Vous êtes sur la page 1sur 36

Introduction à la modélisation stochastique en finance

Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire


Propriétés du mouvement brownien

CALCUL STOCHASTIQUE ET FINANCE


IMFSE, Département de Mathématiques Appliquées

Nizar TOUZI

SEANCE 1: 25 septembre 2007

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Outline

1 Introduction à la modélisation stochastique en finance

2 Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire

3 Propriétés du mouvement brownien

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Fig.: Wall Street, New York

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Fig.: London Stock Exchange, Londres


Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Fig.: Salles de marchés

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Fig.: Evolution du NASDAQ


Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Outline

1 Introduction à la modélisation stochastique en finance

2 Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire

3 Propriétés du mouvement brownien

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Le modèle binomial : marché financier

• On considère un marché financier constitué


- d’un actif sans risque de rendement R 0 = e r sur chaque période
(r est le taux d’intérêt)
- d’un actif risqué de rendement R. Le modèle binomial suppose que

P[R = u] = 1 − P[R = d ] = p où 0 < p < 1

• Les acteurs du marché peuvent faire des échanges en ces deux


actifs à toute date t = 0, . . . T (soit T + 1 périodes) sans
contraintes sur les volumes, sans coûts de transaction, sans taxes...
• On notera pas St le prix de l’actif risqué à la date t, par définition

St = RSt−1 = · · · = R t S0

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Portefeuilles autofinancés
• Allocation dynamique de la richesse :
- Richesse initiale X0 = x répartie en
θ0 S0 en actif risqué
%
&
X0 − θ0 S0 en actif sans risque
- Richesse à la date t : Xt répartie en
θt St en actif risqué
%
&
Xt − θt St en actif sans risque
- Valeur de la richesse à la date t + 1 :
Xt+1 = θt St+1 + (Xt − θt St ) R 0
Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Portefeuilles autofinancés - suite

• On calcule alors simplement que :


t  
Xt X Sk Sk−1
= X0 + θk−1 −
R 0t k=1 R 0k R 0 k−1

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Portefeuilles et structure d’information

• La valeur de la richesse :
t  
Xt X Sk Sk−1
= X0 + θk−1 −
R 0t k=1 R 0k R 0 k−1

est connue à la date t


• La décision d’investissement est basée sur l’information disponible
à la date d’investissement
• Mathématiquement la structure de l’information est définie par la
donnée d’une suite croissante de σ−algèbres (Ft )0≤t≤T , et

les variables aléatoires θt , Xt sont Ft − mesurables

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Valeur actualisée, choix de numéraire

• Les valeurs actualisées de la richesse et des cours de l’actif risqué :


Xt St
X̃t := et S̃t :=
R 0t R 0t
i.e. valeur exprimée en termes de nombre d’unités d’actif sans risque
• s’applique à toute variable représentant un montant financier
• En termes de valeurs actualisée, la richesse s’exprime simplement
t
X  
X̃t = X0 + θk−1 S˜k − S̃k−1
k=1

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Valeur actualisée, choix de numéraire - suite

• On peut aussi utiliser un autre actif de réference de prix


St0 0≤t≤T :

Xt St
,
St0 St0

Un tel actif est alors appelé numéraire

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Extension : taux d’intérêt stochastique, multi-actifs


• Le rendement Rt0 = e rt sur la période [t − 1, t] peut varier de
manière aléatoire. Comme il est rattaché à un actif sans risque

Rt0 est une variable aléatoire Ft−1 − mesurable

On dit que (Rt )1≤t≤T est un processus prévisible


• Les valeurs actualisées sont alors définies par
Xt St
X̃t = et S̃t =
R1 · · · Rt0
0 R1 · · · Rt0
0

• Si le marché contient d actifs risqués, la richesse se généralise à


t
X  
X̃t = X0 + θk−1 · S˜k − S̃k−1
k=1

où les processus θ et S sont maintenant à valeurs dans Rd


Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Outline

1 Introduction à la modélisation stochastique en finance

2 Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire

3 Propriétés du mouvement brownien

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Les grands théorèmes en probabilité

• Loi des grands nombres (LGN) Soit (Ui )i≥1 une suite de
variables aléatoires réelles indépendantes et de même loi (iid)
intégrables ou positives. Alors
n
1X
Ui −→ E[U1 ] P − p.s.
n
i=1

• Théorème de la limite centrale (TCL) Soit (Ui )i≥1 une suite


de variables aléatoires réelles iid et de carré intégrable. Alors
n
!
√ 1X
n Ui − E[U1 ] −→ N (0, Var[U1 ]) en loi
n
i=1

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Les gaussiennes
• X est distribué suivant N(0, 1) si

−x 2
 
1
P [X ∈ [x, x + dx]] = √ exp dx
2π 2

X −m
• X est distribué suivant N(m, σ 2 ) si est distribué suivant
σ
N(0, 1)
• Une variable aléatoire X à valeurs dans Rn est un vecteur
gaussien si a.X est une gaussienne pour tout a ∈ Rn
• Soit X à valeur dans Rn un vecteur gaussien N (m, V ), a ∈ Rp et
b ∈ MR (p, n) de rang p. Alors
 
a + bX est distribué suivant N a + bm , bVbT

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Les gaussiennes - suite

• Transformée de Laplace d’un vecteur gaussien X suivant N(m, V )


h i 1 T
E e λ·X = e λ·m+ 2 λ V λ

(caractérise une gaussienne)


• Soit (Xn )n≥1 une suite de gaussiennes qui converge en loi vers
une variable aléatoire X . Alors X est une gaussienne
• L’ensemble G des variables aléatoires gaussiennes, muni du
produit scalaire hX , Y i = E[XY ], est un espace de Hilbert

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Limite en temps continu du modèle binomial


• Le temps continu est une modélisation plus riche qui inclut le
temps discret, puisqu’il suffit de se restreindre à des stratégies
discrètes...
• Que devient ce modèle très simple si le pas de temps tend vers
zéro ? i.e. dates de transaction ti = i Tn , i = 0, . . . , n
• On définit Yi := 1I{Sti =uSti −1 } − 1I{Sti =dSti −1 } pour i = 1, . . . , n,
alors
n
ST n u X 1
ln = ln (ud ) + ln Yi où Yi iid ∼ (δ−1 + δ1 )
S0 2 d 2
i=1

centrale =⇒ ln du ≈ Cn−1/2 et

Théorème de la limite
ln (ud ) = O n−1 (ici, on a supposé p = 1/2)


Typiquement, si r est le taux d’intérêt par période unitaire


q q
r Tn +σ T
r Tn −σ T
u = e n et d = e n

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Marche aléatoire symétrique changée d’échelle


• Fixons p = 12 , les variables aléatoires Yi , i = 1, . . . , n, sont
indépendantes de même loi P[Yi = 1] = 1 − P[Yi = −1] = 12
Pk
• M0 = 0 et pour tk := kn , Stk = j=1 Yj , k = 1, . . . , n :
marche aléatoire =⇒ On étend à t ≥ 0 par interpollation linéaire,
et on définit
1
Mtn := √ Snt , t ≥ 0
n
? Mtn` − Mtnk et Mtnj − Mtni indépendants, 0 ≤ i ≤ j ≤ k ≤ ` ≤ n
? E[Mtnk − Mtni ] = 0 et Var[Mntk − Mnti ] = tk − ti , 0 ≤ i ≤ k
? Propriété de martingale :
Ei [Mtnk ] = Mtni , 0≤i ≤k
? Variation quadratique :
 2
[M n , M n ]tk = Σkj=1 Mtnj − Mtnj−1 = tk
Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Limite en temps continu de la marche aléatoire symétrique


• On définitMtn pour tout t ∈ [0, 1] par interpolation linéaire
• D’après le théorème de la limite centrale : Mtn −→ N(0, t) en loi.
• En utilisant un théorème de la limite centrale fonctionnel, on
obtient la convergence de la suite de processus {Mtn , t ∈ [0, 1]} vers
le ... mouvement Brownien (Théorème de Donsker)

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

De la marche aléatoire au brownien

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Le mouvement brownien

• T = R+ ou [0, T ]
• Un processus à valeurs dans Rn est une application de T × Ω
dans Rn
• Si X est un processus, X (., ω) est une trajectoire correspondant à
l’état du monde ω ∈ Ω
Définition W : (t, ω) ∈ T × Ω 7−→ W (t, ω) ∈ R est un
mouvement brownien standard si
• W0 = 0 et W est à trajectoires continues p.s.
• W est à accroissements indépendants : Wt4 − Wt3 et Wt2 − Wt1
indépendants si 0 ≤ t1 ≤ t2 ≤ t3 ≤ t4
• Wt+h − Wt est distribué suivant N(0, h) pour t > s ≥ 0

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Distribution marginale du mouvement brownien

• Par définition Wt est distribué suivant N(0, t) :

1 2
P [Wt ∈ [x, x + dx]] = √ e −x /2t
2πt
vérifie l’équation de la chaleur ! !


Fig.: Une trajectoire brownienne et les courbes ±1.96 t

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Brève histoire du mouvement brownien

• Utilisé pour modéliser les phénomènes aux mouvements très


erratiques en Physique, en Economie, en Finance et en Biologie
• Première observation et description par Robert Brown
(1773-1858), botaniste écossais, pour modéliser les mouvements
des particules en suspension dans un liquide
• En 1905, Albert Einstein construit un modèle pour décrire la
trajectoire des atomes soumis à des chocs : la densité vérifie
l’équation de la chaleur est de ce fait est gaussienne

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Brève histoire du mouvement brownien (suite)


• Louis Bachelier (1870-1946) a soutenu en 1900 à la Sorbonne,
sous la direction de Henri Poincaré, une thèse intitulée
Théorie de la spéculation
Il introduit le mouvement brownien et jette les bases de la finance

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Brève histoire du mouvement brownien (suite)

• Norbert Wiener (1894-1964) a donné en 1923 une construction


rigoureuse du mouvement brownien, et produit de nombreuses
publications en théorie du signal et des télécommunications
• Paul Lévy, X1904 (1886-1971), Professeur a l’X, développe l’étude
mathématique du mouvement brownien et montre des propriétés
surprenantes de non différentiabilité, de grandes oscillations...
• Kyioshi Itô (1915-) développe le calcul différentiel stochastique,
les équations différentielles stochastiques et les processus de
diffusion
• Développement considérable en France, notamment en liaison
avec la théorie des martingales J.L. Doob, P.A. Meyer

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Mouvement brownien et finance

• Louis Bachelier a été le premier à introduire le mouvement


brownien dans la modélisation mathématique en finance, mais ses
travaux n’ont pas eu le succès mérité...
• Fisher Black, Myron Scholes, et Robert Merton (Prix Nobel
d’Economie 1997) ont écrit les articles fondateurs entre 1969 et
1973 de la thérie moderne de la finance mathématique. Ils ont
introduit la théorie de l’évaluation par arbitrage et de gestion de
portefeuille.

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Intégration stochastique et finance


• Rappelons que la valeur actualisée d’un portefeuille est
t
X  
X̃t = X0 + θk−1 · S˜k − S̃k−1
k=1

• Si on veut définir ce processus en temps continu, on doit être


capable de passer à la limite quand le pas de temps tend vers zéro.
Si tout se passe bien, on s’attend à obtenir
Z t
X̃t = X0 + θu · d S̃t (intégrale stochastique)
0

• Ce passage à la limite n’est pas trivial car la variation totale


k
Mt − Mt = √1 n −→ ∞ !
X
lim j j−1
n→∞ n
j=1

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Outline

1 Introduction à la modélisation stochastique en finance

2 Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire

3 Propriétés du mouvement brownien

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Premières propriétés du mouvement brownien


• Fonction de covariance :
Cov (Wt , Ws ) = E [Wt Ws ] = t ∧ s = min{t, s}
• Propriété de martingale : avec Fs := σ (Wu , u ≤ s),
E [Wt |Fs ] = Ws pour 0 ≤ s ≤ t
• E Wt |Fs ≥ Ws2 , s ≤ t, et Wt2 − t, t ≥ 0 est martingale.
 2  
n
t
X 2
• Avec ti := i n , (p.s.-) lim Wtj − Wtj−1 = t (LGN)
n→∞
j=1
- Nous verrons que cette limite ne dépend pas du choix de la
subdivision de [0, t], et qu’elle définit la variation quadratique
- Pour f : R+ −→ R de classe C 1 , on a
Xn
lim (f (tj ) − f (tj−1 ))2 = 0...
n→∞
j=1
Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Premières propriétés du mouvement brownien

Soit W = {Wt , t ≥ 0} un mouvement brownien. Alors


• Symétrie : −W est un MB
• Propriété d’échelle (scaling) : pour tout c > 0,
c 1

Wt := c Wc 2 t , t ≥ 0 est un MB

n Retournement du temps : pour o tout T > 0,
T
Ŵt := WT − Wt , t ∈ [0, T ] est un MB
n o
• Inversion du temps : W̃t := tW1/t , t > 0, W̃0 = 0 est un MB
(continuité en zéro !)

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Trajectoires du mouvement Brownien


• A l’infini : Loi des grands nombres
Wt
−→ 0 p.s. quand t −→ ∞
t
• En zéro : Loi du logarithme itéré
Wt Wt
lim sup q = 1 et lim inf q = −1 p.s.
t→0
t→0 2t ln ln 1t 2t ln ln 1t

• Non différentiabilité nulle part : pour tout t ≥ 0 :


Wt+h − Wt Wt+h − Wt
lim sup = +∞ et lim inf = −∞ p.s.
h→0 h t→0 h
• La trajectoire du mouvement brownien est localement
γ−hölderienne pour tout 0 < γ < 21 , nulle part δ−hölderienne pour
tout δ > 12
Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance
Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Temps d’arrêt

• On utilise pour l’instant comme filtration Ft := σ (Ws , s ≤ t)


Définition Un temps d’arrêt est une v.a. U à valeurs dans
R+ ∪ {+∞} telle que {U ≤ t} ∈ Ft pour tout t ≥ 0
Exemple Premier temps de passage du brownien par le niveau 1
(surtout pas dernier temps de passage par 1 avant une maturité
donnée)
• Si U, V sont des temps d’arrêt et a ∈ R+ ,
? U ∧ V , U ∨ V , U + V sont des temps d’arrêt
? mais U − a n’est pas un temps d’arrêt
Définition Pour un temps d’arrêt U,
FU := {A : A ∩ {U ≤ t} ∈ Ft }

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Propriété de Markov forte

Définition Soit W un MB et X0 une v.a. indépendante de W . Le


processus {Xt := X0 + Wt , t ∈ T} est appelé MB issu de X0
Proposition Soit U un temps d’arrêt. Le processus
{Wt+U , t ≥ 0} est un mouvement brownien independant issu de
WU
• Propriété de Markov forte Comme conséquence de cette
proposition, étant donnés deux temps d’arrêt 0 ≤ U ≤ V et une
fonction borélienne bornée f : Rn −→ R,

E [f (WV ) |FU ] = E [f (WU + (WV − WU )) |FU ]


= E [E {f (WU + (WV − WU )) |WU } |FU ]
= E {f (WU + (WV − WU )) |WU }

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance


Introduction à la modélisation stochastique en finance
Le mouvement Brownien comme limite d’une marche aléatoire
Propriétés du mouvement brownien

Principe de réflexion (ou de symétrie)

Ty := inf {t : Wt ≥ y } : 1er temps de passage au dessus de y


• Première remarque : Ty ≤ t ⇐⇒ sup Wu ≥ y
u≤t
 d
• Deuxième remarque :WTy + Wt+Ty − WTy =
WTy − Wt+Ty − WTy
=⇒ Loi du maximum courant / du temps de passage :
 
P sup Wu ≥ y = P [Ty ≤ t] = P [|Wt | ≥ y ]
u≤t

=⇒ Loi du brownien et de son maximum courant :


 
P WT ≤ x , sup Wu ≥ y = P [WT ≥ 2y − x]
u≤t

Nizar TOUZI Calcul stochastique & finance