algiers following a medical check- up at Val-de-Grace Hospital in Paris.The check-up has shown a marked improvement in President Bouteflika’s health, the medical staff has allowed the head of State to come back to Algeria 24 hours before the scheduled time.President of the Republic went Monday to Val-de-Grace Hospital in Paris, France, to complete his health assessment, started in Algiers, under a routine medical control.He was expected to return home on Friday 17 January 2014.

HIGHER EDUCATION

Algeria, UK sign MoU On Promotion Of English Teaching

Algeria, UK sign MoU On Promotion Of English Teaching A memorandum of understan- ding and cooperation

A memorandum of understan- ding and cooperation for the promotion of the English tea- ching in Algeria was signed Wednesday in Algiers bet- ween Algerian Ministry of Hi- gher Education and Scientific Research and the United Kingdom.Under this agree- ment, Ministry of Higher Edu- cation and Scientific Research commits, for the next five years, to send 100 PhD stu- dents in English to the UK each year with full support, as from the 2014-2015 school year.The document was si- gned by Secretary General of Algerian Ministry, Mohamed SalahEddine Seddiki, and FCO Minister of State for the North Africa and Middle East, Hugh Robertson, on a visit to Algeria.

This training to obtain a PhD in English linguistics and tea- ching will be granted "the winners of a national contest to be held next March," said Salah Eddine Seddiki.This partnership program aims at promote the English language in Algeria, experiencing a "big" lack of teachers, said Se- cretary General of the Minis- try.This MoU follows the one signed last December with National Education Ministry for the training of English tea- chers and school inspectors by the British Council.Since 2008, 3,000 Algerian English teachers were supervised in Algeria through a programme run by the British government institution for the promotion of the English language.

TOURISM

Southern Cities Captivate Local Vacationers

Southern cities become the favorite destination of the Alge- rians for year-end holidays, General Director of Touring Voyages Algérie, Tahar Sahri said The Algerians flocked to the southern cities during the year-end holidays thanks to the efforts to publicize for this destination led by Touring Voyages Algérie which brought together, in November 2013, travel agencies from the north and the south of the country,.Dubbing a “success” the organization of year-end holidays in the south of the country, the speaker has, howe- ver, bemoaned the lack of facilities. A problem that the Tou- ring Voyages Algérie managed to reduce by involving the inhabitants of the region to accommodate the tourists, he added.On the development of tourism investment, the same official announced the construction in 2014 of two tourist villages in the provinces of Boumerdes and Ain Timouchent, adding that they will be operational next summer.Regarding youth tourism, Sahri said that his company will strengthen the capacity of the accommodation at reasonable prices.